N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Un duo de choc pour une mission de choc ? [Rang C | Genzö]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 32

Message(#) Sujet: Un duo de choc pour une mission de choc ? [Rang C | Genzö] Dim 26 Fév 2012 - 20:46

Citation :
Rang C:

Une avalanche s'est déclenchée dans les montagnes de Tsuchi no Kuni, un noble vous emploie car sa fille et son escorte se trouvaient dans la zone et qu'il n'a toujours aucune nouvelle d'elle. Retrouvez la et vous serez récompensé.

Ps: Le noble ne l'a pas précisé, mais l'escorte transporte un certains nombre de richesse, supérieur à ce qu'il vous paiera pour l'accomplissement de la mission, libre à vous de...

Bon bon bon...

Enfin du taff, du vrai taff. Étant donné que j'avais consacré ces dernières semaines pas mal de temps à glander, marcher, rencontrer des cons, marcher, boire, marcher, me blesser, marcher, dormir et non penser au bon entretien de mes économies, eh ben... on pouvait dire que c'était la dèche. La grosse dèche même. Qui contestera le fait que s'amuser, boire et manger sans limite était quelque chose de mauvais ? Un idiot pourrait toujours me dire le contraire mais comme je ne l'étais pas, je ne pouvais pas dire que c'était mal. Cependant, j'avais trop abusé des bonnes choses, sans calculer mes dépenses et voilà que je me retrouvais dans une situation quelque peu embarrassante, dans laquelle j'étais contraint de taffer afin de pouvoir avoir de quoi me nourrir le lendemain. Ainsi apparaissaient de nouveau les aléas de la liberté. Je ne m'ennuyais pas, j'arrivais à trouver de quoi m'amuser, je découvrais beaucoup d'environnements divers et variés, je charcutais des imbéciles quand ils osaient faire les chauds devant moi. Bref, je me réjouissais de cette petite vie peinard et des instants que je vivais. Cependant, fallait avouer que ce n'était pas que le bonheur. Forcément, j'étais seul donc le dialogue avec les autres, ce n'était pas trop mon fort (d'où les nombreux monologues intérieurs...) et j'avais personne pour m'entretenir. Bah ouais, y a des hauts et des bas à tout et là, je creusais un trou vers le bas. Assez profond, inutile de le cacher.
Et puis, j'avais fait escale à Tsuchi no Kuni, juste parce-que c'était sur mon chemin (il marche beaucoup le Kyosuke, ne l'oublions pas). J'avais entendu que ce pays était un peu un pays de dingues, dans lequel il y avait un peu pas mal de merdes. Je ne savais pas lesquelles et curieusement, mon côté curieux ne s'était pas manifesté. La seule chose qui me préoccupait, c'était de trouver un job qui aurait de quoi me rapporter. Crever parce-que je n'avais plus de quoi me nourrir ? Pitoyable. Incroyable. Inacceptable.
Visiblement, j'avais fait de l'effet dans un des villages de ce pays. A peine arrivé, avec ma face de beau gosse vaniteux, et on avait déjà de l'intérêt envers ma personne. Et pas n'importe qui puisque c'était un homme, aux environs de la quarantaine d'années, qui m'avait accueilli avec la plus grande des sympathies. J'avais de suite repéré à mon comportement plus que louche qu'il n'était pas venu à moi uniquement parce-qu'il était cool, qu'il avait envie de montrer qu'il était cool et que je n'aurai rien à lui rendre. J'étais loin d'être un mec hyper intelligent mais fallait y aller pour me duper de la sorte. Mais il semblait tellement bien que ça m'aurait fait chier de répondre avec irrespect à son accueil et son objectif. L'homme n'avait pas tourné autour du pot et en ayant vu mon épée dans mon dos, il avait su que j'étais, selon ses propos, « l'homme de la situation ». Pourquoi ? Sa fille n'était pas rentrée à la maison... « Quoi ? Je crois avoir mal compris... Quoi ? » avais-je immédiatement pensé. Bah pourquoi tu vas pas la chercher mon gars ? Tu prends tes jambes, tes bras et tu te bouges le derrière ! C'est aussi simple que ça ! Mais en fait, ce n'était pas si simple que ça: la demoiselle, qui se recueillait hebdomadairement dans un lieu symbolique à ses yeux, avait été comme toujours accompagnée par une escorte mise en place par son bon papa. Habituellement, il n'y avait aucun souci mais un était apparu car une avalanche s'était produit là où se rendait sa fille, il y a trois jours. Et depuis, aucune nouvelle, silence radio. Très inquiétant tout ça... Non seulement il y avait de quoi se faire du blé, mais en plus de quoi un bon service à quelqu'un qui en avait besoin. Mon bon cœur s'était senti obligé d'agir pour la bonne cause, et c'était pour cela que j'avais accepté.

Bon, par contre, il aurait amplement pu s'abstenir de me faire coltiner quelqu'un sur mon dos. A croire que j'avais besoin d'une seconde personne pour remplir une tâche qui ne serait sans aucune doute une histoire de quelques heures. Il m'inspirait rien, il me ferait sans aucun doute chier et pourtant, j'étais dans l'obligation de collaborer avec lui. Super...

« Eh mon gars. On va être très simple: tu me parles pas et tu marches derrière moi. Si tu souhaites l'ouvrir pour une quelconque raison, tu commences par « Monsieur. ». Je te demande pas si j'ai été clair: j'ai été clair. Bon allez, pas de temps à perdre, y a Papa qui veut retrouver sa petite fille. »

(Ils sont prêts à former un duo de chocs...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 257
Rang : Perdu quelque part ..

Message(#) Sujet: Re: Un duo de choc pour une mission de choc ? [Rang C | Genzö] Mer 7 Mar 2012 - 0:35

J’me fais vraiment chier en ce moment. Enfin, pas réellement puisque le pays dans lequel j’me trouve actuellement est assez animé. Effectivement, c’est un pays de tarés. J’mâche pas mes mots, c’est vraiment ça. Les gens qui vivent ici ne sont clairement pas normaux. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’ils se mettent sur la gueule à longueur de journée, sans que j’comprenne le pourquoi du comment de ces bagarres qui n’ont aucun sens. C’est peut-être un jeu où ils font semblant de se battre ou autre pour rigoler ? Mais j’pense pas car quand j’entends les types crier de douleur, j’pense plutôt qu’ils sont sérieux et que ça rigole pas. Maintenant, je n’ai aucune idée de la raison de tout cela mais doit y avoir des tensions entre certaines personnes. Le pire dans tout ça, c’est quand ils décident de démarrer les hostilités en pleine nuit. Résultat : ils me réveillent en pleine nuit, ils perturbent mon sommeil. Chez moi, le sommeil est sacré et réduit mon taux de flemme présent dans le sang. Une fois ma nuit interrompue par des trous du cul, j’me sens obligé d’intervenir et d’aller remettre tous ces guignols en place pour qu’ils comprennent qu’ils doivent faire ça en journée et pas en plein milieu de la nuit. Faut vraiment être con pour choisir une heure pareille pour se battre, j’en vois vraiment pas l’intérêt. Vraiment tous des connards.

Tsuchi no Kuni. Voilà le nom du pays contenant un nombre incalculable de dégénérés en tout genre. Si j’me souviens bien, j’suis arrivé complètement par hasard dans cet endroit. Une fois de plus, je peux remercier mon sens de l’orientation hors du commun qui m’a emmené dans un merdier pas possible. Mais bon, j’y suis habitué. Je l’kiff tellement mon sens de l’orientation que voilà quoi, je m’en soucie même plus. Apparemment, ce pays était destiné à la guerre, à la baston. C’était du grand n’importe quoi, quel intérêt de faire des trucs pareils ? Les pauvres habitants qui ne savent pas se battre et qui voient des gros trous du cul tout défoncer sur leurs passages, ils font comment ? Franchement. Là n’est pas la question, je m’égare. En fait, en arrivant là-bas comme un gros paumé, un vieux monsieur est venu m’accoster et me demanda d’accepter sa requête. Putain, les gens ne savent pas régler leurs putains de problèmes tout seuls ? On m’appelle tout le temps pour réaliser des tâches à la con. Enfin, pas de soucis à me faire, il me promettait de l’argent à la clé et j’peux réaliser une bonne action en sauvant sa fille. Qui sait, j’aurai peut-être mes chances avec cette fille plus tard .. Ou pas.

La seule qu’il ne m’avait pas précisé que j’allais devoir partager tout le pactole empoché avec une autre personne. Alors là, j’te jure que ça va pas le faire. Tout d’abord, parce que ma dernière mission en coopération s’est avérée complètement pourrie car j’me suis retrouvé seul. Mais bon, au final j’ai tout eu pour moi donc tout allait bien. Le problème, c’est que j’ai bien peur que j’tombe sur un connard de service se croyant supérieur à tout l’monde et pensant tout savoir. Là, l’ambiance serait beaucoup moins joyeuse et j’pense pas que j’hésiterai à mettre mon poing dans la tronche de cet énergumène s’il me trop chier.

Arrivé au point de rendez-vous, j’attends depuis quelques minutes déjà et j’aperçois un type vêtu de rouge et portant une épée. Et ben, il rigole plus le mec ! Il se balade comme ça, avec une épée dans le dos comme si de rien n’était ! Mais en même temps, ce pays était de la grosse merde puisque tout le monde se battait non-stop. L’homme en question s’approche de moi, j’hésite un instant à lui retourner une droite directement pour lui faire comprendre que je n’ai pas que ça à faire que de me battre pour le plaisir. Mais il s’arrêta devant moi et commença à me parler comme si j’étais une grosse merde. Euh … attendez deux minutes, il est sérieux le bonhomme ou je rêve ? Il pense vraiment que j’vais me soumettre à une merde comme lui ? J’crois que j’dois remettre les choses au clair avec ce petit comique.

    Hey enfoiré, j’sais pas qui t’es ni d’où tu sors … Mais s’tu continues à me parler de cette façon-là ça va pas le faire. J’ouvre ma gueule si j’veux, c’pas une enflure dans ton genre qui va m’en empêcher. Puis, pourquoi j’dois faire équipe avec un type comme toi ? Tain’ …
Cette mission ainsi que cette équipe promet énormément, je le sens bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 32

Message(#) Sujet: Re: Un duo de choc pour une mission de choc ? [Rang C | Genzö] Dim 25 Mar 2012 - 0:51

Franchement, j'étais déterminé un max à lui sortir « Mec, t'as du culot petite merde ! ». Il méritait bien que je décharge ma haine en pleine gueule. Ok j'avais été très cash avec lui, en lui annonçant dès le début la couleur: les devants étaient pris par moi tandis que lui s'occupait de ce dont se chargeait habituellement les moins-que-rien dans son genre. Car j'avais pas eu besoin de l'entendre prononcer un seul mot pour constater que ce gars valait pas grand-chose. Très loin du type trop atypique et trop cool que tout le monde admirait, j'étais malheureusement très irrité par sa tronche, assez... (moche ? laide ? immonde ? écœurante ? Profondément désagréable ? Choisissez le mot ou expression qui vous conviendra le mieux). Enfin bref, oui mes propos avaient été bien fermes et directs car il fallait de suite s'imposer. Mais j'avais pas le souvenir d'avoir été désagréable avec lui. Pour une fois, aucune injure avait été dégainé, j'avais tenté de faire en sorte que la courtoisie soit maitresse de mes paroles. Il aurait dû s'estimer heureux que je ne sois pas insolent et que je le menace, mais au lieu de ça, il préféra jouer aux gros durs. Déjà le « Hey enfoiré », ça passait pas crème. Alors là, pas du tout. J'avais commencé par « Eh mon gars » ; il avait débuté par « Hey enfoiré ». Merde, merde et re-merde... « Tu trouves pas que y a une incohérence ? Un décalage mon pote ? Réfléchis bon sang ! ». La courtoisie face à la vulgarité. La sagesse face à la connerie. Le jour face à la nuit. Moi face à lui.
Il ne cessa de jouer les durs à cuire. Entendre les mots « enflure » et « type comme toi » résonnaient salement dans mon oreille. Et pourtant, de sa bouche, ces mots avaient bel et bien été prononcés. Je ne pus m'empêcher de ricaner légèrement, histoire de dire « T'es vraiment drôle petit. Tu m'fais bien marrer avec tes blagues de Carambar. »

- C'est bien ça: t'es exactement le genre de gars qui me fait marrer. De quoi j'parle ? Tu sais... Ces personnes qui tchatchent bien avec leur bouche. Pour déblayer un max' de conneries, ils sont là. Tu les sens qu'ils s'investissent dans leur tâche. Parler, parler, se la péter, parler, toujours et encore... Pour ça, ils sont champions en titre. Imbattables. Inattaquables. Et j'suis pas sûr de te battre à ce genre de jeu, tu sembles tellement bien formé. Par contre, quand il s'agit de se battre véritablement, là ces gars ont souvent plus trop de couilles. Soit ils font dans leur frog', soit ils font les mecs jusqu'au bout et se font humilier en beauté. T'as tout l'air d'être parmi ces gens. Une grande bouche, qui sert pas à grand-chose.

A ce moment-là, il devait pas s'être rendu compte que mon armé était déjà dégainée devant lui. Pointer ça devant lui, c'était pas du respect. En même temps, avais-je du respect à accorder à des moins que rien ?

- On a plus de temps à perdre, j'crois qu'on en a déjà perdu assez.


Autant continuer à être cash. L'atmosphère allait être tendue durant toute la mission: j'en étais sûr et certain. On avait tous les deux des personnalités trop impulsives et colériques pour se diriger vers un terrain d'entente. La coopération, c'était pas trop mon truc. Alors si y avait quelqu'un de pas coopératif avec moi, bah... ça le ferait encore moins. Que dire de plus ?

Foutues montagnes... Sérieux quoi: qu'est-ce qu'une fille de noble allait se fourrer dans des montagnes pas réputées pour être des plus agréables ? Elle voulait admirer la vue depuis le sommet ? Se recueillir ? Tuer le temps là-bas ? Qu'importe, elle avait surtout intérêt à comprendre qu'on blaguait pas dans ce genre d'endroits et qu'il y réfléchirait à deux fois avant de s'y rendre. Bon, faut pas non plus croire que c'était pour elle que je disais ça. Mais bien pour moi: gravir ces montagnes, c'était chiant, tout simplement. Ça prenait du temps, c'était épuisant. Et en plus ça donnait vachement l'impression d'être inutile: on avançait, on avançait mais on trouvait rien du tout. Aucune trace de la fille, ni même de l'escorte, à croire qu'elles avaient disparu de leur plein gré... On pouvait simplement constater les traces de l'avalanche, qui avaient visiblement fait de sacrés dégâts... Pourtant, elle devait bien être pas très loin la gamine recherchée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 257
Rang : Perdu quelque part ..

Message(#) Sujet: Re: Un duo de choc pour une mission de choc ? [Rang C | Genzö] Lun 2 Avr 2012 - 0:44

J’y étais pas allé par quatre chemins. J’lui avais clairement dit ma façon de penser à ce trou du cul. Sérieux, pour qui il se prenait ? Mon père ? Mon maître ? C’est à peine s’il est plus vieux que moi le mec et il me traite comme une merde. Franchement, il était pas sérieux j’espère, sinon toute cette mission allait être foireuse et ça allait terminer en baston entre nous deux. Surtout que nos deux caractères sont très chauds j’vais dire. On est pas du genre à se laisser faire par les autres et à leur dire ce qu’on pense directement sans vraiment réfléchir. On est des connards en quelque sorte. Mais moi, je l’avais fait bien plus que lui. Parce qu’à la base, il m’avait mal parlé, je l’avoue mais sans insultes. Moi j’suis directement rentré dans le vif du sujet vous voyez, en l’insultant directement pour lui montrer que j’me laisserai pas marcher sur les pieds par un type comme lui. Cependant, il n’avait pas dit son dernier mot le mec. Non non, il me fait encore la morale et commença à déblatérer un taux de conneries indescriptibles à mon sujet. En gros, j’suis un gars qui parle beaucoup mais qui n’a rien dans le froc dès qu’il s’agit de se battre. Alors là, j’pense qu’il est mal tombé, mais vraiment très mal tombé pour dire ça.
    Blablabla … Toi aussi t’parles beaucoup à ce que j’vois. Mais qu’en est-il quand il s’agit de réellement t’battre ? T’as beau dire que j’suis ce genre de personne, mais toi, qu’est-ce que t’es en train de faire depuis cinq minutes ? Tu fais pareil que moi, alors j’pense pas que tu sois bien placé pour m’dire de telles choses.
C’est alors que je vis qu’il pointa son sabre dans ma direction. Ok, il veut jouer à ça, pas de problème. Mais savait-il réellement de quoi j’étais capable ? Ça, je n’en suis pas sûr. Mais bon, j’préfère lui laisser la surprise de voir que son petit sabre n’est rien comparé à ma capacité. J’pense qu’il fermerait un peu plus sa tronche et qu’il comprendrait de quoi j’suis capable si ça venait à arriver. Pour cette fois, j’allais faire abstraction de cette menace et le laisser penser qu’il a le dessus sinon cette mission ne pourrait jamais avoir lieu. Il me dit qu’on devait directement y aller pour ne pas perdre de temps car on en avait déjà assez perdu. Sur ce point, il avait raison.

Au final, nous nous retrouvions au milieu de montagnes. Ça me rappelle des souvenirs les montagnes … Qu’est-ce que j’peux les détester à certains moments. C’pas possible ça. Elles sont interminables quoi, elles n’en finissent jamais. On sait pas où on s’rend, on sait pas où chercher cette fille de noble qui va s’perdre là-bas. En gros, c’est la merde et ça m’fait chier. On vient simplement d’commencer la mission mais ça me prend déjà la tête. Sérieux, j’suis obligé de faire équipe avec un enfoiré de première et j’dois rechercher une fille qui se perd dans des montagnes de merde. Tout ce qu’on pouvait voir, c’était des traces laissées par l’avalanche. Tout ça ne sentait vraiment pas bon, mais il fallait continuer à chercher.

J’en avais ras-le-cul de marcher dans le vide, sans savoir où on allait et où chercher. Il me fallait de l’action et fallait que je m’occupe pour passer le temps. Du coup, j’ai rien trouvé de mieux à faire que de défoncer tous les débris d’avalanche qu’il restait à la simple utilisation de mes poings. D’une part, ça me permettait de me défouler sur quelque chose autre que la tête de mon équipier et d’autre part, j’lui montrais ma vraie force histoire de lui faire comprendre que j’peux le corriger quand j’veux.

Bon, j’devais un peu me renseigner sur le peu d'informations qu’on avait à disposition à propos de cette fille qu’on doit chercher histoire d’en connaitre un peu plus sur le sujet. Il fallait donc engager la conversation avec monsieur le dur à cuire. Ce que j’fis sans trop difficulté vu que je m’en foutais complètement de savoir s’il était d’accord ou pas de m’répondre. En même temps, j’allais lui demander son nom histoire d’pas devoir lui donner un surnom débile au risque de raviver les tensions d’avant mission.

    Hey, t’sais pas comment elle s’appelle la fille par hasard ? Histoire qu’on gueule son nom à travers les montagnes. Ça résonnera et elle pourra peut-être nous entendre si elle est toujours en vie. Ah ouais, j’allais oublier … J’dois t’appeler comment ?
Voilà, j’ai fait le premier pas, ce qui est rare. C’juste que j’en ai marre des tensions qu’il y a alors qu’on doit faire équipe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Un duo de choc pour une mission de choc ? [Rang C | Genzö]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Roche :: Tsuchi no Kuni-