N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez | 
 

 Sable écarlate 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 780
Rang : A

Message(#) Sujet: Sable écarlate 2 Mer 23 Nov 2016 - 17:40

Le regard sur ses pieds, sur le sable qui défilait inlassablement depuis plusieurs heures déjà. Il marchait lentement en direction du temple d'Ichibi, c'est là qu'elle était, c'est pour aller là bas qu'elle l'avait quitté, pour terminer sa grossesse avait-elle dit.
Mais lui, lorsqu'il était partit, il s'était heurter à des hommes mécontents, à des hommes qui lui en voulurent d'avoir mis une pause à la carrière de chanteuse de Kei, des alcooliques fini, des débris, des déchets, des rebuts.

Sa main s'était placée devant lui, la lame avait tranché sa peau profondément, laissant son sang abreuver le sable de son berceau. Ses pieds avaient réagit, brisant la nuque du va nu pieds dans un son presque trop net. Mais la colère gronda davantage et son sang coula plus encore. Il était shinobi, mais il était un homme de principes avant tout et il n'avait usé que de sa force pure. Une nouvelle entaille, cette fois le long de son échine, tirant un cri plaintif qui s'évapora sous le soleil imperturbable. La tête roula sur le sol les yeux exorbités par la douleur lorsqu'il l'arracha de son tronc.
Son œil brillait, mauvais. Il avait eu besoin d'extérioriser sa colère, sa frustration, quoi de mieux que des types dans leur genre que personne ne regretterait. Mais l'un d'eux laissa une étrange brûlure se propager sur la peau du blond qui, à la seconde où il entendit la déflagration, avait levé la terre sur son bras qui le protégea des projections.

Il toussa, et du sang s'échappa entre ses lèvres alors que sa soif de ce liquide cramoisie devint plus forte et ne s'étancherait qu'à la mort de ce type. Qui était-il ? Un inventeur ? Un espion ? Alors qu'il se posait la question son corps fusa vers son ennemi et ses pieds s'abattirent en pluie sur lui, de son ventre à sa tête, il ne restait qu'un tas informe.
Tirant de sa peau la fine lame qui le brûlait, il eu un vertige et se laissa asseoir dans le sable brûlant quelques secondes, observant les corps tout autour de lui. Le désert, silencieux et parfait tombeau, engloutit progressivement les corps sous des tonnes et des tonnes de silicium. Seul le sable se souviendra de ce combat, seul ses marques sur son corps seront une preuve de ce qu'il s'était réellement passé.

- Kei je... Je l'ai enfin.


Dans son dos, un sac, et dans ce sac, une jolie boite renfermant la robe des rêves de la rousse pour leur mariage.

Passant ses doigts ensanglantés sur le bandage à son œil, Amano se redressa, tituba et se mit à courir encore une fois pour rejoindre le temps d'Ichibi.

Il se posa à une oasis, nettoya ses plaies et se reposa quelques heures avant de repartir à la fraîcheur du petit matin. Lorsque la silhouette de l'édifice sacré se présenta sous son regard, le Kawaguchi laissa un sourire distrait se porter à ses lèvres. Il n'était pas faible, il manquait simplement encore d'entraînement.
S'avançant et voyant des hommes devant les marches, il s'inclina brièvement et leur demanda de prévenir Kei de sa présence avant de se poser, assis en tailleur dans le sable et de patienter le temps qu'il faudra pour la voir arriver.

Le soleil tapait encore violemment, il était dans le désert après tout, mais sur son bras où sa plaie était encore trop tendre, il devenait presque insupportable et des perles de sueurs commençaient à se former sur ses tempes. Sa voix le tira de tout cela.

- Que veux-tu, Amano ?

Une douleur dans sa voix, elle s'en était remise, mais elle l'avait encore en travers de la gorge, quoi qu'on lui dise sur ce sujet, la perte d'un enfant était une épreuve trop lourde à surmonter en si peu de temps. Son ventre était redevenu plat, parfaitement plat, et sa tenue lui allait à merveille, toujours rouge, toujours diaboliquement désirable.
Le blond se releva et l'observa, il vue, et tout en sachant qu'il était trop tôt pour qu'elle ai eu l'enfant, et qu'au moins elle l'aurait appelé pour ça, il comprit alors la dureté dans sa voix. Il oublia de lui parler des hommes qui l'avaient intercepté, mais il n'oublia pas ce pourquoi il se trouvait là.

- Ce n'est peut-être pas le meilleur moment mais...


Saisissant ses mains dans les siennes en se mettant à genou devant elle, il les lui garda dans une et de l'autre sortie ce qu'il transportait dans le sac, lui tendant la belle grande boite qui renfermait sa robe.

- Veux-tu m'épouser ?

Les yeux verts s'agrandirent et elle reprit ses mains, ouvrit la boite et sa bouche resta ouverte alors qu'aucun son n'en sortait. Elle fit tourner la robe sous le soleil et la serra contre elle avant de venir saisir fébrilement d'une de ses mains celles d'Amano pour le relever et se presser contre lui, nichant son visage contre son torse, comme y cherchant un certain réconfort. Les bras de ce dernier vinrent se poster tout autour d'elle avec délicatesse.

- Oui... oui bien sûr que je le veux.


Quoi qu'il se soit passé, elle n'avait pas changé vis-à-vis de lui. Il faisait fondre toutes ses barrières une à une sans qu'elle ne puisse y faire quoi que se soit. Il avait ce pouvoir sur elle, celui de toucher son cœur directement, et ce n'était pas que par sa beauté extérieur.

- Qui... qui inviterons-nous ?

- Qui tu veux, mais sans une bonne partie du clan.
- Tu pensais à d'autres, extérieurs au clan ?
- Oui, j'ai quelques amis qui me tiendrais à cœur d'invité, si tu accepte.
- Je veux bien faire quelques concessions, oui.
- Kei... où que tu sois, je serais toujours à tes côtés, d'une manière ou d'une autre.
- Merci... mais dis moi... comment as-tu fais ?
- Ca c'est mon secret. Si je te le disais, ça ne serait plus si magique, tu ne crois pas ?

Elle hocha positivement sa tête tout en restant dans ses bras, profitant de son odeur, de sa présence. Kei n'y pouvait rien, elle aimait cet homme plus que tout, quand il était là, tout devenait simple, et pourtant, elle haïssait son côté agréable avec les autres, comme si elle les jalousais de pouvoir profiter un peu de lui, et elle haïssait également sa naïveté à croire que tous avait du respect ou de l'honneur et qu'il pouvait aider tout un chacun. Mais au delà de ça, il était celui qu'elle avait choisit.

- Quand ?
- Quand tu veux ma chérie.
- Alors, le plus tôt sera le mieux. Préviens tout le monde.
- Hm... Kei ?
- Oui ?
- Fais juste attention, à partir du moment où ils sauront ce que nous sommes l'un pour l'autre, même si je crois en tes capacités, tu pourrais être en danger, pour ce que je suis et qui je souhaite devenir.
- Je ferais attention.
- Bien, dès que j'aurais contacté tout le monde, je viendrais te chercher pour notre mariage. Cela te conviens ?
- Parfait.

Ils se séparèrent aussi vite qu'ils s'étaient revu avec un baiser à la clé et une promesse de futur. Ni l'un ni l'autre n'avait abordé la perte de l'enfant, l'une ne voulait plus en parler, et l'autre se disait que s'il devait savoir, si elle avait besoin de parler, il serait toujours là pour elle.




>>theme<< >>battle<< >>meditation<< >>Farewell<<
Membre de la TeamBoulette
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Sable écarlate 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Vent :: Kaze no Kuni :: Temple d'Ichibi-