N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Se mélanger au Sang Noir. [Pv. Iwasu Tokugawa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Iwa
avatar
Informations
Grade : Juunin d'Iwa
Messages : 913
Rang : A

Message(#) Sujet: Se mélanger au Sang Noir. [Pv. Iwasu Tokugawa] Sam 6 Aoû 2016 - 18:32






Après quelques jours de voyage, la Katsuga et ses soldats arrivaient enfin à Tekken. Rukia avançait alors paisiblement sur la route principale qui allait la mener aux portes de la village, se sachant à proximité de la ville elle en profita pour réduire la cadence et laisser la beauté de la nature apaiser son esprit. Les trois Jin'Ei la suivaient à quelques mètres derrière, cachés dans l'ombre des arbres qui bordaient le sentier de terre où progressait Rukia.

La Conseillère n'était plus qu'à une dizaine de minutes de l'entrée du village quand deux hommes arrivèrent au galop sur des chevaux protégés par d'imposantes armures. Les yeux de Rukia n'eurent pas de mal à reconnaître le motif dessiné sur le torse des Samouraïs qui fonçaient vers elle, un étendard dans une main et une lance dans l'autre.

Les deux cavaliers furent surpris de voir apparaître les hommes de Rukia qui s'étaient alors instantanément placés devant elle comme pour la protéger, leurs gants noirs et crochus posés sur les manches de leurs sabres.

♦ C'est bon. - souffla Rukia, deux mots qui suffirent pour que ses soldats se reculent de quelques pas et retrouvent une posture passive.

♦ Vous arrivez à Tekken, ville sous la protection de la famille Tokugawa. Qui êtes vous ? - lança un des gardes du haut de son cheval qui s'était arrêté à quelques mètres de la voyageuse.

♦ Je suis Katsuga Rukia, Conseillère du Daimyô de Tetsu, je viens pour m'entretenir avec Iwasu Tokugawa. - répondit la Samouraï en détachant sa cape et dévoilant son armure.

Les deux gardes se regardèrent avec hésitations, ils ne s'étaient pas préparés à l'arrivée d'une haute personnalité du pays,

♦ Voyons... - dit calmement Rukia. - Accompagnez moi et mes hommes jusqu'à Iwasu, je pense qu'il sera très intéressé par ce que j'ai à lui dire.

Encore une fois les deux cavaliers échangèrent des regards inquiets après avoir posé les yeux sur les Jin'Ei de Rukia, menaçants et postés derrière la Katsuga.

♦ Bon... Suivez nous. - répondit l'un des hommes d'Iwasu.

En silence, Rukia et ses hommes se mirent en mouvement, suivant les deux chevaux qui allaient les guider au centre de la ville. Une fois les remparts passés, la Katsuga pouvait découvrir un village en pleine activité, les rues étaient bondées, les commerces florrissants, quoi que l'on pouvait dire sur la famille au Sang Noir, il savait très bien gérer leurs affaires.

Après un court trajet où les habitants se retournaient inquiets dans le sillon des Jin'Ei, la Katsuga arriva devant une imposante demeure, le motif des Tokugawa plaqué en or contre la porte en chêne sombre. Des domestiques s’attelèrent à ouvrir l'entrée à Rukia et ses hommes qui pénétrèrent dans le palais.

Un groupe de samouraïs escorta Rukia et les Jin'Ei jusqu'à une grande salle où ils purent s'installer, Rukia prit une place assise et ses soldats de placèrent derrière elle.

♦ Le maître arrive. - dit un des gardes d'Iwasu.

La Conseillère observa les soldats Tokugawa qui remplissaient petit à petit la pièce, probablement pour assurer la protection de leur leader.



Dernière édition par Katsuga Rukia le Lun 10 Oct 2016 - 17:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1497

Message(#) Sujet: Re: Se mélanger au Sang Noir. [Pv. Iwasu Tokugawa] Lun 8 Aoû 2016 - 18:10

Se mélanger au Sang Noir


Spoiler:
 

En pleine journée, alors que le seigneur des lieux effectuait un entraînement quotidien contre plusieurs samurais du pays du fer directement liés à la famille Tokugawa, il combattait ardemment, repoussant les assauts des siens avec une hargne sans pareille. Armé seulement d’un bâton de bois, comme tous ses adversaires, l’homme les repoussait, il contre-attaquait, les frappait, les faisait tomber, bref, il gagnait. Le soleil était au rendez-vous et illuminait de la clarté de ses rayons l’espace d’entraînement qui se trouvait en plein milieu de ses quartiers. A ses côtés se trouvaient donc ses adversaires, des soldats étant tous de haut niveau ainsi qu’un homme et une femme, deux généraux de la garde rapproché du très célèbre Iwasu Tokugawa, l’homme qui contrôlait la grande majorité de Tetsu no kuni. C’était lui, sa Seigneurie qui était en train de combattre, de s’entraîner, dans l’espoir un jour de revoir ses troupes au combat, de les mener directement dans un assaut décisif, engloutissant les familles qui lui posaient problèmes. A cette idée se trouvait la famille Yakigote qui était influente au conseil de Tetsu, la famille Kira qui se trouvait au pouvoir actuellement, et bien entendu, l’ennemi de toujours, cette ridicule famille Sanada.

Pendant à l’homme qui combattait contre lui depuis des années, les coups de bâton de l’homme s’enhardirent, devinrent plus violents, faisant cracher du sang aux samurais qu’il touchaient. Il n’avait aucune pitié, même lors d’un simple entraînement. C’était la loi de la nature après tout. Les forts mangent et les faibles sont mangés. Mais alors qu’il frappait un soldat au niveau de la tête avec le pommeau de son bâton, il fut interrompu par deux soldats qui entrèrent sur le terrain. Ils semblaient assez fatigué, ou du moins, en service. Ils annonçaient l’arrivée d’une certaine Katsuga Rukia, conseillère de l’actuel Daimyo de Tetsu no kuni. Réellement ? Iwasu cessait de suite son entraînement et d’un mouvement de tête, acceptait à ce qu’elle entre dans le terrain d’entraînement. Il n’allait pas cesser son activité pour autant, elle désirait un entretien sans que celui-ci ne soit organisé, elle devrait donc faire en fonction de l’emploi du temps d’Iwasu. Le Seigneur était déjà assez courtois de la recevoir malgré cette arrivée inopinée. La jeune femme entrait alors avec trois de ses soldats, des êtres entièrement vêtus de noir. Les deux gardes rapprochés d’Iwasu mirent immédiatement la main sur le sable et sur l’arc. Un signe de main et ils se détendirent.

« Katsuga Rukia ? Ce nom m’est totalement inconnu. Cependant, vous prétextez être la conseillère de notre cher Musashi. Je ne savais guère que cet homme possédait et avait besoin d’une conseillère. Qu’est ce qui me prouve votre titre alors que vous pénétrez mon domaine sans même une lettre, avec trois soldats visiblement bien entraînés ? »

Suite à cette interrogation, Iwasu se remit en position de combat, avec son bâton de bois dans la main. D’un simple signe de tête, il demandait à un autre samurai d’attaquer. Celui-ci sans tarder attaquait le flanc droit. Un simple mouvement rapide en avant, vers lui afin de prendre le coup de sabre de vitesse. Portant sa main derrière l’homme, il le projeta au sol grâce à une prise communément utilisable dans le Judo, un art martial assez apprécié du leader de la famille Tokugawa. Tout en s’entraînant, il attendait la réponse de cette fameuse « conseillère ». Les deux gardes d’Iwasu eux restèrent cependant en alerte pendant l’entraînement de leur maître. Ils veillaient sur lui. Ils faisaient tous les deux partis des quelques rares possédant l’entière confiance du Seigneur Tokuagawa.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Juunin d'Iwa
Messages : 913
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Se mélanger au Sang Noir. [Pv. Iwasu Tokugawa] Lun 8 Aoû 2016 - 18:53



Rukia attendait patiemment quand deux hommes entrèrent dans la grande salle pour lui demander de les suivre. La jeune femme hocha la tête et s’exécuta, suivie de près par ses propres gardes. La sécurité était assez importante au sein du domaine, le Seigneur craignait-il une quelconque attaque contre sa personne ou bien son palais était-il toujours autant protégé ? Après avoir traversé quelques couloirs, la Katsuga entra dans la cour du chateau, aménagée en une sorte de terrain d'entraînement où elle pouvait voir un peu plus loin un grand homme blond entrain de massacrer ses partenaires d'entraînement à grands coups de Bô.

L'arrivée de la Conseillère et ses Jin'Ei alertèrent les gardes du Seigneur Iwasu qui posèrent la main sur leurs arcs, une réaction qui à son tour stimula les Samouraïs de Rukia qui entendit leurs mains d'acier se serrer. Le Tokugawa fit un signe de main pour demander à ses hommes de reprendre une posture neutre et Rukia fit de même, mais beaucoup plus discrètement. Après s'être suffisamment rapprochée, la Conseillère entendit le chef des Sang Noir s'adresser à elle, il ne la connaissait pas et de semblait pas non plus être au courant de l'existence du Conseil où la jeune femme siégeait, en y repensant elle n'avait vu aucun Tokugawa à la table du Daimyô donc elle pouvait comprendre sa réaction.

Rukia s'approcha alors de quelques pas pour s'écarter de ses hommes, une main sur le manche de son sabre en signe de noblesse, elle s'inclina légèrement avec de répondre, son visage sérieux et un regard intense posé sur Iwasu qui reprenait son entraînement.

♦ Navrée d'arriver à l'improviste Seigneur Iwasu, ces hommes dont vous parlez sont simplement ici pour me protéger, comme les vôtres. - dit Rukia en soulevant son regard vers les gardes Tokugawa. - Je ne suis pas la Conseillère personnelle du Daimyô, je siège au Conseil de Tetsu, un groupe d'hommes et de femmes qui assistent le Bugyô et votent pour les décisions importantes. Mais le fait qu'aucun Toguwara n'y soit invité peut expliquer le fait que vous n'en connaissez pas l'existence, bien que cela me surprend un peu.

La Katsuga observa le blond balayer un nouvel adversaire avec un prise au corps à corps avant de reprendre.

♦ Je suis venue vous rencontrer en personne pour vous parler d'un projet qui me tient à coeur, et qui je pense sincèrement, va dans le sens de vos convictions et celles des Tokugawa. Je n'ai pas envoyé de lettre pour prévenir de mon arrivée, car je ne veux pas que l'on sache que je souhaite m'entretenir avec vous.

Rukia espérait avoir piqué la curiosité du Seigneur, elle commençait à avoir l'habitude de ces petits jeux politiques et même à y prendre goût.

♦ Pourrions-nous discuter en privé ? Je ne doute pas de la loyauté de vos sujets mais peut-être qu'il serait plus agréable pour nous d'en parler seul à seul. - demanda la Conseillère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1497

Message(#) Sujet: Re: Se mélanger au Sang Noir. [Pv. Iwasu Tokugawa] Mer 21 Sep 2016 - 10:14

Se mélanger au Sang Noir


Spoiler:
 

Plus elle parlait, plus la jeune conseillère de ce cher Musashi devenait vaine et ennuyante. Plus elle parlait, plus en s’enfonçait dans une estime déjà quasi-inexistante. Plus elle parlait, plus elle irritait le seigneur des Tokugawa, le leader de cette grande famille au sang noir. L’homme la regardait d’un œil bas, signifiai que pour le moment, les paroles de la jeune femme n’avaient aucun quelconque intérêt pour Iwasu. Il avait cessé le combat avec les siens et les avait congédiés d’un simple geste de la main. Tous étaient donc sortis du terrain d’entraînement. L’homme s’était dirigé vers un puits afin d’y puiser de l’eau, arrosant ainsi son visage suant de douleur et d’effort. Alors qu’elle venait de terminer la réponse à l’interrogation d’Iwasu quant à la présence armée des soldats de la jeune femme, il redressait alors la tête avant de prendre la parole.

« Pour vous protéger ? Mais de qui désirez-vous vous protéger en venant sur mes terres ? Ou peut-être pensez-vous que vos paroles nécessiterons une violente et sanglante répercussion ? »

Mais avant même qu’elle ne réponde à ces deux interrogations, elle reprit sur un ton que le Tokugawa nota comme étant plus sérieux, plus sévère. Passait-elle enfin aux choses sérieuses ? Plutôt que de faire patienter Iwasu et lui faire perdre son précieux temps. Chaque seconde perdue était une seconde de moins pour le pouvoir des Tokugawa sur le pays du fer. Il s’avérait effectivement que le jeune femme qui ne semblait pas réellement impressionné par la puissance d’Iwasu allait passer au niveau supérieur. Elle demanda cependant à chaque personne ici présente de quitter les lieux à l’exception du seigneur des Tokugawa bien entendu. Les deux soldats du Seigneur devaient eux aussi quitter les lieux. Un léger sourire amusé apparu alors sur les lèvres d’Iwasu qui commençait à comprendre les intentions de cette Katsuga Rukia. Pourquoi un conseiller du Daimyo demanderait à quelqu’un de s’entretenir avec lui en cachette, et demander à tous ceux présents de sortir ? Une idée cheminait dans l’esprit du blond.

« Très bien, mes soldats vont escorter les vôtres à l’extérieur. Nous serrons seuls. Mais je vous préviens, vous serez responsable de chacun des actes de vos soldats à l’extérieur. »

Dit-il avant de faire un simple levé de doigt, qui eu pour effet de faire sortir tous les hommes présents au sein du terrain d’entraînement. Quelques minutes plus tard, Iwasu et Rukia étaient seuls présents dans la zone. Il ne lui restait plus qu’jà ouvrir la bouche, dévoiler son plan, la raison de sa présence ici, la raison pour laquelle elle avait osée déranger le Seigneur de l’armée la plus puissante de tout le pays du fer.

« Dites moi tout, conseillère. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Juunin d'Iwa
Messages : 913
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Se mélanger au Sang Noir. [Pv. Iwasu Tokugawa] Mer 21 Sep 2016 - 17:31



Rukia laissa le chef des Tokugawa s'exprimer, sa réaction ne l'étonna pas, elle connaissait cette manie qu'on les hommes du Fer à vouloir s'affirmer et ce n'était pas le moment de s'opposer à un possible futur allié, elle acquiesça quand Iwasu demanda à faire raccompagner ses hommes pour que les deux Samouraïs se retrouvent seuls, comme la Conseillère l'avait demandé.

Une fois définitivement seule avec le leader des Sang Noir, la Katsuga laissa apparaître un léger sourire, satisfaite de la coopération de son interlocuteur, la jeune femme leva alors la tête, elle s'exprima clairement et fermement,

♦ Inutile de tourner autour du pot, je vais aller droit au but. Il y de ça quelques mois, j'ai proposé à notre chef Daimyô un projet, visant à renforcer notre position vis-à-vis de l'alliance avec le village de Kumo. La création d'un pont qui pourrait relier nos nations, créant par la même occasion une baie surveillée où nous pourrions établir un port, mis à part les bienfaits économiques et militaires que nous apporterait une telle structure, j'y ai vu l'occasion de pouvoir étendre nos frontières sur nos chers pays voisins, Ta no kuni pour commencer et ensuite Yu.

Rukia marqua une pause, tira de derrière son plastron un parchemin enroulé qu'elle tendit à Iwasu, sur le papier était dessiné une carte du Yuukan avec les détails du projets de la Conseillère.

♦ Il faut savoir que la réaction du Daimyô ne fut pas à la hauteur de mes attentes, même si j'ai réussi à le convaincre d'accepter ce projet, il a demandé à le soumettre au vote du Conseil, une bande d'imbéciles totalement dévoués à Musashi, si le Kira n'est pas totalement d'accord avec ce plan, jamais le Conseil ne l'approuvera. Pourtant, mon but est simple, je veux voir le pays du Fer prospérer, nous avons ici la possibilité d’agrandir notre territoire, de manière plutôt sûre et même sans avoir à utiliser la violence. J'imagine que vous comprenez l'importance d'une telle occasion.

La Katsuga laissa le Samouraï prendre connaissance des détails écrits sur le parchemin, les possibilités d'embargo sur Yu et Ta pouvait alors permettre à Tetsu d'annexer ces pays qui pourraient alors profiter du port mais aussi de l'alliance avec Kumo.

♦ Vous avez sans doute compris pourquoi je suis venue ici, le Daimyô est un obstacle à l'évolution de notre nation.... - Le regard de Rukia s'assombrit brutalement. - Je vais faire éliminer Kira Musashi et prendre sa place. - déclara la Samouraï d'une voix glaciale.

La Conseillère laissa quelques secondes s'écouler avant de reprendre,

♦ J'ai déjà tout prévu, mes relations avec Kumo me permettront de faire bon usage de notre alliance avec eux, je suis aussi à la tête d'un mouvement en pleine croissance, peut-être en avez vous entendu parler mais j'ai aussi besoin de votre soutient, militaire et économique lorsque je prendrais possession du palais. Comprenez que si je prends la tête de ce pays, vos ambitions de voir le pays du Fer devenir plus fort deviendront réalisables et concrètes, je serais aussi tout à fait disposée à écouter vos revendications et à vous aider à balayer les familles qui tentent depuis des générations de détruire la votre.

Sans hésitations, Rukia venait de dévoiler ses plans au Tokugawa, elle savait que ses ambitions et celles d'Iwasu se rejoignaient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1497

Message(#) Sujet: Re: Se mélanger au Sang Noir. [Pv. Iwasu Tokugawa] Jeu 13 Oct 2016 - 19:33

Se mélanger au Sang Noir


Spoiler:
 

Il y avait quelques temps, la jeune et naïve conseillère du Musashi lui avait soumis un plan qu’il n’avait pas réellement apprécié, ni soutenu d’ailleurs. Ce plan consistait de renforcer les liens entre le pays du fer et celui de la foudre qui avait cruellement annexé Tetsu sans demander son reste. Par voie diplomatique.. Foutaises ! La jeune femme voulait constuire un pont pour ensuite faire construire un port qui améliorerait la situation économique des deux pays.

Mais le plus intéressant était son désir de conquête, elle voulait que Tetsu aille conquérir les voisins du pays, Ta et Yu. Une idée ambitieuse, mais qui était cependant assez éloignée des projets actuels du chef de la famille des Tokugawa. Ensuite, sans prendre la peine de vous décrire le reste de ce que vous avez déjà du regarder, Iwasu se mit à écouter attentivement les dires de la conseillère, sans l’interrompre ou quoi que ce soit, jusqu’à la fin de sa tirade. Pendant que la jeune femme parlait, l’homme avait eux le temps de se rhabiller correctement et de nouer son sabre à sa ceinture.

« Je suis d’accord avec vous sur deux points conseillère : le premier est que le conseil n’est qu’un ramassis de demeurés. Le deuxième point est que Musashi doit effectivement mourir. Mais s’allier à une nation de shinobis est une plaie. Vous devriez avoir honte de souiller l’honneur des samurais en s’alliant avec des forces dont vous ignorez tout. Les shinobis sont arrogants de par leur pouvoir. L’annexion qu’à permis l’ancien Daimyo par Kumo du Pays du Fer est une véritable insulte au nom des Samurais. Nous nous sommes toujours débrouillés par nous même depuis la nuit des temps, et vous désirez vous appuyer sur eux ? Visiblement un imbécile ne sait s’entourer que d’imbéciles. »

Il marquait une courte pause avant de mettre une main sur son front, se frottant délicatement celui-ci avec ses doigts tout en reprenant d’une voix bien plus grave.

« Vous venez donc chez moi, me déranger, pour m’exposer un plan selon lequel vous tueriez l’actuel Daimyo du pays pour prendre sa place. Et de quel droit vous laisserais-je faire ça ? La mort de Musashi me fera le plus grand bien, mais de voir quelqu’un d’autre sur le trône du Fer, il en est hors de question. Vous avez besoin de ma puissance militaire pour écraser Musashi. Cependant, je n’ai guère besoin de la votre ou de votre « mouvement rebelle ».»

Une nouvelle courte pause, plus tendue.

« Pourquoi ne vous tuerais-je pas immédiatement ? » Dit-il en claquant des doigts. A cet instant, la garde rapprochée d’Iwasu ainsi qu’une bonne dizaine de soldats de la garde de sa demeure entrèrent en un éclair. La jeune femme était dans une bien mauvaise posture. Elle était entrée qu’avec trop peu de soldats pour sortir vivante de cet entretien. Comment allait-elle réagir face à la menace plus que sérieuse qui pesait sur ses épaules ? Les mots qu’elle allait employer serviraient à sa survie… Ou a sa mort.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Juunin d'Iwa
Messages : 913
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Se mélanger au Sang Noir. [Pv. Iwasu Tokugawa] Jeu 13 Oct 2016 - 20:11



Rukia s'y attendait, Iwasu était un de ces hommes du Fer beaucoup trop fiers pour êtres raisonnables. Le Tokugawa semblait réceptif aux propos de la Conseillère mais cette dernière pouvait lire dans son regard que la discussion allait dégénérer. Probablement que l'homme s'était senti insulté par les paroles de la Katsuga qui, en voyant Iwasu s'équiper de son sabre, pouvait deviner comment les choses allaient évoluer.

En un simple claquement de doigts, Iwasu fit surgir sa garde rapprochée et des hommes en renfort, tous étaient prêts à bondir sur la jeune femme qui resta néanmoins impassible. Rukia se redressa, son visage se tendit et son regard devint plus sombre.

♦ Je vois... Tu sais Iwasu, j'ai vécu avec les shinobis pendant longtemps. Je suis entièrement d'accord avec toi, contrairement à nous les samouraïs, les shinobis ne sont pas aveuglés par le sens de l'honneur ou du courage. Je comprends ta réaction et ta colère mais tu dois savoir que j'agis uniquement pour le bien de notre pays, mes projets sont destinés à élever Tetsu plus haut qu'il ne l'a jamais été.

D'un geste de la main, la Conseillère fit passer ses cheveux derrière ses épaules pour dégager son visage et son champs de vision. En douceur, Rukia tira un rouleau de parchemin de la bourse en cuir accrochée à sa ceinture. Le même parchemin que lui avait donné Yanosa lors de son voyage à Kusa pour retrouver le Guerrier Rouge.

♦ Je m'attendais à cette réaction de ta part et en vivant avec les shinobis, j'ai pu apprendre... - La Katsuga ouvrit le rouleau du bout des doigts et les pressa sur l'encart à l'intérieur. - A être aussi fourbe qu'eux....

Ce n'était plus qu'une question de secondes avant que le combat ne débute, grâce à cette pression sur le parchemin Rukia venait d'envoyer un message à Yanosa, lui demandant de se téléporter sur le sceau qu'il avait placé sur l'un des fûins encrés dans le parchemin. L'instant d'après laissa tomber le rouleau au sol pour dégainer les deux sabres à sa ceinture, et elle se mit en garde, prête à combattre pour sa vie et ses ambitions.

L'Oterashi n'allait plus tarder à apparaître, si le Seigneur de Kusa était chargé d'éliminer Iwasu, Rukia allait devoir s'occuper de la garde personnelle du Tokugawa et de ses hommes présents sur le terrain d'entraînement.

Hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Shodaime Tsuchikage
Messages : 1965
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Se mélanger au Sang Noir. [Pv. Iwasu Tokugawa] Ven 14 Oct 2016 - 8:58

Les jours qui avaient suivis la « visite » de la Katsuga avaient semblé particulièrement longs à Yanosa. La promesse d'un combat enivrant contre un adversaire de valeur avait électrisé ses veines et ses muscles, à tel point qu'il lui avait été difficile de trouver le vide intérieur dont il avait besoin pour entrer en transe réparatrice. Non, en vérité... il avait eu de plus en plus de mal à entrer dans cet état bien avant cela. Depuis que son utopie était morte dans l'oeuf, condamnée par la prophétie implacable de Jashin et l'inéluctabilité de l'Âge de l'Obscurité, sa raison de vivre s'était vue amputée et rendue obsolète, sans qu'il ne puisse rien y faire. Ne lui restait plus désormais que l'affrontement, l'ivresse du combat, aussi éphémère et dangereuse qu'elle pouvait être. Dangereuse même pour lui, que les grâces de Jashin n'avaient pas quitté, car il demeurait un amas de chair relativement vulnérable en dépit de sa force physique et mentale. Si une lame le trouvait au cou... rien ne pourrait le sauver d'une existence absolument vide de sens voire même remplie d'humiliations sans fin. Mais, ces considérations là, elles étaient loin, très loin de pouvoir se frayer un chemin jusqu'à son esprit, trop focalisé qu'il était sur la récupération et la préparation.

Asuka de son côté s'était tenue prête, elle aussi. La jeune valkyrie n'avait pas eu besoin d'autant de temps pour récupérer que son mentor historique, et avait pu plus largement contribuer à la remise en état du Forum Prime grâce à ses capacités à créer et manier le métal comme personne. Impatiente de pouvoir enfin mener un duel avec un Samourai, elle était toutefois consciente, comme lui avait soufflé Yanosa, que ce dernier ne pouvait pas passer à côté de cet Iwasu, si tant est qu'il était aussi fort que semblait le prétendre Rukia. La Jisetsu, grognon mais tout autant engagée pour autant, avait accepté de suivre la manœuvre malgré tout : il y avait en effet des chances que l'escarmouche qui les attendait impliquent bien plus qu'un simple chef de clan, étant admis le fait que c'était à une forteresse qu'ils allaient avoir à faire. Une raison de plus pour Asuka d'être du voyage, d'ailleurs, quand on pensait à tous les secrets de forgeage qui pouvaient se cacher entre ses murs, ou dans le crâne de forgerons sur place.

Plusieurs jours après le départ de Rukia, en une fin de matinée ensoleillée et dégagée, et tandis que le guerrier rouge scrutait les abords du Forum depuis la ziggourat en hauteur du côté sud, son parchemin de communication vibra, celui-là même qui correspondait à celui confié à la Samourai. Le moment était enfin venu. Sans même réfléchir un instant, la première porte céleste s'ouvrant par pur réflexe à l'intérieur de son corps, il sauta de la ziggourat vers le sol herbeux en contrebas, vers la Jisetsu en train de discuter avec l'un des guerriers les plus forts aux alentours. Sans piper mot, il posa la main sur l'épaule de la jeune femme en lui accordant un regard entendu, où pouvait se lire une excitation semblable à celle des jeunes enfants à qui l'on venait d'offrir un énorme cadeau encore emballé. Puis, l'instant suivant, leur corps respectif se trouvèrent littéralement transposés à des centaines de kilomètres de là, au côté d'une Rukia apparemment en fâcheuse posture. Face à eux, des dizaines de Samourais prêts à dégainer leurs armes, au cœur d'une cour d'entraînement, dont certains cerclaient plus particulièrement un homme qui se détachait clairement du lot. Un homme à la prestance peu commune aux longs cheveux blonds, dont la main aussi était posée sur la garde de son sabre. La situation, semblait-il, avait dégénéré bien plus vite que la Katsuga ne l'avait prévu.

« Ca... Ce n'est pas exactement ce que j'appelle de l'infiltration, Rukia. Ou alors ta conception de ce mot est quelque peu... tronquée. »

Yanosa prit un court moment pour examiner les lieux, tout comme Asuka qui créa rapidement une barre de fer entre ses mains en la faisant doucement danser autours d'elle. Ses yeux, déjà, reflétaient l'éclat doré des pupilles qui avaient eu raison du soldat Gogyou de Kumo deux semaines plus tôt.

« Iwasu... je présume ? Je suis Yanosa, et voici...

- Asuka.

- Une... rumeur, est parvenue à nos oreilles, selon laquelle vous seriez un grand combattant. Aussi puissant que Kira Musashi, c'est dire ! Et, Asuka et moi, nous cherchons justement des adversaires de votre trempe.

- Surtout vous en fait sensei, mais, je crois que je vais avoir de quoi faire de toute façon à ce train là...

- Très juste. Or donc je vous défie de me battre, Iwasu Tokugawa. Si vous acceptez, je vous laisserai volontiers vous équiper comme il faut... dit-il en pointant vaguement de la main l'absence d'armure du chef de famille. Si vous refusez... ma foi et bien, ça ne changera pas grand chose pour moi. »

Resté droit comme un -i-, le guerrier rouge n'en déployait pas moins une aura discrète mais dense, qui témoignait à qui pouvait la sentir que ses muscles étaient on ne peut plus prêts à se lancer à corps perdu dans ce moment tant attendu et tant désiré. Peu importe ce qui allait se passer ensuite, le sang et la douleur prévaudraient. Et ça, cela le satisfaisait tout à fait.





Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1497

Message(#) Sujet: Re: Se mélanger au Sang Noir. [Pv. Iwasu Tokugawa] Ven 14 Oct 2016 - 21:44

Se mélanger au Sang Noir


Spoiler:
 
Spoiler:
 

« Me tutoyer ne changera rien à votre condition, ce n’est que futile et vaine provocation. Vous désirez donc agir pour le bien de notre pays, en oubliant votre fierté et votre honneur… Vous tuer ne me rapportera donc aucune gloire. Au moins, cela aura le mérite de distraire mes hommes. Venez donc. »

Dit-il sans colère avant que la Katsuga n’active un parchemin. Le chef de famille reconnaissait ce sceau, un parchemin qu’utilisaient les shinobis. Le pire était à venir. Une femme sans fierté, une samurai sans code d’honneur, elle ne valait pas mieux qu’une prostitué forniquant contre de l’argent. Rapidement, deux autres personnes firent leur apparition auprès de Rukia. Un homme dont la musculature assez développé montrait une certaine expérience du combat, un homme à l’air sérieux, avec de longs cheveux rouges. L’autre était une femme, aux cheveux particulièrement rosés. Deux shinobis ? Après avoir posé son regard sur les deux shinobis, il revint sur la personne de Rukia. Elle avait déjà prévue son coup, elle désirait donc éliminer le chef des Tokugawa. Mais vint alors la raison de son agissement. Les Tokugawa étaient les principaux ennemis de celui qu’elle voulait éliminer. Tuer Iwasu serait une bonne erreur stratégique. Mieux valait laisse les familles s’entretuer avant de frapper au moment où elles étaient toutes au plus bas. Mais elle avait opté pour autre chose, soit.

« Enchanté shinobis. Visiblement, vos paroles, guerrier rouge, sont plus honorables et dignes d’un samurai que celles de cette femme qui se prétend samurai. C’est désolant. Votre soif de combat est admirable et votre politesse est toute à votre honneur. Vous vous êtes visiblement alliés à cette traîtresse. J’accepte votre offre guerrier rouge. Votre compagne et vous, contre moi. Cela me fera de l’exercice, nul besoin d’une armure. »

Malgré la politesse du guerrier rouge qui venait d’apparaître, il venait tout de même de menacer le chef de la famille Tokugawa, et cela n’avait qu’une seule fin possible : la mort. Iwasu était un chef de guerre incontestablement puissant, et il le savait, mais comme tous ses combats, et comme le voulait le code des samurais, il combattrait en mettant toute sa puissance dans le combat. Lors de sa tirade, il marquait une courte pause avant de parler à l’un de ses sbires, l’un des principaux. « Katsuo, occupe toi de madame la conseillère. Mais ne la tue pas, elle devra rendre justice devant le conseil. Qu’un ennemi livre un ami comme un traitre, quelle ironie. »

Faisant quelques pas, il sortit alors son sabre alors lequel il allait abattre les deux shinobis en face de lui. Sabre dans la main, il se courba très légèrement pour saluer ses adversaires du jour. Peu après, le combat allait bientôt commencer. Il allait combattre avec toute sa puissance, pour son honneur, pour ses hommes, pour sa famille, pour le sang qui coulait dans ses veines. Contractant ses muscles, il se préparait donc à prendre ses adversaires de vitesse. Avec une extrême rapidité, en une charge fulgurante, Iwasu se retrouvait derrière la jeune shinobis aux cheveux roses, frappant de son sabre directement sur ses côtes. Dans une rotation rapide, il frappait une nouvelle fois de sa lame, au même endroit, sur la même personne, cette fameuse Asuka. Pour le moment, il n’allait pas frapper le guerrier rouge. Connaître les failles et les exploiter..

De son côté, Katsuo face à Rukia avait déjà engagé le combat sans attendre. Les samurais manipulaient l’aura au même stade que les shinobis manipulaient leur chakra. Grâce à la différence d’expérience de combat, Katsuo a pu donner grâce à la puissance de son aura une sensation désagréable de tournis à Rukia avant d’attaquer d’un simple coup d’estoc, cherchant à l’empaler. Comment allaient réagir les deux shinobis ? Comment allait agir la traîtresse ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Juunin d'Iwa
Messages : 913
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Se mélanger au Sang Noir. [Pv. Iwasu Tokugawa] Sam 15 Oct 2016 - 12:17



Rukia ne prêta guère attention à l'échange de paroles entre Iwasu et Yanosa qui venait apparaître. La Samouraï était rassurée de le voir en compagnie d'Asuka, il aurait très bien pu changer d'avis et ne pas répondre au signal, ce qui aurait eu comme conséquence de condamner la Conseillère à une mort certaine. Rapidement la samouraï vérifia que la jeune Kusajin ne portait pas son sabre et elle esquissa un léger sourire en voyant que ce n'était pas le cas.

Le regard de Rukia se posa ensuite sur son adversaire désigné par Iwasu, un homme à l'armure rouge et noire s'avança et lança immédiatement les hostilités. La Katsuga l'observa se rapprocher d'elle en dégainant ses sabres, alors que la jeune femme leva le bras pour parer l'attaque de Katsuo, elle sentit son équilibre lui faire défaut. En une fraction de seconde Rukia réalisa qu'elle ne pourrait pas réagir à temps, elle décida alors de concentrer son aura, son énergie spirituelle renforça son corps et son armure presque instantanément.

La lame de Katsuo s'écrasa avec force sur le plastron de Rukia qui résista à la pointe de l'épée, projetant alors en arrière la Conseillère qui eut beaucoup de mal à rester sur ses jambes. Au même moment Iwasu s'attaqua à Asuka, Rukia vit le Tokugawa apparaître derrière la femme aux cheveux roses et lui porter deux puissants coups d'épées qui ne semblèrent pas blesser l'équipière de l'Onshi.

La Samouraï aurait aimé pouvoir suivre ce combat mais elle devait d'abord se débarrasser de son propre adversaire. Le regard inquisiteur de la Katsuga s'orienta vers Katsuo, ce dernier semblait pouvoir maîtriser son aura pour l'utiliser à la manière du genjutsu des shinobis, connaissant cette faculté elle savait aussi comment s'en protéger. Rukia se concentra et un sceau dans son dos libéra une quantité d'aura qui la libéra de la pression spirituelle qui perturbait ses sens.

Maintenant en pleine possession de ses moyens, la contre attaque de la Samouraï ne se fit pas attendre, à la manière d'Iwasu elle se déplaça à une vitesse relativement élevée pour se positionner sur le flanc droit de Katsuo, les lames de Rukia prirent alors simultanément la direction du cou et des côtes de sa cible alors qu'elles semblaient se couvrir d'un manteau d'énergie doré et fluctuant.

Hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Shodaime Tsuchikage
Messages : 1965
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Se mélanger au Sang Noir. [Pv. Iwasu Tokugawa] Sam 15 Oct 2016 - 14:07

« Euhm, non attendez, je crois qu'on ne s'est pas très bien compris... »

Attentif à ce qui se passait autours de lui, Yanosa ne put empêcher la suite d'événements qui suivit de se produire. Il était en effet présentement empêtré dans une situation qui n'avait rien de franchement plaisante, pour lui qui n'avait envie, qui n'avait besoin, que d'un duel seul à seul contre un maître Samourai. Les soldats autours d'eux étaient nombreux, très nombreux, et si cet Iwasu sembla honoré des conditions que lui proposaient les deux shinobis, rien ne l'empêcherait dans une situation inconfortable de donner l'ordre à cette petite armée de passer à l'assaut. Fort heureusement, le guerrier rouge et son apprentie avaient les moyens de se soustraire à tout ceci si le besoin s'en faisait sentir, mais il n'espérait pas en arriver là. Toujours était-il qu'il eut besoin d'un petit moment d'attention pour analyser et énuméré les accès, le nombre et la qualités des soldats et surtout les environs directs de la forteresse. Un moment qui l'empêcha de réctifier Iwasu, apparemment plutôt pressé de se mettre en selle et ce sans prendre le temps d'équiper une armure. Une décision qu'il allait certainement regretter tôt ou tard dans cet imbroglio.

Après avoir chargé l'un de ses lieutenants de s'occuper de Rukia, la qualifiant à raison de traîtresse, il dégaina, salua, et passa à l'offensive. Et il fut, à ce stade, impossible pour le guerrier rouge de rectifier « l'erreur » du Tokugawa. Sa charge fulgurante, qui n'échappa pas aux yeux entraînés du Seigneur sans couronne, prit en effet pour cible la Jisetsu non loin à ses côtés. Cette dernière, accoutumée à ce genre de préambule, forma sur son flanc visé une couche de métal dense et solide qui émergea comme une extension de ses équipements et habits. Le choc de la frappe ripa durement contre la couche de Kinton, sur ses côtes, la propulsant légèrement sur le côté en lui arrachant un rictus. Iwasu continua ensuite son mouvement avec une extrême rapidité, se remettant en position afin d'asséner un coup d'estoc avec son katana au même endroit que précédemment. Cette fois bien alertée du danger, Asuka entama un dégagement en se propulsant sur le côté, ce qui ne suffit pas malgré tout à éviter complètement l'attaque. La pointe du katana, maniée de main de maître, toucha encore une fois au but, et aurait transpercé la jeune femme si elle n'avait pas pris soin de n'exposer que la partie de son flanc encore protégée par son métal. Ce dernier, sous la force de ce deuxième coup, finit toutefois par se fissurer et se briser, tombant au sol comme une mue artificielle.

« Okey, comme vous voulez blondinet-dono, on va danser ensemble. En fait, ça m'arrange !

- .. Mais... c'est pas possible... Dites-moi que je rêve ! On avait bien dit que c'était moi qui affronterait celui-là, non ?! Et puis merde... »

Sur ces mots, accompagnés d'un mouvement las et énervé du bras, Yanosa se retourna en s'éloignant du point chaud des affrontements qui avaient débuté autours de lui et finit par s'asseoir simplement au sol, un genou plié sur lequel vint s'appuyer son bras droit. D'un œil vaguement intéressé, il observa Rukia tituber sous une première attaque de ce « Katsuo », puis répliquer avec autant de violence, si ce n'était plus, en chargeant à son tour en pleine possession de ses moyens pour pourfendre son vis-à-vis. Asuka, quant à elle, s'amusait déjà... La valkyrie s'était en effet élancé à son tour vers l'adversaire qui l'avait choisie directement, sa barre de fer aux extrémités maintenant affûtées à la main, et avait entamé sa danse habituelle en enchaînant coup sur coup des passes d'armes avec le Samourai. Les deux duellistes bougeaient tous les deux très vite, preuve de leur niveau respectif, et Yanosa se prit à penser que si elle ne voulait pas à avoir recours à ses pupilles, la jeune femme allait vraiment devoir se surpasser...

Les coups pleuvaient, dans un sens comme dans l'autre, chacun testant son vis-à-vis avec hargne et contrôle de soi pour ne pas se laisser prendre par les bottes et feintes adverses. Puis, à un moment donné, Asuka fit une erreur de placement. Une erreur qu'elle avait fort heureusement identifié alors même qu'elle la commettait, ce qui lui permit de réagir juste à temps : de son bras libre jaillit en effet un bouclier en métal de taille moyenne, qui dévia de justesse l'attaque d'Iwasu en la faisant glisser sur le côté. Celle-ci, jugea-t-elle, aurait puis lui couper un bras on ne peut plus facilement...

« Vous êtes vraiment pas mauvais... Rukia a beau être une traîtresse au moins elle n'avait pas menti là-dessus... Par contre elle a pas été capable de nous dire si vous aviez un bon forgeron ici... C'est le cas ? »

Sans pour autant perdre sa concentration et son focus sur le combat en cours, Asuka se permit cette question, bien consciente tout comme Yanosa que si les choses venaient à partir hors de tout contrôle, ils pourraient vouloir se ruer vers la forge pour ne pas tout à fait perdre leur journée. Le guerrier rouge, toujours assis, observait avec un calme d'apparence les combats devant lui, bouillonnant intérieurement de ne pas pouvoir profiter de cette journée comme il l'avait espéré...



Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1497

Message(#) Sujet: Re: Se mélanger au Sang Noir. [Pv. Iwasu Tokugawa] Dim 16 Oct 2016 - 17:39

Se mélanger au Sang Noir


Spoiler:
 
Spoiler:
 

Visiblement, le guerrier rouge n’était pas vraiment enclin à un combat en deux contre un. Il s’était donc mit sur le coté, attendant patiemment son tour afin qu’Asuka puisse affronter en solo Iwasu. Sans un mot, le seigneur de la famille Tokugawa adhérait au bon vouloir du guerrier rouge. Il allait d’abord affronter Asuka, et lorsqu’il en aurait terminé avec elle, il s’occuperait de combattre Yanosa, dans un combat loyal, en un contre un. Mais d’abord, il fallait gagner le combat contre la jeune shinobis aux cheveux roses. Elle avait parfaitement contré les deux attaques d’Iwasu, en utilisant un étrange pouvoir, elle pouvait créer du métal. C’est ce qu’elle avait fait pour contrer la lame d’Iwasu, avec une plaque de métal contre ses côtés. Astucieux, mais déloyal de la part du sang noir. Raison pour laquelle il n’appréciait guère les shinobis, ils avaient d’étranges pouvoirs, ne combattaient pas sur un pied d’égalité. Mais cela ne l’empêcherait pas de mettre Asuka hors d’état de nuire.

« Vous êtes présentement au pays du Fer chère Asuka, tous les meilleurs forgerons de ce monde viennent de ces terres ou ont étés formés ici par la crème de la crème des forgerons. Il marqua une courte pause en regardant la jeune femme créer un bouclier de métal dans sa main, à la Marvel. Puis il reprit. J’apprécie le compliment, vous n’êtes pas en reste non plus, c’est agréable, même si j’ai beaucoup de difficultés à apprécier le pouvoir mesquin des shinobis. Venez, je vais progressivement pour instruire de la terreur que représente un samurai d’expérience. Venez tester, la puissance du Sang Noir. »

Dit-il alors que l’aura d’Iwasu commençait à filtrer de son corps avec de plus en plus d’intensité. Lançant ainsi un Genjutsu qui gênerait grandement les mouvements d’Asuka, Iwasu allait frapper. Mais avant, le genjutsu la plongerait dans une vision d’horreur, un soudain sentiment de grand malaise qui déstabiliserait grandement la jeune femme. Une vision de souffrance peut-être. Cela dépendait des personnes. Les samurais d’expériences étaient capables de lancer ce genre de vision par la puissance de leur aura. Les shinobis assimilaient cela à du Genjutsu. Comprenant que la jeune femme avait un tant soit peu d’expérience du combat, ses yeux étaient habitués à la vitesse. Iwasu allait donc changer de stratégie. Profitant donc de ce laps de temps qui lui était offert par cette vision de souffrance, Iwasu se dirigeait rapidement vers son adversaire aux cheveux roses avant de frapper d’un seul coup, sec et rapide, en direction de la jambe droite de la jeune femme. Inutile de viser le haut, son bouclier allait la protéger, frapper le bas. Un coup qui pouvait rendre incapacitant sa jambe, ce qui donnerait alors à Iwasu un net avantage sur sa cible.

***

De son côté Katsuo était lui au en plein combat, face à la traitresse de Tetsu no kuni. La lame de l’homme de main d’Iwasu vint s’arrêter pile sur Rukia, preuve de son expérience de combat. Visiblement, il avait sous estimé la jeune femme qui venait tout de suite de lui donner un peu de fil à retordre. Bien qu’elle semblait mal en point de la stratégie de K, elle avait réussi à contre-attaquer en puissance avec une charge inattendue. Protégeant son cou, la lame réussie tout de même à fendre son côté, ses côtes furent touchées. Le blessure n’était pas assez profonde pour poser un réel soucis à Katsuo, mais suffisamment pour que la douleur lancinante ne désavantage l’homme de main. Un sourire s’affichait sur son visage.

Comme tous les Tokugawa, Katsuo avait la particularité de tourner son style de combat en fonction de son adversaire. Il allait donc réaliser exactement la même prouesse que son homologue samurai. Ses épées changeant d’intensité, il se dirigeait avec hâte, d’une charge rapide dans le dos de la samurai avant de frapper directement dans son dos. L’objectif, lui sectionner la colonne vertébrale. Mais y mettrait-il assez de force ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Juunin d'Iwa
Messages : 913
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Se mélanger au Sang Noir. [Pv. Iwasu Tokugawa] Lun 17 Oct 2016 - 16:17



Bien que Katsuo pu dévier la lame destinée à lui trancher la gorge, celle qui prenait le chemin de ses côtes ne rencontra aucune résistance. Grâce à l'aura appliquée sur la lame, le katana traversa son armure pour lui lacérer la chair, ce qui ne manqua pas d'arracher un sourire de satisfaction à la Katsuga.

Pourtant l'homme du Tokugawa ne sembla pas prêter attention à sa blessure, au grand dam de Rukia qui effaça très vite son sourire en voyant son adversaire quitter son champ de vision avec un déplacement extrêmement rapide. Grâce à son expérience du combat, la Katsuga savait à quoi s'attendre, sans trop savoir où allait frapper Katsuo, elle renforça son corps avec une quantité massive d'aura en espérant que cela suffise.

Malheureusement pour la jeune femme, son adversaire était rapide, très rapide et la Conseillère pu ressentir la lame du Samouraï pourfendre son armure avant de lui lécher la peau. Une grimace de douleur remplaça le sourire satisfait et Rukia chuta en avant, emportée par la force déployée par Katsuo et roula sur le sol.

La Conseillère se releva, posant rapidement son regard sur la traînée de sang qu'elle avait laissé sur son passage, ignorant au maximum la douleur la jeune femme se redressa pour faire face à Katsuo, son regard noir trahissant sa détermination. Si son adversaire s'était adapté à son style de combat aux sabres, la Katsuga allait changer d'arme.

La samouraï rengaina un sabre et avec deux doigts elle fit pression sur son avant bras, activant un sceau qui libéra instantanément un Kusagarima. Après avoir enroulé la chaîne de sa nouvelle arme à son poignet, Rukia se remit en garde concentrée sur la suite du combat, alors qu'elle semblait se contenter d'attendre, Rukia agita soudainement le bras, envoyant la faux reliée à son bras en direction de Katsuo et se préparant à réagir en conséquence.

Hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Shodaime Tsuchikage
Messages : 1965
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Se mélanger au Sang Noir. [Pv. Iwasu Tokugawa] Mar 18 Oct 2016 - 9:19

Agréablement surprise, Asuka le fut lorsque le chef Tokugawa prit le temps de lui répondre, quoi que brièvement. Il n'était en effet pas rare qu'un adversaire, doué de trop peu de concentration ou tout simplement beaucoup trop impulsif et orgueilleux, « décline » ou ignore totalement les apartés de ce genre. Des guerriers de leur trempe, de surcroît, n'avaient pas besoin de se cacher derrière de tels artifices pour récupérer un peu de souffle et d'énergie : ils étaient tout deux des combattants surentraînés, et chacun de leur côté le savait à présent pertinemment. Toutefois, cela n'empêcha pas la réponde d'Iwasu de rester sibylline et évasive, même si la Jisetsu pouvait malgré tout en tirer des conclusions... Oui, il devait certainement y avoir un... non, même peut-être plusieurs forgerons de profession et d'expérience dans l'enceinte de cette forteresse. Si Asuka remportait son duel -sans déchiqueter son adversaire comme un morceau de bidoche-, il serait donc envisageable qu'elle puisse exiger une petite visite à l'un de ces forgerons pour qu'elle et son mentor puissent en apprendre plus, à la fois sur leurs techniques de forgeage mais aussi, peut-être, sur les arcanes mystérieuses qui entouraient la création des Sabres à pouvoir.

Yanosa ne put s'empêcher de décocher un maigre sourire en coin, éphémère, en constatant que la Jisetsu était en fin de compte parvenue à avoir la confirmation qu'elle voulait, même si c'était très indirectement. Asuka fut toutefois « vexée », en apparence du moins, lorsque le Tokugawa aborda le sujet de ses capacités.

« ..Mesquins ?? De quoi ?! »

Elle n'osait pas le dire, ou ne le faisait que rarement et dans l'intimité d'une conversation posée dans un lieu familier, mais les pouvoirs que cet Iwasu dénigraient comme de la mauvaise herbe... elle en était fière, très fière. Qu'il s'agisse de sa faculté innée à créer et manier du métal ou de ses pupilles dorées, la Jisetsu portait en son cœur l'héritage de ses deux clans paternel et maternel. Un sentiment de fierté rapidement remplacé, toutefois, par un profond malaise qui sembla sortir de nulle part, là dans ses entrailles. La valkyrie écarquilla les yeux, observant ses jambes vaciller sous le coup d'un stress inopiné et qu'elle ne pouvait pas expliquer. Avait-elle peur... de lui, de cet homme qui fonçait à présent sur elle pour reprendre les hostilités ? Le pouvoir du Sang Noir... elle aurait été empoisonnée ? Non, c'était impossible, aucun des deux combattants n'avait pu encore toucher l'autre... Asuka comprit alors que la source de ce malaise, qui faisait flancher son chakra de la sorte... n'était autre qu'Iwasu lui-même. L'aura qu'il dégageait imprimait sur elle son empreinte étouffante, un effet néfaste qui, elle l'espérait, serait dissipé avec le mudra composé de sa main gauche et le chakra qu'elle déploya alors au niveau de son torse. L'impulsion de chakra fut envoyée, parcourant en un instant tout son circuit de tenketsu, et lui redonnant la pleine possession de ses moyens... Ce Tokugawa... il savait utiliser le Genjutsu ? Non, c'était différent... il n'y avait rien de vraiment illusoire là dedans, simplement... un écrasement de sa réalité par celle que voulait lui imposer Iwasu. Cet empaffé... pensa-t-elle alors en grimaçant.

Le sabre du chef de famille fouetta l'air en tâchant d'éviter la protection offerte à Asuka par son bouclier, une attaque à l'angle précis et méthodique, mais qui pour une raison étrange ne semblait pas exécutée pour tuer. L'épaule, le bras, le poignet, tous les muscles de son dos, ses jambes,... Chaque articulation de la Jisetsu se figea l'espace d'un instant pour canaliser toute la force emmagasinée dans chacun de ses membres. Son bouclier se replaça sur la trajectoire de l'attaque pernicieuse... et fut littéralement projetée vers la lame d'Iwasu par la détente complète de la valkyrie. L'assaut initial fut brisé, puis enfoncé, la lame déviant légèrement sur le côté de par la maîtrise de son propriétaire afin d'éviter de se blesser lui-même, et la masse de métal frappa durement le corps entier du Tokugawa en le projetant violemment en arrière. Colérique, mais pour autant toujours concentrée, Asuka marcha ensuite avec détermination vers son adversaire.

« Mesquins ?! Mais vous vous prenez pour qui ? Je me permets de juger vos méthodes ou vos positions rigides de Samourai, moi ? Parce que votre style a beau être efficace il est très laid à regarder ça je peux vous l'assurer ! »



Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1497

Message(#) Sujet: Re: Se mélanger au Sang Noir. [Pv. Iwasu Tokugawa] Dim 23 Oct 2016 - 17:47

Se mélanger au Sang Noir


Spoiler:
 
Spoiler:
 

« Mouahahahaha ! Loin de moi l’idée de piquer votre fierté qui égale visiblement la gente masculine chère Asuka. Voyez-vous, les samurais combattent tous à armes égales, il n’y a que l’expérience et l’effort qui fait qu’un samurai domine sur un autre. Les shinobis eux possèdent des « dons » qui sont propres à chacun. Ainsi, un ninjas née sans véritables dons sont désavantagés et doivent fournir bien plus d’efforts. Ainsi nait l’inégalité. Raison pour laquelle… Une courte pause avant de répondre d’une voix bien plus sérieuse et bien plus froide. Je déteste les shinobis. »

Cette tirade prenait place après une fabuleuse passe d’arme. Asuka avait réussi à se soustraire à l’aura machiavélique d’Iwasu pour reprendre possession de ses moyens avant d’effectuer une magnifique contre-attaque. Cependant, ayant l’œil vif et sentant la puissance soudaine d’Asuka dans son attaque, Iwasu avait réussi à esquiver la contre-attaque en tournant sur le côté. Mais il fut tout de même repoussé au loin, choquant Iwasu et ses hommes. Un léger sourire sur le visage, le seigneur au Sang Noir voyait cependant la jeune femme essoufflée. Elle commençait très certainement à puiser dans ses réserves de chakra et de vitalité dans ce combat. Pour le moment cependant, aucun des deux combattants n’avaient réussi à blesser l’autre et c’était une qualité que le seigneur des Tokugawa reconnaissait sans honte. Elle était une grande combattante. Il se tournait alors vers le guerrier rouge mit en stand-by.

« Votre compagne est une femme redoutable à ce que je peux voir. Mais elle commence visiblement à fatiguer. Ne voudriez-vous pas venir l’aider Guerrier Rouge ? » Dit-il avant de retourner sa lame en direction d’Asuka. Sans attendre, avec une concentration maléfique de son aura, il se dirigeait alors rapidement vers la jeune femme aux cheveux roses. Il allait effectuer une frappe puissance qui se mélangerait à son aura. Asuka aurait alors l’impression visuelle qu’un serpent géant se déplace sur le corps avant de venir sectionner son bras droit.

****

Katsuo lui avait réussi son combo. La traitresse saignait abondement et avait le dos totalement ensanglanté. Elle allait mourir de la main de Katsuo. La jeune femme décidait alors de changer d’arme avant d’attaquer, frontalement. Riant de cette arme qui venait vers lui, il se contentait juste de la parer d’un simple coup de katana, tout en continuant à rire avec ignominie. Il se foutait ouvertement de son adversaire. Cependant, ils étaient tous les deux fatigués et cela pouvait se ressentir. Ils joueraient bientôt tous les deux leur dernier assaut.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Juunin d'Iwa
Messages : 913
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Se mélanger au Sang Noir. [Pv. Iwasu Tokugawa] Jeu 27 Oct 2016 - 13:00



La Katsuga observa son adversaire repousser son attaque d'un coup de sabre avant de rire à gorge déployée, un comportement qui étonna et rassura la jeune femme qui continua de supporter le regard de son adversaire, qui devait probablement tenter de cacher sa fatigue derrière son rire railleur.

Mais la samouraï aussi était épuisée, elle pouvait ressentir l'air glacé de la nation du Fer caresser la chair à vif de son dos et pourtant elle restait stoïque, fixant Katsuo qui continuait de rire. La faux de la Conseillère tomba à quelques mètres de l'homme du Tokugawa, une position parfaite pour lma prochaine offensive de celle qui aspirait à devenir Daimyô de Tetsu.

Brutalement, sans n'avoir rien laissé présager, Rukai gonfla ses muscle d'énergie et chargea à une vitesse surprenante pour se retrouver derrière Katsuo, l'enchaînement était rapide et précis. La Katsuga leva son bras, la lame de son sabre se couvrit d'une lueur dorée, dans un sifflement elle frappa dans le vide en direction de Katsuo , libérant une vague d'énergie pure qui se dirigeait droit dans le dos de Katsuo, une attaque à bout portant dans laquelle Rukia plaçait ses dernières réserves d'énergie.

Avec un mouvement de son autre bras, Rukia rappela à elle son kusagarima dont la lame était elle aussi couverte d'une aura dorée. L'adversaire de la Conseillère se retrouvait alors entre la vague d'énergie dans son dos et la faux qui fusait face à lui. Le Getsuga Tenshô dégageait une une lumière éblouissante, harassée par la fatigue, Rukia fut obligée de plisser les yeux et de poser un genoux à terre.

La jeune femme ne pouvait pas voir si son enchaînement allait porter ses fruits, de toute façon elle était à bout de forces, prenant conscience de son manque d'entraînement, depuis son combat perdu contre Yanosa elle n'avait pas eu l'occasion de se mesurer à un réel adversaire et elle en payait le prix aujourd'hui, si Katsuo parvenait à se défendre, elle était à sa merci.

Hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Shodaime Tsuchikage
Messages : 1965
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Se mélanger au Sang Noir. [Pv. Iwasu Tokugawa] Jeu 5 Jan 2017 - 11:10

Dans un soupir las et froid, Yanosa observa la passe d'arme décisive devant lui, tandis que la lame d'Iwasu était repoussée et que la masse de métal formant le bouclier d'Asuka le projetait au loin sur le côté. Pour s'être longuement entraîné avec et contre la jeune Jisetsu, il connaissait bien ce mouvement, sur lequel il s'était déjà fait prendre lui-même, et éprouva un brin d'admiration pour le chef Samourai qui venait d'éviter de justesse de se faire écrabouiller en changeant ses appuis et la vélocité de son corps tout entier en un battement de cil. Plus qu'un combat d'acier, il s'agissait également d'un combat de mentalité et d'approche du combat : Asuka avait en effet reçu des dons à la naissance, dont un qu'elle avait du éveiller par l'abnégation et la transcendance la plus totale en passant à un cheveux de la mort, mais Iwasu semblait oublier le milieu dans lequel il avait eu l'opportunité de grandir. Et ce qu'il ne pouvait pas savoir en l'occurrence, c'était que le maître et mentor de la valkyrie qu'il affrontait n'avait, lui, reçu aucun don particulier pour le combat.

« Ce que vous dites... est complètement absurde. »

En silence, Yanosa approuva bien sûr cette remarque. Il n'y avait bien qu'un homme trop renfermé et trop aveuglé par ses propres dons et avantages, acquis parfois dès la naissance dans une famille en particulier, pour tenir une telle tirade contre les shinobis. Le guerrier rouge avait beau en être un à proprement parler de par sa formation initiale et les compétences qu'il utilisait, il avait bien du mal à voir cette étiquette placardée sur son front. Iwasu avait beau être très doué, il commençait à l'ennuyer. Sans doute car il était relégué au rang de spectateur ? Rukia se démenait de son côté comme une diablesse pour tenter de défaire son adversaire, mais il apparut évident aux yeux du guerrier rouge qu'elle ne pourrait pas ressortir vainqueur de son combat. Tout au plus décrocherait-elle une « égalité », qui pouvait tout aussi bien se traduire par un retrait mutuel ou une double mort. L'état de son aura et de celle de son adversaire ne laissait planer aucun doute sur cette conclusion à venir.

Tout autours de l'arène improvisée qui servait d'ordinaire à de simples entraînements, les rangs de Samourais se resseraient peu à peu, armes au poing. Yanosa le remarqua facilement en laissant fureter son regard un peu partout, et en vint à la triste conclusion que jamais les maîtres de ces lieux ne les laisseraient s'entretenir en paix avec l'un de leurs forgerons. Et la défaite potentielle d'Iwasu, rendue possible dans l'imaginaire collectif par le coup de butoir qu'il avait encaissé, avait fait monter la tension générale d'un cran. Silencieusement, presque discrètement, l'Onshi se releva de sa position en tailleur tandis que le seigneur de ces terres repassait à l'attaque vers Asuka après l'avoir provoquée en mettant en exergue son état de fatigue, indubitablement un peu plus avancé que le sien. La Jisetsu trouva malgré tout les ressources pour repousser l'attaque du Samourai avec son bouclier, le replaçant à une distance raisonnable pour reprendre son souffle. Moment que choisit Yanosa pour intervenir pour éviter qu'Iwasu ne reparte de plus belle à l'assaut.

« L'aider ? Je ne pense pas qu'elle ait besoin d'aide, honnêtement... Toi et tous tes hommes seriez déjà morts si elle l'avait voulu. Que tu le crois ou non c'est une réalité. Mais parce que justement je sais qu'elle préférera te tailler en pièces plutôt que de se retirer... je vais prendre la main. Asuka... ?

- ...Haah...Hah.. Oué, comme vous voulez. »

A peine Asuka avait-elle commencé à se déporter sur le côté que sans lui laisser le loisir de discuter les conditions du changement, Yanosa fonça sur Iwasu pour l'obliger à s'engager au contact avec lui. Telles des braises soudainement ravivées et baignées de flammes intenses, les muscles et l'appétit du guerrier rouge se déployèrent dans toute leur largesse. Ses poings dardèrent près, très près des tempes et des côtes du seigneur Samourai, qui força son nouvel adversaire à prendre un peu de distance en le menaçant de moulinets précis et incisifs avec sa lame. La légère surprises passée, la joute reprit avec plus de férocité et d'intensité entre les deux vétérans pendant qu'Asuka se dirigeait vers la zone ravagée ou Rukia et Katsuo venaient de conclure leur affrontement à quelques mètres de là. Le second n'avait pas pu contenir le plus gros de la déflagration d'aura envoyée par Rukia, mais s'était assuré de dévier la faux qu'elle lui avait envoyé afin qu'elle se retourne contre elle. Les deux combattants étaient donc tout deux étendus et apparemment sans vie, la faux plantée dans le buste de la jeune Conseillière et l'armure éventrée de Katsuo laissant peu de doute sur son état. Rukia, en tout cas, semblait encore s'accrocher à la vie, et quoi que son sort ne lui importait pas le moins du monde, Asuka s'approcha malgré tout d'elle pour faire un rapide diagnostic tout en reportant son attention sur le combat de son mentor.

« Hahahahaaa !! Ouiii ! Je crois que je n'ai jamais été aussi malmené par un épéiste de ma vie ! Iwasu !! Je t'en prie... Continu !! »

La mine ravie, presque possédée du guerrier rouge pouvait laisser de sérieux doute quant à sa santé mentale lorsque l'on ajoutait au tableau les quelques entailles très concrètes quoi que non létales qu'Iwasu avait réussi à faire passer au travers de sa garde et de ses esquives. L'aura de chakra rouge caractéristique avait commencé à entourer Yanosa depuis quelques instants déjà, décuplant force, agilité, rapidité et rythme de dégradation de son corps, mais ce dernier point ne semblait pas vraiment rassurer le seigneur Samourai qui, pour la première fois depuis le début des combats, semblait moins sûr de lui. Son corps et son visage trahissait en effet, en plus d'une évidente fatigue, le fait qu'il puisait depuis quelques instants déjà dans ses techniques les plus redoutables et les plus avancées. Le fait même que Yanosa se tienne encore debout devant lui, telle une bête avide, avait commencé à décontenancer l'homme à la chevelure blonde, qui gardait malgré tout la tête froide et réfléchissait à une stratégie concrète et implacable pour triompher, comme il l'avait toujours fait dans sa vie.

Les passes reprirent donc aussitôt, plus rapides encore qu'auparavant, Yanosa semblant se gonfler et se gorger de sa propre aura de chakra débordante et en apparence illimitée. Iwasu, peu expert qu'il pouvait être sur le sujet des Portes Célestes, le savait désormais pertinemment : s'il encaissait le moindre coup c'en était fini de lui. Il ne regrettait même pas de ne pas avoir revêtu son armure un peu plus tôt, la protection offerte par celle-ci étant dans cette situation bien moins précieuse que sa capacité à se mouvoir aussi vite que possible. Méthodiquement, le Samourai mit son plan d'attaque à exécution, sous les yeux ébahis et concentrés de sa petite armée qui semblait plus groupée encore qu'auparavant tout autours de la zone. Une feinte à gauche... Un retrait... Une fente latérale qui s'effaça sur le manteau de chakra du guerrier rouge... Une estoc en diagonal... Tout l'enchaînement se déroula comme il l'avait prévu, en dépit du caractère totalement imprévisible et bestial de son adversaire, et Iwasu se trouva donc exactement dans la position qu'il souhaitait pour trancher en deux le crâne de Yanosa d'une tranche verticale ultra rapide et précise.

Mais ce qui l'accueillit ne fut pas une victoire bien méritée, non. Car plutôt que de voir le crâne de l'Onshi s'ouvrir devant lui, il sentit une onde de choc terrible et vit sa lame, bloquée sur le coup entre les paumes de celui-ci. Derrière les mains plaquées ainsi sur son arme, il devinait un sourire carnassier, celui d'un prédateur qui savait qu'il avait remporté le droit de manger sa proie. Utilisant la propre force d'Iwasu contre lui, Yanosa fit pivoter sèchement ses paumes, brisant la lame du katana en gardant sa pointe entre les mains, puis décocha une petite impulsion du pied droit pour clore les quelques centimètres qui le séparait du chef de famille, ladite pointe vers l'avant. Le sang du Tokugawa rejoint alors celui du guerrier rouge, la plaie béante dans son buste laissant s'échapper le liquide vital.

« Merci... Merci infiniment », dit Yanosa d'une voix rauque en enfonçant davantage la lame sans même s'en apercevoir dans le ventre du Samourai.

Ce dernier grimaçait. Mais ceux de ses hommes qui le connaissaient bien savaient, à cet instant précis, que ce rictus qui déformait son visage d'ordinaire si aquilin était bien davantage du à sa défaite qu'à la douleur. C'était son égo, plus que toute autre chose, qui venait de se faire transpercer de part en part. Et c'était un soldat Samourai qui connaissait, lui, bien peu son commandant qui intervint à ce moment là. Saisissant une chance, sa chance, celle qui allait selon lui lui apporter gloire et reconnaissance en défendant son seigneur, il chargea rapidement dans l'angle mort d'un Yanosa presque apaisé et contenté par un combat contre un épéiste qui n'avait, dans sa mémoire, pas eu d'équivalent. Et la loi du sabre reprit ses droit, tandis que le katana balayait goulûment le dos du guerrier rouge, puis l'ouvrait presque en deux en se logeant dans son flanc. Les yeux injectés de sang, sous le regard impuissant d'Asuka qui n'avait pas eu le temps de réagir à plusieurs mètres de là, Yanosa poussa un hurlement bestial en canalisant toute cette douleur et cette colère.

Relâchant son emprise sur le corps d'Iwasu d'abord sur le coup de la surprise et de la souffrance intense, il reprit un semblant de contrôle en empoignant à pleine main la lame encore en lui pour la dégager, ses entrailles pendant alors à l'extérieur et des bouts d'organes rejoignant la marre de sang au sol. Les yeux écarquillés sous son casque, Le Samourai vit le guerrier rouge presque coupé en deux se retourner vers lui en manquant de se disloquer. Ce fut la dernière chose qu'il vit, avant que la masse de son poing encore animée d'un chakra dense et féroce ne lui défonce le crâne en envoyant paître le reste de son corps au loin. Tout autours de Yanosa, le monde devenait flou et incertain. Son corps, aussi habitué qu'il était aux traumas, réagissait peu ou prou comme tous les autres et fermait toutes les écoutilles pour tenter de le faire tomber dans l'inconscience, celle qui menait usuellement à la mort pure et simple. Mais dans ce vacarme sourd autours de lui, alors qu'il devinait les mouvements de troupe qui se rapprochaient et convergeaient vers lui, il entraperçu une tignasse rose, qui se rapprochait plus vite, plus sûrement. Elle tenait quelque chose... Asuka ? Oui, c'était elle, courant à lui, presque désespérément, puis l'empêchant de tomber comme le cadavre sur pattes qu'il était.

Dans son état... Dans cet état, il n'avait plus qu'une chose à faire. Dans un dernier effort, un ultime effort, il laissa tout ce qui lui restait de chakra se charger dans sa main et son mudra. Un instant plus tôt enragé, Yanosa affichait à présent un visage tranquille, qui tranchait radicalement avec l'état de charpie de son corps. Et c'est ce même visage qu'il garda une fois l'Hiraishin effectué, retourné en son foyer de Kusa. Asuka lui hurlait dessus. C'était bien son genre. Est-ce qu'il la reverrait ? Grommelait-elle simplement à cause de son imprudence, ou craignait-elle qu'il ne meure, pour de bon ? L'idée de mourir, à cet instant précis, ne déplaisait pas au guerrier rouge, dont l'esprit se laissa aller à la fatigue. Mais « quelqu'un » était bien décidé à maintenir sa chair en vie, et une fois de plus... Son esprit ne put quitter sa prison d'os et de muscles.



Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Se mélanger au Sang Noir. [Pv. Iwasu Tokugawa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Tetsu no Kuni-