N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 [Groupe 1] Explosion Infinie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1607
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: [Groupe 1] Explosion Infinie Mar 1 Nov 2016 - 17:20

J'avais perdu conscience ou presque, j'ignorais ce qui me maintenant éveillé, plus que la bête envie de vivre certainement. Le passage au arme, le sang chaud, la douleur qui rappelait que nous étions vivant et la peur tout autant. Je n'étais pour autant plus capable de me relever, et la suite des événements, c'était dans des bruits sourds que je pouvais à peine comprendre que je la découvrais. Mon armure, je n'avais pas autant sentis son poids que depuis le premier jour où je la portais, j'avais l'impression qu'elle n'était plus ma peau, mais ma prison. C'était une étreinte à moi-même, quand mon souffle se perdait si loin que je l'oubliais. J'oubliais même Akane quelque instants, la pauvre, si elle périssait, c'était que j'en étais responsable, et j'espérais ne pas la retrouver de l'autre côté...

L'autre... Côté... La mort avait parfois quelque chose rassurant, estimée de la plupart comme une fin de tout, c'était aussi la fin de la peine, de la douleur, de tout ce que les hommes et les femmes trouvaient de ce qu'il y a difficile à porter. La fin de tout leur paraissait une libération... Mais moi, je savais que de l'autre côté, c'était différent, ce n'était pas la fin, c'était autre chose, et je rageais de devoir y retourner. Pas encore non... Ce n'était pas la première fois que je vivais cela... Que je me posais toutes ses questions, que j'avais l'impression d'être mon propre ennemi. Par delà le temps, loin dans mes souvenirs, que je fuyais comme tout ce qu'il y avait d’incapacitant, je revoyais ces moments de solitude qui forgeaient l'avenir si incertain qui était le mien, et que l'on m'avait pourtant annoncé prédestiné. La première fois, dans cette cellule, couché sur une paillasse, quand je croyais que jamais je ne serais plus capable de tenir une épée en main, tant on avait meurtri mon corps. Rien que le souvenir de ces douleurs et de mon apparence d'alors, me donnait des vomissements. Les souvenirs de mes tendons sectionnés, de ma peau brûlée, des coups de fouets, des noyades et d'avoir été ébouillanté, cela aurait dû être ma fin, comme aujourd'hui. Alors pourquoi, dans le trou dans lequel je tombais, je ressortais immaculé, comme un ange, vêtu d'une simple lumière blanche, avec ma femme qui en perdit tout ce qui faisait sa conscience. L'homme au masque m'avait dit que le moment de la révélation serait le moment de mon seul véritable malheur, n'avais-je donc rien vécu aujourd'hui qui puisse se dire malheur pourtant ?

La vie me paraissait tellement étrange, et alors que je pressais la garde de mon sabre en ma main, par peut de retourner dans le trou béant et sombre qui attends les morts pour leur offrir leur châtiment, je craignais d'avoir à revoir le gouffre dans lequel j'avais cherché cette fois-là la lumière. Où m'étais-je trompé ? Ne contrôlais-je toujours pas ma vie ? N'étais-je finalement toujours pas plus que le jouet d'un projet qui me dépassait, et dont la main, peut-être même les mains, toujours présentes étaient pourtant aussi intelligibles qu'un insaisissables... L'ignorance, était peut-être non pas la clé du bonheur, mais une loi de la vie, si je perçais maintenant les secrets de ma destiné qu'aurais-je eu à plaisir de la vivre. Je croyais que j'avais quelque chose à accomplir, mais peut-être était-ce finalement ma fin qui servirait à quelque chose. J'aurai alors dû certainement sentir une certaine culpabilité, pour Laya, pour Batz, pour mes filles, mais là tout de suite, je m'en moquais, j'étais égoïste au point de chercher des réponses même quand j'avais un pied dans le cercueil.

Je me revoyais maintenant, assis contre ce mur de pierre, avec la conviction que la lumière du soleil que je chérissais tant, vers qui je m'envolais en rêve, ne apparaîtrait plus au-delà de cette arcade voûtée, j'étais alors comme Icar qui s'était brûlé les ailes à vouloir monter trop haut, et certainement qu'ici, tandis que les ondes de choc soulevait mon corps inerte qui rebondissait sur la roche comme un ballon basket, c'était aussi la récompense de mon impétuosité. À aller trop loin, à être trop assuré, à désirer la perfection et quêter le soleil, la vie rappelle à l'ordre et que nous ne sommes pas plus qu'ombre et poussière... Je savais que la montagne s’effondrait maintenant, et sûrement elle nous écraserait et le village avec. Un tel échec était inadmissible pour un soldat, mais je ne m'en sentais pas coupable, j'avais fait de mon mieux et c'est tout ce qui comptait, que le soleil me brûle s'il le souhaite, me fondant en lui, sans être retenu par cet homme au regard rouge, j'éprouvais mon dernier orgasme... Je ne voyais alors plus rien, ni ne sentait plus rien d'ailleurs, hormis un gigantesque amas de poussière qui nous enveloppait, comme un lit de nuage granuleux qui étouffe.

J'étais tombé évanoui, quand le chakra d'une jeune femme me ramenait petit à petit vers la conscience. Les yeux à demi ouvert, je découvrais le bandeau Kumojin, la tenu des escouades du Satoru... Renfort ? Si j'avais pas pu parlé sur le moment j'aurai simplement dit, "pas trop tôt"... D'ordinaire, je me serais efforcé de paraître... et puis quelle importance maintenant. C'était ma première défaite depuis longtemps, très longtemps... Au moins la douleur s'envolait, modérément, et retrouvant la capacité de mes sens, comme de pouvoir légèrement bougé, je cherchais Akane, pour découvrir cette barrière de chakra qui nous avait protégé des explosions et de la montagne... On peut dire qu'ils avaient le bon timing ceux-là... Le village était donc sauf. Mais est-ce que cela allait être terminé pour autant ? Je retournais un regard violent sur la jeune femme qui me soignait, et même si le ton se savait bas et faible, le timbre lui ne manquait pas de faire entendre que la hargne revenait aisément quand la vie et son espoir revenaient eux-aussi.


-Il faut que je sois apte au combat. C'est pas terminé... je crois... Où est Akane est-ce qu'elle va bien ?

Lentement mais sûrement, je retrouvais l'usage de mon corps, et mes sensations, et mon visage s'adoucissait, n'avais-je pas maintenant l'assurance d'avoir survécu ? Ce qu'il me restait de blesser à soigner était mon orgueil, mais cela me concernait. Ces Shinobis qui venaient d'arriver, savaient-il ce qu'il en était, quand Akane leur révélerait ce que j'avais moi-même apprit à l'intérieur du mont, je doutais qu'ils restent plantés là... Car maintenant, à peine je recouvrais de force que je ne pensais plus qu'à une chose, le village, et mes filles qui s'y trouvaient. Si par la faute de ces rebelles, il leur arrivait quoi que ce soit, il réveillerait un démon. Moi qui ne connaissait pas la haine, qui avait toujours su tout pardonner, cette fois je me sentais capable d'avoir un élan qui me dépassait et faisait monter une nouvelle sorte de sentiment en moi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 633
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: [Groupe 1] Explosion Infinie Jeu 3 Nov 2016 - 19:38

C’était assez inquiétant d’entendre le cœur de la montagne faire autant de bruits sourds. Si elle avait pu fuir pour sauver sa vie, elle l’aurait sans doute fait, car elle craignait que la montagne en entier ne tombe suite aux explosions ciblées. Cependant, la Gogyou n’était pas du tout du genre à cela. Elle ne pouvait pas abandonner Snow dans son état, elle se le refusait, de plus, elle estimait avoir une grande dette d’honneur envers Kumo. Elle aimait sa propre ville, alors à quoi bon fuir pour voir un désastre se produire ? L’équipe de traitres envoyés dans la montagne était des spécialistes, alors comme des bûcheront étaient capable de faire tomber un arbre au milieu de la forêt sans même en faire des dégats autour, ce Hazen serait capable de faire écrouler la montagne s’il le voulait.

Akane avait tenté de le toucher avec son arme à distance avec une légère fourberie, cependant, l’ennemi d’exception qu’elle avait face à elle eu aucune difficulté à l’esquiver, mais cela, elle l’avait prévu. Elle avait tout fait pour accaparer l’attention d’Hazen afin de sauver Snow d’une certaine façon. Elle n’avait pas l’habitude de menacer quiconque laissant cela à ceux qui n’avait pas les moyens de leurs intentions. Elle était consciente que l’Hakushi était sérieusement blessé, plus le temps passait et plus elle en aurait l’avantage sur la situation. Au moment où Hazen regarda sa main déchiquetée, elle y vit à cet instant le moyen de refermer le piège sur sa proie. Elle utilisa la main au bout de son sabre pour le transpercer dans le dos, mais doué comme l’était Hazen, elle n’eut pas de grande difficulté à éviter la seconde attaque. La haine qu’Hazen pouvait ressentir n’était pas assez suffisant pour le distraire, il restait un professionnel et un combattant expérimenté émérite.

Il n’était pas décider à continuer à jouer à cache cache avec la Gogyou, alors Hazen matérialisa son oiseau de papier géant. Akane le regarda partir sans trop chercher à comprendre. S’il partait simplement, c’était tout aussi bien. Cependant, elle regarda alors sur le côté la farandole de parchemins explosifs, et elle courut le plus vite possible dans la direction de Snow, mais c’était bien trop tard. L’explosion eut lieu faisant un nouveau bruit monumental cette fois-ci et un nouveau souffle de poussière. La mission était véritablement un échec sur toute la ligne selon la Gogyou. La montagne allait être détruite, et tous les combattants ennemis n’étaient pas abattus. Elle ressentait une grande frustration prenant ses responsabilités dans cet échec. Si elle avait été plus forte, plus hargneuse, plus inventive encore dans le combat, ils auraient pu surprendre le groupe dans la montagne, ils auraient pu abattre Hazen, mais au lieu de cela, la montagne allait exploser. Elle sentit alors la montagne oscillée dangereusement, mais étonnamment, le but de ces ninjas traitres n’avait pas été la destruction du village, mais uniquement de permettre la libération de très dangereux criminels sans doute bien pire qu’eux. La montagne s’effondra sur elle-même sans faire visiblement plus de dommage.

Quant à la fière équipée envoyée ici, ils venaient d’être sauvés par une barrière de chakra. Akane se retourna alors en arrière et découvrit une équipe de ninja sans doute assez expérimentée de l’armée régulière. Les renforts venaient d’arriver tout juste à temps pour leur permettre de survivre. Trois des quatre alliés se dépêchèrent d’aller au chevet du samouraï. Elle eut une hésitation sur le moment, et si c’était des traitres ? Elle se dit demanda alors quel était l’intérêt de les sauver, plutôt que de les laisser se faire tuer ? Sans doute aucun. Cette équipe de Kumo devait donc réellement être régulière. Elle observa tout de même les bandeaux avec attention sans bouger l’espace d’un instant. A l’ordre reçu par sans doute le chef de l’équipe de renfort, elle se dépêcha de venir au rapport face à lui dans une pose militaire dont elle avait le secret.

« Le mont infinite a été attaqué par quatre personnes, des traitres à Kumo qui ont désertés le village en rayant leurs symboles. Deux d’entre eux sont morts sans aucun doute, et un a fuit dans les tunnels qui se sont effondrés, on peut alors supposer qu’il est mort. Cependant, leur chef vient de s’enfuir à bord d’un oiseau de papier dans cette direction après avoir fait exploser la dernière charge explosive. Il est gravement blessé à la main, il perd beaucoup de sang, alors si on veut le poursuivre, il n’ira pas très loin, car il va devoir se soigner ou se faire soigner.

Quoi qu’il en soit, leur but ici n’était qu’une diversion, la véritable cible est la prison. Nous tenons cette information de l’ennemi lui-même tromper par une technique de Snow, les informations sont donc sûres. J’ai encore assez d’énergie pour continuer à me battre, alors je suis à vos ordres.
»


Résuma alors la genin à son supérieur sans aucun détour. Elle doutait que Snow puisse faire quoi que ce soit dans son état, il allait devoir se reposer un long moment avant de recouvrer entièrement son énergie, mais elle restait sans aucune blessure et avec assez d’énergie pour faire quelque chose. Elle avait rejoint le Satoru dans les renseignements, et elle avait été à bonne école avec Hak, alors elle savait ce qu’elle avait à faire. Peut-être que la barrière de chakra maintenait la montagne en place ou avait contenu l’explosion en minimisant l’impact des explosions en chaine. Elle entendit alors Snow s’enquérir de sa santé. Il était en vie malgré tout ce qu’il avait pu vivre dans cette montagne. Elle parla fort alors dans sa direction.

« Tout va bien ! Je suis indemne ! »

Akane ne voulait pas s’étendre plus sur le sujet pour le moment, car elle espérait bien que la partie n’était pas fini pour elle, elle avait tant de désirs de bien faire, de mieux faire.


hrp
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1497

Message(#) Sujet: Re: [Groupe 1] Explosion Infinie Ven 4 Nov 2016 - 14:28



Protégés du chaos absolu qui régnait autour d'eux mais qui semblait s’atténuer doucement, les membres de l'escouade d'élite du Satoru étaient concentrés sur leurs tâches respectives. Le Seki continuait de maintenir l'épaisse barrière de chakra, même si l'onde de choc était passée on ne voyait plus grand chose et probablement qu'il redoutait une attaque surprise, le ninja médecin du groupe était toujours penchée sur le corps de Snow qui reprenait conscience et demandait déjà à retourner au combat le plus vite possible, la kunoichi lui adressa un sourire chaleureux tout en plongeant son regard vert émeraude dans celui de son patient,

» Vos blessures sont trop graves pour être complètement soignées sur le terrain, nous allons devoir vous ramener à l’hôpital, c'est terminé pour vous, les informations récupérées par votre équipe nous sont très précieuses.

En même temps, celui qui semblait être le leader de l'équipe écouta avec attention les paroles de la jeune genin, elle aussi souhaitait continuer à combattre. Le jônin capitaine prit quelques secondes pour réfléchir, il se tourna vers le dernier membre de son escouade,

» Tu as entendu ? Fonce transmettre ces informations au Satoru - demanda le ninja, son subordonné s'exécuta et quitta le dôme par une ouverture éphémère formée par le Seki. Il se tourna ensuite vers Akane. - Un oiseau en papier tu dis ? C'est donc un Hakushi ? - Le visage de la kunoichi médecin se crispa subitement. - Si tu t'en sens capable, tu peux te rendre à l’hôpital, ils ont probablement besoin d'aide sinon rentre au QG du Satoru pour y rédiger ton rapport de mission.

Le capitaine s'adressa ensuite à ses propres équipiers, Snow était assez stable pour être transporté et le Seki fit disparaître le dôme.

» Très bien, on se met en route immédiatement, je ne ressens aucun chakra suspect dans les environs, notre suspect à du profiter de la fumée pour s'enfuir. On part pour l’hôpital !

Suite à ces mots, les deux hommes du groupe soulevèrent facilement Snow qui lévitait grâce à des feuilles de papier collées sous son corps, ils dégageaient une lueur verdâtre laissant devenir qu'ils servaient aussi comme outils de soin. Le capitaine jeta un dernier coup d’œil à Akane, il n'aimait pas devoir abandonner une genin sur place mais lui et son équipe avaient un criminel à pourchasser.

» N'oublie pas, tu peux rentrer si tu sens que tu es trop fatiguée et personne ne t'en voudra, tu as bien travaillé ! Sinon rends toi à l’hôpital !

Une fois les consignes données, le trio se mit en mouvement, transportant Snow à l’hôpital pour qu'il y soit soigné le plus vite possible.

Hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1607
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: [Groupe 1] Explosion Infinie Ven 4 Nov 2016 - 21:22

La kunoichi, me retirait le casque lorsqu'elle achevait de me donner les premiers soins. Découvrant mon visage transpirant qui en perdit d'une certaine splendeur, si tant est qu'il ne paraissait pas arrogant de l'avoir pensé. Quand elle laissait le casque au sol, que je voyais rapidement passer sous la poussière, je me disais que cette simple image suffisait à résumer cette mission... Un heaume laissé sur le sol, sale et abîmé que la poussière de la montagne recouvrait. Aujourd'hui, l'échec, j'avais dû m'y confronter, ce n'était pas réellement le premier, mais jamais je n'avais dû en vivre un aussi violent. Apporter des informations étaient pour moi une maigre compensation, même si qu'Akane se soit sortit de cela indemne me ravissait. La jeune femme m'aidait à me relever, dans le vent et la fumée noirâtre d'une montagne qui portait, même si je ne le voyais pas, les stigmates de notre échec. Je suppose qu'un sage dirait qu'il ne fallait pas se formaliser, que nous étions tous les deux encore vivant était déjà une réussite en soi. Mais quand j'étais soutenu par la jeune femme, que je repoussais avec politesse à peine après qu'elle m'eut aidé à me relever, ce n'était pas le sentiment qui m'animait.

Les ordres se donnaient, et l'on m'enjoignait de me rendre à l’hôpital sans tellement me demander mon avis, car vraisemblablement en trop mauvais état pour pouvoir continuer le combat. Ainsi, j'y serais transporté sans avoir le droit d'y protester d'aucune manière. Et si moi, j'allais être emmené, Akane se sentait peut-être encore le courage et la force de continuer en se rendant là où on aurait besoin d'elle. Les membres du Satoru n'avaient pas l'air d'aimer l'idée, mais ils n'allaient pas le lui interdire non plus. Je tentais quelques pas, l'épée à la main, mais après avoir vacillé un instant la jeune femme m'attrapait avant que je ne tombe. Une posture bien peu avantageuse que je m'empresserais sans doute d'oublier.

-C'est d'énergie dont j'aurai voulu pas de soin. Lui disais-je bassement en regardant Akane un peu plus loin.

Ce n'était pas un reproche à cette jeune femme dont le corps me servait de soutien, mais un reproche à moi-même. Savoir qu'Akane repartirait peut-être au combat sans que je ne puisse l'accompagner m'offensait, ce n'était pas qu'une question d’orgueil, je me rendais qu'à force de vivre facilement, j'avais perdu quelque chose, qui autrefois ne m'avait jamais fait défaut, et cette journée, ce que je considérais comme une punition, devait certainement me rappeler, me disais-je. En regardant Akane je craignais cependant sa décision, un secouant la tête je lui adjurais de ne pas continuer. Pas par jalousie, mais par inquiétude. La décision lui appartenait malgré tout, et je n'avais aucun ordre à lui donner, surtout qu'avec ce qu'il s'était passé aujourd'hui, je ne me sentais même plus digne de l'ascendant que je croyais avoir jusque-là sur autrui.

Ainsi pour moi s'achevait la mission de l'Explosion Infinie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 633
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: [Groupe 1] Explosion Infinie Sam 5 Nov 2016 - 12:39

Akane tourna doucement le visage dans la direction de Snow et de la ninja médecin comme pour prendre des nouvelles. Ce fou furieux de Snow voulait repartir au combat, c’était sans doute pour oublier le plus rapidement possible son échec. Elle doutait qu’il était capable souvent de perdre, mais c’était la première fois pour la genin qu’elle affrontait un tel ennemi, alors elle ne pouvait guère juger. Elle espérait que Snow accepte d’aller à l’hopital, il n’y avait pas de honte selon la jeune fille, mais aller savoir si son ego le supporterait ? Elle hocha la tête doucement à la question de l’oiseau en papier.

« En effet, c’est ce que je pense également, un Hakushi, mais il ne s’est pas présenté. Il a tenu des propos qui selon lui, trahir Kumo et déserter était de son bon droit. Il avait le teint pal, les cheveux noirs et une légère barbe. Pour combattre, il utilisait que ses papiers, même s’il a fait une charge avec du taijutsu. Il a été capable de se défaire d’un genjutsu que Snow avait fait. »

Précisa alors la jeune fille en décrivant avec soin l’ennemi principal, et elle ne doutait pas que les autorités de Kumo allait deviner qui il pouvait être. Elle chercha à donner le plus d’information possible sur son style de combat, car en ayant survécu, elle avait sans doute eu les grandes façons de combattre de ce traitre. Cela pourra donc servir pour les suivants. Elle se doutait qu’annoncer des traitres dans un des clans majeurs de Kumo risquait de faire des vagues, surtout à ceux qui n’avaient pas trahis. Cependant, elle était bien obligée de le faire pour la survie de Kumo. Elle ne savait pas tellement où voulaient en venir tous ces gens à trahir massivement leur propre village, à chercher à délivrer des prisonniers. Quel pouvait être le but ? L’argent ou les avantages à libérer le prisonnier ? Ce serait très grave en stupidité si ce n’était que cela, mais malheureusement après le peu qu’elle avait vécu lors de ses précédentes missions, elle ne serait pas si étonnée que cela.

Akane n’était pas si pressée de se rendre au Satoru pour y faire son rapport de mission, alors que tout le monde continuait à se battre. Le groupe de Snow et elle avait été les plus rapides à se rendre sur la place de la mission, cela serait fort frustrant d’aller se reposer pendant que le village tremble encore. Cependant, elle se sentait quasiment sur les rotules, elle savait qu’elle ne serait pas capable de beaucoup d’exploits maintenant. Elle serait sans doute plus une gêne qu’autre chose, et si elle désirait aider, ce n’était pas pour devenir un poids. Le dome disparu alors, l’équipe de sauvetage allait bouger et c’était tant mieux. Visiblement, l’ennemi avait bien fui, elle se demanda si elle allait le revoir un jour. Cela serait sans doute une bonne chose pour Snow, qu’il l’affronte de nouveau dans d’autres circonstances.

« Je vais simplement accompagnée Snow à l’hôpital. Je pense que ce serait plus raisonnable ainsi. Je ne pourrais soutenir un combat. »

Akane regarda alors les deux hommes soulevés Snow à l’aide de feuille. C’était assez révélateur que ce qu’elle avait dit sur la traitrise de l’un des leurs pouvaient les affecter. Elle hocha la tête doucement vers le capitaine en sentant son regard.

« Ne vous inquiétez pas pour moi, je survivrais. »

La jeune fille tentait de suivre le groupe en partance, mais cela se voyait qu’elle avait dû mal à suivre la cadence. Déjà qu’en tant que genin, elle ne voyageait pas aussi vite qu’un jonin, mais vu son état de fatigue, c’était assez probant.

« Tu vas te reposer Snow, et tout cela ne sera qu’un mauvais souvenir. C’est en faisant deux pas en arrière, que l’on peut en faire trois en avant. »

Commenta alors Akane comme pour essayer de remonter le morale de ce grand guerrier. Elle était ennuyée de le voir ainsi, car ce n’était pas la vision idyllique qu’elle avait de ce personnage. Elle accompagne alors Snow vers son lit d’hôpital, en laissant la main aux autres ninjas. Elle avait fait sa part, avec plus ou moins de réussite.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

[Groupe 1] Explosion Infinie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Event #1 : Soulèvement-