N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Purification annoncée [Ema]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang SSS
Messages : 3526
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Purification annoncée [Ema] Sam 26 Nov 2016 - 21:40

À l’attention d’Ema Matsuno,

À l’heure où vous recevrez ce courrier vous viendrez probablement de vous réveiller dans votre demeure à Ki no Kuni suite au déclenchement de votre système de sécurité. Vous me pardonnerez pour l’intrusion mais je pense détenir des informations qui pourront vous intéresser au plus haut point et qui ne sauraient attendre. Votre époux m’a été remis plus tôt dans la journée à ma résidence à la capitale de Hi no Kuni, livré par deux Konohajins qui avaient négocié son rachat à son ravisseur.

Malgré un manque de respect flagrant de la part de votre moitié, sachez que celui-ci n’est pas mort. Vous pourrez remercier Satochi Rakuzan pour avoir plaidé en sa faveur et insisté sur une hypothèse qui paraissait quelque peu farfelue : le fait que Kibo ne soit plus maître de lui-même depuis un moment, d’où la source des conflits entre nos nations. Une rapide analyse nous a confirmé la présence de plusieurs altérations sur sa psyché, me forçant à rapatrier votre époux à Konoha pour qu’il y reçoive l’aide d’experts.

Rien ne nous garantira le succès du processus de guérison si vraiment il y a quelque chose à guérir, cependant je pense qu’avec votre aide il se pourrait que les chances de réussite de l’opération soient moins infimes qu’elles ne le sont actuellement. Votre présence pourrait guider votre époux vers « le droit chemin », le calmer momentanément, facilitant l’abattage de ses barrières mentales par l’équipe de Yamanaka qui sera chargée de purifier toute corruption de sa psyché.

J’ai conscience que mon histoire peut vous sembler incohérente étant donné notre relation d’adversaires, et le fait que ce soit le « monstre » contre lequel votre mari devait vous monter. J’espère cependant que vous ferez le bon choix et joindrez au plus vite le territoire du Feu. L’Hokage est au courant de votre venue et l’attend. Des Konohajins vous escorteront donc jusqu’au village pour peu que vous mettiez le pied sur notre territoire dans les prochains jours. Présentez-vous seule, vous comprendrez que malgré ma main tendue à votre attention et à celle de Kibo, je ne tolérerai pas que d’autres ninjas d’un nation avec laquelle nous sommes en guerre s’aventurent plus que de raison sur mes terres après l’attaque des vôtres à Nami no Kuni.

Une autre présence que la vôtre sera toutefois tolérée si vous êtes prête à la faire venir : celle de votre fils. Nul doute qu’à la lecture de ces mots vous vous soyez déjà faite une raison quant au fait qu’il ne vous accompagnerait pas. Cependant sa présence pourrait être un grand atout dans la guérison de votre mari dont la santé mentale ne fait qu’empirer depuis qu’il se sait non loin de moi (sa « cible à abattre pour une paix durable »). Je vous donne ma parole en tant que kunoichi, Daimyô, anciennement épouse et mère que si par chance vous décidiez d’amener votre enfant, aucun mal ne lui sera fait de la part d’un seul de mes hommes, les enfants peu importe leurs origines étant à mes yeux notre bien le plus précieux.

Mais ma parole n’a sûrement que peu de valeur à vos yeux ces derniers temps. S’il vous est arrivé de penser que les changements de votre mari n’étaient pas naturels, j’espère que vous prendrez la bonne décision pour nous aider à y remédier. Sans réponse de votre part, la purification débutera sans vous dans trois jours, une estimation grossière du point de non-retour selon l’un de nos experts.

Dans l’espoir de ne pas vous recontacter pour vous annoncer un échec,
Aburame Miko


Muni de la lettre, son essaim se transforma en oiseau messager pour livrer son courrier à son destinataire. À l’aide du chakra recueilli par Mizuki, elle aurait tôt fait de remonter la piste de la compagne de Kibo pour qui elle ne pouvait s’empêcher de compatir, ayant elle-même perdu son époux à une époque qui lui semblait maintenant lointaine. En espérant que cette Ema se donnerait les moyens de le sauver.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 1040
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Purification annoncée [Ema] Lun 28 Nov 2016 - 14:28

La Kunoichi était revenue à Ki après essuyé l'irrespect le plus profond de l'ancien Kazekage Yamada. Satomu était avec elle, ignorant de toutes les responsabilités et événements qu'ils se passaient. Pour lui, ne pas voir son père était plutôt normal, sachant qu'il ne le voyait pas plus souvent auparavant à cause de son rôle de Kazekage, même si à présent, ce n'était plus le cas.

La tâche qu'Ogami avait confié à Ema lui pesait réellement, sachant qu'elle désirait plus que tout autre chose sauver son mari. Même si elle était persuadée que Konoha l'avait entre ses mains, elle ne pouvait s'empêcher d’espérer qu'il s'était échappé. Mais même cet espoir fut vite abattu, car la haine envers Miko était tellement puissante qu'il irait tout de même se jeter dans la gueule du loup.

Kioshi avait été son dernier espoir, même si Ogami faisait tout ce qu'il pouvait. Après la mort de Tetsui, la rage de la Kunoichi avait fait place à la plus grande tristesse, balayant les quelques flammes de vengeance et de haine d'un coup. Elle était certaine que d'ici quelques jours, d'une manière ou d'une autre, Ema recevrait une visite d'Ogami lui partageant la mort de son mari.

Ema n'était qu'une coquille vide, vivant simplement pour son fils qui restait la seule personne à qui elle devait sa vie. En tout cas, c'était ce qu'elle pensait jusqu'au jour où elle reçut ce courrier.

Cette lettre mit Ema dans tous ces états.
Pourquoi Aburame Miko lui écrivait ? Pourquoi à Ema ? Kibō était mort ? Pourquoi se donnait-elle la peine d'envoyer un courrier à Ema, alors qu'ils avaient exécuté Tetsui sans rendre de compte. Pour autant, ses déductions avaient été justes, Yamuro avait été donné à Konoha. L'homme masqué avait bel et bien été vendu à Konoha. En aucun cas le Daimyo ne réfutait le fait qu'ils n'avaient pas demandé à ce ravisseur d’enlever Kibō.

Le deuxième paragraphe fit tomber Ema à terre, sur ses genoux.

« Celui-ci n'est pas mort. »
Elle sera la lettre contre son cœur, rassurée, remplie d'espoir, à nouveau vivante. Des larmes coulaient sur ses joues, remplie d'une paix indescriptible.

« Satochi Rakuzan... »
Ce nom resterait gravé dans sa tête. Il était certain qu'elle le remercierait, ne sachant pas comment lui adresser sa gratitude d'une autre manière.

De plus, Miko désirait le guérir. Venant d'une Nation qui avait exécuté Tetsui de sang-froid, cela paraissait irréel. Ema ne comprenait pas, mais ce n'était pas le moment de douter. Les mots qui suivirent engendrèrent divers pensées dans l'esprit de la jeune femme. Satomu, devait-elle l'emmener ? Était-ce seulement un piège ou une vraie invitation pour aider Kibō ?

Ema mit tout de même quelques heures à trouver une bonne décision. Ce n'était pas une chose simple que de faire confiance aux meurtriers de son meilleur ami. Mais tout de même, pourquoi faire croire à une guérison de son mari si ce n'était pas leurs vraies intentions... Ema avait déjà le coeur brisé, cela aurait plus que cruel de lui faire miroiter de telles choses, à moins que leur but final était de faire payer la famille entière Matsuno pour l'insolence du patriarche. Même si Ema méritait peut-être une telle mort sachant qu'elle était sa femme Kunoichi... Satomu n'en méritait pas le sort. Il n'était qu'un civil.

Se débattant avec toutes les éventualités auxquelles elle pouvait songer, la jeune mère regardait son fils courir après les papillons. Scène qui l'a fit plonger quelques semaines en arrière, lorsque Satomu cherchait les bruits qu'il entendait dans la forêt afin de les attraper.

Si Satomu ne rentrait pas dans l'équation, elle se serait déjà précipité sur les terres ennemies, se jetant dans la gueule du loup sans réfléchir plus. Mais là, la vie de son unique fils était en jeu et elle ne pouvait se résoudre à la jouer sans considération. Tout de même, pourquoi le Daimyo se donnait autant de mal... Il lui était plutôt simple d'assassiner Ema et Satomu, sachant qu'ils avaient pu enlever le Nandaime Kazekage avec autant de facilités...

« Satomu, mon chéri... Tu veux aller voir Papa ? »

Le regard de son jeune pousse s'illumina instantanément, s'arrêtant presque immédiatement de courir après les feuilles à présent.

« Papa ! » dit-il, reprenant sa course vers sa maman.

« D'accord, on va le voir alors... Mais Papa est très malade, donc il ne sera pas comme d'habitude, mais tu lui manques beaucoup et il sera très content de te voir. »

Satomu comprenait sans comprendre, mais il était ravi d'aller voir son papa.
Même si Ema n'était toujours pas rassurée quant à emmener son fils, le Daimyo avait donné sa parole, et même si la Kunoichi n'apportait aucun crédit aux Konohajins, le fait que Kibō soit toujours en vie et qu'une telle lettre puisse exister, donnait du crédit au Daimyo qui avait donné sa parole, noir sur blanc et qui avait signé un tel document. Cela serait son assurance. Elle osait croire que les hautes instances pouvaient encore tenir leurs paroles, ne serait-ce que pour épargner la vie de Satomu si les choses tournaient mal. Après tout, il n'était qu'un enfant innocent de deux ans qui ne comprenait rien aux évenements présents.

La mère prit son rejeton dans les bras, écrivit un mot qu'elle laissa sur la table au cas où des Shinobis envoyés par Ogami passeraient par là. Pourtant, avant de partir, elle le barra et le jeta dans la corbeille, ne sachant pas si cela était une bonne idée de lui exposer la situation.

Sachant qu'il lui faudrait quelques jours de marche pour rejoindre le Pays de la Feuille, et qu'elle ne pouvait pas courir avec Satomu, elle créa un oiseau de diamant faisant trois deux mètres de long afin de pouvoir accueillir la mère et son fils. Le départ se fit à la tombée du jour. Ema comptait sur le fait que Satomu puisse dormir durant le voyage de nuit. De plus, l'oiseau était également un moyen de secours si les choses tournaient mal.

Prenant Satomu dans ses bras, elle le rassura puis lui dit que le voyage serait long, mais qu'au bout, il verrait son Papa.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Purification annoncée [Ema]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Passé & Lettres :: Lettres-