AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les trois Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Jamais sans toi [ft Kihran]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 444
Rang : A+


Message(#) Sujet: Jamais sans toi [ft Kihran] Jeu 11 Aoû 2016 - 23:08


Aujourd'hui était le jour de repos de Kihran mais il n'était pas question pour autant qu'il se repose sur ses lauriers ! Nous voulions en effet mettre au point une technique de manière combinée en usant de nos différentes capacités. Cela lui permettrait aussi de voir autre chose que des dossiers et des jeunes de l'Académie le temps d'une journée et de se dégourdir !

Les terrains d'entraînements étant trop fréquentés à mon goût et pour pleinement être tranquilles, j'avais choisi la forêt : un endroit dans lequel je me sentais bien tout comme mon meilleur ami.

Je m'allongeais dans l'herbe fraîche encore couverte de la rosée du matin, les bras croisés derrière ma tête, observant les feuillages épais des arbres qui me surplombaient. Un brin de vent les faisaient s'agiter dans un bruissement caractéristique. Décidément... Ce que j'aimais la nature. Peut-être était-ce dû au fait que je faisais quelque part moi même partie d'elle étant une élémentaire d'eau ? Comme un prolongement de moi-même.
Je me sentais bien : relaxée et sereine malgré ce qui se déroulait dans le monde. J'essayais surtout de ne pas trop y penser... Je soupirais. Voilà ce qu'il se passait quand j'y songeais. Je me sentais à la fois impuissante et pourtant totalement impliquée dans cette guerre qui nous opposait à Suna. Le chef de clan des Yamada, le père de Tetsui, était un otage du village de la Feuille et je ne pouvais plus que prier pour qu'il ne soit pas blessé, ou pire...

Je chassais ses pensées, esquissant un sourire de façade tout en me vidant la tête pour ne simplement penser à plus rien du tout. En sorte de méditation, j'évitais une introspection sur moi même pour me contenter de profiter de l'instant présent : ce moment si précieux qui pouvait basculer à tout moment et d'un claquement de doigts.

Mes yeux s'ouvraient à nouveau en même temps que ma tête tournait en direction du bruit de pas dans l'herbe que j'avais entendu : Kihran était là.
A son approche je souriais, heureuse de le retrouver, et me relevais d'un bond pour aller l'enlacer pour le saluer à ma manière. Le simple fait d'être en sa compagnie avait quelque chose de réconfortant et me mettait de bonne humeur : il en avait toujours été ainsi !

Nous ne vivions pas dans un conte de fée et tout pouvait s'arrêter en un instant : il était hors de question que je ne profite pas de chaque moment que je pouvais passer en la compagnie de ceux qui m'étaient chers. Je l'étreignis donc plusieurs secondes, m'imprégnant de son contact que j'ancrais dans ma mémoire avant de me reculer pour mieux l'aviser.

« Prêt pour l'entraînement ? J'espère que tu n'as pas trop rouillé parce que contrairement à toi je ne passe pas mes journées derrière un bureau ! »

Le taquinais-je, esquissant un sourire amusé.
Nous avions déjà parlé de l'enchaînement que nous pourrions faire et même si théoriquement cela semblait possible, cela restait à voir en pratique...

« Récapitulons. Tu vas créer une sorte de dôme aqueux dans lequel je me glisse en me dématérialisant ce qui surprendra l'ennemi ainsi prisonnier et je n'aurais plus qu'à le frapper en me rematérialisant un peu depuis le dôme ! C'est ça ? »

Je l'observais, interrogatrice tout en m'échauffant un peu.


Dernière édition par Riba Yell le Mer 21 Sep 2016 - 13:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Jônin - Chef Hayashi - Directeur de l'Académie de Konoha
Messages : 736
Rang : A+


Message(#) Sujet: Re: Jamais sans toi [ft Kihran] Dim 4 Sep 2016 - 0:45



*Driiiiing, Driiiiiing*

Un main vint mollement taper sur le maudit objet qui venait de rompre son précieux sommeil. Dans un long soupire, il fit l’effort d’ouvrir les yeux afin de prendre connaissance de l’heure. Trop tôt. Beaucoup trop tôt à ses yeux pour un jour de congé. Ainsi, il dégagea l’engin sans douceur afin de se repositionner au lit. Oui, sauf qu’il avait la chance de posséder un second réveil bien plus insistant : Maoh. Ce dernier, ayant aucune envie que son maître ne tarde à se lever, sauta sur le lit afin de le forcer à se bouger.

Il quitta ainsi son lit si chaleureux avant de se diriger à la salle de bain. Il passa l’eau froide sur sa figure avant d’appliquer la mousse à raser sur son menton et ses joues. Maintenant qu’il y repensait, il avait bien changé ces dernières années. Il n’y avait pas si longtemps, il n’était qu’un genin efféminé et bon à rien. Coupé ses cheveux avait été un choix judicieux… oui.

« ouch.. »

Il se pinça les lèvres tout en constatant la petite coupure qu’il venait de s’infligé. Ce raser de bon matin, n’avait pas été un choix judicieux… Il ronchonna avant de reposer ses yeux sur la cicatrice à son cou.

« … »

Il rinça son visage puis se dirigea à nouveau dans sa chambre afin de se vêtir. Etant en jour de congé, il mit son uniforme et sa cravate de côté pour pendre un look plus décontracté. T-shirt noir, jeans et rangers. Sa coiffure ? Boarf, un coup de brosse et s’était réglé. Il n’allait pas trop se prendre la tête non plus.

Il se dirigea ensuite dans la cuisine. Cela ne faisait pas si longtemps qu’il avait son propre chez soi. Au fond, il n’avait pas forcément l’impression d’avoir quitté le foyer familiale étant donné qu’ils étaient pratiquement voisins. Maoh était posé sur le comptoir, déjà en train de manger quelques fruits pendant que le jeune Directeur se préparait un café.

*baillement*

Ses yeux se dirigèrent lentement sur l’horloge. Hum… s’il voulait retrouver son amie à l’heure, il devait accélérer un peu le mouvement. Il soupira et se contenta alors de prendre une pomme pour la route avant de sortir.

Ils devaient aujourd’hui s’entraîner à une technique combinée. Un concept intéressant qui plaisait à Kihran. Et puis, cela faisait bien longtemps qu’il ne s’était plus entraîné avec cette dernière. Il marcha tranquillement entre les arbres qu’il connaissait par-contre jusqu’à apercevoir son amie.

« Yo. »

Dit-il dans un signe de main alors que Maoh se jeta sur elle bien avant que celle-ci ne se jette sur lui. Un sourire aux lèvres, il enlaça celle-ci d’un bras pendant qu’il terminait de manger son fruit de l’autre main. Il jeta un regard sur celle-ci tout en venant glisser une main dans sa chevelure bleuté.

« Tu vas bien ? »

Il se recula pour mieux la voir et arqua un sourcil à sa remarque. Haa ? Lui ? Rouillé ? Il sourit.

« Ne me sous-estime pas Yell. »

Il lui ébouriffa la tête avant d’écouter le résumé. En effet, le but était de coincé l’ennemi tout en octroyant des dégâts non-négligeable. Il hocha donc la tête afin de soutenir ce qu’elle venait de dire.

« Exactement… Il va falloir que tu t’harmonie avec mon suiton pour ne faire plus qu’un avec et pouvoir naviguer à l’intérieur comme tu l’entends. La partie la plus difficile selon moi. »

Il craqua alors ses poignets avant de faire signe à Maoh de se tenir éloigné.

« Bien, prête ? »

Il attendit le signal de celle-ci avant de composé plusieurs mudras et de créer alors un dôme aqueux qu’il se devait de maintenir du mieux qu’il pouvait pendant que Yell s’y ajoutait.










Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 444
Rang : A+


Message(#) Sujet: Re: Jamais sans toi [ft Kihran] Dim 4 Sep 2016 - 14:57

Ne pas le sous estimer hein ? Bien entendu que je le taquinais. Kihran était un combattant bien plus aguerri que moi, ce n'était pas pour rien qu'il avait ainsi gravi les échelons : c'était bel et bien mérité.

J'écoutais avec attention ses explications quant à la marche à suivre pour exécuter ce que nous avions envisagé. Me synchroniser avec son propre suiton ne devrait pas me poser problème, ce qui serait le plus difficile serait sans doute de m'associer parfaitement à son chakra pour que la technique puisse marcher. J'allais devoir m'assimiler à une eau entièrement constituée d'un chakra qui n'était pas le mien et c'était ça pour moi la plus grande difficulté tout simplement parce que je n'avais jamais tenté l'expérience.

« Je suis prête ! »

Lui annonçais-je dans un sourire alors qu'il éloignait Maoh. Le dôme aqueux ne tarda pas à se former tandis que je me tenais face à lui. Je me sentais comme une nageuse devant exécuter pour la première fois le grand plongeon mais j'étais confiante. Concentrée, je ne craignais pas l'échec : l'eau était mon élément et j'avais toujours été en mesure de le dompter.

Rapidement, je changeais de forme pour me dévoiler sous ma nature élémentaire, translucide, et fonçais sur le dôme, sautant dessus pour l'intégrer, nageant dans cette prison emplie de chakra. Je me sentais quelque peu happée par le chakra de mon meilleur ami, perturbant quelque peu le mien durant les premiers instant avant que je ne parvienne parfaitement à y vogué comme cela me plaisait et comme dans l'étendue d'eau la plus banale.

Je faisais plusieurs aller retour pour parfaitement m'y habituer et nager comme j'en avais envie, ondulant ce corps élémentaire comme bon me semblait pour ne faire plus qu'un avec l'étendue d'eau malgré ma consistance dissociée d'elle.
Lorsque cela fut parfaitement maîtrisé, je nageais rapidement sur toute la surface du dôme pour y porter des coups dans la surface où serait retenu prisonnier notre ennemi, dématérialisant un bras, une jambe pour frapper méthodiquement dans l'air en absence de cible. J'utilisais même l'eau qui m'entourait par moment pour accroître ma vitesse et ainsi donner des coups bien plus imprévisibles, ne sachant pas d'où le prochain surviendrait.

Après quoi je regardais Kihran a travers cet écran d'eau qu'il avait lui même façonné et me propulsait en dehors pour atterrir devant lui avec la grâce d'un ballet aquatique tout en ayant retrouvé ma forme originelle. 
Je dressais le compte rendu de l'expérience :

« Pas mal pour une première. Nous sommes plutôt compatibles... »

Lui lançais-je en m'approchant de lui, les mains derrière le dos, taquine.

Après quoi je m'éloignais, souriante et quelque peu haletante de part l'enchaînement et le chakra que j'avais dépensé en l'espace de ce temps réduit : la répétition de l'exercice me ferait gagner en endurance. 
C'était moi qui fournissait le plus d'efforts dans la manœuvre mais il s'agissait d'un beau tandem qui nous serait incontestablement utile.

Serrant le poing de détermination, j'observais Kihran, le feu de la motivation brillant dans mon regard :

« Bien ! On recommence ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Jônin - Chef Hayashi - Directeur de l'Académie de Konoha
Messages : 736
Rang : A+


Message(#) Sujet: Re: Jamais sans toi [ft Kihran] Dim 4 Sep 2016 - 18:30

Le tout pour Kihran était de solidifier sa prison aqueuse malgré les mouvements de Yell au sein même de cette dernière. Ce n’était clairement pas aussi simple qu’on le pensait. Ses sourcils froncés, le rouquin restait en position, concentré pendant que son amie faisait sa part. C’était la première fois que le rouquin s’essayait à une technique combinée. Il fallait être en parfaite synchronisation avec son partenaire, chose pas si facile. Heureusement, les deux shinobis se connaissent depuis suffisamment longtemps pour ne pas éprouver trop de difficulté de ce côté-là.

La tâche finie, il relâcha son jutsu tout en observant son amie revenir à lui. Il émit un sourire à sa remarque avant de sortir une cigarette de sa poche et de l’amener à ses lèvres. Bon, pour le coup, les deux n’étaient pas vraiment sur la même longueur d’onde : Yell prête à recommencer.

« Pause. »

Dit-il simplement en allumant son briquet. Le pauvre n’était pas encore tout à fait réveillé et puis, chaque chose en son temps. Il expira la fumée et observa son amie un peu déçue. Il roula les yeux et haucha la tête.

« Hey, je te rappelle que c’est mon jour de congé. Vas-y doucement…»

Dit-il comme une excuse bidon avant de faire quelque signe de main afin de créer des clones. Ses clones avaient la particularité d’être relativement résistant, parfait pour cet entrainement.

« Ce serait mieux avec une vraie cible. »

Bien qu’en soit cela allait le fatiguée bien plus rapidement. M’enfin, ils ne devraient pas avoir trop de soucis à développer cette technique vu comme cela était parti. Il était toutefois heureux de voir son amie épanouie. Le taijutsu avait été un choix judicieux selon lui, sans doute qu’elle ne cesserait de s’améliorer jusqu’à le dépasser.

« Je suis heureux que tu sois l’élève de Mizuki. Vous faites un bon duo les deux. »

Il avait sorti cela sans vraiment y porter trop d’attention. Mais c’est ce qu’il pensait. Les deux femmes étaient opposées sur bien des points, mais possédait la même volonté.










Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 444
Rang : A+


Message(#) Sujet: Re: Jamais sans toi [ft Kihran] Lun 5 Sep 2016 - 0:00

Je m'étais détournée de lui, déterminée a recommencer avant de l'entendre proclamer une pause ?! Je me retournais face à lui en affichant une mine de déception.

« Tu es sérieux ?! »

Nous n'avions travaillé l’enchaînement qu'une seule fois ! S'il comptait prendre une pause à chaque essai nous n'étions pas rendu...
Il s'alluma une cigarette en toute nonchalance en prétextant son jour de congé tandis que je m'approchais de lui pour la lui subtiliser alors qu'elle était fraîchement allumée et tirais une bouffée avant d'en relâcher la fumée.

« Pas de repos pour les braves ! »

Le sermonnais-je à moitié en lui rendant son dû.
Il redevenait le fainéant d'avant même si je pensais que cela ne lui faisais pas de mal de temps en temps : il avait vraiment énormément a faire depuis ses nouvelles fonctions. Cela faisait du bien et me ravissais de le voir lâcher prise de temps en temps.

Des clones du Hayashi apparurent pour rendre le challenge de l'exercice plus intéressant et réaliste avant que Kihran ne prononce des mots qui me stoppèrent dans mon échauffement des bras. Un bon duo avec Mizuki sensei ? Je l'observais, intriguée par ses paroles tout en m'en sentant un peu gênée.

« Merci Kihran... Mais je suis encore bien loin d'être à son niveau... Elle m'apprend beaucoup cela dit et me pousse à poursuivre mes efforts. Elle est un vrai modèle d'inspiration pour moi. »

Même s'il le savait déjà car je le lui avais déjà exprimé la chance que j'avais de l'avoir en tant que sensei.

« Cela dit... Je suis désolée pour la façon dont elle a agit avec toi... Je ne parviens toujours pas a expliquer ni comprendre sa violence... »

Je parlais bien évidemment des affrontements à la base amicaux dans l'arène pour évaluer le niveau de chacun sans avoir recours a des techniques pouvant mettre en danger celle de notre adversaire. Mizuki sensei s'était montrée dangereuse envers Kihran et la protégée de Ryokai et bien qu'elle restait pour moi une personne d'exception, je n'arrivais pas vraiment à digérer ce qu'elle avait infligé à mon meilleur ami.

L'observant d'un regard en coin en lui exposant mon incompréhension, je remarquais une coupure légère à son cou et le soulignais pour détendre l'atmosphère après ce souvenir :

« Dis donc... Aurais-tu passé la nuit avec une femme un peu trop fougueuse ? »

Lui disais-je d'un air amusé tout en désignant mon propre cou du doigt pour qu'il comprenne à quoi je faisais référence.

« Je comprends mieux ton air fatigué... Tu savais pourtant que tu devrais te lever pour notre entraînement. Je passe donc en second... Je retiens. »

Je rajoutais une couche à ma remarque ironique, faussement boudeuse, tout en observant sa réaction et son air qui commençait à me faire douter sur la facticité de mes propos... De toute façon, il pouvait bien faire ce qu'il voulait, non ? …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Jônin - Chef Hayashi - Directeur de l'Académie de Konoha
Messages : 736
Rang : A+


Message(#) Sujet: Re: Jamais sans toi [ft Kihran] Sam 10 Sep 2016 - 20:22



Son inspiration hein ? Le rouquin releva son regard sur les nuages de manière pensive. Sans doute que le modèle de Mizuki était alors Miko… Et cette dernière avait une fâcheuse tendance à se faire détester pour le bien de tous. Il fallait bien que quelqu’un endosse le rôle du méchant dans l’histoire, mais cela ne devait pas être facile tous les jours. Aussi, ce n’était pas un chemin, ni une voie qui intéressait l’Hayashi. Aider le village à prospérer, le protéger, oui… devenir son chef, non. Il était toutefois heureux de voir une vieille amie prendre cette responsabilité.

Puis son amie vint à nouveau sur l’incident lors des affrontements. Un sourire, doux, se dessina sur ses lèvres alors qu’il vint ébouriffer sa tête. Il n’y avait sans doute aucune explication rationnelle à ce qui s’était passé…. L’affrontement a dérapé pour une multitude de raison et l’Hayashi n’en voulait point à Mizuki. Pour être franc, c’était plutôt à lui-même qu’il en voulait. Mais tout cela était le passer.

« Dis donc... Aurais-tu passé la nuit avec une femme un peu trop fougueuse ? »
« ..Ha.. ? »

Il cligna des yeux ne comprenant pas vraiment d’où elle lui faisait cette remarque avant de passer son doigt sur sa peau et de se remémorer le petit incident matinal. Il afficha un ptit sourire au coin et répondit.

« Crois-moi, il vaut mieux que tu ne sache rien à ce sujet. Et puis, je suis là, non ? »

Il lui fit un petit clin d’œil avant d’éteindre sa cigarette et de la donner à une plante carnivore invoquée pour l’occasion. Enfin, il se mit en place et fit signe à son amie de faire de même. Il concentra son chakra avant de créer le dôme aqueux autour de l’un de ses clones. Clone qui commença alors à essayer de détruire sa prison pour augmenter un peu le niveau de difficulté.









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 444
Rang : A+


Message(#) Sujet: Re: Jamais sans toi [ft Kihran] Mar 13 Sep 2016 - 1:17

En effet, je ne préférais rien savoir... Je fronçais légèrement les sourcils prise de dégoût en imaginant ce que je n'aurais pas dû. Erk...

Je l'observais jeter son mégot dans une plante carnivore invoquée avec pour seule but de servir de poubelle et j'aurais alors pu lui faire une réflexion concernant son tabagisme qu'il n'avait pas a partager avec la nature qu'il chérissait tant mais aujourd'hui n'était pas un jour pour jouer les moralisateurs lourdingues : nous avions du pain sur la planche.

La pause était terminée et j'étais bien contente de reprendre l'entraînement, retrouvant mon sérieux et ma détermination. L'exercice était similaire à la fois précédente hormis une situation plus réelle en la présence du clone de mon meilleur ami pour malmener la prison depuis l'intérieur. Le dôme aqueux en place, je retrouvais ma forme élémentaire translucide pour plonger en son sein, nageant à mon bon vouloir avec cette aisance plus accrue et rapide que précédemment : j'avais compris comment agissait le chakra de Kihran et comment m'y adapter.

Ainsi mêlée à l'eau, j'entendais la répercussion des coups portés par le clone sur la prison. Je pouvais aussi bien en augmenter la pression pour accroître sa densité et la rendre bien plus fatigante à marteler puisqu'il aurait l'impression de frapper de la roche que de me diriger dans son dos pour frapper dans un élan de surprise. Beaucoup de possibilités étaient propice avec notre combo puisqu'il m'était aussi possible de me servir de l'eau présente pour en créer des projectiles fusant sur notre ennemi, l'embrochant dans sa prison si cela s'avérait nécessaire. Pour l'heure je devais me concentrer sur l'exécution de notre enchaînement initial et me contentais donc de frapper le clone de divers coups de poings et de pieds précis et fulgurants, me déplaçant rapidement à travers le dôme pour veiller à ne jamais porter de coups au même endroit trop longtemps.

Après plusieurs parades et esquives, je m'introduisais dans la prison avec le double de Kihran, sous ma forme élémentaire il pourrait me frapper sans pratiquement jamais m'atteindre tandis que je pouvais user de cet avantage conséquent. Les Gogyou n'étaient pas très répandus et l'ennemi qui aurait a faire face à cette technique combinée serait peut être étonné d'en rencontrer un et n'aurait sans doute que peu de moyen pour réussir à me toucher : même les coups d'un adepte du taijutsu me passeraient au travers sauf quelques exceptions car bien entendu il existait toujours des failles, personne n'était intouchable.

C'était donc un combat dans un ring fermé qui se déroulait à présent :même si j'avais l'ascendant sur mon opposant avec mes attaques au corps à corps. Après tout ce chakra dépensé, je fatigua quelques instants après, retrouvant ma forme originelle, haletante, tout comme Kihran qui faisait disparaître sa prison.

« C'est un bon début. »

Clamais-je entre deux prises de respiration, souriante.
Je posais mes mains sur mes genoux, baissant mon buste pour reprendre mon souffle.

« Une pause ! »

Cette fois-ci c'était moi qui la demandait car j'aurais été incapable de recommencer dans la seconde. Je m'asseyais dans l'herbe et tirais une gourde de ma sacoche que j'envoyais à Kihran. Étant littéralement l'eau ce n'était pas comme-ci j'avais besoin de boire : je l'avais juste prise pour l'Hayashi, certaine qu'il oublierait d'en prendre une.
Après quoi, je basculais en arrière pour m'allonger, les bras croisés derrière la tête, reprenant mes esprits tout en observant le ciel.


Mon rythme cardiaque retrouvait peu à peu son calme et l'adrénaline s'estompait progressivement. Soudainement pensive, j'eus un nouvel élan de nostalgie en me rappelant ces instants où nous contemplions le ciel tous les deux depuis notre enfance jusqu'à aujourd'hui, plus rarement : éternels rêveurs que nous étions. Il nous était très facile autrefois de nous extasier sur une prouesse de la nature alors que les années avaient estompé cet élan d'innocence. Pourtant, elle restait toujours aussi magnifique.

Mon regard se déporta sur les arbres nous entourant avant de se poser sur Kihran s'étant assis à côté de moi, une nouvelle cigarette à la main. Ma tête quittait alors mes mains sur lesquelles elle reposait jusque là pour venir trouver le confort de la cuisse de l'Hayashi.

« Dis Kihran... Tu te souviens de nos jeux d'enfants ? Lorsque regarder les nuages suffisait à nous faire voyager et travailler notre imaginaire ? »

Mes yeux se posaient sur son visage alors qu'il relâchait la fumée comme il évacuait la pression qui pesait aujourd'hui sur lui.

« Il nous suffisait d'un rien pour nous évader et nous sentir détendus. J'avais l'impression que cette époque était lointaine et révolue mais j'ai de nouveau senti cet état, là tout de suite. Il me suffissait simplement d'être avec toi pour le retrouver. »

J'esquissais un sourire tout en laissant mon regard se porter sur l'immensité des cieux. Cette dernière année n'avait pas été facile pour nous deux et nous n'avions eu que très peu de temps a consacrer à l'autre contrairement à autrefois. C'était sans doute cette accumulation de choses qui nous avait fait flancher bien que nous avions tenu bon.

« Je m'en veux de ne pas avoir été plus présente pour toi. »

Lui glissais-je, maussade, le regard rivé vers le sien.
Il avait dû faire face à beaucoup de changements majeurs dans sa vie et je savais qu'il s'était aussi inquiété à propos de moi. J'avais participé à bons nombres de missions pour tenter de passer à autre chose tout en me concentrant sur mon entraînement et ma nouvelle discipline qu'était le taijutsu mais je n'avais eu alors que très peu de temps à lui consacrer et j'en étais désolée tout comme je savais qu'il avait lui même été occupé de toute façon... Mais je n'avais pas été là pour lui lorsque les choses n'allaient pas et je n'arrivais pas à me le pardonner.

« Nous avons toujours été là l'un pour l'autre. Il n'y aurait pas dû avoir de raison que cela change. »

Je me redressais pour m'asseoir et l'enlaçais, entourant mes bras autour de son buste tout en posant ma joue contre son épaule.

« Je serais toujours là pour toi. »

Je réitérais des propos qui resteraient inchangés, quoi qu'il advienne...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Jônin - Chef Hayashi - Directeur de l'Académie de Konoha
Messages : 736
Rang : A+


Message(#) Sujet: Re: Jamais sans toi [ft Kihran] Lun 19 Sep 2016 - 13:29



L’entraînement se passait plutôt bien. Il ne manquait pas grand-chose au duo pour totalement maîtriser leur nouvelle technique : juste un peu plus d’expérience. Satisfait, il pouvait bien laisser Yell prendre une pause bien méritée à son tour. Il l’observa avant de se rallumer une cigarette et de s’asseoir à ses côtés. L’atmosphère était agréable, paisible. Au fond, le rouquin avait encore du mal à réaliser que Konoha était en guerre et pouvait se trouver attaquer à tout instant.

Il glissa ses yeux sur Yell qui prenait alors ses aises et vint caresser doucement sa chevelure. Celle-ci semblait pensive… mélancolique ? Au fond, elle l’avait toujours été. Il l’écouta en expirant sa fumée toxique tout en relevant son regard sur le ciel. Mhh… Bien sûr qu’il se souvenait de son enfance… même si elle paraissait bien lointaine désormais. Il esquissa un fin sourire à sa remarque alors qu’il continuait à observer simplement ce qui les entourait.

« Je m'en veux de ne pas avoir été plus présente pour toi. »

Il écarquilla alors les yeux tout en reposant son attention sur son amie. Il la détailla en silence, surpris de son comportement. Il la laissa l’enlacer avant de fermer les yeux et de passer sa main libre autour de ses hanches.

« Je sais. Et tu l’as toujours été, n’en doute pas. »

Murmura-t-il contre sa chevelure avant de la repousser très lentement afin de la voir droit dans les yeux. Son regard sérieux, mais souriant, il amena son front contre le sien.

« Et il en va de même pour moi, tu le sais, mh ? »

Son ton était rassurant. Bien sûr, qu’elle pouvait compter sur lui. Et malgré ses nouvelles responsabilités, il espérait bien que jamais elle n’en doute. Il posa à nouveau sa main dans sa chevelure tout en l’observant. Finalement, il posa ses lèvres sur sa joue et murmura à son oreille.

« Prends soin de toi, d’accord ? »

Inquiet, bien sûr qu’il l’était, même s’il ne le montrait pas, ou très peu. La guerre contre Suna avait été une prédiction qu’il aurait préférée s’avérer fausse. Il s’était montré dur à l’époque concernant cette relation… et malheureusement, il avait eu raison. Il osait à peine imaginé la déchirure, les sentiments que traversaient son amie en ce moment même. Sans doute qu’elle s’inquiétait pour ce dernier, sans doute qu’elle espérait au fond qu’il ne soit pas impliqué, que la guerre se finissent avant qu’ils n’aient à s’affronter. Et il l’espérait également en silence alors qu’il ferma ses yeux, tout en la maintenant contre lui.











Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 444
Rang : A+


Message(#) Sujet: Re: Jamais sans toi [ft Kihran] Lun 19 Sep 2016 - 21:20

Me retrouver dans ses bras chaleureux était salvateur. Je pouvais toujours compter sur lui, bien sûr que je le savais mais je voulais être certaine qu'il avait conscience que la réciproque était vraie et qu'il n'avait pas a hésité pour venir me trouver lorsque les choses n'allaient pas. Kihran était réservé sur ses sentiments, il n'exprimait que rarement ce qu'il ressentait et préférait au contraire tout garder pour lui : ce que je lui reprochais, puisque cela n'amenait jamais rien de bon... Il avait du soutien, il était entouré lui aussi et il ne devait pas craindre de se reposer sur les épaules de quelqu'un d'autre.

Comme à son habitude, il se montrait inquiet pour moi et protecteur à la fois. Cela ne me déplaisait pas, au contraire, j'aimais aussi ces instants partagés avec lui, et je ne pouvais m'empêcher de faire pareil à son égard. Le voir fumer autant me déplaisait car je savais que cette manie était là pour apaiser son stress quotidien : son tabagisme datait d'ailleurs de la période de sa promotion et des responsabilités qui allaient avec... Il avait besoin de relâcher la pression malgré les apparences : il ne m'en fallait pas plus pour le deviner.

Malgré tout, je me laissais bercer par ses paroles et ses gestes affectueux me rendant alors compte que c'était ce dont j'avais besoin après cette année cauchemardesque qui, d'abord un conflit psychologique, se révélait désormais être l'affaire d'une véritable guerre bien réelle avec tout ce qu'elle entraînait...

Finalement, il me demandait de prendre soin de moi non sans inquiétude dans le regard. Il comprenait certainement la difficulté de la situation pour moi mais lui même avait déjà tant a faire avec ses propres problèmes que je voulais pouvoir lui assurer mon soutien.
Je hochais simplement la tête ainsi contre lui, fermant les yeux pour mieux profiter de son contact réconfortant avant de lui faire quelques aveux :

« J'étais arrivée à ne plus m'en faire pour tout ça malgré la séparation mais l'annonce de cette guerre... »

Je me reculais un peu de lui pour baisser la tête et fixer le sol.

« Elle a ruiné tous mes efforts... »

Je m'y étais pourtant préparée au cas où même si la situation ne pouvait pas laisser présager un tel retournement... Nos villages étaient alliés... Personne n'aurait pu prédire le comportement stupide du Kazekage... Tetsui prendrait sûrement part à l'affrontement, ne serait-ce que pour retrouver son père : mais ce n'était pas la bonne méthode... Je n'en voulais pas aux Sunajins pour cette guerre mais a Kibo et j'espérais bien qu'ils seraient assez intelligents pour ne pas le suivre dans son idéologie douteuse... Se retrouver face à lui serait la pire des choses... mais ce n'était pas exclu et si tel devait être le cas, je ne devrais pas laisser mes sentiments empiéter sur ce que je considérais juste...

Je m'abandonnais de nouveau contre Kihran, cherchant à ne plus penser à tout cela car c'était un sujet encore bien trop a vif et sensible auquel je n'étais pas encore en mesure de faire face. Assez parlé de moi...

« Toi aussi ne te néglige pas... Je sais que tu ne me le dirais pas même si les choses n'allaient pas et pourtant j'aimerais que tu le fasses. Tu n'es pas tout seul Kihran, ne garde pas ton fardeau pour toi. »

Où il connaîtrait bien vite la déchéance... Et a vrai dire...

« Je m'inquiète pour toi moi aussi... Tu dois gérer beaucoup de choses maintenant et il faut que tu lâches prise lorsque tu en as l'occasion sinon tu vas finir par craquer. »

Il n'avait pas a s'infliger ce poids à lui tout seul. Mon regard était devenu sérieux alors que ma main se posait sur sa joue.

« N'hésites pas à me demander si je peux t'aider en quoi que ce soit... »

Je serais au contraire ravie de pouvoir l'aider car je me souciais réellement de son bien être qui avait l'air en chute libre malgré tout ce qu'il me laissait croire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Jônin - Chef Hayashi - Directeur de l'Académie de Konoha
Messages : 736
Rang : A+


Message(#) Sujet: Re: Jamais sans toi [ft Kihran] Sam 24 Sep 2016 - 17:05




Ce qu’elle lui disait ne l’étonnait pas vraiment. Il la connaissait assez bien pour savoir à quel point elle était prête à tout donner pour cette relation et de ce fait, à quel point cette annonce l’avait affecté. Tout cela l’inquiété, mais il ne pouvait pas faire grand-chose si ce n’est lui prêter son épaule et se montrer à l’écoute en espérant des jours meilleures. La suite n’était pas plus étonnante, mère-poule comme à son habitude. Était-il seulement bien placé pour lui faire ce reproche ? Absolument pas.

« Tu t’inquiètes trop, je vais bien. »

Dit-il afin de la rassurer une énième fois. Il se faisait simplement des soucis, pour un tas de monde et avait beaucoup de travail, mais il allait en soit très bien. Aucun malheur ne l’avait directement atteint pour le moment, ou de moins, pas depuis un certain temps. Il n’était donc pas à plaindre. De plus, il aimait son travail. Finalement, il se releva sourire aux lèvres.

« Bon, cette technique de va pas se maîtriser comme par magie tu sais ? »

Il lui tendit sa main afin de l’aider à se relever. Certainement qu’il avait à nouveau contourné le sujet. Il faut dire qu’il n’aimait pas vraiment parler de lui et de sa vie. Et puis bon, ce n’était pas comme s’il avait des choses intéressantes à lui dire. Sa famille ? Il avait fini par être accepté par son clan, sa mère était toujours la même tout comme le reste de ses proches. M’enfin, il voyait bien à son regard qu’elle n’aimait pas trop le fait qu’il ne se confie pas.

« Ne t’inquiète pas. Si un jour j’ai besoin de parler, je viendrai toquer à ta porte, d’accord ? Tout comme tu sais que la mienne t’es ouverte si besoin. »

Il ébouriffa doucement ses cheveux avant de retourner en position et utiliser un second clone comme victime. Cette fois-ci, ce n’était qu’une question d’expérience pour que cette technique puisse être efficace et utilisable lors d’un combat réel.












Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 444
Rang : A+


Message(#) Sujet: Re: Jamais sans toi [ft Kihran] Dim 25 Sep 2016 - 17:39

Il avait beau dire que je m'inquiétais sans raison je n'en restais pas moins suspicieuse. Oh bien sûr qu'il allait bien, quelle question ! Cela se voyait non ? Il n'avait pas du tout l'air sous pression ! Peut-être... pour quelqu'un qui ne savait pas le remarquer et le déchiffrer.

Comme à son habitude il changeait de sujet lorsque cela le concernait. Il avait beau afficher ce sourire de façade et laisser entendre que tout allait bien je n'arrivais pas a le croire. Beaucoup de choses devait lui ronger les sang et je savais que mon propre état devait en faire parti : ce qui n'aidait pas beaucoup à soulager ma conscience...

Sans attendre il se releva, coupant court à tout ça car il savait pertinemment que je n'aurais pas cédé et que ses paroles ne me suffiraient pas. Malgré l'inquiétude que j'éprouvais, j'esquissais un léger sourire en réponse au sien alors qu'il m'aidait à me relever.

Pourtant il dû avoir un élan de remord d'esquiver mes craintes le concernant puisqu'il me faisait alors promettre de venir me trouver si les choses ne devaient pas aller sans manquer de préciser que sa porte m'était toujours ouverte. Mon sourire devenait alors plus franc tandis que mon regard ne quittait pas le sien et que mes doigts venaient claquer en pichenette l'un des anneaux à son oreille :

« Entendu. »

Je me résignais. Je ne voulais pas le forcer à en parler et ce qu'il venait de me dire était une promesse qu'il se devrait de respecter si la situation venait à se présenter.

Je tentais de faire abstraction de tout ça et de me concentrer une fois de plus sur notre technique qu'il nous fallait perfectionner. Un nouveau clone en place, Kihran créait le dôme aqueux dans lequel je me glissais sous l'essence même de ma forme. Plus nous la travaillons et plus le progrès était là, nous faisant découvrir des variantes pour la rendre plus efficace encore. Le clone me donnait du fil à retordre par moment, me faisant chercher à observer ses mouvements pour en comprendre les subtilités, cherchant à anticiper ce qu'il allait faire. Mais après plusieurs essais, alors que le soleil pointait vers son zénith, signe que l'heure du repas approchait, nous en terminions pour le moment.

Haletante, reprenant quelque peu mon souffle après ces enchaînement alors que lui n'était pas en reste, je lui proposais d'aller manger. Maoh semblait ravi de cette nouvelle. Il s'était d'ailleurs montré bien sage, ne nous dérangeant pas un seul instant et préférant jouer les acrobates en sautant de branche en branche ou de faire sa fête à un buisson qui n'avait rien demandé.

Nous nous mettions donc en route, marchant côte à côte tandis que je prenais la parole quelques instants plus tard.

« Dis Kihran... Tu te souviens de cette proposition que tu m'avais faite et à laquelle j'avais répondu vouloir y réfléchir sérieusement ? Eh bien si c'est toujours d'actualité j'aimerais tenter ma chance.»

Mon regard dépeignait ma motivation. Il l'avait sans doute deviné en plus de certainement déjà le savoir me connaissant mais même si des postes étaient effectivement à pourvoir, il n'était pas question que j'en décroche un parce qu'il le décidait. Je voulais faire mes preuves, y arriver par mes propres moyens et non pas parce que j'étais l'amie d'enfance du Directeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Jônin - Chef Hayashi - Directeur de l'Académie de Konoha
Messages : 736
Rang : A+


Message(#) Sujet: Re: Jamais sans toi [ft Kihran] Dim 9 Oct 2016 - 13:28



L’entraînement était un succès. Satisfait et tout de même fatigué, Kihran accepta volontiers la proposition de son amie et se mit donc en route. Maoh revint donc rapidement les rejoindre en montant sur son épaule. Un silence prit place jusqu’à ce que Yell prit la parole.

Surpris, Kihran s’arrêta, les yeux écarquillés. Il dût remettre les connecteurs dans son esprit pour faire le lien et enfin comprendre qu’elle avait accepté. Un large sourire s’afficha sur ses lèvres avant qu’il reprit le pas en venant lui ébourriffer les cheveux.

« Bien sûr ! »

Il était heureux, content que celle-ci accepte. Il savait qu’elle pouvait devenir une bonne enseignante et pourrait établir une nouvelle réputation pour les gogyou. Bon et puis, pouvoir travailler avec elle lui faisait également plaisir. M’enfin, il devinait bien que Yell voulait surtout être sûre qu’une place soit disponible et non que ce dernier ne la créée pour elle.

« Les places de stage sont fréquentes…. Tout comme les places à promouvoir. Il te faudra te renseigner plus vers le secrétariat car je n’ai pas tout en tête, mais si rien n’est dispo, revient la semaine prochaine…. Devrait déjà avoir de nouvelles possibilités. »

Il faut dire qu’il y avait beaucoup de mouvement, entre ceux qui partait en retraite, voulait changer leur pourcentage de travail où se blessait tout simplement lors d’une mission… voir pire. Bref, ce n’était pas les places qui manquaient et toute aide était généralement la bienvenue. Il n’avait donc pas besoin de libérer de la place pour accueillir son amie au sein de son établissement, c’était certain.

« Il te faudra donc commencer par un stage ou deux. Pour te former à l’enseignement et aussi faire tes preuves. Plus tu avanceras dans le temps plus tu gagneras en autonomie jusqu’à pouvoir postuler pour une place d’enseignante. »

Il la détailla du coin de l’œil avant de conclure.

« Ton supérieur directe sera le Directeur du département de la formation… tu ne seras donc pas mieux traiter que les autres, ne t’inquiète pas. Ha… te faudra aussi m’appelez "M. Le Directeur"… ! Essaie pour voir ! »

Il riait, la taquinait, mais c’était bien la preuve qu’il était réellement ravi de cette nouvelle. Il avait hâte de voir Yell s’affirmer et surtout s’épanouir de plus en plus dans le village.









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 444
Rang : A+


Message(#) Sujet: Re: Jamais sans toi [ft Kihran] Lun 10 Oct 2016 - 0:06

A voir sa réaction, Kihran était ravi de mon envie d'intégrer l'Académie. Ça me faisait plaisir qu'il réagisse ainsi, au moins il voyait en moi les capacités pour devenir enseignante et j'avais d'ailleurs envie de lui montrer qu'il ne se trompait pas. Me rendre utile pour Konoha a travers la formation des jeunes pousses me plaisait particulièrement ! Il me restait tout à apprendre n'étant moi même pas allée a l'Académie a cause de ma nature d'élémentaire que je ne parvenais pas a bien contrôler à l'époque et cet inconnu me donnait plus envie encore de m'y intéresser !

J'écoutais donc attentivement ce qu'il me disait et me notais d'aller au secrétariat le lendemain pour voir ce qui pouvait être disponible et a quoi je pouvais prétendre. Une certaine montée de stress montait en moi mais elle était bien vite étouffée par l'excitation. Etre enseignante et travailler dans la même structure que Kihran... ce serait tellement génial !

J'acquiesçais à ses paroles : un stage ou deux avant de prétendre a un poste d'enseignement puis de plus en plus d'autonomie, cela me paraissait bien ! Ça me permettrait de m'acclimater et d'être encadrée jusqu'à ce qu'on me juge apte a gérer l'éducation shinobi des élèves.
J'étais également contente de voir que Kihran me connaissait suffisamment pour savoir que je n'aurais pas voulu d'un traitement de faveur. Si je n'étais pas sous ses directives directes cela m'allait ! Pour la suite en revanche... l'appeler « Mr le Directeur » …

Je savais bien qu'il faisait ça juste pour me taquiner mais je me prêtais a l'exercice aussi difficile et décontenançant que cela pouvait être. J'ouvrais la bouche en le regardant droit dans les yeux sans qu'aucun son ne sorte... difficile était un euphémisme finalement... c'était en plus de cela gênant d'être si formelle avec lui alors qu'il restait mon meilleur ami de toujours avec lequel je possédais bons nombres de souvenirs...
Malgré tout je me reprenais et plantais mon regard dans le sien les joues légèrement rougeoyantes de honte avant de me lancer :

« Monsieur le Directeur... »

Un silence pesant s'installa durant quelques secondes... avant que je ne retrouve mon assurance.

« De toute façon tu n'es pas encore mon supérieur ! »

Donc je n'avais pas a le faire pour l'instant ! J'aurais bien l'occasion de m'y faire pour que cela soit plus... naturel. Parce que là... c'était vraiment bizarre...

Je reprenais la marche encore gênée, nous faisant arriver aux portes du village que nous traversions jusqu'à nous retrouver dans les quartiers commerçants pour trouver un endroit pour déjeuner. Nous jetions notre dévolu sur un restaurant a la terrasse bien sympathique, fleurie et pas trop bondée avant de nous faire accueillir par un serveur qui ne tarda pas a nous présenter la carte et prendre nos commandes avant de se retirer. Lorsque nos boissons furent servies le temps de patienter pour le reste, je m'empressais de siroter la mienne tout en observant le village en pleine agitation de midi.

« Mizuki-sensei doit avoir beaucoup de travail elle aussi... Quand je vois l'état de ton bureau et de la pile de documents que tu as en tant que Directeur de l'Académie je n'ose pas imaginer celui de l'Hokage... »

Et a vrai dire je n'imaginais pas tellement Mizuki en passionnée de paperasse... Si encore je pouvais l'aider...
Mon regard se reporta sur Kihran maintenant que l'épisode de gêne était complètement passé alors que je poursuivais :

« Remarque moi aussi j'aurais des copies a corriger si j'obtiens un poste a l'Académie. »

Cette nouvelle me ravissait comme en témoignait mon sourire. J'avais hâte au point où je me décidais même d'aller dès l'après midi au secrétariat pour voir ce qui pouvait être fait !

Mes bras se tendaient vers Maoh pour venir le déloger de l'épaule de son maître pour mieux le cajoler contre moi, caressant sa fourrure soyeuse tout en lui faisant un bisou sur le sommet de la tête.

« Tu as été bien sage petit voyou ! Yell va t'offrir un groooos saladier de fruits ! »

Après quoi je lui grattouillais le ventre alors qu'il semblait ravi de la nouvelle.
Lorsque le serveur venait nous apporter nos plats – un bol de nouilles aux crevettes pour moi - je lui faisais donc part de la commande de Maoh qui arriva sans plus tarder. Des bananes, des raisins, des pommes... tout un tas d'assortiments de fruits étaient présents pour son plus grand bonheur. J'étais ravie de voir ce petit monstre si heureux. Face à ce constat, j'attaquais mon bol avant de m'adresser une nouvelle fois a Kihran après ma première bouchée.

« Mmh... Elle était pas si mal notre technique ! Elle mériterait d'être retravaillée mais bien placée je pense qu'elle peut faire un combo redoutable ! »

Oui on tenait vraiment quelque chose, j'en étais convaincue.
Mon regard se déportait sur Maoh puis une nouvelle fois sur son maître, me faisant prendre conscience du bien fou que cela faisait de me retrouver de nouveau avec eux : cela faisait un moment que nous n'avions pas passé des instants comme ceux là. Ils se faisaient même de plus en plus rares... Le dire de vive voix n'aurait fait que mettre mal a l'aise Kihran qui n'était pas du genre démonstratif mais mon sourire devait de toute façon lui suffire à l'interpréter. J'étais heureuse. Cette matinée m'avait complètement détendu ! J'espérais qu'il en était de même pour Kihran...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Jônin - Chef Hayashi - Directeur de l'Académie de Konoha
Messages : 736
Rang : A+


Message(#) Sujet: Re: Jamais sans toi [ft Kihran] Dim 16 Oct 2016 - 19:39



Sourire taquin aux lèvres, Kihran observa son amie d’enfance avant de la voir se concentrer pour l’appeler par son titre. Ses joues étaient rouges et sa manière de prendre cela au sérieux était… L’Hayashi fut clairement pris par surprise et n’arriva pas à décrocher un seul mot face à cela. Il en vint même pas détourner le regard, un brin mal à l’aise… peut-être que la gêne était contagieuse ?

Après une marche de quelques minutes, les deux allèrent s’installer à une petite terrasse chaleureuse. En y repensant, cela faisait longtemps qu’il n’avait plus pris le temps de déjeuner ainsi à l’extérieur. Il reposa à nouveau son regard sur Yell alors qu’elle se mit à parler de Mizuki. Il était marrant de la voir porter autant de respect envers celle-ci. Enfin, beaucoup de personne le faisait désormais même si Kihran voyait encore Mizuki comme une vieille amie au fond.

« Mizuki a toujours pris son travail à cœur lorsqu’elle assistait Miko-sama, elle le prend encore plus aujourd’hui avec son poste d’Hokage. Et je suis sûr qu’elle t’a appris à avoir cette même rigueur. »

Il but tranquillement une première gorgée de son verre avant de sourire. Oui, elle aurait aussi pas mal de paperasse si elle devenait enseignante. Mais il était convaincu que la motivation de Yell suffirait à l’aider à tenir bon.

« Oui, je suis plutôt content… et puis cette dernière serait impossible sans toi. »

Il lui fit un petit clin d’œil avant de commencer son repas. Il profita de ce petit temps pour papoter avec Yell de tout et de rien. Cela faisait bien trop longtemps qu’ils ne s’étaient pas assis à raconter leur vie. Oh, l’Hayashi n’avait pas grand-chose de nouveaux dans sa vie, mais avait bien de petites anecdotes de l’Académie ou des nouvelles de sa famille. Il était aussi impatient de savoir comment se portait les parents de Yell et si elle avait quelques petits choses à lui raconter.

Au final le temps fila rapidement, trop rapidement et les deux amis se quittèrent afin de rejoindre chacun leur foyer avec l’impression d’avoir passé une excellente journée.










Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Jamais sans toi [ft Kihran]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Pays du Feu :: Hi no Kuni :: Forêt de Hi no Kuni-