N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 [Rébellion] - Un nouvel espoir ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1141
Rang : XXX

Message(#) Sujet: [Rébellion] - Un nouvel espoir ? Jeu 29 Déc 2016 - 15:04


Il venait d’être prévenu, son chef était revenu… Et le Mouvement allait se mettre en branle une nouvelle fois. La Rébellion n’était pas morte. Elle avait subi de lourdes pertes lors de la tentative de neutralisation de Samui Kakeshuou, mais elle ne s’est pas éteinte. Elle a perdu un bataille, mais la guerre est encore longue pour délivrer le peuple de la tyrannie de cet homme fou.

Cependant, Hiko s’était bien rendu compte que la force brute ne suffirait pas à évincer l’homme aux pleins pouvoirs, il fallait trouver une autre solution. Et ce fut donc pour cela qu’il revint à ses origines, il fallait trouver des partisans… Des personnes partageant son point de vue sur le système impérial, sur la personne de Samui Kakeshuou. Hiko en était conscient, c’était une phase très délicate mais il n’avait pas le choix et il devait prendre des risques… Sinon la Rébellion s’enliserait dans sa médiocrité et ils ne parviendraient jamais à leurs fins… Ils ne parviendraient jamais à remettre le Triumvirat à l’ordre du jour… Et surtout, le Shûkai restera sous le joug d’un imposteur, d’un Tyran… D’un monstre !

***

Ce fut donc la raison pour laquelle Neko se mit en mouvement. Il était le membre de la Rébellion chargé de recruter et de tester les éléments prometteurs pour la Rébellion. Il avait, entre autres, accompagné Hoheinheim lors d’une mission que ce dernier avait effectué en faveur de la Rébellion. Aujourd’hui il s’intéressait à un autre type d’individu, moins haut placé dans la hiérarchie impériale mais qui pourrait tout aussi important à l’avenir.

Son nom ? Mamoru Ryuuketsu. Une nouvelle recrue qui commençait à faire parler de lui, notamment avec ses habitudes alimentaires qui différaient grandement de celles de la plupart des habitants du Shûkai. Un shinobi qui pourrait s’avérer intéressant, et qu’il faudrait donc sonder.

Neko s’était donc mis en route, il avait observé le Mamoru pendant plusieurs heures durant, et avait attendu le moment propice pour venir lui parler. Il fallait qu’il soit seul, et que l’endroit soit relativement isolé si jamais cela se passait mal. Bon… Neko avait quand même tout prévu, mais il n’était pas à exclure qu’il se fasse surprendre. C’est donc encapuchonné de la tête aux pieds que le membre de la Rébellion se mit sur la route du Mamoru qui prenait la direction de son habitation.

Sans perdre un instant, le membre de la Rébellion jaugea son interlocuteur du regard avant de prendre la parole d’une voix des plus neutres.


« Mamoru Ryuuketsu ? Enchanté, je m’appelle Neko et je fais partie du mouvement Rebelle… Aurais-tu quelques minutes à m’accorder ? »

Une entrée en matière des plus étonnantes, je vous l’accorde. Un risque énorme était pris, mais en était-ce réellement un ? La Rébellion était-elle assez stupide pour se dévoiler comme ça sans prendre de précaution ? Cela paraissait peu probable, mais pas impossible…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Heishi
Messages : 51
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: [Rébellion] - Un nouvel espoir ? Jeu 29 Déc 2016 - 20:04

  • J'étais camouflé dans une verdure pittoresque, à la recherche de proies animales, abondant en hémoglobines. C'était mon terrain de chasse, reconnaissable du fait des substances rougeâtres parsemées sur le sol, s'écoulant d'une carcasse animale. En effet, la réglementation en vigueur m'imposait de m'abstenir de breuvages sanguins humains, et ce, à mon insu : étant en bas de l'hiérarchie militaire, la résignation était inévitable. Je me suis restreint, par conséquent, au régime alimentaire charognard, me contentant de nourritures sanguines prélevées sur des cadavres d'animaux, avant le passage des nécrophages. C'était une expérience culinaire qui, contre toute attente, m'était palpitante : la singularité du sang putréfié attirait mon attention, même s'il fallait s'attendre à des problèmes gastriques. Serais-je à deux doigt de savourer la nec plus ultra des hémoglobines de par le monde ? Je me mettais à la place d'un vautour, guettant l'apparition de fontaines sanguines, suite à une course-poursuite entre le maillon fort et le maillon faible de la chaîne alimentaire. Une attitude opportuniste, expliquée par l'affaiblissement physique que causaient ces heures d'attente interminables : cette errance dans cette forêt n'eu pour effet que l'épuisement physique. Force est de constater que, dans les environs, se trouvait exclusivement les gibiers traditionnels de mes congénères, qui, en les engloutissant, ne faisait que stimuler mon insatiété. Allais-je rentrer bredouille ? Plus le temps passait, plus les probabilités de rentrer avec le ventre vide s'accroissaient.

    Pour rentabiliser ce temps perdu, je ne me suis pas incliné à l'envie de m'abreuver dans une gorge humaine mais, de manière impromptue, j’ingurgitai le liquide sanguin qui s'écoulait des écorchures situées sur mes bras : une saveur ineffable et saisissante. J'époumonais un cri de jouissance, considéré tantôt comme reflétant une jouissance paroxystique, tantôt comme l'hurlement tétanisant d'un agonisé. En vérité, c'était révélateur de l'assouvissement, temporaire, de cette faim qui me rongeait de l'intérieur. Or, d'une minute à l'autre, à chaque instant, la faim pourrait surgir de nulle part, m'assaillant de manière à me rendre docile. Cette situation allait-elle se répéter perpétuellement, sempiternellement ? Cette privation de mes libertés alimentaires et l'imposition d'un régime alimentaire nourrissait, en moi, un certain scepticisme quant à la légitimité du régime impérial du Shukai. J'ai procédé à une généralisation : en imposant le régime impérial, en contre-partie, il fallait se déprendre de nos libertés individuelles, être assujetti à la toute-puissance de l'empereur ; bref, il y avait une réglementation, un encadrement juridique à tous nos faits et gestes. Ces politiques liberticides me révoltaient, moi qui suis un ardent défenseur des libertés. Le peuple est tyrannisé, en pleine servitude, asservie et, par-là, il est temps de le délivrer du joug de l'empereur, telle était ma conclusion. Toutefois, mon impuissance me conduisait à l'inaction, à la passivité, à une servitude volontaire : ce n'était donc que des spéculations sur des choses politiques, une velléité de destitution, sans plus. De ce fait, je l'ai mis aux oubliettes, retournant à ma routine, prenant la direction de mon repaire. Or, sur le chemin, on m'a apostrophé. C'est rarissime, il fallait s'armer de courage ou être une personne spéciale. Quoi qu'il en soit, il ne faisait pas partie du commun des mortels. Cela s'est avéré juste : il parlait au nom de la rébellion.

    « Malgré mon asociabilité, vous avez été en mesure de trouver mon prénom. J'en déduis, par conséquent, que vous avez fait une recherche à mon sujet et, partant de ce principe, je suis curieux d'en savoir les raisons. Vous venez d'évoquer la rébellion, ce qui m'intrigue : faut-il en déduire l'existence de révolutionnaires, contestant la légitimité politique de l'empereur ? Si oui, à quoi aspire-t-il et quels sont les valeurs véhiculées ? Veuillez m'excuser de cette vivacité d'esprit mais, je tiens à vous informer de l'attention que je porte à l'égard de ce mouvement rebelle. De fait, je prête une oreille attentive à ce que vous allez dire. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1141
Rang : XXX

Message(#) Sujet: Re: [Rébellion] - Un nouvel espoir ? Ven 30 Déc 2016 - 9:29


Les Mamoru étaient décidément des êtres à part. Chacun d’entre eux avait sa particularité, toutes plus étranges les unes que les autres. Neko n’en avait pas connu beaucoup, mais il avait entendu parler de certains d’entre eux… Ils étaient dotés de la faculté de manipuler les esprits, démoniaques ou non. Une ressource sans fond, faire parler un mort était un don précieux… Mais qu’il fallait manipuler avec précaution si l’on ne voulait pas perdre la tête. Ce genre de pouvoir avait toujours effrayé Neko, mais il se garda bien d’en parler à son nouvel interlocuteur.

« Eh bien, tu as l’air d’avoir beaucoup de questions… Reprends ta respiration, pendant ce temps-là, je vais te répondre dans les grandes lignes. »

S’adossant contre un large tronc, Neko se gratta l’arrière du crâne. Il cherchait un bon moyen de commencer l’histoire qu’il allait narrer au jeune Mamoru. Mais bon, comme à chaque fois, le plus simple est de commencer par le début !

« Évidemment que nous nous sommes renseignés sur toi. Chaque membre du Shûkai est un potentiel membre de ce mouvement que nous appelons la Rébellion. La Rébellion tient son origine d’un groupuscule étant né le jour où Samui Kakeshuou s’est abrogé les pleins pouvoirs par la force, dans la violence, et dans le sang… »

Une légère pause pour marquer l’importance de cette déclaration, puis Neko ne mit pas bien longtemps à continuer son récit.

« Le mouvement Rebelle n’a aucune intention de nuire au Shûkai. Sa seule motivation est l’éviction du pouvoir de Samui Kakeshuou, et un retour aux valeurs fondamentales qui faisaient du Shûkai un lieu où chacun pouvait s’épanouir… Un retour au système démocratique, le pouvoir au peuple… Voici nos objectifs. »

Suffisamment vague pour ne pas trop en dévoiler en cas d’infiltration d’un fidèle toutou du Vieillard, mais assez pour afficher les ambitions de la Rébellion. Voici ce que venait de proposer Neko au Mamoru.

Ryuuketsu affirma ensuite avoir un intérêt pour la Rébellion. Une nouvelle qui surprit quelque peu le membre de la Rébellion, décidément cette rencontre pourrait s’avérer beaucoup plus intéressante que prévu. Il jaugea alors le petit vampire d’un œil expert. Il avait assez d’expérience pour avoir une idée approximative de si quelqu’un lui mentait… Et cela ne semblait pas être le cas aujourd’hui, l’impression était plutôt bonne.

Le fait que Ryuuketsu ait affirmé avoir un intérêt dans la Rébellion permit donc à Neko de sauter plusieurs étapes dans le processus d’approche, et il sonda alors à son tour les motivations du Mamoru. Comme ce dernier l’avait fait avec la Rébellion quelques instants auparavant.


« Mais dis-moi Mamoru Ryuuketsu… Qu’attendrais-tu de la Rébellion si tu venais à rejoindre ses rangs ? Mais aussi, quelles seraient les raisons nous prouvant que tu ne seras pas un espion pour le compte du Vieillard ? »

Là on entrait dans le vif du sujet !

« Alors ?! »

Tic Tac.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Heishi
Messages : 51
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: [Rébellion] - Un nouvel espoir ? Ven 30 Déc 2016 - 20:39

  • À mon sens, cette rencontre inattendue n'était pas le fruit du hasard, mais relevée, certainement, de la prédestination, d'une volonté divine, qui mit sur mon chemin un des émissaires de la Rébellion, chargé du recrutement. Pourtant, il était ardu de donner une signification à ce réagencement de dernière minute du cours de mon existence : le lien entre mon hématophagie et la rébellion n'était pas évident. En effet, les aspirations démocratiques du mouvement contestataire était difficilement reliable et conciliable avec mes activités meurtrières et sanguinaires légitimes : il est presque inenvisageable qu'un suceur de sang s'engage politiquement, au côté des oppressés. C'était là l'objet de mes réflexions intérieures, pendant que le dénommé Neko poursuivait son speech : le paradoxe du vampire altruiste. Initialement, les Mamoru démonistes sont malveillants, cruels et, surtout, apathique ; du fait de l'absence de moralité. De la considération envers les uns et les autres sonnerait ainsi comme une hérésie, une aliénation, présentant un risque d'ostracisation par mes pairs. On en déduit que cette volonté de rétablir les libertés individuelles, par le biais d'un système démocratique, ne dois pas être motivé, au premier plan, par détestation de l'injustice. Il s'agit, en fait, de mettre en exergue les répercussions négatives des politiques menées par le régime impérial sur mon quotidien. En clair, c'est pour des intérêts personnels, que je devrais me mettre au service de la rébellion. Or, c'est une manière de penser individualiste et égocentrique analogue à celle de l'empereur. L'appartenance à la Rébellion est alors conditionnée par la mise en avant de l'intérêt général : une impasse.

    J'avais pour alternative l'idée de jouer un double jeu, comme à mon habitude ; m'ôtant de la casquette du révolutionnaire et m'en dévêtir la nuit, au profit du masque de la bête. Néanmoins, s'en est une perniciosité, quant à la relation de confiance entre moi et mes confrères rebelles. En outre, le risque d'être démasqué est accru : on ne peut obtenir « l'arroseur arrosé » avec les maîtres en l'art de la dissimulation et de la tromperie. C'est un pari risqué, un couteau à double tranchant. Sincérité oblige. De ce fait, psychologiquement parlant, il fallait prendre large, s'évader dans les méandres d'une rétrospection, à la recherche d'une raison suffisante pour intégrer la rébellion. Parallèlement, un de mes compagnons d'infortune se mit à psalmodier l'oracle d'une des divinités devineresses, avertissant sur le chaos qui s’abattrait sur le Shukai, la terre de mes ancêtres, lieu d'érudition. Cette déclaration sous-entendait que l'établissement d'un régime impérial compromettait la viabilité du Shukai, la laissant à feu et à sang. En effet, un régime politique fondé sur l'asservissement du peuple, ne ferait pas long feu : un déferlement d’insurrection et de sédition arriverait tôt ou tard mais, semble-t-il, que l'oracle faisait référence à une guerre civile entre impérialiste et anti-impérialiste ; sans compter que c'est un moment de faiblesse, laissant la voie libre pour des attaques extérieurs. Somme toute, qui dit régime impérial, dit chute inexorable du Shukai, gangrené par ce dernier. Voilà, enfin, ma motivation.

    « C'est une réponse concise et claire à toutes mes questions. Aussi, laissez-moi préciser que cette manière de faire la promotion de la Rébellion est très accrocheur, en espérant que la réalité ne soit pas autrement. Maintenant, s'agissant de mes motivations, je vais faire en sorte d'aller à l'essentiel. La pérennité du régime impérial est dû à des répressions, des coercitions, bafouant les libertés individuelles, asservissant le peuple de Shukai. Or, indéniablement, cette oppression se heurtera à des contestations, confrontant impérialiste et anti-impérialiste. Cette guerre civile serait alors une aubaine pour nos ennemis: le Shukai sera mis à feu et à sang. Par ailleurs, cette soumission forcée du peuple lui met en état de mélancolie, de morosité. La vie au Shukai est éprouvante, miséreuse, bref invivable: le fossé qui sépare le peuple et son dirigeant est symptomatique d'une mort lente de la patrie. D'où, le régime impérial compromet la viabilité du Shukai et lui promet un avenir des plus sanglants. Dès lors, a contrario, la renverser avec brio - sans engager directement les hostilités mais par des stratagèmes - pourrait changer la donne, redonner le sourire aux habitants. Bref, je suis juste un patriote qui, en étant inquiet de l'avenir du Shukai, fait preuve de pragmatisme en sollicitant votre aide, dans ce projet d'éviter à ma patrie, d'être voué à un avenir avilissant. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1141
Rang : XXX

Message(#) Sujet: Re: [Rébellion] - Un nouvel espoir ? Lun 2 Jan 2017 - 10:26


Neko observait la situation d’un œil expert et aguerri. Il avait l’habitude de faire passer des entretiens, des sortes de tests psychologiques auprès des potentielles recrues pour la Rébellion. Aujourd’hui, celle qu’il avait en face de lui était des plus originales. On l’avait briefé sur ce nouvel heishi, mais il fallait admettre qu’il était beaucoup plus intéressant en vrai que sur le papier. Malgré son profil original, ses paroles étaient censées et il mettait vraiment le doigt sur le problème que rencontrait actuellement le Shûkai.

L’Empire, au contraire du but recherché par le vieillard, avait fragilisé la position du Shûkai aux yeux du Yuukan. Depuis son ascension sur le trône, Samui Kakeshuou avait dû faire face à de nombreux ennemis, toujours plus puissants, qui voulaient profiter de cet état de Tyrannie pour venir affaiblir encore plus ce qui était autrefois un Triumvirat !


« Très bien Ryuuketsu… Très bien. »

Se grattant le menton, Neko prit quelques instants de réflexion avant de reprendre la parole.

« Je vois que tu sembles être motivé par une certaine volonté de déchoir l’Empereur. Ce qui est tout à ton honneur. Mais avant de nous quitter, je voudrai te prévenir d’une dernière chose… »

Une nouvelle pause.

« Notre Mouvement est un mouvement pacifique. Le peuple est, et restera, notre principale priorité. Si jamais tu venais à nous rejoindre, il faut bien te rendre compte que la chose la plus importante est de placer le peuple au rang un de tes priorités. De plus, nous ne faisons pas de chasse aux sorcières. Certains soldats servent le Kamui car ils n’en ont tout simplement pas le choix et nous ne blâmons pas nos frères… Seul le Kamui est coupable, tous les autres peuvent encore trouver la lumière. »

Un regard vif, intense pouvait se lire sur le visage du recruteur Rebelle. Ce dernier reprit la parole une nouvelle fois, pour mettre au clair une certaine règle, très chère aux yeux du petit héros se trouvant tout en haut de ce mouvement.

« Ah oui aussi… Le mouvement Rebelle ne tue pas, quelles qu’en soient les raisons. Notre chef l’a érigé comme étant la règle d’or de notre mouvement. Nous n’utilisons la force qu’en cas d’absolue nécessité, et nous ne tuons jamais ! Si jamais une de ces règles est transgressée… Tu en subiras les conséquences. »

La messe était dite. Mais comment un buveur de sang allait-il réagir à ces règles ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Heishi
Messages : 51
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: [Rébellion] - Un nouvel espoir ? Sam 14 Jan 2017 - 11:46

  • Cette série de questions-réponses s'est transformée en mise à l'épreuve, au moment où le changement de régime alimentaire conditionnait mon affiliation à la Rébellion : suis-je à ce point dévoué à la cause anti-impérialiste pour sacrifier mon hématophagie ? Un casse-tête, un dilemme cornélien, dont la contrepartie de la décision prise est assez conséquente : un moment d'introspection et d'intenses cogitations s'imposait. Ainsi, au terme de la réponse du dénommé Neko, il s'en suivit que je tomba dans les méandres d'élucubrations, comme auparavant, m'affaiblissant intellectuellement. À ce sujet, mes réflexions portaient sur les conséquences d'une abstention délibérée de nourriture humaine sanguine, rendant compte que, intérieurement, par des moyens intellectuels, je voulais prévoir l'avenir : il me vient l'idée, par conséquent, de la divination, plus efficace en la matière et impartiale. Il se passa alors une récitation d'incantation occulte, dans un langage incompréhensible, en vue d'établir une connexion avec les entités démoniaques, spécialisées en voyance : Neko assistait à un rituel démoniaque, caractéristique des Mamoru démonistes. Cependant, ne voulant pas ébranler son innocence et le stupéfaire, l'auto-mutilation – qui est, à titre d'information, l'offrande associée à ces rituels occultes – a été faite de manière furtive et imperceptible. C'est alors que je fus pris, momentanément, de convulsions, couplée à une aggravation de ma voix ; symptomatique d'un état de transe : les émissaires de Satan se mirent à chantonner l'oracle, qui m'a été destiné et qui est représentatif de la volonté des divinités. C'est, pour moi, un moment de suspense.

    Dans cette symphonie macabre et endiablée, formant un atmosphère sinistre, tout portait à croire qu'ils me réprimanderaient, m'orientant vers la déclination de l'invitation de Neko. Pourtant, cette assemblée de démons me fixait avec un regard d'indulgence, dénotant une réponse positive : un paradoxe qui me trottait, connaissant leur nature perfide et mesquine. Quelle tour allait-il me jouer ? Je ne pouvais compter sur ma raison pour mettre à nu leurs machinations à mon égard mais subir la succession d’événements qu'ils m'ont préparé : il fallait se préparer au pire, quand on sait qu'ils satisfaisaient leur caprices en bouleversant inlassablement le cours de mon existence. Or, la règle d'or de la Rébellion, le pacifisme, était une aubaine pour mettre à l'épreuve mon zèle, ma dévotion religieuse. Cependant, paradoxalement, ils me convièrent et quémandèrent d'accepter le coût d'opportunité de ce choix. D'où le fait que ma raison fut désemparée face à l'irrationalité de leur décision : ont-ils conscience qu'ils ne pourront se délecter d'hémoglobines durant les mois, voire les années qui viennent ? L'oracle, se démarquant des autres, prit la parole.

    « Les divinités sont unanimes. Tu es dans l'obligation d'accepter la proposition, respectant sa contre-partie mais sans nous laisser affamée : tu te dois de te nourrir de sang humain. »

    Une réponse, empreint de mystères et de contradictions. L'interrogation qui sous-tend cette question est évidente : comment se nourrir de sang humain tout en étant conforme aux exigences du mouvement contestataire ? C'est là, la clé de la compréhension de la réponse de l'oracle : il s'agit de trouver une dérogation ou comment rendre licite l'illicite. Une myriade d'idées venait à moi et, finalement, je trouva la panacée à ce problème insoluble : il devint un secret soigneusement gardé, qui, je l'espère, ne sera jamais découvert. Par conséquent, sans lever les soupçons de Neko, je lui donna ma réponse.

    « Un vampire, s'abstenant de nourriture sanguine pour une cause légitime, perd les plombs et, petit-à-petit, se change en névrosé, est irritable à chaque minute. Cette instabilité mentale qui sous-tend cette abstention suppose un suivi psychologique régulier : serais-tu en mesure de m'en procurer ? Ou, plus généralement, de remédier à cette tare ? Aussi, se nourrir d'hémoglobines n'est pas optionnel mais contraint, c'est une nécessité vitale : j'ai pensé à me convertir au sang animal mais, il y a un temps d'adaptation caractérisé par un affaiblissement physique et intellectuel, à titre d'information. Bref, tu comprendras que j'accepte cette contrepartie, cependant prenons des précautions et anticipons ses conséquences. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1141
Rang : XXX

Message(#) Sujet: Re: [Rébellion] - Un nouvel espoir ? Ven 3 Fév 2017 - 9:56


Le membre de la Rébellion assistait à un rituel des plus étranges. Ce fut la première fois qu’il voyait cela de sa vie, et il resta bouche bée, contemplant la scène qui était en train de se dérouler sous ses yeux. Le Mamoru semblait pris de convulsions, et cela après avoir utilisé un dialecte qui était inconnu au membre de la Rébellion. Une scène bien étrange pour un individu encore plus étrange… Cela promettait !

Neko le laissa finir, il voyait bien que ce n’était absolument pas le moment de le déranger alors que ce dernier ne semblait pas dans son état normal. Était-ce l’annonce du fait qu’il deviendrait bientôt végétarien qui avait poussé Ryuuketsu à se comporter de cette manière ? Sans doute que non. Mais la raison de ce comportement restait cependant un mystère pour Neko. Croisant les bras sur son torse, le membre de la Rébellion savait qu’il n’avait qu’à attendre et les pièces du puzzle se mettraient d’elles-mêmes ensembles.

Et ce fut le cas. Car au bout d’un moment, le Mamoru stoppa ses convulsions et il sembla revenir à son état normal. Neko le regardait d’un œil vif, un œil expert. Il attendait sa réponse. Réponse qui déterminerait la suite de la relation entre le Rébellion et le jeune homme.

Il semblait accepter les termes imposés par la Rébellion. Neko sourit alors. Il comprenait parfaitement qu’il était très difficile de se débarrasser de vieilles habitudes. Lui-même avait eu beaucoup de mal à arrêter de fumer car il était totalement addict à cette pratique. Alors ne parlons même pas d’un besoin vital. Cependant, les règles étaient les règles, et il fallait que Ryuuketsu s’y plie s’il voulait rejoindre le Mouvement.


« Nous comprenons tout à fait. Nous serons bien évidemment à tes côtés pour t’accompagner dans cette démarche. Cependant, sois bien conscient que tu n’auras pas le droit à l’erreur. Si tu tues, quelle qu’en soit la raison tu seras à jamais banni de notre Mouvement et ne vaudra pas mieux que tous les chiens à la botte de Kakeshuou. »

Des mots durs, dans la bouche d’un des meneurs de la Rébellion. Sur ce, il tourna les talons et commença à prendre la route vers la ville, laissant ainsi le Mamoru derrière lui non sans une dernière réplique.

« Tu as passé le premier test Mamoru Ryuuketsu ! Nous reviendrons vers toi le moment voulu ! D’ici là, tâches de rester tranquille et entraîne toi. Et surtout, n’oublie pas la règle d’Or ! A plus ! »

Une main levée comme pour un signe d’au revoir et Neko disparut aussi vite qu’il n’était arrivé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

[Rébellion] - Un nouvel espoir ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Roche :: Iwagakure no Satô :: Quartiers Résidentiels-