N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez | 
 

 Flotte mais jamais ne sombre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Onshi
Messages : 833
Rang : A+

Message(#) Sujet: Flotte mais jamais ne sombre Sam 12 Nov 2016 - 3:21

Mikami était parti déterminé, peut-être tout aussi inconscient qu'impatient, ou d'autant plus prudent que c'était une course contre la montre. Il s'était libéré au mieux du poids pesant sur ses épaules depuis le bouleversement au pays des oiseaux. Mais depuis trop longtemps son regard se tournait vers l'Est, là où se trouvait son berceau, où les nombreuses étincelles avaient fini par allumer un brasier. Alors il avait monté Wilson, cet étalon rencontré dans les zones montagneuses intermédiaires. Wilson car il était cette oreille attentive et silencieuse, ce compagnon fidèle, présent quand l'amnésique semblait se retrancher dans cette île inexplorée qu'était les méandres de son esprit et ses rêves les plus fous, lassé de crier sans être entendu.

Sur les sentiers le sabreur avait croisé Masanobu, les rênes en main, assis sur une charrette traînant sa cargaison de produits agricoles en tout genre vers les contrées voisines. Une jeune femme se trouvait confortablement allongée contre une botte de foin. Il ne l'avait absolument pas reconnue, mais le shûkaijin l'avait déjà rencontrée quelques années auparavant - et quand je dis rencontré, c'est un euphémisme - mais rien n'indiquait qu'ils se reverraient un jour. Pourtant ce fut très vite qu'il se remémorèrent les évènements, se retrouvant nez à nez à la croisée des chemins. S'il avait eu une autre destination, voire aucune comme le plus souvent, il aurait pu repartir avec elle. Néanmoins il les salua tous deux d'un sourire et d'un geste de la main, prenant la tangente pour le pays des cascades. L'univers se scindait ainsi, en deux voies qui ne semblaient pouvoir s'embrasser mais s'avéraient l'une ou l'autre aussi bien réalisables qu'elles étaient toutes deux réelles.

Cependant le Yorurai prenait la voie de la Guerre. Si celle-ci était un pitbull qu'on ne pouvait stopper, il fallait la prendre à la gorge jusqu'à ce qu'elle ne s'étouffe, et ce au moment où elle pensait pouvoir vous mordre. D'abord Van. S'il apparut premièrement trop pris par ses responsabilités, il n'eut finalement pas été difficile à convaincre. Il faut croire que face au Lumineux, Mikami n'ait pas beaucoup à insister lorsqu'il s'agissait de ce genre d'aventure chevaleresque. Ensuite Seito. Ça c'était fait naturellement, de fil en aiguille, comme si ses capacités étaient prédestinées à l'amener dans ce genre d'affaire. Le Yôgan finit par les rejoindre, alors ils prirent la route ensemble...

Ce qui nous emmène enfin sur les terres glacées du pays de la neige. Où le climat demeurait fidèle à lui-même, les tenues s'étaient épaissies et leurs visages se voyaient retranchés sous quelques turbans.


- C'est cette fenêtre, normalement.

Leur disait-il en en pointant le cadre d'un bras entièrement enveloppé d'une large manche. Sans crier gare il s'avança vers le bâtiment abritant le triumvirat des neiges et posa les pieds sur le mur pour avancer le plus naturellement du monde vers l'endroit désigné. Il s'y accroupit, observa l'intérieur mais sembla se raviser... Il remonta d'un étage et s'accroupit de la même manière, en gargouille inversé avant de taper à la vitre sans le moindre gêne. Visiblement, Mikami s'était trompé de fenêtre...

Mais à l'intérieur de celle-ci il avait reconnu la crinière blanche appartenant à Ketsuen. Une autre jeune femme se trouvait avec lui, décidément... Quand il vint à sa rencontre, le Yorurai lui expliqua de but en blanc ce qu'il avait en tête, sans se soucier d'être encore en kinobori, ni du retrait des deux Takijin, ni de la présence de l'inconnue. Pourtant, l'équipe était déjà au grand complet et les nuages s’amoncelaient dans leurs regards, un objectif en tête : désamorcer.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Daimyô de Ame - Chef du clan Sabakyô
Messages : 914
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Flotte mais jamais ne sombre Lun 14 Nov 2016 - 15:26

Depuis que le Triumvirat avait été mis en place, bien des choses commençaient à bouger dans le territoire de la neige. Des projets voyaient le jour, des négociations entre notre pays et quelques autres plus éloignés commenceraient bientôt à naitre dans l'ombre du monde et il était maintenant possible de voir des Suzurane dans la capitale. D'ailleurs, l'une d'elle m'avait rejoint à Dhartsedo quelques jours plus tôt afin de me faire savoir qu'elle était envoyée par le Triumvir de la rage, Matomeru, afin de remplir le rôle manquant dans l'équipe que je venais de monter. Chose que je ne pu qu'accepter, Fubuki devenant alors le symbole de la coopération entre nos deux clans en dehors du Triumvirat lui-même. Si j'étais présent dans la capitale, aujourd'hui,  c'était donc grâce à cette idée qu'avait eut le supérieur des barbares du Nord. Et, c'était grâce à cela qu'une connaissance dont je n'avais eut vent depuis longtemps, pu me retrouver aussi facilement.

Alors que je parcourais le long couloir de l'aile Est du palais, me dirigeant vers les escaliers qui devaient me ramener au rez-de-chaussé, un cliquetis provenant de ma droite se fit entendre, là où le verre des fenêtres donnait accès à un paysage rassemblant neige tombante et toitures en pointes. Cependant, et là où le souffle me manqua tant un sentiment d'urgence me serra les deux poumons tout comme ma poigne vint serrer le manche de mon arme fétiche, ce fut une silhouette dont les yeux me fixaient attentivement qui se présenta d'abord à moi.

Loin d'avoir reconnu le Yorurai du premier coup d'oeil, mes premiers réflexes eurent comme effet d'attirer l'attention des quelques gardes des environs qui commencèrent à accourir dans ma direction, jusqu'à ce que je reconnaisse cette bouille qu'était celle d'un mentor que j'avais eut avant l'attaque de Dhartsedo, et qui y était aussi d'ailleurs. Ce fut donc un rictus au coin de mes lèvres qui remplaça un air sérieux et hostile qui s'évapora à l'instant même alors que ma main droite se levait pour faire signe au garde qu'il n'y avait là rien d'urgent au final. Puis, sans attendre plus longtemps, j'ouvris la fenêtre, donnant cours à une discussion qui se voulait finalement très sérieuse.

Sans même prendre le temps de se saluer mutuellement tant les idées de l'amnésique étaient préoccupantes, je pus néanmoins reconnaître deux autres silhouette en bas de la fenêtre qui regardaient en notre direction. Yôgan Seito et Van Hoheinheim étaient de la partie. Il n'y avait pas à dire...c'était du sérieux et l'épéiste n'attendait pas à rigoler en choisissant un tel escadron pour accomplir ses desseins...desseins qui rejoignaient aussi mes intérêts. Le seul problème, s'il en était un, c'était que Kemono était à mes côtés et que le seigneur de guerre semblait l'inviter à prendre part à cette attaque. De toute manière...elle s'y trouvait déjà impliquée maintenant. Ce qui me valu d'enfin prendre la parole.


Je vois. Je suis très intéressé, même si je ne crois pas être le meilleur choix pour ce genre d'opération. Je suis plutôt spécialisé dans la neutralisation, mais je crois qu'en faisant équipe avec Seito, nous pourrons amplement faire le travail demandé. Je surveillerai ses arrières.

Cependant, et ce n'est pas contre toi Kemono...
Dis-je en portant un regard discret vers l'élève qui m'avait accompagnée jusqu'au palais du Triumvirat...mais l'emmener avec nous serait risquer et si elle doit faire partie de l'escouade, mieux vaut qu'elle reste avec Van et toi. Même pour moi, ce plan est risqué. D'ailleurs...entrez donc, il y a une salle que l'on peut utiliser pour en discuter sans être craintif des oreilles indiscrète.

Et je fis signe aux deux autres Shinobi de monter et de me rejoindre à l'intérieur alors que, à quelques pas à peine d'où nous étions, une salle de réunion pouvait nous accueillir pour le reste de notre discussion.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 98
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Flotte mais jamais ne sombre Mar 15 Nov 2016 - 5:55

Cela faisait quelques jours que la guerrière Suzurane avait rejoint les rangs du Shukai officiellement. Les choses bougeaient rapidement, mais elle s’y adaptait bien à l’exeption près de ses manières rustiques qu’elle devait ajuster. Contrairement à son peuple beaucoup de gens étaient faible de nature dans leur population. Une chose que les siens n’acceptaient pas vraiment. Depuis son arrivée, Kemono n’avait pas eu beaucoup de temps pour réfléchir. Son sensei occupait une position importante et elle devait faire de son mieux pour l’aider dans ses tâches, peu importe quelle quel soit. Ketsuen avait pus remarquer que malgré ses excès émotionnels, elle se dévoue dans tout ce qu’elle fait sans se plaindre. Pour elle, demain n’existe pas. Elle fait tout ce qu’elle peut dans le présent. En dehors du combat c’est une personne au cœur tendre et qui a des valeurs familiales encrés.

Elle marchait dans le palais quelque pas derrière Ketsuen, admirant la travaille minutieux que le temps avait dessiné sur les murs. Ces imperfections rendaient l’endroit magique et complice de la vie qu’il supportait. Ce palais était signe de victoires, de conquêtes. Il était signe de la volonté immuable des êtres humains qui jour après jour avaient gravé, façonné et même forgé aujourd’hui. Tant de guerriers oubliés avaient foulé ce sol avant elle. La jeune shinobi ferma les yeux et se laissa envahir par ses pensées qui lui donnaient la force d’être.

Des cliquetis attirèrent son attention. Devant elle, l’épéiste avait déjà la main sur la garde de son épée ce qu’elle imita en se tournant vers l’endroit où le shukaijin fixait. La tension dans l’atmosphère avait monté en une fraction de seconde avant que Ketsuen reconnaisse l’homme à la fenêtre. Décidément, il se connaissait. Les deux hommes parlaient de guerre et d’attaque. Il n’avait même pas pris le temps de se saluer avant de parler de sujets intéressant dans lesquel, elle restait en retrait. De toute manière, cela ne la concernait probablement pas. L’opération semblait risquée et demandait une force de frappe qu’elle ne possédait pas encore, mais les dernières paroles de son sensei changeaient tout. Elle allait faire équipe avec Van, l’un des hommes qui attendait à l’extérieur. Ne sachant quoi dire, elle accepta l’invitation de son maître d’arme à poursuivre la conversation dans un endroit plus privé. Elle n’avait pas besoin de laisser un son sortir de sa bouche pour que tous puisse ressentir l’euphorie de bonheur qui se passait à l’intérieur de la jeune femme à la peau tatouée. La guerre, une amie qu’elle allait enfin rencontrer et défiée. N’importe qui aurait des craintes pour sa vie, mais pour une Suzurane, cela était sa naissance, un gain de liberté inestimable



Dernière édition par Suzurane Kemono le Sam 19 Nov 2016 - 18:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Onshi
Messages : 833
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Flotte mais jamais ne sombre Mer 16 Nov 2016 - 0:29

Mikami pencha la tête sur le côté quand il aperçut toute l'assistance s'étant rassemblée relâcher sa garde suite au simple mouvement de Ketsuen. Le jeune Samui suffoquant sous l'humidité de la densité végétale du pays de l'herbe avait parcouru bien du chemin depuis. Le changement était notable, et ce n'avait rien à voir avec son titre. En revanche, ses cheveux en pagaille étaient effectivement à la même position, mèche par mèche. Le Yorurai avait alors attendu que les gardes ne s'éloignent à nouveau, à l'exception de la jeune femme, pour leur expliquer la situation en un discours aussi bref que concis. On ne l'interrompit pas, et leurs regards illustraient une écoute des plus attentives.

Le triumvir acceptait, reconnaissant le besoin de l'opération et surenchérissant même en s'appuyant sur ses propres inquiétudes. Si ce dernier pensait aux terres du pays de la neige, l'amnésique avait avant tout pensé aux côte du pays de la terre. Mais il était sûr que le royaume des glaces demeurait le plus exposé. Il ne serait fait état d'aucun ordre de priorité de toute manière. Les deux assauts devaient être menés simultanément et entièrement, pour s'assurer une couverture totale sur ce pan là de la guerre. Même s'ils ne feraient qu'en modifier les règles... il ne fallait pas se leurrer en pensant qu'ils empêcheraient toute tentative des shinobi des nuages. Pourtant l'opération aurait lieu.

Le sabreur blond faisait état de la participation de son élève et d'une salle de réunion, tandis que le brun affichait un regard dans le vide. Les choses se concrétisant, il ne pouvait s'empêcher de songer aux conséquences et aux stratégies à adopter face à ces perspectives. Il redescendit sur terre quand on fit signe aux takijin de monter. Tournant les yeux vers ses camarades, il acquiesça de la tête pour témoigner du bon déroulement des évènements et se glissa dans le couloir, suivant la Suzurane et le Samui. Ce fut une salle équipée d'une table ovale qui leur fut présentée. Mikami s'assit à une des chaises à peine était il entré, appuya les coudes sur le bois sans se soucier de sa nature et croisa les doigts. Ses pupilles restèrent pourtant fixés sur la surface le temps que tout le monde ne s'affaire.

Lorsque Van et Seito les eurent rejoints, ils purent à peine s'asseoir que le Yorurai se relevait en plaquant ses mains contre la table. Les équipes étaient au complet, et il ne tenait pas en place. Aussitôt il se remit à parler, expliquant les causes de son initiative tout en insistant sur le caractère préventif de l'assaut. Il n'était pas question de vie humaine, et il portait un regard entendu au Lumineux en rappelant ce fait ; il était question de mettre des bâtons dans les roues. Un truc comme ça du moins...

Faisant fi de toute carte ou soutien matériel qu'on aurait pu leur apporter, l'amnésique illustrait ses propos en traçant un dessin imaginaire et suffisamment suggestif sur la table. Frappant de deux doigts repliés sur les lieux dont il était question, il rappelait à plusieurs reprises la fulgurance avec laquelle l'assaut devrait être mené, la nécessité de jouer des caractéristiques du terrain dès le début, car ils ne pouvaient se permettre de laisser la bataille se développer sur la durée. Il n'avait de cesse de se répéter "si cette guerre est un pitbull qu'on ne peut stopper, il faut aller la prendre à la gorge et chercher à l'étouffer". Puis il détaillait le plan, mettant en avant les capacités de chacun. Maintenant que les objectifs comme le cheminement lui semblaient clairs peu importe l'effervescence de son caractère, il observait tour à tour chacun des participants en cas d'objections ou de remise en question. Toute contribution serait la bienvenue ; dans le cas contraire, ils pouvaient commencer à mobiliser les moyens. Il n'y avait aucune raison qu'ils laissent couler de l'eau sous les ponts si aucun doute ne poignait à l'horizon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Juunin- Directeur du Puits du Savoir
Messages : 1260
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Flotte mais jamais ne sombre Sam 19 Nov 2016 - 10:27

Hoheinheim n'avait pas hésité un seul instant lorsque Mikami était venu à sa rencontre. Il avait été question de mener une opération sur les terres de Kaminari. Selon Van, il s'agissait là donc d'une parfaite occasion de leur montrer que l'on ne pouvait s'en prendre impunément au Shukaï sans en subir les conséquences...

C'est ainsi que quelques jours plus tard, le Lumineux se retrouva de nouveau sur les terres de sa défunte Senseï. Accompagné de Seito et de Mikami, le trio avait traverser une bonne partie du pays des Neiges en faisant route vers la capitale. Sur place ils rencontrèrent finalement les deux Yukijins et purent tous se réunir afin de discuter de la manœuvre. La plupart des protagonistes qui se trouvaient autour de cette table, étaient connus du Trentenaire. Notamment Samui Ketsuen, Yôgan Seito qui était son élève, mais également Mikami. La petite dernière était une toute nouvelle recrue de l'Empire qui portait le nom des Suzurane. De ce qu'il en savait, les Suzurane étaient réputés pour leur adulation du combat mais aussi pour leurs capacités naturelles à se servir du Fuinjutsu... Les prochains combats seraient une bonne occasion de voir ce dont ils étaient capables.

Il était tout aussi important de considérer le fait que le Shukaï soit en guerre contre Kumo depuis plusieurs mois déjà. D'autres combats avaient déjà eut lieu plus en amont. Hoheinheim savait en effet que Kumo avait envoyé une escouade défier le Seigneur de Guerre Yanosa sur ses terres. Cette folie leur coûta une lourde défaite face au Guerrier Rouge qui était parvenu à les repousser.

Van ~ " Inutile de me lancer ce regard... " Fit-il pour répondre à celui de Mikami. " Tu savais parfaitement à quoi t'attendre en me demandant de faire parti de l'équipe. Mais soit, je tâcherai de me retenir un peu... "

Sa dernière phrase n'avait rien de réellement rassurant. D'autant plus que pour développer davantage son art, le Trentenaire avait besoin de matière première. Cette même matière que l'on trouvait des suites d'un combat et qui jonchait abondamment le sol en temps de guerre. Van ne pouvait donc promettre qu'il se montrerait raisonnable. Une telle opportunité ne se présentait que trop rarement à ses yeux...

Finalement tous avaient la prochaine marche à suivre bien en tête. Le plan de Mikami tenait la route et semblait tout indiqué pour ce genres d'opérations. Van ferait donc équipe avec Kemono. Cette jeune femme qui paraissait d'ailleurs très enthousiaste à l'idée de prendre part à cette bataille. C'est en la regardant que le Trentenaire pu s'en rendre compte et mesurer sa détermination.

Van ~ " Je suppose que nous agirons de nuit ? " S'interrogeait le Trentenaire. " Et quel serait notre signal ? Mes scorpions pourraient éventuellement s'en charger. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 777
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Flotte mais jamais ne sombre Sam 19 Nov 2016 - 11:58

Seito était revenu de Ta encore très récemment. Son voyage lui avait ouvert de nouvelles perspectives. Il voyait le monde autrement, en un sens. Son éveil à la Lumière de Maskine avait fait de lui, selon ses propres impressions, un être d'exception car capable de voir un plan de la réalité inaccessible au commun des mortels. Il était détenteur d'une connaissance rare, encore plus au Shûkai qu'ailleurs. De fait, il se voyait comme intellectuellement, sinon moralement, bien supérieur aux habitants lambda d'Itabei. Maintenant, quand il les regardait du haut de la Tour, perché dans son nid-d'aigle de bureau, il ne voyait plus que des errants sans raison d'être. Il se décevait lui-même de ne pas avoir réussi encore à donner à ces gens-là une raison d'erre, justement. Mais maintenant qu'il détenait une connaissance nouvelle, qui lui ouvrait tellement de nouvelles portes de réflexion, il apercevait les moyens de faire de toute cette masse grouillante de peuple un groupe unifié, avec un même objectif. De grands changements se préparaient à Itabei, et un vent nouveau commençait à souffler entre les sommets du Mont Mukashibanashi. 

Son regard sur la guerre avait également évolué. Avant, il la trouvait absolument détestable et ne voyait en ces conflits humains que le reflet de la bassesse de toute une espèce vouée à s'auto-détruire. Aujourd'hui, il avait ouvert les yeux sur de nouvelles perspectives. Loin de considérer la guerre comme le mal absolu, le mal suprême, celui qu'il faut chercher à éloigner le plus possible, il la voyait au contraire comme une façon de réguler le cycle de vie, de contrôler le monde. La guerre, en voilà une bonne raison d'être. Il aurait pu faire de tout son peuple un peuple de soldat. Il se trouvait bien assez habile pour parvenir à manipuler à sa guise autant d'esprits faibles. Mais ce n'était pas une fin en soi, car il ne détenait pas le pouvoir supérieur qui lui permettait d'agir à sa guise. Non, il devait se résoudre à des intentions plus modérées. La guerre devenait un moyen, et non plus une fin. Un moyen de contrôler le peuple et de le faire aller dans le meilleur sens possible, selon son propre jugement.

Ainsi, on comprendra qu'il ait accepté très facilement la proposition que lui fit Yorurai Mikami. Participer à une opération contre l'ennemi, quoique celui-ci soit resté très calme, excepté à l'occasion de quelques rixes. Il s'agissait de prévenir d'éventuels futurs assauts. Les pays éloignés de la métropole impériale étaient les plus menacés, car ils ne pouvaient pas être atteints rapidement par des renforts. Ils devraient se débrouiller seuls si jamais les Kumojins venaient à se présenter à leurs portes. Aussi y avait-il toutes les meilleures raisons du monde du côté des impériaux pour réduire les forces adverses tant qu'ils en avaient la possibilité. Ce serait toujours un coup en plus porté au moral ennemi, de toute façon. 

L'opération promettait d'être d'une certaine ampleur. Du beau monde se réunissait pour la mener à bien. A Yuki se retrouvèrent des noms qui devenaient prestigieux, et d'autres qui l'étaient déjà. Hoheinheim, Yorurai, Samui, Yôgan, Suzurane ... Des patronymes qui devaient devenir synonymes de terreur dans le coeur des Kumojins une fois la tempête passée. Seito connaissait chacun de ses camarades, à l'exception de cette nouvelle tête, Suzurane Kemono. Il en savait un peu sur les Suzurane, suffisamment en tout cas pour pouvoir se rappeler qu'ils étaient des guerriers dans l'âme, dont la principale raison d'être restait la guerre. Un caractère intéressant, s'il se révélait être véridique et si les rumeurs n'avaient pas menti là-dessus. Seito déplorait cependant de ne pas se retrouver dans le même groupe que cette nouvelle recrue pour pouvoir examiner plus attentivement ses capacités. S'il savait en quoi consistait le pouvoir des Suzurane, pour avoir lu quelques ouvrages à ce propos, il était en revanche assez curieux de le voir de ses propres yeux. 

L'assemblée était réunie. Une sorte de conseil de guerre. Mikami expliquait son plan, qu'il semblait avoir mûrement réfléchi avant de le soumettre au bon jugement de ses pairs. Un regard en direction de Hoheinheim au moment de parler des victimes humaines. Seito sourit discrètement. Il connaissait la tendance de son maître à s'emporter, au prix des vies de ses adversaires, il était vrai. Ce trait qui auparavant le repoussait l'intriguait maintenant. Quelle volonté secrète se cachait derrière cette sorte de folie meurtrière du Lumineux ? Peut être aspirait-il au même but que Seito, finalement, c'est à dire à la régulation de la balance entre vie et mort par sa propre action. Seito doutait que son maître soit éveillé aux arts des Kiezan, ou même qu'il se soit jamais intéressé à des concepts qui pouvaient, aux yeux du scientifique qu'il était, s'approcher du mysticisme le plus profond. Mais peut être cette idée lui était-elle venue de son propre chef, voire, qui sait, à la suite d'expériences probantes. 

Là encore, Seito ne pouvait que formuler des hypothèses, qui risquaient fortement de se révéler infondées. Mieux valait pour l'instant se concentrer sur ce qui était concret et certain, c'est à dire l'attaque.

"Est-ce que nous sommes sûrs que ces villes ne sont pas gardées ? Il serait assez idiot de se faire attraper par des gardes lambdas avant même de mettre les pieds sur le sol de Kaminari. Même si nous pourrions nous arracher à eux, nous serions repérés et pourrions faire une croix sur l'effet de surprise, c'est à dire sur l'atout principal de cette attaque. Aussi, je pense qu'il faut prendre le plus de précautions possibles quant à ce point. Sans compter, évidemment, qu'il serait préférable de partir de nuit, en effet. Rien ne doit être laissé à la légère dans ce genre d'action. Nous avons suffisamment eu à en souffrir pour avoir appris de nos erreurs. Maintenant, il faut imiter ce que d'autres ont pu nous faire, en améliorant leurs procédés. Discrétion est mère de sûreté, non ? Sans doute saurons-nous trouver notre propre lumière dans la nuit, quand nos ennemis resteront, eux, dans l'obscurité profonde ..."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Onshi
Messages : 833
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Flotte mais jamais ne sombre Mar 22 Nov 2016 - 3:41

Effectivement, Mikami savait pertinemment qu'emmener Van sur un champs de bataille revenait à laisser un loup aux portes d'une bergerie. Si le Lumineux venait à y trouver de la chair fraîche, il ne l'empêcherait pas de s'en repaître. Jamais il ne s'opposerait à sa soif de connaissance, et ne voyait aucun problème à ce qu'il ramasse un corps écrasé sous leurs coups. Faute à celui qui aurait cru approprié de se jeter entre leurs pattes. Le tout était que Hoheinheim n'ait pas à créer lui même sa précieuse matière première, dans ce seul et unique but. À ce niveau là, le Yorurai ne se faisait pas vraiment de soucis. Le plan avait été monté de manière à ce que seuls ceux qui s'opposeraient à eux ne puissent être déplorés en tant que victime. Ainsi il coupait l'herbe sous le pied du docteur Folamour. Effectivement, ce regard entendu se voulait porteur d'un fait plutôt que d'une requête.

Néanmoins ce n'était pas pour contrarier son vieil ami que l'amnésique avait conçu l'assaut tel quel. Les raisons de mener une bataille propre, résistant à la folie meurtrière ne manquaient pas. On pourrait en citer à la pelle, chacune posant la pierre d'un édifice qui pourrait jouer en leur faveur le jour où tous se livreraient corps et âmes à mettre un terme à ce conflit. Mais avant tout, ici, dans leur cas, c'était un moyen de conserver leur lucidité, d'assurer leur réussite. Un but précis, simple, à atteindre sans bavure. Nul besoin de vider son carquois une fois la cible touché à l'endroit voulu. En son sens, c'était à ce genre de situation que l'on pouvait reconnaître la valeur d'un ninja. Il y avait ceux qui pensaient à piller les coffres et éliminer le personnel du palais, face à ceux qui se retiraient et songeaient à la suite des évènements aussitôt les informations obtenues. Toujours en avance sur leurs adversaires. C'est ainsi que leurs groupes remporteraient ces attaques haut la main, ne laissant que le goût amer de la confusion à l'ennemi.

De nouveau les mains jointes devant le visage et le regard dans le vide, le sabreur se projetait d'ors et déjà sur son propre parcours, une fois leurs affaires terminées. Non pas qu'il considérait la victoire comme déjà acquise, bien au contraire... de nombreux scénarios se profilaient dans son esprit. C'était sa façon de se tenir prêt, quitte à paraître évasif. Alors même s'il semblait dissipé, l'écho des paroles du Yôgan trouvait refuge au creux de ses oreilles. Un silence passé à intégrer, comprendre, et traiter le message qu'il voulait lui faire passer, le Yorurai lui répondit sans toutefois déporter ses pupilles de ces autres espaces-temps aussi hypothétiques que perpétuellement évolutifs.


- Nous n'aurons pas besoin de mettre pied à terre. Nous les avertirons dès que l'objectif sera en visu, et attaquerons sans plus attendre dès qu'il sera à notre portée. Toute procédure d'alerte sera autant inutile que trop tardive : c'est en les prenant de cours avant même leurs premiers mouvements que nous pourrons prendre le contrôle du terrain. Notre meilleur atout comme notre objectif sera de conserver notre avance sur leurs actions une fois avoir joué de l'effet de surprise... quand ils chercheront à nous repérer, nous serons déjà en train de les attaquer.

Les shûkaijins devraient alors rechercher la finesse dans la force et la précision de leur frappe plutôt que dans leur discrétion. Cognant les premier, ils acculaient l'adversaire plutôt que de risquer de se faire coincer. Est-ce que pour le reste de l'équipe, l'expérience des attaques subies l'année passée allait aussi dans le même sens ?

- Nous partirons bel et bien de nuit, mais nous nous mettrons à exécution à l'arrivée de l'aube. La rosée matinale nous couvrira autant si ce n'est mieux que l'obscurité ; mais surtout, les gardes s'éveillent s'ils ne songent pas déjà à passer la main, et les ventres seront vides. Nous, en revanche, nous serons gonflés à bloc.

Ce n'est pas anodin si les perquisitions se mènent toutes dans ces conditions. Restait une personne qui n'avait pas vécu la vague d'assauts menée par le Kyomu. Mais si la Suzurane était une nouvelle recrue, elle n'en restait pas moins une shûkaijin au même titre que chacune des personnes présentes dans cette salle. Et elle était venue de son plein gré. Qu'elle ait de moindres capacités physiques ou martiales importaient peu tant que le reste de l'équipe pouvait le combler. Comptaient vraiment ses facultés à frapper au bon endroit, au bon moment. Quand bien même Mikami avait établi un schéma d'action pour leur groupe, ce serait sa lecture de l'affrontement qui ferait la différence et sa façon d'adapter une stratégie et d'user de son instinct une fois plongée dans le feu de l'action qui ferait sa réelle puissance. On pouvait compter sur elle comme sur n'importe quel membre de l'escouade. Après avoir vaqué un instant en direction de la kunoichi, son regard se retourna une nouvelle fois sur le Hoheinheim.

- Quant au signal, j'ai ce qu'il faut. Nul besoin de te soucier de ça...

Puis vers Ketsuen.

- De quels moyens disposons-nous pour nous rendre sur les lieux ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Daimyô de Ame - Chef du clan Sabakyô
Messages : 914
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Flotte mais jamais ne sombre Ven 25 Nov 2016 - 18:14



Ainsi donc, les dés seraient lancés. La guerre prenait de plus en plus de forme et bientôt, son hurlement et son horreur se répandrait sur l'océan jusqu'à atteindre les rivages des deux nations qui se la déclarait...encore une fois. Le passé militaire entre le Shukai et Kaminari no kuni les rattrapaient enfin en un ennième combat, suivant la progression logique de la dualité qui régnait à l'époque entre la brume et les nuages. Et suite aux escarmouches entre Oterashi Yanosa et la foudre sur les terres de l'Herbe, c'était maintenant notre tour d'attaquer. L'organisateur de cette frappe avait d'ailleurs décidé d'y aller en pleine offensive. Une frappe tactique de plein front avant de prendre la poudre d'escampette. Un style que dans lequel j'aurais pu exceller ai la cible avait été un être vivant...et non quelques constructions. Par chance, je pouvais compter sur Seito pour m'épauler.

Je me contentai donc de rester silencieux alors que les autres discutaient des risques qu'une telle attaque pouvait compter, mais aussi de la procédure à suivre. La plupart, hormis ma propre élève, étaient plus expérimentés ou haut gradés que moi et je ne me sentais pas nécessairement en aise de contre-dire leurs plans ou leurs conseils. Il m'aura fallu une question directe de la part de Mikami pour enfin délier quelques mots de ma bouche. Finalement, je pouvais avoir une réelle utilité dans cette attaque autre que de surveiller les fesses de mon partenaire pendant que ses flammes et son magma iraient engouffrer les navires de leur destruction. Le poste de Taira me serait utile pour nous réserver les navires de notre choix.



Hmm...nommez-moi un navire et nous l'avons. Être champion de cette ville et avoir un certain poste dans les forces de l'ordre de Yuki no kuni me donne de grand privilège. Dont celui de réquisitionné en cas d'urgence ou dans un but servant la nation. Selon moi, l'utilisation de catamarans serait idéales. Le confort serait moindre, mais suffisant. La vitesse et la stabilité de l'engin en fait sa force. Étant une embarcation à voile, il reste très discret aussi. Nous pourrons nous approcher des côtes assez facilement. Ne reste qu'à espérer que la température soit clémente, mais ça, c'est le problème de n'importe quel voyage en haute-mer.

Nous pouvons les avoir dès demain. Profitez d'une bonne nuit de sommeil à l'auberge, au bout de la rue. Elle appartient à une cousine, vous y serez les bienvenus. Moi, je m'occuperai des navires avant la nuit tombée.

Puis je me levai, tout en observant la réaction de tous et chacun. Si des questions ou des mises au point devaient être apportés, c'était maintenant qu'elles devaient être apportés. L'attaque serait imminente et la marge d'erreur très petite, mais ça...tous le savait. Tous partageaient ce feu à l'intérieur qui était alimenté à la fois par l'excitation et la peur de ce qui allait se produire, de ce que nous allions vivre. Heureusement, nous étions Shinobi et cette peur...elle alimentait notre motivation. Dans les jours qui suivraient...le cor de guerre allait résonné et avec lui, le cri des nuages.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Message(#) Sujet: Re: Flotte mais jamais ne sombre

Revenir en haut Aller en bas
 

Flotte mais jamais ne sombre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Reste du Monde :: Reste du Monde :: Yuki no Kuni-