N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Un grand monsieur pour une grande aventure (mission B)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 606
Rang : A

Message(#) Sujet: Un grand monsieur pour une grande aventure (mission B) Mar 22 Nov 2016 - 20:27




Citation :
Les meilleurs savent être les pires.

Le cuisinier du Palais du Daimyo doit venir au village s'entretenir avec quelques connaissances pour préparer un grand banquet. Hélas, l'information a fait le tour du Pays et nombre de bandits l'attendent au tournant - il reste une célébrité pour laquelle Kaminari est prêt à payer cher. Protégez-le durant toute la durée de son trajet et séjour, mais attention. Les rumeurs disent qu'il a un ego surdimensionné et se considère comme un dieu de la cuisine. Un dieu susceptible, capable de tout lâcher devant la moindre contrariété.


Pour une fois, Akane ne devait pas aller en mission avec Snow ou alors il devait être occupé à autre chose, allez savoir. Après tout, le chevalier blanc avait le droit à une vie privée même s’il essayait toujours de se mêler de ceux des autres. La jeune fille allait donc faire équipe avec quelqu’un qu’elle ne connaissait pas du tout. Etait-ce un nouveau venu ou peut-être qu’elle ne l’avait que simplement croisé sans faire attention à lui ? Quoi qu’il en soit, comme elle n’avait que le grade de genin, elle restait cantonnée aux missions de rang B. Ce n’était pas à elle de réclamer un nouveau titre, mais plutôt de le mériter. Elle ne se plaignait pas de toutes les façons, tout ce qu’elle voulait faire, c’était de rendre service à son village.

La shinobi n’avait qu’un rapide résumé de la situation pour la mission, ils allaient devoir rejoindre en premier la ville de Raiun bien plus au nord du village caché de Kumo afin de récupérer un soit disant géni de la cuisine. Il était connu pour être difficile comme personne, mais elle se demandait tout de même jusqu’à quel point. Cela ne pouvait pas être si terrible que cela, du moins l’espérait-elle. La jeune fille allait devoir jouer les babysitteurs pour cet homme, car il craignait se faire attaquer par des bandits tant il était connu. C’était à se demander pourquoi annoncer son arrivée s’il pouvait être en danger, mais il devait être trop imbu de lui-même pour résister à la tentation. Elle devait par conséquent se préparer à des combats devant protéger la fameuse personnalité, c’est pourquoi elle mit sa tenue habituelle noire avec des rubans rouges, un vêtement qui ne protégeait pas beaucoup plus que cela, mais il était assez pratique pour sa pratique des arts. Elle portait un wakizashi dans le dos accessible par la main droite, elle avait quelques pochettes pour divers outils comme des fumigènes, de quoi faire les premiers secours, des parchemins explosifs et divers kunais ou étoiles ninjas.

Akane n’était pas du genre petite demoiselle précieuse, bien entendu, elle était propre et apprêtée, mais elle n’était pas maquillée et ne se mettait pas véritablement en valeur. Elle était une adolescente sérieuse avec un visage de glace sans aucun sentiment, l’objectif était la mission avant tout. Elle se dirigea alors en direction de la porte principale pour quitter le village pour sa nouvelle aventure. Même si elle ne le montrait pas, elle avait hâte de rencontrer cette nouvelle personne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1786
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Un grand monsieur pour une grande aventure (mission B) Mer 23 Nov 2016 - 13:02

Une journée, celle précédente, à m’entraîner, sans cette fois ci pousser le bouchon trop loin comme cette fois avec le Dobutsu. Je me devais de maintenir mon état de fraîcheur, compte tenu du contexte tendu dans lequel nous nous trouvions. La guerre frappait aux portes de notre village ou plutôt aux frontières de notre pays. Les nouvelles parvenaient aussi vite que l’ouragan qui se déplace d’un lieu à un autre et nous savions désormais que nos étions définitivement entrés dans la phase guerrière proprement dite. Nous avions tous été au courant de l’incursion du Seigneur du pays de l’Herbe chez les samouraïs, également de la riposte audacieuse et finalement relativement contre-productive sur les terres dudit Seigneur de guerre. D’après les rumeurs nous avions perdu un homme là-bas, le "Jonin sympa mais sans plus" ; toute l’escouade s’étant faite démonter au combat. La tension ici au village s’accroissait au fil du temps. Jusque-là, aucune réaction concrète ne semblait être à l’ordre du jour… Nous étions pourtant en guerre et à défaut de nous rendre actif et entreprenants, nous allions probablement finir par le regretter in fine.

A la fin de mon entrainement du jour, comme par ironie par rapport à mes craintes et préoccupations, j’étais envoyé en mission. Une mission pendant la guerre. Voilà des choses que notre Raïkage devrait suspendre... Un banquet vraisemblablement en préparation du côté de la capitale. Et en vue de cette fête à venir, le chef cuisinier du Daimyo se devait d’effectuer un périple, en bonne escorte évidemment. L’escorte serait constituée d’un duo dont j’étais membre bien entendu. Pour cette mission, l’on m’avait mis en duo avec une kunoichi que je ne connaissais pas. Il me semble qu’elle était Genin. A vrai dire, je connaissais la plupart, pour ne pas dire tous mes collègues Chuunin et Jonins.

C’est suite à un haussement d’épaule que je chassais de mon esprit certaines pensées qui au final ne m’apporteraient rien. A quoi me servirait-il de me disperser à penser à l’avenir ? Que ce soit le mien ou celui des autres ou encore celui de mon clan ou tout simplement du village, il était probable que les dieux aient déjà décidé en réalité du devenir de chacun d’entre nous, simples humains ou entités… J’enfilais ma combinaison guerrière. Oh rien de très démonstratif. Juste le classique du ninja pour un Chuunin s’entend avec néanmoins des jambières de protection ainsi des éléments de protection sur les avants-bras. Je disposais également de gants de protection. J’attachais mon bandeau ninja sur mon épaule gauche en dernier lieu avant de quitter ma demeure en direction des portes du village.

Mon inquiétude était progressivement passée et désormais s’installait mon irréductible bonne humeur. Sourire aux lèvres, je m’avançais avec une énergie positive que ne manqueraient pas de noter ceux qui croisaient ma route. Lorsque je parvins à hauteur des portes, il ne me suffit guère peu de temps avant de me rendre compte qui était celle qui devait m’accompagner sur cette mission. Une jeune femme aux habits sombres et à l’air ténébreux. Visage fermé, attitude corporelle fermée également… Probablement était-elle elle aussi anxieuse à propos de la guerre qui se profile. Oui, il faut dire que l’attente est des fois plus pénible à supporter que l’action elle-même aussi éprouvante que puisse être cette dernière. Je m’avançais vers elle à pas sûr et souriant tout en lui lâchant chaleureusement :

_ Hoy !!!! Comment tu vas ? J’imagine que tu es Akane ? Moi c’est Law ! Bakushô Law !

J’étais en forme et comme d’habitude j’avais envie de tout casser. Il ne restait plus qu’à savoir est-ce que ma coéquipière du jour et notre client ne me mèneraient pas la vie dure… Si déjà on commence cette mission en tirant la tronche, c’est pas gagné hein !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 606
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Un grand monsieur pour une grande aventure (mission B) Mer 23 Nov 2016 - 19:16


Comme l'adage le disait, la meilleure des défenses était l'attaque, et malgré la situation statique, il fallait espérer que la situation ne dégénère pas. Cependant, procéder à des missions en temps de guerre pouvait paraître étonnant, mais ne plus faire de mission pouvait montrer la faiblesse d'un village. Alors il était important de procéder à des missions encore et encore pour montrer la force de Kumo. Sans doute que des accords pourraient bien être signés lors de la petite fête à la capitale, allez savoir, quoi qu'il en soit, Akane ne rechignait jamais à travailler. Chaque mission était importante, chaque mission ce devait d'être accomplie avec brio et perfection. Le chef du Daimyo, il devait être important il fallait croire. Elle savait que le chef du territoire de la foudre était ce fameux Daimyo, mais à quoi servait-il, c'était une excellente question. Elle n'avait pas vraiment l'impression qu'elle soit impliquée par les décisions de cet homme.

Akane était arrivée il y avait dix ans à Kumo suite à une mission de sauvetage. Depuis, elle étudiait à l'académie et elle en était sortie il y a quelques mois. Elle était une personne discrète sur sa personne et introvertie, elle ne faisait pas de publicité sur ses capacités, pire, elle ne portait même pas son nom véritable, mais celui invité par ses soins. Elle arborait son bandeau de Kumo en évidence sur sa cuisse droite, elle était quelqu'un de fort respectueuse et fidèle de Kumo. Elle attendait depuis seulement une vingtaine de minutes à la porte principale du village lorsqu'elle vit un homme approché. Elle le regarda de loin avec toutes ses protections, à côté, elle donnait l'impression d'être une touriste. Elle n'était vraiment pas faite pour le corps à corps ou alors elle cachait bien son jeu. Il lui semblait qu'il était plus âgé qu'elle, sans doute une dizaine d'années. Elle se disait que c'était normal pour quelqu'un de supérieur. Elle remarqua vivement l'air souriant et joyeux de ce personnage. Elle se demanda si c'était pour se donner un genre, quoi qu'il en soit, elle avait du mal à s'ouvrir vers l'extérieur. Elle garda son visage fermé, son habitude stricte et pire, elle s'inclina largement devant son supérieur d'une manière très protocolaire.

«  Je vous salut monsieur Bakushô Law, je m'appelle Akane Otoshi, genin de Kumo. C'est un honneur de vous rencontrer et de faire équipe avec vous.   »

Tout était très codifié chez la jeune fille, et le mensonge à propos de son nom de famille était devenu une habitude et totalement naturelle depuis dix ans, son arrivée à Kumo.

«  Ne vous inquiétez pas monsieur, je serais largement assez en forme pour la mission, je manie le vent dans des attaques à distance et des esquives, ainsi que des camouflages et du repérage.   »

Commenta alors la jeune genin à son supérieur même si ce n'était pas vraiment ce genre de réponses qu'il attendait sans doute. Elle était quelqu'un de valeur et malgré sa jeunesse, elle commençait à accumuler les missions de rang B avec une certaine régularité. Elle était une personne plutôt respectueuse et emprise dans des règles morales, mais la mission avant tout. Elle avait fort bien appris sa leçon au près de l'académie.

« J'imagine qu'il va déjà devoir se rendre à Raiun avant de mener le cuisinier du Daimyo à bonne destination ?     »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1786
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Un grand monsieur pour une grande aventure (mission B) Ven 25 Nov 2016 - 18:35

Je ne m’étais guère trompé la jeune femme à qui je m’adressais était bel et bien celle avec qui je devais faire équipe. Akane Otoshi. C’est ainsi qu’elle se présenta. Une manière bien particulière de se présenter il faut l’avouer. Sachant qu’Akane est son prénom et Otoshi son nom de famille. Il faut dire qu’il n’était pas rare de tomber sur des gens particuliers à Kumo. Il y en avait tellement dans ce village. Mais tel n’est pas le sujet du jour. Recentrons nous sur l’essentiel avant de dévier. A sa première réponse, je m’attelais à lui en livrer une presque aussitôt :

_ Heu… Oui… Appelle moi Law ça passera mieux ! Et pas de tutoiement steuplé !

La suite des propos fut tout aussi synonyme de particularité poussée de l’Otoshi. Elle précisa manier le vent. Jusque-là tout va bien. Cependant lorsqu’elle parla d’utiliser le vent pour des esquives, mon esprit un tant soit peu cartésien ne parvint pas à la ranger dans une case adéquate. Comment ça esquive avec le vent ? Camouflage avec le vent ? Je levais un sourcil qui s’arquait au-dessus de l’œil gauche. J’avais bien envie de la questionner à ce propos, mais je ne sais pourquoi une petite voix, à l’intérieur de ma tête, me disait que c’était inutile. Étais-je en face d’un maître en maniement du vent ? J’étais très curieux d’en savoir plus et honnêtement j’espérais déjà du fond de mon cœur être en situation réelle de telle sorte que je puisse savoir valablement ce dont elle est capable. D’un ton d’où pointait l’étonnement, je me grattais la nuque tout en répondant :

_ Ok ! Ok ! Bah c’est une excellente nouvelle ! On t’utilisera lorsqu’il s’agira de glaner des informations difficilement accessibles. Je suis bon aussi en sensorialité, mais il me semble pas forcément autant que toi ! Héhéhé !

Je partais d’un petit rire espiègle, la main sur la bouche. Je reprenais rapidement mon sérieux étant donné que mon interlocutrice elle-même le faisait. Elle avança une hypothèse. Selon elle, nous devrions commencer par Raiun avant de mener le Chef à bonne destination c’est-à-dire à Kumo même. Un sourcil se dressa au-dessus du même œil, le gauche. Je sortis de ma poche l’ordre de mission et le relu une nouvelle fois à demi-voix comme si je me parlais à moi-même…

_ Mouais… Enfin, il me semble qu’il est encore à la capitale hein ? D’où tu sors qu’on doit se rendre à Raiun ?

A peine le temps de lui laissais répondre et j’auto approuvais ce qui était désormais devenue une décision. J’étais le boss du groupe après tout, le Chuunin. Du coup j’assumerai le lead comme il se doit. Exécutant des mudra, je me créais un aigle de chakra. Automatiquement je me souvins de la dernière fois que j’avais effectué une mission en compagnie d’un Genin teigneux. Nous avions commencé par une course de plusieurs kilomètres. Lui à pied et moi dans les airs tranquillement. J’eu un sourire à cette pensée mais je n’osais guère refaire la même chose. La maîtrise du vent par l’Otoshi me laissait croire que je ne saurais pas le même rendu : cette possibilité de tester la résistance et le tempérament de ma collègue avant l’heure. C’est donc tout naturellement que je lui proposais de grimper en ma compagnie. Sautant sur le volatile, je tendis une main galante en direction d’Akane et d’une voix amusée je mimais un air de drague en lançant :

_ Si la demoiselle veut bien se donner la peine de grimper à mes côtés ?

Bien sûr la scène pouvait s’avérer risible face à une kunoichi qui reflétait la froideur même, mais qui sait ? Peut-être que derrière le masque apparent se cachait autre chose ? Quoi qu’il en soit, nous serions très rapidement fixé. Si elle grimpait avoir, alors nous nous envolerons directement pour la capitale. Le cas contraire, j’espérais qu’elle me suivrait car j’étais déterminé à aller à Daitoshi, même si je devais y aller seul.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 606
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Un grand monsieur pour une grande aventure (mission B) Sam 26 Nov 2016 - 13:02

Akane n'était pas natif du pays, elle était une étrangère ayant voyagé avec sa mère tant que le destin lui avait laissé cette possibilité. Elle avait été acceptée par le village caché de Kumo, et depuis, elle lui était restée fidèle. Certains disait d'elle qu'elle était même une fanatique de Kumo, mais quoi qu'il en soit, cela ne lui viendrait pas à l'idée une seule seconde de trahir. Si un jour, elle aurait accès au bingo book, cela serait un bonheur non dissimulé qu'elle s'occuperait des traîtres à sa nation, car c'était bien la sienne aujourd'hui. Elle essayait bien de paraître comme tout le monde, mais c'était difficile en sa qualité et le fait qu'elle ne soit présente ici que depuis dix ans. Cela pouvait paraître un gouffre pour une jeune fille de dix-sept ans, mais ce n'était pas un monde.

« Très bien Law... Je ferais un effort. »

Précisa alors la jeune genin à la demande de son supérieur. Comme de nombreux autres déjà croisés, ils préféraient le tutoiement au vouvoiement. Elle était toujours une fille très polie et respectueuse, alors elle essaierait du mieux qu'elle puisse. Elle remarqua bien la façon de la regarder lorsqu'elle dit rapidement ce dont elle était capable. Peut-être devrait-elle revoir sa façon de se présenter, mais c'était quasiment une évidence qu'ils allaient se battre, alors cela lui semblait normal que deux ninjas qui ne se connaissaient pas la plus jeune se présente. Cela ne serait que plus efficace lors des combats. Elle avait en effet précisé qu'un seul élément utilisé, alors soit elle ne pouvait qu'en manier qu'un, soit elle était très forte avec celui-là, mais cela n'allait pas être la jeune fille qui allait tout lui révéler. Elle était toujours refermée sur elle-même et peu emprise à parler plus en avant de ses capacités. Elle se sentait obligé de rajouter quelque chose.

« je fais partie des services de renseignements de Kumo également. »

Ce qui restait assez logique pour quelqu'un avec ses capacités, cela ne devait pas être vraiment une surprise. Akane se demanda si jamais ce chunin s’attendait à un niveau inférieur pour une genin, peut-être avait-il rencontré que des faibles ou peu attentionnés. Pour sa part, elle passait le plus clair de son temps à s’entrainer, elle avait envie d’être forte pour les autres, même pas pour elle, c’était un besoin tant elle avait ressenti de la faiblesse par le passé.

« Pour ce genre de choses, il est évident que je suis efficace, mais je sais également me défendre. Vous êtes d’un grade supérieur, enfin …. Tu es d’un grade supérieur, alors tu dois être plus fort que moi à ce petit jeu. »

Akane n’était pas du tout du genre à se laisser enfler la tête, elle gardait les pieds sur terre et son calme. Elle nota en tout cas, que son coéquipier du jour serait capable de la suivre même en étant camouflé, cela pouvait être un avantage sans contexte. Elle ne réagit que très peu au rire de Law, de plus le long col qui cachait une partie de son visage ne laissait que peu entrevoir sa bouche.

« Veuillez m’excuser, j’ai dû mal lire. »

Akane n’avait pas à contester quoi que ce soit, il était un supérieur, alors elle obéirait. Elle était dans un ordre militaire, et elle obéissait parfaitement sans poser de question. Elle regarda alors Law produire un aigle géant de chakra en quelques mudras. Elle n’avait que croisé rapidement une femme avec ce genre de capacité, alors elle était curieuse de voir le genre d’application possible en combat. Elle avait une grande imagination, même si on pouvait la voir comme étant quelqu’un de très fermé, basic et abrupte, mais ce ne serait que voir les apparences. Après tout à l’académie, on lui apprenait à ne montrer aucun sentiment, c’était une des règles du ninja. Sans doute qu’une course entre le chunin et elle ne se passerait clairement pas de la même façon, c’était une évidence, mais elle n’était pas si joueuse que cela d’utiliser du chakra avant même le début de la mission. Avec les évènements au mont infinité, elle avait été proche de ses limites, elle en avait été très consciente, alors pas de dépense inutile, sinon elle pourrait bien devenir un poids au lieu d’une aide. Elle observa alors le chunin monté sur sa création, par principe, elle faisait confiance en cette chose, du chakra pure ayant pris une forme, et puis Law tenait dessus après tout. Elle confia sa main délicate et fine à la peau douce dans cette de cet homme et elle monta en lui offrant un léger sourire sensible à ce geste qu’il soit pour la plaisanterie ou non. Elle ne précisa pas qu’elle savait voler, mais cela il le découvrirait sans doute plus tard. Elle faisait sa courageuse en ayant pas une seule seconde hésiter à monter.

« Je vous … hemm …je te remercies, le voyage n’en sera que plus rapide. »

Akane se posa en taille sur l’oiseau de chakra géant en regardant Law. Si c’était un test, elle se demandait si elle avait réussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1786
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Un grand monsieur pour une grande aventure (mission B) Mar 13 Déc 2016 - 20:29

Finalement l’Otoshi se révélait être une personne plutôt mûre. Je m’attendais à un refus de sa part ou peut-être même à un refus d’obtempérer. De plus en plus bien des Genin et même des ninjas plus hauts gradés s’amusent à laisser passer leur volonté avant celle du village. Bien souvent, ils, pour ne pas dire nous, oublions que nous sommes d’abord et avant tout des lames, de soldats appelés à mener à bien les missions leur étant confiées. Le système shinobi classique est basé sur l’obéissance à ses supérieurs. Ce système est enfermé dans une hiérarchie en principe stricte et pyramidale. Ce n’est pas pour rien que les choses se passent ainsi, malgré certains allants… J’étais donc plutôt content de la réaction de ma partenaire de mission. Un bon point pour elle !

Je l’accueilli avec énergie sur mon oiseau d’argile. Une fois qu’elle fut bien installée, le volatile s’éleva lentement mais surement vers le ciel. Ses grandes ailes se déployèrent et rapidement nous nous étions élevés dans le ciel. Ce moyen de locomotion était utile. En ce qui me concerne, au-delà de la dépense de chakra, plutôt importante je vous l’accorde, il me semble que ce soit un très bon moyen. Je dois dire que bien entendu, en tant que Bakushô, cet aigle ne me sert pas uniquement à voyager ou à me déplacer facilement sur de grandes distances. Il me sert également à combattre. Cela va de soi. Quoi qu’il en soit, dans un premier temps, il va s’en dire que je ne l’utiliserai pas. A quoi bon ? Surtout contre qui là ? Dans l’immédiat ?

Bref, nous petit voyage dura quelques heures. Juste une poignée en réalité et très vite, nous étions parvenus aux portes de la capitale : Daitsohi, la grande cité au bord du lac Simizu. Cette cité n’est pas le village de la Foudre et une garde spéciale en assure la protection. Bien entendu, cette garde est épaulée par des ninjas de Kumo, mais ce ne sont pas nos collègues qui nous reçoivent. Il s’agit plutôt de collègues de ce corps directement dirigé par le Daimyo lui-même d’après les dires. Je n’en sais pas grand-chose à vrai dire, je ne fais là que colporter des rumeurs. Une fois le contrôle de base effectué, je récupère l’argile explosive ayant servi à la création de mon aigle géant à travers les langues apparues suite à des descellements, sur chacune de mes paumes. Le kekkei genkai Bakushô est dégueulasse, je vous l’accorde ! C’est bien pour ce manque de style évident, que je cache mes langues à travers une technique fuinjutsu. Après avoir « ravalé mon vomi », j’exhorte Akane à me suivre à travers les ruelles de cette ville importante du pays. Le Chef cuisinier du Daimyo a ses appartements dans le palais évidemment. Et c’est bien là que nous nous rendons afin de signaler notre présence. Après un rapide entretien avec les gardes, il nous est demandé de patienter à l’auberge des trois rois, où nous sera servi un plat payé le Chef lui-même. C’est donc là que je me rends après avoir demandé à maintes reprises mon chemin. Une fois sur place, je choisi une place qui permette d’avoir une certaine vue sur l’établissement –les mauvaises manières de ninja peut-être- puis je demande à Akane de s’installer avec moi. La pauvre a du me suivre sans trop broncher depuis notre départ de Kumo. C’est probablement pour cela que me vienne une vanne toute pourrie en attendant que nous soit servi le fameux plat du Chef :

_ Alors ce voyage ? Il t’a plu ?

Une simple entrée en matière tandis que le serveur nous aborde. Je lui signale qui nous sommes et tout de suite, son attitude à notre égard change. Il nous sert un apero en attendant que l’entrée et le plat de résistance ne soit servi.

_ Alors ? C’est ta première fois à Daitoshi ?

Des questions banales qui appelleront surement des réponses banales. Mais au moins la discussion sera lancée. C’est déjà ça. Quitte à prendre son temps histoire de patienter jusqu’au moment où le Chef décidera de se montrer, autant le faire de façon positive non ?



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 606
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Un grand monsieur pour une grande aventure (mission B) Jeu 15 Déc 2016 - 18:34

Akane était consciente d'être une armée au service de son village, et cela ne la dérangeait pas le moins du monde. Elle ne ressentait pas du tout d'honte ou de gêne à être traitée ainsi, car c'était la voie qu'elle avait choisie ou son destin peut-être. Elle était une Gogyou, comment pourrait-elle être autre chose qu'une ninja ? Kumo lui avait sauvé la vie, alors elle était naturellement allée vers eux, sinon peut-être serait-elle devenue indépendante si elle avait réussi à se sauver elle-même. La jeune fille n'avait aucune autre volonté que de servir son village pleinement, elle n'avait pas vraiment d'autre envie personnelle, car elle estimait devoir sa vie à Kumo, alors ils en disposeraient comme ils le souhaiteraient. Même de l'avancement n'était pas un désir pour elle, elle ferait les missions que les dirigeants de Kumo voudraient et la sentirait digne. Peut-être que certains estimeraient que ses talents étaient gâchés en faisant ce genre de mission, mais en même temps il fallait bien faire et réussir cette mission comme n'importe quelle autre. Elle n'avait pas cherché à plaire en réagissant ainsi, elle l'était comme cela par défaut.

Akane remarqua tout de même que ce ninja semblait ravi de sa réaction, c'était tant mieux. Elle resta alors le long du voyage calme au centre de l'oiseau comme elle le pouvait et en tailleur. Elle restait attentive à ce qu'il pouvait se passer, mais il y avait tout de même peu de chances qu'ils aient des problèmes dans les airs. Elle se doutait que cela devait demander une certaine énergie à son chef d'équipe pour voyager ainsi tout du long, elle ne pouvait pas imaginer pouvoir le faire par ses propres moyens. Elle devrait alors prendre plus les devants afin d'éviter que Law ne s'épuise trop.

Assez rapidement, le duo se retrouva alors à la vue de la capitale, Daitoshi. C'était une immense cité aux abords du lac Simizu. Il devait avoir une protection avec des gardes, mais cela ne valait clairement pas les protections de Kumo. C'était dans ce genre de cas que la jeune ninja pouvait voir l'importance de son village dans la protection de ville de premier ordre comme celle-là. Bien entendu, il y avait des ninjas de Kumo en protection à ma capitale, mais c'était impossible de sécuriser une ville comme Kumo ou personne en dehors du village n'était censée entrer. Ils se firent contrôler à l'entrée, mais ce fut rapide, ils étaient deux ninjas de Kumo et une très bonne raison d'être là. Elle ne voyait pas tellement de dégoût dans la technique du Bakushô. Certes, ils pouvaient créer de l'argile explosive grâce à des bouches dans le creux des mains, mais vu que l'on disait de son propre clan qu'ils n'étaient pas humains, cela ne la dérangeait pas du tout. Elle suivit sans un mot docilement son chef d'équipe jusqu'au palais du fameux Daimyo. Quelque part ils travaillaient surtout pour lui au final, cet homme si important, mais elle n'était pas dans les hautes sphères, alors oui elle allait devoir protéger son cuisinier, mais ce n'était pas le Daimyo non plus quand même !

Akane se préparait moralement à la rencontre avec cet homme soir disant difficile, et elle ne s'attendait pas à être reçue avec les honneurs au palais. Ils n'étaient que des gardes du corps après tout aujourd'hui. Les gardes du palais du Daimyo les accueillirent et curieusement, les invitèrent à se rendre dans une auberge pour que l'on leurs serve à manger. Elle regarda perplexe le Bakushô en guise d'une réponse.

« Ils se sont peut-être trompés ? On est ici pour servir de protection pas pour manger... »

Glissa alors l'adolescente qui n'était pas forcément fan de manger à la table du grand cuisinier. Elle ne voulait surtout rien lui devoir. Elle s’installa sur le siège en regardant chaque personne dans l’établissement, puis elle repéra la porte de la cuisine. Le chef devait y être, alors si un danger devait apparaître, cela devait être dans cette région.

« On ne peut pas le protéger en ce moment complètement. Je pourrais m’infiltrer dans les cuisines sans que personne ne me voie. »

Dit alors l’adolescente très sérieuse. Pour elle, sa mission avait débuté, alors elle y allait de ses propositions à son chef. Elle n’allait pas prendre sur elle ce genre d’initiative. Elle était assez surprise de la légèreté de la question, par rapport à la situation. Était-ce un test ? Elle tourna son visage dans sa direction en hochant la tête doucement tout en essayant d’être attentive aux bruits suspects.

« Sans souci majeur, mais je peux vous l’avouer maintenant. Je suis capable de voler, alors je n’ai pas pris tant de risque que cela. »

Lorsque le serveur arriva, elle demanda pour sa part du thé tout simplement. Elle ne buvait pas d’alcool.

« Oui en effet monsieur, je ne suis jamais venue ici, mais ça m’a l’air plutôt grand. Comment comptez-vous faire l’escorte ? Enfin si j’ai tout compris, cela dépendra surtout de notre hôte actuel. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1786
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Un grand monsieur pour une grande aventure (mission B) Mar 27 Déc 2016 - 22:15

L’on peut dire sans se tromper que ma collègue pour le coup est quelqu’un de très formel. Très attachée aux consignes et à réaliser au mieux et le plus efficacement possible la mission lui étant confiée. Une kunoichi consciencieuse donc. Le prototype même de ninja que rêve d’avoir à sa botte tout Kage digne de ce nom. Je la regardais de temps à autre à la volée essayant de me faire une idée plus précise d’elle. J’aime bien avoir une vue particulière concernant un individu quelconque. En savoir rapidement assez sur elle afin de ne pas être surpris en cours de mission.

_ Relax Akane ! Considère que notre mission n’a pas vraiment démarré.

Voilà ce que je lui lâchais tandis que je constatais son agitation et son envie d’agir tout de suite et maintenant. Bah alors si notre client se faisait éliminer ou agresser en pleine capitale, je suis désolé, nous n’en serions pour rien. Enfin, personnellement, ce n’est pas ça qui m’empêchera de dormir tranquille, sur mes deux oreilles. Il m’en faut bien plus que cela. Après, j’avoue qu’en terme de conscience professionnelle, je ne suis pas encore arrivé au niveau d’Akane. Ça, il faut le dire. Enfin, je pars toujours du postulat que c’est une bête de travail hein ! Un postulat que j’aurais largement le temps de vérifier.

_ Perso’ je casserai bien la croûte. Quoi qu’ils me donnent, je suis preneur !

J’agitais les baguettes que je tenais du bout des doigts en les faisant tournoyer au-dessus de mon bol. Les yeux mi-clos, un grand sourire affiché sur le visage. Un serveur arriva. Akane commanda du thé. Pour ma part, je demandais un petit apero. Cela n’aurait aucune prise importante sur moi. Je savais par expérience que je parviendrais à m’en sortir. C’est-à-dire à ne pas être saoul au bout d’un ou deux verres de pris.

_ Ah ouais ? Tu sais voler ? Intéressant ! Tous les ninjas ne peuvent pas le faire. Certains comme moi sont obligés d’utiliser des artifices.

Le serveur était revenu avec nos verres et leurs contenus. Je levais mon verre à la santé de ma coéquipière et buvais cul sec.

_ Oh rien de bien spécial. Nous allons essayer d’utiliser des routes fréquentées où le risque de tomber sur des brigands ou autres sera faible. Et si jamais c’est le cas, alors nous leur montrerons de quel bois se chauffe un kumojin !

Je demandais alors un second verre. Il me sembla que les plats qui nous étaient destinés étaient prêts. Deux serveurs les portaient à notre table. Un mini festin à venir, qui me faisait déjà saliver tant les saveurs les précédaient. Et je n’eus pas tord. Ce sont les grillades qui surtout m’ont fait me frotter les mains. J’attaquais direct sur ces mets sans même attendre la réaction d’Akane ou son choix. Comment ça ? Les bonnes manières ? Mais je ne drague pas Akane, pas besoin de faire bonne figure ! C’est lorsque notre mini festin fut terminé qu’un homme se présenta devant nous. Il était petit de taille, tête plutôt proéminente. L’air raffiné, barbichette et moustache en boucle sur les côtés. Le regard espiègle, l’air ferme cependant, après s’être rapidement présenté, il nous demanda notre avis sur les mets qui nous avaient été servis. C’est alors que je me tournais vers Akane histoire d’avoir son avis. Pour ma part, tout était impeccable !

_ Je n’ai mangé que les grillades. Elles me semblaient parfaites ! J’en redemande d’ailleurs… Je sais pas ce que pense ma collègue…

A elle de jouer. Notre interlocuteur, probablement notre client, le fameux « Chef », avait visiblement accueilli avec un large sourire mes mots. Quelle serait sa réaction suite à ceux d’Akane ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 606
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Un grand monsieur pour une grande aventure (mission B) Mer 28 Déc 2016 - 8:46


Akane était devenue comme cela par la force des choses, par sa propre histoire si sombre. Elle s'estimait si redevable à Kumo, qu'elle jouait au parfait petit soldat. Alors qu'elle se lançait à corps perdu dans la mission comme à l'acoutumé, son chef d'équipe du moment se jouait bien plus cool la poussant à se détendre. Elle fut un peu décontenancée par les mots qu'elle percevait parfaitement. Elle se redressa légèrement en croisant ses mains sur la table un peu troublée.

« Je... Je comprends oui, très bien. »

Dit alors d'une voix peu assurée la jeune fille comme pour donner le change, mais elle ne comprenait absolument pas dans les faits. Si c'était une demande de son chef d'équipe, alors elle obéissait, c'était aussi simple que cela.elle était trop consciencieuse peut-être pour la vision légère de Law. Elle ne put s'empêcher de lancer quelques œillades dans la direction des cuisines sans rien dire et essayant de paraître détendue. Vu le rythme auquel elle enchaînait les missions, on pouvait dire qu'elle était une bête de travail. Toute sa vie était tournée vers sa tâche, réussir au nom de son village et tout donner. Après tout, elle n'avait guère d'autres préoccupations et intérêts dans sa jeune vie.

« J'imagine que la nourriture ici ne doit pas être mal. C'est le moins que l'on puisse dire. Si le chef est si doué que cela, ça doit être extraordinaire. »

Visiblement, ce n'était pas une façade, Law désirait vraiment manger quelque chose et il semblait même pressé de se voir offrir le dîner. Le serveur s'occupa de prendre la commande de son thé en venant apporter de l'eau très chaude, et de proposer un plateau entier de sachet de thé. Elle en prit un au hasard, qui lui paraissait pas trop mal. Pour Law, le serveur lui glissa entre les mains l'apéritif demandé avec une grande expertise.

« Nous utilisons tous finalement des artifices au final. Je ne vole pas naturellement, je n'ai pas des ailes quoi... »

Confit alors la genin quand au sujet de savoir voler. Quand Law but d'un trait son verre non sans trinquer avec son thé, elle sourit doucement un peu gênée et se contenta alors de faire tremper son sachet de thé dans l'eau chaude pour le faire infuser. Elle hocha la tête doucement dans la direction de son chef d'équipe qui lui sortit une banalité pour la mission. Elle se demandait s'il ne minimisait pas trop la situation. Certes, cela devait paraître facile pour lui, mais pas nécessairement pour ma jeune fille. Elle fit tourner doucement son sachet de thé dans l'eau pour diffuser le goût équitablement dans sa tasse. Son chef d'équipe commanda un second verre, elle ne dit rien et observa alors les serveurs venir avec des mets, qui avant tout étaient très joliment présentés. C'était très important au final que cela soit aussi bon que beau. Elle admira alors la détermination de son chef d'équipe à vaincre les grillades présentées sous leurs yeux sans attendre. Elle avait l'impression qu'il n'avait pas mangé depuis deux semaines. Elle prit plutôt son temps dur le coup à le regarder manger et se contenta pour commencer par boire un peu de son thé. Alors une fois que les assauts de son chef d'équipe se calma un petit peu, qu'elle se permit de se servir gentiment cette nourriture qui paraissait assez goutue. Elle avait encore dans son assiette quelques morceaux de viandes, mais également des petits légumes, lorsque le chef sans doute vint les voir personnellement. Elle mit en travers sur le bol ses baguettes, puis elle s'inclina légèrement devant le client. Elle était d'une part très polie, et encore plus en connaissant l'animal décrit dans la mission. Le moindre mot de travers pouvait faire démarrer assez mal une mission si bien commencée.

« Nous avons fait honneur à votre art maître cuisinier, l'harmonie entre les sensations est en parfaite équilibre. Je dois bien avouer n'avoir que rarement eu le loisir de manger si bien. C'est un honneur de se faire inviter de la sorte par une personnalité comme vous monsieur, mais je me présente, je m'appelle Otoshi Akane, genin du village caché de la foudre et voici mon chef d'équipe Bakushô Law. »

Dit alors la jeune fille apres maintes compliments histoire de se présenter. Sans doute sur le chef en aurait rien à faire tout bonnement des noms de ses anges gardiens, mais il avait été si démonstratif de son art tant il était imbu de lui-même, qu'elle se devait d'aller en son sens. Elle se permit même un petit sourire de remerciement. Elle cherchait à l'amadouer d'une certaine manière, même si elle n'aurait pas apprécié, elle ne lui aurait pas dit de toute façon. Professionnelle comme elle était, elle se tourna alors dans la direction du client de nouveau sans oser toucher à la nourriture de peur d'être mal polie..

« Je me dois de demander, mais avez-vous demander une protection par principe ou craignez vous quelque chose lors de vos déplacements ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1786
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Un grand monsieur pour une grande aventure (mission B) Sam 31 Déc 2016 - 12:14

Le Chef nous regarda avec insistance, mais d’un regard neutre. Puis comme s’il nous soupesait rapidement, il nous regarda de haut en bas. Enfin, surtout moi. On aurait dit qu’il me jugeait de façon défavorable… Allez savoir ! Toujours de son air légèrement circonspect, le bonhomme de ses deux doigts pinça un morceau de viande et le porta à sa bouche. Il mâchouilla calmement une fois, deux fois, trois fois, puis avala. Le regard qu’il me lança me parut un peu plus dur. S’il avait été mon professeur et moi son élève, dans une salle de classe, il est certain que j’aurai récolté un zéro pointé, ou du moins une note très proche de celle-ci. Le Chef goûta tout de suite après, quelques mets directement tirés du plat d’Akane. Il mâchouilla avec tout autant de sérieux que précédemment avant de déglutir et de s’intéresser à Akane. Son regard à son égard sembla bien meilleur.

_ Humpf ! J’espère que vous faîtes un bien meilleur ninja que goûteur. Votre palais doit être abimé. Ces grillades sont tout sauf excellentes ! Croyez-vous que je puisse me permettre de servir cela au Daimyo lors du grand banquet ? HEIN ????

Il sembla tout de suite pris d’une petite colère qui s’en allait grandissante, du moins, à chaque fois qu’il m’avait en visuel. Probablement pour ne pas faire mauvaise impression d’entrée de jeu, il préféra se tourner vers Akane histoire de se calmer un peu.

_ Au fait, j’en perds mes bonnes manières ! Je suis Tarü Iroushi, Chef cuisinier du Daimyo Yoshihiro Tetsugaku Sama…

Pour une fois sa mine fut comme joyeuse. Mais rapidement, son humeur initiale reprit le dessus. Toujours en s’intéressant à Akane il poursuivit :

_ Il me semble que l’on puisse plus aisément se fier à votre gout qu’à celui de votre collègue. Est-ce parce que les femmes s’y connaissent mieux en cuisine que les hommes ?

Un bref moment, un regard désapprobateur en ma direction et le Chef poursuivit :

_ Si je compte me rendre à Kumo, c’est justement pour y rencontrer certains collègues. Il me manque un ingrédient important histoire de relever l’assaisonnement des mets que je compte préparer pour notre Seigneur.

En se tournant vers Akane, il poursuivit :

_ J’imagine que vous êtes la Cheftaine de l’expédition ? Je vous ai regardé vous restaurer tantôt. Je ne m’y trompe jamais. L’homme est ce qu’il mange. Ou du moins, l’homme se présente de la façon avec laquelle il mange… Tout cela pour dire que vous êtes bien plus posée, réfléchie et ordonnée que ce Bakushô… Rassurez-moi…

Sa voix devint presque suppliante. Je profitais d’un instant où le bonhomme avait son regard posé sur Akane pour faire un signe à cette dernière. Elle devait jouer le jeu et accepter de se comporter comme si elle était le chef d’expédition. Si cela pouvait me permettre d’avoir un peu de répit, ce ne serait pas de refus. Il était certain que cette mission de toutes façons ne pourrait pas se révéler bien ardue. Accompagner un chef cuistot dans Kaminari no Kuni. Quoi de bien diable, sachant que le pays a été pacifié et que seules quelques fous osent encore tenter quelques actions téméraires qui bien souvent échouent.

Après que la réponse d’Akane fut donnée, le Chef nous demanda de lui permettre de se préparer. Il lui faudrait une heure avant de pouvoir être à notre disposition. A voir d’ailleurs si ce n’était pas le contraire qui risquerait de se produire. Pour ma part, je profitais du départ du gus pour continuer à m’enfiler quelques grillades. Il était clair que cette mission ne serait pas une partie de plaisir. Pour ma part, il me semblait que la difficulté se situerait plutôt au niveau de notre capacité à endurer le mauvais caractère de cet homme plutôt qu’autre chose.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 606
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Un grand monsieur pour une grande aventure (mission B) Dim 1 Jan 2017 - 13:52

Akane sentit alors le regard du chef sur elle et son chef d’équipe, il devait être en train de juger les personnes que ce soit au niveau de leurs habits, de leurs façons de se tenir et de s’exprimer. Elle sentait qu’il avait le regard des personnes pensant être supérieur en ne disant rien et dénigrant du regard, mais ce n’était pas important. Cette personne était celle qu’elle devait protéger et escorter jusqu’à bon port, alors peut lui importait comment elle était. Elle sentit que le grand cuisinier regardait d’un regard plus mauvais son chef d’équipe, mais elle ne dit rien en le laissant promulguer son jugement. Elle était ennuyée de son regard, car cela devait être davantage Law qu’elle qui devrait lui parler, c’était lui le chef d’équipe après tout.

La jeune fille observa sans dire un seul mot le cuisinier gouter un morceau de viande du plat de Law, comme pour s’assurer que c’était parfait avant de pouvoir le critiquer. C’était là la marque d’un professionnel, et si on l’avait formé elle à tuer, cet homme devait être un véritable artiste dans son genre. Qui serait-elle pour le juger à son tour alors ? Le cuisinier semblait être satisfait de ce qu’il venait de gouter alors qu’il lança un regard noir à son chef d’équipe. Elle ne baissa pas les yeux, elle observait le cuisinier toujours avec le même visage neutre. Puis ce fut son tour de passer devant le jugement du dieu de la cuisine ici présent. Il était toujours aussi sérieux et professionnel, comme si c’était elle qui avait fait le plat.

« Ne vous inquiétez pas monsieur Tarü, nous n’avons pas malheureusement la joie et l’honneur de pouvoir gouter pareil cuisine habituellement. Nous sommes des ninjas expérimentés dans notre travail comme vous l’êtes dans le vôtre monsieur Tarü. Je suis certaine que notre Daimyo sait s’entourer de personnes de valeurs, et nous ferons tout pour vous mener à bon port sans une seule égratignure. »

Akane resta diplomate comme à son habitude en parlant d’une voix calme ne semblant pas être touché par les sautes d’humeurs du grand cuisinier. C’était une tactique pour le calmer, car ils devaient avoir de parfaites relations pour que la mission se passe à la perfection. Elle cherchait à monopoliser l’attention du cuisinier vu comment ce dernier réagissait face à son chef d’équipe. Elle se leva alors et elle s’inclina noblement devant le cuisinier alors qu’il finit par se présenter après sa petite colère. Elle le ferait comme si elle saluait une personne importante, même si moralement elle ne le méritait pas trop, mais elle savait faire abstraction de cela.

« C’est un honneur de vous rencontrer monsieur, je suis Otoshi Akane. »

La jeune ninja tourna son regard un bref instant vers son chef d’équipe, qui était clairement dénigré, mais elle revint vers le cuisinier.

« Il s’agit d’être magnanime monsieur Tarü, nous sommes des combattants habitués à dénigrer les mets de bouches et se concentrer sur nos missions et le combat. Sauf si vous craignez des personnes en particulier, tout va bien se passer. Nous allons vous accompagner jusqu’à Kumo et vous pourrez récupérer ce fameux ingrédient. J’imagine que vous devez le sélectionner vous-même, sinon cela aurait été plus rapide que nous y allons rapidement en vous gardant en sécurité ici ? »

Demanda alors Akane comme pour donner l’impression au cuisinier que c’était lui qui décidait de tout. C’était d’avantage par politesse qu’autre chose, mais l’effet devait être présent tout de même. Elle fut clairement gêner d’entendre le cuisinier dire qu’elle devait être la chef de l’expédition. Elle regarda un bref instant Law, qui ne semblait pas être plus vexé que cela. C’était un excellent test pour elle, même si elle allait devoir donner des ordres à un supérieur pour faire plaisir au cuisinier, mais elle savait que si elle ne jouait pas le jeu, cela allait très mal se passer, alors s’était décidée.

« Ne vous inquiétez pas monsieur Tarü, tout sera fait comme il convient. Auriez-vous des ennemis en particulier ? Des personnes capables de se battre ou d’engager des personnes pour vous assassinez ou vous faire peur ? Si ce ne sont que des brigands qui nous attaquent, je ne crains pas du tout votre sécurité. Faites nous juste confiance, et tout se passera bien. »

Akane ne pouvait pas valider le fait qu’elle était la chef d’équipe directement, mais elle jouait sur les mots comme pour jouer le rôle. Elle cherchait à glaner des informations pour commencer, cela lui paraissait important.

« Si vous acceptez, nous avons des moyens de transport aériens rapides et sûres pour le voyage monsieur Tarü. Cela sera plus approprié et rapide. Nous aurons clairement un avantage mon ami et moi. Bien entendu, préparez-vous pour le voyage. Nous nous revoyons dans une heure. »

Dit alors Akane pour le laisser réfléchir pendant qu’il se préparait. Elle soupirait discrètement lorsque le cuisinier était parti en se tournant vers Law. Elle le découvrit en train de manger tout simplement. Elle croisa les bras en tapotant sa propre joue en pleine réflexion.

« Cela ne me dérange pas de jouer le jeu, mais nous devons nous mettre d’accord. C’est tout de même vous le plus gradé de nous deux. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1786
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Un grand monsieur pour une grande aventure (mission B) Jeu 19 Jan 2017 - 13:21

Otoshi Akane sembla accepter docilement tous les caprices de l’homme que nous étions censés protéger. Un homme que nous n’avions probablement pas fini de découvrir. Je devinais déjà un fort ego. Enfin, deviner est un euphémisme il me semble. Son caractère perce à mille lieux. Pour ma part, au lieu de me laisser aller à un quelconque emportement ou à une quelconque volonté de le faire marcher au pas, selon MA vision, j’avais décidé de suivre tel un toutou. J’étais décidé à lui passer tous ses caprices. Enfin, presque tous ! J’ai tout de même un minimum de fierté qui fait que je ne peux tout accepter concrètement. Ya bien une limite. Pour l’heure cependant, je vais me la couler douce et laisser Akane gérer tout ça. Et pour l’heure, elle échangeait avec notre client en essayant de tenir le rôle qui serait le sien désormais : chef de mission !

_ Des ennemis ? MAIS TOUT HOMME CÉLÈBRE, TOUT HOMME DE GÉNIE A DES ENNEMIS VOYONS !

Voilà la réponse servie par le Chef cuisinier à la kunoichi. Il semblerait d’ailleurs que probablement sous le coup de l’émotion, les joues du bonhomme commençaient à rougir. Il écouta pourtant la suite des propos de la kunoichi avant de lui répondre rapidement :

_ Un voyage rapide ? RAPIDE ?

Le bonhomme sorti un mouchoir blanc, tout propre et s’épongea le front. Il plia tranquillement le mouchoir, malgré quelques petits gestes laissant comprendre sa nervosité.

_ UN VERRE D’EAU !

Ordonna-t-il à un serveur qui passait non loin de lui. Puis portant son regard sur Akane, il lui dit main en avant oscillant en appuyant ses mots d’un signe de main indiquant qu’il souhaitait que ses propos soient clairement compris.

_ Ecoutez… J’ai besoin de passer par la voie normale. La voie des airs est impossible parce que… Déjà ce ne serait pas élégant pour un homme de ma trempe. Ensuite ! Il me faut passer par la forêt au sud-est de Yamakaze. Certaines plantes pourraient y être très utiles pour le grand banquet !

Après s’être assuré qu’Akane l’avait bien compris, il partit se préparer. Pour ma part,je devais désormais rassurer ma coéquipière.

_ Ne t’inquiète pas. Joue le jeu. Je suis le plus gradé certes, mais tu vas diriger cette mission. De toutes façons, je ne pense pas qu’on puisse tomber sur des adversaires qu’il nous serait impossible à vaincre. Un Chef cuisinier… Bon ! A part vouloir le tuer de manière indirecte… Je ne vois pas trop comment l’atteindre.

Un court moment de réflexion, et j’arguais :

_ Nous devrions peut-être juste faire attention aux chemins que nous emprunterons entre la capitale, San’rin’ Kisetuhuu et Kumo.

Quelques heures d’attente après, le client fut prêt au départ. Comme nous pouvions-nous y attendre, il n’était pas seul et il disposait même d’une espèce de fiacre dans lequel il s’était installé. Du premier coup d’œil on pouvait comprendre que le bonhomme avait apporté avec lui une bonne quantité de bagages probablement inutiles. Mais bon ! Vous savez… Quand on a affaire à un artiste… Quoi qu’il en soit nous étions prêts à partir. Notre troupe serait d’un nombre assez restreint tout de même : deux ninjas et 5 civils dont le Chef cuisinier. Allons-y !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 606
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Un grand monsieur pour une grande aventure (mission B) Ven 20 Jan 2017 - 8:32


« Oui je comprends en effet,  nous tâcherons de faire attention à votre intégrité physique.  »

Répondit alors Akane au sujet d'avoir des ennemis ou non sur un ton neutre et cordiale. Même avait l'impression que cet homme montait en gamme comme pour être certain qu'il avait de l'importance, mais elle restait immuable et insensible face à cette démonstration. Elle fut étonnée alors en voyant la panique manifeste du cuisinier à un voyage rapide. Elle pencha la tête légèrement dur le côté en regardant Law, elle se demandait bien ce que cela voulait dire. Comme si cela devait demander un effort surhumain, il exigea un verre d'eau pour se remettre par avance de l'effort. En écoutant le cuisinier, elle devina plutôt que ce devait être un problème de peur du vide plus qu'autre chose, mais elle hocha la tête doucement face à l'excuse sortit du chapeau d'un besoin de plantes dans une obscure forêt.

« Bien entendu monsieur,  je pensais qu'une personne si unique que vous méritait un traitement unique,  mais nous pouvons tout aussi marcher. Nous tâcherons de faire une petite pause dans la forêt de Yamakaze pour les plantes bien entendu. »

Appuya alors la genin nouvellement chef d'équipe en jouant la carte de l'ego surdimensionné du cuisinier. Il s'éloigna d'ailleurs, et elle put ainsi parler avec son chef d'équipe, cette situation semblait trop particulière, et elle n'était en rien habituée à diriger loin de là. Elle hocha la tête lentement en croisant les bras.

« Très bien monsieur,  je ferai en sorte que tout se passe bien.  Si vous voyez quelque chose qui ne va pas, n'hésitez pas à intervenir. J'ai toujours tendance à me méfier, il faut être sur ses gardes. »

Akane haussa les épaules doucement face à l'interrogation d'une possible attaque. Elle ne pensait pas d'une attaque ciblée, peut-être des bandits sur la route, mais elle n'avait pas tellement peur d'un possible combat.

«  Je n'ai pas de technique de protection pour autrui,  j'espère que vous en avez.  »

Précisa alors la kunoichi rapidement avant de devoir attendre plusieurs heures. Elle tapota la table du restaurant qui s'était vidée depuis, que pouvait-il bien faire ? Elle avait presque envie d'aller voir ce qu'il faisait, mais le brusquer n'était pas une bonne idée, cela allait être un drame plutôt qu'autre chose. Elle vit arrivée le cuisinier dans une chariot de voyage plutôt cosu, pourquoi avait-elle parler de marcher ? Elle n'avait pas été très maline sur le coup, c'était sous-estimer le gros fainéant. Elle se leva alors en soupirant légèrement gardant son visage impassible. Cela ne servirait à rien de dire quoi que ce soit évidemment. Il y avait d'autres porteurs pour toute une quantité de bagages, pour un simple voyage. Elle ne pensait pas qu'il allait rester très longtemps à Kumo, alors pourquoi tout cela ? Enfin, le client est roi disait-on. Elle se dirigea alors vers le cuisinier en regardant chaque personne, qui devait supporter leur patron en permanence.

« Bien j'imagine que vous êtes prêt à partir,  nous allons y aller.  Nous ferons en sorte que tout se passe bien. Je vais monter devant afin de voir les environs. Mon homme ne sera pas loin, j'y veillerai. Il ne sait pas profiter d'un homme plein de talent tel que vous, mais il sait se battre. »

Akane passa alors à côté du cocher en lui faisant signe. Le voyage allait être d'une lenteur infinie, elle avait l'habitude de voyager en volant ou au moins à l'aide de son chakra, mais peu importe. Elle avait déjà été puni par Snow en marchant simplement parfois, elle pouvait bien supporter un voyage à cheval en fiacre. Elle posa alors deux doigts sur son œil en formant un mudra à une main, et un œil de vent se forme devant son visage. Elle gardait alors son œil gauche fermé, mais l'œil de vent partit à toute allure à quelques encablures devant afin d'observer si un piège se tendait en avance. C'était une technique basique facile à maintenir, mais elle pouvait s'avérer efficace alors qu'ils risquaient de pouvoir se faire attaquer par autre chose que des manipulateurs de chakra.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1786
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Un grand monsieur pour une grande aventure (mission B) Ven 27 Jan 2017 - 10:30

D’une oreille distraite j’avais écouté Akane qui continuait à discuter avec le Chef cuisinier. A vrai dire, je faisais de mon mieux pour éviter tout sujet de conflit avec le vieil homme. Il m’apparaissait évident que ce dernier n’avait pas fini de me chercher. Après avoir trouvé que je n’étais quasiment pas digne de goûter à sa cuisine, qu’allait-il pouvoir trouver à dire contre moi ? J’imagine que très vite, ce serait mes compétences ninjas qui pourraient être remises en questions ? Alors à défaut de pouvoir supporter toutes ces jérémiades, j’avais opté pour la solution la plus no stress qui m’était venue à l’esprit : laisser Akage gérer cette fichue mission et demeurer à l’écart tranquille. Après tout, mon rôle ici était de le protéger jusqu’à ce qu’on aille à Kumo. Bah oui ! A bien y repenser, assurer sa protection pour le voyage retour ne faisait pas partie des termes du contrat. Du coup, perso… Dès qu’on posera les pieds à Kumo, le calvaire que j’allais subir et que je voyais venir gros comme le monde, allait prendre fin. Un sourire me vint aux lèvres à cette idée tandis que le client s’en allait se préparer. Je profitais de l’instant pour répondre à Akane tout en la charriant :

_ Tu le gères bien je trouve héhé…

Un clin d’œil pour agrémenter le truc, je poursuivais dans la foulée en mimant un salut militaire exécuté dans d’autres contrées ou sous d’autres cieux : main droite posée sur ma tempe, paume ouverte tournée vers le bas, pieds et fesses serrées, je parlais avec assurance regard dans le vide, comme pour éviter de poser sur elle un regard insistant :

_ OUI CHEF ! Je dispose de techniques pouvant protéger autrui. Cependant en cas d’attaques rapide, au corps à corps notamment, cette protection pourrait s’avérer inefficace.

Je me relâche, sourire espiègle aux lèvres et je poursuis :

_ Mais t’inquiète pas. Sincèrement, on escorte ce gars juste pour la forme. Je ne vois pas d’où pourraient sortir des ennemis honnêtement.

Peu de temps après le Chef cuisinier était revenu avec ses hommes et sa calèche. En voyant son arsenal j’eus la confirmation que cette mission ne serait pas de tout repos. 4 serviteurs avec lui, dont un qui semblait être un apprenti cuisinier ou peut-être même un bon cuisinier à son service qui sait. Les autres ne pouvaient que des aides. Il nous les présenta tous d’ailleurs et mes observations se confirmèrent. Un apprenti, 2 porteurs de bagages et coursiers etc. Des hommes multitâches quoi ! Et à ne pas oublier, le conducteur de la calèche aussi était avec nous. Après présentation, le cortège (non funèbre cela dit) s’ébranla. La direction prise fut bien entendu celle de l’est. Après tout ne devions-nous pas nous rendre au sud de Yamakaze ?

La calèche avançait plutôt lentement pour des ninjas tels que nous, habitués, tels des singes, à sauter d’arbre en arbre à la vitesse du son. Pourtant nous devions prendre notre mal en patience. Pour ma part, je laissais Akane ouvrir le chemin et je m’égarais de temps à autres à l’arrière, faisant toutefois attention à ne jamais perdre de vue le fiacre. Lorsqu’une situation pareille se présentait, je rattrapais tout ce beau monde au pas de course, vitesse ninja !

Combien de temps avons-nous mis pour seulement arriver à atteindre la pointe nord du lac Simizu ? Sérieusement ? D’un point de vue ninja, une éternité. Même pour un Genin, puissance Genin, parcourir le trajet que nous avions parcouru en une journée entière aurait pris maximum 1h. Mais se promener en calèche sur des routes pas toujours bien lisses et plates (on ne parle pas de routes goudronnées tout de même) à un train de sénateur n’est pas gage de vitesse assurément. Il faut dire qu’à chaque fois que le cochet s’est amusé à accélérer la cadence, le Chef cuisinier en a eu des hauts le cœur. Cela nous est arrivé deux fois. Et à chaque fois, il en a résulté des vomissements et des insultes à foison pour notre pomme en plus d’un arrêt à chaque fois d’au moins 30mn.

C’est donc à la pointe nord du lac Simizu que nous avons dû établir notre premier campement de fortune érigé à la va vite. Évoluer la nuit n’était pas du goût de notre client, lui qui estimait que : la nuit appartient aux esprits et le jour aux humains. Après avoir aidé à mettre en place le campement, je me mis à disposition d’Akane pour les tours de garde. Comment allait-elle s’y prendre ? Nous verrons bien… Mais alors que j’attendais ses instructions, Iroushi, nous prenant de haut comme à ses habitudes nous enjoignis de le rejoindre autour du feu au centre du campement. Nous avions déjà dîné et normalement, c’était l’heure pour eux d’aller se coucher sagement. Il devait être aux alentours de 23h… Pourtant le Chef cuisinier ne l’entendait pas de cette oreille…

_ Je dois procéder au culte. Nous sommes dans la période de l’année, où l’adoration du 8ème doit nous pousser à prier à ces heures de la nuit. Asseyez-vous prêt d’Izuma et Tageki s’il vous plait afin de compléter le cercle.

Me jetant un regard dédaigneux, il fixa Akane avec un peu plus de bonté mais avec tout autant de fermeté. Il ne supporterait pas qu’on lui tienne tête. Comment réagirait Akane ? Je ne sais guère, pour ma part, après jeté un coup d’œil en sa direction, je m’étais assis. On nous avait bien dit qu’il était capricieux… Quitte à obéir à tous ses ordres…

_ Vous savez, l’adoration du 8ème est ce qui m’a permis d’éveiller les talents enfouis au plus profond de moi. Oui, ces mêmes talents qui m’ont permis de devenir le meilleur cuisinier de tout Kaminari. Ces talents qui m’ont permis de travailler pour notre Daimyo !

Une lueur de fierté brillait dans ses yeux tandis qu’il poursuivait :

_ Chacun de vous dispose d’un talent, quand bien même, il parait évident qu’aucun de vous visiblement n’a su le déclencher ou du moins l’amener à son paroxysme. C’est en lui demandant son énergie et sa protection que nous pourrons parvenir à ces miracles dans nos vies. Nous sommes et appartenons à Kaminari no Kuni, sa terre, là où il est le plus aisé de parvenir à entrer en parfaite communion avec lui.

Fermant les yeux, il prit par les mains ceux qui se tenaient à sa gauche et à sa droite, nous obligeant tous à en faire de même. Suivant le mouvement avec un petit rire amusé, je me pliais au jeu en fermant les yeux partiellement. Un bon ninja demeure toujours sur ses gardes après tout. Même quand il est occupé à autre chose.

_ Nous allons entrer en méditation silencieuse dans un premier temps et demander au 8ème de nous envoyer son énergie et de nous baigner dans ses ondes positives. Ensuite seulement nous élèverons la voix…

Au fur et à mesure qu’il parla, sa voix se fit de plus en plus feutrée avant qu’il ne se taise dans un murmure. La méditation ? Elle dura longtemps. Très longtemps. Lui seul en réalité avait su demeurer parfaitement immobile, mais bien réveillé. Au bout d’une heure de méditation statique, j’avais bien senti que le cocher, le premier puis les deux coursiers s’étaient endormis. L’un d’eux même bavait. Mais à la faveur de la nuit, des yeux fermés et de la faible lumière renvoyée par ce feu au milieu de nous qui commençait à s’éteindre, il pouvait dormir tranquille ce "baveur". Par moments je jetais un regard vers Akane. Ce silence commençait à me peser même à moi tiens quand bien même j’étais un minimum entraîné pour ne pas en endurer de potentielles conséquences physiques. A la faveur du silence, j’étais d’ailleurs parvenu à trouver une solution à cette affaire de prière si jamais notre client devait s’amuser à nous faire subir ce supplice à la prochaine halte nocturne. Quoi qu’il en soit, vu que j’étais pris au piège, il me faudrait patienter tranquillement en attendant la suite des événements…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 606
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Un grand monsieur pour une grande aventure (mission B) Ven 27 Jan 2017 - 18:05

Akane remarqua alors le sourire presque béat de son vrai chef d’équipe, et elle trouvait qu’il prenait assez bien son sort à se faire insulter de la sorte. Sans doute que d'autres ne se seraient pas amusé à rester si calme dans pareille situation, qui pourrait accepter de se faire diriger par une genin même expérimentée ? Law avoua qu'il trouvait qu'elle gérait bien la situation.

« Ce n’est pas drôle, je préférais largement que vous dirigiez cette mission comme il devrait être le cas monsieur. »

Confia alors la jeune fille à Law sans cacher sa gêne. Cependant, elle avait été entraînée pour jouer toutes sortes de comédie, alors celle-ci ne serait pas différente d'une autre. Elle sourit doucement en l’entendant dire qu’il était capable de protéger quelqu’un d’autre, même si le ton était quelque peu déplacé. Elle allait tout de même prendre à cœur de mener cette mission, vu que ce rôle lui avait été donné par le cuisinier, et appuyé par son chef direct.

« Alors voilà qui est parfait soldat, je ferais en sorte que le corps-à-corps n'arrive pas. Je vous charge donc de rester en permanence à côté de notre client. Il ne va sans doute pas accepter cela avec le sourire, mais ce sera mieux. »

Répondit alors en prenant au sérieux le petit jeu de Law, qui visiblement prenait cela assez bien.

« Je ne sais pas moi non plus d’où pourrait venir le danger. J’espère que ce n’est que de l’impédance, une sorte de sentiment de faire le paon. Je suis plutôt du genre à prévoir le pire, pour être prête, alors faisons cette mission le plus professionnellement possible. »

Akane ne prenait pas nécessairement le commandement réellement en demandant cela, mais elle était trop sérieuse pour simplement laisser faire, et se dire que tout irait bien. Peu de temps plus tard, le chef-cuisinier revint alors avec du personnel, et surtout une calèche. Elle dévisagea les différentes personnes qui accompagnaient le chef-cuisinier. L’un d’entre eux pourrait bien être un danger, ce n’était pas à exclure. Elle pencha la tête sur le côté en voyant les quatre serviteurs en charge de nombreuses affaires. Elle hocha la tête simplement à la présentation de chacun, et Akane demanda tout de même.

« Vous êtes certains de la fidélité de ces gens ? »

La genin espérait bien se débarrasser de ces personnes, elle n'avait pas la charge de les protéger. Le rythme était bien lent dans cette calèche, mais peu importe. Elle avait été à bonne école avec Snow et ses punitions de marcher à pied normalement. Elle n’en restait pas très attentive regardant au loin devant afin d’éviter tout danger. Elle espérait que Law prenne tout ceci bien sérieusement. Une attaque de bandits en voyant pareille équipée pourrait bien menacer la vie de leur client. Elle essayait de vraiment faire cela bien, mais la vitesse était si lente, que cela pourrait endormir n’importe qui.

« Ne pas relâcher sa vigilance … »

Se dit à elle-même Akane à voix basse dans sa barbe qu’elle n’avait pas. Ils durent s'arrêter à la moindre accélération, car le chef-cuisinier se trouvait mal. C'était bien leur chance tient. Ils durent alors camper près du lac, et même si c'était un endroit charmant, elle espérait tout de même arriver à bon port en une journée. Elle soupira légèrement, à deux pour veiller toute la nuit, ce n’était vraiment pas terrible.

« Je vais prendre le premier tour de garde, vous prendrez la seconde moitié. »

Décida alors la genin. d'après les probabilités, les ennuis se trouvaient habituellement plus dans la nuit profonde qu'au début, et sachant Law plus expérimenté, ce serait un avantage certain. Iroushi les manda à venir rapidement au feu, et elle se rapprocha alors. Elle leva un sourcil perplexe en regardant son chef d’équipe.

« Prier ? Maintenant ? Et bien si c’est le huitième qui le demande alors … »

Tenta alors de jouer le jeu de cette nouvelle lubie, mais elle n’était pas du genre à simplement faire plaisir à son client. Elle forma plusieurs enchaînements de mudras, et cinq clones apparurent près de la genin. Elle fit un simplement mouvement de mains, et ses doubles se déplacèrent rapidement afin de se mettre dans des arbres en hauteur autour. L’intérêt était de ne pas être surpris en pleine cérémonie, et de garder l’avantage. Elle était très capable d’agir via ses clones, comme d’elle-même.

« bien alors faisons cela. »

Dit simplement Akane, elle savait bien que c’était inutile de tenter d’objecter. Il fallait garder un minimum de bien entente avec le chef-cuisinier.

« Peut-être que le huitième m’aidera à devenir meilleure encore dans mon propre domaine alors. »

Dit alors Akane avec le plus de sérieux possible, mais elle ne croyait pas du tout aux esprits, aux kamis et toutes ces sornettes. Elle espérait bien le caresser dans le sens du poil en invitant le chef-cuisinier à tenter de la convaincre du bien-fondé de prier ce huitième. Elle ne réagit pas tellement à son propre lancé de fleurs, elle se fichait pas mal qu’il soit le chef du Daimyo. Pour elle, le dirigeant de sa nation était un personnage obscur. Elle se sentait davantage fidèle au Raïkage qu’à cet obscur personnage.

« J’aime à croire que nous pouvons toujours nous améliorer. Il y a toujours de quoi faire pour être meilleur quelle que soit notre place, sans vouloir vous vexer bien entendu monsieur. »

La Gogyou n’était pas du tout vexer de se faire traiter un peu plus bas de terre par cet homme, car elle croyait vraiment ce qu’elle avait dit. Elle pensait qu’elle devrait toujours s’améliorer, ne jamais se complaire dans son propre jus. Heureusement qu’elle avait disposé, car elle devait fermer les yeux pour le rituel, soit. Ses clones feraient ce qu’il faut. Elle ferma alors les yeux docilement laissant le maître de cérémonies faire. Elle sentait que Law était au bord de l’hilarité, et elle tentait de garder son sérieux malgré le ridicule de la situation. Elle se concentra surtout avec ses oreilles sur les bruits qu’elle entendrait. Elle serait conscience de la destruction d’un de ses clones, tout se passerait bien. C'était sans doute un parfait entraînement, garder sa conscience partout pour entendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1786
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Un grand monsieur pour une grande aventure (mission B) Mar 14 Fév 2017 - 12:20

Pendant plus d’une heure nous avions médité, pour certain, dormi. Pour ma part, j’avoue avoir passé ce moment à me questionner sur diverses choses me concernant essentiellement, mais aussi sur les choses de la vie. Que serait ma vie si mes parents étaient encore là avec moi ? Que serais-je devenu ? Aurais-je été si bagarreur ? Dans le sens, rebelle à la défaite et à tout ce qui est perdu d’avance ? Je ne sais pas. Peut-être que mon caractère aurait été moins trempé. Peut-être aussi aurais-je été plus débrouillard ? Au-delà de ces questionnements sur la vie, je profitais aussi de l’accalmie pour user de mon chakra, par moments, afin de sonder les environs à la recherche de toute trace d’être vivant. Il est certain que c’était à Akane de gérer à l’heure qu’il est et je pense qu’elle doit être plutôt bonne en senso, enfin je n’en suis pas certain non plus. Mais cet exercice de contrôle des chakras environnants a été fait plus pour éviter que je ne m’endorme moi-même qu’autre chose. Au bout de l’heure d’éveil – curieuse tournure de phrase je vous l’accorde -, le chef cuisinier, subitement se mit à élever la voix comme il l’avait annoncé il y a un moment.

_ Allez-y tous ensemble ! OMMMMMMMMMMMM !!!!!! HUMMMMMMMMMM !!!!! OMMMMMMMMMMM !!!!! HUMMMMMMMMMM !!!!! OMMMMMMMMMM !!!! HUMMMMMMMMMMM !!!! Grand maître magnifique donne nous de ton énergie ! OMMMMMMMMMMMM !!!!!! HUMMMMMMMMMM !!!!! Permet-nous d’être empli de ta force…

Je risquais d’ouvrir un œil, et constatais que tous les dormeurs et autres « somnoleurs » s’étaient réveillés. Ils adoptaient tous dorénavant une parfaite posture assise en tailleur et suivaient le maître des céans dans ses œuvres en répétant après lui les mantras. Pour ma part je ne m’adonnais guère à ce petit jeu, mimant celui qui n’y connaissait rien. Et en vérité, je n’y connaissais rien. Ces religions sont principalement faîtes et utile aux civils. Nous autres, utilisateurs de chakra, à un niveau avancé sont presque similaires aux dieux… Puis ces civils invoquaient ou priaient pour le 8ème… Le Hachibi. Nous autres shinobis savions plus ou moins ce que cette entité est. Une créature animale dotée de parole, d’un chakra presque inépuisable et d’une résistance sans commune mesure certes, mais pas un dieu non… Si le Hachibi était un dieu, alors nous autres shinobis que sommes-nous donc ?

_ OMMMMMMMMMMMM !!!!!! HUMMMMMMMMMM !!!!! TOUS AVEC MOI !!!!!! OH 8ème DU NOM ACCORDE NOUS TA PROTECTION ET DAIGNE EPARGNER NOS VIES !!!!! OMMMMMMMMMMMM !!!!!! HUMMMMMMMMMM !!!!!

Ce petit manège dura une heure encore. Avant qu’enfin le Chef cuisinier ne décide de libérer la petite troupe. Nous devions reprendre la route tôt le matin, à 6h au plus tard. Et malgré qu’il faisait déjà 2h et que tous devaient être fatigués, hormis peut-être nous autres les ninjas, je ne donnais pas très cher de la journée du cocher et des autres suivants demain. Tandis que les civils allaient se coucher et tenter de profiter de leur 4h de sommeil, je m’approchais d’Akane et lui suggérai d’en faire de même.

_ Je prends le quart restant boss. Je me reposerai sur le toit de la calèche demain quand nous serons en route, enfin si tu permets…

Si elle était d’accord, j’activais alors trois bunshins que j’éparpillais sur un périmètre de cent mètre autour de nous. Ensuite par intervalle réguliers, je sondais les alentours à la recherche de l’anomalie chakratique qui s’approcherait de nous. Les 4h passèrent rapidement, sans encombre. Comme si sa prière lui avait fait le plus grand bien, le Chef cuisinier fut le premier à se lever. Débordant d’énergie. Ses ouailles, eux semblaient avoir accusé le coup. Mais ils n’avaient guère le droit de le montrer. Le Chef cuisinier dirigea une nouvelle prière matinale, rapide ce coup-ci, 15mn montre en main avant que le cortège ne s’ébranle. Nous avions passé ainsi 3 jours et 3 nuits entre la pointe du lac Simizu et le village de Yamakaze. Inutile de vous dire que le même tempo, le même train-train et les mêmes manies étaient répétées du matin au soir. Trot de sénateur, prière et méditation tardives et ultra éprouvantes. Les civils étaient claqués à la fin de la 3ème nuit et ils étaient très heureux d’atteindre Yamakaze, là où, ils l’espéraient, ils pourraient trouver un bon lit douillet et qui sait, éviter une séance de méditation. Sur les 4 civils, il y en a qu’un seul qui vraisemblablement appréciait, sans broncher, toutes les lubies du Chef cuisinier. Son assistant. Ça tombe bien ! Qui se ressemble, s’assemble. Alors qu’on arrivait à hauteur de Yamakaze, il fut envoyé en avant par le Chef cuisinier afin de demander au chef de village de préparer un lit convenable pour sa seigneurie. Quand on est employé du Daimyo on a le moyen d’obtenir quelques avantages de sa situation, fussent-ils indus. Et il était évident qu’Iroushi ne s’en privait…

Nous arrivâmes donc au crépuscule à Yamakaze. Iroushi fut accueilli chez le chef de village comme attendu. Le cocher et deux autres civils durent trouver un logement à l’auberge ou chez les ouailles du chef de village à leur convenance. L’assistant d’Iroushi et Akane et moi étions les seuls à être retenus chez ledit Chef. Ce dernier nous proposa un diner correct, arguant qu’il ne s’attendait pas à pareille visite. Le repas fut délicieux, à mon goût s’entend. Je n’hésitais pas à l’exprimer. Choses curieuse, mais non étonnante, Iroushi trouva à y redire plus d’une fois. A chaque fois sur des détails qui me poussaient à lever les yeux vers le ciel, espérant qu’il s’étouffe avec une arrête histoire qu’il l’a ferme 2mn. Cela n’arriva jamais. Vint ensuite l’heure de dormir et pour nous, l’heure de déterminer les tours de garde quand bien même le chef du village et Iroushi affirmaient qu’il n’y avait nul besoin de monter la garde. Après tout, dans un village de cette ampleur, par temps de guerre en plus, il y a bien des garnisons pour veiller au grain.

_ Comment on procède boss ?

Sourire aux lèvres, je m’étais mis à disposition d’Akane. Iroushi dormait dans une chambre voisine à celle du chef de village, au premier. Son assistant était avec lui. Quand à nous, nous avions une chambre en bas, près des domestiques. Oui… Une chambre pour deux. AHEM ! C’est là que d’habitude les esprits malveillants s’amusent à penser des trucs tordus. Pour ma part, pas une seconde une idée du style m’a traversé l’esprit…

Alors Akane San, que fait-on ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 606
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Un grand monsieur pour une grande aventure (mission B) Jeu 16 Fév 2017 - 10:29

La très longue méditation fut tout de même une véritable torture, mais elle était assez polie et respectueuse pour ne rien dire, ne pas se plaindre, et laisser faire le chef cuisinier. Si cela lui faisait plaisir, cela ne coûtait pas grand-chose surtout que la sécurité était assurée par ses clones. Ils avaient les mêmes capacités qu'elle, et elle doutait furieusement qu'il y ait un grand danger. Elle n'avait pas essayé de se connecter à ce dieu ou cet esprit, elle n'était pas du tout croyante, mais elle ne gâcherait pas son plaisir et sa satisfaction. Il ne valait mieux pas dans son cas réfléchir au sujet de sa petite enfance et de sa mère, sinon elle risquerait de perdre son calme. Elle avait beau paraître en permanence calme et réfléchi, elle camouflait une grande colère réservée à certains uniquement. C'était également une grande source de motivation.

Aurait-elle dû laisser un clone se faire torturer pour cette méditation, mais la nouvelle chunin dut se faire violence pour accepter de faire une sorte de prière chantée. Elle soupira très discrètement à devoir beugler en pleine nature les bras en l'air, c'était assez humiliant, celle aurait préférée combattre finalement. Elle tentait d'imiter le grand prêtre à faire ses incantations. Il était vrai que donner de l'énergie pouvait être intéressant vu l'endormissement qu'étaient victime certains de l'entourage du grand chef. Le mysticisme était sans doute un reste des mystères des créatures d'autres plans douées de capacités chakratique. Sans doute que de la voir combattre tel un spectre de vent pouvait la rendre divine elle aussi ? Elle espérait si un jour ce serait le cas que personne ne beugle son nom ainsi. Enfin ce triste spectacle se finit au bout d'une autre et longue heure. Ils avaient perdus un temps infini avec ceci, mais elle espérait bien pouvoir maintenant bien avancé et rattraper le temps perdu, mais c'était sans compter le chef.

Quatre heures de sommeil, c'était vraiment le minimum, mais Akane était une ninja entraînée. Sans doute que dans une véritable guerre, ce serait les mêmes conditions, alors ce serait un parfait entraînement. Elle avait beau être dans la force de l'âge, elle en serait forcément affectée. Elle allait être moins réactive, moins alerte, mais elle serait capable de se battre. Law proposa de veiller sur ce qui restait de la nuit. Elle accepta bien heureuse sur le coup en annulant sa technique de clonage. Elle s'endormit bien rapidement dans un coin, elle n'était pas très attachée à un petit confort.

« Bien entendu, je compte sur toi. Bonne initiative. »

Dit alors comme pour jouer le rôle du chef à donner des bons points par ci par là. La nuit fut calme heureusement, quoi que un peu courte. Ils ne s'étaient pas fait attaquer, et elle n'y croyait pas tellement. Il était vrai que même si le chef était tout aussi détestable que possible, ce n'était pas non plus un motif de meurtre. Si elle se laissa se faire avoir par la petite prière du matin, elle ne se laisserait pas faire par les suivantes. Prétextant une nécessité de sécurité, elle invoqua à chaque prière ses clones pour sécuriser les lieux, mais cette fois-ci, elle laissa un clone participer à la prière rituelle du soir. Elle n'en pouvait vraiment plus, et personne à part Law ne le remarquerait. Ce que l'on ne sait pas ne fait pas de mal dit-on. Le rythme était vraiment difficile à suivre même pour elle, et heureusement qu'elle pouvait se reposer pendant les prières, mais il fallait veiller. De nombreux jours à ce rythme devaient être épuisants, comment ne pas faire d'erreur par la suite pour les pauvres suivants. Ils arrivèrent alors en ville, enfin, le voyage avait été même plus long que la marche forcée de Snow en guise de punition. Tout le monde désirait se relâcher et profiter, mais les gardes du corps ne le pouvaient pas. Ils devaient rester attentifs à chaque instant même si le sommeil tiraillait. Il était certain que le chef cuisinier du Daimyo allait être reçu avec tous les honneurs dû à son rang.

L’accueil fut sans doute digne d’un chef d’état, le chef du village était présent pour accueillir l’hôte de marque. Il ne manquait plus que quelques jeunes filles agitant des petits drapeaux, mais heureusement, le chef cuisinier n’avait pas de couleurs. Le personnel pouvait aller dormir où ils voulaient, ce n’était pas tellement leur affaire. La protection du petit personnel ne faisait pas partie de la mission, et elle ne pensait pas qu’ils puissent être une cible quelconque. Le duo de ninjas, le chef et son assistant se dirigèrent alors en la maison du chef du village pour un dinée impromptu. Le dinée fut tout à fait correct, et bien mieux que ce qu’elle avait l’habitude de manger, c’était une évidence. Elle comprit largement le désir de Law à exprimer sa satisfaction en réponse au déjeuné avec le grand chef. Cela ne devait pas aider ce dernier à garder son calme et ne jamais pouvoir commenter chaque petite imperfection.

« Vous savez monsieur Tarü, si on vous trouve si exceptionnel, il faut accepter que les autres sont moins doués que vous nécessairement. Je suis certaine que la personne qui a fait cette cuisine la fait avec tout son cœur, et ses capacités. »

Se permit alors la jeune femme en passant un peu de pommade dans sa façon de voir. Le reste du repas se passa plutôt bien, et elle espérait n’avoir vexée personne que ce soit le grand chef, comme le chef du village qui les avait accueilli si gentiment. Quand bien même Iroushi dit qu’il n’y avait pas besoin de surveillance, elle n’en tint pas compte évidemment. Elle était bien trop professionnelle pour laisser faire ainsi, même si le sommeil l’appelait à ses bons souvenirs.

« On fait comme d’habitude, je prends le premier quart, tu prends le second. Tu peux aller dormir sans crainte, je veille. »

Ils étaient relayés avec les domestiques avec une chambre pour deux, mais cela n’allait pas poser de problème, car normalement, ils n’allaient pas être présents au même moment. De plus, elle ne prêtait pas tellement attention à ce genre de choses. Elle était une professionnelle, elle ferait son travail, et le reste ne la concernait pas. Elle n’allait pas rester tout tranquillement dans sa chambre, elle avait bien l’intention de surveiller très étroitement le chef cuisinier.

« Rien ne m’échappera, il faudra rester bien attentif au cas où. »

La jeune femme sortit alors de la chambre pour monter à l’étage sans faire de bruit. La maisonnée était calme, tout le monde devait sans doute dormir. La nuit n’allait pas être très passionnante, mais il fallait rester attentif. Une fois arrivée devant la chambre de l’intéressée, elle se changea entièrement en vent avant de devenir invisible. Si quelqu’un devait faire du mal, elle voulait voir qui, et ne pas se contenter de lui faire peur. Elle passa alors dans les interstices de la porte pour s’infiltrer dans la chambre du grand cuisinier, qui était en compagnie avec son bras droit. Cela servait quelque part de faire les quatre volontés de son maître finalement.

La grande majorité de sa part de nuit en surveillance était passée, lorsqu’elle entendit du bruit dans le couloir. C’était très discrets et largement pas assez bruyant pour réveiller le grand chef. Curieuse et toujours camouflée à compter les lattes de bois de la chambre, et peut-être même heureuse qu’il se passe quelque chose, elle invoqua son œil de vent afin de voir les personnes dans le couloir. C’était deux gros balourds avec des matraques. Les deux hommes se passèrent sur la tête des cagoules afin de cacher leur visage. Elle allait devoir agir, alors elle s’épara sa main du reste de son corps pour aller réveiller Law. Elle était du genre prudente, même si elle serait sans doute capable de les maitriser tous les deux. Sa main se glissa alors l’air de rien en air jusqu’à la chambre des domestiques. Telle la chose à marcher sur ses doigts, la main se glissa jusqu’à Law dormant dans le lit, puis elle le secoua vivement sur l’épaule. La main de vent pointa alors avec insistance les hauteurs comme signe de venir et courra sur ses doigts jusqu’à la porte de la chambre avant de disparaitre. Elle allait avoir besoin de sa seconde main, mais alors qu’elle s’apprêtait à agir contre les deux balourds dans le couloir, elle remarqua que l’assistant ne dormait pas vraiment. Il se leva en vérifiant bien que le chef cuisinier dormait. A quoi jouait-il ? Elle allait l’arrêter et réapparaitre, mais il se dirigea immédiatement vers la porte de la chambre en essayant de faire le moins de bruit possible. C’était vraiment suspect ! Elle le laissa alors faire, tandis qu’il ouvrait tout doucement la porte craignant qu’elle ne grince, et l’assistant fit signe aux deux hommes de venir. Il ne semblait pas du tout surpris de les voir, il était sans doute temps d’agir…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1786
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Un grand monsieur pour une grande aventure (mission B) Sam 18 Mar 2017 - 10:14

Je dormais tranquillement dans la chambre. D’un sommeil léger cela dit, sommeil de ninja comme on dit. Pourtant je rêvais. Chose paradoxale. Normalement le rêve intervient en phase très avancée dans le sommeil. Et pourtant ! Moi je rêvais tout en étant encore apte à me lever au moindre bruit suspect. Je rêvais de chevaucher des étalons blancs parcourant les plaines de Kaminari à grande vitesse. Je les montais sans selle, et au galop nous fendions le vent tout droit en direction du temple du Hachibi. C’était en plein jour, durant l’été. Toujours dans mon rêve, il me sembla ressentir une main me tapoter l’épaule, une main de vent. C’est alors que je me réveillais en sursaut. Voilà un truc que je n’avais jamais vu. Une main éthérée… Gogyou… Akane !

Je quittais le lit en hâte mais pourtant en toute discrétion. Filant à travers les couloirs à la poursuite de la main, je parvins à l’endroit où elle me menait. Devant moi se déroulait une scène surréaliste. Deux malfrats, à tous les coups des civils, armés de matraques. Mais là n’était pas la chose la plus curieuse. Ces deux malfrats étaient guidés par l’assistant d’Iroushi en personne. Incroyable non ? Je me grattais le menton en tombant sur cette scène digne des films hollywoodiens. Comment pouvait-il oser jouer à ce jeu dangereux sachant que deux ninjas de Kumo avaient été envoyés spécialement pour protéger le chef cuistot. Je secouais la tête devant l’apparente idiotie de cet assistant aux airs pourtant tout ce qu’il y a de plus astucieux. Croyait-il avoir plus de chance de parvenir à ses fins en utilisant des civils plutôt que quelques nukenins désœuvrés ?

Je m’avançais sans crier gare, ni même demander à Akane si je pouvais m’avancer ou quoi que ce soit. Exécutant des mudra tout en m’approchant du trio, je venais d’apposer mes mains sur le cou des deux malfrats sourire aux lèvres et regard espiègle sur l’assistant d’Iroushi.

_ Alors comme ça on se promène nuitamment ?

Les deux malfrats tentèrent de se dégager de mon étreinte pour ensuite, dans des mouvements plus que désordonnés et bien trop lents pour moi, se mettre à frapper à hue et à dia. Je me faufilais entre eux et me plaçait devant la porte menant aux appartement du chef cuisinier.

_ Calmons-nous les gens ! Je viens de placer sur vous des bombes qui ne manquerons pas de vous exploser le cou.

Les malfrats s’étaient déjà rendu compte du truc. Forcément. La seule question qu’ils se posaient était de quelle nature était justement cette matière blanche sur eux. La réponse, ils venaient de l’avoir ! Mon regard porté sur l’assistant je lui déclarais :

_ Bon maintenant on va tous sortir du bâtiment tranquillement histoire d’aller discuter dehors. Comme des grands !

Sourire aux lèvres, j’essayais de mon mieux de ne pas tuer les assaillants sur place avant de leur extirper quelques informations. Le trio s’exécuta sous la menace tandis que d’un coup d’œil, je demandais à Akane de laisser au moins un clone en présence de notre client. Elle pouvait également faire l’inverse, envoyer un clone avec moi et surveiller elle-même le chef cuisinier.

Nous étions au dehors au bout de trois minutes. Sur place, les discussions ou plutôt les explications pouvaient commencer.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 606
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Un grand monsieur pour une grande aventure (mission B) Sam 18 Mar 2017 - 11:59

Ce n'était pas tout à fait le même genre de rêves qu'était capable de faire la Gogyou. Elle n’avait aucune envie de galoper dans une plaine sur ces fichus canassons. Snow les aimait déjà bien trop pour passer davantage de temps avec ces derniers. La jeune femme avait déjà subi la punition de devoir marcher au pas sur des chevaux pour rentrer plutôt qu’avec des sceaux ninjas ! Cela avait été drôlement long, très très long ! Alors ne parlons plus de ces bêtes inutiles, je vous prie !

Akane venait de réveiller d’une curieuse façon son chef d’équipe qui dormait, alors qu’elle était de garde. Elle avait tout simplement détaché une de ses mains afin de pouvoir sans bouger de sa position alerter Law. Elle était capable de détacher plusieurs parties de son corps en gardant une certaine cohérence. La main restait alors sur l’épaule de son chef pour le moment à agrippant un petit peu son épaule le temps que monsieur se lève. Puis la main sauta et commença à courir comme une araignée et ses nombreuses pattes velues, sauf que là, ce n’était que du vent ! Elle désirait lui montrer quelque chose, l’assistant d’Iroushi qui avec deux comparses semblaient bien décidés à mener une petite vendetta personnelle. Ils ne représentaient évidemment pas vraiment de dangers particuliers. La jeune femme avait supposé qu'ils ne s'attendaient pas du tout à les trouver là, mais même si cela donnait envie de les laisser faire, elle ne pouvait pas risquer de briser la réputation de Kumo pour calmer le chef-cuisinier si imbu de sa personne.

La Gogyou était d’un rang inférieur, alors elle devait attendre les ordres ou agir si vraiment la situation dérapait. Elle jeta un coup d’œil en direction de Law, mais c’était pour le voir se diriger directement au contact des deux malfrats. Elle fut un petit peu étonnée, mais elle resta sans bouger à les observer dans le calme, sans perdre le sien. Elle avait bien remarqué les mudras effectués par son chef d’équipe, mais elle ne savait pas trop ce que cela voulait dire. La position de ses mains sur leurs cous n’était sans doute pas fortuite, elle observait calmement. Law commença alors à communiquer avec le petit groupe, qui ne pouvaient qu'être totalement surpris par l'approche. Ce ne devait pas faire partie du plan d’origine, mais ne disait-on pas qu’un plan de bataille ne survivait pas à la présence de l’ennemi ? Rien ne se passait comme on le prévoyait, c’était le fond de la penser. Sans doute que le jonin pouvait s’occuper de ce groupe tout seul, mais elle restait en position en retrait au cas où.

Les deux malfrats commencèrent alors à chercher à se défendre contre l'étrange apparition, mais on pouvait remarquer les capacités de combat au corps-à-corps de son chef d'équipe. Elle n’était pas très douée pour cela, elle savait comment fuir ce genre d’assaut, mais certainement pas le combattre. Il était évident maintenant pour tout le monde qu’avec Law devant les appartements du cuisinier, personne n’irait plus loin. Akane leva un sourcil en entendant Law dire qu’il venait de placer des bombes. Elle pensa immédiatement à ses vêtements qui risquaient de recevoir du sang et autres morceaux de chairs. Elle devra les esquiver ! Comment cela deux personnes allaient mourir ? La jeune femme n’allait pas être peinée par la mort de ce genre de déchets de l’humanité.

Akane soupira légèrement en regardant dans la direction de la matière blanche collée sur leurs cous. Elle secoua doucement sa tête un petit peu dépitée, et elle écouta la suite des échanges. Le ton venait d’être donné, Law n’était pas là pour rigoler. Il les invita doucement à sortir, c’était d’autant mieux d’éloigner le danger de la cible de la mission de protection et d’escorte. Sous la contrainte d’exploser, et bien conscient que leur assaut était déjà terminé, tout ce petit monde était déjà en train de sortir. La jeune femme remarqua alors le coup d’œil vers la porte. Elle hocha la tête simplement en guise de réponse. Elle faisait entièrement confiance en Law pour gérer la situation.

Lorsque tout ce beau monde était sorti, Akane se dirigea alors en direction de la porte du chef-cuisinier, mais elle fut totalement surprise en la voyant s'ouvrir.

« Mais qu’est-ce que c’est que tout se bouquant en pleine nuit ?! Je dois me reposer pour être parfaitement dans mes moyens, ce sont des journées importantes ! C’est encore cet imbécile qui vous sert de sous-fifre ? »

« Veuillez m’escuser monsieur, je vais lui faire un sermon. Vous pouvez aller vous recoucher sans problème. Je vais veiller à ce que votre sommeil soit le plus réparateur. »

Répondit alors la jeune femme avec un grand calme. Le grand chef-cuisinier sembla un peu troublé.

« Oui et bien, je lui toucherai deux mots demain ! Je compte sur vous ! »

Dit-il en pointant du doigt la Gogyou avant de fermer la porte lourdement en la claquant. Akane soupira légèrement avec discrétion, la mission allait être rudement longue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1786
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Un grand monsieur pour une grande aventure (mission B) Mer 22 Mar 2017 - 23:33

J’étais parvenu à sortir avec le duo de malfrat ainsi que l’assistant du chef cuisinier auquel je n’avais fait aucun mal. Les deux premiers aussi, il faut le dire. La différence est qu’eux subissaient directement la menace d’une mort subite des plus atroces. Ils grelotaient de frayeur d’ailleurs quoiqu’ils fussent deux fois plus costauds que moi. En vrai, si je n’avais été ninja, je crois bien qu’ils m’auraient plié en deux en trois secondes. Mais malheureusement pour ces gugus, j’étais capable de bien des prouesses pour un simple civil. Une fois à bonne distance de tout bâtiment, dans la nuit noir, je demandais des explications au groupe, mais surtout à l’Assistant du chef cuisinier. Lui seul pouvait m’expliquer dans les grandes lignes ce qui s’était passé.

_ Alors ? Que foutaient ces deux-là armés de gourdins dans les appartements menant à ceux d’Iroushi.
_ Aussi curieux que cela puisse paraître, ils m’ont surpris dans les appartements et m’ont menacé de mort si jamais je ne les menais pas à Iroushi sama. Marquant une pause, le bonhomme me regarda droit dans les yeux avec une sérénité plus que déroutante. Puis il poursuivit : croyez-vous vraiment que je serais fou au point de me lier à de simples civils si j’étais animé de mauvaises intentions envers mon maître ? Je les ai menés à vous… Indirectement. Il faudrait plutôt me féliciter.

_ Il… Il ment ! Ce qu’il dit est totalement faux !

L’Assistant leur intima fermement de la fermer arguant que leur tentatives d’essayer de l’embarquer dans leur galère ne passerait pas. Puis toujours me prenant à témoin il affirma :

_ De toute façon dès demain, racontez en détail votre version des faits au Maître. Vous verrez sa réaction. Lui vous dira si je suis capable ou non de mettre sa vie en péril.

Toujours aucune once de mensonge dans sa voie ou son attitude. Tout semblait corroborer ses propos, surtout sa détermination. Il faut bien avouer que je n’avais rien contre lui. Peut-être qu’Akane si. Me tournant vers le duo, je créais après avoir exécuté une série de mudra, une argile explosive de petite taille. Le montrant aux deux tarés, j’envoyais au loin, dans les airs, la petite bombe explosive que je fis détoner dans le ciel. Un avertissement que j’appuyais de propos courtois on va dire :

_ Vous allez donc me dire qui vous a envoyé. Autrement, je n’hésiterai pas à faire sauter l’un de vous deux au pif, puis l’autre après lui. Vos vies ne me servent à rien de toute façon.

Les deux gaillards se mirent à pleurer tout en lâchant presque en même temps un nom des plus quelconques. Il semblerait que le fautif serait un certain Tatsuki Ly, ninja errant, ex kumojin de son état. Intéressant. Je menaçais les deux hommes une nouvelle fois histoire d’être bien certain de ce qu’ils m’avaient raconté. Ils confirmèrent leurs propos, morts de trouille. Une odeur pestilentielle imprégna les environs. Ils venaient de faire dans leur froc comme on dit. Quoi qu’il en soit, je n’avais nullement envie de les tuer, je leur soutirais l’information sur le lieu où se trouvait ce Ly. A priori le duo devait rencontrer Ly à un endroit spécifique de la forêt Kisetuhu. Je les laissais s’en aller et exhortais l’assistant d’Iroushi à m’emboiter le pas tandis que nous retournions vers l’auberge. Discrètement, j’exécutais des mudra dans le dos du bonhomme et laissais mon clone poursuivre le duo. Quant à nous, nous devions voir Akane la boss officielle de la mission… Elle tomberait des nues c'est certain.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 606
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Un grand monsieur pour une grande aventure (mission B) Jeu 23 Mar 2017 - 22:05

Akane venait de subir les foudres de leur employeur, mais visiblement, elle n’avait pas perdu de crédit vu que c’était à nouveau son chef d’équipe qui en avait pris pour son grade. Elle décida alors de garder la porte pour le moment, en étant attentive du moindre bruit dans la chambre d’Iroushi, mais elle n’était capable que d’entendre les râlements de ce dernier qui tâchait de retourner dormir. Il semblait mettre un temps infini comme si c’était un rituel complexe là aussi de s’endormir, mais il devait être tellement énervé qu’il ne trouva pas le sommeil immédiatement. Elle tourna son visage très rapidement en voyant alors Law et l’assistant revenir dans l’auberge sans les deux autres. Que venait-il de se passer ? Law avait vraiment laissé partir les deux pauvres gros bras ? Elle allait sans doute rapidement l’apprendre, alors elle forma quelques mudras afin de créer un œil de vent. Il se glissa sous la porte du chef cuisinier plus que renommé afin d’espionner directement ce qui pouvait se passer à l’intérieur, même posté à distance. Ainsi, la chunin pouvait partir sereinement de devant la porte, elle serait capable de rapidement réagir si jamais il se passait quelque chose cette nuit.

Akane se décida alors de descendre les escaliers avec une grande délicatesse sans faire de bruit, elle était déjà capable d’entendre Iroushi râler des grincements du bois des marches. Elle se dirigea rapidement jusqu’à retrouver Law et l’aide de camp du chef cuisinier. Elle plissa les yeux perplexe de le voir encore libre. Elle fit un mouvement de tête dans sa direction en gardant ses bras le long de son corps.

« Que se passe-t-il donc avec eux ? »

La jeune femme ne savait pas trop sur quel pied danser, laisser partir les deux autres était sans doute une erreur, mais ce n’étaient que deux pauvres types sans prétention. Elle était certaine que l’aide de camp de la star y était pour quelque chose. Il allait devoir payer, même s’il est le petit chouchou de sa majesté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1786
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Un grand monsieur pour une grande aventure (mission B) Ven 24 Mar 2017 - 14:07

Akane était venue vers nous l’air anxieuse et à priori passablement surprise par le fait que l’assistant d’Iroushi puisse se promener tranquillement, sans pression, avec moi. Ca sautait aux yeux que je n’avais aucun motif solide contre ce dernier, raison pour laquelle je le laissais marcher à sa guise. Le laissant arriver à la hauteur d’Akane, je me positionnais aux côté du gars et parla à la Genin qui jouait le rôle de Jonin sur cette mission, puisque j’étais moi-même Chuunin.

_ J’ai interrogé avec la méthode adéquate le duo de malfrat, je les ai fait suivre par un de clone. Je saurais bien assez vite qui réellement les a employés. Celui-ci affirme qu’il n’a rien à voir avec ce qu’il s’est passé et que s’il a mené les brigands jusqu’aux portes d’Iroushi, c’était parce qu’il était conscient qu’on serait intervenus et que c’était le seul moyen pour lui d’éviter de mettre inutilement sa vie en péril.

L’assistant compléta dans la foulée :

_ C’est vrai ! Des civils peuvent-ils faire le poids contre des ninjas ? J’en suis bien conscient, je ne suis pas fou. Et pour ne pas me faire tuer bêtement j’ai obtempéré lorsqu’ils m’ont ordonné de les mener à Iroushi Sama. Avouez que j’ai été plein de sang-froid mademoiselle.

Sans prêter attention à ce que dit ce dernier, je poursuivis mon rapport :

_ Par contre, les brigands ont lâché qu’un ninja les aurait envoyé. Un nukenin pour être exact. Un certain Tatsuki Ly. Personnellement, je n’ai jamais entendu pareil nom. J’ai relâché le duo, car je n’avais pas envie de les tuer.

En réalité, c’était bien évidemment pour savoir qui les avait embauché, même si je n’avais pas très envie de me salir les mains ce soir. Mon clone allait s’occuper de tout cela au besoin, et loin de la bourgade où nous nous trouvions. A Akane de prendre sa décision à présent. La nuit allait être courte car nous avions passé une bonne partie du temps éveillé. Il était certain qu’il fallait retourner dans nos quartiers et que l’un d’entre nous devrait monter la garde. Demain, le Chef cuisinier serait d’humeur massacrante, c’est clair. Surtout si on le confronte à son assistant, mais avions-nous le choix ? Quoi qu’il en soit, j’étais presque certain que ledit assistant allait trouver le moyen de paraître sans tâche devant son maître. Il semblait si sûr de lui… Peut-être en réalité était-il réellement innocent de tout ce qui venait de se passer ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 606
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Un grand monsieur pour une grande aventure (mission B) Sam 25 Mar 2017 - 10:39

Akane ne disait rien et elle écoutait les différentes façons de se défendre et de présenter une situation qui lui semblait être de plus en plus étrange. Les réactions physiques de Law voulaient dire qu’il n’avait rien contre l’assistant du grand chef, cependant, elle était d’un tout autre avis, et elle attendait le rapport de son « homme » à ce sujet. Elle passait sur le fait que les deux civils armés de matraques étaient suivis par un clone, c’était sans doute largement suffisant. La jeune femme fit un léger mouvement de main comme si cela n’avait pas tellement d’importance. Qui avait pu réellement engager ces brigands ? Cela lui semblait être pourtant évident avec ce qu’elle avait entendu et vu, mais elle laissa parler pour le moment.

« Quelle intelligence d’esprit d’avoir réussi un pareil coup ! Vraiment, je dois vous féliciter monsieur l’assistant, je comprends mieux pourquoi maintenant le chef vous a choisi. »

Répondit alors la Gogyou en entendant l’excuse fournit par Law, puis défendu l’intéressé. Elle n’était absolument pas dupe, et elle n’y croyait pas du tout à vrai dire. Elle le laissa alors jubiler intérieurement pour le moment et se détendre. Elle croisa les bras en se rapprochant de Law, puis elle fit volte-face en le pointant du doigt.

« Vous vous fichez de nous ! Qui pourrait croire un pareil mensonge ! Nous avons des yeux et des oreilles partout vous savez ? Vous ne saviez pas que nous étions là, vu que ce qu’il était prévu ce que nous dormions ailleurs. Nous connaissons votre implication dans ce sujet, et vous devriez vous mettre à table rapidement avant que cela ne tourne mal définitivement. »

Menaça alors l’adolescente sans faire beaucoup d’image trompeuse. Elle était clairement en train de dire qu’il pouvait lui arriver quelque chose de grave très rapidement. La sécurité de la star était importante, mais les autres n’en avaient aucune. Elle plissa les yeux en entendant cependant la suite, cela semblait se compliquer.

« Un ninja indépendant ? Tu as bien fait en tout cas, inutile de tuer ces pauvres bougres. »

Akane n’était pas une sérial killeuse, mais elle se retourna en prenant par le col l’assistant.

« Avant que je commence à m’énerver …. Vous devriez commencer à me dire quel rapport vous avez avec le ninja nukenin, car je peux vous dire qu’il va vous balancer ou vous lâcher à la seconde où il n’aura plus besoin de vous. C’est vous qui risquez de tout prendre sur le dos. Il nous faudra bien un coupable après tout. »

Encore une fois une menace afin de déstabiliser complètement l’assistant, Akane n’était pas encore prête d’aller dormir, mais elle savait que le reste du chemin serait régler une fois cette histoire tiré au clair. Elle était consciente que si elle devait confondre l’assistant, elle devait avoir des preuves solides, sinon le chef cuisinier risquait de mal le prendre. Enfin le prendre encore plus mal que d’habitude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
 

Un grand monsieur pour une grande aventure (mission B)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Kumogakure no Satô-