N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez | 
 

 L'avenir des Samui (Kakeshuou)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 324
Rang : B+

Message(#) Sujet: L'avenir des Samui (Kakeshuou) Lun 26 Déc 2016 - 17:53

La cérémonie de la Lune venait de se terminer il y a un peu plus d'une heure et demi déjà, j'avais réussi à officier parfaitement. Aucune altercation n'avait eu lieu (du moins, à ma connaissance), mais je me doutais que Samui Sora en ferait des siennes. Il était Kirijin et son nindô me déroutait puisque je lui avais donné le nom de Samui Ketsuen comme adversaire probable. Etait-il parti le voir ? Ou avait-il laissé sa soif de combat au placard ? Je ne savais pas, ou je le saurais tôt ou tard. Parlant de Kiri, j'avais bien des choses à régler. Il fallait penser à l'avenir du clan Samui et j'étais prêt à jouer de mon rôle au sein du clan pour arriver à mes fins. Clairement, je n'acceptais pas que des Samui ne soient pas rattachés à Yuki no Kuni. J'avais appris qu'un Samui de plus avait été affecté à Kiri, cela rendait leur nombre à trois. Beaucoup trop, à mes yeux. L'empereur s'en était allé bien avant le début de la cérémonie, mais il n'avait pas quitté le pays encore.

Je m’empressai de savoir où était son emplacement actuel et lorsque je fus mis au courant, je me précipita jusqu'à ce lieu. Il n'avait pas quitté le palais du clan, je pouvais donc facilement le retrouver à l'entrée des portes. Il était là, discutant avec une personne. Certainement un membre du clan et visiblement fan de l'Empereur, il y en avait bien peu parmi les Samui. Peu importe, je n'avais pas le temps d'attendre et je m'approcha des deux Samui. L'autre me salua avant de prendre congés et vaquer à ses occupation, c'était un plaisir d'être chef de clan et d'être obéi sans donner d'ordres. Rien qu'à mon regard, il avait compris que je ne souhaitais pas sa présence dans cette discussion.

Kamui-sama... J'ai à vous parler avant que vous partez.

Cette fois ci, je ne comptais pas me comporter comme un simple soldat. Je devais montrer que j'avais la carrure nécessaire à être chef de clan si prestigieux, ma voix se fit plus autoritaire tandis que mon regard était glacé et déterminé. L'image qu'un chef de clan devait avoir, je ne ressemblais plus vraiment au pauvre gamin que l'Empereur avait vu la première fois en tant que Heishi. J'avais bien évolué depuis ce temps là.

Je dois vous parler de ces Samui affecté à Kiri... Samui Amaya, Samui Sora et Samui Masahari. Je ne comprends pas comment ces Samui peuvent être affecter à Kiri. Notre clan se doit être le plus uni du Shukai, nous devrions tous êtres rattachés au Pays de la Neige. Etant des soldats, y'a-t-il un moyen que vous interveniez, Kakeshuou-sama ?

Mon regard n'avait pas quitté celui plus glacial de l'Empereur.


@Samui Kakeshuou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Kamui
Messages : 1835
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: L'avenir des Samui (Kakeshuou) Mar 27 Déc 2016 - 2:54




Après avoir attribué des soldats supplémentaires aux deux membres de son Clan dans une réunion tenue au secret, Kakeshuou Samui s’était fait absent de la cérémonie traditionnelle qui s’en était suivi. Il savait sa présence peu appréciée, et même s’il s’en moquait, il avait d’autres préoccupations en tête. Il avait dans l’idée de retourner en ville, afin de préparer la suite de son voyage. Il espérait également retrouver cette gamine qui avait insisté pour le suivre dans ses excursions. Il avait un plan en tête pour la prochaine contrée impériale à visiter, et il aurait alors besoin de son aide.


Il n’était pas loin des portes lorsqu’une silhouette familière l’aperçut et l’interpela avec douceur, un sourire amical aux lèvres. Portant son regard vers son hôte, l’Empereur reconnut là Seîjirô, un membre honorable du Clan, dont la plus grande qualité – hormis sa droiture légendaire – était sa capacité à rester neutre aux rivalités internes du Clan et à ne prendre camp pour aucun Parti. Cela faisait de lui un observateur avisé, un homme sage et un conseiller plein de ressources et de bonnes idées. De par leur âge, leur enfance commune et leur passé fulgurant sur les champs de bataille, les deux personnages – bien que diamétralement différents – s’entendaient très bien.

« – Vous nous quittez déjà, Kamui ? – »
~ Tu sais bien que ce titre n’a aucune valeur quand nous discutons, Seîjirô. Que puis-je faire pour l’un des hommes les plus sages de cette époque ?
« – Et tu me couvres d’éloge en rejetant ton titre ? Toujours aussi charmeur de foule, à ce que je vois ! Tu n’as pas fait des tiennes, aujourd’hui. C’est un fait plutôt rare ! – »
~ Et maintenant, c’est toi qui te moque !
« – Haha, tu as raison, désolé. – »

L’entente était vraiment au beau fixe entre les deux individus. Seîjirô Samui restait l’un des rares à avoir défendu la place de son compatriote lors du procès de ce dernier par le Haut Conseil Samui suite au Coup d’État donnant naissance à l’Empire. Sans doute avait-il pris conscience des fragilités et de l’instabilité du Triumvirat précédent. Avec un homme au caractère aussi téméraire et déterminé que celui du Dernier des Kirijins, le Clan pouvait connaître une nouvelle ère de grandeur, perdue dans le saccage et la destruction de Kiri. Et dans les faits, on pouvait dire que le Clan n’avait cessé de grandir. Certes, des pertes dramatiques à déplorer – mais il n’en était pas autrement en temps de guerre. Bien intégré au système impérial, occupant plusieurs postes clés, le Clan profitait certainement d’un certain népotisme, mais avait l’assurance de croître en nombre et en force, et pouvait se targuer d’une solide réputation à la fois au Pays des Neiges et à l’étranger.

Mais ce n’était pas pour un « brin de causette » que l’homme était venu voir son vieux compagnon d’armes.

« – J’ai été témoin – involontaire, rassure-toi – de ta dernière conversation avec Ketsuen et notre nouveau Chef de Clan. Kakeshuou … tu militarises considérablement l’Empire ces derniers temps. Et même derrière cette création d’un nouveau Triumvirat, je devine une stratégie naissante … . Que se passe-t-il ? – »
~ Les temps vont changer, Seîjirô … . Une ère de guerre s’annonce, et le Shukaï ne saura rester un simple défenseur … . Nous ne sommes pas seuls.

L’arrivée non loin d’une silhouette qui se construisait peu à peu sa réputation coupa court à la discussion entre les deux hommes. Le Kamui en avait dit trop, et pourtant pas assez. Quoi qu’il en soit, il était évident, au regard déterminé du nouveau visiteur, que le temps des discussions privées n’était plus. En tout cas, pas avec ces acteurs-là. Revenant à son sourire légendaire, l’homme adressa un premier signe de tête à son vieil ami, puis un autre, respectueux envers le nouveau Chef de Clan, avant de s’éclipser.

Pas le temps de faire dans les détails et les politesses d’usage, Kirito entamait d’ors et déjà le sujet sensible. Le détachement d’effectifs du Clan sur la province impériale de l’Eau semblait poser problème. Restant stoïc, le vieux guerrier préféra ne pas rentrer dans la confrontation et attendit calmement que les faits soient exposés. Trois jeunes recrues Samui au service, déployées dans l’ancien village de la Brume, un véritable scandale. Bref, il fallait intervenir pour mettre fin à cela. En vérité, c’était un véritable débat que proposait de lancer le jeune Kirito. Et la question était d’autant plus complexe qu’elle soulevait l’un des points « faibles » de l’Empire des Pays Neutres. Sans perdre son sang froid, le vétéran aborda les choses une à une.

~ Si c’est en tant qu’Empereur que vous me demandez une faveur, je ne pourrais répondre que par la négative, Kirito-hanshu. Il s’agit d’un débat qui remonte à la fondation de l’Empire : que les Clans majeurs protègent avant tout leurs terres natales. Il a pourtant été décidé que, par souçi d’unité impériale, les Clans devaient être capables de se battre à l’échelle de l’Empire et non pas à la simple échelle clanique. Si les Samui devaient connaître une exception, nous passerions alors pour des despotes aux yeux des autres Clans, qui seraient en droit de réclamer la même chose … .

C’était une situation bien réelle. Après tout, il était plus que logique, pour une question de défense à l’échelle impériale et internationale, de répartir tous les effectifs sans faire de catégorisation de défense en fonction des Clans présents. Dès lors, quels étaient les arguments du jeune Chef de Clan pour attendre une exception au nom de sa Race ?


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Kamui
Messages : 1835
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: L'avenir des Samui (Kakeshuou) Lun 23 Jan 2017 - 20:32




Les deux hommes tiennent des positions divergentes. Mais avant tout parce qu’ils occupent des postes bien différents l’un de l’autre. Le premier, plus jeune, est membre du Triumvirat, et doit avant tout songer à la stabilité de son Pays, ainsi qu’au Clan dont il est le Chef. Le second, plus expérimenté, a une vue d’ensemble qui lui fait porter un jugement plus global sur l’Empire et les besoins de ce dernier. Tout porte à croire qu’un accord entre les deux hommes sera difficile. Et alors que la discussion vient seulement de commencer sur le pas de la porte, une forme de tension semble naître.

Je comprends que mettre en avant mes demandes reviendrait à accorder une faveur que d’autres Clans n’ont pas. Mais la situation reste différente à l’égard des Samui … . Surtout de ceux qui se trouvent à Mizu.

Le Chef du Clan Samui compte bien montrer que la problématique n’est pas qu’une question d’effectifs impériales. Créer un nouveau désordre serait un souci pour l’image de l’Empire. Même si cela était resté discret, par deux fois l’Empereur avait nommé des membres de sa Race à des postes hauts placés, avec Yuki Samui comme Seigneur de Guerre, et Aokiji Samui comme Gouverneur. Certains murmuraient déjà dans l’ombre que le jeune Kirito n’était membre du Conseil Triumviral que par approbation impériale, afin d’être le pantin naturel du Kamui. Ces derniers préféraient laisser parler les idiots : leur accorder trop d’importance serait donner l’impression qu’ils étaient dans le vrai.

La question ne tient pas que d’une simple répartition d’effectifs, ou la volonté de protéger Yuki avant tout … . Vous savez comme moi que depuis quelques mois, le gouvernement de Mizu se détache de plus en plus de l’autonomie qui lui a été donné. Déjà les Kirijins s’affirment comme seuls maîtres du territoire, et menacent de ne pas suivre les directives impériales. Michiki Shinda s’est autoproclamé Mizukage, créant un titre qui n’a pas été porté depuis la destruction de la Brume par les Furyous.

Il était vrai que Kiri s’était doucement développé ces derniers mois, mais son caractère avait repris du poil de la bête. Avec un homme aussi ambitieux à sa tête, et des courants aussi hostiles que les Kaguya à toute suprémacie étrangère mais tout particulièrement à celle impériale, il était difficile d’imaginer que Kiri pourrait encore rester longtemps dans le giron impérial. C’était pourtant bien un des objectifs du vieux Samui lorsqu’il avait conquis cet archipel. Evidemment, les négociations et l’obtention de l’autorité sur place était loin d’être aisée ; mais tout restait encore loin d’être établi de façon définitive … .

Si nos plus jeunes soldats rejoignent le camp des séparatistes, cela créera non seulement une scission au sein de l’Empire, mais aussi au sein de notre Clan. Et nous ne pouvons favoriser cela sans réagir. C’est pourquoi j’insiste pour que les effectifs Samui soient redéployés sur le Pays des Neiges.

~ J’ai déjà dit que, sur le plan impérial, ce n’est pas quelque chose d’envisageable, Kirito-sama. Pour des raisons de stabilité intérieure, nous ne pouvons plus nous permettre de nous mettre en scène. Cela ne ferait que ranimer les réactions de chaque Pays et de ses Clans respectifs. L’exemple de Tori et des Kosobayui !

Pourtant, Kakeshuou Samui ne restait pas muet au débat. Et malgré les arguments de son jeune neveu, il était contraint de voir la stricte réalité de son point de vue. Si les plus jeunes Samui venaient à prendre en adoration le renouvellement du Village de la Brume au détriment de leurs origines, cela ne pourrait alors que créer une scission dans le Clan, chose impensable pour le vieux briscard qui s’était battu pendant des décennies pour éviter pareille ignominie.

Épineux dilemme que celui-ci. Entre la préférence impériale pouvant mener à la destruction du Clan, et l’unité clanique qui révèlerait les failles du système impérial, il était délicat de prendre une décision aussi facilement. Aucun doute que les autres Seigneurs de Guerre seraient alors en droit de faire valoir leurs revendications si la question est tranchée sans un minimum de réflexion. Un silence s’installe dans les deux hommes qui recherchent un accord à la miable. Mais rien ne semble annoncer qu’ils trouveront une solution.

Finalement, l’Ancien se décide sur une alternative temporaire.

~ Prendre une décision maintenant sera impossible. En revanche, je me rendrais à Kiri, et rencontrerais nos jeunes membres. Gageons sur le fait qu’à partir de maintenant, les Samui seront prioritairement mis en garnison à Yuki no Kuni en prévision de la guerre, sur un terrain qui leur donne l’avantage. Les Samui à Kiri devront demeurer fidèles avant tout au Clan, et être prêts à se ranger du côté du Clan, peu importe la décision de ce dernier.

La proposition était sommaire, mais c’était une première esquisse. Et qui avait le bénéfice de proposer un compromis, au moins dans un premier temps. Resterait à voir ensuite si les plus jeunes seraient prêts à prendre un tel engagement. Car ce qu’il y avait le plus à craindre au sein de la Race, c’était l’un de ses plus vieux protecteurs ! Kakeshuou Samui s’était battu pour une unité sans faille pendant plus d’un demi-siècle. S’il devait éliminer certains des siens pour préserver cette unité sacrée, il n’hésiterait pas un seul instant. Kirito Samui ne savait bien, et c’est certainement ce qui l’incita à accorder du crédit à cette première décision.

Je comprends votre choix, et je vous remercie. J’en informerais le Conseil Triumviral lors de la prochaine rencontre. Je resterais en attente de nouvelles venant de Mizu pour savoir quel est le penchant de nos frères Heishi. Empereur …

D’un signe de tête, le jeune Chef de Clan rendait sa liberté au vieux guerrier. Ce dernier, soupirant, laissa un nuage de buée s’envoler dans les airs. Puis il passa la porte. En avant vers d’autres aventures !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Message(#) Sujet: Re: L'avenir des Samui (Kakeshuou)

Revenir en haut Aller en bas
 

L'avenir des Samui (Kakeshuou)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Reste du Monde :: Reste du Monde :: Yuki no Kuni-