N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Suspicion Grandissante

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 737
Rang : A

Message(#) Sujet: Suspicion Grandissante Mar 2 Aoû 2016 - 19:49

- J’ai cru qu’elle n’y parviendrait pas toute seule !
- Elle assure trop ! Je comprends maintenant pourquoi Yamamoto-dono la prise comme disciple.
- Tu ne serais pas un peu amoureux toi ?
- N’im ... n’importe quoi !
- Je te comprends tu sais. Elle est plutôt pas mal dans son genre ! J'aurais tenté ma chance si je n'étais pas déjà fiancé.
- Et elle t'aurait latté en retour !
- À votre place, je me méfierai de cette femme !
- Tu ne vas donc jamais accepter le fait qu’elle est de nôtre désormais ? Elle a démontré plusieurs fois sa fidélité envers Taiyo no Kuni, comme c’est le cas maintenant.
- C’est juste une bonne comédienne. Elle n'est vraiment pas nette ! Je ne serais pas surpris d'apprendre qu'elle travaille pour un village caché des shinobi. Malgré l'absence de chakra, elle savait déjà très bien se batte avant d’atterrir à Taiyo no Kuni. Beaucoup pense que c’est une espionne.
- Tu ne vas pas nous dire que Yamamoto-dono aussi est un espion, vu la confiance qu’il a en Natsumi ?
- Il se fait juste berner comme vous autres.
- Il paraît qu’elle a une haine féroce envers les Shinobi qui lui a pris des êtres chers. C’est pour ne plus avoir affaire à eux qu’elle a décidé de s’isoler au Pays du Soleil.
- Vous croyez vraiment à cette connerie ? Quelle naïveté ! Vous me faites presque pitié !

Pendant que les hommes en armures - chargés de surveiller l’extérieur depuis le haut de la muraille - partageaient leurs opinions sur sa personne, la Natsumi retira la lame qui venait de transpercer son adversaire qui s’affala par terre. Elle venait d’accomplir son travail de la nouvelle « gardienne » de Taiyo no Kuni. Poste qu’elle avait convoité à son arrivée en ce lieu mais maintenant qu’elle l’avait obtenu, elle n’arrivait pas à s’exalter. Non pas parce que sa tâche d’exécutrice de ceux qui tentaient de violer le mur la déplaisait mais si à son arrivée au Pays du Soleil elle aspirait à y vivre au point de vouloir le protéger, ce n’était plus le cas présentement.

Bien que la paix semblait être présente dans la capitale, sans doute à cause des mesures draconiennes qui y avaient été mises en place, la guerre civile venait de prendre de l'ampleur dans les villages aux alentours. Pendant qu'elle s'occupait d'éliminer une menace de l'extérieur, des habitants à l'intérieur étaient en train de se déchirer. Mairu avait l'impression d'essayer de cacher aux yeux du monde la détresse de tout un peuple.

Le Pays du Soleil se révélait finalement n'être pas la patrie qu'elle recherchait. Trop des faits suspects et immoraux avaient fini par attiser l'appréhension de la Natsumi sur ce qui se cachait réellement derrière cette muraille qui isolait Taiyo no Kuni du reste du monde. Sa suspicion avait pris de l’ampleur au point que sa vision sur la capitale - où elle vivait depuis plus d'un an - avait complètement changé. Elle trouvait la plupart de ses habitants suspects et la méfiance de certains d'entre eux envers elle n’arrangeait pas du tout les choses.

Mairu venait de mettre en hors d’état de nuire un shinobi qui avait tenté de pénétrer le Pays du Soleil comme nombreux autres avant lui. Et comme ces derniers il s’était retrouvé vidé de son chakra une fois avoir atteint le pied de la muraille qui protégeait le pays. Fait qui avait permis à Mairu de remporter la victoire mais difficilement malgré l’handicap majeur dont son ennemi avait été victime. Même se retrouvant dans l’incapacité d’user de la moindre technique de jutsu, son adversaire s’était révélé redoutable. Il avait même réussi à la blesser. Ce qui démontrait qu’elle avait eu affaire à un puissant shinobi qu’elle n’aurait jamais réussi à abattre s’il avait eu accès à son chakra.

Après avoir fendu le vide, pour se débarrasser du sang qui souillait ses lames, dans un geste qui démontrait sa dextérité, la Natsumi rangea simultanément le katana et le wakizashi qui formaient son daisho dans leur fourreau qui se trouvaient l’un au-dessus de l’autre au niveau de sa ceinture, du côté gauche. Elle ramasse ensuite le corps inerte qu’elle porta sur l’épaule droite tel un sac à patates puis elle se dirigea vers le mur qui s’ouvrit à son approche. Celui-ci se referma aussitôt derrière elle alors que des hommes en armures accouraient pour l’accueillir.

- Félicitations Natsumi ! Vous avez accompli votre tâche sans que l’on intervienne ... De justesse certes mais vous avez réussi, lâcha un homme avec un certain dédain tout en fixant la blessure ouverte que Mairu arborait au niveau de l’avant-bras gauche. Faites-vous donc soigner avant de perdre trop de sang !

La samouraï se contenta de fixer l’homme qui figurait parmi ceux qui ne l’appréciaient pour une raison que la jeune femme n’arrivait pas à identifier clairement. Elle avait atterri au Pays du Soleil avec de la mauvaise intention mais elle avait enterré la mission d’espionnage qu’on lui avait confiée à peine avait-elle posé les pieds dans ce pays alors que le désir de s’établir ici définitivement l’avait gagné. Et jamais encore elle n’avait commis un méfait qui pourrait remettre en cause sa fidélité envers le Pays du Soleil. Bien au contraire, tout ce qu’elle avait entrepris jusqu’à présent démontrait qu’elle avait embrassé les idéaux de ce pays. En gros, elle était redevenue une gentille fille qui servait les causes des autres comme à l'époque où elle vivait dans le village caché de Kumo. Au final, la vraie liberté, elle ne l'avait trouvé que dans la Forêt de la Brume où Shinda Michiki l'avait amené alors qu'elle venait de perdre son chakra.

Sa mission accomplie, la Natsumi délaissa le shinobi inconscient aux gardiens de la muraille avec qui elle ne préférait pas s'éterniser. Une main appuyée sur sa blessure afin d’éviter de perdre trop de sang, la samuraï s’éloigna en direction de la capitale. Elle avançait des pas pleins d'assurance mais en son for intérieur régnait une confusion la plus totale. Mairu doutait fort de son avenir au sein de ce pays ...


Dernière édition par Natsumi Mairu le Mar 2 Aoû 2016 - 22:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 737
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Suspicion Grandissante Mar 2 Aoû 2016 - 22:16

Plusieurs heures plus tard.

Seule dans le dojo où elle avait l’habitude de s’entraîner, la Natsumi fendait verticalement l’air encore et encore, tenant son sabre à deux mains. Elle ne saurait dire combien de temps elle effectuait ce geste à répétition mais elle s’était enfermée à cet endroit depuis qu’elle s’était lavé puis revêtue des nouveaux vêtements après avoir soigné elle-même sa blessure. Ce qu’elle faisait lui permettait d’oublier le tourment qui commençait à la ronger. Ce pays qu’elle pensait être devenue sa nouvelle patrie était en train de la tourmenter sérieusement. La jeune femme était partagée entre le désir de poursuivre tranquillement sa vie ici, fermant les yeux sur la suspicion qu’elle avait sur cette paix fragile qui était comme un voile camouflant une bien triste réalité, et la soif de découvrir la vérité.

Si elle découvrait la vérité, que ferait-elle ensuite ? Partir d'ici ? Cette idée lui était inconcevable. Le monde qui se trouvait au-delà de la muraille de Taiyo no Kuni était encore plus cruel. Celui-ci ne lui apporterait que souffrance comme par le passé. Elle ne serait pas mieux là-bas. La Natsumi n'avait pas oublié les malheurs que l'extérieur lui avait infligés. Il n'était pas incorrect d'avancer que Mairu s'était réfugiée au Pays du Soleil pour fuir son douloureux passé et maintenant elle avait peur de repartir bien que son cocon se révélait être empoisonné.

- Penses-tu qu’il est raisonnable de t’acharner de la sorte dans ton état ? Lâcha soudain une voix qui interrompit Mairu.
- Bonjour Maître, se contenta de répondre la jeune femme d'une voix sereine tout en se courbant légèrement à l’intention de l’homme qui le fixait les mains derrière le dos démontrant.
- Es-tu seulement consciente que tu es en train de souiller le tatami de ton sang ?

La samouraï n’avait même pas remarqué que sa blessure s’était remise à saigner. Elle avait soigneusement nettoyé celle-ci mais n’avait pas pris la peine de la panser. La plaie s’était donc rouverte à cause de l’effort qu’elle avait déployé avec ses bras.

- Quelque chose te tourmente ? Finit par questionner Yamamoto à son disciple qu’il avait réussi à convaincre de le laisser soigner la blessure ... Est-ce à cause de ton combat d’aujourd’hui ? Poursuivit le Maître face au silence que lui accordait son élève. J’ai entendu dire que ton adversaire t’avait donné du fil à retordre bien qu’il s’est retrouvé privé de son chakra mais tu as remporté le combat et avec juste une blessure ouverte et quelques hématomes. Réjouis plutôt de ta victoire au lieu de faire cette tête d’enterrement. Grâce à elle, tu te rapproches un peu plus de ton objectif.

Par « objectif » Yamamoto évoquait le désir de la Natsumi de gagner l’entière confiance de ceux qui dirigeaient Taiyo no Kuni. Sauf que ce dernier temps, elle n’était plus sûre de ce qu’elle désirait vraiment.

- Je suis encore trop faible Maître ! Finit par lâcher la Natsumi bien que là n'était pas le réel sujet qui la préoccupait. J'ai failli perdre contre un shinobi privé de son chakra alors que vous m'avez si rudement formé au bushido.
- On ne devient pas forgeron du jour au lendemain. Il te faudra des années de pratique et d'entrainement sans jamais te relâcher avant d'atteindre le niveau d'un grand Maître du bushido. Je n'ai pas de doute en ta capacité de devenir une grande samuraï. Aie confiance en toi, Natsumi !

Si auparavant, Mairu n'hésitait pas à se confesser à son Maître, présentement, elle se méfiait même de lui malgré ses paroles d'encouragement et de soutien.

Il n'y avait plus personne en qui elle avait confiance ici. Ce qui amena la Natsumi à se demander s'il était raisonnable de continuer de vivre ainsi, au milieu des êtres dont on se méfiait. Si elle désirait continuer de demeurer ici, il faudrait qu'elle réapprenne à faire confiance à ceux qui l'entouraient mais fond d'elle une voix lui susurrait que là serait une mission impossible. Rien ne sera plus comme avant. Du moins, pas tant qu'elle n'arriverait pas à se débarrasser de cette suspicion grandissante en elle. Seulement, seule la découverte de la vérité, de ce qui se tramait dans ce pays, pourrait effacer cette méfiance et la samuraï avait pleinement conscience que cela marquerait alors la fin de Taiyo no Kuni pour elle. Qu'elle n'aura alors plus d'autre choix que de partir; non plutôt de fuir car jamais on la laissera sortir d'ici.

Au Pays du Soleil, tu peux arriver à y entrer mais rarement en ressortir.

Le soir même, ne trouvant pas le sommeil, Mairu se leva puis se rhabilla. N’oubliant pas de s’armer de son daisho, la samouraï se faufila ensuite en douce à l’extérieur malgré le couvre-feu quotidien dans la capitale du Taiyo no Kuni. Son tourment était tel qu’elle éprouvait la nécessite de découvrir la vérité. Pour sa paix intérieure, il fallait qu’elle découvre ce qui tramait dans ce pays. Ainsi, son choix avait été donc fait ...

{La suite}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
 

Suspicion Grandissante

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Reste du Monde :: Reste du Monde :: Taiyô no Kuni-