N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez | 
 

 Groupe 2 - Les portes de la vie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1508

Message(#) Sujet: Groupe 2 - Les portes de la vie Mar 24 Jan 2017 - 11:21


LES PORTES DE LA VIE

Contexte


    Composée de Ninja d’élite, l’unité de Soins et Recherches est l’unité avec les objectifs les plus défini de la totalité de l’intervention. Trouver la source des maladies. Trouver leur mode de propagation. Trouver un remède. Traiter la population. Afin de les aider à cette tâche, le Daimyo a regroupé, à la demande de Konoha, des personnes atteintes de chacune des maladies à Awashima, la Capitale, pour centraliser leurs efforts. Si seulement les choses pouvaient être aussi simples qu’elles le sont sur le papier…

Awashima


Règles

    Ø Rappel du contexte : ICI
    Ø Résumez toutes vos actions et vos techniques (ainsi que leur rang et leur cible) à la fin de votre RP, avec la balise spoiler ou hide. N'hésitez pas à exporter le code de vos techniques via votre Fiche Technique dynamique.
    Ø Vous n’avez pas de délai de réponse obligatoire : veillez cependant à ne pas abuser de ce temps libre pour ne bloquer personne.
    Ø N'hésitez pas à utiliser le Guide de Combat et l'Indicateur de Chakra pour vous aider en cas de combat.
    Ø Si soucis ou interrogation, contactez @Akimichi Rin.

Participants (sans ordre particulier)

@Hayashi Kihran
@Riba Yell
@Chroniqueur


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Sandaime Hokage - Chef Hayashi
Messages : 1141
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Groupe 2 - Les portes de la vie Mer 25 Jan 2017 - 16:39




« Kihran-sama, les préparatifs sont terminés. »

« Très bien, je vous remercie, j’arrive. »

Fit-il alors encore assis à son bureau de fortune déjà rempli de dossier en tout genre. Il n’avait pas beaucoup dormi, il avait passé une bonne partie de sa soirée à lire et étudier les différents rapports et analyses des maladies trouvées et subies à Nami no kuni. Le temps était précieux et il avait tenu se mettre le plus rapidement à jour sur la situation, malgré les quelques remarques de sa compagne. Compagne qu’il ne souhaitait franchement pas présente pour le coup. Ils étaient là, entourés de différentes maladies dont on ne savait que trop peu de chose. Les risques pour leur santé et pour celles du bébé étaient bien trop importante à son goût et ce n’était pas réellement les quelques attentions de Akimichi Rin qui lui permettait d’avoir l’esprit tranquille. Néanmoins, malheureusement, Yell était une femme assez têtue et il fut incapable de l’empêcher de venir. Au moins, elle n’était pas loin de lui et puis, il comptait bien l’interdire d’avoir trop de contact avec les malades.

Bref, le groupe avait pris place dans un bâtiment, des pièces avaient été emménagées pour effectuer plusieurs tests et des chambres de quarantaines avaient été mise en place. De nombreuses précautions étaient prises, il serait bête que les médecins et chercheurs subissent le même sort que certains malades avant même de pouvoir les guérir.

Désormais sans Akimichi Rin à leur côté, les deux Konohajins devaient tout mettre en œuvre pour combattre cette épidémie. A commencer par savoir à quoi ils avaient à faire. C’était là, la première étape. Ainsi, après avoir enfilé un équipement spécialisé, l’Hayashi entra dans la zone de quarantaine. Chaque malade étaient minutieusement isolés des autres par des équipements en plastiques transparents. Yell était autorisée à entrer dans la salle de quarantaine, mais certainement pas dans les blocs d’isolement. Elle allait devoir observer de l’autre côté.

« Bonjour, enchanté. Je suis Hayashi Kihran et je suis chargé d’essayer de comprendre ce qui vous arrive afin de vous soigner le plus rapidement possible. Comment, vous sentez-vous ? Pouvez-vous répondre à quelques questions ? »

Dit-il alors en entrant la cabine et en s’asseyant à une chaise proche de la table d’oscultation où se trouvait le premier malade. Sans attendre, Kihran prit le dossier du patient afin de prendre connaissances de ses antécédents avant de lui poser un bon nombre de questions. Sans doute que certaines avaient déjà été posées, mais il était primordiale pour lui qu’il fasse une analyse complète par lui-même.

« Quels sont vos symptômes et à quel moment sont-ils apparus ? Depuis combien de temps êtes-vous malade ? Pouvez-vous me décrire ce que vous faisiez les jours précédents ces symptômes ? Avez-vous des proches qui sont tombés malades avant ou après vous ? Si, oui, y avait-il des variations avec leur symptômes et les vôtres ? Enfin, éprouvez-vous une douleur particulièrement actuellement ?»

Sur ce, le rouquin procéda à une première examina ion. Allant d’avoir voir les endroits dit douloureux avant de prendre, la fièvre, la tension, vérifier ses réflexes, rechercher les moindres blessures ou anomalies sur sa peau, il laissa alors Yell prendre note de tout ce qu’ils étaient en train d’apercevoir. Il laissera également par la suite, l’équipe rendre des échantillons pour finalement, passer aux patients suivant.












Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 514
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Groupe 2 - Les portes de la vie Mer 25 Jan 2017 - 21:00

Le sommeil me gagnait. Nous n'avions pas beaucoup dormi pour tenter d'en apprendre le plus possible rapidement et mon état me procurait des phases de somnolences auxquelles je ne voulais pas me résoudre pour ne pas laisser Kihran travailler seul pendant que je dormirais tranquillement. Il avait protesté un peu mais s'était vite remis à la tâche, me laissant gérer la situation en sachant que je n'irais pas non plus au delà de mes limites pour le bien du bébé.

Rin-sensei, quant à lui, avait été appelé ailleurs si bien que nous nous retrouvions désormais tous les deux. Le médecin m'avait confié une tenue qu'il avait récupéré à l'hôpital de Konoha spécialement pour moi afin de me préserver du mieux possible des contaminations. J'avais apprécié à sa juste valeur cette attention bien que Kihran ne m'autorisait pas à rentrer dans les blocs de confinement, me laissant aviser la situation depuis l'extérieur des protections de plastiques sans pouvoir m'approcher des malades que j'aurais voulu soutenir moralement. Je n'étais pas médecin et si j'assistais mon compagnon dans ses divers tâches, je me sentais quelque peu impuissante, voulant aider par les mots à défauts des actes médicaux.

La tenue enfilée et un masque protégeant mes voies respiratoires, je me trouvais dans la zone de quarantaine devant le bloc dans lequel venait de pénétrer Kihran. Les différentes pestes étaient réunies dans cette zone à travers leurs porteurs, nous fournissant sur place toute les déclinaisons possibles des symptômes dont souffraient les malades. Serait-il possible pour nous de trouver un seul et unique remède endiguant tous les maux ? Il nous faudra récolter des informations sur chaque forme de pestes avant de pouvoir le dire.

Un calepin à la main, je prenais notes des réponses du patient qu’auscultait et interrogeait Kihran, bien que leurs voix étaient pour le moins étouffées depuis l'extérieur, rendant la compréhension difficile. Je pestais intérieurement. Pourquoi ne me laissait-il pas rentrer ? J'avais une tenue et un masque me protégeant pleinement et n'allais pas me risquer à avoir le moindre contact avec les patients ! Je comprenais son appréhension du fait que l'on ne connaissait pas encore le mode de contamination pas plus que celui de propagation mais si rien indiquait que cette dernière se faisait par voie aérienne alors j'espérais bien qu'il lèverait cette restriction qui m'empêchait d'apporter le seul soutien que j'étais en mesure de prodiguer aux malades.

Chaque information récoltée était précieuse et pourrait être confrontée aux autres cas afin de desceller le facteur déclenchant de ces maladies soudainement apparues dans la même période. Une contamination par ingestion ? Inhalation ? Nous devions comprendre comment tout cela avait débuté. Rin-sensei allait faire son possible pour atténuer les maux des malades et cela jusqu'à ce que l'on trouve comment les soigner. Le temps pressait et bien que tout le monde s'affairait à sa manière, tous attendaient le remède dont nous avions la charge.

Lorsque Kihran finit par quitter ce bloc, j'allai lui poser une question sans doute idiote mais qui me permettrait peut être de me montrer plus utile :

« As-tu des données sur les réactions que possèdent les maladies face à une stimulation par le chakra ? »

Il n'était pas question de jouer aux apprentis sorcier et de risquer de provoquer des effets néfastes sur les patients en voulant tester l'expérience mais peut-être que la maladie n'était pas simplement d'origine bactériologique mais également chakratique ?

« Ces personnes pour la plupart civiles, sait-on si les rapports mentionnent des résidus de chakra dans leur organisme ? »

Deux interrogations centrées sur le chakra aux réponses apportant des pistes potentielles. Le chakra pouvait-il endiguer le mal ou au contraire en était-il la source, même partielle ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1508

Message(#) Sujet: Re: Groupe 2 - Les portes de la vie Mer 25 Jan 2017 - 23:29

Le premier malade émit quelques gémissements avant de tourner la tête vers le Hayashi. Il n'était pas bien en point et cela sautait aux yeux, quoi qu'on y fasse - pourtant, il força un sourire sincère dans sa fatigue. Le salut était arrivée. Il n'avait aucun antécédent particulier nécessitant l'attention du médecin.

- Bonj... our. Oui... Oui... Allez-y...

Il écouta calmement, quelques grimaces prenant son visage et l'empêchant d'agir convenablement. Il ne bougeait pas ses jambes et presque pas ses bras.

- Je...


Un spasme traversa son corps, le pliant légèrement au niveau de l'abdomen. Il souffrait.

- Tout a commencé quand... Quand... On avait mangé avec ma femme et mes enfants et puis... Au réveil je n' arrivais plus à tenir debout... Je me suis dit que c'était rien et comme ça passait et revenait... Puis j'ai eu mal au ventre. Très mal au ventre. Comme si un poignard me transperçait de part et d'autres... Ici...

Il gesticula de la tête mais fut incapable de lever un bras pour montrer l'endroit précis.

- Et maintenant mes jambes ne m'obéissent plus, et mes bras... Ils sont si faibles... Je suis le seul malade dans ma famille je crois... Personne n'a développé les symptôme depuis qu'ils sont isolés... Et je ne connais personne dans mon cas mais... On m'a dit qu'on était nombreux... Aidez-moi. Pitié. Je veux vivre. Je veux vivre. Je veux vivre...


A l'examen, on retrouvait une paralysie des jambes, une paralysie des bras jusqu'à la moitié des avant-bras et une douleur franche au niveau du pancréas. Il est un peu hypertendu mais ses constantes sont normales. Pas de trace de Chakra en lui, et il était bien civil. Les rares données disponibles montrent que les maladies sont partiellement soignées par le Chakra, mais ça freine la maladie plus que ça ne l'arrête.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Sandaime Hokage - Chef Hayashi
Messages : 1141
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Groupe 2 - Les portes de la vie Dim 29 Jan 2017 - 19:00



L’Hayashi observait chacun des gestes de son patient tout en écoutant attentivement son histoire. Apparemment les symptômes s’étaient déclenchés après avoir mangé et n’avait cessé de s’empirer. Son pancréas semblait subir les conséquences de ce virus. La première pensée de l’Hayashi fut un empoisonnement de la nourriture… pourtant les autres membres de la famille ne semblait rien avoir de tel.

« Avez-vous bu ou manger quelque chose en particulier ? Quelque chose que les membres de votre famille n’ont pas touché ? Ou peut-être avez-vous eu une blessure particulière quelques jours avant ? »

Si tel était le cas, ils allaient devoir analyser le produit en question. En attendant, Kihran exécuta une technique qui le permettait de scanner ses patients afin d’avoir un meilleur aperçu de ce qui les rongeait de l’intérieur. Il passa sa main au-dessus de ce dernier tel un scan avant de poser un regard sur lui.

« Nous faisons tout en notre pouvoir, Monsieur. Je vous le promets. »

Il tenta alors ensuite de soulager sa douleur grâce à une technique avant de le remercier puis de quitter le bloc. Il consulta encore son dossier en silence avant de relever son regard sur Yell.

« Aucune trace de chakra. Les techniques de soin ne font que ralentir la maladie… »

Il jeta un dernier regard vers son patient, il était mal au point… ll se munit d’une feuille et alla cocher toutes les analyses qu’ils souhaitaient avoir concernant ce malade : sang, peau, gastroscopie avec biopsie, fièvre. Il donna alors la liste à un assistant avant de jeter un regard vers Yell. Il ressentait sa frustration.

« On va continuer ainsi avec les autres patients, je tiens à les voir de mes propres yeux. Je compte sur toi pour noter tout ce qui est dit. Aussi, n’hésite pas à me faire savoir si quelque chose te vient en tête. Après nous irons à la morgue... »

Il baissa son regard, des morts, il y en avait déjà. Il espérait que leur décès les aiderait à y voir plus clair lors d’analyse plus approfondie.

« Yell, si tu ne te sens pas bien, ne joue pas les dures et va te reposer, compris ? Nous ne savons pas comment se propagent ces maladies et encore moins comment elles agissent sur une femme enceinte et son enfant. Je compte sur toi pour me le promettre… d’ici-là, reste prudente et n’hésite pas à faire part de tes idées, ok ? »

Il se retourna alors pour rejoindre le prochain bloc avec le prochain patient. Et ainsi de suite, jusqu’à avoir vu toutes les maladies énumérées jusqu’à présent. Il était alors l’heure de faire quelques constats.










Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 514
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Groupe 2 - Les portes de la vie Dim 29 Jan 2017 - 22:05

Mon index plié vint se poser sur ma bouche tandis que je réfléchis. Kihran m'affirma que les informations que nous avions n'indiquaient aucune présence de chakra dans le corps des patients pas plus que cela n'endiguait les maladies même si ça ralentissait leur progression : nous devions justement gagner du temps jusqu'à la création du remède.

Je posai mon regard sur ma prise de note pour le moment en vrac, sans aucune connexion logique avec tout le reste : aucun dénominateur commun. Pourtant, a en croire ce qu'il nous avait dit et les douleurs qu'il ressentait, notamment au niveau du pancréas, cet homme souffrait depuis qu'il avait ingéré quelque chose. Il n'y avait pas besoin d'être médecin pour savoir que le pancréas jouait un rôle dans la digestion et que sa souffrance à ce niveau se faisait bel et bien depuis ce fameux repas. Mais alors pourquoi le reste de sa famille n'était pas touchée ? Kihran devait se faire la même réflexion. Est-ce qu'il avait mangé ou bu quelque chose de différent qu'eux ou bien... est-ce que sa femme était responsable de son état ? … Il était trop tôt pour les conclusions hâtives mais ce n'était pas une piste à écarter même si je préférais éviter d'y penser : ce pauvre homme était déjà bien assez détruit. D'autant plus que tous les malades ne pouvaient pas être le résultat d'une trahison de leurs proches...

Mes yeux remontèrent jusqu'à ceux de Kihran qui m'annonça vouloir voir tous les patients de la même manière, ce à quoi j'acquiesçais simplement, ayant déjà compris qu'il agirait de cette façon puisque j'aurais fait pareil.
Il nous faudrait ensuite passer à la morgue pour essayer d'en apprendre plus... J'espérais que l'on en apprendrait suffisamment pour que leurs morts ne soient pas vaines...

L'Hayashi se faisait aussi du soucis pour moi, me demandant de ne pas trop en faire tout en me soulignant son inquiétude que j'arrivais parfaitement à lire dans son regard. Je lui adressai un maigre sourire compte tenu de la situation mais mes yeux plongés dans les siens lui montraient ma sincérité, tout comme ma main venant se poser sur son bras lui apportait mon réconfort.

« Ne t'inquiète pas, je te le promets. »

Je n'allais pas prendre de risque. Il devait se concentrer sur les malades et me laisser gérer la situation sans s'en faire.

« Toi aussi, mmh ? Tu es plus exposé à la maladie que moi. Ne garde pas l'apparition de symptômes pour toi si cela devait arriver. »

Il serait bien capable de ne rien me dire pour ne pas m'affoler mais ce n'était pas ce que je voulais.

Je venais chercher une nouvelle fois ses yeux, des miens déterminés, pour le lui assurer :

« Nous allons les sauver. »

Les autres blocs attendaient sa visite un à un, me laissant prendre des notes sur chacun des patients et me faisant me poser une question que je devais poser à Kihran.

« Les patients... sait-on si quelque chose les relient les uns aux autres ? Une profession, des connaissances... n'importe quoi. »

N'importe quoi qui pourrait nous apprendre si les cibles des différentes pestes étaient bien complètement aléatoires ou parfaitement préméditées...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1508

Message(#) Sujet: Re: Groupe 2 - Les portes de la vie Dim 29 Jan 2017 - 23:12

Il sembla hésiter quelque instant, haletant, avant de répondre au médecin, sans rien avoir gagner en assurance.

- Je... Je n'aime pas la viande. J'ai mangé... Du poisson. Seul.

Alors qu'ils visitèrent les autres malades, les shinobis apprirent les symptômes de toutes les autres maladies. Celle de Yamaoku était celle qu'ils avaient analysée déjà. Celle de Makuhauki comprenait des éruptions cutanées, suivies de nécrose puis d’hémorragies internes avant la mort. Celle d'Awashima comprenait également des éruptions cutanées, mais suivies de diarrhées, troubles de la reproduction et enfin d'hémorragies aboutissant à la mort. Celle de Hiruko allait de maux de gorge à des migraines, suivies d'éruptions cutanées une fois de plus, puis de vomissements sanguins et de mort. Enfin, celle d'Uminari donnait de la fièvre, des sueurs profuses, puis des hallucinations avant une cécité et une mort.

Les analyses demandées sur le premier malade ne révélèrent rien de particulier, sinon que les biopsies d'estomac, œsophage et début de l'intestin révélaient une importante réaction inflammatoire et des ulcérations profondes.

Le Médecin consulta les dossiers des patients à la demande de sa conjointe, ne trouvant rien permettant de relier les gens au premier abord. Il s'agissait de personnes divisées dans les diverses classes sociales et professions.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 514
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Groupe 2 - Les portes de la vie Ven 3 Fév 2017 - 19:29

Les examens réalisés sur le premier patient que Kihran avait ausculté montraient que l’œsophage, l'estomac et le début d'intestin subissaient une importante réaction inflammatoire et des ulcérations profondes. Je n'étais certes pas médecin mais je n'avais pas besoin de l'être pour en conclure que c'était bel et bien suite à l'ingestion de quelque chose que cet homme avait contracté la maladie. Restait à déterminer quoi et puisqu'il affirmait avoir mangé du poisson je faisais part de mes théories à Kihran, qui y avait aussi certainement pensé.

« Le premier patient de Yamaoku dit avoir mangé du poisson... Il faudrait qu'on en sache plus sur la provenance de celui-ci. En soit ce n'est peut être pas la nourriture qui était infectée mais son environnement, la touchant par extension... »

En lisant les informations communiquées par nos camarades Konohajins sur le parchemin relié entre nous tous, il y avait en effet un fait que me troublait particulièrement et dont j'informais le Hayashi :

« L'équipe envoyée à Mukauhi affirme que l'eau sainte est probablement le vecteur de transmission de la maladie. Les habitants du temple ne sont pas en cause puisqu'ils ont été retrouvés mort... Ce n'est pas non plus l'endroit d'où vient notre premier patient mais peut-être que l'eau dans lequel vivait ce poisson était infectée elle aussi. »

D'où le fait qu'en le mangeant le patient avait lui même attrapé la maladie...

« On ne peut pas partir du principe que le mode de transmission est l'eau pour tous mais si c'est visiblement le cas pour les malades de Mukauhi ça semble être pareil pour celui qui nous vient de Yamaoku... »

L'eau mise en cause... Mon élément... S'il y en avait, les responsables de cette infection avait probablement utilisé l'eau pour véhiculer leur poison... Bien sûr que ma pensée était déjà haineuse à l'idée que des personnes pouvaient être capables de tuer des innocents mais qu'ils se servent de mon élément et instaurent une certaine méfiance à son encontre alors qu'il était source de toute vie... Mes émotions étaient exacerbées, mon chamboulement hormonal n'aidant en rien, mais je me gardais bien de le montrer : je devais me concentrer sur notre tâche pour endiguer le plus rapidement possible ces pestes et en sauver les victimes.

Mon regard se posa de nouveau sur mes notes à l'issue de l'auscultation de tous les patients pour faire le point. Globalement, ils étaient atteints par des éruptions cutanées, des nécroses, des problèmes gastriques, des ulcérations et des hémorragies internes ou vomissements de sang... Pourquoi leurs corps réagissaient-ils de cette manière ? Kihran possédait sans doute sa petite idée mais pour ma part, alors même que j'étais dépourvue de toute connaissances en médecine je me questionnais à mon niveau en la matière, espérant lui donner des pistes.

« Au vue des différents symptômes, tu penses qu'il pourrait s'agir d'un « acide » s'attaquant aux tissus ? Un produit corrosif ? Ou bien un poison … ? Les cas de pestes de Mukauhi et de Awashima se ressemblent beaucoup... Mais il y a quand même des symptômes qui diffèrent... Chaque zone de l'archipel semble posséder sa peste sans qu'elle ne se mélangent à un même endroit et je doute que les patients d'une zone réagissent à la peste de la même façon par hasard... Chaque zone possède sa propre bactérie ou son propre produit qui contamine les victimes. Tu ne penses pas ? »

D'où les signes cliniques différents constatés chez les patients venus de tout Nami...
Contrairement aux autres, celle d'Uminari ne provoquait pas d'hémorragie ou de vomissement sanguin : elle semblait beaucoup plus se localiser sur le système nerveux à travers des hallucinations et une cécité notamment.

« Il faudrait aussi faire des analyses de sang et d'urines des patients pour voir s'il y a encore des traces des bactéries ou des poisons qui y sont décelables... »

Je le lui disais mais cela sonnait comme une évidence pour lui mais il fallait bien que je me rende utile quelque part...

« Je sais que ce n'est pas notre rôle mais j'aurais bien voulu inspecter les eaux remis en cause comme vecteur de la maladie... Je vais demander à un assistant d'aller nous chercher un échantillon de l'eau où vivait le poisson que cet homme a mangé. Probablement dans les eaux de Yamaoku donc... Peut-être qu'en l'analysant on y trouvera quelque chose...»

Toutes les pistes étaient bonnes à prendre et maintenant que nous avions fait le point sur les informations à notre disposition, il nous fallait nous diriger vers la morgue pour en obtenir de nouvelles...

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Sandaime Hokage - Chef Hayashi
Messages : 1141
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Groupe 2 - Les portes de la vie Lun 6 Fév 2017 - 20:48



Le jeune Directeur était pensif. Qu’était-il arrivé à tous ces innocents ? Tout semblait peu à peu amener à une contamination au sein de la nourriture. Il écouta attentivement toutes les idées et propositions de sa fiancée avant de rejeter un regard dans la direction des patients.

« En effet… il nous faut absolument des échantillons. »


L’Hayashi se tourna alors vers l’un de ses assistants.

« Allez demander à ce qu’on nous amène des échantillons d’eau dans la zone de pêche de Yamaoku. Ainsi que l’eau bénite de Mukauhi. J’aimerais également qu’on nous ramène plusieurs poissons à faire analyser. Essayez par la suite de déterminer s’il y n’a pas une source qui découle aux zones touchées. Ha.. et envoyez un parchemin afin d’avertir nos soupçons concernant l’eau contaminée. »

Le rouquin laissa un soupire lui échapper lorsqu’il vit ses collègues exécuter ses ordres avant de se retourner vers Yell. Ils avaient encore beaucoup de travail. Il l’observa un peu hésitant avant de lui proposer :

« J’aimerais que tu retournes interroger les patients. Note tout ce qu’ils ont mangé et bus ces derniers jours. Peut-être que leurs réponses confirmerons notre théorie. En attendant, tu me retrouveras à la morgue. Je vais procéder à des dissections afin de voir l’état de leur organe et ce que je peux retrouver à l’intérieur… Sois prudente. »

Sur ce, Kihran se sépara de sa compagne afin d’aller dans un endroit encore bien plus morbide. Là, était disposé quelques victimes de l’épidémie. Ils arrivaient trop tard pour sauver ces derniers, mais espérait au moins que leur mort les aide à sauver les autres contaminés.

Il s’approcha d’une victime de Yamaoku. Il analysa d’abord sa peau à la recherche de marques diverses avant de finalement s’attaquer au vif du sujet. Soigneusement, il trancha la chair afin d’atteindre son estomac, extraire son contenu, le faire analyser, puis observer l’état de ce dernier. Il fit de même pour l’intestin, le pancréas, la vessie et ses selles. Puis, il passera à la suite toujours dans le même silence macabre.




HRP:
 


Parchemin:
 









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1508

Message(#) Sujet: Re: Groupe 2 - Les portes de la vie Mar 7 Fév 2017 - 0:36

Progressivement, les informations demandées par le couple de Konohajins ainsi que les résultats de leurs examens arrivaient, au compte goutte.

Si les gens n'y croyaient pas initialement, ils furent confrontés à une forte réalité. Dans les analyses d'urine des différents malades se trouvaient différents composés qui n'avaient strictement rien à y faire. Des composés connus par les médecins comme restes de la dégradation biologique de quelques toxines.

L'analyse des corps ne révéla, elle, rien de particulier. Les malades provenant de la région de Yamaoku semblaient tous présenter quelques brûlures au niveau de l’œsophage ou de l'estomac, voir du début de l'intestin. La forme et la répartition de ces dernières laissait entendre qu'elles avaient été causées tantôt par des liquides, tantôt par des aliments. Ils présentaient également des lésions nécrotiques du Pancréas, rien de bien nouveau devant les atteintes qu'ils décrivaient - seulement, dans leur ventre, il était possible de retrouver des traces de coulées de nécrose pancréatiques. Des traces qui, analysées, révélaient la composition du premier poison.

D'autres toxines furent trouvées dans les selles des malades présentant des diarrhées également. Les médecins de Nami n'en revenaient pas : la majorité de ces analyses, outre les autopsies devant les morts tardives des gens, ils les avaient déjà faites. Le matériel médical de Konoha était nettement supérieur au leur. Leurs connaissances aussi - ils s'avouaient vaincus et furent pris d'une motivation nouvelle pour aider l'équipe présente sur place.

Les vaisseaux principaux des malades ayant présentés des hémorragies étaient abîmés également. Une réaction inflammatoire pour certains, des lésions marquées ayant conduit à des troubles de la coagulation du sang suffisants pour causer une mort... Des troubles qu'il fut rapide d'associer à d'autres toxines encore.

De plus en plus rapidement, les résultats affluaient. Les poissons avaient été pêchés dans des eaux locales et présentaient pour certain des signes pouvant être attribués à des empoisonnements, mais l'effet des toxines étaient différents sur l'animal aquatique. Les échantillons d'eau, quant à eux... Ils revinrent tous positifs pour différentes toxines à chaque fois.

Déjà, la joie se faisait entendre parmi les médecins. Ils y étaient. Ils avaient non seulement identifié les toxines diverses ayant causés les maladies, mais également... Ils avaient trouvé le mode de propagation des maladies.

Et alors que le parchemin se remplissait progressivement, affichant une liste de plantes relativement rares mais connues pour leurs vertus curatives des experts en plantes médicinales, l'agitation commença à gagner les laboratoires.

- Au feu ! Au feu !

Dehors semblaient résonner les cris des villageois qui s'agitaient devant ce qu'il se produisait au niveau du Palais du Daimyo, situé non loin de la capitale.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Sandaime Hokage - Chef Hayashi
Messages : 1141
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Groupe 2 - Les portes de la vie Sam 11 Fév 2017 - 15:34



Peu à peu un nouveau sourire prenait place sur les lèvres de l’Hayashi. Ils étaient sur la bonne voie, les informations et résultats qu’ils recevaient prouvaient leur théorie. Finalement, ils avaient trouvés différentes toxines connues dans l’organisme des contaminés et avaient pu prouver le moyen de propagation. Bien entendu, cela ne voulait pas dire qu’il devait se relâcher. Ils devaient se montrer prudents et surtout trouver désormais un remède.

L’Hayashi prit la liste de différentes toxines retrouvées et réfléchit alors à une liste de plantes médicinales pouvant les aider. En principe, avec l’aide de ses plantes ainsi que les techniques spécifiques, ils devraient arrivés à des résultats satisfaisants. Il demanda à ce qu’on transmette les différentes informations par parchemins et voulu réunir l’équipe médicale lorsque soudain…

« Au feu ! Au feu ! »

Kihran tourna la tête en direction de l’agitation. Les laboratoires ? Un homme arriva alors à son bureau afin de l’avertir de l’état de la situation. Un feu semblait se propager dans l’établissement. L’Hayashi se releva alors directement dans l’intention d’aller jeter un œil à l’incendie avant d’être à nouveau interrompu.

« Mon..Monsieur ! La panique dehors ! Le .. le palais est en feu ! »

Un frisson parcourut alors son corps lorsqu’il comprit qu’ils se passaient quelques choses de grave. Si cela ne s’agissait que du laboratoire… il aurait pu émettre l’hypothèse d’un incident, mais là. Quelqu’un essayait de nuire à la nation, mais également d’empêcher l’élaboration d’un remède. En principe, l’équipe sur place était assez équipée pour éteindre une incendie… et il pourrait alors se diriger vers le palais. Néanmoins, il y avait des chances que le coupable soit encore dans les parages, à attendre.

« Yell, ne t’éloigne pas de moi. »

Ordonna-t-il alors en sortant de son bureau dans la direction des laboratoires. Méfiant, il s’avançait dans le couloir toujours plus assombri par une épaisse fumée.

« Ce feu n’est pas accidentel, soyez prudent… les coupables sont peut-être encore dans les parages. »

Déclara-t-il alors à l’équipe qui l’entourait avant d’observer les flammes à une certaine distance. Ils allaient devoir l’éteindre avant que le bâtiment ne s’écroule.

« Que toutes les personnes présentes maîtrisant le suiton et le doton s’occupent à éteindre l’incendie. Le reste… évacuez tous les blocs proches de la zone, amenez les patients dans les blocs les plus reculés. Les plus hauts gradés s’occupent de veiller à la sécurité afin de prévenir d'une seconde attaque. »

Une fois les ordres donnés, Kihran jeta un regard vers Yell, puis vers son ventre.

« Garde le sceau, ne le brise qu’en extrême nécessité, c’est clair ? Je vais envoyé deux clones en direction du palais pour savoir ce qu’il se passe là-bas… Peux-tu écrire alerter les autres via les parchemins ? »

Il l’embrassa sur le front avant d’effectuer sa technique. Trois clones apparurent alors à ses côtés. Deux d’entre eux partirent dans la direction du palais. Kihran et son troisième clone allèrent alors aider l’équipe s’occupant de l’incendie, tout en veillant à ce que sa fiancée reste à ses côtés. Ils ne possédaient pas de techniques efficaces concernant le feu qui ravageait le bâtiment, néanmoins, il pouvait stabiliser la structure de l’hôpital grâce à son mokuton. Son clone invoqua dix branches qui poussèrent du sol pour aller soutenir l’étage du dessus pendant que les autres utilisèrent des techniques de suiton et doton.



HRP:
 












Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 514
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Groupe 2 - Les portes de la vie Dim 12 Fév 2017 - 0:36

Les résultats des diverses analyses étaient rassurants : un soulagement même !
Les toxines étaient identifiées tout comme leur mode de propagation : ce que nous ne tardions pas à communiquer à travers le parchemin.

Kihran était le mieux placé pour savoir comment procéder à l'élaboration du remède de part ses connaissances en médecine mais aussi celles des plantes. Cette épidémie prenait peu à peu une allure de lointain souvenir avec ces découvertes mais c'était sans compter sur un « coup du sort »...

Une alerte au feu se faisait entendre alors que nous travaillons au rassemblement des données. L'agitation était fulgurante et il ne nous fallut pas longtemps pour voir de quoi il retournait. Les laboratoires n'étaient pas la seule cible de ce sinistre : le palais du Daimyo en subissait aussi les frais comme on nous l'indiquait.
Cette nouvelle ne laissait plus de place à l'éventualité d'un accident. Ces incendies étaient intentionnels et il se pouvait que ceux qui en était à l'origine se trouvaient encore sur place.

Je lançais un regard emplit de sérieux à Kihran, sur mes gardes tout en acquiesçant simplement lorsqu'il me demanda de ne pas m'éloigner de lui, le suivant aussi près que possible et à l'affût de toute menace.
De la fumée épaisse émanait des couloirs : il fallait étouffer le feu et en évacuer la fumée toxique qui rendrait rapidement l'air peu respirable tout en évacuant les malades en les gardant sous protection. Ce fut d'ailleurs les ordres donnés par Kihran en plus de mobiliser toute personne maîtrisant le doton et le suiton. Bien entendu, j'en faisais partie mais mon chakra était limité avec le sceau présent sur mon ventre arrondi si bien que je ne pouvais pas risquer d'en utiliser à la légère...

Comme s'il lisait dans mes pensées, Kihran me demandait de ne pas briser le sceau à moins d'extrême nécessité puisque nous savions tout deux que cela pourrait avoir des conséquences auxquelles nous ne voulions pas être confrontées...

« Ne t'inquiète pas. Je m'en occupe. »

Me contentais-je de lui affirmer avec sérieux et concentration après lui avoir attrapé la main une seconde dans un geste affectueux suite à son baiser sur mon front.

Toujours méfiante, je griffonnais sur le parchemin sans m'éloigner de lui, expliquant la situation à nos camarades et une potentielle demande de renfort de la part de Rin-sensei s'il n'était pas déjà occupé pour venir nous retrouver instantanément puisque Kihran avait déjà envoyé des clones en aide au Palais. Il fallait assurer la sécurité des malades ainsi que du personnel et nous n'étions que peu à pouvoir prendre part à un éventuel affrontement tout en sachant que mon état ne me permettait pas d'être au mieux de mes capacités : une assistance supplémentaire ne serait donc pas de trop.

Le message écrit, je rangeais le parchemin dans ma poche, restant près du Kihran originel.
La tension grimpait. D'où viendraient nos ennemis ? Viendraient-ils seulement ? Nous n'avions pas le droit à l'erreur si nous voulions garantir la sécurité de tous au sein de ce bâtiment et si nous avions bel et bien a faire aux créateurs des pestes – ce dont je ne doutais pas vraiment – ils nous faudrait faire avec des ennemis peu scrupuleux, adepte des morts vicieuses.

« Mettez vos masques ! »

Ceux que nous portions toujours pour éviter la contamination, dans les blocs de quarantaine. J'avais un mauvais pressentiment et je préférais en faire part.
Une fois mon masque rapidement mis en place pour cacher mes voies respiratoires, je malaxais mon chakra pour me joindre aux autres et aider à neutraliser le feu à l'aide d'une technique suiton, attentive aux ennuis éventuels...



Hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1508

Message(#) Sujet: Re: Groupe 2 - Les portes de la vie Dim 12 Fév 2017 - 2:25

Alors qu'ils luttaient contre le feu et contre un adversaire dont ils ne connaissaient pas l'identité, une nouvelle alerte aux flammes se fit entendre. Tout semblait prendre des mesures disproportionnées et malgré toutes les tentatives des personnes présentes sur place, la destruction commença doucement à avancer dans le laboratoire, gênant la création de la solution qui devrait être capable de traiter les pestes.

Qui ? Personne ne le savait. L'évacuation commençait à se faire doucement, mais déjà un nouveau cri retentissait et quelqu'un tombait mort sans raison identifiée, la panique prenant rapidement les gens et empêchant toute fluidité.

De tous, dix personnes sortaient du lot par leur comportement potentiellement suspect et déjà, les équipes élaborant le traitement hurlaient également au sabotage de leurs travaux. Il manquait quelque chose pour réussir pleinement la solution miracle trouvée par le Namijin - alors que c'était seulement une solution chimique d'extraction banale, signant l'hypothèse que quelqu'un l'avait volée.

Et c'est alors que les deux amoureux comprirent. Il fallait identifier le coupable avant qu'il ne fuit et de tous, ils étaient les seuls suffisamment calme pour y arriver.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Sandaime Hokage - Chef Hayashi
Messages : 1141
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Groupe 2 - Les portes de la vie Dim 12 Fév 2017 - 10:39



La panique commençait à gagner toute l’équipe médicale alors que les choses s’enchainèrent rapidement. Le rouquin observait attentivement ce qui l’entourait. Le feu se propageait sans qu’ils n’arrivent à l’étouffer alors qu’une personne venait de perdre la vie sans raison évidente. L’Hayashi s’efforça à garder son calme, son clone vint se positionner derrière le duo afin d’offrir une protection complète à sa fiancée et leur enfant.

Les secondes passèrent et ils durent se rendre à l’évidence. Le ou les coupables étaient ici, avec eux quelque part il fallait les démasquer. En détaillant avec attention leur entourage, le duo, voir trio, réussit à trouver dix suspects. Il fallait désormais leur faire face et ce rapidement. Kihran laissa la gestion de l’incendie à une autre équipe et convoqua les dix suspects dans une pièce de réunion.

« Bonjour, comme vous le constatez, nous traversons une période de crise. Nous sommes attaqués, par un ennemi inconnu. C’est pourquoi, nous souhaiterions, par mesure de sécurité, vous posez quelques questions afin d’effacer tout soupçons sur votre personne. Nous vous prions de comprendre ces mesures. »

Il échangea un regard avec Yell puis son clone. Ce fut le clone qui reprit la parole.

« Première chose, nous aimerions connaître votre identité. Nom, prénom et âge. »

Les deux Hayashi parcoururent la salle du regard afin d’observer les réactions. L’original, posa la deuxième question.

« Deuxième étape, veuillez vider vos poches sur les tables devant vous. »

Ils étaient tendus, bien évidemment. Impossible de savoir quand leur adversaire attaquerait et encore moins où et comment. Les deux Kihran restèrent proches de Yell, prêts à la proche et aussi prêts à se défendre en cas de besoin. Le clone donna reprit.

« Enfin, pouvez-vous nous indiquer où vous étiez lors de l’incident ? »

Le fait qu’il y avait dix suspects avec eux pouvait tourner à leur avantage. En principe une majorité restait innocente et donc, ces derniers réagiraient s’ils entendaient l’un deux mentir sur son identité, sa fonction et sur ses actions jusqu’ici. Du moins, c’est ce qu’espérait Kihran.



HRP:
 












Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 514
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Groupe 2 - Les portes de la vie Dim 12 Fév 2017 - 14:42

Le feu semblait incontrôlable malgré nos efforts. Il était évident que le bâtiment ne tiendrait pas sur ses fondations à ce rythme et que l'évacuation était primordiale pour garantir la sécurité de tout le monde. Malheureusement, ce n'était pas le seul paramètre à prendre en compte : les plans pour l'élaboration du remède semblaient avoir été volé ce qui signifiait qu'un traître se trouvait parmi nos rangs. Un ennemi que nous devions rapidement identifié alors qu'une personne tombait raide morte sans raison apparente...

Malgré l'agitation ambiante, Kihran et moi parvenions à garder notre calme en tant que shinobi pour réfléchir avec efficacité à la situation quant bien même elle était épineuse. Dix personnes nous semblaient suspectes et nous ne tardions pas à les rassembler dans une salle pour commencer un interrogatoire tandis que le reste de l'équipe continuait d'aider a l'évacuation des locaux alors que l'autre s'évertuait à ralentir la progression des flammes à travers leurs arsenal de techniques utiles.

Il nous fallait retrouver ce qui avait été dérobé pour élaborer le remède : la vie de tout une population en dépendait ! Et parmi ces personnes se détachant du lot, l'une d'elle avait peut être ce que nous cherchions.

Une fois dans la salle, j'avisais les différentes personnalités avec minutie pour remarquer des détails qui pourraient me sauter aux yeux et même anodin aux premiers abords comme des tatouages visibles, des balafres singulières ou même s'ils portaient des bijoux/ alliances. Je me souvenais du protocole d'entrée dans la zone de quarantaine et des vérifications qui y étaient faite pour ne pas risquer d'attraper les pestes comme préserver les malades d'autres germes que nous pouvions nous même véhiculer. Les bijoux n'étaient pas tolérés dans les blocs car potentiellement vecteur de bactéries en tout genre pas plus que les ongles ne devaient être long pour les mêmes raisons. Le personnel du laboratoire devait obligatoirement se tenir à ce genre de procédés et une négligence pourrait s'avérer suspecte. Une analyse que je faisais depuis ma position pendant que Kihran posait ses premières questions et demandes.

Il y avait autant d'homme que de femmes et ils semblaient tous être dans une tranche d'âge allant de la vingtaine à la cinquantaine. Une information peu utile en l'état donc.
Lorsque les identités furent demandées je me permettais d'ajouter, pour compléter :

« Pouvez vous également nous montrer vos pièces d'identités après l'avoir annoncée a voix haute ? »

S'ils ne l'avaient pas sur eux, ils auraient bien une carte d'identification en tant que personnel du laboratoire pour leur permettre des accès ou un badge, une plaque sur leur blouse à présenter. Prétendre une identité ne me suffisait pas, j'en voulais la preuve.

Il leur était demandé de vider le contenu de leurs poches sur la table devant eux pour que l'on observe ce dont ils disposaient ainsi que ce qu'ils faisaient au moment de l'incident. Une véritable enquête se dressait devant nous alors que nous n'avions pas une minute à perdre pour retrouver le ou les fauteurs de troubles et les neutraliser tout en garantissant la sécurité des autres.

Kihran avait visiblement terminé ses questions si bien que je posais à mon tour les miennes :

« Avez-vous noté quelque chose d'inhabituelle aujourd'hui ? Que cela soit dans le comportement de vos collègues ou dans un dysfonctionnement du matériel... »

Certains ne voudraient sans doute pas se risquer a donner des informations qu'ils pensaient superficielles ou vouloir accuser a tord si bien que je les rassurais tout en leur rappelant l'urgence de la situation.

« N'ayez pas peur de donner le moindre détail. La situation est critique. Les laboratoires sont en feu, des gens meurent sans raison apparente et la santé des malades et même plus largement de la population à cause de ces pestes est compromise. Vos remarques, tout comme le temps, nous sont précieux : ne traînez pas. »

Mon regard était emplit de conviction et de concentration sur la moindre réaction des individus présents dans cette pièce. Kihran et son clone se trouvait de part et autre de moi pour me protéger mais il n'était pas pour autant question que je reste en retrait comme simple spectatrice alors que des vies étaient en jeu.

« Encore une dernière chose : Y'a-t-il des personnes dans cette pièce que certains d'entre vous ne connaissent pas du tout ou peu car ils travaillent ici depuis récemment par exemple ? »

Mon regard se perdait sur l'assemblée sans pour autant me faire quitter la méfiance dont j'étais empreinte depuis l'annonce de l'incendie. Nous allions démasquer le voleur et l'arrêter, lui ainsi que tous ces complices cherchant à nuire aux Namijins...

Hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1508

Message(#) Sujet: Re: Groupe 2 - Les portes de la vie Dim 12 Fév 2017 - 21:26

Les dix suspects rassemblés dans la même salle, la tension monta en flèche à un point qui était difficilement imaginable. Progressivement, ils commençaient un à un à vider leurs poches, présenter leurs identités et répondre aux questions posées. Trois se détachaient visiblement du lot par leur comportement, si bien qu'il n'était pas du tout compliquer de comprendre qui était le coupable. Ou plutôt les coupables.

- Tsssss. Je t'avais pourtant dit de ne pas le tuer !

Niji, la femme trentenaire, avait pris la parole en s'avançant brutalement vers le plus jeune des cinq hommes qui recula instinctivement d'un pas.

- Ne... Ne... Niji-ne-sama ! S'il te plaît !

Reita, l'homme qui paraissait avoir 25 ans, avait visiblement plus que peur d'elle mais aussi vite qu'elle ne s'était déplacée, deux hommes avaient décidés de lui couper la route. Deux hommes qu'elle tua d'un geste totalement désinvolte, leur redonnant leur place de merde au niveau de la société. Elle semblait user d'une technique particulière, parce que leurs corps vinrent littéralement se dissoudre d'une petite entaille.

- ...

La main de l'un des restants empoigna la femme et l'arrêta dans son mouvement avant qu'elle n'arrive jusqu'à l'homme aux cheveux rouges. Suzaku avait l'habitude de gérer les conflits entre ces deux là, et d'une simple claque il recadra sa demi-jumelle sur place.

- Une femme enceinte et son époux... Des parents... Je déteste ça.
- On ne te demande pas d'aimer, mais de tuer, Suzaku !

L'homme fusilla rapidement son jeune frère.

- Sans les erreurs de certains... Nous aurions pu partir sans briser de vies. Qu'importe. Niji. Reita. Juste... Finissons-en vite.
- Promis Oni-sama !

Les trois hochèrent la tête alors que la femme du trio composait déjà quelques mudras avant de cracher un fin nuage de brume dans l'ensemble de la pièce, tandis que les deux autres membres du trio attaquaient de leur côté.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Sandaime Hokage - Chef Hayashi
Messages : 1141
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Groupe 2 - Les portes de la vie Mer 15 Fév 2017 - 18:36



La scène qui se déroulait sous leurs yeux semblait surréaliste. Leur petite stratégie avait semble-t-il marché, mais à quel prix… Très vite deux premières victimes, puis les choses s’accélèrent. Les deux Kihran se mirent en possession défensive, mais c’était déjà trop tard pour les civils trop proches des ennemis de la nation. Une vapeur meurtrière semblait se propager dans la pièce. Le rouquin se pinça les lèvres, il ne connaissait point de technique pouvant les aider à se débarrasser de cette vapeur… Il fut donc obligé de laisser Yell s’en occuper pour le coup grâce à sa maîtrise du suiton. L’Hayashi s’était mordu les lèvres à sang. Non seulement, de nombreux civils étaient morts par sa faute, mais en plus sa femme et son enfant était en danger et le sceau brisé. Il jeta un regard vers elle avant de se rencontrer sur ses trois nouveaux ennemis. Ou plutôt quatre.

Une invocation venait de faire son apparition et elle ne perdit pas de temps. Non, sans attendre une nuée de flèche vinrent dans leur direction, les forçant une nouvelle fois à se défendre. Kihran utilisa une technique futon afin de se protéger de cette attaque pendant que sa fiancée se protégea également de son côté.

« Yell, tu vas bien ?! »

Demanda alors Kihran afin de s’assurer de son état sans quitter leur ennemi des yeux. Enfin, l’un deux sembla soudainement disparaître de son champs de vision, ou plutôt, se rapprocher rapidement, très rapidement. Lui laissa à peine le temps de se défendre grâce à sa torche toujours à son dos. Bien content que celle-ci ait pu le protéger, Yell ne perdit pas de temps pour lui débarrasser du gamin à l’air hésitant.

Pendant ce temps, son clone n’attendit pas plus de temps pour se débarrasser de l’invocation face à eux. Il lui lança une lance destructrice renforcée afin de le détruire de manière définitive. Kihran quand à lui, avait déjà commencé à composer quelques signes.

« Qui êtes-vous ?! »

Demanda-t-il dans une voix colérique. Pour être tout à fait franc, il s’en fichait un peu de la réponse sur le moment. Néanmoins, sa voix activa l’un de ses pièges favori. En effet, l’homme le plus âgé, devait désormais ne plus avoir le contrôle de ses bras. Néanmoins, Kihran n’arrêta pas ses mudra, beaucoup pourrait penser qu’il n’avait alors encore pas fini d’exécuter ses signes. Cependant, c’était tout le contraire…

« Pourquoi nous attaquer ?! »

Il venait de lancer sa seconde illusion sur leur troisième et dernière ennemie. Celle-ci souffrira alors exactement des mêmes symptômes que son coéquipier. Tous deux ne pourront sur servir de leur mains tant qu’ils seront victime de sa technique, de quoi bien les handicaper pour leur propre technique et mudras. Ce fut à cet instant que Kihran ressentit un grand vide, une faiblesse. Ses deux clones précédents étaient revenu à lui, le privant alors d’une bonne quantité de chakra et lui donnant des nouvelles inquiétantes et rassurante à la fois. Il murmura alors à Yell.

« Le palais a également été attaqué… Néanmoins, l’ennemi a été repoussé. »

Il espérait ainsi que les renforts viendront le plus rapidement possible à eux. Même s’il était probable que d’autres attaques captent leur attention…



HRP:
 












Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 514
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Groupe 2 - Les portes de la vie Mer 15 Fév 2017 - 22:58


Je m'attendais à une réaction virulente de la part du ou des traîtres présents dans la salle mais certainement pas de cette manière... Le temps sembla se ralentir au moment même où je vis les innocents Namijins tombés un par un sans que l'on ne puisse absolument rien.
Mes yeux s’écarquillèrent en même temps que mes poings se serrèrent. Encore... Encore une fois des Namijins subissaient mon incompétence à les protéger...

Mes yeux azurés pourtant d'un naturel si calme se déformaient de haine à l'encontre des responsables qui osaient se donner en spectacle. Fini le cours d'eau tranquille, bonjour la tempête impétueuse ! Ce n'était pas mon ventre arrondi qui m'empêcherait d'agir, bien au contraire, cela prenait encore plus de son sens !

La vapeur visiblement acide de la seule femme du groupe s'étendait à travers la salle tandis que je composais déjà des signes pour créer une puissante vague qui déferlait dans la pièce, se mêlant à l'attaque adverse pour nous en débarrasser. Cette utilisation massive de chakra spontanée brisa le sceau présent sur mon abdomen, me faisant retrouver ma réserve tout en privant le bébé de cette protection qui le berçait depuis plusieurs mois. J'ignorais les conséquences que cela aurait mais je n'avais pas d'autres choix que de me battre pour les mettre hors d'état de nuire.

Une invocation abjecte faisait à son tour son apparition. Elle ne tarda pas a lancer des flèches sur nous, me faisant dresser un mur aqueux pour m'en protéger tout en m'assurant après un coup d’œil rapide que Kihran avait pu en faire autant. Ce dernier s'enquérait d'ailleurs de mon état, me faisant simplement hocher la tête sans perdre ma concentration sur le déroulement de l'affrontement.

Les assauts se succédaient, le moins affirmé du groupe fonça droit sur Kihran pour lui porter un coup que ce dernier para habillement avec le bâton de sa torche. J'exultais toujours de rage et le voir s'en prendre à ma moitié, juste à côté de moi qui plus est, ne me faisait pas perdre de temps dans ma réaction si bien qu'au moment même où le coup fut bloqué, le mien s'abattit violemment sur la gorge de l'assaillant pour lui passer l'envie de recommencer.

Le clone se démenait de son côté pour tenter de nous débarrasser de l'invocation et de réduire leur nombre de manière plus égalitaire au nôtre.
Kihran, quant à lui, questionnait nos ennemis sur leurs identités et leurs intentions. Cela me surprit sur le coup car je n'en avais personnellement rien à faire et il n'était plus à prouver qu'ils faisaient partis de ceux ayant répandus les pestes, cherchant même a s'emparer de la formule du remède : que l'un d'eux possédait d'ailleurs toujours... Mais je comprenais rapidement en connaissant l'Hayashi et en voyant notre ennemi éprouver des difficulté à bouger : il avait lancé un genjutsu.

Pas un instant a perdre, je devais me saisir de cette opportunité et composais rapidement des signes pour créer une orque aqueuse géante que j'envoyais foncer sur l'homme, premier touché par le genjutsu alors même que sa comparse venait de subir le même stratagème de la part de Kihran.

Bien que peu intense depuis ces derniers mois, j'avais bien fait de maintenir un entraînement régulier. Je devais faire attention à l'utilisation de mon chakra, au fond de moi je le sentais, mais voir Kihran subir subitement le contre coup de ses clones tout en m'informant que le palais du Daimyo était effectivement une cible mais que les assaillants avaient été repoussés me faisait dire qu'il n'était pas question que je me ménage. Pas alors que tant de vies étaient en jeu. J'aurais voulu lui demander si tout le monde était sauf mais nous n'en avions pour l'instant pas le temps.

J'espérais que ma demande d'aide sur le parchemin trouverait écho. Les malades n'étaient pas encore en sécurité tout comme le reste du personnel et nous étions occupés avec ceux là sans possibilité de prêter assistance pour l'évacuation du bâtiment qui tomberait bientôt sous le joug des flammes...

Hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1508

Message(#) Sujet: Re: Groupe 2 - Les portes de la vie Jeu 16 Fév 2017 - 0:05

- Mais oui bien sûr. On va répondre à toutes vos questions et boire le thé ensemble en plus...

Avec une facilité presque déconcertante, le flot d'eau emporta avec lui la brume, l'annulant de façon suspecte, et une à une les réactions des Konohajins s'accordèrent comme les engrenages d'une montre bien réglée - preuve inestimable du lien unissant le binôme. Si le jeune Reita eut une réaction suffisamment rapide pour éviter de justesse le coup de Yell, réduisant fortement l'impact de ce dernier, il n'en resta pas moins que le Molosse de Suzaku céda sans la moindre résistance et quand son créateur fut prisonnier du Genjutsu, il ferma doucement les yeux en laissant l'orque aqueux l'emporter.

- J'étais certaine que cette connasse d'Akemi irait trouver le moyen de perdre. Franchement...
- C'est... Une juste récompense pour nos crimes.

Oui. Lui plus que quiconque aurait pu s'en sortir. Il aurait pu briser l'illusion, absorber la vague, la renvoyer ou autre - sa défaite était même une telle surprise qu'elle arracha un léger cri à Niji.

- QUOI ?! Il est pas sérieux putain !! Reita, libère moi de cette illusion bon marché !
- Je... Oui !

D'un mouvement rapide, Niji chargea la femme enceinte, tandis que Reita profita de son mouvement pour la toucher et libérer ses bras de l'emprise illusoire qui les possédait alors qu'elle frappait de son pied. Reprenant un peu confiance en soi-même, il chargea une fois de plus le roux, avec bien plus de détermination cette fois, sous l'influence de sa grande soeur, tandis que cette dernière s'occupait de son adversaire.

- Cadeau, espèce de truie engrossée ! Ça t'apprendra à contrer mes techniques !

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Sandaime Hokage - Chef Hayashi
Messages : 1141
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Groupe 2 - Les portes de la vie Jeu 16 Fév 2017 - 15:08



Ils s’étaient arrivés à se débarrasser du molosse ainsi que de son invocateur. Une chance pour eux, car ils n’auraient pas tenu bien longtemps avec quatre ennemis à combattre. Malheureusement, la plus âgée semblait plus déterminée que jamais. D’un coup, elle apparut devant Yell, le plus jeune partant la délivrée de son piège avant que celle-ci n’attaque sa fiancée. Kihran était impuissant, tout s’était enchainé trop rapidement. Son cœur loupa un battement, il craignait pour la vie de sa fiancée et son enfant. Néanmoins, il n’avait pas vraiment le temps de trop réfléchir. Le plus jeune était revenu à lui et il n’eut pas le temps de se protéger correctement.

La torche qui l’avait aidé la première fois, se brisa cette fois-ci sous son coup. Une douleur vint animer son torse alors que son regard se glissa vers Yell…

Celle-ci semblait avoir pu se protéger un minimum de la charge. Néanmoins, elle avait été prisonnière d’une immobilisation. Pour le coup, le clone de Kihran enchaina les mudras ayant comme objectif d’en finir définitivement avec la meneuse. Ses mains allèrent toucher le sol afin d’invoquer la Reine Carnivore. D’un coup, une gueule imposante et puissante, séparèrent les deux femmes. Leur ennemie fut alors encerclée par des dents acérées qui, très vite, se refermèrent sur elle.

Pendant ce temps, Kihran était toujours face au plus jeune du trio. La douleur était vive et le força à mettre un genou à terre. Cependant, l’Hayashi effectua plusieurs mudras avant de faire apparaître des racines qui vinrent alors totalement immobiliser son adversaire. Chacun son tour ! Malheureusement, l’immobilisation l’obligeait lui aussi à rester tranquille. Une fois la menace de la meneuse éteinte, son clone le rejoignit au pas de course. Il se glissa dans le dos de l’homme et vint alors caresser sa gorge à l’aide d’un kunai.

« Rends-toi, tu es le dernier. »

Si le petit tentait la moindre action, alors il n’hésiterait pas à l’égorger tout simplement.




HRP:
 












Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 514
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Groupe 2 - Les portes de la vie Jeu 16 Fév 2017 - 21:44

Mon orque aqueuse géante avait atteint mon ennemi et bien qu'il était prisonnier du genjutsu c'était presque comme s'il s'était laissé mettre hors combat... Une sensation étrange qui fut renforcée par le fait de l'avoir vu fermer les yeux juste avant de recevoir mon attaque tout comme cette sorte de repenti qu'il avait dit mais qui me laissa malgré tout totalement de marbre.

Je me fichais bien de ce qu'ils pouvaient penser, de leur soudaine prise de conscience sur leurs actes ou de cette rétrospection d'eux mêmes pour donner du sens à leur conviction : des innocents étaient morts par leur faute et ils en payeraient le prix fort.

La rage était à son comble et visiblement la femme du groupe adverse était elle aussi survoltée, chargeant en toute hâte dans ma direction tout en demandant à son camarade de la libérer de son emprise. Il n'eut qu'a user de son propre chakra sur elle en la touchant au passage pour ce faire.
Elle était certes rapide mais cette combine pour se débarrasser du genjutsu de Kihran me faisait gagner un instant court mais précieux dont j'usais pour tenter une esquive. Elle était imparfaite et trop lente pour me protéger convenablement du coup qu'elle voulait me porter si bien que je parais son pied avec l'aide de mon bras pour protéger mon ventre arrondi. Une vive douleur se faisait dès lors ressentir dans mon avant bras. J'ignorais s'il était cassé ou fêlé mais mon os n'avait pas aimé, me faisant grimacer de souffrance alors que mon assaillante poursuivait son manège en m'immobilisant totalement, s'empêchant elle même tout mouvement. Je tentais bien d'en faire un mais c'était peine perdu, je parvenais tout juste à adresser un regard à Kihran du coin de l'oeil. Un regard criant d'inquiétude et à la fois de détermination. Nous n'avions pas le droit d'abandonner. Qu'importe comment il fallait que l'on s'en sorte et cela de la même manière que depuis toujours : en agissant ensemble.

Il avait été blessé par son ennemi, tout comme moi, mais ce fut tout de même lui qui venait à ma rescousse à travers son clone. Sa plante carnivore favorite se déploya sous les pieds de la jeune femme pour tenter de la croquer de ses dents acérées alors que la dénommée Niji me maintenait toujours immobile. Je fus probablement libérée a cet instant alors qu'elle était en mouvement d'une quelconque manière et me dirigeais vers Kihran qui avait posé un genou a terre, éreinté par ce combat dynamique et le contre coup de ses clones, me tenant prête à le protéger au besoin tandis que sa doublure menaça le plus jeune, immobilisé entièrement, d'un kunai placé sous sa gorge.



Hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1508

Message(#) Sujet: Re: Groupe 2 - Les portes de la vie Jeu 16 Fév 2017 - 23:43

Niji dressa un fier sourire en entendant un puissant craquement qui donnait peu de place à l'imagination quant à l'état du bras de son ennemie. Pourtant, alors qu'elle jubilait et la rendait prisonnière en espérant que son jeune frère finisse le travail, l'ainée ne remarqua que trop tard que ce dernier avait choisi d'orienter sa rage sur le mauvais adversaire et, s'il s'était montré efficace, elle ne comprit que trop tard qu'ils avaient fait une erreur fondamentale. Celle de totalement ignorer le clone en admettant qu'il s'agissait d'une figure plus présente pour faire joli qu'autre chose - une erreur qu'elle paya au prix cher, retrouvant tout ce qui se trouvait sous son nombril littéralement séparé de son corps alors qu'elle poussa un dernier râle d'agonie avant de mourir.

- Niji-ne-sama !

Bien que content du coup porté au Jônin, Reita n'en fut pas plus déboussolé de voir sa soeur, son modèle, tomber coupée en deux. Et s'il remarqua la chose tard, il la remarqua néanmoins et dans un dernier mouvement il évita la technique d'immobilisation que lui adressait le Konohajin et d'un coup de point, alla détruire le clone de ce dernier alors qu'il s'approchait de lui. Ignorant dans son chagrin les blessures que portait son corps des suites de l'explosion de ce dernier, il se précipita sur le corps de sa sœur pour pleurer toutes les larmes qu'il possédait, essayant tant bien que mal de ramener à la vie un corps inerte.

- F... Faites ce que vous avez à faire de moi.

Tournant doucement son regard endeuillé et chargé d'une souffrance à briser un coeur en deux, il fixa le couple de Konohajin avant de baisser la tête, résigné. Il avait perdu et son frère et sa soeur en l'espace de quelques minutes... Pour rien finalement. Sans la moindre animosité, il se releva en abandonnant le combat, attendant sa sentence de mort. Suzaku avait raison, après tout... C'était de sa faute.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Sandaime Hokage - Chef Hayashi
Messages : 1141
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Groupe 2 - Les portes de la vie Ven 17 Fév 2017 - 11:14




Il ne parvint pas à retenir le plus jeune du trio. Pire, celui-ci détruisit son clone qui lui transmit alors directement sa fatigue. Un vertige traversa alors son corps. Il était à bout de force, ses côtes étaient douloureux comme chacune de ses respirations. Il put se rattraper au dernier moment, toujours à genoux au sol. Ses yeux allèrent dans la direction du jeune adversaire qui semblait pleurer la perte de ses camarades.

Une douleur et une souffrance qui se lisait dans son regard. Il semblait résigné, à bout… le cœur brisé. Néanmoins, Kihran ne pouvait pardonner la mort des innocents. Ils n’étaient pas là pour faire dans le sentimental et il espérait bien que Yell fasse abstraction de cela. Impuissant, Kihran ne pouvait que les regarder et espérer que sa fiancée puisse mettre hors d’état de nuire leur dernier adversaire encore debout.

Il jeta alors un regard vers les deux autres. Le premier ne semblait pas donné de signe de réveil, la seconde… il y avait peu de chance. Il jeta également un regard à l’extérieur en direction du palais. Il espérait que les renforts arrivent rapidement… et surtout, il espérait que Miko n’ait pas subie de blessures graves tout comme ses assistants. Peut-être avait-elle pu avoir plus d’informations sur ces attaques ?

Il re-reposa ses yeux sur Yell. Allait-elle bien ? Est-ce que l’enfant allait bien ? Il s’en voulait terriblement de l’avoir fait subir cette épreuve. Elle aurait dû rester en sécurité, à la maison… comme toute femme enceinte. Et Rin dans tout cela ? N’avait-il pas promis venir en cas de besoin ? Que faisait-il ? Avait-il également rencontré des problèmes ? Tout cela ne semblait pas bon, il espérait pouvoir sortir d’ici rapidement et surtout ne pas entendre plus de mauvaise nouvelle... M’enfin, pour cela, ils allaient également devoir retrouver la formule du remède. Sans doute qu’elle était dans une des proches des trois ennemis.




HRP:
 












Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 514
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Groupe 2 - Les portes de la vie Ven 17 Fév 2017 - 19:04

La meneuse du groupe venait littéralement de se séparer en deux sous l'action des dents acérées de la plante carnivore de Kihran. Un spectacle qui me fit écarquiller les yeux de surprise et de dégoût à la fois.
Je n'avais de toute-façon pas le temps de m'y attarder et rejoignais Kihran pour l'aider en cas de besoin alors que le plus jeune de la bande semblait complètement déboussolé par le sort réservé a celle qui était visiblement sa sœur après s'être débarrassé de l'immobilisation et du clone...

La résignation se lisait sur son visage après la tristesse mais mon expression ne s'en était pas adoucie pour autant. Ils n'avaient que ce qu'ils méritaient pour les vies qu'ils avaient prises, pour cet affront qu'ils avaient commis auprès des Namijins et plus largement de Hi, ma patrie.

Je grimaçais. La douleur de mon bras était vive. Ce n'était qu'après cette légère chute d'adrénaline que je m'en rendais vraiment compte : il était probablement cassé.
Kihran était lui aussi épuisé et son propre squelette subissait les conséquences de cet affrontement aussi soudain que brutal alors qu'il s'était rendu sur un autre front par l'intermédiaire de ses clones. Comment se portaient nos camarades Konohajins ? Notre Daimyo ? Les autres Namijins ? Le restant des malades et du personnel des laboratoires ?

Cet homme pouvait bien se poser en victime de la situation il n'en restait pas moins qu'ils en étaient les responsables et que le pardon n'était même pas une option : aucune empathie ne se lisait sur mon visage emprunt de neutralité alors que je contenais ma hargne.

Je ne croyais pas un seul mot de sa soudaine rédemption. Il n'était pas question de déposer les armes et simplement le neutraliser pendant sa pseudo coopération.
Mon regard glissa sur ma moitié un instant avant de le reporter sur notre seul ennemi encore debout : c'était à moi de le mettre hors d'état de nuire.

Bien que j'aurais préféré l'assurance de la distance pour ne pas m'éloigner de Kihran, mon bras brisé ne me le permettait pas car j'aurais été bien incapable de composer des signes.
Sans crier gare, de l'eau s'éleva sous mes pieds dans une vague grâce à laquelle j'avançais droit sur lui a vive allure, me faisant me retrouver à sa hauteur pour lui porter un enchaînement successif de plusieurs coups puissants de mon bras valide malgré ma condition, les yeux azurés flamboyant de mépris.


Hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1508

Message(#) Sujet: Re: Groupe 2 - Les portes de la vie Sam 18 Fév 2017 - 13:19

Alors que sans éprouver la moindre pitié la Gogyou chargea le dernier du trio, le mettant KO sans même qu'il ne cherche à se défendre, elle ressenti une violente contraction au niveau du ventre, signe univoque qu'elle avait trop forcé sur son Chakra. Néanmoins, ce fut la seule et toute la pression d'une éventuelle entrée en travail s'estompa rapidement, la laissant souffler un coup.

A côté, un silence presque sordide se faisait savoir : l'évacuation a été terminée et tous les autres semblaient sauf, et alors que les flammes continuaient de grignoter progressivement le bâtiment, la mobilisation des habitants de la ville dirigés par quelques gardes du Daimyo parvint à avoir raison de ce dernier, sauvant la majorité de l'infrastructure.

Une seule question demeurait : où était l'objet dérobé ? Même en fouillant les poches des trois coupables, ils furent incapables de trouver quoi que ce soit. De surcroît, l'agitation ambiante réveilla tant bien que mal Suzaku, toujours extrêmement affaibli par l'attaque qu'il a accepté d'encaisser et maintenant ligoté.

- Niji... Reita... Où... Où sont-ils ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Message(#) Sujet: Re: Groupe 2 - Les portes de la vie

Revenir en haut Aller en bas
 

Groupe 2 - Les portes de la vie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Feu :: Nami no Kuni-