N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez | 
 

 ¤ En marche ~ [Samui Ketsuen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Iwa
avatar
Informations
Grade : Shodaime Tsuchikage
Messages : 2116
Rang : SSS

Message(#) Sujet: ¤ En marche ~ [Samui Ketsuen] Jeu 19 Jan 2017 - 8:39

Ketsuen, finalement, fut rafistolé par les soins combinés de Van et de la mystérieuse Six, qui s'était assurée de réserver sa place sur la liste de challengers de l'ancien Seigneur de Guerre. Ce dernier était toutefois décidé à ne pas faire traîner les choses davantage et avait dès que cela fut possible empoigné l'épaule encore endolorie du Samui avant de former un unique mudra. Le duo ainsi formé faussa compagnie en un instant aux résidents de Taki pour se retrouver l'instant suivant.. dans le Palais du Triumvirat, heureusement vide.

« J'aurais peut-être du te demander avant où est-ce que tu avais placé le sceau... Mais peu importe. Sortons sans nous faire remarquer je ne veux pas perdre de temps avec des politiciens... »

Guidé à toute allure au sein du palais par le guerrier rouge, Ketsuen put profiter des dons de senseur de celui-ci pour ne croiser aucun quidam et le duo eut tôt fait de se retrouver à l'extérieur, dans le froid intense des rues de Gyamda. Au détour d'une rue moyenne, peu fréquentée mais qui permettait un accès rapide au centre, Yanosa prit le temps de déposer une nouvelle marque de son cru entre deux murs formant un angle.

« Gyamda... Et dire que j'ai été emprisonné ici... pensa-t-il à haute voix en plaçant son sceau. Une façon comme une autre de rencontrer un futur Empereur. »

Sans s'épancher plus, l'ancien Seigneur fit signe à Ketsuen de reprendre la route et tout deux se dirigèrent instinctivement vers la sortie ouest. Les langues se délièrent finalement plus amplement lorsque les deux hommes aux couleurs diamétralement opposées atteignirent l'orée de la forêt qui entourait toute la grande cité. Le vent froid soufflait fort et dur, encore plus maintenant que les murs et les architectures diverses ne coupaient plus son flux, ce qui ne semblait pas affecter le guerrier rouge plus que cela. Sur sa peau nue largement exposée, le givre semblait en effet presque s'évaporer au contact.

« Je vais d'abord inspecter les lieux de votre affrontement à toi et ce Ozai. Partant de là et en fonction de ce que je trouverai -ou non-, je commencerai ma tournée des villes voisines, puis des suivantes... Tu es bien plus familier que moi avec ce pays et ses gradés, s'il y en a que tu préférerais que je n'abîme pas trop dis-moi tout de suite leur nom, je ne sais pas si je pourrai me contenter d'une enquête pendant plus d'une journée après l'attente que j'ai déjà enduré...

Pendant que je m'occupe... de ça, toi, tu réuniras autant de guerriers de valeur que possible au sud. Et tu te présenteras, toi aussi. Nous commencerons alors la... sélection. Pour la forme tu préviendras quand même ces hommes et ces femmes du danger : aucun d'eux n'est garanti de revenir chez lui entier, ou de revenir tout court... Pour les motiver n'hésite pas à leur faire miroiter grade, argent et titre si c'est nécessaire. Je ne veux pas qu'un jeune ou moins jeune talent m'échappe simplement parce qu'il n'a pas vu d'intérêt à se déplacer.

Autrement, as-tu quoi que ce soit à me préciser concernant Yuki ? Tu es bien plus ancré ici que je ne l'ai jamais été, après tout...
 »


Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Daimyô de Ame - Chef du clan Sabakyô
Messages : 914
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: ¤ En marche ~ [Samui Ketsuen] Jeu 19 Jan 2017 - 13:27



Le réveil depuis le labo secret de Hoheinheim avait été plus que confus. Un sentiment de haut-le-coeur m'avait réveillé en sursaut et me vomir les tripes dans un sceau en plastique ne m'avait pas aidé à me sentir mieux. Ne portant que peu d'attention à ce poids étranger qui pendait sur ma droite, j'avais tenté de me relever aussi bien que mal et après quelques dizaines de minutes, alors que je commençais à peine à bien me sentir, celui qui allait être mon compagnon de voyage ne tarda pas à faire montre de son impatience et, dans le temps de le dire, nous étions déjà au palais du Triumvirat. À l'endroit exacte où j'avais décidé d'apposet le sceau que Yanosa m'avait demander de cacher à Yuki lors de notre première rencontre. Il m'avait semblé logique de voir le palais comme étant la place la plus propice à y aposer le sceau vu sa position centrale sur l'île.

Ce fut aussi avec plaisir que nous en ressortions sans croiser âme qui vive grâce à la discrétion du Kusajin qui nous mena rapidement vers l'extérieur et là, accélérant notre cadence, nous gagnâmes l'Ouest de la capitale à la vitesse des guerriers. Durant notre promenade au travers des quartiers blancs de neige nous protégeant aux bourrasques irrégulières, mon attention se tournait tout particulièrement vers ce membres artificielle qui m'avait été placé par cette brute féminine que cachait Van dans les sous-terrain de son temple. Bien que je lui devais des remerciements, j'étais quelque peu confus dans mes sentiments envers cette inconnue. C'était le genre de médecin que l'on avait pas envie d'avoir, son manque de protocole professionnel était flagrant, mais en même temps, je savais que ce genre de pratique était plus ou moins légal en médecine. Jouer ainsi avec le corps humain, même si l'intention restait bonne et pouvait redonner beaucoup à ceux qui ont tant perdus...ça relevait de la folie...quelque part.

Haussant simplement les épaules et secouant la tête pour chasser ces pensées qui, de toute façon, n'étaient pas à l'ordre du jour, je me contentai seulement de jouer avec ce nouveau bras en tentant de l'utiliser au maximum. Alors que le guerrier de l'Ouest prenait la parole, je faisais exprès de passer près des sapins et des épinettes afin de tasser leurs branches vertes et épineuses de mon chemin. Je le faisais parfois lentement, d'autre fois rapidement. Comme il était étrange d'avoir un membre fonctionnel...mais de ne ressentie aucune sensation de ce qui le touchait. L'avantage que j'y voyais...c'est que dans l'ultime...je pouvais toujours m'en servir pour bloquer une attaque potentiellement mortelle. Il me faudrait travailler une manoeuvre du genre.


Je ne savais pas que tu avais déjà été enfermé ici. Ni même que c'était ainsi que tu avais rencontré Kakeshuou-Sama. Dis-je simplement à l'intention du Onshi de l'herbe, plus comme une remarque que pour réouvrir le sujet vers une véritable conversation.

Enfin...si tu veux visiter mon champs de bataille, quitte Tsethang en direction de Nyingtri. Reste à trois-cent mètres des berges au moins. Je devais avoir marché deux heures environ, à vitesse de patrouille, avant de le rencontrer. Il arrivait vraisemblablement de Nyingtri et s'en allait vers Tsethang. Il n'a rien voulu me dire du combat et tenait mordicus à son anonymat...tout laisse à croire qu'il venait en éclaireur ou à la récolte d'information. J'avais donc déjà envoyé trois Samui à Tsethang pour fouiller la ville, tous les établissements publiques et chaque habitant s'il le fallait. Ils y ont fait une déscente et nous ont ramené un suspect qui sera interrogé.

Sinon...il faut savoir que les Suzuranes ont bien été intégrés à l'empire maintenant. Il ne serait donc pas impossible que tu en croise dans l'Ouest de l'île dorénavant. Cependant, reste sur tes gardes avec eux. Le Triumvirat est loin de plaire à tout le monde et donc les représentant impériaux non plus. Kirito est mou...autant en tant que Triumvir qu'en tant que chef de clan et le Triumvir de la rage l'aurait mangé tout cru si ça ne serait pas de mon intervention. J'ai peur que sa faiblesse apparente amène les Suzurane à se rebeller. Mais bon...c'est peut-être juste moi qui est paranoïaque.

Oh...et...
Reprenais-je après m'être retourné, comme si j'avais oublié une information

Il y a ce Suzurane Hakyo aussi qui s'est déclaré comme ennemi de l'empire. Un grand et gros gaillard borgne qui réclame l'indépendance de Yuki sous la domination de son clan...mais c'est un parias. Si tu le croise...tue le. Personne ne le regrettera...pas même son clan. Mais si Kirito ne se bouge pas...il pourrait largement en profiter.

Je m'occuperai de réunir les hommes aussi...aussitôt que j'aurai réveillé ce qui dort depuis trop longtemps...






Dernière édition par Samui Ketsuen le Mer 25 Jan 2017 - 15:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Shodaime Tsuchikage
Messages : 2116
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: ¤ En marche ~ [Samui Ketsuen] Jeu 19 Jan 2017 - 23:11

Avec une attention non feinte, Yanosa écouta les réponses du Samui pour se visualiser le trajet qu'il allait devoir emprunter. Ketsuen avait littéralement donné de son corps lors de l'affrontement qui l'avait opposé au Jisetsu supposé Ozai. Des soldats et enquêteurs de Yuki devaient déjà avoir pollué et dévasté la zone du combat, ce qui compliquerait énormément la tâche de l'ancien Seigneur s'il voulait obtenir la moindre information supplémentaire sur les lieux. Il ne pouvait de toute façon pas se permettre de ne pas faire ce trajet : s'il y avait une seule chance, même infime, de trouver un indice qui l'aiderait à anticiper la prochaine attaque -et donc l'apparition d'un adversaire forcément intéressant-, il fallait qu'il la prenne. A cette fin, l'autre information que lui communiqua l'épéiste manchot allait pouvoir jouer un rôle capital.

« Oh, vraiment, vous avez mis un suspect à l'isolement ? J'entrerai en contact avec la force de police de Tsehang pour.. m'entretenir, avec lui. »

Yanosa n'avait, à vrai dire, pas l'habitude de soutirer des informations à un tiers par la force, et avait plutôt pour coutume de forcer sa proie à lui révéler ce qu'il voulait en brisant son esprit et les fondations de ses motivations, souvent futiles, naïves voire même imbéciles. Mais il était capable de faire des exceptions, et d'y prendre presque autant de plaisir. Le guerrier rouge, en écoutant la suite du discours de Ketsuen, afficha ostensiblement un sourire en coin désinvolte en entendant le « danger » représenté par les Suzurane un peu trop indépendantistes.

« Hahaha ! Qu'ils viennent me voir, je serai ravi d'échanger quelques « vues politiques » avec eux. En fait, je crois que je serai déçu si aucun tatoué ne me prenait à parti pendant mon séjour... »

Yanosa avait beau avoir coupé la chique à Ketsuen, il n'en continua pas moins de l'écouter tout en avançant à travers la forêt où trônaient nombre d'arbres centenaires, voire millénaires. L'épéiste dépeint un portrait peu avantageux de l'une des figures politique et militaire, l'un de ses cousins Samui nommé Kirito, source d'après lui d'un état de faiblesse général du pays. Un état aggravé par les vues séparatistes d'un certain Hakyô, dont le nom ressurgit dans l'esprit du guerrier rouge accompagné du trait particulier « borgne ».

« Oooh, alors c'est ça qu'il est, hein... Ce Hakyô... je l'ai accueilli à Kusa, dans le temps. Il n'avait pas daigné donner son nom, alors j'ai laissé Asuka tester la force de ses convictions... Il a du repartir le jour même, faute d'y arriver. Je me laisserai seul juge de ce qu'il mérite si je le vois à nouveau, c'était un adversaire... intéressant. »

L'appétit sans fin de Yanosa pour le combat transpirait littéralement entre chacun de ses mots, d'autant plus lorsqu'il pensa au grand regroupement que le jeune Samui allait organiser pour et avec lui. Cela faisait longtemps qu'il n'avait pas eu à faire au Pays de la Neige, mais passés quelques jours de mise en place nécessaire, la contrée insulaire allait redevenir, au moins pour un moment... son terrain de jeu favori.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Daimyô de Ame - Chef du clan Sabakyô
Messages : 914
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: ¤ En marche ~ [Samui Ketsuen] Ven 20 Jan 2017 - 4:50




Hm? Je ne savais pas qu'il avait été aussi loin que Kusa pour dire vrai. En fait, Notre Kamui a eut un discours assez enflammé avec lui, ici, à Yuki. À Dhartsedo plus précisément. C'est d'ailleurs l'une des raisons qui m'a poussée à m'y établir. Je savais que Kirito aurait trop à gérer du clan et du triumvirat à la fois. Un seul était déjà trop pour lui. En fait...je n'ai jamais compris la décision de Kakeshuou-Sama d'implanter un tel gouvernement ici. Les Suzurane n'ont jamais rien fait pour défendre Yuki et s'ils tenaient tant à leur terre chérie...ils n'ont jamais rien fait pour en chasser les Samui non plus. Eux aussi...sont devenus faibles. Et faible de la plus misérables façon qu'il soit; Faible de coeur, faible d'esprits...

Ce sont de braves guerriers...mais des guerriers vides d'ambitions...
Répondai-je à l'Oterashi qui n'avait pas hésiter une seconde à partager son espoir de, peut-être, en découdre avec ces guerriers nordiques pour qui la rage s'était éteinte peu à peu depuis l'occupation Samui.

S'ils étaient restés de féroces guerriers, ils n'étaient maintenant plus que l'ombre d'un peuple soumis aux lois de l'empire et s'étaient lentement dirigés dans les rouages de l'assimilation impériale. Ils perdaient donc l'essence même de toutes leurs convictions ancestrales; la liberté. Car oui, fut un temps, ou ce peuple était les grands représentant de ce qu'il y avait de plus libre en ce monde. Libre de vivre...mais aussi de mourir en se battant pour cette vie, coûte que coûte...peu importe le prix...et en embrassant la mort qu'ils avaient finalement choisis au final. Un clan que j'aurais pu respecté...mais plus maintenant. Les Samui s'étaient montrés véritables maître de la terre enneigée et s'étaient hisser au statut d'enfants de la neige. Plus que les barbares de la rage runique ne l'eurent jamais été. Nous étions ici sur notre terre promise; notre paradis terrestre. Pourquoi devrions nous, alors...le partager avec cette race inférieure? Ils voulaient rester?

Bien...mais ils devraient alors reconnaître notre domination et...ce n'est pas ce qu'il s'était produit lorsque j'avais enfin réussis à les emmener à renégocier nos positions respective sur le pays. Au lieu de les inclure au mêmes devoirs militaire que nous tout en leur donnant la possibilité de participer à nos prises de décisions sur la défense du pays...on leur offrit gratuitement une puissance décisionnelle égale à la nôtre. Un Triumvirat...dans lequel notre représentant élu avait peine à enchainer deux phrases sans que j'aie à lui souffler un texte décent afin qu'il ne se fasse pas écraser par ce triumvir de la rage. Et nous qui étions si fort...parraissions maintenant si faible. Mais, il ne fallait pas penser que je détestait Kirito oour autant, non. C'était un bon élément pour le clan, un guerrier avec un certain talent. Mais là semblait s'arrêter ses compétences...malheureusement.

Je me retournai donc vers le guerrier rouge en voyant bien que celui-ci avait remarqué l'exaspération dans le souffle qui avait suivit ces mots probablement un peu dur envers un cousin qui, après tout, n'avait rien fait de mal. Et, même s'il semblait ne pas y avoir porter d'attention particulière autre qu'un simple haussement se sourcil, je repris la parole en ce sens.


Hmm...Ce n'est pas un mauvais guerrier...ce Kirito. Seulement, il a été poussé à endosser le rôle d'un chef...alors que son véritable talent est plutôt d'assister les troupes. Je suis simplement las de voir que notre clan ne soit plus à l'image de ce qu'il était. Puissant...fier...et animé d'une volonté brulante malgré notre coeur de glace. Dis-je simplement à mon compagnon de voyage alors que nous contournions le même arbre, mais d'un bord différent du tronc. La neige devenait alors de plus en plus solide en surface, symbole que l'humidité dans l'air était beaucoup plus présente dans la région où nous étions. Nous approchions du lac où nos chemins se sépareraient jusqu'à notre retour à Dhartsedo.

Oh...en y repensant. Je n'ai pas envoyé mes Samui sur le lieu de mon combat. Ils sont partis directement à Tsethang. Avec de la chance, tu pourra retrouver facilement grâce aux traces de sang du sans bannière. Il y en avait...beaucoup. La neige devrait avoir une teinte rosée avec encore un peu de chance.

En attendant...brise pas trop de Suzurane en chemin...j'ai pas envie de devoir partir en guerre civile contre eux...
...pas tout de suite du moins...

Puis, m'éloignant tranquillement vers la droite, démontrant au seigneur de guerre que nos chemins se séparaient là, je lui envoya simplement la main gauche afin de le saluer et lui souhaiter une bonne route. Heureusement, autant pour lui que pour moi, le temps se montrait cléments et hormis quelques bourrasques froides, le soleil plombant réchauffait notre épiderme glacée. C'était une belle journée pour marcher sous le parfum des conifères...et s'y entrainer dans mon cas...




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Shodaime Tsuchikage
Messages : 2116
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: ¤ En marche ~ [Samui Ketsuen] Mar 24 Jan 2017 - 23:03

« La politique est ce qu'elle est Ketsuen. Ce n'est pas pour rien que je m'en tiens le plus éloigné que possible. Sans doute les Suzurane, plus que par les guerres, ont aussi été atteints par elle d'une façon ou d'une autre malgré leurs coutumes... »

Le vent fouettait toujours le duo de ses bourrasques glacées tandis qu'il progressait entre les conifères vers l'ouest. Ketsuen était resté quelque peu mystérieux sur le sujet qui allait l'occuper ces prochains jours, en plus du regroupement des guerriers qu'il devait amener à Yanosa, mais ce dernier n'allait pas pouvoir se reposer sur ses lauriers en attendant. La route, bientôt, se divisait, et les derniers mots s'échangeaient.

« Oui, le fameux coeur de feu des Samui... Merci je connais, dit-il en ne feignant même pas de parler du Kamui. Les Suzurane auront leur rôle à jouer, un jour ou l'autre, dans un sens ou un autre. Il en va toujours ainsi pour ceux qui détiennent malgré eux un pouvoir qui commence à les dépasser. Merci pour les infos, on se retrouve à ton Colisée... »

Ainsi commença le long périple solitaire du guerrier rouge, après que sa route se soit finalement séparée de celle du Samui borgne. Sa première destination fut Nyingtri, la cité portuaire du nord-ouest, cette même cité d'où était parti le Jisetsu terroriste qu'avait traqué et tué Ketsuen. C'était la destination la plus logique pour le plan de route de l'ancien Seigneur, qui comptait opérer un tour horaire du Pays de la Neige en finissant sa tournée par la mégalopole de Dhartsedo. Commencer par Nyingtri lui permettrait de faire un minimum de route superflue, ce qui n'était pas du luxe étant donné le climat. Yanosa ne craignait pas le froid, mais restait un être humain : camper à la sauvage dans ces contrées entre deux villes requérait une préparation particulière et un environnement adéquat qui ne se trouvait pas aisément dans le paysage d'un blanc immaculé. Une journée de voyage plus tard, à une allure qui défiait la raison pour un observateur lambda, l'ancien Seigneur arriva dans la cité.

Il prit le temps d'y rencontrer son gestionnaire pour lui poser les questions d'usage sur les allers et venus qui avaient cours sur place et fit le tour des différents quartiers. Que ce soit ceux dédiés aux résidences, aux marchés ou aux petites industries locales, Yanosa les parcourut toutes pour y jeter un oeil et tâcher d'anticiper les points de fuite, de contact et d'attaques possibles. Son oeil aguerri n'avait pas besoin de faire un effort particulier pour cela et décortiquait l'horizon des possibles dans le silence de la soirée qui descendait sur la contrée enneigée. Le guerrier rouge passa la nuit sur place, installé en tailleur au coin d'un feu dans une auberge après s'y être sustenté. Personne ne vint le prendre à parti de la soirée, absorbé qu'il était dans le ressenti pur et dur de toutes les sensations qu'il appelait à lui à des kilomètres à la ronde, ce qui le déçut quelque peu mais avait eu le mérite de le laisser cartographier mentalement les lieux de fond en comble.

Son énergie restaurée, Yanosa alla déposer sa marque au petit matin dans le silence de l'aube, puis se mit directement en route pour Tsehang à la même allure adoptée la veille.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Shodaime Tsuchikage
Messages : 2116
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: ¤ En marche ~ [Samui Ketsuen] Dim 29 Jan 2017 - 15:17

Le voyage du guerrier rouge se poursuivit, envers et contre tous les éléments qui pouvaient se mettre en travers de sa route. La météo n'était en effet pas des plus clémentes, mais cela n'empêchait pas le corps de braises ardentes de l'ancien Seigneur de pourfendre les vents mordants pour se frayer un chemin à travers les steppes de glace. Suivant les indications de Ketsuen pour aller examiner l'endroit qui avait vu le Samui affronter cet Ozai, désormais décédé, il ne tarda pas ce jour là à trouver l'endroit en question en affûtant encore davantage ses sens qu'ils ne l'étaient déjà en usant de son chakra comme catalyseur. Des traces volatiles et éparses de chakra, dont celui de Ketsuen, flottaient en effet encore dans les airs et sur les quelques rochers aux alentours, mais après un examen plus pointu de la zone, Yanosa dut se rendre à l'évidence: aucun élément intéressant n'était à retirer d'ici. Il faisait peu de doute que ce feu membre du Kyomu était un Jisetsu renégat, étant donnée l'analyse faite des blessures de Ketsuen, mais aucun élément ici ne pouvait infirmer ou confirmer cette information, ni en apporter de nouvelle. Dommage, mais pas surprenant.

Aussi le guerrier rouge continua rapidement son chemin vers Tsehang, la ville qu'avait semblé vouloir atteindre le renégat d'après le sabreur borgne. Sur place, il entra en contact avec les cousins Samui de ce dernier et eut la bonne surprise d'apprendre qu'un autre membre du Kyomu avait été vaincu et surtout, capturé. Après avoir pris les « dispositions » nécessaires avec ce prisonnier, Yanosa fit le tour de la ville, qu'il n'avait jamais visité par le passé, afin de mener ses analyses d'usage et placer une paire de balises aux endroits les plus intéressants, et surtout les moins voyants. L'ancien Seigneur avait en effet le goût du secret quand on touchait à ses balises, même lorsqu'il s'agissait « d'alliés » de l'Empire, et ne prévint personne en ville, ni même son gouverneur, des marques posées au sein de la cité. Malgré son projet initial de rapidement se diriger vers le Temple Kuma au sud-est en seconde partie de journée, Yanosa fut ralenti par un événement qu'il attendait en réalité depuis plusieurs jours maintenant pour rompre la monotonie, à savoir l'intervention d'un Suzurane.

Celui-ci, musculeux comme la plupart des membres de son clan et bardé d'inscriptions toutes plus mystérieuses que les autres en apparence, alpagua l'ancien Seigneur tandis qu'il s'éloignait de la ville afin de poursuivre sa tournée. Les longs cheveux blonds du guerriers balayés par les vents étaient plus longs que la tignasse rouge de Yanosa, et ses muscles paraissaient plus saillants encore que les siens également. Après lui avoir lancé quelques quolibets bien sentis, notamment sur son appartenance connue aux forces d'élites de l'Empire, le Suzurane nationaliste et communautariste passa à l'action avec toute la vindicte possible. Le sourire aux lèvres, le guerrier rouge accueillit sa première frappe à bras ouverts pour tâter de ses convictions, et il ne fut pas déçu : propulsé violemment en arrière, Yanosa dut jouer du terrain enneigé pour freiner la projection et se retrouver d'aplomb face à son adversaire. La suite de l'affrontement, toutefois, fut bien moins à l'avantage du Suzurane : face à la force brute et à la brutalité sans borne de ce dernier, l'ancien Seigneur commença en effet à se mettre à son niveau en apportant son niveau technique stellaire en prime. Moins d'une minutes de combat intense plus tard, le Suzurane se retrouvait littéralement assommé, le visage dans la neige fondue. Rien ne servait de travailler l'un de ces tatoués au corps, Yanosa le savait pertinemment, aussi avait-il adopté son style de combat le plus expéditif, et après avoir lancé une phrase bien sentie au vaincu, reprit simplement sa route, un peu essoufflé mais ravi d'avoir fait une telle « rencontre ».

Prochain arrêt, le Temple funéraire des Samui...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Shodaime Tsuchikage
Messages : 2116
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: ¤ En marche ~ [Samui Ketsuen] Lun 20 Fév 2017 - 17:37

Yanosa repiqua donc vers le sud, pour ainsi dire presque en direction de Gyamda, mais pas tout à fait. Il avait voulu se réserver cette escale particulière après avoir couvert la moitié nord-ouest de l'île des neiges, afin de pouvoir conclure proprement sa boucle du pays. La présence de Ketsuen, si elle aurait pu être pertinente lors de ce passage plutôt spécial au temple funéraire du clan Samui, n'était toutefois pas souhaitée par le guerrier rouge. Dans cette affaire, il estimait être le seul apte à juger, condamner, et apporter les mesures qui s'imposaient, et rien ni personne ne pourrait s'opposer à cela.

Yanosa utilisa donc la marque qu'il avait apposé quelques jours plus tôt dans le centre ville de Gyamda, la capitale du pays, pour s'y rendre en un clin d'oeil, et fit route vers le nord-est à vive allure toute l'après-midi durant. Il ne s'était jamais rendu à proprement parler sur place, aussi prit-il des précautions pour ne pas simplement se perdre dans les épaisses forêts de conifères et déploya des vagues sensorielles pour tâter le terrain des kilomètres à la ronde. La vie sauvage, bien que limitée par le grand froid, palpitait tout autours de lui dans un ballet incessant, et seuls de rares campements et villages mineurs se trouvaient sur sa route. Mais après quelques heures de voyage, Yanosa dut se rendre à l'évidence que la vie humaine, passée un point dans cette direction, était totalement absente. Si cela voulait dire qu'il était dans la mauvaise direction ? A vrai dire, c'était tout le contraire. L'ancien Seigneur imaginait en effet assez mal un temple tel que celui où il se rendait crouler sous la population et entouré de communautés qui auraient pu venir le souiller en tout temps et à toute heure. Sa logique trouva un écho très concret dans la réalité lorsque, prenant de la hauteur dans la forêt après un bond plus ascensionnel que les autres, Yanosa put observer au loin au delà de la cime des arbres les prémisses d'une large structure, encastrée dans la montagne glacée.

Il l'avait trouvé, en dépit des repères relativement vagues dont il disposait. Le tout était maintenant pour lui de faire ce qu'il avait à faire sans se faire voir et sans provoquer de scandale international. Aussi, lorsque le guerrier rouge entama son approche proprement dite, il se fondit dans les ombres déclinantes de la nuit tombante et se nimba d'une aura qui empêcherait tout senseur averti de le détecter par quelque moyen que ce soit. Se déplaçant telle l'araignée, suspendu aux colonnes et aux moulures qui placardaient l'entrée pleine d'orgueil architectural, Yanosa attendit le moment opportun pour se glisser à l'intérieur de l'enceinte pour commencer à y évoluer prudemment. Faisant pulser ses sens aux alentours pour éviter de se faire surprendre par une patrouille, il examina méthodiquement l'agencement des lieux, ses chemins de procession et son architecture pour en déduire l'endroit le plus probable où pouvaient se trouver les corps figés dans la glace des morts Samui.

Sans surprise, cet endroit se situait dans le fond du temple, là où la glace de la montagne fusionnait avec la construction artificielle de l'Homme, et pas un quidam ne semblait à cette heure affairé dans cette section de la structure. Bien malgré lui en y pénétrant, toujours invisible par précaution, Yanosa fut impressionné par le caractère vaste et serein de l'endroit, où des volutes bleues verglacées teintaient l'air ambiant qui semblait éclairé par le sol. Le nombre de morts encastrés là avait de quoi donner le vertige, et aucun chakra ne pouvait aider l'ancien Seigneur à pister le corps qu'il était venu « visiter ». Méthodiquement, il se mit alors à examiner les « tombeaux », tour à tour, en détaillant de près les visages qu'il distinguait à l'intérieur. Après un certain moment, Yanosa crut reconnaître un pattern distinct dans la disposition des corps, et qui allait de paire avec les mœurs claniques des Samui : les défunts étaient semblait-il rangés par lignées et par familles, à en juger par les traits communs qu'il avait remarqué sur les visages étudiés. Partant de ce constat, l'ancien Seigneur privilégia une branche, puis une autre, en cherchant plus particulièrement la lignée proche de celle de Kakeshuou et possédant des cheveux bruns. Et après un bon moment de recherche, il finit par la trouver.

Elle n'avait, pour ainsi dire, pas changé, ce qui n'était pas surprenant. Yuki Samui... Elle lui devait tant. Il lui devait tant, également. Toute la relation entre ces deux protagonistes avait été basée sur la confrontation, l'opposition et à la fois l'alliance de leurs esprits, depuis leur rencontre non loin de l'ancien village de Kiri. Elle lui avait fait entrevoir un avenir possible, tandis que lui lui avait fait ouvrir les yeux sur le présent. Sa vie avait pris fin de façon abrupte lors d'une rencontre avec le Patriarche, deux ans auparavant, affront que Yanosa avait pris soin de dûment rectifier en participant à l'élimination de cet homme soit-disant tout-puissant. Peu de vies avaient en effet eu de la valeur à ses yeux au cours de ses longues années de batailles, de manipulations, d'échecs et d’échauffourées, et celle de Yuki avait fait parti de celles-ci. Non sans nostalgie, il la contempla donc un instant. Puisant dans ses souvenirs, il se souvint qu'elle avait été le maître de Van Hoheinheim. Si ce fait justifiait en partie que ce dernier veille récupérer son corps, Yanosa se doutait également des motivations toutes particulières qui animaient également ce choix. Que ce soit par le biais de l'Edo Tensei ou par un autre moyen, le Seigneur de Taki comptait « l'utiliser », c'était évident. Et le guerrier rouge comptait bien mettre ses conditions sur une telle profanation.

S'assurant d'être seul et d'avoir le temps nécessaire, il composa plusieurs mudras, lentement, appuyant chacun d'entre eux plusieurs secondes, chargeant énormément d'énergie entre ses doigts et faisant apparaître une série de runes au bout de ses phalanges. Puis, il accéléra. Le processus était très précis et exigeant, pas question de rater et de trahir sa présence : à la fin de la chaîne incantatoire, il plaqua ses deux mains sur le blocs de glace, l'entourant de lignes de symboles partant en tout sens et cerclant tout le container glacé. Sans décoller ses paumes de la surface gelée, Yanosa dégagea une seconde impulsion de chakra pour développer le sceau et étendre ses ramifications, reliant des lignes entre elles et complexifiant le tout. Enfin, décollant une main, il apposé l'ultime rune centrale d'une dernier impulsion du bout des doigts, concluent le scellement. Pendant un instant, l'ancien Seigneur étudia son « oeuvre », une variante de celle dont il avait affublé le Kamui : si des personnes sur Terre avaient la capacité de lire au travers de ces runes et de les annuler sans incident, elles ne pouvaient certainement se compter que sur les doigts des mains, si ce n'est d'une main. Et Van Hoheinheim, Yanosa le savait, faisait parti de ces personnes. Le Seigneur de Taki arriverait-il à réceptionner le bloc de glace contenant le corps de Yuki qu'il serait alors confronté à cette énigme à décortiquer et à desceller. Sortant un petit parchemin où se trouvaient déjà plusieurs sceaux, le guerrier rouge y appliqua un autre tout particulier, relié à celui qu'il venait de poser. Si il était détruit, il le saurait. Ne restait plus qu'à appliquer la touche finale : là, dans un entrelacs déjà complexe de runes qui couraient le long du bloc, Yanosa glissa une marque toute simple, pratiquement impossible à dissocier des autres.

Il fit ensuite quelques pas en arrière, pour regarder encore une fois, peut-être une dernière fois, la Samui et ses yeux clos. Sans un mot, peu enclin qu'il était à s'épancher face aux morts, l'ancien Seigneur rebroussa alors chemin vers l'extérieur, et s'extirpa du temple comme il s'y était engouffré...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Message(#) Sujet: Re: ¤ En marche ~ [Samui Ketsuen]

Revenir en haut Aller en bas
 

¤ En marche ~ [Samui Ketsuen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Reste du Monde :: Reste du Monde :: Yuki no Kuni-