N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Attaquons l’exercice, pour défaire… Suna ! [Entraînement Taïjutsu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Iwa
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 732
Rang : S

Message(#) Sujet: Attaquons l’exercice, pour défaire… Suna ! [Entraînement Taïjutsu] Sam 23 Juil 2016 - 12:38

Tel était devenu le quotidien des soldats de Konoha. Depuis l’annonce de la guerre, de nombreux entraînements en commun avaient été lancés pour tous ceux qui se trouvaient au village, dans le but de faire en sorte qu’ils deviennent préparés comme jamais pour combattre l’ennemi. À chaque jour, un nouvel exercice, une nouvelle spécialité qui devait être explorée pour être apprise à être exploitée, ou bien contrée, selon les capacités des personnes. De ce fait, les Jônin du village étaient en parti ceux qui, à tour de rôle, participaient à ce genre de cours en tant que professeur. Je doute que j’aie besoin d’en dire plus, vous l’avez effectivement bien deviné. Ce jour-là, c’était à mon tour de me retrouver face à un grand groupe d’élèves, au centre du Colisée, à leur enseigner mon savoir.

Très franchement, je commençais encore à douter de mes capacités à pouvoir prétendre à un tel rôle. Après tout, j’étais beaucoup trop égoïste, selon moi, pour avoir ce genre d’honneur. C’est vrai, j’admets, j’ai choisi mon désir personnel de force avant celui des élèves que j’avais à ma charge. De plus, j’avais des difficultés à pouvoir garder la patience suffisante pour supporter les « écarts de conduite » qu’avaient l’occasion de démontrer les jeunes Yukine et Sôma. Mais bon, les ordres étaient les ordres, et je devais m’y tenir en ces temps sombres. Espérant qu’il puisse me porter conseil, je m’étais adressé à mon oncle pour connaître sa façon d’enseigner. Prenant des notes (littéralement), je compris au final que ce n’était pas loin du dicton « c’est en forgeant qu’on devient forgeron. », puisqu’il se contenta de me dire qu’il frappait les élèves jusqu’à que l’information leur rentre dans la tête. Soupirant, et me demandant encore pourquoi je lui avais posé la question, je m’en remis qu’à moi-même sur ce coup.

Devant moi donc se trouvaient une bonne vingtaine de personne, toutes allant du Genin au Jônin. J’étais un peu déconcerté de voir que des gens du même grade que moi allaient participer, il fallait dire que je ne m’estimais pas forcément meilleur qu’un autre (enfin, bon, peut-être, mais c’est juste quand je vois que l’autre en face est Médiocre). Mais bon, si en soit, les dirigeants pensaient bon de laisser de telles personnalités se croiser, qui étais-je pour aller à leur encontre (Question rhétorique, puisqu’avec mon grade au sein de l’ANBU, je pouvais effectivement me décharger de ce genre de prérogative…). Mais bon, trêve de tergiversions, commençons.


« - Avant que nous commencions, je tiens à connaître votre avis sur la question. Quelles sont pour vous les fondamentaux pour la survie dans un combat ? »

Une question qui n’avait pas réellement de réponse précise est absolue en réalité. Mon but était surtout de cerner la vision des choses de mes futurs élèves. Certains pensaient la puissance de feu était à prévaloir, afin de réussir à en finir avec un affrontement rapidement. D’autres étaient plus dans l’optique de la capacité à résister aux assauts de ses ennemis, afin de le fatiguer plus aisément et le vaincre. Plusieurs pensaient que tout passait surtout sur la capacité de contrôler la situation, de forcer l’adversaire à agir comme on l’imaginait, afin de pouvoir dominer la situation. Des réponses aussi diverses que bonnes, et peut être même certaines auraient un lien avec ce que je comptais annoncer.

« - Vous avez chacun raison sur certains point de vue. Beaucoup des caractéristiques que vous avez annoncé sont importantes, mais si je devais mettre une avant, c’est avant tout celle-ci : la rapidité d’action. En effet, si vous n’êtes pas assez rapide dans votre assaut, votre attaque aura beau être extrêmement puissante, elle ne touchera jamais. À l’inverse, pour ceux voulant jouer sur la durée, le moindre coup reçu peut vous donner un désavantage dans vos plans, et réussir à réagir à temps devient alors capital. Aujourd’hui donc, nous allons faire en sorte à ce que vous développiez des talents afin de pouvoir augmenter votre vitesse. »

Après un léger temps de silence, j’attendis les réactions des élèves. Certains étaient en train de penser à la leçon que je venais d’énoncer, alors que d’autres n’avaient pas la patience pour ça et se contentaient d’insister pour qu’on commence l’exercice. Soupirant alors que je le plaçais mes mains dans le dos, je fis des allers-retours devant la troupe en les observants.

« - Les méthodes pour ceci sont diverses et variées. Certains utiliseront ainsi leur maîtrise du chakra afin d’augmenter leur sens. D’autres se serviront plutôt de leurs talents naturels pour ceci. J’attends ainsi d’entendre votre avis sur la question. »

Et ainsi, je passais devant chacun des shinobis afin d’écouter leur propre apport de réponse.

HRP:
 


I'm here to smoke some cigarettes and explode some bitches...

... And this is my last stroke.

I don't like to hurt people, so please...

Get out of my way !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 650
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Attaquons l’exercice, pour défaire… Suna ! [Entraînement Taïjutsu] Lun 25 Juil 2016 - 19:10

Mes semaines de convalescence avait été longue. Non, plus que longue. J’avais été confiné dans ma chambre d’hôpital, assis ou coucher dans un lit qui au moins avait un matelas de qualité. C’était bien là le seul point positif que j’avais trouvé à mon séjour. J’avais eu un peu de visite pour passer le temps, mais je les enviais toujours lorsqu’ils repartaient. Yamarashi-kun le savait et faisait exprès le petit verrat. Je fus littéralement soulagé lorsque je reçu enfin mon congé de l’hôpital. On m’avait toutefois conseillé de favorisé le déplacement à pieds pour les quelques semaines à venir si je tenais à les solidifier comme ils pouvaient l’être avant. Je marchai donc dans le village les mains dans les poches et le regard baladeur. Je n’avais vu le village que pars un simple carreau de fenêtre. Après quelques minutes de marche, je me rendis compte que j’avais à plusieurs reprises le même dépliant placardé un peu partout sur la rue principale. Je m’approchai finalement de l’un d’eux pour y lire une convocation à l’entraînement. Une méthode préventive pour garder les troupes actives, l’entraînement était accessible à tous les grades, précisant toutefois qu’il n’était accessible qu’aux adeptes du taïjutsu. Me grattant le menton, je me demandai s’il était sage de participer aussitôt à un entraînement alors que je sortais tout juste de l’hôpital. Je remarquai alors que l’entraînement n’était pas prévu avant trois jours. Cela me laissait amplement le temps de me remettre un minimum en forme.


Je m’étais remis aussitôt à l’entraînement, en y allant toutefois de façon progressive. Je n’étais pas rétabli à cent pour cent lorsque les trois jours furent écoulés, mais je me sentais assez en forme pour participer à l’entraînement. Je m’étais légèrement entraîné avant de partir, question de bien m’échauffer, puis je quittai en direction du Colisée. Étant donné le taux de participations de l’entraînement, ceux-ci prenait place dans le Colisée plutôt que dans les terrains habituelles. Je m’étais rendu à pied, malgré le beau temps qui m’appelait, jusqu’à destination puis entrai sur l’immense terrain de terre sableuse qui recouvrait le sol. Je n’étais effectivement pas le seul, même qu’il y avait plus de gens que je ne m’y attendais. Je jetais un rapide coup d’œil à la foule et constatai qu’il y avait effectivement de tous les rangs dans l’assistance. Je portai finalement les yeux vers notre instructeur pour reconnaître Yusei-san, qui attendis encore quelques minutes avant de finalement débuter l’entraînement. Du moins, c’était ce que je croyais. Au lieu de cela il commença par nous poser une question, nous demandant ce que nous considérations essentiel à la survie au combat. Ce n’était franchement pas ce à quoi je m’attendais. Une question plutôt vague aux multiples bonnes réponses. Il ne me fallut pas beaucoup de temps pour découvrir de quoi il s’agissait dans mon cas. La Chûnin devant moi s’écria de façon spontané que la meilleure façon de survivre était d’anéantir son adversaire avant que celui-ci ne le fasse, provoquant plusieurs réactions dans la foule. Je me contentai de sourire, trouvant les réactions des plus jeunes plutôt comiques.

Pour ma part, ma vitesse état ma force, ce qui selon moi pouvait me distinguer et me donner un avantage sur mon adversaire. Yusei-san reprit alors la parole pour révéler que, un peu comme moi, il croyait que le temps de réaction était un élément clé à la survie au combat. Un entraînement sur la vitesse était alors prévu au programme. C’était en plein ce qu’il me fallait : un retour sur les bases alors que j’étais en phase terminale de réhabilitation. Il allait donc faire le tour des shinobis présent et leur demander quelles méthodes nous comptions prendre pour y parvenir. C’était ça aussi une bonne question. La vitesse n’était définitivement pas ce qui me manquait, alors je devrais plutôt pensée à autre chose. J,étais perdue dans mes pensée et remarquai tout juste le Yôgan qui s’approchait de moi. Nos regards se croisèrent puis nous échangeâmes un simple hochement de tête en signe de salutation. Nous avions ce point en commun : pas de bavardage inutile, il allait droit au but. Lorsqu’il fut devant moi, je lui expliquai mon point de vue.


- Dans mon cas, je pensais plutôt me concentré sur l’anticipation, peut-être en me pratiquant à lire les mouvements de mon ennemis pour prédire ses actions. Quelque chose dans ces lignes-là. La vitesse elle-même n’est pas un problème pour moi, il ne me suffis que de voir mon adversaire venir.

Ce n’était pas le genre de techniques que j’utilisais souvent. J’avais plutôt tendance à me fier à ma vitesse pour foncer sur mon adversaire pour ensuite repartir aussi vite que j’étais arrivée. C’était exactement ce genre de mentalité qui m’avait envoyé à l’hôpital avec les deux jambes cassés, à peine conscient. Si je voulais survivre, je devais pensée un peu plus avec ma tête et un peu moins avec mes poings.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chuunin d'Iwa
Messages : 399
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Attaquons l’exercice, pour défaire… Suna ! [Entraînement Taïjutsu] Mer 10 Aoû 2016 - 0:24




Avec les évènements de l’année précédente, des programmes avaient germés un peu partout pour entrainer les shinobis de la feuille à la guerre, qui allait sans doute se terminer par un affrontement armé à nos frontières. Les plus jeunes commençaient de plus en plus à s’en inquiéter, ce qui était normal pour les genins qui venaient d’avoir leur affectation… Les plus gradé aussi commençaient à craindre l’affrontement, ce qui renforçait encore plus celle des jeune, si les jonins avaient peur comment nos genins pouvaient-ils espérer surmonter ce sentiment ?!

Pour moi ce n’était pas normal d’être dans cette situation, nous nous sommes engagé pour défendre le village, donc avoir peur, c’était une possibilité, celui qui n’a pas peur est un fou, mais la montré ouvertement alors que nous avions une responsabilité, ça , non ! C’est pourquoi je m’arrangeai toujours pour faire face durant ces entrainements, ou même pendant les missions, ou les apprentissages…

Aujourd’hui, c’était un entrainement basé sur la vitesse apparemment, si j’avais bien compris ce que venait de dire le professeur, après une question général adressée au groupe, il fit du cas par cas. Je n’étais pas très friand des entrainements de groupes comme ça, tous simplement parce notre enseignant n’avait pas forcément le temps ni les ressources de s’occuper de tout le monde de la meilleure façon, mais il fallait faire avec.

L’homme qui était juste à côté de moi, me semblait familier, non pas que je le connaissais, je ne l’avais jamais vu, enfin de souvenir, mais j’avais un pressentiment, comme s’il faisait parti de ma famille, mais impossible de savoir pourquoi j’avais ce genre de sentiment, enfin, ce n’était pas très grave, j’avais carrément le temps de chercher plus tard, pour le moment je devais me concentrer sur l’entrainement !


- Pour ma part, j’aimerai passer une de mes techniques au niveau supérieur, mes enchainements seraient beaucoup plus destructeur si j’arrivais à varier la vitesse de mes coups pendant mes assauts, pour dérouter mon adversaire et le forcer à être sur la défensive. Mais bon, pour le moment, je n’avais réussi qu’à augmenter qu’un petit peu la vitesse de mes poings, rien d’assez significatif pour surprendre quelqu’un de ton niveau par exemple…

Suite à ça, je lui montrais ma technique à base de chakra raiton pour accélérer mes mouvements, j’espérais avoir une solution pour passer ça au niveau supérieur, mais je ne savais pas vraiment comment m’y prendre, si je devais plus le concentrer, comment, mettre plus de chakra ? Plein de questions techniques compliqué pour moi qui n’avait pas encore les connaissances nécessaires pour y arriver moi-même…


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 732
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Attaquons l’exercice, pour défaire… Suna ! [Entraînement Taïjutsu] Jeu 11 Aoû 2016 - 10:22

Le groupe était, pour le moins que l’on puisse dire, des plus hétéroclites. Il y avait des venant de tous horizon et de parcours différents, bien qu’étant membres du village. Que ce soit les clans natifs du village comme Hyûga, Akimichi ou Inuzuka, où venus des clans immigrés comme Gekei, Sabakyô, Senritsu ou même Yôgan, j’avais devant moi une belle brochette de la diversité qui faisait tant la fierté de Konoha. Je n’avais pas grandes idées de la composition des autres villages, mais je savais que la Feuille disposait, en termes d’hommes, d’une armée à la fois polyvalente que puissante. Mais là était le problème : armée. Nous n’étions qu’une force militaire, certes, mais les situations qui nous avaient mis dans un état de véritable guerre étaient que trop peu nombreuses, et devaient être évitées. L’idée même de devoir affronter un village avec qui nous avions collaboré dans le but de repousser une force supérieure était triste. Mais bon, ce n’était pas notre rôle d’amener la paix, nous n’avions le devoir que de défendre notre nation, quitte au prix de l’extermination de nos ennemis…

Mais pour l’heure, revenons tout simplement sur le sujet principal d’aujourd’hui : l’entrainement. Comme je l’avais conclu sur mon précédent discours, nous allions devoir nous concentrer sur tout ce qui était aspect à la vitesse. Pour certains cas, il s’agirait juste de trouver un moyen de se déplacer rapidement, réussir à devancer son adversaire sans lui laisser l’occasion d’agir. Pour d’autre, il s’agissait plus en terme de riposte, de préparation aux attaques ennemies afin d’éviter de se prendre un mauvais coup. Un aspect offensif et défensif en vue pour aujourd’hui donc. Mais il était hors de question de leur donner les solutions sur un plateau en argent. Il fallait autant faire travailler son corps que son esprit, et c’était ce que je comptais faire en leur demandant non seulement ce qu’ils voulaient faire, mais aussi comment l’obtenir. Hélas, certains d’entre eux, mêmes ceux que j’attendais une bonne réponse, n’ont pas compris l’entièreté de mon interrogation.

Après avoir écouté les propos de chacun, je me remis en place au centre afin de faire l’opération en tête sur le nombre de personnes dans chaque groupe. Pour l’heure, cela semblait équitable heureusement. Sans plus de délais donc, j’invoquai un clone afin de pouvoir plais aisément répartir le travail.


« - Ceux qui voudraient augmenter leurs capacités de déplacements resteront avec moi. Quant à ceux qui voudront se concentrer sur leurs perceptions avancée, veuillez suivre mon clone. »

Après quelques dizaines de secondes, nous avions enfin deux groupes distincts de chaque côté de l’arène, nous permettant ainsi de pouvoir nous concentrer, de manière à ne déranger personne, sur les différents exercices. Pour commencer, il y avait de mon point de vue. Plusieurs des personnes en face m’étaient inconnus, mais qu’à cela ne tienne. Je n’étais pas là pour faire de la socialisation après tout. Observant chacun pour essayer d’exploiter les pouvoirs de leurs clans avant d’amener sur le tapis une méthode plus personnelle, je m’exprimais.

« - Pour vous, la tâche consistera à réussir à renforcer la force délivrée par vos muscles de manière diverse et variée. Pour certains, cela passera par une transformation, Comme l’augmentation de la taille des Akimichi, ou les liens aux animaux des Gekei. Pour d’autres, cela sera par l’utilisation de tonifiant, comme les gaz des Sabakyô, des drogues militaires diverses et j’en passe. Pour ma part, j’utilise l’arme la plus basique des shinobis : le chakra en lui-même. »

Faisant un müdra classique, je concentrais ainsi l’énergie dans mes jambes particulièrement et repris mon explication.

« - La concentration de son propre chakra dans nos muscles permet de renforcer à la fois leur force, mais aussi leur réactivité. De ce fait, nous pouvons augmenter nos capacités physiques en les « activant » via un passage du chakra. Je concluais ma phrase prenant appui sur mes jambes, avant d’effectuer plusieurs dash sur différents angles, montrant ainsi l’augmentation de ma vitesse de déplacement, reprenant ma position et mon souffle. La même chose peut être faite pour les bras, afin d’augmenter la vitesse d’exécution de mouvements. Je vous laisse essayer. »

De l’autre côté, mon clone faisait un travail équivalent au niveau des explications.

« - Afin de pouvoir anticiper les offensives des ennemis, plusieurs moyens sont à votre dispositions, mais passerons la plupart du temps par l’augmentation de vos capacités sensoriels. Que ce soit par l’utilisation de tonifiant, la transformation de votre anatomie, ou la simple augmentation de la perception de sens en particulier, vous arriverez ainsi à augmenter vos chances d’esquives. »

De même, mon clone concentra ainsi son chakra dans le corps, mais plus particulièrement dans les muscles liés cette fois-ci aux oreilles et aux yeux. Il n’allait pas faire de démonstration, mais juste le montrer à titre d’exemple.

« - Pour ma part, je fais en sorte d’augmenter ma perception en y concentrant de manière continue du chakra. Ainsi, je ressens plus aisément le monde, et augmente par la même occasion mes réflexes. Pour la suite de l’exercice, concentrez-vous sur la méthode de votre choix pendant les prochaines minutes, en vous écartant pour ne point vous gêner. »

De mon côté, je sortis, bien caché dans mon dos, plusieurs bâtonnets faits en bois. Certains moments, je viserais une personne en particulier, et lui jetterai l’objet, dans son angle mort ou non. Rien de bien compliqué en somme, juste pour voir comment ils arrivent à gérer avec leur augmentation.


I'm here to smoke some cigarettes and explode some bitches...

... And this is my last stroke.

I don't like to hurt people, so please...

Get out of my way !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 650
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Attaquons l’exercice, pour défaire… Suna ! [Entraînement Taïjutsu] Mer 17 Aoû 2016 - 19:45

Yusei-san continua son tour et interrogea les autres sur leurs point de vues sur la question. J’écoutais à moitié les explications des autres, concentré sur ma propre réponse. Il me fallait de la vitesse de réaction et non de la vitesse de déplacement. Il me fallait une façon de prévoir mon ennemis, lire ses mouvements peut-être, je ne savais pas encore. Je savais toutefois que j’étais sur un bon filon avec ça. Je reportai mon attention au groupe, écoutant quelque point de vue. Un jeune homme aux cheveux gris pris la parole et pour une raison que j’ignorais, je sentais une certaine présence venant de lui. Je ne pouvais pas mettre le doigt dessus, mais cet homme me semblait être plus qu’un simple inconnu. Je remis cela à plus tard puisque Yusei-san repris finalement la parole pour diviser le groupe en deux objectifs distinct. Je me dirigeais donc sur le côté en compagnie du clone Yôgan pour travailler ma perception avancée.

Yusei-san se plaça face au groupe, tout comme l’original l’avait fait, et attendit quelques minutes que tout le monde se regroupe devant lui avant de poursuivre ses explications. Je fus un peu perplexe lorsqu’il annonça que nous travaillerons sur nos capacités sensorielles, mais je l’écoutais tout de même. Je compris alors qu’il parlait des cinq sens physiologique, ce qui ne nécessitait pas de capacités sensorielles en tant que tel. Il augmentait sa perception en usant de son chakra, lui permettant ainsi d’accroître ses réflexes par la même occasion. Lorsqu’il mentionna ses réflexes, cela me donna aussitôt une idée. Lorsqu’il nous laissa à nous-même pour nous pratiquer de la façon de notre choix. Suivant les conseils de notre senseï du jour, nous nous dispersâmes avant de nous mettre au travail. J’avais déjà eu une idée de la piste que je voulais développer, mais c’était moins facile à mettre en pratique. J’avais prévu faire appel à mon instinct animale et à mes yeux d’aigle pour percevoir le moindre mouvement et ce, dans un assez grand radius si je disposais de mes yeux perçant d’aigle. Pour y parvenir, je devrai toutefois procédé par étapes. Je devais tout d’abord établir une « connexion » stable avec l’esprit de l’animal-totem. Une fois la « connexion » établi, je devais doser l’esprit animal pour en tirer le maximum sans devenir une cervelle d’oiseau en plein combat. Une fois l’équilibre trouvé et maîtrisé, je devrai transformer mes yeux pour me doter de mes yeux d’aigle et ainsi améliorer grandement ma vision. Je devrais ensuite pratiquer le tout au moins une centaine de fois pour l’exécuter en plein combat.

Je commençai sans plus attendre, commençant tout d’abord par quelques minutes de méditation pour vider mon esprit. Je me rendis ensuite dans mon fort intérieur pour y dénicher mon animal-totem qui s’y trouvait. Je fus alors submergé l’instant d’une seconde par la conscience animale qui n’avait pas pour habitude d’avoir accès à mon corps humain. Je faisais habituellement appel à elle seulement sous ma forme d’aigle royale, alors pour elle c’était un nouveau terrain de jeu. Je la ramenai aussitôt sous contrôle en reprenant les reines, me disant que je devrai être plus prudent à l’avenir. Je retentai l’expérience avec plus de retenu cette fois, laissant l’animal par petite dose. De l’extérieur, je ne devais pas avoir l’air de faire grand-chose, mais à l’intérieur une joute mentale se jouait entre l’homme et l’animal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chuunin d'Iwa
Messages : 399
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Attaquons l’exercice, pour défaire… Suna ! [Entraînement Taïjutsu] Mar 23 Aoû 2016 - 21:51




Après que chacun eut prit la parole, notre jonin instructeur décida de nous séparer en deux groupes, un centré sur l’augmentation de la vitesse d’exécution, et l’autre sur la prévision des assauts. Pour ma part, je pris place dans celui de la vitesse, un moyen d’augmenter la vitesse de mes coups me serait d’une grande d’aide contre des ninjas contre lesquels je n’aurais pas le droit à l’erreur.

Yusei commença à nous donner différentes explications sur les moyens possibles pour arriver au résultat voulu, plusieurs chemins étaient effectivement disponibles, plusieurs clans avaient des prédispositions pour ce genre de techniques. Utiliser mon côté animal ? Hors de question, quand je dis quelque chose je mis tiens ! J’allais donc utilisé la technique même de l’instructeur : La chakra !

Après la théorie, la pratique, il concentra son chakra dans ses jambes et nous démontra des charges rapides et dans différentes directions, peu de nous pouvaient suivre, donc en fin de compte, c’était une question de concentration de chakra, rien de très compliquer quoi… De vu ce n’avait pas l’air compliqué mais si la concentration n’était pas contrôlé, les dégâts sur les muscles étaient considérable à un tel niveau…

Bon ! C’était donc l’heure de l’entrainement, évidemment, comme un débile, j’y suis allé à fond dès le début, tellement que des éclairs étaient visibles s’échappant de mes avant bras, c’était une quantité considérable de chakra, mais le contrôle n’était pas encore optimal, du coup, il s’échappait sous forme de raiton…

Quelques uns de mes camarades subirent de petites décharges non contrôlé en s’entrainant à côté de moi, si bien, qu’en quelques minutes, il y avait un cercle de sécurité autour de moi haha. C’était ça de se mettre à fond dans tous ce qu’on entreprenais ! Après plusieurs heures de pratique, l’utilisation, en étant fixe et concentrer était acquise. Maintenant il fallait la sortir en plein combat, sans perdre un temps fou à s’arrêter et se concentrer…

Juste pour tester la véracité de la technique, je demandai à quelqu’un de me servir d’adversaire… Je lui assenai un premier coup sans la technique, puis après quelque seconde, le second en utilisant l’augmentation de vitesse, j’avais passé sa garde sans aucun problème, il n’avait même pas eu le temps de le voir venir… C’était donc une réussite pour le moment haha !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 732
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Attaquons l’exercice, pour défaire… Suna ! [Entraînement Taïjutsu] Dim 4 Sep 2016 - 10:48

Les élèves du jour semblaient chacun avancer à leur propre rythme, utilisant chacun leurs propres méthodes afin d’augmenter leurs propres capacités, selon le groupe dans lequel ils étaient. Pendant que je pouvais ainsi voir ceux s’entraînant en termes de vitesse booster leurs capacités, mon clone lui se chargeait de gérer ceux qui voulaient augmenter leurs sens. Il y avait de belles démonstrations de la part des différents élèves, montrant ainsi la diversité au sein des shinobis du village. Que ce soit par l’utilisation de dons personnels, de contrôle de son énergie, ou bien d’astuce sortant de nulle part, chacun arrivait à parvenir à ses propres fins pour pouvoir utiliser ces talents plus tard.

Je ne pouvais m’empêcher de repenser au pourquoi nous faisions ça. Cet entraînement n’était pas fait pour qu’ils réussissent leurs missions, mais pour qu’ils puissent avoir l’ascendant dans un conflit, dans une guerre. Une guerre qui se passe avec un ancien allié du village… Je n’avais croisé que très peu de fois l’homme à la tête de cette force militaire à laquelle nous étions opposé. Kibo, qui avait apparemment changé de nom pour Yamuro Maguro, s’en était pris à Aburame Miko et avait ainsi commis le premier acte légitime pour une guerre. J’avais manqué tellement de choses entre les opérations s’étant passées à Nami no Kuni, et mon voyage au pays du bois. Il me serait impossible de réussir à retracer tout ce qui s’était passé pour comprendre… Alors, je choisis d’ignorer, comme un animal à qui on aurait limité sa vision pour le forcer à aller droit vers l’objectif. Ce n’était pas une voie emplie de sagesse, mais cela me suffisait pour continuer à faire perpétrer la paix au village.

Un bruit, cependant, me sortit de mes réflexions, un craquement électrique. Levant la tête, je pus me rendre compte que l’un des élèves avait choisi de ne pas passer par la circulation de chakra dans l’organisme pour booster sa vitesse de déplacement, mais plutôt d’augmenter sa vitesse d’exécution via le parcours d’un choc électrique. Il était vrai qu’avec un contrôle du Raiton avancé, il était possible de faire ce genre d’exploit, mais cela était dangereux. Et je voyais déjà les conséquences apparaître avec lui. Sans plus attendre, toujours sous l’impulsion de mes propres capacités, j’attrapais un de ses bras, alors qu’il était sur le point de donner un coup-de-poing, et releva sa manche pour constater ce que je craignais : des blessures provoquées par le passage de l’éclair. Lâchant son bras, je regardai l’homme à la coiffure argentée pour lui donner d’autres conseils.


« - L’utilisation du Raiton est ingénieux, certes. Mais rappelles-toi que le passage d’un courant électrique dans ton corps n’est pas forcément absent de conséquences. Passes-y un courant trop fort, et tu ne feras qu’abimer tes muscles. Entraîne-toi à plus faible vitesse avant de viser un « courant optimal ». »

Attendant une réponse de sa part, je le laissai retourner à son exercice une fois qu’il avait assimilé ce que je lui avais dit. La remarque était valable pour la plupart des autres élèves. Ma propre technique de circulation du chakra dans les muscles afin d’augmenter leur efficacité devait être utilisée avec précision. Pas assez de chakra, et l’effet n’est pas celui escompté, et trop d’énergie, et les muscles s’abîmeront, voire même pourrait se déchirer en plein milieu d’un affrontement. Ce n’était pas mince affaire, mais ce n’était que leur premier jour après tout. S’ils s’entraînaient à reproduire le même exercice, chacun de leur côté, de manière rigoureuse, il n’y aurait pas de quoi s’inquiéter.

De l’autre côté, mon clone semblait s’amusait quant à lui à interagir avec les membres de son groupe. Après tout, les élèves de ce dernier étaient plus concentrés sur leurs capacités à réagir face à une action plutôt qu’à en provoquer. De ce fait, il se contenta de lancer plusieurs projectiles inoffensifs vers eux pour tester l’efficacité de leur technique. Bien évidemment, il tomba sur différents cas, changeant selon leurs problèmes. Une trop faible concentration en chakra faisait qu’ils ne pouvaient tout simplement pas réagir à temps face à une offensive. Quant à une trop forte concentration, si mon clone leur faisait la moindre feinte, ils sautaient dans le vide, et devenaient exposés par la vraie attaque de projectile. Il passa devant chacun des disciples pour évaluer leur technique, et s’arrêta ainsi devant Senwashi que je connaissais. Evidemment, choisissant d’utiliser son lien avec son animal intérieur (ou qu’importent comment ils l’appelaient), il put voir que son œil ne ressemblait plus à celui d’un humain, devinant ainsi qu’il voulait renforcer sa vision pour accentuer ses réflexes. Ingénieux, cependant, une bonne mise en garde n’était pas de refus.


« - La vision de l’aigle est en effet perçante, te permettant de voir des choses bien avant qu’elles ne te mettent en danger. Cependant, à trop te concentrer là-dessus… »

Il avait fait sa dernière phrase en tournant la tête, fixant un point dans le vide, mais le geste fut suffisamment accentué pour faire comprendre à Senwashi qu’il fallait l’imiter. Puis, maintenant qu’il savait qu’il n’était plus dans son champ de vision, le clone lança l’un de ses projectiles vers l’arrière de son crâne, avant de reprendre.

« - … Et tu en oublieras que tu possèdes d’autres sens utiles au combat. Soit préparé à toute éventualité. »

Terminant ainsi son speech, il le salua avant de continuer sa marche à travers la bande de recrues. Il y avait du chemin à parcourir, mais aucun n’était vraiment un cas désespéré. Ceux qui n’avaient pas de talent avaient au moins de la volonté, et ceux sans volonté restaient pour le moins ingénieux. Mais il n’y avait de meilleures méthodes pour avoir des résultats qu’un exercice pratique réel (ou du moins, c’était ce que mon père me disait, avant de me jeter au-dessus d’un bain de lave). Annulant mon clone se trouvant à l’opposé, après que ce dernier ait appelé les gens à venir au centre de l’arène, j’amenai mon propre groupe afin de faire un petit résumé.

« - Bien, pour l’heure, nous allons passer à une partie pratique. Chacun devra former une paire avec un membre de l’autre groupe afin de faire des exercices de « sparring ». Ceux de mon groupe devront user de leurs talents de vitesse afin d’essayer de faire mouche. Les autres devront quant à eux faire en sorte de voir venir ces boost de vitesse afin d’effectuer une manœuvre d’esquive ou de protection, mais pas d’offense. Répartissez-vous comme vous le souhaitez. »

Je pus ainsi voir les différents protagonistes de l’arène se mettre en face-à-face afin de pouvoir chacun régler leurs propres comptes. L’un des groupes qui m’intéressa le plus fut celui formé par Senwashi et le jeune homme à la chevelure chromée. Les deux semblaient dégager un potentiel intéressant. Il me restait plus qu’à voir s’ils sauraient l’exploiter chacun à leur manière respective.

HRP:
 


I'm here to smoke some cigarettes and explode some bitches...

... And this is my last stroke.

I don't like to hurt people, so please...

Get out of my way !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 650
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Attaquons l’exercice, pour défaire… Suna ! [Entraînement Taïjutsu] Mer 7 Sep 2016 - 20:33

Les premières minutes n’avaient pas été évidente. J’avais de la difficulté à garder mon animal-totem sous contrôle, lui qui semblait vouloir tout casser. Je n’étais toutefois pas né de la dernière pluie et je savais comment éviter le pire. Il me fallut donc quelques minutes pour me ressaisir et je pus enfin établir une connexion mentale avec lui. La première étape accomplie, il me fallait maintenant doser ladite connexion. Le but de la technique n’était non seulement de me doter de la vision de l’aigle, ce que je possédais déjà, mais de pouvoir complémenter celle-ci avec un état d’esprit qui, selon moi, pouvais en tirer le plein potentiel. C’était le la vision perçante de l’aigle jumelé avec l’instinct animal qui différenciait cette technique des autres. Il fallait une grande maîtrise de son animal-totem pour réussir un jutsu de la sorte, une maîtrise que je croyais posséder sans pouvoir le confirmer. Après plusieurs autres minutes de méditation, je pu enfin dire pour sûr que la connexion état établie. Maintenant, pour la deuxième « étape », je devais faire entrer l’esprit de l’aigle dans ma conscience pour pouvoir atteindre l’équilibre voulu pour ce jutsu. C’était la partie la moins évidente de tous, principalement parce que je n’avais jamais vraiment tenté l’expérience avant. Je n’avais que moi pour me guider.

Je ne crois pas qu’il y ait de sensation plus étrange que de laissé quelqu’un d’autre dans son esprit. Surtout lorsqu’il s’agissait d’un animal et non d’un être humain. Leur façon de penser et leur logique ne faisait pratiquement aucun sens. Il me faudra bien plus qu’un après-midi pour déchiffrer tout cela. J’ignorais combien de temps exactement j’avais passé ainsi, mais pour moi ça avait parus comme des heures. L’adaptation se fut plus facilement que je ne l’avais initialement prévu. Je connaissais plutôt bien l’esprit de l’aigle au finale, me rendant compte que je l’avais laissé s’immiscer dans mon quotidien petit à petit, à mon insu ou consciemment. J’étais même rendu au point où j’étais prêt à essayer la dernière étape. Ayant déjà maîtrisé cette dernière, j’ouvrai donc les yeux pour laisser voir mes yeux d’aigle. Je n’avais jamais vu avec une clarté pareille. J’avais vu Yusei-san s’approcher de mon voisin et je pus même deviner ce qu’il lui avait dit en lisant sur les lèvres du Yogan. J’avais suivi l’intégralité de leur conversation simplement en lisant leurs lèvres pour le voir finalement se diriger vers moi. Je posai mes yeux sur lui puis le suivi du regard jusqu’à le voir ce posté devant moi. Au grade où nous étions l’un et l’autre, nous n’avions besoin de personne pour nous dire quoi faire. Je n’étais toutefois pas parfait, loin de là, et je savais donc que j’avais certaines choses à retravailler. Yusei-san me fit part d’une petite mise en garde, m’invitant à suivre son regard. Ce faisant, mon instinct m’avisa un peu trop tard du danger puis je reçu le projectile derrière la tête. Heureusement que cxe n’était qu’un kunaï de pratique, sinon ça en aurait été fini de moi. Je reportai mon attention sur le Yogan sur le coup, ne pouvant cacher la colère dans mes yeux. Comprenant aussitôt que ce n’était que pour me rappeler de ne pas négliger mes autres sens, je me détendis aussitôt. J’hochai la tête en signe d’approbation, puis je fermai les yeux à nouveau puis entrai à nouveau en méditation.

Je fus sortit de mes pensée pas Yusei-san qui prit la parole probablement pour l’une des dernières fois de la journée, annonçant à tout le monde que nous allions passés à l’aspect pratique de l’entraînement. Pour ce faire, nous devions nous placé en paire et chacun essayé ce que nous avions appris. Rapidement, les paires commencèrent à se former autour de moi, sans que je ne sache avec qui me placer. Promenant mon regard sur l’assemblée, je tombai alors sur le jeune homme aux cheveux argent qui m’avait donné une drôle d’impression toute à l’heure. Une impression de familiarité qui selon moi ne pouvait dire qu’une seule chose. Ce fut donc avec ce motif ultérieur d’en découvrir un peu plus sur lui que je me dirigea vers lui.


- Tu ne sembles pas avoir de partenaire, je me trompe?, lui demandai-je en m’approchant de lui. Alors c’est décidé.

Fermant les yeux devant lui, je restai quelques minutes devant lui sans bouger un muscle avant de finalement ouvrir les yeux, révélant mes pupilles animales. Adoptant alors une position défensive, je lui fis signe de s’approcher en pliant les quatre doigts simultanément.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chuunin d'Iwa
Messages : 399
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Attaquons l’exercice, pour défaire… Suna ! [Entraînement Taïjutsu] Sam 10 Sep 2016 - 3:01






Alors que je continuais à m’entrainer en statique, quand d’un coup, le professeur apparu, me saisi le bras, interrompant ma concentration et donc ma technique par la même occasion. J’arquais le sourcil, étonné de son action, puis quand il baissa ma manche pour me montrer les légères brulures du au chakra que j’avais relâché en trop grande quantité, je compris le geste.

Il m’expliqua que bien qu’intéressante, cette façon de faire était plutôt dangereuse pour le corps, et particulièrement les membres ou le chakra était concentré. Je répondis avec le sourire en soulevant un peu plus ma manche, jusqu'à mon épaule, pour révéler un bras, avec de nombreuses cicatrices, pas non plus recouvert, mais elles étaient bien présentes. C’était juste pour lui montrer que j’étais passé par bien plus lourd qu’un courant un peu trop puissant.


- Hoy hoy, j’ai l’habitude de pousser mon corps à l’extrême, c’est comme ça que je bosse héhé !

Lui disais-je avec un grand sourire, fier de moi ! Un peu plus tard, la partie pratique débuta, mon moment préféré ! Mais bien que je demandais à plusieurs personne d’être mes partenaires de combat, plusieurs refusèrent, surement que les éclairs qu’ils avaient pu apercevoir les avait fait un petit peu paniquer, ou que le fais que je ne tienne pas vraiment compte des recommandations du jonin instructeur m’avais placer dans la case « tête-bruler »…

Mais, heureusement, quelqu’un vint vers moi, c’était le gars qui avait parlé juste avant moi au briefing, celui avec qui j’avais eu une sensation bizarre, et son odeur aussi, elle n’était pas complètement humaine si vous voyez ce que je veux dire…


- Hoy, avec Plaisir ! Fightooo !!

Il se positionna devant moi, ferma les yeux, et pendant quelques secondes, il resta immobile… Puis, en les ouvrant, il fit apparaître une pupille très différente de toute les autres, on sentait que son regard était perçant et qu’il voyait plus que les autres avec ces yeux là !

- Oooh ! C’est une technique super à l’extrême ça ! Comment tu fais ??

Quant à moi je levai ma garde, et d’un mouvement rapide des mes avant-bras, je les chargeai de chakra raiton, ce qui fit apparaître des petits éclairs jaunes, qui me parcouraient du poing au coude, la tension était encore instable, je le sentais mais c’était comme ça que je façonnais mes techniques, en m’entrainant, en pratiquant !

Il me fit signe d’approcher, je ne voulais par le faire attendre, alors je me jetai sur lui à toute vitesse, visant le crochet du droit en pleine figure, bien sur, j’avais jaugé un minimum ma puissance, le but n’était pas de le mettre K.O, mais, remarque, si le coup ne présentait aucun danger, il était inutile de l’éviter, donc autant y aller a fond !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 650
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Attaquons l’exercice, pour défaire… Suna ! [Entraînement Taïjutsu] Mer 14 Sep 2016 - 19:40

Je venais de passé la majorité de l’après-midi à développer ce jutsu, alors ce serais mentir de dire que je n’avais pas hâte de voir ce qu’elle valait dans un affrontement. Bon, ce n’était qu’un entraînement en un-contre-un, ce n’était donc pas une vraie situation de combat. Yusei-san avais toutefois donné la consigne de nous en tenir uniquement au jutsu d’aujourd’hui, ce qui me confinait à la défensive. Je me tenais donc devant mon adversaire, un chûnin si je ne me trompais pas, en position défensive, mes yeux d’aigle fixer sur lui et mes sens aux aguets. C’était après tout la combinaison des deux qui faisait la force de cette technique. Il ne put cacher son étonnement lorsqu’il vit mes yeux d’oiseaux. Il me demanda comment j’avais fait, une question dont la réponse était beaucoup trop complexe pour en discuter ici et maintenant. Je me contentai d’une réponse on ne pouvait plus simple.

- C’est grâce à mon animal totem, l’aigle royal.

Ne me souciant pas vraiment si ça avait répondu à sa question, je lui fis signe de s’approcher de moi et de tenter sa chance. Je le vis sourire puis monter sa garde devant son visage, comme un joueur de boxe. Puis avec quelques instants de concentration, il chargea ses avant-bras de chakra qui se couvrirent de petits éclairs jaunes en créant des arcs d’électricité, un peu comme mes gantelets électriques. Je sentais que ça allait bientôt arrivé, alors je me préparai à l’assaut. Comme de fait, il me chargea droit dessus. Je le vis tiré son poing droit vers l’arrière, ce ne fut qu’une fois sur moi qu’il déchargea son chakra raïton, essayant de me surprendre avec la vitesse de son coup. J’avais évidemment anticipé le coup de la droite, alors je pus éviter son crochet, mais la vitesse à laquelle le coup était parti était très impressionnante. J’avais toutefois une technique très efficace moi aussi. Mes instincts me prévinrent qu’il était bien déterminé à faire mouche. Il envoya plusieurs autres jabs et crochets, autant de la droite que de la gauche, mais malheureusement aucun ne touchèrent leur cible. Je sentis alors que quelque chose clochait. Je ne pouvais pas constamment éviter ses assauts. Je pris alors mes distances d’un grand battement d’aile puis je repris mes yeux humain pour le regarder d’un air sérieux.

- Est-ce que tu retiens tes coups, jeune homme?, demandai-je avec un mélange de colère et d’étonnement dans ma voix. Si tu veux espérer faire mouche, je te conseils de t’y donner à cent pourcents.

Fermant les yeux à nouveau, je fis resurgir l’animal en moi avec encore plus d’aisance que la fois précédente puis j’ouvrai les yeux pour révéler encore une fois mes yeux d’aigle. J’adoptai la même position défensive que tout à l’heure, m’attendant cette fois à ce qu’il ne ménage pas ses coups. J’avais les yeux rivés sur lui, m’attendant à le voir me foncer dessus d’une seconde à l’autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chuunin d'Iwa
Messages : 399
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Attaquons l’exercice, pour défaire… Suna ! [Entraînement Taïjutsu] Lun 19 Sep 2016 - 22:23





Après avoir mieux regardé, c’est vrai qu’il avait une paire d’ailes d’aigles sur le dos depuis le début, je n’avais pas forcément fait attention, je pensais que c’était une technique ou juste une décoration… Mais non, c’était en faite un Gekei, et un qui semblait plutôt bien embrassé sa condition de mi-homme mi-animal vu qu’il exposait ses ailes constamment…C’était donc ça le sentiment bizarre que j’avais ressenti auparavant, nous étions beaucoup plus lié que je ne le pensais…

Totem de l’aigle royal hein ? Ce n’était pas étonnant que pendant mes assauts, il avait pu éviter si facilement mes coups, coups que je n’avais pas vraiment portés non plus, chose qu’il avait remarqué.

Alors que notre échange précédent c’était soldé par une victoire de sa part, il recula un moment, puis prit la parole. Ne pas me donner à fond ? Il y avait une limite à tout, c’était un entrainement après tout, même si je n’avais pas peur de prendre des risques, je ne voulais pas non plus faire exploser mes muscles sous la pression du raiton que je leur imposais.


- Haha, je pense que si je me donnais à fond maintenant, aucun de nous deux ne serait content de ce qu’il se passerait, mais je vais essayer de pousser un peu plus !

J’avais une idée pour troubler sa nouvelle vision cependant, c’était simple, je répétais les mêmes enchainement que précédemment, sauf qu’au milieu de l’enchainement, j’augmentais un peu plus la tension du raiton, afin d’augmenter d’un coup la vitesse de la frappe, une sorte de sursaut de vitesse si vous préférez. L’ayant habitué à un rythme, si aléatoirement, je changeai la vitesse de mes coups de façon limite instantanée, je devrais être en mesure de déjouer sa nouvelle technique d’esquive.

Et c’est ce que j’allais mettre en place dès maintenant, je me jetai sur lui, en répétant un schéma de frappe similaire à celui utilisé dans notre précédent assaut, puis sortit de nul part, j’augmentais très rapidement la pression du chakra dans mon bras, laissant apparaître des coups presque invisible à l’œil nu, juste une petite trace jaune, la concentration d’électricité qui n’avait pas encore eu le temps de suivre le mouvement de mon bras. Même si j’espérai que cette astuce allait fonctionner, je savais que les conséquences sur mon corps allaient se faire ressentir rapidement. Vu que le changement même de rythme, je ne l’avais pas vraiment travailler pendant cette session…

Il était donc logique que de petites brulures, sans vraie incidence pour le moment, apparaisse sur mes bras, suivant les motifs de mes fibres musculaires, c’était un peu douloureux mais si cela permettait de passer outre sa technique, ça valait le coup !


- Alors ? Qu’est ce que tu penses de ce coup à l’extrême ?


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 650
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Attaquons l’exercice, pour défaire… Suna ! [Entraînement Taïjutsu] Jeu 22 Sep 2016 - 21:43

Je devais admettre qu’il marquait un bon point. Je n’avais pas du tout pensé au stress que pouvait créer la technique qu’il avait lui aussi mis au point la journée même. Il ajouta avec un air de défi qu’il allait toutefois essayer de pousser sa limite. Je pouvais pratiquement voir la détermination dans ses yeux. Je ne pus m’empêcher de sourire en coin à mon tour, sentant l’excitation me gagné. Prenant à nouveau une position défensive, je l’attendis de pied ferme, laissant l’instinct animal me guider. Il me fonça dessus de façon similaire à la précédente, enchaînant les mêmes coups sans trop voir de différence. Au moment où je me doutai de quelque chose, il augmenta soudainement l’influx  de chakra raïton dans son bras puis m’envoya un coup sur l’avant-bras tellement puissant que je ne pus le retenir avec ma garde et je me fracassai le flanc avec mon propre membre. Sentant aussitôt la douleur, je battis vigoureusement des ailes puis me séparai de lui de plusieurs mètres à toute vitesse. Je posai alors les yeux sur mon avant-bras, celui qui avait encaissé le coup, et vit l’étampe d’un poing d’un rouge vif qui me brûlait. Je souris à nouveau lorsqu’il me demanda mon avis.

- Comme tu le dis, « à l’extrême »!

Je déroulai ma manche puis j’en déchirai un morceau pour bander ma brûlure d’un pansement de fortune. Je devrai traiter cela une fois rendue à la maison. Nouant alors le nœud final à l’aide de ma bouche, je m’adressai au Chûnin, même si le message étais plus pour moi-même.

- Quant à moi, j’ai encore du travail à faire de mon côté avec mon jutsu. Prêt pour quelques échanges encore?

Je n’avais pour ma part qu’une brûlure qui semblait mineure, mais je ne savais pas dans quel état cela l’avait laissé. Il semblait tout aussi prêt à en découdre qu’au départ. Nous en convînmes toutefois qu’il n’était pas nécessaire d’y aller avec tout ce que nous avions. Le but était de se familiariser avec la technique, non pas d’en tirer son plein potentiel. La journée se termina sans autres incidents, échappant à ses combos du mieux que je le pus. Yusei-san donna un dernier discours à la fin de la journée puis je rentrai chez moi comme tout le monde. Une fois à la maison, je me lavai puis je m’occupai de ma blessure, la pansant comme il se devait. Je ne laissai toutefois pas cette blessure me retenir dans mes entraînements, les dédiant de toute façon majoritairement sur ce nouveau jutsu. Je maîtrisais l’aspect des yeux d’aigle et je pouvais maintenant faire appel à mon instinct animal en quelques secondes. Je devais maintenant m’habituer à utiliser les deux en symbiose. Pour ce faire, je demandai aux gens de mon entourage de m’aider dans mes entraînements. J’avais demandé à Yamarashi-kun de m’aider avec ses attaques basées sur les projectiles ainsi qu’à Gokutoru qui était l’un des plus habiles taïjutsukas que je connaisse. Ce ne fut qu’après plusieurs semaines d’entraînements acharnées que je pus enfin dire avec certitude que j’avais maîtrisé la technique, pouvant à présent anticipé puis éviter les plus rapides projectiles de Yamarashi et les combos les plus puissant de Gokutoru. Avec un tel jutsu maintenant dans mon arsenal, je ne ferai plus jamais avoir comme à la Porte de la nuit.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chuunin d'Iwa
Messages : 399
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Attaquons l’exercice, pour défaire… Suna ! [Entraînement Taïjutsu] Mar 27 Sep 2016 - 0:58





Héhé, on dirait que mon stratagème avait marché, le changement de rythme avait payé et j’avais pu passer sa défense et le forcer à reculer cette fois-ci. Il y avait un round partout ! J’y étais peut-être aller un peu fort quand je vis la marque de mon poing sur mon avant bras, il avait du faire un bandage avec un morceau de manche, bon, il voudrait peut-être arrêter après ça du coup…

- Hoy ! J’aime cet esprit ! On y retourne haha !

Mais pas du tout ! Et cela me fit afficher un grand sourire, en voilà un qui me faisait plaisir, nous nous étions tous de même mit d’accord sur une limite, il ne fallait pas finir en morceau à la fin de l’entrainement, ça n’en était pas le but haha. Nous avions donc continué à nous entrainer toute l’après-midi, enchainant les rounds, alternant entre victoire et défaite, nos techniques devenait de plus en plus affutées. J’avais cependant un petit avantage, tous simplement parce que ma technique n’était qu’une version plus puissante d’une que je maitrisais déjà, alors que pour lui cela semblait nouveau.

A la fin de la session, Yusei nous délivra des derniers conseils avant de nous libérer, je serrai la main de mon camarade du jour :


- Hoy, on recommence quand tu veux !

Puis chacun repartit chez lui, une fois au dojo, je m’occupais de toute les brulures qui était apparu sur mes bras, ce n’était pas des blessures graves, et celle-ci ne laisserait surement pas de cicatrices. A l’avenir je devrais faire un peu plus attention à ce genre de technique, une erreur est si vite arriver et ce serait une blessure beaucoup plus importante !

Mais bon pour le moment c’était l’heure du test sur la machine ! C’était un mannequin tout simple, avec plusieurs mécanismes qui faisait apparaître des cibles rapidement, et le but était d’en toucher le plus possible. Je passais le reste de la journée à travailler sur la machine pour améliorer ma coordination, et j’étais assez fier de ce que j’avais pu en tirer. Cette technique me serai très utile pour surprendre mes adversaires !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Attaquons l’exercice, pour défaire… Suna ! [Entraînement Taïjutsu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Feu :: Konohagakure no Satô :: Le Colisée-