N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Groupe #2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Spécial
avatar
Informations
Messages : 2167
Rang : Par

Message(#) Sujet: Groupe #2 Sam 1 Oct 2016 - 21:34



CONTEXTE

    Les Chûnins inscrits s’étaient vus offrir une journée de congé. Le jour de l’embarquement pour Nami, aux alentours de 16H, ils avaient reçu une lettre le matin-même leur indiquant l’heure et le lieu du rendez-vous, ainsi qu’une brève explication de la première épreuve. En lettre rouge, tout en haut de la missive, les shinobis de la Feuille pouvaient voir écrit « Première épreuve : l’île du démon ».

    En substance, on leur expliquait qu’ils seraient jetés sur une île déserte et remplie de dangers, sur laquelle ils devraient survivre, contre l’environnement hostile mais également contre les autres Chûnins : un clin d’œil pour les plus sanguins qui voudraient éliminer les autres concurrents pour avoir une chance supplémentaire d’être promus.

    Ils avaient rendez-vous à un port à l’est d’Hi pour embarquer au beau milieu de l’après-midi. Cinq bateaux avaient été affrétés : les Chûnins, sous l’œil vigilent de Jônins instructeurs, embarquaient les uns après les autres, confinés dans des cabines sans aucune possibilité de faire autre chose que ce qu’on leur demandait. Ils n’avaient pas croisé leurs vis-à-vis, ils ne leur avaient pas parlé : un total mystère planait sur les participants de cet examen.

    Il fallut quelques heures avant que l’on vienne déranger les valeureux candidats dans leur cabine exigüe. Un par un, ils furent débarqués, à des endroits différents d’une île qu’ils ne connaissaient pas. Accompagné d’un Jônin ou d’un administré, ils durent attendre une nouvelle fois qu’on leur dise qu’ils pouvaient y aller. La nuit tombait, le froid et le vent firent leur apparition. Mais les Chûnins n’avaient toujours pas le droit de bouger ou de poser des questions – on ne leur répondrait de toute façon pas.

    Puis, un immense grondement, comme le bruit d’un volcan qui entre en irruption, se fit entendre, et dura un bon cinq secondes. Le ciel s’embrasa d’une couleur orange qui dansait avec les étoiles. Pour la première fois, chacun des surveillants prit la parole, répétant tous, au même moment, le texte qu’on leur avait appris :

      - Comme vous le savez, vous devrez survivre 60H sur cette île hostile. A chaque fois que le volcan grondera, sachez que cela signifiera qu’un Chûnin a abandonné l’examen. Vous pouvez abandonner quand vous le souhaitez, il vous suffit juste de crier que vous le faites. Il est interdit de tuer les autres participants ; les neutraliser, en revanche, est possible. Si vous tombez inconscients, sachez que cela compte comme un abandon.
      Vous pouvez y aller, désormais. Bonne chance.


    Vous vous retrouvez au milieu d’une clairière ensablée, de laquelle sort ci et là quelques touffes d’herbe. Derrière vous, la mer. A votre droite, une épaisse forêt qui semble encore plus sombre que la nuit. A votre gauche, la clairière de sable et d’herbe semble continuer. De même tout droit.

    Que décidez-vous ?


RÈGLES HRP
    Ø Résumez toutes vos actions et vos techniques (ainsi que leur rang et leur cible) à la fin de votre RP, avec la balise spoiler et/ou hide.
    Ø Vous avez 36h pour poster lorsque c'est votre tour. Si vous ne le faites pas, vous aurez une seule et unique fois 12h supplémentaires. Si vous n'avez toujours pas posté, vous serez exclu du groupe.
    Ø Chaque personnage a droit à un seul délai de 24h s'il poste dans le bureau de SNH.
    Ø N'hésitez pas à utiliser les Principes de combat, le Guide de Combat et l'Indicateur de Chakra pour vous aider en cas de combat.
    Ø En cas de soucis, vous pouvez contacter @Aburame Mizuki.
    Ø Votre premier poste s’attèlera à décrire votre arrivée sur l’île et vos premiers pas sur cette dernière.
    Ø Vous aurez des choix à faire, relevant de votre capacité à être un Jônin. Chaque choix vous apportera, ou non, des points qui seront décisifs



RÈGLES ET INFORMATION INRP
    Ø Vous n’êtes pas que 5 à passer l’examen : vous n’êtes que cinq parmi d’autres. J’estime le nombre de participants à cet examen à une quarantaine.
    Ø Vous devez survivre trois nuits et deux jours. Vous débarquez sur l’île du démon aux alentours de 18-19H (tous ne débarquent pas en même temps), et vous commencez l’épreuve à 20H, après un grondement inquiétant venant du centre de l’île qui embrase le ciel (littéralement, le ciel noir devient orange), vous pouvez partir.
    Ø Vous vous trouvez actuellement dans une clairière, et vous pouvez soit allez tenter votre aventure dans la jungle, soit aller tout droit ou à gauche sur dans la clairière. Avancez un petit peu pour avoir matière à RP, mais ne présupposez pas trop de ce que vous trouverez.


PARTICIPANTS ET ORDRE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shinobinohattan.com
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 466
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Groupe #2 Dim 2 Oct 2016 - 13:18

Nous y voilà. L'examen Jônin était amorcé. Si recevoir une missive parlant de « l'île du Démon » sur laquelle j'allais me rendre n'avait rien d'engageant je ne pensais pas que l'attente dans cette cabine avec le silence absolu serait si pesant... Au point tel où j'avais fini par croire qu'il s'agissait d'une épreuve à part entière.

Après plusieurs heures et la nuit finalement tombée, on me faisait signe de quitter le bateau pour enfin poser les pieds sur la terre ferme. Mon accompagnateur m'expliquait alors plus en détail l'épreuve qui consistait à survivre dans un milieu inconnu et possiblement hostile durant soixante heures consécutives. Mais ce n'était pas tant son discours qui était déroutant mais bel et bien le grondement sorti tout droit des entrailles de la Terre accompagné de sa teinte orangé dans un ciel obscurci par la nuit qui n'annonçait rien de bon... Un volcan ? Chouette... J'espérais ne pas avoir besoin de m'en approcher de trop près où je finirais sans doute par m'évaporer...

Le Jônin annonçait aussi que le volcan serait annonciateur des abandons. Il était possible de déclarer forfait simplement en le criant ce qui me laissait dire que nous serions tous étroitement encadrés pendant le temps de cette épreuve.
Après quoi, je remerciais mon informateur et commençais dès lors à me concentrer sur mon environnement. J'étais dans une clairière au sol recouvert de sable, derrière moi se situait la mer d'où je venais alors qu'a ma droite se trouvait une forêt pour le moins épaisse où la végétation semblait avoir repris ses droits. Il n'était déjà pas question de me diriger vers celle ci. Il faisait nuit et en plus de ne rien y voir et possiblement m'y perdre, je ne possédais pas de facultés sensorielles qui m'auraient permise d'anticiper les présences s'y trouvant : et j'étais certaine que la jungle grouillerait de prédateurs en tout genre...

Il me restait donc a opter pour la clairière mais quel chemin prendre ? Aller tout droit ou a gauche ? Le terrain était beaucoup plus dégagé et donc plus fiable, cela m'éviterait d'être prise en traître quoi qu'il arrive mais pourquoi s'aventurer dans des terres qui m'étaient totalement inconnus et surtout de nuit ? Le but de cette épreuve était la survie. Au fond rien ne m'empêchait de rester où je me trouvais sur la berge car étant une élémentaire, manger ne faisait pas parti de mes besoins vitaux. Cela dit, il me fallait tout de même trouver un abri, un repère pour la nuit qui me dissimulerait en plus de tâcher de gagner quelques heures de sommeil salvatrices.

Après réflexion, je décidais donc de me diriger sur ma gauche en suivant la clairière qui longeait le bord de mer. L'eau restait mon élément et je me sentais plus en sécurité de l'avoir à mes côtés au cas où. Bien sûr, là où il y avait de l'eau il y avait aussi de la vie puisqu'elle lui était essentielle et avancer de ce côté me ferait sans doute croiser une végétation plus dense et des animaux de toute sorte mais tant que je pouvais avancer en gardant une étendue d'eau a porter que je pourrais potentiellement avoir a utiliser je n'allais pas m'en priver.

Je suivais donc ce chemin, foulant le sable parsemé d'herbes en quête d'un endroit que je jugerais assez serein pour m'y poser jusqu'au lever du soleil où j'aurais davantage conscience de mon environnement sans prendre de risques inutiles. Le courant des vagues produisaient un son relaxant a mes oreilles tandis que j'avançais prudemment dans la nuit, tout juste éclairée par les rayons de la lune prenant place peu à peu.

Jusqu’à quand me serait-il possible de progresser ainsi près de l'eau ? J'espérais pouvoir faire en sorte de ne jamais vraiment trop m'en éloigner et supposais que tant que le sol ne serait pas meuble et resterait du sable, elle ne serait jamais vraiment bien loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spécial
avatar
Informations
Messages : 2167
Rang : Par

Message(#) Sujet: Re: Groupe #2 Lun 3 Oct 2016 - 19:18

Nuit 1 – 00H12 : Le ciel s’embrase une nouvelle fois après s’être assombri quelques minutes après le début de l’épreuve. Un bruit assourdissant résonne dans toute l’île, faisant s’envoler tous les oiseaux de l’île : un Chûnin avait été mis hors compétition après seulement quatre heures d’épreuve.

Nuit 1 – 1H21 : Vous continuez sur la plage, longeant la mer, auprès de votre élément. Vous vaquez à vos occupations quand, vous entendez un grondement semblable à un léger tremblement de terre venant du nord-ouest ainsi que des cris d’animaux féroces. Puis, au beau milieu de la nuit, vous tombez sur une jeune Chûnin aux cheveux lui arrivant jusqu’en bas du dos. Elle semble trembler et se retourne dès qu’elle sent votre présence, sort un kunaï et la met en position de défense. Elle vous hurle d’une voix tremblante de vous en aller, sans quoi vous le regretterez.
Que faites-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shinobinohattan.com
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 466
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Groupe #2 Mar 4 Oct 2016 - 13:35

Les heures défilaient dans une nuit désormais bien en place. Je continuais d'arpenter la clairière ensablée près de la plage, la remontant toujours en m'imaginant qu'elle se terminerait bientôt.

Comment se débrouillait Kihran ? Cette île semblait être dominée par la végétation et s'il se trouvait ici lui aussi, nul doute qu'il réussirait à s'en sortir sans trop de soucis étant un Hayashi.
J'esquissais un sourire à cette pensée. Tant mieux.

Mon soulagement ne fut toutefois que de courte durée alors que les entrailles de la terre laissaient entendre et ressentir leur hurlement plaintif. Les secousses étaient violentes et déstabilisantes : le volcan entrait une nouvelle fois en éruption, signe qu'un participant avait dû déclarer forfait... Déjà ? Après seulement quatre heures ? Qu'avait-il bien pu lui arriver en si peu de temps ?
Si cette annonce en avait certainement démoralisé quelques uns, elle avait au contraire attiser ma méfiance, ma prudence et ma détermination.

La teinte orangée du ciel offrait un spectacle étrange mais éclairait les environs a sa manière. Il me fallait rapidement trouver un abri pour passer le restant de la nuit à cause de laquelle je ne voyais rien : il était stupide de progresser d'avantage.

Je comptais donc chercher un coin tranquille sans m'aventurer plus loin, surtout après avoir entendu les cris de bêtes sauvage que je préférais ne pas croiser, jusqu'à ce que j'aperçoive une silhouette féminine visiblement prise de panique à mon approche et dégainant un kunai menaçant dans ma direction en me priant de bien vouloir partir. Je me stoppais dans mon avancée, ne voulant pas plus attiser son hystérie et lui répondais :

« Je ne suis pas là pour vous faire du mal. Calmez vous. Une future Jônin ne devrait pas perdre son sang froid de cette façon. »

Elle allait frôler la crise cardiaque a chaque fois qu'un candidat l'approcherait ? Que l'on soit méfiant des autres dans une telle épreuve je voulais bien mais qu'on en perde ses moyens... J'imaginais au contraire qu'en toute situation, un shinobi devait être a même de garder son calme pour mieux aviser la situation.

Ma posture était relâchée bien que je restais sur mes gardes mais ne laissais rien paraître. Je voulais qu'elle se détende et qu'elle cesse de me prendre pour une menace.

« Il s'agit d'une épreuve de survie vous savez. Vous avez dû entendre vous aussi les cris des bêtes sauvages. Survivre à l'environnement pendant soixante heures sera déjà bien assez difficile : s'en prendre à de potentiels alliés est ridicule. »

Bien sûr je ne lui proposais pas de travailler main dans la main, je n'étais pas stupide, elle pouvait tout aussi bien faire semblant d'être complètement paniquée pour qu'on la prenne en pitié et mieux me planter dans le dos. La méfiance zéro ne pouvait exister mais pour autant je préférais progresser avec des alliés pour faire face au danger que regorgeait cette île que de faire preuve d'un ego stupide en me jugeant avec vanité capable d'y faire face toute seule. Surtout alors que je n'avais aucune idée de ce qui m'attendait.

« Je voulais m'arrêter ici pour le moment. S'aventurer de nuit comporte trop de risques. M'aiderez-vous a trouver un abri et a repousser les bêtes qui semblent traîner dans le coin si jamais elles nous prennent pour cibles ? »

Je n'avais toujours pas bouger d'un pouce, attendant de voir sa réaction pour y adapter la mienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spécial
avatar
Informations
Messages : 2167
Rang : Par

Message(#) Sujet: Re: Groupe #2 Dim 9 Oct 2016 - 11:09

1H22 : Toujours claquant des dents, le kunaï à la main, la jeune blonde vous écoutait sans sembler vous entendre. Elle regardait tout autour, en reculant dangereusement. Votre discours semble la rassurer, mais pas assez pour qu’elle redevienne lucide. Elle vous lance le kunaï en part en courant, en direction du centre de l’île, vous laissant donc seule sur la plage herbeuse. Vous avez eu de la chance : en bravant les demandes de cette Chûnin dont vous ne connaissez pas les capacités, vous auriez pu le payer très cher.
Puis, le ciel s’embrase de nouveau, et sur toute l’île résonne le bruit de l’élimination d’un deuxième Chûnin.

4H21 : Vous vaquiez à vos occupations, quand vous entendez des bruits autour de vous : des personnes se rapprochaient. A quelques mètres de vous, vous entendez des premiers cris d’effroi et d’horreur, mais vous n’avez pas le temps de tergiverser : déjà, tout autour de vous, vous les apercevez. Tous vos êtres chers sont là… Mais blessés, mourant, certains portant le corps de d’autres être chers. Certains pleurent, certains sont défigurés : femmes, hommes, enfants, vieillards : tous ceux que vous chérissez se retrouvent autour de vous. Le ciel s’embrase, vous entendez vaguement un grondement au loin…

8H30 : Vous entendez, proche de vous, au Sud-Est de votre position, des centaines, des milliers de grondements semblables à la foudre qui s’abat sur l’île. Le ciel semble cependant totalement dégagé en ce début de journée.

Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shinobinohattan.com
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 466
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Groupe #2 Dim 9 Oct 2016 - 18:00

Je ne parvenais pas a raisonner cette kunoichi. C'était même presque comme si elle m'écoutait sans pour autant m'entendre, enfermée dans cet étau de panique qui lui faisait perdre toute lucidité. Je restais méfiante car c'était un état d'esprit dangereux et totalement imprévisible.

Malgré mes paroles, elle reculait quoiqu'un peu moins effrayée en comprenant que je ne lui voulais pas de mal. Pour finir, c'était elle qui quittait cet endroit tout en m'envoyant son kunai que j'esquivais sans difficulté, s'enfonçant dans l'île malgré la noirceur de la nuit.

Je soupirais, me demandant ce qu'il allait bien advenir d'elle alors qu'elle partait là où je ne me risquerais pas d'aller avant au moins le lever du jour pour y voir quelque chose... Soudainement, le volcan grondait et le ciel prenait une nouvelle fois sa couleur orangée, annonciatrice de l'élimination d'un candidat. Était-ce justement elle ? Quelque part je l'espérais : sa nervosité se révélait bien trop dangereuse pour elle même et pour les autres.

Une fois ce constat fait, je décidais de rester sur la plage herbeuse pour m'y installer pour le restant de la nuit. Pourrais-je vraiment dormir ? J'avais l'impression que si je fermais l’œil s'en était fini. Il me fallait donc trouver un abri qui me dissimulerait au moins au yeux des non senseurs. C'est en arpentant la plage que je finissais par trouver un renfoncement dans la roche plus ou moins dissimulés par quelques herbes hautes. Si quelqu'un passait a hauteur il le remarquerait sans aucun doute mais aller chercher des branches pour le renforcer montrerait facilement qu'il s'agissait de quelque chose de bricolé par quelqu'un et donc indiquerait ma position. Je me terrais donc dans le creux sans toucher au reste, espérant pouvoir somnoler quelques temps.

Je me réveillais précipitamment au beau milieu de la nuit sans savoir combien de temps j'avais pu m'assoupir sans vraiment dormir, toujours a l'affût. La raison de mon réveil n'était autre que des bruits semblants provenir des alentours : des gens approchaient. Discrètement, je tirais un kunai et tentais de ne pas bouger pour ne pas être vue jusqu'à entendre des cris n'annonçant rien de bon. Sur mes gardes, je risquais un œil a travers les fourrés pour savoir a quoi j'avais affaire avant de finalement voir Kihran ! Les yeux écarquillés de surprise, je sortais de ma cachette, m'approchant de lui vivement avant de me stopper net devant ses blessures. 

« Ki... Kihran ? ... »

Qu'est-....ce qu'il... lui était... arrivé... ? Le regard plein d'effrois devant son corps mutilé peinant a avancer, je m'apprêtais a foncer vers lui pour lui venir en aide, prise par la panique et la montée d'adrénaline mais avant de me lancer je constatais finalement les autres silhouettes m'entourant. Mes parents... Ma mère pleurant devant le corps inerte de mon père qu'elle traînait, ne sachant que faire en simple civile qu'elle était. Elle avait bien tenté de lui faire un bandage mais... mais... Et puis il y avait aussi Mizuki-sensei, assise sur un tronc d'arbre échoué rejeté par les vagues. Elle se tenait l'abdomen, et semblait saigner abondamment alors qu'un filet écarlate coulait aussi le long de sa bouche : malgré ça, elle continuait de me sourire avant de se relever tout en me toisant pour mieux continuer sa route. Il y avait aussi Tetsui, boitant, le visage défiguré par la douleur malgré qu'il prenait sur lui pour en faire paraître le moins possible.

Je restais comme paralysée devant ce spectacle, ne parvenant a analyser toutes les données que j'avais sous les yeux : c'était beaucoup trop... Mes yeux me brûlaient avant que je ne me ressaisisse malgré les battements de mon cœur effrénés. Ils ne pouvaient pas être là... Et d'ailleurs ils semblaient s'en aller, me passant a côté pour s'engouffrer là où la Chunin s'en était allée quelque heures plus tôt. Quelle était l'origine de cette vision d'horreur... Un genjutsu ? Je n'avais pourtant vu personne avant ce prétendu Kihran... Au fur et a mesure que je les voyais s'éloigner, je reprenais peu à peu contenance. Je ne devais plus penser à ce cauchemar, j'ignorais pourquoi je venais de voir ça et grâce à quel phénomène mais en concluais que cette île n'avait pas fini de déverser son lot de surprise... Après avoir vu ça, j'étais certaine que d'autres illusions du genre viendraient me hanter au cours de ce séjour forcé et m'y tenais préparée.

Le ciel s'embrasa une nouvel fois, laissant résonner un écho qui me paraissait bien lointain. Il me serait impossible de me rendormir après ça... Encore quelque peu tremblotante, je patientais donc quelques temps dans ma planque, rangeant mon kunai, avant de reprendre la route lorsque les toutes premières lueurs du jour s'annonçaient.
Je continuais mon chemin, toujours en longeant la plage pendant près d'une heure ou deux, laissant mon élément non loin de moi. Le centre de l'île semblait terrifiant. C'était là où j'y avais entendu les cris d'animaux, où la chunin blonde s'était dirigée et même les doublures des personnes qui m'étaient chères : je n'avais aucune envie d'y aller. Je préférais m'assurer une certaine sécurité en restant proche de la mer et si je devais être contrainte de m'en éloigner car le chemin se finissait et bien je chercherait un lac, une rivière, ou tout autre point d'eau qui se trouverait par ici.

Après quelques temps encore a arpenter cette plage herbeuse, j'entendais non loin d'ici un grondement de tonnerre qui n'avait rien d'habituel... En fait c'était plutôt comme si la foudre ne cessait de s'abattre au même endroit. Les oiseaux s'envolaient sous ce bruit tonitruant, faisant presque trembler la terre alors que cela semblait assez proche de ma position. Le ciel était au contraire bien dégagé... Un utilisateur du raiton ? J'ignorais ce qu'il se passait là bas mais j'espérais que cet orage mystique ne viendrait pas jusqu'à moi... L'eau et l'électricité ne faisait pas vraiment bon ménage si bien que je décidais même de m'en éloigner prenant la direction opposée vers le Nord-Ouest de ma position. L'écho du tonnerre semblait peu à peu plus lointain alors que je m'aventurais de l'autre côté. Sur quoi allais-je encore tomber ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spécial
avatar
Informations
Messages : 2167
Rang : Par

Message(#) Sujet: Re: Groupe #2 Sam 15 Oct 2016 - 10:24

8H53 : Le volcan gronde, annonçant l’élimination d’un nouveau Chûnin.

9H21 : Le volcan gronde, annonçant l’élimination d’un nouveau Chûnin.

10H10 : Lors de votre errance, vous croisez une large rivière qui s’enfonce vers la forêt. Derrière vous, la plaine herbeuse, toujours. Au-delà de la rivière, la plage uniquement, sans herbe. Que faites-vous ?

14H38 : Le volcan gronde, annonçant l’élimination d’un nouveau Chûnin.

17H12 : Vous entendez deux grondements venant du volcan.

19H42 : Vous vaquiez à vos occupations et êtes tombée sur un Chûnin, assis contre un arbre, se délectant d’un bon repas. En vous voyant, il ne panique pas, lève les yeux vers vous en mâchant son fruit, puis vous sourit, vous disant qu’une fille aussi belle que vous n’a rien à faire seule sur ce genre d’île. Et que, si vous le voulez, il pourrait vous prendre sous son aile.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shinobinohattan.com
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 466
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Groupe #2 Sam 15 Oct 2016 - 13:04

L'orage semblait s'être calmé après quelques temps, a moins que je m'en étais suffisamment éloignée pour ne plus rien entendre... Quoi qu'il en soit, j'étais bien contente que cela ne me soit pas tombée dessus.

Je commençais vraiment à me demander ce qui clochait avec cette île... Avait-elle été créer spécialement pour l'occasion ou se trouvait-elle a un point du globe qui faisait qu'elle attirait tous les magnétismes et les inversions des pôles pour en être complètement déréglée ?! Des bêtes sauvages, des orages plus que violents, des illusions morbides... Cet examen ressemblait vraiment à l'épreuve d'une vie. Si nous en ressortions indemne il était sûr que plus rien ne nous surprendrait dans notre carrière de Jonin...

Plus tard, le ciel s'embrasa deux nouvelles fois avec peu de temps d'intervalle tout comme le volcan se mettait à gronder de son mugissement toujours aussi dérangeant. Deux nouveaux éliminés donc... Je n'avais pas compté mais nous devions bien être quasiment a la dixième personnes mis hors course en même pas vingt quatre heures... Qu'avait-il bien pu leur arriver ? Avec cette île tout me semblait possible.

Je continuais mon avancée alors qu'il n'était pas encore midi comme me l'indiquait le soleil pas tout à fait a son zénith, m'aventurant un peu plus le long de cette plage herbeuse que je n'avais jusqu'ici pas quitté. La faim n'était pas quelque chose qui m'affectait étant une élémentaire mais j'avais tout de même besoin de boire pour renouveler mon organisme et justement je commençais a éprouver une certaine soif en tombant nez a nez avec une imposante rivière : parfait. Je déchirais une partie de ma manche avec mes dents et la plongeais dans l'eau de manière a en enfermer a l'intérieur. Il s'agissait là d'un filtre bien sommaire et faire bouillir l'eau aurait été bien plus approprié mais je n'avais pas envie de faire un feu et de me faire repérer par je ne sais quoi qui traînait sur l'île : il faudrait donc faire avec et cela retiendrait au moins les possibles toxines, une précaution que je jugeais indispensable. Il ne manquerait plus que je finisse empoisonnée.

Je récoltais l'eau qui s'écoulait de mon filtre improvisé dans le creux de ma main et la buvait, recommençant l'opération jusqu'à suffisamment étancher ma soif. J'observais ensuite les environs tout en rangeant le tissu mouillé dans ma poche. La rivière s'enfonçait dans une forêt et a côté trônait une plage dénuée de toute végétation ce qui me laissait penser que l'eau s'arrêtait bel et bien par ce chemin puisque là où il y en avait il y avait de la vie et hormis la mer il n'y aurait sans doute plus grand chose. C'était sans doute risqué mais je m'aventurais donc dans la forêt si intrigante que je m'étais jurée de ne pas visiter de nuit. Il était encore tôt et j'espérais bien trouver une solution pour en sortir avant que la nuit ne tombe sans quoi les choses se montreraient sans doute plus compliquées...
Si j'osais également m'y aventurer c'était parce qu'il y avait cette dense rivière de laquelle je pourrais me servir pour combattre ou m'y dissimuler au besoin. C'était là mon gage de sécurité sans laquelle je n'y aurais pas mis un pied.

Je m'enfonçais donc dans la forêt le long de cette rivière impressionnante. La végétation y était dense mais semblait tout de même moins l'être que la jungle que j'avais pu apercevoir lors de mon débarquement. Mon regard ne cessait d'être en mouvement, zieutant la moindre forme, la moindre présence qui aurait pu s'y trouver et se révéler hostile. Sur mes gardes, j'avançais a tâtons, cherchant a éviter les pièges qui pouvaient possiblement se trouver sur le sol. Les rayons du soleil filtraient à travers les épais feuillages, déversant un halo pour le moins énigmatique mais rassurant.

Mon ascension se poursuivait jusqu'après midi où j'entendais une nouvelle fois le volcan gronder avant de l'entendre une nouvelle fois en fin d'après midi.
La forêt semblait immensément grande : je n'en étais toujours pas sortie et souhaitais pourtant en trouver une issue pour ne pas a avoir a y passer la nuit. Il y avait bien des fruits dans cet endroit mais puisque je n'avais pas besoin de manger je n'allais pas tenter de m’empoissonner inutilement. Pour autant, je prenais tout de même l'un deux que je mettais dans ma sacoche : au cas où je croisais quelqu'un susceptible d'en avoir besoin.

Les heures défilaient durant mon exploration, tout comme le soleil commençait à décliner. Je m'activais d'autant plus a chercher la sortie de cette forêt jusqu'à croiser un autre chunin, assis le long d'un arbre tout en mangeant tranquillement un fruit, pas perturbé le moins du monde. Il était certains qu'il m'avait vu et pourtant il ne semblait pas broncher, ce qui attisait ma méfiance. Avait-il posé un piège pour être si confiant ? Je m'approchais doucement, sans vraiment vouloir l'approcher mais pour continuer ma route jusqu'à ce qu'il m'interpelle. Lorsque son regard se relevait vers moi, je cherchais à l'éviter : sa trop grande confiance me laissant penser qu'il maîtrisait peut-être l'art des illusions et ne voulais pas m'y risquer.

Son discours me faisait rouler des yeux. Un beau parleur. Il manquait plus que ça. Pensait-il vraiment que j'avais l'air d'être la frêle femme en détresse qu'il semblait dépeindre ?

« Non merci, je n'ai pas besoin d'un garde du corps. »

Si j'avais dit à la Chunin rencontrée la nuit dernière qu'il valait mieux faire équipe que rester seule pour survivre je pensais encore plus qu'il valait mieux restée seule que d'être accompagnée d'un boulet : et celui se trouvant devant moi semblait clairement en être un qui ne m'apporterait rien de bon.

Je continuais donc mon chemin le long de la rivière, sans lui prêter davantage d'attention même si, évidemment, j'étais toujours sur mes gardes sur ce qu'il serait susceptible de faire et usais même d'un peu de chakra pour m'en assurer. Les types dans son genre ne lâchait en général pas si facilement l'affaire.

Malgré tout, je poursuivais ma route jusqu'à finalement grimper en haut d'un arbre pour essayer de visualiser les alentours. La forêt s'étendait-elle encore a perte de vue ou en voyais-je finalement le bout ? Il me fallait sortir d'ici.


Hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spécial
avatar
Informations
Messages : 2167
Rang : Par

Message(#) Sujet: Re: Groupe #2 Ven 21 Oct 2016 - 11:49

Les heures continuaient de s’égrainer. Le volcan avait, en tout, grondé une vingtaine de fois, signifiant que plus de la moitié des participants avait été mis hors-jeu. La bonne nouvelle venait toutefois du fait que, plus le temps avançait, et moins les grondements étaient fréquents.

Les épreuves continuaient de s’enchaîner sur l’île. Toutes les quatre heures, une portion de l’île se voyait secoué par un évènement artificiellement créé pour l’examen ; tantôt une charge animale, tantôt des hallucinations anxiogènes, tantôt une désorientation, tantôt une pluie d’éclairs, tantôt un raz-de-marée et tantôt un éboulement.

Néanmoins, les Chûnins avaient tenu bons, explorant l’île, se trouvant des vivres, trouvant des techniques pour survivre à l’île… Et aux autres, qui parfois se montraient plus redoutables qu’on n’aurait pu l’imaginer.

Cinquante-neuf heures et cinquante-sept minutes s’étaient écoulées depuis le début de l’épreuve. Huit heure du matin approchait à grand pas. Et pourtant… Une explosion retentit dans l’air calme du matin.



Le ciel ne vira pas au orange clair cette fois-ci, mais il s’embrasa. Les Chûnins, poussés artificiellement par les différentes épreuves à se rapprocher du centre de l’île, et par conséquent du volcan, purent admirer l’épaisse couche de fumée qui sortit du volcan, comme un jet puissant, qui couvrit le ciel… Avant de retomber en épais nuage et dévaler la pente abrupte. En quelques secondes à peine, ils comprirent : une nuée ardente.

Allant à une vitesse incroyable, elle allait tout dévorer sur son passage : arbres, animaux, personnes : rien ne pourrait l’arrêter. Une seule solution : courir le plus vite possible jusqu’à la plage, et espérer que cette irruption n’était pas le fruit du hasard…

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shinobinohattan.com
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 466
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Groupe #2 Ven 21 Oct 2016 - 20:42

Je perdais peu à peu toute notion du temps. Les jours étaient tout aussi long que la nuit qui se révélait même plus éprouvante encore. Un bon nombre d'obstacles m'avaient barré la route et parfois l'île démoniaque n'y était absolument pour rien : l'avidité de vaincre de certains Chunin dépassait complètement ce que j'aurais pu imaginer. Certains n'hésitaient pas a piétiner les autres ou les laisser a leur triste sort pour s'assurer d'une élimination supplémentaire les faisant gagner un peu de marge. Chacun pour soit... ? C'était vraiment ça la pensée de certains près a devenir Jonin ? Que faisaient-ils de l'esprit d'équipe et de la défense des plus faibles qui demeuraient notre première tâche en tant que shinobis ? J'avouais que la nature humaine me dégoûtait quelque peu à travers cette expérience...

J'avais donc décidé de survivre par moi même, ignorant ceux qui ne feraient que rendre la tâche plus difficile et tentant d'apporter mon aide a ceux qui en avait besoin, même de manière discrète. Comme cette chunin que j'avais trouvé a moitié endormie sous un arbre dans la pénombre, vidée de toute énergie, et a laquelle j'avais donné l'un des fruits que j'avais trouvé un peu plus tôt justement au cas où tout en lui précisant bien de le faire cuire avant de le manger pour en réduire le risque d'intoxication s'il y avait lieu d'en avoir.

La dernière nuit s'était écoulée sans que je ne puisse fermer l’œil, chargée par un troupeau d'animaux je m'étais réfugiée au sommet d'un arbre avant de redescendre une fois la charge terminée. Cela m'avait conduit dans une prairie sans doute magnifique a la lueur du jour mais rendue bien mystique par les rayons lunaires... A peine avais-je fait un pas que je sentais que quelque chose n'allait pas. C'était comme si tout mon corps commençait à s'engourdir... un poison ? Etait-ce lié a l'eau que je filtrais sommairement ou a ces plantes ?! Dans le doute, je dématérialisais ma tête sous sa forme aqueuse pour ne plus avoir a respirer quoique ce soit et m'éloignais au plus vite et le plus loin possible de ces fleurs. Peut-être n'était-ce pas dû a cela mais je devais réagir vite. Sitôt éloignée, ma tête retrouva son apparence originelle, me donnant un profond vertige. Visiblement, c'était bien les plantes qui dégageaient quelque chose qui s'était mêlé a mon eau et qui me faisait ressentir le contre coup maintenant que j'avais retrouvé ma véritable forme.

Mes pas m'avaient conduit vers ce qui semblait être une ancienne forêt... bien que désormais tous les troncs en étaient calcinés... Il y avait eu un feu par ici et puisque le volcan n'était vraiment plus très loin j'imaginais sans mal qu'il en était le responsable et ne souhaitais pas vraiment m'attarder ici... Malheureusement pour moi, les spores des fleurs faisaient encore effet et ma jambe se déroba d'elle même pour mieux me laisser m'écraser contre le sol parsemés de feuilles mortes : le paysage était sinistre... Je prenais alors appui sur mes bras que je sentais pourtant flancher mais mon chakra me permettait toutefois de stimuler suffisamment mes muscles pour parvenir à me redresser pour mieux m'adosser au restant d'un arbre.

Mes jambes flageolaient et ce n'était vraiment pas le moment... qui savait ce qui pouvait me tomber dessus ? Je n'avais aucune envie de traîner ici plus longtemps... Me déplaçant avec difficulté, j'essayais de me rassurer en me disant que je n'avais pas été en contact prolongé avec ces plantes et que l'effet ne devrait pas durer trop longtemps... Mais en fait je n'en savais absolument rien...
Je chutais a plusieurs reprises tantôt sur la terre meuble tantôt sur une zone boueuse me laissant dans un état pitoyable : sans compter les estafilades éparses sur la peau que j'avais pu me faire contre des ronces et épines en progressant dans la forêt la veille...

Ne pouvant finalement plus avancer, presque totalement paralysée, je m'étais recroquevillée dans un coin regroupant plusieurs arbres morts histoire de me camouflée un peu pour passer le peu de temps qu'il restait a la nuit.
Heureusement, plus celle-ci avançait plus les effets des fleurs se dissipaient, me laissait aux aurores la possibilité de bouger de nouveau même si je sentais que les effets ne s'étaient pas encore totalement résorbés.

Quelle ne fut pas ma surprise d'apercevoir cette épaisse fumée se dégager du volcan qui n'annonçait rien de bon... Jusqu'ici il n'avait pas eu cette activité et je craignais le pire... Mes doutes se révélaient fondés lorsque j'apercevais la nuée ardente dévaler la pente du volcan... Son grondement était sourd, puissant : il n'y avait pas une minute a perdre et surtout rien a faire de plus ! Il me fallait regagner la plage et vite !

Après ces nombreuses heures a arpenter l'île, je commençais a avoir des points de repères par les chemins que j'avais suivi si bien que je me précipitais vers la forêt que je dévalais a vive allure depuis la cimes des arbres pour apercevoir la rivière. Il me fallait la suivre pour m'assurer sa protection. J'aurais pu ralentir une petite coulée de lave mais pas une éruption tout entière ! Toute la faune et la flore y passerait et moi aussi si je ne me dépêchais pas !

Dans ma course folle, je croisais plusieurs autres chunin parfois paniqués tandis que certains suivaient le même chemin que tous les autres. Il n'y aurait que la mer pour nous protéger de cette catastrophe si toutefois elle était naturelle...

Je n'osais pas me retourner dans ma course jusqu'à finalement atteindre la plage herbeuse, mon point de départ, et allais m'engouffrer sur la mer, marchant à sa surface en m'éloignant légèrement tout en ne détournant pas mon regard de l'île, attentive a tout ce qui pourrait encore se produire...

Hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Groupe #2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Examens :: Examens Chûnin et Jônin de Konoha :: Examen Jônin :: Epreuve 1-