N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez | 
 

 Brûlons du bois flottant hého [Mission AS]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Suna
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 763
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Brûlons du bois flottant hého [Mission AS] Sam 8 Oct 2016 - 19:13

Cible capturée ! Ganero avait agit au bon moment et Kihran fut immobilisé, prisonnier des défenses d'ivoire de mon kuchiyose. Le laps de temps fut trop court cependant, car Yell chargea à toute vitesse, comme une surfeuse et vint cogner dans la gueule du Roi des éléphants qui disparut dans un nuage de fumée. Que se passait-il ? Comment Yell avait pu devenir aussi forte avec seulement ses poings ? Un simple coup de poing bordel... Si j'avais encore des sentiments pour elle, dans la situation présente elle m'énervait. Je ne voulais pas finir dans les geôles du village des meurtriers de ma mère et kidnappeurs de mon père. Je ne le supporterais pas très longtemps. Alors, les faire rire ? Je soufflais grandement, ennuyé et emmerdé qu'on se mette sur ma route et qu'on ne veuille pas parler.

« Vous me gonflez à faire les sourds.  »

Je choisissais le moment précis où Kihran fut libéré et faisait un signe de main en direction de Zotoyoshi pour m'écarter de Zoroganju d'un saut pendant lequel je réalisais mes deux mudras d'activation pour Mayu Enten en prévention d'une possible attaque sur ma personne. Il s'agissait de bon sens. Un gars qui se libère est toujours un peu colère et attaque facilement. Avec mon gène blanc j'avais le choix : me soigner ou blesser. Mais je n'avais pas besoin de la première option pour le moment, la chaleur restait donc une arme, ou une défense. Ma technique Mayu Enten augmenta la chaleur de façon fulgurante et instantanée tout autour de moi et sur quelques mètres. Je l'utilisais comme un petit globe protecteur. La température était celle de la fusion, rien n'était épargné donc. Et encore moins la plante carnivore de Kihran qui tenta de me bouffer, y parvint, mais prit feu et fondit aussitôt pour ressembler à des épinards cramés. Sain et sauf que j'étais grâce à cela, aucune dent n'avait pu m'atteindre car j'étais une proie un peu brûlante et qu'on ne pouvait pas croquer sans se brûler. Mayu Enten se dissipait progressivement.

Moi et Zoroganju, en tant que binôme, nous décidions de continuer l'offensive. Le bagarreur n'avait pas eu besoin que je le lui dise, après avoir vu Ganero se faire cogner et disparaître. Pour Zotoyoshi, nous ne savions pas encore si elle s'en était sortie.
En un instant, Zoro cria et envoyait dans un souffle continu de lourdes et puissantes rafales de vent s'abattre sur Yell et sur Kihran. Tandis que simultanément je composais un mudra pour rendre ses rafales de vent brûlantes par la chaleur que j'y envoyais. Son fûton les dégagerait par sa puissance. Ma chaleur les mettrait mal en point. Je savais quels en étaient les effets et ne pouvais rien pour Yell si elle ne se défendait pas. Elle avait choisi de suivre son village bêtement et j'avais fais pareil, balayant ainsi mes idéaux de paix...

« Désolé... je ne rejoindrai pas mon père dans vos prisons ! »

« GHYAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA » et ça c'était Zoroganju en colère.

Si sa copine éléphante avait disparu il allait encore plus s'énerver et je n'y pourrai rien. Zoroganju et moi, comme au bon vieux temps, de vrais potes.


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 546
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Brûlons du bois flottant hého [Mission AS] Lun 10 Oct 2016 - 0:25

Quelle ne fut pas ma surprise de voir tous mes coups sombrer dans le corps de mon adversaire sans lui infliger la moindre blessure. Cette technique me fait penser à mon combat face à Strike, cet homme de feu. Serait-ce une femme d'eau, comme les Gogyou qui peuplent ce monde ? Je n'ai pas vraiment le temps de me poser vingt milles questions sur d'où et qui est la jeune fille aux cheveux bleus. J'allais réfléchir à comment l'attaquer lorsque je l'ai vue se changer à nouveau afin de surfer sur une vague pour d'atteindre son coéquipier, le roux, pour le libérer de l'emprise d'un des trois éléphants de Tetsui.

Le deuxième éléphant est occupé avec le dernier des trois, celui qui s'attaque à Yui, il ne doit pas être en bonne santé... je ne le vois plus et je ne vois pas ses marionnettes. Le dernier homme du groupe, le plus faible il me semble, est lui aussi emprisonné par le deuxième éléphant du Yamada, mais maintenant que le roux est libéré de son emprise, il en fait de même pour celui-ci... deux éléphants ont donc trépassé sous les coups des Konohajins. Il ne reste plus que moi, Ka, Zoroganju ainsi que Tetsui. Juste avant que le combat reprenne entre le Yamada, la bleue et le roux, une dizaine de branches commencent à venir dangereusement dans ma direction. J'agrippe mon sabre fortement et mon concentre sur chacune de mes cibles. Les yeux ouverts, concentrés sur chacune de mes cibles, je libère les trente coups rapides et précis afin de couper les branches qui m'attaquent, une dizaine de coup par branches. Elles ne feront jamais le poids.

J'allais presque l'oublier, lui, le dernier, mais il s'est mis face à moi afin que je ne m'oublie pas. Il concentre son chakra afin de faire naître une lame de chakra qui est venue s'écraser sur Ka, le faisant ainsi disparaître dans un nuage blanc.


"Putain." Dis-je pour moi et seulement moi.

Soudain une idée m'est venue à l'esprit. Je cours en direction de Tetsui afin de le rejoindre le plus rapidement possible. Pendant ma course, j'ai replacé mon sabre à son emplacement habituel et ai sorti ma jarre. Zoroganju est en train d'attaquer en soufflant de l'air hors de sa trompe, quant à moi, j'ai concentré mon chakra dans la jarre afin de faire naître sur tout le terrain une brume épaisse, rendant ainsi l'usage de la vue impossible. Je repose la jarre à son emplacement habituel et concentre mon chakra dans mes jambes, afin de fuir le plus vite possible.


"Viens !" Lançais-je à Tetsui.

Et c'est ainsi que nous avons pris la fuite. Laissant sur place notre camarade, Yui. Certainement mort à l'heure qu'il est. Nous n'avons pas le choix. Nous devons sauver notre peau. Nous avons couru sans jamais se retourner. Zoroganju, Tetsui et moi-même. En priant pour que les Konohajins ne nous rattrapent pas.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Sandaime Hokage - Chef Hayashi
Messages : 1141
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Brûlons du bois flottant hého [Mission AS] Mar 11 Oct 2016 - 19:25



C’était un peu essoufflé que Kihran s’était mis en position défensive, prêt à riposter au cas où. Ses adversaires étaient de taille et la moindre erreur pouvait se montrer fatale… pour lui ou pour ses coéquipiers. Heureusement, Yell et Shin étaient là pour l’épauler et ils avaient réussis à se débarrasser de la plupart des invocations, un poids en moins.

Malheureusement, cela ne suffisait pas et Tetsui, accompagné de son fidèle éléphant, ne tarda pas à riposter. Sans trop de peine, Kihran fit apparaître un mur de bois, un mur qui a lui seul n’aurait pas suffi… il ajouta alors une résistance supplémentaire pour se protéger du vent de l’animal…et de la chaleur qui s’y dégageait. Le second Sunajin décida de tenter de fuir à nouveau et de gagner du temps avec une nouvelle brume. Heureusement que l’Aburame ne perdit pas de temps pour utiliser son vent afin de se débarrasser ce celle-ci.

Non sans se pincer les lèvres, le rouquin se mit à la poursuite immédiate des intrus. Ils avaient laissé derrière leur camarade… et Kihran ordonna alors à Shin de l’attacher avant de les rejoindre afin d’être sûr que cette dernière ne s’échappe pas. Le manieur de la jarre avait déjà parcouru une grande distance contrairement à Tetsui et son éléphant qui n’était alors pas du tout discret et facilement traçable.

Sans attendre, afin d’éviter que ces derniers ne partent trop loin, l’Hayashi utilisa à nouveau ses branches, celles-ci venant faire barrière à Tetsui et son animal, l’autre Sunajin étant hors de porter grâce à sa vitesse fulgurante. Dès lors, Yell profita d’aller immobiliser l’éléphant le temps que le Directeur lui projette une lance dévastatrice afin de le faire disparaître à son tour. Les branches, elles, foncèrent sur Tetsui. Allaient-ils réussir à le capturer ? Et qu’en était-il du dernier Sunajin ? Reviendrait-il sur ses pas ? Il valait mieux se tenir prêt à tout…





HRP:
 







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 514
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Brûlons du bois flottant hého [Mission AS] Mar 11 Oct 2016 - 22:10

Nos manœuvres avaient réussi et deux éléphants de Tetsui ainsi que le moustique du Ketsueki avaient disparu ce qui allait nous faciliter la tâche dans un affrontement désormais à trois contre trois puisque leur coéquipière semblait ne plus être mesure de faire grand chose.
Tetsui s'énervait de notre silence mais qu'espérait-il ? Discuter n'était pas dans l'ordre de nos priorités. Bien sûr, j'avais hâte de l'entendre s'expliquer lui et ses camarades sur leurs agissements meurtriers semant la panique dans le village portuaire mais je n'en attendais rien : il avait trahi ma confiance et m'avait déçue. Kibo n'était finalement pas le seul fou osant s'attaquer a ses anciens alliés et l'entendre dire qu'il s'agissait d'un ordre me faisait d'avance doucement sourire : ou était sa propre prise de position ? Ou était sa soif de conviction envers la paix à laquelle il aspirait et que son équipe se vantait autrefois de vouloir restaurer ?! Je ne savais pas ce qui avait pu tous les faire changer à ce point mais je m'en moquais : l'heure n'était pas a la réflexion.

L'assaut se poursuivait. Kihran envoya une technique a l'encontre de chacun de nos adversaires dont ils parvenaient a se défaire alors que Zoroganju, que j'avais aussi connu comme un allié, nous envoyait une salve futon bien vite couplé par la chaleur brûlante du Yamada. Lorsque l'offensive débuta, Kihran créa un mur de son bois résistant me permettant de me glisser dans son dos pour en bénéficier et me protéger du vent brûlant qui tentait de nous balayer. Malgré la protection de Kihran, je parvenais a ressentir la montée de température qui s'en prenait au bois renforcé en chakra a travers ce souffle et n'osais imaginer comment j'aurais pu finir sans l'intervention de mon meilleur ami capable de nous protéger tous les deux.

A travers ce souffle, j'entendais Tetsui parler de son père présent dans notre prison et en serrais le poing. Oui, c'était vrai. Mais le Yamada ne devait pas en rejeter la faute sur Konoha mais bel et bien sur Kibo qui avait crée ce conflit et son lot de conséquences : il ne s'en prenait pas aux bonnes personnes mais semblait trop aveuglé pour s'en rendre compte. Il n'y avait pas d'autres explications à sa propre folie...

Lorsque l'attaque combinée fut finalement terminée, les Sunajins décidèrent de reprendre la fuite, le Ketsueki créant de nouveau une brume que notre coéquipier eut tôt fait de balayer une nouvelle fois nous faisant les poursuivre de près excepté le manieur de sang qui semblait avoir usé de sa vélocité au taijutsu pour disparaître complètement hors de notre portée. Kihran et moi étions donc dans une course effrénée contre Tetsui et son éléphant alors que Shin était chargé de mettre hors d'état de nuire leur alliée. L'Hayashi profita de son avantage du terrain pour déployer des branches les forçant à ralentir tandis que j'envoyais mon suiton former une prison aqueuse emprisonnant l'éléphant restant me faisant me stopper dans ma course alors que Kihran saisissait l'occasion pour l'éliminer.

Ses branches revenaient dangereusement sur le Yamada et tenteraient de le capturer. Sans attendre de savoir si elles parviendraient a leur objectif, je créais une sphère suiton de laquelle était projetée dix billes aqueuse fusant a vive allure sur Tetsui...


Hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 153
Rang : C+

Message(#) Sujet: Re: Brûlons du bois flottant hého [Mission AS] Mer 12 Oct 2016 - 12:06

Le moustique disparut sous mon regard et mon sourire plus que satisfait, je n'étais pas le plus fort du groupe, mais j'étais bien utile quand même. A vrai dire, je n'aurais pas pensé qu'une attaque ait lieu sur Nami no Kuni, mais il fallait s'attendre à tout. En effet, être en guerre signifiait de fréquentes attaques. Que ce soit Konoha qui déchaîne les enfers sur Suna ou inversement. Nous, shinobis, étions là pour assurer la protection des populations et assurer la victoire pour notre nation. A distance donc de mes deux camarades, je vis qu'ils se défendirent d'une attaque du dernier éléphant restant. Même à ma distance, je sentis la chaleur qui les envahit et je me disais bien heureux de ne pas être à côté d'eux. Après cette attaque, je m'approchais rapidement d'eux alors qu'ils mirent hors d'état de nuit le dernier éléphant pour que l'on se retrouve à trois contre deux. Nous prenions largement dessus, mais j'avais peur que mes deux camarades s'épuisent rapidement avec toute l'énergie qu'ils avaient consommé pour ce combat.

Le sunajin dont j'avais fait disparaître l'invocation avait refait apparaître sa brume pour prendre la fuite, mais ma réaction fut directe. Après avoir fait quelques mudras, ma bourrasque de vent permit d'évacuer cette brume et de retrouver une visibilité tout à fait normale. Il était désormais temps de finir avec tout cela. Kihran m'ordonna de m'occuper de la sunajin que j'avais déjà blessé auparavant, elle ne s'était pas remise de l'attaque que je lui avais lancé. Je rechignai car j'aurais voulu aider les deux konohajins que j'accompagnai.

Me dirigeant vers Yui qui était inconsciente suite à mon attaque, je me dépêchai de l'accrocher à un arbre pour l'immobiliser totalement. Elle allait pas s'en remettre pendant un bon moment, et je pouvais dors et déjà aider mes deux camarades. Pour plus de sécurité, j'avais crée un clone d'insecte qui la surveillerait. Rapidement, je les rejoignis.


Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 763
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Brûlons du bois flottant hého [Mission AS] Mer 12 Oct 2016 - 23:33

Notre attaque combinée à Zoroganju et moi était redoutable pour quiconque n'était pas préparé ou surpris par celle-ci. Ce ne fut pas le cas de nos adversaires... ou plutôt étaient-ils plusieurs cerveaux pour trouver quoi faire pour se protéger. Le bois de Kihran émergea du sol pour prendre la forme d'un mur qui me paraissait assez faible à vue d'oeil mais qui fit l'affaire. Me laissant perplexe en mon for intérieur, mon augmentation de chaleur n'était pourtant pas minable mais il en était ainsi. À croire que les forces de la nature et de l'univers choisissaient leur camp et que ce n'était pas le mien. Malgré mon offensive, j'étais rassuré que Yell n'avait rien. Et déjà un brouillard se créait sur le terrain. Bon, il ne dura que quelques secondes après que mon coéquipier Ketsueki m'ait sommé de venir avec lui pour la fuite.

Pas maintenant... Mon élève avec qui j'avais passé plus d'un an pour l'entraîner était là aussi, et inconsciente. La pauvre ne méritait pas de finir prisonnière alors qu'elle n'était qu'une genin. Alors je me dirigeais dans sa direction pour essayer de la récupérer. Tic tac temps imparti. Mes ennemis préférés avaient déjà dispersé le brouillard et je n'étais pas arrivé jusqu'à mon élève que des branches – encore les mêmes – bloquaient le passage. Merde !

« Saleté ! » grogna l'éléphant bagarreur en les voyant arriver.

Ou plutôt disait-il cela car il venait d'être immobilisé par la Gogyou que je connaissais le mieux parmi les élémentaires de ce monde. Les secondes étaient lourdes ensuite, pesantes. Je captais le regard coupable de mon fidèle ami qui s'excusa gravement à mon attention :

« Désolé gamin... »

Il fut transpercé puis disparut comme le fait un kuchiyose mis hors jeu. Nul doute qu'il se remettrait de ça avec le temps, au chaud dans son monde. Me retournant dans l'instant, mon premier réflexe fut d'utiliser une technique kuchiyose pour envoyer un éléphant en pleine course charger droit sur les branches d'arbres. Au moins il s'interposa entre elles et moi et même s'il me fut d'une grande aide il y eut une branche qui vint se loger dans ma jambe au niveau du mollet pour le transpercer.
Un premier cri étouffé se fit entendre, c'était ma douleur qui s'exprimait sans abus. C'était suivi d'une dizaine de billes aqueuses qui vinrent se loger dans mon dos tels plusieurs coups portés sur ma peau. Cela me faisait mal mais ne me tuait pas. Sans doute que j'aurais des hématomes dans quelques heures... En tout cas j'abandonnais ici, en tombant sur un de mes genoux alors que mon autre jambe était prise dans une branche de mokuton. Je ne pouvais plus rien faire pour me sortir de ce merdier maintenant. Ils devaient l'avoir compris en face, ou alors étaient-ils plus cruels que moi de m'achever s'ils le désiraient.

« Yui... »

C'était le nom de mon élève. Au moins je voyais un bien dans notre malheur, car elle ne serait pas seule prisonnière de Konoha. Perdant je l'étais, mais sans culpabilité vis à vis d'elle. Pour le reste...
Je fermais les yeux et soufflais un bon coup pour m'exprimer pour moi-même. J'aurais tout le loisir de parler plus tard avec des gens de Konoha s'ils m'emmenaient là-bas... Non ?

Au moins il y avait Kazushi qui parviendrait à rentrer à Suna. Et mes éléphants pourraient aussi tout raconter aux sunajins, en commençant par mon maître Nuzuro qui les connaissait depuis bien plus longtemps que moi.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 546
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Brûlons du bois flottant hého [Mission AS] Jeu 13 Oct 2016 - 20:14

Je courrais, nous courrions, enfin, Tetsui n'a pas pris la même direction que moi, il s'en est allé en direction de son élève, Yui. Lorsque je me retournais pour voir où il en était, je ne pus constater qu'une seule chose... il était pris au piège. L'idée de me retourner pour aller l'aider m'est clairement venue à l'esprit, mais ce n'est pas le moment. Je dois rentrer à Suna et vite afin de prévenir les autorités. Elles sauront mieux que moi ce qu'il faut faire.

Je continuais ma course, la tête baissée, me remémorant cette mission, qui au final est un échec. Certes, l'objectif est atteint ; la destruction de la flotte militaire, mais lorsque l'ont part à trois et qu'un seul des trois rentre, il y a un problème quelque part. On ne peut pas modifier le passé et l'avenir est un long passé. Cette guerre n'est pas finie, de mon point de vue. Rien ne peut y mettre terme. Sauf peut-être la mort de Yamuro ? Mais pour faire quoi ? Konoha n'abandonnera pas cette guerre pour la mort d'un seul homme.

Mes pensées revenaient à Tetsui et Yui, capturé, voir mort.

"Tetsui... Yui..."

Je ne connaissais pas trop ces personnes, Tetsui de réputation, Yui depuis quelques jours. Pourtant, je déteste ce sentiment de laisser quelqu'un derrière moi, comme un arrière goût d'inachevé. Je reconcentrais une dernière fois mon chakra afin d'être sûr de pouvoir arriver avant les Konohajins sur la plage ou le bateau nous attendait. Je commençais à fatiguer, le chakra se faisant de plus en plus rare. Je me reposerais sur le bateau. D'ailleurs, je peux voir de la lumière juste devant moi, et juste après la lisière, la plage avec le bateau.

Un dernier effort et une parole. D'un ton qui veut tout dire.

"Levez l'encre ! On rentre à Odaichi et vite !"

Les marins ont vite compris, ni une, ni deux, tous les marins présents sur le pont se sont activés afin de relancer le bateau et de partir le plus vite possible, loin d'ici. Je m'effondrais sur le pont après cette longue course sans s'être arrêté une seconde. J'ouvrais les yeux et contemplais le ciel d'un rose immaculé, pas un nuage à l'horizon.

Le voyage se déroula sans encombre, je me demandais encore ce que j'aurais pu faire pour éviter une telle déconvenue en terme d'homme perdu, mais là n'était pas ma mission principale. Je dois rentrer à Suna, prévenir les autorités du village. Après quelques jours de bateau, je remettais enfin les pieds chez moi, dans mon pays. Je ne perdais pas de temps et rentrais directement à Suna. Encore quelques jours de marche et j'étais arrivé. Je contemplais au loin la Voie Illusionnée qui se dessinait à l'horizon... Suna.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Sandaime Hokage - Chef Hayashi
Messages : 1141
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Brûlons du bois flottant hého [Mission AS] Jeu 13 Oct 2016 - 21:36




Était-ce la fin ?

Le rouquin observa attentivement les réactions de Tetsui. Ce dernier semblait cette fois-ci à bout de forces. Encore tendu et sur ses gardes, Kihran utilisa une technique d’immobilisation : il valait mieux être prudent jusqu’au bout. Chose faite, immobile, il jeta un regard à ses coéquipiers avant de donner un ordre simple.

« Maîtrisez-le. »

Ce qu’il entendait par là, était donc de l’attacher et surtout le rendre inconscient afin qu’il ne pose pas trop de problème pour la suite. Chose faite, Kihran relâcha un énorme soupire. La tension s’en allait doucement. Il jeta un regard vers l’horizon : le troisième avait pris la fuite.

« Shinzabûro, envoie ton clone chercher du renfort. »

Encore un peu sur ses gardes, le rouquin resta debout à observer les alentours le temps que les militaires les rejoignent et les aident à prendre soin des prisonniers : leur mission n’était pas finie. Kihran chargea ses coéquipiers de s’occuper de la surveillance des deux prisonniers pendant que lui-même alla de rejoindre le maire et le général afin d’établir un rapport complet de l’attaque. Les dommages auraient pu être pires, mais la ville était en deuil. La plupart des pertes étaient militaires, mais c’était un véritable désastre pour les familles. Aussi, les constructions étaient gravement endommagées, il faudrait prévoir une aide supplémentaire afin de reconstruire le port et le rendre plus sécurisé.

Après quelques temps de paperasse, les Konohajins embarquèrent sur un navire accompagné des deux Sunajins. Kihran envoya un premier rapport à Mizuki à travers les airs avant de prendre la route marine jusqu’à Hi no kuni. Les prisonniers étaient muselés afin d’éviter toutes possibles évasions et puis… surtout, Kihran n’avait aucune envie d’écouter Tetsui parler durant ce trajet.

Ainsi, la route du retour fut longue et silencieuse.








HRP:
 





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 514
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Brûlons du bois flottant hého [Mission AS] Jeu 13 Oct 2016 - 22:40

Le voir ainsi, blessé, épuisé, au bord de l'inconscience, la jambe empalée par les branches affûtées de Kihran était un spectacle me serrant les entrailles.
Je déglutissais mais me reprenais bien vite ne voulant pas dissiper ma méfiance pour autant. Le Ketsueki s'était enfui et il était encore possible qu'il revienne ou que des renforts Sunajins se trouvaient un peu plus loin. Je n'avais jusque là pas mêler mes sentiments à la situation et je continuerais à ne pas le faire. Tout cela était allé beaucoup trop loin. Des vies avaient été prises. Une attaque directe envers les Konohajins autrefois leurs alliés et qui n'avaient dans leur ligne de mir que l'instigateur de cette guerre.

Peu après, des racines se déployèrent sous les pieds du Yamada pour venir totalement l'immobiliser. Kihran nous adressait un regard et un ordre pourtant simple a Shin et moi même. Les bras le long de mon corps, je tremblotais imperceptiblement alors que l'adrénaline m'ayant porté jusqu'ici me laissait tomber peu à peu.
La fatigue se faisait sentir, mes réserves de chakra étant presque complètement vidées mais je ne pouvais pas sombrer maintenant. Je devais assumer et voir la réalité en face jusqu'au bout. Tetsui était désormais un prisonnier de Konoha et je ne savais pas ce qu'il adviendrait de lui, même si j'en possédais bien une petite idée...

Après l'ordre reçu de l'Hayashi, je faisais un signe de tête a l'Aburame pour lui faire comprendre que je m'en occupais. C'était à moi de le faire... Je devais m'en charger.
Les poings serrés, je m'approchais de Tetsui, complètement immobilisé par le maintiens de la technique de Kihran.
Chaque pas me semblait plus terrifiant encore... Comment les choses avaient pu évoluer ainsi ? Pourquoi avait-il été pris d'une telle folie ? Je ne parvenais pas a me l'expliquer mais me rappelais encore une fois que ses actes étaient consentis et assumés et qu'il savait ce qu'il encourait en agissant ainsi... Ou était passé notre idéal de paix ?

Parvenue finalement a sa hauteur, ses yeux s'étaient fermés un instant mais se tournèrent sans doute vers mon propre regard à la fois plein d'incompréhension et de mépris. Voilà ce qu'il m'obligeait à faire ! Voilà ce qu'il m'obligeait a vivre !
En le regardant, je repensais à la panique ayant secoué tout le village, les bâtiments détruits et les corps gisants... Tout cela était impardonnable.

J'inspirais profondément, évacuant la tension présente en moi pour venir lui porter a la nuque un coup ferme et sans hésitation, le plongeant dans l'inconscience. Il n'était pas question que je lui montre le moindre doute ni le moindre regret mais maintenant qu'il sommeillait, je pouvais enfin me le permettre, rien qu'un court instant... Je posais alors mon front contre ses cheveux, y étouffant mes larmes discrètes mais présentes durant quelques secondes avant de m'éloigner de lui, revenant vers mes coéquipiers, le regard perdu dans le vide, tandis que Kihran relâchait sa prise et qu'ils s'occupaient tout deux de le ligoté.Tetsui n'en méritait pas davantage, pas après ce qu'il avait fait et n'en aurait même jamais connaissance : c'était mieux ainsi.

Les autorités furent rapidement prévenues et envoyées vers là où nous avait échappé le dernier Sunajin, sûrement désormais déjà loin.
Les formalités furent remplies et effectuées par Kihran que je remerciais au fond car j'aurais été bien incapable de m'en charger. Tout cela finalement réglé, nous repartions vers Hi no Kuni avec a notre bord deux prisonniers pour l'heure toujours inconscients sans que cela ne dure encore bien longtemps.

Assise non loin de Kihran, mon regard se portait sur l'horizon et ne croiserait plus jamais celui du Sunajin même si celui-ci venait a s'éveiller. Le cœur serré, je rejetais la tête en arrière et fermais les yeux tout en prenant une profonde respiration...

Rentrer fut aussi long que je me l'étais imaginé...


Hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 153
Rang : C+

Message(#) Sujet: Re: Brûlons du bois flottant hého [Mission AS] Sam 15 Oct 2016 - 10:58

C'était fini, la bataille était finie. Je n'aurais jamais pensé vivre ce genre de moment dans ma vie, après tout on ne m'avait jamais confié de missions aussi dangereuse. Quoique, il s'agissait en temps normal d'une simple mission de surveillance et on s'était retrouvé à affronter trois sunajins. Puissant, qui plus est. Pour ma part, j'avais réussi à ne pas être un fardeau dans ce combat là, j'avais même été plutôt utile en me débarrassant par deux fois de la brume qui nous avait empêché de voir et en neutralisant la seule kunoichi de Suna. Elle avait été terrifié, ça n'avait pas été plus compliqué que cela. Contrairement aux deux autres, j'étais le moins perturbé et le moins épuisé. Cela se voyait qu'ils connaissaient notre ennemi, il y avait un lien entre eux et honnêtement, je préférai ne pas le savoir. Kihran nous donna l'ordre de s'occuper des deux prisonniers et du regard, je compris que Yell voulait s'occuper du garçon. J'allais m'occuper de la fille.

Mon regard se posa sur Yell discrètement, je la regardais s'occuper du sunajin. Ils avaient été intime, ça se voyait. Je soupirai avant d'envoyer mon clone aller prévenir les autorités comme me l'avait demandé Kihran, puis je regardais Yui. Je souriais, j'étais plutôt content de moi pour le coup. Les autorités arrivèrent rapidement après que mon clone les ait prévenu et Kihran se chargea de faire un rapport détaillé. On pouvait partir pour Konoha avec nos deux prisonniers. Le trajet fut silencieux, je n'osais pas prendre la parole. Kihran et Yell étaient dans leurs pensées, et durant le voyage, je m'amusais avec mes insectes. De temps à autre, mon regard se portait sur Yell. Elle était vraiment pas désagréable à regarder, j'allais faire plus ample connaissance avec elle à notre retour au village. Je n'allais tout de même pas changer, j'aimais les jolies femmes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Message(#) Sujet: Re: Brûlons du bois flottant hého [Mission AS]

Revenir en haut Aller en bas
 

Brûlons du bois flottant hého [Mission AS]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Feu :: Nami no Kuni-