N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Réunion de famille [pv all Kaguya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Suna
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 1542
Rang : A

Message(#) Sujet: Réunion de famille [pv all Kaguya] Dim 25 Sep 2016 - 17:23

Mizu no Kuni ! Enfin ! Punaise y a pas à dire, ça fait quand même du bien de rentrer au pays. Après quelques petits jours de navire nécessaire pour rejoindre Hone no Shima depuis Haï no Kuni, je foulai à nouveau le sable chaud de mon foyer. J’avais prévenue Red de mon absence momentanée et je savais bien que j’avais peu de temps libre avant le lancement des hostilités. Des projets faramineux où ma présence risque fort d’être nécessaire. Héhé ça fait du bien de se sentir désirer. La flatterie, le fait d’être indispensable, ça c’est cool.
Enfin bref je ne suis pas du tout là pour ça, mais dans un but tout autre. Deux en fait, si on tient à être précis. Et bon sang l’un des deux va être extrêmement difficile à réaliser. La traversée a été grandement utile pour trouver les bons mots, pour se préparer mentalement à cette épreuve. Parmi vous, certains savent sans doute de quoi je parle, pour les autres vous le comprendrez très bientôt.

Arrivant sur l’île, je fus accueilli par quelques kaguya dont la moitié ne devait pas encore avoir atteint l’adolescence. Les enfants sont l’avenir de notre monde, et même si moi je n’en veux pas, prenez-en soin. Un sourire amical et je poursuivis ma route jusqu’à l’immense caverne en sous-sol, là où tous les membres du clan qui n’étaient pas partit à Kiri vivaient. Les maisons encastrées dans les parois rocheuses, des terrains d’entrainement ici et là, une école, chaque architecture avaient été réalisé en mélangeant le terre et les os, ce qui donnait un style assez atypique à cette mini-ville. Le seul petit point qui obscurcissait le tableau, c’était justement les maisons vides, celles précédemment occupées par une partie du clan, cette même partie qui a préféré rejoindre Michiki et s’installer au village. En soi c’est une bonne option, ils font ce qui leur semble juste et approprié. Et je comprends tout à fait que beaucoup en ait marre de vivre reclus sur leur propre territoire.
Je ne leur en veux pas, et c’est pourquoi tous les Kaguya présents sur Mizu no Kuni, sans exception, ont reçu la même invitation à se rendre ici aujourd’hui, sans plus de précision que cela. Il n’y en avait pas besoin, les curieux viendront, ceux qui s’intéressent plus à leur petite vie et leurs affaires resteront là où ils sont.

Arrivant sur place je constatai avec plaisir qu’on était déjà pas mal nombreux, mais il était encore trop tôt. Laissons aux éventuels derniers retardataires une chance d’arriver avant le lancer le débat. Je rejoignis ma propre habitation, vide de ma présence depuis un moment, et visiblement vide tout court. Curieux, j’aurais pensée que Tsubaki aurait été là, sachant que je revenais. Non, ça aurait été égoïste de lui demander sa présence quand je reviens, et de m’attendre quand je pars.
Parcourant les lieux d’un pas lent, j’observai chaque objet encore sur place, chacun porteur d’un souvenir bien précis. Le silence régnait et s’en était presque oppressant. Un détail ne tarda pas à me parvenir, l’absence d’une partie des affaires de la brunette. Il ne restait qu’une partie de ses vêtements et quelques meubles, en plus de divers bibelots. Pourquoi donc ? Non, c’était plus facile si elle était déjà partit. M’approchant de la table centrale, l’estomac noué, je vins y déposer ma bague de fiançailles et une lettre.

    Ma tendre et douce,

    Avant toute chose, je veux que tu saches que je t’aime plus que tout au monde, et que peu importe les années, je t’aimerais toujours.
    Malheureusement la vie en a décider autrement. Nous avons bien essayé de faire face, ensemble et chacune de son côté, mais je n’en peux plus. T’attendre est devenue un supplice. Tes absences, ainsi que les miennes certes, m’ont conduit à cette importante décision. Je ne peux plus sans cesse te courir après, et je ne peux pas non plus te demander d’attendre sagement mon retour. Nous devons vivre nos vies et s’il faut que ce soit séparément, alors pour ton bonheur comme pour le mien, arrêtons cette histoire.
    J’ai vécue à tes côtés les plus belles années de ma vie, et je ne pourrais jamais t’en remercier assez. Portes-toi bien mon amour, je serais toujours à tes côtés sitôt que tu auras besoin d’aide, si tenté que ça me soit possible.

    Je t’aime du fond du cœur, et je te souhaite une très agréable et heureuse continuation sans moi.

    Ta femme, Milly.


J’essuyai une larve qui venait perler au coin de mon œil droit, inspira à fond et fixai le plafond. Une technique comme une autre pour se retenir de fondre en larme. Et punaise c’est difficile, vraiment difficile. Non punaise, il faut se retenir. Aller, quittons cet endroit, sinon je vais vraiment finir par éclater en sanglot.
Sortant en refermant bien la porte à clé, je sentais à la fois mon cœur se déchirer et s’alléger d’un poids. Chacun des mots sur ce bout de papier était sincère, absolument tous. Nous ne pouvions pas continuer ainsi après plus de deux ans à se chercher. Il est temps pour moi de continuer mon chemin, beaucoup trop de monde en attendent de moi, je ne peux continuer d’être sur deux fronts en même temps, surtout si l’un d’eux joue les fantômes.

Rejoignant mes semblables, je montai sur une petite estrade rocheuse et claquai dans mes mains, comme pour demander l’attention. Nous étions à nouveau au complet, ou presque, mais les absents étaient remplacés par toutes les nouvelles têtes, la nouvelle génération. Parmi la foule certains possédaient et portaient fièrement leur bandeau kirijin. Au front, au bras, autour du cou, ça faisait plaisir.

« Mes amis, bonjour à tous, et également bienvenue ! C’est avec une immense joie que je constate que notre famille s’agrandit. J’ai pu en voir certains en arrivant, et en voilà d’autres, une excellente nouvelle. Bon retour à nos Kirijin. Je vois qu’un grand nombre de manieur d’os ont reçu le message et ont acceptés de venir. Je n’ai volontairement pas précisé le but de cette réunion familiale, spécialement pour voir qui s’intéresse encore à son clan. Et hélas je déplore déjà quelques visages absents … Soit ! Je souhaiterai m’entretenir avec vous tous concernant un projet de très grande ampleur, où les Kaguya auront une place prédominante, autant au sein de Mizu no Kuni qu’au sein du monde. Autrefois notre clan était l’un des plus puissants et redoutés à travers tous les continents, nous avons commencé à nous reconstruire et c’est une excellente chose. A présent il est temps de passer à l’étape suivante, mais pour cela, votre avis est primordial. Je ne compte pas obliger quiconque à me suivre, garder bien cela à l’esprit, ce sont vos choix qui déterminerons votre destiné. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 10
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Réunion de famille [pv all Kaguya] Jeu 17 Nov 2016 - 16:17

Kaguya Kuga était un enfant de Kiri et y vivait depuis maintenant de nombreuses années. Il ne souhaitait pas abandonné le village, qui dans sa jeunesse le rendait si fier. Mais force est de constater qu'il ne s'y sentait plus chez lui. Kuga n'avait jamais suivi Michiki, non, il n'avait juste jamais réussi à totalement délaisser sa terre natale. Le kirijin avait des envies d'ailleurs, comme souvent, lui qui était perpétuellement à la recherche de voyages et de découvertes à travers Mizo no Kuni. On peut dire que l'invitation qu'il avait reçu plusieurs jours auparavant tombait à pic.

Chaque membre du clan Kaguya avait été invité à, ce que la Cheffe Kaguya Milly semblait décrire comme " une réunion de famille ". Peu de précisions avaient été apportées sur les raisons et les motivations de ce rassemblement, mais être convié à cette réunion, qui est plus est par la Cheffe de notre clan, était forcément un honneur et rendait donc l'événement immanquable.
Comme à chaque fois, le voyage de Kiri à Hone no Shima, l'antre des Kaguya, dura plusieurs jours. Ces moments étaient toujours un plaisir pour le jeune homme solitaire qui trouvait en ces voyages l'occasion de se ressourcer et de s'isoler de tous les conflits qui existaient dans le monde shinobi. Sauf que cette fois-ci, il espérait pouvoir y rester plusieurs semaines, afin de s'imprégner pleinement de la situation et de s'engager en faveur de son clan.

Le court périple se passa sans embûche, la mer fut plutôt calme et le trajet relativement rapide. Le passage pour entrer dans la fameuse grotte des Kaguya était toujours aussi bien dissimulée par la montagne, les roches et la végétation qui l'entourait. L'intérieur de cette immense grotte continuait de se développer, on pouvait presque la considérer comme une ville, même s'il manquait encore quelques constructions et services disponibles. Kaguya Milly et ses plus fidèles compagnons avaient accompli un travail remarquable pour permettre au clan Kaguya de faire mieux que survivre depuis la prise de pouvoir de Michiki à Kiri.

De quoi la Cheffe va-t-elle bien nous parler ? Il y a tellement de sujets à aborder, j'avoue ne pas trop savoir... pensa-t-il, tout en continuant à faire le tour de la grotte-village.

Quelques mètres plus loin, il vit un attroupement se former autour de ce qui semblait être une estrade. Une femme, dont l'aura semblait occuper tout l'espace, s'adressait aux personnes qui l'avaient encerclé sur plusieurs rangées. Après quelques secondes, il remarqua que c'était Kaguya Milly qui attirait toute cette attention. Kuga s'empressa alors de se rapprocher le plus vite et le plus près possible afin de ne pas rater une miette de son discours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 8
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Réunion de famille [pv all Kaguya] Sam 19 Nov 2016 - 0:57

    Une réunion de famille? Voilà ce à quoi j’ai été invité par la cheffe de mon clan : Milly. C’est bizarre, je n’ai jamais été convié à ce genre de réunion mais trêve de questions inutiles, j’y vais. De toute façon je n’ai rien d’autre à faire je viens juste d’être Genin, donc autant profiter de ces « vacances » pour découvrir ce repaire. On va dire que c’est une bonne journée : d’abord je reçois fièrement mon bandeau que j’ai pu mettre sur mon front et maintenant cette invitation, ça fait de moi un vrai Kaguya Kirijin on va dire. Je n’ai pas beaucoup de temps pour y aller et en plus selon l’écrit c’est vraiment à l’ouest du pays, j’espère que je ne ferai pas cette trotte pour rien.

    Le chemin ne m’a pas posé de problème, c’était très calme. Le trajet pour la mer est passé vite, j’ai profité de ce moment de solitude pour me poser des questions. Je me demandais à quoi pourrait ressembler ce fameux repaire, à quoi ressemble notre cheffe, combien nous serons là-bas… Toutes ces questions simples qui attirent ma curiosité. En tout cas je vais montrer mon implication dans mon clan, ils ne seront pas déçus, du moins je ne l’espère pas. Après mes monologues, je suis enfin arrivé, je n’avais plus qu’à prendre la mer direction Hone no Shima. Avant d’embarquer j’ai pu rencontrer des Kaguyas qui embarquaient aussi, un peu de compagnie ne me fera pas de mal. C’était une famille avec une mère, un père et un jeune garçon, tous les cheveux blancs comme la plupart du clan, je me sentais original après tout ce n’est pas de ma faute si j’ai les cheveux de ma mère.
    La mer était d’un grand calme avec un air marin plutôt agréable. Et puis je n’ai pas le mal de mer, je suis un Kirijin aussi. J’ai passé le trajet à discuter avec la famille que j’ai rencontré, des parents ninjas sympathiques et un étudiant bien ambitieux qui m’a bombardé de questions en voyant mon bandeau, au point que je n’avais pas le temps de répondre. Son père en est intervenu :
    - Laisse-le un peu respirer! Il doit être fatigué de tout ce voyage, il n’est pas encore habitué.
    J’ai aussitôt répondu :
    - C’est pas grave, il est curieux et ça reste une qualité, et puis il en faut plus pour me fatiguer qu’un voyage. Ça fait combien de temps que vous faites des allers-retours au repaire?
    - Nous y allons une fois par an minimum, on y est attaché car notre entourage est là bas.

    Enfin les pieds sur un sol, je suis la famille Kaguya jusqu’à une montagne étrange. Arrivés au repaire, je me suis détaché du groupe pour y faire le tour, il y avait un monde fou et je n’étais pas le seul à avoir un bandeau. On dirait un village à part entière mais en plus basique, tout était d’os et de terre, une architecture assez originale pour le coup, au moins c’est certain que je ne me suis pas trompé de repaire. En peine petite balade, j’entends :
    - Regardez, c’est notre cheffe!
    Les yeux se tournèrent sur une estrade où montait une femme : Milly sans aucun doute. En la voyant se préparer à parler, j’ai décidé de me mettre aux premières loges. Je me préparent donc à entendre son discours attentivement en espérant ne pas être déçu par notre représentante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 1542
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Réunion de famille [pv all Kaguya] Mar 22 Nov 2016 - 12:50

Dans l’assemblée, des murmures commençaient à s’élever, des regards à s’échanger, mais tous restaient littéralement fixés à mes lèvres. De quoi agrémenter mon égo et me donner du courage pour la suite. Les grands discours, ça n’a de toute façon jamais été ma tasse de thé, et puis nous sommes des Kaguya, pas des diplomates. On frappe avant de poser les questions, juste au cas où.
Je parcourais des yeux le peuple face à moi, un petit sourire aux lèvres avant de lever les bras pour réclamer à nouveau le silence. Chacun se tut et le calme revint.

« Mes amis, regarder au fond de vous-même. Dans votre passé, dans le nôtre, tout ce que nous avons parcouru, tout ce que nous avons vécus. Certains ici ont subies et encaisser plus que de raison les enfers de ce monde. La politique, les manigances de chacun, les êtres si étrangement puissants qu’on est en droit de se demander s’ils sont véritablement humains. Parmi nous aujourd’hui, les plus jeunes n’ont pas connus ces heures, que dis-je ces années sombres. »

Mon attention se porta sur un petit groupe d’enfant assis en tailleur devant l’estrade, sage comme des images. Parmi eux, j’en reconnaissais d’ailleurs certains car ils avaient pu bénéficier de quelques-uns de mes rares cours.

« Ce soir, j’aurais aimée vous parler du monde et des différentes approches et perceptions que nous en avons. Mais je me sens obligée à cause de l’actualité mondiale de rester un minimum terre à terre. Prenez le ciel par exemple, il peut apparaitre à nos yeux sombre même s’il est peuplé d’un nombre incalculable d’étoiles, et pourtant chacun de nous le voit de façon différente. » Marquant une petite pose, je levai un indexe pour bien insister sur ce qui suit. « Je vous demande de bien prendre le temps de vous pénétrer de cette idée, qui semble parfois anodine, et d’en partager ses fruits si vous le souhaitez. »

De nouveaux murmures s’élevèrent progressivement, en plus de plusieurs regards interrogateurs.

« Je suis consciente que certains ne comprennent pas où je veux en venir. Quel est le but d’un tel discours. Ouvrez les yeux mes amis, notre pays est envahi. Voilà plus d’un an maintenant qu’un homme agissant en dictateur assoit son autorité sur notre terre, sur notre archipel. Samui Kakeshuu traite notre pays comme une simple province ! Parmi vous, certains se souviendront de la guerre contre les Furyous, de la fuite des clans qui faisaient l’honneur de Kiri, l’honneur de Mizu no Kuni. Beaucoup ici ne partage pas ma vision, j’en suis consciente, et pourtant est-ce que vous acceptez sincèrement qu’un homme ayant fui le danger, revienne en conquérant maintenant que l’orage est passé ? »

Plusieurs timbres de mécontentement s’élevèrent, mais dans le brouhaha, difficile de dire si c’était pour ou contre moi.

« Mes amis, moi aussi je viens mêler ma voix aux concerts d’acclamations qui retentissent aujourd’hui de toutes parts ; et moi aussi je viens réclamer l’autorité de notre famille, l’indépendance du peuple. Depuis plusieurs mois déjà j’essaye d’activer le civisme de mes concitoyens, en laissant échapper devant eux ces flammes pures allument dans mon cœur. Le Shukaï n’est pas une bonne chose. Leur pantin, à l’image de Shinda Michiki, souhaite faire renaitre la brume sanglante. Cette époque obscure qui assassinait nos enfants, faisait souffrir nos familles et décimait les populations. » Une nouvelle pause fut nécessaire, pour conclure par un haussement de ton. « La question que je souhaite à tous vous poser aujourd’hui. Autant à ceux ayant souhaitez rester avec moi, que ceux ayant voulu rejoindre le nouveau village. Que désirez-vous ? Que souhaitez-vous pour notre famille, pour notre clan, pour notre pays ? Laissez l’Empire s’emparer de nos terres durement gardées et protégées ? Permettre à un faux dirigeant calculateur et sombre de perpétuer le massacre d’innocent dans l’unique but de se créer une armée d’immortels froids et inarrêtables, prête à réaliser un génocide par simple mot de ce nécromancien ? Ou bien préférez-vous me suivre, moi qui depuis mon arrivée à cette place ne fait que me battre pour redorer les couleurs de notre famille et nous rendre ce qui nous revient de droit. Notre archipel, notre village, notre pays ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 10
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Réunion de famille [pv all Kaguya] Mar 29 Nov 2016 - 18:17

J'avais réussi à me faufiler à travers la foule qui s'amassait de plus en plus, afin d'être suffisamment près pour pouvoir entendre chaque mot de la Cheffe avec clarté. A chaque courte pause que Kaguya Milly marquait, un brouhaha était provoqué par tous les shinobis présents ici. Certains acclamaient, d'autres semblaient plus mitigés, alors que d'autres encore paraissaient pester contre on ne sait trop quoi. Ce qui est sûr, c'est que la Cheffe du clan Kaguya savait faire réagir ses fidèles. Elle dégageait sincérité et volonté, deux qualités que l'on pouvait de plus en plus difficilement percevoir chez les grands dirigeants de notre monde de nos jours.

Plus le discours avançait, plus ses paroles parvenaient à me toucher en plein cœur. Combien d'enfants ici présents, étaient nés et grandissaient sous l'oppression que subissent continuellement les Kaguya ? Certes, beaucoup d'entre nous essayons d'échapper à notre propre condition de vie actuelle, mais que faisons-nous des générations futures ? Et des générations encore après ? Ce n'était plus possible, il fallait faire quelque chose contre cette injustice. Milly avait raison, il était temps de se réveiller et de se révolter.

Cette " réunion de famille " prenait enfin tout son sens, notre Cheffe ne semblait pas vouloir uniquement s'exprimer sur des sujets fâcheux qui réduisait les libertés de notre peuple. Non, cette fois, elle paraissait déterminée à vouloir agir et à nous emmener dans son sillage pour faire évoluer les choses.
Lorsqu'elle évoqua explicitement l'idée de se rebeller et de se battre pour nos couleurs, des avis en tout genre fusèrent de toute part. La majorité qui se dégageait avait l'air d'être en accord avec notre Cheffe et prêt à combattre pour redorer notre blason. Une autre partie, un peu moins emballée à l'idée de délaisser son paisible quotidien, approuvait par le biais de petits hochements de tête mais n'avait pas l'air franchement impliquée. Enfin, une minorité refusait de valider le discours, semblant avoir peur des représailles et ne souhaitant pas prendre le risque de perdre le peu de libertés qu'il leur restait.

Evidemment, je n'étais pas de nature criminelle, violente ou que sais-je, j'étais d'ailleurs plutôt quelqu'un de calme, de pacifiste dirons-nous. Cependant, je refusais catégoriquement de continuer de vivre ainsi, sans que les choses ne bougent. Je tenterais toujours de résoudre les problèmes par le dialogue, mais il fallait se tenir prêt à assumer son rang de shinobi et protéger les nôtres ! Dans un élan de fougue, je me rapprocha encore plus de notre Cheffe, arrivant au pied de l'estrade rocheuse. Je regarda Kaguya Milly et, lorsqu'elle croisa mon regard, m'exprima avec vivacité et assurance :

« Vous avez raison, réagissons ! Il est temps... IL EST TEMPS DE VIVRE LIBRE ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 8
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Réunion de famille [pv all Kaguya] Jeu 1 Déc 2016 - 20:02

    Des actes avec les paroles, voilà ce que je cherche chez les gens en général, et ça a pris tout son sens en écoutant ce discours. Je ne suis pas déçu de ces paroles, elle dit vrai. Des premières loges, je n'ai pu m'empêcher de montrer mon enthousiasme pour ces paroles, je me sentais directement concerné. Entre les prises de parole de notre Cheffe, les avis étaient divisés, certains acclamaient, d'autres adhéraient simplement sans volonté d'agir et encore d'autres étaient en total désaccord. Ma fierté d'appartenance au clan me pousse dans la première catégorie, donc je soutien Milly et je suis prêt à agir même si ce sera un peu à ma façon, bon restons réalistes, je ne suis qu'un Genin pour l'instant mais ma culture générale me donne un avis.

    Le Shûkai, je trouve pas ça super tentant, même pas du tout et la Brume Sanglante n’est pas la réputation de Kiri que je préfère, mon village mérite beaucoup mieux que ce genre d’événements sombres. Déjà entre le Shûkai et le clan Kaguya j’ai vite choisi mon camp et en tant que kirijin je sais encore plus où me positionner. Mon but c’est de voir Kiri en tant que village libre et fort, sans autorité impériale dictant des lois en leur faveur, le bandeau que je porte signifie que mon village à les mêmes mérites qu’un autre village et doit être sous l’autorité d’un Kage et rien au-dessus. Je suis prêt à me battre pour cette cause, j’en suis convaincu par les propos présentés dans ce repère et dictés par la Cheffe, et puis elle a fait beaucoup pour nous auparavant, j’ai confiance.

    En voyant les gens contre, je me demande ce qu’ils ont dans le crâne, sont-ils stupides au point de croire que le Shûkai serait une bonne chose au final? Ou ont-ils peur pour leur propre cause? Mais il faut prendre des risques pour les générations futures au moins ou, qui sait, pour nous-même si on survit et qu’on est assez efficaces. Un membre d’une trentaine d’années me tapa sur l’épaule et me dis :
    - Ces paroles ne servent à rien, ça va juste tous nous faire tuer. Si tu tiens à ta vie restes dans ton coin et ne prends pas part, être un shinobi n’est pas un jeu, mais si tu veux mourir vas-y c’est juste un conseil.
    D’un ton sérieux avec une petite intention moqueuse, je me tournai vers lui et lui répondi :
    - Ce n’est pas un jeu certes, mais je suis tout de même un shinobi et dans tous les cas on meurt tous un jour, autant que ce soit pour une bonne cause.

    A la fin du discours, un jeune kirijin me passa devant pour lancer un sorte de phrase de fin, plutôt motivante. Il a l’air bien motivé lui mais évitons de se précipiter. Je vais commencer par faire des missions et bien m’entraîner pour être prêt et je vais sûrement agir en silence, je ne me sens pas agir en groupe, j’aime bien la solitude aussi. En croisant le regard de ce ninja et celui de Milly , j’ai compris qu’ils étaient déterminés. Je n’ai pas cherché à prendre la parole, mon regard en dis déjà très long sur mes intentions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 1542
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Réunion de famille [pv all Kaguya] Ven 2 Déc 2016 - 16:04

Une large majorité d’acclamation, de soutien et d’applaudissement s’élevèrent, et vraiment ça fait chaud au cœur. Même si certains préféraient rester dans leur coin, et d’autres qui n’approuvaient pas, voir tout ce monde confirmer mes rêves c’était magnifique.
Un jeune au bord de l’estrade hurla même parmi le brouhaha qu’il était temps de vivre libre. Je lui lançai un sourire et un clin d’œil avant de boire un verre d’eau apporté par la doyenne. Faut dire que ça donne soif toute cette ambiance et ce discours. Je vous l’ai dit, je n’ai jamais été douée pour ce genre de chose, la politique, les manœuvres non. Je suis une Kaguya, comme tous ici. On rentre dans le lard, on cogne et on pose les questions ensuite.
Intérieurement j’entendais l’entité spectrale logé en moi, apparaissant au grand jour par ce tatouage bleu sur mon torse, qui ricanait mais préféraient garder le silence. Et ça m’arrangeait, si j’avais ce problème en plus à gérer … nan il vaut mieux ne pas y penser.

Je levai les bras pour réclamer le silence, toujours avec ce même sourire empli de fierté au bord des lèvres. Progressivement le volume diminua, les mains se baissèrent, les têtes se tournèrent et j’en profitai pour sonder l’assistance rapidement :

« Ravie de voir que nous partageons tous, ou presque tous cet avis. Mais je tiens également à préciser quelques points. Avoir la volonté de gagner notre indépendance c’est un fait, et c’est une excellente base. Mais le résultat ne se fera pas en fonçant tête baissée comme nous aimons tant le faire. Parmi nous, certains ont choisi de rejoindre Kiri, ont choisi de prêter loyauté à Michiki. Je ne leur en veux absolument pas. Après tous, chacun est libre de choisir son destin. Cet homme n’échappe pas à cette idée. Faisons ce que nous, nous croyons juste. »

Un homme, accompagné d’une femme enceinte, éleva la voix. Il me reprochait de vouloir descendre le Mizukage, d’avoir une vision qui ne mènerait qu’au chaos. Et porter par ce souffle, d’autres suivirent. J’acquiesçai simplement de la tête, avant de demander à nouveau le silence.

« C’est exact ! Vos arguments sont tout à fait viables, et vous êtes tous en droit d’avoir peur pour l’avenir. Je ne suis pas devin, mais les gens sont ce qu’ils sont. Michiki a beaucoup de tort et sa politique de retour de la brume sanglante est un véritable problème. Pour nous tous, y compris les futurs générations. Mais grâce à lui, vous avez un nouveau village, un nouveau foyer. C’est un premier point extrêmement positif ! Kiri renait de ses cendres grâce à lui, à nous d’en faire quelque chose de mieux qu’autrefois. C’est un nouveau départ ! »

Disant cela, j’ouvris les bras comme pour m’ouvrir à mon clan, leur démontrer que je ne cachais rien, je ne manipulais rien ni personne. Il était très important de jouer franc-jeu et de faire remarquer que tout n’est jamais tout noir ou tout blanc.

« Les projets d’avenir vous concernent tous, et à toutes les échelles. Les plus jeunes comme les personnes les plus âgées. Ceux qui ne souhaitent pas participer à la libération de Mizu no Kuni pourront tout à fait rester dans leur coin, nul ne leur en voudra. Après tout, vous avez le droit de choisir ce qui serait le mieux pour vous. »

Le silence régnait, un peu comme si tout le monde se demandaient qui étaient visés par ces mots. Un instant dont je me délectai chaque seconde, comme un petit plaisir égoïste et pervers.

« Pour les autres, ce sera très simple. Agissez pour vous faire aimer de la population. Protéger des citoyens, portez-vous volontaire en cas de besoin, même si personne ne vous le demande. Et ne laisser rien au Shukaï. Le but étant de gagner les faveurs du peuple sans provoquer la moindre guerre civile. Les plus prompts à coller des pains pourront même se faire garde du corps ou chasseurs de pirate. Ce sera long mais le résultat en vaut la chandelle. Si nous avons Mizu no Kuni avec nous, ni Michiki, ni même l’Empereur ne pourront faire quoi que ce soit. L’archipel sera à nous, Kiri sera à nous, et nous reprendrons enfin ce qui nous revient de droit ! »

Une question dans la foule parvint à mes oreilles alors que les acclamations reprenaient.

« Malheureusement non, je ne pourrais soutenir nos amis Kirijin. Ma présence au sein du village n’étant pas bien vu par le grand patron, j’agirai comme toujours, de l’extérieur. Vous par contre, amis Kirijin, vous pouvez faire pencher la balance. Participer à des missions proposées par le village, réaliser tout ce qui permettrait d’appuyer notre pays, tout ce qui aiderait à l’indépendance du continent. Mais surtout, ne faites rien que Michiki pourrait vous reprocher. N’oubliez pas, nous sommes les sauveurs de Mizu no Kuni, pas les bourreaux. Faites de votre mieux, vous tous. Restons unis, soutenons-nous. Si certains ont besoin d’aide, n’hésitez pas à demander. Ensemble nous pourront balayer tous les obstacles ! »

Des nouvelles acclamations retentirent, je saluai la foule plusieurs fois, pendant plusieurs secondes, le poing levé et le regard franc. Avant de quitter l’estrade et de rejoindre la doyenne, lui réclamant un nouveau verre d’eau.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 46
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Réunion de famille [pv all Kaguya] Ven 6 Jan 2017 - 23:49


Du fond de la salle, adossée à un mur, la jeune Kaguya n’avait pas perdu une miette du discours, tour à tour, elle observait son idole et ses pairs, tout en laissant traîner ses oreilles à droite et à gauche. Elle n’avait pas vraiment d’avis totalement forgé sur la question, si elle aimait que son foyer soit un havre de paix, façon de parler, elle n’était pas pour autant une pacifiste dans l’âme. Encore une fois, hormis l’intérêt de les avoir à leur botte, le poids des civils de Mizu no kuni dans cette histoire la laissait perplexe. Les Kaguya et le monde, ça sonnait un peu comme cela dans sa tête. Elle avait beau être jeune et assez peu expérimentée dans les travers de la vie, mais la catastrophe de Kiri dans son jeune âge, lui avait déjà fait pas mal découvrir la réalité de l’univers actuel pendant leur période de chaos. Partout où elle avait mis les pieds le constat avait été le même, on lui contait toujours la même chose, un pays ne pouvait être réellement libre et heureux. Tout n’était jamais qu’une affaire de façon de présenter les choses et les faire croire surtout. Il suffisait de constater les niveaux de vie des civils et leur sentiment d’insécurité.

L’ère de ce temps et de ce monde appartenait aux shinobis et surtout aux grandes puissances qui liaient et défaisaient leurs liens entres elles au fur et à mesure que ça les arrangeait. Chacun défendait son pain et la Kaguya n’avait rien contre ça, alors si oui, l’idée d’être les seuls maîtres de leur pays lui plaisait, elle n’avait pas la naïveté d’imaginer ça possible. C’était un rêve fou et beau, rien de plus. Pourtant, sur sa balance, son cœur et sa raison se battaient, une pseudo logique lui disait de s’en tenir aux faits, mais ses sentiments lui dictaient de suivre les élans même irraisonnables de son cœur. Elle voulait tellement croire en Milly, prendre ses dires pour un pain béni et se laissait porter à penser que tout se passerait ainsi qu’elle le rêvait.

Cela faisait maintenant longtemps qu’elle n’avait pas eu l’occasion de l’observer de s’y près, jamais, elle n’avait osé allez lui parler. Après tout, elle faisait office de parias dans son propre clan depuis que sa mère l’avait ainsi décidé, eux même qui avaient souffert de cette condition avec le reste du monde lui faisaient en parti subir. Cela avait un côté amusant et c’était une réalité qui lui faisait aussi garder les pieds sur terre face à tout aveuglement de ses sentiments. Etait-il vraiment nécessaire de trancher ? Sa condition de kunoichi lui disait que oui, alors, prenant un peu de courage, elle se faufilait à travers la foule en esquivant les regards, pour éviter qu’un obstacle, quelque qu’il soit lui gâchait l’occasion. Elle n’était plus qu’à quelques centimètres de leur leader, quand la doyenne qui venait de lui servir son eau lui lançait un regard interrogatif.

-« Milly. » Elle patientait guettant pouvoir avoir une attention, avant d’exprimer son ressentiment. « Tu parlais d’action visant à la libération de Mizu no kuni, c’est un point qui nous laisse rêveur à tous, mais… » Ces mots-là, combien même elle les voulait neutres lui semblaient des paroles de trahison envers celle en qui elle croyait tant. Pourtant, il le fallait, elle devait en avoir le cœur net.

- « A moins de rayer toutes les nations, tous les grands villages, Mizu pourrait-elle être à l’abri d’un autre conquérant du type du Samui ? Je veux dire… Quelle place y aurait-il pour nous dans le monde si on se coupe de ce dernier. Parce que c’est un peu ce qui va se passer si on se délie de l’empire et qu’on écarte le Mizukage, et avec lui les liens qu’il aurait pu tisser pour en arriver là. Admettons qu’on s’en remet à des alliés, qui dit qu’ils n’auront pas la vocation de faire de nous leurs pantins en patientant jusqu’ à notre état le plus affaibli. Quoi que l’on fasse, notre réputation dans le monde est déjà faite, même si tu t’es évertuée à redorer notre blason, nous resterons toujours Kaguya dans nos valeurs. Est-ce que c’est un avenir fait que de guerre qui nous attend ? Quel genre de crédibilité aurons-nous à défaire un Mizukage qui a reconstruit notre village. Si jamais personne ne s’en était pris à Kiri avant, c’était justement par sa réputation. N’as –tu pas peur que notre action nous attire les foudres du monde avec sa convoitise. Les Kaguya peuvent-ils vraiment se suffire à eux-mêmes… ou… Sommes-nous en train de tromper les civils pour les utiliser au final comme l’empire pour arriver à nos fins. »

Beaucoup de questions et de remise en question de tout ce qu’elle venait d’entendre, ce n’était pas vraiment comme ça qu’elle avait imaginé leur première véritable rencontre au final, mais les choses étaient ce qu’elles étaient. Hakana n’avait pas peur du combat, à vrai dire, justifié ou non, elle adorait si perdre simplement pour l’adrénaline qu’il lui procurait. Ce n’était pas tant la guerre et les sacrifices qui la tourmentaient, mais leurs utilités pour ses fameux civils envers qui Milly préconisait tant d’attention. Etaient-ils en train de les tromper ? C’était peut-être ça au final qui la dérangeait tant, elle avait elle-même fini par faire partie de ces civils de Mizu no kuni quand on l’avait abandonné chez elle. Ils avaient pris soins d’elle peu importe son origine, à leurs yeux, elle n’avait été qu’une enfant. C’était son affection qui parlait.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 1542
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Réunion de famille [pv all Kaguya] Jeu 12 Jan 2017 - 19:44

Une bonne chose de faite. Mine de rien, je n’aurais jamais crue ça aussi difficile, de faire un discours. Comment ils font tous ces dirigeants ? C’est dingue … Enfin ça prouve bien que j’ai encore beaucoup de chose à apprendre, mais également que j’ai bien grandis depuis cette stupide idée de sortir de ma cachette, après la chute de Kiri.
Mon propre nom arriva soudainement jusqu’à mes tympans, le temps d’avaler la dernière gorgée d’eau, et je cherchai des yeux la provenance de cette appellation. Une jeune fille qui ne devait pas avoir atteint la vingtaine encore, s’approchait avec un petit air timide. Et bé ? Suis-je si intimidante ? Ce n’est pas le genre de comportement qu’on les autres au Kyomu pourtant. Enfin c’est gratifiant quelque pas, ça me donne l’impression d’être importante, héhé.
Je lui souris et écoutai attentivement ce qu’elle avait à dire.

Il était question des Samui, de la séparation entre le Shukaï et Kiri, mais aussi les risques de se faire envahir sitôt les premiers balbutiements d’une véritable indépendance. Une inquiétude toute à fait louable et compréhensible. Elle s’inquiétait de l’image de l’archipel et du clan ensuite, de notre crédibilité.

« … Sommes-nous en train de tromper les civils pour les utiliser au final comme l’empire pour arriver à nos fins. » Termina-t-elle.

« C’est une excellente question, et un très bon raisonnement. » Je reposai le verre dans les mains de la doyenne et pris quelques secondes pour me gratter le bout du nez en même temps que réfléchir. « Alors en effet il est possible que l’on donne l’impression de manipuler la population. Après tout nous avons nos objectifs et les civils sont inclus dans le processus. Personnellement, et ce n’est que mon avis jeune fille, je vois plutôt la chose comme cela. Les ninjas et les civils sont tous dans le même bateau. Nos problèmes sont les nôtres et inversement. Hors nous autres manipulateurs de chakra, quel est le but de notre existence, à l’origine ? Au tout début du début. N’est-il pas de les protéger ? De sauvegarder hors de danger tous ceux qui ne pourraient pas le faire par leurs propres moyens ? C’est ce que je souhaite défendre. Les civils sont bien trop souvent oubliés, exterminés, balayés pour le compte de machin ou truc. »

Je jetai un petit regard autour de nous, quelques têtes s’étaient tournées dans notre direction, comme pour écouter ce qui ressemblerait à un discours bonus. N’y faisons pas attention et restons concentrée.

« Quand je parle qu’il faut se faire aimer de la population, c’est dans le but de changer notre image. Tu es jeune, tu n’as peut-être pas connue ça, ou bien tu n’y faisais pas attention mais à l’époque, les Kaguya étaient connus – et crains dans un certain sens – pour être des guerriers sanguinaires et arrogants. Nous étions connus pour ne pas beaucoup réfléchir avant de frapper. » Un petit rire ponctua cette tirade. « Certes un poing dans la figure aide souvent à résoudre les conflits. Mais là, pour ce projet ce sera loin d’être suffisant. Nous devons montrer au monde que nous savons faire autre chose que simplement cogner. Il faut que les gens nous respectent et nous apprécient. L’union fait la force après tout. » Je lui fis un petit clin d’œil, histoire de clore ce point en beauté. « Après, on ne force personne. C’est qui nous différencie de gros manipulateurs. Ceux qui sont du même avis que nous, qui nous font confiance nous soutiennent et nous suivent, les autres restent dans leur coin. »

Je répondais le plus sincèrement possible, sans dissimuler la moindre pensée ni quelconque projet douteux. Il était, comme expliqué, tout à fait compréhensible et acceptable que les avis divergent, que certains ne soient pas d’accord, c’est normal c’est ce qui forme une communauté.
Cependant j’étais consciente de ne pas avoir répondue à toutes les questions que cette demoiselle au nom inconnu se posait. Voyons voir, c’était quoi déjà ? Ah oui rayer les autres nations et le cas des Samui.

« Pour les autres points soulevés, il est évident que par rapport à des superpuissances comme Konoha, nous n’aurions aucune chance en cas d’attaque. C’est la première excuse que sortent également les pro-Empire. Pourtant nous ne sommes pas si faibles. Mizu no Kuni abrite de belles perles, et la plus part sont à Kiri. Alors je tiens à éclaircir un détail, concernant Michiki. Bien que je le déplore, il est nécessaire à l’indépendance de l’archipel. Mais ses actes ne peuvent pas rester impunis. Il doit être jugé pour avoir vendu le pays au Shukaï. » J’étais très sérieuse dans ma déclaration. Certes c’était en grande partie grâce à lui, mais cela n’efface pas sa trahison. « Les Samui ne sont pas un problème. Attention je ne dis pas ça pour les dénigrer, ni pour rappeler qu’ils ont abandonnés leur mère-patrie quand elle en a avait le plus besoin. Il faut faire une différence entre les Samui pro-shukai et les Samui pro-kiri. Les premiers n’ont pas leur place ici et je compte bien le leur rappeler. Les autres sont les bienvenues, ils devront simplement être également jugés pour leur acte. »

C’est propre, c’est clean et réglo. Du moins de mon point de vu.

« Ai-je répondue à toutes tes questions jeune fille ? Qui es-tu d’ailleurs ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 46
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Réunion de famille [pv all Kaguya] Ven 13 Jan 2017 - 0:14


La jeune Kaguya ne pouvait qu’acquiescer la condition civile, elle avait vécue avec eux, elle avait vécu ça justement, cette touche sur le côté et ce manque d’intérêt, ils n’y avaient aucune chance, mais qu’importait, seul le sol profitable avait eu de la valeur, même au prix du sang d’innocentes victimes incapables de donner le change.

-« Tu veux qu’on leur montre que nous serons à la fois le bouclier et la main armée capable de se battre pour protéger leur vie, leur terre donc … ? »

Une question qui n’en était pas une, à ce moment, la jeunette baissait la tête, elle pouvait parfaitement comprendre et son cœur s’était comme allégé sous cette confirmation. Elle relevait son regard sur celle qu’elle idolâtrait en souriant, tandis que cette dernière prenait à cœur de répondre à toutes ses interrogations, aussi honnêtement que possible, du moins c’était ce qu’elle laissait transparaître.

-« C’est ce qu’ils aiment appeler la justice derrière qui ils aiment tant se cacher. C’est amusant en un sens que cet argument finisse par se retourner contre eux. Je comprends mieux ce que tu attends de nous maintenant, ainsi que notre position vis-à-vis des différents groupes qui nous entourent. »

Kiri, comme le Mizukage avaient leur place, du moins tant qu’elles faisaient partie des fondations pour la libération de leur pays. Cela pourrait changer et pour ce qui était du jugement, restait à savoir si le peuple le composerait lui aussi, dans quel cas, la demoiselle se sentirait satisfaite, mais une affaire à la fois. Elle n’insistait pas davantage à inviter Milly à justifier ses dires, réservant cette toute autre conversation au moment venu, quand le jugement et le changement serait d’actualité.

-« Oui, je te remercie pour ta patience. Je suis Hakana, mon nom n’est pas populaire, pourtant tristement connu sur cette île. »

Cette phrase-là la faisait rire, curieusement la doyenne la suivait dans ce sens. C’était le moins que l’on pouvait dire en effet. Ils savaient presque tous qui elle était, la jumelle incapable… Son poing se serrait à cette pensée, sa maudite sœur ne payait rien pour attendre, elle ferait du temps un supplice lent et tortueux, à l’image de son attente et sa vie actuelle. A cause d’elle qui avait choisi de les porter par le fond, toutes les deux.

-« Je viens de rejoindre Kiri, sans but contrait, mais grâce à toi, je saurai donner une valeur à mon temps. Je ferais de mon mieux pour nous représenter comme toi tu le ferais, voilà la pensée qui guidera mes actes futurs. Qu’importe ce qu’ils en disent. » Elle espérait que ça soit elle qui un jour la regarde avec fierté, c'était tout ce qui comptait.

La dernière phrase désignait bien entendu ses frères Kaguya, un jour elle le monterait à ceux-là aussi, à grand coup de mandale, qu’elle méritait leur respect ou au moins, son appartenance parmi eux. Une dernière chose la tiraillait et bien qu’elle avait peur d’abuser, elle profitait de l’instant qui ne se reproduirait peut-être plus jamais.

-« Milly ? La suite est plus personnelle et je comprendrais que tu es d’autres choses à t’occuper aujourd’hui, mais… » De ce qu’elle savait, cette Kaguya là s’était faite toute seule, sans l’aide de ses semblables pour devenir la monstrueuse puissance brute d’aujourd’hui. « Comment as-tu fais pour évoluer loin du clan et en arriver où tu en es aujourd’hui… ? Aurais-tu quelques astuces pour moi… ? » Son cas après tout était similaire, ici on ne lui parlait même pas, ou à peine, alors la prendre en tutelle pour le combat. Il ne fallait même pas y penser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 165
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Réunion de famille [pv all Kaguya] Dim 15 Jan 2017 - 16:52

« Ça y est, tu y vas ? »
- Oui, père. Je pense d’ailleurs qu’au vu de la distance à parcourir, j’accuserai un léger retard
« Qu’importe. Vas-y, écoutes et si possible, salue-là de ma part. Je n’ai jamais pu la remercier pour ses… »
Les paroles de mon père furent soudainement coupées quand il eut un besoin subit de tousser. Ce dernier était gravement malade et doucement, il se faisait de plus en plus consumer par la malédiction des Kaguyas, celle qui nous condamnait à la mort après la vingtaine d’années. Pour espérer en guérir, il fallait nécessairement avoir une personne surdouée capable de nous aider à tout moment. Malheureusement pour ce vieux Kaguya, il n’en n’avait pas. Le plus malheureux encore même, était que moi non plus, je n’en n’avais pas et donc mes jours étaient comptés…

Quoi qu’il en soit, conformément aux consignes que m’avait adressées l’ainée du clan via une lettre, je pris le large tout en me dirigeant vers le repère des manipulateurs d’os. Je ne saurais réellement expliquer la raison d’une telle méfiance, toutefois je pris le soin de ne pas me faire suivre par qui que ce soit lors de mon trajet depuis Kirigakure jusqu’à l’île cible. Après avoir emprunté un bateau et m’être rendu sur l’île, je me dirigeai vers la grande place, redécouvrant les merveilleuses bâtisses osseuses que j’avais depuis longtemps laissées derrière moi. Sur le lieu du rendez-vous, bon nombre de Kaguyas étaient présents mais au vu de la foule, il était aisé de dire que certains n’avaient pas pu venir non plus. Sans dire un seul mot, j’attendis patiemment l’arrivée de la femme, qui allait nous expliquer la raison de notre présence. Quelques minutes après mon arrivée, l’honorable Milly arriva et s’apprêta à nous parler. Nous savions déjà que ça allait être un peu long.

Long était l’adjectif qui pouvait être attribué aux propos de l’honorable. Elle avait soulevé plusieurs points, employé plusieurs termes, expliqué des phénomènes célestes et même terrestres, parlé de notre village et de l’empire. Sa vision était claire et elle savait transmettre cette dernière. C’était bien une Kaguya, une personne que j’admirais. Elle parla beaucoup, mais cette dernière défendait les intérêts du clan ainsi que ceux de Kiri, notre village et même plus encore, Mizu, notre pays. Contrairement aux clans peureux, notre clan est demeuré et pour ce fait, a une souveraineté indéniable.

Reprendre notre pouvoir faisait également partie de ses objectifs. Toutefois, cela serait revenu à s’opposer à l’actuel Mizukage. Un combat inévitable aurait donc dû avoir lieu, du moins, c’est ce que je pensais. Contrairement à une approche pugnace du problème, la cheffe Kaguya voyait des choses plus pacifiques, plus humaines concernant le sujet : aider les gens pour se faire apprécier d’eux. C’était étonnant pour moi et certainement plusieurs autres membres qu’une représentante du clan de la brutalité nous demande de courber l’échine devant tous ceux que nous allions rencontrer afin de restaurer notre honneur dans les règles. Le faire aurait inévitablement contribué à l’élévation de l’estime de notre clan aux yeux des gens… Non, quelque chose me tracassait particulièrement dans cette affaire et avant de faire mon choix, de poser des actes, il fallait que j’en ai le cœur net. Une fois que Milly acheva ses propos elle s’en alla et moi, je la suivis au milieu de la foule pour aller éclaircir certains de mes doutes.

Déjà devancé par une jeune fille, je ralentis le pas avant de venir m’adosser contre le mur près de l’endroit où les femelles échangeaient des propos, sans toutefois entrer. Peut-être que cette Kunoïchi avait également le même doute concernant les gens que nous allions servir. Ces moqueurs et ces ivrognes dont nous allions obligatoirement lécher les bottes. Contrairement à moi, la jeune Kaguya qui m’avait devancé visait plus haut, énonçant des possibilités de conflits internationaux. Après l’avoir posée, l’honorable répondit comme il le fallait et de façon juste selon la satisfaction de la cadette. Malgré la réponse du membre ordinaire, elle voulait continuer ses interrogations diminuant par la même occasion la disponibilité de la cheffe à qui je voulais également parler. Je ne pouvais pas laisser cela se produite et c’est là que j’intervins, sortant de l’ombre et me présentant dignement devant les deux personnes.

- Désolé de vous interrompre honorable Milly et… Chère Hakana. Mais je dois reconnaître qu’il m’est naturellement difficile de me soumettre aux exigences des personnes qui ne le méritent pas. Le peuple que vous défendez n’a pas qu’une seule opinion…

Je parlais doucement, avec une certaine délicatesse dans la voix, pour ne pas non plus rendre mon intervention plus inappropriée qu’elle ne l’était déjà. J’avais de l’estime, une estime incomparable pour la cheffe en face de moi, toutefois, ce qu’elle nous demandait de faire était assez rude. Je voulais qu’elle me donne un avis sur la situation, elle qui avait la sagesse d’avoir certainement vécu aussi longtemps en tant que renégat, avec une haine constante sur les épaules.

- Certains auront déjà des idées figées de nous, Kaguyas et de nos méthodes. Ces derniers n’hésitent pas à nous cracher dessus, à faire de notre clan un sujet de rigolade. Il m’est même déjà arrivé, à plusieurs reprises, de les corriger afin qu'ils retirent leurs propos. Mais maintenant, je dois les laisser parler et les écouter nous rabaisser de temps en temps. Il peut arriver que supporter cela soit au-dessus de mes capacités. Comment réagiriez-vous si ceux que vous protégez piétinaient ainsi le clan pour lequel vous combattez ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 1542
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Réunion de famille [pv all Kaguya] Mar 17 Jan 2017 - 14:50

« Oui, je te remercie pour ta patience. Je suis Hakana, mon nom n’est pas populaire, pourtant tristement connu sur cette île. » Répondit la demoiselle.

Un nom qui m’était effectivement totalement inconnu. Enfin pour ma défense on est quand même plutôt nombreux à Mizu, si je devais me souvenir de tout le monde … non même l’imaginer est impossible. Cependant j’aimais beaucoup sa façon de penser, elle avait immédiatement saisi où je voulais en venir. Être à la fois le bouclier et la lance de la population, c’était exactement le but visé. Évidemment ses flatteries ne manquaient pas non plus de me faire de l’effet, même si en apparence je me contentais d’un petit sourire, à l’intérieur c’était la fête avec champagne et musique à fond les ballons !
La jeune fille disait avoir rejoins Kiri mais sans réel but, jusqu’à présent. Oh ça, ça fait méga plaisir, j’avais l’impression d’être devenue un guide ohohoh. Non restons sérieuse, ce n’est pas une position qui tolère les enfantillages. Et puis face à de telles paroles, il était de mon devoir d’en faire honneur.
Je m’apprêtais à la remercier et m’éloigner, quand à ses expressions faciales, je pouvais deviner qu’elle voulait demander quelque chose d’autre, quelque chose de plus intime, de plus personnel. Ça expliquait pourquoi le ton était plus hésitant.

« Comment as-tu fais pour évoluer loin du clan et en arriver où tu en es aujourd’hui … ? Aurais-tu quelques astuces pour moi … ?

- Heuuuuu … »

Quelle réponse éloquente ! Et devant une fan en plus, tu fais tellement peine à voir humaine. Laisses-moi la place, je vais lui répondre moi.
Ferme ta gueule toi, c’est juste qu’elle m’a prise au dépourvue.
Faible créature.
Parasite.
Seulement au moment où j’allais entamée une réponse, un autre Kaguya s’interposa, me coupant littéralement l’herbe sous le pied. Là encore surprise par la soudaineté du moment, j’observai le nouvel arrivant de haut en bas puis de bas en haut. Un chouïa plus grand que moi, des longs cheveux noirs, un physique particulièrement fin et élancé, presque androgyne. Qui est-ce ? Il ne peut pas attendre son tour ? Non visiblement non, ce serait trop demandé …
Je fronçai les sourcils en l’écoutant, ne pouvant m’empêcher de faire la comparaison avec la douce et très agréable demoiselle à côté de lui. Il était de toute évidence arrogeant au possible, et il semblait considérer les civils comme du bétail, et encore.

« Mouais, bon je conçois tout à fait que chacun puisse avoir un avis différent. C’est normal et naturel. Seulement pour te répondre, jeune homme qui ne se présente pas, les civils ne sont pas si différents de nous. Et les dénigrer ne fera qu’empirer les choses … On va prendre un exemple, ce sera plus simple. Imagine une fourmi. Ce n’est rien une fourmi, n’est-ce pas ? On l’écrase sans mal, sans se fatiguer. Bien, multiplie cette fourmi par plusieurs millions. Là c’est toi qui te fais écraser. Et personne ne viendra te pleurer. »

Je marquai une petite pose silencieuse, les sourcils en l’air comme si c’était évident.

« Ce que je veux dire par là, tu peux tout à fait ne pas apprécier ceux qui n’ont pas d’affinité avec le chakra. Mais là où tu peux choisir toi-même de faire la différence ou non, c’est dans ton comportement. Tu disais qu’ils ne méritaient pas notre aide, alors je te le demande. Est-ce qu’une femme enceinte de triplés et pourtant encore plus jeune qu’Hakana ici présente, mérite le dédain dont tu fais preuve, plutôt qu’un bras fort sur lequel se tenir pour traverser la rue ? Est-ce qu’un fier et grand matelot pourtant épuisé par son métier et par son capitaine, ne mérite pas un coup de main alors qu’il lui faut porter des caisses presque plus lourdes que lui ? Est-ce qu’une petite famille brisée par un mari alcoolique et violent ne mérite pas une protection lorsqu’elle va faire ses courses au marché du coin ? »

D’un mouvement de menton, je lui demandais ce qu’il en pensait, car c’était la réalité à laquelle j’avais été de nombreuses fois confrontée. Vouloir cracher sur des gens qui ont autant voir plus de problèmes que nous, dans le contexte actuel où nous ne savons absolument pas dans quelle direction aller, ni si nous fonçons droit dans un mur ou sur une plaine verdoyante ; c’était un très mauvais calcul stratégique.

« Ce que je demande n’est pas d’être à la botte de nos voisins civils. Mais de leur apporter un soutien, une petite aide qui ne coute rien et qui n’apporte que du positif aux deux parties. Si c’est vraiment trop dur pour toi de tendre la main à ton prochain, reste dans ton coin et vis ta vie. Mais ne vient pas te plaindre si un jour où tu as un problème, personne ne vient t’aider. » C’était clair, franc et précis, tout comme mon regard ne laissait pas de place à la moindre hésitation. Puis je pivotai vers Hakana et le sourire revint. « Pour te répondre, je n’ai pas d’astuce malheureusement. Mon plus grand boulot a été d’observer ce qui m’entourait et agir quand il le fallait. Il ne faut pas se laisser marcher sur les pieds, pour autant il ne faut pas marcher sur ceux des autres. Ne fait pas aux autres ce que tu ne voudrais pas qu’ils te fassent. » La réponse valait pour le garçon aussi, car je savais qu’il écoutait encore. « Cependant si tu es intéressée, je peux possiblement te montrer quelques techniques et te donner quelques conseils le moment venu. Le temps file mais on peut certainement se trouver un créneau. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 46
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Réunion de famille [pv all Kaguya] Mar 17 Jan 2017 - 21:05


C’était au meilleur des moments qu’une nouvelle voix s’interposait pour les interrompre, la brunette qui était captivé par son moment jetait un regard froncé vers le trouble fait, tout en essayant de cacher son mécontentement. Milly toujours très avenante avait décidé de s’occuper de son cas et l’expression était bien choisie. Une petite leçon semblait s’imposer d’elle-même et elle écoutait passive ses bras croisés avec parfois de petite secousse de tête. Peu de chance qu’un jeune arrogant de leur famille sache prendre ses dires avec pincettes, mais c’était là tout le charme de Milly, être capable de se montrer mordante, tout en restant « pardonnable ». Après tout, elle ne disait rien de faux, mais c’était un peu rentre dedans, pour sûr que si c’était la brune qui avait tenu ce genre de discours, cela aurait fini en bagarre et là … ?

Les deux filles en tout cas en revenaient à leurs moutons, la plus jeune aussi ravie qu’excitée à l’idée de recevoir une leçon acquiesçait positivement de la tête, avant de tourner la tête vers son gêneur, avant tout, elle l’examinait de haut en bas. Après tout, c’était tout à fait le genre des membres de ce clan ce genre d’attitude. Rien de choquant.

-« Après la destruction de Kiri, je suppose que tu étais un enfant toi aussi. Est-ce tes parents qui t’ont emporté loin de ce malheur tout en protégeant ta vie ?... » C’était au seul membre masculin qu’elle s’adressait. « Les miens avaient disparus à mon réveil, ils n’étaient pourtant pas morts. La plupart de mes membres étaient cassés, j’étais maigre, affamée et faible. Vulnérable et condamné à un mort certaine, sur moi il y avait toujours le kimono et l’emblème de notre famille, aucun doute sur mon appartenance et pourtant… » Ces civils si méprisables selon lui n’avaient pas hésité une seule seconde. « Ceux qui m’ont porté, soigné, rééduquée, consolée et élevée n’avaient rien de shinobis. Ils ne savaient pas se battre, ils avaient déjà du mal à survivre eux même. Pourtant tous ensemble, ils m’ont conservé, remise à point et laisser partir sans demander de tribu pour la dette pour ma vie. »

De tout le long, elle avait ciblé ce regard si sûr de lui qu’il tenait, à la fin de sa dernière phrase elle le reportait sur leur cheffe, un brin désolée de lui avoir couté un peu de temps qu’elles n’avaient pas pour son coup de gueule. Sans civil, la jeune Kaguya aurait cessé d’exister, ou alors entre quelles genres de mains douteuses auraient elles pu tomber. Contre mauvaise fortune bon cœur lui disait souvent les tuteurs de l’orphelinat où elle avait finalement atterrie. Encore une fois perdue au milieu des civiles. Alors tout d’abord, elle acceptait l’offre, ensuite, elle tentait d’y rajouter une appostrophe…

-«Ce serait un réel plaisir que de recevoir tes leçons cheffe Kaguya, je suis sûre que tu aurais tant à nous apprendre.» Elle guettait à nouveau le brun d’un regard. « Tu n’as pas l’air si occupé que ça, peut-être que ça serait l’occasion de constater la différence entre nos éducations, civiles et Kaguya. » L’intonation était légèrement provocatrice, comme ce rictus tiré en coin qu’elle lui laissait paraître. S’il ne voulait pas, bon débarras, elle aurait Milly pour elle seule. « Si tu veux bien cheffe bien sûr, on est toujours mieux à plusieurs que seuls, c’était ta leçon du jour après tout. »

Oui, après tout…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 165
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Réunion de famille [pv all Kaguya] Mer 18 Jan 2017 - 9:36

Kaguya Milly.
Jamais auparavant je n’avais eu l’occasion de la rencontrer d’aussi près. Ses actes faisaient foi de la réputation de titans qui la précédait. Mais vu de près, il fallait reconnaître qu’elle était loin d’être comme je me l’imaginais. Qui pouvait se venter d’être parfait d’ailleurs ? La plus puissante manipulatrice d’os avait une simplicité dans sa façon de s’exprimer, éteignant de ce fait toute once de fierté et de grande estime de soi. Toutefois, malgré cela, je pouvais parfaitement déceler son accent moralisateur qui, bien qu’agaçant, avait tout de même un brin de vérité. Pendant ce temps que faisais-je ? Rien, absolument rien du tout. Mon faciès dégageant une neutralité presque marbre, je prêtais attention non pas à la forme de ses propos mais plutôt dans le fond de ces derniers, fond duquel j’aurais certainement pu obtenir la réponse à la seule question que j’avais posée, au problème que j’avais soulevé. Même sa pile de questions qui sembla pour moi être de nature rhétorique, n’eurent pour réponse que mon humble silence.

Suite à cela, l’autre femelle, Hakana, me conta son histoire, un bref résumé de son enfance. Comme quoi, elle avait été recueillie et éduquée par des civils car abandonnée par sa propre famille. N’ayant eu que mon père comme famille depuis l’âge de trois ans, ayant à lui seul dû s’occuper de moi, j’avais du mal à comprendre ce qu’elle me disait, bien que je n’ignorasse pas la grande possibilité de la chose étant donné que nous étions dans un clan de personnes sans foi ni loi. De ce point de vue là, les civils étaient bien des personnes qu’il fallait à tout prix protéger et même pour lesquels il fallait se battre. En dépit de la froideur et de l’infamie dont pouvaient faire preuve certaines personnes, d’autres avaient le cœur sur la main et n’avaient pas à souffrir d’être dans un milieu qui ne les correspondaient pas. De ce fait, parler de mon clan en bien ou en mal ne devrait pas avoir d’impact sur mon jugement de la situation. Prêter main forte était la priorité

- J’ai parfaitement compris le point de vue que vous défendez. Et j’ai reçu la réponse à mes préoccupations. Tout n’est pas que noir ou blanc, mais dans les deux cas, la réaction doit être la même. Disais-je en regardant Hakana. Je ne me suis même pas présenté, mon nom est Kaguya Rinkyu.

Concernant le possible entraînement que la cheffe pouvait offrir à la jeune Kunoïchi, la concernée n’hésita pas à se tourner dans ma direction pour m’inviter à la rejoindre d’une manière typique du clan. Après avoir un moment fermé les yeux et tiré un rictus au coin des lèvres, je décidai de la répondre comme il se devait.

-En effet, si ce ne sont les missions dédiées aux aides, toutes aussi faciles qu’ennuyeuses, je n’ai rien à faire. Et donc, ça serait avec un grand plaisir que je vous montrerai la différence entre nos diverses sources, Hakana. Suite à cela, mon regard se tourna vers celle qui détenait la clé de la suite des évènements. Un oui ou un non aurait été le début d'une longue relation ou bien la fin d’une autre. Toutefois, je n’ai pu m’empêcher de ricaner à la remarque de mon homologue qui semblait-il savait jouer sur les mots. Cette Kunoïchi n’a pas tout à fait tord… cheffe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 1542
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Réunion de famille [pv all Kaguya] Lun 23 Jan 2017 - 18:41

Ça pouvait être une excellente idée, autant gratifiante pour le moral que la transmission de l’héritage. Je souris légèrement quand la demoiselle rajouta une couche sur mes reproches sur les choix du jeune mais quelque peu méprisant Kaguya. Ce n’était pourtant pas nécessaire voyons, il pouvait parfaitement le droit d’avoir son avis, qui étions-nous pour le lui reprocher. A part essayer de lui montrer une autre vision du monde, pas grand-chose. Et trop insister n’apportera rien de bon.
Cependant, à travers le discours d’Hakana, je me revoyais dans quelques points, un peu comme si nos histoires n’étaient pas vraiment différente. Ah si elle savait la vérité la pauvre …
Enfin pour le meilleur de tous, le concerné semblait saisir l’ampleur du problème et sans me cacher, j’étais plutôt surprise par le calme dont il faisait preuve. A sa place moi j’aurais gueulé haut et fort, limite en envoyant les opposants paitre. C’est bien de voir que certains ont moins le sang chaud que leur dirigeante, ahah.

J’approuvai de la tête la conclusion de ce dernier, ainsi que l’énonciation de son nom. Enfin ! Kaguya Rinkyu, d’accord. Pas banal en soi mais bon, que voulez-vous, les parents ont parfois l’imagination très fertile, surtout quand ça concerne le nom de leur enfant. Et je ne suis clairement pas un exemple, Milly ça sonne comme un petit hockey après avoir bien mangé …
Bref ils étaient tous les deux partants pour une petite leçon, et la dernière phrase prononcée donnait une idée de comment pourrait finir la leçon. Un bon petit combat amical, presque amical.

« Parfait, alors rendez-vous sur la plage, il faut que je termine quelque chose. »

Une rapide salutation et je disparue au milieu de la foule. Bah ouais je n’allais pas dire "hey partez devant je vais faire caca !" … ça aurait brisé une image, surtout après un tel discours.
Quoi qu’il en soit, quelques minutes plus tard, nous voilà sur le sable fin, à proximité des cocotiers et oh chance, presque pas de brouillard ! Dans un premier temps j’observai mes deux momentanés élèves, deux kirijins de la nouvelle génération, des enfants qui ont sur leurs frêles épaules le destin du village et du clan.

« Bien, alors comme je vous disais, je n’ai pas énormément de temps non plus. Donc allons droit au but, que désirez-vous apprendre ? Dans les lignes directrices, un Kaguya excelle dans le taïjutsu, donner des coups de poings qui briseraient les plus solides cotes, et savoir encaisser comme personne. Comme je vous le disais tout à l’heure, et qu’Hakana a très bien résumée, nous sommes à la fois le bouclier et le sabre de Mizu no Kuni. »

En disant ces mots, de mon avant-bras droit poussa un large écu rond, entièrement en os et rattaché à mon corps, de quoi couvrir la moitié de ma silhouette en partant des genoux jusqu’aux épaules quasiment. Tandis que dans l’autre main, une longue et tranchante épée de chevalier fut créée.

« Nous avons la chance et le privilège d’avoir un don extrêmement malléable, et plus encore que ce pourrait penser le monde dans sa globalité. » L’épée se changea d’elle-même en une statue d’un petit bonzaï dans son pot, lui-même dans ma main. « A vous de tirer partit de cette aptitude pour trouver sortir vainqueur d’un combat. Tenez, quelque chose qui pourrait vous être grandement utile, peu importe combien d’adversaire vous tombe dessus. »

J’inspirai profondément, juste le temps de me concentrer. Et l’instant d’après, des dizaines et des dizaines de pointes osseuses poussèrent dans toutes les directions, à la manière d’un hérisson dressant ses défenses contre une menace.

« Terriblement efficace, en particulier quand l’ennemi croit que vous êtes à sa merci, désorienté et vulnérable. Inutile de connaitre par où il attaque, il suffit de l’attendre, de feindre à un moment de faiblesse et bim ! »


Je rangeai tous mes os, non sans un petit rictus désagréable aux lèvres. Les faire sortir ça allait, mais les faire re-rentré je n’avais jamais aimé ça.

« D’accord ? Si vous n’avez pas de question, essayer. Visualiser un hérisson dans votre tête, et remplacer les pics par vos os. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 46
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Réunion de famille [pv all Kaguya] Lun 30 Jan 2017 - 10:20



Rendez-vous était donc pris sur la plage, les jeunes Kaguya laissaient fuir la cheffe qui semblait avoir une chose à faire avant de s’occuper d’eux. Tête à tête pour rejoindre l’endroit, la brunette avait connu pire comme compagnie, puis ils n’étaient pas si loin que ça, ça n’allait leur prendre que quelques minutes que la bavarde mettait à profit comme toujours pour exercer sa langue.

-« Tu as rejoint Kiri depuis longtemps ? »
Elle était très récente dans le village, à peine quelques jours qu’elle avait pris ses fonctions pour son cas.

Ceci dit, elle n’insistait pas davantage pour la conversation, une certaine réserve envers ses congénères, ils ne lui avaient jamais fait de cadeaux si on reprenait l’expression et rare était ceux en qui elle avait confiance. Après tout, quasiment tous la montraient du doigt par ici, ces imbéciles. Loin de profiter d’une éclaircie, au moins, ils ne subissaient pas la pluie et le retour de la cheffe ne tardait pas. Très vite, elle entrait dans le vif du sujet avec une démonstration, une qui laissait une face blasé sur le visage de la brune. L’évidence était qu’elle était très loin de maîtriser le modulable de se os comme le faisait Milly, déjà elle savait sortir un lame de sa paume, faire un bouclier, mais en comparaison de celui de la cheffe, le sien paraissait pour un jouet inutile. Alors quand ils en venaient à la pratique, une goutte aurait presque pu s’échapper de derrière sa tête.

Avec facilité, Milly leur montrait ce qu’elle attendait d’eux, une défense offensive bien ingénieuse en fait ! Elle apparentait ça avec l’image d’un hérisson, ce qui faisait sourire sa cadette. Oui c’était une façon de voir la chose, sortir les os allait être plus compliqué, autant dire qu’elle désespérait un peu, mais c’était avant que le brun à ses côtés et sa présence lui étaient rappelés. Ah oui, exact, elle avait ouvert en grand –pourchanger, son clapet, maintenant, il ne faudrait pas perdre la face comme une idiote en le laissant pavaner de sa supériorité…

-« Bien, bien, un hérisson… »

La Kaguyette fermait les yeux et ses poings, tentant d’imaginer la bête, l’étape la plus facile, ce qui l’était moins, était la sorti de ses os. Elle utilisait si peu en général que, le souvenir de la sensation pour les contrôler lui prenait toujours du temps à revenir, la brune en devenait toute rouge sous sa concentration, c’était risible, certes, mais plus ou moins efficace. Loin d’avoir le même effet parfait que leur cheffe, néanmoins, quelques pics pas forcément pointus s’échappaient dans tous les sens en naissant dans son corps. Une mono corne sur son front, une forêt clairsemée sur son dos à la dimension aléatoire… Quelque aventureux sur ses bras et ses jambes, pour l’heure rien d’utilisable en combat, mais c’était une affaire de pratique surement, et Hakana grimaçait en les faisant revenir en elle. Maintenant elle comprenait mieux la grimace de la cheffe, ça n’avait rien d’agréable, la concentration de leur création faisait oublier qu’ils perçaient la peau pour sortir… Alors ça aurait dû être la sortie qui devrait les gêner non ? Qu’importe la logique. Il n’y avait pas trente alternative, alors la brunette se concentrait à nouveau après avoir observé l’évolution de son rival, ça la remotivait et en recommençant, une petite amélioration. Elle commençait à bien saisir le principe.

-« Est-ce qu’il faut que le rendu soit toujours aléatoire pour que ça soit efficace ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 165
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Réunion de famille [pv all Kaguya] Lun 6 Fév 2017 - 7:32

Milly s’en était allé pour quelques instants, sans réellement nous donner de détails. Cela fit en sorte que seuls les deux rejetons Kaguyas étaient dans la pièce calme à l’atmosphère pesante. J’aurai aimé en savoir plus sur l’existence de cette Hakana, comment elle avait fait pour se faire élever malgré son sang de Kaguya et surtout où elle avait vécu avant de venir à Kiri. Mais avant que je ne soulève cette interrogation, mon homologue me pris de court en me demandant la durée de ma présence à Kiri. La question m’amena à me déplacer pour mieux attendre la cheffe. Après donc m’être adossé contre le mur les bras croisés tout en observant dans la direction de mon interlocutrice, je répondis

- Très longtemps en effet. Depuis que Michiki est au pouvoir.

Suite à ces mots, le troisième protagoniste revint auprès de nous et peu de temps après, c’était à la plage, non loin du premier point de rencontre, où nous étions. Même si ma présence à cet entraînement n’était que le pur fruit de la chance, il ne faisait aucun doute quant au fait qu’il n’était pas question de perdre la face devant la cheffe. Peu importe ce qu’elle allait nous donner comme défi à relever, j’allais le relever au-delà de ses attentes, peu importe l’effort que j’allais devoir mettre pour y arriver. La plus âgée de nous trois nous questionna au sujet ce que l’on voulait précisément apprendre. Suite à cela, se suivit une illustration osseuse et un petit speech comme elle savait si bien le faire. Tout en l’écoutant, je réfléchissais longuement au sujet de ce qui m’aurait été le plus favorable. Le faciès toujours aussi inexpressif, les surprenantes prouesses dû à l’excellence manipulation osseuse dont était douée Milly passaient sous mes yeux et de cette observation, une typologie bien particulière de technique me vint à l’esprit.

J’avais d’abord besoin d’apprendre une attaque à la fois rapide et puissante, qu’on aurait été aisément utilisable contre plusieurs adversaires différents. D’autre part, il me fallait une technique à la fois offensive et défensive. Et bien que cela semblât complexe, un parfait Jutsu était celui qui ne comportait que très peu de failles, comme c’était bien le cas de celui que je voulais avoir. Sans attendre davantage nos réponses respectives, elle exécuta une technique ninja faisant jaillir des os de l’ensemble de son corps, comme de longues épines osseuses. Le secret de la réalisation selon les dires de l’actuel Sensei, était la visualisation d’un hérisson remplaçant ses pics par nos os.

Sans attendre davantage, je serrai les mains fortement, courbant le corps par la même occasion avant de fermer les yeux pour débuter la visualisation. Dans le néant obscur que j’avais personnellement créé dans mon esprit, un petit point blanc se forma et se modula pour créer un petit être à la forme d’un hérisson, dépourvu de pics. Je le fis plus grand, un peu plus, assez pour avoir la taille d’un être humain. Dès lors, de ce personnage blanc que j’avais totalement visualisé, sortait des pointes de part et d’autre de son corps, jusqu’à ce qu’il soit totalement formé et plein de pieux. L’objectif de l’exercice était de se sentir hérisson, ressentir ses particularités, sa peau épineuse, tout ce qui le caractérisait physiquement. À cette idée j’insufflai du Chakra dans mon être pour modeler les os de mon corps. Malgré la difficulté de la chose, par endroits, mon corps faisait jaillir des os pointus, rendant mes mains grumeleuses, mon dos grandement épineux au point même où mes vêtements cherchaient à se déchirer sans que je ne m’en rende compte. Comme une mauvaise maladie, les os jaillissaient de façon inégale de mon corps, me communiquant de désagréables sensations.

-C’est beaucoup plus compliqué que ça en a l’air… Le chakra doit être réparti sur tout le corps ou bien sur un endroit en particulier pour tout déclencher ?

Croire en une astuce à un moment pareil était loin d’être héroïque toutefois, la tâche était compliquée et j’ignorais si je m’y prenais mal. Il me fallait plus de consignes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 1542
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Réunion de famille [pv all Kaguya] Mar 7 Fév 2017 - 19:17

L’exercice pouvait paraitre simple au premier abord, après tout c’est toujours plus facile quand on voit quelqu’un le faire. Mais sitôt la tache léguée, quand c’est à soi d’agir, c’est là qu’on se rend compte de la difficulté. Mais j’étais tout de même fière de les voir tous les deux à l’œuvre, de voir la courbe de progrès de chacun et surtout leur comportement au sein d’un cours. Il y avait du boulot c’est certain mais c’est également ce qui est positif. Voyons voir, Hakana semble plus en difficulté avec la répartition de chakra, tandis que Rinkyu peinait plutôt sur la dose à appliquer. Tout cela viendra avec l’entrainement évidemment mais ça me rappelle moi quand j’ai voulue créer cette technique. J’étais toute petite à l’époque. Ma mère avait rapporté un hérisson blessé à notre planque, car oui en ce temps-là ma famille était déjà hors-la-loi … Il faut croire que c’est dans les gènes. Elle l’avait trouvé sur la route en rentrant et avait décidé de le soigner. Ce fut ma première rencontre avec cette créature, et ma première blessure par elle. Bah ouais c’est pas une peluche … Que voulez-vous j’étais jeune et stupide … C’est en voyant cette petite bête se recroqueviller et sortir ses épines sitôt que je m’approchais, que j’ai eu l’idée – plus ou moins intelligente – de faire pareil. Au final ça a marché et elle a accepté que je la tienne dans mes bras pour tout le reste de son séjour parmi nous.

« Est-ce qu’il faut que le rendu soit toujours aléatoire pour que ça soit efficace ? » Demanda la demoiselle, me sortant du même coup de ma rêverie.

« Hein, hum ce n’est pas obligatoire mais c’est un plus, surtout si tu comptes utiliser la même techniques plusieurs fois face au même adversaire.

- C’est beaucoup plus compliqué que ça en a l’air … » Commenta Rinkyu. « Le chakra doit être réparti sur tout le corps ou bien sur un endroit en particulier pour tout déclencher ? »

J’approuvai de la tête et fis une nouvelle démonstration, faisant à nouveau sortir d’innombrables pointes aiguisées d’un peu partout. Un petit tour sur moi-même pour bien présenter la chose, et hop on range l’arsenal.

« Vous avez en tout cas bien compris le principe, pour le reste il n’y a plus qu’à s’entrainer. C’est de toute manière la solution à la majorité des problèmes, s’entrainer encore et encore. Mmh tenez, une petite astuce car vous me semblez tous les deux avoir quelques difficultés à contrôler parfaitement votre chakra. » Je présentai la paume de ma main, à l’horizontale face à eux et l’autre main avec les doigts donnant une allure d’araignée au-dessus. « Enfin ce n’est pas tout à fait une astuce mais c’est un exercice qui m’a grandement aider moi, et qui m’a perdit par la suite à modeler mes os comme je le souhaitais. »

Activant alors ma main gauche au-dessus comme si je tissais quelque chose, sur la paume de l’autre main vint pousser une boule d’os, comme un gros œuf. Et petit à petit, ce dernier perdit en matière, s’affinant à presque tous les niveaux. C’était exactement le même travail d’un tailleur de bois, mais sans bois et sans outil. L’objet prit lentement la forme d’une sublime statuette représentant l’un des arbres typiques de l’archipel, une mangrove.

« Voyez ? Votre chakra c’est votre énergie, vos doigts sont vos outils, et votre imagination est tout le reste. Ça fait un chouette petit exercice avant de dormir je trouve. Enfin ce n’est qu’un conseil, vous en faites ce que vous voulez … Bien, une autre technique qui peut vous être utile. Vous allez voir c’est tout simple. Vous sortez un os, de votre main ou de votre pied, c’est comme vous préférez et vous tournez sur vous-même. Comme ceci. »

Une démonstration vaut toujours mieux qu’un long discours.

« Allez-y, essayer. »

Techniques enseignées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 165
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Réunion de famille [pv all Kaguya] Dim 12 Mar 2017 - 0:40

La première technique enseignée n’avait pas encore véritablement été assimilée. Biensur, la moyenne des Shinobis aurait aisément pu croire que cela n’avait pas réellement d’importance de réussir au premier coup, et avec raison. Toutefois, la volonté qui nourrissait ma chair depuis mes os voulait que je le fasse, que je me démarque du lot. Mauvaise pioche, le temps nous manquait. Cette technique n’allait très certainement pas être la seule qu’allait m’enseigner la cheffe, et de ce fait, le temps ne nous était pas donné de tout explorer jusqu’à ce que toutes les techniques soient parfaitement maîtrisées. Il aurait même d’ailleurs été surprenant que ces techniques, qui lui avaient certainement pris des mois d’entraînement, soient tout simplement apprises en si peu de temps. Les bases étaient importantes, car comme elle l’avait dit, la suite se fera en entraînements rudes et répétitifs. Je pris donc mon mal en patience, faisant rentrer les os qui étaient hors de mon corps, jusqu’à me remettre en position droite.

Maintenant, une autre technique allait nous être enseignée. Selon ce que Milly disait, ce Jutsu lui aurait permis d’affiner son maniement des os, permettant une meilleure concentration dans ce domaine. Donc, en plus d’avoir des vertus artistiques, cette technique pouvait être un moteur de concentration dans l’art de la manipulation des os. Ce n’était ni offensif, ni défensif. D’ailleurs même, le combat n’était pas sa finalité. Ce Justu n’avait pour seul objectif l’accroissement de la capacité qu’avait tout individu à se concentrer, à se focaliser. C’était donc, quelque chose que j’aurais pu faire bien aisément, du moins j’en étais bien persuadé.

- D’accord. Si j’ai bien écouté tout ce que vous avez dit, on doit dans un premier temps générer une sorte d’œuf d’os dans sa paume…

Utilisant les os situés en dessous de ma paume de main, je fis sortir plusieurs pics osseux que j’essayai tant bien que mal d’enrouler entre eux pour former un possible œuf, sans réel succès. Mais pouvais-je seulement demander de l’assistance ? Non, elle m’avait déjà donné les bases les plus élémentaires et pour la suite, c’était à moi de me creuser les méninges. Fermant doucement les paupières, je disposai une main sur sa jumelle de telle sorte qu’il y‘ait un vide dans le creux des paumes de mains. Par la suite, j’essayai de visualiser une sphère osseuse au centre de se vide. Quand l’image de la chose parut clairement dans mon esprit, j’insufflai une infime quantité de chakra et le tour était joué. J’avais désormais au creux de ma main une forme d’œuf bossue par endroits. Certes ça n’avait rien de présentable, mais ce souci allait s’arranger avec le temps.

- Première phase… réussie… si on peut le dire ainsi. Maintenant, la sculpture

Dans la même posture, mon visage devint plus sérieux, certainement à cause de la grande concentration dont je faisais preuve. Sculpter n’était pas mon fort, même si cela était censé être dans mes gènes. Manipulant mon chakra sur la surface de la paume supérieure de ma main, je taillai l’os tout en projetant de faire une chouette petite maison. Ma surprise fut très grande quand au terme de cet exercice, ça ne fut qu’un os encore plus déformé qu’il ne l’était déjà que j’avais dans le creux de la main. Cela pouvait en dire long sur les capacités que j’avais à me concentrer. La gêne était à son paroxysme mais pour ne rien laisser paraître, je pris la parole

-Je pense que ça sera parfait.


Dernière édition par Kaguya Rinkyu le Lun 13 Mar 2017 - 19:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 1542
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Réunion de famille [pv all Kaguya] Lun 13 Mar 2017 - 19:18

J’observai attentivement et patiemment chacun de mes élèves du moment. Leurs tentatives, leurs échecs. Je crois que le plus marrant et intéressant à constater, c’était les commentaires qu’ils pouvaient se faire à eux-mêmes. Des reprises de mes propres instructions, de mes conseils, même des morceaux. C’était comme s’ils mémorisaient en même temps que se persuader de ne pas abandonner.
J’approuvai de temps en temps de la tête, juste histoire de les guider sans un mot, leur dire qu’ils sont dans la bonne direction, ou au contraire que ça ne va pas. Le garçon avait pas mal de difficulté mais tant qu’il n’abandonnait pas, il pouvait le faire. Certains partent à l’aventure avec plus de facilité que d’autres, c’est comme ça, la vie est injuste et le sera plus encore au fil des ans.

Un sourire s’étira aux coins de mes lèvres quand enfin je vis l’une sculpture prendre une véritable forme. Celle d’une maison, créée par Rinkyu. Est-ce qu’il s’était servit de souvenirs d’une ancienne demeure ? Familiale peut-être ? Enfin ça ne me regardait pas, mais si c’était le cas c’était une excellente idée. La mémoire est d’une grande aide pour donner vie, donner forme à un objet précis, parfois plus encore que l’imagination.

« C’est excellent. Tu n’as plus qu’à enchainer les entrainements et te perfectionner mais tu es sur la bonne voie. »

Puis je jetai un coup d’œil plus précis à sa voisine de classe, si je puis m’exprimer ainsi. Tout allait pour le mieux, je tapais donc dans mes mains, signe de la fin des cours.

« Très bien, vous avez compris les bases et visualiser la marche à suivre. Maintenant, comme je le disais, il ne reste plus qu’à vous entrainer, à répéter encore et encore les mêmes techniques. Et là je ne peux être d’aucune aide. N’abandonner surtout pas. »

Je leur souris, posant les mains sur les hanches, approuvant un peu inutilement de la tête mes propres mots.

« Ah, et pour la création de nouvelles techniques de votre propres cru, l’imagination sera votre meilleure alliée. Mais si vous souhaitez tout de même un guide. Il vous faut cinq choses. » Je les présentai les doigts de ma main droite et comptai avec eux. « Une armure, de l’anticipation, de l’esquive, une technique pour briser les immobilisations, et évidement de quoi frapper. D’accord ? Sur ce, je vous laisse méditer et éventuellement continuer de travailler. Le boulot n’attend pas. »

D’une salutation de la main, je fis volte-face et retournai à mes soucis administratifs et mes plans de bataille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 165
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Réunion de famille [pv all Kaguya] Lun 13 Mar 2017 - 20:02

Jusque-là les choses avaient évoluées d’un bon train. C’était à croire que la chance avait voulu que mon chemin croise celui de ces deux femmes afin de bénéficier des enseignements de la cheffe Kaguya en personne. Patiente, souriante, encourageante, elle savait nourrir la volonté en donnant les détails à chaque fois que nous faisions une avancée. De même, elle savait également nous indiquer à quel moment nous allions dans le mauvais sens, à quel moment nous nous écartions de la bonne façon de faire. Mon chakra était bouillonnant et en réalité, je savais que plus j’en apprenais, meilleur Shinobi je devenais.

Une personne parfaitement capable de vaincre ses ennemis dans un champ de bataille sans prendre énormément de risques, c’était ce à quoi j’aspirais, ce qu’était la présente femme en face de nous. Un jour, j’aurais un talent semblable au sien. Un jour je serais en mesure de tenir tête aux plus puissants de ce monde et pour la seule gloire de notre clan et de notre village, j’avais pour objectif de plier les dirigeants de l’empire sous mon joug. Suivre les pas de notre cheffe, ses instructions jusqu’à ce que je devienne moi aussi une figure inoubliable de ce clan surpuissant.

Mon regard dégageait encore l’étincelle du visionnaire, parce que je visais loin, certainement même beaucoup trop loin. Mais était-ce un crime que de vouloir être semblable à la puissance faite chair, à Kaguya Milly ? Elle a su dompter la malédiction de notre clan qui condamnerait toute personne de son âge à une mort certaine et a réussi à tenir tête à Michiki durant ces longues années sans faillir. Je n’éprouvais qu’un profond respect pour ses compétences ainsi qu’à ses actions.

Par la suite, l’aînée frappa dans ses mains, certainement pour mettre fin à notre rude séance d’entraînement. Ce qui était certain en tout cas, c’était qu’elle semblait satisfaite, de ce que nous avions su faire. De plus, elle nous conseilla de continuer à pratiquer ces techniques en entraînement, afin de les perfectionner du mieux que nous l’aurions pu. Nous allions le faire, c’était une chose certaine, car la déception à son égard n’était pas une option. Comme dernier conseil, la femme à la tête de notre clan nous demanda de nous focaliser sur cinq types de technique ninja très exactement. Les armures, les anticipations, les esquives, les techniques pour se libérer de toute forme d’immobilisation et enfin des techniques d’attaque.

À l’écouter, il s’agissait peut-être des techniques que nous devions assimiler par ordre d’importance. C’était là une chose que je n’allais pas oublier de si tôt. La nukenin avait une grande expérience des combats, ainsi que de la manipulation osseuse. Si nous focaliser sur ces points était une chose importante, il fallait impérativement le faire. Après tout cela, elle nous encouragea une dernière fois, avant de se retourner pour s’en aller. Ses pas s’éloignaient encore de nous, quand respectueusement, je m’inclinai bras près du corps en signe de gratitude mais aussi de respect.

-Merci pour vous précieux conseils. Je ferai honneur à vos enseignements.

Sur ces mots, je pris également la direction qui allait me mener à ma demeure, celle-là même où mon père souffrant m’attendait. Certes je n’ai pas pu passer sa salutation auprès de Milly, toutefois, il aurait été fier de moi, à l’écoute de ce que j’allais lui raconter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Réunion de famille [pv all Kaguya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de l'Eau :: Mizu no Kuni :: Archipel de Mizu no Kuni :: Hone no Shima-