N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Une tête à claques, pas vrai?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Heishi de l'Empire
Messages : 162
Rang : C

Message(#) Sujet: Une tête à claques, pas vrai? Lun 29 Aoû 2016 - 17:00

    C'est encore moi, je t'avais manqué mon pote? Tu m'étonnes. Résumons nos actions jusqu'ici, pour que nos prochains fans ne soient pas perdus, je suis sûr que t'es d'accord, ami imaginaire. Et même si tu ne l'es pas, je te pisse au cul, moi, t'entends!? Allez, on est copain, je te pardonne.

    On revient tout juste de la bibliothèque moi et Yeti. Ah oui c'est vrai, faut tout t'expliquer à toi! Yeti c'est la boule de poils qu'est toujours à mes pieds, un vrai petit pote, c'est mon meilleur pote, comme dirait un grand rappeur de Suna, c'est le sang. La dernière fois qu'on s'était parlé je t'avais décrit mon plan machiavélique, avec les rires, tout ça tout ça, quoi. Le plan où on utilisait les nerds de l'académie pour qu'ils enquêtent sur des sabres à ma place. Je sais bien qu'on est jamais mieux servit que par soi-même, mais j'ai pas envie de sacrifier mon temps dans les bibliothèques, c'est nuuuuul! Je préfère draguer les minettes en bas de chez moi, elles sont trop joulies. Donc oui, je viens de récolter les premiers bouquins intéressants, ils se sont concentrés comme j'ai demandé sur les épées, et sur quelques-bidules à Taki. Car oui, Yeti et moi on va bientôt voyager, la classe?

    Parlons un peu de maintenant, ça m'ennuie de toujours devoir t'expliquer ce que j'ai fait avant-hier, tu te dois d'être plus présent mon pote. Donc, oui je reviens de la bibliothèque avec cette montagne de livres, ce qui explique cette dégaine. Oui, j'ai une sale dégaine! J'ai les mains prises, donc mon pantalon descend, et je dois faire de grands pas ridicules pour essayer de relever le pantalon, j'ai pas mit de ceinture, saperlipopette. Pourquoi je te dis ça? Pour discuter, égoïste. Et pourquoi je dis saperlipopette? Parce-que c'est classe, t'es "relou". Pourquoi je... ta gueule, oh.

    On fait notre bonhomme de chemin, on est presque à la maison, mais alors que tout va bien dans le meilleur des mondes... BOOOOM! Ouais, je fais bien les bruits, t'as vu. Je me cogne avec le dos d'un sale type, ouais, un sale type, il aurait dû se pousser pour laisser passer Chujiro le beau garçon. Cul à terre, les livres éparpillés, et Yeti qu'en profite pour se fendre la poire, sale bête. J'ai de la poussière plein les fringues, et je suis ridicule auprès de la gente féminine, heureusement que j'avais pas prit des magasines po... polar, tu connais? Les polars, les magasines polars c'est plus court. On se relève fissa, et on lui adresse la putain de parole, yeux plissés, à la manière de Don Corloprano. C'est un mixe entre deux légendes de la télévision et du cinéma, seras-tu les reconnaître?

      EH, EH, EH... Tu pouvais pas te pousser, MEC. Regarde maintenant, je suis tout sale!


    Même si je suis ridicule à souhait, me forçant à jouer la facette du grand monsieur! C'est facile à cerner, je joue le jeu, je veux impressionner les dames. Eh mais, c'est quoi c'gros bidûle!? Il a un sacré machin attaché dans le dos, un truc couvert de bandages. La vache! La taille du machin, c'est fou. C'est facile la taille de mon lit, c'est p't'être un gitan, il se balade avec un lit portatif pour dormir en tout circonstance, c'est pas si bizarre quand y pense.

      Et toi, Yeti! Tu pouvais pas me prévenir que j'allais me cogner à quelqu'un, je croyais qu'on était pote... Je m'adresse à mon soit-disant frère de coeur, le traite au final, le mouton mélangé chien miniature, il aime pas quand je l'appelle comme ça. Et je reparle au gitan. Il est sacrément dur ton lit portatif, un peu plus et t'aurais déformé mon si beau visage. Ça doit pas être facile de dormir là-dessus.


    En y repensant il est quand même bien petit son lit, p't'être qu'il est dépliable? M'ouais, m'ouais... N'empêche qu'il me doit des excuses c'gitan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 701
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Une tête à claques, pas vrai? Mar 30 Aoû 2016 - 18:23

Le choc ne fut pas violent, ni même réellement fort, mais suffisant pour me faire perdre pied et devoir me rattraper en posant une main sur le mur à ma droite. Posant un regard par dessus mon épaule, j'observai l'homme qui venait de me bousculer tenter de se relever de sa chute. Avec lui, une demi-douzaine de livres avaient tombés et l'entouraient, l'obligeant à tourner en rond en position semi accroupise pour les ramasser. Retenant un sourire moqueur face au jeu qu'il semblait jouer en tentant misérablement de tourner la situation à son avantage, mais en ayant plutôt l'air stupide au final, je me penchai néanmoins pour ramasser le livre qui avait tombé à mes pieds et lui tendre par la suite.

T'as échappé ça aussi..."Mec". Et...honnêtement si c'est toi qui m'a rentré dedans...ce serait plutôt à toi de faire attention où tu mets les pieds. L'oeil que j'ai perdu ne m'a pas repoussé derrière la tête.

Puis je portai une attention plus particulière à la petite bête qui se méritait maintenant les sermonts de l'extrovertis. Décidemment, ce gars était un numéro à lui seul et ses prochaines réactions ne firent que le confirmer. Pendant que j'étais occupé à me demander ai cette boule de laine de petite taille, lui semblait être concentrer sur l'arme qui était accrochée dans mon dos. La comparant à un lit, je perdis alors mon sourire en coin face à ce que, je le devinai, était pris pour une insulte de la part de l'esprit démoniaque qui vivait à même le fer du sabre. Heureusenement, il ne se réveilla pas...probablement jugait-il le nouveau venu trop insignifiant pour oser lui adresser la parole. Il en fallait bien plus pour sous-tirer le démon brisé de son sommeil.

Petit conseil au passage. J'ferais attention à la manière de m'expriner face à un officier impériale. Personnellement, j'en ai rien à faire...mais si ça avait pas été moi, j'aurais pas donné cher de ta peau. Y'en a qui n'attendent que ça...abuser de leur titre. J'imagine que tu devine, par la même occasion, que c'est pas un lit que j'traîne dans mon dos. Et en effet, ça a déformé quelques visages déjà...bien remarqué.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Heishi de l'Empire
Messages : 162
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Une tête à claques, pas vrai? Sam 10 Sep 2016 - 14:15

    Un livre grand ouvert sur la tête pouvait lui indiquer la nature de cette demi-douzaine de bouquins, j'étudiais les épées, et particulièrement les épées légendaires. Oh, hoh. Pas cool comme introduction, mais faut bien qu'on se concentre un peu, ce gros con dégage un taux de charisme supérieur au miens, tout du moins actuellement. Faut mettre le paquet. On va étudier ce vilain et se faire une idée d'où vient la source de son swag. Quoi on utilise plus le mot swag depuis des lustres à Suna? Depuis quand on doit suivre ces campagnards du sable, la mode c'est à Iwa. Avec ce lit portatif, son oeil manquant, et cette dégaine, c'est plus un gitan. Mon ami, je pense être tombé nez-à-nez avec un pirate, p't'être un pirate gitan, mi-pirate mi-gitan, il navigue avec un bateau caravane.

    Récupérant le livre qu'il avait ramassé, je lui jeta une énième fois ce vilain regard, fallait le faire craquer et en faire devenir un fan. Ma communauté ne cessait de s'agrandir, et si j'y ajoutais un pirate gitan, elle deviendrait polyvalente. Il n'a pas l'air de prêter attention à ce vilain que je lui jette, n'empêche! Il se contente de regarder Yeti, mon pote, le sang... Eh mais, attends! Les pirates sont des gros méchants, d'après les contes que narrait mon voisin bourré. Il va p't'être vouloir kidnapper mon meilleur pote, et en faire le mousse de son équipage... Pauvre Yeti, les tabliers lui vont si mal.

    Lorsque je lui dis que son gros bidule sur le dos n'était qu'un vulgaire lit son faciès se transforma, du feu sortit de ses deux narines, les yeux éclata, tout rouge il ressemblait à un super démon, les dents pointues prêtes à dévorer mon animal de compagnie... Non je rigole, c'était pour rendre l'histoire plus amusante et amuser ma communauté. Son petit sourire moqueur discret disparu, comme si j'avais épinglé le mauvais mot pour décrire son lit, enfin son bidule. Changement de faciès mène souvent à réaction orale, CQFD mes petits potes! Ouais, je sais, j'ai perdu cette touche trollesque, mais je me concentre, voyez-vous? Je dois faire bonne impression auprès des spectateurs et de ces pirates, mes sorties sont épiées, dans quelques-semaines des paparazzis me suivront dans mes moindres gestes, Chujiro sera le ninja le plus suivit du monde, avec son milliard de fans.

    Eh mais attendez, je vous parle, je vous parle! Mais ce ducon il s'est remit à parler, et il a prit la grosse tête. Alors c'con serait pas un pirate, ni un gitan, mais un soldat de l'Empire. Donc mon collègue? Buuuuurk, depuis quand je parle à mes collègues coincés du cul, faut vite que je l'envoie dans les choux et que je retourne vaguer à mes occupations, il en va de mon honn... Heeeeeeeeeeein? Son lit portatif a déformé quelques-visages? Mais qu'est-ce qu'il bave c'petit connard, alors comme ça l'petit gitan a une arme dans l'dos, mais c'est qu'tout ça devient intéressant.

      Un soldat... Eh bah? Tu crois qu'ton grade peut m'intimider... Je tournais sur moi-même, bras écartés, une manière d'impressionner les spectateurs qui s'étaient déjà désintéressés de la scène, retournant sur les stands de fruits et légumes. Moi aussi je suis de l'armée, je suis une vraie starlette! Et crois moi, j'hésiterais pas à te botter le cul, pour rassasier ma soif de combat, que t'abuses de ton titre... ou pas!


    Passons off, je te parle à toi mon plus proche ami, Yeti ne doit même pas savoir ce que je vais te dire. Mon petit cirque n'est que du vent, si combat a lieu, je risque de prendre une branlée mémorable! Ce petit gars dégage une confiance en lui, comme moi, mais moi c'est du putain de cinéma. En combat je suis bon à rien, enfin si! En taïjustu je monte en l'air n'importe quel petit con qui n'utilise pas son chakra, mais dès que l'art ninja participe au combat, je suis bon pour le banc de touche. Je cherche plus le combat, merde... Il a une arme, c'est p't'être quelqu'un qui pourrait me renseigner, ravalons notre fierté, et reprenons notre personnage auprès de nos fans. Passons on.

      C'est une banale arme ninja enroulé dans des bandages, en un coup de poing je pourrais la briser et te mettre au tapis... Surtout que moi, Chujiro! Je pars en quête des armes légendaires dans le monde, tu n'es déjà pas de poids contre moi, tu ne le seras encore moins contre le Chujiro de demain.

    Mais qu'est-ce que je dis! JE SUIS CON, c'est pas possible... Pourquoi je continue la provocation alors qu'il pourrait s'agir d'un soldat expérimenté qui n'a qu'à faire d'une recrue, qu'il pourrait briser en deux, sans avoir à bouger le petit doigt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 701
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Une tête à claques, pas vrai? Lun 12 Sep 2016 - 12:23


La situation aurait pu continuer d'être puérile et, peut-être, un tant soit peu rigolote, mais l'acharnement de ce bougre à "jouer" son jeu ou encore à se montrer aussi insignifiant et si peu enclin à respecter le protocole militaire du Shukai commençait à m'agacer. Alors que je venait de clairement lui signifier qu'il devait surveiller ses paroles, sans nécessairement en faire une menace bien au contraire, celui-ci avait opté pour redoubler son arrogance et dégager encore plus d'air qu'il ne le faisait déjà. Ce qu'il ne fallait pas entendre...

J'écoutai donc les paroles de cet hurluberlu en haussant le seul sourcil qui était encore visible sur mon visage. Je pris le temps de peser le poids de chacun de ses mots tout en me mettant en marche, faisant des vas-et-vient de sa gauche jusqu'à sa droite ou "faire les cent pas" devant lui, mais à une vitesse qui n'imposait aucun stresse, aucune presse tant ma démarche était lente, calme et assurée. Les mots "Starlettes" sortirent de son bec de Pie, alors que je ne connaissais clairement pas le nom de cet homme malgré tout le temps que j'eus passé à Tsuchi no kuni et dans Iwagakure no sato. Ensuite, c'est en insultant mon honneur et en m'avouant qu'il pourrait me "botter le cul" qu'il osait me "faire la morale" alors qu'il était clairement celui qui devrait goûter à cette médecine, si tant est que cela pourrait calmer ses ardeurs. Puis, finalement, c'est en sous-estimant mon éternel compagnon d'arme, mon sabre, qu'il finissait ses insultes. Chose qui ne fit que faire apparaître un petit sourire en coin sur mon jeune visage trop sérieux. Était-ce un défi?

Car, il venait de trouver preneur si tel était le cas...


Bien...Alors qu'est-ce que t'attend? Y'a rien qui nous empêche de faire une petite bagarre amicale...d'un "soldat" à un autre. Je ne suis peut-être pas de poids contre toi, mais ça me fera un bon entraînement au final et peut-être que je pourrai apprendre de ton illustre personne.

Et, tranquillement, j'arrêtai mes cent pas pour me mettre de profil à lui, fixant son regard de mon seul oeil d'un bleu glacial. Le poids de ma jambe gauche, situé plus vers l'arrière, commença à soutenir une bonne partie du poids de mon corps alors que l'autre, la droite, se tint sur la pointe de son pieds, légère. Mes bras, eux, prirent une autre position. Celui du côté droit de mon corps restait allongée et pointait vers le sol alors que l'autre avait fléchit son coude et restait solide comme le marbre, tout comme son poing qui se serrait et se trouvait maintenant à une hauteur équivalente à mon ventre. J'étais prêt...je n'attendais que lui.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
 

Une tête à claques, pas vrai?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Roche :: Iwagakure no Satô :: Quartiers Résidentiels-