N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Vie de fortune [MV - Kumo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Iwa
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 933
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Vie de fortune [MV - Kumo] Lun 19 Sep 2016 - 20:09




Sabakyô Ryu

Ryu ne pouvait s'empêcher de ressentir une once de plaisir en voyant l'homme en blanc le supplier, voir ses yeux trahir la peur qu'il devait ressentir à cet instant précis, le voir redouter le prochain châtiment que pourrait lui infliger le Sabakyô, douce vengeance... Comme le chûnin s'y attendait, Mei-Ling se mit à vomir à cause des puissants vertiges causés par le poison, le garçon au masque du écarter les jambes pour éviter le plus gros de la substance mais quelques morceaux vinrent souiller ses chaussures.

Sans vraiment y faire attention, le Sabakyô écouta attentivement les réponses du Shimojin, il avait l'air sincère et la crainte le poussait à dire la vérité, le shinobi décida alors de croire les mots du chef des réfugiés.

♦ Donc tout n'est qu'une histoire d'argent.... - siffla Ryu à travers son masque en relâchant son emprise sur l'homme en blanc qu'il laissa retomber dans son vomi, son regard plein de dégoût. - N'essayez pas de bouger ou vos symptômes vont empirer... Je reviens très vite.

Les cris et l'agitation de l'autre côté du camp alerta le jeune homme, vivement il vérifia que les trois hommes étaient bien attachés, le poison allait faire effet encore un bon moment et Ryu savait que ces hommes ne risquaient pas de partir avant plusieurs heures, du moins pas par leurs propres moyens.

Le Sabakyô se redressa, son regard se porta au loin vers la source de tout ces bruits propres à un saccage, il pensa alors à Akane qui se retrouvait seule et sans perdre un moment il se mit à courir pour la rejoindre. Il ne fallut qu'une minute ou deux à Ryu pour traverser le camp, il du se frayer un chemin à travers l'émeute, esquivant les Shimojins qui couraient et hurlaient dans tout les sens, grâce à ses talents de senseur Ryu retrouva quasiment immédiatement son élève et il se hâta d'aller la voir.

Le chûnin ne manqua pas de remarquer un civil étendu sur le sol, ses vêtements comme déchirés par des lames invisibles, les plaies dans sa chair ruisselaient de sang. Le Sabakyô repéra aussi un autre homme allongé sur le sol à quelques mètres du premier, ses vêtements étaient comparables à ceux des trois autres chefs du camp bien que les siens étaient couvert de boue, sa figure était tuméfié, son nez presque arraché, ses dents brisés, ses doigts retournés et brisés, son regard était livide et une dernière expression de terreur restait figée sur son visage, tout laissait penser qu'il venait d'être battu à mort.

♦ Akane ! Ca va !? - demanda Ryu à la jeune fille l'attrapant par les épaules et plongeant son regard rougeoyant dans le sien. - Qu'est-ce qui se passe ici ?!

Ryu faisait abstraction du tumulte autour de lui, les Shimojins étaient comme enragés et pour l'instant ni lui ni son élève ne pouvait faire quoi que se soit, seule la santé de son élève comptait à ses yeux.

Hrp :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 637
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Vie de fortune [MV - Kumo] Mar 20 Sep 2016 - 9:11

Akane ouvrit un peu plus les yeux alors que son adversaire utilisa un des pauvres hères pour se défendre de sa technique. Elle avait clairement manqué de vigilance et cet homme venait de mourir en quelques secondes par sa faute. Elle retrouva rapidement son visage inexpressif habituel, mais à l'intérieur, elle s'en voulait beaucoup. Elle serra un peu les dents derrière son haut col. C'était dans ce genre de cas que la shinobi se rappelait qu'elle était une arme de mort, aiguisée pour cela bien loin des critères de l'humain ordinaire. Elle se prépara alors pour une autre technique plus adaptée à la situation, elle n'allait pas refaire la même erreur. Elle regarda cet homme se débarrasser du corps comme si cela ne représentait rien à ses yeux. Elle n'aimait guère le manque de respect. Elle baissa un peu ses mains alors qu'elle formait le premier sceau de sa technique, visiblement ce lâche ne désirait pas tellement se battre contre elle, mais plutôt essayé d'utiliser la foule comme arme. C'était une bonne idée à la base, une foule en colère était difficile à arrêter pour quelqu'un de son niveau. Il comptait la capturer ? C'était peine perdue vraiment, mais il ne pouvait pas le savoir après tout. C'était quoi qu'il en soit une information intéressante, mais si alors elle allait tenter de contrer son discours, un homme s'avança pour venir prendre sa défense ou plutôt impliquer la foule dans une justice populaire. Finalement, peut être que tout ce qu'elle avait dit depuis le départ portait ses fruits à cet instant. Elle était contente, ces hommes et femmes détruits par la vie reprenaient leur destin en main. Elle décroisa les doigts afin de clairement laisser faire la foule. Ce n'était que justice et c'était ce qu'elle voulait offrir à ses personnes dès le départ. Ces gens avaient tellement souffert ici dans ces montagnes, ils méritaient clairement de se faire vengeance et elle ne voulait pas voir un être aussi abject vivre plus longtemps. Elle regarda alors le carnage opérer sans sourciller une seconde, sans détourner le regard. Elle regardait cet homme mourir les yeux dans les yeux. Elle ne pouvait imaginer faire cela à son propre peuple juste pour de l'argent.

L'élan populaire était impossible à arrêter cette fois-ci, il était inutile de dire quoi que ce soit, l'ivresse de la liberté devait s'exprimer avant de pouvoir faire quoi que ce soit. Ces gens n'avaient guère besoin de leurs tentes maintenant, c'était une prison de tissu tendu par les quatre personnes. Elle ne savait pas trop encore comment elle allait pouvoir réussir à calmer le camp, mais le fait était à l'allégresse pour le moment. Elle s'autorisa à sourire en baissant le visage écoutant ses cris de joie, elle était assez contente d'elle jusqu'à maintenant, mais sans doute que le plus difficile allait commencer.

Akane était toujours perchée en haut de la tente alors que son chef accouru jusqu'à elle visiblement craintif de son état. Elle n'était pas blessée d'aucune manière et elle avait à peine utilisé de chakra. Elle hocha la tête lentement à la question de Ryu, c'était presque mignon sa réaction, un vrai papa poule. Elle remonta son visage dans sa direction avec un léger sourire au, lèvres à peine visible avec son haut col.

« Oui tout va bien, il n'y a pas besoin de s'inquiéter pour moi.   »

La jeune fille sentit alors les mains de son chef se glisser sur ses épaules, alors qu'elle se retrouva à la même hauteur de regard que lui.

« La justice sensei ou la vengeance comme on veut. Ce Shaolan a utilisé pour se défendre contre une de mes techniques un réfugié, si cette personne est morte, j'en suis responsable.    »

Dit alors Akane en baissant le regard en direction du pauvre type lacéré par ses lames de vent. Elle se fichait pas mal pour le moment de l'agitation, elle se détacha de Ryu pour descendre au niveau du sol bousculer par un réfugier à un bref moment, mais elle l'ignora comme si cela n'avait aucune importance. Elle se baissa au niveau du corps du réfugié mort en le regardant de plus prêt.

« On ne peut pas le laisser là. Je pense qu'il faut l'enterrer ici comme le dernier à souffrir. Il va falloir atteindre un peu avant de rassembler tout le monde, mais il va falloir choisir quoi faire maintenant. Ces réfugiés sont faibles, je ne sais pas si tous vont pouvoir voyager, il faudrait leur amener des vivres, mais pour cela, il faut quitter le camp et aller par exemple au poste frontière afin qu'ils envoient un message à Kumo sauf si vous en êtes capable vous-même bien entendu.    »

Dit alors Akane en regardant son chef d'équipe, car elle faisait clairement référence à ses capacités de senseur, mais elle reprit rapidement.

« Il risque d'avoir deux problèmes à cette idée. La première est le risque que les réfugiés n'aient pas assez confiance pour rester simplement ici de peur d'échanger des geôliers pour d'autres. Il faudrait peut-être que l’un de nous reste ici pour les rassurer. Le problème suivant est que la foule veuille se faire à nouveau justice contre le garde-frontière corrompu par ces malfrats, qui leurs a indiqué de venir à cet endroit. Sans doute qu’il faudrait emmener la femme ou un autre réfugié pour l’identifié à coup sûre. Il se pourrait que ce garde-frontière tente de résister.    »


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1497

Message(#) Sujet: Re: Vie de fortune [MV - Kumo] Mar 20 Sep 2016 - 19:26

D'un presque commun instinct, les deux shinobis laissèrent se manifester la vague de folie et de liberté qui s'abattait sur le camp. Plus rien ne semblait pouvoir arrêter les civils, déterminés plus que tout de fêter la mort de Shaolan - et quelle ne fut pas leur joie de surcroît lorsqu'ils tombèrent sur les restes de la tente des chefs, les trois derniers restants solennellement attachés...
Pourtant, alors que les ninjas échangeaient rapidement, le silence recommença à s'installer et avec lui, le calme. Un calme sain et envahi par les quelques cris de bonheurs restant à entendre la nouvelle que le pays allait s'occuper d'eux. L'étincelle de l'espoir s'était rallumée - et la fatigue et l'état général déplorable avaient été suffisants pour cesser les émeutes, si tôt la dernière tente ravagée.

Et maintenant ? C'était la seule question qui se dessinait sur les lèvres des Shimojins.


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 933
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Vie de fortune [MV - Kumo] Mer 21 Sep 2016 - 12:33




Sabakyô Ryu

Ryu laissa son élève se défaire de son étreinte, elle semblait distante et évasive à propos de ce qui s'était passé, elle chercha immédiatement à parler de la suite des événements et le chûnin se décida à la laisser faire, même si le jeune homme se posait quelques questions, il aurait tout le loisir de les poser plus tard.

Il la laissa sauter de son perchoir et se pencher sur le corps du civil, elle devait forcément se sentir coupable, Ryu ne connaissait pas encore les raisons exactes qui avaient poussée la jeune fille à attaquer, c'était un point à éclaircir plus tard, mais pour le moment Ryu ne comptait pas s'acharner sur la genin, il écouta alors ses propositions et descendit la rejoindre à son tour.

♦ Ce n'est pas à nous de nous occuper de cette personne Akane, le calme ne va pas tarder à regagner le camp et nous allons pouvoir aviser ensuite. Mais tu as raison, nous devons aussi retrouver ce garde de Kumo qui a effrayé ces gens, j'ai capturé les trois chefs de ce campement, celui ci est le quatrième et aussi le dernier. - Le chûnin fit en coup de tête en direction de Shaolan. - Nous allons plutôt utiliser les chefs du camps restants pour retrouver ce ninja de Kumo, ces réfugiés ont assez souffert, on ne va pas leur demander de revenir à la frontière.

Le Sabakyô leva son regard vers la foule qui commençait à redevenir silencieuse, tous commençaient à revenir vers les ninjas de Kumo. Mei-ling, Shiburo et Maki furent jetés aux pieds des shinobis, ils étaient toujours attachés et leurs visages portaient quelques traces de coups, il semblait que les Shimojins s'étaient modérés cette fois ci.

♦ Vous voyez ? - demanda Ryu en s'adressant à l'attroupement qui s'était formé. - Nous sommes venus ici pour vous aider, ces hommes se sont moqués de vous, ils vous ont manipulés et ils paieront le prix fort pour ça. Mais notre travail n'est pas terminé, nous savons qu'un garde à la frontière de Kumo a participé à la création de camp, lui aussi va devoir assumer les conséquences de ses actes.

Le Sabakyô se tourna vers son élève, peut-être qu'elle aussi avait quelques mots à dire.

♦ Moi et ma partenaire nous allons devoir partir, nous allons prendre ces pseudos chefs avec nous. Vous allez devoir rester ici un peu plus longtemps, je suis désolé pour ça, dès que nous arriverons à la frontière, nous enverrons des ninjas qui viendront vous aider à partir et à rejoindre les différents centre d’accueil qui sont préparés à votre arrivée, avec de l'eau et de la nourriture, un vrai toit sous lequel vous abriter, des vêtements propres et chauds ! Ces ninjas qui arriveront, pour vous prouver qu'ils viennent de notre part, ils vous donneront ça.

Ryu tira deux kunaïs de sa veste, sur la lame de l'un il grava son nom "Sabakyô" et sur l'autre "Akane" et les montra aux Shimojins.

♦ Vous pourrez alors leur faire confiance.

Le Sabakyô se retira, laissant alors sa partenaire s'exprimer, après ils se mettront en route immédiatement, les effets de son poison étaient entrain de s’atténuer et les prisonniers allaient être en état de marcher.



Dernière édition par Katsuga Rukia le Jeu 22 Sep 2016 - 11:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 637
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Vie de fortune [MV - Kumo] Jeu 22 Sep 2016 - 8:49


Akane regardait un peu inquiète le camp d'être leur nouvelle liberté, c'était comme si les deux ninjas n'avaient que pousser d'une dernière pichenette ces réfugiés et maintenant toute la rage se libérait comme une explosion. Ce garçon qui venait de se faire massacrer par une foule en colère sous ses yeux avait dû être quelqu'un de particulièrement pervers pour se faire tuer ainsi. Elle était certaine que les autres chefs s'ils avaient été capturés et non exécutés s'étaient mort maintenant avec la foule, mais elle apocalypse pleurer d'aucune façon que leur sort. Tout sembla se calmer petit à petit et elle fut assez surprise de cet état de fait. La foule de réfugiés était peut être trop fatiguée pour fêter cela vraiment et pleinement, mais c'était plutôt une bonne nouvelle. Ils allaient pouvoir avancer d'une manière plus efficace et ne pas à avoir à se battre contre la foule libérée.

Akane avait résumé un peu court ce qui venait de se passer, mais pour le moment, elle estimait cela bien assez suffisant. Elle ferait sans doute un rapport très détaillé à leur conclusion de cette mission à Kimi où elle ne cacherait pas son implication dans la mort du pauvre diable. Elle se déporta de son chef d'équipe pour se pencher sur le corps. Elle avait été troublée par la situation, mais elle faisait tout pour le cacher. Si elle avait été plus prudente, ce type ne serait pas mort, mais vu la situation, cela aurait pu être bien plus grave. Elle écouta son chef d'équipe dire implicitement qu'ils n'avaient pas à faire quoi que ce soit avec le corps.

« Mais sensei ! Il est mort par ma faute alors le mettre en terre ici comme un symbole de ce passé terminé serait quand même un minimum non ?   »

Protesta alors ma genin en se relevant regardant son chef d'équipe, mais elle n'allait pas plus insister que cela sur la situation. C'était évident que l'on ne pouvait pas laisser un garde corrompu à la frontière du pays, c'était quelque chose de grave même s'il avait été manipulé. Le souci était qu'elle ne savait pas combien de personnes était impliqué dans cette affaire. Elle devait se préparer au faite sur le poste frontière soit ennemi.

« Très bien sensei.   »

Répondit alors la jeune shinobi, elle suivrait les directives de son chef de groupe, mais ce n'était pas pour cela qu'elle ne dirait pas son idée sur la question dans pour autant insister stupidement. C'était sans doute mieux d'utiliser les chefs du camp, même si on risquerait de voir le fameux garde déguerpir. Il fallait en tout cas s'assurer que personne du camp n'ait envie de lui suivre pour se faire justice eux même. Petit à petit, les réfugiés revenaient autour d'eux comme cherchant des guides au près de leurs libérateurs. Elle fut très étonnée que les chefs du camp ne furent pas tuer, elle-même n'aurait sans doute pas pu résister à l'envie cou la nécessité de les tuer. Elle laissa alors Ryu débuter la conversation avec la foule maintenant réunie.

« Vous devez absolument réapprendre à faire confiance. On vous a libéré d'oppresseurs dangereux, nous devons faire payer à chaque personne impliqué ce qui s'est passé ici. Très bientôt, on viendra pour vous aider de nouveau à quitter ce camp maudit et tout cela ne sera qu'un mauvais souvenir. Soyez fort, aidez vous entre vous et préparez vous à partir d'ici pour un voyage vers votre nouvelle maison. Unit, rien ne peut vous arriver et la justice s'exprimera sans aucune contrainte, je peux vous l'assurer !   »

Akane se tourna alors dans la direction de son chef d'équipe qui reprit la parole. Elle espérait s'être montrer avec Ryu assez convainquant afin d'éviter tout débordement. Ils venaient tous d'un pays étranger et c'était un point commun important. Qu'est ce qu'elle ne donnerait pas pour avoir sa vrai famille autour d'elle, mais elle était bien consciente que cela n'arriverait sans doute jamais. Elle pressa un peu ses lèvres ensembles alors que Ryu parla qu'ils devaient partir en espérant qu'il n'y ait pas de contestation, parmi les choix qu'elle avait proposé, c'était faisable si tout le monde gardait leur calme. Ils devaient agir vite afin d'éviter siècle garde apprenne ce qui s'était passé ici et fuit, mais également ce que pourrait faire les réfugiés livrés à eux-mêmes. Elle n'avait pas grand chose à rajouter sur le coup, elle laissa alors Ryu montrer les deux kunais gravés à la foule. Elle peut celui gravé à son nom et le montra bien en l'air, finalement, ils arrivaient à deux à faire cette mission par nécessairement très évidente sur le coup. C'était rassurant le code, mais la foule n'était pas de l'armée, c'était de simple civile, mais cela devait rester suffisant. Elle avait foi en son chef d'équipe.

« Cette terrible épreuve est maintenant derrière vous, vous allez pouvoir marcher de l'avant ensemble.   »

Se contenta de dire Akane alors que Ryu lui lançait un regard. Elle se préparait évidemment à partir rapidement vers le poste frontière. Elle ne voulait pas faire de commentaires devant tout le monde, mais elle avait bien quelques mefiances face à la situation de ce dernier. Elle surveillerait de près les prisonniers en ayant aucune pitié, sans doute essayeront ils de fuir voir même de négocier, mais ce serait peine perdue.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1497

Message(#) Sujet: Re: Vie de fortune [MV - Kumo] Ven 23 Sep 2016 - 0:39

D'un commun accord à la suite de quelques chuchotements, les Shimojins acquiescèrent. Ils étaient dans une situation déplorable et ils le savaient bien - ouvrant enfin les yeux sur cette réalité qu'on leur cachait si soigneusement. Oui. Ils accepteraient l'aide de Kumo et de Kaminari. Oui. Ils se libéreraient de l'oppression.

Empoignant les trois prisonniers, le duo se dirigea rapidement vers la frontière. A leur arrivée, six shinobis étaient présents au niveau de l'avant-poste frontalier. Ici, ils pourraient potentiellement se reposer de leur journée...


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 933
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Vie de fortune [MV - Kumo] Ven 23 Sep 2016 - 18:29




Sabakyô Ryu


C'était donc décidé, Ryu et son élève partaient du campement pour rejoindre la frontière en amenant leurs prisonniers. Les Shimojins, eux, avaient accepté la proposition des ninjas de Kumo et allaient rester sur place pour attendre les prochaines directives qui allaient arriver aussi tôt que possible.

Le trajet jusqu'à la frontière se fit rapidement et en silence, mis à part les gémissements des captifs auxquels Ryu répondait par des menaces, le chûnin resta muet durant le voyage, traînant les captifs dans son sillage. Il se concentrait sur la suite de sa mission, bien qu'il souhaitait éclaircir les événements du camp, il décida de garder ses questions pour plus tard.

Un fois sur place, l’accueil fut immédiat. Six shinobis de la Foudre étaient déjà sortis, prêt à recevoir l'escouade de Kumo et leurs prévenus. En voyant ce petit comité qui s'était formé dès que la présence des arrivants fut détectée, le Sabakyô se tourna vers son élève alors qu'ils étaient encore à bonne distance du poste frontière.

♦️ Akane, j'aimerais que tu restes là quelques minutes - souffla discrètement Ryu à la jeune fille. - Je vais aller nous présenter, quand je reviendrais te chercher, je veux connaître le nom et la description du garde complice, ou des gardes... Même si j'espère qu'il n'y en a qu'un. Emploies tout les moyens que tu jugeras nécessaire, tu as carte blanche, l'effet de mon poison s'est presque dissipé et les prisonniers sont aptes à te répondre.

La logique du chûnin était simple, si le garde vendu voyait arriver ses complices, il serait alors plus prudent et il pourrait même tenter de s'échapper. Une fois ses directives données, Ryu vérifia une dernière fois les liens des captifs et reprit sa route vers ses compatriotes, laissant derrière lui son élève et les shimojins bien attachés.

♦️ Bonjours à vous ! - lança amicalement le Sabakyô en accompagnant ses paroles avec un geste dela main, après s'être approché des gardes du poste frontière. - Je me nomme Sabakyô Ryu, chûnin de Kumo. On m'a envoyé ici moi et ma partenaire qui est là-bas pour enquêter sur le camp de réfugiés proche du Tanigawa, mais dès que nous sommes arrivés sur les lieux, trois shimojins se sont attaqués à nous, nous n'avons même pas eu l'occasion d'entrer dans le camp, nous les avons donc arrêtés et ramenés ici pour les interroger et peut-être les renvoyer chez eux, se sont des gueux, ils sont dans un piteux état... Je sais pas ce qui se passe là bas, mais les réfugiés sont très hostiles... - déclara Ryu en se massant l'arrière de la nuque.

Des mensonges, encore des mensonges... Pourtant c'était pour le bien commun, les chefs du camp étaient trop loin pour êtres distinctement reconnus et le Sabakyô espérait n'éveiller aucune méfiance grâce à cette histoire plutôt réaliste.

♦️ Je suis venu en premier pour m'entretenir avec vous sans qu'ils puissent m'entendre et entendre des informations à propos de notre fonctionnement... Ils sont insupportables vraiment... Vous pouvez me mettre au courant de ce qui se passe ici ? Comme gérez vous l'arrivée des réfugiés ? - demanda le chûnin. - Attendez... Je me suis présenté ? Sabakyô Ryu, et vous êtes ? - dit Ryu en tendant la main.

Le regard sanguin du jeune homme se posa alors sur les visages de ses interlocuteurs.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 637
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Vie de fortune [MV - Kumo] Dim 25 Sep 2016 - 13:37

Akane fut agréablement surprise que les réfugiés acceptent si simplement de rester sur place, mais rien ne disait qu’ils ne tenteraient pas quelque chose de stupide s’ils étaient trop lent à revenir. Elle était toujours méfiante face aux situations tant que tout n’était pas réglé. Elle était attentive lors du voyage au niveau des prisonniers. Ils avaient beau être atteints par le gaz de son sensei, elle était quasiment certaine que ce serait à ce moment-là qu’ils avaient le plus de chance de pouvoir s’échapper. Une fois qu’ils seraient arrivés au poste frontière avec les gardes loyales de Kumo, ce serait sans doute terminé.

Ce fut le silence complet le long du trajet alors que la shinobi restait derrière le petit groupe, attentive. On pouvait sentir une certaine tension dans l’air de la part de tout le monde. Elle ignora totalement les gémissements et les plaintes de certains. Ces personnes avaient été des plus viles et manipulatrices pour gagner uniquement de l’argent, elle n’aurait aucune pitié. Son chef restait le plus efficace pour maintenir l’ordre, il était certain qu’en tant que genin, elle était mal placée pour être crédible. Il suffirait qu’une simple attaque avec Ryu de son gaz pour calmer tout le monde. Son chef d’équipe ne lui demanda rien sur les événements du camp, ce qui était tout de même surprenant, mais elle ferait de toute façon un rapport complet à la fin de la mission, du moins imaginait-elle.

La garde du poste frontière avait dû repérer le petit groupe en mouvement, entre deux shinobis et quatre prisonniers, ils n’étaient guère discrets. Ils étaient six apparemment de ce qu’Akane pouvait voir, et elle espérait vivement qu’un seul ne soit corrompu sinon cela risquerait d’être compliqué. D’après ce qu’avait dit la fille apeurée et désespérée, le scénario d’une garde totalement corrompu n’était pas très crédible, et elle donnait un fort crédit à cette fille qui n’avait pas tellement de raison de lui avoir mentit. Elle tourna son regard sans changer de son visage de marbre sans expression lorsque son sensei s’adressa à elle à bonne distance du poste frontière.

« Très bien … »

Se contenta alors de dire la jeune fille. Elle fronça les sourcils quelque peu en regardant son sensei.

« Je ferais en sorte qu'ils parlent ... »

Dit Akane en regardant les prisonniers avec un ton de voix sombre. Elle fut l'une de regarder son chef de groupe et sensei se diriger vers le poste frontière. Elle se plaça ensuite à côté des prisonniers en agrippant son wakizashi en main prête à la moindre tentative. Elles observait si les prisonniers tentaient quoi que ce soit avec leur lien, ce qui équivalait à des dommages physiques immédiats. De temps à autre, elle regarda ce qui se passa entre son sensei et les gardes. Tout semblait être calme pour le moment, mais est-ce que cela allait-il durer ?

« Très bien, on va jouer à un jeu, le premier qui parle aura un bonus, car vous savez vous qui avez exploiter ces pauvres types pour gagner quelques pièces, il y a dix ans, j'ai été dans leur cas, alors ca me touche un peu trop pour laisser passer ça. En plus vous donnez une mauvaise image de Kumo, et ça non plus, je n'aime pas trop. J'apprécie le geste de mon sensei de me laisser seule avec vous, vraiment.    »

Akane sortit lentement son wakizashi de son fourreau en le faisant crisser. Elle était dans le dis des prisonniers et elle tapota l'épaule du premier avec le plat de la lame.

« Je vais poser une seule fois la question, qui est le garde que vous avez payé ? Le premier qui parle ne perd pas de morceau.    »

La jeune fille qui n'était qu'une genin jouait le rôle de l'ancienne réfugiée brimée, qui voulait se venger ce qui était a moitié vrai de toute façon. Elle commença à appuyer la lame de son sabre le long d'une épaule du premier le faisant doucement saigner afin de bien faire comprendre qu'elle était sérieuse.

« Ne me dites pas que vous préférez souffrir pour un garde corrompu ? Je n'y crois pas du tout, et si vous espérez que j'ai peur du rapport que Je ferais à la fin de la mission, je dirais que ces blessures viennent du combat contre vous.     »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1497

Message(#) Sujet: Re: Vie de fortune [MV - Kumo] Lun 26 Sep 2016 - 12:15

Alors que la jeune fille commençait à poser ses questions, téméraire et seule face aux trois hommes, ils se toisèrent mutuellement. Faire naître une tension suffisante entre eux afin qu'ils puissent réssiter à l'interrogatoire - c'était leur unique objectif. Pourtant, lorsque le crissement du sabre se fit entendre, Maki - le plus jeune des trois - craqua a ne vitesse affolante.

« Il... Il... Je ne sais pas comment ils'appelle ! C'est Shaolan qui avait géré l'histoire avec les gardes et... Et... Pitié... Je sais juste qu'il a une énorme épée... Et cette... Cette espèce de cicatrice sur l’œil gauche... »

Les deux autres, exaspérés, ne purent se retenir d'adresser un "Tss" particulièrement désobligeant.

******

HRP:
 

Cheveux blancs, balafre au niveau de l'oeil et épée en main, un jeune homme s'avança pour faire face au Chûnin.

« Bien le bonjour... Ryu c'est ça ? Je suis Shin, Chûnin également. Ce qu'il se passe... On n'a rien remarqué d'étrange ! Les réfugiés arrivent, nous les interrogeons, fouillons, puis on les redirige vers les villes qui doivent les accueillir. On est tellement coupé du monde, j'ignorais même qu'ils n'arrivaient pas à destination vois-tu ! »

Il rigola un petit peu de sa propre niaiserie, conscient que ses mensonges seraient certainement efficaces.

« Quant à ceux que vous avez arrêtés, pourquoi ne pas les amener ici ? Nous avons de quoi les surveiller et retenir captif en attendant qu'ils parlent, puis nous les déposerons à la frontière ! »

Que c'était-il passé au camp ? Cette situation ne lui plaisait guère - sans compter que c'était particulièrement inhabituel de la part de Shaolan de laisser ce genre de débordement avoir lieu... Devait-il s'inquiéter ?


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 933
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Vie de fortune [MV - Kumo] Lun 26 Sep 2016 - 13:37




Sabakyô Ryu

Ryu observa le garde qui se présenta en premier, ravi de voir que ses paroles ne semblaient pas poser de problèmes. C'est un jeune homme à l'apparence reconnaissable qui prit l'initiative de s'avancer, une chevelure blanche éclatante, une cicatrice sur l’œil et une imposante et menaçante épée à la main. Le Sabakyô écouta les réponses de Shin avant de lui même s'exprimer, adoptant un regard compatissant et complice à ses camarades ninjas.

♦ Oui j'imagine que rester en poste ici n'est pas facile, je me doute bien que vous n'êtes pas responsable de ce qu'il se passe. Je suis moi même surpris par l'installation de ce camp, ils sont vraiment nombreux et pour l'instant nous n'avons aucunes informations qui pourraient nous aiguiller sur la manière d'agir... Oui ! Il serait pratique pour nous de vous déposer nos prisonniers, si vous pouvez vous occuper d'eux c'est encore mieux, moi et ma partenaire repartirons alors sur le champs.

Ryu s'inclina pour manifester son respect et ses remerciements,

♦ Je vais immédiatement les chercher, merci Shin ! - lança le Sabakyô en commençant à se retourner.

En courant, Ryu rebroussa chemin et retourna auprès de son élève, une fois sur place il remarqua instantanément le visage terrorisé de l'un des jeunes hommes et les visages agacés des autres, Akane avait carte blanche pour les faire parler et il semblait bien qu'elle avait réussi. Le chûnin s'adressa alors à la jeune femme,

♦ Alors Akane ? Dis moi ce qui tu as pu apprendre de ces hommes ? - demanda Ryu. - Nous devons faire vite, il ne faut pas éveiller les soupçons en discutant trop longtemps, je suis censé amener les prisonniers, j'ai dû un petit peu mentir pour ne pas trop alerter notre cible. Dès qu'ils verront les visages de nos captifs, le suspect comprendra qu'on lui tend un piège.

C'est en prononçant ces mots que le Tetsujin réalisa que la suite des événements allait être très délicate, il fallait s'approcher suffisamment sans que le suspect reconnaisse les prisonniers et être assez proche pour tenter de le capturer le plus rapidement possible. Ryu écouta la réponse de son élève et mis en place un nouveau piège en sachant que la cible de l'escouade de Kumo n'était autre que Shin, le ninja à la balafre.

♦ Vous ! Écroulez vous sur le sol maintenant ! Ou je vous y force ! - dit Ryu sur un ton autoritaire et menaçant à travers son masque, il se tourna ensuite vers Akane. - Appelle à l'aide pour transporter les prisonniers, ta voix portera plus loin que la mienne, si Shin se ramène on s'occupe de lui immédiatement, si c'est d'autres gardes on les mets dans la confidence et on ajuste notre plan. Tiens toi prête...

Avec les captifs au sol, Shin allait devoir s'approcher de très près pour les reconnaître et ainsi laisser à Ryu et Akane l'opportunité d'agir.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 637
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Vie de fortune [MV - Kumo] Lun 26 Sep 2016 - 14:47

Akane regarda les échanges de regards entre les trois hommes. Ils allaient chercher à résister à l’interrogatoire, ce qui était assez normal et louable. Elle ne s’attendait pas à ce qu’ils craquent très rapidement, cela risquait d’être compliqué, mais elle jouait sur des peurs manifestes. Plus surprenant tout de même, ce fut le plus jeune des trois qui devaient vraiment avoir une trouille bleue de ce qu’elle pouvait lui faire, et sans attendre avec une voix tremblante lui révéla tout immédiatement. Cela devait être la première fois qu’il était capturé alors que les autres semblaient y être habitués.     
 
« Une grande épée et une cicatrice à l’œil gauche, très bien, je te remercie et ta coopération sera rapporté aux autorités. Shaolan est mort par sa seule faute, il a utilisé un pauvre réfugié au lieu d’assumer ses actes. La foule l’a tué sans aucune pitié et je suis étonnée qu’ils n’aient pas fait pareil avec vous.  Vous devriez commencer à penser à gagner vos vies plus honnêtement…    »
 
Se contenta alors de dire la jeune ninja, qui n’avait même pas eu besoin de blesser le pauvre jeune voleur avec son épée. Elle n’en avait pas très envie de toute façon, alors elle rangea sans avoir provoqué la moindre blessure son arme effilée. Elle regarda les autres qui semblaient se moquer et râler contre le plus jeune. Elle se retourna alors en poussant du pied un peu l’un des deux.
 
«  La ferme et laissez le tranquille s’il y en a un de vous de moins minables, ne soyez pas jaloux.   »
 
Akane cherchait à semer la zizanie entre le groupe, et vu comment était affectée le morale du plus jeune, venir prendre sa défense pouvait apporter beaucoup par la suite. Elle ne lui avait pas promis que cela allait être des vacances, mais elle le dirait dans son rapport. Elle regarda dans la direction de son sensei, et il était facile de le reconnaitre, mais elle se força à ne pas le regarder plus longtemps que les autres. Elle vit bien que l’homme avait son arme en main, mais il était sans doute difficile de garder une arme pareille dans un fourreau dans le dos par exemple, alors elle ne s’inquiétait pas. Peu de temps plus tard, Ryu revint alors en trottinant sans être apparemment plus dans l’urgence que cela. Elle hocha la tête lentement sans regarder les gardes-frontières.
 
« Oui apparemment ce serait l’homme à qui vous avez parlé. Est-il le chef de ce groupe ? Si c’est le cas, cela risque d’être compliqué, les autres pourraient chercher à le défendre. On est après tout deux inconnus. Il va falloir être crédible et rapide pour profiter de l’effet de surprise. On peut aussi ne rien savoir du tout, mais soit, suivons votre plan.   »     
 
Akane ne voulait pas chercher à discuter les ordres, le temps était compté. Elle leva un sourcil perplexe devant la demande de son chef, elle n’attendait pas à ce qu’ils obéissent si facilement, en tout cas pas les deux plus âgés, mais peu importe, ce n’était pas important.  Elle se tourna vers les gardes en mettant ses mains en cône.
 
«  Vous pouvez venir nous aider à les amener ? ils sont un peu réticent à faire les derniers mètres !  »  
 
Dit alors Akane avec un sourire en leur faisant un signe de venir regardant l’homme à l’épée tant qu’à faire. Elle savait que le combat réel allait très bientôt commencer, elle devait s’accorder avec son sensei afin de ne pas le gêner. Elle devait se rendre utile, mais elle ne pouvait pas se préparer à l’avance sans risquer de donner l’alerte. Elle regarda les prisonniers afin de voir s’ils étaient bien à terre. Elle prit deux baillons afin de les empêcher de parler dans l’absolu quitte à se plaindre de leurs gémissements incessants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1497

Message(#) Sujet: Re: Vie de fortune [MV - Kumo] Lun 26 Sep 2016 - 17:13

HRP:
 

Alors que le Chûnin s'était éloigné, le dénommé Shin ferma rapidement les yeux pour activer ses capacités en sensorialité. Alors c'était ainsi... Ces idiots étaient tombés et l'avaient certainement vendu également, à en juger par le peu qu'il pouvait apercevoir à cette distance. Diantre ! Quand la jeune femme qu'il n'avait pas encore croisée les appelé à l'aide, il compris que c'était maintenant ou jamais. D'un geste las, il agita sa main vers les bandits.

« Sempai, vous y allez ? Je vais m'occuper de tout préparer ici. »

Les cinq hommes, d'un presque commun accord, acceptèrent d'y aller? Chûnin, Genin, Jônin - un fabuleux mélange qui, isolé des règles hiérarchiques du village, avait appris à vivre à égalité. Aussi, cela ne les dérangeait pas que Shin reste : il avait déjà fait l'effort d'accueillir ce Chûnin au visage douteux, après tout.

******

Quelle ne fut pas la surprise, au retour de tout le groupe, de voir que l'avant-poste avait été totalement déserté. Plus de Shin. En l'espace de ces quelques instants, il avait profité de se booster avec son Taijutsu et prendre la fuite, certainement vers Shimo no Kuni à en croire les regards ébahis et témoignages du nouveau groupe de réfugiés qui se présentait à l'avant-poste.

Si le coupable n'avait pu être attrapé, au moins il était presque certain que la situation ne risquait pas de se reproduire...


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 933
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Vie de fortune [MV - Kumo] Lun 26 Sep 2016 - 19:14




Sabakyô Ryu


Le plan semblait fonctionner, les captifs se laissèrent tomber sur le sol comme pour simuler un malaise de l'un d'eux ou n'importe quelle raison qui nécessiterait de l'aide pour les transporter jusqu'au poste frontière. Ryu laissa son regard sanguin se porter au loin, il observa Shin qui envoyait ses cinq camardes aider les nouveaux arrivants.

♦ Akane, la cible reste sur place, nous allons pouvoir mettre au courant ses camarades.... - souffla Ryu qui s'attelait à faire semblant d'essayer de relever les prisonniers.

Quand les gardes arrivèrent à la hauteur des Shimojins, ils purent remarquer qu'ils étaient tout sauf inconscients, Ryu s'empressa de prendre la parole pour leur expliquer la situation.

♦ Messieurs, faites semblant de nous aider, nous devons arrêter le chûnin Shin, c'est lui qui est responsable de la création du camp de réfugié et de la misère de ces pauvres gens. Vous devez me croire sur le champ.

Les gardes se regardèrent quelques secondes en hésitant, mais tous furent convaincus par l'expression sincère que dégageait les yeux du chûnin qui était aidé par des mots de son élève. Le Sabakyô avait lâché le suspect du regard seulement quelques secondes, pourtant quand il observa à nouveau le post frontière, il remarque l'absence du chûnin, peut-être était-il entrain de préparer les cellules comme il l'avait annoncé à ses compagnons.

Maintenant que les gardes étaient dans la confidence, tous participèrent à échafauder l'embuscade pour la cible de l'équipe de Ryu. Les gardes prirent les captifs sur le dos tels de vulgaires sacs de riz et entamèrent la marche du retour, suivis par Ryu et Akane qui étaient prêts à combattre si nécessaire.

Malheureusement... Shin resta introuvable, après une discussion avec ses collègues de garnison Ryu pu apprendre que le suspect était doté de capacités sensorielles, il avait du reconnaître la signature énergétique de ses complices et avait prit la fuite dans les terres du Givre. Cette hypothèse fut confirmée par des réfugiés Shimojins qui semblaient l'avoir croisé en arrivant.

Le Sabakyô cacha sa déception et les heures suivantes furent dédiées à de longues discussions au sujet de la gestion des réfugiés, Ryu s'assura que des hommes soient envoyés au camp proche de la rivière et leur confia ses kunaïs signés en preuve de bonne foi. Il ne restait plus qu'aux Kumojins à rentrer et faire leurs rapports respectifs.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 637
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Vie de fortune [MV - Kumo] Mar 27 Sep 2016 - 8:25


Akane avait appelé les gardes, mais tous arrivèrent exceptés leur cible, il allait falloir tous les convaincre d'un seul coup se dit la jeune fille, apparemment les bandits qui n'avaient pas tellement envie de subir à nouveau le gaz jouèrent étonnamment le jeu. Ryu lui rappela ce qu'ils avaient à faire, mais elle ne réagit pas comme si elle n'avait rien entendu. Elle laissa alors Ryu tenter de leur expliquer la situation en restant perplexe qu'ils acceptent si facilement. Elle ne savait pas trop ce qui s'était dit auparavant alors elle en rajouta une couche.

« Il y a un grand camp de réfugiés pas loin, et ces hommes là les ont pillés et affamés avec la complicité de ce Shin. C'est une grave accusation, mais elle est véritable.  Je sais que c'est un compagnon et qu'ici vous êtes isolé, mais maintenant, c'est un déserteur. »

Conclu alors Akane en laissant les gardes frontières porter les prisonniers, mais à leur retour le poste frontière était vide. Rageuse, elle frappa du pied contre le sol en regardant son chef de groupe.

« Il faut faire quelque chose, on ne peut pas rester les bras croisés. Il faut lui donner la chasse, faire connaître à Kumo qu'il est un déserteur, il ne doit pas s'en sortir comme ça !   »

Il y avait peu de chance que ce Shin revienne sur les terres de la foudre, sa fuite était un aveux des accusation, mais visiblement, il n'y avait rien d'autre à faire. Akane était vexée de ne pas l'avoir attraper qu'elle vivait comme un échec personnel. Cette histoire avait dû la toucher plus que les autres, car quelque part, elle était elle aussi une réfugiée ou du moins la preuve de la bonté quelque peu intéressée de Kumo. Elle allait faire un rapport complet en omettant aucun détail. Elle tenait à ce que ce Shin entre dans le bingo book.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Vie de fortune [MV - Kumo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Kaminari no Kuni-