N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Une chasse honteuse (Snow)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 637
Rang : A

Message(#) Sujet: Une chasse honteuse (Snow) Ven 7 Oct 2016 - 18:24

Depuis la rencontre au village de Snow, Akane avait l'impression de ne faire des missions qu'avec ce drôle de combattant incapable d'utiliser le moindre chakra. Ce n’était pas comme si c’était quelque chose qui pouvait la déranger au final, il était assez attentif quoi qu’un petit peu ambigu. Quoi qu’il en soit, Snow lui avait donné rendez-vous pour une mission apparemment, dont elle ne savait rien du tout. Elle se demandait si c'était aussi important que cela pour qu'elle n'ait aucun détail. Elle ne savait pas trop qu'en penser, mais au final, ce n'était pas comme si elle avait le choix. Dans le doute, elle était venue dans sa tenue habituelle bien décidée à briller de nouveau dans cette mission, mais elle était loin de savoir qu’elle allait être la proie principale de la mission. Le rendez-vous avait été pris à l’aube dans une place centrale du village, cela voulait-il dire que la mission allait se dérouler dans le village ou alors que personne ne devait voir par où ils allaient partir ? Quoi qu'il en soit, elle allait devoir attendre de voir Snow avant de pouvoir connaître les tenants et aboutissants de toute cette histoire.

Comme à son habitude, la jeune fille était arrivée avec beaucoup d’avance. Il était si tôt qu'elle avait du mal à être vraiment totalement réveillée. Le soleil commençait à peine à pointer le bout de son nez. Aucun habitant ou presque n’était dans les rues, seuls quelques badauds installaient en avance quelques commerces dans la rue. Elle soupira largement en s'asseyant sur un banc comme une petite vieille en faisant ballotter ses jambes dans le vide comme pour se réveiller dans la froideur matinale de Kumo. Enfin, elle crut voir arriver un homme reconnaissable, mais bien après le rendez-vous donné. Il devait avoir une bonne heure de retard, et elle se demanda un instant s'il ne l'avait pas faite exprès. Était-ce une leçon pour l'humble Génin qu'elle était ? Akane se redressa alors de son banc en prenant une pose davantage militaire et stricte qu’avachie sur le banc.

« Salutation Snow sama, c’est un plaisir de vous voir en ce beau … matin. »


Dernière édition par Gogyou Akane le Dim 20 Nov 2016 - 12:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1607
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Une chasse honteuse (Snow) Ven 7 Oct 2016 - 18:52

Plus le temps passait, plus Akane semblait se diriger d'elle vers l'art de la discrétion. Elle semblait parfaitement adaptée à cela il faut dire, sans compter qu'elle avait le pouvoir idéal pour s'y spécialiser. Si certes, Snow n'était pas son maître, il appréciait assez la jeune fille pour l'aider à se pousser vers ce à quoi elle se destinait peut-être sans même le savoir elle-même. Il avait longuement réfléchit à cela, il fallait quelque chose de pas trop dangereux, mais qui pouvait en même temps lui donner assez d'adrénaline pour que cela lui donne une véritable expérience de l'infiltration. Il n'était certes pas son maître, ou son sensei comme disent les Shinobis, mais le nombre de missions passés ensembles et les divers rapprochements effectués depuis quelques temps faisait qu'il désirait lui donner ce coup de main. Enfin, coup de main, pas certain que le terme était juste, car avec son humour à lui et ses idées parfois saugrenus, la pauvre n'avait sans doute pas la moindre idée de ce qu'il allait oser lui demander.

Il lui donnait donc un rendez-vous très tôt, à l'aube, au beau milieu du centre ville. Lorsqu'il arrivait, c'était sans armure, certes l'épée à la ceinture, mais vu qu'il ne la quittait jamais ce n'était pas une preuve de mise en arme. Il avait attaché ses cheveux et s'était habillé en civil, noblement, sobrement et avec élégance, ce qui devait déjà lui paraître étonnant. Batz avait soupiré d'amusement en entendant l'idée de Snow, mais il ne la trouvait pas dépourvu d'ingéniosité. Alors que Snow saluait Akane avec son sourire si innocent qui lui faisait habitude, il commençait par parler de tout et de rien. Il avait appelé Akane pour soi-disant une mission, mais jamais il n'avait dit que cette mission était officielle. Alors il fallait aussi la convaincre, mais Snow était un calculateur et ne laissait rien au hasard.

-Comment vas-tu ? J'espère que tu es en forme parce que la mission d'aujourd'hui va être extrêmement difficile.

Il sortit un petit papier, et le lisait ensuite comme une récitation et paraissait d'ailleurs, beaucoup s'en amuser.


-Votre mission mademoiselle Akane Otoshi, sera d'infiltrer les appartements privés de Raïkage pour lui subtiliser un vêtement dont on soit absolument certain qu'il lui appartienne, et tout cela, sans avoir été repérée à aucun moment. S'il vous venait à l'idée de refuser la mission, sachez que Snow étant au courant du rendez-vous que Sasha vous a organisé, il se rendra personnellement chez le jeune garçon pour lui annoncer que vous êtes prête à remettre ça rapidement. Il va de soit que si vous échouez, l'auteur de ce message, c'est à dire moi hein, niera toute connaissance des faits.
Merci, ce sera tout.


Snow pointait ensuite le palais avec un large sourire.

-Tu vois c'est par là que ça se passe. Ramène moi ce vêtement, j'attends ici, moi je vais boire un verre. Si tu te demandes pourquoi je fais ça ? Dis-toi que je te répondrais à ton retour.

Snow repartait ensuite tout tranquillement vers une terrasse de café pour boire, un...café. Il faisait une fois assis quelques mouvements de la main, l'air de dire "allez oust au boulot".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 637
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Une chasse honteuse (Snow) Sam 8 Oct 2016 - 19:07

Akane ne se rendait pas vraiment compte, mais ses choix étaient sans doute dirigés sans s'en rendre compte vers la discrétion. N'avait-elle pas choisi les renseignements à la place de l'armée ? Elle avait montré des dons certains dans ce genre d’aptitude lors de son entrée dans la maison durant une mission précédente. Elle s’était bien cachée durant cette même mission dans les arbres, mais avec le corps élémentaire des Gogyou, elle pouvait faire bien mieux que cela. Elle n’avait pas tellement de maître officiellement, elle n’avait pas été rattachée à une équipe véritablement. Elle restait libre et autodidacte pour le moment. La guerre approchante, elle estimait que les personnes gradées de son village devaient avoir beaucoup à faire afin de préparer la guerre. Elle ne tenait rigueur à personne, bien au contraire, elle devait elle-même être prête. Elle essayait de faire son maximum pour pouvoir être efficace dans une guerre, qui allait très certainement la dépasser totalement.

La jeune fille regarda alors Snow arrivé tranquillement sans armure portant de simples vêtements. Elle le regarda de haut en bas, et si quand bien même Snow portait encore son épée, cela la troublait de le voir ainsi. Elle plissa légèrement les yeux, est-ce que l’on les avait mis sur une mission d’une si grande facilité, que Snow n’avait pas jugée utile de porter son armure ? Elle allait finir par être vexée. Snow n’était pas du genre à parler pour ne rien dire, il y avait toujours un but derrière tout ceci, elle croisa les bras en l’écoutant.

« Je vais bien et je suis d’attaque pour la mission, si on pouvait en venir au fait. Je n’ai pas peur même si elle est difficile. »

Akane regarda alors le papier que Snow portait, il était une évidence que ce n’était pas un papier officiel de Kumo. Elle plissa alors les yeux en le regardant, elle se demanda même s'il y avait vraiment quelque d'écrit au final alors que le samouraï commença ladite lecture à haute voix. Elle commençait à se méfier alors que Snow semblait extrêmement amusé et fier de son idée.

« Infiltré les appartements de … mais c’est le plus haut responsable du village ! »

Akane arondit les yeux alors qu’elle se rendit compte de ce que demandait Snow, mais pourquoi une idée, et pourquoi un vêtement du Raïkage. Elle regarda autour d'elle comme si elle avait peur soudainement d'être espionné.

« Vous … vous avez des …. Lubies particulières ? »

Demanda alors la jeune fille sur un ton hésitant. Elle allait devoir se cacher dans le palais, allé dans les appartements privés de son responsable afin de subtiliser quelque chose au Raïkage. C’était sans doute la partie du palais la plus surveillée, comment allait-elle pouvoir être si discrète ? Elle n’aurait pas de problème pour une porte ou des passages fermés, c’était une évidence, mais elle ne savait pas tellement si elle était de taille. Elle rosit légèrement des joues en entendant Snow brandir la menace avec un autre rendez-vous avec le jeune homme.

« Vous … vous n’oseriez pas ! C’est … c’est très lâche et j’aurai deux mots à dire à Sasha ! C’est elle qui m’a piégé avec ça à l’origine ! »

Bien qu’Akane semblait prendre mal tout ceci, elle n’allait pas refuser. Snow avait nécessairement une idée en tête alors qu’il avait envie de l’envoyer dans une pareille panade. Elle savait alors qu’il estimait que c’était faisable par l’adolescente. Elle allait le faire, cela ferait un très bon entraînement, du moins si elle ne finissait pas en prison à vie pour traîtrise. Elle ne pensait pas que Snow la laisserait tomber si jamais elle se faisait attraper, et elle trouverait bien une excuse quant à sa présence au palais. Il fallait l’espérer du moins. Elle tourna son visage dans la direction du palais que Snow pointait, elle hocha la tête doucement.

« Très bien, j’accepte. »

Se contenta alors de dire la jeune ninja en commençant à marcher dans la direction du palais. Il lui fallait un plan, il y avait nécessairement des patrouilles dans les couloirs, c’était trop évident. De l’extérieur, elle pouvait être trop visible, mais cela devait être vraiment le coin le moins surveillé même dans un monde ninja.

« Boire un verre hein ? »

Demanda sans vraiment attendre de réponse Akane. Elle trouvait cela si absurde, qu’elle se demanda l’espace d’un instant si elle n’était pas prise dans un gentjutsu. Elle ne pensait pas que Snow lui dirait quoi que ce soit sur une quelconque décision de cette mission si étrange. Elle commençait alors par se diriger dans la direction du lieu comme si de rien n’était. Tout un tas de gens semblaient entrer et sortir de cet endroit, ce n’était guère très étonnant, mais les appartements du raïkage devaient se trouver tout en haut. Elle soupira légèrement alors qu’elle entra l’air de rien dans le palais. Elle cherchait pour le moment à être comme tout le monde en regardant les diverses forces de sécurité en regardant en tous sens comme quelqu’un de perdu. Elle devrait faire appel à sa meilleure tactique pour se défaire de ce bourbier, mais elle était faite jusqu’à présent pour le combat direct. Ce qui ressemblait le plus de près ou de loin à de la discrétion, c'étaient ses capacités de Gogyou, mais le vent se voyait, enfin le sien. Ce fut à ce moment-là qu’elle s’arrêta de marcher comme si elle venait de découvrir l’électricité pour la première fois, mais oui, c’était cela l’astuce. Elle devait devenir de l’air comme l’air ambiant, invisible, que l’on ne faisait que sentir sur sa peau. C’était le moment de passer à la pratique, et la première question à se demander était pourquoi l’air était invisible et non elle encore ?


Dernière édition par Gogyou Akane le Dim 20 Nov 2016 - 12:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1607
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Une chasse honteuse (Snow) Dim 9 Oct 2016 - 13:02

Le palais était dès le matin et même la nuit occupé par le travail des administrations. Avec les préparatifs de la guerre et tout les changements opérés ces derniers mois, souvent les employés devait faire double de travail. Ô ce n'était pas qu'ils y étaient obligés, c'était de bon cœur, c'était simplement que la situation l'exigeait. L'entrée du palais était foutrement bien gardée, on y voyait sortir et rentrer de nombreuses personnes devant les gardes, mais chacune d'elle avait une raison d'être ici et les gardes, maître de la sensorialité n'avait qu'à les regarder pour savoir ce qu'il en était. Beaucoup de Shinobi devaient se rendre au palais, alors le premier passage était simple, faire preuve que l'on était membre du village, et de cela les gardes devaient probablement savoir parfaitement comment s'en assurer quand les shinobis entraient et sortaient

À l'intérieur c'était déjà plus complexe, toutes les entrées, même les escaliers avaient leurs propres gardes, c'était à se demander ironiquement où passaient les impôts des kumojins... Ce n'était pas le seul problème de plus. Fallait-il encore savoir où se trouvait le chemin vers les appartements du Raïkage, et rien dans la salle de l'entrée ne l'indiquait. Il y avait divers bureau, de renseignement, des missions, et on en passe, mais pas de panneau "par ici c'est chez le raïkage" et encore heureux d'une certaine façon.

La plupart des gardes étaient des combattants de corps à corps, pour éviter les dommages collatéraux, accompagnés d'un senseur pour la détection. Passer par l'intérieur devait donc être très difficile pour une infiltration. Cependant il y avait tant de monde qui passaient là et là de si bon matin qu'il y avait au moins le bénéfice de la foule et du bouhahaha.

Lorsque que quelqu'un se présentait au-delà de l'entrée vers l'une des portes de l'intérieur, il devait fournir patte blanche, nom, grade et raison de sa présence et il ne fallait pas compter tromper les gardes...Une chose cependant pouvait peut-être intéressé Akane, la ventilation, comme tous les grands bâtiments il y a avait en effet des bouches d'aération pour permettre de réguler la température et de renouveler convenablement l'air ambiant. Fallait-il encore qu'elle parvienne à y entrer discrètement sans que son chakra ne fasse tilter qui que ce soit.

Alors que Akane restait devant l'entrée du palais, l'un des gardes remarquait l'attente et descendit quelques marches de l'entrée pour savoir ce qu'il en était. Il n'était pas brutal ni hautin, mais cela lui paraissait curieux. Alors il vint à l'interroger et comptait bien avoir des des réponses.

-Vous voulez entrer ou sortir ? Parce que c'est pas en regardant le palais que vous allez y rentrer comme par magie... Je sais qu'il est beau, mais quand même à votre niveau c'est de l'obsession...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 637
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Une chasse honteuse (Snow) Lun 10 Oct 2016 - 8:57

Visiblement, beaucoup de monde entrait et sortait de l'édifice à toute heure surtout en ce moment de tension et de guerre, mais est-ce qu'il y avait vraiment des moments de paix à un moment donné pour un village créé pour la guerre ? Tout à chacun était conscient de la situation et que perdre la future guerre n'était pas possible, alors tout le monde y mettait du sien. Enfin tout le monde cela dépend, il y avait bien une Génin de sa connaissance qui n'était là que pour quelque chose d'assez futile, aller voler dans les appartements du raïkage un vêtement. d'ailleurs, la garde semblait être bien présente, cela allait sans doute être compliqué pour pénétrer dans l'édifice par l'entrée principale. Elle n'avait sans doute pas réalisé jusqu'à présent qu'il y aurait des moyens de détection, et ce fut sans doute le plus complexe pour la Génin, elle ne pouvait cacher son énergie, mais le passage était tel qu'elle avait espéré passer inaperçu. Elle avait observé un petit peu trop longtemps l'édifice dont c'était seulement la deuxième fois qu'elle le voyait de si prêt. La première fois datait d'il y avait dit ans alors que l'on l'emmenait dans le bureau du raïkage après son sauvetage. La mémoire de la jeune fille était trouble, car elle n'était qu'une gamine terrifiée et entourée d'inconnues, qui semblaient tout de même lui valoir du bien. Elle sourit doucement en regardant ce palais, qui était un petit peu le symbole de sa nouvelle vie et ce qu'elle devait au village de Kumo. Elle n'imaginait pas possible de le trahir comme mes pseudos pacifistes tortureurs d'enfants.

Akane n'utilisait pas de technique particulière, sans doute que cela aurait été détecté par les gardes expérimentés et il fallait qu'elle passe inaperçue. Elle arborait comme à son habitude le bandeau du village de Kumo à sa ceinture simplement. Il y avait des gardes partout et à chaque instant attentif à tout. Cela allait être compliqué pour la Génin de s'y glisser. À force d'être à regarder comme une touriste en l'air le bâtiment avec un léger sourire, la Génin sembla s'être faite remarquer par un garde qui vint la voir.

« Oh Hmm entrée me suffira oui, j'ai un rapport de mission à donner, mais la dernière fois que je suis venu, j'avais l'impression que le palais était bien plus grand. Cela fait dix ans après tout.

Comment cela à mon niveau ? Je ne sais pas ce que vous imaginez, mais je ne suis qu'une Génin débutante. Bon ce n'est pas tout cela mais je vais y aller.
»


Dit alors la jeune fille avec un sourire au garde en sortant un rouleau de parchemin vierge, mais heureusement pour elle, cela ne se voyait guère sans l'ouvrir. Elle entra alors dans le palais en remarquant directement la ventilation et c'était comme une grande invitation. De sa main gauche, elle prit un fumigène cachant l'objet dans sa manche la main à l'intérieur du large vêtement qu'elle portait. Il lui fallait une diversion des plus visibles pour y entrer, il lui fallait que quelques secondes pour atteindre la ventilation en haut. Elle savait que c'était sa meilleure chance, alors elle détacha sa main en profitant de sa proximité avec un ninja devant elle pour cacher le fumigène avec sa main sur lui le laissant prendre une certaine distance. Elle attendit que l'homme soit un peu après la bouche d'entrée de la ventilation, elle savait qu'en étant à l'entrée du palais, un appel d'air vers l'extérieur était important, alors c'était le meilleur moment. Elle activa à l'aide de sa main le fumigène sur le pauvre ninja qui totalement surpris poussa un cri et sursauta. Il ne semblait pas comprendre du tout se tournant dans tous les sens dégageant un large panage de fumée dans l'entrée du palais la couvrant totalement. Il n'y avait pas de temps à perdre et elle espérait que dans la panique du moment, les gardes seraient trop concentrés sur le fumigène pour chercher plus loin. Elle espérait bien sûr une malfonction d'un fumigène soit assez crédible pour ne pas chercher. Elle profita alors de la fumée âcre et noire pour se changer entièrement en avatar d'air rappelant sa main vers son corps. Bien vite, la fumée noire commença à se faire happer par la ventilation où elle pénétra sans difficulté à l'intérieur.

Pendant ce temps-là, les gardes vinrent rapidement en nombre en cherchant à comprendre ce qui venait de se passer, et la cause de la petite panique se fit rapidement découverte, un fumigène activé dans une poche d'un ninja, qui ne semblait pas comprendre. Elle sourit légèrement, mais ce n'était que le début de son aventure, elle se trouvait dans les conduits de la ventilation et elle n'allait pas pouvoir refaire ce petit stratagème. Si elle se faisait attraper à partir de ce moment, elle risquait gros. Elle était une genin modèle jusqu'à présent, mais qu'est-ce qu'il lui avait pris d'accepter cette pseudo mission ? Elle poursuivit son avancée dans les conduits, qui étaient inaccessibles pour un humain. Ils étaient bien trop étroits et c'était sans doute fait exprès. Elle doutait qu'il y ait beaucoup de surveillance à ce niveau tant c'était improbable que quelqu'un à part elle passe par ici. Elle connaissait le bureau du raïkage, alors ses appartements ne devaient pas être très loin. Elle profitait alors du passage pour monter le plus possible à une vitesse grand V laissant la fumée s'échapper vers l'extérieur tandis qu'elle arriva rapidement à l'étage proprement dite. Elle s'arrêta alors devant une bouche d'aération qui ne devait pas être très éloigné du bureau du raïkage si elle reconnaissait bien mes lieux. Elle attendit un bref instant en tendant l'oreille afin de localiser un possible garde pas très éloigné. Disons que sortir en avatar d'air devant lui ne serait sans doute pas une bonne idée.



Dernière édition par Gogyou Akane le Dim 20 Nov 2016 - 12:40, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1607
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Une chasse honteuse (Snow) Lun 10 Oct 2016 - 12:41

Le fumigène n'avait pas tellement causé la panique, les gardes suivaient le protocole à la lettre et tombaient d'un seul coup sur le pauvre Shinobi qui avait désormais en possession le fumigène "défectueux" Le pauvre avait prit cher, les gardes, cela ne les avait pas faire rire loin de là, et il avait beau se rendre et coopérer sans mal, ils étaient plus que méfiant et mécontent. Certains en riait même devant les pitoyables excuses du pauvre Shinobi.

-Mais c'est pas moi bordel ! J'en utilise même pas de fumigène ! Vous me ! Outch !

Il était directement emmené, lui et son équipement, pour savoir ce qu'il en était plus réellement. Le petit moment de panique avait suffit à Akane pour d'infiltrer dans les ventilation, mais ce n'était pas tout à fait suffisant. Dans le boxon ambiant, les gardes restaient vigilant, et l'un d'eux cru apercevoir quelque chose, il n'en était pas tout à fait certain et ne voulait pas non plus donner l'alerte pour rien. Alors il se contentait de prévenir un supérieur, pour s'assurer que tout allait bien. Dans les ventilations, c'était un vrai labyrinthe, fallait-il encore parvenir à s'y retrouver. Sans compter quelques rats et souris que l'on pouvait croiser au passage. Les élises qui soufflaient dans un sens ou dans l'autre en risquant d'aspirer ou propulser la jeune fille si elle avait le malheur de se transformer en vent...

Le supérieur qui avait été prévenu n'était pas né de la dernière pluie qui plus est, il fallait être certain que le doute de son subordonné n'était pas fondé. Alors il dépêchait quelques gardes, deux pour être exact, pour aller explorer ce dédale de couloir étroit. Tous les deux Chunin et expert dans la détection, ça les gonflait sérieusement de devoir ramper là-dedans, mais les ordres étaient les ordres, alors ils s'y rendaient. L'un était spécialiste de la détection chakratique, l'autre de la détection de la chaleur. Ce n'était pas non plus des maîtres, des jonins, mais ils connaissaient leur métier. Ils n'étaient pas encore sur le chemin de Akane, et chaque coup de genoux et de coude sur le métal du conduit s'entendait de loin, sans compter que pas très malins qu'ils pouvaient être, ils parlaient tout en avançant.

-Qu'est-ce que tu veux que quelqu'un squatte là-dedans ? En plus on y voit quedal !
-Tu es Dento non ? Alors fait de la lumière et fais pas chier.
-Comme ça s'il y'a quelqu'un il nous butte sur le coup,... tu serais pas un peu con toi ?
-Comme si quelqu'un pouvait vraiment infiltrer ce palais, qu'est ce qui faut pas entendre comme connerie...
-Dis-toi que j'ai ton cul en gros plan là, alors niveau infiltration.
-Ta gueule ! Si tu m'emmerdes j'en lâche une !
-Fais pas le con... tu vas nous tuer !

Ils rampaient ainsi dans les couloirs sans tellement savoir ce qu'ils cherchaient ni où ils allaient, jusqu'à ce qu'ils arrivaient à embouchure avec le dilemme qui suivait.
-À droite ou à gauche ?
-On a qu'à se séparer !
-Ouais mais je serais pas retrouver la sortie moi après...
-Tsss ! Bon bouge, on s'en fou de toute faut avancer.


Dernière édition par Snow le Lun 10 Oct 2016 - 23:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 637
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Une chasse honteuse (Snow) Lun 10 Oct 2016 - 18:47


Akane avait vraiment de la peine pour le pauvre shinobi qu’elle avait clairement piégé en activant son fumigène dans sa poche à l’aide d’une technique des plus basiques. C'était peut-être les plus simples, qui étaient les plus efficaces finalement, car comment quelqu'un pourrait la soupçonner au final ? Quoi qu’il en soit, elle avait réussi à monter dans le conduit d’aération sans se faire voir visiblement, à moins que la discussion entre les deux gardes qui faisaient la grille fût la preuve qu’elle pouvait s’être fait surprendre ne serait-ce qu’un très court instant. Elle s'était attendue depuis le départ à ce qu'il y ait des gardes dans les étages, mais si l'alerte sonnait dans tout le palais, elle n'avait aucune chance. Elle ne pensait pas que c'était le cas pour le moment, tout était bien trop calme à moins que ce ne fût pour me le faire croire. Quoi qu’il en soit, elle était consciente qu’elle n’avait pas tout le temps pour son infiltration. Si jamais elle avait le malheur de se faire capturer dans un tel endroit, elle pouvait dire adieux à sa carrière de ninja, ou du moins, cela serait bien compliqué d’expliquer sa présence ici.

La shinobi qui rampait dans le conduit d’aération fut tout de même admirative du calme et professionnalisme des gardes, mais en tout cas, elle pouvait noter qu’ils n’avaient aucun humour. Ils devaient en avoir vu d’autres qu’un simple fumigène, peut-être avait-elle été pas assez subtile. En pénétrant à l’intérieur, elle prenait des risques peut-être inutiles uniquement dans un souci de défi contre le système malgré elle. La jeune fille ne s’en faisait pas trop pour le shinobi qu’elle avait piégé, mais c’était un petit peu de sa faute également, il n’avait pas été attentif ! C’était sans doute une manière de se dédouaner. Elle mit du temps à retrouver la porte qui ressemblait au bureau qu’elle avait connu étant jeune, mais était-ce le bon endroit ? Il n’y avait pas trente-six façons de le découvrir, elle devait aller voir. Les tuyaux étaient un véritable labyrinthe, mais ce n’était pas prévu pour une visite après tout. Il y avait bien des hélices aspirantes, mais cela ne risquait pas de lui faire de mal avec le corps Gogyou, elle n'était que de l'air, et si elle devait avancer, elle pouvait s'accrocher avec du chakra. Elle avançait d'ailleurs dans ses conduits à toute allure, car elle pouvait avoir de nombreux appuie et rien pour la freiner véritablement peu importe la taille du tuyau. Elle n'avait pas tellement peur des rats ou des souris quoiqu'elle soit une fille, pour cause, elle les avait bien connues étant petite et sa peur avait disparu à force de se faire torturer. Quand elle était en prison, c’était presque la seule compagnie, et là-bas ils étaient bien plus gros qu’ici. Elle toisa un rat en plissant les yeux.

« Dégage d’ici … »

Dit alors la jeune fille en parlant tout doucement, mais ce fut à ce moment-là qu’elle entendit des voix raisonnées. Elle se figea sur l’instant en tendant l’oreille, mais à mesure d’entendre les chocs dans le métal et les voix des deux chunins, il était devenu une évidence que l’on venait dans sa direction. Elle devait partir du principe qu’un amas de difforme d’air rampant dans une gaine de métal n’était pas très discret. Elle se dirigea alors immédiatement dans la direction de la grille par où elle voulait sortir, mais juste au moment où elle voulut le faire, elle vit un garde juste en dessous en train d’avancer tout tranquillement. Visiblement, il n’était pas très motivé à faire son travail et il prenait tout son temps. Elle regarda tantôt le garde solitaire, tantôt les deux apprentis rats qui allaient dans sa direction. Afin de gagner du temps, elle poussa les rats qu’elle avait proche d’elle dans la direction des chunins, mais cela ne suffirait pas. Elle sourit amusée en entendant les commentaires des deux gardes, mais elle devait rester concentrée.

Akane n’avait pas tellement le choix, alors elle fuita vers l’extérieur planqué en haut du plafond juste sous le garde solitaire. Son cœur battait la chamade et heureusement que les plafonds étaient hauts. Si jamais il releva son regard, s’en était fini de sa personne. Elle devait faire quelque chose, réfléchit, réfléchit vite, mais une seule idée lui venait à l’esprit. Elle était de l’air, mais visible, alors que l’atmosphère qu’elle respirait ne l’était pas. Il y avait forcément une différence de concentration ou de composition qui entrait en jeu. Elle devait quitter le spectre visible de l’humain pour devenir vraiment du vent. Elle ferma les yeux fortement en se concentrant. Elle essaya de se voir, de s’imaginer totalement invisible en essayant de copier temporairement la composition de ce qui l’entourait. Elle savait que cela allait consommer un minimum de chakra en permanence, mais elle n’avait pas le choix. Elle savait qu’elle pouvait le faire, c’était logique après tout, elle devait réussir. Petit à petit, elle ne devint qu’une sorte de brume de chaleur qui entourait la bouche d’aération, uniquement et vaguement visible par le garde solitaire. Non, elle devait faire davantage encore. Elle serra les dents fortement afin d’affiner sa composition, sa densité du corps Gogyou. Elle regarda une de ses mains pour se rendre compte de l’effet produit, mais elle était consciente que si l’on ne la voyait pas physiquement, il y avait toujours d’autres manières qui fonctionneraient. Elle essayait de rester la plus discrète possible dans son coin au plafond, totalement difforme ou du moins, loin de l’humain. C’était sans doute l’avantage finalement d’appartenir à ce clan maudit, les Gogyou. Elle faisait appel aux pouvoirs de son clan, alors qu’elle n’osait même pas porter le nom.


Dernière édition par Gogyou Akane le Dim 20 Nov 2016 - 12:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1607
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Une chasse honteuse (Snow) Mar 11 Oct 2016 - 1:12

La vermine fonçait sous l'impulsion d'Akane vers les deux chunins qui devaient ramper dans ces canalisations. Ils étaient hélas pour eux, bien moins accoutumés qu'elle à ce genre de rencontre. Lorsque les rats passaient sous eux, c'était une panique, ils s'emmêlaient l'un dans l'autre en sursautant et en criant comme des dingues.
-Putain de saleté !
-Connard tu m'as filé un coup de pieds ! Ho putain !
-Va y on bouge ! Je reste pas là-dedans moi !
-Mais on va dire quoi au boss ?
-Bah qu'on a rien trouvé à part des rats !
-Arrête de gueuler putain !

Les deux faisaient alors demi-tours, le coup des rats dans la tronche les avait suffisamment dégoûter pour ne pas avoir à en redemander. Ils rampaient donc dans le sens inverse pour rentrer au bercail... Pendant ce temps sous Akane, un autre garde faisait le poteau parce que l'on lui avait ordonné, dans une pièce d'archive, un poste pas vraiment choyé des hommes, mais il en fallait bien un pour le faire. La pièce était faite de meubles remplit de dossiers, elle était froide et sèche. Le type s'endormait limite car cela faisait déjà un moment qu'il faisait le pet là, il baillait et cherchait la moindre occupation. Alors il décidait, bien que ce fut scrupuleusement interdit, de simplement feuilleter quelques archives, au hasard, sans vraiment savoir sur quoi il allait tombé, se croyant seul, il lâchait même une caisse, et on pouvait dire que le bonhomme ne sentait vraiment pas la rose... Il n'avait pour le moment absolument pas remarqué Akane dans le coin du plafond, si bien qu'il allait, mauvaise décision pour un garde, décidé de se poser à une table pour lire ce qu'il avait dans les mains.

De l'autre côté du palais, les deux chunins retrouvaient leur supérieur, qui leur passait un savon du tonnerre de dieu pour si rapidement quitté leur poste. Ils s'y attendaient pour être honnête, mais prétextait que cela aurait été bien étonnant de trouver quoi u qui que ce soit dans un endroit pareil. On hésitait à donner l'alerte, mais on estimait qu'il y avait trop peu de matière pour ça encore, cependant, le supérieur savait qu'il risquait gros, alors il envoyait les deux chunins à un poste d'observation clef ! La salle des archives justement, que l'on considérait être sans doute l'endroit que l'on menacerait en priorité, qui imaginerait en effet qu'on en veuille aux vêtements de l'hokage ? Les deux chunins s'y rendaient donc et toquaient à la porte avant de rentrer. Le garde sur son siège bondissait du fauteuil en les voyant.

-Ha bah je vois que la salle est bien gardée !
-Ho c'est bon là ! Trois heures que je poirote là-dedans faite pas chier !
-Y'a un problème, y'a peut-être quelqu'un qui est passé par les conduits de ventilation.
-Bah si quelqu'un était rentré je l'aurais vu hein...
-Le nez dans tes bouquins ?
-C'est pas les dossiers secrets ici les gars... Y'a rien d'intéressant. Alors infiltration, mon cul hein.
-Tu lisais quoi ?
-Un rapport sur l'effet des gaz à effet de serre.
-Tu te fais vraiment chier j'avoue... En plus vu comment ça daube là-dedans... Mais on doit vérifier la pièce.
-Bah faite votre vie hein.
-Putain tout ça pour un fumigène à la con. Le gars a été relâché en plus fais chier hein.
-Fais une détection chakratique et c'est tout au lieu de râler...
-Oui oui deux minutes là...

Les gardes n'avaient remarqués de vent anormal, mais la pièce était mal éclairée, le chakra lui, serait une autre paire de manche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 637
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Une chasse honteuse (Snow) Mar 11 Oct 2016 - 8:35

Akane était assez satisfaite en entendant la panique à voir passer un simple rat aux deux chunins. Des ninjas de leurs rangs, c'était vraiment honteux, pensa-t-elle alors un bref instant, car elle ne pouvait pas se distraire de la sorte plus longtemps, elle devait se concentrer pour rester dans le spectre non visible de l'humain. Elle devait regarder sa propre main afin d'être certain de son état, sinon comment pouvoir savoir si on ne la voyait pas ? Cela semblait fonctionner, mais il fallait avouer que personne ne pouvait se douter que quelqu'un puisse passer par une grille d'aération de quelques centimètres d'ouverture.

La jeune fille eut alors tout le temps d'apprécier dans quelle pièce elle était arrivée. Il n'y avait que de la paperasse et des meubles prévus à cet effet, quelle déception ! Sans doute que d'autres auraient été vraiment heureux de réussir à atteindre ce point-clé, mais vu qu'elle n'était pas habitée de mauvaises intentions, ce n'était pas nécessairement une bonne nouvelle. Le garde qui faisait le pied de grue avait beau être pas tellement concentré, elle ne voulait pas tenter le diable de passer sous son nez pour quitter la pièce. d'ailleurs en parlant de nez, elle pensa que cet homme devait être proche de la mort à la manière dont il relâchait des flatulences dignes des marais les plus profonds. Elle écarquilla les yeux en secouant la tête, elle avait envie de tousser, mais ce n'était pas le moment. Elle bloqua sa respiration pour s'infiltrer de nouveau dans le conduit d'aération maintenant libéré de tout danger. Elle grimaça légèrement en essayant de ne pas faire de bruit alors que le transfert se fit son souci majeur. Elle était comme un spectre que rien n'arrêtait, aucune structure n'était faite pour être hermétique après tout. Elle commença à repartir dans les couloirs d'acier toujours à une vitesse rapide, ou du moins bien plus rapidement que n'importe quel humain embarrassé par sa propre taille. Elle n'était qu'une masse d'air évoluant au gré des structures qu'elle rencontrait. Elle arriva à une grille en entendant deux voix qu'elle connaissait marchant en pestant sur le fait qu'un supérieur leur avait tapé sur les doigts. Apparemment ils devaient rester dans la pièce des archives en sécurité. L'alerte n'était toujours pas lancée et c'était sans doute une bonne nouvelle de sa part. Elle attendit que tout à chacun se dirigeât dans la pièce et attendit quelques instants avant de sortir à son tour dans le couloir. Elle devait encore monter de quelques étages, sans doute que les appartements du raïkage allaient être plus hauts. Elle tendit l'oreille et entendit que l'un des chunins allait procéder à un scan pour révéler le chakra, même si elle était à l'extérieur de la pièce, ce n'était pas le moment de rester dans le coin par prudence. Elle retira ses chaussures de nouveau en forme humaine afin de ne faire aucun bruit. Elle les accrocha à sa ceinture et commença à monter les escaliers en tendant l'oreille afin de capter si des gardes se trouvaient plus haut.

Par prudence, Akane joignit mes mains dans un sceau de concentration et recommença son petit prodige de disparition. Elle devint à nouveau ce spectre de vent invisible à l'œil nu. Elle commençait à sentir son état lorsqu'elle était invisible, mais elle continuait de vérifier avec sa main si c'était vraiment le cas juste au cas où. Sa masse d'air rampa le long des murs en forme invisible montant à l'étage, visiblement les forces de sécurité se concentraient sur les endroits clés d'information, mais sans doute pas sur des endroits moins stratégiques. Elle arriva à un endroit très joliment décoré et habillé de teintures aux murs, et de meubles en bois précieux rien que dans les couloirs. Se rapprochait elle alors du lieu recherché ? Elle entendait les bruits de pas d'un garde au loin qui semblait se diriger à l'opposer de sa position, alors elle enclin à passer un œil sous chaque porte rapidement afin de trouver les appartements du raïkage. Elle ne comptait pas s'éterniser trop dans le palais aussi joli soit-il.



Dernière édition par Gogyou Akane le Dim 20 Nov 2016 - 12:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1607
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Une chasse honteuse (Snow) Mer 12 Oct 2016 - 1:21

Akane parvenait sans le savoir à l'étage des résidents, dans le couloir où elle naviguait un peu au hasard, se trouvaient des chambres d'officiers en particuliers, de hauts fonctionnaires, et peut-être même selon certaines rumeurs de certaines maîtresses entretenues, racontars de couloirs certes, mais toutes les rumeurs sont basées sur un semblant de vérité, parfois très déformée, fallait-il le préciser.

Ces chambres étaient toutes fermées à clefs, pour cause, les gardes devaient entreprendre des rondes continuelles dans les couloirs qui y menaient, mais avaient tous l'interdiction strict d'y mettre un pied, celui que Akane croisait n'était pas un novice, à l'étage supérieur il y avait en effet les appartements personnels du Raïkage en personne, il était attentif, doué dans la détection du chakra, du mouvement et de l'odeur, surtout c'était un Jonin expérimenté qui ne se laissait pas berné simplement. Il connaissait tout ceux qui dormaient dans ces chambres, et la plupart du temps, ils connaissaient également leurs habitudes. Dans ce même couloir montait d'ailleurs un membre de l'administration relativement important qui souhaitait récupérer quelques dossiers dans sa chambre avant de retourner à sa prochaine réunion. C'était un homme aimable, intelligent, mais certainement pas un Shinobi. Quand il passait l'escalier, immédiatement il interpellait le garde qui s'arrêtait pour lui répondre.
-Alors Godyoka, comment ça va ce matin ?
-Le calme plat comme d'habitude. Y'a une histoire avec un imbécile pas fichu d'employer efficacement un fumigène, mais c'était une fausse alerte.
-Tu ne t'ennuies pas ?
-Tu sais bien que si, moi j'aurai préféré être au front, ici j'ai l'impression d'être un chien renifleur.
-Méfie-toi, parfois les envies se réalisent, et tu pourrais bien te retrouver dans un endroit que tu regretterais.
-C'est vous qui avez la meilleure place en somme.
-Une réunion avec un groupe de stratège qui n'a jamais foutu les pieds sur un champ de bataille et qui ne sait parler que de statistique c'est pas toujours mieux tu sais...
-J'admets que ça doit pas être facile tous les jours. Mais je croyais que tu n'étais pas shinobi, alors qu'est-ce que tu aurais fait sur un front toi ?
-J'étais ramasseur de reste quand j'étais jeune.
-Tâche ingrate s'il en est.
-Il en faut bien... On se prend verre jeudi tu oublies pas hein ?
-Non t'en fait pas, je viendrais avec ma fiancée d'ailleurs.
-Depuis le temps que j'en entends parlé de celle-la j'ai hâte de la voir. Allez je te laisse.
-À bientôt.

Le membre de l'administration se dirigeait donc vers sa chambre, et malgré lui, alors que c'était une porte adjacente à celle que fouillait Akane, il cru un bref instant apercevoir une main. Il se frottait en suivant les yeux, pas certain que sa fatigue ne lui jouât quelques mauvais tours, mais d'une nature anxieuse et méticuleuse, quoi de plus normal pour un manieur de chiffre en même temps, il interloquait son ami.

-Dis-moi, tu es certain que tu n'as vu personne ?
-Bah non pourquoi ?
-Tu vas me prendre pour un fou, mais je crois que j'ai vu une main disparaître devant cette porte là...
-Une main ? Tu picoles pas un peu toi ?
-Bah franchement...

Le garde allait toquer à la porte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 637
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Une chasse honteuse (Snow) Mer 12 Oct 2016 - 14:08

À force de regarder chaque pièce une par une en passant partiellement sous la porte grâce à son corps Gogyou, Akane avait deviné qu'elle devait se trouver au bon étage ou du moins pas tellement loin des appartements du raïkage. Au lieu de bureau, de salle d’archives, elle découvrait des chambres, des appartements de vie. Elle était bien pressée d’en finir, car elle n’aimait pas du tout la situation. Elle était très tendue, toujours sur ses gardes à réagir au moindre bruit, aux moindres stimuli, et cela avait tendance à la fatiguer avec le temps. Elle imaginait qu'elle reconnaîtrait les appartements du chef de son village par les tenues officielles, la richesse des lieux ou quelque chose dans le style. Elle ne préférait pas faire l’inventaire ou trouver certaines présences féminines étranges. Elle n'était pas du tout du genre à connaître la vie dans un palais ou même dans une famille riche, dans une famille tout courte remarquée, alors elle était sans doute mal placée pour juger.

Le fait que les pièces furent fermées à clé ne changeait pas réellement grand-chose pour une Gogyou du vent comme elle. Akane n’était pas du genre à laisser des traces de son passage, et elle était capable de se glisser un peu partout sans trop de difficulté. Il fallait bien avoir quelques avantages de temps en temps. Elle avait entendu quelqu’un patrouiller, mais elle faisait tout pour ne pas être sur son chemin. Elle ne le connaissait pas, et elle préférait ne pas prendre de risque. Elle était bien capable de devenir non visible quelques secondes, ou peut-être plus, mais il fallait expérimenter pour cela, et surtout, elle était consciente qu’il y avait d’autres méthodes de détection. Il lui était impossible de connaître l'étendu des capacités de l'homme par si loin que cela. Cependant, elle ne savait pas trop où se rendre exactement ni les règles en vigueur, elle devait prendre un risque. Elle se tourna dans la direction de l'escalier alors qu'elle perçut l'arrivée d'un homme, apparemment une civile. Elle se rendit invisible immédiatement en se collant au plafond tandis que le garde se dirigeait vers cette personne. C’était sans doute afin de vérifier l’identité de cette dernière. Le garde semblait être un habitué des lieux, car la nouvelle personne la nomma immédiatement par son prénom. Elle avait une partie de son identité, mais malheureusement, cela ne l’aiderait pas à grand-chose. Elle sourit légèrement en entendant l'histoire du fumigène, visiblement, cela était remonté jusque-là. Tandis qu’ils s’échangeaient des banalités, elle en profita pour continuer son exploration. Visiblement, on n’avait pas encore fait attention à elle, ce qui était une bonne nouvelle. La civile était juste à côté, mais sans doute que son camouflage avait encore des ratés, car elle se figea encore à moitié sous la porte pour explorer la pièce attenante à la chambre du bureaucrate, mais visiblement cet homme avait cru l'entrapercevoir. Elle se dépêcha de finir de passer en se reconstituant de l’autre côté. Elle se pinça les lèvres en espérant qu’ils ne pousseraient pas l’exploration davantage. Elle regarda alors à droite à gauche rapidement et entrouvrit très légèrement un tiroir, juste suffisamment pour s’y glisser en vent à l’intérieur. Elle se retrouvait au milieu des slips et chaussettes. Elle ne bougeait plus du tout à l’intérieur alors que le garda toqua à la porte en demandant s’il y avait quelqu’un.

Le cœur de l’adolescente battait à tout rompre alors qu’elle bloqua sa respiration pendant que le temps semblait se figer. Elle referma tout doucement le tiroir à peine ouvert et elle espérait bien que cela passe. Le garde semblait regarder la porte, il n’avait pas le droit d’entrée, mais normalement, il devait vérifier. Le garde tenta de capter le moindre son ou mouvement, mais rien du tout. Elle était cachée dans le tiroir, et après quelque temps, le garde leva les épaules en disant que ce n'était sans doute que rien au bureaucrate. Akane se laissa un peu aller dans le tiroir plutôt rassurée. Elle attendit quelques minutes avant de ressortir du tiroir. Elle eut alors plus le loisir d’apprécier les meubles assez riches, de beaux tapis et surtout une tenue très connue. Elle était si contente de voir qu’elle était arrivée au bon endroit, mais elle ne pouvait pas exulter. Elle retourna alors dans le tiroir afin de prendre le premier slip qu’il trainait, une mission était une mission aussi particulière soit-elle


Dernière édition par Gogyou Akane le Dim 20 Nov 2016 - 12:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1607
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Une chasse honteuse (Snow) Lun 31 Oct 2016 - 18:47

Akane était au palais depuis un long moment et j'en étais déjà à mon quatrième café pour ma part, sans compter le journal que je venais de terminer. Assis à la terrasse, je commençais à m'inquiéter. Akane avait-elle pénétrée le palais ? Avait-elle trouvée les appartements ? S'était-elle fait prendre ? Comment y était-parvenu si elle avait réussit tout au moins. Sans doute se posait-elle énormément de question quant à cette mission qui n'avait en réalité rien d'officielle. Pourquoi avoir fait cela ? J'étais très souvent calculateur, cette fois ne dérogeait pas à cette règle. Par cette mission forcée et clandestine, premièrement, j'affinais tout en testant les capacités d'Akane, notamment, bien sûr, au niveau de l'infiltration, qui me semblait être son talent principal et même temps son talent le plus inexploité. Mais aussi, je faisais tester les défenses du palais, qu'elle soit Kumojin lui facilitait certes très grandement l'affaire, mais cela importait peu, les gardes se targuaient de rendre ce palais imprenable, si Akane parvenait malgré tout à l'investir et en ressortir sans donner d'alerte, cela me permettrait de faire un rapport anonyme qui ne ferait qu'améliorer les défenses de Kumo, sinon de son palais. C'était ainsi que l'on pouvait dire que je faisais d'une pierre deux coups.

Au-delà de cela, je songeais de plus en plus à prendre Akane pour élève, nous nous rapprochions petit à petit, mais je voulais aussi la tester, lui donner une sorte d'épreuve, arrogant penserait-on que j'impose pareil exercice à une genin alors que je n'étais même pas natif de ce pays, ni d'aucun grade véritablement élevé, mais n'était-ce pas à moi de considérer cela plus que tout autre au final... Soldat dans l'âme, j'avais durant mon adolescence bénéficié d'un des meilleurs entraînements que je pouvais espérer, même si l'apprentissage de la guerre sur le terrain eut été aussi formateur que des exercices, j'estimais avoir trouvé le juste milieu entre ces deux choses.

Je n'allais pas signé ce rapport en cas de réussite, mais l'envoyer anonymement, car il aurait été malhonnête de m'attribuer l'exploit de la jeune fille, cependant, en plus de ce rapport, j'avais déjà d'autres idées en tête qu'il me tarderait de mettre en pratique le moment venu. La jeune fille n'en était après tout qu'à ses débuts...

Savait-elle qu'en ce moment, de façon pas si anodine, elle s'emparait d'un slip marqué du nom du raïkage en personne, une pièce de collection n'est-il pas, qu'une fois rapportée, je serais ravis d'ajouter dans l'enveloppe contenant le rapport des faiblesses des défenses du palais. Allait-elle me surprendre encore ? Ce n'était pas tout d'entrer, fallait encore ressortir, et il y avait un garde dans le couloir qui attendait patiemment et qui se trouvait tout à fait en l'alerte, avec un slip en main, il serait maintenant beaucoup plus difficile de passer inaperçu, mais Snow ne connaissait pas encore toute l'étendu des capacités Gogyou... Déjà, comment comptait-elle sortir ? Les objets elle ne pouvait les transformer en vent, à moins que... Alors bon. La suite allait sans doute s'avérer la plus intéressante. Comme on le disait si bien, gravir une pente raide à moto, c'est pas dangereux, à un moment elle arrive à une vitesse nulle et il suffit de la poser, mais la dévaler c'est autre chose, la chute est toujours plus difficile que la montée.


Dernière édition par Snow le Sam 19 Nov 2016 - 13:45, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 637
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Une chasse honteuse (Snow) Ven 18 Nov 2016 - 12:59

Il était certain que pouvoir se changer entièrement en vent difficilement palpable, Akane pouvait devenir facilement un grand avantage en matière d'intrusion et d'espionnage. Certainement que si elle se faisait prendre dans un endroit pareil, qu’elle appartienne ou non au village, elle subirait un interrogatoire et peut-être même pire encore, mais pour cela, elle devait se faire prendre. Elle se basait sur le fait de ne pas se faire surprendre, pourquoi se méfier si l’on ne voyait absolument personne. Elle avait réussi à se cacher dans le tiroir, il était évident que ce n’était pas dans ce genre de lieu que l’on pouvait chercher quelqu’un, mais pour une Gogyou du vent ne laissant aucune trace, il n’y avait aucun problème à cela. Elle était vraiment très heureuse de se rendre compte qu’elle était au bon endroit. Il y avait ici tout l'attirail du parfait petit raïkage, elle sentit alors une petite pointe d'excitation comme si son nez lui piquait. Elle se força à ne pas exulter de joie, ce serait bête de tout gâcher au dernier moment. Elle ne se rendait pas compte que Snow la testait de deux manières, pour sa capacité d’infiltration, mais également sa loyauté à son égard. Après tout, elle aurait très bien pu refuser une mission totalement illégale sous prétexte de l’aider à développer ses pouvoirs. Elle se demanda pendant un bref instant si c’était un test du village également pour voir si elle accepterait de faire des choses illégales, mais elle ne savait pas du coup si elle avait bien réagi ou non. Dans les deux cas, il pouvait avoir des avantages et des inconvénients, la bonne vision ou non de sa personne dépendrait du coup de comment le village de Kumo chercherait à l'utiliser. Il était certain que ce genre de mission n'était pas du niveau d'une Génin, mais cela ne lui importait que peu d'avoir un meilleur titre tant qu'elle serait utile pour Kumo.

Akane découvrit alors le nom du raïkage brodé dans le slip, c'était presque déplacé. Elle en était gênée, quelle drôle d’idée avait eu Snow de lui demander un pareil vol. Elle rougit légèrement en tenant le slip par les deux côtés assez gênée. Elle se pinça les lèvres pour se retenir de glousser devant cette situation ubuesque. Elle glissa alors le slip dans la poche de son manteau, mais elle entendit les pas du garde arriver rapidement jusque devant la porte.

« Qui est-là ?! Je sais que vous êtes là ! »

L’adolescente sursauta légèrement en ne faisant plus aucun mouvement, ce n’était pas la chambre de n’importe qui. Le garde frappa à la porte tandis qu’il cherchait la clé de la chambre pour entrer. Un ninja normal n’aurait que peu de chances de s’échapper, mais sans doute qu’une Gogyou comme elle, c’était différent. Elle recula doucement jusqu'à devant la fenêtre de la chambre et elle se changea entièrement en vent ouvrant extrêmement légèrement la fenêtre. Elle se rendit alors totalement invisible en quelques secondes tandis que le garde finit par entrer dans la chambre. Il se figea en regardant autour, il percevait d’étrange mouvement encore, mais il ne voyait rien. Elle se dépêcha alors de passer entièrement par la fenêtre dans le mince filet d’air quasiment indétectable. La sortie allait être bien plus simple que l'entrée pour le simple fait qu'elle savait parfaitement voler dans cet état. Une fois passée de l’autre côté ses vêtements en vent également, elle n’allait pas être toute nue bande de petits pervers, elle commença par se laisser porter par les courants d’air prenant une forme de voile de bateau. Elle gardait son invisibilité dans les airs jusqu’au moment où cela ne serait plus dangereux. Toujours portée par le vent, elle changeait de forme afin de se diriger dans la bonne direction, le rendez-vous avec Snow. Tantôt en forme de voile pour bien prendre le vent, tantôt en forme de boulet en augmentant son poids résiduel pour descendre, elle finit alors par se reformer en humain en sautant de toit en toit. Une fois qu’elle était à bonne distance du palais et ce sans se retourner, elle réapparut comme un mirage dans le vent avec un léger sourire aux lèvres.


Dernière édition par Gogyou Akane le Dim 20 Nov 2016 - 12:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1607
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Une chasse honteuse (Snow) Sam 19 Nov 2016 - 17:19

Snow était encore là à patienter sur la terrasse de son café. Il commençait à s'inquiéter, mais cette inquiétude fut heureusement de courte durée, car voyant s'approchant s'approcher la jeune fille, le sourire aux lèvres, il devinait facilement que la mission était une formidable réussite. Sinon au moins, qu'elle en avait échappée sans encombre. Il l'invitait alors à s'asseoir en face de lui pour qu'elle lui présente le fameux "objet" tant convoité. Même s'il ne le montrait pas, il restait étonnée qu'elle s'en soit sortie, peut-être pas si facilement qu'elle aurait voulu le faire croire. Immédiatement il convia un serveur à prendre la commande de la jeune fille qu'il lui offrait gracieusement. Il ne pensait pas qu'elle fut assez bête pour ne pas se rendre compte de l'importance et de l'impacte que pouvait avoir cette mission qui était, quand on le pensait, si ridicule au demeurant. Akane n'était pas le gens béa et obéissante au point de ne pas comprendre les intérêts subjacents des différents agissements qu'il pouvait entreprendre, lui ou un autre d'ailleurs.

Snow accueillait la jeune fille avec un certain ravissement, déjà en temps normal, il avait l'air presque trop léger pour que cela soit vrai, mais cette fois il semblait réellement apprécié plus que de bonne mesure la nouvelle et son sourire affiché et ininterrompu qu'il lui portait ne masquait certes pas toute la satisfaction qu'il ressentait à son vis à vis. Akane lui paraissait qui plus est assez fier de pouvoir lui remettre ce trophée, certainement qu'au delà de la manipulation de Snow, elle appréciait pouvoir mettre un oeuvre, sur le vif, sans préparation, une telle opération d'infiltration et avec succès. Snow n'allait cependant pas la laisser dans le vague et lui faire part de ces vues sur le pourquoi de cette affaire. Pour une fois qu'il serait un peu plus bavard qu'à l’accoutumée, il fallait en apprécier la saveur. En effet, ce ne fut pas parce qu'il allait parler cette fois plus longuement, qu'il allait accélérer le rythme, il parlait posément, avec légèreté et assurance, définissant toute l'attitude de cette façon qu'il avait l'habitude et la ferme conviction de devoir afficher à autrui.

-Grace à toi, nous avons pu trouver des failles dans le dispositif de défense et de surveillance du palais. Je te félicite, des villages étrangers tueraient pour la réussite d'une telle mission, mais je suppose que tu le sais déjà. Je pourrais transmettre ces informations anonymement au palais afin d'y voir sa sécurité renforcée. Surtout, tel que je le concevais, tu es faite pour l'espionnage et tu es d'autant plus redoutable lorsque tu te trouves le dos au mur. Je ne peux pas encore le réclamer officiellement, mais accepterais-tu d'être mon élève, et de me pardonner ce petit coup de dès que j'ai placé sur toi ?

L'honnêteté transpirait dans les paroles de Snow, il n'était pas désolé, étant donné la réussite, mais il estimait qu'Akane doive recevoir une sorte de bienveillance non retenue. C'était ainsi qu'il lui offrait l'opportunité de faire partis en quelque sorte de "siens", de son cercle. Et si elle acceptait, elle deviendrait certes sa propriété à ses yeux, mais comme Snow aimait à se le rappeler, ce qui est a lui, nul ne le doit en jouir sans son consentement ou l'abîmer ; c'était donc un contrat social qu'il lui proposait, une dialectique du maître et de l'esclave, mais cela, il n'était certainement pas assuré qu'elle en est conscience elle-même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 637
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Une chasse honteuse (Snow) Dim 20 Nov 2016 - 12:02

La réussite de cette mission, qui allait sans doute avoir quelques répercussions plus ou moins bonnes, après tout, il ne devait pas avoir tant de ninjas que cela capable de la réussir voyant la surveillance serrée du palais. Akane espérait tout de même ne pas se faire attraper ou interroger, car comment défendrait-elle Snow si jamais cela devait arriver ? Elle avait eu très chaud et elle avait failli être prise, repérée cela avait été quasiment le cas, mais peut-être que le garde tout en haut dans le couloir avait encore un doute. Elle ne semblait pas être blessée d’aucune façon, elle avait sensiblement le même matériel à l’arrivée qu’au départ, mais elle souriait largement comme une idiote d’adolescente très fière de ce qu’elle venait d’accomplir. Elle vit Snow installé dans le café, et à force de consommer, on pouvait se demander ce qu’il venait faire ici. Elle s’assit en face de lui en se posant contre le siège d’une manière nonchalante. Elle essayait d’être naturelle, mais elle sortit alors un très beau slip avec les initiales brodées du raikage à l’intérieur, ce qui n’offrait que peu de doute de sa provenance. Cela pouvait paraître très étrange de la part d'une jeune fille, et elle essayait de faire cela rapidement. Elle n’avait pas vraiment de réputation, et elle ne tenait pas à en avoir de ce genre-là.

La jeune fille avait beau n'être qu'une Génin sans doute trop peu exploitée pour ce qu'elle valait, elle était très capable surtout dans ce genre de situation. Cela n'avait pas été facile, d'autant plus que c'était la première fois qu'elle faisait cela en condition réelle. Lorsque Snow lui demanda au serveur de venir, elle commanda évidemment un thé tout simplement, ce qui n’était guère surprenant en connaissance la donzelle. Elle ne s'était pas posé la question de qui allait payer, car elle pouvait bien se payer un thé, mais Snow pouvait tout de même lui offrir ce met vu ce qu'il lui avait demandé. Elle n’avait pas contesté, elle n’avait rien dit, elle l’avait simplement fait par ce qu’on le lui avait demandé. Elle remarqua alors le large sourire, du moins pour quelqu’un comme Snow, elle avait l’impression qu’il appréciait grandement toute cette affaire. Le thé arriva bien rapidement et elle ajouta un sucre, elle avait besoin d’un peu d’énergie après cette dépense de chakra.

« Oui enfin j’imagine que la sécurité du palais, ce n’est pas ce qui vous fait mal dormir la nuit. Je vous remercie Snow-sama. Avec la guerre qui approche, que l’on peut presque sentir dans l’air, j’imagine que cette façon d’entrer dans des lieux sécurisés serait un atout majeur. Pour le moment, je dirais qu’un garde à des doutes sur ce qu’il a perçu, mais il ne sait pas trop ce qu’il a vu. Il sera louable de donner les informations aux autorités de Kumo, mais on saura sans doute tôt ou tard que c’était moi. Enfin, tout dépendra de comment vous présenter la chose. »

Akane plissa les yeux en entendant que Snow la voyait très bien pour l’espionnage. Il avait eu une vision à long terme qu’elle-même ne s’était pas demandé. Elle croisa ses mains devant son visage pensive.

« Cela veut dire que je ne me démonte pas devant l’adversité, et que je trouve des solutions ? J’imagine que c’est le cas de tous les ninjas dignes de ce nom. »

Akane fut tout de même assez surprise de la proposition qui lui faisait. C’était vrai qu’ils passaient de plus en plus de temps ensemble, c’était dans la suite logique des choses.

« Un samouraï qui prendrait comme élève une ninja, c’est assez original. On m’a déjà fait ce genre de propositions, mais cela n’a jamais été jusqu’au bout. Je ne sais pas trop pourquoi d’ailleurs, mais je suis flattée que vous voulez de moi pour ce genre de relation. J’imagine que c’était aussi pour cela ce test ? Je me doutais que ce n'était pas seulement pour m'entraîner cette petite balade qui aurait bien pu mal finir. Je ne vous en veux pas, mais je dois y réfléchir dans le sens que si cela va jusqu’au bout, cela changera beaucoup ma propre vie. »

La shinobi ne pouvait pas simplement accepter ainsi. Elle commençait à le connaître par cœur, et elle préférait avoir du temps de réflexion à ce propos. Elle n’était clairement pas hostile à la proposition, qui était flatteuse de la part d’un combattant tel que lui. Cela voulait peut-être dire qu’il espérait la voir devenir un jour aussi importante et douée ? Elle n'appartiendrait jamais à personne, même pas à Snow qu'il le veuille ou non. Elle l’avait très bien démontré, elle avait du caractère, un sentiment de liberté quoi de plus normal pour une fille qui pouvait se transformer en vent. Qui pouvait se targuer de réellement arrêter le vent ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Une chasse honteuse (Snow)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Kaminari no Kuni-