N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Une nounou d'enfer ! [Mission Nationale]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 405
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Une nounou d'enfer ! [Mission Nationale] Dim 19 Fév 2017 - 14:21

    " Oui ! C'est cet arbre ! Je m'en souviens très bien, c'est sur cet arbre sur lequel je suis monté autrefois, le plus grand arbre de tout le village à ce qu'il paraît ! Oui, et il est toujours aussi grand ! " S'exclamait-il devant le tronc gigantesque qui mesurait cinq fois plus que sa fine silhouette.
Le rouquin suivit du regard la direction que lui indiquait la jeune femme et il vit à travers l'écorce du bois, plusieurs dizaines de lumières qui brillaient dans la sombre luminosité de la cavité. Le jeune garçon ignorait que des bougies pouvaient pousser à l'intérieur des arbres, il ignorait que les arbres étaient à l'origine des bougies. Ces lumières étaient en réalité des offrandes que les membres du clan ont eux-mêmes déposés à l'intérieur du tronc. Yohru était très intrigué par cette coutume, il ne comprenait pas l'intérêt d'éclairer le creux de l'arbre, alors qu'aucun écureuil n'habitait là, à quoi cela pouvait-il servir que de lui offrir de la lumière ? Les offrandes aux esprits ou aux défunts étaient d'autant plus inutiles, puisqu'une personne décédée ne pourra jamais revenir à la vie pour voir ces bougies. Poussé par sa curiosité grandissante, il suivit Leika quelques pas plus loin pour aller prendre une petite bougie à son tour ainsi que de l'encens.
    " Qu'est-ce que l'on va faire avec ça ? Une "offrande" c'est quelque chose que l'on offre à quelqu'un par gratitude et générosité afin de bénéficier de sa protection et de sa bienveillance, c'est que l'on m'avait dit une fois auparavant. Dis, si cette bougie est une offrande, à qui est-elle destinée ? Une divinité ? Un mort ? L'écureuil ? Mais je n'ai pas vu d'écureuil.. "
Il l'observait effectuer ses étranges signes avec ses mains comme une sorte d'incantation, il reconnaissait les mudras utilisés pour les arts shinobis. Puis soudain, les racines se mirent à bouger selon sa volonté de la jeune femme sous les yeux ébahis du rouquin. Il approcha son visage de l'arbre et continuait de regarder le phénomène avec une certaine admiration pour ses dons qui la reliaient à la nature. Leika lui présenta alors Soa qui était sa racine. L'aspirant se contenta de hocher la tête bien qu'il ne comprenait pas entièrement le sens de ces paroles. Comment une racine qui appartenait à un arbre pouvait-elle aussi appartenir à une personne ?
    " Pas le droit de grimper sur l'écorce, mh.. Quelle drôle de règle, ils veulent vraiment réduire tout ce qui est amusement et jeu au point d'interdire de grimper sur le tronc du plus grand arbre, se murmurait-il à lui-même. Bon, très bien, j'arrive ! "
L'envie de monter à ses côtés lui fit faire les premiers pas. Il fit deux bonds avant de grimper sur la branche pour s'accrocher à la jeune femme, sans prêter garde aux passagers du coin. Suivant ses consignes, il déposa sa bougie dans le creux de l'arbre sans comprendre la signification de ce geste, juste avant qu'elle ne lui donne les explications des fameuses traditions de ce clan. C'était quelque peu étrange pour un enfant tel que Yohru qui n'avait jamais eu de famille, jamais eu de clan, qui n'avait jamais connu de coutume ou de tradition. Ces choses lui paraissaient tellement futiles et inutiles, mais pourtant, il avait comme la sensation que c'était primordial et important pour ses membres. Les choses abstraites ne peuvent être décrites par des mots, leur signification varie selon les personnes qui la perçoivent, c’était ce que l'on lui avait expliqué une fois.
    " Je suppose que je comprends, mh ? Sauf que c'est comme bizarre.. Disait-il d'un air hésitant. Mais alors, ça veut dire que je ne pourrais plus jamais grimper sur les arbres ? Pourtant, les singes aussi le font, beaucoup d'autres également.. "
Il joignit ses deux mains comme la jeune femme, puis ferma les yeux.
    " Un vœu, mh..? " Murmurait-il tout bas.
Quel était son vœu ? Il fit mine de le réciter alors qu'intérieurement, il cherchait toujours à connaître son propre souhait. Quelle était la chose qu'il désirait le plus au monde ? Que voulait-il avoir ? Que désirait-il ? Continuer de vivre cette paisible vie, sans aucun problème, sans aucun souci, juste vivre une vie de rêve blottit dans l'ignorance et l'inconscience, loin du danger protégé par ce mur invisible. Cependant, il voulait accomplir quelque chose d'autre au-delà ce simple vœu, il voulait quelque chose d'autre encore qui allait à l'encontre de cette vie de tranquillité, quelque chose qu'il avait réprimé jusqu'à présent, mais quelques jours auparavant, on lui avait rappelé son véritable souhait, son véritable objectif, la véritable réalité devant laquelle il ne devait pas fermer les yeux. Il voulait revoir cette personne, il voulait le remercier, il voulait le venger, il voulait tuer ses assassins, il voulait voir leurs têtes voler, il voulait.. Était-ce réellement ce qu'il voulait ? Était-ce réellement ce que cette personne voulait de lui ? Il fit mine d'avoir trouvé son vœu et dit simplement :
    " Monsieur le Grand arbre, faites que mon vœu se réalise. "avec un sourire.



Dernière édition par Yohru le Jeu 4 Mai 2017 - 18:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Suna
avatar
Informations
Grade : genin
Messages : 975
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Une nounou d'enfer ! [Mission Nationale] Dim 19 Fév 2017 - 20:31

J'étais assez fière du jeune homme et de son implication. Je le félicitais donc :

"C'est bien !"

Puis, je fis redescendre la racine, avant de prendre une direction particulière au fin fond du quartier Hayashi. Nous allions pouvoir travailler à présent. Mais d'abord, je devais répondre aux interrogations du jeune homme :

"Ce n'est pas interdit de grimper aux arbres et puis… Tu n'es pas un animal non ? Mais il faut faire attention, certains arbres, surtout ici au quartier Hayashi sont sacrés. Il y a le grand arbre pour commencer, puis tous ceux que tu trouveras avec un ruban rouge autour de leur branche. Ce sont les arbres en hommage à nos défunts. Évite juste de grimper sur ceux-là d'accord ?"

J'arrivais alors devant un grand cabanon situé face à de nombreuses serres en verre. À l'intérieur, des bottes ainsi que de nombreux outils de jardinage. Je rentrais la première et après avoir rapidement observé les étalages, je sortais deux paires de bottes. Une à ma taille et une plus petite, pour Yohru :

"Allez ! On met les bottes en caoutchouc ! Il risque d'y avoir de la boue-là où on va aller !"

Inutile de perdre du temps inutilement. Après avoir pris le matériel nécessaire, j'entraînais avec moi le jeune garçon au fin fond de l'une des serres ou se trouvaient deux gros composteurs pleins à ras bord. Je posais la brouette que je tenais à bout de bras et je m'avançais vers les grands bacs en bois pour les ouvrir :

"Bon, je t'explique ce qu'on va faire ?"

Je dégageais une boite devant les composteurs et tirais sur cette dernière pour en libérer un grand bac en bois :

"Voilà le compost fini ! Regarde !"

Je l'invitais à prendre une poignée de terre noire :

"En fait, ce que tu vois, c'est des déchets de végétaux. Par exemple, les peaux de tes bananes, de tes pommes qui une fois pourrie, se décompose et forme cette terre noire qui est très riche et dont on se sert pour les nouvelles cultures. On la répand sur la terre avant de planter les nouvelles graines et ça la nourrit ! Tu comprends ?"

J'approchais alors la brouette et je tendis au jeune homme une petite pelle :

"On remplit la brouette ?"

J'en prenais moi-même une plus grande et je commençais à me mettre au travail afin de remplir au mieux la brouette. Par chance, c'était un grand modèle que nous avions. Du coup, nous pouvions vider l'intégralité des deux bacs à l'intérieur de cette dernière et remuer un peu le reste du fumier en préparation. Je refermais les bacs et je prenais une fourche avant d'en tendre une à Yohru :

"Bon alors, pour obtenir le fumier, c'est très simple, c'est une succession de couches de matière. De la matière organique dites humides ! Donc c'est tous les déchets verts que l'on peut avoir chez nous ! Les épluchures de légumes, le gazon, etc . Et une couche de matière sèche par exemple de la paille. On va commencer par remuer le compost qu'il reste dedans et qui n'est pas encore prêt pour que tout soit bien mélangé, on va l'arroser un peu, puis on va mettre de la paille par-dessus pour faire une couche sèche d'accord ?"

Je regardais le jeune garçon pour voir s'il avait bien compris avant de le rassurer :

"Je sais que ce n'est pas très drôle de faire ça ! Mais c'est vraiment important et j'avais prévu de passer ici dans la semaine, une fois que ça sera fait au moins on n'aura pas besoin de revenir ! Tu comprends tout ce que je t'explique ? Si tu as la moindre question, il ne faut pas hésiter !"

J'attendais qu'il me réponde avant de prendre ma fourche pour remuer :

"Bon, je remue ce qu'il y a dedans, il y a de la paille à côté, tu veux en prendre un peu pour répartir à la surface s'il te plaît Yohru ? Après on ira mettre le fumier qu'on a récolté sur les rangées là bas qui vont bientôt être planté !"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 405
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Une nounou d'enfer ! [Mission Nationale] Lun 20 Fév 2017 - 13:51

    " Nope, j’suis pas un animal, mais rien ne m’empêche de faire comme eux. Après tout, ils ont tellement l’air de mieux s’amuser que nous ! Mh.. Oké, ne pas grimper sur le grand arbre, ne pas grimper sur les arbres avec des fils rouges.. Ça fait presque un peu moins de la moitié des arbres en moins.. " Disait-il d'un air quelque peu déçu. Enfin, je peut toujours grimper ailleurs ! Comme les prochaines fois où j’irai dans des forêts, mh !
Il accompagna ensuite la jeune femme jusqu'à un grand cabanon, suivant ses consignes, il enfila les bottes en caoutchouc. Ces deniers n'étaient pas aussi confortables que ses chaussures habituelles, mais si c'était utile pour le protéger de la boue alors il devait les garder, bien qu'il ne craignait pas spécialement les matières salissantes. Il aimait bien jouer avec la terre, l’eau, ce n'était pas ce qui allait se révéler dérangeant pour le rouquin qui se roulait parfois même au sol. Il s’agissait de l’inconscience d’un enfant qui ne différenciait pas beaucoup le propre et le sale. Puis, le duo prit le chemin qui menait vers ce qui semblait être un composteur, un grand bac avec à l'intérieur des végétaux morts et des déchets des aliments. Il ressentait une grande envie de sauter pieds joins à l'intérieur de ces débris, bien que la jeune femme le retînt tout juste avant qu'il n'atterrisse à l'intérieur. Ce n'était pas les déchets qui semblaient le gêner, il avait simplement envie de s’amuser comme s’il sautait dans un tas de feuilles mortes.

Le jeune garçon hésita quelques instants avant de demander l'utilité de faire tout cela. Leika lui montra alors le résultat du compostage en sortant une poignée de terre à la couleur sombre. L'aspirant restait tout de même perplexe, ne comprenant pas tout à fait l'intérêt de ces choses-là si ce n'était que pour créer de la terre alors qu'il y en avait en abondance partout dans le village. Selon la jeune femme, cette terre était néanmoins quelque peu plus spéciale contrairement à ce que l'on pouvait trouver au sol, elle était plus "riche" et nourrissait mieux les plantes. Il s’agissait bien d’un clan qui appréciait la nature et qui savait communiquer avec elle. Prenant une poignée de cette terre douce entre les mains avant de laisser celle-ci s'échapper en petit nuage de sable noir, l'enfant se retourna vers son interlocutrice avec un grand sourire.
    " Mh ! Je vois, c'est comme des graines ! Euh non, je veux dire des grais.. Des graisses ? Non, pas des graisses, des grais ! Comme des engrais, oui des engrais, cette terre peut servir d'engrais pour les plantes ! J'ai compris ! "
Il prit ensuite la pelle qu'elle lui tendait et hochait à grands mouvements de tête avec le visage rayonnant. Aussitôt accepté, il se mit en action et commença à piocher la terre, c'était semblable à un jeu de sable où il devait faire une grosse pile à l'intérieur de la brouette. Tantôt avec la pelle, tantôt avec les mains pour accélérer le processus, puis rapidement la brouette se remplissait peu à peu. Elle était déjà à moitié pleine grâce aux efforts combinés du duo, puis au trois-quarts, avant d'être complètement remplie tandis que les deux bacs se retrouvaient vides. Il écouta ensuite Leika pour comprendre comment le fumier se formait à partir des déchets naturels. C'était pratique si l'on voulait trouver un endroit où se débarrasser des peaux de banane. Cependant, ce n'était pas un fort sujet intéressant pour le rouquin qui jetait simplement ses peaux de bananes dans la rue ou dans les poubelles. Il ne pouvait s’empêcher de commencer à se lasser quelque peu des explications qu’il trouvait longues, mais il prêtait toujours une oreille semi-attentive tout en l'observant remuer le contenu. La jeune femme le motiva de nouveau en lui expliquant qu'il s'agissait de la seule fois où ils allaient devoir faire tous ces travaux, alors le pupille se ressaisit.
    " Mh, ok ! " Disait-il toujours avec un air légèrement nonchalant. Il faut remuer, arroser et mettre de la paille. Très bien, je vais mettre la paille ! "
Le jeune garçon étala la paille sur toute la surface comme demandé, avant de se frotter ses deux mains pour retirer la terre lorsqu'il eut fini. Il fallut remuer encore plusieurs instants avant que le tout ne soit prêt pour être réutilisé pour de nouvelles plantes. Le duo alla ensuite déposer le fumier le long des rangées de l'autre côté.


Dernière édition par Yohru le Jeu 4 Mai 2017 - 18:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Suna
avatar
Informations
Grade : genin
Messages : 975
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Une nounou d'enfer ! [Mission Nationale] Mer 22 Fév 2017 - 2:00

Entendons nous bien, ce travail était nécessaire certes, mais il n'était pas non plus le plus excitant du monde. C'était un devoir que l'on m'avait demandé d'accomplir et je m'y pliais en toute bonne foi, mais Yohru n'ayant rien demandé lui, je le trouvais très volontaire à accomplir cette tâche sans rechigner. Cela me semblait un bon point pour le jeune homme, surtout sachant que la journée n'était pas encore totalement terminé.
Enfin, nous avions accomplie le plus pénible à présent car une couche généreuse de compost frais s'étaler à présent sur la terre qui accueillerait prochainement les cultures que nous allions mettre en place ici. Peut être que la suite serait plus au gout du jeune homme. Je l'interpellais :

"On a fini pour cette partie la maintenant ! On va passer à quelque chose d'un peu moins fatiguant et qui je pense pourrais te plaire !"

Il allait falloir semer les graines dans des petits bacs de terres afin de les faire germer et de les replanter plus tard. Si j'allais pour ma part m'occuper d'une seule variété de plante, je pouvais transformer l'activité en quelques choses de ludique pour le jeune homme. Cette idée m'enthousiasma et je guidais le jeune homme jusqu'à une cabane en bois, assez grande dans son ensemble ou nous pouvions trouver des grands bacs déjà mis en semi et d'autre vide. Avant de m'atteler à mon propre travail, je devais cependant m'occuper de Yohru et je m'approchais de bac, beaucoup plus petit, destinés aux enfants du clan. Il était en libre service donc en prendre un ne poserait normalement aucun soucis :

"Tu vas faire ton propre mini potager pour le printemps ! Ça te dit ? Comme ça, tu vas planter tes propres fruits et légumes et quand ils seront prêt tu pourras les ramasser et les manger ! Mais il faudra t'en occuper, ça sera ta mission d'accord ?"

J'attendis qu'il me réponde pour voir si l'idée pouvait le motiver :

"Si cela te dit, tu vas prendre un de ses grands bacs là d'accord et écrire ton nom dessus avec ce stylo !"

Je lui tendis un feutre avant de me diriger vers une armoire ou était gardé la grande majorité des graines que nous cultivions. J'attendis d'un œil curieux de voir si le jeune homme était enthousiasmé par cette idée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 405
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Une nounou d'enfer ! [Mission Nationale] Mer 22 Fév 2017 - 17:53

Une fois que le fumier fut dispersé tout le long de la rangée, le rouquin revint auprès de la jeune femme, lorsque cette dernière l'interpela afin de lui annoncer la suite du programme. Yohru était également impatient de débuter une activité plus passionnante que le compostage. Sans le cacher, il trouvait que le temps était plutôt long et quelque peu pénible, lui qui n'aimait que très peu les choses ennuyantes et fatigantes. Il eut alors le droit à de bonnes nouvelles concernant la suite à venir, il s'agissait selon Leika d'une tâche qui devrait lui plaire d'avantage. Ce dernier la suivit une nouvelle fois à travers le quartier pour parvenir jusqu'à une nouvelle cabane de bois différente de la précédente. Il commençait à avoir l'impression que tout le quartier Hayashi était composé de cabanons et de grands jardins, bien qu'en réalité ce n'était qu'une petite partie et qu'un territoire encore plus grand était dédié aux habitations. Il ne s'en rendait pas compte, mais ce clan était très important pour le village de la feuille et il s'agissait sans nul doute de la raison pour laquelle le grand arbre se trouvait au centre de son quartier.

Lorsque la jeune femme anonça la prochaine activité, les yeux du jeune garçon devinrent pétillants comme milles étoiles qui brillèrent de mille feux. L'idée de planter lui même des légumes et devoir en prendre soin jusqu'au printemps n'était pas la chose qui l'enthousiasmait le plus, mais pouvoir les manger lorsque la saison des fleurs arrivera était sa plus grande motivation. Il hocha énergiquement la tête afin d'approuver la proposition avec un grand sourire qui s'étirait jusqu'à ses oreilles. Il commençait déjà à songer aux multiples fruits et légumes qu'il avait le plus envie de manger. Il y avait tout d'abord la cerise, la pastèque, le melon, mais ce n'étaient pas des aliments que l'on plante dans un potager. Le mieux était donc de planter des tomates, des carottes, des radis, des poivrons. Les idées se multipliaient une à une dans l'esprit du rouquin qui ne manquait jamais d'imagination lorsqu'il s'agissait de la nourriture.
    " OUI ! Un mini-potager rien qu'à moi ! Avec des tomates cerises ! Ainsi que des avocats ! Et hum.. Pleins d'autres légumes ! Sans oublier des fruits comme la fraise ! Mais par contre, c'est vrai, oui, il faudra que je m'en occupe fréquemment.. Mh, voilà qui est plutôt gênant. Cela veux dire que je dois venir aussi souvent ici ? Se questionnait-il alors. C'est bon si je reviens souvent dans votre quartier ? Enfin, je ne sais pas quand je pourrais passer et mh.. C'est embêtant comme il faut attendre le printemps prochain.. Qui sait ce qu'il va se produire entre temps.. M'enfin, je vais encore rester là un moment comme Miko ne va pas venir de si tôt, donc oui ! J'accepte ma mission et je l'accomplirai avec succès ! "
Il bomba le torse et il prit un grand bac et commença à noter son prénom. Le sien était différent de tous les autres, notamment par son écriture quelque peu maladroite. Cependant, on pouvait tout de même reconnaitre les calligrammes de son prénom.
    " J'suis prêt, voilà ! On peut commencer à planter ! Dis dis, tu penses que je devrais planter quoi ? Un peu de tout serait la meilleur idée ! Comme ça, il y en aura de tous les goûts ! Alors mh, tomates, poivrons, courgettes, patate douce.. Mais tu penses que ça va rentrer dans le bac ? Je voudrais bien également planter une citrouille, mais c'est fichu car la grosse citrouille prendra obligatoirement toute la place, hein ? Mh.. Sinon, je peux essayer de voir s'il n'existerait pas des mini-citrouilles. Par ailleurs, c'est quoi tes légumes préférés à toi ? " Questionnait-il d'un air curieux.
Il pouvait déjà s'apprêter à mettre de la terre dans son bac afin de verser les graines et songer à l'arrosage, impatient de voir le résultat, comme il observait autrefois les fermiers et agriculteurs qui travaillaient dans leurs champs. Non, il n'avait jamais fait cela auparavant, comme il était un garçon désobéissant et rebelle, il trouvait plus amusant de voler les récoltes plutôt que de travailler à leur place. Cependant, au village de la feuille, ces actes semblaient être punis, ayant déjà vécu des moments de famine avant de retourner à l'Académie, il savait qu'il était préférable de planter sagement son propre potager et éviter des ennuis. C'était plus sûr, si jamais il manquait une nouvelle fois de nourriture, il lui suffira de venir dans son verger, mais seulement au printemps. La jeune femme étant une spécialiste dans cette activité, peut-être avait-elle des conseils à apporter. Le rouquin l'observait fixement avec un regard insistant, comme pour lui demander ce qu'il avait à faire pour réussir correctement son propre potager.


Dernière édition par Yohru le Jeu 4 Mai 2017 - 18:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Suna
avatar
Informations
Grade : genin
Messages : 975
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Une nounou d'enfer ! [Mission Nationale] Ven 24 Fév 2017 - 1:58

L'enthousiasme retrouvé du jeune homme était plaisant à voir et me fit même rire de joie alors que je le voyais s'affairer à écrire son nom sur son bac tout en posant de multiples questions sur le mini potager dont-il allait avoir la responsabilité. Je posais une main rassurante sur son épaule comme pour le rassurer, mais aussi pour calmer son enthousiasme débordant :

"Ne t'inquiète pas ! On va faire en sorte que tu puisses planter tout ce dont tu as envie dans ton potager ! Mais certaines choses sont plus longues à obtenir que d'autres ! Je vais t'expliquer tout ça d'accord !"

Je le laisser finir sa petite calligraphie pendant que je me dirigeais vers une grande armoire, attendant qu'il m'y rejoigne. Lorsque je l'ouvris, le jeune garçon pu découvrir des rayonnages impressionnants composés de petits tiroirs ou sur chacun d'eux étaient inscrits un intitulé différent des autres. Je mis alors une chaise devant l'armoire pour que Yohru puisse grimper afin d'avoir une meilleure vue sur les rayonnages en hauteur. Chaque tiroir contenait des graines différentes. Il y en avait de toutes tailles et de toutes sortes et en ouvrant les compartiments, on pouvait surtout voir qu'elle n'était pas de mêmes grosseurs :

"Alors il faut que tu fasses bien attention dans tes choix Yohru ! Certains fruits et légumes sont issus de plantes, mais d'autre, comme l'avocat ou bien la cerise, c'est des arbres qui les donnent donc forcément, c'est beaucoup plus long par exemple pour obtenir une petite cerise qu'une grosse citrouille !"

Je levais alors mes yeux vers l'armoire :

"Moi, ce que je te conseille, c'est de commencer par des plantes potagères ! Tu vas prendre quelques graines de toutes les variétés que tu as envie de planter et si tu veux, je te donnerai une ou deux graines pour avoir un arbre, que tu planteras ou tu veux d'accord ! Ça sera ton arbre à toi ! Mais il faudra bien t'en occuper !"

Je lui désignais alors l'emplacement des plantes potagères. On pouvait trouver dans les compartiments à peu prêt tout ce qui composé un potager ordinaire, mais aussi, des plantes un peu moins communes à notre consommation habituelle. Mon regard amusé se tourna vers le petit garçon, à lui maintenant de faire un effort de lecture pour décrypter les mots inscrits sur chaque tiroir quand il n'y avait pas d'image représentant les légumes qu'il voulait prendre, avec mon aide si cela était nécessaire, et de choisir également, quel arbre il souhaiterait planter.
Je me montrais patiente dans cette épreuve et je lui remettais à chaque fois un petit sachet contenant quelques graines de ce qu'il m'avait demandé, et en notant la contenance de ces dernières pour qu'ils puissent s'y retrouver, puis une fois tout cela fait, je l'invitais à s'installer autour d'une table pour lui expliquer comment faire. Bien aplatir la terre dans un premier temps faire des petits trous dedans avec ses doigts, mettre quelques graines, refermer le trou. Mettre un petit panneau pour savoir ce qu'il avait planté à cet endroit-là et pour finir arroser le tout. Cela ne prit pas vraiment longtemps en soit, mais lorsque le jeune homme eut fini, le soleil était déjà très bas dans le ciel et il était temps pour nous de rentrer. J'amenais Yohru déposer son bac avec les autres sous les arroseurs automatique :

"Tu n'auras pas besoin de venir tous les jours rassure toi, pour l'instant, tu as fait le plus dur, maintenant, il faut juste attendre que les graines germent et fassent des bébés plantes ! En attendant, on va rentrer à la maison et on va s'occuper de tes noyaux d'arbres ! Eux aussi nécessitent un traitement particulier !"

Je lui souriais, mais je n'avais pas non plus envie de le frustrer. Je sentais que même si la journée avait été nécessaire pour moi, elle n'en était pas moins frustrante pour lui, je lui laissais donc le loisir de diriger, le reste de la soirée :

"A moins que tu ne souhaites faire autre chose à présent ? Ce que tu veux !"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 405
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Une nounou d'enfer ! [Mission Nationale] Ven 24 Fév 2017 - 13:43

Le nombre d'étagères qui composaient la grande armoire était impressionnante. Chacune était elle-même divisée en plusieurs petits compartiments, afin de différencier les graines les unes des autres. Il y en avait de toutes les sortes, diverses et variées avec des formes multiples et imaginables, la différence de taille entre chaque graine pouvait être immense. Certaines étaient encore plus petites qu'un pépin, tandis que d'autres pouvaient être encore plus grosse qu'une noix. Le jeune garçon resta plusieurs instants immobile à scruter tous ces rayonnages qui commençaient à lui faire tourner la tête. Que devait-il choisir parmi toute cette diversité qu'il voyait sous ses yeux ? Aucune image ou illustration n'était là pour l'aiguiser dans son choix, il devait se fier aux écritures, seulement, il était encore difficile pour lui de lire naturellement les inscriptions aussi courtes soit-elles.

Il écoutait attentivement les consignes que donnait Leika, même s'il ne pouvait pas empêcher sa curiosité de le distraire une fois de temps à autre devant toutes petites boîtes. Sa main le démangeait d'une grande envie de toucher à tous ces noyaux, de les sentir avec son nez, de les goûter avec sa langue afin de connaître la texture. Il savait que les graines de citrouilles étaient délicieuses ayant pu en goûter une fois auparavant, il supposait que toutes les autres graines étaient elles aussi très bonnes à grignoter. Seulement, il devait savoir que tous n'étaient pas comestibles, certaines étaient amères et parfois acides ou fades, enveloppé d’un couche qui pouvait se révéler toxique pour le corps. Parmi les paroles de la jeune femme, une information piqua l’intérêt du pupille, sans doute parce qu'il n'avait encore jamais planté quoique ce soit jusqu'à présent, il ignorait encore beaucoup de choses dans ce domaine. Il l'interrogea tout en arquant un cil :
    " Les avocats, ça pousse sur des arbres comme les cerises ? Je l'ignorais, je croyais que ça poussait sur la terre comme la tomate ! Alors les arbres à avocats s'appellent des avocateurs ? Non, des avocatiers plutôt ? Mais alors, je ne vais pas pouvoir planter d'avocat non plus, si ça pousse sur un arbre.. C'est tout de même étrange, il faut plus de temps pour faire une toute petite cerise que pour faire une grosse citrouille. C'est un peu de l'arnaque tout de même ! Dans la citrouille, il y a bien plus de choses à manger que dans une cerise qui en plus d'être toute petite, elle a un noyau ! Je suis intelligent, alors je choisis la citrouille. Cependant, un arbre donne plus de fruits qu'une simple graine de citrouille.. C'est difficile à choisir ! D'ailleurs, un arbre, c'est grand, ça ne rentrera pas dans le bac, il ne pourra pas faire partie de mon potager.. Mh, mais sauf que j'aimerais bien planter un arbre pour le faire grandir jusqu'à ce qu'il devienne aussi grand que le grand arbre que l'on a vu tout à l'heure ! Parce que comme ça, je pourrai grimper dessus et personne ne pourra rien dire comme il s'agit de mon arbre ! " S'exclamait-il avec des yeux pétillants qui reflétaient toute son imagination débordante.
Yohru commençait déjà à s’imaginer ses futurs aventures, mais il devait tout d'abord choisir les graines qu'il voulait planter dans son potager parmi toutes celles à sa disposition. Il lui fallut un long moment pour se décider, la lecture n'était pas aisée, mais heureusement que la jeune femme était là pour l'aider avec certains caractères de nom difficiles. Puis, lorsqu'il oubliait ce qu'elle venait de lui lire quelques instants plus tôt, il prenait au hasard parmi les étagères. Il n'était pas difficile dans la nourriture, il mangeait de tout alors ce n'était pas un grand problème. Peu importe ce qu’il choisissait, il aimera toujours. Lorsqu'il eut enfin fini, il devait à présent choisir l'arbre qu'il voulait planter, toujours un choix difficile. Cela allait lui prendre du temps pour faire pousser les aliments, alors il devait choisir avec précaution, pensait-il. Il hésitait entre le cerisier, l'avocatier, le prunier, ou encore le pêcher, perdu dans ses esprits, il se mit à parler tout haut.
    " Là où j'habitais avant, enfin juste avant de venir au village, il y avait un énorme pêcher en face de la tante. J'aimerais bien manger à nouveau des pêches de cet arbre ! Alors je pense que je vais planter un pêcher ! Cependant, les cerises me donnent également envie.. Le choix est difficile ! Je pense que je vais prendre le pêcher, car les pêches sont plus grosses que les cerises ! Oui, c’est parti pour le pêcher ! "
Puis, il termina de recouvrir son potager de terre, un potager composé de courgettes, de tomates, de poivrons, d’aubergines, de radis et d’autres légumes, avant de placer une petite étiquette pour indiquer la nature de l'aliment. Il alla ensuite déposer son magnifique potager aux côtés des autres bacs. Sans s'en rendre compte, le temps défilait à grande vitesse, mais le jeune garçon était toujours déterminé à planter son arbre fruitier avec l'espoir de le voir grandir. À l’heure actuelle, celui-ci n’était pas plus que sa main, mais un jour il sera plus grand que le garçon et il lui permettra de voir plus encore à l’horizon. Il répondit à la jeune femme avec un grand sourire :
    " Mh.. Non, je veux planter mon arbre ! Il deviendra grand, grand, grand ! Je pourrais alors manger des pêches ! Ensuite, on ira se reposer, mais j’aimerais d’abord planter mon arbre ! D’ailleurs, où devrais-je le planter ? Mh, peut-être dans un terrain vide comme ça, il pourra avoir tout l'espace qu'il veut ! Comme l'ancien pêcher que j'ai connu, il était seul et occupait tout l'espace ! "
Yohru marcha aux côtés de Leika jusqu'à la maison tout en continuant de parler de son futur arbre avec un grand enthousiasme. Il était vrai qu'il commençait à s'épuiser, mais la simple idée de pouvoir admirer son futur pêcher le motivait et le gardait en forme.


Dernière édition par Yohru le Jeu 4 Mai 2017 - 18:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Suna
avatar
Informations
Grade : genin
Messages : 975
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Une nounou d'enfer ! [Mission Nationale] Dim 26 Fév 2017 - 2:00

Nous avions à présent fini notre journée et alors que nous nous apprêtions à quitter les serres du quartier Hayashi, je me dirigeais une dernière fois vers l'armoire à graines pour y attraper un gros noyau d'avocat que je remis entre les mains de l'enfant :

"Tiens, comme ça, tu auras un pêché et un avocatier !"

Oui, cela me semblait une bonne idée et puis, ça lui ferait toujours de bons souvenirs à se rappeler non ? Nous pouvions rentrer à présent et je voyais que la journée n'avait finalement pas été de tout repos pour le jeune Yohru. La soirée se finirait donc rapidement. Un bon repas chaud, un bain et au lit. Je ne devrais avoir aucun soucis avec le petit garçon ce soir, mais pour l'heure, il semblait bien décidé à trouvé un emplacement pour y planter ces deux arbres. Cela mit un peu de temps pour trouver quelque choses qui lui convenait, mais finalement après de nombreuses recherches, nous parvenions à trouver l'endroit idéal ou j'aidais le jeune garçon à mettre en terre ces deux noyaux à une vingtaine de mètres l'un de l'autre :

"Voilà ! Comme ça, ils auront beaucoup de place pour bien grandir !"

Enfin, si les noyaux germés, cela prendrait un peu de temps, voir même sans doute beaucoup. À moins que je fasse quelque chose pour aider la nature ? Je reviendrais ici à la nuit tombée, car pour l'instant, nous rentrions.
La soirée se passa sans encombre et après une bonne soupe de potiron bien chaude, un chocolat chaud et un bon bain, je demandais à Yohru de bien vouloir, aller se coucher pendant que je quittais la maison en silence quelques instants après que je me sois assuré qu'il dormait profondément.

Je profitais du couvert de la nuit pour aller donner un petit coup de pouce aux deux noyaux, les faisant germer de façon à ce que de légères tiges fines apparaissent à l'emplacement ou nous les avions plantés. Puis, je retournais rapidement à la maison pour moi aussi aller dormir. La journée avait était mouvementé pour moi aussi et celle de demain promettais de l'être encore plus.

La matinée fut consacrée à des jeux éducatifs. Des jeux normaux en apparence, mais qui avait pour but d'enseigner des choses au jeune garçon. Il avait beaucoup de mal visiblement à retenir les dates importantes de l'histoire de Konoha et faire passer cela au travers d'un jeu me semblait une méthode plutôt convenable pour lui.
L'après-midi arriva bien vite et c'est donc en tenue de shinobi que je frappais à la porte de sa chambre avant d'y pénétrer pour proposer au jeune homme tout autre chose :

"On va s'entraîner un peu ? Ça te dit ?"

Nous pourrions peut-être gagner l'un des terrains d'entraînement du village pour essayer de trouver quelque chose à apprendre au jeune homme, bien que mes capacités soient encore légères.

hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 405
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Une nounou d'enfer ! [Mission Nationale] Dim 26 Fév 2017 - 13:58

L'emplacement choisi était idéal, situé au beau milieu d'un territoire vaste quelque peu à l'écart du village, proche des terrains d'entraînement tout en étant relativement éloigné pour éviter tout risque de ravage. Les deux noyaux allaient pouvoir grandir et prendre toute la place qu'ils voulaient sans personne pour venir les déranger. Yohru sauta pieds joins, content d'avoir fini la journée, en même temps qu'une légère bourrasque de vent vint accompagner ses deux bras qui se levaient en l'air comme pour mimer le futur arbre à pêches.
    " Yahoooooo ! J'ai mon pêcher et mon avocatier rien qu'à moi ! Vivement qu'ils grandissent, oui, vivement qu'ils deviennent grand grand grand ! Je pourrais alors grimper dessus ! Mais il leur faut du temps, oui, du temps pour grandir. Mais ça ira, car je vais prendre soin d'eux ! Mh, oui ça ira.. Du temps, mais combien de temps ? Leika, dis, à ton avis, cela va leur prendre combien de temps pour atteindre la bonne taille ? Ils m'ont l'air tout petit, pas plus gros qu'un noyau ! Enfin, ce sont des noyaux.. Il leur faudrait une année ? Deux années ? Cinq années ? Ou.. dix années ? "
Le jeune garçon fit une triste mine à l'idée de devoir attendre si longtemps pour voir ses arbres fruitiers former des fruits. Cependant, c'était inévitable, car pour planter des aliments, il fallait avoir beaucoup de patience pour prendre soin d'eux. Après un léger soupire, il retrouva le sourire, se résignant à attendre sagement le jour où il pourra goûter ses pêches. Nul ne savait combien d'années allait-il avoir besoin, mais il se promettait de voir son arbre éclore et vivra jusqu'à ce jour. Puis, se tournant vers la jeune femme, il lui afficha un léger sourire intime.
    " Hé Hé ! Il n'y a pour le moment que nous deux qui connaissons l'emplacement de ces deux noyaux. C'est un notre secret du coup ? Enfin, quand il sera grand, j'aimerais bien le montrer aux autres personnes que j'aime bien ! Seulement ceux que j'aime bien. Tu peux en faire tout autant, comme tu m'as beaucoup aidé à le planter ! " Disait-il avec la bonne humeur dessinée sur son visage.
Puis, le duo entama le chemin du retour, marchant sur les routes où le soleil commençait à se coucher afin laisser lentement la lune prendre sa place. Il faisait nuit, l'enfant ainsi que la jeune femme venaient de terminer de dîner. Il était à présent l'heure d'aller au lit pour débuter demain une nouvelle journée. Le jeune garçon n'eut aucun mal à s'endormir, les couvertures douces comme le coton facilitaient son sommeil et il prit avec lui, les deux animaux pour lui tenir compagnie. Le lit était suffisamment grand pour qu'ils puissent tous prendre place dedans, bien que parfois durant la nuit, l'aspirant avait la mauvaise habitude de donner quelques coups durant son sommeil. Mais les deux animaux en faisaient tout autant, il s'agissait de la bonne chamaillerie entre ces trois-là et chacun se tenait chaud mutuellement. Ainsi, inconscient, il voyageait à travers ses rêves tandis que plus loin, vers les environs des terrains vastes de Konoha, les deux noyaux prenaient vie..


La matinée qui suivit fut plutôt passionnante pour le jeune Yohru qui s'était amusé aux jeux éducatifs que lui avait préparés Leika. Il ne pouvait pas nier que certaines questions étaient plutôt difficiles, il n'avait pas une mémoire des chiffres, mais les enfants étaient toujours très doués lorsqu'il s'agissait de jeux peu importe leur nature ou leur catégorie. Ainsi, il était plus facilement motivé à réussir, étant lui-même convaincu de ses propres capacités à gagner. Si on lui avait présenté ces mêmes questions sous la forme d'un questionnaire, il aurait sans doute eu toutes les difficultés du monde à parvenir à répondre. Mais par cette façon, sans même s'en rendre compte, il venait d'apprendre beaucoup de choses en seulement quelques heures. Lorsqu'il releva son nez, il était déjà l'après-midi au même moment où la jeune femme vint lui rendre visite afin de lui proposer un petit entraînement. Le rouquin bondit de joie, lui qui aimait se défouler, les entraînements étaient pour lui comme des jeux.
    " Oh oui ! Tu sais te battre ? Enfin, je pense comme tu es une kunoichi, tu maîtrises le pouvoir des plantes ! Hey, tu me montreras un peu ton pouvoir par ailleurs ? J'ai envie de voir ce que tu sais faire ! Je te montrerais également ma force s'tu veux ! Héhé, je suis plutôt fort, tu sais ! " S'exclamait-il toujours très enthousiasme.
Les deux protagonistes se chaussèrent et partirent en direction d'un terrain d'entraînement, là où personne n'était encore venu, la verdure était encore d'une très belle couleur malgré quelques vents froids de la saison. Yohru avait emporté avec lui son ombrelle qu'il gardait toujours à porté de main, encore plus lorsqu'il allait s'entraîner. Il s'agissait après tout de son arme préférée, mais aussi sa seule arme. Inspectant un peu les environs avant de trouver la place parfaite pour ses petits échauffements, composés de quelques étirements très rapides, suffisamment pour rendre ses muscles souples sans trop s'attarder sur ce passage ennuyant de l'entraînement, le jeune garçon se tenait prêt. Il commença par donner un gros coup de poing dans le vide, comme pour tester sa force, puis il sourit fièrement avant de se tourner vers sa partenaire.
    " Héhé ! Comment tu veux faire ? Un affrontement ? Montre-moi ce que tu sais faire aussi ! Tu es une Hayashi, non ? Ou si tu as d'autres capacités, montre-moi ! "
Il s'agissait d'une simple curiosité naissante qui prenait peu à peu plus d'ampleur. Il aurait aimé l'attaquer directement avec son poing afin de tester ses réactivités, choses dont il faisait un peu trop souvent, mais cette fois-ci, il se retint de bondir comme un garçon acharné. Il voulait simplement voir un peu de ses pouvoirs claniques ou ce qu'elle savait faire d'autre. Les shinobis étaient des personnes plutôt fortes à ce qu'il paraît, ainsi peut-être qu'il sera agréablement surpris, lui qui avait autrefois l'habitude d'affronter les simples enfants des rues.


Dernière édition par Yohru le Jeu 4 Mai 2017 - 18:23, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Suna
avatar
Informations
Grade : genin
Messages : 975
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Une nounou d'enfer ! [Mission Nationale] Lun 27 Fév 2017 - 12:19

Je n'étais pas aussi vive que Yohru pour mes entraînements. Du moins, j'avais besoin d'un peu d'échauffement. Sans doute à cause de l'âge. En fait, c'était plutôt mon éducation qui voulait cela. Alors que nous marchions tranquillement en direction du terrain d'entraînement, j'avais fait tourner mes bras un peu dans tous les sens. A droite, à gauche. Je m'échauffais en actionnant mes muscles, car je sentais bien que le gamin ne me laisserait pas beaucoup de temps pour cela, car déjà, voilà qu'il me provoquait gentiment :

"Tu sais, je ne suis pas une très bonne combattante !"

En fait, c'était plutôt un mensonge. Je n'avais juste eut que très peu l'occasion de me battre et Natsuki privilégié amplement mes entraînements mentaux destinés à améliorer mon genjutsu, que ceux physique dont je me chargeais en grande partie seule. J'étais très endurante, mais je manquais sans doute encore de force physique et d'agilité bien que je sois parfaitement capable d'exécuter certaines acrobaties basiques.
Le jeune garçon, lui demandait à voir ce que j'étais capable de faire. En d'autres termes, il voulait que je fasse le spectacle. Ce n'était pas aussi facile que ça, mais je pouvais essayer de satisfaire sa curiosité, au moins cela :

"Allez ! Montre-moi toi de quoi tu es capable !"

Je lui souriais avant de rassembler mes mains pour former le signe de ma chèvre et d'exécuter tout aussi rapidement trois mudras qui firent apparaître dans ma main une dizaine de roses que je lançais immédiatement, tel des kunais en direction de mon jeune adversaire pour voir s'il serait capable de les esquiver, mais aussi, comment il allait réagir face à tout cela. Je ne pouvais pas rester sans rien faire de mon coté car j'étais certaine que le jeune homme était plein de ressource. Je formais une nouvelle série de signes incantatoires avant de me diviser afin de former cinq clones ligneux parfaitement identique à moi-même.

hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 405
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Une nounou d'enfer ! [Mission Nationale] Mer 1 Mar 2017 - 14:00

Les oreilles du rouquin se fléchirent brusquement suite aux dernières paroles de la jeune femme. Était-ce là une invitation qui lui proposait gentiment de montrer ses capacités à travers un petit affrontement amical ? Si telle était sa demande, il n'allait pas se faire prier pour montrer ce qu'il avait dans le ventre. Il s'agissait de son intention depuis le départ et la raison pour laquelle il était si motivé pour cet entraînement, mais il avait quelques légers doutes et il ne savait pas comment entamer la danse. On l’avait déjà sermonné une fois auparavant, lorsqu’il avait attaqué une personne par surprise, alors il préférait éviter. Néanmoins, si elle lui proposait de son plein gré, cela lui facilitait la tâche. Ses lèvres s'étirèrent des deux coins jusqu'à ses oreilles, puis tapant son poing contre la paume de sa main, il observait son adversaire en face former ses mudras. Il s'agissait là des signes incantatoires pour utiliser les célèbres techniques des shinobis, mais qu'allait-elle lui montrer ? Une once de curiosité se dessina à travers ses yeux bleutés. Quelques instants plus tôt, elle avait avoué ne pas être une bonne combattante, chose que Yohru voulait bien croire par sa naïveté enfantine. Cependant, cette dernière n'allait pas tarder à lui montrer le contraire..

Des fleurs aux pétales rouges apparurent de nul part dans ses deux mains, celles-ci allaient à présent tout droit en direction de l'aspirant. Ce n'était peut-être pas si étonnant que cela en avait l'air, après tout, elle était un membre de la famille des fleuristes et des planteurs. La nature était son domaine, son art, sa maîtrise. Bien que parfois, certaines informations s'échappaient de l'esprit du rouquin, ce qui provoquait malgré tout une certaine surprise alors qu'il connaissait déjà plus ou moins ses capacités. Il s'agissait de la première fois qu'il la voyait en action, il s'agissait de la première fois qu'il observait les talents de la nature. Suivant du regard la trajectoire de ses épines, il fit un pas à droite puis deux à gauche, avant de sauter en l'air pour esquiver au mieux les projectiles qui lui étaient destinés. Par prudence, il tâchait de garder un œil sur son adversaire. Seulement, c'était bien trop simple que d'effectuer quelques acrobaties pour gagner. Face à lui, Leika se multiplia en six autres Leika toutes semblables les unes comme les autres, il avait bien fait que de la surveiller plus ou moins, mais il s’agissait là d’une technique à lui faire perdre la tête.
    " Un.. Deux.. Trois.. Six ! Hey ! Mais tu es plutôt une bonne combattante contrairement à ce que tu as dit tout à l'heure ! Wesh, tu viens de te transformer en six Leika.. ! "
Ce qui n'était pas aisé pour deviner laquelle était la bonne, mais l'aspirant était à présent sur ses gardes. Il attrapa lui également un projectile au choix dans son entourage ou simplement depuis ses poches, puis il le lança en direction de la Leika au centre du groupe. Elle était celle qui selon lui avait le plus de chances d'être la vraie, n’ayant pas bougé de sa position depuis le départ. En même temps, il commençait à courir d'une vitesse modérée pour réduire la distance qui le séparait de la jeune femme, cherchant à se rapprocher à quelques mètres de distances.


HRP:
 


Dernière édition par Yohru le Jeu 4 Mai 2017 - 18:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Suna
avatar
Informations
Grade : genin
Messages : 975
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Une nounou d'enfer ! [Mission Nationale] Sam 4 Mar 2017 - 1:47

Yohru se précipitait à présent vers moi à vivre allure. Il sortit soudain, un Kunai de sa poche et visage la Leika se trouvant au centre de notre petit groupe avec un projectile qui l'atteignit en plein au milieu du front, avant de disparaître au milieu d'un nuage de fumée provoqué par la disparition du clone élémentaire. Les autres Leika en profitèrent pour afficher un sourire goguenard, sans perdre de vue la manœuvre du jeune homme qui se rapprochait dangereusement de la zone de confort que j'avais établis. Il était peut-être temps de le déstabiliser plus encore ?

Les différentes Leika se dispersèrent sur l'ensemble du terrain, formant ainsi une sorte de certes autour du jeune homme, chacune ayant désormais une distance de vingt mètre avec la précédente. Cela n'était en soit qu'une manœuvre de diversion, car pendant ce temps, une n'avait pas bougé et composé une série de mudra pour faire apparaître sur le terrain une nouvelle technique qui transforma l'herbe desséché par le froid en un vaste tapis floral, beaucoup plus agréable à regarder, à apprécié et à ressentir. Puis je choisissais une toute autre stratégie visant à déstabiliser le jeune homme.

Nous n'étions plus que cinq désormais, mais s'était bien suffisant pour parvenir à le faire tourner en bourrique. Bientôt, le jeune garçon commença à entendre des voix dans sa tête, chacune de nous lui soufflaient des mots pour attirer son attention, le faire changer de direction :


"Hey Hey Yohru !"
"Viens par ici !"
"Non ici !"
"C'est moi la vrai !"
"Tu m'attraperas jamais !"
"Tu es sûr de vouloir continuer ce petit jeu là ?"
"Tu ne vas pas réussir à me trouver"


Le but étant de lui en faire voir de toutes les couleurs en espérant que cela marche au mieux.

hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 405
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Une nounou d'enfer ! [Mission Nationale] Sam 4 Mar 2017 - 18:07

Le jeune garçon parvint à réduire la distance qui le séparait de son adversaire de quelques mètres. Néanmoins, pendant qu'il courrait droit devant lui en direction de la position où se trouvaient regroupées toutes les Leika, celles-ci se dispersèrent en même temps. Elles se divisèrent en deux groupes pour se séparer sur les deux côtés du rouquin, chacune prenant une direction différente de l'autre jusqu'à former une ronde autour de ce dernier. Il cessa alors de courir, perdu devant ce qu'il voyait en face de lui. Il était inutile de se diriger vers l'une si elle n'était qu'une simple illusion, mais il ne savait plus laquelle devait-il attaquer, entre celle qui n'avait toujours pas bougé en face de lui et toutes celles autour qui commençaient à crier son nom. Il s'agissait d'une technique à en faire perdre la tête. Jetant des coups d'œil à droite à gauche, les surveillant une à une du coin de l'œil, il restait sur ses gardes. Seulement, les voix qui s'enchaînaient dans son esprit lui faisaient tourner le cerveau, déjà qu'il avait beaucoup de mal à réfléchir. Au fur et à mesure, ce n'était plus qu'une simple sensation, mais bien une impression réelle. Sa voix parlait dans sa tête ! Comme un refrain incessant d'une musique qui ne plus quittait la tête lorsque l'on se mettait à chanter son air. Yohru perdit son calme et se mit à gratter énergiquement sa tignasse, avant de râler avec une grimace qui s'étirait sur ses joues.
    " AAAAAAAAAAAAAAH ! Laquelle est la vraie ? Montre-toi et ne te cache pas ! Moi, je suis là et je t'attends ! Viens ! "
Il décida d'ignorer tous ces mauvais conseils, et se mit à chanter à vive voix la chanson la plus ridicule qui puisse lui passer à travers la tête, afin de couvrir tous les autres sons ou même simplement pour les faire taire.
    " Qui as du caca kaki coller cucu
    Coller au cucu
    Qui as du caca kaki coller cucu
    Les bébés caca proooooout ♪
    "
En même temps qu'il chantait du plus fort qu'il pouvait, son regard parcourrait les nombreuses Leika à la recherche d'un signe distinctif, mais sans espoir. Toutes se ressemblaient comme deux gouttes, sans aucun indice pour l'aider à trouver sa cible parmi tous les clones. Cependant, il n'allait pas abandonner aussi facilement, son entêtement acharné était l'une de ses principales qualités. Il avait pu voir quelques instants plus tôt que les fausses Leika disparaissaient en un nuage de fumée au moindre contact. Aucune n'était indestructible, il fallait seulement les attaquer pour découvrir laquelle était l'originale. Cependant, il ne pouvait pas s'approcher de trop près au risque de se prendre des dégâts. Bien que ces derniers n'étaient pas très importants, ce n'était jamais agréable de se prendre un coup douloureux dans le ventre. Faufilant sa main dans sa poche ou au sol pour prendre n'importe quel objet qui puisse lui servir de projectile, avant de lancer quatre éléments en direction de celle en face de lui, des deux sur la droite et l'une sur la gauche le plus en arrière. Il avait quatre chances sur cinq d'atteindre la vraie, il ne voulait pas croire que sa chance soit si mauvaise. Il ne restait plus qu'à voir. Allaient-elles esquiver ? Ou allaient-elles disparaître en un nuage de fumée ? Laquelle était la vraie ? Il se tenait prêt à entamer une offensive contre celle qui résisterait à son attaque, la plus consistante était forcément la vraie, pensait-il.


HRP:
 


Dernière édition par Yohru le Jeu 4 Mai 2017 - 18:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Suna
avatar
Informations
Grade : genin
Messages : 975
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Une nounou d'enfer ! [Mission Nationale] Ven 10 Mar 2017 - 15:19

Les projectiles fusèrent dans toutes les directions alors que le jeune homme continuait à chanter à tu-tête une chanson enfantine. Je souriais malgré moi, mais je ne bougeais pas pour esquiver le Kunaï qu'il venait de me lancer, réceptionnant ce dernier au travers de ma main ce qui entailla grandement cette dernière. La douleur fut vive, mais je ne criais pas, non, je m'étais préparé à cette éventualité, car je savais que le temps que le jeune garçon comprenne qu'il avait visé juste, mon clone lui aurait le temps d'agir. Il composait déjà des mudras qui lui permirent de couvrir le terrain d'entraînement d'un vaste tapis de fleurs que je pourrais par la suite utiliser à ma convenance pour déployer une partie de mon art :

"C'est pas mal tout ça ! Mais je croyais que tu ferais un peu mieux que chanter des chansons pour te défendre ! Tu es un petit garçon Yohru, mais il est temps de grandir tu ne crois pas ?"

Je retirais le kunaï de ma main et le renvoyais, ensanglanté en direction du jeune garçon !"

Je lui souriais puis, une nouvelle fois, je composais des mudras afin de créer cinq nouveaux clones. Similaires aux précédents, ils étaient pourtant différents car contrairement au précédent, il ne pouvait pas effectuer de techniques pour la bonne et simple raison qu'ils n'étaient que des illusions, mais ça, le jeune homme ne pouvait pas vraiment le savoir. Une nouvelle fois, je les envoyais se disperser autour de lui, me mêlant à eux. J'avais hâte de voir la tête du jeune garçon, mais cette manœuvre avait pour but de cacher mes réelles intentions, ou plutôt, celle de mon clone qui, resté dans le dos du jeune homme, continuait à faire grandir le champ de fleurs, jusqu'à finalement, le laisser plonger dans un genjutsu qui transforma complètement sa perception du petit terrain sur lequel nous nous trouvions apparemment. Désormais, il était dans une vaste forêt tropicale, humide, démesurée. Et potentiellement dangereuse.

hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 405
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Une nounou d'enfer ! [Mission Nationale] Sam 11 Mar 2017 - 17:48

Un large sourire se dessina sur le visage du rouquin, lorsqu'il vit son adversaire dévoilée au grand jour. Les trois premiers clones s'évaporèrent en un nuage de fumée, explosant sous forme de plusieurs échardes de bois capables de blesser ce qui se trouverait trop proche lors de l'impact. Tandis que la dernière ne s'était point dissipée en nature morte contrairement à tous ses reflets. Elle était toujours présente sur le terrain dans la même position, seule sa main s'était placée devant elle afin d'intercepter le projectile qui ne manqua pas d'égratigner sa paume. C'était une preuve suffisante pour déterminer qu'elle était l'originale parmi toutes ces répliques, elle était le seul modèle capable de faire tomber une goutte sang, le seul modèle à ne pas disparaître en une explosion comme les trois autres.

Il ne fallut pas plus d'un instant au jeune garçon pour commencer à entamer sa course de vive allure. Ses yeux brillaient de joie à l'idée d'avoir enfin trouvé la vraie Leika et son sourire ne cessait de croître au fur et à mesure qu'il se rapprochait de sa cible qu'il n'avait pas lâché de vue un seul instant et qu'il n'allait pas lâcher après l'avoir enfin retrouvé. Seulement, il restait encore un clone sur le terrain. Peut-être que Yohru pensait qu'il allait disparaître à son tour en même temps que les autres ? Ou peut-être qu'il ne lui prêtait aucune attention par manque d'intérêt ? La seule qui l'intéressait, c'était l'originale. Ainsi, il courrait tête baissée sans se soucier du reste. Il s'agissait sans nul doute d'une erreur de sa part, mais c'était un véritable bonheur d'avoir enfin trouvé celle qu'il recherchait depuis le départ. Le jeu était encore plus difficile que les sept différences, à présent, il n'avait que dans l'idée de l'attaquer en face-à-face. Cependant, un vaste champ de fleurs apparut autour de lui, une œuvre crée par le fameux clone resté en retrait jusqu'à présent, et le projectile qu'il avait usé plus tôt revint vers lui, mais il avait tout juste besoin de pencher la tête pour l'éviter. Malgré les éléments du décors qui changeaient, il continuait à réduire la distance qui le séparait de son objectif. Pour l'heure, il ne savait que porter des coups rapprochés.

Puis, il vit apparaître face à lui de nouvelles répliques.. Il pouvait déjà s'imaginer le cauchemar de jouer à nouveau aux devinettes. Une légère grimace vint entacher son sourire, il n'hésita pas à accélérer sa vitesse pour atteindre rapidement la jeune femme qu'il n'avait pas quitté un seul instant du regard. Il refusait de laisser partir, son regard flamboyant ne la quittait plus, vif et rapide, il était devant elle. Les clones ne l'intéressaient pas, ses pensées étaient rivées sur son adversaire. Cette fois-ci, il espérait ne pas la louper, son âme de combattant était elle-même motivée par cette course croissante qui le menait jusqu'en face de la demoiselle, espérant l'atteindre avec un bon coup de poing.

Seulement.. Le paysage changea du tout pour le tout. Même si, cela ne changeait rien à son objectif. À présent, il ne voyait plus qu'elle avec une envie d'en découdre par ses poings qu'il n'avait pas encore utilisé depuis le début de l'affrontement. Son visage rayonnait de cette énergie débordante de son corps. Son chakra commençait à s'épuiser, mais sa motivation le poussait vers l'avant, le poussait à aller chercher son adversaire en combat singulier.


HRP:
 


Dernière édition par Yohru le Jeu 4 Mai 2017 - 18:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Suna
avatar
Informations
Grade : genin
Messages : 975
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Une nounou d'enfer ! [Mission Nationale] Jeu 16 Mar 2017 - 1:14

Étais-ce un piège ? Ou simplement la réalité des choses ? Mon illusion ne porta pas grande importance à l'action du jeune homme, car j'eus à peine le temps d'agir, levant les bras devant moi pour m'en servir comme d'un bouclier, que sa charge m'atteignit au niveau du ventre et me fit tomber à la renverse deux mètres plus loin, libérant au passage tout le chakra que je retenais jusqu'à présent qui se libéra dans un souffle, faisant ainsi se volatiliser les cinq clones d'ombres et mon clone élémentaire encore présent sur le terrain, ainsi que ma forêt illusoire et le champ de fleur qui avait été crée. Sonnée par cette charge, je restais un long moment allongé sur le sol. Inerte et surtout, sonnée. Je n'aimais vraiment pas les combats. J'avais fait cela pour faire plaisir au jeune homme, mais au fond, je savais que c'était aussi une façon pour moi de voir les défauts dans ma façon de combattre.

J'étais encore bien faible à ce niveau-là et ceux, malgré la différence d'âge entre nous deux. Comme quoi, cela n'avait rien à voir dans la force d'un individu.

La tête posée sur le sol, je regardais les nuages défilés au-dessus de ma tête en attendant que la douleur lancinante qui me perçait au creux de l'estomac disparaisse. Je tournais alors la tête vers Yohru tout en grimaçant pour me redresser :

"Je crois que tu m'as eu…"

On ne pouvait pas vraiment dire le contraire compte tenu de mon état. J'avais vraiment très mal au ventre à l'endroit de l'impact, mais j'essayais de faire bonne figure.

"Tu m'as mis mon compte pour aujourd'hui, je crois ! Je te laisse t'entraîner un peu tout seul pendant que je soigne ma main ?"

Et c'est ainsi que se termina notre après-midi. Rien de très passionnant, mais le but était surtout d'occuper, de divertir le jeune garçon.

C'est ainsi que se déroulèrent les trois semaines qui suivirent jusqu'à ce qu'au petit matin de ses trois semaines, je reçoive un message pour m'informer que Miko était rentré et que je devais lui ramener son pupille.
Je soupirais.

Nous avions veillé tard la veille. Une partie de Monopoly qui s'était éternisé et Yohru dormait encore profondément. Je décidais de le mettre de bonne humeur en lui apportant son petit déjeuner au lit. Je remplissais un plateau et je rejoignais donc le jeune homme à l'étage, entrant doucement dans sa chambre et le réveillant d'un voix douce :

"Yohru ? Je t'ai apporté ton petit-déjeuner ! Réveille-toi mon grand !"

J'ouvrais doucement les volets pour laisser filtrer un peu de lumière, mais pas trop de façon à ce qu'elle ne soit pas agressive.

Mikan dormait paisiblement entre les bras du jeune homme encore ensommeillé :

"Tu as bien dormi ?"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 405
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Une nounou d'enfer ! [Mission Nationale] Dim 19 Mar 2017 - 15:18

Le jeune garçon étira un sourire de satisfaction en voyant son attaque atteindre sa cible, la repoussant quelques pas en arrière jusqu'à la faire tomber à terre. Ses multiples clones s'évaporèrent, ainsi que le paysage qui disparut au moment même où elle atteignit le sol. Aussi étrange que cela pouvait paraître, mais cela signifiait que Yohru avait bel et bien atteint l'original parmi toutes les répliques. Désormais qu'il avait l'avantage, il ne comptait plus quitter son adversaire des yeux. Sans tarder, il se rapprocha d'elle afin de se maintenir tout proche pour enchaîner avec ses prochaines attaques à venir. Il attendait simplement qu'elle se relève, avant de reprendre une position de garde.

Cependant, l'enfant devint légèrement inquiet en la voyant allongée au sol dans une posture inerte. Il n'avait pas mis beaucoup de puissance dans ce coup de poing, pas assez pour lui infliger de graves blessures, juste assez pour infliger une légère douleur. Était-ce un piège de sa part ? Le rouquin resta un instant immobile, cherchant du regard une réponse à ses questions. Cependant, il commençait à s'inquiéter de plus en plus, sans pouvoir résister à la tentation, il se mit à genoux pour atteindre la hauteur de la jeune femme, avant de demander son état.
    " Hey ! Tu vas bien ? "
La douleur n'était jamais très agréable à vivre, l'aspirant en avait bien conscience, mais lors d'un affrontement les blessures étaient inévitables. Il était habitué aux petits combats dans les rues à se taper les uns sur les autres, puis en ressortir couvert de plaies et de bleus. Néanmoins, cela donnait tout un charme aux duels, c'était pour lui comme un jeu où il fallait taper le plus fort sans avoir besoin de trop réfléchir. Après un court instant de silence, il afficha un nouveau sourire, cherchant par ailleurs à réconforter son adversaire. Il venait de gagner ce petit combat, il pouvait se sentir fier de son exploit.
    " Hé Hé ! J'ai gagné ! ♪ Fit-il d'un air joyeux. Oké ! Je vais continuer de m'entraîner encore un peu tout seul ! "
En réalité, le rouquin n'aimait pas beaucoup s'entraîner tout seul face à un arbre, il trouvait cela ennuyant. Il n'était pas un travailleur acharné, c'était la raison pour laquelle il ne passait pas beaucoup de temps à s'entraîner, mais qu'il préférait défier en combat singulier. D'une certaine façon, c'était sa manière de progresser. Pendant que la jeune femme se soignait la main, ce dernier s'asseye au sol pour faire des étirements en même temps qu'il observait les petits insectes qui parcourraient l'herbe.

Étrangement, Yohru ne vit pas les trois semaines passer. Chaque jour, il faisait des activités différentes et il apprenait de nouvelles choses. Sans même s'en rendre compte, il avait progressé de façons différentes. Il ne se souciait plus de grand chose, il ne songeait qu'au lendemain ainsi qu'à tout ce qu'il pourrait faire les jours d'après et encore d'après.

Ce jour-là, alors qu'il dormait paisiblement avec entre les bras ses deux boules de poils préférées, il se fit réveiller par surprise avec Leika qui venait lui apporter son petit-déjeuner. Lentement, il ouvrit ses paupières pour voir la jeune femme de bonne humeur si tôt le matin. La veille, il s'était couché assez tard, ce qui rendait le réveil plus difficile. Étalant ses deux bras, effleurant légèrement le museau de Mikan par inadvertance qui grimpa sur le ventre du rouquin pour échapper à tout mouvement brusque, ce dernier s'étira par un dernier effort. Il finit par se redresser, faisant retomber le félin sur ses jambes qui finit par se blottir sous la couette. Sans prêter d'avantage attention à ce dernier, Yohru se frotta les yeux tout en se tournant vers la nouvelle venue.
    " Yo.. Bonjour Leika ! " S'exclamait-il de vie voix avec néanmoins un visage toujours à moitié endormi.
Instinctivement, il passa sa main dans le pelage de l'animal qui se mit à ronronner d'un bruit calme et régulier, qui redonnait envie de sommeiller. Cependant, face à la vue du plateau que tenait la jeune femme, le garçon se réveilla aussitôt. Ses yeux s'illuminèrent comme deux lumières, attiré par l'odeur des pains grillés, il releva la tête avec un visage alléché. Il répondit par un sourire derrière lequel se trouvait toute l'impatience de prendre son petit-déjeuner.
    " Yup ! Le lit est super agréable ! Mh, tu viens prendre ton petit-déjeuner également ? Dis, dis, Leika, Leika, on va faire quoi aujourd'hui ? Une ballade dans la forêt ? Un petit tour dans la piscine ? Mh.. D'abord, prenons le petit-déjeuner ! "


Dernière édition par Yohru le Jeu 4 Mai 2017 - 18:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Suna
avatar
Informations
Grade : genin
Messages : 975
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Une nounou d'enfer ! [Mission Nationale] Dim 19 Mar 2017 - 21:48

Il sortit doucement du sommeil, tout doucement. Je lui laissais le temps de s'éveiller avant de déposer le plateau devant lui et de m'asseoir sur le lit pour répondre à sa question :

"Et bien aujourd'hui…"

J'étais un peu triste mais bon :

"Nous allons nous rendre à la capitale. Miko est rentrée de son voyage… J'ai reçu un mot ce matin pour me demander de te ramener là-bas !"

J'avais préféré annoncer la nouvelle de but en blanc, plutôt que de tourner autour du pot indéfiniment. J'étais un peu déçue, car le jeune homme allait sans doute me manquer, mais c'était une mission avant toute chose et cette dernière touchait à sa fin. Il fallait avancer, aussi bien pour lui que pour moi.

"J'espère que tu t'es plus ici quand même ! En tout cas, moi et Ryo avons beaucoup apprécié ta présence ! Ça a mis beaucoup de vie dans notre maison pendant quelques semaines ! Aussi, si tu as envie de revenir de temps en temps ou si jamais tu as besoin d'un endroit à dormir ! N'hésite pas à venir ici ! Il y aura toujours la chambre et Mikan pour t'attendre !"

Je lui souriais. Je voulais me montrer gentille envers lui et essayer de lui rendre le retour à la maison plus facile, aussi, pendant qu'il finissait son petit-déjeuner, je lui proposais :

"Tu veux préparer quelque chose pour Miko ? Je suis sure que ça lui fera plaisir de te revoir ! On pourrait peut-être aller cueillir des fleurs dans le quartier Hayashi ! Récupéré, tes petites plantes, tu pourras t'en occuper chez Miko comme ça ? On peut faire ce que tu as envie dis-moi !"

Je m'étais redressé et je regardais dans l'armoire dans laquelle se trouvait une dizaine de tenues que j'avais achetée pour le jeune homme afin dans choisir une qui pourrait convenir pour aujourd'hui.

"Tu veux porter la tenue que tu portais à ton arrivée ou une autre te fais envie ?"

Je suivais ses consignes avant d'entasser le reste des vêtements dans un gros sac de voyage et de me diriger vers la porte :

"Je t'attends en bas d'accord ! Prends ton temps, on n'est pas pressé non plus !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 405
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Une nounou d'enfer ! [Mission Nationale] Mar 21 Mar 2017 - 19:25

    " Miko ? Mamiko ? Mamiko ?! Elle est rentrée de son voyage ? Tsss.. Je vois, fit-il d'un air quelque peu déçu face à l'annonce de cette nouvelle.
Plusieurs semaines s'étaient écoulées, il était naturel pour le Seigneur du Feu de revenir dans sa demeure après cette longue absence aux motifs inconnus. Le jeune garçon avait bien conscience que son séjour chez Leika n'était que temporaire, il savait qu'un jour ou l'autre, il devra retourner au palais. Il avait par ailleurs longuement songé à prendre la fuite pour échapper à ce fameux jour où il devra se faire traîner jusqu'à la capitale. Cependant, il ne saurait dire depuis quand exactement, mais il avait commencé à oublier cette vérité qui l'attendait au bout du chemin. Il avait arrêté de compter le temps, les jours, de songer à la Daimyô pour se concentrer pleinement sur son présent. Le temps avait défilé si vite qu'il n'avait à peine pu s'en rendre compte et l'annonce de son retour fut si brusque qu'il avait encore du mal à le réaliser.

Il engloutit sa tartine beurrée de confiture sans prononcer un mot de plus. Ses pensées étaient bien trop occupées dans son esprit pour lui permettre de parler. Il n'était peut-être pas trop tard pour prendre la fuite ? Néanmoins, était-ce une solution au problème ? Puisque tôt ou tard, il devra retourner là-bas. Il n'était plus le même aspirant que quelques jours auparavant, il devait faire face aux évènements et se rendre au palais comme un grand garçon. Peut-être se faisait-il trop d'idées et que tout n'était pas si effroyable que ce qu'il s'imaginait ? Une part de lui ne voulait pas faire de la peine à la jeune femme qui s'était si bien occupée de lui jusqu'à présent. Il fallut quelques minutes de silence pour lui permettre de réfléchir, mais désormais, sa décision était prise. Il allait retourner au Palais et faire face aux difficultés ainsi qu'à tous les problèmes qui lui courraient derrière. Il devait faire ses apprentissages et les affronter de face, comme un grand homme qui un jour deviendra la plus grande Ombre du Feu. Il n'était pas du genre à fuir, mais bien celui qui fonçait tête baissée dans le tas.

Puis, il se retourna à nouveau vers la demoiselle qui semblait elle aussi quelque peu déçue. Même si ces paroles réconfortaient le jeune garçon et l'encourageaient dans le bon sens, cela ne changeait rien à cette vérité. Il ne montrait pas ses émotions et se contentait de dévorer son petit-déjeuner, mais intérieurement, il sentait cette tristesse se déteindre sur lui. Ce n'était sans doute pas la dernière fois qu'il allait voir la jeune femme, mais il ignorait quand aura la prochaine rencontre. Peut-être une semaine ? Un mois ? Ou même une année ? Il se plaisait tellement bien dans cette maison, bien mieux qu'au palais. Ce n'était sans doute pas aussi luxueux, mais l'intérêt d'un foyer n'était ni le prix des commodes, ni la qualité, mais bien le confort de se sentir chez soi. Lorsqu'il eut fini de boire son lait, il se décida à reprendre la parole, affichant un léger sourire du coin de la lèvre.
    " Mais tu sais, Leika ! Sinon, je peux toujours rester ici et on peut ignorer Miko ! C'est une solution ! Enfin.. Peut-être pas la meilleure.. Héhé. C'est dommage, je me plaisais bien ici. Je n'ai encore jamais offert de cadeau à Mamiko, je n'y ai d'ailleurs jamais songé. Mais cela peut-être une bonne idée ! Les murs du palais sont tellement fades ! Je pourrais y apporter un peu de couleur ! Hihi ! Un grand jardin dans le palais ! "
Derrière son sourire moqueur, le jeune garçon avait bien envie de voir les visages surpris de tous les gardes.
    " Pour la tenue, peu importe, je dirais. Mh, peut-être celle de mon arrivée, elle est super confortable ! "
Il attendit que la jeune femme quitte la chambre, avant de reprendre une mine plus triste. Puis, lentement, il enfila ses vêtements et se débarbouilla le visage. Il ne le dira jamais en face, mais il n'avait pas envie de la quitter, ni elle, ni Mikan. Seulement, avait-il le choix ? Leika n'acceptera pas de le garder si Miko lui donnait l'ordre de revenir au Palais. Après ces dernières semaines de paix et de tranquillité, qu'allait-il advenir des jours qui allaient suivre ? Pour l'heure, le pupille l'ignorait encore, il n'imaginait point les difficultés qui pourraient l'attendre au bout de ce chemin, il s'imaginait qu'avec quelques efforts, il pourrait survivre et faire face à tout. Il avait tant progressé durant ces derniers jours que plus rien ne lui paraissait infaisable. Cependant, la réalité qui l'attendait était peut-être tout autre ? Descendant les escaliers avec un air déterminé, il alla rejoindre la jeune femme qui portait le gros sac de tous ses vêtements. Mine de rien, il n'était plus un simple vagabond, il avait lui-même des affaires.
    " À moi ! Laisse moi porter le sac ! Héhé ! Leika, Leika, laisse moi porter un peu le sac ! " S'exclamait-il avec un sourire rayonnant, afin de profiter des derniers instants de sa compagnie.


Dernière édition par Yohru le Jeu 4 Mai 2017 - 18:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Suna
avatar
Informations
Grade : genin
Messages : 975
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Une nounou d'enfer ! [Mission Nationale] Mar 21 Mar 2017 - 22:35

Le moment semblait difficile autant pour lui que pour moi, aussi, je lui laissais un peu d'intimités afin de profiter des derniers instants ici. Pas de grands cris ou de crises de panique de sa part, me voilà bien surpris. Le petit garçon sauvage que j'avais accueilli chez moi il y a quelques semaines déjà avait bien grandit.

La porte se referma et je m'attardais quelques secondes, m'adossant à cette dernière pour reprendre mon souffle, respirer calmement, souffler puis avancer.

Je descendais l'escalier la première et je profitais de ces quelques instants pour glisser dans le sac des petits gâteaux sablés ainsi qu'un thermos contenants du chocolat chaud pour la route. C'est le moins que je puisse faire.
Yohru mit un peu de temps, mais bientôt, il me rejoint, la mine joyeuse. Je lui souriais en retour et j'ouvrais la porte pour que nous puissions partir lorsqu'il insista pour prendre son sac comme un grand :

"Très bien, mais si c'est trop lourd, tu me dis !"

Je sifflais alors pour appeler Riku qui se joindrait à nous pour accompagner Yohru à la capitale, mais d'abord, nous devions faire un détour par le quartier Hayashi afin d'y récupérer le petit potager que le jeune homme avait entrepris de créer au tout début de notre rencontre.
Cela ne nous prit pas longtemps et une fois arrivée dans les serres, j'interpellais Yohru sur le contenu des petits godets :

"Tiens viens voir ! Certaines graines ont déjà germés !"

En effet, de ci, de là, quelques petites feuilles venaient de pointer le bout de leur nez. Mignonnes et surtout nouvelles, elle ne pouvait que ravir le jeune homme dans sa réussite. Je le félicitais :

"Tu vois ! Avec du temps, de la patience et en écoutant les conseils, tu peux faire pleins de choses ! D'ici quelques mois, chacune de ces plantes te donnera un ou plusieurs fruits et légumes ! Mais il faut continuer à s'en occuper durant tout ce temps d'accord ?"

Je lui souriais et je le laissais quelques secondes seul, m'absentant pour rejoindre une serre adjacente et revenant avec un sac accroché à la main contenant une boite en carton :

"Bien, nous pouvons y aller ! Je vais prendre tes plants puisque tu portes ton sac !"

Je glissais alors le petit potager miniature dans de nouvelles caisses en bois que je pouvais entasser et disposer dans un sac similaire à celui que je portais déjà :

"En route donc chef !"

Je lui fis un clin d'œil et ensemble, nous entreprenions donc de gagner la capitale du pays du feu.
Le voyage fut assez rapide et assez long à la fois. Quelques heures plus tard cependant, nous étions enfin arrivés au palais du Daimyo et nous nous étions présentés à l'accueil afin de pouvoir voir Miko. Nous patientons en attendant jusqu'à ce que l'on vienne nous chercher.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 659
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Une nounou d'enfer ! [Mission Nationale] Ven 31 Mar 2017 - 17:07

Le palais était définitivement plus paisible sans le pupille de la Daimyô. Je m’y étais presque habitué, même si cela ne faisait que quelques jours que nous étions revenu. Il était temps pour lui de revenir aussi. La Daimyô ainsi qu’une poignée de Gardiens, dont je faisais partis, avait quitté le Palais pour une rencontre diplomatique hors du Pays. À notre retour, nous entendîmes bien évidemment parlé de l’incident que Yohru avait causé, encore une fois. Miko-sama avait régler la situation de sorte que ça ne se reproduise plus et avait assuré aux gardes qu’elle aurait une discussion avec le jeune garçon.

J’étais assis en tailleur dans ma chambre, méditant tout bonnement. Je réfléchissais à de futurs entraînements, à la direction que je voulais prendre avec ceux-ci, ce que je voulais faire pour plus augmenter mes capacités défensive. J’étais en méditation si profonde que je n’entendis pas les quelques coups à ma porte. Les suivants, un peu plus instants, réussirent à me sortir de ma trance. Je me levai lentement puis je répondis à la porte en faisant glisser la porte sur le côté. Un garde du Palais, avec un parchemin que je reconnaissais déjà. Je remerciai le garde en le saluant puis refermai la porte alors qu’il retournait à son poste. Comme je m’y attendais, c’était Miko-sama qui demandait à me voir. J’enfilai alors mon manteau puis je me dirigeai vers la fenêtre, prenant ma forme d’aigle pour voler vers le bureau de l’Aburame.

J’entrai dans le bureau sous ma forme animal puis changeai pour ma forme humaine devant la Daimyô. Nous saluant l’un et l’autre, elle prit finalement la parole pour me demander une immense faveur, une faveur que même Kimimaro avait refusé d'accpeter. J’arquai un sourcil, intrigué par ce qu’elle pouvait avoir à me demander. Lisant probablement sur mon visage, elle continua en me demandant si je pouvais bien aller recueillir le jeune Yohru qui revenait aujourd’hui de son séjour improvisé à Konoha. J’arquai de nouveau le sourcil, me demandant s’il n’y avait pas anguille sous roche. J’accédai finalement à sa requête, n’ayant aucune raison en particulier pour refuser. Lâchant un soupir de soulagement, elle m’annonça qu’il devrait arriver avec son escorte d’ici la prochaine heure. Hochant la tête à l’affirmative, je quittai le bureau de la même façon que j’y étais entré.

Toujours sous ma forme d’aigle, je m’étais perché sur la plus haute corniche du Palais, les yeux rivés sur le chemin qui menait à l’entrée du Palais. Je vis au loin apparaître la chevelure rousse de Yohru, accompagné d’une shinobi qui me disait quelque chose. Les voyant s’approcher à une bonne vitesse, je pris ma forme humaine puis descendis les rejoindre. J’atterris finalement dans la cour intérieur du Palais quelques instants après leur arrivé puis je me dirigeai vers eux. Posant mes yeux à nouveau sur la kunoichi, je cru la reconnaître.


- Leika Hayashi, c’est bien ça? Oui. Vous travailliez à la clinique vétérinaire. Miko-sama vous remercie de vous être occupés de ce jeune homme pendant son absence. Si vous avez toute autre requête, formulez-là maintenant, sinon votre prime vous serra envoyé dans les prochains jours comme il était convenu.

Peut-être demanderait-elle des compensations pour avoir hébergé le rouquin, ou alors pour tout le trouble qu’il ait bien put causer ou je ne savais quoi. Je transmettrai ses requêtes à la Daimyô, je ne pouvais toutefois pas lui assurer qu’elles seraient acceptées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 405
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Une nounou d'enfer ! [Mission Nationale] Ven 31 Mar 2017 - 23:17

Plusieurs heures s'étaient écoulées depuis que Yohru avait quitté le village de la feuille en compagnie de la jeune femme. Juste avant, ils firent ensemble un rapide détour au quartier des Hayashi, afin de récupérer le mini potager du rouquin qui composait toute sa fierté. Il avait mis beaucoup de cœur dans son ouvrage avec l'espoir de voir donner des fruits et des légumes. Il promit par la même occasion de bien prendre soin de ce dernier. Après ces deux dernières semaines passées à s'occuper de lui, il ne devait pas s'arrêter et continuer à les arroser chaque jour pour pouvoir voir les résultats de ses efforts. Intérieurement, il était très impatient que l'hiver passe et le printemps arrive pour pouvoir enfin goûter aux récoltes de ses propres semences.

À présent, les deux habitants de la feuille étaient arrivés à la capitale et ils pouvaient déjà apercevoir au loin le palais du Daimyô. Il ne leur fallut pas beaucoup de temps avant d'arriver devant la demeure. Puis soudain, un grand aigle ou une grande mouette apparut devant la cours, surprenant le jeune garçon qui s'attendait à rencontrer le Seigneur du Feu qui l'attendrait devant l'entrée, pour accueillir comme il se devait son retour. Cependant, ni Miko, ni Kimimaro, ne semblaient aux alentours. Légèrement déçu, lui qui pensait occuper une grande place dans leur cœur, il n'eut le droit à aucune surprise pour son arrivée. Bien que d'une autre part au fond de lui, il se doutait bien qu'ils n'avaient sans doute pas le temps pour ces choses futiles et sans grandes importances, même si cela aurait pu être amusant que de voir la Daimyô se prosterner devant-lui et lui souhaiter un bienvenu à la maison. C'était tout de même elle qui avait exigé son retour dans ce palais ! Enfin, l'espoir ne nourrissait que des rêves éphémères.

Observant le jeune homme-aigle avec une grande attention, il crut l'avoir déjà rencontré une fois auparavant. Sans nul doute, il était un garde de ce palais après tout. Cependant, le pupille ne pouvait pas se souvenir de toutes les personnes qui peuplaient ces murs, il ne gardait en tête que des images de certains personnages marquants, notamment le cuisinier. Il devait être un de ces gardes qui surveillait quotidiennement ces murs. Quoiqu'il avait un profil légèrement plus différent, ce dernier avait la particularité de se transformer en une mouette ! Enfin, peu importe le nom du volatile, cela revenait au même puisque ces deux espèces étaient tous deux des oiseaux. Cependant, selon cette même logique le flamant rose l'était également.. Qu'importe. Le jeune garçon l'observait fixement sur le côté, pendant qu'il parlait à la jeune femme, attendant qu'il ait fini pour l'interrompre.
    " Vous vous connaissez ? Tu le connais Leika ? Qui est-ce ? Qui es-tu ? Euh, on s'est déjà vu ? Tu es un garde de ce palais ? Je ne m'en souviens plus.. Ah, mais sans doute si tu viens nous accueillir ! En parlant de Miko, elle est revenue donc, elle est où ? Dans son bureau ? Elle ne pourrait pas venir m'accueillir ? Il faut que je lui montre mon potager ! J'ai planté pleins de légumes pour l'été ! Demande-lui de sortir que je lui montrer mon potager ! Et Kimimaro est-il là ? Pour éviter de me retrouver seul avec la vieille dame.. "
Sans même s'en rendre compte, ce n'était peut-être pas la meilleure idée du siècle que de présenter un potager à une dame insectes. Enfin, le pupille était fier et voulait le montrer. En réalité, il ne savait pas comment il allait engager la conversation avec cette dernière après sa fuite. Devait-il serrer les dents pour endurer sa punition après sa fugue ? Ou devait-il essayer de la jouer douce pour faire oublier cette histoire ? N'aimant point se faire sermonner, il préférait faire oublier cette histoire en montrant son beau potager. La vieille femme pouvait être effrayante quelques fois, le potager était la meilleure solution, espérait-il. Cependant, avant de se soucier de ces détails, il se retourna une nouvelle fois vers Leika. Un léger regret de devoir la quitter après ces derniers jours semblait naître au fond de lui.
    " Hey ! Tu veux faire un tour dans le palais ? Si tu veux, je peux te faire visiter ! Mh.. Si tu pars, on se reverra une prochaine fois ? Dis dis, tu voudrais bien t'occuper de mon prunier, s'il te plaît ? Demandait-il en chuchotant pour ne pas se faire entendre de l'aigle.


Dernière édition par Yohru le Jeu 4 Mai 2017 - 18:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Suna
avatar
Informations
Grade : genin
Messages : 975
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Une nounou d'enfer ! [Mission Nationale] Dim 2 Avr 2017 - 0:36

Enfin arrivé à destination, j'eus le déplaisir de constater que nous ne verrions pas Miko aujourd'hui. J'étais légèrement déçue par cela, car j'aurais aimé lui parler des progrès de Yohru de vive voix. Visiblement, je n'aurais pas trop le choix, car alors que nous patientons tranquillement, un hybride fit son apparition. Ou plutôt un Gekei que je connaissais. Je clignais des yeux à plusieurs reprises, avant de le saluer d'un petit hochement de tête :

"Bonjour Senwashi ! Je vois que vos ailes vont beaucoup mieux ! L'infection s'est dont finalement résorber ! C'est une bonne nouvelle ! J'ignorais que vous travailliez à la capitale !"

Les formalités s'en suivirent. Banales, fades et sans saveur. J'étais vraiment déçue, mais j'essayais de montrer un visage neutre à mon interlocuteur avant de me tourner vers le jeune garçon que j'avais hébergé :

"Oui, nous nous sommes déjà rencontré Yohru ! Il s'agit de Gekeï Senwashi !"

Je m'accroupissais donc pour désormais être à la hauteur du jeune homme avant de lui parler à voix basse :

"C'est ainsi que nos chemins se séparent Yohru ! Essaye de retenir tout ce que tu as appris avec moi d'accord ! Même les choses insignifiantes, car c'est celle qui rendent parfois la vie magique. Il faut que tu continues à te développer seul, mais aussi à demander l'aide des autres quand c'est nécessaire ! Occupe-toi bien de ton potager ! Normalement, tout devrait bien se passer d'ici là d'accord ?"

Je lui souriais gentiment et je lui tendis alors le second sac que je tenais dans ma main :

"Tiens, c'est pour toi, un cadeau d'au revoir ! C'est un Bonsaï ! C'est un arbre précieux, mais très fragile ! Je t'ai mis avec un petit manuel pour t'expliquer comment t'en occuper ! Lit le tranquillement, ça t'exercera à la lecture ! Si jamais tu as un souci, n'hésites pas à venir me voir !"

Je lui souriais avant de me redresser et de m'approcher de Senwashi pour lui tendre l'autre sac contenant le potager de Yohru :

"Je vous confie ça également, il y tient beaucoup !"

Puis me tournant vers Yohru, je déclinais malheureusement sa proposition :

"Je vois rentrer à Konoha, mais je suis certaine que nous nous recroiserons ! Au revoir Yohru ! Au revoir Senwashi !"

Et c'est ainsi que ma mission s'acheva.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 405
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Une nounou d'enfer ! [Mission Nationale] Mer 3 Mai 2017 - 15:14

Le jeune garçon écouta avec une grande attention les paroles de la jeune femme. Il avait légèrement du mal à saisir le sens de certaines de ses phrases, comment des choses insignifiantes pouvaient-elles rendre la vie magique ? Cependant, une part de lui semblait comprendre ce qu'elle voulait dire par ces mots. Durant ces derniers jours, il avait appris bien des choses insignifiantes, petites et minces, mais qui finalement, représentaient un début et une base à savoir dans la vie pour la rendre plus éclatante qu'un simple quotidien. C'était une façon pour apprendre à sourire et à apprécier les tâches banales pour les contourner en toutes sortes de divertissements.
    " Je prendrai grand soin de ce potager ! Fit-il avec un grand sourire au coin de la lèvre. J'ai vraiment hâte de pouvoir goûter aux légumes de ma propre semence ! "
Il avait beaucoup appris et même s'il ne le disait par des mots, il était d'une certaine façon reconnaissant envers la jeune femme pour ces derniers jours et ce temps passé en sa compagnie. Si leur première rencontre n'était pas la plus merveilleuse des rencontres, il avait le sentiment de s'être tissé une nouvelle relation. Elle pouvait s'énerver pour certaines choses, mais elle pouvait être tout autant plus sincère et gentille pour d'autre. Sans doute était-ce le véritable caractère d'une personne ? Sans même s'en rendre compte, Yohru commençait à la comprendre et à l'apprécier.

Avant de le quitter, cette dernière se retourna avec un second sachet dans ses mains que le rouquin n'avait point remarqué durant tout le trajet. Légèrement curieux du contenu, il approcha son visage avec ses grands yeux bleus fixant la forme plutôt particulière que prenait le sac. Il pouvait reconnaître brièvement une plante, sans savoir de quoi il s'agissait exactement jusqu'à ce qu'elle ne dévoile le magnifique Bonsaï, un petit arbre précieux et fragile selon la jeune femme. Yohru sauta en l'air de joie et le remercia tout en se saisissant de la plante.
    " Wahooo ! Un cadeau ! "
Cependant, le jeune garçon demeura un instant perplexe devant cette plante qu'il avait déjà vue dans ses souvenirs, sans vraiment savoir comment il devait en prendre soin, mais heureusement qu'une notice fut glissée à côté. Il était très heureux, car il s'agissait d'un cadeau, d'un souvenir offert par Leika. Il ne lui restait plus qu'à faire des efforts pour déchiffrer le mode d'emploi pour s'occuper de cette plante relativement fragile. Peut-être devrait-il lui chanter une chanson tous les jours ? Enfin, ce n'était sans doute pas la meilleure des solutions, il n'avait pas une voix des plus mélodieuses. Néanmoins, s'il y mettait du cœur, peut-être que cela pourrait vraiment marcher ? Pendant qu'il se questionnait encore à ce sujet, la jeune femme s'apprêta à reprendre la route vers le village de la feuille. Aussitôt, le jeune garçon redressa la tête et la salua de la main.
    " Au revoir, Leika ! " Et merci pour tout..
Lorsqu'il fut incapable de la voir à cause de la distance qui le séparait d'elle à présent, le jeune garçon finit par retourner à l'intérieur du palais. Il était légèrement déçu, mais également plutôt satisfait. Le retour était toujours pénible, les mains chargées de tous ces souvenirs. Il allait devoir attendre encore un certain temps avant de pouvoir la revoir, mais durant ce temps, il allait prendre soin de ce beau potager et de ce Bonsaï. Le sourire aux lèvres, il alla diriger le tout dans sa chambre.
HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
 

Une nounou d'enfer ! [Mission Nationale]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Feu :: Hi no Kuni :: Palais du Daimyô-