N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez | 
 

 Groupe 4 - Le fond des marais

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 572
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Groupe 4 - Le fond des marais Dim 12 Fév 2017 - 3:21



Après une tentative d’approche en direction du nord, le jeune noble fut capable d’apercevoir une immense silhouette semblable à celle d'une statue devant un immense temple. La zone obscure vers laquelle l’attention des habitants s’était projetée pendant un instant était à présent bien visible. La structure du bâtiment était proche de celle d’un temple, la statue représentant une femme, une déesse certainement, en tout cas, c’était vers cet endroit qu’ils avaient tous tourné le regard pendant la chute de l’un d’entre eux. Pourquoi cet endroit précisément ? Cela reste encore à définir. Pour l’instant, c’était la seule piste à explorer, peut être en avançant d’avantage, celui-ci allait découvrir d’avantage de chose.


- J’aperçois une espèce de temple un peu plus loin, à quelque mètre d’ici, j’ai cependant encore quelque difficulté à voir précisément l’endroit dans sa totalité. Nous allons nous rapprocher encore un peu.


Toujours suivi de son équipière, celui-ci pouvait observer de loin, discrètement sans attirer l’attention, un atout qui avait été très utile jusqu’à présent. Alors qu’il s’approcha doucement du temple, une nouvelle silhouette semblait faire son apparition, plus petite cette fois-ci. En revanche, ce coup-ci, c’était bien un humain et non une statue faite en pierre. Il détecta une source de chakra chez lui, assez puissante en plus, bien plus grande que la sienne, cela n’avait rien de rassurant.


- Attention, j’ai aperçu quelqu’un sur la tête de la statue, vous la voyez d’ici ? Je ne sais pas qui cela peut être. En revanche, il possède du chakra, une réserve assez importante. Il ne semble pas faire le moindre mouvement, je pense qu’il ne nous a pas encore détectés.


Heureusement pour le groupe envoyé par Konoha, celui-ci semblait préoccupé par autre chose. À en croire sa consommation de chakra, celui-ci devait être en pleine concentration, il y avait des chances que la personne sur le sommet de la statue était le responsable de la situation dans la ville.


- On dirait qu’il se concentre sur quelque chose, par mesure de sécurité, je pense qu’il serait préférable que nous camouflons notre chakra à partir d'ici. On peut aussi essayer de l’attaquer par surprise, mais cela reste très risqué ! Je vais essayer de m’approcher un peu plus, il y a peut-être autre chose dans ce temple.


Le Hyûga prit la décision et le risque de s’approcher d’avantage, espérant découvrir quelque chose. Le temple n’était pas vide, il y avait un certain nombre de personnes à l’intérieur, des civils pour la plupart. Cependant, une présence avait attiré toute son attention, une présence encore plus puissance. Il semblait consommer du chakra de manière occasionnel, difficile de bien comprendre ce qu’il se passe sous le temple, un genre de rituel ? Le noble fit signe à Shizu de se cacher derrière l’une des poutres du temple. Chuchotant ses découvertes, son visage avait l’air inquiet, ils étaient face à des adversaires plus forts qu’eux.


- Il y a aussi d’autre civil un peu plus loin, dans la grotte derrière le temple, je ne sais pas ce qu’il se passe, mais c’est louche. J’ai détecté aussi plusieurs personnes là-dessous, dont quelqu’un de très puissant, encore plus que l’autre. Et il semble venir par ici ! Je ne vais pas te mentir, contre lui, nous n’avons aucune chance.


Cette puissance était semblable à celui d’un Shinobi de haut niveau, déjà celui sur la statue était un danger de taille, mais ici ce n’était même pas la peine d’essayer. Pas le choix, va valoir les contourner tous les deux jusqu’à parvenir à la grotte et découvrir ce qu’il se passe à l’intérieur.


- Suis-moi, nous allons essayer d’entrer à l’intérieur.


Continuant de camoufler son chakra, celui-ci avait dans l’espoir de passer inaperçu, traversant la pièce en prenant toutes les précautions possibles pour ne pas attirer l’attention de l’individu venant de la caverne. Essayant de les contourner pour atteindre l’intérieur et découvrir ce qu’il se prépare là-dedans, espérant ne pas faire de mauvaises rencontres en chemin.


Parchemin:
 


Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 797
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Groupe 4 - Le fond des marais Dim 12 Fév 2017 - 21:11


Suivre la direction dans laquelle avaient regardé les habitants nous obligea à quitter la ville d’Ebisu pour continuer notre route sur l’eau. Entre temps et à force de s’éloigner, l’odeur pestilentielle avait fini par s’amenuiser assez pour être supportable. Avançant vers le nord, mon coéquipier ne tarda pas à remarquer un temple sur un des archipels. Qu’est-ce qui pouvait bien s’y passer ? D’un hochement de tête j’indiquai à l’Hyûga que je le suivais.

Le byakugan était vraiment un atout dans cette situation, pouvoir observer les lieux sans se mettre directement en danger et en sachant ce qu’il y a sur place diminuait les risques. Seulement nous ne savions pas qui il pouvait bien y avoir dans ce temple, jusqu’à ce que Ryokai me signale avoir vu une silhouette sur la tête de la statue représentant une femme. Même si que je n’avais aucun mal à remarquer celle-ci de par sa taille, je ne discernai pas bien la personne dont le brun me parlait. Cela me suffit cependant à intimer à mes loups de camoufler leur chakra, ce que je m’empressai de faire également.

« Non je ne le vois pas très bien. S’il est immobile, il doit surement maintenir le genjutsu sur Ebisu. »

Après cette découverte, le noble fit également remarquer qu’il valait mieux prendre toutes les précautions en dissimulant notre présence. Je sentais mon cœur s’accélérer, c’était stressant, je n’avais jamais été dans une telle situation. Pour le moment, l’observation était la meilleure chose à faire. Cela restait risqué, mais nous devions savoir ce qu’il se passait ici. Brusquement, Ryokai-san me fit signe pour que nous nous cachions derrière une large poutre, encore une autre personne ? Personne qui s’avérait être encore plus puissante que nous malgré sa consommation de chakra déjà commencée. Sans compter que des civils se trouvaient sous le temple dans une espèce de grotte.

Lorsque mon partenaire proposa de nous faufiler à l’intérieur, j’eu un moment de doute, avant d’avaler difficilement ma salive et de le suivre, mes loups sur les talons. Je tâchai de rester concentrer le plus possible, même si je ne pouvais totalement renflouer mon appréhension. Le plus discrètement possible, nous contournions la zone où se trouvait la statue et donc les deux shinobis s’y trouvant.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1508

Message(#) Sujet: Re: Groupe 4 - Le fond des marais Dim 12 Fév 2017 - 22:49

Une chose était certaine - l'infiltration dans l'endroit était on ne peut plus simple, ce dernier n'était vraiment pas gardé. Visiblement, quiconque résidait ici devait se sentir étonnamment en sécurité, ou en confiance. Évitant grâce à leurs camouflages les rares et éparses personnes qui semblaient patrouiller, les deux shinobis arrivèrent dans la grotte, qu'ils comprirent rapidement plus aménagée comme prison qu'autre chose.

Prison

Tous les civils immobilisés étaient tout bonnement attachés, ou tellement affaiblis qu'il leur était impossible de bouger.

Immédiatement, plus odeurs horribles frappèrent le nez de l'Inuzuka. Des corps en décomposition à différents stades. De la chaire brûlée. De l'urine. Des fèces. Difficilement à travers tout ceci, l'un de ses deux loups arriva néanmoins à reconnaître une odeur familière, et alors qu'elle se concentra sur cette dernière... Elle comprit que le Yogan était ici.

Faisant le lien avec ce que voyait son homologue Hyûga, ils comprirent que le Chakra du Jônin devait être scellé. Au niveau du temple, les deux silhouettes semblaient parler mais dès qu'ils pénétrèrent dans la prison, elles se figèrent quelques instants avant de reprendre...

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 797
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Groupe 4 - Le fond des marais Dim 12 Fév 2017 - 23:58


Notre infiltration se faisait pour le moment sans problèmes. L’endroit n’était pas vraiment gardé, il nous arrivait parfois d’apercevoir quelques rares personnes patrouillant mais rien de plus. Notre camouflage nous permettait de passer inaperçus, du moins pour le moment. Au bout de quelques minutes, notre groupe arriva enfin à un escalier nous permettant de descendre dans la fameuse grotte. Cette dernière était en réalité plutôt une sorte de prison. Les civils que Ryokai-san avait aperçu étaient tous attachés ou dans un état inquiétant, leur empêchant tout mouvement.

Mon nez se fronça lorsqu’une odeur que j’avais déjà ressenti auparavant refit surface. Je ne pourrais jamais me faire à des effluves pareils, c’était la même que dans la maison de l’érudit, des corps en décomposition, mais il n’y avait pas que ça. Une odeur de chaire brûlée, d’urine et d’excréments flottait dans l’air. Encore une énième envie de vomir me prit avant que je ne commence à, m’y accommoder si je puis dire. Alors que nous observions les alentours, Shira se rapprocha de moi et émit de petits bruits discrets pour me parler. D’après elle une odeur familière se trouvait dans les geôles. Pour savoir de quoi il en retournait, je me concentrai en fermant les yeux pour faire abstraction des odeurs parasites, cherchant en une qui me dirait quelque chose. Une fois l’odeur captée, je rouvrais brusquement les yeux et me tournai vers le jeune Hyûga.

« Je sens l’odeur de Yusei-san ici, il doit être dans une des cellules. » Dis-je en chuchotant.

Sans perdre de temps, le noble activa son dojutsu et commença à observer les environs, il finit par le trouver et par la même occasion, remarquer que son chakra était scellé. Notre temps était compté, nous ne savions pas quand l’autre homme déciderait de revenir dans la prison. Toujours en restant discrets, nous nous avancions dans les chemins étroits jusqu’à tomber sur la cellule où était enfermé le jônin.

« Yusei-san... Il faut vite le sortir de là. » Dis-je à l’intention de mon coéquipier à voix basse.

Mais avant, il valait mieux inspecter les barreaux pour voir un quelconque sceau ne s’y trouvait pas. S’il n’y avait rien, nous pourrions essayer d’ouvrir la cellule pour l’aider. Je demandai également à mes loups de continuer à surveiller pendant ce temps, ils se postèrent donc assis derrière nous tels deux gardes.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 572
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Groupe 4 - Le fond des marais Lun 13 Fév 2017 - 19:00



C’est dans ce genre de moment que la sensorialité était un avantage non-négligeable, elle avait permis aux Konohajin de s’infiltrer facilement dans la grotte sous le temple. Certains diront que c’est une méthode lâche, manquant cruellement de bravoure, mais affronter un ennemi plus fort que sois n’est pas de la bravoure, mais un suicide. Surtout qu’il y avait une personne bien au-dessus de l’autre et il n’était pas possible d’en affronter un sans attirer l’attention du deuxième. Le choix s’était alors imposé de lui-même. Comme avait pu apercevoir le noble un peu plus tôt, il y avait encore d’autre personne dans la caverne, des sentinelles effectuant quelque patrouille, mais rien d’insurmontable. La zone fut beaucoup moins surveillée qu’il l’avait prévue, une bonne nouvelle en soi, on ne va pas s’en plaindre n’est-ce pas ? Cependant, il ne fallait pas relâcher de prudence pour autant, l’épée de Damoclès pouvait frapper l’équipe de la feuille à tout instant.


Après avoir traversé un long chemin dans la grotte, toujours en camouflant leur chakra bien entendu, ils finirent par arriver devant une structure semblable à celle d’une prison. C’était précisément ici que les civils étaient immobilisés, une chose est sûre, c’est qu’ils n’étaient pas au meilleur de leur forme. Ce n’était pas sans raison non plus, mais difficile de comprendre celle-ci pour l’instant. Malheureusement, leur libération devra attendre encore un peu, c’était trop risqué, surtout qu’ils étaient incapables de bouger d'eux-mêmes pour le moment. Une fine odeur désagréable planait dans l’air, le noble pouvait à peine la sentir d’ici, en revanche ce n’était pas le cas de L’Inuzuka. Elle n’avait pas de chance sur cette mission visiblement. Ryokai se prépara à avancer plus en avant dans la prison lorsque Shizu lui fit part d’une nouvelle importante.


- Yusei-sama dit-tu ? C’est impossible voyons !


Le Hyûga avait une certaine difficulté à la croire sur l’instant, malgré que l’odorat des Inuzuka soit une source fiable. N’avait-il pas été envoyé à Yamaoku ? Les deux villes n’étaient pas vraiment proches… Afin d’en avoir la confirmation, celui-ci activa son byakugan et observa une à une les cellules. Finalement, il trouva bien une personne familière, son chakra était semblable à celui du Yôgan. Shizu avait vu juste, enfin senti juste pour le coup. À première vue, il avait son chakra verrouillé et n’était pas en très bonne forme.


- Tu as raison, nous devons le faire sortir d’ici avant que l’autre ne revienne par ici !


Chuchotant à voix basse, celui-ci s’avança discrètement dans le couloir des cellules, approchant petit à petit de celle du manipulateur de lave. En dehors du scellement de son chakra, l’endroit avait certainement une deuxième protection, juste au cas où l’impensable devait se produire. Une fois de plus, ses yeux partirent en quête d’une découverte, un parchemin caché peut-être ? On n’est jamais trop prudent, surtout que vu son état et le danger qui rôde au niveau de la statue, la discrétion était de mise.


- Yusei-sama, est-ce que vous m'entendez ? Dit-il à voix basse. On va essayer de vous sortir d'ici ! Shizu-san, vous avez trouvé quelque chose ?



Parchemin:
 


Spoiler:
 





Dernière édition par Hyûga Ryokai le Jeu 16 Fév 2017 - 0:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Jônin - Bras droit du Tsuchikage
Messages : 1007
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Groupe 4 - Le fond des marais Mar 14 Fév 2017 - 19:23

Rester concentré et attentif à la moindre chose que cet homme pourrait dire s’avérait plus difficile que je ne l’aurais cru. L’homme en face de moi arrivait parfaitement à interrompre mon fil de pensées avec ses actions, semblant insister avec zèle pour détruire mon corps. Ma chair à vive commençait à me faire de moins en moins mal, m’étant habité à cette sensation, mais je me disais bien qu’il ne voudrait pas s’arrêter pour si peu. Il ne semblait pas comprendre ma question, puisque je ne parlai pas de la torture (ses raisons se devinaient assez facilement), mais de toute cette attaque. Nous aurons détruits ses arrangements ? Qu’est-ce que cela voulait dire ?

Je n’eu cependant pas l’occasion de répliquer, alors qu’il renfonça sa lame dans mon corps, m’arrachant un nouveau râle de douleur. Le métal traversait mon ventre, déchirant l’espace entre ma peau et mes muscles abdominaux, et me faisant spasmer de tous les corps, tiraillé entre la volonté de s’échapper de la douleur, et l’envie de rester immobile pour ne pas en provoquer plus. Il remonta ensuite sa lame en direction du cœur. Merde. Même si la douleur obscurcissait mes capacités de réflexion, même un abruti saurait que ce n’était pas bon. Sous la douleur, le premier réflexe fut de ferme les yeux en attendant… Rien.

Ouvrant les yeux, surpris, toujours entre deux râles et soupires, j’observai le fameux Rihei s’arrêter soudainement, le visage levé vers le ciel. Qu’est-ce qu’il faisait ? Impossible à dire, puisqu’il ne se contenta que de répondre oralement dans le vide. J’avais beau regarder autour de la pièce, voir si quelqu’un nous avait rejoints, mais rien. Alors à qui il parlait ? Au final, qu’est-ce que j’en avais à foutre pour le moment, après tout ? Il avait arrêté la torture, et allait me foutre la paix. Rien que pour ça, je pouvais passer l’éponge sur le sujet. Le voyant partir, alors qu’il me fit la promesse de continuer, je relâchai le souffle que je ne savais pas que je retenais.

Seul maintenant, j’attendais. Quoi ? Je n’en avais aucune idée. Une nouvelle personne pour me torturer ? L’autre taré ? Je ne sais plus… Pour l’heure, j’étais content de ne ressentir que cette étrange brûlure qui s’atténuait avec le temps sur mon torse. Mon souffle se calmant, lentement, je reprenais attention de mon environnement, et fus surpris d’entendre un son, une voix qui m’était lointaine, mais pas inconnue. Ce n’était en rien la voix de mon tortionnaire, et loin d’être agressive. Relevant la tête, difficilement, je m’aperçus ainsi des gens me parlant… Et eu les yeux ronds en reconnaissant les visages de deux membres de Konoha.

Quelques secondes à douter, j’observai autour pour voir s’il ne s’agissait pas d’un piège ou une hallucination… Mais cela semblait réel. Mon cerveau pris quelques temps pour enregistrer les mots de Ryôkai, mais je me permis de finalement acquiescer, leur répondant silencieusement à défaut d’autre chose. C’était peut-être la fatigue ou la voix manquante, mais m’exprimer pour l’heure n’était pas dans mes priorités. Et puis… Un étrange sentiment m’habitait avec la réaction de Rihei, répondant dans le vide… Il fallait se méfier de tout. J’aurais pu leur crier de se dépêcher pour éviter de se faire repérer, ou même de fuir avant de se retrouver dans le même état que moi, mais très franchement… Je ne savais pas si j’en avais réellement la volonté de me risquer à nouveau à cette torture.


I'm here to smoke some cigarettes and explode some bitches...

... And this is my last stroke.

I don't like to hurt people, so please...

Get out of my way !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1508

Message(#) Sujet: Re: Groupe 4 - Le fond des marais Mar 14 Fév 2017 - 20:39

Rien. Malgré toutes leurs recherches approfondies les deux Chûnin ne trouvèrent absolument aucun mécanisme retenant le Jônin prisonnier plus que nécessaire, et d'un geste avant-coureur ils ouvrirent la cellule et déchirèrent les liens - découvrant au passage la matière macabre dont ils étaient faits, ainsi que tout la gloire nue du Yogan et ses blessures éparses.

L'aidant à se relever, ils commencèrent à sortir de la cellule, assurés de n'avoir déclenché aucun piège. Pourtant, les yeux du Hyûga purent voir celui qui semblait être le plus puissant des deux hommes agiter son Chakra et déjà, une vague de cadavres commença à sortir de partout. Telle une armée, ils se dressèrent coupant toutes les routes au trio. Toutes sauf une qui semblait tout bonnement indiquée et menait directement aux deux Ninjas. La silhouette assise sur la statue était d'ailleurs descendue et se tenait debout à côté de l'autre.

Il ne fallait guère être un génie pour comprendre que deux choix se profilaient aux trois shinobis : mourir de suite ou aller à la rencontre des deux adversaires en suivant l'invitation plus que douteuse. Leurs pas les conduisirent directement aux pieds de la statue, en confrontation des deux hommes masqués.

Temple de la Déesse

- Ah, les voilà enfin. Vous vous êtes faits attendre, Konohajins.
- Rihei... S'il te plaît. Soit un peu respectueux avec nos invités.

Si Rihei possédait sa voix dérangeante de toujours, c'était la voix de Takumi, le deuxième, qui était plus perturbante. Une voix usée par l'âge et pourtant enrobée de couches infinies de sucre, douce et sifflante, comme envoûtante presque. Et surtout, elle semblait sympathique. Analysant la situation rapidement, les trois shinobis purent remarquer que l'armée de morts entiers les entouraient. Takumi n'avait rien à envier au Chakra de Rihei à cette distance, seulement il semblait en consacrer une grande partie à quelque chose d'autre. Et enfin... Les odeurs. Takumi sentait la mort, au sens propre. Plus que tous les nécromanciens. Plus que tout le reste. Il avait l'odeur d'un corps en putréfaction. Rihei, quant à lui, portait sur lui une odeur étrange et tout aussi désagréable, une odeur qui pouvait rappeler les marais proches d'Uminari...

- Laissez-moi donc jubiler qu'ils aient accepté notre invitation, Takumi-sama.
- Oui... Oui... Mais ça ne change rien. Faits comme des souris en cage.

Il baissa puis releva la tête, scrutant attentivement le corps des trois.

- Ne faites aucun geste que vous pourriez regretter. Je sais que vous êtes plus intelligents que ça. Maintenant, savez-vous pourquoi êtes-vous ici ?

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 797
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Groupe 4 - Le fond des marais Mer 15 Fév 2017 - 18:42


Heureusement, il n’y avait absolument aucun dispositif pouvant nous empêcher d’ouvrir la cellule. Mais cela avait également un côté assez inquiétant, en y réfléchissant bien. Nous étions entrés ici vraiment facilement, était-ce parce qu’ils étaient simplement sûrs que personne ne viendrait, ou parce que nous avions ratés quelque chose ? Pas le temps d’y penser davantage, nous ouvrîmes rapidement la cellule et découvrîmes l’horrible état dans lequel se trouvait le jônin. Une scène macabre, il était nu, la peau du torse arrachée et retenu par des liens fais de restes humains, comment pouvait-on être aussi cruel ?

Je restai bien quelques secondes sans pouvoir bouger, vraiment choquée par ce que je voyais, non pas le fait qu’il soit dénudé en soi – même si c’était certes gênant – mais par le fait d’imaginer ce qu’il avait bien pu subir et par le sang qu’il avait perdu. Ryokai-san avait déjà commencé à défaire les liens faits de chaires humaine et je finis par me reprendre, il avait besoin de soin, du minimum que je pouvais apporter dans cette situation.

Rapidement, je portai ma main dans le bas de mon dos pour décrocher ma sacoche et m’agenouillai près de lui, tâchant de faire abstraction de sa nudité. Kibini-sensei m’avait rapidement appris à toujours avoir le plus de matériel médical possible avec moi en mission, et pour la seconde fois, ça allait s’avérer plus qu’utile. Il fallait commencer à désinfecter sa blessure, la chair à vif comme ça était la meilleure manière d’attraper quelque chose. J’imbibai une compresse de désinfectant et levai mes yeux vers lui.

« Ça va faire mal... » Le prévenais-je.

J’appliquai ensuite la compresse, faisant cela rapidement pour ne pas trop le faire souffrir. Une fois fait, je sorti des pansements censés favoriser la cicatrisation grâce aux éléments qui les composaient et n’adhérant pas à la plaie. J’en mettais plusieurs bandes le long de son torse pour tout couvrir et finissais par lui bander pour maintenir le tout. Après ces soins express, il nous fallait rapidement sortir d’ici, en tenant le bras du Yôgan recouvert par la cape de l’Hyûga, je l'aidai à le soulever. Ce dernier nous fit vite remarquer grâce à son byakugan que le plus puissant des deux hommes avaient commencé à malaxer son chakra. Je tournai mon regard écarquillé vers lui, puis des bruits venant du sol commencèrent à se faire entendre.

Des cadavres en sortaient tout autour de nous, telle une armée, nous barrant la route. Ou plutôt, nous obligeant à nous diriger vers les deux shinobis proche de la statue, mes loups sur les talons. N’ayant pas d’autres choix, nous nous rendions auprès d’eux, inutile de préciser que je sentais mon cœur battre jusque dans mes oreilles. À entendre le premier, le dénommé Rihei, nous étions tombés dans leur piège.

L’homme sentait le marais, comme à Uminari, j’en déduisis qu’il y avait été pendant un moment et qu’il avait donc surement tué Atsuo. Le second, plus tranquille, d’apparence plus sympathique, sentait clairement la mort, je m’efforçai de garder une expression neutre mais avec toutes les odeurs que j’avais déjà senti, j’aurai bien pu vomir (merci à un certain chroniqueur pour tous ces parfums).

Je ne comprenais rien à ce qu’il disait, accepter leur invitation, savoir pourquoi nous étions là ? Ne sachant pas du tout ce qui nous attendait, je choisi de ne rien répondre du tout. Nous étions clairement en mauvaise posture, Ryokai-san et moi n’étions pas assez fort, et le chakra du Yôgan demeurait scellé sans que nous puissions en faire quoi que ce soit.


Dernière édition par Inuzuka Shizu le Ven 17 Fév 2017 - 19:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 572
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Groupe 4 - Le fond des marais Jeu 16 Fév 2017 - 2:20



Une petite goutte de sueur s’était formée au sommet de son front suite au triste spectacle qu’il aperçut devant lui. Yusei n’était pas au mieux de sa forme, son corps semblait avoir subir des actes de torture. Une question lui traversa l’esprit, alors qu’il fit les premiers pas vers le Jônin, après avoir ouvert la porte de la cellule alors que celle-ci ne renfermait aucun piège. Aucune protection alors que la surveillance elle-même n’était pas terrible ? Cela devait forcément cacher quelque chose ou alors ils sont trop confiants pour craindre une intervention depuis cette position. Ayant déjà vu un petit aperçu de la puissance de leur chakra, il y avait de quoi l’être. Qui lui avait fait subir toute ces choses ? Qui était assez cruel pour s'atteler à ce genre de pratique barbare ? Le noble avait une petite idée sur l’identité du coupable. L’homme ayant été aperçu un peu plus tôt sous le temple était le suspect le plus probable, étant donné que l’autre était sur le sommet de la statue, ne bougeant pas d’un pouce. Tout cela n’avait rien de très rassurant, il ne fallait pas trainer dans le coin trop longtemps au risque de devoir subir la même chose que lui.


Voyant que sa camarade était un peu choqué par la situation, et franchement, il y avait de quoi l’être, le Hyûga fit le premier pas. Il sortit un kunai de sa poche, attaché juste derrière sa ceinture, afin de briser ses chaînes. Ceux-ci avaient été faits avec la matière d’un corps humain, un moment très agréable. Tout cela était vraiment dégoutant ! Déjà que les odeurs rencontrées depuis le marais n’étaient pas des plus agréables, surtout pour L’Inuzuka qui avait le nez sensible, voilà qu’on se retrouve avec des intestins en guise de menotte. Encore une conséquence de la crise dira-t-on… Hum. Shizu eut ensuite la bonne idée de lui apporter les premiers soins, ce n’était pas grand-chose, mais comme personne ici ne maitrise le ninjutsu médicale, c’était le maximum que l’on pouvait espérer sur place. Alors qu’elle avait presque terminé, le noble prit sa cape de Shinobi et la posa sur les épaules du manipulateur de lave afin que celui-ci ne se retrouve pas sans rien sur le dos.


Ryokai agrippa son bras et le mit sous sa nuque, agissant en coopération avec son équipière pour aider celui-ci à tenir sur ses deux jambes. Il fallait le sortir d’ici et le plus vite possible avant que l’on ne remarque son absence. Par réflexe, mais aussi pour s’en assurer, il dirigea sa vision vers la direction du temple, l’endroit où la menace la plus grande ce faisait attendre. D’ici, il fut capable de voir que l’autre utilisait aussi son chakra. Une réaction se créa chez lui, serrant un peu les dents, pliant légèrement les yeux alors que goutte de sueur s’écoulait le long de sa joue. Ce n’était pas bon signe. Il fit toute suite part de sa découverte à Shizu.


- Shizu-san, il semble y avoir de l’action en haut. L’homme de tout à l’heure, celui ayant la plus grande réserve de chakra, on dirait qu’il prépare quelque chose. Ce n’est pas bon, nous…


Il n’avait pas le temps de terminer sa phrase qu’un phénomène étrange se produisit autour d’eux. Des choses, qui semblaient être des cadavres en pleine décomposition, se relevèrent depuis le sol. Était-ce bien réel ? C’est la première fois qu’il fut témoin de ce genre de capacité. De la nécromancie ? Au moins, cela explique certaine chose, notamment l’odeur qui plane dans le coin. Ils avaient été repérés semble-t-il ! Comment ? Il y avait plusieurs possibilités, mais cela n’avait plus d’importance. Toutes les possibles sorties étaient bloquées par ces… choses et un seul passage semblait disponible pour eux. Malheureusement, celui-ci allait les conduire directement en face des deux hommes sous la statue. Pas d’autres options possibles, ils suivirent le chemin sans vraiment avoir le choix.


Ils avaient à présent en face d’eux, les deux hommes étrangement vêtus, un style propre au nécromancien. Dans d’autre circonstance, cela aurait pu avoir certaine classe, mais ici, dans le monde Shinobi, cela n’avait pas la même valeur. Nous avions à présent un nom à donner a ces visages. Shizu n’avait pas prononcé le moindre mot, la situation actuelle n’avait rien de rassurant. Impossible de prendre la fuite. Le noble ne fit plus un geste, observant Takumi et Rihei avec une pointe de crainte dans le regard. Comment sortir de ce mauvais pas ? Aucune solution ne semblait lui venir à l’esprit, excepté faire usage de la force, mais ils avaient aucune chance contre eux pour l’instant. Yusei ayant son chakra verrouillé, lui et Shizu n’avait clairement pas le niveau pour tenir tête aux deux nécromanciens.


- Oui, nous savons pourquoi nous sommes ici, nous sommes ici pour sauver le pays des vagues de la menace qui le ronge. Nous avons juste fait un petit détour pendant notre mission pour venir en aide à notre précieux camarade.


Ce n’était pas totalement la vérité, mais inutile d’en dévoiler d’avantage. De toute façon, il y a des chances que les responsables de ce massacre soient justes en face d’eux.


- Je suppose que vous demandez de nous laisser partir est inutile n’est-ce pas ? Dit-il avec un sourire crispé. Ce n’est pas que nous ne soyons pas honorés d’être vos invités, mais notre compagnon a cruellement besoin d’une remise en forme… Si vous voyez ce que je veux dire.


Si seulement, c’était aussi simple…



Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Jônin - Bras droit du Tsuchikage
Messages : 1007
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Groupe 4 - Le fond des marais Ven 17 Fév 2017 - 23:31

Voyant les deux Chûnin avancer à travers les barreaux de la cage après leur examen du métal, je conclus ainsi que la porte ne semblait pas protégée par un sceau quel qu’il soit. On pouvait ainsi deviner facilement que la prison était soit loin d’être aussi surveillée que je le pensais, soit qu’ils ne voyaient pas en moi autant d’importance que mon tortionnaire me laissait croire, soit que les deux étaient déjà repérés. Dans tous les cas, il nous fallait partir rapidement d’ici, avant que l’autre revienne. Ce n’était plus pour ma santé mentale que je devais m’inquiéter, mais aussi pour l’intégrité de mes deux camarades. Si le moment venait à leur arriver la même chose… Je ne préférais pas penser à l’éventualité, connaissant que trop bien ma réaction…

Ce n’était qu’en voyant les regards étranges dans les yeux des deux Konohajin que je me rappelai dans quel état j’étais. La honte pouvait se lire aisément sur mon visage fatigué, levant instinctivement, malgré la douleur, un de mes genoux pour cacher à la vue de mes sauveurs mes habits d’Eve lamentable. Cependant, mes lamentations ne durent pas bien longtemps puisqu’ils me libèrent aussitôt, le poids de tout mon corps n’étant plus supporté alors par mes liens, me faisant tituber vers l’avant et relançant une douleur pour me rappeler l’autre problème urgent à régler.

Mon souffle court, accompagné doucement par quelques toux, eurent raison de ma douleur pour la calmer légèrement. Voyant l’Inuzuka se pencher sur moi, et luttant en interne avec ma conscience pour baisser mes « défenses », je soupirai en baissant mes jambes pour la laisser, ce que je devinais, examiner mes blessures. Après quelques secondes à sortir son équipement et à attendre mon accord pour intervenir, que je signalai d’un hochement de tête, je serai les dents alors qu’elle appliquai ses soins médicaux rudimentaires, sans pour autant oublier la situation où nous étions.


« - Nous n’avons pas… Le temps pou-hrn… Ils nous ont… Sans doute repé-aar… »

La laissant finir de bander l’ensemble de mes blessures, je les laissai me porter pour m’aider à me redresser, tant bien que mal, la douleur étant encore bien vive. Leur demandant de me lâcher cependant, j’attrapai le vêtement passé par Ryokai et choisi de me l’enrouler autour de la taille plutôt. Je préférais largement couvrir le bas de mon corps plutôt que d’avoir quelque chose sur le dos. Tentant d’avancer légèrement, je fus rattrapé dans ma chute par mes partenaires qui me soutinrent ainsi sur leurs épaules, me laissant rager de mon impuissance en ce moment.

Me résignant alors à compter sur leur soutien pour avancer, je pris marche dans le but de sortir de cet enfer le plus tôt possible. Hélas, ma crainte se révéla être vraie lorsque je vis l’armée de cadavres nous attendant dehors. J’avais essayé de tendre mes muscles, mais la douleur restait présente malgré tout. L’odeur de putréfaction mise de côté, je remarquai surtout que non content de nous bloquer l’accès à l’extérieur, ils nous obligèrent à suivre un chemin, sans doute leur invocateur et mon tortionnaire. Jurant en grinçant des dents, je me laissai guider ainsi devant une statue au pied de laquelle se trouvaient ainsi deux silhouette, une que je reconnaissais que trop bien.

Le dialogue s’entama alors, durant lequel je pu découvrir le ton sur lequel l’inconnu parlait. Et très franchement, sa voix qui pouvait semblait calme et détendue au premier abord… Elle m’énervait plus qu’autre chose quand on écoutait la discussion en elle-même. Mais ce qui me fit le plus réagir étaient surtout les mots de Ryokai. Pour avoir joué le coq avant, je savais que ce qu’il faisait été une connerie pure. Serrant sur son épaule, j’espérai lui faire comprendre qu’il fallait éviter de continuer, avant de m’appuyer sur lui pour me relever, me mettant en avant. La douleur diminuée depuis tout à l’heure, l’adrénaline faisant sans doute enfin effet, je ne m’empêchai cependant pas de poser une main sur mes côtes, le souffle encore douloureux, bien que je restai concentré pour ne pas flancher en m’adressant aux deux en face de moi, régulant mon souffle au fur et à mesure.


« - Vous m’avez dit… que j’étais un « otage » de valeur… Mais comme vous voyez… Seuls de simples soldats sont venus. Vous ne ferez jamais venir les hautes instances de Konoha ici. »

Je ne voulais pas leur demander « pourquoi ils nous gardaient encore en vie ? », car cela serait sans doute un élément déclencheur de mauvaises intentions. A la place, je voulais plutôt répondre aux autres interrogations que j’avais.

« - Quelle est l’arrangement que j’aurais détruit ? Vous en parliez avant. Il est évident que Hi a causé une dissension entre vous et le peuple de Nami, si ce n’est le dirigeant. Quel était-il ?... Était-ce lié aux Senritsu ? »


I'm here to smoke some cigarettes and explode some bitches...

... And this is my last stroke.

I don't like to hurt people, so please...

Get out of my way !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1508

Message(#) Sujet: Re: Groupe 4 - Le fond des marais Sam 18 Fév 2017 - 13:43

Rihei tourna rapidement le visage vers Takumi alors que ce dernier commençait à rigoler doucement, son rire tout aussi velouté que sa voix.

- Tak...
- Je vois que vous ne manquez pas d'audace à tenter le tout pour le tout, Konohajins. Non, je ne compte pas vous laisser partir d'ici. Pas en vie néanmoins. Qui sait ce que l'on pourrait faire de vos cadavres ?

Il tourna légèrement son visage vers Rihei avant de le recentrer sur le trio de shinobis.

- Attirer les grands pontes de Konoha ? S'il vous plaît Yusei... Nous avons déjà réglé ce problème. Il ne reste plus grand monde de votre petite expédition, et les derniers... Nous saurons les finir également. Lao avait raison. C'était plus simple que ce que j'avais imaginé, sinon pour ma chère... Mais je saurais me venger. Ne vous inquiétez pas.

Il se tourna une fois de plus vers Rihei.

- Toi, par contre, tu as été bien bavard avec notre invité il faut croire... Si seulement tu avais été aussi motivé à retrouver Atsuo comme je te l'avais demandé, peut-être ne serait-il pas perdu dans la nature en dehors de ma sensorialité.

Le premier essaya de répondre mais fut arrêter net d'un geste de la main qui faisait clairement comprendre que le temps n'était pas à ses excuses.

- Un arrangement que vous auriez rompu... Oui. Et vous pensez aux Senritsu ? A ces chiens auxquels il a fallut montré à plusieurs reprises leur place ? Êtes-vous totalement sénile ? Nous avoir débarrasser d'eux en les amenant à Konoha est la seule bonne chose que vous avez faite. Dire que j'espérais avoir devant moi des shinobis capables d'un minimum de réflexion pour m'amuser un peu...

Il secoua doucement la tête, comme s'il était déçu.

- Rihei ? Fait ce que tu veux d'eux et ramène m'en d'autres. Je retourne essayer de le trouver.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 797
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Groupe 4 - Le fond des marais Sam 18 Fév 2017 - 20:16


Si j’avais préféré ne rien répondre aux paroles de nos deux ennemis à l’odeur plus que douteuse, Ryokai-san ne s’était pas gêné pour le faire. Malheureusement, ses propos se révélaient légèrement provocateur, enfin, pas vraiment mais, disons que dans la situation où nous étions, c’était plutôt risqué de parler comme ça. J’ignorai si c’était parce qu’il s’en était rendu compte, mais l’Hyûga avait fini par ne plus dire un mot. Malgré son état critique, ce fut Yusei-san qui après avoir pris appui sur mon coéquipier, s’avança face aux deux shinobis.

D’après ses dires ces derniers s’attendaient à ce que des Konohajins viennent le chercher, en soit cela n’avait rien d’étonnant, en dehors du fait que nous étions arrivés ici sans même savoir que le Yôgan était retenu. Celui-ci parla d’un arrangement qu’il était censé avoir détruit, mais ne savait pas non plus de quoi il était question. Trop de mystères s’accumulaient dans toute cette histoire, et mes sourcils froncés témoignaient de mon incompréhension.

Toujours de sa voix calme et trop douce pour être naturelle à mon goût, celui qui semblait être le chef confirma les dires du chûnin après s’être arrêté de rire. Mes yeux s’agrandirent lorsque Takumi nous informa que les autres groupes avaient également été attaqués. Combien étaient-ils exactement ? Le flot de questions dans ma tête à ce sujet s’arrêta lorsque l’homme mentionna Atsuo. Il le cherchait ? Il était mort depuis au moins une semaine et n’était pas au courant de cela ? Alors qu’il continuait de répondre à Yusei-san, toutes les informations que nous avions eues avant d’arriver ici défilaient dans ma tête. Si Rihei, qui s’était sans aucun doute rendu à Uminari, était chargé de le retrouver, il était certainement tombé sur la maison de l’érudit, donc ça voulait dire qu’il était possible qu’il l’ait assassiné lui-même. J’avalai difficilement avant de prendre la parole.

« Atsuo a été assassiné il y a de cela plusieurs jours. Les habitants d’Uminari nous avait dit avoir reçu une lettre de lui avant notre venue, comme quoi nous étions là pour les tuer. Malgré cela ils nous ont indiqué son adresse et tout ce que nous avons trouvé est son corps en décomposition, ainsi que différentes choses dissimulées sous sa maison. »

Sur ces mots, je sortais de ma sacoche les trois cartes de tarot accompagnées de la carte de Nami, où la capitale avait été barrée tandis qu’Ebisu était entourée. Les autres preuves étaient détenues par l’Hyûga. Je n’oubliai pas non plus de sortir la photo trouvée sur la victime.

« C’est cette carte qui nous a poussé à venir à Ebisu, et cette photo était sur lui. J’ignore ce que signifie ces cartes, mais il en manque deux. Bizarrement, au moment où nous quittions la maison, celle-ci a subitement pris feu. Pourquoi étiez-vous à Uminari, Rihei ? Vous portez l’odeur typique de ses marais. »


Tous ces éléments prouvaient que nous nous étions rendu à l’adresse de l’érudit, restait à espérer que cela retourne un tant soit peu la situation à notre avantage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 572
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Groupe 4 - Le fond des marais Dim 19 Fév 2017 - 0:04



Pendant cette tentative désespérée, à laquelle lui-même n’y croyait pas une seule seconde. Ryokai sentis alors une légère pression sur son épaule, tournant légèrement son regard vers l’arrière. Yusei n’avait pas eu besoin de mots pour faire comprendre au jeune homme son erreur. Plus aucun bruit, plus aucune parole ne sortit alors de sa bouche suite à cela. Le noble n’avait jamais eu pour intention de jouer le rôle du capitaine de la basse-cour, du moins pas de manière volontaire. C’était juste une tentative désespérée face à une situation désespérée. Au moins, le vieux nécromancien avait toute suite compris l’intention du jeune homme, aussi inutile soit-elle. Affronter la mort était une chose, en revanche devenir un esclave décérébré contraint de suivre les ordres sans broncher était un destin bien plus que cruel. Non, il n’était pas question que cela se termine de cette manière.


Finalement, Yusei prit la parole malgré son état critique. On l’avait conduit ici en tant qu’otage, dans l’intention de faire venir les hautes instances du village. Hors, c’était juste de simple chunin qui avaient fait le voyage jusqu’ici, en plus l’intention de base n’avait jamais été de secourir le manieur de lave. Ils étaient juste tombés sur cet endroit à la suite de leur enquête et la rencontre avec l’otage était plus du hasard qu’autre chose. À en croire les dire du vieil homme, les autres groupes avaient également fait de mauvaises rencontres en chemin. Comme cela avait été indiqué via le parchemin donné par l’Akimichi. Alors qu’il continuait de parler, sans donner l’occasion à son compère de participer à la discussion, le nom de l’érudit avait été prononcé. Le noble fut autant surpris que son équipière, n’était-il pas déjà mort ? Pourquoi le chercher dans ce cas ?


Le coupable était forcément l’un des deux, cette situation n’avait pas de sens, il avait forcément une explication. Voyant une opportunité, Shizu dévoila toutes les informations récoltées depuis le début de cette mission. La mort de l’érudit, les trois cartes ainsi que la carte du pays indiquant l’emplacement de cette ville. Le Hyûga avait également le reste de leur découverte sur lui. À savoir la clé ainsi que ce vieux parchemin illisible et la liste de plantes transmise via le parchemin. Devait-il dévoiler tout également, au risque d’en dire trop et de changer la donne ? Façon vue la situation, il n’avait pas grande chose à perdre, si ce n’est la vie, ce qui est déjà le cas. L’Inuzuka avait ressentir l’odeur du marais sur le deuxième nécromancien, était-il le coupable de sa mort ? Était-ce lui aussi qui avait envoyé cette note au villageois afin de créer cette méfiance vis-à-vis des Konohajin ?


Shizu avait lancé un coup de poker, espérons que celui-ci soit plus réussi que celui que du noble. Lui en revanche préféra ne pas donner le reste pour l’instant. Il voulait voir comment la situation allait évoluer avec cette tentative.


- La maison avait également été mise sens dessus dessous, comme si le coupable était à la recherche de quelque chose. Peut-être que Atsuo ne voulait pas donner ce que son ravisseur cherchait et qu’en signe de représailles, il l'ait tué ? Il aurait ensuite écrit cette lettre à l’intention des villageois afin qu’on ne découvre jamais son crime ? Vu que seuls les habitants auraient pu nous guider vers lui !



Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Jônin - Bras droit du Tsuchikage
Messages : 1007
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Groupe 4 - Le fond des marais Dim 19 Fév 2017 - 21:56

Étrangement, le fait que le vieil homme (ou du moins, prétendu vieil homme de par le timbre de sa voix) se mettait à s’adresser à moi d’un ton plus dédaigneux que rassurant avait un effet plus que positif sur mon esprit. Je préférais pour l’occasion qu’il se prétendre comme supérieur plutôt qu’il s’adresse avec candeur à nous en parlant de sujets macabres. Mais malgré tout, l’incompréhension de la situation restait frustrante. Je manquai de beaucoup trop d’élément et de repos pour réussir à associer les pièces ensembles et résoudre ce mystère. Mais un détail me fit élever un sourcil dans sa narration.

« - Vous avez… confronté les Senritsu ? »

Maintenant que j’y pensais, les rapports parlaient de quelque chose du genre. Lorsque nous étions intervenus à Nami il y a deux-trois ans, Il y avait une histoire comme quoi les membres du clan Senritsu qui ne pouvaient se rebeller sous l’influence du Daimyô Kurama. Ils étaient… Arf, je ne me rappelle plus de leur nom. Mais cela allait me revenir. Non. Ça devait me revenir. La moindre information contre eux me serait utile. Le seul problème est que je ne voyais pas pourquoi il pensait que c’était moi qui m’en été chargé directement. Après, je peux me tromper… Mais il y a tant d’options et si peu de pistes à suivre.

Toujours était-il qu’il ne voyait plus l’intérêt de parler avec nous, voire même de nous garder en vie. Celui avec le plus de prestance s’éloigna alors pour nous laisser entre les mains de mon tortionnaire, et je me mis en posture pour lui barrer la route à Shizu et Ryokai. Effrayé ? Carrément, car je savais ce qu’il ferait s’il nous mettait la main dessus. Mais ce moment suspendu fut très vite interrompu par les mots de Shizu, qui répondit sur une des remarques de Takumi : le dénommé Atsuo que devait trouver Rihei était mort ? Et il aurait été sur les lieux il y a peu de temps, aux alentours du meurtre ? Ryokai appuya ses propos en disant que ce n’était que grâce aux indications d’Atsuo qu’ils avaient réussi à retrouver ce lieu.

Très vite, à analyser la situation, on peut trouver un lien grossier entre les deux évènements, et bien que je ne connaissais pas la relation qu’auraient les membres de ce groupe de Nécromants entre eux, il n’était pas à douter que vu la nature sadique de Rihei, l’hypothèse à formuler n’était pas à ignorer. Et puis, l’opportunité naquit. Je l’ai dit et répète : ce qu’il nous faut c’est gagner du temps avant que les troupes ne traquent la balise que devaient forcément avoir Ryokai et Shizu sur eux. Donc, si je pouvais leur causer des dissensions internes… Reprenant mon calme pour parler, je pris mon temps pour reprendre de ma voix pour m’adresser à Takumi.


« - Vous avez beau vous moquer de Konoha, votre groupe ne vaut rien niveau unicité. Lao a décidé d’agir de son côté, Kamiko est morte de la main de nos soldats, et Atsuo a été tué… Alors qu’il devait être retrouvé par cet homme, fis-je en pointant du doigt le dénommé Rihei. Il est mort exactement au même moment où ils se sont rencontrés à Uminari. Puisque nous sommes aussi ignares que vous le pensez… Que pensez-vous que cela veuille dire ? »

Posez avec un ton plus que sarcastique, cette question rhétorique avait pour but d’éveiller une interrogation dans l’esprit de Takumi, et peut être une scène entre les deux hommes. La conséquence ? Incertaine, mais très certainement la colère de Rihei qui voudra se venger. Au moins, j’avais fait attention de concentrer l’attention sur moi. Si je pouvais épargne le moindre mal à Shizu et Ryokai, alors qu’il se ramène. Je l’attends…

Spoiler:
 


I'm here to smoke some cigarettes and explode some bitches...

... And this is my last stroke.

I don't like to hurt people, so please...

Get out of my way !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1508

Message(#) Sujet: Re: Groupe 4 - Le fond des marais Lun 20 Fév 2017 - 1:42

Alors que l'Inuzuka puis le Hyûga et enfin le Yôgan tentèrent leur ultime coup de poker, Takumi s'arrêta net avant de se tourner vers eux tandis que Rihei avança d'un pas avéré et furieux, comme pour en finir avec eux.

- SILENCE !

Tous s'arrêtèrent devant la fureur nouvelle qui se faisait entendre dans la voix du leader des nécromanciens. Rihei soupira de façon presque audible, se refusant même au moindre mouvement. L'un des squelettes présents s'approcha du trio et récupéra les objets donnés par les deux Chûnins avant de les amener à l’aîné. Il toisa rapidement leurs preuves avant de prendre la photographie.

- Atsuo et Tamaki... C'est moi qui ai pris cette photographie vous savez ? J'étais le troisième de notre groupe d'amis. Si vous avez cette photo c'est que...
- Takumi ! Vous n'allez quand même pas...

Il tourna brutalement la tête vers le plus jeune, le faisant taire au milieu de sa phrase.

- Il serait... Mort ?

Sans quitter Rihei des yeux, il composa rapidement quelques mudras. De son torse s'arracha une créature sanguinolente, ressemblant vaguement à un être humain qui aurait trop souffert. Une partie de ses os étaient saillantes et son trop plein de dents libérait une odeur fétide suffisante à donner la nausée à n'importe qui. Ce mouvement autorisa par ailleurs les Konohajins à voir un corps à la limite de la putréfaction caché sous les robes de l'homme.

- Père ! S'il vous plait ! Je... Je... Je peux tout vous...

Il n'eut pas le temps de finir sa phrase que la créature infecte se jeta sur lui et sépara sa tête du reste de son corps en l'avalant littéralement avant de rester par-dessus son corps inerte et le dévorer progressivement. A chaque bouchée qu'elle prenait, le corps du dénommé Takumi se reconstruisait progressivement, comme soigné par la chose. Les deux senseurs purent d'ailleurs rapidement remarqué que son Chakra avait récupéré un niveau plein, comme s'il avait récupéré celui de Rihei. Pendant que la scène se déroulait, il se tourna une fois de plus vers Konoha.

- J'espère que vous êtes fiers de vous, Konohajins... Non seulement mon meilleur ami est mort de votre faute, mais également mon fils et ma compagne. Cela... Cela devait être si simple. De tous vous tuer bien sûr. Je ne voulais que... Je ne voulais que qu'Atsuo et Tamaki rejoignent ma cause. Que l'on dirige ce pays une fois de plus, comme c'était le cas sous l'ancien Daimyo. Tamaki aurait refusé. Bien sûr qu'il aurait refusé... Mais avec Atsuo de mon côté... Il avait tout compris en plus semble-t-il. Fallait-il seulement que cet INCAPABLE le tue...

Au fur et à mesure que la carcasse du sadique se faisait dévorer, l'armée de squelettes autour des trois shinobis commença à s'effriter, de même que le sceau bloquant le Chakra du Jônin.

- Je ne voulais que rendre Nami aux Namijins. Mais visiblement... C'est trop demandé.

Il se dressa debout, fort de toute son aigreur.

- Qu'importe. J'essayerai une fois de plus s'il le faut. Et encore une. Et encore une. Quant à vous trois... Votre voyage s'achève ici. Toi, va. Fait ce que tu as à faire.

Il composa rapidement quelques mudras avant de lever sa main vers le trio et hurler, alors que la chose qui venait de terminer de dévorer Rihei disparaissait brutalement.

- KAISHI !

A peine la phrase prononcée, le Jônin s'effondra à même le sol, inerte.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 797
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Groupe 4 - Le fond des marais Lun 20 Fév 2017 - 19:27


Mes paroles et celles de Ryokai-san eurent le don de stopper la marche de Takumi, j’espérai qu’il nous croit. Le jônin ne mis pas longtemps à comprendre où nous voulions en venir avec nos propos et saisi l’opportunité de nous faire gagner du temps en plus de peut-être, les pousser à se retourner l’un contre l’autre. La voix du nécromancien retentit et raisonna dans le temple, un lourd silence s’installa alors et je sentais toujours mon cœur tambouriner dans ma poitrine.

Un mouvement à mes côtés me fit sursauter, tournant brusquement la tête, j’apercevais un des squelettes nous encerclant s’approcher de moi et me prendre les documents que j’avais en main. Il s’en alla ensuite à la rencontre de son invocateur et ce dernier observa nos preuves, avant de s’arrêter tout particulièrement sur la photographie. Je fus étonnée d’apprendre qu’il était celui qui l’avait pris. Sans cette photo il ne nous aurait certainement pas pris au sérieux, Takumi comprit que nous disions vrai et se tourna vers Rihei. L’air furieux du sadique avait tout d’un coup disparu pour laisser place à la panique, ainsi le vieil homme était son père ? Malgré ce lien qui les liait, le plus âgé ne se gêna pas pour invoquer, une sorte de créature répugnante.

Et voilà encore des hauts le cœur, cette envie de vomir ne m’avait que rarement quitté depuis que nous étions arrivés à Nami, je commençai vraiment à saturer. Et la suite fut d’autant plus dégoûtante car l’invocation, tout droit sorti du corps en putréfaction de Takumi – dans le genre glauque – se mit à dévorer le tortionnaire. Les bruits de craquement sous ses dents, me répugnait et je détournai un peu les yeux devant ce spectacle macabre. Du moins jusqu’à ressentir une augmentation de chakra chez le père de Rihei. Son corps semblait en plus se reconstruire au fur et à mesure que son fils était mangé. À la fin, ses réserves était de nouveau pleine et il reprit la parole. Les squelettes autour de nous avaient disparu, et je commençai à ressentir le chakra du Yôgan.

Nous avions pu nous débarrasser d’un ennemi, mais les choses ne s’étaient pas simplifiées pour autant. Le nécromant ordonna à son invocation de s’en aller « faire ce qu’elle avait à faire », est-ce que ça voulait dire, aller dévorer d’autres personnes pour le régénérer ? Il était clairement décidé à en finir avec nous. Ses mains effectuèrent des mudras très rapidement et après une exclamation, Yusei-san s’effondra, d’un réflexe, je retenais sa chute, empêchant sa tête de heurter le sol. J’avais beau le secouer, il ne répondait plus. Pas besoin de réfléchir longtemps pour comprendre qu’il avait été pris dans un puissant genjutsu. D’un commun accord avec l’Hyûga, j’apposai ma main sur son épaule et composai un mudra avec ma main.

« Kai ! »

Je me senti d’un coup un peu vidé par cette dépense, mais sans le jônin, autant dire que nous n’aurions aucune chance de nous en sortir. En attendant qu’il reprenne ses esprits, il nous fallait empêcher le nécromant de composer des signes. Jetant un regard à Ryokai, j’en déduisis qu’il avait eu la même pensée que moi et sans perdre de temps, je prenais appui sur mes jambes et parcourait la distance qui nous séparait de notre ennemi. Arrivée à sa hauteur, une aura électrique entoura mon corps alors que je visais le bras de Takumi dans le but de le paralyser. Tout en synchronisant mes coups avec le brun, je tentai de l’atteindre avec d’autres attaques, s’il ne pouvait plus bouger ses bras, on aurait peut-être de quoi le contraindre assez longtemps.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 572
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Groupe 4 - Le fond des marais Mar 21 Fév 2017 - 2:40



Finalement, le coup de poker avait porté ses fruits. Alors que le vieil homme était sur le point de partir à la recherche de l’érudit, laissant son acolyte terminer le travail, celui-ci fit halte suite à leurs révélations. L’autre nécromancien ne semblait pas très ravi et était sur le point d’en finir avec l’équipe de la feuille. Soudain, Takumi hurla, d’une voix beaucoup moins envoutante que d'habitude, et demanda le silence. Cette nouvelle ne semblait pas le laisser indifférent, c’était l’effet que l’on recherchait justement, mais cela ne présageait rien de très rassurant pour autant. C’était juste une solution pour gagner un peu de temps. Que ce soit sous l’effet de la crainte ou tout simplement parce qu’il n’avait rien de plus à ajouter. Plus aucune parole ne sortit de la bouche du jeune homme suite à cela, avalant doucement sa salive alors que son rythme cardiaque pris de l’ampleur.


Ryokai fut tellement concentré sur la scène devant lui, qu’il n’avait même pas remarqué l’approche d’un des squelettes du nécromancien avant que celui-ci ne récupère directement les preuves des mains de L’Inuzuka. En même temps, ce n’est pas comme si on avait le choix. Peut-être qu’à la vue de ses preuves, la situation évoluera davantage en leur faveur. Celui-ci finit par tomber sur la photo, elle avait attiré son attention plus que le reste. Lui et les deux hommes sur la photo étaient autrefois des amis très proches, contrairement à l’autre nécromancien, celui-ci avait vraiment l’air de tenir à ce fameux érudit. Dans un esprit de vengeance, le vieux effectua une série de mundras, préparant certainement quelque chose. Une créature à l’apparence terrifiante sortie de son corps, le noble observa la scène surpris, mais aussi quelque peu intimidé par le spectacle sous ses yeux.


Cette créature, à quoi allait-elle lui servir ? Allait-il l’utiliser directement contre eux ? Comme si ce n’était pas déjà assez compliqué comme ça. Mais, contre toute attente, sa cible fut Rihei. L’homme n’avait eu le temps que de prononcer quelque mot avant de perdre la tête, littéralement, la créature fit ensuite un festin avec le reste du corps. L’avait-il tué par représailles ? Pourtant, c’était son fils à en croire ses dernières paroles. Le vieil homme le confirma lui-même par la suite. Et en plus, ça serait la faute des Konohajin ? Bien sûr, tellement plus simple de rejeter la faute sur les autres. Devant ce spectacle tellement appétissant, le Hyûga au travers de ses yeux, vu qu’à chaque bouchée de la créature, l’invocateur récupérait une partie de son chakra alors que son corps se régénérait petit à petit. Yusei avait également récupéré ses réserves de chakra, au moins nous savions pourquoi à présent celui-ci avait une perte importance de la sienne.


Cela faisait un adversaire de moins, la créature avait ensuite disparu, faire autre chose. La question était de savoir quoi, cela n’avait rien d’encourageant si celle-ci pouvait soigner l’homme en dévorant des cadavres. Le nécromancien avait récupéré toute sa puissance et celui-ci passa à l’action. Hurlant presque quelque chose, le Yôgan tomba net, Shizu réussi néanmoins à le rattraper avant qu’il ne touche le sol. Aucune réponse. Fixant la jeune femme, c’était facile de comprendre que celui-ci avait été frappé par un genjutsu via le son. Avec l’aide de Shizu, une partie de leur chakra fut transférée dans son corps avant de l’en délivrer. Une grande quantité fut néanmoins nécessaire, un désavantage en plus alors que Takumi lui était au top de sa forme.


Avant que celui-ci ne se décide à invoquer d’autre créature aussi horrible, le noble lança un regard vers son équipière, afin de lui faire comprendre ses intentions. Elle était du même avis que lui, pas le choix de toute façon. L’Inuzuka fonça à vive allure vers l’ennemi avant de faire un enchaînement afin d’essayer de lui paralyser les bras. Après cette dépense importante en chakra, le Hyûga avait perdu une grande partie de sa réserve, mais cela était nécessaire pour le vaincre, à deux, ils avaient aucune chance. Il concentra une partie de son énergie dans ses jambes avant d’effectuer une charge à son tour, frappant avec son poing dans la partie abdominale du vieil homme. Enchainant directement par une série de frappes avec ses doigts, cherchant à viser chacun de ses points de chakra afin d’en bloquer la circulation. Avant de revenir légèrement en arrière tout en tenant sa garde.



Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Jônin - Bras droit du Tsuchikage
Messages : 1007
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Groupe 4 - Le fond des marais Mar 21 Fév 2017 - 12:17

Lorsque je m’étais adressé au plus ancien des deux, j’espérais réussir à causer une dissension entre les deux. Rien de bien pertinent ni de violent, juste provoquer l’ombre d’un doute afin de nous donner une opportunité pour la suite. Nous battre ou fuir, cela restait encore à décider… Mais je ne m’attendais en rien à la scène qu’il allait nous présenter. Rihei semblant, pour la première fois depuis que nous nous étions vus, complètement paniqué, je vis également une abomination sortir du corps de l’ainé. Le souffle court, je voyais l’espèce de Goule se démembrer du corps détruit du vieil homme, qui ne semblait plus aussi vivant qu’il ne le montrait.

Y avait-il une seule personne présente qui avait une apparence et un comportement humain parmi nous ? Je n’eu pas le temps d’avoir une réponse que la créature se jeta sur le « fils », et le dévora sous nos yeux. Un pas de recul. Ce fut le seul geste de faiblesse que je montrai face au spectacle macabre qu’était le festin de la créature, alors que les mots de Takumi se firent échos alors que je ne pouvais détacher mon regard de l’horreur. Aussitôt que l’homme dévoré était enfin passé de vie à trépas, les squelettes nous entourant se désagrégèrent, et mon chakra recircula dans mes veines. Aussitôt cette sensation revenue, je me mis en garde pour me préparer au probable assaut de la créature. A la place, les mots de Takumi m’atteignirent une fois de plus.


« - Sauver Nami… En répandant la mort ?! Vous ne faites que semer Chaos dans ce pays qui ne demande que la paix que Konoha veut lui offrir ! »

Il se contenta de me répondre en disant qu’il recommencerait s’il le faut, tant qu’il serait en vie, ou du moins, si on pouvait réellement appeler son état « vivre ». Après quoi, il nous annonça notre mort imminente, mon instinct me hurlant au danger dès la disparition de la créature. Je m’apprêtais à dire aux deux autres de fuir avant qu’il ne soit trop tard, mais une voix me parvint et… plus rien.

Le néant absolu. Aucune sensation. Même ma conscience n’était qu’un faible murmure perdu dans le vide. Etais-je… mort ? Je ne savais rien, plus rien. Le temps s’écoulait, lentement ou non, je ne savais vraiment rien discerner. Une infinité ou une seconde, difficile à dire. Mais peu à peu, j’avais envie de me rendormir. La fin arrivait, doucement, et je me laissais emporter par elle. Je n’avais plus à me battre, j’atteignais enfin la tranquillité…

Non.

Je refuse. Je refuse de partir ainsi ! Je n’ai rien fait de ce que j’ai promis ! Devenir fort. Me battre pour protéger ce que je tiens. Tenir ma parole ? Je n’ai rien fait de ça ! Je n’allais pas abandonner maintenant, la mort n’allait pas m’avoir aussi facilement qu’elle le penserait. Je veux continuer à avancer. Je veux me battre !

Une lumière, un battement de cœur, et un besoin absolu d’oxygène, comme si je sortais d’une longue apnée. Me redressant brusquement dans un appel d’air, je prenais compte de mon environnement. Le temple, l’odeur de putréfaction omniprésente. J’étais de retour. Je ne savais pas ce qu’il avait fait, mais ce n’était pas irréversible. Il ne m’avait pas tué, juste… L’illusion d’être mort. Je n’allais pas réfléchir plus, je devais me reprendre si nous voulions nous en sortir. Mon souffle reprit, je concentrai mon chakra dans mon corps en me préparant à la suite, et aider mes camarades à vaincre l’ennemi.

… Ou mourir en les protégeant du pire.

HRP:
 


I'm here to smoke some cigarettes and explode some bitches...

... And this is my last stroke.

I don't like to hurt people, so please...

Get out of my way !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1508

Message(#) Sujet: Re: Groupe 4 - Le fond des marais Mar 21 Fév 2017 - 17:14

Sous son masque, Takumi esquissa un léger sourire en voyant les deux jeunes réveiller celui qu'il considérait comme son adversaire principal, et déjà commença-t-il à placer une armure protectrice sur son corps. Si l'ensemble de corps en putréfactions invoqués par son sceau l'enroba fortement, il n'en resta pas moins que les deux charges furent trop rapide, lui arrachant quelques sifflements haineux. Néanmoins, l'isolation ainsi fournie lui loua la protection contre le Raiton de l'Inuzuka, ses quelques frappes ainsi que les 64 coups du Hyûga, combien même il sentait ses points chakratiques fragilisés par la finesse des coups de ce dernier. Qu'importe.

- Pour qui me prenez-vous ?

Composant une succession trop rapide de quelques mudras, il tenta d'empoigner l'Inuzuka et le Hyûga avec ses mains longilignes et déjà, un sceau important irait se diffuser sur le corps de chacun. Sceau qu'il ne tarda guère à activer, leur offrant un aller simple vers l'inconscience. D'innombrables et violentes décharges électriques parcourant tout leur corps, créant non seulement une douleur difficilement supportable mais également une contraction musculaire qui ne faisait que l'amplifier les faisaient s'effondrer tranquillement à ses pieds.

- Avortons. Vous auriez très bien pu ne pas naître.

De son pied dévêtu, il tourna le visage du Hyûga vers soit même avant d'avoir un violent soubresaut, comme s'il venait d'être frappé une fois de plus sans réelle raison.

- Oh ... Il semblerait que vos collègues s'amusent avec mon Phagocyte.

Ignorant sensiblement la chose, il appuya un peu plus fort avec son pied la mâchoire du Hyûga contre le sol, s'imaginant déjà l'usage qu'il pourrait avoir de deux corps si jeunes et pleins de vigueur avec un sourire sadique.

- C'est vous contre moi maintenant, Yusei...


Rigolant de son rire velouté alors qu'il donna un coup de pied franc dans le visage de l'homme inconscient à ses pieds, il composa un signe unique avant de s'effacer littéralement au regard du monde pour se déplacer librement.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Jônin - Bras droit du Tsuchikage
Messages : 1007
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Groupe 4 - Le fond des marais Mar 21 Fév 2017 - 18:38

Mes sens revenus et amplifiés par l’afflux de chakra renforçant mes nerfs, je retrouvai enfin des réactions plus adaptées pour le combat qui se déroulait sous mes yeux. Un retour de « la mort » avait eu un effet… Etrange, dirons-nous. Je n’étais plus autant effrayé de ce que je pourrais me prendre. Sans doute parce que je savais ce qu’il y avait dans l’au-delà. Sûr, c’était effrayant, mais ça n’allait pas m’empêcher de me battre jusqu’à prendre le risque d’un jour retourner de l’autre côté. Nous étions arrivé à la fin de cet arc narratif, et je ne comptais pas me laisser avoir pour si peu.

Laissant tomber mes propres réflexions, je regroupais cependant les informations que j’avais acquis, observant les déchainements de coups de Ryokai et Shizu, et les contres du Nécromant. Il maîtrisait le Fuinjutsu pour invoquer ses armées de cadavres, la sensorialité, car il avait communiqué avec Rihei tout à l’heure, et… Le Genjutsu, avec cette étrange illusion. Ce qui voulait dire deux choses : j’avais l’avantage physique. Un coup qu’il ne verrait pas venir, et ça en serait fini. Malheureusement, il semblait avoir d’autres ressources. J’aurais voulu intervenir avant, mais j’étais encore sonné.

Puis l’opportunité arriva. Pendant un instant, un bref instant, son esprit m’avait complétement oublié, trop concentré sur Shizu Ryokai pour pouvoir m’observer. Prenant en compte sa deuxième faiblesse alors, je ne perdis pas la moindre seconde et exécutait mes müdras par réflexe avant de les apposer au sol. Interrompant ainsi toutes ses actions avec mes deux camarades, le sol s’ouvrit sous lui, le faisant tomber dans la crevasse, avant de se refermer sur son corps entier. Ainsi, il ne pouvait exécuter le moindre Müdra. Sans ça, aucune de ses techniques ne seraient possible.

Sans perdre un instant, je concentrai de nouveau du chakra dans mon corps, plus précisément dans mon pied, et pris une course folle vers lui. D’un cri de rage, je pris mon élan, et fit un puissant coup de pied vers sa tête, dans l’espoir de la lui arracher, entre son immobilité et la faiblesse de son armure sur tous le corps.

HRP:
 


I'm here to smoke some cigarettes and explode some bitches...

... And this is my last stroke.

I don't like to hurt people, so please...

Get out of my way !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 797
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Groupe 4 - Le fond des marais Mar 21 Fév 2017 - 19:46


Voyant le Yôgan se relever brusquement, Ryokai-san et moi décidions d’attaquer le nécromant pour l’empêcher de réitérer son genjutsu. Malheureusement, si nos charges avaient atteint leur cible, il n’en fut pas de même pour le reste de nos enchaînements. Un ensemble de peaux en putréfaction s’était mis à l’entourer et le protégeait de mon aura paralysante. Évidemment, il connaissait ses faiblesses et savait les combler, nous aurions dû nous en douter. Après une remarque plus arrogante pour appuyer notre incapacité à le toucher, Takumi commença rapidement à composer une succession de signes de ses mains.

Me préparant à sa nouvelle offensive, je déclenchai un nouveau courant électrique dans mon corps, mais cette fois, dans le but d’augmenter ma vitesse. J’eus raison d’agir ainsi car une fois ses mudras terminés, le vieil homme tenta de nous agripper tous les deux. Une nouvelle impulsion électrique traversa mes membres, seulement l’homme restait plus rapide que moi et alors que je bondissais en arrière, sa main m’effleura assez pour qu’une partie de sceau s’inscrive sur mon bras gauche. Sans perdre un instant, le nécromant l’activa et une décharge électrique déferla dans tout mon corps. Ma vue se brouillait alors que je sentais mes muscles s’engourdir et se contracter sous le courant, c’était une sensation douloureuse, je peinai à tenir debout et tombai sur les genoux.

Essoufflée, j’observai toujours Takumi et sursautai lorsque je vis le sol s’effondrer sous ses pieds. Yusei-san avait profité du fait que son attention soit centrée sur nous pour agir. S’il ne parvenait pas à se sortir de là, il se retrouverait alors engloutit par la roche, incapable de faire quoi que ce soit. Dans un cri de rage, le jônin s’élançait vers l’ennemi, tentant d’atteindre sa tête de toute ses forces. J’espérai qu’il réussisse à lui faire assez de dégâts sinon j’ignorai ce que nous pourrions faire à part résister le plus longtemps possible.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 572
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Groupe 4 - Le fond des marais Mer 22 Fév 2017 - 1:19



Sa charge ainsi que coup de poing porté dans la foulée fut une réussite totale, le nécromancien n’avait pas eu le temps de réagir assez vite pour s’en protéger. Malheureusement, on ne pouvait pas en dire autant de son action suivante. Sa vitesse de frappe et sa précision semblaient parfaites, mais l’homme avait réussi à créer une espèce d’armure avec une sorte de ruban à base de peau humaine. Chacun des doigts du Hyûga chargé en chakra fut intercepté et l’armure de peau fut la cible de son attaque au lieu du corps de son invocateur. Les dégâts physiques furent alors encaissés par sa création, mais le chakra avait tout de même réussi à passer au travers et ainsi fragilisé son système chakratiques via les tenketsu ciblé à la base. Cependant, c’était loin d’être suffisant pour inquiéter un adversaire aussi puissant. Les techniques de son équipière avaient également eu le même effet, toute encaissé par son armure répugnante.


Cela l’avait rendu quelque peu arrogant, il avait beaucoup plus d’expérience qu’eux certes, mais toute de même. On ne peut pas dire que la modestie faisait partie de ses prérogatives. Ses paroles furent néanmoins enchaînées par une série de mudras, son exécution fut si rapide, qu’il était difficile de déchiffrer les signes exécutés avec précision. Le noble qui avait déjà pris une certaine distance aperçue alors l’homme approcher son bras à toute vitesse de sa gorge. Les réserves de son chakra étaient presque à sec et la fatigue commençait doucement à se faire sentir. Il essaya par réflexe d’esquiver sa frappe, mais ne fut pas assez rapide pour l’esquiver entièrement. Une partie du sceau fut marquée au niveau de son épaule droite et lorsqu’il activa celui-ci. Une puissante décharge électrique lui traversa tout le corps. Chacun de ses muscles fut contracté et paralysie pendant le choc, un cri sorti néanmoins de sa bouche en réponse à sa douleur.


Lorsque celle-ci fut terminée, il s’écroula à même le sol, presque inconscient suite à cette attaque. Ryokai n’avait pas entièrement perdu connaissance, mais il n’était pas non plus au mieux de sa forme. La douleur était intense et la fatigue importante. Au moins, cela avait donné assez de temps à Yusei pour reprendre ses esprits et lui donner une ouverture d’attaque contre Takumi. Shizu avait également réussi à échapper au pire, mais en dégustant tout de même une partie de la technique. Pour l’instant, le noble fit semblant de faire l’inconscient, afin de récupérer un peu et attendre le moment propice pour réagir à la suite.






Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1508

Message(#) Sujet: Re: Groupe 4 - Le fond des marais Mer 22 Fév 2017 - 23:33

Absorbé par son combat et son orgueil momentané, il ne remarqua pas le Yogan faire ses quelques mudras et tomba, enfoncer dans le sol, en hurlant de rage. Fermant les yeux calmement à la frappe qui arrivait déjà, il encaissa paisiblement la frappe, l'armure sur son corps lui permettant encore aisément de maintenir ce dernier sans qu'il ne lui arrive quoi que ce soit.

Conscient qu'il ne pourrait probablement rien faire de plus, il tira délicatement la langue sous son masque, laissant transparaître un important sceau indiqué sur celle-ci, avant d'articuler, tant bien que mal...

- Reviens.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Jônin - Bras droit du Tsuchikage
Messages : 1007
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Groupe 4 - Le fond des marais Jeu 23 Fév 2017 - 14:41

L’adrénaline circulant dans mon corps semblait se déverser en abondance dans mon système nerveux. Etait-ce une conséquence de mon chakra n’arrêtant pas de doper mes capacités en surabondance, ou alors un retour pur et simple d’une expérience dans l’au-delà, qu’importait en réalité. J’étais capable de tenir debout sur mes deux pieds, c’était amplement suffisant pour m’aider à me concentrer sur le moment présent. J’avais beau avoir donné de la puissance dans mon coup, je sentais qu’il n’avait pas bronché le moindre moment, surtout dans le ton calme qu’il se mit à parler.

« Reviens ?... Non ! »

« - RECULEZ ! »

D’un raisonnement attife dans la précipitation, je devinais ce qu’il voulait ramener : sa créature. Il avait beau être immobilisé, je ne savais pas comment il pourrait produire cette exploit, mais qu’importe. D’un retournement du corps, mon poing se remplis de la majorité de mes réserves de chakra pour ma prochaine attaque. Je ne comptai pas le laisser faire la moindre action, et s’il mourrait sur le coup, alors qu’ainsi soit-il. Mon avertissement donné à Ryokai et Shizu, je lâchai un cri de rage et abattis mon poing sur son crâne, entraînant une forte explosion de lave obscurcissant un instant la scène.

La fumée réapparaissant, on voyait ainsi moi, essoufflé, mon poing en sang et brûlé à cause de l’impact de l’explosion alors que je me tenais à quelques centimètres du nécromant… Masque à découvert, mais encore là ?! Non, impossible, j’avais balancé mon attaque avec tout ce que je pouvais sortir instinctivement, il n’aurait pas dût en restait une trace ! Me préparant une nouvelle fois à frapper, je me rendis compte qu’il était cependant inconscient, incapable de bouger. Inutile de continuer normalement, s’en était fini… Alors pourquoi mon poing se remplit encore de chakra et se tenait en position pour le coup de grâce ?

« Tu devrais le tuer. »
« Non, ça ne sert à rien, tout est fini. »
« Sa créature rôde toujours, il peut l’invoquer ! »
« Inconscient, elle disparaîtra, il la refera pas revenir. »
« Il a tué tous ces gens ! Ils t’ont torturé, et tu veux le laisser vivre ?! »
« Ce n'est pas... Ce que je voulais... »
« Tue-le. »
« Non… Je… »
« Tue le ! »
« Je… »
« TUE-LE ! TUE-LE ! TUE-LE ! »

« - AAAAAAAAAAAAAAAAH ! »

D’un élan de rage et frustration, mon poing s’abattit sur le sol, prêt à en finir d’un coup… Avant de s’éclater sur la roche au niveau de sa tête, la faisant fendre sous la puissance de l’attaque. A genoux de ce flux d’émotions qui m’avait aveuglé, je repris mon souffle, lentement, essayant de me calmer, me murmurant des mots comme pour me calmer. Quelques secondes passées, mes yeux se portèrent sur l’homme en face de moi, alors que je remarquai un détail important sur lui. Ne tournant pas mon dos pour regarder les deux Chûnin, je laissai ma voix leur parler d’un ton beaucoup plus calme que j’aurais pu leur montrer précédemment.

« - Shizu … Passe-moi un Kunai. »

La laissant venir à moi en me tendant l’objet, je l’attrapai avant de plonger ma main libre sur le visage du vieil homme défiguré. Le fait que sa langue soit sortie à moitié m’intriguait, et en lui ouvrant la bouche, je compris pourquoi : un sceau été imprimé dessus, et bien que la langue fut à moitié déchiquetée avec l’impact, il pouvait encore être actif. Sans plus attendre ni hésitations, je plantai le Kunai dedans et la lui arrachait, aussi morbide que cela donnait en apparence. M’arrrangeant également pour que le sang s’écoulant ne lui bloque pas la trachée, et qu’il ne clamse pas pour rien, je continuai à tourner le dos aux Chûnin.

« - Dîtes dans votre parchemin que le chef des nécromants est vaincu. Dîtes leurs de faire venir également une unité médicale ainsi que des experts en scellement de chakra. Nous avons un prisonnier de guerre. Retournez également dans la grotte. Je me souviens qu’il y avait peut-être d’autres prisonniers. Observez mais ne les libérez pas, on n’est pas à l’abri d’un énième coup dans le dos. Je me charge de le surveiller, renvoyez les experts en scellement ici quand ils seront arrivés… Vous avez fait du bon travail, merci. »

Attendant qu’ils soient enfin partis, je relâchai la pression de mes épaules, me laissant m’assoir face au vieil homme en face de moi. Qu’avait-il bien pu penser pour arriver à ce genre de projets ? Il voulait protéger Nami comme ça ?... Non, aucune paix ne mérite de faire ce genre de malheur au peuple. C’est ce que je me répétai en tout cas. La pression retombée, je ressenti à nouveau la douleur sur mon torse, sous les bandages qui étaient ouverts. La couleur écarlate été réapparue, pas étonnant. J’allais devoir avoir de nouveaux bandages. En attendant, je me contentai de l’observer, le regard dans le vide, me répétant cette même phrase qui me ramenait à la raison dans un murmure… Ou plutôt pour me rassurer de mon choix.

« - … Je ne suis pas comme vous… »

HRP:
 


I'm here to smoke some cigarettes and explode some bitches...

... And this is my last stroke.

I don't like to hurt people, so please...

Get out of my way !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 797
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Groupe 4 - Le fond des marais Jeu 23 Fév 2017 - 16:17


Comme prévu, le vieil homme tomba sans pouvoir rien faire dans le gouffre crée sous ses pieds. Seulement, malgré l’assaut du Yôgan qui suivit, le nécromant sembla tenir bon grâce à cette armure qui l’entourait toujours. Le corps complètement immobilisé par la roche, au moins Takumi ne pouvait plus rien faire. Du moins, c’était ce que j’avais pensé avant de l’entendre prononcer tant bien que mal le mot « reviens ». Il avait le moyen de faire réapparaître sa créature ?! Le jônin l’ayant également entendu, s’empressa de nous ordonner de reculer, ce que je m’empressai de faire sans discuter, rejoignant mes loups toujours restés à l’écart.

Quelques secondes plus tard, une puissante explosion de lave s’abattit sur la tête de l’ennemi dans un nouveau cri de rage venant de Yusei-san. En peu de temps, de la fumée obscurcit la zone entourant la statue de la Déesse, pour ensuite laisser apparaître le jônin essoufflé et le poing en sang. Avec un impact pareil, je m’attendais clairement à ce que sa tête ait complètement cramée, mais l’homme était toujours là, c’était à n’y rien comprendre ! N’en ayant pas terminé avec lui, le poing du Yôgan se prépara à le frapper de nouveau, mais pour une raison inconnue, il se mit à hésiter, comme pris dans un dilemme. Soudain il poussa un cri déchirant puis frappa le sol devant l’ennemi de toutes ses forces. Son geste m’avait fait sursauté sur le coup, son comportement traduisait une énorme frustration, certainement à cause de ce qu’ils lui avaient fait. Rien que d’y penser, un frisson me parcouru.

Je l’entendais murmurer des mots comme pour se calmer, il avait vraiment l’air ailleurs. Mais heureusement au bout de quelques secondes, il avait retrouvé une respiration normale. Sa voix lorsqu’il s’adressa à moi était aussi plus posée. Rapidement, j’avançai vers lui et lui tendais l’arme de métal. Yusei-san s’en servit ensuite pour observer la langue de Takumi, en partie déchiquetée. Un sceau se trouvait sur cette dernière et j’en déduisis que c’était grâce à lui que la créature aurait pu revenir dans le temple. D’un coup sec, il la lui arracha, m’arrachant par la même occasion une grimace de dégoût. J’avais vraiment eu mon compte niveau répugnance.

Reprenant la parole, le Yôgan nous ordonna de demander une équipe médicale et de scellement via le parchemin, tâche affectée à l’Hyûga puisqu’il l’avait en sa possession. Nous devions également aller voir l’état des autres prisonniers de la grotte, mais sans les libérer, et il avait raison, on en savait pas ce qui pouvait se passer. Sa dernière phrase me fit esquisser un sourire avant de partir en direction des geôles.

« On y va tout de suite. Voyant l’état de son poing, je lui tendis ma sacoche de soin. – Et tenez ça, pour votre main. »

En compagnie de Ryokai-san, je me rendais donc dans la grotte afin d’observer les prisonniers, des civils en majorité. Dans des états assez critiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Message(#) Sujet: Re: Groupe 4 - Le fond des marais

Revenir en haut Aller en bas
 

Groupe 4 - Le fond des marais

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Feu :: Nami no Kuni-