N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 [Groupe 5] Sang contre Sang

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1497

Message(#) Sujet: [Groupe 5] Sang contre Sang Mer 12 Oct - 15:48


Contexte du groupe

C'était une journée banale pour le village de Kumo, les rues étaient bondées alors que le soleil était à son zénith. Les commerces étaient ouverts et les civils s'attelaient à leurs tâches quotidiennes, c'est alors qu'un grondement se fit entendre, il se transforma en une détonation colossale qui secoua le village entier et résonna longuement dans les montagnes environnantes, une onde de choc traversa Kumo en soulevant poussières et débris tandis que les vitres des bâtiments les plus proches du Mont Infinité volaient en éclats.

Le village entra alors dans une panique générale et de nombreux shinobis de Kumo amorcèrent les protocoles de sécurités. Cependant, il était déjà trop tard. Lorsque l'explosion retentit, des hommes attaquèrent brutalement la prison de Kumo pour libérer, en priorité un homme. Cet homme n'était pas dans le meilleur des états, mais grâce à des médecins, cet odieux personnage récupéra très rapidement. Il donna quelques ordres avant de se diriger directement vers le palais du Raïkage.

Daï se trouvait dans le palais du Raïkage lors de l'incident. Il devait rencontrer le Nanadaime afin de parler plus en détail de son rapport sur l'attaque de Kusa. Law lui se trouvait non loin du palais lorsqu'il reçue l'ordre via le lien télépathique de se rendre en direction du palais afin de protéger le Nanadaime. Les deux hommes se retrouvèrent en bas de l'édifice et s'attendaient au pire, suite à cette mystérieuse explosion.

Règles générales

    Ø Respectez l'ordre de post, et privilégiez ce RP pour ne pas le faire traîner.
    Ø Résumez toutes vos actions et vos techniques (ainsi que leur rang et leur cible) à la fin de votre RP, avec la balise spoiler ou hide. N'hésitez pas à exporter le code de vos techniques via votre Fiche Technique dynamique.
    Ø Le premier tour est un tour d’introduction. L’utilisation de techniques n’est pas autorisée dès votre premier post.
    Ø Vous avez 72h pour poster lorsque c'est votre tour. Si vous ne le faites pas, vous aurez une seule et unique fois un joker de 24h supplémentaires (le Staff ne passera pas poster). Si vous n'avez toujours pas posté, vous serez exclu du groupe.
    Ø Chaque personnage a droit à un seul délai de 24h s'il prévient un gérant de Kumo.
    Ø N'hésitez pas à utiliser le Guide de Combat et l'Indicateur de Chakra pour vous aider en cas de combat.
    Ø En cas de soucis, n'hésitez pas à contacter @Katsuga Rukia, @Dôbutsu Otoke, @Bakushô Daï ou @Kadoria Manzo.

Ordre des participants

@Bakushô Daï
@Bakushô Law
???

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 891
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: [Groupe 5] Sang contre Sang Ven 14 Oct - 21:15

Calmement, tu te diriges pour expliquer les points de ton rapport étant restés obscurs. Les conclusions que t’y portes sont lourdes de sens, et tu en es conscient – pourtant, c’est un mal nécessaire pour le bien du village et tu ne reculeras pas devant ces dernières. L’atmosphère te semble lourde, pesante presque. Comme si un abcès conséquent cherchait à être percé, et tu sens progressivement monter une légère anxiété qui t’étais jusque-là inconnue alors que tu attends dans le palais du Raikage d’être reçu. Sont-ce les restes de tes troubles ? Cela ne te ressemble pas. Tu n’as rien à te reprocher. Tu n’as pas à t’en vouloir. Tu inspires et expires une bonne fois, comme pour espérer que tout redescende en toi. Soudain, tes sens aiguisés ressentent une petite secousse qui n’a rien de normal et en l’espace d’une fraction de seconde, tu es debout. Que se passe-t-il ?!

Il retentit enfin. Et ton sang se glace à l’instant même. Ce bruit sourd d’une explosion conséquente – tu ne peux que le connaître, après tout ! Alors que le palais entier est pris d’une secousse, tu te précipites à la fenêtre et tu te retrouves tétanisé. Le Mont Infinité, il… Une attaque ! C’est une attaque ! La panique te gagne en l’espace d’un instant, et tu vois déjà le visage du guerrier rouge t’adresser un énorme rictus – mais rapidement, le calme de ton entraînement passé avec la jeune Samouraï reprend le dessus et ton rationalisme récupère. Quoi qu’il se passe, le village aura besoin de toi. Des cris. Des hurlements. Des bruits d’explosions encore et encore. Ça ne peut pas être le Shukaï. Ils auraient été remarqués. Interceptés. Les défenses de Kumo se sont considérablement améliorées ces derniers temps et tu choisis d’y croire. Ça ne peut être que la pire des attaques possibles. Une attaque venant de l’intérieur…

Tes instincts et ta force naturelle, doublée de ce que tu as récupéré d’orgueil, prennent le dessus en une fraction littérale de seconde. Tu enlèves tes gants et les rangent dans ta poche avant de porter ta main à ta sacoche et construire depuis ton argile un petit oiseau par lequel tu pourras voir. Evaluer la situation. Comprendre ce qu’il se passe. Identifier l’ennemi. Protéger les habitants. Ce n’est pas un ordre qui t’enchante, mais si tes soupçons s’avèrent exactes… Tu ne peux protéger tout le monde en ignorant qui est ton ennemi. Tu ouvres l’une des fenêtres devant toi en laissant ton oiseau partir en éclaireur, son œil te permettant de voir avec clarté ce qu’il se passe. C’est…. Horrible. Une réelle insurrection à travers le village entier. Le feu d’une folie aigre-douce. Le feu des explosions des… Bakushô. Quelle bande d’idiots profonds. De débiles perdus. Mitsuhiro… Si seulement elle savait ce qu’ils se passaient si peu de temps après sa mort… Shigeru ! Comment va-t-il ?! Non. Tu inspires. Il sait se débrouiller. Tu ne peux pas le faire passer avant les autres. Ce serait… Non.

« Vous, là ! »

Tu interpelles quelques shinobis qui semblent perdus par la situation, bien plus que toi. C’est pourtant logique qu’il faut réagir !

« Emmenez les civils, les âgés, les enfants – tous ceux qui ne peuvent se battre en lieu sûr. Nous devons absolument les protéger ! »

Tu continues à scruter les éléments autour de toi, fouillant le village à l’aide de ton oiseau – seule compensation fidèle de ton œil non fonctionnel. Et soudain, tu le vois. L’un des tiens. Cette signature, cette odeur, elle ne peut pas te tromper. Reste seulement à savoir…

« Law ! Que… Non. Dis-moi plutôt si je dois te considérer comme un ami ou un ennemi. »

Déjà de tes bouches sort un petit papillon. Qui que soit l’ennemi, si tu es amené à te battre… Il vaut mieux avoir ce peu de protection.

HRP:
 


folie décadente
Pourquoi se priver d'émotions quand ces dernières sont la couleur de nos misérables vies ? ▬ crevez tous+ crédits
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1761
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: [Groupe 5] Sang contre Sang Lun 17 Oct - 14:01

J’étais posé relax dans une taverne de la place en train de profiter des bienfaits de l’enivrement. Je devais être à ma 3ème bouteille de vin et j’entamais la quatrième bien décidé à me péter la gueule en cette journée de repos. Il faut dire que tant que les vraies escarmouches n’avaient pas encore démarré, la guerre n’était pas lancée concrètement quoi. Même si l’on peut bien se douter que des actions subversives sont déroulées de part et d’autre. En douce. C’est un peu à cause de ce contexte morose à venir que le joyeux luron, un peu irresponsable sur les bords, a décidé de profiter un maximum des derniers moments de paix que nous pouvions savourer. Avec quelques copains de divers clans, je me risquais à pousser la chansonnette en montant sur une table afin de mieux me faire entendre de la foule. Je me découvrais un équilibre chancelant tandis que je me dressais de tout mon poids sur cette table. Le premier afflux de sang au cerveau dans cette station verticale me fit légèrement tourner la tête, mais bien vite je repris mes esprits. J’étais aux portes des vapes. Vous savez… Quand il vous semble que les verrous sociaux sont déverrouillés. Que l’éducation que l’on a pu vous donner vous semble aussi futile que les habits que vous portez… Vous savez lorsque vous êtes vous-même : le diamant brut qui au fond n’a pas besoin qu’on le polisse.

ALLez ! J’étAIS assis sur une PIERRRRRReuuuuuh ! A la montagne au pied d’la rivièèèèèèreeeeeeeeuuuuuh !
Et c’là qu’une femme au regard fieeeeeeeeeeeeeeereeeeeeeeeuh ! Vint m’aborder en tenue légèèèèèèèèèèèèreeeeeeeeeeeeeeeeeeuh !
Et j’lui…

BOOOOOOOUM Une explosion énorme vint secouer l’établissement dans lequel je me te trouvais me faisant tomber sur une table voisine sur laquelle étaient entreposés, tels des trophées, de nombreux verres et bouteilles vides. Le tout s’envola à l’opposé tandis que son l’action de mon poids et de ma chute. Je brisais quelques objets dans mon dos dans un sinistre craquement en m'écrasant sur la table. Demeurant un instant groggy, il me semblait voir se mouvoir autour de moi, comme dans un vieux film au ralenti, les gens courant de part et d’autres. Une nouvelle secousse et une explosion tout aussi puissante que la première.

_ NOUS SOMMES ATTAQUES !!!!

*Déjà les shukaijins ? Ptain !!!!*

Les gens hurlaient et courraient dans tous les sens. Pour ma part, je me relevais péniblement en constatant que je m’étais fait quelques déchirures au dos. La poisse. Pile au moment où ça va mal. Je me dirigeais vers le comptoir tandis qu’une nouvelle explosion secouait la taverne et faisait tomber de la poussière du toit. On dirait que le tout va s’affaisser dans pas longtemps tiens… Pour ma part, je me saisissais d’un grand bidon d’eau dont j’enlevais le couvercle afin de m’asperger de son contenu. Bonjour les dégâts si je devais rencontrer un shukaijin maniant le raiton tiens ! Mais bon, faut bien que je me réveille… Quelques claques et je reçu dans l’instant un ordre télépathique. Comme quoi j’avais bien fait non ?

*Protéger le Nanadaime ? Ok tout de suite chef ! Mais c’est qui à l’appareil ? Heu… J'veux dire dans ma tête ?*

Pas de réponse. L’heure n’est pas à la rigolade. Je contourne le comptoir et me dirige vers la servante ; une civil. Elle est évidemment apeurée. Je l’interpelle :

_ Ecoute ma belle, une mission fort urgente. Je dois sauver le monde ! Tu veux bien m’aider en m’enlevant ce que j’ai dans le dos, autrement… Je pars perdant d’avance. T’inquiète ! Je te sauve la mise après ça !

Un clin d’œil. En fier guerrier, je lui désigne mon dos actuellement en compote. Il y a des tessons de bouteilles dans mon dos. Par chance aucune n’a touché un endroit pouvant m’empêcher de marcher et les entailles ne sont globalement pas si profondes que ça. La jeune femme s’exécute entre deux explosions. Je sais qu’elle a fait de son mieux, même si elle n’a probablement pas sur retirer les tous petits tessons. Mais enfin bref, c’est pas ça qui va me retenir ? Moi Bakushô Law the great !

*Une promesse est une dette*

Je désigne, après rapide inspection, quel endroit est le plus safe au sein de cette taverne, qui au bout du compte me semble résistante, et j’y abandonne la femme avant de sortir de l’établissement. Dehors, c’est un peu le boxon. On dirait que certains se battent entre eux ? Eh mais ils sont tous tombés sur la tête ou quoi ? Est-ce des shukaijins en henge ? J’use de mes dons sensoriels pour essayer de me faire oublier –et donc masquer mon chakra- tandis que je file en direction du palais tout près. Je remarque que la montagne est en feu. C’est en grande partie que de là que proviennent les explosions même s’il semble y avoir d’autre épicentre au cœur même du village. Il me faut en savoir plus. Une langue sort de ma paume libérée par un sceau presque imperceptible. Elle façonne un volatile d’argile que je fais grossier et que j’anime de mes dons héréditaires. C’est sur lui que je m’agrippe et tout en m’envolant vers le palais je découvre le bordel ambiant.

*Kumo est véritablement attaqué ! C’est fou !*

A partir de là je ne fais plus attention à masquer mon chakra. Dans l’immédiat c’est inutile.

*Le palais est safe on dirait*

Et pourtant je remarque un groupe qui se dirige vers lui. Je descend en piqué en direction du palais et je retrouve un personnage que tu connais bien.

_ Daï Sempaï !

Ton immense volatile parviens presque à toucher le sol tellement il vole bas et pourtant tu es encore à quelques 2 mètres du sol. Et c’est là que j’encaisse une question de mon supérieur. Il ne sait si je suis son allié ou son ennemi.

_ Comment ça ? Heu… C’est quoi cette question ?

Toujours sourcils froncés je mets en lien tous les éléments que j’ai à disposition.

_ Je suis du côté du Kage... J’espère que vous aussi... Autrement…

La langue sur la paume gauche de ma main claque et déjà s’active tandis que mon volatile prend de la hauteur et que je me place de sorte d’être proche du palais. Je ne veux pas être entre Daï et le groupe qu’il m’a semblé voir se diriger vers le palais. Si Daï est de mèche avec ceux qui ont fait ça…



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 13
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: [Groupe 5] Sang contre Sang Mer 19 Oct - 1:11

L’anarchie régnait sur le village des nuages. Le soulèvement des différents clans était inattendu, offrant alors la possibilité de plonger Kumo dans le chaos. Le sang, les explosions et la fumée devenaient les nouveaux chefs de ce village. Tout ceci convenait à un homme qui était la pièce maitresse de ce soulèvement. Ce dernier était retenu prisonnier dans la cellule la plus froide et sécurisée des geôles de Kumo et cette dernière était sur le point d’être ouverte…

L’explosion dans la direction du Mont Infinité avait attiré bon nombre de shinobis et c’est alors qu’un groupe d’élite s’infiltra dans la prison, tuant tout le monde sur leur passage. La morale et le respect de ses homologues n’avaient pas de place dans cette guerre civile. La porte de la cellule s’ouvrit et très vite, plusieurs médecins rentèrent pour administrer le maximum de soin à un homme fatigué. L’escadron lui expliqua brièvement la situation avant que ce dernier se lève et repousse violement ses congénères.

« Je suis en prison quelques années et voilà ce qu’il se passe. Putain c’est vraiment de la merde tout ça ! Un Kadoria au pouvoir et une guerre contre l’Empire… Je vais encore devoir tout exploser ! Vous allez assurer ma défense. Je vais tout droit direction Palais pour péter ces petites merdes de Kumojins avant de m’en prendre au patron. Lorsque sa tête explosera, Kumo commencera sa véritable ascension ! »

Les hommes acquiescèrent et le Bakushô sortit de l’ombre. Son dernier affrontement lui avait coûté un bras, mais ce n’était qu’un simple détail. Il voulait du sang et des explosions, rien de plus. La haine qu’il avait accumulée contre Kumo allait enfin être exploitable et exploité.

L’équipe de choc se mit en route vers le palais en tuant tout ce qu’il trouvait sur leur passage. Yoh en profité pour malaxer beaucoup d’argile avec son seul bras valide afin de préparer au mieux ses futurs combats.

Arrivant vers le palais, ses hommes se dispersèrent afin de nettoyer la zone. Sur la route, il fit face à deux hommes qu’il connaissait parfaitement.

« Alors voilà les deux chiens chiens du Raïkage. Je dois avouer que je suis déçu. Pas de toi Daï, tu as toujours était une faible merde qui ne valait rien pour notre clan, mais toi Law… J’en attendais plus d’un homme comme toi. J’aurais aimé que tu sois de notre côté, mais si tu préfères te rallier à un homme comme ce Kadoria, alors je préfère te tuer de mes mains pour qu’un soupçon d’honneur réside dans ta pathétique mort ! Ahaha ! »

Craquant ses doigts, Yoh fit un simple sourire.

« La mort vient du ciel les amis ! »

D’un coup, un oiseau d’argile déboula dans le ciel en fonçant dans la direction des deux Kumojins. Yoh, quant à lui, se concentra sur les mouvements de ses adversaires et prit une grande respiration afin d’être prêt à en finir rapidement.

Info:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 891
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: [Groupe 5] Sang contre Sang Ven 21 Oct - 1:28

La première chose qui te frappe, quand tu prends le temps d’enfin regarder le jeune homme, c’est l’état déplorable dans lequel il est. Tu n’as pas besoin d’être un senseur pour sentir l’alcool émaner de lui. Et c’est là que ça te blesse. Le plus probablement même. Tout ce qui se passe. Tout ce qui arrive. Tout ce que ton œil te montre. Ce sont les corollaires d’une attaque surprise. Intransigeante. Intolérante. Tout simplement cruelle. Rien ni personne n’était, en toute logique, préparé à cette déferlante de haine et de revendications qui frappe le village entier avec une telle force. C’est à l’action commune que tout sera fait. Que le village pourra être sauvé. Que ce pour quoi tu luttes depuis tant de temps… Tu secoues calmement la tête, ordonnant à ton oiseau d’argile de revenir calmement vers toi.

« Oui. Tu es trop saoul pour pouvoir être des Bakushôs qui ont planifié tout ça. C’est rassurant de savoir que tu n’es pas un ennemi… »

Tu peines à finir ta phrase qu’elle te frappe. Cette odeur avariée de toute la pourriture que ton clan n’ait jamais pu engendrer. La douce folie mélodieuse des insultes de Yoh, tellement semblable à celle de Hak dans ses petits jours. Sans la moindre hésitation, tu fais volte-face pour croiser son regard et déjà un léger vertige te prends. C’est un mouvement trop brusque pour ta santé. Soupirant calmement, tu reprends tes esprits. Tu t’empêches de sourire discrètement à ce spectacle. Il est amaigri. Affaibli. Le Manchot contre le Borgne. Sans bouger, tu approches presque automatiquement ton papillon d’argile de toi.

« Yoh… C’est donc pour toi toute cette agitation ? »

Qui dans le clan a pu… Tu te le demandes avec la plus forte des amertumes possible – une amertume de celles qui peuvent se lire sur ton visage sans le moindre effort. Alors qu’il hurle que la mort vient du ciel, tu tournes ton regard immédiatement vers le haut pour voir son oiseau vous arriver dessus. A ce rythme, c’est le village entier qui risque de souffrir. Le village… Tu ne le sais que trop bien. C’est ce qui va te limiter durant ce combat. Tu n’as guère envie d’arriver à la destruction. Tu n’as guère envie d’arriver à la folie douce. Le minimum de dégâts possibles. Le minimum de blessés inutiles. S’il t’était donné de le diriger loin des habitations… Mais tu sais que c’est peine perdue. Tu ne vaux rien à ses yeux. Tu n’as jamais rien valu. Avec allégresse, tu composes quelques Mudras alors que ton papillon s’envole dans les cieux et, se plaçant à l’horizontale, déploie ses ailes. Ce ne sera pas suffisant mais…

« Je vois que la vie de déserteur et la prison ne t’ont guère changé. Tu restes une coquille vide qui comble son manque d’arguments par des insultes. »

En même temps que tes paroles, un mur d’eau jailli rapidement du sol. La combinaison des deux abrogera peut-être les souffrances de l’explosion. Ta voix tremble. Tu le vis mal. Lui… C’est l’incarnation de toutes les erreurs de ta famille. La raison principale pour laquelle tu t’es détaché des tiens. La raison pour laquelle… Non. C’est du passé. Un souffle léger te perturbe alors que les techniques arrêtent l’explosion. Elle manque de force. Est-ce la prison qui lui fait cet effet ? De ta main droite, tu dégages la poussière de ton épaule tandis que de la gauche sort un petit singe.

« Tu es la gangrène qui ronge notre Clan depuis trop longtemps, Yoh ! Mais je suis heureux que tu sois sorti de prison… »

En quelques mudras, tu l’actives et le vois déjà attaquer sa cible sans le moindre mal, lui lançant ses quelques raisins dessus. Un signe de plus, et un encore, puis encore un. Avec l’agilité maximale qui t’es permise, tu continues tes petits dessins.

« …Car ton histoire se terminera en famille. »

Portant rapidement ta main à ta bouche, tu craches ton fin filet de flamme sur celui qui demeure, encore, le chef de ton clan. Ce soir, tu l’enterreras avec ses idées. Tu t’en fais la promesse.

HRP:
 


folie décadente
Pourquoi se priver d'émotions quand ces dernières sont la couleur de nos misérables vies ? ▬ crevez tous+ crédits
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1761
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: [Groupe 5] Sang contre Sang Ven 21 Oct - 17:16

Je fronce les sourcils à la première remarque de Daï. Saoul oui je le suis. Enfin toutes proportions gardées je suis encore capable de tenir en équilibre et de marcher en ligne droite. Je dis tout cela dans mon esprit tout en essayant dans le réel de le faire sur mon aigle d’argile qui tout de suite comprend le mouvement et intuitivement essaye de stabiliser mon avancer. Pourtant en posant les pieds l’un après l’autre je me rends compte que je suis légèrement touché quoi que je dise. Non seulement mon dos se manifeste à moi, signe des blessures à ce niveau, mais en plus ma tête tourne légèrement me procurant des sensations dignes de celle d’un enfant ayant appris récemment à se tenir debout et à marcher. Tandis que je suis encore plongé dans ces réflexions sans tête ni queue, je remarque l’arrivée inattendue d’un homme qui n’aurait pas dû se trouver ici. Je marque un temps d’arrêt, tandis que mon volatile bat des ailes puissamment pour nous maintenir en station de vol, mais sur une même position. Les mots du Boss, Yoh, notre ex chef de clan font tout de suite l’effet d’une gifle tandis que je ne le dévisage et constate combien ses traits ont changé durant son séjour carcéral. Il semble un peu plus vieilli et un peu aigri. Ses propos le démontrent à suffisance d’ailleurs. Je remarque qu’il est manchot. Je ne l’avais pas vu depuis les rumeurs qui disaient qu’il combattait sans l’aval de nos différents Kage, depuis le 6ème si je ne m’abuse, contre des adversaires qu’il s’était choisi. Tout cela pour une cause dépassant le simple village de la Foudre.

Je suis bien obligé d’avoir une réaction de haut le cœur lorsque j’entends cet homme que j’admirais tant me traiter de chien à la solde du Nanadaime Raikage. Tout ninja digne de ce nom ne devrait-il pas protéger son village ? Pourquoi alors ces mots ? Je suis abasourdi par les menaces de morts que Yoh lance à mon endroit ; à notre endroit… Je sais que Daï Sempaï ne faisait pas partie de ceux qui appréciaient le côté direct et probablement le franc-parler de Yoh. Oui, certainement que ce dernier rien à cause de son caractère bien des fois a été la cause de grabuges que d’autres membres de son clan s’empressaient de rattraper, mais aussi loin que je me souvienne jamais je n’ai vu Yoh se dresser contre un kumijin. Daï disait-il vrai ? Etait à cause du séjour carcéral ?

_ Yoh Sama… Je… Je ne comprends pas !

Pourtant j’aurais mieux fait de vite comprendre. L’homme que j’admirais ne se gênait guère pour m’attaquer ; pour nous attaquer. Je regardais machinalement vers le ciel tandis pour constater qu’effectivement son attaque provenait du ciel. Fort heureusement pour moi, Daï sempaï fut réactif. Lui était déjà dans ce combat qui visiblement serait inévitable. Je soupirais tandis que mon regard se reportait sur l’homme se tenant devant nous tandis que les murs d’eau et d’argile contiennent un minimum l’explosion. Sans me soucier des derniers vestiges de l’explosion venant me toucher, je constatais que déjà Yoh se préparait pour la suite. D’un ton amer je lâchais :

_ Depuis quand Yoh Sama vous en prenez-vous aux kumojins ? Il me semble que vous avez toujours eu une vision bien plus large que notre seul clan ou village. Il me semble que vous avez toujours voulu le meilleur pour tous… A moins que je ne me trompe ? Pourquoi ce soulèvement ? Pourquoi toutes ces victimes ? Pourquoi le Raïkage ? Je ne veux pas vous combattre !

Tandis que je prononçais ces mots, j’exécutais des mudra et enchainais coup sur coups deux techniques. La première fut une technique utilisée par le biais de mon aigle d’argile qui relâcha une série de projectiles que l’ancien chef des Bakushô ne pourrait esquiver. Ce n’était que le prétexte pour moi afin de tenter d’anticiper sur ses mouvements de fuite avant de relâcher une technique un peu plus puissante qui pourrait probablement lui faire un peu plus mal.

*Pardonnez-moi Yoh Sama !*

Devrais-je avoir pareils états d’âmes ? Je ne sais pas pour vous, mais il est m’est ardu de combattre un homme que j’admire, ancien chef de mon clan et surtout étant du même sang que moi ! Ceci ne peut être qu’un mauvais cauchemar ! Rassurez-moi !



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 13
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: [Groupe 5] Sang contre Sang Mar 25 Oct - 3:39

« La gangrène ahaha ! Toujours aussi drôle Daï ! Sans moi le clan ce serait effondré depuis bien longtemps. Tu devrais me remercier gamin insolent. »

L'ancien chef de clan serra son unique poing en entendant les paroles de Daï. Le jeune homme pensait tout connaître et avoir tout vu, mais son expérience lui fait défaut. Qui plsu est, il n'a pas passé des années entières en prison pour réfléchir à sa situation et à la situation de son village.Il y avait beaucoup trop d'éléments que le Bakushô de la nouvelle génération ne pouvait pas pendre en compte. Quoi que cet événement laisse entendre, Yoh ne l'orchestrait pas pour créer le chaos au sein du village et personne ne comprenait cela... Pas même Law, un homme que Yoh appréciait réellement.

« Tu ne te trompes pas Law. J'ai toujours cette même vision. Malheureusement, vous ne comprenez rien à la situation et c'est bien pour cela que je dois vous tuer. »

Le premier assaut de Yoh n'avait trouvé qu'une protection efficace de Daï, malgré quelques dégâts posés sur les créatures d'argile avoisinante. Cependant, c'était l'heure de la contre offensive des deux Kumojins. La première attaque venait du borgne, du moins, de sa créature d'argile. Alliant son état d'esprit motivé et sa rapidité d’exécution, son invocation était créée rapidement afin d'engager les hostilités via des raisons explosifs. Ayant anticipé cette possibilité, Yoh fit un rapide pas de cotés afin d'esquiver cette explosion. En mouvement, le leader de ce soulèvement composa très vite des mudras, car il avait remarqué que Law l'avait prit pour cible. Un bouclier de terre se format sur l'avant-bras de Yoh et il utilisa ce dernier pour parer l'attaque de Law. Le bouclier résista parfaitement, mais Daï enchaîna avec un jet de flamme en direction de Yoh. Le bouclier se mit à se désintégrer lentement sous la chaleur écrasante. N'ayant pas d'autre alternative, Yoh entama un nouveau mouvement afin de se défaire des représailles et ces dernières arrivèrent. Un dragon de terre formé par Law se rua sur le Bakushô qui fut prit par surpris. Dans un ultime réflexe, il fit un bon en arrière afin d'esquiver l'attaque, mais l'impact le projeta un peu plus loi, lui occasionnant quelques dommages.

Essuyant la poussière de son visage, Yoh siffla afin d'appeler un oiseau d'argile qui était posé sur un batiment au loin. Ce dernier survola la zone en laissant tomber une grande masse d'argile qui au fur et à me sure de sa chute, se modela en un clone de Yoh. Ce dernier ne perdit pas de temps en envoyant un énorme boule de feu en direction de Law. Pendant ce temps, le vrai Yoh chargea à toute vitesse Daï pour lui infliger une explosion au corps à corps qui n'allait pas le laisser indemne si elle était encaissée.

Info:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 891
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: [Groupe 5] Sang contre Sang Mer 26 Oct - 21:59

Tu as presque envie de sourire doucement devant l’ironie de la chose. Yoh se prenant pour un saint à l’épreuve de tous les péchés, dévoué à tout Kaminari… Tu reviens finalement sur tes pensées – Hak et lui se valent réellement. Et finalement, toute cette histoire sera certainement la pierre angulaire de ta carrière future. Peut-être que ton clan ouvrira enfin les yeux sur les dérives de la mentalité de son ancien chef. Sur sa folie maladive. Sur son irresponsabilité totale. L’heure de trouver les coupables de cette entreprise arrivera bien rapidement, tu le sais – mais la question est tout autre actuellement. Ce n’est que quand Yoh répond à Law que ton petit oiseau se retrouve au niveau du terrain de combat, et tu ne peux que t’estimer heureux de la situation. Ce sera toujours une aide supplémentaire. Une aide dont Yoh ignore l’existence. Avec une aisance presque déconcertante, le Manchot évite toutes tes attaques et se protège également de celles de Law. Ce, sans même compter le ridicule et la mauvaise volonté que ce dernier sembler mettre dans ce combat en se limitant à de telles petitesses – même si quelque part résonne l’amertume de tes propres limites. Tient-il également à préserver au maximum le village ?

Soudain, tu vois un oiseau d’argile qui ne t’appartient guère – tes yeux l’auraient-ils loupé, ou était-il dans ton angle mort ? Si tu as envie de pester en te disant qu’il risque de se prendre au Palais ou ses résidents, tu soupires presque de soulagement quand tu le vois déposer un clone d’argile qui ne perd guère son temps avant d’attaquer Law. Ce qui signifie que… Rapidement, tu crées avec ton argile une petite chose, tel un grain de riz – et quand le coup de ton ancien chef s’abat sur toi, tu la laisse tomber sur lui en direction des poches de son habit alors que tu te fais violemment projeter, encaissant la frappe en plein thorax. Tu serres les dents durant ton trajet, et tente tant bien que mal de composer quelques Mudras pour protéger le jeune Law avec un nouveau mur d'eau. Il n'est que victime collatérale...

Péniblement, tu te relèves en conservant les saccades de ta respiration. La panique des souvenirs de Yanosa, si elle t’a envahie à un infime moment, a été rapidement remplacée par la nécessité de sauver le village. Le besoin de purifier ton clan de cette énergumène. Tu tousses à quelques reprises, constant avec dédain les brûlures dues à la projection sur ton corps – il y a du sang dans tes crachats. Tu secoues la tête, sentant déjà les effluves de la faiblesse t’envahir. Tu ne cèderas pas. Tu ne cèderas pas tant qu’il est vivant.

« Dire que j’espérais que la prison puisse te rendre ne serait-ce qu’un peu plus intelligent… »

Tu confirmes ton appui sur ton pied droit, puis rapidement le gauche, attirant passablement l’attention sur toi avec ton discours de grand héros des temps modernes.

« …Tu es trop entêté, Yoh. Regarde-toi, misérable, fragilisé même. Ne t’en rends-tu pas compte ? Tu es un vestige du passé. Une relique qui n’a sa place que dans un musée. Le monde a évolué pendant ton absence, et il ne cessera d’avancer également… Les gens qui décident d’ignorer cette évolution… »

Tu soupires, t’essoufflant quelque peu à ta propre parole. Pendant ce temps, ton oiseau se dirige vers le clone de Yoh, facilement retrouvable par le biais du déroulement du combat – arrivé à lui, il lui assène un petit coup de bec qui a pour effet immédiat de faire exploser ce dernier. Tellement prévisible… Au moins, il a été détruit à distance de Law et l’explosion, modérée, n’a pas été suffisante à entacher les bâtiments du village – ou pire, la vie d’innocents.

« Méritent de mourir. »

Rapidement, tu composes quelques symboles et une partie conséquente du village se retrouve couverte de brume, gênant la visibilité de tous – toi y compris. D’un signe supplémentaire, tu localises la petite chose en argile que tu as laissé comme cadeau au prisonnier. Ce combat n’a jamais été égal à la source – et tu espères seulement que l’étendue de ta technique puisse gêner les autres fratricides du village. A défaut d’aider les ninjas de Kumo, un statu quo au combat est probablement ce qu’il y a de mieux à obtenir…

A défaut de faire mieux, ton petit singe qui reste non loin du Vulgaire suite à ta projection l'attaque à nouveau avec une salve de raisin, guidés par ta sensorialité pour localiser sa cible.

HRP:
 


folie décadente
Pourquoi se priver d'émotions quand ces dernières sont la couleur de nos misérables vies ? ▬ crevez tous+ crédits
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1761
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: [Groupe 5] Sang contre Sang Jeu 27 Oct - 13:36

Je dois dire que j’étais plutôt abasourdi par ce que mes yeux et mes oreilles me retournaient comme information. Avais-je réellement affaire au vrai Yoh ? Celui qui était doté d’un certain charisme et d’un certain contenu malgré sa propension à agir plutôt de préférer, comme le commun des mortels, la négociation ? Oui, j’ai toujours apprécié son côté direct et franc, mais surtout son honnêteté et sa volonté à bien faire même lorsqu’il dépassait les limites. Mais cette petite arrogance l’amenant à être aveugle par rapport au fait qu’il était, quoi qu’on dise, en mauvaise posture. Où croyait-il donc aller ? Pensait-il pouvoir marcher sur les cadavres de ses frères de sang puis aller affronter Kadoria Manzo ? Tout le monde sait que les ninjas ayant été proches du Daimyo ne sont pas des shinobis à prendre à la légère. Lui, Yoh, se trouvait seul, probablement fatigué, avec un bras et du chakra en moins et il pensait sérieusement pouvoir s’en prendre au Raikage ?

_ C’EST DU SUICIDE ! CELA N’A PAS DE SENS !

Je ne pus m’empêcher de lui hurler ces mots tandis que mes attaques avaient raison de lui. Je n’y étais pas allé à fond. Comment pouvais-je le faire face à un homme de mon clan ? Comment pouvais-je le faire face à un de nos anciens maîtres ? Même si la balance commençait à pencher sérieusement en faveur de Kumo, à qui j’étais loyal, je ne pouvais me résoudre de laisser Yoh faire ce qu’il voulait ou se faire défoncer ici sans comprendre les tenants et les aboutissants de toute cette agitation. Si tout ce bordel avait été créé pour lui faire s’échapper de sa prison, pourquoi diable n’a-t-il pas profité de l’ouverture et du chaos ambiant pour s’enfuir, récupérer et élaborer un plan digne de ce nom ? Au lieu de cela, il préférait se battre tout de suite. Même un taré serait capable de voir quelle type de fin pendait au bout du nez de cet homme autrefois illustre combattant.

Toujours abasourdi je constatais avec amertume que cet homme nous menaçait à nouveau et tentait immédiatement après de s’en prendre à nous. Daï fut attaqué violemment au corps à corps tandis que je devais faire face à une attaque katon suscité par un clone de Yoh. Encore une fois, alors même qu’il se faisait visiblement démonter en règle, Daï trouva le moyen de penser à moi. Moi qui presque inutile dans ce combat, n’avait pas encore décidé au fond de moi quelle décision, radicale, il me faudrait prendre. C’est un mur d’eau qui vient contrer l’attaque Katon de Yoh. Intérieurement, je remerciais Daï sempaï.

C’est alors que ce dernier commence à proférer des propos on ne peut plus rabaissant à l’encontre de Yoh. On sent bien qu’il déteste profondément l’ancien leader Bakushô. Peut-être même quelque part l’a-t-il jalousé. Je sais que lui aussi convoite le poste de Chef de clan. Je ne suis guère étonné lorsque les mots veulent donner une étiquette de déphasée à Yoh. Après tout c’est de bonne guerre. Une nouvelle explosion. Daï a placé ses pions. La mort va frapper d’un moment à un autre à moins que Yoh ne démontre son abnégation au combat.

Alors que la brume commence à envahir la zone de combat, je devine que Daï dispose d’un moyen de se repérer. Est-il senseur ? Il ne m’a jamais semblé qu’il avait pu maîtriser cet art. Qui sait ? Pour ma part, je m’élève vers le ciel. Quelque chose me dit que Daï préfère que je m’éloigne de leur affrontement fratricide. Sinon pourquoi aurait-il exécuté une telle technique ? Un affrontement pour le lead. Le lead d’un clan au bord de la division. Que le meilleur gagne ! Mon oiseau s’élève vers le ciel toujours plus haut. De là où je suis, il m’est dorénavant aisé de découvrir les formes malgré le brouillard. Mes mains exécutent des mudra avant que n’en sorte une nouvelle création. Un papillon fragile à l’apparence qui s’en va voltiger en direction de la zone de combat. Une simple précaution.



Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1497

Message(#) Sujet: Re: [Groupe 5] Sang contre Sang Mar 10 Jan - 22:05

Spoiler:
 

Tout était en feu. Le village des nuages n'avait jamais aussi bien porté son nom. La fumée s'élevant de divers endroits formés de nombreux nuages gris envahissant le ciel si bleu et clair. L'odeur du sang et des cadavres pouvaient se ressentir dans tout le village. La panique avait pris le dessus sur l'ordre et la paix qui régnaient dans ce bastion du pays de la foudre. La fresque qui se dessinait devant le Raïkage était tout droit tiré d'un cauchemar. L'homme fort de Kumo était, comme à son habitude, sur le toit de son palais à contribuer à l'amas de fumées. Il recevait, toutes les minutes, des rapports inquiétants sur la situation du village. Plus sa cigarette se consommait, plus sa colère s'animait. Le Nanadaime observait, avec mépris, le spectacle macabre qui se déroulait devant ses yeux noirs. Jetant sa clope avec violence contre le sol, il sauta sans la moindre hésitation en bas afin d'intervenir face à l'homme qui représente la menace à l'heure actuelle.

Le criminel venait de subir une attaque surprise venant de son nouveau chef qui l'avait blessé légèrement, certes, mais assez pour alimenter sa haine. Il esquiva les projectiles de l'invocation de Daï avant de contre-attaquer avec une violente boule de feu qui allait enflammer toute la zone. Alors que le clone de Yoh explosa dans une violente détonation, la boule de feu fut aspirée dans les airs avant qu'un kunai marqué d'un sceau retombe au sol. Le Raïkage venait d'entrer sur le champ de bataille. D'un geste simple et efficace, il fit signe à Law et Dai de ne pas se mêler de l'affrontement.

« Il n'est peut-être pas de mon clan, mais c’est mon erreur de l’avoir laissé croupir dans une cellule aussi longtemps. J’aurais dû te tuer, comme tous les autres traîtres. Je ne referais pas cette erreur deux fois. »

« AHAHAH ! Tu es bien drôle Kadoria ! Laisse-moi te montrer ce qu’est la mort ! »

Sans attendre, un mudra se forma sur la main valide du Bakushô et une nouvelle boule de feu fit son apparition. D'un d'air déconcertant, Manzo leva simplement son bras pour, de nouveau, aspirer la technique. Néanmoins, le criminel avait profité de l'occasion pour charger et asséna un coup violent dans l'abdomen de l'Ombre. Celui-ci en profita pour concentrer son chakra Raïton à l'endroit de l'impact afin d'électrocuter violemment Yoh. Celui-ci émit un cri de douleur avant de reculer. Soufflant quelques secondes, un large sourire mesquin s'afficha sur son visage. Il était prêt à, de nouveau, attaquer, mais son fasciés changea rapidement. Le manipulateur de l'argile se rendit compte que son bras ne répondait plus. Son unique instrument de mort semblait paralysé. L'émeutier dirigea son regard vers son adversaire pour ne voir qu'un regard froid et haineux.

« Ton unique bras est maintenant paralysé, tu ne peux plus rien faire. Si tu n'as pas été digne dans ta misérable vie, soit le dans ta mort. Rends-toi que nous en finissions. »

Le visage de Yoh sombrait peu à peu dans la folie avant qu'un rire maléfique s'extirpe de sa bouche.

« Tu as raison Law... Cela n'a pas de sens ! Rien de tout cela n'a de sens ! Si je ne peux avoir Kumo... Alors, personne ne l'aura ! »

Sur ces mots, un clone caché du malfrat sortit de terre et exécuta une série de mudra. En analysant le chakra de ce dernier, le nécromant comprit que l'attaque qui se préparait allait détruire une bonne partie du village si ce n'est tout le village. Sans attendre, l'agent du Daimyô modifia son poids pour foncer à une vitesse ahurissante sur le clone et Yoh, afin d'utiliser son Hiraishin pour se téléporter loin d'ici. Ce dernier arriva dans un coin isolé en haut de la montagne où tout a commencé, le Mont Infinité. Il ne disposait que d'une fraction de secondes pour repartir et c'est ce qu'il fit en lâchant les deux Yoh et en se déplaçant instantanément dans son bureau alors que l'explosion ultime de feu Bakushô Yoh retentit. Le Kadoria arriva dans son bureau, inconscient, avec une grande partie de ses vêtements et de sa peau brûlée. Sa respiration diminua lentement jusqu'à ne plus en avoir. Un membre du Satoru venant faire son rapport trouva le Nanadaime et l'emmena en urgence vers le médecin le plus proche alors que la ville continuait à brûler de mille feux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1761
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: [Groupe 5] Sang contre Sang Mer 11 Jan - 12:41

Il faut dire que la situation était plutôt étonnante. Alors que Bakushô Daï et Bakushô Yoh s’affrontaient dans ce qui semblait être une lutte fratricide pour le pouvoir, un nouvel acteur intervint. C’était le Raïkage en personne, Kadoria Manzo. Il était apparu de nulle part, tel un éclair et aussi vite qu’il était arrivé, la bataille s’engagea à un rythme et à une vitesse qui laissait clairement entendre que Yoh avait haussé son niveau pour se mettre au niveau de celui de son nouvel opposant. Nous étions invités à ne pas interférer dans ce combat de titans et honnêtement, dès les premiers mouvements, je sus que mon intuition initiale, celle qui m’avait poussé à prendre la voie des airs, était la bonne. J’étais très loin de pouvoir me mesurer à Yoh en réalité. Très très loin ! Il en va de même pour Daï malgré toutes les astuces dont il était capable. Non ! Il semblerait même qu’à nous deux réunis, nous ne faisions pas le poids. L’énorme boule de feu générée par le Bakushô fut aspirée en un clin d’œil par une technique du Kadoria. Et alors que je contemplais la puissance de l’attaque initiale, mon œil n’avait pu suivre le mouvement d’après. Une charge inouïe de rapidité du Bakushô encaissée ou plutôt contrée par le Kadoria. Des éclairs surgirent du point d’impact et tout de suite une nouvelle explosion.

La suite fut si rapide qu’en dehors de quelques secousses hors du village, je ne pus assister à la fin. Une technique, probablement un kinjutsu déclenché par le Bakushô. On aurait dit qu’il s’apprêtait à user d’une technique interdite du clan. A la façon des kamikazes, il comptait envoyer la sauce et détruire tout ce qui pouvait se trouver dans les environs. On ne lui en laissa guère le temps. Une téléportation en bonne et due règle peu avant l’impact final fut la réponse du Kadoria, ne laissant que la poussière de leur subit enlèvement à la place où ils se tenaient peu avant. Pourtant la déflagration énorme que tous avaient perçu, là-bas, au loin, ne pouvaient présager que d’une fin tragique à ce combat aussi rapide qu’intense. Le Kage y avait-il laissé sa peau ? Il était fort probable que la réponse à cette question soit : oui. Perdu par ce spectacle ahurissant, je demeurais sur mon aigle d’argile géant qui battait des ailes machinalement afin de me garder en position stationnaire dans les airs. Mon regard se posa dans le vide. Le chaos s’était emparé de Kumo et de ses environs. Le mont infinité en feu… Kumo en feu à certains endroits… La prison à nouveau détruite… Et ces paroles du dernier chef Bakushô. Je serrais le poing tandis que mon regard fini par se porter sur Daï. Il était probablement satisfait. Son gros ennemi, celui qui devait l’empêcher d’accéder à ses rêves, venait de mourir. Pour ma part, je garderais encore l’image d’un homme plein d’idéaux positifs qui au final n’aura été que la caricature de lui-même. Quand-est ce que Bakushô Yoh est-il devenu un criminel de bas étage ? Car c’est bien ce qu’il était sur la fin étant donné ses derniers mots…

Je faisais tourner ma monture ailée et l’envoyais machinalement en direction de l’endroit où la dernière explosion magistrale avait eu lieu, là où certainement je trouverais les reste du Bakushô, enfin pour peu qu’il demeure la moindre parcelle de son existence. Après plusieurs minutes de vol, j’y étais bel et bien parvenu. Je tombais sur une terre creusée offrant un cratère béant à l’endroit où se dressait pourtant, il y a peu, une montagne. Du feu, un incendie violent partout et bien entendu aucune trace de Yoh. Il fallait bien s’y attendre… Après tout s’il s’était explosé en règle…

*Repose en paix Chef.*

Furent les dernières paroles que je prononçais avant d’entamer des mudra. La terre serait capable de panser ses plaies et j’allais l’aider à le faire. A travers de gros blocs de terre et de roche, peu à peu le tout fini par ensevelir le trou béant et niveler ce qui rester de la montagne afin de produire quelque chose de mois difforme. Peut-être était-ce ma façon à moi de rendre un dernier hommage à ce chef que je trouvais honorable, jusqu’au moment où il est littéralement parti en couilles. Et des couilles pourtant, il en avait de grosses. Dommage pour lui !

Après cet acte, je m’envolais à nouveau par le biais de ma création retournant au village. Je ne le savais pas encore, mais cet épisode allait un minimum me marquer et de déboussoler. Lorsque des certitudes sont ébranlées, il faut vite en trouver de nouvelles. Kadoria Manzo avait fait preuve d’intégrité et de leadership. Il ne restait plus qu’a espérer qu’il ne soit pas mort dans l’explosion du mont infinité. Car c’était bien cette montagne qui venait de partir en fumée.



Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

[Groupe 5] Sang contre Sang

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Event #1 : Soulèvement-