N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Mon nom est Six (Six et Van)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 752
Rang : A

Message(#) Sujet: Mon nom est Six (Six et Van) Ven 26 Aoû 2016 - 16:41



*Où suis-je?*

Il y avait longtemps que je n'avais pas eut la force d'ouvrir les yeux ne serait-ce plus qu'une seule seconde. Je tournai tranquillement la tête à gauche, tentant sans succès de reconnaître l'endroit où je me trouvais. Je sentais mon coeur battre jusque dans mes tempes, une sueur froide coulait d'ailleurs sur celles-ci alors que mon front s'en trouvait inondé. J'avais peur...mais surtout...je ne comprenais rien.

Je tournai alors la tête un peu plus rapidement et vers la droite cette fois-ci, pour mieux me rendre compte à quel point elle était sur le point d'exploser. Fermant les paupières avec forces, grimaçant de douleur, je me sentis perdre le nord durant quelques secondes...mais je me refusai à retourner dans les vapes. Je ne savais pas depuis combien de temps j'y étais...ni même quelle journée nous étions...et il était temps que ça arrête. Mais en même temps...pourquoi?


*Que...que s'est-il passé?*

Car je ne me souvenais de rien. Lorsque je tentais de réfléchir, j'avais l'impression que tout n'était qu'un ramassis d'images désordonnées. Il y avait d'abord beaucoup de sable...énormément. Ensuite un bâtiment, avec beaucoup de fenêtre...une école... Une...une école! Oui. J'y étais et je lisais des livres. Enfin...je crois que c'était moi. Puis, des gens que je semblais connaître. Ils souriaient et je leurs parlais. Des amis?


*Je...je ne sais pas*

Puis soudainement, un flash. Je me sentis être transportée ailleurs, brisant les liens de toute logique ou continuité dans mes souvenirs. Une autre image m'apparut, un mur...puis une porte cachée. Au fond d'un long couloir de pierre, sous-terre, je travaillais sur quelque chose. Il y avait un homme avec moi. Petit, avec des lunettes...vieux. Je lui souriait et il me montrait quelque chose sur son bureau. Un plan...avec...des dessins. Puis...un élément capta mon attention. Une photo...de lui et moi. C'est...

*Pa...Papa?*

Et j'ouvris les yeux à nouveau, perdant le fil de mes pensées comme s'ils n'avaient été qu'un rêve éveillés. J'étais dans une chambre, sur un lit. L'ambiance était froide un peu, le tout manquant cruellement de couleur ou de décoration...mais j'y étais néanmoins confortable. Cependant, mon mal de tête était loin d'avoir passé et c'est un long soupire que je laissai s'échapper de ma bouche avant de lancé d'une voix faible;

Y'a quelqu'un?...bordel...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Juunin d'Iwa
Messages : 1156
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Mon nom est Six (Six et Van) Ven 2 Sep 2016 - 13:38

Une semaine était passée depuis le retour du village de Suna. Hoheinheim en était rentré avec une découverte des plus étonnantes et avait passé de nombreuses heures à étudier le sujet appelé "VI" dans une antichambre de son laboratoire. Il s'agissait d'une jeune femme aux caractéristiques physiques biens particulières. En effet celle-ci était pourvue de membres recouverts d'un alliage en titane très résistant qui lui conférait une force prodigieuse. La façon dont le matériaux avait d'ailleurs fusionné avec son organisme était sans aucun doute le plus surprenant vu la complexité d'une telle expérience. Complètement captivé par son nouveau sujet d'expérimentation, Van n'était plus sorti depuis ce fameux jour. Lui souhaitait absolument assister à son réveil et être le premier à qui elle parlerait...

Avachi sur un bureau qui se trouvait là au fond de la pièce, le Trentenaire avait étalé devant lui tout les documents se référant au sujet numéro "VI" qu'il avait pu récupérer. Le Lumineux espérait bien parvenir à trouver quelque chose qui lui aurait échappé durant son aventure dans le laboratoire de l'exalté. Il fallait dire tout de même que son escapade au pays du vent n'avait pas été de tout repos et qu'il n'avait plus pu se pencher de nouveau sur le sujet durant son voyage retour. Pour l'heure, tout ce qu'il savait d'elle était qu'elle ressemblait à s'y méprendre à la jeune femme présente sur la photographie et qu'elle devait avoir une relation proche avec Saicho...

VI ~ " Il y a quelqu'un ? ... bordel ... "

La voix de "VI" retentit depuis le lit sur lequel elle était allongée et attira l'attention du Trentenaire. Celui-ci se retourna sur sa chaise et se positionna à califourchon afin de fixer son regard sur la jeune femme éveillée depuis peu. Un sourire naquit sur son faciès alors qu'il l'observait se redresser petit à petit. Six était finalement belle et bien vivante après tout...

Van ~ " Tu ne devrais pas tant forcer si tu veux mon avis. "


La voix du Seigneur de Guerre retentit afin de révéler sa présence à la jeune femme. Cela devait faire un long moment depuis la dernière fois qu'elle s'était éveillée. Autant dire qu'il lui faudrait quelques temps de réadaptation pour recouvrir l’entièreté de ses capacités motrices. Heureusement pour elle, Van comptait bien prendre soin de son nouveau sujet d'expérience en attendant ce jour là ...

Van ~ " Tu es en sécurité ici ne t'en fais pas prends ton temps. Cela devait faire un bon moment que tu étais endormie, comment te sens-tu ? "


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 752
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Mon nom est Six (Six et Van) Dim 4 Sep 2016 - 14:51



Tu ne devrais pas tant forcer si tu veux mon avis.



Cet homme devait clairement être un baccalauréat en médecine moderne, je n'aurais probablement jamais aussi bien conseiller une personne aussi mal en point que je ne pouvais l'être. Bien que, tranquillement, je me sentais retrouver mes esprits, je tentai de me rappeler de quelque chose...mais rien ne me vint. Et après une mûre réflexion qui n'avait rien de très mûre justement, je me souvins tout simplement de rien. Je me contentai donc de hocher la tête de gauche à droite tout en ouvrant tranquillement les yeux pour regarder celui qui, avant mon incubation, j'aurais peut-être pu reconnaître comme étant un congénère dans la science. Il était blond et portais des lunettes. Son insigne représentait des motifs qui ne me disait rien, tout comme l'endroit ou je me trouvais d'ailleurs. Je compris donc qu'il était tout bonnement futile d'essayer d'analyser la situation. Le verdict était simple; j'étais foutue...et ce que je ressentais...et bien...je n'eus pas à le décrire. C'était chaud...ça faisait mal à la gorge...ça avait un goût horrible...et ça avait une couleur dégueulasse. En fait...c'était...dégueulasse. Et ça gisait sur le sol alors que des larmes m'étaient automatiquement sorties des yeux.

*BLEUARG*

AAAaaaah...Ça brûle...eurk. J'suis...désolée. Dis-je en tentant de m'asseoir maintenant, crispant le visage tant l'effort était demandant, comme si je n'avais pas bougée depuis des lustres.

C'est quoi cette foutaise? Je...j'ai l'impression de peser une tonne. Est-ce que je...!!!?!?!!!?!?!

Et soudainement je m'affolai.
Tentant de prendre appuie sur le bord du lit avec mon bras droit, je fus d'abord surprise de voir à quel point celui-ci s'enfonçait aussi facilement sur l'objet moelleux et soutenue par les ressorts...mais ce fut l'absence de sensation qui éveilla ma panique...et ce que mes yeux aperçurent lorsqu'ils virent la raison du pourquoi.

Je n'avais plus de bras...ou plutôt, je n'avais plus de bras normaux. Bien que je sentais toujours mes muscles travailler chacun de mes mouvements, je n'avais plus la sensation du toucher comme avant parce que l'on avait remplacer ma peau par un épais alliage chirurgicale. Instinctivement, je portai mes deux mains devant mon visage et je me mise à hurler. Prise de panique, je tentai de me relever, mais le bruit lourd de l'acier percutant le sol pierreux d'un bâtiment ancestral précéda ma chute imminente. Genoux contre terre, les yeux rivés sur l'inconnu et exprimant une détresse profonde, je tentai mentalement de trouver un repère, un moindre souvenir ou une seule petite explication sur ce qui m'arrivait...et ce fut encore le néant, l'ignorance et l'inconnu qui frappa à la porte de ma conscience.

J'étais incapable de me relever. Mes jambes ne répondaient plus...je ne pouvais plus marcher. En fait...je le pouvais...mais je ne savais plus comment. Sans que je le sache, cette année et même un peu plus à être suspendue dans ce tube avait coupée mes muscles de toutes communications nerveuses avec mon cerveau. Ils ne savaient plus comment bouger...et moi je ne savais plus comment leur communiquer. Et...mes jambes étaient comme mes bras: lourdes...plaquées d'un métal chirurgicale solide et épais.


Mais qu'est-ce que vous m'avez fais!?!?! Où suis-je...qui êtes vous...pourquoi moi??? Qui...qui...JE SUIS QUI BORDEL!!!!



Des larmes de terreur se mirent alors à couler sur mes joues, exprimant ma détresse profonde alors que, sans même m'en rendre compte, je venais de me traîner lamentablement jusqu'au pied du mur avec l'énergie du désespoir. Recrocvillée sur moi-même, je plongeai tous simplement ma tête entre mes genoux tout en enlaçant ceux-ci de mes deux bras. Mes larmes me brouillèrent la vision et j'oubliai instantanément la présence de l'autre homme qui venait de reculer sa chaise d'un pas par précaution. Ma tête tournait...mes pensées se bousculaient...

...mais je ne savais rien...ni de moi...ni de lui...ni du monde.

J'étais perdue...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Juunin d'Iwa
Messages : 1156
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Mon nom est Six (Six et Van) Dim 4 Sep 2016 - 16:03

Van se releva de sa chaise en voyant numéro six céder littéralement sous le poids de la panique. La jeune femme renvoyait l'image d'une âme complétement perdue et abusée que l'on aurait plongé volontairement dans un mauvais rêve. Il s'agissait pourtant là bel et bien de la réalité aussi cruelle pouvait-elle paraître à ses yeux reluisant de larmes... Le Trentenaire lui restait de marbre en l'observant faire. Il comprit que ces membres de titanes ne devaient pas faire parti de ses souvenirs du temps où elle était encore éveillée. Le sujet ne semblait d'ailleurs disposer d'aucun souvenir de son passé ni même de ses origines...

VI se calma finalement en partant se recroqueviller dans le coin d'un mur. Naturellement la jeune femme posait autant de questions que possible afin de mieux comprendre sa situation. Les réponses par contre restaient encore muettes dans son esprit tandis que le Lumineux en connaissaient certainement la plupart.
C'est en tout cas d'un pas bienveillant que l'hôte des lieux s'approcha de sa nouvelle invitée jusqu'à lui tendre l'une de ses mains. Celle-ci lui faisait penser à l'un de ses enfants qui ne savait pas encore marché malgré sa quinzaine de mois. Afin de l'initier et de l'habituer à se déplacer sur ses deux jambes, Van s'était amusé à se servir de sa maîtrise du Kugutsu dans le but de lui inculquer les bases. Peut-être parviendrait-il à convaincre VI de ses bonnes intentions si il pouvait agir avec elle, de la même façon...

Van ~ " Contrairement à ce que tu parais croire, je ne suis pas à l'origine de ta condition physique... Ma seule culpabilité réside en somme dans le fait de t'avoir extraite du long sommeil duquel tu es étais prisonnière... Mon nom est Van Hoheinheim, et tu te trouves ici à Taki no Kuni ! "

Le Seigneur de Guerre ne souhaitait pas lui livrer un flot d'informations trop important d'un seul coup. Il s'était d'ailleurs même présenté dés le départ afin qu'il n'y ait aucun malentendu sur ses intentions. Lui souhaitait comprendre et non pas la juger. Elle représentait à ses yeux un sujet d'expérimentation bien méconnu de ses propres connaissances. Les Saibogu étaient en effet réputés à Suna, pour leurs richesses technologiques. Numéro VI en était en tout cas, la preuve vivante.

Van ~ " Ton nom est " N° VI ". Du moins telle était le nom qui était représenté sur l'incubateur où je t'ai trouvé. "

Le Lumineux venait de capter toute l'attention de la jeune femme qu'il aida à se relever. Lorsqu'elle tint seul debout, celui-ci recula de quelques pas en étendant devant lui, l'une de ses mains. Cinq fils de chakra se prolongèrent alors depuis ses doigts jusqu'à se rattacher à chaque membre de numéro VI. Puis l'instant d'après, la jeune femme se mit à bouger, articulée et guidée par la seule volonté de Van.

Van ~ " Il te faudra du temps pour réapprendre à te mouvoir normalement après un si long sommeil. Tes muscles sont encore atrophiés et ton corps est bien trop faible pour supporter autant de poids. "

Il le lui expliquait calmement tout en la faisant se diriger vers le bureau sur lequel il étudiait plus tôt. Quelques notes la concernant traînaient encore par là, mais le Lumineux la fit se diriger vers un plateau, sur lequel était disposé une carafe d'eau et quelques fruits. Avec beaucoup d'habilité, Van la fit se servir elle même un verre d'eau avant de le porter à sa bouche. Sans bouger de sa position toujours, Hoheinheim ne quittait plus des yeux la jeune femme qui lui était sans aucun doute très réceptive. Enfin Van relâcha son contrôle lorsqu'il la fit s'assoir sur la chaise. Peut-être tiendrait-elle a jeter un œil sur les découpes faites sur son propre corps en photographie. Twisted Evil

Van ~ " L'homme qui t'as fais ça doit être mort aujourd'hui et comme tu semblais toujours en vie, j'ai décidé de te délivrer de la cage dans laquelle il t'avait condamné. Comme je te l'ai déjà dis tu es en sécurité ici et sous ma protection. Prends le temps de récupérer des forces et de te reposer ici autant qu'il te plaira. Tu n'as rien à craindre... " Ou pas. ><
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 752
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Mon nom est Six (Six et Van) Jeu 8 Sep 2016 - 16:01


Taki no Kuni...à cette déclaration, mon esprit se débrouilla peu à peu, me laissant apparaître une carte qui sortit probablement d'un souvenir lointain. Je me sentis transporté l'espace d'un court instant et les murs tout comme la décoration des lieux semblèrent s'être transformés en à peine une seconde. Le Onshi, lui, pouvait clairement voir que je ne semblait plus suivre la conversation, ou qu'à moitié. Dans mon esprit, je l'entendais comme si sa voix était lointaine, mais les images ne suivaient plus la réalité. Ce que je voyais, c'était mes propres mains qui écrivaient des notes dans un cahier alors que, devant moi, une personne partageait ses connaissances à la dizaine de personnes que nous étions en face de lui. Derrière lui, une grande carte sur laquelle était inscrit "Shukai" et dans les terres de ce Shukai, plusieurs factions dont une se nommant Taki. Puis, mon regard revint se poser dans les verres vitreux de mon hôte dont la voix était revenu claire...je savais maintenant où j'étais. Quelle sensation étrange que de retrouver une bribe d'un souvenir, de sentir qu'une partie de sa mémoire avait été retrouvée.

Néanmoins, ce petit épisode ne fit que faire remonter ce sentiment nauséeux jusqu'à ma gorge, mais que je réussis à contrôler cette fois-ci en me rappelant à quel point le mal de gorge qui avait suivit mon précédent vomissement avait été douloureux. Cependant, ce petit inconvénient ne m'empêcha pas de capter les prochaines informations à assimiler qui étaient mon nom et l'endroit où m'avait trouvé ce Hoheinheim. Inutile de préciser à quel point mes peurs restèrent fondées lorsque j'appris que mon nom n'était nul autre qu'un numéro. Personne ne s'appelait Six...ou VI...ou peu importe la manière de l'écrire.


VI...?!? C'est pas un nom ça...


Mais cette réflexion ne tarda pas en longueur puisque, alors que je tentais de me relever et de regagner un tant soit peu de dignité, le Shukaijin n'hésita pas à faire usage d'une technique personnelle qui, encore une fois, fit renaître un immense sentiment de déjà vu chez moi. Observant ces fils de chakra d'abord avec inquiétude, puis avec fascination, je les observai avec le regard d'une passionnée alors que je sentis leur énergie se lier à mes membres et soutenir chacun des mouvement que je tentai d'accomplir. Je connaissais ce genre de truc, je le savais au plus profond de moi, mais il m'était impossible d'en déterminer la nature.

Préférant me concentrer sur les mouvements à effectuer lors de la simple marche, j'avais décidé de reporter mes questions entourant ces fils à plus tard. Prenant le verre d'eau, je le portai tranquillement à ma bouche tout en observant les documents qui étaient sous mon nez...et j'avalai ma gorgée tranquillement...doucement. Il ne me fallu que quelques secondes pour comprendre que ces coupes représentaient une partie d'une expérience...une partie de ce que j'étais en bout de ligne. Et alors qu'un noeud se formait dans mon estomac et que la terreur s'emparait encore de mon esprit, je pris le temps de respirer calmement avant de n'ouvrir la bouche.

Étrangement, toujours sans savoir pourquoi, je comprenais tout le langage scientifique et médicale qui était écrit au marqueur bleu sur ces radiographies. Chacune des lignes, chacune des coupes, le moindre os qui était encerclé...je pouvais les identifier...comme si ce savoir faisait partie intégrante de mon être. Enfin, la terreur s'effaça et laissa place à un regard analytique, absorbé. Puis, je sentis une petite joie intérieur. Enfin
..quelque chose que je n'avais pas oublié!


Celui qui a réalisé cette opération chirurgicale et bio mécanique est un génie. Un malade mentale...un salopard et un taré de première...mais un génie.

Je vais te croire Hoheinheim. Tu n'es pas celui qui a fait tous ça...ta réaction envers moi ne serait sans doute pas la même si j'avais été ton expérience. Mais...pourquoi tu me montre tous ça. Qu'est-ce que ça t'apporte? Tu aurais pu tout simplement me le cacher et te servir de moi dans une totale ignorance de ma part. Je suis au Shukai...et ce n'est pas ma terre natale. Je ne sais pas d'où je viens, mais je viens de loin...et...que compte tu faire de moi? Tu ne me garde probablement pas sans raison. Je suis peut-être perdue et faible...mais je ne suis pas stupide, ou du moins...je ne pense pas l'être.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Juunin d'Iwa
Messages : 1156
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Mon nom est Six (Six et Van) Ven 9 Sep 2016 - 9:45

Van ~ " Et bien et bien... Je constate que ton cerveau lui ne s'est pas atrophié depuis tout ce temps. " Lui répondit-il en prenant la peine de remonter ses lunettes sur son nez. " Je préfère de loin me servir des autres de leur propre volonté pour tout te dire ... Il me parait naturel que tu cherches à en apprendre plus sur ton passé dans ta condition actuelle. Je trouve donc logique qu'en te venant en aide, tu puisses me rendre la pareille un jour où l'autre ... "

Aux yeux du Lumineux ce procédé représentait parfaitement sa manière d'être. Il appelait ça "l'échange équivalent" et se plaisait à s'en servir à la moindre occasion dans son quotidien. Numéro VI n'échapperait donc pas à la règle ni même aux serres acérés du Seigneur de Guerre du Pays des Cascades, qui doucement resserraient son emprise sur elle.
En effet, il n'avait intentionnellement pas tout révélé du premier coup à la jeune femme non plus. Van s'était simplement contenté de lui fournir quelques brides d'informations incomplètes dans l'unique intention de faire valoir le crédit que Numéro Six pourrait lui accorder. Il était d'ailleurs bien trop tôt encore pour que la jeune femme ne lui soit d'une quelconque utilité. En l'état son corps était beaucoup trop faible et impuissant...

Van ~ " Je te trouve bien rude à l'égard de celui qui t'as libéré de ton bocal ... Ta méfiance est tout à fait compréhensive mais tu te rendras compte bien assez tôt que je ne suis pas ce genre d'homme. En réalité tu es bien libre VI. Je ne me souviens pas t'avoir enchainée sur un lit ni avoir exigé ton obéissance à tout prix... " Fit-il en accentuant son regard sur les chevilles et poignets de son interlocutrice. " Cependant je ne pense pas non plus qu'il soit dans ton intérêt de quitter cet endroit pour le moment. Le Shukaï accueille difficilement les étrangers... Et dans ton état je doute que tu survives bien longtemps seule dans la nature. "

Hoheinheim était certainement très cru dans ses propos mais s'en tenait à la stricte vérité. Que dire d'autre mis à part que le hasard était seul responsable de leur rencontre. Qui aurait cru que le Lumineux rapporterait de son voyage à Suna, une jeune femme ayant été la victime des expériences d'un scientifique aussi fou que lui voir même davantage encore. Van s'était toujours senti fasciné par la science et que dire de ce sujet très réussi qui se tenait aujourd'hui devant lui...

Van ~ " Taki se trouve être sous ma responsabilité. Je pourrais donc garantir ta sécurité tant que tu resteras dans les parages. Au delà, mon influence cessera d'exister et tu te retrouveras bien seule... Je n'attends rien de toi pour le moment en dehors du fait que tu te rétablisses. Nous aurons bien le temps de répondre aux autres questions que tu te poses par la suite. "

L'homme s'interrompit en parcourant quelques pas dans la pièce pour se rapprocher de nouveau de numéro VI.

Van " Vois simplement cette opportunité comme une chance de repartir à zéro le temps de récupérer. Qui sait peut être décideras-tu un jour de vivre parmi nous... "






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 752
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Mon nom est Six (Six et Van) Jeu 15 Sep 2016 - 13:09


Rude? Je ne voyais pas en quoi j'avais été rude...du moins pas envers lui. Quoiqu'il en était, j'imaginais que celui qui m'avait extirpé d'un sommeil aussi vicieux et qui avait vu la brutalité de la chirurgie que j'eus subite durant mon coma pouvait comprendre que mes mots avaient leurs raisons d'être "rudes" comme il s'était plu à le dire. Néanmoins, cela ne changeait en rien ma pensée de l'instant...qui s'avéra fondée si elle se basait sur la réponse que m'avait donné le Lumineux. Réponse qui semblait plus que sincère.

Je le regardai donc directement dans les yeux au moment où il remonta ses lunettes qui avaient glissées le long de son ..... Ce que l'on y voyait était étrange.Il était évident que l'homme avait perdu, et depuis longtemps, des bribes d'humanités au profit des secrets de la science. Je ne pouvais expliquer ce sentiment que j'éprouvai. C'était comme si je connaissais ce regard, ces manières de voir et soutirer le profit de chaque discussion avec autrui, de chaque information susceptible de s'échapper de la bouche de ses interlocuteurs ou même de leurs simples réactions. Le Hoheinheim devait être un homme calculateur, pour qui rien n'arrivait pour rien. Chaque chose avait sa raison, son équation et sa solution. Il n'y avait aucun problème...que des solutions.

Et aujourd'hui...semblait-il qu'il s'agissait là de ma solution: Rester à Taki no kuni. Mon sauveur n'avait pas tort...mon état physique était pathétique, voir lamentable. Après je ne sais combien de temps à flotter dans un incubateur dans un état de semi-conscience, mes muscles étaient attrofiés et bien que je commençais déjà à sentir une amélioration...elle restait moindre et minime. Chaque gorgée que je prenais de mon verre d'eau était précédée de mouvements lents et saccadés de mon bras droit. J'y parvenais...mais à quel prix...


Hm...j'imagine qu'un pays entier est assez grand pour que je puisse réapprendre à bouger. Justement...c'est bien beau parler, parler et parler mais à rester assise ici c'est plus les hémorroïdes que j'vais gagner plus que de pouvoir bouger normalement.

Ramène toi avec tes fils...ça me semblait bien utile. J'devrais réapprendre à fonctionner correctement en quelques semaines à peine avec ça.

Posant mes mains à plats sur la table, je forçai de toute la puissance que je disposais pour repousser mon siège vers l'arrière avec mes jambes. Les pattes de la chaise crissèrent sur le plancher et je me donnai un élan pour soulever l'entièreté de mon corps. Mes bras tremblèrent dans l'effort, tout comme mes jambes. Mes genoux se balancèrent de gauche à droite frénétiquement tant la charge était immense pour leur faible capacité. Je serrai les dents et poussai l'air hors de mes poumons en un sifflement sec. Lentement, très lentement, mon dos courbé commença à se raidir et à remonter. Ma tête gagna en altitude, venant égaler la hauteur des épaules de l'homme lorsqu'il était debout. Je pouvais voir dans son visage qu'il se plaisait à voir le résultat de mon futile effort...mais je n'en avait cure. Je me jurai intérieurement que si j'arrivais à me tenir du haut de mes deux jambes...oh et puis merde...je n'avais rien à jurer...mais tout à accomplir. Puis soudain, mes jambes me lâchèrent et je tombai au sol encore une fois.

CONNERIE DE MERDE!!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Mon nom est Six (Six et Van)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Taki no Kuni :: Temple Ao'-