N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Vie de fortune [MV - Kumo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1497

Message(#) Sujet: Vie de fortune [MV - Kumo] Mar 30 Aoû 2016 - 19:15

Mission village de rang B : Vie de Fortune


Contexte du groupe
    Depuis quelques temps, le conflit entre Daimyo et Rébellion à Shimo prend des tournures bien plus importantes, se répercutant directement sur la population locale. C'est sans surprise que cette dernière a, en partie non négligeable, commencé une réelle exode vers Kaminari et, si les frontières récemment améliorées n'ont aucun problème à gérer cette situation, un problème de taille se pose : l'accueil de toutes ces personnes.

    Conscient que cette situation allait arrivé, le Pays de la Foudre a prévu des logements et de quoi accueillir ces gens dans les villes de Kyuuden, Senun, Enrai et enfin Kumo. Hélas, l'information ne semble jamais être arrivées jusqu'aux frontières car plutôt que de rejoindre ces endroits, les Shimojin ont établi un immense campement de fortune - fonctionnant presque comme un village indépendant - non loin de la rivière Tanigawa.

    Il est urgent de gérer cette situation avant qu'elle ne soit totalement hors de contrôle, ainsi que de trouver les failles qui ont conduit jusque là.

Règles générales
    Ø Respectez l'ordre de post, et privilégiez ce RP pour ne pas le faire traîner.
    Ø Résumez toutes vos actions et vos techniques (ainsi que leur rang et leur cible) à la fin de votre RP, avec la balise spoiler ou hide. N'hésitez pas à exporter le code de vos techniques via votre Fiche Technique dynamique.
    Ø Vous avez 72h pour poster lorsque c'est votre tour. Si vous ne le faites pas, vous aurez une seule et unique fois un joker de 24h supplémentaires (le Chroniqueur ne passera pas poster). Si vous n'avez toujours pas posté, vous serez exclu du groupe.
    Ø N'hésitez pas à utiliser les Principes de combat, le Guide de Combat et l'Indicateur de Chakra pour vous aider en cas de combat.
    Ø En cas de soucis, n'hésitez pas à envoyer un MP à @Senritsu Hak ou à la contacter par Skype.

Indications particulières
    Ø Cette mission utilisera les jet de dés apportant des règles spécifiques à la mission. Le Chroniqueur vous expliquera tout cela en temps voulu.
    Ø Les aptitudes auront un impact particulier sur la mission. Le Chroniqueur vous expliquera cela en temps voulu.

Ordre des participants

@Katsuga Rukia
@Gogyou Akane
Chroniqueur



Dernière édition par Chroniqueur le Ven 2 Sep 2016 - 1:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 933
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Vie de fortune [MV - Kumo] Jeu 1 Sep 2016 - 15:30




Sabakyô Ryu

La nouvelle lui était parvenue dans la nuit, les pupilles sanguines du chûnin parcouraient le rouleau de l'ordre de mission. La situation tendue à Shimo provoquait la fuite de civils qui se sentaient menacés par les conflits entre la Rebellion et le Daimyô du Givre, en tant que pays voisin et partisan de la Rebellion, Kumo et par conséquent Kaminari se devait de porter assistance aux exilés.

Des infrastructures pour accueillir les Shimojins étaient prêtes dans plusieurs villages de la nation de la Foudre pourtant la rumeur d'un immense camp de réfugiés proche de la rivière Tanigawa n'échappait pas aux shinobis du village caché des Nuages ni aux autres Shimojins qui continuaient de passer la frontière.

Ryu et son élève furent donc chargés de gérer la situation, d'organiser la répartition des civils et de trouver comment une telle organisation avait pu voir le jour sur le territoire de Yoshihiro Tetsugaku. Sans même attendre de voir le jour se lever, le Sabakyô prépara ses affaires, attrapant un sac dans lequel il enfonça des vivres, une cape de voyage, un kit de premier soins et des outils divers comme des câbles en acier, des shurikens ou des kunaïs.

Une fois son paquetage prêt, il enfila sa veste noire habituelle et quitta son logement, s'enfonçant alors dans l'obscurité de la nuit en bondissant de toits en toits. Quelques minutes plus tard, il arrivait devant la maison qui devait être celle de son élève, il avait récupéré l'adresse de cette dernière dans son dossier et tambourina alors sur la porte jusqu'à ce que quelqu'un vienne lui ouvrir.

La porte s'ouvrit légèrement, laissant apparaître un œil encore endormi mais suffisamment ouvert pour que Ryu le reconnaisse. Le garçon au masque s'empressa alors de prendre la parole,

♦ Bonjour Akane, tu as quinze minutes pour t'équiper, te préparer un sac de voyage avec toutes les fournitures que tu estimeras nécessaires, lire ce rapport et me rejoindre aux portes du village. On part immédiatement. - dicta vivement Ryu avec sa voix bourdonnante en tendant un rouleau de parchemin où étaient données les consignes de la mission.

Sans donner plus d'explications, il s'éclipsa après avoir donné l'ordre de mission.

Adossé contre un mur dans la continuité des portes du village, Ryu attendait la Gogyou. Concentré sur ses dons en sensorialité il la sentit arriver rapidement, bien avant la fin du temps qui lui fut donné. La kunoïchi arriva alors à la hauteur du Sabakyô qui se redressa avant de se mettre en marche.

♦ Déjà là ? C'est très bien. - lança amicalement Ryu comme pour se faire pardonner de l'avoir tirée du lit si brutalement. - Alors tu as lu l'ordre de mission ? Si tu as des questions je t'écoute, une longue route nous attend.

Les deux kumojins descendaient alors sur le Sentier Perdu, la première mission de Ryu en tant que Senseï venait de commencer.

Hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 637
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Vie de fortune [MV - Kumo] Jeu 1 Sep 2016 - 18:36

On était en pleine nuit lorsque quelqu’un vint taper à la porte de la maison d’Eiko et moi, comme un dément. Elle s’était alors levée comme elle pouvait. Elle était encore en robe de chambre, mais elle avait pris un kunai, juste au cas où qu’elle cachait dans le dos. Elle soupira légèrement en s’apercevant que c’était son professeur. Lui, il était complètement près à partir en voyage. Elle n’était pas apprêtée, pas coiffée, pas en tenue, et elle n’avait que quinze minutes pour partir. Elle leva un sourcil, peu encore réveiller.

« Vous demandez à une femme d’être prête en quinze minutes au réveil comme ça, vous jouez vraiment avec votre vie … »

Dit alors l’adolescente avec une pointe d’humour, que le sommeil lui empêchait encore de camoufler.

« Bon et bien entrer en attendant … »

Elle espérait bien gagner un peu de temps par ce vil stratagème. Elle prit le parchemin, mais visiblement, Ryu ne s’était pas fait avoir, il partit directement aux portes de la ville afin de partir rapidement. Elle se dépêcha autant qu’elle pouvait, il fallait donc faire uniquement le nécessaire. Elle se lava alors le plus rapidement possible et elle s’habilla. Elle mit son wakizashi dans le dos, le paquetage habituel pour ses missions, des kunais et des shurikens, des fumigènes, des notes explosives, mais surtout, de quoi s’apprêter sur le chemin. Elle utilisa alors du chakra afin d’arriver le plus vite possible aux portes de la ville, elle détestait être en retard. Elle était en train de coiffer tout en sautant de toit en toit ses longs cheveux détachés, alors qu’un ruban rouge était enroulé autour de son poignet.

Akane savait qu’il y avait une rébellion au Shukai et que Kumo participait à sa réussite vu la future guerre, mais elle ne pensait pas que les tensions naissantes entre les deux pays pourraient faire apparaitre un flot de réfugiés. Ce n’était d’ailleurs pas très bon pour les propriétaires du pays, c’était mauvais signe si on pouvait dire. Elle ne connaissait donc pas le nombre de réfugiés, ni même comment elle pourrait gérer cela, mais c’était la mission que venait de se voir confier la nouvelle petite équipe. Elle arriva contre toute attente avant les quinzes minutes, ce qui fut un record. Elle n’avait pas de problèmes pour se réveiller le matin, mais quand même, c’était un petit peu rude. Elle le trouva alors près des portes, elle le rejoignit alors à sa hauteur.

« Vous avez de la chance que je ne suis pas du genre à me maquiller, mais très de plaisanteries, c’était si urgent que cela de partir à l’aube pour voir ce camp de réfugiés ? Je suis entièrement pour ramener tout le monde dans le pays, les disperser entre les différents endroits capable de les accueillir, mais est-ce qu’en temps de guerre, nous en avons les moyens ? Ce sont des civiles, ils ne vont pas être actif à la guerre, mais ils risquent d’être exposer. Nous avons de toute façon notre part de responsabilités, s’ils sont ainsi, c’est à cause de nos tensions avec le Shukai et la rébellion. Il ne faut pas les laisser s’installer dans un bidonville évidemment, ils doivent être désespérés, vous comptez procéder comment ? trouver ceux qui dirigent ce camp et organiser le déploiement des régufiés un peu partout ? Les autorités de Kumo sont d’accord ? »

Demanda alors Akane en suivant Ryu le long du sentier perdu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1497

Message(#) Sujet: Re: Vie de fortune [MV - Kumo] Ven 2 Sep 2016 - 1:35

Alors qu'ils parlaient calmement, les deux Kumojins continuaient leur route, rejoignant bien rapidement l'endroit où le camp se trouvait - et quelle fut leur surprise lorsqu'ils découvrirent de concert l'immensité de la structure ! S'étendant sur prêt de cent mètres, un ersatz de village créer à base de tentes et de ce qu'il avait été possible d'emmener avec lors de cette exode, notamment les charrues utilisées pour le transport.



S'ils s'avançaient un peu plus vers le centre du "complexe", les deux Shinobis pourraient remarquer qu'une branche additionnelle a été faite à la rivière, certainement par le biais de Ninjutsu, et coupait le camp en deux, permettant à tout le monde d'avoir un accès rapide à l'eau. La seule chose certaine, cependant, était que cette dernière devait servir de source d'eau potable plus que d'eau au lavage - l'odeur insalubre se faisant ressentir sans être oppressante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 933
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Vie de fortune [MV - Kumo] Sam 3 Sep 2016 - 22:00




Sabakyô Ryu

Sans attendre les envoyés de Kumo s'étaient mis en route pour le camp de réfugiés Shimojins, la fraîcheur de la nuit permettait aux ninjas d'avancer rapidement mais le soleil apparaissait déjà à l'horizon, inondant le pays de ses rayons orangés et qui réchauffait déjà la nation de la Foudre.

Ryu écoutait aussi les propos de son élève qui montrait une bonne logique dans ses réflexions, évidement Kumo se devait de porter assistance aux habitants d'un pays où le village supportait la rébellion. D'une voix calme, il répondit à son élève malgré la déformation provoquée par son masque.

♦ Nous avons les moyens d'aider ces personnes, des infrastructures sont prêtes à les accueillir sans problèmes mais pour une raison où une autre ces personnes ont pu se regrouper et s'installer par eux mêmes. Il faudra agir en douceur, répartir les familles pour qu'elles restent unies et organiser le démantèlement du camp dans le calme, ils ne doivent pas se sentir menacés.

Un léger regard en arrière, probablement par habitude et le chûnin reprit ses explications,

♦ Nous allons nous présenter aux civils, les laisser nous expliquer la situation et leurs requêtes. Ils sont organisés, ils doivent avoir des leaders et nous allons devoir nous entretenir avec eux, êtres respectueux mais aussi suffisamment fermes pour qu'ils comprennent que cette situation ne peut pas durer. Un démantèlement par la force n'est pas envisageable tu comprends ? Ces gens sont déjà effrayés et méfiants, si ils se sentent en danger, on ne sait pas comment ils pourraient réagir.

Après une voyage qui se révéla plus rapide que prévus, les deux shinobis arrivaient enfin au campement de la rivière Tanigawa. Une fois sur place le Sabakyô s'immobilisa, demandant alors à son élève de faire de même. Pendant plusieurs minutes il observa silencieusement le décor qui s'offrait à lui.

Les natifs du Givre s'étaient installés rapidement, trop même. Des tentes étaient déployés sur une zone d'une centaine de mètres, des charrues tirés par du bétail, qu'ils avaient probablement ramené depuis Shimo, faisaient des aller retour à travers le camp, la rivière avait même été détournée pour traverser la structure et offrir un accès à l'eau potable rapide et facile pour tout le monde.

♦ Très bien... Ils sont plus organisés et actifs que ce que j'avais imaginé. La dérivation du cours d'eau n'est pas naturelle, sa création est bien trop rapide pour être le fruit d'un travail manuel, ils sont des utilisateurs de Ninjutsu dans leurs effectifs.

Ryu se tourna vers son élève avant de reprendre.

♦ Nous allons agir avec précautions, nous allons nous approcher, nous présenter et demander à voir le leader du camp. Reste prêt de moi, si tu remarques quoi que se soit d'important tu le gardes pour toi jusqu'à ce qu'on soit en privé, sauf si c'est extrêmement urgent.

Sur ces mots, le Sabakyô se mit en route. Le jeune garçon n'avait pas l'habitude de diriger et espérait prendre les bonnes décisions, bien qu'il affichait un air confiant et assuré. Il ne fallut que quelques minutes aux Kumojins pour arriver aux premières tentes, ils furent remarqués très vite et des regards plus ou moins méfiants se posaient sur eux.

♦ Bonjour à tous ! - lança Ryu en adressant un signe de main à toutes les personnes dans son champs de vision. - Nous sommes des ninjas de Kumo, tout va bien, pas d'inquiétudes. Je me nomme Sabakyô Ryu et voici ma partenaire.

D'un geste du bras, Ryu laissa Akane se présenter et s'adressa à nouveau aux réfugiés,

♦ Nous aimerions nous entretenir avec la personne que dirige votre campement, pouvez-vous nous mener à lui ? Ou elle ? - demanda le garçon en adoptant le regard et la posture le plus amical possible.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 637
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Vie de fortune [MV - Kumo] Dim 4 Sep 2016 - 13:30

Akane se demanda pourquoi Ryu sensei était si pressé de se rendre sur place. Il devait vouloir vraiment réussir rapidement sa mission afin de démontrer son efficacité, cela devait être cela à moins qu’il ait de la famille dans ce pays ? Ils avançaient rapidement à la faveur de la nuit à l’aide de chakra. Elle sentait bien qu’elle ralentissait son chef, elle n’était pas aussi rapide que lui. Elle serra un peu les dents en essayant de suivre le mouvement, mais cela lui faisait étrange de n’être seulement que deux pour une mission pareille. Le soleil commençait à apparaitre, et elle avait fini de se coiffer pendant le début du voyage. Elle refit sa queue de cheval en passant son ruban rouge à l’endroit habituel juste à la base du crâne. Elle hocha la tête lentement alors que son chef de groupe lui répondit.

« Très bien alors si on en a les moyens, voilà qui est parfait. Je pense qu’il est difficile pour un groupe ayant fui un conflit de traverser longuement un pays. Ils ont dû s’installer où il pouvait rapidement sans trop se poser de questions, mais on peut se demander comment ils vivent dans les montagnes ainsi. Cela a forcément un impact. Je ne pense pas que ces gens refusent d’avoir de vraies conditions de vie, c’est sûr. Reste à voir s’ils retourneront chez eux ou non le conflit passé. Ils doivent sentir que nous sommes dans le même camp, c’est certain. Après, ils ne peuvent pas rester dans les montagnes ainsi, si le conflit devait s’éteindre jusqu’à Kumo, ils seraient exposés. »

Exposa alors ses idées la jeune ninja qui essayait de se mettre à leur place.

« Etre poli et ferme, je veux bien, il faut juste se rappeler que nous ne sommes que deux. On ne sait jamais comment des personnes désespérées peuvent réagir, s’ils sont bien des réfugiés comme ils prétendent bien entendu. »

Dit alors méfiante Akane en regardant entendu son chef. C’était assez clair dans son esprit, c’était peut-être une déformation professionnelle, mais elle avait tendance à se méfier de ce qu’il paraissait. Elle ne répondit pas au sujet d’un démantèlement par la force, c’était une évidence, c’était des futurs alliés ou du moins du même camp pour le moment. Ils arrivèrent alors tout deux aux abords du camp, il y avait de multiples tentes installées autour d’une rivière, même deux, mais ce n’était pas très naturel. Elle plissa des yeux en regardant son sensei. Ils devaient avoir vraiment beaucoup de monde présent. Elle passa une main sur son nez en sentant les odeurs vraiment mauvaises qui se dégageait du camp.

« Sensei ? Avez-vous le bingo book ou des connaissances afin d’identifier des espions du shukai ? Ce serait dommage d’en faire entrer par mégarde quand même. Je trouve que pour des réfugiés, ils sont plutôt rapides à s’installer. Il s’agirait d’identifier combien de personne ont pu développer leur chakra, je ne voudrais pas tomber dans un piège. Que feraient des ninjas avec un groupe de réfugiés, ce n’est pas logique. On devrait établir un code, si je vous demande comment vont les enfants, vous me répondrez ça gaz. Quant à moi, je vous prouverais mon identité avec ma capacité de clan, rien de plus facile. »

Oui Akane avait beaucoup d’humour quand elle voulait, mais elle n’aimait pas du tout la situation actuelle, quelque chose clochait pour elle. La jeune fille hocha la tête lentement en gardant son visage sans sentiment quant aux règles d’agissement. Elle suivit alors son chef de groupe en marchant à ses côtés alors qu’ils pénétrèrent le camp. De ses grands yeux bleus, elle observait les fameux réfugiés en cherchant des armes ou des éléments anormaux pour de simples civiles.

« Et je suis Akane Otoshi, ninja de Kumo également, nous sommes venus pour vous aujourd’hui, pour votre mieux. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1497

Message(#) Sujet: Re: Vie de fortune [MV - Kumo] Mar 6 Sep 2016 - 14:41

Alors qu'ils s'approchaient des habitants pour se présenter et pouvoir entamer une discussion, les Kumojins furent rapidement surpris de voir ces derniers fuir comme si leur vie en dépendait. Se cacher dans les tentes. Sous une charrette. Partir en courant. Toutes les solutions semblaient bonnes pour s'éloigner des ninjas - mais pourquoi donc faisaient-il ainsi ?!

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 933
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Vie de fortune [MV - Kumo] Mar 6 Sep 2016 - 20:06




Sabakyô Ryu

♦ Je.... - soupira Ryu complètement désabusé par la réaction des personnes devant lui. - J'ai dit quelque chose ? - demanda Ryu en se retournant vers son élève en se frottant les cheveux à travers sa capuche.

Voilà un comportement bien étrange, pourquoi les réfugiés de Shimo étaient si effrayés en voyant des ninjas du pays qui les accueille ? Le Sabakyô se trouvait alors dans une situation plus sensible que prévue, le chûnin continua alors d'avancer dans le camp, ignorant les personnes qui se cachaient de lui et de son équipière.

♦ Pourquoi ont-ils peur de nous ? Est-ce que nos ninjas à la frontière de pays auraient essayés de gérer eux même la situation par la force ? Ce qui pourrait expliquer pourquoi ces gens ont eu si peur en nous voyant... - pensa Ryu à voix haute, suffisamment fort pour qu'Akane puisse profiter de ses réflexions. - Sinon.. Pour en revenir à ce que tu m'as dit à propos des espions du Shukaï, je pense que l'identité de ces personnes a été contrôlée par nos postes frontières, enfin j'espère.... Donc par précautions, je suis d'accord avec ton code.

Quelques mots que Ryu glissa discrètement à son élève avant de reprendre sa progression dans le camp, il allait bien finir par tomber sur quelqu'un qui n'allait pas détaler à sa rencontre, peut-être que laisser Akane passer devant n'était pas une mauvaise idée, son apparence était moins... Menaçante que celle du Sabakyô avec son masque d'acier et ses pupilles rouges.

♦ Bon on continue d'avancer, essayons d'interpeller quelqu'un qui n'aurait pas peur de nous. Si tu veux on peut se séparer, en cas de problèmes tu n'auras qu'à crier. - glissa Ryu à sa partenaire en continuant d'avancer entre les tentes. - Hého ! On ne vous veut pas de mal ! S'il vous plaît ! - criait le Sabakyô, sa voix étouffée par son masque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 637
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Vie de fortune [MV - Kumo] Mar 6 Sep 2016 - 20:53

Akane regarda alors les habitants du bidonville fuir dans tous les sens. Elle ne réagit pas sur son visage, mais quoi qu’il en soit, elle pouvait comprendre. Elle soupira légèrement en baissant un peu son long col afin de montrer davantage de son visage. Elle était dans une tenue pour le combat, avec du matériel pour se battre sans compter son wakizashi dans le dos.

« Ils ont du vivre des choses vraiment atroce pour fuir ainsi. Je suppose qu’il va falloir être patient. Ils ont dû nous prendre pour des dangers, bon en même temps, ils n’ont pas tords. On pourrait être dangereux. J’espère seulement que ceux qui savent utiliser du ninjutsu ne vont pas mal réagir. »

Dit alors à voix basse la shinobi. C’était vraiment dérisoire de se cacher dans leurs tentes, s’ils étaient des ennemis, cela n’allait pas les protéger. Ils étaient vraiment désespérés. Cela lui rappela sa propre situation avant d’arriver à Kumo par la force des choses. Il ne fallait pas les poursuivre, mais les laisser venir, du moins les plus courageux.

« Quand on a peur, quand on est terrifié et que chaque personne autour de soit peut-être un danger, alors on peut réagir de cette façon. Nous marchons à l’ombre de la mort, et ces personnes ont fui une guerre. »

Akane avait connu que cela quand elle fuyait la planète entière avec sa mère. Cela n’avait pas réellement suffit, car sa mère était morte finalement, et par sa faute. Elle soupira légèrement, alors qu’elle marchait tranquillement vers le centre du camp.

« Les ninjas peuvent prendre autant d’apparence qu’ils veulent, et des civiles, comment pourraient-ils savoir que nous sommes du pays de la foudre ou d’ailleurs ? »

La kumojin secoua la tête doucement à la réflexion sur la possibilité d’espion du shukai.

« Si nos forces aux frontières avaient contrôler tout le monde, ils auraient sans doute indiquer où aller, au moins gérer ces gens. Je pense qu’il faut rester sur ses gardes. Je suis une genin, je n’ai pas accès au bingo book, mais vous oui, alors ouvrez l’œil sait-on jamais. »

Akane arriva alors au niveau de la rivière, du moins un des embranchements.

« Peut-être qu’ils auraient moins peur d’une gamine que de vous sensei ? Il faudrait rencontrer ceux qui ont fait ce ninjutsu, et sans se battre de préférence. Je ne pense pas que cela sera nécessaire de se séparer. »

Akane tenta de repérer une tente plus grande que les autres, qui pourraient servir de lieu de rencontre, d’hôpital de fortune ou une structure. Elle plaça ses mains en forme d’entonnoir et cria afin que le plus de monde entende.

« J’ai dix-sept ans, j’ai fuis la mort aussi il y a longtemps, je sais que c’est difficile de faire confiance dans votre position, mais nous sommes ici pour vous proposer des maisons, un toit, de la nourriture et de la chaleur. Si on était vraiment des ennemis, on aurait attaqué sans venir discuter ! Alors venez donc nous voir ! Au moins discutons ! »

Akane s’assit alors par terre en détachant son wakizashi au sol. C’était sans doute symbolique, car ce n’était clairement pas son arme la plus terrible, mais elle était représentative. Elle espérait bien en se mettant par terre, montrer qu’elle n’était pas un danger. Elle resterait sur place en attendant que l’on vienne à elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1497

Message(#) Sujet: Re: Vie de fortune [MV - Kumo] Mar 6 Sep 2016 - 22:06

Devant une nouvelle tentative désespérée des Kumojins, quelques personnes décidèrent de sortir la tête de leurs tentes et, voyant les armes déposées au sol ainsi que le contenu de leurs paroles... Admirent qu'ils n'étaient pas venus ici en tant qu'ennemis. Pourtant, la crainte se lisait encore dans leur visage et s'ils sont sortis des tentes, ils se contentèrent de faire quelques gestes rapides de la main vers les ninjas - comme pour leur dire de partir.

« Vous ne devriez pas être ici ! Partez ! Partez avant qu'on ai des problèmes à cause de vous ! »
« Et s'ils disaient la vérité ? Et si... »

Alors qu'une jeune femme tenta d'intervenir, l'homme qui avait demandé aux shinobis de partir lui asséna une violente claque, suffisante pour faire voler la pauvre et ses haillons au sol. Une chose était sûr à observer les quelques cinq personnes présentent en plus du duo : tous semblaient approuver le comportement de l'homme. Et tous respiraient une pauvreté presque maladive.

« Toi ta gueule ! Et vous, je vous ai déjà dit de partir ! »


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 933
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Vie de fortune [MV - Kumo] Mar 6 Sep 2016 - 22:55




Sabakyô Ryu


Avec l'appui d'Akane, les appels des ninjas portèrent leurs fruits, quelques visages sales et fatigués semblaient jaillir des tentes en toile. Naturellement concentré sur ses sens, le chûnin entendit une voix masculine s'élever à quelques mètres de lui, un homme venait de demander aux shinobis de partir pour éviter qu'ils attirent des problèmes sur le campement.

Mais le spectacle qui se déroula ensuite devant le Sabakyô lui fit serrer la mâchoire, une femme tenta d'intervenir mais l'homme la frappa violemment au visage avant de l'insulter et à nouveau recommanda virulemment aux ninjas de partir. Une petit attroupement de cinq civils s'était formé autour de l'orateur Shimojin, comme pour soutenir ses propos mais Ryu ne sourcilla pas et s'approcha un peu, grâce à ses talents en sensorialité, Ryu pouvait déterminer qu'il s'agissait de simples civils, malades et épuisés en vu de l'énergie affaiblie qu'ils dégageaient.

♦ Hé ! - s'exclama Ryu en fusillant l'homme du regard, les paumes ouvertes vers l'avant en signe d'apaisement. - Nous sommes des ninjas de Kumo, à ce titre nous sommes en droit de venir nous assurer de l'ordre et de la sécurité sur le territoire de la Foudre ! Je vous conseille vivement de vous calmer, nous sommes ici pour vous aider, si vous avez des problèmes nous allons nous allons nous en occuper mais inutile de vous montrer si agressif et violent.

D'un coup d’œil, le chûnin invita son élève à se tenir sur ses gardes, le Sabakyô espérait vraiment que la situation n'allait pas s'envenimer mais il préférait rester prudent. Quand il se retourna vers les Shimojins, il laissa tomber son sac de voyage sur le sol, l'ouvrit et tira toutes ses réserves de nourriture et d'eau (quatre gourdes pleines, des barres de céréales et du chocolat), qu'il posa à mi-distance entre lui et ses interlocuteurs et il se recula.

♦ Voilà, de l'eau potable et à manger, allez-y c'est pour vous. - déclara Ryu alors que le haut de son visage affichait une expression amicale. - Si vous voulez j'ai aussi de quoi vous soigner- Cette fois-ci c'est plutôt à la femme à terre qu'il s'adressait - J'ai du désinfectant, des bandages et tout ce qu'il faut, ma partenaire aussi. Alors, pouvons nous discuter des ces problèmes qui risquent de vous arriver ?

Le chûnin tira de son sac la trousse de premier soins qu'il montra aux personnes devant lui, d'un geste de la main il invitait les personnes à se servir dans le peu de ressources qu'il avait déposé et d'un signe de tête il invita Akane à faire de même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 637
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Vie de fortune [MV - Kumo] Mer 7 Sep 2016 - 11:36

Akane entendit quelques courageux sortir des tentes, tandis que l’adolescente faisait un siting au milieu du camp. Elle tourna légèrement son regard afin de discerner chaque personne. Il n’y en avait pas beaucoup, mais c’était déjà un début de communication. Elle voyait bien que ces personnes étaient terrifiées, pourtant ils ne devaient plus en être le cas. Ils avaient réussis à fuir, ils devaient être hors de danger. Il devait avoir autre chose, et elle écouta avec soin ce que disait un homme visiblement le chef de ce camp ou du moins, quelqu’un qui se mettait en avant. Elle plissa les yeux quand cet homme insista pour que la toute nouvelle équipe de Kumo quitte rapidement les lieux. Ils craignaient avoir des problèmes, peut-être qu’une sorte de mafia locale les avait installé ici pour les dépouiller. Elle regarda les tenues de chacun, et c’était vraiment déplorable même pour des émigrés. Visiblement, une jeune femme tenta de dire quelque chose, mais paniqué, l’homme la frappa. Il devait vraiment avoir peur pour réagir ainsi, la peur pouvait faire agir quelqu’un d’une manière incontrôlée.

Akane ne semblait pas réagir à cette claque, surtout que chaque personne présente semblait être en accord. Elle observa son chef de groupe s’avancer face à ses personnes désespérées. Il semblait leur reprocher ce geste, et leur indiqua qu’ils avaient le droit de venir les questionner. Elle se leva à son tour en posant le sac qu’elle avait dans le dos. Elle sortit à son tour des vivres les disposant devant elle, mais elle craignait un débordement en faisant cela ainsi.

« Il faut les distribuer d’une manière équitable, mais vous en aurez plus encore par la suite. Vous êtes sur le territoire de Kumo, notre dirigeant vous assure de ses bonnes grâces et de sa protection. Je ne sais pas qui vous menace ainsi, mais dans le pays de la foudre, c’est nous qui faisons respecter l’ordre et la justice. Vous n’avez pas à avoir peur de quiconque, nous ne sommes peut-être que deux, mais nous ne sommes que des ambassadeurs. Comme je vous l’ai dit, vous allez pouvoir disposer d’un toit, de quoi s’habiller, rester propre et manger à votre guise. Vous êtes les bienvenus dans ce pays. »

La kunoïshi prit alors un sandwich pour l’amener à la femme à terre. Elle vint l’aider à se relever avec délicatesse et tenter de la mettre un peu à l’écart des autres. Elle devait la faire parler, et c’était sans doute la meilleure façon que de la soustraire à la pression de l’homme. Elle pensait qu’elle aurait la meilleure approche envers cette femme, tandis que son chef serait à même de jouer le rôle de tampon envers les autres hommes. Elle ne pensait pas être en danger, mais elle éviterait de se faire blesser si les hommes réagiraient mal au fait qu’ils allaient rester. C’était une possibilité, mais elle ne pensait pas être vraiment en danger. Des personnes avaient utilisé du ninjutsu de terre ou d’eau afin de détourner une partie de la rivière. Ces personnes étaient bien quelque part. Ils devaient être affamé, tous autant qu’ils sont, et elle espérait bien gagner assez de temps avec les vivres pour questionner la jeune femme. Elle donna alors le sandwich à la jeune femme avec un petit sourire.

« Vous pouvez avoir confiance en nous, nous sommes là pour vous aider. Je ne sais pas qui vous menace, mais on va y mettre un terme. Des nukenins vous ont dépouillés et ils sont dans le coin, c’est ça ? »

Demanda alors à la jeune femme en parlant très bas pour que seule la jeune femme entende. Elle pensait que son chef pourrait également grâce à ses pouvoirs de senseurs, mais ce n’était pas l’important. Elle avait plus fait une supposition et une déduction par rapport à ce qu’elle avait vu, et c’était sans doute le plus probable. Si elle avait vu juste, la jeune femme n’aurait même pas à parler et simplement hocher la tête. Elle ne voulait pas la mettre dans l’embarrât et pour gagner du temps avec les hommes qui allaient sans doute s’énerver s’ils se doutaient qu’elle essayait de faire parler la jeune femme, elle prit un bandage en main pour examiner si cette jeune femme était blessée et avait besoin de soin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1497

Message(#) Sujet: Re: Vie de fortune [MV - Kumo] Sam 10 Sep 2016 - 17:25

L'intervention, tentant le pacifisme, des Kumojins, porta des fruits certainement peu prévisibles pour eux. L'attroupement entier pris la décision de partir sans même toucher les vivres, craintif. C'est tout juste le Sabakyo arriva à entendre un "Putain, il nous faut de l'aide" avant leur départ précipité...

Du côté des deux jeunes femmes, Kumo et Shimo réuni, la pauvre frappée avala le Sandwich avec précipitation, manquant de justesse de s'étouffer. Se sentant reprendre quelques forces nécessaires, elle regarda de ses grands yeux la brune, secoua la tête et lui attrapa la main, l'entraînant elle ainsi que le Chûnin dans une tente qui se trouvait être vide - n'oubliant pas au passage de récupérer autant de vivres que ses mains pouvaient porter.

« Vous... Merci. Merci beaucoup. Alors c'est donc vrai ? Kaminari est prêt à nous accueillir ? J'en était sûre... C'est ce qu'on nous a dit aussi quand nous avons traversé la frontière mais... Ils ne sont pas mauvais vous savez. »

Elle passa sa main sur son visage endolori par le coup qu'elle venait de recevoir.

« Seulement terrifiés. Peu après la frontière, un des gardes nous a rattrapé et nous a dit que ce n'était qu'un piège... Qu'on cherchait à nous attirer pour nous emprisonner et nous torturer pour obtenir des informations sur la situation de Shimo. Que l'on ferait mieux de se cacher... Il nous a expliqué comment arriver jusqu'ici. Je suis arrivée il y a peu de temps, je n'ai pas encore eu le temps de céder à la peur locale mais... Vous n'arriverez à rien avec les habitants. Il y a des gens ici qui font tout pour maintenir la crainte, en profitant pour se proclamer chefs de ce camp. Ils se foutent de notre misère, de notre faim, de notre pauvreté. La seule chose que nous avons, c'est de l'eau potable. Comment voulez-vous vivre avec uniquement de l'eau ? »

Alors qu'elle terminait sa réponse, la jeune femme se mit à pleurer à chaudes larmes, dépassée à l'évidence par ce qu'il se passait autour d'elle... Une chose était sûre : elle n'était pas vraiment en état de continuer les explications, ces dernières coupées par les sanglots - mais les Kumojins auraient-ils le temps de la calmer ?


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 933
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Vie de fortune [MV - Kumo] Dim 11 Sep 2016 - 20:05




Sabakyô Ryu

Malgré tout ses efforts, Ryu ne pu qu'observer les réfugiés ignorer ses propos et se retirer en hâte, murmurant qu'il devait trouver de l'aide, plus que jamais Ryu craignait que la situation dégénère, son regard sanguin se posa ensuite vers son équipière qui s'occupait de la jeune femme maltraitée, bon réflexe de la part de la Genin, cette Shimojin allait être probablement plus coopérative que ses congénères.

Le Sabakyô ramassa ses fournitures qu'il rangea dans son sac et rejoignit son élève. La seconde qui suivit, il était emporté lui et Akane dans une tente avec la réfugiée qui se décida à communiquer sur la situation du camp et donna les raisons du comportement des autres habitants de ce village de fortune.

Ryu resta impassible, serrant le poing en écoutant les paroles larmoyantes de la femme, il avait tellement de question à lui poser mais probablement submergée par l'émotion, elle éclata en sanglots. Le chûnin soupira, le sifflement à travers son masque alerta son élève, il leva son regard vers le sien,

♦ Les gardes... Si les gardes de Kumo sont responsables de toute cette histoire, nous avons un sacré problème. - souffla le Sabakyô à sa partenaire. - Je ne peux y aller tout seul et on ne peut pas partir en laissant ces gens dans ces conditions déplorables.

Le garçon se tut, prenant quelques secondes pour réfléchir,

♦ Alors qu'en penses-tu ? Nous devons nous occuper des chefs de ce camp qui semblent entretenir la rumeur comme quoi Kumo est hostile à accueillir les Shimojins, nous redirigerons ces gens vers les centres d’accueil préparés pour eux puis pour finir nous irons à la frontière, les Shimojins doivent savoir la vérité sur Kumo, sur les structures prêts à les accueillir et enfin nous assurer qu'il n'existe pas d'autres de camps comme celui ci.

Ses sens toujours en alerte, Ryu redressa subitement la tête, il entendait des bruits suspects autour de la tente, "l'aide" recherchée par les Shimojins peut-être ?

♦ Akane... - siffla discrètement le chûnin à son élève. - Occupe toi d'elle, tu dois savoir qui sont ces gardes de Kumo, leurs noms ou une vague description, renseigne toi sur l'existence d'autres camps comme celui-ci. Je crois qu'il se passe quelque chose à l'extérieur... Je m'occupe de ça... Protège cette femme.

Le Sabakyô adressa un clin d'oeil son élève, l'expression de son regard trahissait sa détermination, il était prêt à combattre. Ryu se dressa, s'étira et quitta la tente, prêt à découvrir ce qui l'attendait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 637
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Vie de fortune [MV - Kumo] Dim 11 Sep 2016 - 21:41

Akane regarda du coin de l’œil ce que faisait le groupe d’hommes, visiblement ils n’osaient pas s’en prendre directement avec un petit nombre à elle et son sensei. C’était assez rassurant quelque part, mais elle avait bien peur d’un mouvement de foule manipulé par les fameux chefs du camp. Ils devaient être morts de faim, mais personne à part la femme ne se servit en nourriture. Elle ne préférait même pas savoir comment toutes ces personnes-là arrivaient à survivre dans ces montagnes dans ces conditions.

« Mangez doucement, il y aura autant de vivre et de lieux agréables pour vivre pour chacun du camp. »

Dit alors d’une voix agréable se forçant légèrement la ninja d’habitude impassible. Elle se laissa aller d’un petit sourire en coin en hochant la tête lentement. Elle se laissa faire lorsque la jeune femme lui prit la main pour l’entrainer dans ce qui devait être certainement sa tente, son sensei suivit le chemin et ce fut alors qu’Akane put admirer la misérable tente de la jeune femme. Elle leva sa main légèrement avec un sourire.

« Vous n’avez pas à me remercier, c’est tout à fait normal pour Kaminari d’aider ces voisins dans le besoin. Bien entendu, je ne me mens pas quand je dis que l’on est venu pour vous accueillir. Ne vous inquiétez pas, nous le savons, nous ne ferons pas de dommages irréparables envers votre peuple, mais nous devrons nous défendre s’ils s’en prennent à nous ou à des personnes sans défense. »

Argumenta alors la jeune shinobi. Elle secoua la tête doucement vers la femme avec un soupire.

« Ce devait être un piège de certains ninjas renégats, je ne vois que cela. Ce n’est pas possible qu’un garde de la frontière vous dit cela. Je me demande bien quels genre d’informations on pourrait vous soutirer que l’on connaisse déjà. Et des gens sont venus vous demander de l’argent, ils vous ont pris vos affaires ? Et puis ces tentes, elles sortent d’où ? »

Akane posa ses mains sur les épaules de la jeune femme afin d’avoir un contact visuel appuyé avec elle, et ainsi d’avoir plus d’ascendance ou de poids dans ses propos.

« C’est qui ces gens ? Ils ne sont pas venus avec vous si ? Qui sont ces fameux chefs autoproclamés ? Ce sont avec eux que l’on devrait … discuter. »

Dit alors la kunoishi en regardant son chef d’un regard entendu. Elle prit dans ses bras la jeune femme lorsqu’elle se mit à pleurer. Elle lui caressa les cheveux doucement pour la calmer.

« Chuuuute … làààà …. Tout va bien, on est là maintenant. »

Akane regarda son chef en hochant la tête sans rien dire.

« Je ne pense pas que ce soit vraiment des gardes de Kumo, je pense surtout à des nukenins déguisés, sinon ce garde l’aurait dit devant tout le monde. A moins que ce garde soit de mèche avec un groupe de nukenins. Je suis d’accord, il faut déjà régler le problème ici. Il faudrait déjà essayer de parler avec les fameux chefs, et si vraiment ils ne veulent pas parler alors … mais il va falloir éviter la moindre blessure de civiles, cela ne ferait que nous desservir. »

Akane plaça la jeune femme derrière elle lorsque son sensei lui dit qu’elle devait s’occuper de la femme. Elle la regarda avec un sourire rassurant.

« N’ai pas peur, je te protégerai. J’en ais pas l’air, mais je sais me battre. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1497

Message(#) Sujet: Re: Vie de fortune [MV - Kumo] Mar 13 Sep 2016 - 19:28

Alors que le Chûnin sortant, Akane tentait désespérément de rassurer la jeune femme pour obtenir quelques informations - si utiles soient-elles - de plus. Et quel ne fut pas son soulagement lorsque, au décours de quelques mots, cette dernière recommença à se calmer et pu répondre de façon intelligible aux interrogations de la brune...

« Ils... Non. On ne nous a rien pris du tout. C'est nos biens qui... Au début, il nous a fallu payer pour s'installer dans le camp. Après, ce n'était que des taxes pour obtenir de la... Nourriture. Jusqu'à ce que nous n'ayons plus rien et soyons condamnés à la famine... C'est... C'est nos tentes. On nous a laissé les garder pour vivre dedans. Ceux qui n'en avaient pas ont trouvé refuges dans celles des autres et... On essaye de s'en sortir aussi bien que l'on peut... »

Elle soupira calmement, comme légèrement contrariée par la question de la Genin.

« Ils sont venus avec nous oui... Dans le pays, c'étaient de riches marchands, ou des bandits. Un peu des deux... Leurs noms m'échappent, je sais juste qu'il y a... Sniff... Mon frère est l'un des leurs. J'ai... J'ai une photo de lui ! Nous n'avons jamais été en très bons termes mais penser que... Qu'il me laisse... »

HRP:
 

Alors qu'elle recommençait à pleurer de plus belle à l'évocation de ce dernier, la Genin retourna la photo pour y voir inscrit un prénom... Shaolan. Enregistrant bien le visage de ce dernier, elle se résolu à rendre l'image plissée et usée à la jeune femme qui refusait de la quitter des yeux. A quel points les conflits familiaux pouvaient-ils peser ? C'était une histoire bien trop longue pour s'y attarder ici. Tandis que la situation et les larmes semblaient irrécupérables, la jeune femme fit un dernier effort et redressa la tête à la mention des gardes de Kumo.

« Si... Si ! Je suis sûre que c'était l'un des gardes de Kumo, il a fait partie des gens qui nous ont fouillés... »

Et sur ce dernier effort, elle recommença à pleurer, montrant qu'il serait définitivement impossible d'obtenir quoi que ce soit plus de sa part.

******

Pendant ce temps, dehors, le Chûnin n'était guère au bout de ses surprises - à peine fut-il sorti de la tente qu'un groupe important d'hommes, d'âge hétéroclite, l'encercla. Parmi eux, un seul semblait se distinguer, apparaissant plus sauvage et belliqueux que le reste - pourtant, il ne s'agissait que d'un civil. Habits propre, visage bien portant et sévère : c'était le contraste absolu avec tous ceux qui l'accompagnaient.

HRP:
 

« Bonjour. Êtes vous l'investigateur de l'agitation ambiante ? Si oui, suivez moi sans faire de grabuge. Inutile de préciser qu'il ne s'agit pas d'une invitation amicale. »

Le ton, profond et sérieux de sa voix, était en parfaite harmonie avec son allure noble - mais qui était-il réellement ?


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 933
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Vie de fortune [MV - Kumo] Jeu 15 Sep 2016 - 10:45




Sabakyô Ryu

Sans perdre une seconde de plus, Ryu quitta la tente en laissant la jeune femme aux mains de son élève. Le chûnin ne voulait pas laisser le temps aux personnes à l'extérieur de se préparer mais c'était visiblement trop tard, une fois à l'extérieur il découvrit un attroupement qui s'était formé autour de lui, uniquement des hommes, grâce à ses dons en sensorialité le Sabakyô pouvait déterminer qu'il n'y avait pas de shinobis dans les rangs des Shimojins, il serrait si facile de tous les balayer...

Pourtant Ryu resta immobile, son regard inquisiteur détailla les visages des réfugiés, tous semblaient affaiblis voir malades, des jeunes comme des vieux. Les pupilles sanguines du ninja se posèrent sur un homme qui, par ses vêtements et sa posture, se démarquait des autres, cet homme s'approcha alors et demanda sévèrement à Ryu à le suivre.

En quelques secondes, c'est un véritable débat qui agitait l'esprit du jeune homme, devait-il suivre ces personnes en laissant Akane seule ? Le meilleur moyen de rencontrer les dirigeants du camp se présentait à lui mais y aller seul pouvait être risqué, autant pour lui que pour son élève, rapidement Ryu prit sa décision.

♦ Messieurs, je ne sais ce qu'on vous a raconté en arrivant ici et il s'agit de purs mensonges, des installations sont prêtes à vous accueillir partout à travers le pays, avec des médecins, de la nourriture et de l'eau à volonté, des couvertures et des habits propres ! Cette histoire comme quoi Kumo cherche à vous capturer est une fable idiote destinée à vous manipuler ! Réfléchissez une seconde, nous sommes arrivés ici sans problèmes, vous trouver n'est pas difficile, si Kumo cherchait à vous faire du mal sa serait déjà fait depuis longtemps vous ne croyez pas ? Donc je peux vous jurer que les intentions de la Foudre sont bonnes ! - déclara Ryu à l'attroupement, profitant de cette assemblée pour faire passer son message au plus grand nombre.

Cette fois Ryu se tourna vers l'homme en blanc, plongeant son regard dans le sien,

♦ Et toi... Mène moi à ceux qui gèrent ce camp !
- demanda Ryu, parlant assez fort pour qu'Akane l'entende à travers la tente.

Suite à ces mots, Ryu s'avança vers le Shimojin, dans un sens il préférait rester à distance de son élève si il devait combattre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 637
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Vie de fortune [MV - Kumo] Jeu 15 Sep 2016 - 12:28

Akane réussit alors à calmer la jeune femme pendant un temps afin d’avoir quelques informations utiles. Elle continuait à douter vraiment que cela puisse être vraiment un des gardes à la frontière de Kumo, mais si c’était le cas, elle n’aurait aucune pitié. Plus elle en entendait, plus elle trouvait cela complètement hallucinant d’entendre la corruption digne d’une mafia, car elle croyait complètement les dires de cette jeune femme qui se vérifiaient vu l’état du camp. Elle pressa légèrement ses mains en entendant qu’ils ont dû donner leurs biens, leurs vêtements, et maintenant, ils semblent rester dans leur misère en n’ayant plus rien.

« Garder les tentes, oui tant que l’on peut vous exploiter, c’est inexcusable. »

Akane essaya alors de retenir le visage du frère de la fille. Elle ne dit rien, mais elle devra être violente avec ce dernier, ils allaient devoir régler le problème assez durement. Elle devait traiter ces personnes comme les pires des crapules, et malheureusement en temps de guerre, cela augmentait les envies et moyens des malandrins. Un certain Shaolan, elle devrait parler à son chef de tout cela, mais visiblement, il risquait d’être assez occupé. Le problème c’était que tout le monde savait que était deux, par conséquent, ils allaient la chercher à un moment donné. Visiblement, les personnes brimés semblaient chercher à défendre leurs exploiteurs, c’était vraiment la peur qui les gouvernait. Ils allaient devoir se battre à un moment donné, mais elle connaissait le style de son sensei, et c’était dangereux. Elle se demanda même s’il allait pouvoir se lâcher complètement, sans doute pas. Il fallait un terrain dégagé sans civile autour, sinon il se limiterait lui-même. Elle trouvait tout de même que l’invitation forcée de l’homme ne ressemblait pas à un voleur, mais plutôt un homme d’honneur. Etait-il victime lui aussi ?

Akane avait écouté avec soin ce qu’avait à dire son responsable, et visiblement, il faisait tout pour ne pas à avoir à se battre. Elle ne pensait pas que son message passerait véritablement tant ses gens étaient dans le besoin. Ils étaient manipulés depuis le départ et avaient tout perdu. Elle ne pouvait pas laisser son responsable seul quand bien même il était plus fort qu’elle. Elle resta pour le moment au début de la tente en écoutant voir si tout le monde allait partir, mais elle restait sur ses gardes. Sans doute se ferait-elle rechercher et la meilleur manière de défendre la jeune femme serait sans doute de fuir rapidement à l’aide de chakra afin de se faire suivre. Elle resta pour le moment sur l’expectative en se préparant à devoir résister, mais elle réussirait à fuir de la tente quoi qu’il arrive, c’était certain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1497

Message(#) Sujet: Re: Vie de fortune [MV - Kumo] Jeu 15 Sep 2016 - 15:28

Un silence mortel presque souffla sur la totalité de l'attroupement devant les cris et explications du Kumojin blond, ce à quoi une vague de murmures et chuchotements commença à démarrer, progressant rapidement en brouhaha incontrôlable. L'homme en blanc hésita à faire un rappel à l'ordre l'espace d'une fraction de seconde, mais la portée des paroles du Sabakyo était telle qu'il comprit rapidement que ce serait futile. Il soupira lourdement et attrapa la main du jeune homme, haussant un sourcil sans cacher le fait que cette situation ne lui plaisait guère.

HRP:
 

« J'espère que vous êtes content de vous. »

Puis, se tournant vers l'un des rares hommes directement à ses côtés qui restaient relativement calme comparé au reste de la foule, il donna un ordre simple, le ton dur et autoritaire sans perdre de son harmonie.

« Va chercher les trois autres et dit leur de venir à la tente centrale. Il semblerait qu'on doive faire un conseil express. Vous, suivez-moi. »

Dès que l'homme s'en alla, il tira sur la main du Chûnin, ne lui laissant pas d'autre choix que celui de le suivre. S'il n'était que civil, sa force physique pouvait aisément rivaliser avec celle d'un ninja - et rapidement le blond comme le blanc disparurent dans la foule, se dirigeant à pas de guerre vers le centre du camp, au bord de la nouvelle branche de la rivière.

En l'espace de quelques minutes, ils se trouvèrent dans la plus grandes des tentes de tout le campement, tous les deux - et le contraste était au moins aussi marqué qu'entre l'homme et le reste des habitants de ce lieu de fortune si l'on devait comparer l'intérieur de cette tente, riche et fourni, lumière tamisée à la bougie et tapis roulés pour un réel lieu habitable en comparaison au bout de sol avec un toit que possédait la jeune femme.

HRP:
 

« Maintenant que nous sommes seuls, je vous écoute, étranger. En quel nom vous permettez-vous de perturber l'ordre dans notre Campement avec vos mensonges ? Cela vous fera ça de moins à devoir expliquer à mes collègues. »

******

Dans la tente, Akane pouvait facilement avoir entendu l'échange précédent - l'homme ayant du hausser le ton pour se faire entendre à travers le brouhaha. Etait-il un des chefs du camp ? C'était possible. Toujours est-il que devant la tente, la foule semblait s'agiter et les premiers cris commençaient à se faire entendre. Des cris doublés de bruits typique d'une bagarre - le bois craquait et les tentes commençaient à être ravagées, et rapidement une odeur de fumée commençait à pouvoir se faire sentir. Son supérieur mis en dehors du circuit... C'était à la jeune Genin de galvaniser la foule avant que l'émeute ne prenne trop d'ampleur et que des gens finissent réellement blessés.


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 933
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Vie de fortune [MV - Kumo] Sam 17 Sep 2016 - 11:02




Sabakyô Ryu

Les mots de Ryu eurent l'effet d'une bombe lâchée au milieu de l'attroupement, les murmures de mécontentement se transformèrent en cris et en une effervescence incontrôlable pour l'homme en blanc qui semblait ne pas apprécier la perte de son autorité, l'homme attrapa Ryu avec force et le tira vers lui pour le guider à travers le camps.

Derrière lui, Le Sabakyô entendait le grondement des Shimojins qui avaient l'air de devenir de plus en plus violents, ce n'était pas l'objectif recherché initialement par le chûnin, il eu alors une pensée pour Akane qui se retrouvait seule au milieu de cette révolte désespérée, mais elle était capable de gérer la situation, elle le devait... Peut-être qu'avec l'appui de la femme avec elle dans la tente, elles allaient pouvoir apaiser le reste des réfugiés.

Rapidement, Ryu fut mené à la tente centrale qui respirait la noblesse et la somptuosité, des drapés de haute qualité, c'était même un environnement plutôt luxueux comparé à la misère du camps, il ne faisait aucun doute que cette tente était celle des chefs du campement et que ces derniers ne vivaient pas dans les mêmes conditions que leurs homologues du Givre.

L'homme en blanc s'adressa ensuite à Ryu, sur un ton autoritaire qui ne lui plût pas forcément, et lui posa une simple question. Le Sabakyô le dévisagea, ses pupilles sanguines semblaient encore plus menaçantes que d'habitude.

♦ Des mensonges ? Je n'ai dit que la pure vérité ! Peut-être que tout ce confort trouble votre jugement, c'est ce qu'on vous donne en échange de votre coopération ? Vous restez ici, profitant de tout ce luxe pendant que vous laissez vos compatriotes mourir de faim autour de vous ? Quel est votre rôle ici ? Manipuler ces pauvres personnes pour qu'elles restent sous votre contrôle ?

Le Chûnin s'approcha de quelques pas,

♦ Quel est votre nom ? - demanda le Sabakyô sur ton autoritaire à l'image de celui de son interlocuteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 637
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Vie de fortune [MV - Kumo] Sam 17 Sep 2016 - 12:39

Visiblement, ce qu’avait dit Ryu au regroupement d’hommes devait avoir fait son petit effet. Rapidement, Akane remarqua que l’homme qui paraissait bien habillé et fort par rapport aux autres risquait de perdre la main, et il n’allait sans doute pas rester ainsi les bras croisés. Elle se prépara à agir au moindre instant si cela devait dégénérer, elle ne resterait pas à ne rien faire. Les discussions firent bon train entre les civiles réunis autour du shinobi. C’était dans ce genre de moment qu’elle se disait que ce n’était pas une armée, loin de là. Ce n’était que de pauvres types perdus et apeurés que l’on avait volé. Elle remarqua que l’homme en blanc l’entraina alors en le prenant par la main un peu plus loin. Elle était rassurée, car elle ne voulait pas voir un combat se déclencher avec une foule en colère, c’était sans doute le but au départ de cet homme, mais cela n’avait pas fonctionné. Elle tourna son regard vers un homme de main certainement, qui devait retirer bien des avantages à sa servitude. Il obéit d’ailleurs parfaitement, mais elle se demanda si ce n’était qu’un pauvre type comme les autres ou s’il faisait partie de la bande de malfrats installés.

Akane se recula alors en soupirant voyant que son chef était entrainé un petit peu plus loin. C’était à lui de jouer maintenant, il serait seul, mais il pourrait bien s’en sortir, elle avait confiance en lui. Elle retourna alors avec la fille qui devait être en train d’essayer de se calmer. Elle allait essayer de dire quelque chose à la fille, mais elle entendit une bruit de bagarres, c’était bien le moment tiens. Elle utilisa son wakizashi afin de faire une ouverture à l’ opposer des bruits de bagarres.

« Tu dois partir, va te cacher loin de tout cela, prends les vivres et donne les à ceux qui en ont vraiment besoin. Il faut rassurer tout le monde, il n’y a aucun piège, ce n’est que pour votre bien. Fais-toi discrète d’accord ? »

Après s’être assuré que la fille partait sans encombre, Akane allait bien devoir essayer de calmer la foule. La fille était dans un état psychologique pas possible, elle n’allait pas être d’une aide quelconque, et elle craignait pour sa sécurité. Elle soupira longuement, car il y avait plusieurs voies possibles, et elle ne voulait pas utiliser la rage de ces gens pour lutter contre les malfrats. Ils devaient savoir se battre, ils devaient avoir des moyens et elle n’avait aucune information sur leur nombre. Elle se fichait pas mal de l’état des tentes, qui se trouvaient n’être qu’une cage dorée, qui se ternissaient à mesure que ses gens donnaient tout ce qu’ils avaient. Elle ne comptait pas assommer chaque personne qui se battait, elle devait jouer le bon rôle dans cette histoire. Elle renifla légèrement et elle ouvrit ses yeux en rond alors qu’elle sentait un départ de feu. Il fallait rapidement agir, sinon cela risquait de devenir un carnage. Elle imaginait parfaitement le danger que cela pouvait être une bagarre, un feu généralisé. Elle rangea son arme dans son fourreau, pas question de paraitre agressif.

Akane sortit alors de la tente en montant tout en haut de sa surface afin que sa voix porte le plus possible. Elle regarda bien ce qui se passait et elle essaya par quelques mots de calmer la foule sur un ton plutôt dur et directe, parlant le plus fort possible.

« ARRETEZ CA ! Vous ne faites que le jeu des malfrats qui vous ont pillés et manipulés ! Pensez à vos femmes, vos enfants, vous ne pouvez pas continuer comme cela. Arrêter de vous battre entre vous ! Vous devez avoir le courage de nous faire confiance, car nous ne voulons que votre bien. Ces gens vous ont tout volés, alors faites confiance à un vrai accueil, celui de mon pays, car j’étais comme vous il y a longtemps. Je ne suis pas née de ce pays, mais il a su m’accueillir et m’offrir une nouvelle vie.

Alors maintenant, vous travaillez ensemble et bientôt tout cela sera oublié ! Faites une chaine et éteignez ce putain de feu ! Vous voulez que tout ce camp brûle ? Vous voulez vraiment tous vous entretuez à cause de voleurs ? On est venu ici pour régler le problème, alors laissez-nous donc régler le problème avec ses voleurs, nous sommes entrainés pour cela. On va vous rendre toutes vos affaires volées, vous aurez autant de nourriture et un toit que vous voudrez dans de meilleures conditions. Je vous demande seulement un peu de discipline et de croire en moi et à mon chef.
»

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1497

Message(#) Sujet: Re: Vie de fortune [MV - Kumo] Sam 17 Sep 2016 - 21:51

Toisant le blond et soutenant son regard hostile avec la même réserve de colère que lui, l'homme en blanc prit la décision de ne rien dire et attendre que le Shinobi termine son interrogatoire. Comme s'il allait être suffisamment stupide pour lui répondre... Combien même, les questions appuyées, cruelles et justes de ce dernier commençaient à sérieusement agacer l'homme en blanc qui, finalement, perdit son calme. Lorsque le Chûnin s'approcha de lui pour lui demander son nom, il s'emporta et d'un geste franc de la main lui asséna une violente gifle, suffisante pour faire tomber le masque à gaz que ce dernier portait au visage.

HRP:
 

« Tsss. Vous n'êtes vraiment pas conscient de la situation dans laquelle vous vous trouvez, n'est-ce pas ? Gardes ! »

En l'espace d'un mot, quelques hommes à la musculature particulièrement développée et semblant s'en sortir mieux également que le reste du campement - bien que tout de même moins bien que leur "supérieur" - entrèrent et attrapèrent sans la moindre hésitation le Chûnin. L'un lui bloquait le bras et le pied droit, l'autre s'occupait de la gauche, le troisième était dans son dos à lui retenir la tête bien droite quand il lui donna un coup dans les genoux, poussant le Kumojin à s'agenouiller par terre. Le quatrième, dans tout ça, n'eut qu'à lui donner quelques coups de pieds dans le ventre...

« Ici, et dans tout ce campement, je suis l'un de ceux qui représentent la loi. Vous, vous n'êtes qu'un insecte - et bien peu m'importe votre maîtrise du Chakra ou autre. Sans vos bras, vous ne pourrez pas faire grand chose de toute façon. »

Il cligna des yeux rapidement et hocha la tête - dans l'instant précis, l'un des deux gardes assignés à immobiliser les membres du Chûnin lui tordit le poignet droit sans la moindre hésitation. Si aucune os n'était probablement cassé, la luxation était elle bien présente.

« Laissez donc-moi remettre les pendules à l'heure. Je pose les questions, vous y répondez. D'accord ? »

Il lui adressa un léger sourire avant que l'un des gardes ne remette un coup bien placé dans le Chûnin, le martyrisant allègrement. Alors qu'il s'apprêtait à en donner un de plus, l'homme en blanc lui ordonna d'arrêter d'un geste de la main tandis que la tente s'ouvrit et deux hommes firent leur entrée. Le plus jeune des deux, malgré ses cheveux blancs, prit d'office la parole.

HRP:
 

« Allez allez Mei-Ling ! Est-ce une façon de traiter nos invités ? »

L'autre hocha la tête tandis que le dénommé Mei-Ling soupira lourdement.

« Shiburo. Maki. Vous êtes venus bien vite. »
« Ah, tu nous as appelé ? Nous étions seulement venus cherchez les gardes, une émeute semble avoir commencé et s'être rapidement terminée dehors... Nous allions donner quelques corrections. Tu nous explique la situation ? »

Mei-Ling haussa les épaules d'une façon dédaigneuse qui ne manqua pas de déplaire au brun.

« Un rat de Kaminari qui vient mettre son nez dans nos affaires, rien de plus. »

Sur cette phrase, un nouveau coup tomba sur le Chûnin.

******

Une fois sortie de la tente, Akane entreprit d'hurler du mieux qu'elle pouvait pour faire entendre ses raisons et ses arguments à l'émeute entière qui commençait à ravager le campement. Si dans l'agitation il était compliqué de l'entendre parler, progressivement le silence s'installa si bien que beaucoup purent entendre la majorité de son discours. Etait-ce les paroles sur la protection des êtres chers ? La promesse que tout se passerait pour le mieux ? C'était compliqué à savoir, et la Genin ne pouvait certainement pas le deviner. Toujours est-il que le calme s'installa rapidement et dans un nouveau flot de murmures, l'attroupement entier contempla l'état du campement. Ils étaient déplorables. Pire que des animaux. Affamés. Malmenés. Maltraités. Quand étaient-ils descendus si bas ?

Dans un nouveau mouvement de foule, ils s'exécutèrent sans trop poser de questions et commencèrent par éteindre le feu avant de commencer à ranger le campement... Du moins jusqu'à ce qu'ils s'arrêtent tous tel un seul homme et se regardent, les yeux perdus dans la crainte. Un seul d'entre eux osa dire quelque chose, fixant l'homme qui se présentait devant eux.

HRP:
 

« Sh... Shaolan-sama ! »

Le regard dédaigneux, l'homme les toisa à peine avant de se rapprocher rapidement de la petite Genin.

« C'est toi qui est à l'origine de tout ce boucan ? Tu as deux minutes pour t'expliquer. Pas une de plus. »


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 933
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Vie de fortune [MV - Kumo] Sam 17 Sep 2016 - 23:28




Sabakyô Ryu

La bataille de regard qui s'était instaurée entre les deux hommes se termina par une attaque subite et inattendue de la part de l'homme en blanc, le chûnin totalement surpris par la réaction fut complètement emporté par la frappe du Shimojin dont la force était surprenante, réalisant que la situation allait empirer Ruy profita de sa chute pour passer sa main sous son visage, du bout des doigts il déclencha furtivement un système mécanique qui fit tomber son masque, dévoilant des lèvres violacées et des veines sombres autour de sa bouche.

La concentration du garçon était énorme, focalisé sur son pouvoir héréditaire pour empêcher un panache de gaz de sortir de sa bouche, il du se résoudre à encaisser le déchaînement de violence qui allait s'abattre sur lui, il sentit des hommes le saisir par derrière, l'immobiliser et le marteler de coups, le Sabakyô serra les dents, prenant sur lui pour ne pas réagir sous la colère et l'adrénaline du moment, d'un voix sévère et glaciale l'homme en blanc demanda à ses sous fifres de s'en prendre aux bras du ninja, l'un deux s'exécuta et tordit brutalement le poignet droit du blond, ce qui lui arracha une grimace alors que ses yeux continuaient de fixer l'instigateur de cette attaque.

♦️ Laissez donc-moi remettre les pendules à l'heure. Je pose les questions, vous y répondez. D'accord ? - déclara Mei-ling d'un ton ferme.

Ryu se contenta d'hocher la tête, pour l'instant il devait rester passif, attendre les trois autres chefs du camp mais une chose était sûre... Il allait se venger...

C'est à ce moment que des nouvelles personnes entrèrent dans la tente, Maki et Shiburo d'après les paroles de l'homme en blanc, ils semblaient êtres les autres dirigeants du campement, l'un des deux évoqua l'envie de punir les réfugiés Shimojins qui s'étaient rebellés, même si la situation s'était calmée, "peut-être grâce à l'intervention d'Akane" pensa Ryu. Il manquait toujours un des chefs, mais ceux là étaient condamnés.

Un dernier coup violent dans les côtes du chûnin et Ryu se plia en deux, le souffle coupé ce qui l'aida à contenir son gaz dans ses poumons. Mais maintenant que tous étaient réunis autour de lui, il allait pouvoir se défendre et même tenter de capturer ces hommes pour leur soutirer quelques informations, en tout cas Ryu ne pouvait pas rester pacifique face aux réactions belliqueuses de Mei-Ling.

♦️ Un rat... -souffla le Chûnin.

Avec une main pour l'instant paralysée, Ryu ne pouvait effectuer de techniques trop puissantes et il devait d'abord se débarrasser des hommes qui l'entravaient. Avec la main droite, le Sabakyô composa un seul signe, discret et rapide qui lui permit de malaxer un rien de chakra pour sa prochaine technique, dans sa bouche il sentit un goût de terre, avec sa langue il forma une boule qu'il cracha devant lui.

Le objet sphérique tomba sur le sol et se brisa, libérant une grande quantité de gaz noir qui se répandit dans la tente, profitant de l'effet de surprise il remua énergiquement pour se défaire de l'emprise des hommes qui étaient distraits et aveuglés par le fumigène, l'enchaînement fut rapide : un second signe rapide de la part du garçon, d'un geste du pied il écarta les tapis pour atteindre le sol de la tente, de sa main valide il tira une lame glissée dans la poche de sa veste et déchira le tissu avant de s'enfoncer dans le sol.

Une fois sous la terre, le Sabakyô s'attrapa la main pour tenter de la remettre en place le plus rapidement possible, en tirant dessus il entendit un craquement et sentit qu'il pouvait à nouveau la bouger, bien que de manière moins efficaces. Une dizaine de secondes s'étaient déroulées depuis que le fumigène avait éclaté, Ryu espérait que les hommes étaient toujours au dessus de lui mais dans le doute.... Il composa une série de signe avant de remonter rapidement à la surface.

Une libération brutale de gaz s'ensuivit, elle souffla le fumigène et même les parois de la tente qui ne pouvaient résister au choc, Ryu fit en sorte que son gaz englobe une zone d'une trentaine de mètres, le nuage toxique d'une couleur grise s'étala sur la zone visée et s'éleva ensuite vers le ciel, une fois à la surface Ryu entendit les gémissements des personnes victimes de son poison, malheureusement il y eu quelques dommages collatéraux chez les civils mais le Sabakyô n'avait pas eu le choix. Il ramassa son sac et son masque qu'il replaça sur sa bouche, et se mit à marcher.

Le chûnin avança, autour de lui des hommes et des femmes cloués au sol, certains vomissaient et d'autres se tenaient la tête avec force pour essayer de faire cesser les migraines.

♦️ Je suis désolé... - murmura Ryu qui était conscient de son acte.

Le jeune homme continua d'avancer, ses pupilles sanguines scrutaient le sol, il trouva enfin l'homme en blanc qui se roulait à terre, il pouvait aussi reconnaître le chakra des hommes à ses cotés, devant le Sabakyô gisaient les trois chefs présents dans la tente centrale. De son sac, Ryu tira les câbles en acier, il attacha solidement les dirigeants du camp et attendit que son gaz se dissipe bien que ses effets persistaient.

♦️ Imbécile... - dit Ryu en attrapant l'homme en blanc par les cheveux pour redresser sa tête. - Alors maintenant tu vas tout me dire, je te promets que je peux te faire souffrir mille fois plus... Qui est responsable de la création de ce camp ?! Quel est son but ?!

Si Mei-Ling refusait de répondre,Ryu comptait répéter ses questions aux deux autres jeunes hommes.

Hrp :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 637
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Vie de fortune [MV - Kumo] Dim 18 Sep 2016 - 15:08

Akane faisait confiance en son chef de groupe pour se débrouiller seul, même si elle n’était pas très rassurée. Il pouvait se défendre simplement sans qu’elle soit présente dans la zone, c’était tout à son avantage de ce côté-là, mais il devait absolument faire attention aux civils autours. C’était le seul problème qu’elle voyait dans tout cela, mais elle devait se concentrer sur son propre problème, heureusement, elle réussit à remettre un peu de calme dans le début de bagarre généralisée, et encore mieux, ils luttèrent alors ensemble contre le feu qui venait juste de débuter. Tout aurait été merveilleux et elle aurait pu continuer à leur parler afin de faire taire les murmures qu’elle entendait, si ce ne fut l’apparition d’une personne qui sait l’avoir rencontrer, elle la connaissait déjà. Les réfugiés étaient vraiment dans un état déplorable, et ils ne feraient sans doute plus rien tant qu’une des personnes responsables de leurs malheurs était présente. Ils avaient peur, cela pouvait se lire sur leur visage. Elle plissa les yeux toujours perchée tout en haut de la tente en s’accrochant dessus à l’aide de son chakra, et elle n’était pas prête de descendre. Elle aimait à garder une distance raisonnable entre elle et son adversaire et il y avait bien assez de tente pour se percher tout en haut afin de rester en sécurité si jamais ce Shaolan n’était pas un ninja.

« Ainsi tu es l’un de ceux qui volent, pillent, torturent et affament ton propre peuple, ta propre famille pour te remplir les poches ? Je suis une shinobi du village caché de Kumo, et tes exactions s’arrêtent ici et maintenant. Par ce que si tu crois que tu me fais peur, tu te mets le doigt dans l’œil jusqu’au coude ! »

La jeune fille forma un premier sceau en le toisant du regard avec son regard bleu glacé. Elle n’aurait aucune pitié et elle devait absolument démontrer aux personnes présentes que Kumo était là pour eux, qu’ils pouvaient les défendre et les aider.

« Vu que tu ne vas sans doute pas te rendre aussi facilement, je vais devoir t’y contraindre … »

Akane ne pouvait pas tellement savoir s’il était un combattant ou non, mais elle ne pouvait pas prendre de risque. Elle allait garder ses distances et le traiter comme un combattant dangereux. Si ce n’était pas le cas, il se rendrait de toute façon, et elle avait bien une idée de comment lui rendre justice de la meilleure des façons, mais elle devait déjà réussir à le capturer. Elle fit un enchainement de sceau rapide, et une dizaine de projectiles sembla s’échapper de son corps pour pleuvoir sur Shaolan sans aucune pitié. C’était sa façon à elle de répondre à son questionnement, il ne fallait pas se moquer de la sorte de Kumo et faire souffrir des gens innocents dans le seul but de s’enrichir. Il avait choisi son camp, et elle avait cru sa sœur. Elle avait espéré lui mettre le trouble dans le cœur de ce garçon, le rendre plus faible et peut-être le faire craquer. C’était une attaque ciblée qui ne pouvait pas normalement toucher les autres personnes autours. C’était également une manière de tester son adversaire avec une technique sans doute assez basique même si son éventail de techniques était limité.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1497

Message(#) Sujet: Re: Vie de fortune [MV - Kumo] Lun 19 Sep 2016 - 11:36

Tétanisé, assommé, incapable de rien - Mei-ling regardait avec terreur les résultats de l'emportent du Shinobi. Il n'aurait pas dû. Il n'aurait pas dû. Il n'aurait pas dû. Cette pensée s'enchaînait et se répétait dans sa tête sans arrêt, tel le mantra du plus grand des regrets. Plus que quelques larmes ou un peu de colère, ou ne serait-ce que la vie de ses gardes qu'il était prêt à sacrifier... C'est un réel cataclysme qu'il s'était fait abattre sur toute la zone. Et s'il se foutait ouvertement de la vie et de l'état de santé de tous les pouilleux du Campement, il savait. Il avait la pleine conscience que ses petits jeux, ses petits pouvoirs, ses petites folies - tout s'arrêtait là. En ce moment précis. Il pouvait s'estimer heureux de ne pas être mort.

HRP:
 

Lorsque le Chûnin le souleva par son col pour l'interroger, il fut pris d'un violent vertige et malgré toute la retenue donc il voulait faire preuve, déversa le contenu de son estomac sur le Kumojin, le regardant avec les yeux remplis de frayeur.

« Assez... Assez... Je dirais tout. Mais assez... Pitié... »

Il n'y avait plus de fierté maladive. Plus de sensation de surpuissance. Non - la seule chose qui demeurait était la misère. Il était misérable. Pitoyable. Aucun autre mot ne pouvait le décrire, à se refermer sur soi-même la queue entre les jambes. Si seulement...

« Nous sommes à l'origine de ce... Campement. Shiburo, Maki et moi. Ainsi que Shaolan qui est je ne sais où... C'était tellement simple. Des idiots. Des débiles. Des gueux. Il n'y a que ça ici. Je n'ai eu aucun mal à convaincre Shiburo et Maki de prêter de leur fortune pour le projet, et ça nous a bien payé... Il suffisait de montrer assez d'argent pour corrompre un garde à la frontière pour qu'il effraye tous ces campagnards et les envoi vers nous, et après maintenir la peur était suffisant ! »

Amèrement, il éclata de rire - autant que son état le lui permettait.

« Vous les Shinobis pensez tous être pareils. Vous battre pour des valeurs merdiques. L'argent. Le pouvoir. Il n'y a que ça qui compte dans la vie. Je suis sûr que tu comprendras un jour ! »

Alors que le Chûnin se demandait si le chef du clan comptait dire quelque chose de plus dans son orgueil personnel, ils furent interrompus par une série de cris stridents provenant de là où se trouvait Akane...

******

Sans afficher la moindre marque d'étonnement ou d'hésitation, Shaolan empoigna le premier civil qui se trouvait à côté de lui et l'utilisa comme bouclier humain - l'attaque de la Genin causant la mort de ce dernier, déjà affaibli.

HRP:
 

Lançant le corps du pauvre homme au sol comme un vulgaire déchet, l'homme se tourna vers les civils qui le regardaient, la terreur encore aux yeux.

« Voyez ces sauveurs ! Voyez ces Kumojins ! Ils n'hésitent pas à attaquer ! Ils n'hésitent pas à tuer ! Et c'est avec EUX que vous voulez aller ?! Capturez-là. »

Une nouvelle vague de murmure emporta la totalité de la foule, devant le sourire en coin plein de sadisme du brun. Il était sûr de son coup. Ces gueux ne pouvaient que le craindre, après tout ! Pourtant, un homme s'avança, comme poussé par la foule - et rapidement, les chuchotements cessèrent.

« Mei-Ling et toi n'êtes que des bandits ! Les pires de tout Shimo ! Nous t'avons tous vu Shaolan. Ce n'est pas elle mais toi qui a tué cet homme ! C'est fini ! Tu nous entends ?!! FINI !! »

Et sur ces quelques mots, tous se ruèrent sur lui dans une rage folle, le ruant de coups, exacerbant leur rage, leur fureur - tout ce qu'ils avaient accumulés depuis le temps. Enseveli par la foule, le dénommé Shaolan tomba, mort de la suite des blessures subies si rapidement. Et si l'issue pouvait arranger le monde entier, il n'en est pas moins que cet excès de rage avait réussi à emporter la foule une de plus, la rendant absolument incontrôlable à un niveau bien plus élevé qu'avant. S'éparpillant rapidement, ils allèrent cogner aux tentes, prévenir les habitants ! Les ravisseurs étaient tombés ! A l'image de dominos que l'on ferait chuter, c'est une émeute bien plus grande, partagée entre joie et peur, qui commença à ravager le camp entier.


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Vie de fortune [MV - Kumo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Kaminari no Kuni-