AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les trois Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Le temps des aveux [Vanou es-tu là ?]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2

avatar
Informations
Grade : Onshi ~ Ex-Seigneur de Guerre de Taki no Kuni
Messages : 1100
Rang : S


Message(#) Sujet: Re: Le temps des aveux [Vanou es-tu là ?] Mer 7 Juin 2017 - 22:46

Rattrapé par les attaques successives du Lumineux, Mikami avait rappelé jusqu'à lui ses deux sphères raiton dans le but de trancher le bras menaçant du Pantin. A cet instant Van sourit, car sans doute le Yorurai ne réalisait-il pas la bonne intuition qu'il avait eut de ne pas le détruire simplement. Après quoi il pu repoussé les senbons d'Ashi en se servant d'une technique de répulsion basée sur la nature de son chakra électrique. Tous les senbons empoisonnées furent ainsi déviés de leur trajectoire initiale et se plantèrent un peu partout sur le sol autour de leur cible, sans qu'aucun ne parvienne à le toucher.

Van ~ " Oh je vois ! " Fit-il à la première réponse du sabreur. " C'est déjà une bonne chose. "

Mikami avait donc bien progresser lui aussi durant ces dernières années. Van se souvenait bien encore de ses débuts au sein du Shukaï et de leur rencontre, aux côtés de Fuusho. Ce jour là les deux compagnons avaient vécu une journée somme toute mémorable, puisqu'ils avaient tout trois et l'espace d'une journée, retrouvés leur apparence de nourrisson. Aujourd'hui ils se faisaient face et combattaient chacun pour défendre ses convictions. Mikami se refusait de suivre aveuglément les préceptes d'un Empire, tandis que Van s'y complaisait pour assurer sa propre pérennité.

Toujours face à Mikami et bien à l'abri derrière son seul pantin encore rattaché à lui, le Seigneur de Guerre toisait le Yorurai avec un certain air circonspect. Avec le temps le marionnettiste avait apprit à cerner la personnalité singulière de son camarade. Il savait que très souvent Mikami s'emportait et ne réfléchissait qu'après coup. Cette impulsion était certainement d'ailleurs ce qu'il était en train de manifester à travers ses allusions douteuses. Pensait-il sérieusement parvenir à instaurer la paix sur la seule base de sa propre détermination ?

Van ~ " Et après ?! " Faisait-il alors que Mikami disparaissait de plus en plus vite en s'employant à se servir de ses quelques tours d’esbroufes pour venir le perturber. " Penses-tu qu'il te suffise de supprimer la vie de Kakeshuou pour mettre un terme à la guerre et résoudre toutes les solutions ? Je dis que ce ne sont que des sottises et que tout cela est bien crédule... "

Le Trentenaire n'avait guère besoin de voir précisément Mikami pour saisir le fonctionnement irrégulier de ses mouvements. Sa sensorialité était encore active et lui permettait tout simplement de ressentir son flux de chakra. Ainsi et quand bien même Van ne saurait suivre la vitesse prodigieuse de Mikami, celui-ci pourrait au moins se satisfaire de trouver une parade adaptée. D'un signe de sa main encore humaine, Van activa le Fuinjutsu caché dans son bras mécanique.
Alors qu'il disparu une nouvelle fois dans un éclair, Mikami se retrouva soudain à quelques centimètres du Lumineux seulement. Les yeux de Van s'écarquillèrent en grand lorsqu'il vit la lame fendre l'air en direction de sa tête, et trouva à peine le temps de réagir.

Sur le coup de la surprise, le marionnettiste ne pu totalement esquiver la première attaque. La lame était passée et l'avait entaillé au niveau de l'épaule. Cette occasion lui laissa tout de même l'opportunité d'observer plus longtemps la technique de son camarade. Ainsi Van comptait bien sur ses capacités d'analyses, couplée à sa sensorialité, pour parvenir à parer le second assaut.
Mikami ne tarda pas à revenir à la charge avec une nouvelle attaque. Cette fois Van avait profiter de l'occasion pour prêter une oreille attentive aux différents sons que provoquaient chacun des déplacements de Mikami. Il avait fait glisser un parchemin le long de sa main. Et n'attendait plus que Mikami ne se rapproche.

Au final l'attaque vint dans son dos mais Van su pivoter pour faire en sorte de se retrouver face à Mikami une fois celui-ci réapparu. Pour se défendre, ce dernier n'eut d'autre choix que d'interposer son bras mécanique, sur la trajectoire du sabre. Ainsi un tintement sonore caractéristique de deux métaux percutés, raisonna et vint du même temps épargner une blessure sérieuse au Lumineux. Par contre cette fois Mikami n'était pas reparti aussi facilement que toute à l'heure. Sa lame était restée coincée dans le creux de la main mécanique du Trentenaire qui avait su raffermir sa poigne lors de l'impact et au bon moment. Dans sa seconde main, le Lumineux vint dérouler le parchemin contenant la technique raiton que Mikami avait utilisé en début de combat.

Van ~ " Tu ne ferais que gâcher ta vie en lutant contre un courant bien plus grand que toi... Tout comme Yumei le redoutait. "

Puis des éclairs surgirent du parchemin pointé vers Mikami. Le scorpion électrique de sa propre création venait de ressurgir comme si il venait lui même de le matérialiser. Son dard menaçant et survolté promettait de le pourfendre si il ne faisait rien pour s'en sortir. Peut-être déciderait-il de relâcher alors sa lame pour s'épargner de subir le jutsu de plein fouet.
Quoi qu'il en soit Van recula quelque soit le résultat de sa contre attaque et se servit du sang de sa blessure pour en prélever sur son pouce et invoquer deux scorpions à la taille imposante.

Spoiler:
 






Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Onshi
Messages : 817
Rang : A+


Message(#) Sujet: Re: Le temps des aveux [Vanou es-tu là ?] Jeu 8 Juin 2017 - 6:53

Spoiler:
 



- Et après ?! Penses-tu qu'il te suffise de supprimer la vie de Kakeshuou pour mettre un terme à la guerre et résoudre toutes les solutions ? Je dis que ce ne sont que des sottises et que tout cela est bien crédule...
* Il ne s'agit pas de Kakeshuou ! Il est leur meilleur représentant, en plus d'être le notre. Mais pour les tuer... *

Une sinistre mélodie prenait forme au fil des coups de sabre, couchant les mottes d'herbes, pliant ses cibles d'une taille déchirante, courbant le son comme la mort courbe sa faux. De sa dextre, virer dans son angle mort, et prenant appui sur du bois, fendre vers son dos... d'un regard sombre et perçant orienté vers les tripes.

- ... il faut des actes parlant aux êtres humains qu'il y a en chaque shinobi !

Le Lumineux, dorénavant assurément éclairé d'une science sensorielle aux yeux du Yorurai, exécuta un habile volt-face. À sa poitrine saillante vint se substituer un bras qui bloqua subitement la course du sabre, surprenant l'escrimeur dont la course fut stoppé aussi nettement que le son caractéristique de l'opposition de métaux l'avait pris de court.

- ... Erreur.

La lame coincée dans ce qui semblait être plus qu'une prothèse... Les deux combattants s'exposaient l'un à l'autre. Cependant, tandis qu'ils se trouvaient au plus proche et se tenaient les yeux dans les yeux, il lui disait :

- Tu ne ferais que gâcher ta vie en lutant contre un courant bien plus grand que toi...

Parlant de frapper fort et simple... le Hoheinheim cognait au cœur du conflit intérieur auquel faisait face Mikami chaque jour que le soleil faisait. Puis... de surcroît... il ajoutait...

- Tout comme Yume le redoutait.

Une onde de choc traversait le visage de l'amnésique, écarquillait ses yeux et creusait ses traits. Van ouvrait une faille aussi inattendue que celle qu'il avait ouvert à son adversaire... Sans ces mots, il se serait détaché avant même qu'il ne puisse lancer sa riposte. Toutefois ce furent les premiers scintillements qui l'alertèrent. L'épéiste ne put qu'exécuter d'une main libre les quelques mudras nécessaire tout en s'exposant pleinement et savamment au scorpion de foudre qui le frappait de plein fouet de son dard, et ce ne fut qu'un bref éclat se glissant entre ses doigts et le manche qui se confondit avec les éclairs de ses pinces.

Foudroyé à bout portant, le jeune homme fut violemment repoussé et glissait sur le sol terreux en y déchirant la fermeture de son gilet déjà brûlée par la foudre. Pourtant, allongé sur le ventre, le bras gauche le long du corps, il soulevait subitement sa main droite et deux doigts accolés.



* *
« Raiton, bakudan katana. C'est le nom de cette technique. »
* *

Un jutsu aussi pur qu'il est éprouvant à acquérir, lui avait dit Hanaryû. À y repenser, il devait avoir à peu près le même âge que Van. Lui aussi arrêtait les lames avec son bras comme s'il était fait de métal et infligeait généreusement un coup de tonnerre après le coup d'éclat. Il avait même ajouté un truc comme « parvenir à maîtriser autant de puissance se doit bien de s'exposer à des éclairs inopinés. » Et effectivement, parvenir à concentrer l'énergie d'un coup de tonnerre à la lame d'un katana demandait extrêmement de doigté. Doigté rapidement mis à l'épreuve par de gravissimes brûlures et électrocution. Quand Mikami était parvenu à dompter ce sort afin qu'il ne détruise plus ses bandages, non seulement il s'était écoulé des mois car il avait été immobilisé plusieurs fois, mais la chaire de son corps était parvenue quasiment en lambeaux.

Alors comprenez que même à un ou deux mètres de son sabre, quinze ans plus tard, ainsi qu'amnésique, il s'applique toujours à la mise en œuvre d'un jutsu dont le potentiel destructeur valait bien le sacrifice. Comme lorsqu'elle descendait du ciel la foudre remonta jusqu'à la pointe de Raigetsu en - devinez - un éclair. Néanmoins quand l'air se déchira, il revit un visage un bref instant éclairé par la foudre que l'orage avait immiscé dans la nuit, pour eux, pas si loin en arrière, ici, au-dessus du vide, au sommet de cette montagne et au bord de cette falaise. Mikami se courba douloureusement en griffant la terre de la main qui avait scellé le mudra, s’agrippait le ventre de l'autre. Une courte interrogation indiscernable s'exfiltra du grincement de ses dents tandis qu'il se relevait plus péniblement que ce qu'il ne devrait.

Il y avait comme un dysfonctionnement. Alors que ses jambes prenaient des appuis espacés et que sa main gauche ne saurait quitter son abdomen, il tentait de repousser le sol de trois derniers doigts et des mèches de cheveux mouillées par la sueur cachaient son torse et son visage. Il respirait fortement, assez pour que l'on ne perçoive distinctement son dos et sa tête baissée se soulever et se relâcher. Suivant le même rythme, son corps se voyait parcouru d'un courant électrique dont les faibles éclats avaient tendance à s'assombrir. Mais plutôt qu'à un gain de puissance, cette altération était due au renouement progressif avec son passé… Un fauve dans la gorge, il répétait enfin :


- Que… sais-tu… d'elle ?!


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Onshi ~ Ex-Seigneur de Guerre de Taki no Kuni
Messages : 1100
Rang : S


Message(#) Sujet: Re: Le temps des aveux [Vanou es-tu là ?] Jeu 8 Juin 2017 - 14:45


La stratégie mise en place par le Lumineux sembla finalement porter ses fruits. En effet Mikami venait de relâcher sa lame après avoir encaisser directement le scorpion de foudre pointé sur lui. En tout cas le Yorurai avait reculé de quelques mètres, emporté par la puissance du Jutsu qui lui avait été relâché à bout portant. Lorsqu'ils étaient encore l'un en face de l'autre, le Seigneur de Guerre pu constater par lui même la réaction troublée de l'amnésique; en entendant le nom de Yume. Comme il l'avait imaginé, l'utilisation de ce simple pseudonyme avait suffit à provoquer chez l'épéiste, une déstabilisation fortuite. Il était évident aux yeux du Trentenaire, que cette femme avait bien plus d'importance pour Mikami que tout le reste. Van se rappelait très bien encore de son entrevue avec la jeune femme au sein du Palais de Taki, et de toutes les informations que celle-ci avait gentiment su lui révéler concernant les raisons de l'amnésie du Yorurai...

Enfin et en dépit de sa posture allongée sur le sol, Mikami parvint - de la seule base de ses deux doigts - à projeter un terrible coup de tonnerre en direction de Van. L'attaque était puissante et bien plus virulente que toutes les précédentes. Celle-ci avait pour vocation de blesser le Trentenaire qui sans bouger, se contenta uniquement de laisser l'attaque percuter son bras qui portait l'épée. La puissance de l'impact fut-elle que le bras mécanique se détruisit sur le coup en de multiples éclats. Il ne resta rien après l'attaque, en dehors du tube en aluminium, servant habituellement à enclencher la prothèse. Le Sabre fut quant à lui projeté plusieurs mètres en arrière du Seigneur de Guerre. La puissance du raiton, bien que bloqué en parti, avait su se prolonger à travers tout le reste de son corps sous la forme de nombreux soubresauts électriques... Par la suite, la nature du Chakra Raiton de Mikami devint soudain bien plus sombre et changea la couleur de ses éclairs en un noir semblable à celui qu'il avait manifesté lors de l'apparition de Raigetsu.

Van ~ " Ce que j'en sais ? Disons très peu de choses en vérité.. Mais au moins l'essentiel. " Faisait-il avec un sourire carnassier tandis que l'un de ses bras lui manquait. " Quant aux actes dont tu parles, certains y verront toujours une raison de se venger ... Car ainsi va la guerre. Tu n'es pas le seul à en avoir connu ses cruelles conséquences. Comme toi de nombreux ninjas ont été enrôlé dés leur plus jeune âge. Certains sont morts et ont sacrifier leur vie pour défendre leur nation ! Non pas parce qu'ils étaient sous la lubie d'un homme fou mais bien parce qu'ils souhaitaient tous se battre pour la paix et protéger les leurs... "

Sur ces mots Van décida de prendre de la distance avec Mikami afin de le laisser entre les pinces de ses deux scorpions. Il ne resterait pas proche du Yorurai ni ne prendrait le risque de se retrouver face à lui une fois sa puissance libérée. Le Lumineux ne pouvait plus composer de Mudra tant qu'il lui manquait l'une de ses mains. D'un œil vif, il repéra où se trouvaient les morceaux de ses marionnettes détruites.

Van ~ " A mes yeux, il ne peut y avoir qu'une seule nation à la tête du Yuukan. En rejoignant l'Empire j'ai choisi l'alliance des Pays Neutres pour y parvenir. Ainsi qu'il s'agisse de Kakeshuou, de la rébellion ou bien encore d'un énième Triumvirat, je me battrai et éliminerais chacun de nos ennemis dans l'optique d'étendre notre influence. "

Cette fois le Trentenaire dressa son seul bras valide en un parfait angle droit en direction de ses pantins détruits. Quelques fils de chakra se déployèrent alors rapidement jusqu'à venir se rattacher à l'un d'eux en particulier. Par chance, l'un des bras d'Ashi, précédemment coupé par la technique de Mikami, était resté parfaitement intact. Le ramenant à sa portée après avoir subitement refermer sa main, Van se saisi d'un mouvement rapide du dit bras afin de venir remplacer celui qui lui manquait. Il profiterait ainsi de sa distance et de savoir Mikami aux prises avec ses deux scorpions pour y parvenir... Pendant ce temps les autres petits Kuchyoses invoqué en début de combat, qui étaient restés cachés, avaient changer de zone et s'étaient déployés tout autour de leur maître en prévision du prochain assaut du Yorurai.



Spoiler:
 
















Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Onshi
Messages : 817
Rang : A+


Message(#) Sujet: Re: Le temps des aveux [Vanou es-tu là ?] Jeu 8 Juin 2017 - 21:00

Spoiler:
 


- ...Comme toi de nombreux ninjas ont été enrôlé dés leur plus jeune âge. Certains sont morts et ont sacrifier leur vie pour défendre leur nation ! Non pas parce qu'ils étaient sous la lubie d'un homme fou mais bien parce qu'ils souhaitaient tous se battre pour la paix et protéger les leurs...
- Inutile de se borner à une nation pour ça...

Mikami pensait, était persuadé, même savait, que les frontières de chaque nation n'avaient d'utilité que de rapatrier un peuple sous une influence unique, divisaient, instrumentalisaient les shinobi comme de vulgaires armes utilitaires. Les objectifs communs, les alliances, la protection des siens s'épanouiraient pleinement dans un monde défait de tels mécanismes de domination. La fermeté de ses convictions apparaissaient dans son regard maintenant qu'il s'était relevé ; et témoin de sa détermination comme de son lien avec le Lumineux : la cicatrice en forme de scorpion que l'ouverture de son gilet laissait transparaître. Sa respiration, toujours aussi forte, revenait sous son contrôle, entraînant avec elle l'harmonisation du flux électrique parcourant le corps du Yorurai.

Van avait perdu sa prothèse et invoqué deux nouveaux scorpions. De plus, il prenait de la distance. L'amnésique toisait ses manœuvres et son état. Multiples taillades, intenses brûlures... il tenait debout, mais ça se jouait à peu de choses. Il avait besoin de ses kuchyose pour le suppléer, et il y avait fort à parier que ses réflexes soient dorénavant bien amoindries. Le sabreur, désarmé et bras le long du corps, sondait le peu de chakra qu'il lui restait. Le scientifique, en plus d'avoir gagné en puissance, avait acquis une endurance exceptionnelle. Considérant ceci et l'apparition des invocations, c'était maintenant qu'il fallait lui donner le coup de grâce.


- A mes yeux, il ne peut y avoir qu'une seule nation à la tête du Yuukan. En rejoignant l'Empire j'ai choisi l'alliance des Pays Neutres pour y parvenir. Ainsi qu'il s'agisse de Kakeshuou, de la rébellion ou bien encore d'un énième Triumvirat, je me battrai et éliminerais chacun de nos ennemis dans l'optique d'étendre notre influence.

Sur ces mots il ramenait à lui la pince d'une de ses marionnettes, amorçant peut-être la première phase d'une mutation en scorpion mécanique. Il y avait en cela quelque chose de macabre, défiant le commun des mortels. À cette atmosphère se mêlait une tension électrique bien présente illustrée par la concentration des éclairs noirs dans les mains de l'électron-libre.

- Cette nation unique dont tu parles... existe déjà à mes yeux. Et vous tentez de vous l'approprier alors qu'elle nous appartient déjà. Le Yuukan tout entier, est une nation rongée par ces conflits d'influence. Mais un jour, tu comprendras... que te défaire réellement de telles appartenances t'ouvrira les portes que de telles organisations scellent. Et ce jour, nous pourrons combattre ensemble pleinement, avec pour seules limites les nôtres nous rendant ainsi témoin et réceptacle d'une puissance si peu effleurée que son plein potentiel demeure insoupçonné par le monde shinobi.

Orochimaru avait bien compris que Konoha finissait par devenir un obstacle à sa quête de savoir. Il avait su s'en détacher, rallier les bonnes personnes, demeurer mobile, introuvable, et lui-même en constante révolution. Il avait créé un village et atteint des sommets en mettant à mal les plus grands. Sa seule erreur fut d'avoir voulu dominer celui qui aurait du être son meilleur allié...

- Mais en attendant...

L'affrontement reprenait comme le raz-de marée joignant la terre après son tremblement. Les kuchyoses abattaient leurs pinces sur le jeune shinobi qui déployaient subitement de ses mains deux lames de foudre noires, en une unique rotation repoussant les bêtes arachnides comme un démon repousse les éléments en déployant ses ailes. Et celui-ci, libéré un instant assez court pour lancer un ultime jutsu, accomplissait une dernière série de mudra...

* *
« Tu vas finir par perdre les pédales ! »
* *

Si Mikami s'était contenté de peu, Van aurait entendu des bruits de pas fusant en sa direction. Cependant ce fut des pas bien plus familiers et bien moins alertant qui s'approchèrent par ses arrières : des pattes de petits scorpion. Une suite de sons créés puis modulés par le sabreur, aboutissant par le son et l'impact d'un simple poing frappant la nuque de l'utilisateur. Tel un pétard mouillé, servant de diversion. Néanmoins la diversion s'avéra constituer le véritable assaut, lorsque le dernier son s'amplifia brutalement, devenant ainsi l'écho frénétique de la voix de l'amnésique qui terminait pour dire...

- ... dis-moi exactement ce que tu sais de cette kunoichi !!


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Onshi ~ Ex-Seigneur de Guerre de Taki no Kuni
Messages : 1100
Rang : S


Message(#) Sujet: Re: Le temps des aveux [Vanou es-tu là ?] Ven 9 Juin 2017 - 1:30

Séparés d'une distance raisonnable, les deux combattants se faisaient face depuis déjà un long moment. Chacun avait finalement exposé très clairement ce en quoi il croyait, sans pour autant donner raison à l'autre. Tout deux s'étaient servit d'une incroyable quantité de chakra tout au long de leur confrontation. De son côté le Trentenaire ressentait la fatigue dû à la dépense répétée de son chakra, et à ses blessures. Ce dernier n'avait jamais été très endurant, ni même taillé pour supporter les longs combats. Malgré tout le scientifique su faire preuve d'une résistance on ne peut plus remarquable, face aux assauts vifs et virulents du sabreur.

Tel un mur, ce dernier s'était dressé entre la force de conviction de Mikami et ses dessins de libérations du monde. En effet le Lumineux n'imaginait pas le Yuukan tel que le décrivait son jeune camarade. Les scissions des territoires existaient belles et bien tout comme les différentes ombres, à la tête de chacune des nations. Cela faisait presque quarante ans que le Lumineux était né à Mizu. Jusque là il n'avait connu que les guerres, et son bon sens lui affirmait que ces mœurs ne changerait pas de si tôt. Pour Van, si Mikami était persuadé du contraire, alors leur débat venait à l'instant de se clore.

Van ~ " Tout cela n'a aucun sens... Le Yuukan n'attendra pas la venue de Yorurai Mikami pour le sauver... Un jour où l'autre tu mourras. Peut être de vieillesse, ou lors d'un combat.. En tout cas une chose est sûre; le monde lui n'aura cessé de tourner encore et encore, même après ta mort. Cette quête que tu t'obstines à accomplir ne sera pas éternelle. D'autres après toi devront faire face de nouveau à la soif de conquête des hommes. Seul le marbre reste. Autrement dit les fondations qui seront capable de garantir cette paix... "

Le Trentenaire était avant tout un homme de science. Pour lui les mots avaient toujours eut peu de valeurs en comparaisons des preuves. Ainsi si Mikami souhaitait réellement parvenir à convaincre le Lumineux, alors celui-ci devrait se montrer beaucoup plus pertinent.
Le combat reprit finalement lorsque Mikami dû faire face aux deux attaques simultanées des scorpions. Il avait crée deux sabres puis trancher tout autour de lui comme une vrille. Grâce à leurs carapace, les deux scorpions furent simplement repoussés. Profitant de l'occasion le Yorurai se lança dans la nouvelle composition d'une série de signes.

Se doutant d'une prochaine attaque, Van venait de terminer de raccorder son nouveau bras, lorsqu'il scella de ses deux mains, le signe qui lui permit d'ériger ses fameuses barrières. Il disparu ainsi derrière ses murs, biens à l'abri des attaques de Mikami. Pourtant un son vint percuter ses tympans en lui provoquant la sensation d'avoir subit un choc au niveau de la nuque. Van manqua de perdre connaissance et plia un genou à terre. Il dû poser une main sur le sol et se passer l'autre sur la nuque. Son oreille se mit alors à saigner et à lui provoquer plusieurs troubles d'équilibres. Le son avait été amplifiée après qu'il se soit lui même enfermé à l'intérieur de son cocon. Il était vrai que Mikami avait apprit à se servir du son lors de son séjour à Suna. Ce dernier l'avait d'ailleurs plusieurs fois utiliser lors de leurs différentes missions. Si Van n'avait pas fait apparaître ses barrières depuis ses kuchyoses, alors Mikami aurait sans doute eut l'opportunité de l'achevée. Une chance qu'il soit lui du bon côté et Mikami en compagnie de ses deux Kuchyoses.

Van ~ " Yare yare... C'est que je commence à ne plus y voir très clair on dirait. "

Le temps de récupérer, Van profita de son répit entre ses quatre pans de murs. Pendant ce temps, les deux scorpions qui avaient été repoussé par les sabres de Mikami, se lancèrent de nouveau à corps perdu sur leur cible. L'un avec son dard et l'autre avec ses pinces. Le combat ne tarderait plus à se conclure, car sans doute Mikami ne disposait-il plus d'assez de chakra. Du moins Van l'avait imaginé ainsi et n'imaginait pas encore que sa lutte pour la survie ne venait que de commencer.

Spoiler:
 

















Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Onshi
Messages : 817
Rang : A+


Message(#) Sujet: Re: Le temps des aveux [Vanou es-tu là ?] Lun 12 Juin 2017 - 20:18

Et tout ce marbre pouvait demeurer tant que les hommes auraient besoin d'épaisses façades. Ce qui avait à ce jour été bâti sur tant de sacrifices, s'animait des convictions que portaient les shinobi qui y laissaient leur nom, par la force de leurs actes. Mais il y avait de grands pas entre le révolté, le révolutionnaire, et le messie. Le premier était seul contre tous, tandis que le second devait s'entourer d'alliés, et le dernier les devancer pour devenir guide et symbole. La venue de Yorurai Mikami, en Grand Libérateur ? Erk... Bien que discrètement ambitieux, le jeune homme n'était pas prétentieux au point d'aspirer à une telle image. Trop loin de cette idée qu'est la perfection, incapable de mener une telle lutte seul et durablement. Un prophète devait incarner la lumière, le shinobi rester dans l'ombre pour ne laisser qu'un champs libre après l'accomplissement de sa mission. Devenir une telle personne constituait une optique qui lui aurait fait tirer la grimace.

- Le marbre reste, l'Homme transmet.

N'est-ce pas Raigetsu ? Van avait-il reconnu sa voix, remarqué que le timbre de Mikami s'était modulé au fur et à mesure qu'il atteignait les limites de ses réserves ? Qu'en pensait celui qui depuis des générations évoquait la crainte, représentait la cruauté, avait terrifié les hautes sphères du pays de la foudre, hanté la pénombre et les nuits de leurs enfants jusqu'à encore apparaître dans certaines fables moralisatrices comme l'esprit dévorant les intrépides qui se perdaient dans les montagnes ?

Qu'en disait celui qui avait sacrifié sa vie, sa réputation, son honneur, pour que survivent ses cinq petits enfants, venger la mort de sa fille et son fils pris en embuscade et abattus après s'être refusés à l'autorité suprême, mettre en branle le donjon gravant dans le marbre l'influence d'un seigneur au sommet de sa démagogie... ?

Que le Hoheinheim était depuis leur dernière entrevue devenu bien impoli, omettant de répondre à sa seule et unique question. Ainsi qu'en estimant que de le prendre en tenaille serait suffisant.

Et pour cause, toutes les techniques taijutsu du clan Yorurai descendaient des arcanes qu'il avait développées. Démonstration : coup d'œil à droite coup d'œil à gauche, coup vertical de deux pinces en massue et coup d'estoc d'un dard épais.


- ...

Le courant parcourant son corps s'intensifia soudainement et lui donnait de la vitesse. Il se déplaça de deux pas sur la droite, glissant avec fluidité derrière les pinces du premier scorpion sous le nez de celui-ci. Ses pinces frappèrent le sol et le shinobi pris appuis sur son crâne, saisit son dard et bondissait à reculons. Un quart de tour avec ses bras, tenant la dernière écaille comme l'on tient le cou d'un serpent, et un demi-tour sur lui-même usant de l'élan du premier arachnide pour le projeter en avant.

En trois temps vifs et rapides, six mouvements forts et précis, les Yorurai projetaient le kuchyose sur la route du second et de son dard par une prise répétée pendant des siècles et adaptée à la situation. Leur laissant tout le temps de se dépatouiller ensemble, ils quittaient les invocations d'une course galopante, usant de ses quatre membres pour fuser vers le trentenaire comme un fauve vers sa proie. Ils bondirent, une paume ouverte au creux de laquelle apparaissait une sphère de foudre noire tourbillonnant autour de son centre. Dans sa chute il l'écrasa sur le sommet de la barrière du Lumineux, se retrouvant tous deux ainsi nez-à-nez.


- Je vous ai demandé ce que vous saviez sur la petite Hoshizorano.

Cette même kunoichi qui le tenait à l'écart de Mikami et Mikami à l'écart de son histoire depuis maintenant plus de la moitié d'une décennie...


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Onshi ~ Ex-Seigneur de Guerre de Taki no Kuni
Messages : 1100
Rang : S


Message(#) Sujet: Re: Le temps des aveux [Vanou es-tu là ?] Sam 17 Juin 2017 - 11:55

Acculé au cœur de sa propre barrière, Hoheinheim avait pu profiter de quelques instants de répits pour se remettre de la dernière attaque sonore du Yorurai. Van savait son état critique, mais était tout de même parvenu à se redresser grâce à la réserve de chakra dont il disposait encore. Mikami avait réellement progresser durant ces dernières années. La force et la détermination dont il avait fait preuve tout au long du combat, ne fit d'ailleurs que le prouver aux yeux du Trentenaire. Ce n'était pas la première fois que Van voyait des éclairs noirs surgirent du corps de son camarade... En effet la dernière fois que ce phénomène s'était produit, Raigetsu Yorurai, - l'ancêtre de Mikami - s'était soudainement manifesté par le biais de son sceau.

Au rythme effréné du combat, et en grande parti à cause des dégâts subis par ses deux tympans, le Lumineux ne pu reconnaître immédiatement la voix changeante de Mikami. Ce n'est finalement qu'une fois qu'il le vit percer sa défense et qu'ils se retrouvèrent nez à nez, l'un en face de l'autre, que le Seigneur de Guerre des Cascades finit par le comprendre... Il n'avait encore jamais affronter directement Mikami et moins encore l'âme de son aïeul. Pourtant à cet instant précis, lui savait que le chakra du Yorurai venait littéralement de se transformer.

Une fois sa barrière détruire, Van avait pu découvrir qu'il lui manquait un scorpion, sur les deux qu'il avait invoqué. Celui encore en vie, chercha alors aussitôt discrètement à se rapprocher de son Maître. Dans son état, bouger lui demanderait bien trop d'efforts et ne ferait qu'offrir l'occasion au Yorurai de le vaincre. Ici le Lumineux savait que perdre, reviendrait à donner raison à aux convictions défendues par le vainqueur, tout au long de l'affrontement. Il n'avait cependant guère besoin de bouger véritablement pour parvenir à se défendre. Il lui restait encore l'une de ses marionnettes et un dernier scorpion géant à utiliser.

Van ~ " Et bien et bien... C'est la seconde fois que je parviens à vous faire sortir de votre cachette, Yorurai Raigetsu ... Je vais finir par croire que vous commencez réellement à m'apprécier. " Fit-il en remontant délicatement ses lunettes sur son nez. "J'en sais visiblement bien plus que vous à son sujet humhum. Qui l'aurait cru ?! Enfin comprenez que je ne vous dirais rien de plus à propos de Yume. Mon intention était de savoir quelle réaction aurait Mikami en entendant ce nom, de nouveau. Et je dois bien admettre ne pas avoir été déçu. "

Un rictus en coin suivit la dernière phrase du marionnettiste qui avait largement su être satisfait. En effet, non seulement Mikami y avait réagit, tout comme le prestigieux Raigetsu. Lors de sa rencontre avec Yume, Van se souvint de l'une de ses mises en gardes à propos du Yorurai - il y a bien plus qu'une forte probabilité pour qu'il mette fin à ces jours, et cherche à entraîner un maximum de monde avec lui... - avait-elle dit, dans le cas ou ce dernier viendrait à recouvrer la mémoire et se libérer du sceau. Il s'était rappelé aussi que Raigetsu lui même avait annoncer la venue de Yume. Pourtant à l'entendre, Raigetsu ne semblait rien connaître de plus à propos des véritables motivations de la jeune femme, ni de la raison du sceau qui visait à verrouiller les souvenirs de Mikami..

Van ~ " Ce sceau vous empêche de pleinement posséder Mikami n'est-ce pas ? " Simple question rhétorique puisque la réponse ici parue évidente aux yeux du Lumineux. " J'ajouterai que vous même êtes à l'origine de son idée de révolte contre le Yuukan n'est-ce pas ? "

Les doigts du Lumineux se mirent alors à s'agiter de nouveau, redonnant vie à la dernière marionnette qui se trouvait à cet instant, juste à côté de Van.

Van ~ " C'est selon moi pour cette même raison qu'il serait grossier de vous permettre d'y parvenir aussi facilement. "

Soudain un mécanisme de la marionnette s'activa puis Van se servit d'un mudra de rupture, pour faire apparaître la tornade que Mikami lui avait destiné plus tôt dans le combat. En s'approchant Raigetsu avait fait une erreur si il avait pensé pouvoir prendre l'ascendant. La stratégie du Lumineux était établie depuis un moment déjà et n'avait pas un seule instant été écartée de ses prévisions. De sa bouche, le pantin libéra le puissant Fuuton à bout portant du Yorurai afin de l'emporter plus loin.

Van ~ " Ban no Fuinjutsu ! "

Spoiler:
 











Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Le temps des aveux [Vanou es-tu là ?]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Passé & Lettres :: Flashbacks :: Ellipse de l'An 15-