N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 La faim - Le Lumineux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Taïchou
Messages : 192
Rang : B+

Message(#) Sujet: La faim - Le Lumineux Mar 22 Nov 2016 - 20:45

Un calme olympien, cela en devenait presque parfait. Enfin. La bête, un sourire satisfait sur ses lèvres, n'avait même plus envie d'ouvrir les yeux. Les jours et les nuits s'étaient écoulés et avaient filés entres ses doigts sans qu'elle n'y prenne attention. Elle n'en avait rien à faire. Tout ce qui compter était là, immergé dans son aquarium, son sanctuaire d'où elle guettait les labyrinthes du Maître dans l'attente de dévorer un intrus. Mais personne ne semblait assez fou pour ça et comme tout animal de compagnie, elle s'était prêté à ses activités favorites. Chasser, jouer, manger, dormir. Un ordre religieux qui la mettait ainsi toujours en appétit à l'ouverture de son espiègle regard.
Comme de routine, elle s'extirpait de la grotte qui lui servait de niche, pour plonger dans les profondeurs de son aquarium, dans les accès des canaux des souterrains dissimulés dans les roches naturelles. Il lui fallait nager longtemps. Trop longtemps depuis quelques semaines déjà. Quel genre de cachettes ses maudits encas humains avaient ils pu trouver pour se dissimuler d'elle ?

En tout cas, c'était efficace. Elle longeait les paroies, les couloirs et les creux d'un bout à l'autre, inspectant ainsi tous les points de nourriture où ils étaient obligé de se rendre pour survivre. Eux qui lui donnaient l'indice de leur présence dans le coin. Mais la bête ne trouvait que des denrées périmées à la place de son repas. Avaient-ils une autre source pour s'approvisonner... ?
D'un pas lent, elle finissait par arpenter sa salle à manger, si on pouvait l'appeler ainsi. Une grotte au parterre osseux, un sol devenu très blanc avec le temps, le monstre avait-il traîné donc tant de cadavre que cela par ici. L'interrogation naissait dans son esprit en réalisant le spectacle qu'elle avait tissé au fil du temps. Combien d'humains composaient son troupeau déjà. Beaucoup, bien que jamais assez. Autant que la masse blanchatre... Exact. Sans compter les extras exctirpés en douce de la surface. Mais depuis quand n'avait-elle pas été taquinée cette fameuse surface. La bête ne savait plus et son ventre se mettait à grogner, tout comme elle vu le son qui résonnait dans l'endroit. Elle retournait à son aquarium, au bureau souterrain du labo du Maître, un qu'elle avait ignoré allégrément dans son sans gène bestial, mais était-elle seule coupable s'il l'avait accepté ainsi ?

Assise sur la table de travail, la créature s'engageait à guetter l'arrivée de l'homme aux lunettes rondes, roulant ses tentacules un premier temps, s'affalant sur son support dans un second, désordonant ainsi les affaires qui rejoignaient pour la plupart le sol. Ce qui avait pour effet de lever un petit nuage de poussière qui lui donnait un petit éternument. En se redressant, la Gekei constatait cette sensation poisseuse sur sa peau. Elle balayait tout cela en s'habillant. Un geste qu'elle n'avait plus fait depuis une éternité aussi. Quelque chose ne tournait pas rond, la zone était comme... abandonnée.
Quelques regards surpris la dévisageaient à son passage dans les couloirs du temple, bien que la créature était maintenant douée pour imiter les humains et plutot assez bien enmitouflée, restait le fait que l'on avait plus vu sa face depuis un certain temps. Elle était censée être une étudiante ici. Comme la revenante qu'elle était, sa silhouette et son ombre s'empressaient de disparaître dans un tournant où se situer un chemin dissimulé. L'air frais et même si c'était un soleil de fin de journée, en quelques secondes il ne manquait pas de l'agresser. Aussi, elle ajustait sa capuche un peu mieux le temps d'un court trajet qui l'amenait à une terrasse familière, bien que le double minois qui l'acceuillait, lui ne l'était pas du tout. Des proginitures d'humains, de son maître en fait si sa mémoire était bonne, par contre n'avaient-ils pas un peu poussé depuis la dernière fois.. ? Si ça grandissait si vite, peut-être qu'elle devrait les faire se reproduire. La bête n'avait qu'à écarté sa machoire pour montrer ses dents pointues en plus de faire entendre son petit grognement pour qu'ils s'enfuient en faisant du bruit. Leur emboitant le pas, son sourire en coin, elle s'inflitrait à son tour à l'intérieur en les suivant tranquillement jusqu'à son objectif, le Maître bien sûr. Et fidèle à elle même, sans détour ou perte de temps, elle annonçait sa couleur.

~ J'ai faim, pourquoi il n'y a plus d'humains dans mon antre ? Qu'est-ce que tu manigances encore. Où sont mes encas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Juunin d'Iwa
Messages : 1136
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: La faim - Le Lumineux Mer 23 Nov 2016 - 20:42

Les jours passaient au Temple d'Ao' et se ressemblaient pour la plupart d'entre eux. Affairé à ses tâches quotidiennes et autres responsabilités que se devaient d'avoir un Seigneur de Guerre, Van était comme toujours assit derrière son bureau en train de rédiger divers documents. Nadeshiko lui avait également confier la garde de leurs enfants le temps pour elle de partir se balader un peu. Van comprenait qu'après avoir passer autant de temps à s'occuper de Mikasa et Iren, la Kaguya cherche à regagner un peu de sa liberté.
C'est donc ainsi qu'il s'était retrouvé à jouer les nounous le temps d'une après midi tout en travaillant. Ses enfants avaient aujourd'hui trois ans passés. Chacun commençait déjà à formuler des phrases compréhensibles et avait clairement exprimer leur envie de passer un peu de temps avec leur père.

Très peu habitué à ce genre de relations, Hoheinheim ne donnait pas l'air d'un très bon paternel. Il ne quittait que rarement des yeux ses papiers et faisait mine d'acquiescer lorsque Mikasa où Iren, l'interpellait pour attirer son attention. Par chance Van n'avait pas à faire grand chose pour les tenir occuper. Parfois il se servait de quelques fils de chakra pour animer les jouets de ses enfants et les faire rire aux éclats. Heureusement pour lui, ses héritiers n'avait pas encore l'âge de trouver tout cela futile. Bien au contraire. Chacun aimait son père et regrettait peut être de ne pas profiter assez de lui à la maison...

Plus tard dans la journée, ce fut une vieille connaissance au Lumineux qui fit son apparition. A sa manière, elle était tout autant la fille de Van que Mikasa et Iren pouvaient l'être. Cela faisait un long moment que le Trentenaire ne l'avait plus vue quitter son aquarium. A force il s'était dit qu'elle finirait par déprimer à passer autant de temps sous le Temple. Son rôle de gardienne du réseau souterrain était certes primordial... Mais pas nécessairement nuits et jours.

Van ~[color:a56a=cc9933] " Si j'étais toi je me satisferai de ne pas avoir eut besoin d'en réclamer jusqu'à maintenant... " Fit-il pour la taquiner un peu.[color:a56a=cc9933] " Cela faisait longtemps Tako chan. J'avais fini par croire que tu t'étais lasser de ma compagnie. Ne t'en fais pas nous allons arranger ça... Connais-tu mes deux enfants Iren et Mikasa ? "

Se relevant de son siège avec un grand sourire, le Trentenaire s'approcha de Takoyaki en ayant prit soin d'intercepter ses deux enfants sur son passage. Les tenant tout deux dans ses bras, il les laissa s'accrocher aux tentacules apparentes de la Gekei puis les tirer vers eux comme pour les lui enlever.

Van ~[color:a56a=cc9933] " Ne sont-ils pas charmants ? " Fit-il en adressant un regard froncé à Mikasa et Iren qui relâchèrent aussitôt leur emprise.[color:a56a=cc9933] " Nadeshiko est sortie cette après midi. Je suis donc au regret de t'apprendre que nous sommes bloqués avec eux deux jusqu'à son retour... "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Taïchou
Messages : 192
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: La faim - Le Lumineux Mer 23 Nov 2016 - 21:54

Se satisfaire ? Ce n'était pas vraiment dans les habitudes de la bête. Il fallait dire que le temps passé au milieu des humains, à l'abri sous le manteau de son maître assez permissif, en avait fait une créature capricieuse.En même temps ses tours et sa bonne présence avaient jusqu'à lors suffit à lui rapporter de la nourriture facile toujours plus délicieuse et abondante. Une place priviligiée parfaite a un point près. Deux en fait. La Gekei fronçait ses sourcils tout en grognant tandis que deux petites mains s'étaient emparé de ses tentacules abandonnées imprudement à leur porté. Il semblait qu'en présence de leur géniteur, les deux terreurs, ses rivaux d'attention, n'avaient plus de crainte la concernant. C'était même l'inverse, ils lui accordaient un intérêt dont elle aurait bien voulu se passer. Elle se reculait en esquivant les touchers attentionnés des enfants. Sans oublier de grogner et les garder en vue du coin de l'oeil.


~ De loin, et c'était parfait comme ça. Insistait elle. Il m'avait semblé plus nains que cela, mais peut être que ça grandit vite ces choses là. Reste à savoir si ça a bon goût... Pensait-elle tout haut encore contrariée de s'être faite tirer les apendices. Enfin elle soupirait avant de s'expliquer. J'ai hiberné un peu entre deux rondes dans les souterrains. Tu vois bien. Moi aussi j'ai grandi !

Insistait-elle en quête d'attention en démontrant sa théorie par un tissus qui se montrait raccourcis et désagréablement étroits. Ses tentacules aussi étaient plus concéquentes, plus en chair et probablement plus apte à broyer ses victimes qui viendraient s'y perdre. Et ces dernières pouvaient être plus proches qu'on le pensait.

~ Quoi, il va falloir traîner ça avec nous ?

Elle grognait à nouveau son mécontement. Une sale habitude qui s'en venait surement, combien même elle n'était aucunement d'accord avec ça, un autre grognement de son ventre cette fois, s'empressait de la rendre coopérative. De toutes ses tentacules, elle confisquait le petit mâle Hoheinheim qui finissait la tête en bas baladé dans tous les sens, avant que la pieuvre ne trouve sa technique pour le faire trôner sur ses épaules, dans le bon sens...

~ Je prend le plus chétif de ta portée. Gère l'autre et reprenons le point plus important. Tu as dis que nous allions arranger mes réserves de nourritures... ?

Elle était toutes ouies ouvertes, bien que parfait déranger par les accoups de son cavalier qui riiait joyeusement, la prennant pour sa monture de jeu. Un savant balancement de ses tentacules pour le distraire, et presque un peu de calme pour en revenir à leurs affaires.

~ Toute l'après midi tu dis... ? Ils sont en âge pour la chasse tu le penses vraiment ?

Son ton n'était pas convaincu, mais ce n'était pas comme si elle en avait réellement quelque chose à faire. Bien qu'elle ne les appréciait pas spécialement, ils n'en restaient pas moins les descendants du Lumineux. Les prochains qui la nourriraient à sa retraite. Il fallait en prendre soin.

~ Est-ce que je t'aurai manqué un peu quand même ? Ajoutait-elle taquine en emportant le gamin vers la sortie, non pas sans une arrière idée derrière la tête. Ils vont peut-être même faire de bons appats en fait... Où allons nous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Juunin d'Iwa
Messages : 1136
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: La faim - Le Lumineux Sam 26 Nov 2016 - 11:31

Van ~ "Oui je vois bien que tu as grandi petite pieuvre. Mais dormir pendant plus d'un an pour ces quelques centimètres n'est réellement pas rentable. " 

Hoheinheim imaginait bien que ce n'était pas en hibernant tout ce temps que son élève aurait amélioré ses compétences. Il lui faudrait se remettre dans le bain et se dégourdir un peu les jambes pour rattraper son retard. Heureusement pour elle, la chasse à l'homme et le fait qu'il s'agisse principalement de remplir son estomac serait une motivation suffisante. Le Trentenaire se doutait qu'il ne lui faudrait pas longtemps pour se remettre en condition et rattraper ainsi son retard.

Van ~ " Je ne te conseil pas un jour de gouter l'un d'eux... Car crois moi ce jour là, sera ton dernier repas petite chose. "

Le ton stricte et beaucoup plus sérieux employé par le paternel, laissait penser qu'il ne plaisantait pas avec ses descendants. Parmi eux se trouvait son successeur et celui où celle qui dirigerait  un jour Taki à sa mort. En attendant ce jour, le Lumineux se chargerait lui même de leur formation et de leur fournir l'éducation qui ferait d'eux de bons héritiers. Hoheinheim ne laisserait son fier trône qu'à celui des deux qui lui ressemblerait le plus. Le rôle de Takoyaki serait donc de les protéger au péril de sa propre vie, le jour où Van ne serait plus là pour le faire.

Van ~ " Je pensais que l'idée de les emmener avec nous te ferait plaisir. Cela fait tellement longtemps qu'ils n'avaient plus vue leur tante... Prendre un peu l'air leur fera le plus grand bien tout comme à toi. Tu pourrais faire l'effort de faire de la place parmi l'un de tes trois cœurs pour ces petits bouchons. Je suis sûr que vous finiriez par bien vous entendre... "

Ils quittèrent dés lors le bureau par la fenêtre, puis prirent la direction de la cascade afin de sortir du Temple. Tout excité à l'idée de se tenir à cheval sur les épaules de leur porteur, Mikasa et Iren semblaient tout à fait disposés à parcourir la moitié du Pays de cette façon. Les deux se souviendraient toujours de leur première sortie dans le monde extérieur. Depuis leur naissance, aucun d'eux n'avait quitter le Temple pour découvrir Taki. Le pays qui un jour leur appartiendrait...

Van ~  " Ton excentricité ma manqué oui... " Dur >< " Allons à Reisui. Aoni m'a rapporté que la ville était en constante perdition. J'avais nommé l'un de mes hommes à la tête de la ville mais ce dernier ne semble pas se souvenir de son employeur... "

Takoyaki saisirait parfaitement là où souhaitait en venir Van. Bien sûr si le Lumineux pouvait éviter d'avoir à lui faire un dessin pour qu'elle le comprenne sans risquer de compromettre l'innocence de ses enfants davantage, alors il lui en serait reconnaissant. Voir, serait la première étape des prédispositions que le Trentenaire inculquerait à ses enfants. Quant à l'absence plus que prolongée de son élève, Hoheinheim était dans le fond plus que soulager de la voir revenir au devant de la scène. En ces temps de guerre, sa présence serait un atout parfait afin d'assurer la sécurité du Temple en son absence. Le Seigneur de Guerre allait en effet, bientôt partir en guerre contre Kumo. Puisque Seito lui aussi serait de la partie, Takoyaki et Kaya seraient les seuls à assurer la défense du Pays en leurs absences.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Taïchou
Messages : 192
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: La faim - Le Lumineux Mer 14 Déc 2016 - 2:42

~ Quelle excentricité ? Marmonait la bête. Tu sais bien que l'on m'a éduqué sans aucun accroc dans ton précieux temple.

Du moins, ils auraient tous bien voulu que cela se passe ainsi, au moins cependant, la créature savait donner le change et paraître quand il le fallait, comme on attendait d'elle qu'elle soit. Sans mauvaise note dans la symphonie que jouait le Lumineux. C'était que son appétit était si grand et qu'il était si talentueux pour l'assouvir, un don qui serait hériditaire. Il vallait mieux pour ceux qui trônaient fièrement sur leurs épaules.

~ C'est plutôt à eux de gagner mon affection par mon estomac pour ne pas y finir quand tu ne seras plus là mon maître. Ne penses-tu pas ? Et la bête taquine bondissait alors pour seccouer le bambin joyeux à qui elle demandait l'avis, bien qu'il ne était pas tant en mesure de comprendre quoi que ce soit. Tu me nourriras toujours avec générosité petitetête ?

Il hochait la tête affirmative et les pas les conduisaient là où l'éxigence de son maître avait su être entendu par son monstre aux traits si doux en cette fin de journée du final de l'été.

~ Alors il faut en changer, tu notes petite tête, quand un élément ne va plus, on le donne à Tata Tako pour qu'elle le recycle.


A nouveau, il approuvait, si seulement il suffisait d'amuser le Lumineux pour obtenir que des réponse affirmatives à ses demandes. Au retour, sa décision était prise, elle soudoirait la fille on la portant à son tour. En chemin, ils n'avaient parlé qu'avec légerté de tout et rien, plus fait de charmants gardiens d'enfants que de grands shinobis. Après tout, la bête s'était plu à penser que ses tâches étaient aussi diverses que les récompenses qu'elles pourraient lui rapporter. En ce jour, il fallait éliminer celui qui ne savait plus assez bien servir Taki. Le sort qui guettait chacun d'eux en cas de perdition et le Gouverneur avait pimenté la tâche de la présence de ses héritiers. Combien même, la bête n'était pas totalement familière des coutumes humaines, elle avait bien compris qu'il s'agissait de faire preuve de pincettes quand il s'agissait de leur miniature, si... fragiles. Aussi bien physiquement, qu'émotionnellement. Etait ce une sorte de test que le Maître lui faisait passer?
Elle déposait enfin le garnement en souriant, cela à l'arrière d'une belle batisse une fois arrivée en ville.

~ Tata Tako punira tous les gens qui sont méchants avec toi ou qui refuse de t'obéhir. Une bonne façon pour elle de gonfler ses denrées à l'avenir et durant l'escapade. Il te suffira de m'appeler. Et tu sais comment Tata Tako puni les vilains gens petite Tête ? Bien sûr, il attendait une réponse. En les obligeant à aller dormir. Un sommeil éternel dans leur cas, mais quelle différence pourrait bien y faire un bambin. C'était une punition familière pour les enfants humains. C'est pareil avec ton papa, quand on est vilain avec lui, je les oblige à s'endormir. Si tu as bien compris, tu te doutes que nous allons punir un vilain chef de village maintenant.

Accentuait-elle d'un ton grave dramaticale qui réjouissait plus le garçonné, qu'il ne l'éffrayait.

~ Vérifions combien de fous il a su ralier à sa cause, tu devrais t'annoncer mon maître. Non ?

Autant qui finiraient dans ses catacombes. La bête avait hâte, maintenant qu'elle était à nouveau libre de ses mouvements.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Juunin d'Iwa
Messages : 1136
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: La faim - Le Lumineux Mer 14 Déc 2016 - 18:29

Sans accrocs ou presque, compte tenu l’insatiabilité de son estomac. La pensée d'Hoheinheim évoquait davantage le fait que la bête ne se nourrisse exclusivement d'êtres humains... Et bien sûr, en grande quantité. Van ne lui en tenait pas pour autant rigueur, au contraire. Il trouvait que cette même excentricité était sans aucun doute ce qui la caractérisait le mieux mais également sa plus grande qualité. Avec elle il n'était pas important de préciser pour quelle raison Van souhaitait voir un homme mort. Le simple fait qu'il le veuille suffisait à chaque fois à la convaincre. Takoyaki y trouvait un repas, le Lumineux lui, un moyen comme un autre de faire disparaître certaines personnes à tout jamais...

Ils gambadèrent donc à travers routes, plaines et champs jusqu'à atteindre Reisui. Là-bas, l'homme que Van avait nommé Shuhan était un vieux monsieur avare. Son choix s'était porté sur lui à l'époque en raison de sa proposition intéressante de contribuer à la construction du Temple d'Ao'. Aujourd'hui le Trentenaire s'était lassé de ses services qui n'avaient rien amené d'autre sur Reisui, que de la corruption. Plusieurs petits gangs s'étaient formés au fil du temps et avait une pleine main mise sur les habitants. Tout cela Van en avait eut vent grâce à Aoni. Celle-ci avait en effet rencontré une source de la ville qui lui aura alors confier tous ces petits secrets dans le but de se voir délivrer.

A juste titre donc, cette petite campagne allait servir à se débarrasser de toute cette vermine et encore une fois à permettre au Lumineux d'assoir son ultime autorité. Tout cela bien sûr avec Iren et Mikasa comme superviseurs des opérations.

En arrivant, le petit groupe fit halte derrière un établissement de Reisui. Après avoir passer tout le chemin à jouer avec Iren, Takoyaki proposa au Trentenaire d'avertir les gens de sa présence. A ce moment, Van exprima une mine embêtée. Il n'avait pas spécialement envie de révéler à tout le monde l'existence de ses deux enfants. Encore moins de le crier sur les toits ou de se faire voir avec eux dans une ville aussi malfamée. Les rumeurs allaient bon vent tout comme les oreilles de Nadeshiko étaient très réceptives.

Van ~ " Et bien faisons différemment. Cela va te plaire j'en suis certain... "

Les yeux étincelants Hoheinheim avait déjà tout prévu.

Van ~ " Je vais rendre une petite visite à notre ami. Seul dans un premier temps. Toi tu garderas bien sagement Mikasa et Iren en attendant. A l'inverse, tu te rendras ce soir dans sa demeure et le fera taire à tout jamais. Je reviens dans une petite heure ne faites pas trop de bêtises ! "

Il s'amusait déjà en partant, de les voir tous les trois en train de jouer. Bien loin à ce moment là de se douter de ce qui allait réellement arrivé, le voilà qui s'était éloigné d'une dizaine de mètres en toute sérénité. La demeure du Shuhan de Reisui bien en vue, le Trentenaire disparu au milieu de toute la foule...
En le voyant faire, Iren adressa une bouille attristée à Takoyaki. Allait-il se mettre à pleurer ?

Iren ~ " Papa ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Taïchou
Messages : 192
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: La faim - Le Lumineux Mer 14 Déc 2016 - 18:57

Un cri strident alertait toute la rue et peut-être même celles aux alentours…

~ Qu’est-ce… que … euh…. ? Arrête ça !


Ordonnait-elle de son ton le plus autoritaire tandis que le bambin s’était abandonné aux larmes et comme résultat, il amplifiait ses décibels. Créature horrible, digne héritier de ce monstre de Maître de l’avoir abandonner avec ces choses. Oui, car la créature n’avait pas eu l’occasion d’oublier l’existence de la seconde, qui comme synchronisée, s’époumonait à son tour. Pour probablement, la première fois depuis longtemps, la bête restait là désarmée, un fascié décomposé par le poids de sa tâche. Une dont elle n’avait aucune idée de comment mener à bien. Les enfants piquaient leur crise et toute une foule se rassemblait vers eux portant toute l’attention sur la bête et ses protégés. Elle ne pourrait même pas séparer la tête de leur corps devant les enfants. On cancanait et la pointer du doigt, l’avantage restait qu’ils avaient volé toute l’attention si c’était là l’intention du maître. Elle leur ferait tous regretter, à ne pas en douter, tous, jusqu’aux derniers coupables de cette situation. Mais avant toute chose, il fallait reprendre le contrôle de la situation sur les miniatures du maître.

~ C’est un jeu ! Il faut retrouver Papa, nous sommes les chats et lui la souris qui se cache pour nous échapper. Si on l’attrape, on gagnera…. La première idée qui lui venait en tête était celle de son propre plaisir… pleins de friandises ! C’est rigolo hein ? hein ?...

Le dernier mot était presque suppliant pour qu’ils s’arrêtent et gobent son histoire. Les deux garnements prenaient une pause pour se concerter du regard, avant de déclarer qu’un commun accord.

~ Oui, mais on ne veut pas marcher. Portes-nous ! (bis)

Un grognement étouffé pour ne pas relancer les machines à pleurs et de son sourire le plus forcé, la bête s’accroupissait pour tendre ses deux bras aux petits prince et princesse qui s’accrochaient sans ménagement à ses tentacules dissimulés dans sa chevelure.

~ Aie doucement ! Ils tiraient plus fort en rigolant et l’hybride prenait son mal en patience en les soulevant, non pas sans sentir leurs doubles poids.

Quelle idée d’en faire plusieurs et les garder dans ses pattes il avait eu ! Pire encore, de les abandonner à ses tentacules. Et comme on dirigeait un cheval en tirant sur ses rênes, tour à tour, ils tiraient sur ses tentacules en débattant de la direction à suivre. La Gekei protestait, les dix premières minutes avant de s’abandonner à son sort dépité, persuadée que c’était une pure perte de temps d’y aspirer. En chemin, elle avait même instauré un autre jeu en bonus. Il fallait cacher ses yeux et compter jusqu’à dix tout en restant accroché à Tata Tako, celui qui tombait avait perdu. En réalité, c’était l’occasion pour elle de corriger à coup de tentacules et de coups de pieds, les intrépides qui les approchaient de trop près loin d’avoir de bonnes intentions. Maudit Maître introuvable, il le payerait !




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Juunin d'Iwa
Messages : 1136
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: La faim - Le Lumineux Mar 27 Déc 2016 - 18:34

Hoheinheim déambulait parmi les rues de Reisui le cœur léger et libéré de toutes contraintes. En effet, le Lumineux s'était servit de cette excuse pour s'absenter et partir rencontrer seul, l'homme qui lui avait désobéi. Il ne souhaitait pas que ses ennemis puissent connaitre le visage de ses enfants ni même s'en servir contre lui à l'avenir... Bien qu'ici la vie de cet homme prendrait fin cette nuit, Van n'était décemment pas le genre d'homme à plaisanter sur la sécurité de ses enfants. Par contre laisser tous les deux à la seule charge de Takoyaki ne le rassurait pas pour autant. Non pas qu'il craignait que bête se mette à les initier à ses propres goûts culinaires, mais bien plus que ses descendants ne finissent immanquablement par la rendre chèvre.

Iren en particulier ne savait pas se tenir tranquille. Pleurnichard et râleur en prime, il offrait trop souvent l'occasion à Mikasa - bien plus discrète - de se faire la malle et de partir vagabonder dans son coin. Takoyaki aurait réellement de quoi se tenir occupée pendant l'absence de leur père. Ce n'était pas pour autant donc que le Lumineux ne se pressa pas un peu. Plus rapidement il en aurait terminé et plus vite il pourrait retourner auprès d'eux. Il imaginait bien que la patience de la pieuvre finirait tôt ou tard par atteindre ses limites...

~ ~
~

Parvenu devant les portes de la belle maison du Shuhan de Reisui, le Seigneur de Guerre fut reçu par deux gardes postés à l'entrée. Aucun besoin pour lui de se présenter à eux qui s'écartèrent aussitôt pour le laisser passer. Un autre à l'intérieur le vit et s''empressa d'aller annoncer l'arrivée de Van, à son propre maître. Le regard baladeur, le Lumineux n'eut aucun mal à noter la somptuosité des lieux. Visiblement la place de Maire de la ville réussissait plutôt bien au propriétaire des lieux.

L'attente ne fut pas très longue et l'homme arriva finalement devant le Trentenaire en affichant toute sa surprise.


Shuhan de Reisui ~ " Hoheinheim Sama ! Quelle surprise de vous voir ici ! Mes hommes ont dû omettre de me prévenir... Je n'ai malheureusement rien prévu pour l'occasion mon seigneur. Pardonnez moi... "

Van ~ " Ne t'en fais pas je ne suis que de passage à Reisui... Il me tardait de voir comment la ville pouvait se porter depuis tout ce temps. Ma dernière visite remonte à bien des années maintenant... "

Shuhan de Reisui ~ " Oh je vois Hoheinheim Sama... Dans ce cas que diriez vous de faire un tour en ville ? Je pourrais vous énumérer tout ce que moi et mes hommes avons accomplis depuis ? Qu'en dîtes-vous ? "

Van ~ " Et bien non ce ne sera pas la peine. " Fit-il un sourire narquois crispé sur le visage. " Je suis venu à ta rencontre pour te mettre en garde... Il semble qu'une bête sauvage rôde aux alentours de Reisui en ce moment même. Plusieurs disparitions m'ont été rapporté sans que l'on ne découvre pour quelle raison. "

Shuhan de Reisui ~ " Pardonnez moi monseigneur mais si tel était le cas, je pense que j'en aurais été le premier informé. Je n'ai jamais eu vent de cette histoire et encore moins d'inepties portées autour d'une bête sauvage. "

Van ~ " Et bien soit, si tu me le dis... Dans ce cas je n'ai plus rien à faire ici. "

Quittant les lieux sous le regard bien curieux du Shuhan de Reisui, Van arborait un vile sourire carnassier sur son visage. Ce petit test bien évident avait suffit au Lumineux à connaître la position du Shuhan de Reisui vis à vis de sa personne. Puisqu'il avait cru pouvoir être plus renseigné que lui, mais également le prendre pour le dernier des imbéciles et ce en le regardant droit dans les yeux... Alors Takoyaki aurait toutes les raisons du monde de le faire disparaître définitivement.

Finalement Van était retourné auprès de sa petite famille. Il n'avait eut aucun mal à les repérer aux cris des passants qui s'écartaient de leur passage pour ne pas se faire renverser. Hochant la tête sur le côté, Van n'aurait jamais cru qu'ils s'entendraient tous les trois aussi bien. Peut-être qu'à l'avenir et si l'occasion se représentait de nouveau...

Van ~ " Je vois que vous vous amusez comme des petits fous ! "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Taïchou
Messages : 192
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: La faim - Le Lumineux Ven 30 Déc 2016 - 16:39


Les promenait à bout de bras n’avait pas suffi à les garder suffisamment calmes, très vite lassés, comme tous jeunes enfants qui se respectent, il fallait à la bête s’improviser meilleure nourrisse. Aussi, peu familière à ce concept, elle entreprenait en prenant son mal en patience de trouver un cas similaire au sien, elle était à la recherche d’enfants en compagnie d’adultes, pour copier leur méthode de survie…
Le quartier des habitations avait été une bonne idée, la plus logique en même temps, il leur fallait pas longtemps pour tomber près d’un jardin où une mère étendait son linge tandis que ses enfants se chamaillaient joyeusement sur l’herbe. La bête doutait pouvoir s’inviter ainsi sur la pelouse avec ses deux monstres, alors elle poursuivait sa route, sautillant parfois et accélérant le pas pour les garder de bonne humeur. Elle détestait leurs maudis cris stridents… Au milieu du quartier un rassemblement de progénitures humaines lui apparaissait comme une oasis en plein désert. Le lieu semblait public et un nombre d’installations faisaient penser qu’elles avaient été conçues spécialement pour ses spécimens de taille réduites. Le trio envahissait ainsi le parc et curieusement l’endroit aussi pittoresque était-il , était accueilli avec un franc succès par les enfants qui avaient l’air de découvrir l’existence de ce genre de lieu au même titre que leur nouvelle gouvernante temporaire. Ils étaient pourtant noyés sous les jouets chez le maître, mais ce n’était peut-être pas la même chose au fond.

Un mobilier circulaire avec des tubes pour s’accrocher était leur premier coup de cœur, ils se précipitaient dessus et le regard menaçant de la bête faisait fuir adultes comme enfants des alentours. A peine l’un d’eux avait mis les pieds dessus, une rotation bien que minime s’entamait, le fonctionnement paraissait évident et la Gekei s’y pliait, elle rajoutait Mikasa là-dessus, avant qu’elle ne retentait une escapade solitaire…
Puis d’un peu d’élan, elle le faisait tourner en hâtant le pas. Un succès immédiat après les premières frayeurs du départ, mais il n’y avait rien à craindre, ses tentacules les retenaient mieux qu’une ceinture de sécurité, à l’aide d’une jambe, elle poursuivait le manège assise à leur côté jusqu’à leur lassitude. Dans le peu de temps de l’absence du maître, ils lui faisaient faire le tour de toutes les installations du parc, l’hybride cessait même de prendre son mal en patience à s’amusant à son tour à les poursuivre à travers les ouvertures de ses petites cabanes en bois. Les nouveaux arrivants au parc se tenaient éloignés, l’imposante créature les faisait s’écarter dans son élan, mais le jeu prenait fin à l’entente de la voix du Gouverneur, le monstre s’arrêtait net pour lui jeter un regard assassin et ses enfants se précipitaient vers lui comme s’il avait été absent depuis des jours. Etranges créatures qu’ils étaient.

~ Ne refais plus jamais ça ! Grognait le monstre. Ils s’agitent tout le temps… Ajoutait-elle presque désespérée. Tu as au moins des bonnes nouvelles pour moi, tout cet exercice m’a mise en appétit. Concluait leurs retrouvailles alors qu’elle avançait vers lui en souriant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Juunin d'Iwa
Messages : 1136
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: La faim - Le Lumineux Mer 11 Jan 2017 - 18:47

Takoyaki ne semblait guère avoir apprécié le fait de jouer aux nounous pendant l'absence du Lumineux. Afin de bien se faire comprendre, celle-ci émit même un grognement à l'égard de son Maître. Certainement n'était-elle pas faite pour ce genre de tâches ? Il était après tout dans ses habitudes de dévorer les humains plutôt que de les amuser. Faire preuve d'autant de retenu à l'égard des descendants du Trentenaire, relevait déjà en soit d'un certain exploit. Dés l'arrivée de Van, Eren et Mikasa se lancèrent dans les bras de leur père qui s'abaissa afin de les porter. Tout portait à croire qu'ils étaient réellement contents de le retrouver. Il n'était pourtant pas parti bien longtemps.

Van ~ " Allons Tako chan, tu sais bien que je ne te fais rien faire sans récompense ! Tu as toute la nuit pour en profiter pleinement. Tu devrais d'ailleurs aller te préparer et repérer un peu l'endroit. "

Tout souriant, le Trentenaire savait par avance que lui rappeler sa prochaine mission la rendrait bien plus enthousiaste. La bête pourrait ainsi profiter de ce petit moment pour manger à sa faim et du même temps, faire disparaître l'homme que Van souhaitait prochainement faire remplacer.

Van ~ " Nous t'attendrons à l'auberge à l'entrée de la ville. Je compte y louer une chambre du temps que tu t'en occupes. Après quoi nous pourrons repartir pour le Temple et laisser aux bons soins de mon épouse, ces deux petits monstres. "

Finalement le Lumineux, Eren et Mikasa se dirigèrent vers la grande rue qui les mènerait directement jusqu'à l'auberge. Alors qu'il allait partir, Hoheinheim se retourna subitement.

Van ~ " Oh j'allais oublié. Voici ta cible. Les autres m'importe peu, tu peux en faire ce que bon te semble. Ma seule exigence sera que tout ça ait l'air d'une simple affaire de disparation. "

Il venait de lui tendre un parchemin en plus de la photographie du Shuhan de Reisui. Takoyaki connaissait déjà très bien les mystérieuses runes de son Maître. La bête n'en était d'ailleurs plus à sa première utilisation...

Van ~ " Amuses-toi bien Tako chan ! "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Taïchou
Messages : 192
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: La faim - Le Lumineux Jeu 12 Jan 2017 - 0:12

Heureusement, le maître savait toujours lui parler, et la perspective d’un jeu nocturne suffisait à améliorer son humeur. Après tout, elle s’était elle-même amusée avec les enfants de son maître, même si elle refusait de le reconnaitre. Un petit soupçon de jalousie surement d’avoir désormais à le partager. Au moins, ce n’était pas malsain au point que le monstre se mettait dans l’idée de les éliminer, en fait, le Lumineux lui offrait une autre cible, voire même plusieurs, à sa convenance.

~ Enfin un plan qui est plus dans mes cordes. Je ne veux pas me faire voir, j’observerai ce soir avant d’agir. Elle n’aurait pas toujours l’occasion de prémédité ses coups, il lui fallait s’exercer à l’imprévu.

Ils entamaient la route vers l’auberge comme le Hoheiheim l’avait décidé et en chemin, la bête assimilait ce qu’il y avait à savoir sur sa cible, d’autant que le maître n’avait qu’une seule exigence, que cela paraisse pour une disparition. Facile pour elle, c’était un exercice régulier que le monstre avait pratiqué souvent pour remplir son garde-manger. Son souterrain n’était composé que de cela, des disparus, sans laisser de traces. Elle les escortait jusqu’à leur lieu de ralliement, profitant de la lueur du jour pour encore jouer finalement avec les juniors, deux gamins trop vifs et rusés, même pour un spécimen dans son genre, ils arrivaient presque à la fatiguer quand la nuit se décidait à tomber. Assistée du Maître, ils les mettaient au lit et devant l’instance des garnements, la Gekei se pliait au jeu, elle leur racontait une histoire. Celle d’un poulpe avait perdu le chemin de sa maison. Dans ses péripéties, ce dernier tentait de trouver refuge en guise de niche dans les détritus que les humains abandonnaient en mer. Tous les trois s’entendaient sur une vieille chaussure pour la première maison et ensuite, une coquille vide, un tonneau ou même un bateau échoué s’en suivait. Pendant presque une heure, le trio enfantin s’exerçait ainsi, avant que le duo n’abandonnait leur aînée pour sombrer dans leur sommeil.

~ Ils se sont endormis. Informait la bête à son maître toujours perdus dans ses notes ou autre, une habitude à laquelle elle ne faisait même plus attention. Je vais y aller, à demain matin.

S’assurant qu’elle avait toujours la précieuse pierre de son mentor, par la fenêtre, puis les toits, la bête s’infiltrait dans le manteau sombre de la nuit pour rejoindre le domicile de son futur repas. De loin, elle repérait les patrouilles et leurs mouvements, le monstre était méthodique, loin d’être empressé, quel que soit son appétit. Le Schéma confirmait de la garde effectuait, elle pouvait ainsi se rapprocher d’un cran encore, infiltrant ainsi la demeure ou du moins son extérieur. A partir de là et de ce qu’elle savait des mouvements des gardes extérieurs, elle entreprenait à nouveau d’inspecter les intérieurs avant de s’y aventurer. A pas de chat et longeant les murs se couplant à la pénombre, sans trop de difficulté, elle repérait la chambre du Shuhan, ainsi que la fille qui s’approchait de l’autre côté du couloir. Cette dernière était particulièrement apprêté, dans une tenue révélatrice, elle tombait à point nommé et vu qu’elle était escorté par deux gardes de l’entrée vers la bâtisse depuis les portes d’entrée, le temps de réaction du monstre était compté. Elle composait un henge imitant la fille qui devait rejoindre le maître des lieux, puis allait se présenter aux portes de ce dernier.

On la laissait entrer après une fouille d’usage et à l’intérieur, l’empressement de son hôte pour venir vers elle était à nouveau à son avantage. Elle lui laissait la proximité nécessaire et avant même qu’il réalisait qui il était en train d’effleurer, ses tentacules s’abattaient sur lui, étouffant tous cris et tous mouvements. Dans la foulé, elles le conduisaient à son bec de poulpe, où une seule pression avait suffi à lui arracher un bout de cou. Profitant malgré tout un peu du goût de cet encas, tandis que le manque de sang l’avait fait arrêter de se débattre, son assassin ressortait de ses mains l’astuce de son maître pour faire disparaitre la victime de son méfait à l’intérieur. Un nouvel henge lui donnait cette fois l’allure du Shuhan, ce dernier au cou ensanglanté, la bête dans son rôle ouvrait la porte brusquement, grognant sur ses gardes en simulant la douleur…

~ Cette garce a tenté de me trancher le cou, rattrapez là, elle s’enfuie par la fenêtre !

Ils s’exécutaient et avant même qu’ils avaient l’idée de se retourner pour s’adresser à leur maître, ce dernier avait disparu du couloir. La bête fonçait droit vers la fille envers qui elle avait ussurpé l’identité et sous les allures du Shuhan, elle l’acceuillait en lui tranchant la craché. Elle s’écroulait au sol sous le regard confus de la garde, à qui elle tordait le cou rapidement avec ses tentatcules en même temps. La garde personnel du Shuhan en alerte arrivait enfin, sur place, il ne trouvait que le corps des gardes et une trainée de sang, en la suivant hors de la maison, au sol ils retrouvaient le corps gisant d’une femme, avec à ses mains une poignée de cheveux de la même couleur du Shuhan. Au petit matin, tous étaient en alerte à la recherche de leur Shuhan disparu, sans laissé de traces, tandis que la bête elle, avait rejoint la chambre de son maitre et ses enfants pour s’installer à leurs pieds sagement. Tout comme elle l’avait été durant sa tâche. Le monstre commençait à apprendre à faire valoir ses devoirs avec intelligence, plutôt que ses impulsions, elle était revenu remettre entre les mains de son maître son dû, avant d'aller se reposer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

La faim - Le Lumineux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Taki no Kuni :: Temple Ao'-