N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez | 
 

 Groupe 1 - L'ordre des choses

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1508

Message(#) Sujet: Groupe 1 - L'ordre des choses Mar 24 Jan 2017 - 11:19


L’ORDRE DES CHOSES

Contexte


    Aburame Miko, Daimyo de Hi, a décidé de faire d’elle-même le déplacement sur les terres de Nami afin de voir où en était l’état du pays, l’avancée des réparations, ainsi que la satisfaction de la population. Pour commencer son périple, c’est naturellement chez son équivalent local, Daimyo de Nami, qu’elle s’est rendue, accompagnée d’une escouade réduite…

Palais


Règles

    Ø Rappel du contexte : ICI
    Ø Résumez toutes vos actions et vos techniques (ainsi que leur rang et leur cible) à la fin de votre RP, avec la balise spoiler ou hide. N'hésitez pas à exporter le code de vos techniques via votre Fiche Technique dynamique.
    Ø Vous n’avez pas de délai de réponse obligatoire : veillez cependant à ne pas abuser de ce temps libre pour ne bloquer personne.
    Ø N'hésitez pas à utiliser le Guide de Combat et l'Indicateur de Chakra pour vous aider en cas de combat.
    Ø Si soucis ou interrogation, contactez @Akimichi Rin.

Participants (sans ordre particulier)




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang SSS
Messages : 3537
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Groupe 1 - L'ordre des choses Mar 24 Jan 2017 - 19:51

L’aigle commençait à redescendre. Il ne faisait pas bien chaud malgré sa cape. La température avait subitement chuté alors qu’ils survolaient la petite portion d’océan qui reliait Hi no Kuni à Nami. Kohana n’était pas très bavarde, enfin une personne facile à apprécier. De quoi contrebalancer les incessantes jérémiades de son pupille qu’elle avait autorisé à venir avec eux en guise de récompense pour ses efforts. Il avait progressé dans de nombreux domaines … et même mûri sur certains points. Mais il restait un pré-adolescent beaucoup trop dynamique et turbulent pour son âge … Kyûbi merci, il était tombé pendant leur vol, n’écoutant pas Kohana qui l’avait prévenu de ne pas trop bouger alors qu’il s’installait sur son aigle d’encre.

Avait-elle fait exprès de choisir cet oiseau pour ne pas la dépayser de Senwashi ? Quoiqu’il en était, Yohru était tombé en plein vol, obligeant la jeune femme à faire piquer son volatile artificiel pour qu’il le récupère dans ses serres. Depuis, le gamin survolait le paysage enfermé dans des serres solides, de quoi lui faire passer l’envie de s’agiter davantage. La jeune femme la prévenant qu’ils arrivaient, Miko jeta un coup d’œil à la multitude d’îles qui se dessinait de plus en plus devant ses yeux. Malgré tout le mal qu’ils se donnaient pour restaurer la paix et la prospérité à Nami, ce pays continuait d’être ravagé par la désolation. Non pas victime du destin… mais d’hommes mal intentionnés. D’abord l’ancien Daimyô, puis les Sunajins et maintenant ça. Ces épidémies étaient apparues beaucoup trop soudainement pour être le fruit du hasard…

Atterrissant dans la cour du palais, des Konohajins affectés à la protection du Daimyô les accueillirent afin de vérifier qu’il s’agissait bel et bien d’eux. Descendant avec souplesse de la création d’encre alors que son invocatrice rappelait sa bête, Miko se tourna vers ses deux accompagnateurs, clarifiant quelques points qui lui paraissaient vitaux alors que la silhouette du Daimyô se dessinait.

    Yohru. Rappelle-toi, respect et dignité envers le Daimyô Satotsu. Si j’ai proposé que tu viennes c’est avant tout pour te récompenser de tes efforts. Respect et dignité… Un seul mot de travers et Kohana te rapatriera de force à Hi.


Arquant un sourcil en direction du garçonnet pour s’assurer qu’il avait bien compris, l’Aburame releva son visage en direction de Kohana qu’elle salua calmement de la tête pour la remercier de la traversée, avant de se retourner vers l’homme qui arrivait.

    Satotsu. C’est un plaisir de vous revoir, je regrette toutefois les conditions dans lesquelles nous nous revoyons. Mais rassurez-vous, j’ai de nouveau ramené une armée avec moi.


Affichant un petit sourire en coin à cette boutade, Miko reprit rapidement un air sérieux.

    Et de nouveau, nous œuvrerons pour le bien des vagues, je vous le garantis.


Calme et imposante, elle était convaincue de leur réussite… Et de sa colère qui serait sans appel pour quiconque en était responsable.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 935
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Groupe 1 - L'ordre des choses Mar 24 Jan 2017 - 22:08




Assise en tailleur sur sa monture, ses deux mains ouvertes et plaquées contre la créature d'encre, Kohana restait impassible, l'air frais fouettant son visage et sa longue chevelure noire virevoltante derrière elle. Malgré le petit incident avec Yohru, le voyage s'était déroulé calmement et surtout dans le silence, il était même bien plus calme depuis que le rouquin était entre les serres de l'aigle blanc et noir.

Enfin, le palais du Daimyô du pays des Vagues se dessinait à l'horizon, l'Hyô amorça une descente contrôlée et suffisamment lente pour déposer Yohru avant d’atterrir. Une fois le gamin déposé, c'est la créature d'encre qui se posa en soulevant un nuage de poussières. La Gardienne se laissa interrogée par les gardes présents sur place et surveilla leurs manières avec Miko, une fois les mesures de sécurité passées, l'Hyô se rapprocha de l'Aburame pour sa placer quelques pas derrière elle, Kohana savait qu'elle devait aussi veiller sur Yohru.

La kunoichi esquissa un léger sourire en entendant Miko s'adresser à son protégé et elle lui rendit le hochement de tête qu'elle lui adressa ensuite. Toujours concentrée sur la protection de Miko, Kohana observa la silhouette de Satotsu approcher.

Quand il arriva au niveau de l'Aburame, Kohana s'inclina respectueusement et elle jeta un regard à Yohru en attendant qu'il fasse de même.

» Yohru... - lui siffla la kunoichi. - Ton retour sera encore moins confortable que les serres de mon aigle.

Miko ne pouvait pas se permettre d'avoir à ses côtés un enfant indiscipliné, cela pour la décrédibiliser totalement en plus de la couvrir de honte, c'était du moins l'avis de Kohana. Et si l'intégrité de Miko venait à être menacée, Kohana ne voulait pas avoir à gérer un enfant turbulent en plus de la sécurité de son Daimyô.


Dernière édition par Kimimaro le Ven 27 Jan 2017 - 19:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 529
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Groupe 1 - L'ordre des choses Ven 27 Jan 2017 - 18:28

Survolant les airs depuis la capitale du Pays du Feu jusqu'à la capitale du Pays des vagues, Yohru accompagnait la Daimyô dans son déplacement. Il s'agissait de la première fois qu'il voyageait par les voies aériennes sur le dos d'un oiseau, mais aussi de la première fois qu'il quittait Hi no Kuni depuis son arrivée sur ses terres. Le jeune garçon était excité et impatient, il ne cessait de bouger dans tous les sens, regardant autour de lui avec une grande admiration pour ces paysages qu'il n'avait encore jamais vus. Il était passionné par tout ce qu'il voyait, le moindre élément suscitait son attention. Il trouvait étonnant la taille de ces maisons si petites qu’elles ne dépassaient pas son doigt, ces îles si impressionnantes reliées les unes aux autres qu’il pouvait voir même au loin, ainsi que ces nuages qui lui paraissaient si loin depuis la fenêtre du palais, mais à présent semblait si proche qu’il pourrait même les toucher. Il souriait avec une grande joie qu’il n’essayait point de cacher, toutes ses émotions se lisaient sur visage tel un livre ouvert. Il avait cette sensation agréable de l'air qui parcourrait sa peau faisant voler ses mèches rousses vers l’arrière de son crâne, il ressentait cette vitesse qui surpassait celle de ses petites jambes, cette liberté de voler dans les airs, de se mouvoir au-delà de la terre ferme et sans fournir le moindre effort, il voyageait.

Tandis que les deux jeunes femmes à ses côtés patientaient tranquillement la fin du trajet, l’enfant se retournait de gauche à droite pour voir l’environnement sous ses pieds. Il allait parfois vers l’avant de la monture avant de revenir vers l’arrière pour finalement tourner autour de Miko tout en jetant des coups d’œil tel un enfant qui voyait pour la première fois le monde. Malgré le silence qui régnait sur l’atmosphère à la fois reposant pour certaines et déplaisant pour d’autres, le rouquin ne se lassait jamais de parler seul dans son coin. La kunoichi qui dirigeait le volatile semblait concentrée dans sa manœuvre, Yohru ne préférait pas la déranger, ne connaissant que peu de chose à son sujet, il l’ignorait simplement. Si l’Aburame ne répondait pas à ses diverses questions insignifiantes, il se donnait lui-même les réponses grâce ses multiples suppositions. Il pourrait bien demander à la kunoichi dont il ne connaissait que le nom, mais cette dernière ne semblait pas plus attentive à sa présence et elle était concentrée dans sa manœuvre. Le rouquin se mit alors à fredonner une chanson à l’air joyeuse, inventant lui-même les paroles qu’il adaptait avec soin, sans jamais s’ennuyer.
    " Je connais un oiseau blanc,
    Incroyable incroyable ♪
    Volant au gré des grands vents,
    Il voyage il voyage ♫
    Jurant au soleil levant,
    De vivre éternellement libre et sauvage !

    Il est superbe l'oiseau blanc,
    Qui s'envole qui s'envole ♪
    Merveilleux et épatant,
    Loin du sol loin du sol ♫
    Toujours droit vers l'horizon,
    Le futur le futur ♪
    Pas de loi pas de prison,
    Une vie de plaisir et d'aventure !
    "
Cependant, l’oiseau ne semblait pas beaucoup l'apprécier malgré tous les beaux compliments que lui portait le jeune garçon. Lors d’un virage, alors que ce dernier se pressait de se relever vers la gauche, il tomba par la maladresse d'un faux mouvement en même temps que l’animal qui tournait vers la droite. Il prit quelques instants avant de se rendre compte qu'il tombait en plein vol. Il était si surpris qu'il lâcha un long cris strident qui résonnait entre l'air, mais rapidement, l'animal le rattrapa entre ses serres ce qui lui évita une mort certaine. Le rouquin cherchait à remonter sur son dos où il était bien plus confortable, malheureusement, la jeune femme qui guidait la monture ne semblait pas entrain à s'arrêter pour ce léger détail. L’enfant dû resté ainsi jusqu'à la fin du voyage, serré fermement entre les griffes de l’animal qui l'empêchaient de se mouvoir comme il aurait aimé. Cependant, l'avantage, c'était qu'il voyait bien mieux les environnements puisque les ailes ne gênaient plus sa vision. Il avait l’impression de flotter dans les airs. Une fois de temps à autre, il continuait de dire quelques paroles dans le vide, s’adressant aux deux passagers à l’étage du dessus afin de s’assurer qu’elles étaient toujours présentes.
    " Elles sont drôlement classes ces îles, on pourrait jouer aux locomotives ou aux taxis ! Mais par contre, j'vois pas beaucoup d'habitants dehors. Ah, c'est dû à l'histoire de la grande maladie qui se propage ? Enfin, j’espère ne pas tomber malade, j'aurais dû prendre une écharpe au cas ou, même si je ne tombe jamais malade, moi ! En tout cas ça va être fun, je le sens bien ! Je me demande si je pourrais ensuite visiter les rues.. " Disait-il tout souriant.
Puis rapidement, les deux membres fidèles ainsi le seigneur du Feu arrivèrent sur les terres de Nami no Kuni. L'enfant atterrit au sol sans se faire mal, ce qui prouvait la créature d'encre savait se contrôler d’une grande agilité, même s'il aurait préféré éviter la petite chute imprévue durant le trajet. Voyant leur hôte sortir de sa demeure, l'aspirant s'apprêtait à entrer naturellement dans son palais sans grande forme de politesse, avant que l'Aburame ne lui rappelle certaines règles. Il fit une légère grimace avant de se souvenir qu'il s'agissait d'une récompense pour ses efforts fournis dans ses apprentissages, alors il eut un sourire fier de lui, comme pour lui signifier que tout se passera à merveille et qu'il se montrera poli durant tout le long de l’entretien. Il fit une grande révérence face à l'arrivée de la Daimyô des vagues, quelque peu exagérée dans sa forme.
    " C'est un hooonneur de vous rencontrer, euh, Satozu ? Tatozu ! J'suis le grand pupille de la Daimyô du Feu, je m'appelle Yohru-sama.. "
Cependant, il dût finir son discours en chuchotant afin de se tenir discret sous les regards insistants de la kunoichi à ses côtés. Ayant entendu les paroles de la jeune femme qui lui promettait un retour sans pitié et fort désagréable, le jeune garçon finit par se taire et se décida de se faire aussi petit et insignifiant que possible.


Dernière édition par Yohru le Jeu 4 Mai 2017 - 17:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1508

Message(#) Sujet: Re: Groupe 1 - L'ordre des choses Ven 27 Jan 2017 - 19:06


Accompagné de quelques fidèles sujets, le Daimyo de Nami attendait patiemment l'arrivée de son homologue de Hi. Le palais avait été rangé de fond en comble et tout devait parfait pour cette visite, malgré les circonstances. Il avait même demandé aux plus grand pâtissiers de Nami de préparer leurs plus succulents gâteaux pour l'occasion, et les avait fait goûter par ses hommes pour éviter tout risque inutile. Lorsqu'elle fut enfin annoncée, c'est de lui-même qu'il se déplaça afin d'accueillir son invitée de marque.

- Aburame-dono. C'est toujours un plaisir de vous voir, et j'espère qu'un jour il nous sera donné de nous rencontrer dans de plus joyeuses circonstances !

Il lui adressa un grand sourire, priant intérieurement pour que ce jour arrive.

- Je n'ai aucun doute quant à l'efficacité de vos hommes, elle a déjà fait ses preuves par le passé et...

Il se tourna légèrement vers le jeune garçon accompagnant la Daimyo, écoutant amusé les quelques mots qu'il lui adressa avant de s'agenouiller en face de lui et lui sourire.

- La grande pupille ? Eh bien ! C'est un honneur de vous rencontrer jeune homme.

Se relevant après ce bref échange, il invita d'un geste de la main les deux femmes et l'enfant à le suivre à l'intérieur de son palais.

- Le voyage s'est bien passé ? Je dois avouer que je m'attendais à vous voir avec une escorte plus importante, même si votre réputation de combattante n'est plus à faire. Voulez-vous que je vous prête de mes hommes si jamais vous avez envie de visiter nos paysages ? Certains pourraient même vous servir de guide, mais nous verrons ceci plus tard.

Ils arrivèrent rapidement jusqu'à une salle de réception, sobre, où ils seraient dans le confort pour pouvoir parler. Il se tourna vers l'une des employées à sa cour.

- Akemi, pourriez-vous nous préparer à boire et amener à manger je vous prie ?

Puis se tourna vers l'Aburame et son escorte.

- Que désirez-vous boire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang SSS
Messages : 3537
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Groupe 1 - L'ordre des choses Dim 29 Jan 2017 - 0:16

    Ne l’encouragez pas Satotsu, je vous en prie. Il réquisitionne suffisamment mon attention pour veiller à ce qu’on lui inculque enfin un semblant de bonnes manières, que s’amuser de ses exagérations forcées ne ferait que l’inciter à rester intenable.


Roulant des yeux en ignorant Yohru et ses mimiques moqueuses, l’Aburame accompagnait le Daimyô, marchant à sa hauteur.

    Je vous remercie pour votre offre, mais en vos murs et avec Kohana aux aguets, je ne pense pas avoir à craindre pour ma vie. Sans compter que comme vous le dites je suis en mesure de me défendre au besoin. J’ai d’ailleurs dispatché ma propre garde personnelle parmi les équipes envoyées pour résoudre le problème que posent ces épidémies. Je ne vous cache pas que veiller à la sécurité des vôtres est à mes yeux une tâche bien trop importante pour qu’une grande partie des miens reste là, les bras ballants… La même chose que vous.


S’adressant à l’ancien ministre pour répondre à ses questions, notamment la dernière sur ce qu’elle prendrait, elle chercha un bref instant des yeux la jeune femme, avant de tourner légèrement la tête vers Yohru, s’asseyant sur le canapé en face du Daimyô.

    Tiens Yohru, rend-toi utile. Va donc aider Akemi.


Reportant son attention en direction du Daimyô, Miko continua, son ton se radoucissant.

    Il ne dérangera pas je vous assure. Disons que je n’aimerais pas que de par sa nouvelle position, il se sente plus privilégié que nécessaire et n’y prenne trop goût. Mais assez parlé de lui. Comme vous vous en doutez, je ne vous rends pas cette visite par pure … formalité. J’ai eu les comptes rendus de votre entrevue avec Yusei, et m’avoue me sentir assez … dérangée de votre hésitation à faire appel à Hi et Konoha pour un problème bien plus conséquent qu’une simple épidémie de grippe. Yusei expliquait que vous n’osiez pas faire appel au Feu étant donné la guerre qui occupe actuellement nos effectifs. Cependant, sachez ceci Satotsu : en nous ayant rejoint, Nami a gagné notre protection et notre dévouement, rendant ainsi ses affaires, vos affaires, aussi capitales que celles que Hi pourrait avoir. Et bien qu’il y ait une guerre en cours, vous avez sûrement été informé que les pires revers jusqu’à maintenant subis par nos forces, sont ceux qui ont frappé vos côtes.


Petite pause.

    Si vous craignez que la sécurité de Hi soit lésée de l’aide que nous vous apportons, rassurez-vous. La puissance militaire du Feu n’a rien à envier à d’autres puissances. L’Hokage continuera d’assurer la sécurité du territoire sans encombre. Mais mes propos quant à la sécurité du Feu doivent vous sembler bien amers étant donné la récente tragédie. À ce titre, l’Hokage m’a fait part d’une solution au problème de sécurité qu’a mis en évidence ces batailles insensées et que j’aimerais vous soumettre : que diriez-vous d’un village ninja autonome à Nami no Kuni ? Ce dernier resterait sous autorité de Konoha et l’Hokage actuellement en fonction, et serait entièrement consacré à assurer une meilleure gestion des effectifs Konohajins jusqu’à maintenant stationnés et dispatchés sur votre territoire. La protection des vôtres n’en serait à nos yeux que meilleure, et nos hommes œuvreraient pour le développement de votre pays, à l’écoute de vos requêtes et à même d’y répondre pleinement. Et ce afin d’éviter qu’un autre accident se reproduise, ou afin de garantir une réponse plus … efficace et immédiate en cas d’anomalie comme les maladies qui tentent de ravager l’archipel. Sûrement auriez-vous des questions et des points que vous souhaiteriez que j’approfondisse quant à ce projet mais ..., Présenté ainsi, qu’en pensez-vous Satotsu ?


Joignant ses mains devant elle, posant le tout sur ses genoux déjà croisés, Miko ne tressaillit pas au contact du froid du métal sur la chair de sa main droite, fortement intéressée par ce que Satotsu avait à répondre à tout ceci.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 935
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Groupe 1 - L'ordre des choses Dim 29 Jan 2017 - 20:56




Satotsu semblait être une personne très sympathique, il accorda même un peu d'intérêt au comportement comique de Yohru, une erreur pour Kohana qui secoua frénétiquement la tête en espérant que le rouquin cesse avant qu'elle ne l'y oblige. C'est finalement Miko qui intervint, des paroles sévères qui allaient certainement rappeler à Yohru de se tenir correctement.

En silence, Kohana avança dans le sillage de son Daimyô, à quelques pas derrière pour ne pas la gêner mais suffisamment près pour pouvoir intervenir si besoin. Une fois dans la salle de réception, l'Hyô fit un tour de la pièce en laissant l'Aburame et Satotsu s'installer, tout semblait normal et Kohana se replaça derrière le Daimyô de Hi,

» Un simple verre d'eau s'il vous plaît. - répondit poliment Kohana à la proposition de son hôte.

Le regard doré de l'Hyô se posa sur Yohru alors que Miko lui ordonnait d'aider l'employée Namijin. Kohana resta ensuite attentive aux propos de l'Aburame tout en observant les réactions de Satotsu, la création d'un village ninja sur ses terres était une proposition importante, voilà qui pourrait permettre à Konoha de porter assistance au pays des Vagues plus rapidement mais implicitement, c'était un moyen pour Hi d'étendre son territoire.

Kohana chercha du regard le pupille du Feu, surveillant ses faits et gestes pour éviter une catastrophe qui pourrait mettre Miko dans l'embarras. Même si Yohru faisait beaucoup de progrès grâce à l'enseignement dispensé par plusieurs ninjas du village sur divers domaines comme l'écriture et les entraînements au combat, il restait un enfant maladroit et puéril.

La kunoichi pensa quelques secondes à son ami et collègue Kimimaro, il devait être tellement déçu de ne pas être aux côtés de Miko, le savoir au contact d'une population en proie à des maladies mortelles ne rassurait pas l'Hyô. Le Gekei félin pouvait parfois se montrer naïf et peu prudent.


Dernière édition par Kimimaro le Mar 31 Jan 2017 - 15:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 529
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Groupe 1 - L'ordre des choses Lun 30 Jan 2017 - 23:42

Des parterres de fleurs ainsi qu'un grand soleil rayonnant apparaissaient sous les pieds du jeune garçon qui souriait avec l’air d'un enfant innocent. Ses yeux dégageaient une lumière éclatante, il se tenait droit tel un petit soldat avec la grande satisfaction de s'être fait complimenter par le Daimyô du Pays des Vagues, un homme à la carrure imposante. Cependant, les paroles amères de la Daimyô du Pays du Feu le ramenèrent dans la réalité présente, où il n'était encore qu'un aspirant sous les ordres de ses supérieurs. Néanmoins, elle ne pouvait pas nier cette vérité qu'elle avait entendue de ses propres oreilles, son interlocuteur venait d'accorder une grande importance au pupille. Ce dernier lui rendit un sourire chaleureux avant de suivre tout ce petit monde jusqu'à l'intérieur du Palais. Il avançait d’un rythme irrégulier, observant partout autour de lui, faufilant son regard à travers les murs, il éprouvait une curiosité pour chaque petite chose qu’il n’avait encore jamais vue. Marchant derrière, il écoutait également les paroles des deux adultes qui ne manquèrent pas de lui chatouiller les nerfs. Il eut une grande envie de répondre à la place de Miko, comme pour dire :
    Mais je suis plus que suffisant pour protéger Mamiko, moi ! Nul de besoin d’hommes en plus, je suis un grand garçon fort et capable ! "
Seulement, il n’avait pas suffisamment de courage pour prononcer ces mots, haut et fort. Il ne pouvait que les penser dans sa tête ou les marmonner tout bas sans que personne ne puisse l'entendre. Il se souvenait encore des consignes lors de son arrivée qui étaient très claires : à la moindre parole de travers et il pouvait rentrer au pays, mais le rouquin voulait rester jusqu’au bout de cet entretien en compagnie des deux jeunes femmes. Il ne prononça aucun mot sur le chemin qui menait à la salle de réception, même si au fond de lui, il sentit un léger chagrin le toucher lorsque l’Aburame ne cita que Kohana pour la protéger sans penser à Yohru qui l'accompagnait également. Néanmoins, il se ressaisit aussitôt, car il s’agissait d’une bonne occasion pour lui de montrer ce qu’il valait réellement. Il continuait de marcher la tête haute, effaçant sa précédente grimace afin de laisser apparaître une fière allure. C'étaient les premières impressions qui comptent et il avait réussi à attirer l’œil sur lui et d’une façon pas si mauvaise voir même plutôt bonne. Il jugeait selon lui qu'il se débrouillait plutôt bien, qu'il était sur la bonne voie et qu'il devait persévérer.

Il remarquait dans la grande salle des ressemblances avec celle présente dans sa propre demeure — là où il résidait actuellement, mais avec quelques différences. Il restait immobile à côté de le seigneur du Feu regardant sa coéquipière sillonner les alentours de la pièce avant de le rejoindre. Était-elle aussi curieuse ? L’enfant avait envie de lui proposer d’aller s’amuser afin de découvrir ce palais, mais son regard froid suffit à le dissuader. Il était triste de ne pas voir Kimimaro les accompagner, il préférait d’avantage l’homme aux cheveux blancs qui lui paraissait beaucoup plus tendre que la kunoichi qui avait toujours cet air sérieux qui ne quittait pas son visage. Qui savait ce qu’il faisait à l’heure actuelle ? Perdu dans ses pensées jusqu’à ce que Miko le rappelle à l’ordre, lui demandant d’aider la jeune femme qui devait servir les boissons. Un instant surpris, le jeune garçon cligna plusieurs fois des yeux tout en se pointant de son index.
    Hein ? Moi ? Aider Akemi pour servir les boissons ? Genre, pour tout le monde ? Euh.. Très bien.
L’Aburame semblait très sérieuse. Sans pouvoir refuser la demande le pupille s’exécuta en rejoignant la demoiselle à qui il devait apporter un coup de main. Il ne comprenait pas pourquoi il se retrouvait à servir les invités alors qu’il se croyait lui-même être un convive. Il espérait pourtant profiter des services du seigneur plutôt que de travailler pour lui, mais il s’agissait d’une demande de la Reine Cafard, il ne pouvait pas refuser. Ce n’était pas une grande besogne alors il pouvait bien se rendre utile, même s’il trouvait sa situation quelque peu étrange. Après quelques instants de réflexion, lorsqu’il dut s'éloigner pour aller chercher les boissons, il eut également envie de boire un verre. Malgré les ordres, il restait un invité, il pouvait bien demander à la jeune femme un petit breuvage.
    Mh, Akemi ? J’pourrais boire quelque chose aussi moi aussi ? ✽ J’aimerais boire un verre de sake, demandait-il tout souriant.
Du temps où il était encore au village de la feuille, un jeune homme aux cheveux bleus lui avait fait goûter cette fameuse boisson alcoolisée. Depuis lors, le rouquin s’était pris une passion pour celle-ci. Néanmoins, il n’eut pas l’occasion d’y goûter de nouveau dans la demeure du Daimyô du Feu. Il pensait qu’il s’agissait de la meilleure occasion pour lui de tremper ses lèvres dans quelques gouttes d’alcool, alors que Miko se trouvait occupée à discuter au sujet d’un village ou quelque chose de semblable avec son compère. Cependant, il sentit quelqu’un le fixer derrière son dos, comme si cette personne voulait le transpercer du regard. Cette sensation venait de la position de Kohana et un frisson lui longea la colonne vertébrale. Tremblotant des lèvres, il hésita quelques instants avant de changer d'avis.
    Pardon, je me suis trompé. Après une mûre réflexion, je vais prendre un verre de sirop, c'est tellement meilleur ! J’aimerais bien un verre de diabolo à la pêche si c’est possible ? Sinon, je ne suis pas difficile, je peux aussi bien prendre au citron ou à la cerise. Les deux me vont parfaitement bien ! Même si j’ai une légère préférence pour la pêche.
Le jeune garçon observa la demoiselle servir le thé aux deux grands seigneurs tandis qu’il s’occupait de verser un verre d’eau pour Kohana sans aucune arrière-pensée — sans sel et sans poison avant de les rapporter jusqu’auprès des convives, passant son verre à chacun d’entre eux.


Dernière édition par Yohru le Jeu 4 Mai 2017 - 17:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1508

Message(#) Sujet: Re: Groupe 1 - L'ordre des choses Mar 31 Jan 2017 - 2:53


Il adressa un maigre sourire à Akemi et d'un hochement de tête signala qu'il était désormais à sa charge de s'occuper de la jeune pupille du Feu. Si c'était ce que son hôte souhaitait... Il soupira calmement à la remarque de son homologue Hijin, prenant immédiatement un air bien plus sérieux que celui qu'il arborait jusqu'ici.

- Aburame-dono. Je comprends pleinement les remarques que vous me faites, et combien même nous bénéficions de la protection de Hi et Konoha, comprenez s'il vous plaît que nous tenons à garder notre indépendance également. Les événements ayant perturbés l'ordre politique du Pays, sous l'intonation de votre commande à l'époque si je ne m'abuse, ont laissé une marque dans la mémoire collective. Si j'approuve pleinement les actions entreprises par Konoha pour Nami depuis le début, ce n'est pas le cas de tous mes conseillers, et encore moins de tous les habitants du Pays. Pourtant, avec l'aide du Feu, la prospérité a réussi à revenir. Nous avons réussi à redresser Nami, et je sais que nous n'y serions jamais arrivés seuls. C'est un baume qui a su être suffisant pour faire taire les derniers réfractaires ou conservateurs qui voyaient en vos actions une conquête par la force pure, leur faisant comprendre qu'il n'y avait guère ces objectifs dans vos actions. Cependant, Suna a attaqué notre pays pour un conflit qui ne nous regardait point. Je ne vous fais pas porter le blâme des actes du Sable - la réaction de la Feuille a été exemplaire et je pense que personne, dans tout Nami, ne saurait exprimer assez de gratitude pour ça.

Il marqua une courte pause.

- Pourtant... Cela n'a pas empêché certaines personnes de relever que, sans votre présence, nous aurions été indemnes. Il m'aura fallut du temps et des arguments pour faire valoir que sans vous, nous serions aujourd'hui tellement plongé dans la misère qu'il serait idyllique de se faire voir comme une nation à part entière. Alors oui. Je vous avoue avoir hésité à faire appel à l'aide du Feu. Initialement, cela semblait n'être qu'une maladie isolée et la tempête s'étant abattue sur nous... Croyez-moi que je ne l'ai pas anticipée. J'ignore s'il s'agit là de mon orgueil personne - je reste humain après tout - ou d'autre chose, mais la conjoncture du contexte de guerre que vous meniez et l'envie de prouver notre autonomie et suffisance devant une agression qui semblait mineure... Je ne voulais que montrer à mon peuple que nous n'étions pas dépendant de vous. Jusqu'à ce que la situation me dépasse.

Un léger regret se lisait sur son visage.

- Aujourd'hui, je ne sais qu'une chose - j'ai eu tort. Et si je ne sais où donner de la tête entre crise sanitaire ou réelle attaque sur mon Pays, je suis sûr d'une chose. La rumeur donnant Konoha comme source du problème est un mensonge soigneusement tissé par de probables opposants politiques. J'ai choisi de vous faire confiance pour le bien de mon Pays, une fois de plus, et je crois fermement ne pas m'être trompé. C'est un constat qu'il est amer à faire pour un Daimyo, et combien même je sais que vous n'avez point ce problème, je me targue d'espérer que vous me comprenez. Nami n'a pas la force pour réagir. Nous ne l'avons jamais eue, combien même j'ai essayé de mettre en place tout ce qu'il était humainement possible pour nous la donner. Trop sensibles à quelques arguments égarés, j'ai choisi de faire valoir nos capacités personnelles au détriment de notre alliance. Il est temps que le vieil homme que je suis apprenne de ses erreurs.

Il adressa un regard à l'Aburame, suivi d'un léger sourire, avant de poursuivre.

- C'est avec plaisir que j'entends votre offre. Une fois que vous aurez soigné notre Pays de ces maux qui le ronge - et je n'ai aucun doute que vous y arriverez - personne ne sera en mesure de critiquer cette présence. Pour la simple et bonne raison que potentiellement, chaque habitant peut être touché par l'un des cinq et se sent donc directement concerné par votre intervention. Si de plus vos hommes sauraient œuvrer pour la prospérité des Vagues... Il serait idiot que je refuse. Je pourrais bien évidemment demander nombre de garanties me permettant d'être certain que cette puissance militaire ne se retourne pas contre moi - je vois déjà certain de mes conseillers me faire cette remarque - mais je sais que si vous vouliez le faire... Ce serait fait depuis longtemps déjà. C'est un projet audacieux que d'augmenter l'étendue de votre influence militaire sur l'un des carrefours commerciaux du Yuukan. Une audace que je vous reconnais bien. Je n'ai que trois questions, pour le moment. S'agirait-il d'un réel village de shinobi à l'instar de Konoha pour Hi ? Dans quelle mesure mon autorité de Daimyo sera-t-elle estimée par ce dernier, indépendamment et vis-à-vis du Feu comme de la Feuille ? Ne craigniez-vous pas que renforcer la présence militaire de Konoha ici n'attire sur nous plus d'attaques ?

******

Akemi

Akemi adressa un sourire au jeune garçon avant de l'attendre pour qu'il fasse le trajet avec elle. Lorsqu'il lui demanda de l'alcool, elle fit mine de ne pas comprendre en lui lançant un regard interrogateur avant de rire délicatement devant sa rétraction, certainement sous le regard sévère de la gardienne du Feu. Irrémédiablement, Akemi ne pouvait s'empêcher de détailler tout ce qu'il se passait. Elle adressa un sourire de plus au jeune garçon lorsqu'il se rectifia et s'en allant pour les cuisines avec lui, profitant de ces quelques instants d'échange pour montrer, ça et là, quelques curiosités du palais.

- Bien sûr que nous avons du sirop de pêche !

Alors qu'elle préparait le thé, elle donna une bouteille d'eau au jeune garçon afin qu'il serve Kohana et son sirop, expliquant qu'à cause des maladies ils ne pouvaient utiliser l'eau du robinet. De son côté, elle prépara le thé pour les deux Daimyos. Après quoi, elle alla chercher les gâteaux.

- Tiens, je te laisse en manger un ou deux en avance dans la réserve d'accord ?

Ils entrèrent tous les deux et elle lui donna deux pâtisseries, avant de refermer la porte. Elle le chargea d'amener les deux verres froids pendant qu'elle prenait le thé afin qu'il ne risque pas de se brûler. Elle déposa ensuite les deux tasses et les gâteaux. L'odeur de ces derniers était presque enivrante tant elle était sucrée. Ne restait plus qu'à espérer que tout se passe comme elle avait prévu.

Ailleurs, une petite souris de plus fila, discrètement, sur les murs du palais, jusqu'à rejoindre quelqu'un à l'extérieur de ce dernier...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang SSS
Messages : 3537
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Groupe 1 - L'ordre des choses Jeu 2 Fév 2017 - 23:44

    Et votre confiance est bien placée, je vous l’assure.


Immobile, à l’écoute des propos de son confrère de Nami, l’Aburame comprenait bien sa situation même si elle ne l’avait jamais subi en tant que Seigneur du Feu jusqu’à présent. S’avouer dépendant n’avait rien de plaisant et les hésitations et réticences de Satotsu avaient tout à fait leur place au sein de leur échange. Il était bon en revanche de voir son orgueil blessé lutter contre la confiance qu’il portait en Konoha. Passé un temps, il accepterait son sort, pleinement satisfait de ce qu’il tirerait de ce renforcement d’alliance pour lui-même et son peuple. Le nouveau Daimyô des Vagues était décidément bien différent de l’ancien.

    En effet Satotsu, si l’objectif avait été d’assimiler totalement Nami à Hi, le changement se serait effectué à la mort de votre prédécesseur. Et aussi virulents que vos conseillers puissent se montrer quand vous leur présenterez cette idée, je vous certifie que j’ai les mêmes à la maison. À croire qu’il existera toujours des gens pour agir en obstacle à toute forme de stabilité et de paix par pur principe. Les politiques n’est-ce pas ?


S’amusant de sa petite plaisanterie car étant tous deux des politiciens à présent, l’Aburame reprit son sérieux pour répondre aux questions de l’ancien ministre.

    Concernant votre première question, oui il s’agirait d’un réel village de shinobi pour Nami no Kuni à l’instar de Konoha pour Hi. Nous pensions éventuellement en faire en plus un pilier d’éducation et de recherche, pour le pays mais également pour le reste de notre alliance avec Ame et vous-même. La localisation s’expliquait à nos yeux étant donné qu’à cause de votre prédécesseur, les Namijins ont eu bien du mal à accéder à un niveau d’éducation digne de ce nom, et que votre pays regorgeait de ressources et richesses en tout genre.


Oui Nami avait beau être un petit archipel, la diversité au niveau de la faune, la flore et autres ressources était tout simplement bluffante. La cause ? Les îlots avaient une diversité extrêmement riche, et de fait on retrouvait sur cet archipel tous les types de paysage possibles (désert excepté).

    Pour votre seconde question, le village de Nami restera sous la régence de Konoha et donc de la mienne, à l'image des troupes Konohajines qui sillonnent déjà l’archipel et qui y stationnent pour y assurer la protection. Cependant pour ce qui relèvera des affaires de Nami no Kuni même, vous aurez tout loisir de leur envoyer ordres et requêtes. Ils vous obéiront comme tout Konohajin stationné à Nami vous doit actuellement obéissance et respect. Aussi vous pourrez, et devrez, même, directement traiter avec eux pour les tâches internes, de la protection, au développement interne du pays. Bien sûr vous n'êtes pas sans savoir que c'est Hi qui finance Konoha et que notre accord incluait que vous nous versiez une partie de vos impôts en rétribution de notre protection militaire, et bien, prochainement, vous pourrez directement traiter avec le Kage du nouveau village ninja. Si vous avez peur de tout débordement, je vous assure, si vraiment litige, désobéissance ou irrespect de leur part, je viendrais moi-même briser les os des contestataires. Cependant, Satotsu, vous pouvez dormir sur vos deux oreilles. Rares sont les dirigeants pouvant certifier avec autant de conviction que moi ou mon élève que l’entièreté de nos troupes nous voue une fidélité à toute épreuve.


Et c’était vrai. Konoha était devenu une puissance sans égal, et la base de ceci : le dévouement et la confiance mutuelle qu’elles avaient pour leurs shinobis et qu’eux avaient en elles.

    Enfin pour ce qui est de la sécurité du pays si la présence militaire de Konoha venait à se renforcer, je pense sincèrement qu’au contraire, les opposants à notre alliance s’en verraient dissuadés. Nous enverrions des shinobi après tout, pas des gardes sans chakra. Si Suna vous a attaqué, c’était principalement car ils savaient votre territoire plus fragile que Hi no Kuni à cause de l’omniprésence des Konohajins sur nos terres. Cependant, cette inquiétude m’avait traversé l’esprit pour une autre justification. Un centre technologique pourrait en effet attirer une attention non souhaitée. C’était d’ailleurs pour cette raison que j’avais en tête de personnellement résider au sein de cette nouvelle base le temps que le déploiement de cette nouvelle force se fasse sans encombre. Une fois que le monde shinobi entendra parler de cette annexe de Konoha, nul doute que si attaque contre Hi il devait y avoir, nos ennemis s’en prendraient alors à une côté isolée tout comme la péninsule au sud de nos terres. Et si par malheur, vraiment, Nami continuait d’être la cible d’attaques, la nouvelle force militaire présente serait à même de réagir immédiatement et de protéger efficacement vos terres et vos habitants. J’espère en tout cas avoir su répondre à vos inquiétudes les plus pressantes vis-à-vis de cette idée, m’avouant soulagé de vous voir toutefois enjoué à cette idée. Ensembles, nous allons accomplir de grandes choses, j’en suis persuadée.


Le thé arriva enfin. Laissant glisser son regard en direction de Yohru, elle accepta la tasse offerte par Akemi. L’acceptant, l’Aburame la porta à hauteur du village afin de souffler pour refroidir le breuvage. En espérant avoir calmé quelques peu les craintes tout à fait justifiées du Seigneur des Vagues.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1508

Message(#) Sujet: Re: Groupe 1 - L'ordre des choses Ven 3 Fév 2017 - 1:51

Akemi

Alors que la discussion continuait et que le Daimyo s'apprêtait à répondre à l'Aburame, il attrapa sa tasse de thé et, à l'instar de cette dernière, bu quelque gorgées avant d'adresser un sourire plein de compliments à Akemi. Cette dernière, pourtant, avait le regard focalisé sur autre chose. Lorsque la Daimyo de Hi croqua le premier d'entre eux pour accompagner son thé, la servant savait déjà qu'il faudrait potentiellement repenser tout son plan et passer à l'alternative suivante mais...

Les insectes dans le corps de l'Aburame s'agitèrent violemment, luttant efficacement contre le poison qui se propageait en elle à une vitesse folle. Aucun symptôme : ils s'étaient montrés efficaces et déjà que l'obèse Daimyo de Nami tentait de goûter aux pâtisseries que la reine des insectes l'arrêta, indiquant à sa façon qu'ils étaient empoisonnés.

Le Daimyo tourna son regard vers la dame de cour, horrifié, et Akemi afficha exactement la même expression, mêlant incompréhension et terreur dans un jeu d'acteur parfait... Elle pointa du doigts le jeune garçon.

- Impossible ! Ça ne peut... Ça ne peut qu'être lui ! Il a voulu manger quelques gâteaux avant tout le monde et je n'ai pas eue le cœur de lui refuser. Je l'ai laissé seul dans la réserve quelques instants pour faire le thé. Il en a certainement profité pour...

Elle s'agenouilla, son visage au bord des larmes.

- Daimyo-dono... Je suis tellement désolée. Je n'aurais jamais crue que...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 935
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Groupe 1 - L'ordre des choses Ven 3 Fév 2017 - 13:17




Kohana resta silencieuse et immobile derrière l'Aburame tandis que cette dernière était en plein débat avec le Daimyô de Nami. Les arguments avancés par Miko étaient convainquant, Sotatsu semblait réceptif et l'Hyô n'avait aucun doute sur les capacités de Miko pour faire accepter sa proposition, la création d'un village ninja à Nami sous la direction de Hi. Cependant, Kohana ne trouvait pas très rassurant que Miko se propose pour rester à Nami, bien sûr elle comptait lui en toucher quelques mots plus tard mais son palais à Hi et tout le territoire du Feu était bien plus sûr pour elle, voir la Daimyô s'installer au pays des Vagues... Les Ninjas Gardiens allaient devoir redoubler d'attention dans l'exercice de leur rôle.

Quand l'Aburame porta la gâteaux offert par la servante à sa bouche, Kohana comprit immédiatement qu'il y avait un problème en voyant Miko empêcher Satotsu d'y goûter aussi. Instinctivement Kohana attrapa un parchemin à sa ceinture qu'elle ouvrit devant elle en le jetant en l'air, avec un pinceau très fin elle dessina avec une dextérité et une rapidité surhumaine. D'un mudra elle activa sa technique et l'encre glissa du parchemin en prenant l'apparence de trois serpents qui bondirent sur la servante qui était entrain de tomber à genoux en accusant Yohru d'avoir empoisonné les pâtisseries. Les trois créations d'encre s'enroulèrent autour de la jeune femme, comme on aurait fait avec des cordes pour la ligoter. Une dernière coulée d'encre tomba au sol pour former un tigre impressionnant qui resta aux côtés de Miko.

D'un bond, Kohana se retrouva face à Yohru qu'elle attrapa par la gorge avant de le plaquer contre le mur, le choc fit trembler les tableaux qui décoraient la pièce. Miko semblait gérer parfaitement le poison, Kohana n'avait donc pas de soucis à se faire pour elle, surtout que Akemi était pour l'instant immobilisée.

» Qu'as-tu fait Yohru ?! - demanda âprement la Gardienne, plongeant son regard doré et perçant dans celui de l'enfant. - Il s'est passé quoi dans les cuisines ?!

L'Hyô était certaine que le rouquin n'était pas capable d'un tel acte, du moins volontairement. C'est pourquoi elle avait pris la précaution de neutraliser la servante pour s’intéresser à elle plus tard. Kohana se retourna rapidement vers Miko pour s'assurer qu'elle gérait toujours le poison, sinon elle était capable de l'y aider.

Désormais, tous les individus présents dans la pièce étaient des ennemis potentiels et le tigre d'encre se tenait prêt à bondir à son tour sur la moindre personne menaçant à nouveau la vie de l'Aburame.

Hrp :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 529
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Groupe 1 - L'ordre des choses Ven 3 Fév 2017 - 19:26

Le jeune garçon revenait avec le sourire dans la grande salle, où les deux Seigneurs continuaient de discuter à propos de la construction d'un village aux Pays des Vagues. Ce dernier tendit le verre d'eau à sa coéquipière et il termina de boire le sien qu'il avait déjà entamé sur le trajet. Son visage était tout lumineux, il était de bonne humeur suite à son tour dans les cuisines. Il s'agissait sans doute de la pièce qu'il préférait le plus parmi toutes celles du Palais. Il avait pu goûter en avance quelques pâtisseries préparées en l'honneur des invités avant tout le monde. C’était un privilège dont il se voyait ravi et dont il n’avait pas pu refuser l’offre. Il avait également fait attention à remercier convenablement la jeune femme qui lui avait proposé si généreusement ces gâteaux, il s'agissait d'un acte de politesse et de bonne éducation. Intérieurement, il aurait aimé en manger un dernier à l'abri des regards. Seulement, une si belle occasion ne s’était pas présentée, Akemi avait refermé la porte derrière lui, l'empêchant d'en prendre un de plus. Néanmoins, il restait très satisfait de cette attention de la part de la demoiselle. Ces délices étaient très bons, il pouvait reconnaître le talent d'un bon pâtissier qui avait confectionné ces merveilles rien que pour son arrivée avec la Daimyô du Feu. Comment avaient-ils deviné qu’il s'agissait des saveurs préférées de l’aspirant ? En revenant auprès des convives, il lui restait encore quelques miettes autour de la bouche qu'il avait oublié d'essuyer, mais ce n'était qu'un détail sans importance.

Lorsque Miko allait déguster l’un de ces fameux gâteaux, elle n'eut pas exactement la même réaction que le rouquin. Peut-être n’avait-elle simplement pas la même façon d'exprimer ses goûts ? Elle empêcha même le Daimyô des Vagues de goûter le sien, alors qu’il était sur le point de déposer le morceaux dans sa bouche. Peut-être qu’elle aimait au point de vouloir tous les manger à elle seule ? C’était quelque peu étrange, il s’agissait de la première fois que Yohru la voyait réagir ainsi devant un dessert. Néanmoins, si elle prévoyait réellement de tous les dévorer, ce dernier n'allait pas se laisser faire puisqu'il avait encore envie d'en manger un. Elle pouvait être son supérieur, mais il ne pouvait pas la regarder jouer la gourmande toute seule, alors que c’était lui le véritable petit goinfre ! Cependant, la situation était quelque peu différente de celle que le jeune garçon voyait à travers ses yeux. Il resta sans voix suite à ces réactions surprenantes, jusqu'à ce qu'Akemi se mette à le pointer du doigt, au bord des larmes comme si une crise d'angoisse venait l'atteindre. L'enfant se pointa lui-même du doigt avec un air interrogateur ainsi que des yeux ronds, surpris de cet affolement si soudain.
    " Hein ? Moi ? Oui ? Qu'est-ce que j'ai fais ? Manger des gâteaux ? Pas vraiment. Non, je ne sais pas non plus ce qui lui arrive, c’est la première fois que je la vois ainsi.. Hein ? "
Il ne comprenait plus grand chose à la situation qui devenait peu à peu plus chaotique, alors que quelques instants plus tôt, tout le monde semblait tranquille à siroter son thé. Sans même qu'il n'eut le temps de réagir face aux regards menaçants de tout ce public, il se retrouva projeté contre le mur avec le poignet de sa partenaire qui le menaçait à la gorge. Il afficha une grimace à cause de la douleur et un visage mécontent. Il n’avait point anticipé cette attaque surprise et encore moins de sa part. Se sentant menacer par la kunoichi qu'il n'appréciait pas beaucoup depuis l'accident du voyage et encore moins pour sa violence actuelle, il lui mordit violemment la main pour lui demander de le relâcher. Il était capable de se défendre lorsque la situation l'exigeait, mais aussi d'attaquer lorsqu'il se sentait menacé. Il lui avait fallu quelques instants pour que toutes ces informations ne remontent jusqu'à son cerveau et quelques secondes pour que tout ne fonctionne correctement dans sa tête après que les gâteaux l'avaient fait voyager ailleurs, mais à présent, il se trouvait de nouveau les pieds sur terre avec comme premier réflexe de se défendre de ces accusations.
    " C'n'est pas moi ! Et puis, lâche-moi ! Si j'étouffe, comment veux-tu que je parle ? Si tu veux te battre dis le clairement ! Enfin, je n'ai rien fait en cuisine ! J'ai juste servis ton verre d’eau et mon sirop à la pêche ! Je n'ai strictement rien touché d’autre ! Euh.. Juste les gâteaux, mais ce n'est pas ce que vous croyez ! C'est faux, je n'ai rien fait, rien, rien ! Puis en se retournant vers Akemi, il afficha un visage déçu. Arrête de dire n'importe quoi, c'est toi qui m'as proposé des gâteaux ! J'croyais que t'étais sympa, moi ! Et je t’ai même remercié, remercié ! Tu mens, j'suis pas resté plus longtemps que toi dans la réserve. Comme une radine, tu as refermé derrière toi, je te rappelle ! Alors que j'aurais effectivement aimé en reprendre un seul de plus. Et profité pour ? J'n'ai rien fait, j'te dis et j'vous dis ! "
Dans d’autres circonstances, le jeune garçon aurait sans doute bien-aimé rejeter toute la faute sur Miko afin de la mettre en difficulté, mais cette fois-ci, il n’était vraiment pour rien. Il n’avait touché à aucun produit dangereux ou néfaste pour la santé — aucun produit de lave-vaisselle dans un verre, pourtant, c’était lui que l’on accusait pour un crime qu’il n’avait pas commis. Puis, comment aurait-il pu trouver un poison aussi dangereux au point d’attenter à la vie d’une personne ? Ce n’était pas au Palais du Feu qu’il allait pouvoir trouver une quelconque poudre blanche ou autre, puisque tout était surveillé afin qu’un enfant tel que lui ne puisse pas même toucher aux médicaments sans surveillance. Tandis que les armes restaient gardées dans le dojo, caché à double tour derrière une porte afin qu’il ne puisse pas s’en servir pour ses mauvaises farces. Néanmoins, un autre détail faisait trembler le jeune garçon, pourquoi Akemi rejetait toute la faute sur ses épaules ? Il l’appréciait bien pour toute sa gentillesse, mais à présent, elle était une ennemie et il devait la considérer en tant que telle pour son propre bien. Relevant son doigt avant de la rabattre en direction de la jeune femme immobilisée au sol, il gardait la position d'un bon justicier.
    " C'est toi le coupable ! Disait-il avec une certaine classe. Pourquoi ? Parce que tu m'as soupçonné alors que je n’ai rien fait ! Or si ce n'est pas moi, c'est toi et je sais que non, ce n'est pas moi ! Réponds maintenant, j’en ai certainement profité pour ..? Avoue tes crimes ! "
Il n’allait plus la relâcher à présent qu’il avait la certitude de sa culpabilité, tout comme lors de la course d’orientation, il laissait son instinct le guider. Il s’agissait d’une opportunité pour le pupille de briller devant les yeux des deux Daimyô en montrant son intelligence et sa perspicacité.


Dernière édition par Yohru le Jeu 4 Mai 2017 - 17:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1508

Message(#) Sujet: Re: Groupe 1 - L'ordre des choses Ven 3 Fév 2017 - 23:57

Akemi

Elle n'eut pas le temps de réagir, perdue dans son jeu d'acteur - déjà les serpents de la Hyô s'enroulaient autour de la servante. Auraient-ils compris ? Non. Ils étaient trop bêtes pour ça. Du moins, c'était ce qu'elle pensait jusqu'à ce que le petit garçonnet ne l'accuse. S'attendait-il à avoir une récompense pour sa perspicacité ? Elle inspira calmement, ne perdant rie nde son jeu d'acteur. Le Daimyo de Nami se leva et s’apprêta à intervenir - c'était le moment pour elle de gagner du temps. C'était sa parole contre celle de l'enfant...

Pourtant, lorsqu'il se racla la gorge pour essayer de calmer le jeu, le Daimyo ne prononça pas un mot. Un cri strident coupa net le silence installé par la pression qui se faisait progressivement reconnaître au sein du palais. Puis un autre. Encore un. Ils semblaient venir de toutes les directions, et les gardes du Daimyo eux-mêmes semblaient hurler pour certains. Ils étaient enfin arrivés. Soupirant calmement, Akemi profita de l'agitation pour composer, tant bien que mal, un mudra et un sceau dessiné et couvert par ses habits absorba littéralement les animaux d'encre. Usant de l'effet de surprise, elle sauta rapidement pour reculer au niveau d'une porte. Déjà de partout se dessinaient mort-vivant sur mort-vivant.

- Sotetsu... Vous avez vendu Nami à Hi, et ce à deux reprises déjà. Vous vouliez vraiment le faire une troisième fois ? Apprenez à écouter votre peuple. Apprenez à...

Elle commença à rire, pour elle même. Un rire glacial et impitoyable.

- Qu'importe. Il était temps de faire tomber les masques, et ils sont arrivés plus tôt que je ne l'aurais cru. Ces presque deux ans à jouer à la gentille petite conne pour vos yeux doux. J'en ai la nausée.

Elle composa quelques mudras et un dixième cadavre apparut, appelé par un sceau.

- Dire que je pensais que ce gosse serait l'occasion parfaite de faire porter le chapeau à Konoha... La fameuse Daimyo de Hi, spécialiste de poisons en tout genre, tuant son réciproque Namijin par le biais de sa pupille. C'était un scénario parfait, non ?! Fallait-il seulement que cette grosse se jette en premier sur les gâteaux. Putain.

Rapidement, les cadavres commencèrent à avancer, charger presque. Ce n'étaient pas des invocations classiques. Ils étaient... Plus. Progressivement, une ou deux silhouettes masquées commencèrent à se montrer jusqu'à ce que toutes les issues soient bouchées par ces derniers.

- Votre règne s'arrête ici. Mourrez.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 935
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Groupe 1 - L'ordre des choses Sam 4 Fév 2017 - 17:49




Le regard doré de l'Hyô resta impassible devant les réponses du rouquin, il n'avait pas l'air de mentir et comme Kohana s'y attendait, il n'était en rien responsable des événements. Kohana relâcha le garçon en se retournant vers la servante. Des cris dans le palais alertèrent le kunoichi sur la gravité de la situation et quand elle vit Akemi absorber ses créations d'encre avec une facilité déconcertante, elle comprit que c'était elle son ennemi.

Alors que la suspecte reculait d'un bond et que des cadavres se mirent à surgir de partout, la Gardienne adressa un regard à l'Aburame, c'était une attaque surprise dans les règles de l'art. Kohana ignora complètement les paroles d'Akemi, trop concentrée sur les ennemis qui ne semblaient pas arrêter d'apparaître. C'était impressionnant, l'oeuvre d'un nécromant expérimenté, pour Kohana qui commençait à peine à comprendre la subtilité de cet art, c'était un spectacle autant effrayant que fascinant.

» Yohru ! Attention ! - cria la jeune femme en plaçant le pupille derrière elle.

Sans attendre, la kunoichi composa des mudras et se mit à cracher un flot suiton qui forma une sphère autour d'elle et Yohru. Les pieds de la Gardienne s'enfonçaient progressivement dans le sol mais elle décida de l'ignorer pour le moment, la situation devenait critique. Le dôme aqueux absorba alors une première attaque Katon et il éclaboussa la pièce en explosant, les pupilles dorées de l'Hyô se posèrent alors sur une deuxième boule de feu qui fusait sur elle.

Kohana leva le bras gauche, paume ouverte. Le fuin dans le creux de sa main s'activa et aspira l'attaque qui lui était destinée. Mais elle ne pouvait pas s'arrêter là, sa priorité était la protection de Miko, la Gardienne composa de nouveaux mudras, son bras se raidit en direction d'un des cadavres qui semblait être immobilisé par la technique d'entrave.

Un puissant jet d'eau concentré traversa la pièce avec pour cible le responsable de la technique doton. L'Aburame devait être libre de ses mouvements, c'est pourquoi le tigre d'encre se mit aussi à bondir vers la même cible, prêt à le lacérer de toutes parts.

» Miko-sama ! Nous devons partir ! - vociféra Kohana, toujours concentrée sur ses adversaires.

Kohana ne pouvait pas s'occuper des assaillants qui fonçaient sur Satotsu, du moins, elle ne voulait pas dépenser trop d'énergie pour cette homme, Aburame Miko était sa seule préoccupation. Sur l'avant bras de l'Hyô, un autre sceau se déverrouilla, libérant quelques litres d'encre sur le sol.

hrp :
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang SSS
Messages : 3537
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Groupe 1 - L'ordre des choses Lun 6 Fév 2017 - 23:52


Sur le Daimyô de Nami en un bond, elle retint sa main qui s’était emparée du biscuit, alors que le reste du sien était encore dans sa main de métal. Toutes ces années à confectionner ses poisons et pousser toujours plus loin les caractéristiques de ses insectes payaient une nouvelle fois. Incapable d’identifier avec précision l’élément utilisé, ses insectes n’étaient sûrs que d’une chose alors qu’ils avaient digéré les particules avalées à sa place : le poison ne faisait pas partie de la recette habituelle de ce genre d’encas.

Kohana ne perdit pas un instant pour passer à l’action, immobilisant la servante et apostrophant Yohru, la situation se démêlant d’elle-même en quelques secondes alors que Satotsu accusait le coup. Premier cri. Deuxième. Et ainsi de suite. Faisant rapidement face à une horde apparue de toute part alors que la servante du Daimyô rageait de son manque de régime, Miko toujours aux côtés de son confrère réagit enfin, s’adressant doucement à lui.

    Satotsu, veuillez fermer vos yeux et votre bouche, l’expérience ne sera pas particulièrement plaisante mais je préférerais assurer votre sécurité avant tout. Considérez ça comme le prix à payer pour avoir accueilli le serpent en votre sein.


Faisant sortir ses insectes par les pores de sa peau, ceux-ci se ruèrent sur un Daimyô sûrement peu à l’aise à voir ce nuage l’engloutir. Recouvrant chaque parcelle de son corps de ses bestioles, Miko s’assura de les faire tenir bien aux corps du seigneur avant de renforcer la protection qu’ils offraient ainsi au Daimyô. Sa sécurité primait sur le reste. Akemi invoqua son propre cadavre, finalisant les préparatifs de ses compagnons qui se ruèrent vers eux et lancèrent leurs attaques alors que le sol s’agitait sous leurs pieds. Les jambes immobilisées, Miko avait d’autres chats à fouetter. Dispersant de manière diluée ses insectes alors que Kohana l’interpellait, l’Aburame lui répondit.

    Yohru ! Protège le Daimyô ! Kohana, ils ne sont qu'une vingtaine … Tu ne penses pas réellement que nous allons nous enfuir pour si peu...


Les edo-tensei qui avaient chargé étaient déjà sur le Daimyô, mais l’armure d’insectes pouvait encaisser quelques chocs afin de céder. Il était temps de passer à la contre-attaque. Amorçant un petit sourire narquois, l’Aburame leva sa main droite à hauteur du visage, formant un kai avec celle-ci et activant son chakra pour deux techniques consécutives. La servante et ses sous-fifres pensaient pouvoir se frotter à elle. Ils se trompaient.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 529
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Groupe 1 - L'ordre des choses Mer 8 Fév 2017 - 14:35

Pendant que Yohru brillait devant les yeux des deux grands seigneurs comme étant le protagoniste de cette affaire de "gâteau empoisonné", il se fit surprendre par des cris stridents qui vinrent interrompre son moment de gloire. Il n'était plus au centre de l'attention, chacun avait les yeux rivés sur la jeune femme aux cheveux bleus. En quelques mots seulement, elle avait réussi à obtenir l'intérêt de chaque convive. Elle était à présent celle qui menait cette petite rencontre, qui se transformait peu à peu en un véritable affrontement. Il s'agissait de la première fois que le jeune rouquin voyait un tel spectacle se produire sous ses yeux, il n'avait encore jamais eu l'occasion de voir des cadavres se mouvoir de leur plein gré, alors qu'ils étaient supposés demeurer inertes pour l'éternité. Il les observait avec un regard pétillant à travers lequel on pouvait lire l'admiration ainsi que la curiosité. Il ne faisait nul qu'il avait en face de lui des corps déjà morts, la couleur de leur chair en était la preuve. Seulement, comment était-ce possible ? Comment pouvaient-ils bouger ?

Il les contemplait avec une telle une fascination qu'il oublia même sa situation actuelle. Il vit l'un d'eux cracher une boule de flamme énorme qui lui arrivait dessus, puis d'une coordination incroyable, un second utilisa le vent pour augmenter la puissance de l'attaque. Le combo était parfaitement orchestré et cette flamme semblait grossir au fur et mesure qu'elle s'approchait de sa cible. Brusquement, il se fit arracher de sa rêvasserie par les cris de sa coéquipière qui lui disait de prendre garde. Il n'eut à peine le temps de lui jeter un regard interrogateur que cette dernière cracha à son tour une quantité d'eau phénoménale pour interrompre la trajectoire de la flamme. Il fallut quelques instants pour qu'il ne se rende compte qu'il venait de se faire sauver par Kohana, celle qui quelques instants plus tôt le menaçait encore à la gorge. Il affichait à présent le visage d'un enfant qui boudait dans son coin, puis il finit par décider de la pardonner pour sa brutalité précédente en échange de ce petit coup de main qu'elle venait de lui apporter. Ils étaient quittes, considérait le rouquin. Cependant, les dernières paroles d'Akemi le firent réagir. Il la transperça de son regard furieux et il lui cria d'un bout à l'autre de la grande salle son avis.
    " Scénario parfait ?! Mon c-.. Mes fesses ! N'importe quoi, un véritable scénario PARFAIT, c'est lorsque JE suis le protagoniste ! Si seulement tu n'as pas fait tourner la situation au vinaigre en faisant sortir ces machins-là — bien qu'assez incroyables pour des cadavres, j'aurais bien aimé que tu me dises quels sont tes secrets, mais c'était mon heure de gloire juste avant tous ces cris.. "
Il n'avait pas le temps de terminer sa phrase, le sol s'était mis à bouger jusqu'à lui immobiliser les jambes. Il était incapable de bouger ou d'attaquer celle qui semblait prendre un grand plaisir à regarder toute la scène. Il ignorait ce qui pouvait la motiver derrière ces actions, mais il se fichait pas mal de ces détails. Il ressentait une profonde envie de la frapper jusqu'à réduire au silence ce rire insupportable. Lorsque soudain, ses entraves disparurent reprenant la forme de la terre, lui accordant de nouveau la liberté de se mouvoir. Il s'apprêtait à sauter à la gorge d'Akemi, mais les paroles de Miko le rappelèrent à l'ordre. Malheureusement pour lui, il devait s'occuper de la protection du seigneur des vagues qui se trouvait dans une très mauvaise posture. Il aurait sans doute préféré charger sur la demoiselle qui l'avait piégé, néanmoins, Yohru appréciait bien Satotsu pour son bel accueil et il était un personnage fort gentil dans le cœur. Il pouvait bien le protéger en guise de remerciement et il espérait toujours s'attirer la grâce des deux adultes ainsi que leur respect. Il s'agissait de la meilleure occasion pour lui de dévoiler ses capacités de bon combattant, au delà de son instinct de bon détective.

Le sourire aux lèvres, le rouquin se mit à courir à grande vitesse sur le premier cadavre le plus proche, pour lui asséner un violent coup de pied qu'il avait renforcé avec du chakra. Aussitôt, il enchaîna avec un coup d'ombrelle en direction de la tête du second cadavre à côté et sans perdre plus de temps, il prit place aux côtés du Daimyô des vagues pour le protéger, comme le lui avait demandé la Daimyô du Feu. Il était d'ailleurs étrange, pourquoi l'Abûrame savait-elle se battre tandis que Satotsu ne savait rien faire si ce n'était que d'attendre ? Néanmoins, ce n'était pas une mauvaise chose, puisque ainsi, il allait pouvoir se déchaîner sur ses adversaires. Les pointant du bout de son ombrelle avec un regard sérieux qui ne les quittait plus, il restait attentif au moindre mouvement et il était prêt à riposter.
    " Hors de question de s'enfuir ! Yep ! J'suppose que je n'ai pas le choix, je vais devoir t-.. vous protéger, moi le grand Pupille ! Maintenant, c'est MON heure de gloire, alors approchez ! Héhé — par contre, pas tous en même temps non plus hein, on n'est pas pressé.. "
HRP:
 


Dernière édition par Yohru le Jeu 4 Mai 2017 - 17:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1508

Message(#) Sujet: Re: Groupe 1 - L'ordre des choses Mer 8 Fév 2017 - 20:51

Akemi

Akemi s'arrêta une fraction de seconde pour fixer le gamin qui semblait totalement perdu sur sa planète. Ne comprenait-il rien à la situation, vraiment ? C'en était affligeant que des gens tellement débiles puissent se trouver à Hi, et d'autant plus dans l'entourage direct de la Daimyo...

Calmement, la jeune femme jubilait, bien consciente que tout ce temps pris à orchestrer les événements servaient enfin à quelque chose. Et non seulement un Daimyo de merde - aujourd'hui, ils pourraient en emporter deux avec eux.

- Que...

Alors qu'elle vit l'Aburame composé un Kai sans qu'aucun Genjutsu ne soit lancé - aucun des membres de la troupe n'ayant même cette spécialité à sa connaissance - elle comprit que quelque chose ne tournait pas rond. D'un mudra, elle força ses capacités sensitives en une fraction de seconde et voyant un nuage difforme de Chakra ravager la totalité de la zone elle composa quelque sceaux et l'absorba par le biais d'un Fuinjutsu. Du moins pour ce qu'elle a eu le temps de faire, certains de ses larbins se tordant déjà de douleur devant les assauts de la Reine Cafard.

- Non pas un mais deux... Aujourd'hui est une journée excellente il faut croire ! Vous êtes tous plus idiots les uns que les autres. Fuir ? Penses-tu vraiment qu'on vous laisserait fuir comme bon vous semble après tous ces efforts, connasse ?

Elle soupira calmement avant de dresser un geste de la main, coordonnant même les plus agonisants des Nécromanciens à la réussite de son entreprise. Après tout, ils n'étaient pas encore mort malgré la destruction de leurs cadavres entre la garce, le gamin et l'insecte.

- N'oubliez pas ce que nous voulons. Ils... Ils comptent sur nous !

Rapidement, un nouveau flot d'événements se déroula, obligeant les Konohajin à réagir du mieux qu'ils pouvaient. Dehors, de nouveaux bruits se faisaient entendre. Des bruits de lutte.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang SSS
Messages : 3537
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Groupe 1 - L'ordre des choses Jeu 9 Fév 2017 - 20:44

Petite gourde. Retroussant légèrement ses lèvres dans une expression énervée, Miko en voulait surtout à elle-même. Peut-être aurait-elle dû faire fit du fairplay basique appliqué à tous les combats supervisés par de plus hautes instances divines (Vhal An Thym, Dieu du savoir, de l’intelligence et de la méchanceté était d’ailleurs son préféré dans le panthéon de divinités actuellement présentes). Regardant autour, elle eut néanmoins le plaisir de voir plusieurs Edo Tensei par terre, à nouveau morts alors que plusieurs nécromanciens se tordaient de douleur. Il n’en fallait que peu pour les finir…

Yohru s’agitait dans tous les sens, faisant ses preuves à sa manière, mais déjà la deuxième vague arrivait, le nombre d’adversaires se dédoublant à nouveau… Avait-il vraiment fallu qu’elle se déplace elle-même ? Cette situation avait le don de l’agacer… « Ils » comptaient sur eux ? Plusieurs personnes comptaient sur elle et sur son homologue également. Et dehors des gens se battaient. Il allait falloir qu’ils en finissent rapidement pour leur porter secours. Et quand elle disait ils, elle pensait bien évidemment à eux trois.

Se préparant à recevoir comme il se devait la suite des attaques de leur combattants, l’Aburame avait bien compris que s’attaquer à Akemi à distance allait s’avérer difficile. Cette gamine avait vu clair dans sa technique pourtant très difficilement contrable. Et alors qu’elle guettait les mouvements des adversaires, elle sentit le sol s’agiter légèrement, une main cadavérique la saisissant par la cheville. Un mudra et elle laissa s'échapper une nuée d'insectes voraces qui s'attaquèrent immédiatement au membre dans son entourage proche, lui permettant de se défaire de la poigne et de sauter au-dessus de la forêt de bras, abandonnant ses insectes derrière elle pour ne pas être entraînée dans les entrailles de la terre.

    Kohana !


Yohru aussi s’en était sorti. Des trois, seule Kohana pouvait les faire stationner sereinement à l’écart des cadavres, sa propre technique de vol ayant été malencontreusement oubliée à cause d’Alzheimer. Composant quelques mudras, elle relâcha une technique beaucoup plus violente qu’auparavant pour stopper net les charges des cadavres. Le Daimyo ne pouvait pas prendre plus de coups et laisser les cadavres s’approcher davantage serait beaucoup trop dangereux. Libérant toujours plus d’insectes, elle augmenta leur vitesse d’action en voyant les flammes afin qu’ils forment un dôme autour du quatuor, le renforçant au passage. Les flammes se fracassèrent dessus, se faisant en partie absorber. Mais le dôme ne résista pas après avoir encaissé la deuxième attaque, les insectes se dispersant alors que les derniers arcs électriques illuminaient la salle.

Kohana l’apostrophant, l’Aburame lui répondit dans la foulée. Elles ne se connaissaient pas suffisamment non plus pour combattre sans communiquer. Et pourtant malgré cet handicap, elles restaient tout de même relativement synchronisées. À croire qu’elles se comprenaient intuitivement ou bien trichaient en se susurrant à l'oreille en un lieu plus calme et à l’abri des regards.

    Je termine les blessés, concentre-toi sur leur cheffe !


Dernière action d’une longue lignée, l’Aburame qui avait de nouveau un visuel sur les nécromanciens opposés à Akemi réveilla les insectes qui se trouvaient toujours dans leur organisme. S’ils ne les avaient pas purgé d’une manière ou d’une autre, ils allaient pouvoir rejoindre leurs créations.

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 935
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Groupe 1 - L'ordre des choses Jeu 9 Fév 2017 - 23:07




Les assauts combinés des Konohajins semblaient êtres couronnés de succès. Du moins c'est ce que pensa Kohana en voyant plusieurs adversaires s'écrouler au sol, probablement grâce aux nanoinsectes de l'Aburame. Mais la réaction d'Akemi ne se fit pas attendre, Kohana l'observa attentivement pendant qu'elle ordonnait aux autres nécromanciens de se battre avec simple geste de la main, même ceux gravement touchés par l'attaque de Miko. Une idée traversa alors l'esprit de l'Hyô, les nécromanciens étaient peut-être sous le contrôle de la servante, en l'éliminant, peut-être que tous les adversaires s'écrouleraient comme un seul homme.

Pas le temps de réfléchir, des mains cadavériques jaillirent du sol pour attraper les jambes de la Gardienne, d'un simple signe de la main, Kohana activa un tatouage de serpent dans son dos, renforcé par son encre et son chakra, le reptile se mit à se mouvoir le long du corps de la jeune femme jusqu'à arriver à ses jambes et se décoller de la peau de cette dernière pour se matérialiser, attaquant avec violence les mains qui entravaient la kunoichi. Une fois son ouvrage effectué, l'animal se rétracta jusqu'à reprendre sa forme initiale, dans le dos de la jeune femme.

Pendant ce temps une barrière d'insecte se dressait pour protéger les Konohajins et le Daimyô de Nami de l'attaque Raiton impressionnante qui envahissait la salle de réception du palais. Quand la voix de Miko interpella l'Hyô, la Gardienne comprit les intentions de l'Aburame. La kunoichi se baissa pour plaquer sa main dans l'encre encore à ses pieds. De la flaque noire jaillit une gerbe qui prit la forme d'un aigle, l'invocation ailé fusa se placer sous l'Aburame encore en l'air, la gardant à l'écart des cadavres au sol.

» Yohru ! Prends le Daimyô avec toi et grimpe sur l'aigle ! Dépêche toi ! - hurla Kohana. - Miko-sama ! Le palais n'est plus sûr ! Je nous fais sortir !! - lança la jeune femme à l'attention de sa cheffe.

Cette fois ci, Kohana allait passer à l'action, les bruits de combat à l'extérieur de la pièce était le signal que l'endroit n'était plus sûr, même si les Konohajins remportaient leur combat, l'Hyô ne pouvait savoir ce qu'abritait encore les murs du palais.

Tout en se déplaçant vers ses camarades Kohana composa une longue série de mudras en malaxant une quantité astronomique de chakra. Le dôme d'insecte s'écroula, laissant apercevoir des cadavres qui chargeaient sur les shinobis. Au fond, elle espérait que Yohru et le Daimyô étaient bien sur son aigle, mais elle savait que Miko y était et c'était le plus important.

» Suiton ! Dai Bakusui Shoha ! - vociféra Kohana en inspirant profondément.

La kunoichi cracha alors une volume d'eau plus qu’impressionnant, une véritable raz-de-marée prenait alors forme dans la salle. L'eau s'écrasa sur les parois de la pièce avec une violence inouïe, emportant tout dans son passage, pulvérisant les murs et le mobilier. En même temps, Kohana s'élevait sur son tsunami, autour d'elle l'eau continuait de monter en avance avec force, explosant le plafond et les étages supérieurs dans un déferlement aqueux inarrêtable.

L'aigle quant à lui continuait de monter en même temps que sa créatrice, gardant ainsi à l'abri les personnes perchées dessus. Kohana en était consciente, elle venait de sacrifier de nombreuses vies en détruisant le palais du Daimyô, mais elle était prête à assumer les conséquences de son acte, la survie de Miko Aburame restait sa seule et unique priorité....

Pour terminer, l'Hyô plaqua ses mains à la surface de sa technique, à plusieurs mètres du sol.

» Raiton ! Kandenshi !

Des arcs électriques se mirent à parcourir la surface aqueuse, dans un crépitement sinistre, l'électricité profita de la conductivité de l'eau pour atteindre toutes les personnes prises dans la technique Suiton.

» Je... Je n'en peux plus.... Akemi... Je crois... Elle contrôle les autres... - souffla l'Hyô, épuisée.

Progressivement, la vague diminua de taille. De l'eau chutait des falaises où était bâti le palais pour retourner à la mer, Kohana n'avait plus assez d'énergie pour maintenir sa technique et elle utilisait ses dernières forces pour laisser le temps à son aigle de regagner la surface, elle était à bout et parvenait difficilement à tirer assez de chakra pour ne pas couler dans sa propre technique.

Une fois sur le sol, Kohana tomba à genoux dans la dizaine de centimètres d'eau qui restait encore sur le sol, autour d'elle des débris fumants flottaient... En espérant que ses ennemis ne soient plus que des morceaux de viande grillés parmi les décombres du palais.

Hrp :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 529
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Groupe 1 - L'ordre des choses Ven 10 Fév 2017 - 18:23

Les cadavres en mouvement n'étaient que très peu résistants, en seulement une attaque, le rouquin avait réussi à les mettre à terre. S'il s'agissait là de tout le potentiel dont était capable la jeune femme aux cheveux bleus, alors la bataille n'allait pas tarder à se conclure. Riant aux éclats, Yohru se sentait glorieux, il avait permis aux morts de retourner dans leur repos éternel. Il se tenait à présent face à une nuée de corps étalés au sol comme un désert sans vie. Même si la grande partie des ennemis avait été éliminée par la Seigneur du Feu, il préférait regarder la situation de la façon qui l'arrangeait le mieux. Il avait réussi à protéger le Seigneur des Vagues, une mission que lui seul avait accompli, bien qu'intérieurement, il se réjouissait d'avantage de ne pas être l'un de ces cadavres se faisant ronger par les insectes depuis l'intérieur. Jetant un regard provocateur en direction d'Akemi qui devait fondre en larmes à l'heure actuelle, il sourit avec fierté. Cependant, à sa grande surprise, cette dernière ne semblait toujours pas prête à abandonner et aussitôt, de nouveaux corps apparaissaient depuis le sol afin de remplacer la précédente armée tombée au combat.
    " Oy ! Oy Oy ! C'est de la triche ! On va jamais s'en sortir ma parole ! En plus, vous êtes dix.. " S'exclamait-il un brin surpris.
Et soudain, la terre sous ses pieds se mit à trembler, laissant apparaître des poignées de mains qui semblaient heureuses d'attraper les chevilles de la petite équipe venue du Pays du Feu pour les emmener très profondément dans la terre. Grâce à ses réflexes développés, le jeune garçon réagit à temps en sautant immédiatement en l'air pour tenter d'échapper à ces entraves. Même s'il montrait une grande curiosité à ces phénomènes, il ne pouvait s'empêcher de ressentir un léger dégoût lorsqu'il voyait tant de chaires mortes qui remuaient comme des monstres dans leur tombeau. Il vit dans la même direction sa coéquipière qui lui envoya un volatile d'encre. Il eut un instant de doute concernant le camp auquel il appartenait, le pupille se souvenait encore de la mauvaise farce que ce dernier lui avait jouée durant le trajet jusqu'au pays, mais il comprit rapidement lorsqu'elle lui demanda de s'occuper de la protection du Daimyô. Il avait failli l'oublier, mais heureusement, ce dernier ne semblait pas être ciblé par cette forêt de cadavres. Lorsque ses pieds atteignirent le dos de l'animal, Yohru passa tout juste à côté de l'homme pour le repêcher sans grande difficulté malgré la masse noire qui se collait à sa peau. Ayant déjà goûté à ces insectes, le garçon ne craignait pas le touché avec sa seule main, tandis que Satotsu semblait bien plus souffrir.

Tandis que Miko forma un bouclier pour intercepter les attaques des cadavres, mais aussi les flammes et les éclairs qui auraient bien pu prendre la vie à son compère des Vagues ou au pauvre rouquin. Néanmoins, ce n'était pas ce qu'espérait l'aspirant. Il était une véritable tête brûlée qui n'abandonnait que très rarement même face au danger, il voulait encore se battre et il n'avait pas fini. Il voulait donner au moins un coup-de-poing à Akemi qui l'avait trahi sans aucun scrupule, alors qu'il la croyait gentille et attentionnée. Désormais, il ne voulait plus que lui cracher à la figure, elle qui était son ennemie et qui n'hésitait pas à l'attaquer avec l'intention de le tuer. Elle l'avait menacée, elle l'avait poussé dans le crime et le pire de cette affaire, elle avait ruiné le beau scénario de Yohru, il n'allait pas la pardonner.
    " Hey repose-moi ! J'veux encore m'battre moi ! "
Cependant, observant la suite de l'affrontement, il sentit un léger frisson lui courir le dos. Kohana invoqua une vague ravageuse, ruinant les beaux murs du palais, emportant tous ceux qui pouvaient se trouver au sol. Tandis que l'oiseau s'envola aussitôt vers l'extérieur afin de tenir toute la petite équipe hors de danger, les laissant admirer le spectacle foudroyant.
    " Quoique, je pense rester là, finalement. Ne me fais pas tomber, hein.. "
Néanmoins, l'aigle ne tarda pas à se poser de nouveau au sol, en même temps que l'eau qui quittait doucement le terrain. Le jeune garçon observait la situation d'un air étonné avant de comprendre rapidement que sa partenaire avait dépensé toute son énergie. Il la vit s'écrouler au sol alors qu'elle luttait avec acharnement, elle était simplement à bout de force. Si personne ne faisait rien, elle allait mourir tout comme ces corps qui l'entouraient, il suffisait d'une simple attaque visant son crâne pour l'achever alors qu'elle était sans défense. Les ennemis étaient-ils toujours vivants ? Se rapprochant d'avantage pour voir, il imaginait mal ces derniers survivre après une pareille attaque, mais il restait malgré tout sur ses gardes. Lentement, Yohru sentait ses muscles se contracter, prit d'un léger sentiment qui le rendait peu serein. Attentif, il cherchait l'ennemi du regard.



HRP:
 


Dernière édition par Yohru le Jeu 4 Mai 2017 - 17:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1508

Message(#) Sujet: Re: Groupe 1 - L'ordre des choses Sam 11 Fév 2017 - 0:54

Akemi

Tout s'enchaîna à une vitesse phénoménale mais la jeune Nécromancienne ne perdait pas son objectif de vue. Réagissant en parfaite synchronie avec l'environnement, elle donnait ses ordres tantôt d'un regard, tantôt d'un geste de la main. S'ils s'étaient sortis indemnes de l'offensive précédente, elle comprenait facilement que le Chakra commençait à manquer quand la manieuse d'encre s'écroula littéralement à même le sol à cause du manque de celui-ci. Ce sera une victime mortelle bien facile d'un coup.

En réaction à tout ce que faisaient les Konohajins, il y avait un sceau suffisamment puissant pour parer la chose, même si ces idiots qui lui servaient d'armée se montraient, pour certain, bien moins efficaces qu'ils ne devrait l'être. Un point à signaler ultérieurement, et des sanctions de morts à faire tomber. Mais qu'importe !

- La fatigue ?

Elle adressa un sourire presque mesquin alors qu'une vague nouvelle s'effondrait sur les shinobis, espérant enfin les condamner à une mort douloureuse. Ils étaient la raison de... Après tout.

- Je contrôle les autres ? Elle est encore plus conne qu'elle n'en a l'air. Enfin, j'imagine qu'elle reste plus futée qu'eux. Je pense que je m'entendrai bien avec elle quand elle deviendra mon jouet.

Dehors, les cris et bruits de lutte se faisaient de plus en plus forts et semblaient s'approcher du palais. Maigrement, on entendait des gens agoniser et des lames se croiser.

- Courage ! On y est bientôt !

A travers le bruit des combats, la voix d'un homme résonna doucement. Des renforts ennemis ? Voilà qui serait fâcheux.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang SSS
Messages : 3537
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Groupe 1 - L'ordre des choses Sam 11 Fév 2017 - 14:06

Ce combat prenait une allure qui ne lui convenait pas. Quand Kohana lui avait dit qu’elle les faisait sortir du palais, l’Aburame n’imaginait pas que celle-ci tenterait de le détruire, et avec celui-ci l’entièreté des vies des civils et gardes qui devaient encore s’y trouver. Mais encore une fois Akemi et ses joyeux lurons absorbèrent la technique, ses larbins encore vivants (Kyuubi merci, cinq d’entre eux étaient enfin morts), participants enfin pour contrer les différentes attaques et riposter. Dressant un mur d’insectes alors qu’elle voyait les flammes et les éclairs foncer dans sa direction, Miko sentait son chakra s’atténuer dangereusement. Retombés au sol, elle incita de par la petite taille de son mur à ce que Yohru reste derrière elle avec le Daimyô, alors que Kohana qui gisait à leurs pieds avait émis une hypothèse plus que dérangeante.

Lai Ah, déesse de la discorde, de la fourberie, et de la limitation, les avait décidément dans son radar. L’Hyô avait eu un match-making des plus malheureux. Les nécromanciens et leurs invocations ne faisaient que des zones, de quoi détruire chacun des créations d’encre et toutes les attaques ninjutsu de la jeune femme s’étaient faites contrer. Peu surprenant pour elle de se retrouver dans une telle position de faiblesse. Il aurait certainement fallu une personne plus portée sur le taijutsu à l’instar de Kimimaro …

    Yohru, si nous voulons tous nous en sortir, il va falloir que tu ailles au corps à corps … Fonce vers le mur d’Akemi, je m’occupe de le détruire… Elle puis ses invocateurs … c’est tout ce qu’il nous reste. Si Akemi est mise hors d’état de nuire, je pourrai peut-être les finir.


Absorbant le katon pendant qu’elle parlait, son nuage se dispersa sous l’impact du raiton, beaucoup trop violent et rapide pour être correctement absorbé. L’ensemble de la troupe se prenant des décharges électriques, l’Aburame dans un geste rageur, leva sa main droite en direction du mur qui protégeait à présent la cheffe des nécromanciens, alors que de l’autre, elle recouvrait Yohru d’insectes.

    Je te protège.


Elle détestait se servir ainsi de l’enfant mais elle ne pourrait continuer à assurer la défense du groupe bien longtemps, et aller elle-même au corps à corps terminerait définitivement ses réserves de chakra en laissant ainsi totalement vulnérable le Daimyô et Kohana. Les insectes grignotant le mur dôton, elle vit Yohru s’engouffrer dans la brèche à peine créée alors que ses insectes finissaient de manger la protection, révélant l’issue de cette attaque. Regroupant dans la foulée les insectes dispersés par ses différentes attaques et défenses autour des deux Edo Tensei qui étaient restés vivants depuis le début, l’Aburame fit exploser les amas d’insectes ainsi créés au niveau de la tête des morts vivants. En espérant que cela suffisse …

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 529
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Groupe 1 - L'ordre des choses Sam 11 Fév 2017 - 15:20

La jeune femme aux cheveux bleus se tenait toujours debout ainsi que quatre nécromants qui tremblaient quelque peu des jambes à cause de la douleur, mais chacun semblait toujours déterminé à se battre jusqu'à la dernière goutte. Une nouvelle armée de morts se relevait de la terre, inlassable encore et encore, ils se tenaient face à l'équipe konohajine comme des pantins de chair qui étaient prêt à défendre leur maîtresse. Si cela paraissait encore fort amusant quelques instants plus tôt de détruire un à un ces cadavres ambulants, à présent, les choses devenaient peu à peu plus compliquées. Malgré le visage innocent et insouciant du rouquin, il était plus attentif que jamais. Sa coéquipière qui était bien plus forte que lui venait de tomber. Il avait beau faire semblant et jouer au plus fort, il connaissait intérieurement l'écart de leurs forces. S'il ne voulait pas laisser sa vie misérablement entre les murs de ce palais, il avait tout intérêt à rester vigilant. Toute la vague ravageuse ne s'était pas seulement volatilisée vers l'extérieur, une grande partie avait été comme absorbée par les adversaires. Puis, des flammes ardentes arrivaient en direction du trio à terre.

Suivant les gestes de Miko, Yohru décida de rester sagement derrière le mur afin d'éviter une carbonisation du corps. Il n'avait que très peu envie de subir les supplices de la foudre de la jeune femme. Il maintenait le Daimyô des Vagues à ses côtés, mais ce dernier comprenait très bien la situation et semblait s'adapter parfaitement aux circonstances. Alors que les insectes tombaient un à un sous les attaques des ennemies, l'Abûrame énonça une idée formidable— la meilleure qu'elle ait pu avoir. Le pupille la regarda avec des yeux pétillants comme gracieux de lui proposer son tour, il allait enfin pouvoir briller devant la scène sous les yeux de tous, même si un de ses spectateurs était déjà tombé au sol. Il prévoyait de toute façon cogner Akemi, tôt ou tard, il s'agissait de la meilleure occasion. Il n'avait pas tout compris quant aux paroles de Kohana, ou du moins, il n'en n'avait pas la certitude, mais pour se venger de cette fausse gentillesse de la demoiselle, il allait se faire un plaisir de lui faire manger son poing. Il lui répondit d'un simple sourire enflammé qui confirmait ses intentions.

Cependant, les éclairs trop puissants détruisirent le mur d'insectes. Durant quelques instants, le garçon sentit de forts picotements lui parcourir la peau. Quelque peu douloureux, mais il avait déjà connu pire, alors il se contenta de serrer les dents. Il comprit aussitôt, il s'agissait du signal de départ et pas plus aveugle de la situation, il décida de tout donner dans cette offensive. Sa force entra en ébullition, parcourant ses membres depuis l'extrémité jusqu'au centre de son corps. Il entama sa course à une vitesse fulgurante, en même temps, il sentait les insectes se coller à peau comme pour le protéger, telle une belle armure noire qui lui donnait fière allure. Il n'eut à peine le temps de la remercier selon les bonnes manières apprises, qu'il courrait déjà. La brèche ouverte, il n'eut aucune hésitation à entrer dans le gouffre, tout ce qu'il avait à faire, il le savait déjà.
    " Hé Hé. "
Il arriva devant la jeune femme aux cheveux bleus, en moins d'une seconde, il était derrière son dos avec l'ombrelle à la main, redressée et prêt pour lui asséner un violent coup visant son crâne. Et aussitôt, il enchaîna avec les ombres qui se trouvaient aux alentours, dans ce cocon de terre qui regroupait tous ces adversaires à abattre. Un coup de pied suivit d'un coup d'ombrelle, la sensation de puissance qui se libérait lors de l'ouverture des portes était simplement impressionnante, enivrant, il savourait ces instants avec un sourire qui s'étirait jusqu'aux oreilles. Aussi bien pour soi-même, pour cette femme qui avait joué de l'innocence de l'enfant, aussi bien pour Kohana qui était tombée au sol, mais il n'avait pas besoin de citer ces raisons-là. Il ne ressentait aucune amitié envers sa coéquipière, mais il s'agissait juste d'une histoire d'équité après qu'elle l'ait sauvé à plusieurs reprises, même si intérieurement, il pensait bien plus que ce que pouvait dire son visage étrangement calme.

Cependant, il sentait sa propre force le quitter, l'empêchant de continuer son offensive au risque d'y laisser sa vie. Son temps s'était écoulé, il n'était pas encore très habitué à utiliser ces techniques, il préféra reculer du mieux qu'il pouvait pour tenter de retourner vers l'arrière. Et d'une oreille, il entendait les bruits à l'extérieur qui continuaient à se rapprocher encore et encore..


HRP:
 


Dernière édition par Yohru le Jeu 4 Mai 2017 - 17:53, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1508

Message(#) Sujet: Re: Groupe 1 - L'ordre des choses Sam 11 Fév 2017 - 16:43

Akemi

Certaines des techniques venaient de faire mouche et frappaient de plein fouet l'équipe protégeant tant bien que mal le Daimyo et Akemi jubilait déjà, mais le mur érigé en sa protection commençait à se fissurer, dévorer par les insectes de l'Aburame. Avant qu'elle ne puisse ne serait-ce que réagir, le jeune garçon qui était censé être la brebis sacrificielle de sa ruse lui arriva dessus et la frappa à une vitesse tellement intense qu'elle n'eu que le temps de se protéger tant bien que mal avec son corps, tombant inconsciente plutôt que morte.

Les deux acolytes les plus proches d'elle n'eurent pas cette chance, trop perdus dans la stupeur de voir leur dirigeante du moment tomber à terre et prirent les coups de plein fouet, les cervicales de l'un se brisant tandis que l'autre voyait son thorax brisé en morceaux. Ils étaient tous les deux morts des mains du garçonnet. Avec les trois nécromanciens, leurs invocations funestes périssaient également tandis que deux autres se faisaient littéralement exploser par l'Aburame.

Les deux restants, avec les deux corps animés qui demeuraient, s’apprêtaient déjà à répondre à l'offensive mais dans la surprise et l'agitation furent transpercés de part et d'autre par l'arrière, des gardes du palais se montrant progressivement et s'engouffrant par toutes les portes. L'un d'entre eux s'avança, sa tenue le vendant plus haut gradé que les autres.

- Daimyo-dono ! Tout va bien ?! Désolé, nous avons été pris par surprise et nous avons du nous regrouper pour pouvoir vous venir en aide ! Nous sommes tombés sur une multitude d'ennemis sur la route, beaucoup des nôtres sont morts mais... L'essentiel c'est que vous soyez en vie !

En scrutant attentivement les têtes des soldats, deux têtes rousses identiques sautèrent aux yeux des Konohajins encore conscients, et l'homme remarqua qu'ils les fixaient.

- Oui... Les clones de Kihran-san nous ont bien aidé ! Alors qu'on pensait enfin arriver nous avons été attaqué par derrière et c'est seulement grâce à leur aide conséquente que nous avons pu repousser l'offensive suivante avant qu'elle n'arrive !

Alors qu'il terminait ses paroles, les deux clones disparurent brutalement - leur invocateur étant certainement pris dans d'autres problèmes.

*****


Le silence était revenu, malgré les traces de combat indéniables qui parsemaient le palais du Daimyo. S'il avait l'air mal en point, il restait debout et dans la majesté de sa fonction, il insista pour qu'on ne l'aide pas. Sur son visage se lisait une tristesse certaine, voire même d'importants regrets.

- Aburame-dono, je... Je suis désolé. Si j'avais seulement eu le moindre doute que les choses puissent se passer comme ça... Jamais je n'aurais accepté que vous veniez à Nami, mettre votre vie en danger, qui plus est pour sauver la mienne. Pourtant, le bilan est indiscutable. Une fois de plus, Hi a donné de ses hommes pour sauver Nami et...

Il plissa doucement les yeux et arrêta de parler, entendant Akemi gémir entre les liens physiques qui la retenait solidement prisonnière.

- Akemi... Pourquoi vous. Pourquoi depuis tout ce temps... Aburame-dono. Je vous laisse disposer d'elle. Je ne saurais être objectif dans...

Sur ces derniers mots, il commença à s'effondrer à même le sol, rattrapé de justesse par certains de ses gardes.

- Daimyo-dono ! Daimyo-dono !! Vous êtes trop fatigués et blessés. Il faut que vous vous reposiez. Hi Daimyo-dono, pardonnez-lui s'il vous plaît... De nous tous, personne ne savait que... Reposez-vous. Je pense qu'ils n'auront pas l'audace d'attaquer le palais à nouveau et nous veillerons durant la nuit. Sotetsu-sama s'en sortira certainement. Nous ferons appeler l'un des médecins de la cour pour vous soigner tous.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Message(#) Sujet: Re: Groupe 1 - L'ordre des choses

Revenir en haut Aller en bas
 

Groupe 1 - L'ordre des choses

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Feu :: Nami no Kuni-