N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Trio sunajin au pays de la foudre [PV Ruri, Doku & Kumo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Suna
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 736
Rang : A

Message(#) Sujet: Trio sunajin au pays de la foudre [PV Ruri, Doku & Kumo] Dim 15 Jan 2017 - 21:17

Sur le départ, à Suna, nous avions eu un imprévu. Omura Kuzushi qui avait été initialement prévu avec nous n'avait finalement pas pu intégrer la mission pour faire le voyage. Mais les hautes autorités avaient réagit vite et bien en donnant l'ordre à Doku, l'un de mes élèves, de nous rejoindre en urgence à la Voie Illusionnée. Il serait donc le remplaçant et viendrait avec nous jusqu'à Kumo. Bon... ce n'était pas ce qui était prévu à la base, disons le clairement. Pour de la diplomatie, Kuzushi aurait été plus utile, mais les choses étaient comme cela et je les acceptais. Je voyais donc cela comme une belle opportunité de faire progresser Doku et de le former. Un voyage comme celui-ci serait formateur, à coup sûr. Et pour commencer je lui avais refais tout un speech sur notre mission et les quelques règles à respecter.
Nous étions donc parti avec une trentaine de minutes de retard, ce qui importait peu. Le Gogyou avait fait preuve de réactivité en se ramenant aussitôt pour ne pas retarder gravement départ.

Déjà, le voyage était long et il y avait plusieurs pays à traverser. Nous étions au nombre de trois, et le temps passé ensemble à passer les kilomètres les uns après les autres permettait de faire plus ample connaissance, de discuter de certaines choses sans importance, c'était sympa. Ainsi Ruri s'était exprimée au sujet de Tetsui pour dire qu'elle était désolée. Je l'aurais bien remercié, mais je ne le faisais jamais quand on parlait de morts. « Oh je suis mort ? Merci... »... Balivernes.
Pour traverser l'Empire du Shukai, Suna possédait bien sûr une autorisation, ainsi nous passions les frontières sans trop de souci en prenant le chemin le plus court. Le temps était compté si l'on partait du principe que cette possible alliance était importante pour le village du Sable.

« Bien, nous arrivons en vue des frontières du pays de la Foudre mes amis. » annonçais-je à mes coéquipiers.

Chikamatsu Ruri, et Doku, étaient à mes côtés. Ces deux-là m'épauleraient et représenteraient Suna autant que moi. Il devraient donc être irréprochables.

« Notre venue est annoncée et Kumo nous attend. Cependant il va sans dire que une fois leur frontière traversée il prendront soin de venir nous accueillir pour vérifier, et ensuite nous accompagner jusqu'à leur village. Du moins si tout va bien c'est certainement ce qu'il va se passer. »

On voyait alors déjà l'un des avants-postes frontaliers de la Foudre.
Je fis signe à mon équipe de me suivre jusque là-bas. Nos bandeaux sunajins nous annonceraient visuellement.

« Mettez vos bandeaux bien en évidence, qu'ils sachent que nous sommes Suna. »

Une fois assez proches de l'avant-poste où devaient se trouver quelques kumojins, je positionnais mes mains en haut-parleur et :

« Bonjournoooo ici ! Nous sommes la délégation sunajin envoyée pour une rencontre diplomatique. Pas de chichi !  »

J'espérais qu'ils m'entendent. Mon « bonjourno » était vraiment chantant et amical donc...


@Chikamatsu Ruri @Doku
hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 314
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Trio sunajin au pays de la foudre [PV Ruri, Doku & Kumo] Mar 17 Jan 2017 - 16:21

Finalement, Kuzushi n'avait pas pu venir et avait été remplacé par un jeune Genin que je ne connaissais pas. Cela m'avait un peu agacée, car finalement les deux hommes m'étaient inconnus alors qu'eux se connaissaient bien, vu que l'un était le sensei de l'autre. Mais bon, il fallait faire avec et cela ne changeait rien à notre mission. De plus, nous aurions tout le loisir de faire connaissance pendant le long voyage qui nous attendait. J'étais en tout cas bien contente que ce ne soit pas à moi de mener la mission. Je me retournais une dernière fois pour contempler mon village ; puis j'emboîtais le pas aux deux autres.

Nous avions traversé un bon nombre de pays et de régions lorsque les frontières du Pays de la Foudre se dressèrent devant nous. Le trajet s'était vu rallongé par tous ces détours, mais nous y avions été contraints pour contourner le Pays du Feu. De plus et même si c'était seulement pour le traverser, c'était la première fois que je mettais les pieds dans le Shukai ; et je devais admettre que c'était parfois agréable de voir des paysages composés d'autres choses que du sable. Explorer le Yuukan était un rêve qui revenait souvent dans mon esprit, même si tourisme était quelque chose d'exclu pour un shinobi.

Arrivés près des avant-postes, je nouais mon bandeau sunajin bien en évidence sur mon front. Puis, au cas-où nos bandeaux ne seraient pas assez reconnus, Nuzuro nous annonça haut et fort aux shinobis qui gardaient les frontières. Je ne remettais absolument pas en question ses capacités, mais je trouvais que Nuzuro était quelqu'un de bien... étrange. Enfin... si nous menions un groupe de bizarres, j'aurais certainement été la chef. Il suffisait juste que Kumo reconnaisse cet "élan de familiarité" comme quelque chose pour établir au plus vite des relations amicales et non comme de la désinvolture.

Pour ma part, crier mes salutations n'était pas quelque chose de réalisable pour moi, alors je fis tout le contraire : je préparais discrètement mon chakra pour anticiper une éventuelle attaque. Bien que nous étions censés devenir "amis", nous étions pour l'heure actuelle de simples inconnus. Ma dernière mission en territoire étranger m'avait bien fait comprendre que la prudence était quelque chose à ne jamais négliger.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1607
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Trio sunajin au pays de la foudre [PV Ruri, Doku & Kumo] Ven 20 Jan 2017 - 10:45


Quoi que l'annonce n'eut pas été encore officielle, Snow en avait été informé en premier lieu, et ce n'était quasiment un secret pour personne, à savoir l'acquisition de son nouveau titre. Le samouraï blanc passait au noble et juste grade de Consul de Kumo, chef de la diplomatie extérieur et membre important du futur conseil régent du village qui était en train d'être mis en place. Le projet qu'il avait lui-même porté à ce conseil lors de la réunion qui avait suivit la rébellion Kumojin. Il s'y était rendu en tant que simple représentant de la classe samouraï de Kumo, ce qui était déjà un honneur, il en ressortait avec un grade parmi les plus élevés possible. Une ascension fulgurante en à peine une saison après plus de cinq ans de service au village dont il n'était même pas natif. Pour le parvenu de Tsuchi, qui était passé par Tetsu, le chemin avait été aussi rude qu'exceptionnel. Snow en était satisfait, il espérait depuis un moment parvenir à s'élever dans cette branche de l'administration de Kumo. Après avoir stagné durant des années, c'était donc du chaos de la rébellion et de la guerre avec le Shukaï que venaient les premiers marches de son ascension. Il était encore cependant un illustre inconnu dans le monde, et même à Kumo, son nom commençait tout juste à ce murmurer. Quoi qu'il n'en était pas tellement vexé, bien au contraire, il aimait être dans l'ombre le plus longtemps possible, car la surprise n'en était que plus grande quand il apparaissait. Lui qui avait une apparence si peu commune, dont certains faisaient l'éloge tandis que d'autres faisaient la critique. Dans un cas comme dans l'autre, ce que l'on racontait sur lui à ce propos lui était tout à fait égal de toute façon.

Il demeurait toute fois prudent, nul ne savait encore quel projet, quelles ambitions animaient le samouraï, et cela devait rester ainsi selon ses vœux. Il n'avait pas encore son propre bureau au palais, c'était trop neuf, mais il n'avait pas perdu de temps et commençait déjà à prendre ses fonctions très au sérieux, même s'il y était préparé depuis déjà long moment en réalité. C'était donc de son propre bureau, dans sa maison, qu'il commençait le travail. On l'avait récompensé pour son habilité politique au conseil et son habilité militaire durant l'attaque du Shukaï, maintenant qu'il avait obtenu son titre capable d'influer le cours des choses, il lui fallait le mériter et empêcher quiconque de mettre en doute ses capacités à l'honorer. Il avait le projet depuis un moment d'influencer Kumo dans le sens de Suna, pour des raisons qui lui étaient personnelles, c'était donc une surprise joyeuse quand il apprit que Suna avait déjà prévenu de son arrivé à Kumo et qu'il était chargé des négociations à venir. Le village n'imaginait sans doute pas à quel point il exaltait de cela. C'était ainsi que l'on pouvait considérer que la chance était décidément de son côté ces temps-ci.

Le système de surveillance de Kumo avait fait ses preuves durant l'attaque du Shukaï, attaque que Snow avait lui-même repoussé au port Raiun avec l'aide du général du Satoru en personne et de KuKI. Il fit encore ses preuves en prévenant largement à l'avance le village de l'intrusion d'un groupe Sunajin dans Kaminari. Les hommes avaient ordre de ne leur faire aucun mal, car ils avaient été prévenu de leurs arrivés, ils devaient uniquement les surveiller et veiller à leur sécurité. Tour de guet et deltaplanes survolaient donc les Shinobis qui s'enfonçaient dans les montagnes du pays de la foudre. Snow fut bien entendu l'un des premiers à être prévenu, et sa réaction était simple. Il ne les ferait pas escorter jusqu'au village, il irait lui-même à leur rencontre pour les conduire, faisant ainsi preuve d'une marque de respect qui visait bien sûr à être un premier pas de séduction vers les Sunajins. Il fit donc harnacher son cheval, revêtait son armure blanche et se rendit sur le sentier où on les lui avait indiqué. Il n'irait pas seul, il aurait pu emmener Batz, mais il préférait le laisser chez lui, pour veiller sur sa maison et les siens, il demandait plutôt à un officier de désigner lui-même qui l’accompagnerait et de l'envoyer le rejoindre sur le sentier. Snow prendrait cependant de l'avance, afin que le ou les Kumojins chargés de le retrouver, arrivent peu après lui.

Passant sur le trajet assez ennuyeux qui le conduisait vers les Sunajins, il fallait notifier dans le ciel le faucon blanc qui l'accompagnait. Une superstition de Snow lui faisait croire que celui-ci lui portait chance et que son absence était un signe de malheur. Une chose étrange qui s'était pourtant plusieurs fois vérifiée et même à Kumo, quelques-uns murmuraient déjà que ce Faucon blanc, que Snow appelait GI, était un esprit tombé du ciel pour veiller sur lui. Snow n'avait jamais rien dit à ce propos, il laissait simplement parler sans confirmer ou démentir. Le faucon qui le suivait ne se posait cette fois jamais sur son épaule, il se contentait d'accompagner le samouraï blanc, qui arrivait vers les sunajins sur un destrier en armure blanche lui aussi, et qui se rendait à eux au pas, un pas élégant et mesuré. Snow portait bien son armure et son épée, mais pas de heaume, et la sérénité avec laquelle il s'avançait vers le groupe devait prouver qu'il venait à eux sans mauvaise intention. Son visage ne retranscrivit aucune belligérance, bien au contraire, il transpirait la douceur et l'harmonie, au point qu'il en brillait presque au soleil du midi et que ses yeux bleus perçant fouettaient avec bienveillance les Sunajins qu'il regardait du haut de son cheval. Lorsqu'il fut assez proche, il s'adressait à eux d'une voix mélodieuse afin de leur faire la bienvenue qu'ils semblaient mériter.

Il ne se cachait clairement pas de toute l'attention qu'il leur portait, tant nombres de ses projets reposaient sur eux. Ainsi l'on pouvait penser à de la flatterie, mais Snow ne se gênait pas, pour, par l'usage d'un genjutsu, leur faire parvenir toute la franchise de ce qu'il ressentait à leur égards. Cette honnêteté, pensait-il, devait jouer en sa faveur et celle de son village.

-Sunajins. Soyez les bienvenue dans nos montagnes. Je suis Snow, Consul de Kumo, et votre futur interlocuteur. C'est à moi qu'il revient de vous guider jusqu'à notre village, où vous serez logés et nourris le temps de votre séjour. Au nom du conseil régent, Je vous exprime toute notre gratitude pour avoir parcourru un si long chemin jusqu'à nous.

Sur les montagnes environnantes, les Kumojins n'avaient pas répondu à l'appel du sunajin, celui qu'il avait fait précédemment. Il régnait en effet une certaine sévérité sur le visage des gardes du pays, il résultait des derniers événements et n'étaient aucunement dirigés explicitement vers les Sunajins. Mais afin de s'assurer que cela fut bien comprit, Snow descendit de son cheval, se retrouvant à leur hauteur. Samouraï et eux Shinobis, il était habitué à faire l'intrus au milieux d'eux tous, ses manières ne changeaient rien à cela, quand bien même son premier maître fut un Shinobi de renommé internationale, une renommée qu'il cachait la plupart du temps d'ailleurs. Il s'avançait notamment vers la jeune femme qui lui paraissait quelque peu différente, sans vraiment encore savoir pourquoi. Puis, délicatement, lui fit un baise-main, dont la chasteté n'était pas à prouver. Lorsqu'il se redressait, il reprenait en arborant un sourire presque trop innocent pour être vrai, et pourtant... Il l'était.

-Nous aurons beaucoup de sujets à évoquer vous et moi. J'ai hâte. Je vous en prie, accompagnez-moi.

Tirant alors le cheval par les reines et restant à pieds, il entamait la marche.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 300
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Trio sunajin au pays de la foudre [PV Ruri, Doku & Kumo] Ven 20 Jan 2017 - 17:24

Je place mon ōshō (roi - général) ici..

L'homme en face de Sumasu réfléchit, fronce les sourcils puis sourit.

C'est plutôt bien joué, tu essais de me forcer à te faire ōte (échec) en exposant mon gyokushō (joyau "jade" - général), mais je vais plutôt le préserver pour mieux te faire ōte-zume (échec et math) au prochain tour.

Le jeune homme imperturbable face à l'avertissement de son père étudie toutes ses possibilitées, il avait pris un risque en tentant d'attirer son père dans un piège dont il a le secret, mais était maintenant a découvert... comme il l'avait prévu finalement. En réalité depuis le début de la partie Sumasu réfléchissait à trois coups d'avance ce qui était une bonne moyenne son paternel Sumada avait l'habitude de réfléchir à deux coups, mais depuis peu son fils le surpassait au shogi. Il avait donc élevé lui aussi son niveau de jeu et réfléchissait lui aussi à trois coups. Cependant, le plus jeune avait déjà pris en compte cette possibilité ce à quoi Sumada n'avait pas pensé cette fois-ci.

Tu parles trop, papa. Mon kakugyō (fou) te fait maintenant ōte.

Le genin déplaça sa pièce de quelques cases en diagonales. Contrarié Dentô Sumada fronça à nouveau les sourcils puis un petit rictus de bouche démontra un petit aveu de faiblesse de sa part. Et il fit l'erreur que son fils attendait, il exposa finalement son gyokushō au danger puis Sumasu sans une once de pitié sauta sur l'occasion. En déplaçant une nouvelle fois son kakugyō en diagonale, le général de jade de son père était pris en tenaille et aucune option ne s'offrait à lui.

Ote-zume.

Sumada souffla de désespoirs.

Eh bien... bravo mon fils encore une fois tu m'as vaincu. Et tu fais tout de même peu cas de ta pièce maîtresse tu la sacrifierais sans la moindre hésitation pour tenter de prendre la pièce maîtresse adverse. Dans l'idée dans une bataille rangée comme celle-ci entre Kumo et le Shukai tu mettrais Kadoria Manzo en première ligne pour attirer Samui Kakeshuou et prendre sa tête.

Oui, dans ce cas-ci c'était une tactique viable. Preuve en est, tu as fait l'erreur de trop.

C'est vrai, mais je ne suis pas un stratège et tacticien du Shukai, qui sait contre qui tu ferais une partie si tu te retrouvais en charge de la coordination des kumojins dans une telle bataille.

Dentô Sumada n'avait pas tort, son rejeton était peut-être un excellent joueur, mais en situation réelle face à un stratège adverse capable de choses bien différentes des stratégies du paternel, saurait-il réagir convenablement ?! Aucune idée. Après cette partie improvisée les deux hommes s'installèrent sur le divan pour partager un jus de pamplemousse fraîchement pressé. Ils discutèrent de tout et de rien, notamment de la chef du foyer familiale Kibishīdesu Nanako la femme de Sumada et mère de Sumasu une femme charmante, mais extrêmement autoritaire. Le paternel était vraiment quelqu'un d'extrêmement relaxe et patient avec elle, Nanako voulait toujours tout contrôler jusqu'à la longueur des poils sous les aisselles de son fils.
Passons, un quart d'heure après la fin de la partie un homme vint toquer à la porte de l'appartement du jeune shinobi, c'était un autre kumojin qui cherchait visiblement Sumada. Une fois qu'il eut délivré son message et sa missive il disparut. Le patriarche Dentô se voyait confier une mission pour le compte de Kumo en collaboration avec le samouraï Snow, il devait le rejoindre au sentier au plus vite pour accueillir une délégation de sunajins. Contre toutes attentes le jonin Dentô fut enthousiaste à l'idée d'accueillir ces invités du village et il demanda à sa progéniture de l'accompagner jusqu'au porte du village histoire de finir leur discussion. Sumasu lui accepta plus ou moins à contrecoeur d'accompagner son père, il aurait préféré rester à ne pas faire grand-chose chez lui, mais bon une petite marche semblait un passage obligé pour que son papa le laisse tranquille.

--------------------------------------------------------------------------------------------------

Quelques minutes plus tard les deux Dentô arrivait à la porte principale de Kumogakure no Sato quand Sumada commença à se plaindre d'une douleur à la cheville. Il regarda d'un air malicieux son fils:

Tu vas dev...

Non ! Non, non, non ! Oh la plaie, non je t'en supplie ne me fait pas ça papa !

Aller, tu vois bien que je ne peux pas continuer comme ça, il faut bien quelqu'un pour me remplacer.

Je ne suis que genin, pourquoi devrais-je te remplacer ? En plus, tu as ce sourire d'imbécile que tu fais toujours quand tu joues la comédie. C'est pour ça que tu étais si enthousiaste à l'idée de cette mission, tu savais que tu me la refourguerais. Je te déteste.

Je t'aime aussi, mon fils. Aller profites-en pour parler à ce samouraï, c'est un as de la stratégie et de la tactique, vous allez très bien vous entendre. à plus.


Dentô Sumada partit en sens inverse. Quant à Sumasu il se retrouva comme un imbécile aux portes du village, mais sans équipement. Il pensait qu'il n'aurait jamais le temps d'aller s'équiper puis de rejoindre le samouraï lorsqu'un jeune garçon vint le voir avec sur les épaules une sacoche bien trop grande pour lui, une sacoche que le shinobi reconnaissait très bien, c'était sa propre sacoche. Son foutu paternel avait tout prévu, il savait sans doute avant de venir jouer au shogi qu'il avait une mission et qu'il la refilerait à la jeunesse. En tout cas, le jeune ninja accepta gentiment sa sacoche et donna même quelques ryos au petit gars qui semblait exténuer de porter son équipement. L'enfant partit content d'avoir reçu de l'argent en retour et Suma lui s'équipa en vitesse puis partit vers le sentier perdu...

--------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus tard, c'est auprès d'un poste frontalier que le Dentô fut témoin d'une scène assez peu commune sur le continent un homme en armure scintillante monté sur un cheval lui aussi tout en armure. L'homme avait de longs cheveux blancs et un sabre à la ceinture dont la garde était magnifique. Il descendit de son cheval tandis que Sumasu avançait vers lui, il le vit faire un baise main à une sunajin. Le groupe envoyé par le village caché du sable était au nombre de trois une kunoichi plutôt jeune aux cheveux noirs et au regard brun, elle était jolie, mais assez commune puis elle portait un kimono. Avec elle un homme qui semblait être le plus âgés du groupe bien qu'il ne fasse pas si vieux non plus, l'on voyait à sa position et son regard qu'il était aguerrit. C'était un vieux de la vieille, le genre de singe à qui on ne la fait pas. Légèrement voyant ses vêtements un grand habit rose porter par-dessus un kimono classique et un chapeau pointu à large bord, qu'il aurait pu enlever, car ici en cette saison ce n'était pas un soleil très intense qui brillait. Et enfin un jeune garçon plus jeune que Sumasu sans doute cheveux noirs, chapeaux atypiques et short ainsi que des tétons apparents, il ne devait pas craindre le froid comme le Dentô. Qui lui pour le coup en hiver faisait l'effort de porter un t-shirt blanc et une veste décontracté bleu-gris. Les sunajins étaient tout de même de sacré personnage...

Snow venait de se retourner pour conduire leurs hôtes oui, car nul doute que l'homme en armure était le samouraï Snow de Kumo. On lui avait déjà décrit le personnage, mais il faut avouer que toute cette bande respirait l'originalité Snow et Sumasu compris. Le shinobi utilisateur d'hikariton toussa un peu puis se présenta:

Dentô Sumasu genin de Kumo affecté sous votre commandement, annonça le jeune homme l'air peut réjouit à l'idée d'escorter des sunajins à Kumogakure no Sato.

Le Dentô s'inclina respectueusement devant son supérieur et leurs hôtes, il détestait faire ça cependant cette mission n'était pas une mission classique il s'agissait de diplomatie et malgré son côté réfractaire au protocole Sumasu savait respecter les règles lorsque c'était vraiment de mise.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Suna
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 736
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Trio sunajin au pays de la foudre [PV Ruri, Doku & Kumo] Mar 24 Jan 2017 - 0:14

Mes compagnons de route sunajins restèrent calmes après mon annonce à l'attention de Kumo pour les informer de notre présence. Nous étions donc à la frontière et il y avait cette grande tour de guet qui semblait faire office d'avant poste. En haut dans le ciel, un deltaplane, puis deux, nous surveillaient aussi. Bien entendu il s'agissait là d'une formalité pour le village de la Foudre qui était au courant de notre venue. C'était sans compter quelques autres deltaplanes du même genre qui nous avaient survolé pendant la traversée des contrées de Tetsu no Kuni. Comme cela, Kumo était au courant de notre progression, et nous vîmes au bout d'un moment tout de même, quelqu'un arriver à cheval de par les montagnes que nous allions devoir traverser ensuite. Si tout allait bien. L'homme qui s'approchait revêtait une armure, tout comme sa monture. Je... me disais que nos chameaux à Kaze no Kuni étaient bien différents, et ne portaient pas un tel attirail. Il faisait assez chaud chez nous !
À mesure qu'il s'approchait, son air angélique dégageait une bienveillance certaine, tout comme ses yeux bleus ne traduisaient rien de néfaste pour nous autres sunajins. Bizarrement je sentais tout cela. C'en était presque pictural.

Enfin à notre hauteur, il s'arrêta et nous accueillait par les mots. Il se présentait en tant que « Snow », Consul de Kumo, notre futur interlocuteur. Il était en quelque sorte mon semblable en ces terres. Ce Snow allait donc nous conduire et nous guider jusqu'à son village où nous serions logés et nourris le temps du séjour. Le temps de parler de plusieurs sujets, le temps de rencontrer différentes personnes. Toujours selon ses dires, Kumo nous exprimait sa gratitude d'avoir fait si long chemin pour venir jusque chez eux.
Je réagissais à tout cela avec un grand sourire, le plus sincère que je pouvais offrir à l'heure actuelle. Celui qui venait détendre l'air sérieux que mon visage adoptait quand j'étais Nuzuro le shinobi en mission importante. Un kumojin plus jeune arriva au même moment. Et je le saluais, en même temps que Snow.

« Ravi de rencontrer mon semblable ici à Kumo. Snow, je me souviendrai de ce nom. Je vous présente mes compères, Ruri Chikamatsu et Doku. Quant à moi je suis Nuzuro Kobashiru, l'un des conseillers du village de Suna. Suna vous passe le bonjour lui aussi. » dis-je d'une voix assurée et amicale.

Il fit un baise-main à notre marionnettiste, louable attention mais.

« Haha, c'est très poli, mais il me semble que Ruri est déjà prise à Suna ! » plaisantais-je légèrement.

Puis avant que nous entamions la marche, je renchérissais sur ce qu'il disait.

« Nous vous suivons. Nous aurons beaucoup à parler en effet. »

Je ne montrais aucune animosité, mes intentions étaient plutôt bienveillantes envers Kumo. Suna voulait s'en faire un allié. Et j'étais là pour ça, avec mon équipe du moment. Prêts aussi à découvrir les plaisirs qu'allait nous offrir ce village ! Houhouhou, enfin je ne parlais que pour moi bien sûr. Leurs boissons devaient être bien différentes de celles de Kaze no Kuni...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 314
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Trio sunajin au pays de la foudre [PV Ruri, Doku & Kumo] Mar 24 Jan 2017 - 21:06

Bizarrement, personne ne vint à notre rencontre. Il y avait bien quelques personnes qui nous surveillaient depuis le ciel... Mais les salutations de Nuzuro restèrent sans réponses. Après une minute, nous échangions quelques regards d'incompréhension, l'air bête. Panne de réveil, peut-être ? Bah, même si c'était difficile de faire la grasse matinée à Suna à cause de la chaleur, c'était quand même quelque chose qui arrivait assez souvent. L'air était beaucoup plus frais dans les montagnes de Kaminari no Kuni, c'était sûrement plus agréable de dormir ici.

Après quelques temps, un homme à cheval s'approcha de notre trio. J'avais déjà vu des gens se déplacer sur un nuage de sable ou sur un oiseau de cristal, beaucoup à dos de chameaux... Étrangement, le cheval n'était pas la monture la plus privilégiée par chez nous. Mais cela avait une certaine prestance, surtout si on prenait en compte le fait qu'elle était couverte d'une armure étincelante. L'homme assis dessus était lui aussi couvert d'une lourde armure, laissant seulement sa tête dénuée de métal.

Au fur et à mesure que le cavalier s'approchait et pour une raison que je n'expliquais pas, mon instinct méfiant et toujours en alerte s'effaça pour laisser place à un sentiment de sécurité totale, au point que j'en oubliais de malaxer mon chakra. Il y avait dans cette personne, quelque chose d'intriguant et de rassurant à la fois, sans que je n'arrive toutefois à mettre le doigt dessus.

Snow. Un prénom qu'il portait plutôt bien, quand on regardait la couleur de ses cheveux. Amano avait lui aussi des cheveux longs et argentés, avant qu'il ne décide de les couper courts et de les teindre en blond pour mieux ressembler à son maître. Le jeune homme qui arriva ensuite avait les cheveux blancs, lui aussi. Et je trouvais cela plutôt amusant, car nous étions à l'opposée : les membres de notre délégation sunajine avaient tous les cheveux noirs.

Le Consul de Kumo descendit de son destrier et saisit ma main pour y déposer un baiser. Que-que-que... Quoi ? Alors que j'étais complètement pétrifiée, le rouge ne tarda pas à monter sur mon visage. Je n'avais aucune idée de comment réagir ! Le seul à m'avoir fait un baise-main avant, c'était Kazushi. Ogami nous avait demandé de tisser des liens, mais il ne parlait certainement pas dans ce sens-là ! Heureusement, Nuzuro fit une remarque qui me sortit vite de l'embarras. Finalement, nous exposer ensemble au mariage de notre ami avait été une bonne idée.

Reprenant mes esprits, je m'empressais de faire une révérence solennelle pour saluer nos hôtes de façon respectueuse. Les présentations étant faites, nous étions prêts à les suivre et découvrir le village caché de Kumogakure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1607
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Trio sunajin au pays de la foudre [PV Ruri, Doku & Kumo] Mer 25 Jan 2017 - 1:54

-Et je suis marié.

Répondait Snow à la plaisanterie de de Nuzuro. Il le fit sans agressivité, sans perdre le sourire, mais pourtant il ne cachait pas qu'il trouvait dommage qu'un geste de courtoisie distinguée soit relégué directement à une entreprise de séduction qui dépasserait les convoitises entre Suna et Kumo. Pas de quoi se formaliser pour autant. D'autant que vu l'état de son épouse évoquer le mariage était un peu gros, mais son interlocuteur n'était pas sensé le savoir... Tout cela commençait sous les meilleurs auspices et Snow comptait bien à ce que cela dure encore jusqu'au bout. C'est alors que le groupe fut rejoint par un nouveau Kumojin, que Snow n'avait simplement jamais vu. Il ne l'avait pas choisit après-tout et il était étonné qu'on lui envoyait un si jeune homme. Il n'en tenait rigueur à personne et concluait que si il était là, c'était pour une bonne raison. Il lui semblait à la fois flegmatique et révérencieux à parler de commandement. Un bien grand mot en effet pour la situation, mais puisqu'il le disait, la mission était relativement simple.

-Veuillez nous escorter jusqu'à Kumo Dentô Sumasu, en prenant le premier pas. Lui ordonnait posément Snow.

"Nous" escorter... Si Akane entendait cela il poufferait de rire. En effet, Snow était lui-même présent pour le faire, l'escorteur qui est escorté, c'était assez amusant pour lui. Encore une fois l'on s'inclinait devant, et comme toujours Snow n'appréciait que moyennement cela, la révérence qui était forcée en réalité par le rang, mais que jamais ce jeune n'aurait réalisé si Snow n'avait eut le grade d'aujourd'hui. S'incliner était un respect que l'on confiait à des hommes face à qui l'on se sentait réellement humble, et Snow doutait quelque peu qu'il inspira cela à qui que ce soit dans sa vie. Séduisant certainement, effrayant aussi peut-être, mais de là à suggérer l'infériorité d'autrui c'était un peu trop.

Tout en avançant désormais, le cheval à reine dans la main, Snow s'adressait à tous les sunajins présent dans l'espoir de commencer, nous dirons, des préliminaires. Il avait en effet certaines questions à poser et surtout il voulait jauger les personnes en présences, car une fois cernées, il serait plus à même de savoir comment leur parler. La méthode de Snow était toujours la même, converser l'air de rien, avec calme et douceur qu'il empreignait dans sa voix mélodieuse. Sauf que chaque mot prononcé et entendu avait son importance et que son esprit aux aguets s'efforçait d'en déchiffrer tous les messages sous-jacents qu'il pouvait y trouver. Un jeu de manipulation et de séduction qui débutait ainsi, au visage passif et tendre d'un trentenaire aux airs trop angélique pour paraître entièrement réel parfois.

-Nous entendons beaucoup de choses de part le monde sur la situation de Suna. Nous avons nous-même eut nos difficultés je suis certain que vous êtes au courant. Mais j'espère avoir plus que des rumeurs dans vos réponses. L'état de la situation avec Konoha par exemple intéresse beaucoup Kumo et moi en particulier je dois dire. J'espère que vous avez un pouvoir décisionnaire, même minimal, afin que nos discussion soit non seulement constructive mais aboutissent en plus à quelque chose de concret. J'ai certains pouvoir ma part, certes limités mais réels et de grands projets de collaboration avec vous. Kumo a aidé autrefois à la fondation de Suna, longtemps alliés, je crois qu'il est temps de retrouver l'amitié sincère que l'histoire a battis de fait entre nos deux nations.

Le visage de Snow tournait de côté, il restait en bas de sa monture par respect, ainsi il avait choisit de se mettre tout à droite du groupe, afin de les avoir tous en visuel. Le regard qu'il leur portait cette fois était plus perçant, et se forçait notamment sur la jeune femme à qui il avait fait un baise main.

-On ne m'avait pas prévenu de la présence d'une femme. Je pourrais réclamer que vous ayez vos propres appartements si vous le souhaitez pour votre intimité. Vous avez déjà de toute façon un logement dans le centre ville, à peine arrivé un garde viendra vous y conduire. Toutes les conversations auront lieux dans ma propre demeure cependant. J'ai une famille nombreuse et c'est animé, mais mon bureau reste un endroit paisible, j'y veille. Vous serez cependant marqués d'un sceau qui vous sera retiré à votre sortie je vous le promets, que nous sachions où vous êtes à n'importe quel moment. C'est un peu brutal je vous le concède, mais il s'agit aussi de votre sécurité en plus de la notre. S'il vous arrivait quelque chose sur nos terres vos supérieurs n'apprécieraient pas, et de nos jours tout est possible, ils sont nombreux à craindre une entente entre nos deux nations... J'aime autant à ce que vous soyez aussi bien protégés qu'un installés. Du reste vous serez libre d'aller et venir dans la cité le temps que vous y serez.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 300
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Trio sunajin au pays de la foudre [PV Ruri, Doku & Kumo] Jeu 26 Jan 2017 - 11:36

Nuzuro Kobashiru ce nom n'était pas étranger à Sumasu, il en avait déjà entendu parler et pour cause c'était un excellent jonin du pays du vent. Enfin le genin se souvint "Le ninja aux éléphants" on lui en avait parlé étant plus jeune, le jonin faisait dans le temps parti d'une équipe shinobi spécialisé dans les pactes kuchyose. Enfin passons comme le Dentô le pensait cet homme n'était pas le dernier des jonins, mais bien quelqu'un de qualifié et d'efficace lorsqu'un shinobi possède une réputation qui dépasse les frontières c'est toujours signe d'un personnage à ne pas prendre à la légère. Bien que le ninja soit quelqu'un d'apparence assez calme et relax.

Kobashiru Nuzuro présenta ces petits camarades aux deux kumojins la jeune femme s'appelait Chikamatsu Ruri et le jeune se nommait Doku jusqu'ici il n'avait pas décroché un mot et Sumasu se demandait s'il n'avait pas un côté obscur. Bien sûr tout ça se déroulait dans l'esprit du shinobi, mais rien ne laissait transparaître un quelconque intérêt pour ce qu'il se passait, à vrai dire ce genre d'intérêt n'était que très passager chez le genin. Il se lassait vite de choses et d'autres, c'est d'ailleurs pour ça qu'il avait toujours l'air nonchalant et flegmatique.

Le supérieur hiérarchique en charge de la mission diplomatique ordonna au Dentô d’escorter le groupe jusqu'au village en ouvrant la marche et bien qu'il répugnait à l'idée de recommencer le manège protocolaire, il inclina cette fois-ci légèrement sa tête chevelu dans les mèches blondes cendrées virevoltèrent un peu dans le mouvement puis:

Anwh... lâcha-t-il spontanément, c'était un petit râle involontaire à peine audible comme lorsque l'on souffle de flemme, mais Sumasu se rattrapa bien vite:

Très bien, consul.

Il prit donc le pas de se diriger vers Kumo à un pas soutenu, mais pas en courant non plus, il ne fallait pas exagérer pour une fois que le jeune était entre guillemet "affecté" à une mission dite de diplomatie il n'allait tout de même pas se fatiguer à courir. Ils arriveraient quand ils arriveraient. De toute façon visiblement Snow avait décidé de commencer à discuter avec les hôtes du village caché par les nuages, il parlait bien même très bien. Comme on peut dire dans le jargon il les brosse carrément dans le sens du poil. Il sait mettre en confiance un interlocuteur visiblement, dévoilant d'abord légèrement l'intérêt qu'il leur porte s'en en faire de trop ainsi il choisit de leur montrer une marque de confiance d'entrer de jeu. Puis il se demande s'ils pourront lui être utile en demandant s'ils ont un droit de décision concernant les affaires à suivre. Le jonin fini par jouer sur la corde sensible et la nostalgie rappelant l'amitié forte et le passé commun des deux villages Sunagakure no Sato ayant été introduit dans le Yukan à l'aide de Kumogakure no Sato.
Devant Sumasu souriait un peu dos au groupe, mais qui réalisait le discours bien pensé de son supérieur pourtant il semblait tout à fait sincère, mais les mots étaient choisis et mesurés. Le genin en avait conscience, cela avait toujours été une qualité chez lui, savoir écouter, observer et analyser.

Toujours dans une entreprise de séduction le consul de Kumo proposa des appartements privés pour la kunoichi de Suna, puis il annonça que les négociations se feraient chez lui directement. Tiens c'était assez étonnant, Sumasu s'attendait à devoir passer plusieurs jours au palais du Raikage ou bien au QG du Satoru le temps des discussions. Bien que les sunajins soient venu en pacifiste dans l'idée d'une hypothétique alliance entre les deux villages des nuages et du sable le Dentô trouvait légèrement risqué pour la famille du jonin de laisser ainsi entrer des étrangers du village dans sa demeure. Puis il se dit qu'après tout cela regardait le consul, ils seraient sous surveillance de Snow et de Sumasy. De plus, cette marque de confiance ne passerait sans doute pas inaperçue aux yeux des portes paroles de Suna. D'ailleurs le jonin précisa aux visiteurs qu'ils leur seraient apposés un bracelet de sceaux permettant de les localiser dans le village sans omettre pour les rassurer qu'ils en seraient débarrassés à leur départ.

C'est une petite heure plus tard que les sunajins accompagnés de leur escorte arrivèrent au Sentier Perdu où ils furent intercepter par les shinobis gardiens du Sentier qu'ils les contrôlèrent. Ensuite, leur fut apposés un bracelet sceaux à chacun comme le voulait la procédure pour les visiteurs, Sumasu respectueux du protocole expliqua l'utilité des bracelets:

Ces sceaux nous permettront de vous localiser à l'intérieur du village, vous serez cependant libre de vos mouvements à l'exception de trois lieux qui vous seront interdits d'accès sans autorisation préalable. Le palais du Raikage, le quartier général du Satoru ainsi que les prisons de Kumo pour le reste vous êtes libre de vous balader et de profiter de nos curiosités locales. Ces bracelets sont une mesure qui peut paraître excessive, mais sachez que c'est autant pour votre sécurité que pour la nôtre, avec tout mon respect vous êtes désormais autorisés à entrer dans Kumogakure no Sato.

Sumasu s'était fait un peu le perroquet de son supérieur en répétant certaines de ses paroles, mais il était important de préciser certains points son explication avait été courte, mais polie. Il ouvrit maintenant la marche pour traverser le Sentier Perdu...
La dédicace:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
 

Trio sunajin au pays de la foudre [PV Ruri, Doku & Kumo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Kaminari no Kuni-