N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez | 
 

 Après la pluie...le beau temps? [Fubuki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Daimyô de Ame - Chef du clan Sabakyô
Messages : 914
Rang : A+

Message(#) Sujet: Après la pluie...le beau temps? [Fubuki] Ven 23 Déc 2016 - 16:28


Debout derrière mon bureau, mon regard foudroyait celui des deux têtes brûlées qui me servaient d'élèves. Les deux mains plaquées contre la surface boisée de ma surface de travail, l'on aurait cru voir, un instant, une veine apparaitre sur mon front tant ma colère était apparente. Du haut de mes presque deux-mètres, mon ombre se prolongeait jusque dans la face de celles qui se trouvaient bientôt victime de ma personne imposante et des reproches que j'avais à leurs faire. Heureusement, mon sabre n'était pas placé entre mes deux omoplates, mais bel et bien appuyé contre le mur derrière moi, à quelques mètres d'où mes jambes me reliait au sol de la pièce. Mais était-ce suffisant? Quelques mètres? Ces troncs d'arbres qui me servaient de bras étaient tellement longs vu ma taille de géant qu'ils semblaient presque capable d'en agripper le manche quand même.

Ma voix gronda entre mes dents serrées qui, à quelques occasions, n'hésitaient pas à laisser s'échapper un ou deux postillons tant je semblait hors de moi. Une chose était sûr...ces jeunes femmes apprenaient que l'insubordination et le conflit au sein des rangs d'une même force semblait être l'une des choses qui réussissait à me faire sortir de mes gonds. Depuis mon arrivée dans les forces Shukaijins...rien...rien n'avait réussis à m'insulter autant que cette situation hormis peut-être Doli...ce pauvre Kosobayui aussi lâche qu'ingrat.


VOUS ÊTES DES SHINOBIS...AU SEIN D'UNE ÉQUIPE...ET AU SEIN D'UNE ARMÉE.

Je me fou de vos états d'âme. J'en ai rien a foutre de ce que vous ressentez l'une envers l'autre. J'en ai rien à cirer de votre personnalité et de l'histoire de vos clans respectifs l'un envers l'autre.

Qu'allez vous faire lorsque Kumo sera à nos portes? HEIN?!?! PARCE QUE ÇA S'EN VIENT!

Vous croyez que c'est une blague? Ils ont déjà frappé à Kusa...mais savez vous quoi? Kusa à réussit à les repousser...EN TRAVAILLANT EN ÉQUIPE.

Je ne vous demande pas de vous aimer, mais de coopérer. Si vous n'êtes même pas capable de faire ça, eh bien cela prouvera une seule chose.
Que toi...tu n'est pas forte ni digne de vivre plus longtemps que ce que le destin te réserve.

Et que toi tu n'es pas mieux qu'elle, eonc pas mieux qu'un "insecte" selon tes propres dire.
Dis-je d'abord envers la Suzurane, puis ensuite vers Aki, piquant là où je savais leur égo fragile tout en mettant l'emphase sur ce que j'attendais d'elles.

Vous ne semblez pas réaliser comment les enjeux de cette guerre sont importants. Et Aki...ce n'est pas MOI qui a décidé de mettre un Triumvirat en place en mettant Suzurane et Samui a égalité. J'ai aidé aux négociations entre nos deux clans afin que nous puissions faire front commun en cas d'attaque, mais pour se faire nous avions besoin de reconnaitre la légitimité du clan Suzurane sur Yuki aussi. CE QUI A ÉTÉ APPROUVÉ PAR LA MAJORITÉ DU CLAN. Alors maintenant, garde tes insultes pour toi dorénavant car tu ne fais qu'agir et parler contre une décision prise par ce clan que tu chérie tant.

Et toi, Kemono...la prochaine fois que tu attaque un membre de ton équipe, je le prendrai comme un acte de traitrise et je m'assurerai personnellement que tu reste tout au bas de la chaine alimentaire.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 98
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Après la pluie...le beau temps? [Fubuki] Sam 24 Déc 2016 - 4:03

Kemono avait été convoqué dans le bureau de Ketsuen sensei. La journée d’hier avait été productive. Elle avait rencontré sa coéquipière et avait maîtrisé une nouvelle technique de fuinjutsu d’un niveau supérieur à ce qu’elle avait accompli auparavant. Elle se demandait s’ils allaient encore s’entraîner ou bien faire une mission. Il est vrai que la blessure laissée par la technique d’emprisonnement avait laissé des marques, mais elle était prête à relever de nouveaux défis. Pleine de bonne volonté, elle quitta sa chambre pour se diriger vers sa destination. Sur son chemin, elle rencontra la rouquine qui avait, elle aussi, été demandée par le chef. Elle regardait sa belle chevelure qui protégeait son coup frêle et sans crier gare ou même laisser de signe de retenue, la Suzurane s’exprima.

‘’ Tu m’as bien eu hier. La prochaine fois, ce ne sera pas si facile. J’avais tellement le goût de te tuer.’’ Souriante et agissant sincèrement comme si la situation d’hier n’avait aucun impact sur le moment présent, elle renchérit. ‘’ Bon ! C’est 2/0 pour toi. Je te dois 3 heures de mon temps et je respecterai mon engagement avec toi. Par contre, on va s’occuper de ce que nos fonctions nous donne comme responsabilité et après on jouera. J’ai plein de jeux intéressants comme ça. ‘’

La sauvageonne ne jouait aucune carte en se moment. Elle était sincère et passionnée comme à son habitude, impatiente de voir la suite de sa journée qui ne se déroula pas comme elle l’avait pensé. L’épéiste était encore fout de rage de ce qui c’était passé la veille. La Suzurane le regarda d’un air d’incompréhension face à ses menaces et sermons. Vous savez ce regard que l’on lance à la personne en habit de licorne dans un party de princes des ténèbres, bien cela résumait un peu l’expression faciale de la Yukijin qui ne comprenait tout simplement pas pourquoi il agissait ainsi. Il n’avait même pas fait partie du conflit directement. Elle le laissa parler, car cela lui faisait décidément du bien, mais les menaces étaient de trop. Après un certain moment , elle regarda Aki avec une aire de questionnement imprimé sur son visage.

‘’ Est-ce dans vos habitudes de rapporter les situations du passé le jour d’après pour chialer dessus ? ‘’Sa question demandait une réponse sincère. Pour elle, la situation était terminée depuis plusieurs heures. Seul les enfants cherchent la vengeance et mettraient une mission en danger pour se taper dessus. ‘’Sensei ! Moi et Aki on n’est pas en mauvais termes. On a juste créé notre territoire et on s’est testé pour se connaître. Oui, je voulais la tuer, mais je ne la hais pas pour vrais. Il n’y a rien de personnel la dedans. ‘’

II était vrais que le borgne était intimidant. Son oeil unique concentrait toute sa rage. Pour l’amadouer, Kemono se fit toute petite baissant les yeux et la tête d’un air abattu. Puis répondit d’une petite voit.

‘’ Je m’excuse. ‘’

Des excuses plus ou moins sincères, mais qu’elle se sentait obligé de donner.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 40
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Après la pluie...le beau temps? [Fubuki] Sam 24 Déc 2016 - 16:27

Le lendemain de cette belle journée d'entraînement forte en émotion, Aki reçut une missive l'appelant à venir voir son Senseï. Elle allait encore se faire engueuler, peut-être même punir... Jetant la missive sur le parquet, Aki soupira, ronchonnant d'autant plus.

• Gna gna gna respect, gna gna gna autorité... imitait-elle, arrangeant rapidement ses boucles dans la glace de sa salle de bain, deux pinces en bouche qu'elle mettait dans ses cheveux.

• J'te jure, quelle plaie. Tous trop outragés pour un rien, mon dieu... lança-t-elle en colère, arrangeant à présent sa tenue.

Prête à partir, se regardant une énième fois dans sa robe moulante violette sombre, réajustant son collant, Aki mit alors ses bottes fourrées, habillé de fourrures et son manteau à capuche à fourrures également et sortit immédiatement rejoindre le bureau de son Senseï, n'oubliant pas au passage sa petite sacoche qu'elle accrocha à sa cuisse droite.

• À toute petite souris, fit-elle en direction d'un cadavre juteux empalé sur une planche de travail dans le salon.

Sur le chemin, Aki croisa Kemono qui semblait également se diriger chez Ketsuen. Cette Suzurane ne semblait pas le moins du monde fâchée contre la Samui. Ce qui fut pour elle une surprise... Mais, une bonne surprise. Si elle était si facilement manipulable, Kemono deviendrait rapidement le jouet d'Aki, et cela, pour son plus grand plaisir...

• J'savais que t'en avais dans le ventre, fallait bien te le faire comprendre. dit-elle, tirant la langue, toujours l'esprit moqueur.

• J'ai pas encore trouvé quoi te faire faire pendant trois heures... dit-elle, songeuse.

Elle avait bien entendu pensé à l'intégrer dans son petit passe-temps favoris qu'était la chasse, mais la Samui ne se sentait pas encore prête à partager sa folie. Surtout qu'un tel secret devait rester... secret. De telles pratiques ne pouvaient pas rester impunies. Le petit incident d'hier avait amené la Samui a respecté la Suzurane. Effectivement, Aki était une petite peste méchante et sadique, mais elle savait reconnaître un ennemi ou un ami de valeur. Dans ce cas présent, de plus étant son équipière, Aki se devait de pouvoir croire et faire confiance en la Suzurane. Cependant, ce n'était pas comme si Aki allait devenir gentille à présent, absolument pas.

Les deux Kunoichis arrivèrent dans le bureau de leur Senseï. Ce dernier était gigantesque, littéralement. Son surnom de Colosse de Glace lui allait très bien. Il faisait froid dans le dos avec son regard tueur et son immense épée prête à déchiqueter tout sur son passage.

• J'le savais... J'me fais encore engueuler... J'te jure... pensa-t-elle, roulant des yeux.

Aki comptait rester silencieuse jusqu'à ce qu'il ait fini, mais pour la surprise générale, ce fut Kemono qui répliqua, lançant une critique digne d'Aki. Cette dernière tourna son regard vers la blonde, impressionnée.

Souriante, fière comme un paon d'avoir dressé une telle championne, Aki prit la suite des paroles de Kemono.

• Ketsuen-Senseï. Ne vous inquiétez pas, regardez-moi ça, c'une vraie guerrière. Si elle a voulu m'tuer moi, j'suis persuadée qu'elle fera qu'une bouchée de vos Kumojins, lança-t-elle, les mains dans son dos, gonflée de fierté.

• C'est ma chose à moi. pensait-elle, triomphante.

• Promis, on s'tapera plus dessus devant vous, Ketsuen-senseï.

Sans crier gard, Aki s'approcha de Kemono, prit son visage dans ses mains et l'embrassa sur la bouche.

• Voyez ? On est les meilleures amies du monde.

Souriante, Aki continua.

• C'était tout ? Vous avez besoin d'autre chose, Kestuen-senseï ? finit-elle, un sourire gravé sur son visage.

Tout paraissait tout à fait normal pour Aki, qui avait montré autant de conviction dans son amitié avec Kemono que possible. Pour la rousse, Kemono était à présent devenu sa chose, qu'elle protégerait. C'était ses provocations qui avaient amené la Suzurane a dévoiler ses capacités, c'était à Aki que revenait tout le succès de cette petite guerrière blonde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Daimyô de Ame - Chef du clan Sabakyô
Messages : 914
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Après la pluie...le beau temps? [Fubuki] Ven 30 Déc 2016 - 4:45


Avoir ces deux femmes comme élèves ne seraient pas une chose facile et plus le temps allait, plus je m'en rendait compte. La légendaire indifférence des Suzurane se reflétait bien dans l'attitude de Kemono alors que Aki, elle, restait toute aussi impétueuse et arrogante qu'une jeune Samui pouvait l'être. Tout au long de mon sermon, mon oeil n'avait cessé de se braquer sur les moindres réactions de mes deux apprenties qui, vraisemblablement, ne comprenait pas l'étendue des risques qui venaient à nous. L'une agissait comme si elle était ailleurs, au dessus de ce genre de problème parce qu'elle décidait d'elle même qu'il n'en valait pas la peine d'y porter plus d'attention que nécessaire alors que l'autre...elle ne faisait que s'en foutre royalement en y ajoutant une pointe de haine même.

Et ce fut comme pour se "débarasser" qu'elles me montrèrent qu'il n'y avait plus de problème entre elles. Bien qu'il y avait probablement un fond de vérité, elle continuait de prendre toute cette scène et les événements passé pour un jeu. Un jeu où la gagnante dominait l'autre...sans se soucier des répercussions que cela aurait dans un régime militaire comme celui du Shukai. Je roulai donc mon oeil de bas en haut...de droite à gauche. Définitivement, elles resteraient bien entêtées à faire comme bon leur semble et moi, je serais aux prises avec ce genre de comportements enfantins vu mes obligations. Mieux valait commencer à s'y faire...


Hm...amies hein? Eh bien, on aura tout vu. Et pour te répondre Kemono...oui...je crois que c'est nécessaire en tant que votre supérieur militaire de vous rappeler que le comportement dont vous avez fait preuve hier est innacceptable entre deux soldats.

Honnêtement j'en ai rien à faire que vous vous tapez l'une et l'autre. Ne le faites juste pas lors de nos entrainements, ni lorsque vous êtes en service. Je ne gère pas une garderie...mais une équipe de guerrier dont la mission est de défendre le peuple contre l'invasion ennemi.


Puis, me tournant vers l'une des étagères derrière mon bureau, je mis la main sur un rouleau attaché par une ficelle. Tranquillement, je tirai sur l'une des extrémités de la corde pour en défaire le noeud et je lançai le cylindre de papier sur les genoux de la Samui afin qu'elle puisse le prendre entre ses doigts et en lire le contenu. D'abord, le sceau impérial scellait la lettre grâce à une cire maintenant sèche et il lui faudrait la décoller pour obtenir les informations à l'intérieur. Information que je ne tardai pas à leur communiquer...ou du moins...en partie.

Voici votre première mission en tant que membre du Fubuki. C'est une mission relativement simple, mais qui comporte tout de même quelques risques. Vous la ferez seule. Si bataille il doit y avoir, rappelez vous que ce sont probablement des civils qui s'opposeront à vous...l'usage de vos jutsu est donc fortement déconseillé à moins que ce ne soit qu'en cas de réelle nécessité. Travaillée en équipe...et n'oubliez pas que vos exploits seront comparés à ceux des autres équipes Shinobi du Shukai. À partir d'aujourd'hui...bous forgerez votre nom dans l'histoire des Shinobi de ce monde mesdemoiselles. Faites vous honneur.


Puis, contournant mon bureau, j'allai ouvrir la porte qui menait aux escaliers de secours que Kemono avait déjà empruntée lors de sa dernière visite dans mes appartements. Il s'agissait là d'une sortie express vers l'arrière du bâtiment et qui me permettait de sortir rapidement de mes quartiers sans avoir à repasser par l'intérieur du bâtiment et la zone plus administrative du poste de police. La main sur la poignée et l'autre dans la poche de mes pantalons, je ne fis que pencher la tête en guise de salut envers les deux nouvelles "camarades"

Bonne chance...je compte sur vous!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Message(#) Sujet: Re: Après la pluie...le beau temps? [Fubuki]

Revenir en haut Aller en bas
 

Après la pluie...le beau temps? [Fubuki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Reste du Monde :: Reste du Monde :: Yuki no Kuni-