N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez | 
 

 Groupe 3 - Émeraude et pourpre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1508

Message(#) Sujet: Groupe 3 - Émeraude et pourpre Mar 24 Jan 2017 - 11:22


ÉMERAUDE ET POURPRE

Contexte


    Mukauhi, entre ses montagnes et ses temples, est le lieu le plus mystique et religieux de tout Nami, accueillant notamment le plus grand cimetière de toutes les îles. C’est ici qu’a décidé de se rendre Nara Natsuki, accompagné de Yamanaka Shigo, afin d’enquêter sur la contamination présente en ces lieux et espérer résoudre le problème de façon… Radicale.

Mukauhi


Règles

    Ø Rappel du contexte : ICI
    Ø Résumez toutes vos actions et vos techniques (ainsi que leur rang et leur cible) à la fin de votre RP, avec la balise spoiler ou hide. N'hésitez pas à exporter le code de vos techniques via votre Fiche Technique dynamique.
    Ø Vous n’avez pas de délai de réponse obligatoire : veillez cependant à ne pas abuser de ce temps libre pour ne bloquer personne.
    Ø N'hésitez pas à utiliser le Guide de Combat et l'Indicateur de Chakra pour vous aider en cas de combat.
    Ø Si soucis ou interrogation, contactez @Akimichi Rin.

Participants (sans ordre particulier)

@Nara Natsuki
@Yamanaka Shigo
@Chroniqueur



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Bras Droit de l'Hokage
Messages : 1736
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Groupe 3 - Émeraude et pourpre Mar 24 Jan 2017 - 19:42

Vêtu comme un éclaireur militaire, Natsuki ne portait pas beaucoup plus sur lui qu'une tunique bleu nuit dont la cagoule ne laissait voir que ses yeux – qui ressemblaient à une vitrine à travers laquelle serait passé un ballon sans la casser. Quelques pièces d'armure en cuir et renforcées d'acier assuraient une protection corporelle minimale, tandis que son gilet tactique de combat à poches multiples lui permettait de transporter quelques équipements supplémentaires au besoin. La plupart des emplacements étaient toutefois déjà occupés.

L'intérieur de son masque étant déjà pourvu d'un sceau destiné à filtrer un minimum l'air ambiant, il se contenta de tirer une petite fiole de sa ceinture, qu'il frappa entre ses mains devant lui. De nombreuses minuscules branches de sceau commencèrent aussitôt à se propager sur sa peau, et ramper sous ses manches avant de disparaître. La fiole désormais vide, qui contenait de quoi garder à distance les nuisibles et autres vecteurs pathologiques indésirables, retrouva sa poche de ceinture. Passé cela, il était prêt, et n'avait plus qu'à attendre que Shigo termine avec Yusei de son côté, pour peu qu'il avait quoi que ce soit à commencer avec ce dernier.


« En route. »
furent les seuls mots qu'il prononça du trajet.

Un trajet dont il espérait que les seuls troubles au silence viennent de la nature ou de leurs bottes la piétinant. Personne ne s'intéressant véritablement aux distances et au temps nécessaire pour les traverser, il considéra qu'ils arrivèrent après une durée indéterminée ne présentant aucun intérêt pour la narration à Mikauhi, une ville en bord d'océan peu importe dans quel sens il tenait la carte. Ils restèrent d'abord à l'écart pour convenir de la marche à suivre.


« Compte tenu des informations manquantes dans les rapports... »
commença-t-il d'une voix terne « … et qu'ici serait le point de départ de tout, il m'apparait comme essentiel de déterminer comment cela à commencer, quels sont les symptômes de la '' peste '' d'ici, et comment elle se propage. Ce qui nous offre en piste les hôpitaux, et les morgues. »

Il n'invita pas Shigo à donner son avis sur la question, tout simplement parce que ce dernier était assez grand pour le faire sans que l'on le prenne par la main. Et à moins d'une meilleure idée, l'objectif était donc d'entrer dans la ville, de faire le point sur l'état de la population, et rechercher un hôpital où la mort et la maladie suintaient de partout – ou l'équivalent, si les soins étaient assurés par les cultes religieux de la région -, voire une morgue, si les premiers ne fournissaient pas assez de renseignements exploitables.

La logique voudrait qu'ils se séparent pour couvrir plus de terrain, mais dans l'hypothèse où ce serait pénible pour le narrateur, peut-être valait-il mieux rester grouper.

Résumé : Dépendamment de ce qu'exprimera Shigo lors de son tour, Natsuki cherche dans la ville un hôpital ou son équivalent le plus proche afin d'en apprendre plus sur l'apparition de la maladie qui ravage le pays, ses symptômes, et son mode de transmission. S'il le peut, il repère aussi la morgue – ou ce qui s'en rapproche -. Il profite de son temps de recherche pour observer dans quel état la ville et sa population se trouvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 705
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Groupe 3 - Émeraude et pourpre Mar 24 Jan 2017 - 21:50

    Nami no Kuni, encore une fois. Le Yamanaka y avait été peu de temps auparavant, accompagnant Yôgan Yusei dans ce pays. Ce dernier devait s’entretenir avec le Seigneur tandis que ses accompagnateurs récupéraient quelques informations au sein de cette nation. Ainsi, le pays du Feu découvrit la multitude de pestes ravageant Nami et mettant à mal son économie ainsi que les reconstructions du port.

    Alors, le Yamanaka refaisait le trajet une fois de plus. Malgré tout, il ne s’en plaignait pas, et aucun indice physique ne permettait de déduire une plainte quelconque à ce sujet. C’était plutôt le contraire, bien qu’il n’en démontrait rien. Après tout, ayant appris pour ces pathologies en se confrontant à des personnes sujettes à ces maladies, le jeune homme avait ainsi pris le risque d’être contaminé à son tour. Dans le doute, mieux valait aider à trouver une solution le plus rapidement possible au lieu d’attendre sagement que d’hypothétiques symptômes ne daignent pointer le bout de leurs pustules. Une appréhension qui lui faisait presque oublier en quelle compagnie il était : Nara Natsuki, le très célèbre Jonin de Konoha au palmarès sans fin. Avec lui, Shigo ne craignait aucune embuscade et aucun danger en cas de combat. Peut-être pouvait-il en profiter pour bien se faire voir des hauts gradés, justement. Natsuki ayant l’oreille de l’Ombre du Feu…

    Mais priorité à la mission. D’ailleurs, la concernant, il y avait un détail qui clochait.

    « Nara Natsuki, je ne suis pas dupe mais je préfère être mis au courant.
    Lors de ma mission précédente en ce pays, j’ai pu obtenir sans difficulté une copie de l’ensemble des dossiers de chaque patient ouvrier attaché aux rénovations du port. A présent que le Feu tend officiellement sa main à Nami, il est certain que tous les autres hôpitaux ont suivi le mouvement et que nos laboratoires ont déjà obtenu la symptomatologie de la peste affectant ce site.
    C’est l’endroit où la maladie a été la plus virulente, et on nous somme d’y trouver une solution pour résolver le problème de façon… radicale. Je ne suis pas médecin. L’êtes-vous ? Pouvons-nous vraiment apporter notre soutien dans le traitement de cette « peste » ? Nos médecins et les leurs sont mieux placés que nous pour trouver les pistes et définir les informations importantes.
    Par contre, je sais que vous êtes l’un des ninjas les plus compétents du village, et je vois vos poches bien garnies. Je suis également au fait du point de vu des autorités à mon égard depuis la note accompagnant ma promotion. Je ne peux donc m’empêcher de m’interroger.
    Sommes-nous là pour sauver ces gens, ou pour arrêter la propagation de ce fléau ?

    Sinon je conseillerais de débuter par la morgue. Les premières victimes de la « peste » doivent s’y trouver. Donc les personnes les plus proches de l’origine du phénomène. La cause se trouve à la morgue là où les hôpitaux abritent les rejetons de ce mal. »


    S’occuper de la tête d’abord et des membres ensuite. Mais ce doute lui trottait malgré tout dans la tête. Aucun d’eux n’était apte à soigner ses gens. Abréger leur souffrance, par contre, entrait entièrement dans leur corde tout en assurant une perte de propagation de cette peste. En allant à l’hôpital, ils n’apprendront pas plus de choses que ne savent déjà les laboratoires étudiant le phénomène. Mais à la morgue, peut-être pourront-ils retracer le quotidien des premiers contaminés afin de trouver la cause primaire de cette maladie ? A défaut, il leur resterait toujours la solution barbare. Hélas, la vie est cruelle et la nature ne l’a jamais caché : les faibles meurent et les forts demeurent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1508

Message(#) Sujet: Re: Groupe 3 - Émeraude et pourpre Mer 25 Jan 2017 - 0:35

A peine arrivés dans le village, une sensation presque étrange frappa les deux Konohajins. C'était calme. Plus que calme même : un silence presque religieux semblait planer. Rapidement, cependant, ce dernier s'anima d'une force mystérieuse et les habitants, pieux, sortirent de leur maison pour remercier les Konohajins de leur présence, de leur aide. Une chose était sûre : le message concernant leur venue avait fait le tour du continent d'une façon plus qu'efficace.

Beaucoup avait l'air faibles, et des lignes dessinées à la peinture rouge ou blanche ornaient le sol, délimitant zone de quarantaine et zone saine. De prime abord, des conflits semblaient creuser un fossé supplémentaire entre les gens. A peine commencèrent-ils leurs recherches qu'un homme vint les aborder.

- Bonjour... Je me nomme Asataro et je suis le responsable de ce village. Nous attendions votre venue avec hâte ! Suivez-moi que je vous amène à l'hôpital, ou plutôt ce qu'il en reste...

Pendant la route, il répondit à la première question de l'homme tatoué, mais il s'arrêta brusquement en arrivant devant ce qui devait être un bâtiment resplendissant il y a quelques jours encore, carbonisé jusqu'aux fondations.

- "Notre" maladie ? C'est la pire de toutes. Elle s'est déclarée plus tard, nous pensions même avoir épargnés puis... Cinq jours. C'est le délais entre l'apparition de la première bulle sur le corps et la mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Bras Droit de l'Hokage
Messages : 1736
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Groupe 3 - Émeraude et pourpre Mer 25 Jan 2017 - 19:15

« Non Shigo, nous ne savons pas. Pour la raison que le type de peste touchant chaque région doit être tiré au hasard, et ne l'a pas encore été. » répondit-il avec un ton qui brisa quelque part dans l'univers un quatrième mur.

Un ton auquel les personnes n'avaient que trois manières de réagir. Soit ils jouaient le jeu, soit ils le prenaient pour un fou ou un mauvais plaisantin, soit ils ignoraient ses paroles. N'importe comment, la règle interdisait de prendre ses dires pour prophétiques.


« Et nous ne sommes pas ici pour soigner la population ou l'éradiquer, mais pour comprendre. »


Sinon, le plan n'aurait pas été d'envoyer deux cerveaux mais deux bras pour faire le travail : Natsuki n'avait pas besoin d'aide pour réduire une ville à l'état de ruines... Ni lui, ni la majorité des shinobi nommés. Ils étaient ici pour découvrir comment tout a commencé, et par quel moyen.

Il nota toutefois la rapidité et le détachement avec lesquels Shigo envisageait la conclusion de tout raser. Une solution simple, certes, mais lourdes de conséquences. Elle n'était pas écarté, mais Natsuki ne se jettera pas forcément dessus dès le début. Tout comme le Yamanaka par contre, il était capable de s'y plier en cas de nécessité, même si ce genre d'action laissait des marques dans l'âme. Même si l'on avait beau se tenir à distance du génocide en frappant au ninjutsu de masse, cela restait un poids à assumer. Une chose que Shigo semblait tout à fait apte à endurer. Natsuki l'avait dit, son équipier était efficace, direct, et n'avait probablement pas beaucoup plus qu'une froide mécanique sous la peau, et une bille d'acier parfaitement lisse dans le crâne. Rien à lui envier donc.

Étant plus ou moins d'accord sur la marche à suite, ils pénétrèrent dans la grande ville silencieuse. Un silence qui marquait bien plus que n'importe quel vacarme sortant de l’ordinaire. Pas d'animaux domestiques en vue ou à porté d'oreille, ils étaient en général les premiers exterminés pendant les épidémies, vu qu'il étaient des vecteurs de premier choix – un signe évocateur donc. Mais à mesure que Natsuki et Shigo avançaient les sens en alerte, la vie commença à se montrer. Plusieurs habitants arrivèrent, et firent bon accueil aux deux Konohajin attendu. Ils gardaient toutefois une certaine distance, laquelle se délimitait par des lignes blanches ou rouges rapidement identifiées. Au final, alors que Natsuki demandait un responsable, ce fut un homme qui s'avança vers eux.

Et après de brèves présentations, ils se dirigèrent tous vers l'hôpital en premier, la suggestion de Shigo étant temporairement ignorée par leur hôte. '' Hôpital '' était toutefois un bien grand mot, dans la mesure où il n'en restait que des ruines. Entre ce qu'il avait sous les yeux, et ce qu'il entendit, Natsuki eu plusieurs questions.


« Que s'est-il passé avec votre hôpital ? »


Sous-entendu, l'incendie est-il criminel?


« Comment êtes-vous courant pour les autres épidémies ? »


C'était une question d'usage, mais encore une fois, elle en cachait une autre : comment circulaient les informations ici ? Car vu l'état du Pays, et de la ville, la circulation ne devrait pas exister.


« Quels sont les autres symptômes ? Pouvez-vous aussi m'en dire un peu plus sur le début de l'épidémie ? Comment se sont déclarées les premiers cas, il y a combien de temps, si vous avez vu quelque chose d'inhabituel durant cette période par exemple. »


Il tourna ensuite son attention vers Shigo, avant que l'histoire de la morgue soit remise – ou pas – en avant.


« Pouvez-vous diffuser à l'ensemble de la ville un message ? Pour avertir les habitants que Konoha dispose d'un hôpital à Nami, et que le vaccin est en route. Mais qu'en attendant qu'il soit acheminé, la ville doit être mise en quarantaine. »


Une quarantaine qui, si Shigo avait les moyens d'accéder à sa demande, prendra la forme d'un immense mur de pierre d'une quinzaine de mètres de haut à un kilomètre de la ville, que Natsuki génèrera en une petite minute. Il enchaina sur une autre question.


« Désirez-vous répondre en premier après le passage du Chroniqueur sur le prochain tour ? Histoire de pouvoir être de temps en temps dans l'action, et pas seulement dans la réaction de ce que je dis et manque. »


Il proposait cela comme cela, comme le bouton pour les messages privés était définitivement trop loin pour lui.

Résumé : Natsuki pose des questions, puis s'il en a la possibilité, génère une muraille de pierre via l'art du dôton une fois que la population est averti de son intention. Et si Shigo veut changer son ordre de tour avec moi sur le prochain passage, qu'il me le fasse savoir de la même manière.

Natsuki note dans le parchemin de communication :

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 705
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Groupe 3 - Émeraude et pourpre Mer 25 Jan 2017 - 22:38

    Ou ça, ou il aurait fallu des médecins pour remplir leurs rôles. Mais comme il n’y a pas suffisamment de personnages joueurs incarnant des médecins, pour ne pas avoir à dire qu’ils n’étaient que des seconds rôles, il fallait bien tourner les choses de cette façon. Tout comme Natsuki arrangeait les mots à sa façon : comprendre, et non résoudre le problème. Plus haut, même au début du sujet, il était bien inscrit espérer résoudre le problème de façon radicale. Pour cela, on peut agir ou sur le germe, ou sur le porteur. N’étant pas médecins, ils ne pouvaient influer le germe. Mais les porteurs… Le Chroniqueur lui-même semblait vouloir pousser vers le génocide. Cette méthode était, en tout cas, une possibilité qui répondrait tout à fait à l’énoncé présentant le contexte. L’importance des mots et des choix des mots. Ils peuvent blesser, consoler, trahir, rassurer, poignarder, … Les mots sont des armes et doivent donc faire l’objet d’une formulation la plus précise possible. Et malgré tout, il demeurait aussi la mauvaise foi. De celle qui ferait que Konoha criera haut et fort ne pas avoir été d’accord s’ils remplissaient la mission directement de la sorte. Et pourtant, les mots choisis concorderaient. Mais on pointait là le cœur du problème quand l’on traite avec l’homme. Il y a la justesse des mots d’un côté et l’égo de l’autre. Mélangez les deux et vous obtenez un cocktail imprévisible pouvant aboutir à une infinité de possibilités différentes. Le propre de l’homme selon certain : ce qui faisait de chacun un être unique. La plus grande connerie du monde.

    Mais revenons-en à la compréhension, car c’était, semblerait-il, la raison de leur présence ici. Ici : un lieu au silence sacré mais qui se réveilla comme si leur arrivée avait fait se lever une série de momies. Shigo se demanda d’abord de quelle façon ils allaient être accueillis, afin de connaitre avec quelle ardeur ils devront répliquer. Mais il semblerait qu’ils avaient été annoncés, et qu’ils étaient même attendus. Des peintures au sol délimitaient des enclos : l’espace de vie autorisé pour chacun. Et leur hôpital… Des ruines en cendre.

    Les questions du Nara furent censées, directes et cohérentes. Il tablait même sur quelques aspects que Shigo aurait omis, tout en en oubliant d’autres. Le Yamanaka s’interrogea un instant, se demandant s’il avait le droit de prendre la parole sans l’accord du Jonin, mais il se dit que dans le cas contraire, ce dernier ne se gênerait pas pour le lui signaler.

    « Savez-vous comment se contracte cette maladie ? »

    Et donc comment l’éviter. Qu’ils ne retournent pas à Konoha avec un cadeau. Quoique l’idée de Shigo était bien plus égoïste au fond : qu’il ne l’attrape pas lui.

    « Combien étiez-vous dans cette ville, et combien êtes-vous encore à demeurer encore sain ? Y a-t-il eu des personnes survivant à ce cinquième jour post-bulle ? Ou des personnes, qui bien qu’en contact avec des malades, n’obtinrent aucune bulle sur leur corps ? »

    Définir l’ampleur des ravages de cette maladie sur cette ville, et vérifier si certaines personnes pouvaient démontrer une résistance, voire une immunité à ce fléau. Mais le plus important :

    « Lorsque les premiers cas apparurent, y a-t-il eu des départs précipités ou inattendus, peu auparavant ? »

    Si cette peste était l’œuvre de l’homme, son instigateur, connaissant ses ravages, avait dû fuir le plus loin possible sitôt le germe libéré. Enfin, il restait un ultime élément organisationnel à régler.

    « Je vous laisse la main suite au Chroniqueur. Il y eut suffisamment de manque pour le moment et nous n’en sommes qu’au début. Démontrez donc de vos talents de meneur si l’on en croit vos différentes promotions, sans note ajoutée. Mais votre sollicitude me touche. Peut-être une autre fois, un autre tour. »

    Peut-être Skype aurait-il pu être une option, mais il était davantage éloigné encore que le bouton pour les messages privés.

Résumé : Shigo ajoute des questions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1508

Message(#) Sujet: Re: Groupe 3 - Émeraude et pourpre Jeu 26 Jan 2017 - 1:01

L'homme les regarda, inspirant profondément. Les villageois, ayant suivi dans les limites du possible les Shinobis, semblaient tendre toutes les oreilles possibles pour entendre quoi que ce soit.

- Dans l'ordre... Notre hôpital a été brûlé, mais j'imagine que vous pouvez le deviner rien qu'en le regardant. C'est... C'est probablement des villageois qui sont derrière cet acte. Certains ont eu l'idée d'arrêter la maladie en éliminant tous les malades présents à l'hôpital, et les médecins avec. Nous nous regardons comme ennemis entre nous à la recherche des coupables, mais quelque part... Peu de gens sont tombés malades depuis.

Il toisa tous les villageois qui soutinrent son regard, comme refusant tout un chacun les accusations portées.

- Nous ne sommes pas des sauvages, vous savez... Daimyo-dono possède une équipe de gardes au talent très transversaux, et lorsqu'il a été question d'apporter le message de votre venue nous en avons profiter pour partager les informations. La maladie semble commencer par des éruptions rouges sur le corps qui noircissent rapidement jusqu'à former d'importantes cloques sur le corps, puis... La mort. Il semblerait qu'il soit question de saignements internes, mais je ne saurais vous en dire plus. C'est fulgurant en tout cas.

Il soupira lourdement à l'annonce du Konohajin. Mettre la ville en quarantaine ? Avait-il vu leur position géographique ? C'était... Curieux comme approche.

- Très bien, je dirais ce que vous voulez. Mais sachez que depuis que les mesures de préventions et de quarantaines ont été mises en place par le Daimyo, et l'hôpital brûlé, nous n'avons enregistré aucun malade ou presque. Vous pouvez trouver la liste des mesures sur les quelques panneaux restant.

Il regarda ensuite l'homme masqué, se demandant s'il était réellement shinobi avant de secouer la tête. Il n'était pas là en position de critiquer, cette aide était nécessaire.

- Je ne sais pas pour la transmission, non. Si je savais, croyez-moi que j'aurais déjà transmis l'information. Semble-t-il juste que ce ne soit pas le contact humain, nombre de familles isolées après qu'un membre soit tombé malade n'ont rien développées. Et il y a des gens qui meurent avant les cinq jours si vous voulez. Beaucoup même. Cinq jour est le délais trouvé par nos médecins à l'hôpital, mais dehors... C'est plus trois ou quatre. Pour les quelques personnes qui n'ont pas été mises à l'hôpital. Enfin, notre village n'est pas le plus peuplé de Nami, très clairement... Nous sommes un carrefour religieux et nous vivons surtout de tourisme spirituel - nombre d'habitants viennent et repartent en permanence... Enfin, jusqu'à ces fâcheux événements bien sûr. C'est un coup dur pour l'économie locale. Mais nous devions être quelques vingt mille habitants, dont environ deux tiers sont toujours en vie et sain. Et pour les départs, comme dit... Nous vivons de gens venant et partant. Avant les premiers cas inquiétants qui ont obligé à tout clôturer... Je ne saurais dire. Trop de monde est passé par ici. Mais si mes souvenirs sont justes, le premier malade ne venait pas du village mais était bel et bien un touriste venu ici visiter nos temples. Enfin, il est mort et à moins que vous ne sachiez les faire parler...

Les panneaux, indiqués par le responsable, indiquaient ces mesures :
  • Ne pas toucher les malades.
  • Respecter les zones d'isolements et de quarantaine.
  • Ne pas boire d'eau autre qu'embouteillée.
  • Ne pas consommer de fruits ou légumes, ou alors les laver les aliments à l'eau en bouteille.
  • Signaler immédiatement toute personne pouvant être porteuse de la maladie.
  • Ne pas prendre de risques inconsidérés.


Lorsqu'ils eurent fini de lire, le responsable s'approcha calmement d'eux.

- Avant que je n'oublie... Nous parlons et parlons du village, mais je sais grâce à ma sœur que les temples non loin ont été également frappés et ce de façon beaucoup plus importante que nous, et d'après les dire des hommes du Daimyo, notre maladie s'est propagée en dehors de cette zone... Êtes-vous sûrs qu'il faille nous mettre en quarantaine ?

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Bras Droit de l'Hokage
Messages : 1736
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Groupe 3 - Émeraude et pourpre Jeu 26 Jan 2017 - 11:11

« Je ne me permets aucun jugement. » répondit Natsuki d'une voix égale mais fatiguée. « Je veux juste comprendre la situation dans laquelle j'enquête, et comment fonctionne le système. »

Les bras croisés, Natsuki se concentra pour mémoriser ce que lui disait Asataro. De nombreuses informations intéressantes ressortaient de ses propos. Notamment le fait que la maladie avait été apportée par un touriste ayant passé l'arme à gauche ici. Il n'était probablement pas le premier à avoir été infecté, mais si cette peste avait une période d'incubation longue, il pouvait avoir fait de la route et semé le tout sans le savoir au gré de ses pérégrinations. Restait la question du vecteur de transmission, si ce n'était d'un être humain à un autre : ce n'était pas les moyens qui manquaient.

Il interrogea alors du regard Shigo lorsqu'Asataro évoqua avec un ton septique un moyen de faire parler les morts. Tout cadavre avait des choses intéressantes à apprendre à celui qui lui posait les bonnes questions – et souvent avec les bons outils. Alors à supposer que son corps n'était pas déjà brûlé, peut-être que les Konohajin avaient un moyen de remonter la piste de son voyage, que ce soit à travers ses possessions – carnet de notes, grigri attrape touriste local – son corps – trace de morsure, d'injection, implant –, ou son esprit, pour peu qu'il était possible d'exploiter le contenu d'un cerveau laissé à l'état de décomposition depuis plus d'une semaine.

Dans l'idéal, Natsuki préférait ne pas s'approcher du corps. Il savait reconnaître et identifier les traces d'une mort non naturelle, mais les maladies n'étaient pas de son rayon : ses connaissances en médecines lui servaient davantage à rafistoler les gens qu'à les soigner. De fait, faire le tri entre les signes cliniques et le reste sur un cadavre ancien pouvait s'avérer compliqué – en plus de constituer un risque inutile, surtout si cela avait déjà été fait par feu les médecins locaux. Mettre la main sur ce qu'il possédait et l'étudier pouvait se montrer déjà plus intéressant en terme de résultat. Sans parler du fait si Shigo était capable d'accéder à quelques souvenirs récents.


« Si vous me dites qu'il n'y a plus eu de nouveau de cas depuis les précautions prises et l'incendie, alors la quarantaine servirait davantage à vous protéger de l'extérieur que l'inverse. Je ne vous l'imposerais toutefois pas contre l'avis de la majorité : inutile de créer plus de tension et de conflits qu'il y en a déjà. »


Surtout que même avec une muraille, il restera toujours des animaux capable de la franchir. Ajouter un mur ne faisait que limiter les risques au final.


« Je souhaiterai que vous m'en dites un peu plus au sujet de ces temples alentours. S'ils s'agit des mêmes symptômes, depuis combien de temps, combien de personnes vivaient là-bas. »


Natsuki était d'avis de diriger l'enquête là-bas, si la situation s'était stabilisée ici Mais il avait encore deux ou trois informations à récupérer ici, surtout Asataro était très bien renseigné sur ce qu'il se passait ici. Il ne manqua d'ailleurs pas de lui demander comment. Puis il enchaina :


« Que deviennent les corps de ceux qui ont succombé à la '' peste '' ? Les cimetières ici sont immenses, mais j'imagine que vous ne les avez pas remplit dernièrement. Si c'est possible, j'aimerai voir ce que le pèlerin évoqué plus tôt possédait en arrivant ici. Et si mon équipier y trouve un intérêt, peut-être voir le cadavre. »


La dernière demande était au conditionnel : si Shigo ne pouvait pas – ou ne voulait pas – questionner un mort, alors cela n'avait pas d'intérêt de rencontrer le touriste.

Résumé : Natsuki pose quelques questions, ne rajoute pas une limite de quarantaine, puis demande à voir les objets que portait le pèlerin avec lui pour tenter de remonter la piste de son voyage. S'il n'est pas possible de creuser l'enquête de ce côté là, il manifeste son désir de se rendre dans l'un des temples.

Mise à jour des notes communes :

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 705
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Groupe 3 - Émeraude et pourpre Jeu 26 Jan 2017 - 16:17

    Les habitants avaient brûlés eux-mêmes l’hôpital. Comme quoi, les Konohajins n’étaient pas les seuls à avoir songé à cette solution. Et le résultat obtenu ? Peu de gens sont tombés malades depuis, ce qui encourageait les méthodes barbares pour sauver sa peau. Sur l’île de la Cendre, le village entier aurait subi le remède du feu. Cependant, si le vecteur de la maladie n’était pas le contact humain, pourquoi continuaient-ils à délimiter les zones entre sains et contaminés ? Pourquoi ne pas rassembler les familles ? Par crainte de se tromper probablement.

    Le premier malade était donc un touriste venu visiter les temples. Mais était-il venu contaminé, ou bien l’avait-il récupéré dans un temple ? Comme il semblerait que ces derniers soient davantage touchés. Natsuki avait raison. Ces lieux pouvaient peut-être les rapprocher davantage de l’origine même de cette peste.

    « Hélas, voir le cadavre ne me serait d’aucune utilité. »

    Une fois le corps sans vie, il perd le lien l’attachant à son esprit. Il faudrait faire appel à un Mamoru pour éveiller ce lien et qu’ensuite le va-nu-pieds puisse interagir avec ce dernier. Mais il y avait autour d’eux bien des esprits sur lesquels il pouvait faire usage de ses dons.

    « Monsieur Asataro, avez-vous enregistré aucun malade, ou presque aucun, depuis vos fameuses mesures notées sur les panneaux ? S’il y en a eu depuis, pouvons-nous leur parler ? »

    Natsuki avait sans doute compris le but de ce procédé. Si certains avaient malgré tout écopé de la maladie et les autres non, peut-être n’avaient-ils pas respectés l’ensemble des points inscrits sur les écriteaux ? Et ainsi, ils pouvaient peut-être remonter au vecteur utilisé par cette peste pour se diffuser. Une piste à vérifier avant de s’en aller visiter les temples donc, pour comparer les deux tableaux.

    « Il semblerait que la distance avec Skype se soit amoindrie avec le temps, mais étant sujet d'un mal inédit qu'est la flemmardise aiguë - peut-être faudrait-il enquêter dessus également ? - je vous informe ici que l'honneur vous est encore laissé pour le prochain tour, ô grand Nara. »

Résumé : Shigo ajoute des questions concernant les quelques derniers cas, s'ils existent vraiment. Une piste de contamination à creuser rapidement avant de suivre la voie religieuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1508

Message(#) Sujet: Re: Groupe 3 - Émeraude et pourpre Jeu 26 Jan 2017 - 17:50

Asataro adressa un maigre sourire au Nara quand il décida de ne pas enfermer le village. Le risque que les habitants profitent de la situation pour s’entre-tuer à la recherche d'un groupe coupable de l'hôpital existait, même s'il n'avait guère le courage de l'avancer dans ses propos. Ils avaient presque tous perdus des proches dans l'épisode.

- Plus sur les temples dîtes-vous... Eh bien, il semblerait qu'ils soient atteint de la même maladie , des quelques données que j'ai. Mais elle est beaucoup plus lente, personne n'ayant encore développé de bulles. Quant aux corps... Nous les entreposions dans la morgue de l'hôpital en attendant de voir les choses avancer pour les enterrer dignement. C'est culturellement très important pour nous, surtout ici. Et risques obligent, nous brûlons maintenant les corps défunts en l'absence de cette dernière. Par... Précaution.

Il se tourna ensuite vers l'homme masqué.

- Il y en a quelques uns. Je peux vous emmener à eux, mais respectez les mesures d'isolement s'il vous plaît. Vous pourrez leur parler à distance raisonnable seulement. Pendant ce temps, j'irais chercher si nous avons toujours les objets appartenant au premier malade. Il me semble que ses proches n'ont pas voulu les récupérer... Mais je les comprends.

Rapidement, les Konohajins furent conduit devant l'endroit où était "entreposés" les quelques éparses personnes malades. Aucune ne présentait encore de nécrose cutanée.

- Quoi ? Mais bien sûr qu'on les a respectées, ces mesures ! On ne voulait pas mourir non plus !! Vous pensez que ça nous plaît peut-être d'être dans cette situation ? De nous savoirs condamnés ? Vous étiez censé nous sauver, alors on attend. Gentiment. Mais putain que j'en ai marre d'être enfermé ici !

Les deux autres restèrent silencieux, acquiescent à ses propos. Dans les pensées de l'homme on pouvait seulement lire qu'il avait bu de l'eau sainte provenant du Mont Izanami pour se protéger spirituellement de la maladie, mais que ses croyances ne regardaient en rien les inconnus.

Enfin, on apporta aux Konohajins les objets du premier malade. Il n'y avait rien de particulier ou de choquant, sinon quelques brochures des temples et deux bouteilles d'eau, remplies à la main et étiquetées "Izanami", normales dans l'attirail d'un touriste semblerait-il. L'une des deux bouteilles était entamée à moitié.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Bras Droit de l'Hokage
Messages : 1736
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Groupe 3 - Émeraude et pourpre Jeu 26 Jan 2017 - 20:50

Natsuki étudia en silence de ses yeux mornes les objets qui avaient été déposés devant lui pendant que Shigo s'occupait de son côté de sonder les derniers cas de peste recensés. Les informations et les liens se faisaient petit à petit, selon une froide logique et un détachement total de la situation. Bien qu'il souhaitait pouvoir sauver le plus grand nombre, il n'éprouvait ni peine ni crainte pour les habitants. Ils n'étaient que des chiffres, des symptômes et des événements sur la grande feuille blanche de l'enquête. Il ne pouvait se permettre de penser autrement, il ne pouvait pas s'attacher ou laisser des émotions troubler son jugement. Il avait besoin de garder les idées clairs pour avancer, et conserver une vue d'ensemble sur le problème. Le fardeau accumulé des années serait bien trop lourd autrement. Et puis, il aura tout le loisir de se réjouir avec les vivants et de partager la peine de ceux qui ont vu leurs proches partir quand ce sera terminé.

« Alors, qu'avez-vous apprit ? »
demanda Natsuki lorsqu'il retrouva Shigo.

Ils partagèrent leurs découvertes. Avec les brochures des temples, il était plus ou moins aisé de retracer l'itinéraire du pèlerin, surtout quand le plus proche était celui d'Izanami. Et avec la mémoire des derniers infectés, ils pouvaient confirmer que ce fameux temple sera leur prochaine destination. Avant de partir, Natsuki scella dans un rouleau les affaires du pèlerin, puis remercia Asataro pour les avoir guidé.


« D'ici peu, des équipes médicales en patrouille apporteront le nécessaire. »


Même si le vaccin n'était pas encore tout à fait prêt, même si maintenant que les nouveaux cas déclarés ici se faisaient rares, ce ne sera pas le premier endroit où viendront les secours.


« En attendant, continuez avec les mesures établies. Et si je peux me le permettre, même si vous vous en doutez déjà, ne touchez à aucun consommable qui puisse venir d'Izanami. Surtout l'eau. Mais gardez la foi. »


Natsuki ne croyait pas beaucoup aux diverses divinités, bien qu'il a grandit bercé dedans. En revanche, il croyait au pouvoir de la religion. La foi collective pouvait déplacer des montagnes, et individuellement elle était une source de force à laquelle se raccrochait les hommes, un support qui leur permettait de rester debout dans la pire des situations. Il en avait été témoin plus d'une fois dans sa vie, la piété conférait une résilience et une force d'esprit insoupçonnées à ceux qui portait la foi dans leur cœur. Peut-être qu'elle ne sauvera pas les derniers habitants de Mukauhi, mais peut-être aussi qu'elle les aidera à accepter le funeste sort qui les a frappé.

Prenant congé, Natsuki et Shigo se mirent en route vers le temple de Izanami. Le chemin fut l'occasion de méditer sur leur première étape. D'un point de vue strict, '' l'eau sainte '' semblait être le vecteur de la peste. Un malade vivra forcément sa maladie avec injustice, s'il se croyait protégé en ayant bu à la source sainte : son souvenir le plus marqué est donc celui de l'eau. Et dans les affaires d'un touriste en pleine pérégrination, quoi de plus normal que de trouver des bouteilles remplies avec l'eau sainte ? Elle s'applique, elle bénit, elle protège, mais surtout, elle se boit au cours d'une longue marche dans les montagnes.

Mais avec plus de recul, cela pouvait être n'importe quoi d'autre localisé aux abords du temple qui se transporte dans la région. Un aliment consommé, la composition d'une cierge qui brûle pendant la prière ou Kyubi savait quoi d'autre encore. Et c'était bien là le problème : il ne savait pas. C'est pourquoi il préféra ne pas se perdre en conjonctures sans substance pour soutenir un raisonnement, et se contenta des faits qu'il avait sous les yeux, sans écarter tout le reste pour autant. Et tout ce qu'il avait de certain pour le moment, c'était qu'Izanami comptait un grand nombre de cas épidémiques : deux de leurs pistes les menaient aussi là bas, et elles avaient en commun l'eau sainte.

Au terme d'une nouvelle durée indéterminée, ils arrivèrent à proximité du temple, et procédèrent de la même manière : repérage des lieux, puis prise de contact avec les autochtones.

Résumé : Natsuki emporte les affaires du pèlerins dans un sceau, puis après avoir fait le point avec Shigo, ils se rendent au temple d'Izanami pour en apprendre plus sur l'épidémie d'où il semble être un foyer infectieux. Il commence par faire l'état des lieux avant de chercher si quelqu'un vit toujours ici.

Mise à jour des notes communes :

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 705
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Groupe 3 - Émeraude et pourpre Jeu 26 Jan 2017 - 21:47

    Le Yamanaka se retint de répondre qu’il n’était pas fou. Evidemment qu’il allait préserver une distance raisonnable avec les personnes contaminées ! Ces dernières semblèrent plutôt irritées. Quoi de plus normal lorsqu’on est contraint à demeurer sur place à attendre l’échéance ? Ils n’étaient rien de plus que des moutons patientant qu’on vienne leur trancher la tête. A la différence près que ces moutons pouvaient se soulever pour faire plus de dégât encore. Après tout, si l’on doit mourir, pourquoi d’autres mériteraient de s’en sortir ? Qu’ont-ils en plus, ceux de l’autre côté de cette peinture rouge ? Alors l’homme au masque répondit :

    « Je suis certain que vous ayez fait tout ce qu’il fallait, ça n’était qu’une question d’usage. Nous sommes censés vous sauver, et nous vous sauverons. Attendez-nous je vous prie. »

    De quoi les apaiser quelque peu. Un petit gain de temps alors que le va-nu-pieds n’en croyait pas un mot. Ou plutôt, il n’avait pas précisé de quoi il les sauvera. Peut-être de la vie ? Après tout, il s’agit d’une maladie mortelle sexuellement transmissible.

    Ayant profité de tout ce temps pour fixer l’individu afin de fouiller le fond de ses pensées, Shigo s’en alla retrouver Natsuki ensuite où ils mirent leurs découvertes en commun. Tout incriminait l’eau sainte du Mont Izanami… Quelle douce ironie. Ils priaient une divinité pour leurs salues, et la réponse de ces êtres symboliques était de les saluer vers l’au-delà. Mais il ne fallait pas se précipiter trop vite aux conclusions, comme le souligna l’ami Nara. Hélas, il n’opérait pas de la façon dont aurait procédé l’homme masqué. Au lieu de leur déconseiller de boire de cette eau, Shigo l’aurait persuadé d’en avaler quelques gorgées afin d’avoir une réponse plus rapide qu’en envoyant les échantillons et attendre leurs analyses. Mais peut-être y avait-il un autre indice permettant de les aiguiller, sans pour autant vexer l’humanité du Nara ?

    « Pouvez-vous vous renseigner quels sont les gens ayant bu de l’eau provenant d’Izanami et qui n’en a pas bu. Quelle proportion représentent-ils parmi les sains et parmi les contaminés ? Nous nous rendons au fameux Mont pour étudier l’affaire. Pouvez-vous nous faire dépêcher l’information une fois que vous l’aurez établi ? Cela pourrait grandement nous aider. »

    Etait-ce vraiment l’eau ? Etait-ce seulement quelques bouteilles ? Cela dépendait-il de l’employé qui remplissait la bouteille ou de leur confection directement ? Izanami était-elle en cause ? Peut-être ne priaient-ils pas assez, tout simplement. La bonne blague.

Résumé : Shigo ajoute une question auprès du responsable avant qu'ils ne partent pour le temple d'Izanami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1508

Message(#) Sujet: Re: Groupe 3 - Émeraude et pourpre Ven 27 Jan 2017 - 1:20

Asataro les regarda, horrifié, avant de soupirer.

- Vous ne pensez quand même pas que... Très bien. Je ferai ce que vous demandez.

Le trajet des Konohajins vers le premier temple d'Izanami fut on ne peut plus paisible, leur laissant l'occasion de contempler la majesté des paysages locaux, la richesse de la flore particulièrement pourvues en plantes dont Hi ne pouvait se vanter... Et le temple d'Izanami n'avait rien à envier de la beauté des paysages locaux, s'y fendant presque. Situé à une altitude modérée, il arborait à ses côtés directes la douce rivière qu'il a été indiqué de suivre aux deux shinobis...

Les alentours étaient calmes, comme on pourrait le demander à des lieux de culte religieux, et lorsqu'ils eurent enfin gravi les trop nombreuses marches permettant l'accès au temple... C'est un réel cimetière qu'ils rencontrèrent. Tous étaient morts ici, et rien qu'à l'observation de leurs corps il était possible de voir que leur mort n'avait rien de naturel. Des entailles profondes ornaient leurs corps, à l'instar de celles que pourraient laisser des coups de sabre. Des blessures qui, à en juger par l'odeur, devaient dater d'environ un jour ou deux...

TEMPLE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Bras Droit de l'Hokage
Messages : 1736
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Groupe 3 - Émeraude et pourpre Ven 27 Jan 2017 - 9:56

Il n'était pas vraiment possible de dire que le temple d'Izanami était perdu dans les montagnes, dans la mesure où un long chemin sinueux de marches qui n'avait rien à envier au Douze Maisons en balisait tout le chemin. Et peut-être parce que l'hiver était ici plus doux, qu'il ne neigeait pas, que la nature pouvait encore exposer fièrement sa flore unique, ou que tout cela était possible grâce à l'aura de sainteté de ce lieu de culte dont ils s'approchaient, Natsuki fut en mesure de franchir la longue montée en courbant le dos comme s'il portait sur ses épaules toute la misère du Pays des Vagues plutôt que celle du monde entier. Il y avait un progrès.

Toutefois, alors qu'ils atteignirent le bout de la route pour découvrir la bâtisse d'Izanami, ce fut pour y voir que le divin avait laissé sa place au profane. Nombreux étaient les corps étendu sur le sol, dans une position aussi naturelle pour un mourant que la cause de leur décès. Immédiatement, l'aura autour de Natsuki changea, alors que tous ses sens se mirent en alerte, son corps se préparant au danger potentiellement immédiat. Ses yeux avaient beau avoir toujours la teinte rougeoyante de l'épuisement physique, son regard lui avait changé : il passa les environs au crible, à la recherche d'une menace embusquée.

Puis d'un coup d’œil, il demanda à Shigo de se montrer attentif à leur entourage pendant qu'il étudiait quelques cadavres. De la pointe d'un kunai, il palpa les corps, repéra des signes de la peste, et détailla les blessures, qui dans le cas où les flaques de sang séché laissaient un doute, avaient causé la mort des victimes. Des blessures nettes à chaque fois, qui avec l'état général des corps évoquaient immédiatement des lames.


« Deux jours, grand maximum. »
annonça-t-il finalement en plantant son kunai dans le sol d'un jet. « Je ne suis toutefois pas certain qu'il y ai un rapport direct avec l'épidémie qui les a frappé. Ou plutôt, pas à cause la maladie qu'ils véhiculaient. »

A Mukauhi, les habitants avaient brûlé l'hôpital et continuaient d'incinérer les cadavres des malades pour éviter que la peste se propage davantage. Or ici, les moines / les miko / les gérants du temple / les touristes – rayer les mentions inutiles – ont juste été assassinés. Si c'était l’œuvre de zélés ayant décidé d'éradiquer la maladie à la source, ils y auraient aussi mit le feu. Et les cadavres n'étaient pas assez récents pour suggérer que Shigo et Natsuki aient interrompu la petite expédition salvatrice en ayant été remarqués depuis le début de leur ascension.

Ce qui pouvait donc laisser suggérer que quelqu'un ici avait découvert quelque chose qu'il n'aurait pas dû voir, et qu'un autre s'était assuré qu'il n'y ai plus de témoin. Un peu trop tôt pour conclure, mais le seul moyen d'en apprendre plus était de s'aventurer dans le temple. Natsuki se mit donc en position avec Shigo, et pénétra dans la localité d'Izanami le plus discrètement possible, à la recherche de survivants d'une part, mais aussi et surtout de pièges laissé à l'attention des prochains visiteurs.

Car au vu du carnage laissé à l'entrée, si l'eau sainte d'Izanami était le vecteur de la peste, les responsables ne devaient plus compter sur l'endroit pour entretenir les réserves.

Résumé : Natsuki étudie trois cadavres - + un s'il voit quelqu'un sortir clairement du lot, comme un soldat armé - , et cherche en plus des blessures les signes cliniques de la peste. Il s'infiltre ensuite dans le temple, à la recherche d'un être vivant ou de pièges. S'il ne trouve rien, il s'intéressera à la source de l'eau sainte.

Mise à jour des notes communes :

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 705
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Groupe 3 - Émeraude et pourpre Ven 27 Jan 2017 - 22:15

    Pourquoi fallait-il que les hommes placent leur temple en hauteur ? Déjà qu’ils mettaient les Dieux sur un piédestal, il fallait s’en approcher pour qu’ils puissent nous écouter ? En criant bien fort, une prière devrait avoir la même portée qu’un murmure chuchoté là-haut, non ? Sans avoir à se fatiguer les jambes en plus. Mais non, ça aurait été trop simple. Pas suffisamment… divin.

    Mais ne parlions-nous pas du salut de Dieu tout à l’heure ? Voici sa représentation la plus fidèle. Dieu ne faisant partie de ce monde, il faut le quitter pour le saluer, n’est-ce pas ? Ainsi donc, tous ces religieux respectaient à la lettre le précepte de leur Dieu. Il n’y avait dans cette scène aucune tragédie, aucune tristesse. Après tout, ils avaient rejoint leur divine Izanami. Ils devaient en être heureux, et les vivants ne devaient donc pas être attristés de leur bonheur.

    Le Yamanaka prit aussitôt son couteau en main et plaça l’autre sur le pommeau de son sabre, regardant le Nara faire dans un premier temps. Demeurant sur ses gardes, il attendit l’analyse primaire du Jonin tout en se retournant à plusieurs reprises.

    « Si nous étions dans un film, un orphelin mort de faim tremble caché dans le temple et nous dira ce qui s’est produit. Si nous étions dans un jeu, une fée apparaîtra de nulle part nous donner une piste, ou d’autres joueurs auront posté la soluce sur la toile. Mais comme nous sommes dans la vie réelle, je suggère de fouiller les environs ? Un tel massacre n’a pas pu être perpétré par une personne seule, et il doit donc y avoir des marques, des indices laissés quelque part. Ces hommes ont bien dû se défendre. »

    Le Nara commençant par une zone, Shigo s’attarda sur une autre. En se séparant, ils pouvaient couvrir deux fois plus d’espace. Mais surtout, en se séparant, Natsuki ne pourrait pas réprimander le va-nu-pieds pour ses actions. Cet ordre religieux semblait plutôt connu… Où rangent-ils donc leur offrande à Izanami ? Et le cadavre du grand prêtre, où est-il ? Il doit bien avoir quelques richesses sur sa parure, non ? Mais la prudence était toujours de mise : Shigo plantait toujours son couteau dans la cuisse des cadavres qu’il examinait avant de trop s’en approcher. Simple mesure de sécurité pour vérifier qu’ils étaient bien avec leur Dieu.

Résumé : Shigo fouille le temple de son côté : à la recherche des offrandes pour le Dieu ou de cadavres possédant quelques richesses afin de les détrousser. Il plante au préalable son couteau dans les jambes des corps pour s'assurer de leur état tout en tendant l'oreille pour ne pas se faire surprendre par Natsuki.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1508

Message(#) Sujet: Re: Groupe 3 - Émeraude et pourpre Ven 27 Jan 2017 - 23:59

Oui. Il n'y avait rien de naturel dans la mort des moines et le peu que les shinobis avaient fait le confirmait... Les marques de la peste se laissaient voir sur tous les corps, se présentant comme plaques violacées par la mort. Mais c'était loin de correspondre aux symptômes décrits. Rien d'anormal ne semblait transpirer de tous les cadavres, aucun piège, aucun stratagème suspect, et au fur et à mesure que les deux, séparés, s'avançaient dans le temple, seule la quantité de mort semblait impressionnante.

Soudain, alors qu'ils furent bien séparés dans leurs explorations, les deux Konohajins sentirent quelque chose d'anormal. Comme animés par une force supérieure, les cadavres tendirent leurs bras et cherchèrent à attraper les deux shinobis afin de les immobiliser totalement, alors qu'ils s'embrasaient l'un après l'autre dans une chaîne qui pouvait s'avérer... fatale sans la bonne prise en charge.

Un léger rire fit écho à travers les murs du temple avant que ne se fassent entendre des bruits de course se dirigeant dehors...

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Bras Droit de l'Hokage
Messages : 1736
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Groupe 3 - Émeraude et pourpre Sam 28 Jan 2017 - 10:48

Shigo avait tort. Si ces victimes étaient toutes des anonymes - appelées aussi chair à canon et faire valoir insignifiants selon les œuvres – alors une personne seule aurait pu y arriver. Natsuki en serait capable en tout cas. Un sunajin lançant des kunaï en soupirant d'ennui devant la simplicité de la tâche y arriverait aussi sans soucis. Mais passons.

Le Yamanaka opta de se séparer afin de couvrir plus de terrain, signifiant par là qu'il avait assez confiance en ses capacités pour se sortir d'affaire en cas de problème – et qu'il estimait Natsuki capable de se passer de lui pour des raisons équivalentes.

Avançant avec précautions, les sens aux aguets, Natsuki explora une partie d'Izanami. Il ne repérait rien, si ce n'était les cadavres qui se multipliaient sur le sol. Et il ne repéra rien jusqu'à ce que soudainement, l'atmosphère change. Dans le silence le plus macabre, les morts s'agitèrent brusquement, et rampèrent à demi et soulevant leur buste pour griffer l'air de leurs mains et saisirent les vivants. Natsuki repoussa d'un vigoureux mouvement de jambe les doigts qui se refermèrent sur sa cheville, mais déjà deux autres le ceinturèrent au buste et à l'épaule. Tous convergèrent vers lui sans un son, si bien qu'il se retrouva le temps d'un battement de cœur submergé. Et alors qu'il se retrouva sous la déferlante, il se sentit prendre feu.

Sans chercher à poursuivre davantage cette lutte futile, il y mit fin. Ses poings se percutèrent avec force l'un contre l'autre, brisant au passage les corps qui eurent le malheur de se trouver entre. Et avec les mains redevenu libres, il délimita son territoire. Une violente bourrasque de vent souffla tout ce qui l'entourait. Les cadavres avaient beau être nombreux, ils n'eurent pas la force de se retenir à lui, tout comme les flammes qui furent soufflées en partie. Pas de quoi décourager les cadavres pour revenir, mais Natsuki décolla hors de leur porté afin de se préserver du feu. Il comptait plusieurs brûlures sur le corps, mais il s'en remettra.

Ce dont il risquait de ne pas se remettre s'il ne faisait pas vite par contre, c'était de l'intoxication dû à la fumée émanant des corps calcinés qui se rassemblaient sous lui. La chaleur qu'ils dégageaient le faisait ressembler à une côtelette sur une grille de barbecue, à la différence que l'odeur du combustible évoquait davantage un abattoir insalubre qu'un feu de bois.

Deux sources de bruits arrivèrent à ses oreilles. Une prenait la forme de rires se répercutant sur les parois du temple incendié, tandis que l'autre faisait penser à un Yamanaka Shigo se débrouillant très bien – il supposait. Dans le doute, il fit toutefois un crochet par ce dernier qu'il attrapa pour l'amener hors du temple. Une fois à l'extérieur, Il prit de l'altitude et chercha des yeux ses agresseurs.

Il avait quelques questions à leur poser...

Résumé : Natsuki se libère de l'immobilisation et éteint les flammes, s'envole et amène Shigo à l'extérieur du temple s'il en a besoin, puis prend de l'altitude pour repérer ses assaillants qu'il va poursuivre en guidant Shigo.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 705
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Groupe 3 - Émeraude et pourpre Sam 28 Jan 2017 - 16:22

    Alors que le Yamanaka plantait son couteau dans la jambe d’un cadavre, ce dernier se mit à remuer. Un survivant ? Shigo planta sa lame une seconde fois dans le corps sans vie mais qui bougeait pourtant. Ne pouvaient-ils pas se laisser détrousser paisiblement ? Etait-ce trop demander que de délester leur lourde dépouille pour mettre aux fossoyeurs de mieux nettoyer la zone ensuite ? Ca lui apprendra à faire de la charité !

    Malgré ses tentatives d’envoyer le non mort auprès de son Dieu, le corps continuait à vouloir l’agripper, très vite accompagné par ses congénères. L’appel d’Izanami. Shigo était probablement l’élu, choisi par la déesse pour la rejoindre et s’asseoir à sa droite, mais il ne l’entendait pas de la même oreille. Si tant est que les déesses en ont, des oreilles.

    Alors que ces cadavérités s’embrasaient, l’homme au masque se défilait avec plus de force, cherchant à se dérober à leurs multiples emprises. Les vivants posaient suffisamment de problèmes, que les morts ne viennent pas en ajouter ! Au prix d’une manche déchirée jusqu’à l’épaule et des marques éparses de brûlures venant de se former, le Yamanaka put se dégager et il augmenta sa vitesse pour grimper au plafond, tête en bas et pieds à ventouse chakratique dessus. Là, les momies ne sauront l’atteindre. Mais la fumée, si. Jurant après avoir rapidement calculé que ses détroussages ne recouvraient pas encore le coût d’une veste, Shigo frappa dans ce même plafond afin de former une voie dont il profita avant d’être suivi par les vapeurs des chairs calcinées.

    Qu’est-ce qui avait bien pu animer les morts ? Et qu’est-ce qui les avait brûlés ? Pis, les responsables étaient-ils au courant de la présence des deux Konohajins à l’intérieur, comme le village en contrebas l’était de leur venue ? Machinalement, le Yamanaka releva quelque peu son masque pour cracher sur ses brûlures, comme si un peu d’eau pouvait en apaiser la sensation. Il s’en était sorti, mais son organisme était-il encore sain ? Le vecteur de l’eau n’était pas une certitude encore…

    A l’extérieur, ou plutôt au sommet, du temple, l’homme masqué ne tarda pas à être rattrapé par le Nara qui avait la faculté d’embrasser l’air comme un Gekei oiseau sans avoir à en présenter la cervelle.

    « Attendez. Il me suffit d’en apercevoir un pour l’atteindre. Jetez-moi là-haut puis occupez-vous de mon corps. Il est bien plus aisé d’obtenir des réponses lorsque c’est quelqu’un qui les connaît déjà qui demande. »

Résumé : Shigo cherche à éviter les étreintes, puis augmente sa vitesse pour se suspendre au plafond lorsqu'ils s'embrasent. Perforant ce dernier, il rejoint ensuite le toit où il verra Natsuki sortir en volant. Il lui propose de lui permettre d'apercevoir les assaillants afin de prendre possession de l'un d'eux. Si ça marche, il suivra simplement la bande comme s'il en faisait partie, glissant l'oreille aux propos des autres, et sinon il glissera un "Vous êtes sûr qu'on a bien fait ?" histoire de lancer le sujet dont il souhaite entendre les éléments.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1508

Message(#) Sujet: Re: Groupe 3 - Émeraude et pourpre Sam 28 Jan 2017 - 23:51

Alors qu'il courrait, se dirigeant rapidement vers son objectif, quelque chose paralysa brutalement le coupable et déjà, son corps ne répondait plus à sa commande, avançant dans la direction contraire et se dirigeant vers les deux Konohajins. Pourtant, très rapidement quelque chose lui agrippa les pieds et les lui bloqua.

Jetant un coup d'oeil aux membres nouvellement possédés, le Yamanaka était en mesure de voir deux mains squelettiques retenir uniquement les pieds alors que le reste du corps était capable de bouger, et rapidement, quelque chose dissipa la technique de transposition d'esprit, libérant simultanément le coupable qui continua sa route, suivi par les Konohajins.

La seule chose réellement marquante dans l'esprit de ce dernier, pour le Yamanaka, était qu'il semblait n'être pas seul dans cet esprit...

Rapidement, l'inconnu s'arrêta en arrivant dans l'un des grands cimetières de l'île, se détachant par une architecture particulière. C'était une ancienne ville, plus haut dans les Montagnes et presque à la source de la rivière, réinvestie en un ensemble de mausolées à même d'accueillir les morts. Il se tourna ensuite vers les Konohajins, dégainant son sabre.

- Bonjour, laquais de Konoha !

Cimetière

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Bras Droit de l'Hokage
Messages : 1736
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Groupe 3 - Émeraude et pourpre Dim 29 Jan 2017 - 1:09

En suivant l'agitation des morts et les décombres, Natsuki finit par retrouver la trace de Shigo sur les toits du temple d'Izanami. Lui aussi semblait avoir écopait de quelques brûlures, mais dans l'ensemble, il se portait plutôt bien à première vue.

Et en parlant de vue, depuis celle que lui offrait la hauteur du temple, il n'eut aucun mal à repérer le petit point pourvu de bras et de jambes qui cavalait au loin pour fuir son méfait. Tant pis pour l'étude de l'eau sacrée, Natsuki venait de trouver quelqu'un qui sera très probablement plus loquace qu'un bac d'eau vendu beaucoup plus chère grâce au prix de la foi.

Shigo se proposa de prendre possession du candidat à l'interrogatoire, même si le Nara tatoué n'était pas certain de ce que son équipier entendait par '' jetez-moi là-haut. ''. Dans le doute, il l'attrapa d'un bras par la taille alors que dernier s'écroula comme une poupée sans vie, et fonça en direction du malandrin par la voie des airs. Il y eu un peu d'animation pour le ralentir, mais elle ne dura guère longtemps : Shigo réintégra rapidement son corps, et leur cible qui avait brièvement rebroussée chemin redoubla de vitesse pour reprendre sa route.


« Que s'est-il passé ? »
demanda Natsuki en resserrant sa prise sur Shigo afin qu'il ne s'agite pas.

Si ses yeux ne l'avaient trompé – et en qui peut-on croire si ce n'est pas en ses yeux ? - quelque chose avait saisi leur adversaire par les jambes. Quelque chose qui ressemblait à des bras squelettiques, et qui faisait penser à de la nécromancie, dans le cas où le ballet des morts enflammés dans le temple Izanami n'avait pas mit la puce à l'oreille à qui que soit.

Alors qu'il continuait de filer droit sur sa cible, Natsuki réfléchit aux impressions que lui transmis Shigo. C'était étrange, et problématique surtout, si le Yamanaka ne pouvait pas utiliser de ses talents sur le fuyard. Non pas qu'il était inutile autrement - il le savait très fort dans d'autres domaines pour l'avoir entrainé à l'occasion d'une session – ou qu'ils n'avaient pas d'autres moyens de l'arrêter pour lui poser gentiment des questions, mais de temps en temps la facilité ne faisait pas de mal. Tant pis.

Chargé de son poids supplémentaire, Natsuki éprouva quelques difficultés à combler rapidement la distance qui le séparait du fuyard, si bien qu'il n'y parvint qu'à proximité de ce qui ressemblait à une nécropole. Le fait que leur adversaire s'arrête ici pour les défier sentait le piège et le terrain préparé à plein nez. Surtout que pour un nécromancien, ici était l'endroit rêvé pour se tenir...

Depuis le ciel, Natsuki stabilisa son vol au-dessus de lui pour le détailler brièvement, puis devant l'intention manifeste de l'individu pour se battre, il décida de couper court immédiatement à la mascarade. Il lâcha Shigo à environ cinq de mètres du sol – soit ce qu'un ninja était parfaitement capable d'amortir avec une genou-flexion – et composa une succession de mudra dont la vitesse d'exécution trahissait son habitude. Aussitôt, son ombre répondit à son commandement et chercha à ferrer l'individu armé.

L'occasion pour le Nara tatoué de vérifier s'il maîtrisait toujours l'art du seppuku.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 705
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Groupe 3 - Émeraude et pourpre Dim 29 Jan 2017 - 10:13

    « Un nécromancien capable d’annuler les illusions, qui n’est ni seul physiquement ni psychiquement, il semblerait, et qui est à présent certains que nous le traquons. »

    Voilà ce qui c’était passé. C’était la pire des engeances selon le Yamanaka. Normalement, tuer devait suffire à régler tous les problèmes. Lui éveillait les problèmes à la vie, ou à la non mort. Leur non résolution en tout cas. N’était-ce pas blasphématoire envers leur Dieu ? Quoique, après avoir incendié le temple, la question de sa foi ne se posait pas vraiment.

    L’homme masqué apprécia cette traque : ne rien avoir à faire et voler dans les airs. Il avait cependant un léger vertige en regardant en bas, car il se savait pas à l’aise dans cet élément. Et en cas de chute ? Heureusement, lorsque le Nara le lâcha, c’était à une distance raisonnable du sol, insuffisante pour le blesser à l’atterrissage.

    Cependant, il n’appréciait pas non plus d’être au sol. Car si le nécromancien s’était arrêté là, c’est qu’il se trouvait en position de force. Là, sous ses pieds, quelque part, grouillait son armée n’attendant qu’un geste de sa part pour surgir. Natsuki était bien, à l’abri là-haut, lui.

    Le sabreur n’avait pas de chance. Où il se faisait capturer psychiquement, ou physiquement, par un clan ou l’autre de Konoha. L’homme masqué se concentra alors sur le sol, et non sur le nécromancien, à l’affût de membres squelettiques venant quémander l’aumône. Les mains dans le dos, jointes, feignant la nonchalance, il ajouta néanmoins une petite pièce au tableau que dressait le Nara afin d’augmenter sa symbolique, avant de récupérer ses mains et de préparer ses jambes à bondir si besoin. Alors, quel mort viendra mourir le premier ?

Résumé : Shigo ajoute une illusion qui donnera une sensation de peur au sabreur, puis se tient prêt à l'arrivée de squelettes venant de dessous ses pieds.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1508

Message(#) Sujet: Re: Groupe 3 - Émeraude et pourpre Dim 29 Jan 2017 - 13:57

A la surprise générale, l'inconnu ne fit aucune résistance et se laissa tuer par les mouvements du Nara, paralysé de surcroît par la peur insufflée par le Yamanaka. Et alors que le combat pouvait sembler gagner, une armée de squelettes s'éleva du sol en direction de celui qui était resté à terre, l'attaquant vulgairement avec tout ce qu'ils avaient à disponibilité.

Oui, ce combat ne serait pas simple.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Bras Droit de l'Hokage
Messages : 1736
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Groupe 3 - Émeraude et pourpre Dim 29 Jan 2017 - 22:14

La lame ressortit de l'autre côté, dans le dos de sa victime, et traça un L dans la chair et les organes qui se trouvaient sur sa route. L'homme resta droit malgré la douleur, le corps piégé par l'emprise que Natsuki exerçait sur lui. Mais avec une blessure de la sorte, il ne tardera pas à mourir. C'était le moment ou jamais pour l'interroger.

« Shigo, maintenant ! »


Natsuki eu un doute au début, si leur cible n'était pas juste un cadavre animé comme le reste, ou un clone, mais si Shigo avait été capable de lire dans ses esprits, alors il devait bien y avoir une once de vie là-dedans, même si elle se trouvait d'un coup drastiquement écourtée.

Un peu comme son plan lorsqu'une armée de squelettes s'arracha hors de la terre afin de retirer toute occasion à Shigo de poser des questions à l'intéressé. S'il était d'humeur, Natsuki se serait demandé en souriant si étant donné qu'il était entouré d'air, ses techniques liées au vent consommeraient moins d'énergie elles aussi. Mais il n'était pas cet état d'esprit, il n'avait pas envie de rire. Alors il composa ses mudra, et fit apparaître dans son dos la silhouette de deux ailes, composées essentiellement des munitions qu'il allait lancer. Ses bras se plièrent et se déplièrent aussitôt successivement, projetant l'un après l'autre des lames de vent sur les cibles qu'il désignait. Les projectiles rendu plus imposants par la maîtrise du Nara tatoué sur son élément percutaient avec une grande précision le crâne des squelettes par paire, à l'exception des deux derniers, qui n'en eurent qu'un chacun. Normalement bien assez pour dégager la voie, même si ce n'était que temporaire.


« Attrapez ma main ! »
lança-t-il alors qu'il fonça droit sur Shigo.

Il le ramassa par le bras tendu au vol, et ne posa que brièvement le pied au sol pour saisir leur adversaire agonisant, en espérant qu'il n'avait pas encore tout à fait terminé de trépasser. Sous la charge de deux corps en plus, Natsuki ne força pas, et les déposa sur le toit le plus proche.


« Interrogez-le s'il n'est pas trop tard. »
commanda Natsuki d'une voix dénuée de vie en adoptant une position pour le couvrir. « Et assurez-vous ensuite que la présence psychique ne venait pas du sabre. »

Saika était un katana bien sympa, mais ce n'était peut-être pas le cas de tous... Sauf ci c'était dû à une autre forme de l'épidémie ? L'un dans l'autre, il vérifiera plus tard s'il n'était pas fixé rapidement par les capacités claniques de Shigo.

Car dans l'immédiat, il était occupé à fouiller du regard le décors qui les entourait, à la recherche de leur ennemi embusqué, ou plus vraisemblablement, de sa prochaine attaque.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 705
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: Groupe 3 - Émeraude et pourpre Dim 29 Jan 2017 - 23:03

    D’autres squelettes, évidemment. S’il faisait le mort, le prendraient-ils pour leur allié ? Hélas pour le Nara qui semblait apprécier les arts suicidaires des samouraïs, le Yamanaka ne pouvait pas vraiment s’atteler à un interrogatoire en bonne et due forme. Si seulement Shizu était là. Enfin pas elle, mais ses chiens. Ou Izumi. Elles riraient au nez de ces repas ambulants… Quoique, vu leur état de décomposition avancée, avaient-ils encore de la moelle à sucer ? Faisaient-ils une meilleure soupe qu’un cadavre non animé par du chakra ? En voilà des débats culinaires intéressants. Peut-être qu’un nécromancien en posera un jour la question dans le bureau dédié aux questions sur les techniques. A moins que ce ne soit lié au pouvoir spécial ? Mais d’abord les Inuzuka devraient demander la saveur de leur chien par rapport à un animal sauvage, histoire de savoir si ça valait le coup de se mettre tout un clan sur le dos ou non. Et les Gekei, était-ce vraiment du cannibalisme que de les dévorer ? Hum… Mais laissons là ces moutons pour revenir à nos vieux os.

    Bien qu’ils fassent de vieux os, ce n’était au final que du vent. A moins que ce ne fût le vent qui ait eu raison des vieux os ? Une histoire à gonfler les gens. Et voilà que le Yamanaka eut gonflé suffisamment pour s’envoler. Ou bien était-ce le Nara qui le portait encore, mais ça ne le dérangeait pas de se faire baby-sitter. Après tout, il préférait le contact d’un vivant que celui, multiples, des morts. Ces derniers avaient trop d’orbites pour ne serait-ce que savoir où frapper avec ses membres.

    Il y avait donc des morts, des non morts, et un mourant. Tandis que le grand Nara surveillait les alentours, l’homme masqué se focalisa sur l’homme ensanglanté au visage pâle. Il devait poser les bonnes questions afin que des ébauches d’images et de pensées se forment dans son esprit s’amenuisant.

    « Contrôlez-vous les morts ?
    Êtes-vous accompagné par des manipulateurs d’esprits ?
    Avez-vous mis le feu au temple d’Izanami ?
    Pourquoi ?
    Êtes-vous lié à l’apparition d’une ou des pestes ? »


    Si Natsuki s’occupait de la surveillance, Shigo pouvait pleinement se concentrer sur Pourpre. Il n’y avait pas meilleur garde du corps que lui dans tout le pays du Feu.

Résumé : Shigo procède à son petit interrogatoire, faisant abstraction de ce qui l'entoure et se focalisant totalement sur Pourpre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1508

Message(#) Sujet: Re: Groupe 3 - Émeraude et pourpre Dim 29 Jan 2017 - 23:33

L'un après l'autre les squelettes volèrent en éclat devant la puissance du Nara, et quelque part Emeraude pesta. Ce n'était pas de simple laquais qu'il serait facile d'éliminer qui avaient été envoyés. Non. Ils étaient bien plus puissants, et il faudrait redoubler d'effort. Heureusement, ni lui, ni son acolyte, n'avaient épuisés leurs moyens.

En portant le corps de Pourpre, une chose était remarquable : il était relativement léger et froid pour quelqu'un venant de mourir, et cela se sentait même à travers ses vêtements. Lorsque le Yamanaka s'approcha pour l'interroge, ce dernier s'éteint complètement avant de relever la tête et d'exploser de rire au visage du Chûnin, puis de l'attaque à coups d'un Kunai qu'il dégaina extrêmement rapidement, et quelque chose semblait encore plus glacial en provenance de cette arme... Mais quoi donc ?

- Élément de surprise ! Sombre idiot !

Profitant de l'effet de surprise, il frappa le toit du bâtiment reconverti en tombe d'un puissant coup de pied et commença à avancer bêtement, hurlant dans tous les sens.

- OU ES-TU CONNARD ?! CA FAIT MAL DE SE FAIRE SACRIFIER COMME CA TU SAIS ! MONTRE-TOI QUE JE TE FASSE REJOINDRE LES MORTS TOI AUSSI ! ENFOIRÉ !

Déjà, trois chiens semblant ne pas venir de ce monde attaquaient les deux Konohajins.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Message(#) Sujet: Re: Groupe 3 - Émeraude et pourpre

Revenir en haut Aller en bas
 

Groupe 3 - Émeraude et pourpre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Feu :: Nami no Kuni-