N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Rencontre Imprévue [PV. Ema]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Konoha
avatar
Informations
Grade : Shodaime Amekage - Chef Rakuzan
Messages : 1222
Rang : XXX

Message(#) Sujet: Rencontre Imprévue [PV. Ema] Mer 7 Déc 2016 - 20:45


Le jour de la grande "Purification" comme les Konohajins informés aimaient bien l'appeler approchait à grand pas. L'opération d'envergure visant à vérifier les hypothèses défendues par Satochi concernant la folie du Nanadaime Kazekage allait prochainement avoir lieu.
On y découvrirait alors si le Rakuzan avait bien fait de croire à son instinct ou si une fois de plus il avait laissé sa naïveté utopique prendre le dessus sur le rationnel.
En tant que Chef de l'ANBU de Konoha, le brun siégeait à une place importante de ce dispositif, il devait s'assurer qu'aucun de ses hommes aurait la bêtise de manquer à son devoir, ce jour fatidique plus qu'un autre.

Pour garantir le succès des actions menées par ses hommes. Satochi ne lésinait pas sur les moyens. Depuis son récent retour à Konoha après son passage à Hasu, le brun enchaînait les réunions avec les différents partis liés à cette affaire tenue dans le plus grand des secrets.
Fondamentalement épuisé à devoir encadrer tout le monde, le Rakuzan s'était finalement accordé un court répit bien mérité.
Ce jour-là, il avait pris le loisir de quitter le Quartier Général beaucoup plus tôt que d'habitude.
L'espace de quelques heures, le Chef de l'ANBU avait rangé son masque afin de remplir un rôle tout aussi important, mais pour lequel il n'avait que peu de temps ces derniers temps, son rôle de Chef de Clan. Par chance, depuis qu'il était devenu le Cinquième Chef de famille les Rakuzan incarnait une petite famille tranquille et sans histoire qui développait calmement leur activité. L'auto-gérance du clan qu'il était parvenu à instaurer lui permettait de jongler avec toutes ses autres responsabilités.
Chacun savait ce qu'il avait à faire et s'y tenait, de cette manière le clan tournait à plein régime et la réputation du Dojo des Rakuzan n'avait pas cessé de grimper depuis son ouverture.

Profitant donc de son "temps-libre" auto-accordé. Satochi déambula tout d'abord dans les rues et ruelles du Quartier du Rakuzan afin d'échanger librement avec les passants et résidents. Par la suite, sa petite balade d'observation s'était étendue aux quartiers voisins où sa popularité intra-muros lui permettait de ne pas passer inaperçu. Puis, il se dirigea vers le centre-ville où une fois encore son passage fut remarqué et gratifié de salutations de la part des villageois.
Le Jônin profita donc de cet instant pour se donner une petite idée de l'indice de satisfaction des habitants du village. Ces derniers avaient l'air heureux de vivre et semblait s'épanouir dans le havre de paix bâti par Aburame Miko d'abord, et ensuite maintenu et amélioré ensuite par sa nièce Mizuki.
Les deux derniers Hokage avaient énormément apporté à Konoha et les deux Aburame pouvaient s'en féliciter.

Profondément heureux de tous ces retours positifs, le brun continua sa marche vers les rues les plus abondantes en restaurant. Sans qu'il s'en soit rendu compte, la nuit était rapidement tombée en cette période de l'année. Ici encore, il discuta avec des passants curieux de savoir ce qui amené le Jônin là.

- Alors Satochi ? Comment vas-tu ? Tu es de retour de mission ? demanda un vieux restaurateur connu de tout le quartier.
- Il y a quelques jours oui Monzaemon-san, je viens me balader ici et là afin de me ressourcer.

La réalité était bien différente, et le Rakuzan n'avait vraiment eu le temps de souffler depuis qu'il était revenu à Konoha accompagné de Matsuno Yamuro en guise d'invité secret.
Mais ceci était la partie qu'il ne pouvait pas évoquer.
Il continua donc son chemin sur quelques mètres jusqu'à tomber face à une jeune femme accompagnée d'un petit garçon. Elle le regardait avec une forme d'insistance que le brun ne comprit pas très bien. Il n'avait aucune idée de qui il pouvait s'agir, mais quelque chose lui disait qu'il allait bientôt le savoir.

Feat:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 1030
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Rencontre Imprévue [PV. Ema] Dim 11 Déc 2016 - 20:26

Ema venait d'arriver à Konoha, et elle se sentait déjà opprimée.
Il fallait qu'elle sorte de cette chambre et en plus Satomu hurlait sa faim dans les oreilles de sa maman. C'en était insupportable.
Accompagné d'un garde, la Kunoichi eu l'autorisation de sortir, arborant des vêtements neufs venant de Konoha et laissant son bandeau dans sa chambre. En aucun cas elle devait montrer son appartenance à Suna, même si son teint hâlé pouvait peut-être jouer sur ce déguisement incognito.

Elle fut guidée jusqu'à la place du marché où les choses étaient bien différentes de Suna. Les mets n'étaient pas les même, ni les gens qu'elle saluait habituellement. Ici, elle ne connaissait personne et les aliments semblaient plus fades.

« Ma ! » fit Satomu, mettant sa main en plein milieu de la figure de sa maman pour lui montrer une boutique de ramens qui sentait particulièrement bon.

« Mais tu sais très bien que t'aimes pas les ramens, lapin... »

« Si ! »

« C'est nouveau ça, tiens. »

« Allez allez ! La La ! Vite Mamaa ! »

Ema regarda Satomu avec exaspération, mais n'avait pas la force de combattre son fils.

« Ichiraku Ramen ? »

Regardant l'avant de la boutique, ses yeux finirent par regarder le menu qui semblait effectivement alléchant. Mais son oreille fut tout à coup attirer par une conversation qui se tenait juste à côté. Le nom de Satochi fut prononcée.

Satochi ? Rakuzan ?!

Déviant du menu, Ema regarda avec intérêt le duo parler.
Etait-ce la personne dont Miko avait parlé dans sa lettre ? Le sauveur de Kibō, celui qui avait plaidé sa cause ? Cela pouvait être réel ?

Timidement, la Matsuno s'approcha du plus jeune des deux.

« Bonjour, je... Êtes-vous Satochi Rakuzan ? » fit-elle incertaine au possible.
« Ah et que oui ! Un de nos meilleurs Shinobis, ma p'tite dame ! » lançait ce qui semblait être le restaurateur de la boutique.

La Kunoichi écarquilla de grands yeux, surprise et heureuse.

« Enchantée de vous rencontrer, Satochi-san. Je suis Ma... Ema. » s'interrompit la Kunoichi. Le nom de Matsuno devait être plus que connu dans ce village. Il ne fallait pas attirer l'attention.

« Je suis Ema. Votre Daimyo m'envoie pour vous parler d'un sujet particulier. »

Cela n'avait aucun sens, surtout qu'elle tenait un enfant dans ses bras. Si Satochi comprenait et jouait le jeu, le restaurateur n'y verrait que du feu... Espérons...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Konoha
avatar
Informations
Grade : Shodaime Amekage - Chef Rakuzan
Messages : 1222
Rang : XXX

Message(#) Sujet: Re: Rencontre Imprévue [PV. Ema] Lun 12 Déc 2016 - 0:48


Satochi était en train d'échanger de simples banalités avec le vieux Monzaemon lorsqu'une voix féminine vint se glisser entreles paroles des deux hommes.
Le Jônin détourna son attention du vieux restaurateur afin de savoir d'où venait cette voix lui disant bonjour.
Il croisa alors le regard d'une jeune femme de taille supérieure à la moyenne féminine aux cheveux d'un brun.
Les yeux d'un bleu presque glacial fixaient les pupilles dorées du Rakuzan.
Autre signe distinctif, le petit garçon se trouvant avec elle. Une jeune maman visiblement.

Le Chef de l'ANBU ignorait complètement de qui il pouvait bien s'agir, il ne l'avait jamais croisé auparavant au village, chose très rare pour le Haut-gradé qui avait appris à connaître pratiquement tout le monde au fil des ans.
Néanmoins, cette dernière semblait intriguée puisqu'elle demanda au brun s'il était bien Satochi. C'était plutôt étrange. Qu'est-ce qu'elle pouvait bien lui vouloir.
L'idée de mener une petite enquête lui traversa l'esprit, mais c'était sans compter sur la langue bien pendue de Monzaemon qui trahit le Rakuzan sans perdre la moindre seconde.
Gêné par les compliments qu'il reçut au passage.

- Enfin, Monzaemon-san n’exagérez donc pas...
- Tu rigoles ? Tu es parvenu à battre et tuer Samidare Teichiro... Je me souviens encore de ce type, un vrai Démon si vous voulez mon avis lança-t-il en direction de la Matsuno.

Cette dernière affichait bizarrement un faciès alliant bonheur et surprise. Le Jônin ne comprenait pas vraiment, mais, elle méritait son attention.

- Que puis-je faire pour vous mademoiselle demanda le Rakuzan en souriant.

Elle témoigna alors l’enchantement qu'elle éprouvait suite à cette rencontre, et donna sans tarder, mais pas sans hésiter son identité. Elle s'appelait donc Ma... Ema. Il ferait avec pour l'instant.
Son incertitude ne continua pas longtemps, puisque la jeune femme annonça que sa venue était liée à une demande émanant du Seigneur du Feu en la personne d'Aburame Miko.
Ce n'est qu'à cet instant que Satochi fit le rapprochement. Mimant une compréhension soudaine, il s'adressa au restaurateur.

- Désolé Monzaemon, mais si cela concerne le Daimyo, je me dois d'abréger notre conversation. Ce fut un plaisir de discuter avec vous, nous reprendrons notre discussion un autre jour.
- Allez ! Roulez jeunesse s'exclama ce dernier tout en retournant à son travail.

Enfin plus ou moins seul avec celle qui pensait être la femme de Matsuno Yamuro, Satochi pu relancer la discussion.

- C'est un plaisir de vous rencontrer Ema-san et toi j'imagine que tu es le petit Satomu, c'est bien cela demanda-t-il au petit garçon d'un air amical. Je ne vous demanderai pas si vous vous plaisez ici, je me doute bien que cela ne doit pas être facile... Cependant, je suis assez surpris de vous croiser dans cette partie du village, c'est un quartier pratiquement exclusif au restaurant, il y a un souci concernant la nourriture que l'on vous fait porter ?

Si c'était le cas, le Rakuzan prendrait la mesure nécessaire pour y remédier. En attendant, il ignorait les raisons qui avaient poussé la jeune femme et son petit garçon sortir dans les rues du village alors il émettait simplement une hypothèse possible bien que peu compréhensible suite aux ordres qui avaient étaient donnés au sujet du séjour de Matsuno Ema et Satomu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 1030
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Rencontre Imprévue [PV. Ema] Mer 14 Déc 2016 - 2:09

Il semblait que Satochi avait compris ou en voulait venir la Kunoichi. Ema en fut ravie, n'ayant pas la force de s'expliquer sans se compromettre involontairement. Son esprit était tellement confus avec tous ce événements, qu'elle ne savait plus à qui faire confiance, ni quoi dire ou encore quoi faire.

Les paroles du Shinobi confirmèrent rapidement ce qu'Ema pensait. Il avait déduit très rapidement l'identité des deux personnes en face de lui, ce qui allait éviter beaucoup de tracas à la demoiselle.

Ema posa le garçon par terre, le temps de se courber avec tout le respect et l'humilité qu'il lui était dû.

« Je suis enchantée de vous rencontrer, c'est un honneur que de savoir qu'une personne, vous, puisse donner autant de crédit à la vertue d'un homme, même changé. »

Dans d'autres circonstances, il aurait été très probable que la Kunoichi se mette à terre pour lui montrer l'immense respect qu'elle avait pour ce Shinobi ennemi qui avait bravé les instances, ses cheffes, pour plaider la cause du dirigeant ennemi. Il était vraiment très rare de voir ce genre de comportement, et cela n'aurait été qu'un infime remerciement comparé à ce qu'il offrait à Ema.

« Je n'ai pas à me plaindre, Satochi-sama. Votre Nation fait tant pour nous qu'il me serait impossible d'en dire quoi que ce soit de mal. Ne vous en faites pas, c'est simplement que je n'aime pas rester cloîtrer entre quatre murs. Et Satomu doit prendre l'air également. »

La Kunoichi fit une pause, regardant autour d'elle, pour continuer.

« Et votre village est ravissant. Je n'ai jamais eu l'occasion d'y pénétrer et c'est différent de là où je viens. Nous n'avons pas du tout la même qualité de vie il semblerait. »

Effectivement, les tempêtes de sable, le Soleil assommant, le sable dans les yeux, dans les cheveux, sur les habits... Qu'est-ce que cela lui manquait par contre...

Souriante, cachant son inquiétude, elle continua.

« Je ne sais pas comment vous remercier. »

Ses yeux commençaient à briller, mais elle faisait son possible pour ne pas se compromettre.

« Je ne sais pas ce qu'il serait devenu sans vous. Vous avez mon respect éternel, Satochi-sama. »
Dit-elle, se rabaissant à nouveau devant lui, respectueuse.

« Je ne sais pas ce que je peux vous offrir en échange de cet immense cadeau que vous avez fait à notre famille. Je le pensais réellement perdu... Merci. De tout mon cœur, merci. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Konoha
avatar
Informations
Grade : Shodaime Amekage - Chef Rakuzan
Messages : 1222
Rang : XXX

Message(#) Sujet: Re: Rencontre Imprévue [PV. Ema] Jeu 15 Déc 2016 - 13:51


Satochi observa la jeune femme poser son fils à terre avant de courber l'échine vers le Rakuzan en guise de respect.
Ceci eut pour effet de surprendre le Rakuzan qui pour le coup ne sut pas comment réagir. Elle témoigna alors l'honneur qui était sien que de rencontrer une personne, Satochi, capable de considérer la vie d'un homme, Kibo son mari, malgré le fait que ce dernier avait simplement plongé deux nations alliées en guerre.
Et le Jônin fut finalement soulagé de voir que la jeune femme n'avait pas à se plaindre de l'hospitalité de Konoha.
Sa sortie du jour était simplement nécessaire pour s'aérer l'esprit, ainsi que celui de son petit garçon.
En y réfléchissant bien, il n'était pas difficile d'être assez d'accords avec ce point. Ce n'était déjà pas simple pour un adulte de rester enfermé dans une pièce, alors pour un enfant, c'était sans doute bien pire.

Enfin, elle exprima ses impressions sur le village de Konoha qu'elle trouvait particulièrement "magnifique". Il était vrai qu'en comparaison des terres désertiques de Suna, les forêts verdoyantes et les parcs à fleur de Konoha devaient surprendre.

- Vous savez, Kibo a eu énormément de chance que l'on se ressemble beaucoup... Lorsque l'on s'était rencontré à Suna peu avant que cette terrible bataille éclate. J'avais eu l'impression de voir mon reflet aux cheveux blanc. Nos idéaux étaient identiques bien que lui avait l'air un peu plus "naïf", idéaliste, un peu plus comme le moi plus jeune.
C'est cette ressemblance qui l'a sauvé, car je savais pertinemment que le Kibo prônant la paix pour tous ne pouvait pas avoir en tête de tuer un Seigneur Féodal. Ce que me trouble en revanche, c'est ce qui s'est passé de votre côté. Comment Kibo a pu être capturé ? Il n'était pas sous protection à Suna ?

Comme lors de son entretien avec le ravisseur de Kibo, Satochi ne connaissait pas du tout ce qui avait pu arriver à Kibo avant qu'il soit capturé.
Toujours étant que cela était utopique de penser qu'une personne seule aurait pu infiltrer Suna, capturer le Kazekage et sortir sans problème.
Il devait y avoir une histoire derrière tout cela.

- Il est vrai que notre village est bien différent du vôtre, mais j'imagine que nous avons chacun nos préférences et notre lieu idéal de vie.

La Kunoichi des Sables remercia alors ouvertement le Rakuzan tout en ne sachant pas comment comme le faire.
D'après ses paroles, elle témoignerait d'un respect éternel pour celui qui avait sauvé l'homme de sa vie.
Quant à la réponse à sa question... Il n'était pas très difficile d'imaginer ce que serait advenu le Matsuno si Satochi n'avait pas été sur le coup.
Une mort certaine. Ni plus ni moins et les chances d'un arrêt de la Guerre aurait été plus qu'illusoire.

- Offrez-vous une longue et belle vie, à vous et à votre garçon et ça serait déjà une œuvre rentable répondit le Rakuzan en souriant. Et surtout n'oubliez pas que rien est jamais perdu tant que nos cœurs battent. À la fin de tout ceci, vous retrouvez votre vie de famille, mais les actes ne seront jamais effacés, cela sera une nouvelle vie que vous devrez chérir. Il ne retombera pas dans les ténèbres, mais j'imagine que sa destitution a profité à plus d'une personne plus ou moins évidente et son retour sera sans doute mal vécu par ces personnes. Vous devrez faire attention conclu le Rakuzan en guise de fin de liste de souhait.

Le Jônin avait besoin de rien d'autre.
Il détourna alors son attention de la mère de famille et porta alors son regard sur le petit garçon vers lequel il s'accroupit.

- Tu sais petit bonhomme que lorsque j'ai rencontré ton papa ce dernier m'avait fait goûter de délicieuses petites brochettes ? Est-ce que tu voudrais goûter quelques choses d'ici et lui faire découvrir ensuite pour moi ? demanda-t-il en souriant.

Avec son travail, Satochi n'était pas certain de pouvoir passer autant de temps qu'il le souhaitait avec Kibo. Mais ce qui était plus une évidence, c'est que la famille Matsuno ne serait pas renvoyée tout de suite après l'opération. Un temps suffisamment conséquent pour laisser au jeune garçon le temps de faire découvrir quelques choses à son père.
Cela aurait peut-être effet de les rapprocher encore plus, si Satochi pouvait y contribuer légèrement, il en était que plus heureux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 1030
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Rencontre Imprévue [PV. Ema] Sam 17 Déc 2016 - 18:49

Ema écoutait avec attention les paroles du Shinobi. Il avait été proche de son mari, il semblait.

« ... étaient identiques ? Votre rêve a-t-il donc changé ? »

Puis vint une question à laquelle Ema ne s'attendait pas.

« Eh bien... Il semblerait que les gardes aient été neutralisés rapidement. Nous nous sentions en sécurité. Il est arrivé comme un coup de vent. J'ai tenté de riposter, mais j'étais déjà à sa merci. Satomu était avec nous, les risques étaient bien trop grands. Et puis... le trou noir. Kibō n'avait pas le choix. C'était soir risquer la vie de sa femme et de son fils ou le suivre... »

Ema était honteuse. Elle avait provoqué cette situation en agissant sans réfléchir. Mais même avec le recul, elle n'aurait pas su comment agir autrement.

« Auriez-vous la moindre idée de l'identité du ravisseur ? J'ai toujours été persuadé que... » Ema se tut, ayant oublié un instant qu'elle était entourée d'ennemis et que Satochi était un Shinobi de Konoha. Sa théorie était toujours présente, Ema pensait que c'était Konoha qui avait soit agencé cet enlèvement, soit payé un mercenaire pour le faire.

« ... qu'avec un peu de chance, je vais pouvoir retrouver la trace de l'homme qui a fait ça. »

Elle venait de dévier la conversation sur un sujet plutôt ... mauvais. Mais Satochi continua sur une note plus positive, comme il semblait si bien le faire.

« Oui » répondit-elle, sachant pertinemment que les batailles et les guerres n'en finiraient jamais que de son point de vue, la guerre ne pouvait toucher à sa fin si facilement.

« Effectivement, et face à cela, moi-même je me suis mis quelques personnes à dos en prenant la défense de Kibō. Merci en tout cas pour ces mots. Ca ne sera pas facile, et encore moins évident. »

Ema rougissait devant tant d'humilité. Satochi était vraiment quelqu'un de bien.

« N'hésitez pas, si un jour vous avez besoin d'aide à Suna. » dit-elle en retour, ne sachant pas réellement ce que ces paroles impliquaient.

Satomu tirait de plus en plus fort sur le kimono de sa maman qui s'attardait bien trop longtemps avec cet homme, au lieu de venir acheter à manger à Satomu. Son regard était happé par la fumée qui tournoyait dans les airs et son odorat était affûté pour les bonnes odeurs qui entouraient sa petite frimousse.

La voix de l'homme semblant alors plus proche, Satomu se tourna vers lui, cachant son visage derrière sa mère. Mais ses yeux s'illuminèrent lorsqu'il comprit que cet inconnu voulait lui offrir ce qu'il désirait ardemment depuis 15 minutes.

Il s'approcha alors, les yeux exorbités avec un sourire jusqu'aux oreilles, hochant sa tête de bas en haut.

« Ça ! » fit le petit garçon, pointant du doigt le panneau de menu.

Tout le concept de partager avec son père passa à la trappe. Mais pas le mot "brochette".

« Je crois que vous venez de vous faire un grand ami. » fit Ema, riante.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Konoha
avatar
Informations
Grade : Shodaime Amekage - Chef Rakuzan
Messages : 1222
Rang : XXX

Message(#) Sujet: Re: Rencontre Imprévue [PV. Ema] Mer 21 Déc 2016 - 23:46


- Non, mon rêve n’a pas vraiment changé… J’aspire toujours à faire fleurir la paix sur notre monde, ce qui a changé chez moi, c’est ma vision sur la manière d’y parvenir répondit Satochi à la question de la Matsuno.

Kibo était encore bien trop naïf, il voyait des amis un peu partout et accordait bien que trop aveuglément sa confiance. Ceci était une qualité rare et nécessaire, mais si le Kazekage aspirait vraiment à être le pilier de la paix, alors il devrait impérativement durcir sa vision des choses, car comme Satochi l’avait connu à Suna, Kibo était trop laxiste, une personne que de fins menteurs pourraient probablement détourner. La preuve, il agissait comme un meurtrier depuis plus d’un an sans que personne se décide à prendre le taureau par les cornes pour agir.

Ema raconta alors l’histoire de l’enlèvement, un sacrifice réalisé par Kibo face à l’audace de Black. Cela ne répondait cependant pas totalement à la question du Rakuzan concernant le lieu de cet enlèvement.
Toujours étant que Satochi doutait que Black aussi doué puisse-t-il être soit capable de tromper la vigilance des services de protection de Suna.
Satochi essaya ensuite de se placer dans la peau de Miko et Mizuki afin de savoir ce qu’il était susceptible de pouvoir déballer à la Matsuno concernant le ravisseur.
Au fond de cette dernière, Satochi pouvait entrevoir ce que la jeune femme pensait.
Il fallait chasser cette pensée immédiatement.

- Et bien, non pas vraiment, je ne suis pas seulement l’homme qui a demandé grâce à Miko, je suis également l’homme qui est allé chercher votre mari à ce ravisseur. Tout au long de notre échange, il est resté masqué afin de garder tous ses petits secrets pour lui. Le seul truc évident, c’est que c’est une personne avide d’argent puisque cette personne nous a envoyé un montant à régler du jour au lendemain afin que Kibo nous soit livré.

Satochi souhaitait informer Ema, mais beaucoup de ses informations ne pouvaient pas être communiqué aussi facilement, le Seigneur Féodal et l’Hokage seraient sans doute plus en mesure de répondre à ses attentes concernant ce point critique.

- Je ne pense pas que vous serez capable de le retrouver, du moins pas sans risquer votre vie. J’étais accompagné d’un Inuzuka et mes capacités sensorielles sont parmi les plus avancées de Konoha, et il est parvenu à nous tomber dessus en premier sans qu’on parvienne à le sentir approcher… En somme, c’est lui qui décide si on le trouve ou pas. Donc comme je disais, consacrez votre vie aux raisons valables.

Poursuivre une chimère ne mènerait à rien, et elle y laisserait sans doute des plumes. La jeune maman avait d’autre préoccupation que cela. D’autant plus que si elle avait déjà été mise hors service par Black, ce n’était pas maintenant ou plus tard qu’elle parviendrait à inverser la donne. Le Rakuzan remercia d’un sourire la Matsuno lorsque cette dernière annonça qu’en cas de problème, Satochi pourrait venir la demander à Suna. Le brun appréciait le geste, mais c’était quelques choses qu’il ferait que si Kibo était au pouvoir. Il était pour l’instant bien trop méfiant à l’égard de ceux ayant pris le pouvoir sans le moindre scrupule.

Le Jônin de la feuille échangea alors quelques mots culinaire avec le petit garçon qui d’un geste déterminé montra le bol de ramen dessiné sur le menu du restaurant.
Le Rakuzan rigola puis se redressa tandis qu’Ema mit en avant le nouveau lien d’amitié qui venait de se créer.
De bonne humeur, Satochi les invita donc à prendre place dans le petit restaurant et demanda au chef de préparer un menu spécial pour Satomu puisque c’était ce qui était inscrit sur le panneau.

- Prenez ce que vous voulez, c’est pour moi fit le brun à l’attention d’Ema amicalement.

Quelques minutes plus tard, le bol de ramen au cerf fut apporté au petit Sunajin. En complement des petites brochettes de différentes variétées de viande Hijine avait était ajouté afin que le petit garçon se régale pour le repas du soir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 1030
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Rencontre Imprévue [PV. Ema] Jeu 22 Déc 2016 - 18:37

Ema comprenait ce qu'il voulait dire lorsqu'il parla d'une vision changée. Elle venait de traverser la même épreuve. Les belles paroles ne suffisaient pas, il fallait des moyens bien plus intéressants pour amener une personne à accepter cette utopie de paix, que ce soit en ressources ou en morts.

Satochi, en plus d'avoir été le sauveur de Kibō, fut également une des hommes qui prit part à la transaction. La Kunoichi n'aurait jamais pu rêvé mieux. Son intérêt pour cet homme s'accrût, non qu'elle n'en avait pas avant, mais à présent, son intérêt était presque malsain, sachant qu'il était une pièce importante quant à la traque de cette personne qui avait enlevé son mari. Cette simple pensée, qui normalement l'aurait transformé en culpabilité, ne suggérait même pas une once de remords. Ema avait réellement changé, bien qu'avec Satochi, elle serait aussi transparente que possible.

Mais la suite de ses propos empêcha Ema de lui demander les questions qui lui brûlaient les lèvres. En soit, il avait raison. Jamais elle ne pourrait traquer cette sangsue seule. Elle savait bien qu'elle était encore trop faible et inexpérimentée pour y arriver. Il lui faudrait un entraînement rude et une formation brutale pour arriver à ses fins. Elle en était consciente.

« Merci pour votre invitation. Mais... Je payerai ma part si vous le permettez. Je n'ai pas pour habitude de me faire inviter par un inconnu... » fit-elle, tentant un peu d'humour.

Asseyant son fils à une des tables, Ema ne put s'empêcher de continuer la conversation sur le ravisseur.

« Veuillez pardonner mon engouement pour cette personne, mais j'avais presque perdu espoir quant à trouver son ravisseur. Vous venez de me redonner espoir. Si je vous pose des questions à son sujet, accepteriez-vous d'y répondre ?

Quel est son nom ? Avez-vous remarqué quelque chose quant à ses capacités ? Où l'avez-vous récupéré, dans quel pays ? Était-il seul ? Avez-vous déjà fait affaire avec cette personne auparavant ? Comment vous a-t-elle contacté ? »


Les questions fusaient. Elle désirait savoir.

« Pardon de vous agresser de questions. Je ne pense pas le traquer dans l'immédiat. Comme vous l'avez si bien dit, je n'ai ni le temps, ni le niveau pour m'occuper de cette affaire. Toujours est-il que je désirerais me préparer, au cas où... Si vous ne désirez pas répondre, j'en comprendrais les raisons, mais sachez que je continuerai mon enquête pour trouver son identité. »

Elle était consciente qu'un Shinobi ne pouvait dévoiler de telles informations. Toujours est-il qu'elle ne pouvait s'en empêcher. Si elle avait eu ce genre d'informations plus tôt, elle aurait peut-être pu partir à la recherche de son mari au lieu de rester bien sagement à Suna.

Satomu était entrain d'essayer de faire rentrer un énorme bout de viande de brochette dans sa petite bouche, n'ayant aucune idée que le bâton en bois lui barrerait le chemin. Ema s'empressa de retirer les morceaux de viandes de la tige, puis les lui coupa, lui intimant de faire doucement car le tout était très chaud.

« Ne vous méprenez pas, je ne cherche pas à vous mettre dans l'embarras. Mais je n'ai absolument aucune intel sur cette personne. Il m'a mis hors combat bien trop rapidement... »

Ses doigts retracèrent sa brûlure au niveau du cou et de sa joue. Elle avait presque perdue la vie ce jour-là...

Une soupe de ramens lui fut amené rapidement, souhaitant un bon appétit au Konohajin, Ema patienta cependant, n'ayant finalement plus très faim. Kibō était toujours dans ses pensées et le sujet de la conversation était bien trop important pour que la Kunoichi puisse s'en désintéressée pour la nourriture.

« J'aimerais simplement découvrir à qui j'ai à faire... »

Et c'était vrai. Elle n'irait pas à sa recherche, du moins, pas avant longtemps. Elle savait très bien que le ravisseur était bien trop puissant pour elle. Mais elle s'inquiétait pour sa famille. Cette personne pourrait revenir. Ema voulait être prête et savoir qui était cette personne, se préparer, pour le pire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Konoha
avatar
Informations
Grade : Shodaime Amekage - Chef Rakuzan
Messages : 1222
Rang : XXX

Message(#) Sujet: Re: Rencontre Imprévue [PV. Ema] Mar 3 Jan 2017 - 16:28


Matsuno Ema refusa de laisser le Rakuzan payer pour ce repas, un principe lui donnant l'habitude de ne pas se laisser inviter par un inconnu en était la cause. Soit. Qu'il en soit ainsi.
Satochi attendit donc calmement que la Sunajin installe son fils alors que cette dernière invita une nouvelle fois le sujet de ravisseur de Kibo sur la table.
Visiblement, les conseils du Konohajin n'avaient pas percuté l'esprit cette mère qui semblait accorder beaucoup trop d'importance à cette lutte utopique.
D'autant plus que Satochi n'était pas vraiment disposé à évoquer les détails de cette histoire, des informations confidentielles apparemment qu'il ne désirait pas donner, et encore moins à une mère de famille directement concernée.

- Tout ce que je veux vous dire à son sujet, c'est que je ne l'avais jamais rencontré, qu'il me semble plus que doué dans l'art sensoriel et qu'il se fait appeler Black.

Bien évidemment, le Jônin de la feuille connaissait tous les détails de cette affaire, mais ce n'était pas son rôle d'aborder cela avec la Matsuno. Miko serait la personne à trouver pour obtenir toutes les informations. De son côté, Satochi préférait communiquer les éléments basiques menant à aucune conclusion et ainsi éviter de communiquer des informations prédestinées à rester secrètes.

- Pour le reste, je préfère laisser le Seigneur du Feu répondre en personne à vos questions. Ce n'est pas dans mes attributions de pouvoir révéler ce genre d'informations.

Il n'espérait pas vraiment qu'elle le comprenne, mais les choses étaient ainsi. Cependant, le Jônin pensait qu'elle le ferait.
Après tout, que les shinobis soient de Konoha ou Suna, ils partagent le même but. Protéger les siens et leurs secrets des autres.
D'autant plus que le brun souhaitait réellement garder la Matsuno hors de cette affaire qui serait résolue sous peu.
Black était intelligent, il ne frapperait jamais deux fois au même endroit et les chances de le retrouver étaient minces puisqu'il resterait sans doute pas indéfiniment à la Mégalopole sans bouger.

Le Chef de l'ANBU observa alors la jeune femme passer ses doigts au-dessus d'une brûlure relativement récente.
À en juger par ce qu'elle avait dit quelques secondes auparavant, l'auteur ne pouvait être que Black.
La Matsuno avait beaucoup de chance et cette blessure confortait le Rakuzan dans son désir de tenir sa langue face à la femme du Kazekage.

- Vous avez eu beaucoup de chance, et je pense que vous êtes consciente que s'il l'avait désiré, il aurait pu vous tuer sans grande difficulté. Ce qui renforce, le conseil que je vous ai donné tout à l'heure, que cela soit maintenant ou dans 5 ans. Ne cherchez pas à rencontrer Black.
Il vous a fait du mal certes, je le comprends, mais au final, ses agissements seront bénéfiques pour votre famille, il n'a fait d'irréversible bien que ses méthodes soient douteuses je le conçois, mais votre mari sera soigné, vous vous portez bien, votre enfant aussi. C'est pourquoi, il est inutile d'essayer de le retrouver. De plus, je doute qu'il décide de frapper deux fois au même endroit.

D'une manière ou d'une autre, Satochi devait parvenir à raisonner Ema. Elle n'avait peut-être pas prévu de se lancer à la recherche de Black dès maintenant, mais il était important en réalité qu'elle s'y décide jamais.
Pour sa propre vie, et celles de ceux qui l'aimaient par extension à savoir Kibo, Satomu et ses compagnons, et amis et Suna.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 1030
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Rencontre Imprévue [PV. Ema] Dim 8 Jan 2017 - 15:38

Satochi n'était pas en mesure d'en dire plus et Ema le comprit rapidement.
Les informations qu'il donna furent gravées dans la mémoire d'Ema. La prochaine étape serait d'en apprendre plus via Miko, si elle daignait lui en donner du moins. la piste qu'elle avait sur ce fameux Black était vraiment mince... Et malgré le fait qu'elle savait pertinemment qu'elle n'avait pas les capacités pour le retrouver ou le combattre, elle ne pouvait pas laisser cet énergumène impuni.

« Désolée de vous avoir importuné avec ça. Je me doute que vous ne pouvez pas me donner plus d'informations. » finit-elle humblement sur le sujet.

La Kunoichi restait attentive aux paroles du Konohajin. Bien qu'il avait raison, elle ne pouvait faire autrement.

« Je comprends que vos intentions soient de me garder en vie et de me montrer que j'ai eu de la chance. J'en suis consciente. Mais je ne peux laisser un tel acte rester impuni. Si cette personne a pu si facilement s'introduire dans notre Pays, il s'agit d'un ninja expérimenté, qui connait Suna et Hi. Cela fait bien trop de risques à encourir pour mon Village en ce moment.

Si ce n'est pas moi qui le traque, je me dois de suivre les quelques éléments qui sont à ma disposition pour espérer confier la mission à d'autres, en les guidant avec ce que j'ai pu amasser.

Cet individu est une menace que notre Nation, ni la vôtre, ne peut s'empêcher d'ignorer. »

Ema comprenait qu'il essayait de la faire revenir à la raison, mais en aucune façon elle ne pouvait tourner le dos à cette maigre piste qu'elle avait encore à sa disposition. Ce n'était pas la vengeance ou la peur qui la guidait, mais bien une volonté de sécurité pour Suna, Hi et son peuple.

« Ne vous en faites pas pour moi, je ne compte pas courir après lui personnellement, seulement découvrir son identité, pour notre sécurité à tous. Ou du moins, ne pas lâcher la seule piste que j'ai à ma portée.

Et puis... J'ai d'autres priorités à présent, qui requièrent une attention particulière. »


Fit-elle, caressant la chevelure de son enfant entrain d'engouffrer son repas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Konoha
avatar
Informations
Grade : Shodaime Amekage - Chef Rakuzan
Messages : 1222
Rang : XXX

Message(#) Sujet: Re: Rencontre Imprévue [PV. Ema] Mar 10 Jan 2017 - 12:29


Comme il s'y attendait, la Matsuno comprit que le sujet dans lequel la discussion était en train de s'engager ne lui apporterait rien de plus que ce que le Rakuzan avait déjà pu le faire.
De ce fait, la Sunajin allait devoir cogiter et composer avec les maigres informations que Satochi s'était autorisé à lui communiquer.
Mais ce qui importait vraiment le Rakuzan s'était que la jeune femme oublie cette stupide idée de rassembler un dossier sur le cas de Black.

C'est ce qu'elle fit lors de son intervention suivante, elle avoua être consciente de la chance qui avait été la sienne ainsi que le rôle qu'elle devait jouer au jour d'aujourd'hui dans l'éducation de son jeune garçon. Néanmoins, elle avoua également ne pas pouvoir garder ce crime impuni. Elle exposa tout un tas de discussion qui ne tenait qu'à elle sur les raisons qui la poussaient à vouloir rassembler un dossier sur la personne qui avait enlevé son mari afin de le vendre à Konoha. Des raisons qui aux yeux du Rakuzan n'en étaient pas vraiment.
Satochi avait eu l'occasion de croiser sa route, Black était fort, très fort même, mais il ne semblait pas tout-puissant non plus et à preuve du contraire, il avait choisi Kibo pour une raison précise, est-ce que c'était à cause de son état ? Ou bien parce que la sécurité à Suna et Kaze laissait encore à désirer ? Peut-être un peu des deux ?
Car Black s'il était si puissant aurait sans doute pu essayer de capturer Miko dont la tête doit valoir bien plus que celle de Kibo. Pourtant, il s'était abstenu. De nombreuses hypothèses pouvaient être faite sur cet acte. Toujours étant que oui, Black pouvait représenter une menace, mais à leur actuelle, Satochi avait que faire que cet individu vaque à ses occupations dans le Yuukan. Mine de rien, son acte avait sauvé le Kazekage.

Mais Satochi comprenait également les motivations de la femme et mère de famille qu'était Ema. Il pouvait comprendre ce désir de punition. Mais à lancer une traque contre un cible puissante, autant le faire soit même. Envoyer des hommes à la mort pour nos propres desseins, ce n'est pas vraiment moral non plus. Du moins pas plus qu'infiltrer soit même un pays pour soit même capturer une personnalité importante.
Si Ema voulait la tête de Black sur une pique, c'est elle qui devra se charger de le tuer. Au fond, Sato' pensait bien que la Sunajin y songerait en premier lieu.
Mais pour l'heure, elle semblait avoir compris le message.
Son attention devait se porter sur son fils, sur son mari retrouvé et sur les gens qu'elle avait plus ou moins perdu en suivant Kibo.

- En effet, ce petit gars va avoir besoin de votre regard attentif, les gens sauront qu'il est le fils de Matsuno Yamuro et ils seront pas forcément gentils même s'il n'a rien à voir avec les actes de son père.

La mentalité humaine était parfois exécrable, Satochi en venait à en être parfois même dégoûté. Mais la vie continuait et il fallait faire de chaque instant une étape à franchir, une marche à gravir pour devenir plus fort dans ce monde où les faibles ont bien souvent pas leur place.

- Ce fut un réel plaisir de vous rencontrer Ema, mais je vais devoir vous laisser à présent, le devoir m'attend.

Il avait bien évidemment et sans le montrer sentit les quelques ANBU sur le toit du restaurant vêtu de noir ce qui avait pour effet de les camoufler dans la nuit. Il ignorait parfaitement de quoi il s'agissait, mais il ne pouvait pas refuser d'accorder à ses hommes l'attention qu'ils méritaient.
C'était peut-être l'annonce d'une nouvelle répétition pour l'opération "Purification". Quoi qu'il en soit en Chef de l'ANBU devait agir.
Il se leva donc de sa chaise salua le petit Satomu qui semblait parfaitement se régaler dans sa dégustation ainsi qu'Ema sa mère.

- Si nous n'avons pas l'occasion de nous revoir avant votre retour à Suna, je vous souhaite un bon retour chez vous tout en espérant que nos chemins se recroiseront dans un futur proche ou lointain et n'ayez craintes, nous allons sauver votre mari. Conclus-t-il en souriant avant de s'éclipser dans la nuit
konohajine.

This is the end:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Rencontre Imprévue [PV. Ema]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Feu :: Konohagakure no Satô :: Centre Ville-