AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les trois Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Pour Tetsui... [Yell]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Informations
Grade : Membre du Kyomu
Messages : 897
Rang : A+


Message(#) Sujet: Pour Tetsui... [Yell] Mar 20 Déc - 21:40

Cela faisait des années qu'elle n'avait pas vu cette Kunoichi. Depuis l'examen Chuunin où elle l'avait rencontré.

Riba Yell...

Se baladant seule au marché, afin de faire des courses pour la famille et de laisser Kibō et Satomu seuls, laissant son mari s'entretenir avec d'autre Shinobis de le Feuille et gérer ses affaires, Ema était tombée sur une chevelure bleue qui lui était familière. Les événements lui avaient fait oublier ce sujet-là, qui n'était autre que la trahison de Yell envers Tetsui et Ema. Si ses souvenirs étaient bons, Yell avait juré de prendre soin de son meilleur ami. Et aujourd'hui, à l'heure où elle venait de tomber dessus, Tetsui n'était plus en vie, ayant été exécuté par Konoha, dont Yell faisait partie.

La Kunoichi stoppa net ses mouvements, se sentant prise par un poids de rancune soudain. Des frissons et un malaise parcoururent son corps, se remémorant des souvenirs qui étaient chers au cœur d'Ema, notamment ce fameux dîner où cette Gogyou avait offert un collier à Tetsui. Reprenant vie, Ema serra son poing droit, tenant un panier de provision de son autre main. L'oubli momentanée du au retour de son mari se dissipa, remettant les idées de la Kunoichi en place. La mort de Tetsui ne devait pas être étouffée si rapidement, certaines personnes avaient encore des comptes à rendre.

Mais comment aborder cette traîtresse ? Comment lui faire comprendre qu'aux yeux d'Ema, elle n'était plus rien et qu'elle aurait préféré qu'elle ne mette jamais les pieds sur le sol de Kaze afin que Tetsui lui-même ne la rencontre jamais. Si au moins elle avait pu être utile à Tetsui, plaider sa cause comme Satochi l'avait fait auprès de Kibō. L'insulter, la menacer, la frapper... C'était des actions qu'Ema désirait effectuer avec vivacité, mais les conditions n'étaient pas propices à de tels échanges. Le marché était bondé et le garde accompagnant Ema ne la laisserait certainement pas outrager un de ses confrères.

Soupirant, énervée, ennuyée, toujours opprimée dans ce village qui n'était pas le sien, la Kunoichi laissa tomber son panier, furieuse de ne pouvoir agir pour sauver la mémoire de son meilleur ami ou affronter le regard de ce qui fut autrefois celle qui partageait son cœur sans avoir besoin de faire attention aux personnes autour d'elles. S'accroupissant pour récupérer les légumes tombés, le regard d'Ema était empreint de colère, de rancœur et d'une animosité inégalée. Elle ne savait peut-être rien de la relation que Yell avait eu avec Tetsui, ce qu'elle savait, c'était qu'elle l'avait abandonné lorsqu'il avait le plus besoin d'elle. Et pour cette raison, Ema ne pourrait jamais pardonner cette personne.

Ramassant, la tête dans ses pensées, ses légumes, elle remarqua que toutes les tomates et les pommes avaient roulé beaucoup trop loin...


« Nul ne peut attendre l’aube sans passer par le chemin de la nuit. »
Khalil Gibran –




Informations:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shinobinohattan.com/h12-chakra-a

avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 442
Rang : A+


Message(#) Sujet: Re: Pour Tetsui... [Yell] Mer 21 Déc - 18:32

Le marché était bondé de monde et les visages se révélaient pour la plupart souriants. C'était une bonne chose de voir que le contexte de guerre ne faisait pas vaciller le moral des Konohajins. Un conflit d'ailleurs en passe de se terminer, du moins je l'espérais.

Les odeurs de nourritures se montraient toute plus alléchantes les unes que les autres mais je ne faisais que passer, sortant tout juste de mon entraînement quotidien. Je forçais beaucoup moins qu'avant mais cela me semblait essentiel de m'améliorer toujours un peu plus malgré cette vie grandissante en moi. D'ici quelques mois cela me serait totalement impossible et complètement déconseillé alors j'en profitais tant que je le pouvais encore.
La défense de Konoha m'était primordiale et j'étais une kunoichi avant tout alors il n'était pas question que je lui devienne inutile : le bébé grandirait avec les valeurs du clan Hayashi et cette volonté du Feu qui faisait des Konohajins une grande famille que nous nous devions de protéger.

Je récupérais donc tranquillement pendant cette heure qui m'était disponible avant de reprendre mon boulot à l'Académie, marchant entre les étalages tout en me satisfaisant du travail accompli par les shinobis et les deux Aburame pour garantir la paix.
C'était dans cet air songeur que je m'apercevais des fruits et légumes qui roulaient à mes pieds, me baissant pour les ramasser avant de m'approcher de la femme les ayant perdu.

« Tenez, Mad... »

Mon expression vira à la surprise et un certain mal aise en reconnaissant Ema. De part mes nouvelles fonctions au sein de l'unité spéciale, j'étais au courant de sa présente a elle et Kibo au sein du village pour visiblement lui remettre les idées en place mais je n'en savais pas beaucoup plus. A vrai dire j'avais même espéré ne pas avoir a la croiser d'un côté tout en voulant la trouver de l'autre pour m'expliquer avec elle : le destin avait choisi pour moi.

Gardant ses provisions tendues vers elle alors que je m'étais figée l'espace d'un instant. Je reprenais mon sang froid et les déposaient dans son panier tout en jetant un œil a son escorte. Elle était sous surveillance ou protégée ? Peut-être un peu des deux.

« Ema... »

Que pouvais-je bien lui dire ? « Comment ça va ? » aurait été mal placé vu ce qu'elle traversait avec Kibo et la nouvelle de la mort de Tetsui.

La voir me rappelait beaucoup de choses... Ema n'était pas seulement une Sunajin, elle était ma coéquipière lors de l'examen chûnin de Suna, elle était la compagne du Kazekage ayant tenté d'assassiner ma désormais Daimyo et par dessus tout, elle était la meilleure amie de Tetsui...

Nulle doute qu'elle n'apprécierait pas ma présence et se trouver en territoire « ennemi » ne devait pas aider à la détente si bien que je ne voulais pas la forcer au dialogue.

« Je... Si tu veux discuter je ne suis pas contre mais allons dans un lieu plus propice pour ça dans ce cas et si tu ne le veux pas... alors je comprendrais. Bien que je pense que nous avons des choses à nous dire... »

Il était temps de crever l'abcès une bonne fois pour toute non ? Elle devait sans doute me détester pour avoir participé à la capture de Tetsui et ne pas avoir empêché sa mort mais cela était sa vision des choses. Elle ne devait sans doute pas comprendre le mal que la trahison du Yamada m'avait fait ni même la colère que je ressentais contre celui à l'origine de cette guerre qui avait causé la mort de Tetsui : cette personne qui n'était autre que son époux, le sensei du Yamada...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Membre du Kyomu
Messages : 897
Rang : A+


Message(#) Sujet: Re: Pour Tetsui... [Yell] Lun 9 Jan - 21:15

Pour son plus grand malheur, Yell l'avait remarqué. Ema aurait voulu en rester là, afin de la détester en silence, dans son coin. De toute façon, que pouvait-elle bien reprocher à Yell. Elle avait exéctuer les ordres de ses supérieurs.

Ema secoua la tête en ayant ses pensées.

* Et puis quoi encore. *

« Discuter ? Tu penses que j'ai envie de discuter avec toi ? »


Ema était agressive, mettant le garde sur le qui-vive. La Kunoichi balança durement les fruits qu'elle tenait dans sa main au fond de son panier.

Son regard était dur, cruel. Elle en voulait à la jeune Gogyou. Elle aurait voulu partir et ne pas avoir à affronter le passé, mais si Ema se défilait, cette histoire allait la bouffer petit à petit. Et elle se devait de crever l'abcès, pour Tetsui.

Se mordant la lèvre, soupirant d'énervement, elle reprit quelques temps plus tard.

« Je te suis. »

Arrivée dans un endroit bien plus calme et plus isolé, toujours accompagnée de son garde, Ema se retrouva face à Yell.

Durant le chemin, la Kunoichi cumula une certaine haine qui se décuplait au fil des secondes. La jeune femme resta silencieuse, toisant d'un regard haineux la Gogyou.

« Je ne sais même pas par où commencer. »

Ema avait laissé tomber son panier de provision, serrant ses poings.

« J'avais confiance en toi. Je pensais que tu respectais Tetsui, que tu aurais assez de cran pour le comprendre, et peut-être intercédé en sa faveur. Mais j'apprends qu'il a été exécuté ici-même à Konoha il n'y a que quelques semaines. Comment peux-tu encore te regarder dans une glace. »

« N'avais-tu donc aucun sentiment pour lui ? »


Tetsui n'en avait que très peu parlé, Ema ne connaissait rien de leur relation. Oui, elle était en colère, même si c'était une colère injustifiée. Après tout, c'était Kibō, l'origine du problème...


« Nul ne peut attendre l’aube sans passer par le chemin de la nuit. »
Khalil Gibran –




Informations:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shinobinohattan.com/h12-chakra-a

avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 442
Rang : A+


Message(#) Sujet: Re: Pour Tetsui... [Yell] Mar 10 Jan - 23:53


Bien entendu, sa seule réaction était l'agressivité. Qu'espérais-je d'autre ?

Mon esprit se brisait en repensant à tous ces moments passés à Suna. Cette collaboration avec Ema avec qui j'avais partagé la même équipe lors de l'examen chûnin, le confection d'un bijou porteur de signification créer avec son aide pour Tetsui, la soirée tous ensembles... C'était comme un rêve lointain, un fragment désormais inaccessible et vieux de plus de deux années.
Repenser à tout cela me rappelait évidemment le jour où j'avais de nouveau croisé le regard du Yamada, dirigeant une escouade désignée pour la destruction, lui qui autrefois prônait la paix... tout comme son maître.

La tristesse se lisait clairement sur mon visage que les larmes n'avaient pas épargné dans leur sillage répété comme en témoignait mes traits fatigués.
Je comprenais son élan de colère et pourtant était-il justement dirigé ? Pensait-elle que j'avais précipité Tetsui vers cette fin ? J'avais gardé l'espoir qu'il ne se mêlerait pas à cette guerre sans fondement et à l'opposé de ses convictions : mais je m'étais trompée...

Après son accord, j'emmenais donc Ema, toujours suivie par un garde, vers un banc de l'un des nombreux petit parc du village sur lequel nous nous asseyions. Un lourd silence s'installait, comblé par son regard haineux qui était la seule chose qu'elle m'accordait alors que je la laissais commencer pour m'affubler de reproches auxquels je répondrais sans détour.

Elle se lançait finalement. Je la laissais parler pour qu'elle vide son sac, me reprochant des faits ou en m'incriminant d'autres alors qu'elle n'avait pas la moindre idée de la façon dont j'avais vécu tout cela. Mes yeux, jusqu'ici posé vers le sol, venaient chercher les siens, brillants de cette lueur caractéristique alors que mon expression restait, quant à elle ferme, les sourcils légèrement froncés.

« Comment je peux me regarder dans une glace ?! Quelle a été ma réaction quand je l'ai vu attaquer ma patrie selon toi ? La trahison. Voilà ce que j'ai ressenti.
Quand la guerre a été annoncée après la tentative d’assassinat de ma désormais Daimyo par ton Kazekage et compagnon, ma rage était tournée vers lui mais je nourrissais l'espoir que Tetsui, pacifiste dans l'âme, ne prendrait pas part à ce combat stupide nous opposant. Il a suivi les ordres de sa nation et il a brillamment agit en tant que shinobi mais il a choisi la voie faisant de moi son ennemie... »


Personne, pas même lui, ne pouvait s'en prendre à ma patrie sans en payer le prix, aussi douloureuse cette fatalité pouvait être.

« Il a fait son choix et il en a assumé les conséquences. »

Ma voix s'était presque éteinte dans un murmure en prononçant cette phrase et reprenait soudainement un ton plus agressif.

« Et toi ? Comment fais-tu pour te regarder en face ?
C'est Kibo qui est à l'origine de cette guerre et qui a donc indirectement conduit Tetsui vers cette voie pourtant contraire à ses enseignements. Pourquoi n'as-tu rien fait pour l'en empêcher ?! C'est bien plus simple de rejeter la faute sur les autres, mmh ? »


Pourtant je ne cherchais aucune réponse de sa part.

« Tu peux très bien m'accuser de certaines choses ou en vouloir à mon village si cela apaise ta conscience mais réfléchis deux minutes pour comprendre que les premiers torts n'appartiennent pas à Konoha. »

Je serrais les poings pour contenir mes émotions avant de poursuivre :

« Tu n'as aucune idée de la façon dont toute cette histoire m'a atteint. Par cette guerre stupide, celle qui a dû faire face à ses derniers instants et supporter cette épreuve : c'est moi.
Aucun Sunajin n'était là pour endiguer cette guerre ou ses conséquences... »


Mes yeux me brûlaient si bien que je détournais la tête un instant pour passer un pouce tremblotant en dessous, animée par la rancœur. Les esprits avaient beau s'échauffer : ce qui était fait était fait. Les erreurs de Kibo et les choix de chacun ne changeraient plus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Membre du Kyomu
Messages : 897
Rang : A+


Message(#) Sujet: Re: Pour Tetsui... [Yell] Ven 13 Jan - 12:46

Les paroles de Yell n'avaient aucun sens.

« Tu crois sincèrement qu'il avait le choix ? On ne peut dire non à ses supérieurs. La guerre nous a tous pris. Quand Kibō a ordonné cette guerre, nous nous sentions tous mal, mais au fil du temps, avec Nami, Ki, vos assauts contre nos forces... Arashi... Tetsui. » La Kunoichi serra ses poings à ce dernier mot.

« Comment peux-tu penser une seule seconde que Tetsui avait le choix, que partir en guerre contre le Pays d'où venait son ÂME-SŒUR, le ravissait ? Qu'a-t-il pensé quand il t'a vu se dresser contre lui, que tu serais son ennemi ? Il a obéi à son Pays, parce qu'il a juré loyauté et obéissance. »

« Oui, il a choisi la voie qui a fait de toi son ennemi, mais pas par volonté, au contraire. Comme tu l'as dit, Tetsui était un pacifiste, il n'avait pas le choix de combattre pour Suna. En plus de cela, son honneur était en jeu, il était l'élève de Kibō. Dans sa folie, il aurait très bien pu être tué par son Kage. Et toi, là. Tu dis que Tetsui aurait pu ne pas prendre part à cette guerre, mais toi dans tout ça, hein ? Pourquoi y as-tu participé ? En voyant Tetsui, pourquoi as-tu continué à te battre ?! »

Ema était crispée de colère, mais empreinte de la tristesse la plus grande.

« Assumer les conséquences ? Tu veux dire, quand ton Kage l'a fait exécuter de sang froid. Connaissant ta patrie à présent, je ne suis pas sûre que sa mort ait été rapide et douce, ai-je raison ? Garde tes précieuses conséquences pour toi. S'il ne t'avait pas aimé, il aurait peut-être donné son maximum lors de votre combat et serait encore en vie. Je suis persuadée qu'il n'a même pas pu te toucher tellement son cœur battait pour le tien.

Choisir entre sa Nation et son amour... Comme si tu pouvais comprendre. L'as-tu jamais aimé. Ta férocité dans tes yeux, ta rage... Tu ne le méritais pas, il était trop bon pour toi. Je suis sûre que tu l'as déjà oublié avec un autre. »


gronda-t-elle, des larmes dans ses yeux.

« Rejeter la faute sur les autres ? Si, MOI, j'avais été au courant que mon Kage voulait faire éxécuter Tetsui, je m'y serai opposée, et j'aurai prévenu sa meilleure amie. J'aurai fait quelque chose, pour lui, au moins essayé... quoi que ce soit... Mais je ne savais rien. J'ai appris sa mort, alors que je pensais simplement que tout comme Arashi, vous le gardiez en vie. »

« Kibō a effectivement lancé cette guerre, manipulé par un esprit qui n'était le sien. C'est vrai. Mais ce n'est pas lui qui a transpercé le corps de mon meilleur ami pour lui ôter la vie. C'est de la main des tiens que cette horreur a été faite. »

Des souvenirs de son meilleur ami faisait surface, alors qu'elle essayait de défendre son honneur, son souvenir, sa vie.

« Je n'ai même pas pu lui dire au revoir. »

Souffla-t-elle, la voix brisée, regardant avec haine le visage de la Gogyou. Des sanglots s'emparèrent de la Kunoichi, qui ne pouvait se retenir, tombant au sol sur ses genoux, pleurant avec amertume la fin de celui qui avait toujours été là pour elle. Le désespoir la submergeait. Cachant son visage dans ses mains, des centaines d'images se cognaient dans son esprit. Tetsui qui avait rêvé de paix et de voyage, était à présent mort, tué par le Pays à qui il avait donné son cœur en la personne de Yell. Ce garçon avec qui elle avait grandi toute sa vie, qui l'avait aidé à traverser la mort de sa mère... elle n'avait même pas pu le serrer dans ses bras pour lui dire que tout irait bien, qu'ils se rejoindraient, qu'il était la meilleure personne qu'elle ait jamais rencontré, qu'elle l'avait toujours aimé...



« Nul ne peut attendre l’aube sans passer par le chemin de la nuit. »
Khalil Gibran –




Informations:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shinobinohattan.com/h12-chakra-a

avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 442
Rang : A+


Message(#) Sujet: Re: Pour Tetsui... [Yell] Mer 18 Jan - 11:37

Ce que racontait Ema me faisait esquisser un sourire amer. Quelles idioties. Y'avait-il un si grand gouffre entre Suna et Konoha ? Comment pouvait-elle affirmer ce qui était complètement contraire à tout ce que l'on m'avait enseigné ?

« Il n'avait pas le choix ? Alors c'est comme ça ?! Vous n'êtes que de simples pions sur l'échiquier de votre Kazekage ?! Notre Hokage sait entendre les avis de ses différents shinobis en qui elle a pleinement confiance et dont la réciproque est vraie. Plutôt que de faire entendre votre opinion vous gardez simplement le silence en acquiesçant à toutes les décisions sans ne rien en dire ? Ce n'est pas ne pas avoir le choix mais simplement rester à l'abri dans son cocon sans rien oser : se contenter d'être une vulgaire marionnette. »

Combien de fois Mizuki-sensei m'en avait parlé ? Les choix n'étaient pas toujours bons ou mauvais mais qu'importait tant que l'on faisait ce que l'on jugeait juste : à Suna, ils préféraient ne pas en faire du tout.

« Bien sûr qu'il avait le choix : comme vous tous ! En faire part a votre supérieur n'est pas synonyme de désobéissance ! »

Tout ce qu'elle disait me mettait hors de moi : comment pouvait-on être aussi lâche ?!

« Pourquoi ai-je continué de me battre en voyant Tetsui ? Tu me poses vraiment la question ? Parce qu'il s'en ait pris aux miens ! A ma patrie ! J'étais blessée et trahie par ses actes mais il n'était plus qu'un traître s'en prenant à ma nation. Mes sentiments n'ont pas a interférer face à la menace que subit ceux que je défends. »

Elle évoquait un non choix face aux décisions de son Kage mais mêlait ensuite ses sentiments personnels pour finalement en prendre un ? Avais-je vraiment une kunoichi face à moi ? Pour quoi ou qui se battait-elle au juste ? Pour protéger ceux qu'elle aimait au détriment de tous les autres innocents qu'elle s'est jurée de défendre au péril de sa vie en empruntant la voie shinobi ? ...

« Le laisser s'enfuir après ce qu'il a causé aurait été contraire à mes convictions. Tetsui ou pas : il a détruit des vies. »

Quant au reste...

« Il s'est défendu pour protéger sa vie et son escouade. Bien sûr que si il a utilisé des techniques contre moi. Avec regret sans doute mais cela ne change rien. »

Je repensais au moment où il était immobilisé dans l'entrave de Kihran et que j'étais allée l'assommer, l'esprit en morceaux, pour le ramener à Konoha où je me doutais de ce qui l'attendait bien que j'en ignorais la méthode... Tetsui était mort pour mon cœur au moment même où j'avais compris qu'il était responsable des dégâts causés et du mal qu'il avait fait aux miens.

« Je doute que tu te serais opposée a quoi que ce soit alors même que tu n'arrêtes pas de répéter ne pas avoir le choix des décisions de ton Kage mais il n'est pas question de ce que tu aurais fait dans ma situation : je te demande pourquoi tu n'as rien fait dans la tienne. »

Elle cherchait a esquiver la question : je le voyais.

« Tu ne me parles sans cesse que de moi, de mes choix mais quels ont été les tiens ? As-tu empêché Kibo de mener cette guerre ? De comprendre pourquoi il l'a déclenché et d'essayer de l'arrêter ? Toi plus que n'importe quel autre Sunajin aurait dû le faire : en tant que kunoichi mais aussi en tant que femme. »

Elle n'avait rien fait pour le stopper dans sa décision alors même qu'elle possédait un lien plus puissant auprès de lui que n'importe quel autre Sunajin. Rien n'avait été fait.
Cela lui donnait-il bonne conscience de s'en prendre à moi pour compenser le fait qu'elle n'avait rien fait de son côté et que Tetsui en avait peut-être payé le prix ?

« Il est mort de la main des miens pour les actes qu'il a lui même commis. Tout cela n'est le résultat que de vos choix : ne rien faire du tout pour tenter de mettre un terme à cette guerre stupide en était aussi un. Le votre. »

Mon regard ne lâchait pas le sien alors que je parlais avec amertume à l'encontre de cette femme s'écroulant au sol tout lâchant des sanglots en se posant en seule victime sans même comprendre qu'elle faisait aussi partie des bourreaux.

Là dessus, je me levais en serrant les poings et quittais cet endroit, ne voulant plus rien avoir a faire avec elle.
Tout cela... A qui était-ce véritablement la faute ? Elle n'avait qu'a continuer de se voiler la face pour se soustraire à toute responsabilité...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Pour Tetsui... [Yell]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Pays du Feu :: Konohagakure no Satô :: Centre Ville-