N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Absorption

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1497

Message(#) Sujet: Absorption Mer 13 Juil 2016 - 18:53


ABSORPTION

CONTEXTE

    En rapport direct avec les tensions évidentes entre Suna et Konoha, le village de la feuille a décidé en vue de la guerre de renforcer son système de défense en cas d'attaque.

    Ainsi, les ronces entourant l’enceinte de Konoha qui se déploieront sur ordre de l'Hokage vont recevoir une amélioration de leur résistance aux attaques chakratiques.

    Konohajins ! C’est à vous qu’il incombe de renforcer votre village, mobilisez vous et participer à la création d’un village impénétrable.



RÈGLES
    Ø Rappel du contexte : http://www.shinobinohattan.com/t19514-developpement-aptitudes-defense-et-hopital-konoha#155996
    Ø Aucun ordre de poste, aucun délai, aucune restriction : soyez justes au taquet pour faire rapidement de Konoha un village impénétrable !
    Ø Pour valider ce RP, il faut que MINIMUM huit RPs soient postés. Peu importe qui, peu importe combien : votre personnage peut être assigné à plusieurs objectifs au fil des jours. À noter que si les huit RPs ont été postés et que vous voulez participer quand même, rien ne vous empêche de poster. Plus il y en a, mieux c’est !
    Ø Si soucis ou interrogation, contactez @Rakuzan Satochi ou @Aburame Mizuki.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 653
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Absorption Mar 26 Juil 2016 - 17:01



Hayashi Hizachi - Jônin de Konoha


Depuis l’annonce officiel de la guerre contre nos alliés d’autrefois, Suna, le village c’était au branle-bas de combat. Il y avait depuis des entraînements sur une base régulière, l’académie accueillait de plus en plus d’étudiants dans les classes et il y avait même eux un examen Chûnin fait à l’interne. Mon petit frère y avait participé, mais lui et son équipe avait échoué lamentablement à la deuxième épreuve. Ça, c’était les précautions dont les gens parlaient et qui étaient mises de l’avant expressément pour attirer l’attention du public. On entendait un peu moins parlé des travaux sur le dôme parce que ça n’intéressait pas le gens. C’était pourtant ce pourquoi j’avais été choisi. J’avais reçu la fameuse lettre de convocation au Palais pour y recevoir plus de détails. J’enfilais mon costume habituel, terminant par ma veste Chûnin dont je ne m’étais débarrassé. Avec ma petite taille, j’aimais laisser croire que je n’étais encore qu’un Chûnin alors qu’en fait, j’étais Jônin. Ça m’avais servis à plusieurs reprises, alors j’avais décidé de joué la comédie dans la vie courante, question de ne pas trahir le personnage. Je quittai donc mon appartement du quartier Hayashi, regardant de droite à gauche avant de sortir pleinement de mon logis, puis je me dirigeai sans plus tarder au Palais de l’Hokage. Nous situant près des Remparts, il me fallut plusieurs minutes avant de finalement atteindre le Palais de l’Hokage, centre névralgique du village. Je me rendis au comptoir puis on m’envoya dans l’une des salles de briefing au cinquième étage.

- Merci! Bonne journée!, répondis-je à la réceptionniste avec un grand sourire.

Un sourire qui s’effaça aussi facilement qu’il était apparu pour laisser transparaître un visage on ne pouvait plus neutre. Tout ceci n’était qu’une façade que je montrais au gens pour m’attirer leur grâce par leur sympathie, sinon je restais froid et distant avec la majorité des gens. J’arrivais enfin au cinquième étage puis bifurquai dans le couloir pour me diriger vers ma salle de briefing. Ne cognant même pas à la porte, j’entrai dans la pièce puis j’allai prendre place à l’une des deux chaises. Le vieillard m’indiqua que l’on attendait encore mon binôme avant de pouvoir commencer, pouvant lire et dans ses yeux et dans sa voix qu’il me prenait pour un adolescent. J’hochai la tête à plusieurs reprises comme un enfant le ferrait, me payant sa tête intérieurement. Peu de temps après, mon fameux binôme arriva enfin et nous pûmes finalement commencer. J’appris au court du briefing qu’il appartenait au clan Hyô, ne pouvant retenir un roulement des yeux qui, avec un peu de chance, était passé inaperçu. Ensemble, nous devions nous rendre au Nord, Sud, Est et Ouest du village pour apposer des sceaux d’absorption de chakra sur le dôme en ronce qui protégeait le village. Plutôt simple, du moins pour ma part. Je n’avais qu’à manipuler les ronces pour sélectionner les plus grosses d’entre elles pour permettre à Hyô-san d’apposer les sceaux en question. Une fois le briefing terminé, je quittai en compagnie de mon compagnon pour l’après-midi.


- Puisque nous sommes ici, aussi bien s’occuper du sceau au Nord.

Étant le choix logique, mon compagnon acquiesça et nous nous dirigeâmes donc vers les montagnes qui hébergeaient autrefois les visages des Kages. Il y avait un escalier qui menait autrefois à son sommet dont il restait le début. Nous commencerions là et nous verrons pour la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin - Chef Inuzuka - Chef de la Sécurité de Konoha
Messages : 818
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Absorption Mar 26 Juil 2016 - 20:26


Hyô Yokimori – Jônin de Konoha

Quittant les lieux de la nouvelle résidence Hyô et y jetant un dernier coup d’oeil, le jeune Yokimori se désola de la dégénérescence de son clan. Depuis l’incident du Shôraizen, le clan n’était plus que l’ombre de lui-même allant même jusqu’à se retirer dans de nouveaux quartiers beaucoup plus minable qu’auparavant. Tout ceci était la faute de Kohei, le fils de Masaru. Si ce n’avait pas été de son ambition démesuré et s’il avait laissé les choses à son père, rien de tout cela ne serait arrivé et ils auraient gardé leur renommée au sein du village. Mais bon, rien ne servait de ressasser le passé et essayer de changer ce qui était déjà fait, le pauvre n’avait d’autre choix que de se faire à l’idée. Enfin, ça et prendre son mal en patience jusqu’à ce que Masaru-sama ne décide de passer le flambeau. Lorsque ce moment viendra, l’Hyô serait là pour prendre sa place et ramener le clan à sa gloire d’antan.

Il quittait la résidence principale avec pour destination un autre lieu très important dans le village, soit le Palais de l’Hokage. En effet, Yokimori avait été choisi par le chef du clan pour effectuer un quelconque travail pour le village, lui-même n’avait pas tous les détails. Toutefois, il n’avait pas complètement tort lorsqu’il pensait que cela devait avoir un lien avec des sceaux. *On dirait bien que c’est juste pour cela que nous sommes utiles à présent* pensa le jeune homme avec amertume. Lui qui était si fier de son clan, les voilà maintenant réduits à de simples poseurs de sceaux. C’est donc avec une humeur massacrante qui empirait plus le temps passait qu’il se rendit vers le Palais et entra dans la salle de réunion qu’on lui indiqua une fois arrivé sur les lieux. Dès qu’il ouvrit la porte il vit qu’il était le dernier à être sur les lieux, une autre raison de plus pour être de mauvaise humeur. Sans prendre la peine de s’excuser, il se dirigea vers le dernier siège de libre et attendit que la réunion commence. Plus vite ils commençaient, plus vites ils avaient terminés.

Comme il s’en attendait, Yokimori devait faire le tour du village pour poser des sceaux en compagnie du Hayashi à ses côtés aux quatre coins de Konoha. Évidemment, pourquoi est-ce que cela aurait été différent? Il comprit toutefois qu’il ne s’agissait pas de simples sceaux : c’était les sceaux qui serviraient à amplifier le dôme défensif du village, lui permettant d’absorber le chakra qui voudrait le détruire. En d’autres termes, il serait celui qui renforcerait les défenses du village entier; cela voulait dire que la vie de tous les Konohajins était entre ses mains. Cela changeait les choses et les mettaient sous une nouvelle perspective. S’il y avait bien des sceaux qu’il ne devait pas rater c’était bien eux. Devant l’importance de la tâche qui lui était incombé – être Jônin devait bien avoir certains avantages – son humeur s’améliora, mais seulement qu’un peu. Lorsque nous quittâmes la salle de réunion et que nous retournions à l’extérieur, ce dernier lui proposa de commencer par le Nord, le Palais étant après tout le bâtiment le plus au Nord du village. L’Hyô se contenta d’hocher la tête et de suivre son collègue vers le haut du mont Hokage.


- Lorsque je te donnerai le signal, fais sortir les ronces le temps que j’appose le sceau. Compris?

Posant plus la question pour la forme que par réel intérêt - on ne l’aurait pas jumelé avec lui s’il ne pouvait pas comprendre au moins cela – il sortit sans plus attendre son ensemble d’écriture qui contenait divers pinceaux et encres. Étalant le tout devant lui, il se mit à réfléchir à quel pinceaux utiliser hésitant entre un pinceau large ou un autre au trait plus fin. Se décidant finalement sur le plus large, il choisit une encre qui était un composé entre de l’encre ordinaire et de la sève d’une plante médicinale qui aidait à la récupération du chakra. Cela créait une encre particulièrement efficace lorsque venait le temps de faire des sceaux reliés au chakra. Comme cela se trouvait, c’était exactement ce qu’ils faisaient. Sortant le pinceau de son étui, il commença à tracer des lignes imaginaires dans les airs, commençant déjà à planifier son sceau. Chaque sceau était unique en lui-même, chaque trait influençant sur l’effet final du sceau. Pour un sceau aussi majeur que celui sur le dôme défensif, il n’avait pas le droit à l’erreur. Après plusieurs minutes d’intense concentration, Yokimori finit par visualiser le sceau qu’il utiliserait sur les ronces.

- Maintenant!

Quelques mudras plus tard, les ronces apparaissaient devant l’Hyô qui plongea aussitôt son pinceau dans son encrier afin de commencer le sceau. Faire le sceau en lui-même ne dura que quelques secondes, mais pour Yokimori ces quelques secondes passèrent comme plusieurs minutes, voire des heures, tant il était concentré dans les traits qu’il faisait. La moindre déviation, le moindre tremblement, pouvait carrément ruiner l’entièreté du sceau. Lorsqu’il eut terminé le sceau, il relâcha son bras et se massa légèrement la main tant l’effort avait été grand. Pas une seule fois il avait levé la main lors de l’application de son sceau – chose que l’on faisait que pour les plus puissants sceaux – et avait développé une légère crampe. Faisant signe à l’Hayashi qu’il avait terminé, ce dernier relâcha son jutsu et les ronces se rétractèrent pour retourner où elles reposaient.

- Nous avons terminé pour ici. Dirigeons-nous vers le Sud. C’est pour les sceaux.

Cela n’emballait nullement Yokimori d’entrer dans un cours intensif sur les sceaux avec son compagnon Hayashi, mais pour résumer il fallait garder un équilibre dans les sceaux d’une telle puissance et ainsi donc aller apposer le second sceaux à l’opposé du premier. Ils venaient de poser le sceau du Nord, il fallait maintenant qu’ils se dirigent logiquement vers le Sud du Village. Le point le plus au Sud qui lui vint en tête fut les Remparts; c’est donc vers les Portes du village qu’ils se dirigèrent afin de poser le deuxième sceau.

Spoiler:
 


Dernière édition par Inuzuka Takeo le Ven 29 Juil 2016 - 21:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 653
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Absorption Jeu 28 Juil 2016 - 18:42


Hayashi Hizachi - Jônin de Konoha

Il ne fut pas bien compliquer de se rendre jusqu’au sommet. Prenant le pas sur mon collègue, j’entrepris donc de nous faire monter le Mont Kage. Il n’avait pas l’air plus emballé qu’il le fallait celui-là. Je ne l’étais pas particulièrement plus, mais si c’était pour le village et non pour l’administration elle-même du village, ça faisait mon bonheur. Je ne tenais pas tous ceux qui y vivaient dans mon cœur, mais j’aimais assez mon village pour vouloir le défendre. Ce n’était pas le cas pour tout le monde malheureusement. Le Hyô à mes côtés me tira de mes pensées avant qu’elles ne s’assombrissent d’avantage, simplement pour me rappeler mon travail. Ça devait être l’effet gamin qui faisait encore des siennes. J’ai été choisi pour cette mission au même titre que toi, je suis assez grand pour me souvenir de ma seule et unique tâche, merci. Je n’en laissai toutefois rien paraître, lui répondant plutôt d’un air sérieux.

- Bien sûr, compte sur moi, répondis-je avec une voix plus grave pour donner du poids à ma réponse.

Avait-il senti la pointe de sarcasme caché sous cette réplique. Peut-être. N’y portant plus attention, je portai plutôt attention devant moi. Le sommet de la montagne se dévoilait à nous, m’indiquant que nous étions arrivés à destination. Mon compagnon étala sans plus attendre ses pinceaux et son encre puis commença à pratiquer le sceau en question. Le laissant à ses trucs d’Hyô, je me mis quant à moi à mes trucs d’Hayashi. J’allais fouiller parmi les ronces qui sommeillaient sous terre pour en trouver une particulièrement grosse : la ronce principale. En appliquant le sceau sur celle-ci, ses effets se verront attribuer à toutes celles qui se trouvent sous elle. J’exécutai aussitôt mes premiers mudras, envoyant ma conscience dans les plantes et remontant tranquillement jusqu’à la source. Il me fallut quand même quelques minutes, étant donné l’étendue des ronces, mais je trouvais finalement la ronce principale du quartier Nord. Maintenant mon contact avec celle-ci, j’attendis le signal du Hyô pour finalement compléter mon jutsu et faire ressortir un tronçon de la ronce. Il trempa alors son pinceau dans l’encre puis, d’un seul trait, dessina un sceau complexe comme je n’en avais jamais vu. Lorsqu’il leva enfin son pinceau, je relâchai aussitôt mes mains et la ronce retourna se cacher d’elle-même là où je l’avais trouvé.

Après quelques instants de repos, l’Hyô annonça alors leur prochaine destination. Apparemment, il fallait poursuivre avec le sceau se trouvant au Sud. N’y voyant pas d’objection, mis à part le fait que c’était littéralement à l’extrême opposé d’où nous trouvions, je lui fis un signe de la main qui l’invitait à prendre les devants. Je lui emboîtai donc le pas et nous nous rendîmes en quelques minutes jusqu’à la Grande Porte. Il allait toutefois falloir trouver l’emplacement de la ronce cette fois. Ça avait été facile au Nord puisque la végétation y était quasi inexistante. Ici, c’était une toute autre histoire. Je me retournai donc vers mon collègue avant qu’il n’étale tout son kit.


- Attends avant de sortir tes pinceaux, je dois trouver l’emplacement de la ronce principale avant. Ils ne l’ont probablement pas caché directement en dessous de la Porte, mais sûrement dans ses environs. Laisse-moi quelques minutes, ça ne devrait pas être bien long.

Exécutant une nouvelle série de mudras, j’étendis cette fois ma conscience pour essayer d’identifier les ronces protectrice du village parmi toute cette végétation. Je réussi enfin à trouver le nœud de ronces d’où il émanait la plus grande force vitale, ce qui voulait dire la ronce la plus importante. Sortant de ma transe, j’interpellai mon collègue en l’invitant à me suivre. Quelques minutes de marches, nous arrivâmes enfin à l’endroit que j’avais ressentis plus tôt.

- Nous y sommes. C’est ici que se trouve la ronce principale Sud, cachée très creux sous terre. Je vais travailler à la faire remonter pendant que tu pratique ton sceau.

Je refis alors les mêmes premiers mudras que tout à l’heure, remontant vers la ronce principale. La ronce qui avait été mis en place était beaucoup plus importante en termes de quantité comparativement à celle du Nord. Après plusieurs minutes de labeur, je réussi enfin à trouver la ronce principale. Maintenant, il fallait la faire remonter. Je jetai un coup d’œil à mon collègue qui demandait s’il était prêt. Acquiesçant par un hochement de tête, je terminai mes derniers mudras puis travaillai à faire remonter l’immense ronce. C’était maintenant à lui de faire travailler son pinceau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin - Chef Inuzuka - Chef de la Sécurité de Konoha
Messages : 818
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Absorption Ven 29 Juil 2016 - 21:13


Hyô Yokimori – Jônin de Konoha

Le premier sceau des quatre maintenant mis en place, Yokimori pouvait se réjouir que le quart de sa tâche avait été fait. Lui qui faisait cela plus par obligation que par réel soucis d’aider son village – ce qui ne l’empêchait pas de prendre sa tâche au sérieux une fois qu’on la lui avait imposée – il soupira intérieurement lorsqu’il se rappela où il devait aller. En plus de devoir faire tout ça, il devait également traverser le village d’un bout à l’autre afin de poser les différents sceaux. Maudits soient ces satanés sceaux et leur complexité! Expliquant rapidement à son collègue Hayashi leur prochaine destination, soit totalement à l’opposé d’où ils étaient, ce dernier ne sembla pas plus emballé que ça, mais lui fit tout de même signe de commencer la marche. Opinant du chef, l’Hyô s’élança vers l’étroit chemin duquel ils venaient afin de les ramener dans le village et prit sans plus attendre la direction de l’immense porte qu’il voyait au loin. Il ignorait où se cachait les ronces afin de protéger un endroit aussi stratégique, mais il savait que s’il y avait un endroit au Sud où le sceau serait le plus efficace, cela serait là-bas.

Quelques minutes plus tard, le duo se retrouvait devant les portes et à peine étaient-ils arrivés que l’Hayashi prévins Yokimori qu’il lui faudrait un moment pour localiser la ronce principale – celle sur laquelle le jeune Jônin voulait apposer son sceau – et ainsi qu’il devrait attendre un peu avant de sortir son arsenal de calligraphie. Évidemment, l’Hayashi ignorait que Yokimori n’avait plus besoin de faire la petite cérémonie qu’il avait fait, beaucoup plus pour la théâtralité de la chose, une fois qu’il savait quel pinceau et quelle encre utiliser. Tout ce qu’il lui faudrait faire serait de réviser le sceau qu’il venait de faire afin qu’il puisse s’adapter au Sud. Le jeune Hyô n’était pas sans savoir que même s’il s’agissait du même sceau, les courbes et les arrêtes qui faisaient des sceaux quelque chose de si artistique subissaient de légères variantes dépendant de certaines variables, les points cardinaux en étant une importante. Sauf que tout cela, Yokimori le garda pour lui et se contenta de commencer à réviser mentalement le sceau qu’il voudrait apposer. Tant qu’à attendre après son collègue autant mettre ce temps à profit pensa le jeune homme tandis que le sceau du Nord apparaissait mentalement devant lui.

Le Jônin devait cependant le lui donner, lorsqu’il avait dit quelques minutes cela avait vraiment été que quelques minutes. À peine trois ou quatre minutes s’étaient écoulés avant que l’Hayashi ne prévienne Yokimori qu’il avait trouvé sa localisation et qu’elle n’était pas trop loin d’ici. Ce fut au tour du Hyô de faire un signe de la main pour inviter son collègue à le guider jusqu’à cette ronce. L’histoire de quelques minutes et ils se retrouvèrent à un endroit tout à fait aléatoire sur le long du Rempart du village du côté de la forêt du Feu. C’était supposément à cet endroit que la ronce se cachait, quelque part sous la terre. Sur ce point, il devait faire confiance au Hayashi. Alors que celui-ci s’attelait à la tâche de la faire remonter à la surface comme nous l’avions fait avec la première, Yokimori sortit son pinceau et son encre et apportait les dernières touches mentales au sceau. Une fois qu’il eut terminé, il fit un léger signe de tête à son coéquipier qui comprit aussitôt le signal et termina ses mudras pour faire sortir la ronce. Celle-ci perça le sol et grimpa le long du mur et l’Hyô attendis seulement qu’elle arrête de bouger pour se mettre au travail. Alors qu’il traçait les lignes et les arabesques sur la ronce, il garda en tête les modifications qu’il avait faites comparativement au premier sceau. Il fallait évidement qu’il prenne en compte la flore beaucoup plus présente que dans le Nord du village. C’est donc ici qu’il appliqua une idée qui lui était venu lorsqu’il avait vu les ronces sortir du sol à peine quelques minutes plus tôt : s’il y avait un endroit où le dôme de ronce pouvait utiliser le chakra absorbé par le sceau, ça serait ici où la forêt et l’activité végétale doive être encore plus importante qu’ailleurs à Konoha.


- Voilà, c’est terminé pour celui-ci, dit-il une fois qu’il finit le sceau, tout aussi élaboré que le premier sinon plus en raison de l’addition à ce sceau.

Regardant son travail d’un regard contemplatif, Yokimori se dit qu’il avait sacrément bien travaillé sur celui-là. Bien sûr, pratiquement personne ne pourra contempler son travail, les ronces principales restant la plupart du temps sous la terre à l’abri des attaques, mais le jeune Hyô se surprit à penser que ce n’était pas si grave au final. Comment? Commençait-il à apprécier la tâche qu’il avait? Sûrement était-ce impossible, lui qui avait horreur d’être traité comme un simple poseur de sceau. Néanmoins, il se disait que ce n’était qu’un simple sceau comme les autres, que ce dernier assurerait la protection du village tout entier. Sans même le savoir, tout le monde lui serait redevable si jamais le dôme venait à être activé. Évidemment, personne ne souhaitait cela, mais on n’était jamais trop prudent. Cela le fit justement revenir à ses moutons et il se dit qu’il devait bien réfléchir à où poser le prochain sceau. Quelle direction prendre : Ouest ou Est? Levant les yeux au ciel, il remarqua que le Soleil tranquillement sa descente; cela avait été plus que cela ne lui avait paru poser les deux premiers sceaux. Est c’était.


- Le prochain est celui à l’Est du village; je te suis pour nous rendre jusqu’à la prochaine ronce.

Autant se laisser guider par celui qui sait réellement où aller pensait Yokimori pendant qu’il rangeait son encrier et son pinceau. Des deux, c’était son coéquipier qui avait la tâche de trouver les ronces et de les faire sortir, pourquoi cela devait être lui qui devait les guider? Heureusement pour lui, l’Hayashi consentit et prit les devants alors qu’ils rentraient dans le village pour se rendre dans la section Ouest du village. Quant à lui elle pouvait se trouver n’importe où, c’était pourquoi il ne pouvait tout bonnement pas les guider jusqu’à l’emplacement du prochain sceau. Sûrement que son collègue le savait, lui.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 653
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Absorption Mar 2 Aoû 2016 - 17:46


Hayashi Hizachi - Jônin de Konoha

Une fois la ronce sortie suffisamment de terre, le Hyô passa à l’action. N’ayant pas besoin de sa panoplie complète, il se contenta de dégainer son pinceau puis trempa celui-ci dans l’encre avant de se mettre au travail. J’étais loin d’être un expert en sceau, mais je croyais avoir repérer quelques différence entre le sceau qu’il faisait à l’instant et celui de tout à l’heure. Des différences esthétiques qui avaient sans doute leurs raisons et leurs significations. Tant qu’il savait ce qu’il faisait, je n’avais aucun problème. De toute façon, qui était pour l’en empêcher de toute façon. Il travailla donc pendant quelques minutes, de longues minutes quand on prenait en compte qu’il ne faisait que écrire. Non, ce n’était pas de la simple écriture, mais de la calligraphie. Un art maîtrisé par le clan Hyô sans aucun doute depuis plusieurs générations présumai-je. Je le vis alors nettoyer son pinceau pour m’annoncer qu’il avait terminé avec le sceau du Sud. Je relâchai alors mon mudra et la ronce se rétracta à une vitesse fulgurante. La ronce Sud était particulièrement forte si je me souvenais le briefing qui nous avait été fait à l’époque. Non seulement était-elle en première ligne, mais la compétition végétale état plus puissante par ici alors elle avait été faite plus vigoureuse pour assurer sa survie. Cela rendait toutefois sa manipulation un petit peu plus ardu. Je vis alors mon compagnon se gratter le menton et je sus que nous étions sur notre départ. Selon lui, il valait mieux poursuivre avec celui à l’Est du village, me demandant de prendre les devants. J’eu un petit sourire en coin, sachant que je n’aurai aucun problème avec cette tâche.

Cela se trouvait qu’à l’Est du village se trouvait le quartier Hayashi, l’endroit-même où j’avais grandis et où j’avais passé des heures incalculables à m’entraîner. S’il y avait bien un endroit que je connaissais dans le village, c’était bien là. Cet endroit n’était toutefois pas que bonheur, et j’y avais passé quelques années sombres avant de finalement sortir à la lumière. Je ne pouvais toutefois pas oublier ces années, celles-ci ayant laissé sur moi des marques permanentes. Je guidai donc mon binôme jusqu’au quartier Hayashi, qu’il put peut-être reconnaître à la quantité quasi-ridicule d’arbres. Lui faisant un signe de la tête de me suivre, je le menai sur la rue principale du quartier, menant à un immense arbre en plein centre du quartier. Je le contournai puis nous fit finalement entrer dans une petite cabane près du lac artificielle. Très petite, elle ne contenait rien d’autre qu’une table basse dans un coin et un tapis sur le plancher. Je le soulevai pour découvrir une trappe munie d’un anneau pour la tirer. Je l’ouvris donc puis je luis fis signe d’entrer, fermant la marche tout en replaçant le tapis sur la trappe avant de refermer. La trappe donnait à un petit escalier pas très long qui lui menait à un pièce souterraine qui donnait un accès directe à la ronce principale Est.


- En tant que créateurs de la Ronce, nous nous sommes donné un accès privilégiés à celle-ci. Nous venons principalement pour entretenir la ronce, mais il arrive parfois que l’on prélève des échantillons pour les analyser en labo... J’arrêtai de parler d’un coup sec avant de rapidement changer de sujet. Bref, la ronce est là. À toi l’honneur, ajoutai-je en désignant celle-ci comme s’il s’agissait d’un magnifique prix.

Une fois le sceau terminé, il ne resterait plus qu’une deuxième et dernière traversée du village pour le sceau de l’Ouest. Il faudrait encore se rendre à la Grande Porte et sortir du village si nous voulions atteindre la ronce principale.


Dernière édition par Gekei Senwashi le Mer 10 Aoû 2016 - 17:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin - Chef Inuzuka - Chef de la Sécurité de Konoha
Messages : 818
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Absorption Mer 3 Aoû 2016 - 17:07


Hyô Yokimori – Jônin de Konoha

Aussitôt qu’il vit le petit sourire en coin de son collègue, Yokimori sut qu’il avait fait la bonne décision en remettant cette tâche à l’Hayashi. Non seulement était-ce plus simple pour eux, mais cela en faisait moins à faire pour le Hyô. Aussi importante cette tâche était pour le village, il n’en restait pas moins que ce n’était pas ce qui avait de plus agréable que de traverser Konoha d’un bout à l’autre. Suivant les pas du Hayashi, le Jônin se rendit rapidement compte avec la cadence qu’ils avaient que son collègue savait exactement où il allait. Yokimori remercia intérieurement les cieux de lui avoir donné un aussi bon guide – c’était à se demander pourquoi il ne lui avait pas demandé plus tôt – et suivit ses pas jusqu’à ce qu’ils arrivent dans une partie de Konoha que l’Hyô aurait sans doute qualifié de… forestier, même si à ce point ce n’était rendu qu’un euphémisme. Ce fut lorsqu’il se rendit compte que ces arbres s’étendaient sur le quartier au complet qu’il finit par reconnaître le quartier Hayashi et se laissa guider par son collègue qui savait de toute évidence où ils allaient.

Comme de fait, quelques minutes plus tard ils aboutirent sur une large rue qui devait sans doute être la rue principale du quartier – en un certain point elle lui faisait penser à la rue du Centre-Ville de Konoha – puis jusqu’à un immense arbre. L’Hyô ignorait s’il était purement décoratif ou s’il avait une signification particulière ou même s’il avait une utilité particulière, mais il était en plein milieu de la rue et personne n’avait pensé à le changer de place. Ils le contournèrent sans que Yokimori ne fasse le moindre commentaire, ayant préféré garder ses interrogations pour lui-même, et continuèrent leur route jusqu’à un petit lac artificiel. Là-bas, l’Hyô ne put s’empêcher de rester quelques secondes ébahis par la vue du petit lac à l’intérieur même du village avant de rapidement reprendre contenance et reprendre son air blasé pour suivre son collègue vers une petit bicoque. Arquant le sourcil, Yokimori se demanda bien ce qu’ils faisaient ici, mais suivit son coéquipier qui avançait avec l’assurance de celui qui savait où il allait. La foi du Hyô s’ébranla lorsqu’ils entrèrent dans la bicoque –aussi ordinaire à l’intérieur qu’à l’extérieur – mais revint lorsque l’Hayashi révéla une trappe sous le tapis. Un classique, mais il fallait reconnaître qu’ils n’étaient pas des classiques pour aucune raison; c’était qu’ils marchaient à tout coup. Ce fut au tour du jeune Yokimori d’avoir un petit sourire en coin alors qu’il sauta dans la trappe ouverte par son collègue et qu’il s’enfonçait sous le village.

Entendant ses pas résonner derrière lui, il continua d’avancer, débouchant sur un petit escalier et un autre corridor, avant de finalement faire face à ce que Yokimori reconnut instinctivement comme la ronce principale. Qu’elle soit aussi facile d’accès stupéfia un peu l’Hyô, mais il se rappela aussitôt la ridicule petite bicoque vue de l'extérieur et de la trappe sous le tapis et il se ravisa. Comme s’il avait lu dans ses pensées, son guide lui expliqua qu’étant donné qu’ils étaient ceux à avoir mis au point de dôme de ronces, il était également de leur responsabilité de s’en occuper. De lui-même, Yokimori comprit qu’il était beaucoup plus facile d’en prendre soin s’ils avaient un accès direct à la ronce au lieu de toujours faire les mudras pour la faire ressortir. Son attention revint entièrement sur l’Hayashi lorsque ce dernier parla d’un laboratoire et changea aussitôt de sujet pour les ramener à leur venue ici, sauf qu’il était déjà pour tard pour aller dans cette voie. Il se contenta donc de faire comme il lui suggérait et se mit à l’élaboration du sceau. Comme avec le sceau au Sud, il corrigea mentalement les éléments changeants dans le sceau et le modifia pour qu’il convienne à la localisation où ils étaient. Évidemment, il ne manqua pas d'appliquer sa petite touche personnelle et lorsqu’il fut certain de ce qu’il faisait, Yokimori sortit son ensemble de calligraphie et ressortit les instruments avec lesquels il était maintenant familier. Imprimant le sceau dans sa mémoire mentale, l’Hyô se mit alors à l’œuvre.


- Et de trois, plus qu’un! dit-il lorsqu’il eut terminé le troisième sceau.

Secouant son bras pour essayer d’en enlever un peu de tension, il devait avouer que ces sceaux étaient plus exigeants qu’il l’avait pensé. Il avait voulu l’ignorer après les deux premiers sceaux, mais avec celui-ci cela commençait à en sentir les répercussions. Non seulement sa main le faisait souffrir, mais il se sentait vidé de toute énergie. Et avec cause puisqu’il savait très bien qu’il mettait tout son chakra dans les sceaux qu’il faisait. Il avait prévu s’en garder tout juste assez après le dernier sceau pour rentrer chez lui et faire le meilleur somme du siècle. Oh, quelle belle idée, un somme; et s’il en faisait un là, maintenant? C’était que ça sonnait comme une bonne idée… Avant de commettre l’irréparable, Yokimori secoua la tête et reprit ses esprits. Il lui en restait un à faire avant de pouvoir être libéré et il voulait mener cette mission à terme. Ce n’était pas vrai que cela serait sa première mission non-complétée, la première tache à son tableau blanc. D’un signe de la main, il fit signe à son collègue de lui montrer le chemin. Après tout, il ne fallait pas être un génie pour comprendre où ils leur restaient à aller.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 653
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Absorption Mer 10 Aoû 2016 - 18:05

Je regardai l’Hyô travailler à une vitesse ahurissante pour le nombre de mouvements que cela lui prenait. Le fait qu’il les faisait tous d’un seul trait sans la moindre erreur était signe que nous avions à faire à un expert. Je le laissai terminer sans dire un mot, jetant un coup d’œil furtif derrière moi par pur réflexe. Quand les choses étaient trop calme, je me mettais instinctivement sur mes gardes, peu importe l’endroit où je me trouvais. Réalisant que nous étions seul dans cet endroit, je me permis de me détendre un peu. Le tatoué ayant terminé, il ne nous restait plus qu’un sceau. Prenant alors les devants comme toute à l’heure, je montai les escaliers puis ouvris la trappe au-dessus de moi pour me hisser sur le plancher. Une fois mon compagnon monté à son tour, je refermai derrière nous et replaçai le tapis par-dessus avant de reprendre la route. Pour atteindre la quatrième et dernière ronce, il fallait malheureusement passer une seconde fois par le Sud et la Grande Porte. Nous autres Hayashi avions un accès privilégié à la ronce, mais nous étions les seuls. Toutes les autres ronces étaient aux pieds des remparts. Je nous fis donc reprendre le même chemin que nous venions tout juste d’emprunter. Quelques minutes plus tard, nous nous trouvions à l’endroit même où nous étions il n’y avait même pas une demi-heure. Cette fois, par contre, je nous dirigeai vers l’Ouest. Si nous avions marché comme nous l’avions fait dans le village, nous aurions eu une bonne marche à faire. Ce n’était toutefois pas ce que j’avais en tête.

- On va accélérer un peu le pas. Contente-toi de suivre ma cadence.

Nous étions des shinobis après tout et je ne me sentais pas à l’aise de marché tout bonnement aux pieds des remparts. Appeler moi paranoïaque si vous le voulez, mais j’étais comme ça. Nous accélérâmes donc le pas puis longèrent les remparts à la rechercher la dernière ronce. En mouvement, je devais étendre ma conscience et simplement effleuré la surface des plantes que je croisais et en cette fraction de seconde, déterminé si c’était ce que je cherchais. Au départ, ce n’était pas très compliqué : je n’y portais même pas attention. Ce qui m’intéressait était plus haut encore, à l’Ouest, et non au Sud. Puis, plus les minutes passèrent, plus je portai attention à mon environnement. Je la savais à proximité, je le sentais. Me concentrant plus fort, je pus finalement percevoir quelque chose d’immense blottit sous terre. Suivant alors la « corde » que je venais « d’attacher » à la ronce, je nous fis lentement bifurquer du rempart. Je nous fis courir quelques minutes encore avant de finalement m’arrêter.

- Nous y sommes. C’est ici que la présence ronce est la plus puissante. Une dernière fois.

Attendant sa confirmation, j’étendis alors ma conscience vers la ronce. Je restai ainsi concentré pendant de longues minutes avant de finalement mettre la main sur ce que je cherchais. J’exécutai mes mudras puis l’immense ronce fit son apparition. Je maintenant mon mudra de la chèvre, c’était maintenant au tour du Hyô de jouer. Après celle-ci, c’était terminé. À quoi pourrais-je occupé le reste de ma journée?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 14
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Absorption Ven 12 Aoû 2016 - 12:43

Senritsu Hapu:
 


C'est sous la douce brise qui parcourrait le village dans cette période tendue de préparation de guerre que la digne Senritsu se promenait au sein des rues de son village natal. Transportant comme à l'habitude sa magnifique harpe sur son épaule, n'ayant pas encore réussi à séduire un Hyo pour lui faire un joli tatouage sur l'épaule pour l'y ranger. Et n'ayant pas les moyens de s'offrir un tel service malgré ses 17 ans, elle était condamnée à essayer.

Surtout que ses tentatives de séduction de ses manieurs de pinceaux étaient toujours amusantes et lui faisaient découvrir des aspects de sa personnalité qu'elle ignorait presque elle-même. Certes, elle était resté très sage se contentent de flirt et de taquinerie, mais rien que cela la faisait sentir bien, même si elle n'avait pas encore réussie à faire tourner complètement la tête d'un jeune homme plus ou moins naif. Après tout, elle était loin d'être indisposée à récompenser grassement celui qui lui permettrait enfin d'avoir son instrument en tout temps sans se briser les vertèbres en la transportant en tout temps.

Vous pensez surement qu'en tant que shinobi cette douce jeune femme ne devrait pas avoir de problème a transporter un vulgaire instrument de musique. Cependant justement parce qu'elle était un shinobi, et qu'elle utilisait cette magnifique harpe au combat au besoin il fallait qu'elle puisse ressister aux dégâts physique. Et malheuresement pour la frêle jeune femme cette resistance supplémentaire était venue d'une augmentation drastique du poids de l'instrument. Mais bon, elle était persuadée que ça lui sauvertai la vie quand elle sortirait enfin du village sur des missions.

Car oui, la jeune fille était encore qu'une simple Genin prometteuse, n'ayant pas encore quitté les terres de Konoha bien souvent. Son clan la protégeant quelque peu des missions les plus dangereuses ou rabaissant qui avait lieu loin des terres sacrée de Konoha.

Bien que dans son attitude d'adolescente rebelle, elle trouvait cette protection étouffante, elle était secrètement ravie de ne pas avoir à remplir certaines missions que certaines devaient assumer. La séduction de jeune homme naïf pour son avantage personnel était excitante et intéressante, la séduction de vieil homme politique rivaux des clients était dégradante.

Cependant, ce matin-là la tâche qu'on lui avait confié, bien que a l’intérieur des terres de son village étaient bien plus que suffisante pour faire sentir la jeune femme importante.

Elle allait devoir vérifier avec l'aide d'un membre du clan Hayashi que le système de protection renforcé dernièrement par des haut gradé était opérationnelle. Ou tout du moins qu'il réagisse bel et bien comme attendue au chakra résiduel.
Il allait donc falloir que le duo de Genin vérifie la sensibilité des ronces au chakra et s'assurer qu'elles n'étaient ni trop ni pas assez réactif. Un travail de précision en somme. Cela devrait se révéler agréable et gratifiant si mené à bien.

C'est donc presque avec impatience que Hapu arriva à la porte nord ou on lui avait chargé de rencontrer sa partenaire pour la tâche à accomplir . Elle espérait que ce sera un Genin de la jeune génération tout comme elle, et non pas un de ses ratés qui restait Genin pendant 20 ans. Elle avait vraiment horreur de traité avec ces derniers.

ne sachant pas trop à quoi s'attendre ne connaissant même pas le nom de son partenaire du jour, elle préféra se pauser dos à la muraille surveillant toutes les routes menant à la porte tout en jouant machinallement avec les cordes de sa harpe, après tout quitte à la transporter autant l'utilise
r.


Coucou:
 


Dernière édition par Eyu Wani le Sam 13 Aoû 2016 - 16:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 949
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Absorption Sam 13 Aoû 2016 - 15:34

Cela faisait plusieurs jours maintenant que je travaillais à la consolidation des remparts. Après quelques jours en compagnie de Ryokai sur l'installation des défenses de ronces, j'étais, cette fois-ci, assigné à un tout autre type de mission. Sur le dôme de ronces toujours, mais dans une position cette fois-ci différente.

Je savais que je ne serais pas seule à remplir cette tâche. J'aurais un coéquipier, inconnu encore pour le moment, mais plus pour très longtemps, car je marchais en direction du nord du village, dépassant ainsi le palais de l'hokage pour me retrouver face aux montagnes qui bordaient la façade nord de la ville. C'est ici que je devrais travailler pour le reste de la journée, mais pour commencer, je devais déjà gravir les centaines de marches qui permettaient d'en atteindre le sommet. Un exercice que Natsuki m'avait déjà fait réaliser à plusieurs reprises et qui ne m'était pas particulièrement plaisant.

Il me fallut un peu plus de dix minutes pour en atteindre le sommet. Un temps assez honorable, mais qui m'avait mis en haleine. Je soufflais tranquillement pour reprendre mon souffle suivant du regard le rempart légèrement en contrebas de la montagne. C'est là que je devais me rendre. Je repris ma marche en sa direction et je ne tardais pas à apercevoir une jeune femme, visiblement plus jeune que moi, mais pas de beaucoup, adossée contre ce dernier et jouant d'un instrument de musique. C'était plutôt étrange et je n'aimais pas déranger les gens quand ils jouaient de la musique, mais son regard c'était porté sur moi et je me grattais nerveusement la tête, ma longue chevelure tressée ondulant par-delà mon épaule et se reposant machinalement sur cette dernière. Je m'avançais vers la jeune femme :

"Bonjour, je suis Hayashi Leika … Je suppose que tu es ma coéquipière pour la journée, c'est ça ?"

Je ne lui tendais pas la main, mais j'eus un petit signe de salutation qui était largement suffisant pour la saluer poliment. Puis, relevant les yeux pour observer les remparts, je lui demandais :

"Allons y ? Tu as une idée de comment procéder ?"

Ce n'est pas que, mais a part tester les capacités d'absorption du rempart, nous n'avions pas vraiment d'autres informations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 14
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Absorption Sam 13 Aoû 2016 - 16:45

Senritsu Hapu:
 

La jeune Hapu devait avoir gratté les cordes de sa fidèle harpe pendant seulement une dizaine de minute quand elle se sentit épier, non pas épier de façon curieuse par les passants, mais épier spécifiquement pour autre chose. Avec un peu de chance la personne l'admirant ainsi serait un beau jeune homme avec qui elle pourrait passer quelques minutes sympathiques à flirter en attendant le second membre du duo de la journée.

Malheureusement pour son humeur taquine ce ne fut pas le cas. Non la personne qui l'observait, et qui s'approchait d'elle comme elle pouvait le voir du coin de l'oeil, était une jeune femme. jeune femme qui bien que séduisante ne possédait pas les attributs pour la faire craquer. Et elle doutait qu'elle puisse contenter la jeune blonde tressée de même.

Finalement, la femme atteint son niveau et se présenta simplement, mais tout de même poliment. Ainsi fort logiquement, on lui avait attribué une Hayashi comme partenaire pour la journée.

Après tout qui serait mieux que les membres de ce clan pour s'assurer de la bonne réaction des ronces. Au final Hapu allait passer sa journée à fournir des quantités d'intensité précise de chakra a répétitions tandis que sa partenaire aurait à faire tout l'expertise sur la réaction des ronces. Certes, on pouvais avoir l'impression qu'elle n'était par conséquent qu'une sous-fifre pour le coup, ne faisant rien de plus que servir de source de chakra.

Mais le fait que la hiérarchie reconnaisse assez son contrôle de chakra pour lui attribuer ce rôle la contentait. Après tout, elle savait bien que fort peu de membres des forces armées konohajin pourrait faire ce qu'elle allait faire aujourd'hui.

Le fait que sa partenaire était une Genin tout juste promue d'après le journal de Konoha n'enlevait en rien le sourire du visage de la Senritsu. Après tout, elle pouvait très bien être très compétente dans ces capacités de clans, ou avoir gagné quelque faveur de façon légitime. Pour le peu que la Konohajin s'intéressait aux ragots de Konoha tout était possible.

Si seulement elle savait que le statut de sa partenaire au sein du village était si instable et causait tant de trouble, elle aurait surement déchanter, mais on ne pouvait pas tous savoir.
De ce fait, la musicienne laissa sa voix mélodieuse sonner et renseigna la jeune femme au visage porteur d'une certaine candeur.

"Au vu de notre mission et de la composition du duo, il me semble que la hiérarchie nous a quelque peu mâché le travail à ce niveau-là , je vais te servir de générateur d'impulsion précise de chakra tandis que toi, tu vas devoir interpréter et peut être faire calibrer la sensibilité des ronces"

Tous cela ayant été dit avec toujours le même sourire radieux sur le visage de la jeune femme, ses fins cheveux dansant sous le vent semblant aller en rythme avec la douce musique qui se dégageait toujours de sa harpe.

Sur ce, elle se mit debout rapidement plaçant sa harpe sur son épaule droite pour l'aider à la transporter et fit une dernière déclaration.

"Du coup à toi de voir, tu préfères commencer par où ? Dis ce que tu veux et ou tu le veux et tu l'auras "

Hapu résista difficilement à la tentation faire un clin d'œil à sa partenaire à la fin de sa remarque, mais bon, il lui fallait rester professionnelle et non pas se perdre en taquinerie lors des missions.

Hapu resta donc là devant la seconde jeune Genin attendant les directives.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 949
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Absorption Sam 13 Aoû 2016 - 18:04

Impassible, mais malgré tout attentive aux dires de ma partenaire, je restais stoïque lorsqu'elle énonça sa façon de concevoir sa mission et surtout, la façon dont elle s'était elle-même qualifié de générateur à chakra. Mon regard se fit plus prononcer et mon sourcil s'accentua sous le coup de la surprise. Je secouais la tête :

"Je ne suis pas du genre à obéir n'importe comment à la hiérarchie surtout s'ils donnent des ordres aussi débiles que me servir de toi comme une sorte d'outil."

Je me raclais la gorge avant de regarder une nouvelle fois la muraille de ronce qui se dressait devant nous et surtout la porte non loin. Puis faisant signe à ma partenaire, je lui indiquais de me suivre :

"Viens ! Sortons !"

Je prenais la porte et gagner l'extérieur du village. J'aurais pu en profiter pour m'enfuir, mais au lieu de ça, je tournais à gauche directement après être sortie et je me contentais de longer les remparts à présent, m'éloignant surement de la porte afin de m'être a exécution mon idée. Je m'arrêtais alors, observant toujours le mur avec une grande curiosité avant de me tourner vers la jeune femme m'accompagnant :

"C'est quoi ton nom au fait ? Je me dis que ça serait plus sympa si je pouvais t'appeler par ce dernier !"

Je lui souriais une nouvelle fois avec sympathie avant de poursuivre :

"Je ne suis pas un haut gradé de Konoha et je n'ai pas la possibilité de connaître avec exactitude toutes les capacités de cette impressionnante barrière que les hauts gradés sont en train de mettre en place, mais je pense que si on nous a donné cette mission, c'est qu'il y a une raison et qu'elle ne porte pas forcément sur l'utilisation du chakra car vue notre niveau nous ne pourrions pas faire grand-chose !"

Ma main se porta sur mon menton et je fis mine de réfléchir. Cela dura un moment durant lequel, je m'installais à même le sol en repensant à ce que j'avais lu sur la missive :

"Nous devons tester si cette barrière est efficace et si tout le monde a bien travaillé, nous sommes d'accord ! Cela veut donc dire que s'il y a une faille dans le dôme, il vaudrait mieux la découvrir aujourd'hui, quitte à le détruire en voulant le tester plutôt qu'en subissant une attaque ennemie ! Tu ne crois pas ?"

J'attendis sa réponse et mon visage se fendant d'un sourire, je répondis la chose suivante :

"Dans ce cas, mettons-nous à la place de nos ennemis ! Montrons à tout le monde que les hauts gradés n'ont pas si bien travaillé que cela et mettons à rude épreuve cette protection !"

J'étais peut-être une Hayashi, mais aujourd'hui, j'étais une Hayashi ennemie et je devais trouver les failles dans notre protection. Je me relevais et me rapprocher des ronces pour les examiner :

"Ce coin-là est sec ! Les ronces manquent d'eau ce qui amenuise leur prolifération deux solutions s'offre à nous !"

J'observais le sac que j'avais emporté avec moi. Il semblait lourdement chargé et j'en sortie une pince coupante qui me permettait d'ordinaire à arranger les arbres chez mon vieillard favoris. Basique, mais utile. On pouvait toujours essayer :

"Un ninja habilement camouflé pourrait tenter de se forcer un chemin aussi simplement que cela en coupant les racines. Cela ne serait pas une énorme dépense en chakra et contrairement à eux, nous avons la chance de ne pas avoir à nous camoufler vue que nous sommes là pour ça ! Ou alors on peut tenter la solution capitale !"

Je brandis ma main devant elle et y fis apparaitre une petite flamme. C'était une technique très basique que Natsuki m'avait apprise. Mon sourire se fit carnassier :

"Foutons le feu et voyons comment tout cela réagit !"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 14
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Absorption Sam 13 Aoû 2016 - 19:04


Senritsu Hapu:
 



En réponse à sa vision des choses Hapu eue la surprise d'entendre sa partenaire prendre une position relativement rebelle. Cependant, elle se trompait sur quelque chose, Hapu ne voyait rien de mal a servir de source de chakra, après tout pour elle ça voulait surtout dire jouer de la harpe de façon un peu plus épuisante que d'habitude, rien de très dérangeant quand on aimait autant la musique que les membres de son clan.

Cependant, la remarque suivante fit rougir de gêne la harpiste. Elle avait ignoré toute politesse et ne s'était même pas présenté à l'Hayashi. Heureusement, celle-ci ne semblait pas lui en vouloir d'une telle bourde. Alors que le duo continuait à progresser le long de l'extérieur du mur de défense de Konoha.

Cependant avant même que sa gêne ne soit dissipée et que la Senritsu puisse répondre, la Hayashi évoqua sa vision des choses. Et on pouvait pour le moins dire qu'elle était particulière.

Ainsi se basant sur le fait que leur grade général n'était pas très élevé, et malgré leur possible puissance dans des domaines bien précis, la Hayashi pensait que la hiérarchie avait une vision ne comptant pas sur leur point fort pour remplir leur tâche.

L'idée de mettre le feu aux ronces qui sommeillait pour le moment a la base du mur, n'attendant qu'un menace pour se déployer et agir était relativement particulière.

Certes, cela testerait en partie cette défense, mais on leur avait aussi bien précisé de mettre à l'épreuve la résistance chakratique des défenses et surtout son efficacité en condition réel même si a puissance limité.

Agir ainsi presque contre les ordres en testant quelque chose qui ne leur était pas demandé gênait quelque peu Hapu. En tout cas jusqu'à ce qu'elle se rappelle quelque chose d'utile, le chakra n'était pas toujours neutre et pouvait aussi avoir des capacités élémentaires, et bien que la maîtrise de telles choses était au-delà du niveau de la Harpiste pour le moment, ce ne serait pas le cas de leur éventuelle ennemie.

Ainsi puisque sa partenaire semblait elle-même posséder une certaine maîtrise de ce chakra élémentaire se serait en effet peut être une bonne idée.

La Senritsu regardait donc sa compatriote s'approcher du coin qui semblait le plus sec du parterre de ronce, quand elle décida de s''exprimerr

"Avant de mettre le feu à notre village, je pense que je devrais en effet te donner enfin mon nom. je suis Senritsu Hapu, et je suis ravie de te rencontrer. Cependant avant que tu ne déclenches la panique auprès des guetteurs, tu devrais me laisser me mettre en position. Je vais essayer de tisser un genjutsu de zone nous isolant de l'extérieur, ainsi, on pourra vraiment être tranquille et observé l'efficacité des défense seules"

Sans même attendre l'accord de son aîné la Senritsu recula quelque peu, allant s'adosser à un des nombreux arbres bordant Konoha et après avoir mis sa Harpe en position commença à faire vibrer les cordes de son instrument. Les imbibant elles, et le son produit, de chakra. Alors qu'un douce mélodie lente s'élevait dans les airs, une mélodie qui détournerait toute personne l'entendant de la zone ,

A moitié discret par sa réalisation actuel Hapu ne put percevoir clairement ce qui se passait autour d'elle.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 949
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Absorption Sam 13 Aoû 2016 - 20:37

La jeune femme avait proposé une solution qui mettrait plus de réalisme à la situation dans laquelle nous nous trouvions. En nous entourant d'un cocon de genjutsu, bien qu'inefficace contre les attaques physiques, elle nous rendait d'une certaine façon indétectable, une bonne façon de procéder de mon point de vue qui fut approuvé d'un hochement de tête bien que nous soyons toutes deux conscientes que les autorités de Konoha étaient au courant de nos manœuvres. Cela fut suivi d'un sourire alors que les premières notes de sa mélodie commencèrent à résonner dans l'air ambiant. Je pris alors le temps nécessaire pour me pencher moi-même en avant et examiner la terre qui cachait une grande partie des ronces qui composaient le dôme. La moindre intention malveillante allé les faire surgir et pour de la malveillance, on pouvait vraisemblablement compter sur moi.

Avec beaucoup de lenteur, je pris le temps de m'accroupir, posant alors ma main au sol pour examiner la dureté, mais surtout l'humidité de cette dernière. Tout cela allait jaillir avec beaucoup de force.

Attrapant une petite touffe d'herbe sèche, je l'arrachais du sol et la roulait au creux de mes mains, la façonnant de façon à obtenir une grosse balle sur laquelle je me mis à souffler avec lenteur.

Lentement, les flammes commèrent à prendre forme dans mes mains et bientôt, j'eus une balle de foin ardente que je tenais au bout d'un Kunaï pour éviter de me bruler.

Tout en prenant d'infinies précautions, je la lançais là même ou se trouvait un petit bosquet.
L'effet fut immédiat et les ronces se rétractèrent, sortant de terre avec forces et fracas pour couvrir la façade nord de la ville, remontant rapidement le long des structures de bois qui l'a constitué.
Mon sourire se fit plus grand, plus proéminent.

"Première étape accomplie. Voyons maintenant ce que va faire le dôme s'il subit de multiples attaques en divers poings."


Avisant les herbes hautes présentes autour de moi, je me mis à façonner plusieurs boules de fourrages avant de les enflammer et de les lancer les unes après les autres à la bases des ronces pour que ces dernières prennent feu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin - Chef Inuzuka - Chef de la Sécurité de Konoha
Messages : 818
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Absorption Lun 15 Aoû 2016 - 20:09


Hyô Yokimori – Jônin de Konoha

Une fois leur besogne terminée, le duo quitta le tunnel par la même petite trappe par laquelle ils étaient entrés et une fois que l’Hayashi eut remis le tapis à sa place, plus rien n’indiquait qu’ils avaient été là. C’était mieux ainsi pensa Yokimori puisqu’il s’agissait-là d’un accès direct au système de défense de Konoha et le moins de personnes au courant de cet endroit le mieux c’était. Il devait bien être le seul Hayashi en dehors de l’Hokage et de son Bras droit à connaître l’existence d’un tel lieu et c’était simplement afin de pouvoir améliorer le système de défense ainsi que s’assurer que ce dernier reste toujours en condition optimale. Si jamais le temps venait à affaiblir les sceaux, il fallait bien quelqu’un pour s’en occuper! L’Hyô, qui pensait maintenant tout autrement de sa mission qu’à son début, s’enorgueillissait qu’il était cette personne, celle qui ferait en sorte que les sceaux qu’il avait lui-même posés soit toujours au top de leur efficacité. Mais avant cela, il lui fallait apposer un dernier sceau. C’était justement là qu’ils se rendaient.

Après avoir pensé aux modifications nécessaires pour le quatrième et dernier sceau, son attention se porta à ses alentours et le jeune Hyô commença à douter de leur destination. C’était vrai qu’il s’était contenté de suivre l’Hayashi qui utilisait son lien avec les plantes pour retrouver la ronce principale enfouie sous le village, mais il était assez certain qu’ils ne faisaient que revenir sur leurs pas pour retourner vers le Sud du village. Il n’osait rien dire pour le moment puisqu’il se disait que son collègue Hayashi devait bien savoir où il allait, mais si cela continuait plus longtemps il serait forcé d’intervenir. Il n’aimait qu’on lui fasse perdre son temps et lui mieux que quiconque devait savoir qu’ils avaient une tâche importante devant eux; ce n’était pas le temps de faire une marche de santé. Bien vite, toutefois, Yokimori se rendit compte d’où il l’amenait : à l’extérieur du village. Tout d’un coup, il comprit pourquoi ils avaient dû passer par-là. Au moment où il venait à cette conclusion, il se faisait interrompre dans ses pensées par nul autre que son coéquipier qui lui demanda d’essayer de suivre sa cadence. Non mais pour qui le prenait-il? Pensait-il qu’il ne serait pas capable de le suivre ou encore même de le dépasser? Pour la peine, l’Hyô ne prit même pas la peine de répondre et son coéquipier dut prendre son silence comme confirmation puisqu’il s’élança, rapidement suivi par Yokimori.

Ils coururent ainsi pendant plusieurs minutes avant qu’ils ne bifurquent finalement plus vers la direction de la forêt que du rempart. Encore une fois l’Hyô haussa le sourcil, mais il fit confiance à l’Hayashi qui jusqu’à date ne s’était jamais trompé. Encore quelques mètres et il s’arrêta là où devait se loger la ronce principale. Il confirma ce que Yokimori pensait et commença les mudras afin de faire sortir la ronce sans déclencher tout le système d’alarme. Ce n’étaient pas comme si elles étaient là à la vue de tous pour en exploiter les faiblesses! Ces ronces étaient un atout secret de la feuille, qui se déclenchaient qu’une fois l’alarme sonnée pour recouvrir le Rempart autour du village. Maintenant qu’il y pensait, cela devait demander beaucoup de précision faire ressortir la ronce principale sans tout faire sortir. Cela le fit regarder l’Hayashi d’un œil différent alors qu’il prenait en compte ce dont il était réellement capable et qu’il complétait ses mudras. Perdu dans ses pensées – le manque de chakra commençait à lui faire perdre sa concentration – il ne réalisa que c’était son tour qu’une fois que le sol commença à s’ouvrir devant lui pour faire ressortir une immense ronce. Sortant rapidement son ensemble de calligraphie, il attrapa le pinceau et la bouteille d’encre qu’il avait utilisés pour les trois derniers sceaux et tenta de se reconcentrer sur la tâche en se remémorant le sceau comme il l’avait modifié quelques minutes plus tôt. Au début l’image vint à lui sous une forme floue puis l’image commença à s’éclaircir et après un effort de concentration, le sceau lui vint alors en mémoire et il sut que c’était le moment où jamais.

Puisant dans ses dernières réserves de chakra, Yokimori se donna corps et âme dans la confection du dernier sceau, laissant couler à travers l’encre le chakra nécessaire pour entretenir le sceau. La longévité et l’efficacité d’un sceau pouvaient être mesurées par sa complexité, mais aussi par la quantité de chakra qui était mis à l’intérieur. Comme les shinobis malaxent le chakra avec leur corps pour faire du ninjutsu ou du genjutsu, le fuinjutsu malaxe le chakra avec l’encre du sceau afin de lui donner sa puissance. Yokimori le savait et c’était pourquoi il donnait autant pour ces sceaux : il voulait que jamais les ronces ne fassent défaut à Konoha lorsqu’ils en auront de besoin. Quand il eut terminé et qu’il leva finalement la main après le dernier trait ce fut comme si on avait aspiré d’un seul coup toute son énergie. Sentant le monde tourner autour de lui, Yokimori perdit l’équilibre et dut se mettre à quatre pattes pour ne pas s’étaler au sol. Il inspira lentement pendant plusieurs secondes avant de finalement avoir assez de force pour se mettre sur pied, mais à peine avait-il fait un pas qu’il sentait ses jambes se dérober sous lui et dans une tentative de ne pas perdre la face l’Hyô atterit sur son genou, envoyant une onde de douleur à travers sa jambe. Après quelques secondes où il n’arriva pas à se débarrasser de son tournis, il se résolut à contrecoeur à demander l’aide de son coéquipier.


- Ça ne va sûrement pas t’emballer, mais ça ne te dérangerais pas de me filer un coup de main pour rentrer au village? Ces sceaux m’ont complètement drainé et je n’ai même plus la force de faire un pas.

Il devait vraiment avoir besoin de son aide puisqu’il accompagna même sa requête d’un maigre sourire, lui qui était si avare sur les sourires. Heureusement pour lui, son coéquipier semblait prendre son rôle de coéquipier au sérieux puisqu’il accepta et, prenant un bras autour de ses épaules, aida Yokimori jusqu’au Rempart. Rendu là, l’Hyô avait assez repris de force pour se traîner seul jusqu’à chez lui, ne voulant pas déranger l’Hayashi plus qu’il ne l’avait fait déjà. Qui plus est, il avait horreur de se sentir faible et d’avoir à dépendre de quelqu’un d’autre. Plutôt ramper que d’être redevable à quelqu’un. Cela lui avait déjà tout demandé pour se rendre jusqu’au Rempart, il ne voulait pas qu’on le voit un instant de plus dans cette position aussi humiliante. Encore moins sa famille! Tout de même, il eut la décence de remercier l’Hayashi pour son temps et pour son aide – il fallait qu’il admette que sans lui il n’aurait jamais été capable d’accomplir cette mission – et il le quitta en se disant que le rapport pouvait bien attendre quelques heures, pour l’instant il pouvait entendre son lit qui l’appelait d’où il était.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1497

Message(#) Sujet: Re: Absorption Mar 16 Aoû 2016 - 23:13


Hayashi Leika et Senritsu Hapu avaient décidé sous l'impulsion de l'Hayashi de tester les défenses actuellement mises en place tout autour du village caché des feuilles.

Une prise de décision honorable certes, mais prise sans consultation des Chefs de chantier. Une catastrophe aurait pu rapidement arriver, mais fort heureusement, les défenses du village parvinrent à absorber les dommages occasionnés par les deux shinobis de la feuille.

Un Chûnin et responsable du secteur ne tarda cependant pas à faire son apparition afin de sermonner les deux débutants soulignant l'immaturité dont ils avaient fait preuve tout en énumérant les divers incidents qui auraient pu se produire en cas d'absence par exemple, de l'activation du système de défense partiellement interrompu lors du développement de ce dernier.
La prise d'initiative était une bonne chose, avec l'approbation d'un haut-gradé c'était ENCORE mieux.

Malgré tout, Konoha savait dès lors que les défenses fonctionnaient bien. Ce qui en soit était un bon point !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Absorption

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Feu :: Konohagakure no Satô-