N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Un ball pas comme les autres (Tako)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1477
Rang : S

Message(#) Sujet: Un ball pas comme les autres (Tako) Lun 2 Jan 2017 - 22:25

Une opportunité comme celle là ca ne se représente jamais dans une vie. Qu'importe se qui va m'arrivé si j'arrive se coup c'est bon je peux mourir l'esprits tranquille. Vous savez tout se que l'on recompter en se qui concerne les coéquipiers ninjas. C'est genre unie comme les trente six doigt d'une seul main. Ben je vais faire en sorte d'honorer ses valeurs. Et pour cela ca va saigné dans les chaumières. La chance m'a sourie, vous savez que depuis qu'elle m'a ricané au nez quand je me suis fais abattre par le chien sumo je fais un footing tout les matins. Une petite course pour sculpter se magnifique corps qui n'arrive pas à ce développer correctement. Quand d'un coup je vois un Ninja chargé de distribuer les missions passer par la et poser une missive dans une boite chargé à réceptionner les missions des ninjas au cas ou s'ils sont absent ou introuvable par le ninja messager. Se lieu est plutôt bien gardé, mais les ninjas peuvent quand à eux y passer sans soucie. Surtout qu'on peut encore plus facilement accéder aux missions de ses coéquipiers. Je regarde le Ninja aller dans ceux de mon équipe et curieux de savoir à qui elle est confier j'intercepte le Ninja et lui dis:

- Bonjours. Je suis l'élève de Van sama. Vous avez une mission pour notre équipe?

Se dernier me répond.

- Vous étes Genkei Takoyaki?

Putain encore un qui me prend pour une femme, cependant cela peut m'être avantageux pour une fois. Je baisse les épaules puis dis:

- Effectivement.
- Ha parfait je suis désolé je débute, tenez c'est pour vous j'ai de la chance sinon j'aurais encore eux une réprimande en ne vous trouvant pas.
- Ha, ha pas de soucie.


Hé hé parfait. Je regarde la mission tout en m'éloignant des lieux. J'ouvre la lettre ou il y a écrie.

Mission:
 


Ho mais n'es pas magnifique. Je suis curieux de voir quelle gueule ca a se genre de fête. Ho mais j'ai mieux. Je me rappel dans mon ancienne mission avec Tako qu'elle semblait triste en voyant le groupe de personne apeuré par ses tentacules. Un petit sourire malicieux, je me mets à penser dans ma tête. Maintenant que je suis son équipier. Donc il est dans mon devoir d'arriver à lui faire palier ses faiblisses. Ni une ni deux je profite de cette occasion pour trafiquer ca lettre de mission. Autant profiter de cela non. Après quelques heures à prendre la même écriture que sur la missive cela donne ca.

Mission:
 

Tant qu'a faire autant qu'elle prenne ca extrêmement au sérieux. En y rajoutant un côté très important à la chose. J'en salive de voir ca. Je me mets du coup à prendre la lettre avec moi et je tente du coup à utiliser l'entrainement de camouflage de mon chakra. Quitte à le faire autant en profiter pour m'entrainer à changer mon chakra et voir si j'ai réussi à améliorer ma sensorialité. Cela fait, je tente aussi de repérer la Genkei via sont Chakra. Se fut plutôt simple cela de fait masqué et avec la tenue des ninjas messager, je me mets devant elle sans un mot. Je lui donne la lettre et aussi vite que je suis arrivé j'ai quitté les lieux pour la mater plus loin. Je sens que je vais passer une bonne journée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Taïchou
Messages : 192
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Un ball pas comme les autres (Tako) Mar 3 Jan 2017 - 17:37

Son hibernation commençait à lui manquait, c’était à croire que depuis qu’elle avait muée, il lui serait impossible d’avoir un seul instant à elle. Lui faisait-on payer son absence ? C’était typique des humains, aussi, elle n’en serait pas étonnée. Voilà une semaine qui s’écoulait à la capitale, le monstre commençait un peu en avoir assez, Taki, comme son aquarium lui manquait, mais comme on lui avait dit, tant qu’elle n’aurait pas fait son quota, pas question de rentrer. Le Maître exigeait d’elle qu’elle rattrape le retard sur sa team. C’était quelque chose de compliqué quand même un peu, Seito était un Suhan renommé, couplé d’un shinobi prisé de l’empire, Kaya quant à elle menait les Mamoru dans sa forteresse sans faire de vague. Tako, elle, gardait les souterrains de Taki…
Certes, c’était moins prestigieux, d’autant qu’hormis son maître et quelques rares privilèges, personne ne le savait, aussi en surface, elle était insignifiante et ça lui valait toutes sortes de missions ridicules pour le coup. A son goût du moins, passer d’assassin et traque à gardienne d’enfant ou escorte d’abruitis, c’était quand même quelque chose. Le maître disait que ça forgeait l’expérience, alors si c’était lui qui le disait, de toute façon, le monstre n’avait pas le choix, d’autant que le dernier membre de son équipe qui lui venait en tête était une sorte d’hybride humain entre le mâle et la femelle. Elle ne pouvait même pas le voir en peinture, il avait ce don agaçant, comme d’exister pour elle. Le Hoheinheim disait qu’il était prestigieux et sa bête avait du mal à voir en quoi, mais dans la hiérarchie face au sensei, elle n’avait aucun poids. Elle s’étonnait même en fait de ne pas l’avoir encore vu apparaitre face à elle un papier dans les mains pour la traîner encore dans une sale besogne. Il y avait bien quelqu’un pour la débusquer à la sortie de son hotel, mais ce n’était pas lui, pour la bête abusée du moins. On lui tendait un papier et à sa lecture, on aurait pu maintenant lire sur son visage sa désapprobation, une affaire de monstre marin et événement, un mélange pour l’énerver rapidement, pire que tout, elle demandait…

~ Qu’est-ce que c’est un bal … ?

Question primordiale, car c’était bien là toute la mission, ce mot, la bête ne l’avait jamais entendu et son sensei n’en avait jamais fait référence, ni ses professeurs d’ailleurs, en même temps, en si peu de temps, ils ne lui avaient appris que les bases des bases. Au moins elle avait compris l’idée du costume, elle-même se déguiser tous les jours sans relâche…

~ Qui sont mes contacts pour ça ? C’est quoi ces papiers de moins en moins fournis en informations, t’es vraiment payé pour ça ? je vais postuler je crois.

Prenait-elle à partie son livreur avant de tourner les talons pour retourner à sa chambre, avant ça elle se renseignait sur ce qu’était un bal, puis sur place, faire comme on faisait n’était pas pêché… La bête armée d’un crayon d’encre rajoutait un nom sur sa mission. A croire qu’ils avaient le même esprit tordu et ceci fait, toute satisfaite qu’elle était, elle s’empressait de retrouver son tout nouveau coéquipier, en lui agitant le papier sous le nez.

~ On a une mission mademoiselle, allons choisir nos robes.

Cette fois, son sourire était radieux, inutile de dire qu’elle appréciait l’instant maintenant qu’elle avait rajouté sur l’ordre que son partenaire devrait se travestir en femme pour assurer tout comme elle, le bon office de leur bal…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1477
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Un ball pas comme les autres (Tako) Mer 4 Jan 2017 - 15:19

L'ordre donnée je suis de nouveau partit me changer. Oui il le faut bien après tout si j'ai volé cette réservation ce n'est pas pour rien. Il me faut me mettre sur mon trente et un. Sans un sous cela est rude. Du moins non pas sans qu'on ait un ami voisin plutôt cool. Après donc de nouveau avoir utilisé la discrétion pour arriver a mes fins. Je fus surpris quand je me mets à voir rappliquer chez moi aussi vite la Genkei toute pimpante mission en main. Son sourire est à peine voilé. Je regarde la lettre tout en écoutant cette femme me dire qu'on a une mission. Quoi? Non mais celle là m'a volé ma propre astuce. Par chance déjà elle n'est pas encore aller rendre la mission que j'ai trafiqué, sinon elle n'aurais pas magouillé comme ca mais ait plus un truc du genre. "Tu m'a fait travaillé pour rien? Tu travaillera aussi pour rien". Ouf déjà je suis content de ne pas avoir ca aussi sur le dos. J'eux un petit visage figé. Mademoiselle elle me nome:


Pas d'autre explication sur se renvoi de porte dans le nez. Une chose du genre porte au nez sans somation. En plus de cela elle m'a complètement dérangé pendant dans ma préparation pour se soir. Evidement je devine clairement la suite se genre de femme et du genre à péter directement un câble. Si je l'ai bien cerné voilà se qui va suivre. Une trentaine de seconde avant que la moutarde ne lui monte au nez. Elle va ouvrire la porte a coup de talonnette puis en mode furie des mer Petite remarque a thème. Elle va venir me chercher me faisant le genre de serment disant. "Je suis ta supérieur petit minable, si tu ne souhaite pas que je te fasse un rapport bétonné sur ta flemmardise et ton insolence tu as intérêt à faire se que je te dis." Bon bloquons la porte pour que si elle l'enfonce elle n'ait que son pied qui transperce la porte. Quoi c'est ma porte pas grave si elle casse elle devra payer. Quoi balancer ca partenaire c'est mal? Comme si elle s'en gênerait elle. Van aura juste une petite remonté sur l'incident de ma porte cassé par une fury des mères. Le pied dépassé je pense que je vais lui mettre sur le pied un faut sceau explosif. Juste pour la faire flipper un max. Ce sera pour la mademoiselle. Enfin bref cela se passera si ca se passe comme je le devine. Quand cette dernière viendra de nouveau être face à moi je me mettrais à lui donner plus de détail:

- Je que je ne suis pas de cette mission car je suis un invité de ce balle. Je fais partit d'un côté noble de la ligné Jisetsu, même si je déteste se côté la de la famille j'ai certain privilège, surtout quand je vois que tu vas devoir faire en sorte que tout se passe bien.

Maintenant il me faut faire en sorte que ma couverture reste intacte. Au aussi juste par curiosité je vais aussi l'aider pour une chose:

- Tu sais au moins comment tu va t'habiller? Car les personnes de ce bal vont être extrêmement stricte et se sera que du haut niveau dans la socièté et si tu te rate tu risque ta place en tant que ninja.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Taïchou
Messages : 192
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Un ball pas comme les autres (Tako) Mer 4 Jan 2017 - 20:14

Il lui refermait la porte sous le nez, comme ça, sans dire un mot, sans gêne. Le monstre au début ne comprenait pas la manœuvre, alors naïvement, elle pensait qu’il l’ouvre à nouveau. A l’arrière, du bruit se faisait entendre, des mouvements, en tout cas c’était du chamboulement, est-ce qu’il voulait faire du rangement avant de la faire rentrer, c’était stupide, encore une perte de temps purement humaine. La bête tournait les talons, retrouvant ainsi l’extérieur, sans aucune difficulté, elle parcourait le mur menant à la fenêtre grâce à son chakra sous ses pieds, sur place, elle n’avait plus qu’à pousser cette dernière et rentrer. Le souci des vieux bâtiments, ils n’étaient pas top en sécurité. A l’intérieur, les bras croisés, elle observait perplexe l’amas devant la porte.

~ Mais qu’est-ce que tu fais encore une juste ? De tous les humains, tu es le plus incompréhensible pour moi tu sais. Une certitude. Et quand il sortait son baratin, elle plaquait sa main sur son front. Toi un noble ? Laisse-moi rire, fais voir ton invitation pour voir, allez ?

Elle inspectait son appartement, ça n’avait rien du luxe de la noblesse, mais bon, faute de lui accorder le bénéfice du doute, au moins, elle se plaisait à le taquiner un peu. D’un signe de la main, elle lui indiquait de lui donner, mais il parvenait à trouver une faille pour la distraire un peu de son investigation. Comment s’habiller ? Non, elle n’en avait aucune idée, peut-être que le maître serait fâché si elle entachait la réputation de Taki et la sienne en faisant n’importe quoi. Et combien même elle savait déjà que c'était une pure folie de demander ce qui allait suivre, elle le faisait quand même, il était au final son meilleur choix, qu’on pouvait lui faire confiance, ça cela serait à elle de trier.

~ Et toi en tant que noble ligné, tu dois savoir noir… ? Alors c’est décidé, tu participeras en m’aidant à me trouver ce qu’il faut, et m’expliquant les grandes lignes, en échange, je ferais l’impasse sur son absence.

En fait, de ne plus mêler son nom au sien l’arrangeait bien, si il faisait n’importe quoi et que ça retombait sur Taki, automatiquement, tout retomberait sur elle. Un point auquel, elle n’avait pas pu réfléchir sans avoir tous les éléments en main auparavant. Elle n’avait pas grand-chose à faire de sa place de ninja, mais le maître lui y attachait une grande importance, même si ça lui coutait, elle allait devoir faire profil bas.

~ J’ai lu qu’il faudrait mettre une robe, je dois faire quoi au juste, cet ordre de mission est si flou, organiser le bal ? Franchement, pour qui m’ont-ils pris… Je me demande à quoi ils pensent des fois. Au moins, le maître lui a les idées plus claires pour nous occuper, n’est-ce pas ? C’était loin de l’enchanté… D’ailleurs, pourquoi ne vis-tu pas à Taki toi déjà ? Tant qu’à faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1477
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Un ball pas comme les autres (Tako) Jeu 5 Jan 2017 - 21:55

Qu'importe comment j'arrive à mes fins. Le final et d'y arriver. Elle accepte de me croire même si elle souhaite demander mon invitation qui de toute manière n'est pas faut vue que j'ai volé un vrais, mais même sans ca elle semble soupçonner quelque chose mais elle semble tout de même prendre quand même le doute à mon avantage. Pour la suite elle se mets à me demander mon aide pour s'habiller. C'est vrais qu'elle ne semble vraiment pas être une femme qui est à l'aise dans notre univers. Un bon point. Malgré mes mauvaises manies, je compte bien la sublimer. Je pense faire en sorte que même elle soit surprise. Cependant c'est l'échange contre mon absence qui titille mon oreille. Je sais parfaitement que je n'ai pas à faire ca mission. Vue que c'est moi qui l'ai marqué et je sais parfaitement que mon prénom fut rajouté et je ne vais pas me priver de lui dire:

- Mon absence? J'ai vue du premier coup d'œil que mon nom fut rajouté. Cependant ne t'en fais pas, je ne te demanderais rien en échange. Après tout je peux bien aider une équipière gratuitement non? Attend que je me prépare. Un thé pour patienter? J'ai beaucoup de choix. Je te laisse te servir fait comme à la maison. Enfin n'inonde quand même pas la baraque.

Pendant ce temps je me mets sur mon trente et un<; Tenue de costars noir avec un gilet violet une chemise blanche et une cravate noir. Le rajout dans l'ensemble fut simple la veste est à rallonge derrière pour rappeler le pingouin. Un rajout simple et tout aussi raffiné permettant d'éviter un déguisement trop encombrant tout en gardant l'idée d'un animal maritime, même si se dernier vie plus souvent en extérieur. Puis il faut penser que dans ca fausse mission c'est elle qui doit être mise en avant. Je sors de la sale de bain puis, d'un geste fluide et ample je me mets à saluer Tako tout en lui demandant ca main:

- A vous ma cher, cependant je n'ai aucun vêtement ici il va falloir qu'on fasse du shoping. Cela fait fort longtemps que je n'ai pas pue faire cela je ne connais donc pas les magasins réputé. Nous allons devoir faire de la route.

Toujours dans mon rôle je me dois d'être parfait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Taïchou
Messages : 192
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Un ball pas comme les autres (Tako) Jeu 5 Jan 2017 - 22:33


Il lui proposait du thé, c’était fort aimable à lui, mais la bête ne buvait que du sang. Elle restait polie quand même en hochant la tête en guise de remerciement. Puis quand il en venait à parler de cette histoire de nom rajouté, elle se contentait de lui lancer un regard, sans utiliser de mots, elle était sûre qu’il comprendrait très bien qu’elle savait pour la mission de la dernière fois. Quand elle avait débarqué au temple avec l’enfant orphelin, expliquant sa mission, le Maître avait eu cette réaction : Quelle mission ? … De fil en aiguille… Mais ce n’était pas la question, pendant qu’il était parti se changer, elle en profitait pour toucher à tout, une fâcheuse manie de sa part. Quand il se montrait à sa vue à nouveau, elle trouvait l’allure bizarre, mais en même temps, tous les vêtements lui faisaient cet effet là, comme elle n’y comprenait rien aux affaires de style humains, elle décidait de lui faire confiance. Cela ne pourrait pas être pire qu’avec un autre en fait. Elle ne lui donnerait pas sa main, pour la simple raison qu’elle avait horreur qu’on la touche.

~ Dans le monde aquatique, il n’y a pas de vêtement, donc j’ai du mal à comprendre votre manœuvre dans ce genre de rassemblement, mais bon. Je te laisserai choisir la robe si tu y tiens.


Aucune différence pour elle de toute façon, quoi qu’il arrive, le moment serait aussi gênant qu’embarrassant, difficile à vivre, mais elle devra garder un sourire. Il la trainait dans des boutiques, la masse de tissu l’étouffait déjà avant même qu’elle ne commençait l’essayage. De plus en plus, le bête se laissait de cette mascarade que représentait le fait d’être une shinobi, peut-être bien qu’une nouvelle hibernation… Elle chassait l’idée de sa tête quand la première vendeuse tentait de la déshabiller, enfin l’aider. Tant bien que mal, elle cachait ses tentacules en les dissimulant dans ses cheveux qu'elle tenait et relevé elle même en cas de besoin...

~ Qu’est-ce que vous faites au juste ? je vais me débrouiller, merci.
~ Mais enfin, c’est impossible de mettre ce genre de pièce toute seule, et votre ami en a sélectionner une bonne dizaine. Nous commencerons par une robe lassée…

La suite du charabia, le monstre avait céssé de l’écouter déjà trop mécontente de ce qui arrivait. Non seulement on l’enroulait de tissu comme un sapin de guirlande, mais en plus, à chaque calvaire, il lui fallait se déplacer avec dans un « défilé » que la vendeuse appelait. La bête était loin d’être souriante, ou gracieuse. Elle donnait l’impression de bouillir sur place. Parfois, le vêtement serrait tellement fort, qu’elle ne pouvait plus respirer, d’autres fois, il était si fluide ou long, qu’elle s’y prenait les pieds et trébucher. En parlant de ça, le tour des chaussures venaient, et là c’était la vraie catastrophe qui s’annonçait. La traine de sa dernière robe et le talon trop haut qui la faisait marcher en canard s’emmêlaient, voilà que le monstre rejoignait le sol douloureusement… Elle se redressait en grognant son mécontentement…

~ Cette fois j’en ai marre ! On prend celle là et on s’en va !
~ Et la mise en beauté mademoiselle ?!!!

Sur quoi, elle claquait la porte, ses talons aux mains, pieds nus…

robe:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1477
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Un ball pas comme les autres (Tako) Sam 7 Jan 2017 - 18:04

Quoi qu'il arrive je suis près. Je sais que cela allait être dur. Elle est comme un animal sauvage et habiller se genre de personne est difficile mais ma curiosité a une qualitée, c'est que ca me rend têtue. Dix robes. Toutes plus belle les une des autres d'un couturier de renon. Je la regarde tester une à une ses vêtements. Sauf qu'au bout de la troisième cela commence déjà à l'agacer. Par chance se fut la bonne. Je vois déjà le tableau. Même si pour le moment il n'y a rien de gracieux dans se que je vois à par la robe bien sur. Elle ne se tient pas du tout comme il le faut, elle n'est pas habillé, c'est manière sont aussi à refaire et je ne parle pas de ca manière de marcher. Elle va souffrir dans ses chaussures:

- Excusez moi. Nous allons prendre une autre paire de chaussure. Des talons bas s'il vous plait. Une qui puisse aller avec se genre de robe. En violet de deux teintes la même que la robe et un violet moins prononcé, mais veuillez nous donner aussi celle là.

Disant ca avec un sourire. Cette dernière se met à nous répondre positivement, mais l'on voit bien qu'elle est plutôt gêner par la demande. Dans un sens je la comprend mettre des petits talon avec une telle robe. Qu'elle mauvais gout, cependant la faire marcher correctement toute une soirée en talon haut. Impossible sans compter qu'elle ne marchera jamais correctement. Déjà tentons se miracle avec des talons plus à son niveau. Je vois Tako partir pour se changer. Je me mets à fermer la porte tout en disant:

- Heu Non, je compte faire des retouches sur la robe. Elle ne conviendra pas à se qu'on te demande pour le balle dans cette état. C'est maintenant qu'il va vraiment falloir me faire confiance. Sans compter qu'on doit attendre les chaussure pour que je puisse évaluer avec.

Je connais ce monde par cœur mes investigations m'ont souvent amené à étudier et à m'immiscer dans cette vie faite de luxe et de savoir vivre. Cela vous étonne pourtant, si je suis si déluré c'est pour évacuer ses mauvaises passe de ma vie. C'est vraiment une galère d'être un noble. Je la regarde puis dis:

- Retourne toi en attendant. J'ai besoin de voir plusieurs choses.

Je passe ma main sur son Dos affin de voir ou ses tentacules sont colé par rapport à son corps. Il semble qu'elle soir sur le milieux de la colonne vertébrale et qu'elle soit suffisamment plate sur l'épicentre des tentacules:

- Je vois. Elles sont superbe. Je ne comprendrais pas comment on peut être autrement surpris que de manière positive. HHaaaaa j'aurais tellement de question à te poser sur se côté la. C'est passionnant.

Je me mets à tousser je me perd de nouveau dans ma curiosité quand d'un coup l'homme dont je suis le prisonnier se met à se réveiller pour me dire:

"Effectivement c'est jolie, mais c'est surtout une arme extrêmement puissante. Son corps est faite pour le combat pour tuer sans la moindre besogne. Elle est faite pour le Chaos. Pour la destruction et les ténèbres. Toute autre chose n'est que futilité."

"Surement mais elle n'est pas que ca. Tout comme vous monsieur Kyu Goren, seulement vous l'avez oublié."

"Ne te méprend pas, évite de me comparé au autre, je suis unique."


Se temps de discutions interne faite, je me prépare à commencer ca coupe quand d'un coup la dame se met à revenir une paire de chaussure emballé et une autre dans ses mains. Je les prends puis me pose au pied de la GenKei. Je met la chaussure puis d'un bref regard je me mets à répondre:

- Parfait merci. Nous avons se qu'il nous faut. Pouvez vous nous faire la note et nous laisser cette pièce un petit temps je compte faire des retouches personnel à cette robes.

- C'est que madame cette robe vient d'un grand couturier la retoucher ainsi serais....

Mon regard vers elle montre clairement mon envie de meurtre.

- Nous somme des Ninja du Shukai qu'es qu'elle veut la pouffiasse qui n'est même pas amené à faire la différence entre une femme et un garçon. Si la manière douce ne vous convient pas je peux utiliser la manière forte?

Bon je me suis un poil trop emporté on dirait. Cette dernière se met à quitter les lieux. Je me retourne vers ma partenaire et lui dis:

- Bon on va travailler cette robe pour qu'elle se combine avec tes tentacules. Elle serviront de décors pour accompagner la robe. Je vais montrer à ses personnes comment je vois tes tentacules. Je te promet que tu ne regrettera pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Taïchou
Messages : 192
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Un ball pas comme les autres (Tako) Sam 7 Jan 2017 - 19:05


La bête ne voulait qu’une chose et c’était partir, malheureusement pour elle, son partenaire ne l’entendait pas de la même manière. Loin d’en avoir fini avec le calvaire des préparations, lui qui avait pris en mains les opérations se décidait maintenant aux retouches, et la vendeuse n’était pas du même avis. Heureusement, sa confusion de le prendre pour une femme avait suffi à détendre le poulpe qui avait désormais du mal à retenir son rire. A chacun sa croix et sa bannière il fallait croire. Id la jetait sans ménagement hors de la pièce et dans sa réaction aux joues échauffées, la créature pouvait se reconnaitre. Parfois ils étaient semblables, mais c’était très minime, il ne fallait rien exagérer non plus. Alors, elle se prêtait au jeu pensant qu’au final il pouvait comprendre son malaise vis-à-vis de cette société, lui contrairement à elle se montrait virulent en cas d’affront. Le monstre lui ne pouvait pas se le permettre, trop différent et effrayant, cela serait le coup de lui déclenchait une chasse aux sorcières à son encontre. Aussi quand il énonçait de mettre à la vue de tous ses appendices, elle grimaçait un peu, mais avant de se plaindre, elle réfléchissait un peu.

Après tout, il s’agissait d’un bal costumé sur le thème marin, quoi de plus normal que ce genre d’artifices, avec un peu de chance même, les humains seraient incapables de voir sa vraie nature. C’était triste et amusant à la fois, non pas sans râler quand même, elle le laissait faire tout en surveillant de près ses gestes. Elle avait horreur qu’on la touchait, dans son monde, c’était une exposition inutile vers la mort subite que de baisser sa garde et se laisser ainsi approcher. Ses pieds bougeaient un peu pour essayer les chaussures plates qu’il l’avait à mettre, tellement plus confortable.

~ Pourquoi tu fais ça ? Qu’est-ce que ça te rapporte vraiment. J’ai du mal à voir où tu trouveras un véritable intérêt à la réussite de cet événement. Je trouve ça un peu ridicule ce genre de rassemblement, ils imitent ce que je suis et puis après… Ils se répugnent à me voir exister pour la plupart. Les humains sont si hypocrites.


Il touchait ses tentacules pour les déplacer et l’action déclenchait un réflexe défensif, les appendices enflaient, ils étaient prêt à capturer et broyer tout à leur porté. Même tendus et plus lourds, néanmoins ils restaient déplaçable, et depuis le reflet du miroir, la bête aux sourcils froncés guettait tous ses mouvements.

~ C’est une chance quelque part de pouvoir paraître pour les deux sexes, tu dois un parfait espion pour collectionner les identités. Ce qui l’amenait à la question suivant. Pourquoi tu es au Shukai toi au juste ? Moi, je n’ai nulle part autre où allez et le maître est toute mon existence. Mais qu’est ce qui te motive toi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1477
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Un ball pas comme les autres (Tako) Dim 8 Jan 2017 - 9:50

Cette situation dont j'ai poussé à arrivé devient de plus en plus intéressante, mais aussi de plus en plus dangereuse pour moi. Si j'en dis trop je risque de mourir d'un instant. Cependant cela peut aussi aider Goren. Si je parle ou si je ne parle pas il n'en sera pas vraiment content, il faut vraiment que je pèse mes mots. Je regarde cette fille qui s'iris quand je la touche trop expressément. Je vois ses tentacules se préparer à se défendre. Une réaction vraiment passionnante. Je regarde la maniabilité de ses dernières et pourtant elle devienne dure à déplacer. Je ne sais pas vraiment comment la détendre. Peut être en faisant en sorte qu'elle fasse passer cela en second. L'intéresser dans une discutions qui la fera oublier qu'elle se fait manipuler pour son costume. De la une question m'est donné. Pourquoi je fais ca? Pourquoi je fais cette mission. Quelle intérêt j'ai réellement. J'y gagner quelque chose? Elle dis ca alors que dans son contexte elle a voulut m'obliger à y aller. Sauf si elle pose la question dans le genre pourquoi j'y participe? Elle trouve les humains hypocrites, ca je ne peux lui dire l'inverse. Ses tentacules se mirent de nouveau à s'agiter. Elle devenait sure à mettre en place surtout que la forme changent et donc elle devient difficile à voir comment ca donne visuellement. Pendant ce temps Goren se met à dire:

"Elle est plutôt sensé pour son âge. Elle à vue se que beaucoup ne voit pas en toute une vie. L'homme est l'arcquétipe même de la discorde. C'est pour ca qu'ils se fixent des limites en s'imposant des règles. C'est simplement pour cacher leur propre manière. Cependant son côté humain lui fait aussi. Demande lui quel gout à le sang humain."

"Comment?"


"Je le vois. Elle ne regarde pas tout les humains de la même manière elle les voit certain comme des plat. Elle hait les humains. Je le sais je suis aussi comme elle."
C'est donc une tueuse et une cannibale. Cela m'arrange dans un sens. Voilà l'idée pure d'une personne sans état d'âme que Goren montre dans son résumé de l'humanité. La loi naturel, ses deux la s'entendent bien s'ils se voit maintenant ils se comprendraient surement mutuellement et elle tomberait surement dans cette chaine de haine. On croit plus facilement une personne ayant les mêmes idées que soit qu'une personne qui veut te faire changer d'avis. Il la ferait se noyer dans les ténèbres. Je ne peux m'en soucier. Je n'ai pas le droits de m'attacher à quiconque, ca ne m'est plus permis maintenant.

- C'est drôle que tu dise ca. C'est vrais que l'humain dans son ensemble est ainsi. Non pas que pour se que t'es toi mais pour tout. Peut tu lever ta tête?......Merci...... On aime manger ca et ca nous ais nécessaire et pourtant nous faisons le difficile, préfèrent telle ingrédient à un autre. Nous souhaitons le pouvoir, mais pas les responsabilité. Ecarte les jambes..... Merci..... Nous sommes ninja mais nous prônons la paix en ayant un métier pour faire la guère. Cependant toi aussi. Tu as une partit humaine et tu as aussi cette part d'hypocrisie. Lève le bras......... Merci..... N'es-tu pas Une cannibale qui vie à côté des humains? Cela est aussi de l'hypocrisie. Tu me demande se que sa m'apporte? A vrais dire je n'ai rien à gagner. Ca fait un moment que je ne peut souhaiter quoi que se soit Cela fait peut être aussi partit de mon hypocrisie qui sais. Après tout l'hypocrisie est une chose qu'on ne remarque pas sur soit même. S'en est l'idée même c'est un mensonge que l'ons se fait à soit même.

Comme d'utiliser un humain en pensant qu'ils ne sont rien. Mais cela je ne pouvais le dire sans risquer de vexer Goren et qu'il ne me tue juste par envie. Elle va surement se demander comment je sais ou pourquoi je dis ca au moin. Elle ne sait pas qui j'ai d'enfermé dans ma tête. Ca elle ne devra jamais le savoir. Quelle meilleur manière de mettre son attention autre part que là ou je pose mes mains. Je bouge les tentacules d'une manière simple je les dirige et les stimule pour qu'elle aillent à l'endroit souhaité. La première chose est pour ses cheveux je lui ai fait un Chignon et je souhaite qu'une de ses tentacules les recouvre entièrement et posé d'une manière et que cette dernière face comme un chignon de tentacule. Cela de fait, je me mets à couper le tissue qui c'est enroulé à ca jambe et j'y ai mis la tentacule faisant le même chemin que se dernier. La est l'endroit le plus difficile à manier car c'est un endroit plutôt sensible ou la peau au moindre mouvement peut faire sursauter. Je maniais ses tentacules pour qu'elle s'y dirige toute seul si c'est elle qui fait le contacte cela devrait aller. Après tout elle à l'habitude de son propre contacte, se serais comme se faire des chatouilles à sois même. La suite est bien plus simple. Le bras. Je me met à enlever les plumes de la robes qui n'a aucun intérêt dans se que je souhaite et qui fait un accessoire supplémentaire et rend la robe trop remplie. Ca de fait, je me mets à enrouler une tentacule à son bras.

- Fini. Regarde toi t'en pense quoi?

Cela irait changer de discutions sur le sujet du cannibalisme. Je la pose devant le miroir et lui dis:

- Dans ses bals on ne se déguise pas comme imitation, mais plus pour sublimer une chose qu'ils ne comprennent pas. C'est aussi une manière d'affronter ses peurs.

Devant ce miroir elle se met à se regarder et après un petit temps d'attente elle se met à dire une chose qui m'iris les sourcils. Je peux paraitre les deux. Je ne peux que me résoudre à savoir que c'est vrais. Ca m'aide dans mes collectes d'information, oui en effet je peux me faire passer pour une femme sans avoir à user de chakra. Cependant je n'ai jamais vraiment utilisé ca comme atout. Elle se met à continuer en me demandant pourquoi je suis là. Qu'es qui me motive. Après se que je lui ais dit c'est normal quelle demande ce genre de chose. Je me mets à me retourner puis à aller vers la sortit tout en disant:

- T'as de la chance de pouvoir penser comme ca. Tu as une personne à qui t'attacher et même si cela peut donner la plus grande douleur qui existe dans ce monde. Tu verras que si tu continue comme ca il ne sera pas le seul à qui tu t'attacheras. Si je suis ici c'est juste que dans ce monde il faut bien être quelque part non? Si tu veux un conseil. Ne t'attache pas à moi. Je suis le genre d'homme qui porte malheur.

"Si tu continue je te tue."

J'en dis trop. Mais ce que je veux dire ne donne aucun indice. Rien, je suis mort, Goren m'a tué et ma mit sous son contrôle. Mon corps est vivant mon âme et là. Mais je ne suis plus apte a rêver d'un avenir radieux. Je me dois d'être hors de ce monde mentalement. Pas d'attache pas d'espoir, sinon je ne peux que le regretter:

- Suis moi on passe au maquillage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Taïchou
Messages : 192
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Un ball pas comme les autres (Tako) Lun 9 Jan 2017 - 0:01

La bête lui offrait un sourire sincère à travers ce miroir tandis qu’il l’appareillait. Sa réponse avait semblé lui plaire et il ne fallait pas longtemps pour préciser quelques points sur lesquels il avait les doigts.

~ Je ne suis pas qu’hypocrite en jouant l’humaine, je suis surtout une prédatrice qui se joue de leur manque de lucidité pour mieux les avoir à porter de son bec. Grâce à ce côté et cette apparence humaine en partie, les états d’âme en moins.

La dernière phrase dévoilait ses petites dents pointues et son sourire sadique, pas tant qu’elle était, c’était faux, le monstre était un assassin sans hésitation, ni remords, mais elle n’aimait pas pour autant faire souffrir ses prises. Elle agissait en bourreau seulement si c’était une nécessité.

~ Je joue mon jeu pour ma survie, comme tous dans ce monde, et comme mes encas… Je suis restreinte à ne pas pouvoir l’affirmer de pleine voix si je ne veux pas être chassée.

Il ne lui avait répondu qu’à moitié le concernant, mais la bête n’insistait nullement, tous avaient leur jardin secret, elle pouvait comprendre que la raison ne la concernait pas. L’hybride avait sa curiosité, mais elle n’était pas du genre à violer un espace de sécurité, elle-même était prête à tuer quand on la dévoilait à son insu. Elle observait ce reflet étrange dans le miroir, elle avait l’impression de ressembler un peu à ses personnages mystiques des livres d’enfant que lui avait offert le maître à ses plus jeunes années. Quand elle devait apprendre ce qui l’attendrait à l’extérieur des murs du laboratoire. Que de nostalgie et elle ne s’était jamais perçu ainsi, comme une créature pouvant être… magnifique. Alors tout n’avait jamais été qu’une question d’artifice, c’était simplet, mais tellement logique au final, elle usait bien d’accessoire pour se fondre aux humains, tout était dans le paraître et quand elle tournait la tête pour observer son interlocuteur à la suite de son énigmatique réponse, dans un premier temps, elle ne trouvait aucun mot. Un petit silence passait…

~ Ne te m’éprend pas humain, je ne m’encombre pas de ce genre de sentiment, le Maître m’est d’une utilité indéniable, mais si il y avait mieux… Je n’aurais aucune gêne à en changer.

Les hommes s’attachaient à des valeurs, les bêtes de son genre, à leur facilité, mais le Hoheinheim était un homme malin et puissant, plein de ressources, sa place n’était pas encore possible à convoiter aux premiers abords.

~ Il y a quelque chose chez toi qui ne va pas, ton odeur qui n’attise pas mon appétit, mon instinct qui te déclasse des autres. Je ne sais pas encore de quoi il s’agit, mais je suis sure que cela viendra. D’ici là rassure toi, on attire le mauvais œil qu’à celui qui y croit. C’est plutôt moi la porteuse de malheur et de mort à Taki. Et je tiens à ma place.

Elle lui lançait un coup de tentacule en taquinerie, la bête semblait avoir baissé sa garde vis-à-vis de son partenaire, il n’était pas une menace pour elle, car elle n’avait rien d’une cible pour lui, et vise versa.

~ En gros, je dois faire l’inverse de mon habitude, arrêter de jouer l’humaine parfaite qui doit plaire, mais bel et bien le monstre marin le plus réussi. Je commence à comprendre le fonctionnement en surface. Tout y est tellement superficiel, cela sera un jeu d’enfant. Quant à nous… Elle se plaçait bien en face de lui. Il est évident que tant que tu ne fais du tort, ni à moi, ni à mon maître, qu’importe tous tes objectifs et la vague de malheur que tu me ramèneras. Je pense que nous ne sommes pas si différents l’un de l’autre à notre façon, tous deux avec une sombre face à camoufler pour sa survie. D’ailleurs… le monstre esquissait un sourire. Nous aurons toujours pour option que je dévore tous nos gêneurs.

Elle s’était une humeur légère que la bête se laissait finalement faire bien sagement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1477
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Un ball pas comme les autres (Tako) Lun 9 Jan 2017 - 15:54

Elle était bien trop maligne. Elle s'approche de la vérité. Bien trop prés. J'entend dans ma tête cette voix monstrueuse me dire:

"Si elle continue de s'approcher de la vérité tu devras la tuer tu le sais?"

"Oui"


Ce n'est pas le moment. Elle ne sera pas encore une gène non je ne le pense pas puis elle aussi semble avoir une part de sombre en elle qui sais si elle ne peut pas m'être utile. Elle semble me sentir et sentir la mort en moi. Après tout c'est le cas. Je suis comme mort. Cependant je me doit de cacher ca Ce genre de chose. Je la regarde et répond:

- Surement hormonale, la nutrition doit aussi faire son effet. Tu sais les hormone sont puissant il suffi que ma transpiration jette une hormone qui te révulse pour faire cette effet. Je dois avoir de la chance dans mon malheur. Ha ha ha.

Après tout ne pas être la cible d'un cannibale n'est pas si mal. Je la regarde montrant mon poing:

- En effet nous ne somme pas si différent. Nous ne pouvons pas se confier, on ne peut s'apprécier et encore moins devenir amis. Cependant je suis content d'être ton équipier.

Je n'attendais plus qu'elle tape sur le poing que je lui tend. Puis:

- Bon passons le maquillage c'est pas mon truc.Allais laisse toi faire et t'as pas intérêt de te plaindre ca ne fera que faire durer plus longtemps et il suffirais qu'elle tache la robe pour qu'on reprenne tout du début.

Le maquillage passé la voilà. Elle est plutôt pas mal quand elle prend soin d'elle je la regarde puis pense dans ma tête que plus tard il va falloir qu'elle y repasse:

- C'est parfait et du premier coup. Bon maintenant va payer la note on va t'apprendre les marches car non madame ce n'est pas la lois de la nature qui prive se genre d'évènement. Il va falloir t'apprendre toutes les bonne manière de la noblesse. Je ferais tout pour que tu puisse avoir les bases.

Oui et c'est pas gagné.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Taïchou
Messages : 192
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Un ball pas comme les autres (Tako) Lun 9 Jan 2017 - 18:54


Oui, les hormones, la bête décidait de se contenter de ce genre d’argument pour tout expliquer. Quant au maquillage, sa texture sur sa peau la tirailler, les pinceaux la chatouillaient, mais au moins, ça sentait bon, et le résultat ? Elle était méconnaissable. S’en suivait la douloureuse note à régler, bien que pour la bête, cela ne faisait aucune différence, nul doute que son maître grimacerait à la voir soudainement aussi dépensière. Il préférait investir dans ses expériences. Au moins, la prochaine étape lui était plus familière, un apprentissage express, une affaire de mémorisation, imiter était ce que les pieuvres savaient faire de mieux et rapidement en bonus.

Ils prenaient congé maintenant pour se rendre dans un restaurant un peu huppé, là une armée de couverts les attendaient, et le maître d’hôtel n’avait qu’à les nommer et les expliquer trois fois pour que le monstre les mémorise, et les cite par cœur. De quoi impressionner ses mentors, le monstre était plein de ressources, même si elle s’évertuait à ne jamais trop les utiliser. Elle était trop paresse pour cela, et pas assez intéressée. De son petit sourire, elle s’amusait un peu de la situation, enfin, le soir tombait et avec lui, les préparatifs du bal s’achevaient. L’armée de serveurs courraient dans tous les sens, un buffet était dressé, et à leur arrivée enfin, celui qui semblait organiser l’événement s’approchait d’eux anxieux.

~ Alors finalement, nous avons toutes les autorisations ? J’ai été surpris que l’on relance la machine à la dernière minute, j’espère que cela sera un succès. Quel concept intéressant ! L’homme s’attardait sur le costume de la bête. C’est de qui ?
~ De lui. Désignait la bête en montrant son partenaire.
~ Enchanté mon ami et vous êtes au juste ? Interrogeait l’homme. Entre deux phrases il criait après ses serveurs pour la mise en place.

La Gekei n’était pas certaine de ce qui se jouait ce soir, s’il s’agissait que d’un petit divertissement, ils mettaient les petits plats dans les grands comme il se disait. Plus le temps avançait et moins les gens courraient, plus les regards sur elle s’intensifiaient, sur ses tentacules si réalistes aussi. Cela la rendait un mal à l’aise pour tout dire et aussi bonne imitatrice qu’elle pouvait être, la bête s’isolait un peu alors que tous les invités commençaient à remplir la salle. Près de la fenêtre, presque cachée par l’épais rideau de velours, elle pouvait observait de là les humains et leur costume, là plupart ridicules, bien que certain avaient un peu d’allure. Il y avait même une rivale dans le rôle de la pieuvre, et bien que la nostalgie avait attiré l’attention du monstre, il était évident qu’elle n’avait rien d’une semblable. On félicitait son costume et les appendices alimentaient vite les conversations de manière positive. Et s’ils découvraient qu’ils étaient vrais et bien rattaché à son corps. Que pour cette fête, elle n’avait pas à se déguiser, vu qu’elle était le précieux spécimen dont ils se déguisaient.

La fête faisait gronder sa musique et les discussions animaient la salle, mais l’ambiance ne parvenait pas à mettre en confiance l’hybride qui se terrait en espérant se faire oublier. Elle détestait le tissu pour s’habiller d’habitude, mais bien plus encore de mettre ainsi sa nature à nue. Le maître de cérémonie semblait la chercher d’ailleurs… Il était l’heure du spectacle, le point phare de l’animation ce soir et c’était sa particularité qui serait mise à l’épreuve…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1477
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Un ball pas comme les autres (Tako) Mer 11 Jan 2017 - 15:25

Elle me montre comme l'homme ayant dessiné cette robe. C'est vrais que j'y ai fait des retouche, celle de mettre en valeur des appendice animal. Cela lui va parfaitement. Cependant je ne peux prendre toute la gloire d'une chose dont je n'ai juste que faire des modifications:

- Cette robe est d'un grand couturier je n'ai que fait qu'apporter des retouches pour l'évènement.

- Remarquable.

Plus le temps passe, moins elle passe inaperçu cela est le compte escompté. Je suis plutôt content de la tournure après tout elle est très doué en tant qu'élève. Lui apprendre fut drôlement simple. Cependant pour ceux ayant vue les entrainements on remarque bien qu'elle calque ses pas sur une cadence d'une femme n'ayant pas l'habitude. Elle fait des gestes simplement répétitif affin de donner le change et ne s'attarde pas sur les points qu'il lui sont floue:

- Tu te débrouille parfaitement. Tes épaules sont droite mais pense à te détendre. Le balais reste dans le placard car la on dirais que tu l'as dans le …..... .


Petite blague pour la faire déstresser et aussi pour la charrier à un moment ou elle ne peut répliquer. Elle se met à s'éloigner de la foule. Je la regarde faire. Le temps lui semble surement long et la foule bien trop oppressent. L'habitude du regarde sur soit est une chose qu'on prend l'habitude avec le temps mais elle n'a toujours qu'eux une vie normal après tout. Du moins pas dans se genre de cadre. Je la laisse cinq minutes le temps de discuter par ici et par la puis je m'immisce dans ca direction là ou elle c'est isolé pour prendre du temps à elle:

- Tout le monde me dis de bonne chose sur toi. Tu devrais te montrer plus souvent comme tu es vraiment. Certain seront effrayé par la différence, mais cela n'est qu'une première impression en donnant le change cela pourrait même te valoir une réputation. Même si je sais que cela ne t'intéresse pas. Je pense que ca te rendrait plus forte.

La confiance en soit voilà se que cela lui apporterais. Cependant mes paroles me raisonnent comme l'hôpital qui se fout de la charité. Je la regarde dans son coin puis continue:

- Prend ton temps ici. J'ai encore deux ou trois main à serrer. J'ai beau être fauché comme les blé ses hommes ferais tout pour bien se montrer.

A vrais dire personne ne m'attend. Jouer un rôle est se que je fais tout le temps changer de rôle est pour moi comme m'évader. Ca me permet de ne plus être dans cette enfers:

- Mesdames et messieurs le temps d'élire le meilleur costume est arrivé.

Cela est parfait. La Genkei arrive sur l'estrade. Elle doit penser que c'est une partit de ca mission. Pour moi c'est juste un parfait hasard. Je la vois toute intimidé. Cette femme qui d'ordinaire si autoritaire semble si démunie. Je la regarde lui faire un sourire. J'entend autour de moi les gens parler que d'elle disant de voir cette timidité qui ne faisais qu'améliorer les choses. Le temps des votes arrive et vous savez qui gagne ben c 'est.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1477
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Un ball pas comme les autres (Tako) Mer 11 Jan 2017 - 15:25

Elle me montre comme l'homme ayant dessiné cette robe. C'est vrais que j'y ai fait des retouche, celle de mettre en valeur des appendice animal. Cela lui va parfaitement. Cependant je ne peux prendre toute la gloire d'une chose dont je n'ai juste que faire des modifications:

- Cette robe est d'un grand couturier je n'ai que fait qu'apporter des retouches pour l'évènement.

- Remarquable.

Plus le temps passe, moins elle passe inaperçu cela est le compte escompté. Je suis plutôt content de la tournure après tout elle est très doué en tant qu'élève. Lui apprendre fut drôlement simple. Cependant pour ceux ayant vue les entrainements on remarque bien qu'elle calque ses pas sur une cadence d'une femme n'ayant pas l'habitude. Elle fait des gestes simplement répétitif affin de donner le change et ne s'attarde pas sur les points qu'il lui sont floue:

- Tu te débrouille parfaitement. Tes épaules sont droite mais pense à te détendre. Le balais reste dans le placard car la on dirais que tu l'as dans le …..... .


Petite blague pour la faire déstresser et aussi pour la charrier à un moment ou elle ne peut répliquer. Elle se met à s'éloigner de la foule. Je la regarde faire. Le temps lui semble surement long et la foule bien trop oppressent. L'habitude du regarde sur soit est une chose qu'on prend l'habitude avec le temps mais elle n'a toujours qu'eux une vie normal après tout. Du moins pas dans se genre de cadre. Je la laisse cinq minutes le temps de discuter par ici et par la puis je m'immisce dans ca direction là ou elle c'est isolé pour prendre du temps à elle:

- Tout le monde me dis de bonne chose sur toi. Tu devrais te montrer plus souvent comme tu es vraiment. Certain seront effrayé par la différence, mais cela n'est qu'une première impression en donnant le change cela pourrait même te valoir une réputation. Même si je sais que cela ne t'intéresse pas. Je pense que ca te rendrait plus forte.

La confiance en soit voilà se que cela lui apporterais. Cependant mes paroles me raisonnent comme l'hôpital qui se fout de la charité. Je la regarde dans son coin puis continue:

- Prend ton temps ici. J'ai encore deux ou trois main à serrer. J'ai beau être fauché comme les blé ses hommes ferais tout pour bien se montrer.

A vrais dire personne ne m'attend. Jouer un rôle est se que je fais tout le temps changer de rôle est pour moi comme m'évader. Ca me permet de ne plus être dans cette enfers:

- Mesdames et messieurs le temps d'élire le meilleur costume est arrivé.

Cela est parfait. La Genkei arrive sur l'estrade. Elle doit penser que c'est une partit de ca mission. Pour moi c'est juste un parfait hasard. Je la vois toute intimidé. Cette femme qui d'ordinaire si autoritaire semble si démunie. Je la regarde lui faire un sourire. J'entend autour de moi les gens parler que d'elle disant de voir cette timidité qui ne faisais qu'améliorer les choses. Le temps des votes arrive et vous savez qui gagne ben c 'est.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Taïchou
Messages : 192
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Un ball pas comme les autres (Tako) Mer 11 Jan 2017 - 20:02


La sensation désagréable de passer un mauvais moment s’estompait quand Id, son partenaire venait la rejoindre pour la sortir de son coin. La bête dans un premier temps aurait bien voulu l’esquiver, mais le discours qu’il était venu lui tenir avait eu le don de retenir son attention. Silencieuse en tout premier temps, elle l’observait perplexe, toujours cette question en tête : Qu’avait-il à gagner à s’occuper d’elle ainsi ?
Une réponse qu’elle n’aurait peut-être même jamais, mais cela n’avait pas d’importance à ses yeux, car il soulevait une réalité qu’elle était incapable de voir seule, combien même sa logique était capable pourtant. Une chance pour lui, elle n’avait pas compris la subtilité de la blague du balai et de ses fesses.

~ Je n’étais pas encore prête pour ça je crois. Mais tu as raison, la place d’une prédatrice est sur un devant de scène, pas caché derrière une couche de crainte.


Il avait su susciter son intérêt, ou plutôt son égo de monstre en parlant de force. Il était vrai qu’il était un peu ridicule pour la bête d’avoir peur du regard de ses stupides humains, eux qu’elle ne pouvait pas manger. C’était là tout le problème, elle pouvait punir et éliminer ses proies qui la décevaient, mais le commun des mortels qui la pointait du doigt. En définitive pourtant, l’hybride en voyant son reflet dans la glace réalisait qu’elle n’était plus cette enfant craintive qui découvrait le monde. Maintenant, elle le parcourait à grands pas de loup pour satisfaire des objectifs, parfois personnels, d’autres pour des tiers. Et ainsi, dans la même démarche conquérante qu’elle employait dans ses souterrains où elle était reine, la bête se décidait de sortir de son coin sombre pour rejoindre son cavalier. Oui après tout, c’était ce qu’Id était puisqu’il l’avait accompagné. Il ne lui fallait pas longtemps pour comprendre ce qu’il avait voulu lui dire concernant le paraître et cette petite comédie commençait même à l’amuser.

La lumière se tamisait, quelque chose semblait se préparer, la Gekei était loin de se douter que tout cela la mènerait sur une estrade, plus exposée que jamais à la foule. Pourtant, bien qu’impressionnée face à l’inconnu, elle ne tardait pas à gracieusement saluer sa foule, amusée que sa victoire, elle la devait à sa nature réelle. Aussi, elle agitait ses tentacules, jusque-là immobile, quelques bruits se faisaient entendre dans la salle et ils ne semblaient pas comprendre quel mécanisme faisait fonctionner cela. On lui offrait ses fleurs et elle conversait un peu d’un coin à l’autre et quand on lui demandait comment elle avait fait pour donner à ses appendices autant de réalité, elle répondait simplement…

~ Je suis née avec elles. Puis elle adressait un regard à son complice, mentor du jour, ou plutôt de la soirée.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Un ball pas comme les autres (Tako)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Roche :: Iwagakure no Satô :: Quartiers Résidentiels-