N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez | 
 

 Groupe 6 - Toile obscure

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1508

Message(#) Sujet: Groupe 6 - Toile obscure Mar 24 Jan 2017 - 11:23


TOILE OBSCURE

Contexte


    Yôgan Yusei, chef de l’escouade Konohajin, accompagné de Gekei Senwashi, Ninja Gardien du Feu, se sont attribués la tâche la plus délicate de toute l’intervention Konohajin : trouver la source de la rumeur accusant Konoha d’être la cause de ces maladies. Afin d’y parvenir, ils se sont rendus dans la ville de Yamaoku, cœur géographique du territoire où tout transite.

Yamaoku


Règles

    Ø Rappel du contexte : ICI
    Ø Résumez toutes vos actions et vos techniques (ainsi que leur rang et leur cible) à la fin de votre RP, avec la balise spoiler ou hide. N'hésitez pas à exporter le code de vos techniques via votre Fiche Technique dynamique.
    Ø Vous n’avez pas de délai de réponse obligatoire : veillez cependant à ne pas abuser de ce temps libre pour ne bloquer personne.
    Ø N'hésitez pas à utiliser le Guide de Combat et l'Indicateur de Chakra pour vous aider en cas de combat.
    Ø Si soucis ou interrogation, contactez @Akimichi Rin.

Participants (sans ordre particulier)

@Yôgan Yusei
@Gekei Senwashi
@Chroniqueur



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Jônin - Bras droit du Tsuchikage
Messages : 1007
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Groupe 6 - Toile obscure Jeu 26 Jan 2017 - 15:30

Le Meeting fini, je m’étais empressé de retrouver mon partenaire pour cette mission, Senwashi, afin de partir en direction du lieu que nous allions investiguer. J’étais parti en mission avec lui que peu de fois, et donc, connaissais que peu de ses capacités, si ce n’était qu’il se débrouiller en Taijutsu et pouvait se changer en aigle. C’était en partie pour cette seconde capacité que j’avais voulu qu’il fasse équipe avec moi, car si jamais combat il y avait contre une armée d’hommes, je préférais mettre toutes les chances de mon côté… Tout en évitant de blesser mon partenaire par la même occasion. Il fallait dire que fasse à la lave, tous étaient égaux à son jugement.

===============

La traversée fut express et directe, nous avions enfin rejoint la ville qui nous intéressait : Yamaoku. Chacun des binômes avait pour but de chercher dans la zone vers où ils étaient affectés afin de pouvoir trouver de quoi aider à combattre les épidémies, que ce soit des informations ou des ingrédients pour faire avancer la recherche. Mais dans notre cas, c’était aussi une enquête d’informations. La ville se trouvait au centre du pays, et tout passait par là, que ce soit personnes, marchandises, et même histoires et rumeurs, comme celle décrédibilisant Konoha…


« - Cherchons un responsable et parlons aux gens. Tout le monde peut être au courant de quelque chose. Et enfin, si jamais l’inévitable arrive… Envolez-vous si je vous le demande. »

Mes mots transmis à mon coéquipier, je continuai ainsi de traverser la ville en quête d’un lieu d’importance. J’avais choisi de la jouer franco, et donc, gardait affiché mon bandeau de Shinobi sur mon bras, comme à l’usuel. Si vraiment les rumeurs disaient que Konoha était source d’ennui, alors peut être viendraient-ils à nous. Et si jamais ils refusaient malgré tout de nous parler, et bien… Disons que j’arrive à me rendre convaincant quand le besoin s’en fait. Après quelques minutes de marches, des regards suspicieux sans plus à mon attention, et peut être également à Senwashi, qui sait, je vis enfin arriver le lieu qui m’intéressait : la maison du chef de la ville. Ne voulant cependant pas tenter un premier forcing, je m’avançai vers l’un des gardes autour pour les prévenir de notre présence.

« - Bonjour. Nous sommes des shinobis de Konoha, venus ici afin de traiter le problèmes de pandémie déclaré sur le territoire. Nous demandons à voir le maire. »


I'm here to smoke some cigarettes and explode some bitches...

... And this is my last stroke.

I don't like to hurt people, so please...

Get out of my way !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 678
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Groupe 6 - Toile obscure Jeu 26 Jan 2017 - 18:04

Yusei-san vint me chercher une fois le briefing terminé puis, d’un hochement de tête, je lui fis comprendre que j’étais prêt à partir. Alors qu’il s’élança en direction de Yamaoku alors que je prenais ma forme d‘aigle pour voler à ses côtés. Nous avions tout deux pris un peu de galon depuis la dernière fois où nous nous étions côtoyés. Il était depuis devenu le chef du clan Yôgan, l’endroit où j’étais moi-même aller le porter il y avait de cela quelques années. J’avais pour ma part intégrer l’ANBU en premier lieu pour finalement m’en retirer pour devenir l’un des premier Ninja Gardien depuis des décennies. Sous ma forme d’aigle, nul va sans dire que le voyage c’était fait dans le silence. Le voyage aurais sûrement été moins long si j’avais pu le porter sous ma forme de grand aigle, mais je n’avais aucun problème à le suivre son rythme non plus. Lorsque la ville fit finalement en vue, je pris un peu de recul avant de prendre ma forme humaine. Je le rattrapai aussitôt pour m’adresser à lui.

- En quoi consiste notre travail exactement, Yusei-san?

J’appris donc que nous devions en résumé mené notre propre enquête sur place. Il fallait se promener et parler aux gens, chacun étant susceptible de détenir une pièce du puzzle. Il termina en me prévenant que si quelque chose de grave venait à se produire, de m’envoler à sa demande. Y avait-il vraiment des chances que ça en arrive jusque-là? Peut-être le disait-il plus à titre informatif que par nécessité, ne sachant pas plus que moi à quoi m’attendre. J’hochai affirmativement à sa requête, étant après tout le chef de mission malgré notre équivalence en rang. Il se retourna donc et poursuivi sa marche. Je le suivi de près, jetant quelques regards autour de moi question de gaugé l’endroit. Plus nous progression dans la ville, plus nous attirions l’attention. J’étais pour ma part plus qu’habitué, avec l’immense paire d’aile que je portais en permanence, si bien que je ne leur portai aucune attention particulière.

Lorsque je reportai mon regard vers l’avant, je déduis aussitôt que nous étions arrivés à destination. Devant se tenait une assez grande maison, probablement la plus grande de toute la ville, qui devait sans doute être la maison du dirigeant. Yusei-san se dirigea vers l’un des garde en poste et le laissai aller, m’arrêtant à quelques mètres d’eux. Celui-ci annonça notre arrivé au garde et demanda audience auprès du Maire de la ville. Je le laissai dire que nous venions de Konoha, mais je ne manquerai pas de faire savoir au Maire de la ville que je servais Miko-sama avant tout et qu’elle a permis à Yusei-san de me réquisitionner pour cette mission. J’étais un émissaire du Feu dans ce conflit, les yeux et les oreilles de la Daimyô. Je ne pouvais pas prétendre être sa voix, mais je savais toutefois qu’elle avait confiance en la mienne pour pouvoir parler avec assez de liberté. J’attendis à l’arrière la réponse du garde, gardant les poignets croisés dans mon dos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1508

Message(#) Sujet: Re: Groupe 6 - Toile obscure Ven 27 Jan 2017 - 0:32

Le garde les regarda rapidement, lançant un bref regard au bandeau saillant, puis hocha la tête. Tout le monde savait que Konoha venait sauver le pays...

- Bonjour, oui bien sûr, veuillez me suivre.

D'un pas hâtif, il les guida jusqu'au maire de la ville, annonçant leur présence.

- Ah, bonjour bonjour ! Nous vous attendions, c'est un vrai plaisir de vous recevoir en personne. Je me nomme Iwajima, je suis le maire de cette ville. En quoi puis-je vous renseigner ? Non, laissez moi devinez. Vous voulez savoir pour la maladie qui a été déclarée ici, c'est ça ? Les équipes médicales du coin sont au courant, elles répondront à toutes vos questions mieux que moi. Mais si vous voulez d'autres informations... N'hésitez pas à me demander. Je vous ferai guider jusqu'à l'hôpital après !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Jônin - Bras droit du Tsuchikage
Messages : 1007
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Groupe 6 - Toile obscure Ven 27 Jan 2017 - 10:12

Ma déclaration pouvait paraître comme étant annoncée à la hâte ou dans l’oubli, puisque j’avais grossi le trait pour nous décrire moi et Senwashi. En effet, j’avais annoncé deux Konohajin, non un Konohajin et un Hijin. J’espérais cependant que Senwashi me suive sur ce point, car annoncer la chose de la manière suivante était volontaire : les rumeurs désignaient plus particulièrement Konoha et non le pays du Feu. Dans l’hypothèse où nous devions nous séparer, moi et le Gekei, je préférais assurer le fait que les gens le reconnaissent comme étant à mon niveau. C’était une tactique risquée, mais je voulais faire en sorte de jouer le plus possible sur la provocation des hommes qui nous mettent cette peste sur le dos.

Contrairement à ce que j’aurais pu croire, la discussion avec le garde se passa plus aisément que prévu. Haussant un sourcil, je ne laissais cependant pas ceci m’arrêter dans ma tâche. Cela n’allait pas nous empêcher d’avancer, au contraire, le peu d’alliés que nous nous ferons ici est plus que suffisant pour nous aider. Tournant la tête vers Senwashi pour confirmer qu’il me suive, je saluai le garde restant sur place et m’avançait pour suivre notre guide. Traversant la zone que nous pénétrons afin de voir si un détail particulier nous aiderait dans notre quête de réponse, mais étant donné que le Chroniqueur nous fit arriver directement fasse au maire, je doute qu’il y ait quoique ce soit d’intéressant.

Notre avancée finie, nous fûmes ainsi accueilli par le maire qui annonçait ainsi l’attente de notre venu. Il voulait en effet compter sur nous pour les aider à résoudre le conflit de la maladie. Un détail cependant attira mon attention : ils auraient donc vraiment une équipe travaillant dessus ? Je peux deviner que chaque ville se concentrait surtout sur l’évolution de la maladie ayant pris naissance sur place, mais tout de même… Décidant de garder ceci sous silence, je pris donc la parole après mes salutations usuelles.


« - Nous sommes venus ici pour diverses raisons. A l’heure actuelle, nos experts médicaux ont étudié plusieurs cas de patients, dont des venant ici, et sont sur le point d’élaborer un remède, il devra très certainement être mis en service dans les prochains jours. »

Un mensonge ? Ce n’en serait un uniquement si les membres de l’équipe médicale me faisait mentir. J’avais confiance en leurs capacités, mais en réalité, même moi savait que parfois, les maux sont incurables. L’observant pour voir s’il y avait un changement dans son aptitude, j’enchaînai afin d’aller à notre mission auxiliaire, à savoir, les origines de la peste et rumeurs. Je laissai Senwashi prendre la parole un instant du premier cas, et j’enchaînai une fois réponse obtenue pour poser ma seconde question.

« - Nous venons également pour enquêter sur une rumeur que le Daimyô m’a fait remonter. Il paraîtrait que pour beaucoup, les origines de cette maladie seraient liées à Konoha, étant donné que c’est l’un de nos shinobi qui en aurait contracté une en premier. Yamaoku étant un centre transitif de flux, dont notamment les informations, il nous paraissait évident de passer par ici afin de nous assurer de la véracité de cette rumeur. Pouvez-vous me dire donc tout ce que vous savez sur ce sujet ? »

@Gekei Senwashi


I'm here to smoke some cigarettes and explode some bitches...

... And this is my last stroke.

I don't like to hurt people, so please...

Get out of my way !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 678
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Groupe 6 - Toile obscure Ven 27 Jan 2017 - 16:36

Posté à quelques mètres derrière le Yôgan, je ne pus m’empêcher quelques regards sur la ville derrière nous. Une longue rivière coulait depuis les montagnes et séparait la ville en deux. Celle-ci était couverte de plusieurs dizaines d’embarcations, petites et grandes. Certaines contenaient de la marchandise, d’autre des gens. Je reportai finalement mon attention vers l’avant et je vis le garde changer d’attitude. Il avait sans doute reconnu le bandeau de son interlocuteur. Il nous accueilli poliment puis nous demanda alors à Yusei-san et moi de bien vouloir le suivre. Je rejoignis rapidement le Yôgan puis nous entrâmes dans la demeure, en route vers notre rendez-vous.

Quelques minutes et plusieurs marches d’escaliers plus tard, nous débouchâmes dans ce qui devait être le bureau de travail du Maire. Il y était assis derrière son bureau, mais leva aussitôt les yeux lorsque le garde annonça notre présence. Le Maire cessa immédiatement ce qu’il était en train de faire pour nous accueillir à son tour, se présentant à nous par le fait même. Ne nous laissant même pas le temps de placé un mot, Iwajima-san poursuivi et devina aussitôt la raison de notre venu : la maladie. Il nous redirigea vers les équipes médicales, qui seraient sans doute mieux placés pour répondre à nos questions. Il restait toutefois disponible si nous avions d’autres questions. Peut-être n’était-ce que moi qui me faisais des idées préconçues, mais je trouvais cet accueil chaleureux un peu trop suspect. Je laissai aller les choses pour le moment, mais je restai tout de même sur mes gardes.

Yusei-san pris justement Iwajima-san sur son offre en lui annonçant qu’un remède était déjà en cours de fabrication. Je doutais de la véracité de ces faits, n’ayant rien entendu de tel lors du briefing, mais je fis mine de rien entendre. De toute façon, ce n’était qu’une question de temps avant que nous ayons effectivement un remède. L’équipe médicale de Konoha était très réputé. J’échangeai pendant ce temps un regard avec le Konohajin pour recevoir le signal de poursuivre. Il fallait battre le fer pendant qu’il était chaud.


- Nous aurions tout de même aimé avoir quelques informations supplémentaires, pour être apte à mieux réagir en cas d’échec. Savez-vous où exactement la maladie a-t-elle faite surface en premier? Vous souvenez-vous aussi des cas suivants?

Il l’avait dit lui-même, les équipes médicales seront probablement mieux placées pour nous en parler, mais il devait au moins avoir été mis au courant des choses, même si ce n’est pas dans tous les détails. Je voulais avoir sa version de fait, mais aussi ce qu’il était prêt à nous confier. Je gardais toujours une petit méfiance de ce personnage, j’allais donc contre vérifier avec ce que les médecins allaient nous dire. Yusei-san prit la parole suite au Maire, y allant à son tour de ses propres questions. Il cherchait quant à lui à savoir où les rumeurs concernant Konoha avaient pris naissance. Une autre belle occasion de tester le bon vouloir de notre hôte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1508

Message(#) Sujet: Re: Groupe 6 - Toile obscure Ven 27 Jan 2017 - 17:45

Il leur adressa un grand sourire à l'annonce d'un remède bientôt.

- C'est une excellente nouvelle, en effet ! Pensez-vous que je peux la transmettre aux miens ? Et oui... Je comprends qu'il vous faut des informations en plus. La maladie a touché en premier lieu les classes les plus pauvres de la population de notre ville... Même si nous faisons de réels efforts en tant que carrefour du pays, il est difficile de permettre à chacun de vivre dans l'aisance absolue. Bien qu'il n'y ait pas de réels pauvres non plus. Disons juste qu'il y a des moins riches. Elle s'est ensuite répandue à une vitesse affolante. Je n'en sais pas plus, sinon que les mesures de quarantaine nationales n'ont aucun effet pour endiguer sa propagation...

Lorsque la rumeur concernant l'origine Konohajin des maladies du pays fut abordée, son regard se referma quelque peu et un léger rouge monta à ses joues.

- Ah... Daimyo-dono vous a parlé de ça également... Honnêtement, les habitants de ma ville sont partagés sur cette dernière. Elle nous est venue de Hiruko, où les premiers malades furent répertorier parmi le personnel de Hi et Konoha, et même sans y croire, les gens l'ont colporter jusqu'à ce qu'elle fasse le tour du Pays. Et le fait que la directrice de notre hôpital ait corroboré cette rumeur avec des arguments scientifiques plus ou moins complexes n'a pas aidé à rassurer les gens. Ensuite, il me semble que la portée de ses articles dans les divers journaux du Pays a été relativement faible. L'annonce de votre venue pour nous aider les a étouffer en grande partie.

Il sembla hésiter quelques instants.

- Elle pourrait certainement vous en dire plus sur la chose, mais cela fait bientôt quatre jours qu'elle est partie en voyage pour essayer de trouver un traitement, ne croyant pas en vos capacités... Si jamais ça vous intéresse, elle est partie au sud-ouest, dans les autres chaînes de montagne qui forment le Fuhen.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Jônin - Bras droit du Tsuchikage
Messages : 1007
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Groupe 6 - Toile obscure Sam 28 Jan 2017 - 13:51

La discussion avec le Maire se passa donc assez tranquillement, puisqu’il ne montrait aucun signe de doutes majeurs dans ses énoncés, ni même une arrière-pensée. Il semblait honnête quand il nous annonça ce qu’il savait, ce qui pourrait nous faciliter la tâche. Me concentrant ainsi sur les informations plutôt que sur la forme selon laquelle elles étaient délivrées, nous pûmes en apprendre plus sur la maladie qui, comme on pouvait s’y attendre, a touché les classes moins riches. Mais il annonçait ceci comme si ce n’était pas transmis par des vagabonds ou autre clochards. Cela exclurait l’hypothèse d’un problème sanitaire… Je pense ? En tout cas, cela ne ferait que confirmer mon hypothèse sur la méthode de propagation…

Suite à cela, mon autre réflexion se concentra sur le fameux médecin en chef. Le maire m’annonça donc que les équipes médicales étaient loin d’avoir trouvé une solution, et que la réputation de Konoha dans toute cette histoire ne semblait pas avoir aidé à motiver les troupes. De plus, nous apprîmes enfin l’origine de la maladie : Hiruko, soit le port qui a été attaqué. Un autre indice intéressant qui serait à transmettre à l’équipe concernée. Et la directrice de l’hôpital serait responsable de l’appui de cette rumeur… Cela ne menait à rien de bon. Enfin, nous apprîmes qu’elle serait partie dans les montagnes pour chercher un remède. N’ayant rien à demander de plus, j’attendis que Senwashi fasse ses demandes, s’il y en avait, avant de prendre la parole.


« - Je vois… Nous vous remercions de votre collaboration. Pour l’heure, nous allons nous rendre à l’hôpital afin d’en apprendre plus, et essayer de transmettre les informations à nos experts. Inutile de nous accompagner, je l’ai repéré en venant ici. Sur ce, nous vous saluons. »

Prenant la même posture qu’en arrivant, je le saluai afin de me diriger vers la sortie, dans le but de rejoindre l’extérieur, et surtout, de me mettre à l’abri des regards et oreilles indiscrets. M’assurant ainsi qu’il n’y avait plus que moi et Senwashi dans les environs, je sortis le message que m’avait sorti Rin afin d’écrire dessus, et donc, lui transmettre l’information suivante :

Rapport de l’équipe 6,

La maladie à Yamaoku aurait débuté par l’infection des classes moyennes, mais pas par des SDF ou autres vagabonds. Hypothèse d’un problème sanitaire à exclure. Aussi, les rumeurs concernant l’implication de Konoha auraient débuté à Hiruko. Message à transmettre aux autres équipes 3 à 5 : concentrer les efforts sur l’origine de la maladie et non sur un moyen de le résoudre. Hypothèse d’une attaque bactériologique à envisager. Message spécial à l’équipe 5 : interroger les habitants sur l’origine de la rumeur. Nous nous dirigeons aux montagnes Fuhen.

Fin de transmission.


Une fois la chose écrite, je refermais le parchemin afin de me tourner vers Senwashi, pour l’informer du plan que j’avais choisi de prendre. Si j’avais informé le maire de notre route vers le centre médical, en mensonge, c’était pour brouiller les pistes, au cas où il nous cacherait quelque chose.

« - Oublions l’hôpital. J’ai confiance en nos experts pour trouver une solution. Dirigeons nous vers les montagnes afin de trouver la directrice. Elle est la clé dans notre enquête. Si cela ne vous dérange pas… »

Je m’interrompais dans ma phrase, mais mon regard vers ses ailes laissait bien entendre ce que je souhaitai demander. Il nous serait beaucoup plus simple de rejoindre le lieu indiqué et de repérer la personne depuis les airs, et si je montai sur le dos de Senwashi, nous y arriverons rapidement. En espérant que je ne l’offense pas, après tout, la marche à pied me convient aussi…

HRP:
 


I'm here to smoke some cigarettes and explode some bitches...

... And this is my last stroke.

I don't like to hurt people, so please...

Get out of my way !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 678
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Groupe 6 - Toile obscure Dim 29 Jan 2017 - 18:16

Je gardais tout de même une petite réserve quant à Iwajima-san, mais je devais admettre qu’il était très coopératif avec nous. Il répondit à chacune de nos questions et en détail, apprenant que la maladie s’était déclaré dans les quartiers moins fortunés avant de se répandre à une vitesse fulgurante. Il en vient ensuite aux allégations de Yusei-san, qui visiblement rendait le maire plutôt inconfortable. Il était toujours plus facile de mettre le blâme sur quelqu’un d’autre, évidemment. Nous apprîmes donc que les rumeurs étaient apparemment parties d’Hiruko, là où les premiers cas furent déclarés. Il y avait ensuite le fait que la directrice de leur propre hôpital avait corroboré c’est allégations en bernant la population, si je comprenais bien. Cette histoire d’arguments scientifique complexe me semblait plus suspecte. Iwajima-san nous rassura aussitôt qu’elle n’avait pas encore assez d’influence au niveau National et que notre simple venu pour leur venir en aide pourrait faire taire les sceptiques et surtout ladite directrice. Le Maire semblait avoir terminé, mais il reprit finalement la parole après quelques secondes de débat intérieur. Il nous appris que la directrice était partie depuis maintenant quatre jours dans les montagnes qui se situent au sud-ouest. Nous avions maintenant notre prochaine destination.

N’ayant pour ma part rien de plus à ajouter, je laissai le Yôgan conclure la discussion alors qu’il lui laissait savoir que nous nous rendions à l’hôpital, refusant toutefois son offre de nous y accompagner. Je compris aussitôt où il voulait en venir et décider donc de jouer le jeu avec lui. Je le saluai en m’inclinant légèrement puis suivi le Jônin à l’extérieur. Nous marchâmes quelques pas avant de nous arrêter à nouveau, cette fois pour voir Yusei-san sortir un parchemin. Il y lui fallut quelques pour rédiger son mot, puis il le rangea dans sa poche une fois celui-ci terminé. Comme je m’y attendais, l’hôpital n’était qu’un leurre. Notre vraie cible était bel et bien la directrice, qui s’était selon moi exilé dans les montagnes lorsqu’elle avait appris notre arrivée, sachant qu’elle venait de ternir notre réputation. Il me demanda alors, sans verbalement le demander, si nous pouvions utiliser mes ailes pour le voyage. Il était vrai que ce sera beaucoup plus facile si nous pouvons tous les deux avoir une vue d’ensemble sur les montagnes.


- Non, bien sûr que non. Nous allons toutefois passer à l’extérieur de la ville pour cela, je n’ai pas assez de place ici pour prendre forme.

De toute façon, le Yôgan était déjà monté sur mon dos par le passé, alors je n’avais aucune de raison de le lui refuser. Nous retraçâmes alors nos pas jusqu’à la sortie de la ville, ayant tous les deux sondé la place lors de notre premier passage pour pouvoir nous y retrouver par nous-même. Une dizaine de minutes, nous fûmes trouvions face au même deux gardes de tout à l’heure, cette fois avec aucune intention d’y mettre le pied. J’échangeai un regard avec Yusei-sans puis j’hochai la tête, lui signifiant que j’étais prêt. Je me fermai alors les yeux puis commençai à me concentrer. Cela me demandait plus d’effort que de passer sous ma forme d’aigle royale, qui était rendu pour moi un réflexe inné. Pour ma forme de grand aigle, je devais puiser plus profondément dans mon animal totem. Il me fallait beaucoup plus d’énergie clanique pour prendre cette forme. Je devais toutefois être patient et m’assurer que j’avais assez de cette énergie avant de prendre forme. Après quelques minutes de concentration, je fus finalement couvert d’une lumière blanche, d’un blanc immaculé, sans toutefois être aveuglante. Ce ne fut qu’une fois entièrement couvert que je commençai à prendre forme. Ma silhouette passa de celle d’un humain à celle d’un aigle géant d’au moins trois mètres de haut. La lumière se dissipa aussitôt la transformation terminée et je fus fin prêt à accueillir le Yôgan à nouveau sur mon dos. Je m’accroupis au sol pour lui faciliter la tâche puis, une fois bien agrippé autour de mon cou, ce fut un décollage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1508

Message(#) Sujet: Re: Groupe 6 - Toile obscure Dim 29 Jan 2017 - 22:54

Privés de plus d'indice par leur départ, ils cherchèrent. Encore et encore. Toujours plus, perdant un temps précieux...

Pourtant, alors que le crépuscule commençait calmement à s'installer, ils arrivèrent à apercevoir de justesse une femme, s'étant arrêté non loin d'un lac perdu sur un plateau dans les Montagnes Fuhen, sur l'île à l'ouest. S'agissait-il de la directrice ? Il fallait faire vite pour le savoir, car trois hommes s'avançaient vers elle, menaçant.

- Qui êtes-vous ? Que me voulez-vous ?!

Montagnes

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Jônin - Bras droit du Tsuchikage
Messages : 1007
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Groupe 6 - Toile obscure Mar 31 Jan 2017 - 22:45

J’étais satisfait d’apprendre que Senwashi n’était pas du genre à me refuser ce genre de service. Il était vrai que nous avions eu l’occasion de participer tous les deux à des missions qui firent que je me retrouvais à me balader sur son dos, mais c’était à une époque où l’homme était encore un membre de la feuille, et non de seulement le feu. Je ne savais pas encore grand-chose de cette fameuse équipe des « douze gardiens », mais peut être que cela rendrait les rapports avec Konoha plus ambigu ? Ou alors, peut être que j’étas tout simplement parano. Oui, sûrement.

Nous survolions ainsi la ville pour nous diriger près des montagnes, en espérant trouver la personne concernée. Selon ce que nous avait dit le maire de la ville, la directrice de l’hôpital local serait vraisemblablement l’une des personnes responsables de l’expansion de la rumeur, et à cause de ceci, en accord avec mon hypothèse d’avoir quelqu’un qui serait derrière la pandémie, il n’y avait que trois hypothèses à retenir. La première serait qu’elle soit directement liée aux personnes répandant, prétendument, la maladie, et ferait donc en sorte de reporter l’attention sur nous. La seconde serait qu’elle le ferait, mais contre son gré, que les fameux « responsables » feraient en sorte de la porter sous sa coupe. Et la dernière… Et bien c’est qu’elle pense que c’est nous pour une autre raison.

Espérant que ce ne soit pas la dernière solution, puisque cela serait d’une incohérence scénaristique, car elle serait donc inutile pour le récit, je scannais du ciel, avec Senwashi, la région de la montagne. Nous avions fait le tour des lieux, perdant du temps précieux durant la journée. J’espérais que le reste des groupes faisaient leur travail, car si cela se trouvait, tout était déjà fini avant que je ne puisse faire quoique ce soit. Cependant, avant que tout espoir soit perdu, l’aigle vit de son œil une scène intrigante. Sous nous se trouvaient donc trois individus masqués sur le point de menacer une jeune femme. S’agissait-il de la personne qui nous intéressait ? Qu’importe à vrai dire, nous devions intervenir.


« - Désolé Senwashi-san. Atterrissez derrière la femme, je me charge des autres. »

Alors que je lui disais ça, je concentrai mon chakra sous quelques müdras, et alors qu’il se trouvait à cinq-six mètres du sol, je bondis afin d’atterrir sur les lieux de la scène, tout en crachant cinq projectiles de lave. Le but n’était pas de les toucher, mais surtout de les empêcher d’avancer plus. Atterrissant durement entre le trio et la jeune femme, je me relevai et me mis en posture de combat, prêt à frapper, tout en concentrant mon chakra en mes sens.

« - Je ne vais le dire qu’une seule fois : Déposez les armes ou mourrez avec elles en main. Coopérez et aucun mal ne vous sera fait… Cela vaut aussi pour vous. »

La dernière phrase plus basse, je tournai légèrement la tête vers la femme pour lui faire comprendre qu’elle avait tout autant intérêt que les agresseurs de ne pas tenter un mauvais coup. Dans tous les cas, il y aurait des personnes ne tenant plus debout à la fin, et ça n’allait certainement pas être moi…

HRP:
 


I'm here to smoke some cigarettes and explode some bitches...

... And this is my last stroke.

I don't like to hurt people, so please...

Get out of my way !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 678
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Groupe 6 - Toile obscure Ven 3 Fév 2017 - 0:57

J’espérais le Yôgan bien agrippé, car le décollage pouvait être brutal pour quelqu’un qui n’était pas prêt. L’accélération soudaine avait de quoi faire chavirer un passage qui ne faisait pas attention. Je le sentais toutefois sur mes épaules alors que nous montions vers les cieux. En quelques secondes, nous étions à hauteur des nuages. Restait maintenant plus que la question de savoir où commencer. Car selon le Maire Iwajima, la docteure se serait cachée dans les Fuhen, mais les Montagne du Fuhen étaient réparties sur deux îles. Toujours selon le Maire, elle se serait dirigée vers le sud-ouest. Cela nous laissait donc avec la section au Sud et celle à l’Ouest, toutes eux sur des îles différentes. Je me dirigeais vers les montagnes du Sud, descendant par le fait-même mon altitude pour mieux voir. Il pouvait y avoir plusieurs cavernes cachées dans ces montagnes, nous nous devions donc de les passer au peigne fin.

Après plusieurs heures de recherche et des dizaines d’aller-retour au-dessus des montagnes, nous dûmes en venir à la conclusion qu’elle n’était pas ici. Nous les avions fouillés de fond en comble, il n’y avait aucune trace de la docteure. Yusei-san eut la même conclusion que moi, puisque je l’entendis me dire que cela ne servait à rien de chercher plus et que nous ne trouverions rien ici. Je nous fis alors bifurquer pour prendre la direction du nord-ouest vers les dernières montagnes. Si nous ne l’y trouvions pas, alors cela voulait dire qu’on nous avait donné une fausse piste. Le Maire aurait-il prit la défense de la docteure? Les choses prendraient alors une tournure pour le pire. Il était toutefois encore trop tôt pour spéculer de la sorte. Nous arrivâmes alors finalement aux montagnes ouest puis je répétai le même processus que plus tôt. Survolant les montagnes tout justes au-dessus de leurs cimes, je fouillais les vallées de mon regard perçant, espérant y trouver quoi que ce soit. Le soleil fusionnait avec l’horizon lorsque je repérai finalement quelque chose. Ce fut d’abord le lac qui attira mon attention, mais je vis rapidement la scène qui s’y déroulait : une jeune femme étaient assaillie par trois brigands. Nous n’avions pas le luxe de nous demander s’il s’agissait de notre docteure. Je commençai aussitôt ma descente, me dirigeant vers la femme visiblement en détresse.

Le Yôgan sur mon dos vit ce qui se déroulait plus bas et donna ses instructions. Je me devais de couvrir nos arrières, ce qui incluait la jeune femme, alors qu’il se chargerait des trois malfrats. Yusei-san attendit que je sois à moins d’une dizaine de mètres avant de finalement descendre de mon dos, projetant des projectiles de laves pour séparer les bandits de leur victime. Je poursuivi quant à moi ma course, prenant finalement ma forme humaine pour me positionner comme prévu dans le dos de la jeune femme.


- N’ayez craintes, nous ne vous voulons aucun mal.

La nuit était à quelques heures de tombé et il faisait particulièrement sombre entre les rochers. Je tentai alors de la rassuré et avec un peu de chance, elle nous laissera nous occupé de la situation sans trop d’émois. Je déployai tout de même mes ailes derrière moi pour lui bloquer la route si jamais elle tentait quoi que ce soit.

Hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1508

Message(#) Sujet: Re: Groupe 6 - Toile obscure Ven 3 Fév 2017 - 2:00

Les trois hommes s'arrêtèrent, esquivant l'attaque du Konohajin. La jeune femme, encerclée par les deux guerriers, n'hésita pas à parler.

- V... Vous... Vous êtes de Konoha c'est ça ?

Les trois semblaient hésitant, jugeant de leur regard les deux arrivants pour choisir une approche dans une inaction brève qui fut suffisante pour la jeune femme.

- N'est-ce pas évident que j'ai été utilisée comme... appât...

Déjà, les trois inconnus furent consommé par d'obscures flammes, libérant derrière eux un épais nuage violacé qui engloba toute la zone rapidement. Deux imposants sceaux se dessinèrent sur le sol, faisant arriver deux imposants squelettes de cinq mètres de haut chacun. Ne bougeant que peu, ils fixèrent le trio en face d'eux.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Jônin - Bras droit du Tsuchikage
Messages : 1007
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Groupe 6 - Toile obscure Ven 3 Fév 2017 - 11:07

Nous avions passé plusieurs heures à survoler la zone des montagnes, dans l’espoir de trouver un indice qui pourrait nous aider dans notre enquête, mais seule la scène qui se trouvait en dessous de nous était le plus proche de ce que nous voulions. Très franchement, je ne savais pas ce que j’aurais préféré : ignorer la scène et continuer à chercher, avec l’assurance que nous trouvions réellement ce que nous voulions, ou alors intervenir malgré tout. Sens moral, quand tu nous tiens…

Toujours était-il que je ne voulais pas non plus me laisser avoir par je ne sais quelle ruse qui pourrait se jouer. Rien ne nous disait que c’était une mise en scène, et au vu des évènements qui s’en suivait, j’avais raison, mais pas avec le bon script. Alors que je m’étais mis entre les deux parties, afin de vérifier si l’un ou l’autre allait se mettre à bouger, la voix de la femme me parvint, me faisant à rire si nous étions dans une situation moins dangereuse.


« - Ça l’était, en effet. Restait à savoir si vous étiez le chasseur… »

Et sur cette déclaration, je vis ainsi les trois adversaires en face de moi… S’embraser ? Si la combustion spontanée n’avait rien d’étrange, le fait que les flammes étaient loin d’avoir des couleurs naturelles n’aidait pas. Pire encore, voilà qu’un étrange nuage violacée vient embourber la zone. Simple écran de fumée, ou autre gaz nocif ? Dans tous les cas, du peux que je puisse faire, je détachai le foulard de mon bras droit et l’enfilai pour m’en servir de masque. Cela ne servirait peut être à rien, mais mieux valait être prudent.

Et comme si ce n’était rien, nous voilà encore plus en situation dangereuse. Des cadavres des trois assaillants s’élevèrent des figurent imposantes qui se révélèrent être des squelettes géants. De quoi en rajouter sur ma « Liste des trucs que j’ai vu et veut plus voir ». Soudain, alors que je concentrai mon attention sur le duo à affronter, Senwashi me prévint que le gaz semblait fait de chakra également. Plus de toutes dessus, il y avait un piège, et si tous les romans que j’ai lu ne me mentaient pas, c’était du poison. Maudissant mon incapacité de me défendre de ce genre d’attaque, je pris le parchemin de Rin et le lançait au Gekei, avant d’exécuter un müdra, alors que mon corps se recouvrait de mon armure de lave.


« - Prenez-là et envolez-vous. Contactez l’équipe médicale et dites leur d’envoyer un médecin à Fuhen. Je me charge d’eux ! »

Je ne savais pas du tout si je pouvais me permettre de les affronter, mais en tout cas, je n’avais pas le choix. La mission avant tout. Observant les deux squelettes, je choisi de concentrer mon attention sur celui qui, en apparence, paraissait le moins résistant des deux. Concentrant force et chakra dans mon poing, je m’élançai en un saut, dans un cri de guerre vers lui, afin de frapper une unique fois sur son torse pour le mettre hors d’état directement. A voir, selon mon état, si j’étais capable de gérer l’autre après coup…

HRP:
 


I'm here to smoke some cigarettes and explode some bitches...

... And this is my last stroke.

I don't like to hurt people, so please...

Get out of my way !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 678
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Groupe 6 - Toile obscure Ven 3 Fév 2017 - 17:41

Une fois sur place, les choses n’allèrent pas du tout comme je me l’étais imaginé. Je ne m’étais pas fait de scénario parfait, j’avais pris en compte quelques problèmes à survenir, mais je n’avais pas prévu ça. Lorsque je m’étais poser près de la jeune femme, je la rassurai de mon mieux. Je restai tout de même sur mes gardes, ne sachant pas à quoi m’attendre. Elle nous demanda si nous étions de Konoha, ce à quoi j’hésitai à répondre. Quel importance cela faisait-il d’où nous venions. Je compris trop tard ce qui était en train de se passer. Comme pour me confirmer mes peurs, elle nous révéla finalement n’être qu’un appât. Je m’envolai aussitôt dans les airs, mettant deux mètres de distance entre elle et moi. Je pu ainsi voir la scène qui tournait au cauchemar alors que les trois brigands prenait littéralement feu, mais pas d’un feu ordinaire. Des flammes noires aux teintes de pourpres enflammèrent les bandits pour faire lever un large nuage de gaz sans aucun doute toxique. Je n’étais toutefois pas au bout de mes surprises, puisque deux squelettes géants apparurent d’environ cinq mètres de haut. Je n’avais jamais rien vu de tel, rien d’aussi contre-nature. Je senti un sentiment de colère monté en moi, ne pouvant pas pardonner un tel affront à Mère Nature.

Je vis finalement le Yôgan à travers le nuage, un foulard protégeant du mieux qu’il pouvait son système respiratoire. Il me lança quelque chose de toute ses forces, qui s’avéra être un parchemin. Je compris aussitôt où il voulait en venir. C’était le moment où je devais m’enfuir à sa demande. J’avais acquiescé tout à l’heure, mais maintenant que je la situation était là, je n’avais aucune envie de le laisser dans ce pétrin. J’étais conscient qu’il demandait des renforts, qui ne seraient pas de refus, mais tiendrait-il assez longtemps? Je ne doutais pas des capacités de Yusei-san, seulement d’être réaliste. Je décidai donc de rester et de faire mon possible pour aider le Yôgan. Si la situation dégénère, je tenterai la fuite, mais pas avant. J’allais alors mettre mon plan en action lorsque je vis soudainement le Konohajin sortir du nuage pour se précipiter droit sur l’un des deux squelettes. J’attendis que celui-ci ait mis pied à terre pour passer à l’action. Je me rendis moi aussi sur la terre ferme pour y encrer mes deux pieds sous forme de serres.


- Cramponnez-vous bien, Yusei-san!, lui criai-je alors que je terminais mes mudras.

Projetant finalement mes mains vers l’avant, un petit tourbillon de vent naquit tranquillement, perceptible à l’œil grâce au gaz. Puis elle prit rapidement en hauteur et en largeur pour finalement atteindre une bonne dizaine de mettre de hauteur, aspirant une bonne partie du gaz avec elle. J’espérai que Yusei-san soit bien accroché. Les deux géants semblaient dérangés par les bourrasques de vents, mais sans plus. Me concentrant encore plus, je fis lever la tornade de terre pour la faire monter puis je relâchai mon emprise, dissipant la tornade ainsi que toutes traces du gaz. Maintenant que nous voyions un peu plus clair, je passai à la deuxième phase de mon plan : passer à l’attaque. Me lançant alors dans une deuxième série de mudras, je concentrai mon chakra dans mes mains pour finalement y faire naître une boule de chakra katon. Je la relâchai finalement le chakra accumulé sous forme d’un rayon de chakra et l’envoyai directement sur le deuxième géant d’os. J’espérais attirer son attention avec ça.


Hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1508

Message(#) Sujet: Re: Groupe 6 - Toile obscure Ven 3 Fév 2017 - 19:20

Du mieux qu'ils purent, les deux shinobis luttèrent contre ce qui s'abattait sur eux. Malgré les efforts, ils avaient tous les deux inspiré une partie minime du gaz avant que le Gekei ne l'évacue - les effets se faisaient déjà sentir sur leur corps, perturbant leur Chakra à des doses bien moindres que ce qu'ils auraient pu subir sans réaction.

A côté, le premier squelette attaqué n'esquiva pas le coup du Yogan mais se contenta de faire quelque chose de bien pire. Se renforçant momentanément il obtient la résistance suffisante pour l'encaisser et un ensemble d'os sorti de son corps pour emprisonner le corps du Yogan, suite à quoi il souffla un puissant jet d'eau sur ce dernier, assez fort pour détruire son armure.

Le guerrier, de son côté, chargea sans plus attendre le Yogan emprisonné également. Il ne réalisa pas dans son mouvement l'attaque qui lui était adressée et l'encaissa de plein fouet avant de poser ses bras au sol et en faire sortir une version plus petite de soi-même qui s'attaqua au Gekei en le chargeant.

L'invocateur, quant à lui, ne se montra toujours pas et derrière les deux guerriers, la femme hurlait pour qu'on la sorte de là.

- Je n'ai pas eu le choix ! Ils m'ont menacé ! Mais ne me laissez pas là pitié ! Je peux vous donner des informations. Je peux vous aider. Mais pitié... Pitié... Je ne veux pas encore mourir !

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 678
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Groupe 6 - Toile obscure Sam 4 Fév 2017 - 23:05

J’avais bien fais de m’occuper du gaz en premier. Je n’avais toutefois pas été assez rapide pour l’empêcher de faire des dégâts. Ce n’était pas des dégâts physiques par contre, le gaz affectait notre habileté à manipuler le chakra. Je sentais une certaine résistance dans sa circulation. Je ne pouvais toutefois pas laisser cela m’arrêter. Une fois le nuage dissipé, je vins aussitôt à l’aide de mon compagnon en lançant un rayon katon sur l’un des deux squelettes. Ma cible ne broncha toutefois pas un seul instant, m’ignorant même complètement, et reçu mon rayon de plein fouet, créant un trou dans sa cage thoracique. Il semblait apparemment concentré sur autre chose pour me porter attention. Lorsque je regardai sa cible, je vis le Yôgan pris dans une prison d’os à même le géant squelette. Je compris à cet instant que je ne pouvais plus rien pour lui. Je n’eus toutefois pas à me soucier de son sort bien longtemps, puisqu’un troisième squelette fit soudainement son apparition. Il s’agissait en fait d’une version plus petite de ma cible initiale, celui qui semblait le plus résistant. Et il fonçait droit sur moi.

Pour un simple paquet d’os, il allait étonnamment vite. Non seulement allait-il vite, mais il envoyait vers moi un poing qui se couvrit de chakra katon, l’affinité même que je venais d’utiliser. Était-ce une coïncidence? Je n’avais pas le temps de me pencher sur cette question. J’infusai mes ailes d’une importante quantité de chakra, les faisant grossir encore en plus de les rendre dures comme l’acier. Je me servis d’elles pour couvrir complètement et ainsi me protéger de toute part. Je senti le coup frapper contre ma défense, mais je l’encaissai aisément. Je me libérai aussitôt de mon bouclier, mes ailes reprenant leur taille habituelle, puis je passai à l’attaque. Je couvris mon poing droit de chakra katon puis je frappai le squelette sous le menton avec un uppercut. Ce simple coup fut suffisant pour le décapiter, le restant des os s'amassant au sol. Maintenant libre., je reportai mon attention sur le Yôgan pendant quelques instants, me demandant si je ne pouvais pas faire quelque chose pour lui. Je me souvins alors de ce qu'il m'avait dis en début de mission, de m'enfuir s'il le fallait et de ne pas compromettre la mission. Je décidai alors de battre en retraite. Je ne partirais toutefois pas les mains vides. Je battis des ailes puis me dirigeai à toute vitesse vers la « victime » puis je la saisis dans mes bras pour me diriger vers les montagnes.


- Ne vous débattez pas si vous ne voulez pas…

Je laissai ma phrase en suspens, ne sachant pas vraiment comment la finir. Je n’étais pas sûr d’avoir bien compris, mais je croyais l’avoir entendu dire qu’elle ne voulait pas encore mourir. Je n’aimais pas du tout où les choses allaient, mais il me fallait des réponses au plus vite néanmoins. Je ne pouvais pas laisser Yusei-san à lui-même. Je repérai enfin grâce à mon œil d’oiseau une corniche assez grande pour deux. J’y posai alors la jeune femme et la laissai se remettre de ses émotions, j’avais quelque chose ç faire avant de m’occuper de son cas. Je fouillai dans ma poche intérieur de veste puis en sortis le parchemin que m’avait confier le Yôgan. Un design spécial, celui-ci était muni d’une plume intégrer. J’allais me rendre compte qu’il faisait bien plus que cela. Je sortis donc la plume puis je le déroulais, y rédigeant mon rapport.

Ici Senwashi Gekei du groupe #6,

Nous sommes sur l’île Ouest de la chaîne de montagnes des Fuhen et avons besoin de renfort ainsi que de support médical pour Yusei Yôgan. Celui-ci est en très mauvaise posture. J’ai pour ma part mis la main sur une complice de nos assaillants. Je passe immédiatement à l’interrogatoire.


J’eu tout juste le temps de me relire que le message fut absorber par le parchemin. Un parchemin vraiment spécial. Je roulai le parchemin puis je rangeai le tout dans la même poche intérieur. Je me tournai finalement vers la jeune femme, le regard mauvais.

- Vous êtes mieux de tout me dire, de ne pas mentir et de ne pas tourner autour du pot. Je n’aurai aucun remord à vous jetter en bas de ces montagnes si je n’ai qu’une seule once de doute en votre parole.

Hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Jônin - Bras droit du Tsuchikage
Messages : 1007
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Groupe 6 - Toile obscure Dim 5 Fév 2017 - 23:44

Rétrospectivement, je suis le premier à admettre que mon action n’était pas forcément la meilleure à prendre. Mais le mal était fait, j’allais devoir faire avec. Lorsque les deux squelettes géants étaient apparus devant nous, je m’étais dit que celui que je devais affronter en premier était non seulement celui qui apparaissait comme le plus faible, mais également potentiellement dangereux. Et celui habillé en robe ressemblait à ce que l’on appelle, dans des écrits d’outremer, une « Liche ». Et ça, j’avais pas envie qu’il invoque son armée de squelettes prête à nous massacrer en nombre.

Donc, dans la plus simple des idées, j’avais choisi de le détruire aussi rapidement que possible, concentrant le chakra dans un unique coup de poing vers le mage. Et comme je vous le disais, ça n’avait pas réellement marché. Juste après la déflagration de mon attaque, je me rendis compte que le squelette avait réussi à amortir le choc avec une couche d’os supplémentaire, mais en plus, les os se mirent à m’entourer, m’emprisonner les bras contre mon torse. Suite à cela, il me cracha de l'eau d'une si forte pression qu'elle fit sauter mon armure, me retrouvant trempé, immobilisé, mais surtout, sans défense. Je ne pouvais plus du tout bouger, ne pouvant que regarder vers mon geôlier squelettique en essayant de me débattre.

J’avais beau essayer de me mouvoir, les os ne bougeaient que peu sous ma pression. Il me faudrait y mettre plus de force si je voulais me défaire de cette prison improvisé. De ce fait, je me concentrai, essayant de me calmer, pour canaliser le chakra dans tous mon corps afin de briser l’étreinte. Cependant, quelque chose n’allait pas. Je pensais accumuler suffisamment d’énergie, mais il me manquait quelque chose, un peu plus de chakra ! Et c’est cette absence momentanée qui fit que je ne vis pas le coup venir. Sans m’y attendre donc, je ressenti une puissante attaque dans mon flanc, la douleur me faisant râler d’un cri audible par tous présent. Cela n’était pas horriblement douloureux, mais ça faisait tout de même mal.

Cependant, cette blessure fut l’élément déclencheur qui me permit de rajouter le chakra manquant. Contractant les muscles, j’écartai mes membres d’un seul coup et brisait l’étreinte d’os qui entourait mon corps. Si tôt fait, je bondis en arrière pour m’éloigner du duo de squelettes pour souffler un coup, une main sur mon flanc pour me rendre compte de la douleur. Il ne m’avait pas râté l’enfoiré… Mais il avait commis la grossière erreur de m’avoir énervé. Un regard jeté autour, et je vis ainsi que Senwashi s’était envolé ailleurs, avec la femme qui plus est. Souriant, content de voir que je pouvais y aller à fond, je soupirai un coup, histoire de passer outre la douleur, et composait les Müdra pour ma prochaine technique.


« - Maintenant, jouons sur MON Terrain ! »

Apposant mes deux mains au sol, de faibles secousses se firent ressentir, jusqu’à que la chaleur augmente sur ce dernier. Peu à peu, la terre se faisait remplacer par de la lave incandescente, recouvrant entièrement la zone de combat. Cette technique m’avait coûté énormément de chakra, sans compté l’étrange phénomène que je subissais, mais cela allait me donner un avantage certains pour la suite. Terminant en concentrant du chakra Yôton dans mes pieds, pour ne pas me brûler avec ma propre technique, je me remis en garde, face aux squelettes qui pourraient rester, et me préparait à toute nouvelle offensive.

HRP:
 


I'm here to smoke some cigarettes and explode some bitches...

... And this is my last stroke.

I don't like to hurt people, so please...

Get out of my way !


Dernière édition par Yôgan Yusei le Lun 6 Fév 2017 - 9:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1508

Message(#) Sujet: Re: Groupe 6 - Toile obscure Lun 6 Fév 2017 - 0:57

Alors que l'aigle s'envolait, le Yôgan pu profiter d'un instant de déconcentration des deux squelettes pour se libérer de l'étau du premier avant de faire couler le sol de lave. Ne sachant exactement à quoi s'attendre, le premier des deux croula sous celle-ci. Le second, hélas, se montra plus inventif en absorbant cette dernière par le biais d'un sceau une fois les premiers dégâts causés, et profita du terrain redevenu neutre pour charger le Konohajin une fois de plus.

Enfin, s'affichait le maître de ce jeu, sortant littéralement du plan d'eau.

- Il semblerait que ce ne soit que vous et moi... Enfin presque. Adieu, Yôgan Yusei.

Composant quelques Mudras, il souffla rapidement un nouveau nuage de fumée violacée.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Jônin - Bras droit du Tsuchikage
Messages : 1007
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Groupe 6 - Toile obscure Lun 6 Fév 2017 - 9:54

Combat acharné qu’était le mien, mes adversaires qui n’étaient pourtant que de simples poupées me donnaient beaucoup plus de fil à retordre que la plupart des personnes que j’ai pu affronter. Je ne me souviens pas d’avoir autant galéré qu’après avoir affronté la Daimyô, et encore, elle ne s’était même pas donnée à fond. Je commençai à regretter d’avoir envoyé Senwashi ailleurs pour appeler à l’aide, il m’aurait sans doute était plus efficace en partenaire de combat. Mais bon, si le message était parti, et que la personne qu’il sauva était belle et bien source d’informations, cela vaudrait le coup.

Le sol recouvert de lave, je me sentais déjà bien plus confiant pour l’évolution de cet affrontement. Je ne savais pas pourquoi, ou plutôt, je devinais que ce gaz y était lié, mais j’avais l’impression que mon chakra se faisait comme insuffisant à l’usuel pour exécuter mes techniques. Ce problème, si je voulais le compenser, c’était en utilisant ma stratégie de « recyclage ». Le nom paraissait ridicule, mais c’était ça : en réutilisant ma lave, j’économisai mon chakra un tant soit peu. Je pouvais reprendre la main… Excepté le fait que je vis la matière se faire absorber sous le squelette en armure, le seul rescapé des effets secondaires de ma technique.


« - … Ça, c’était pas prévu. »

Déconcerté par cette action qui non seulement me cassait dans mon élan, mais en plus, me fit si bien rager que la douleur se raviva dans mon flanc. Bordel, j’ai été plus qu’imprudent dans cet affrontement, et j’en payais le prix fort. Un Jônin ? Tu parles d’une erreur digne d’un débutant. Me mordant la lèvre pour ignorer la douleur, je concentrai mon chakra pour ma prochaine technique, qui arriva à point nommé. Le chevalier, après avoir absorbé la matière brûlante, me fonça dessus dans le but de m’infliger la même attaque que précédemment. Hélas pour lui, cette fois, j’étais prêt. Encaissant l’attaque, j’attrapais ses côtes et resta sur mes appuis, glissant sur le sol quelques mètres… Et recouvert à nouveau de mon armure de lave.

« - Pas cette fois… »

L’avantage de mon armure était que j’avais non seulement empêché l’attaque de me faire le moindre dégât supplémentaire, mais en plus, il subissait à la même occasion les dégâts de la couche de lave me recouvrant. Le tenant immobilisé, je me rendis ainsi compte de la présence d’un nouveau protagoniste, annonçant ainsi ma fin arriver, avant de cracher un nouveau nuage de poison. Je n’aimais pas donner raison à mes ennemis, mais là… Il n’avait pas tort, je me retrouvai dans une situation sans retour, mais je comptais faire du mieux que je pouvais tenir. Un détail retint mon attention cependant : il connaissait mon nom. Deux possibilités donc, soit il m’a espionné, soit je l’ai déjà rencontré…

« - Je n’ai pas le temps pour ça ! »

Mais ce n’était pas l’heure des hypothèses. J’avais très certainement aspiré une nouvelle fois du poison, et n’ayant pas d’autres moyens de m’en passer, je devais achever le combat le plus rapidement possible. Repoussant rapidement le squelette, je plaçai mon bras et arrière avant d’abattre un puissant coup de paume sur ce dernier, l’espérant suffisant pour l’achever grâce à mon armure. Le cas échéant… Qu’un miracle arrive.

« - Que voulez-vous, bordel ! »

HRP:
 


I'm here to smoke some cigarettes and explode some bitches...

... And this is my last stroke.

I don't like to hurt people, so please...

Get out of my way !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1508

Message(#) Sujet: Re: Groupe 6 - Toile obscure Lun 6 Fév 2017 - 15:34

Le squelette chargea pour se réceptionner sur l'armure et se faire littéralement exploser en mille morceaux. Malgré la destruction de son Chevalier, le nécromancien se permit un sourire. Il connaissait l'effet de ses poisons et savait que la victoire était... Assurée.

- Décidément...

Composant rapidement quelques Mudras, Rihei cracha un nouveau jet d'eau avant de poser ses mains au sol pour en faire surgir de volumineux bras squelettiques qui emprisonnèrent le Yôgan. Par mesure de précaution plus qu'autre chose, il souffla un nouveau gaz qui endormi cette fois-ci le guerrier de Konoha, signant sa défaite.

HRP:
 

*****

- Rihei-dono... Pourquoi ne pas l'avoir tué et l'avoir amené ici ?

Une voix masculine, la sonorité fragile, transparaissait dans l'écho de la grotte. Calmement, le Yôgan reprenait connaissance, seul dans sa cellule. Il était attaché à un pieux par ce qui semblait être des morceaux de chaire humaine, limitant totalement sa mobilité. Combien de temps avait-il dormi ? Difficile à dire. Son Chakra était efficacement bloqué par un sceau. Un rire ténébreux résonna dans la pièce, puis une voix se fit entendre. Une voix qui n'était autre que celle de son précédent adversaire.

- Ha ha ha... C'est bien pour ça que vous n'êtes qu'un larbin et que je dirige. Kamiko est morte semble-t-il, et si avoir la tête d'un Konohajin dans ma collection me plairait bien... Disons qu'il fait un bien plus intéressant appât. Vu que ce lâche de Lao a décidé de changer ses plans. J'avais dit, pourtant, de ne pas l'écouter ! De ne pas faire confiance à ces rats...

Alors que les voix s'éloignaient progressivement, ne devenant qu'un doux bruit de fond imperceptible avec précision, quelques gémissements se firent entendre. Le regard du Jônin, s'habituant aux ténèbres, commença à percevoir quelques contours de la grotte à travers les barreaux de sa cellule.

Prison
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Jônin - Bras droit du Tsuchikage
Messages : 1007
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Groupe 6 - Toile obscure Jeu 9 Fév 2017 - 13:48

Fatigué, épuisé, l’armure que j’avais sur le dos était réellement la seule protection qui me restait pour combattre. Utiliser des Jutsus me serait plus que désavantageux pour m’en sortir, mais en même temps, comment ferais-je pour combattre ? Je n’avais pas le temps de me faire à cette idée de toute façon, puisque mon adversaire, enfin révélé, ne semblait pas vouloir me laisser ce plaisir. A peine avais-je détruis le squelette pour me tourner vers le Nécromancien que je me fis propulser par un puissant jet d’eau qui détruisit mon armure. Essayant de me relever pour combattre, je fus immobilisé par des bras squelettiques, et sans savoir ce qui m’arrivait, je perdis soudainement conscience alors que l’on me soufflait un étrange gaz au visage.

Je ne savais pas combien de temps j’étais resté ainsi, mais c’était suffisamment longtemps pour que je change de lieu. La voix de mon agresseur me sorti ainsi de mon songe, même si je restai encore complètement épuisé. Observant les alentours, je me rendis compte que nous étions ainsi dans une grotte. Doucement, comme n’importe qui, j’avais pour réflexe d’essayer de me frotter le visage, mais me rendis compte, à mon grand malheur, que j’étais attaché. Ceci me réveillant plus rapidement, je jetais un regard vers mes liens, tout en me débattant, mais…


« - Putain de merde ! »

… Je ne m’attendais pas réellement à me retrouver enroulé dans de la chair humaine. Me débattant un peu plus par la surprise, je compris bien vite que c’était inutile, et me contenta de prendre le temps de respirer, me calmer, pour juger de la situation, alors que la voix en face continuait de parler. Il comptait donc se servir de moi comme appât ? Pas le temps de d’analyser l’information, j’entendais les pas des hommes s’éloigner. Deux choix donc, soit je l’interceptai, soit je le laissai partir pour rester seul et essayer de me sauver. Mais comme je doute qu’il m’a laissé de quoi me libérer…

« - Hey ! Pense même pas à fuir ! Espèce de lâche, incapable de se battre soit même ! »

Tas de conneries que je balançai, mais je n’avais que peu de choix à l’heure actuelle. Continuant mes tirades à plein poumon, j’essayai également de concentrer mon chakra, mais me rendis compte avec horreur qu’il ne circulait pas dans mon corps. Et merde, ils ont rajouté un sceau en plus de m’attacher, ils n’y vont pas de main morte… Calembour pour des Nécromants… Merde ! C’est pas le moment ! Bon… Si Senwashi a écouté ce que je lui ai dit, des secours devraient arriver au mon Fuhen, et se rendre compte de mon absence. Me reste donc plus qu’à les occuper en attendant.

« - Est-ce que vous auriez au moins la décence de me mettre des vrais liens ?! Sans déconner, c’est pas parce que vous êtes des Nécromants que vous devez vous comporter comme des sauvages ! »


I'm here to smoke some cigarettes and explode some bitches...

... And this is my last stroke.

I don't like to hurt people, so please...

Get out of my way !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1508

Message(#) Sujet: Re: Groupe 6 - Toile obscure Jeu 9 Fév 2017 - 23:55

Un gémissement de plus se fit entendre dès que le Yogan ouvrit la bouche, provenant directement de la cellule proche de la sienne.


- Tai... Taisez-vous pauvre fou ! Vous voulez qu'ils...

Quelques bruits de pas, un gémissement, un cri, et c'en était fini. La voix féminine venait de s'éteindre, à tout jamais.

- Ri... Ri... Rihei-dono... S'il vous plaît...

Cette même voix masculine frêle d'avant résonna juste à côté du Konohajin, environ au même endroit que celle de la femme il y a quelques instants. Un semblant de lumière semblait transparaître, puis un bruit de claque.

- Silence. Il ne manquerait plus qu'elle commence à cracher ce qu'elle savait. Viens.

Des bruits de pas supplémentaires et doucement, il était possible au Jônin de voir le visage de son adversaire précédent, accompagné d'un homme à l'allure rachitique qui devait avoir environ son âge.

- Je vous que tu es réveillé, Yusei.

De sa main, le dénommé Rihei tapota légèrement le visage du ninja avant de le frapper, suffisamment pour faire mal mais rien de plus. Après quoi, il tendit sa main vers son subalterne qui lui donna, presque réticent, une petite lame alors que le nécromancien reprenait.

- Des sauvages ? Je crois que tu ne t'es pas regardé dans un miroir depuis longtemps. Fuir ?! Tu me ferais presque rire... Si tu étais moins con.


D'un geste brutal, il marqua d'une plaie relativement profonde le visage du prisonnier, lui assurant au moins une volumineuse balafre s'étendant sur toute la joue gauche. De sa deuxième main, il força une ouverture de bouche.

- Tu es mon... Invité. Pour le moment. Et tu le resteras tant que tu seras dans mes bonnes grâces. Mais ça ne m'empêche pas de te rappeler que tu es à ma merci, petite pute Konohajine. Depuis le temps que je rêve de mettre ma main sur toi... Tu n'as pas idée.

Relevant partiellement son masque avec sa main ensanglantée, il lécha littéralement la blessure infligée, sa langue chaude contrastant sur la joue du Yogan avec le froid ambiant.

- Si je te coupais la langue ? Je suis sûr que Konoha pourrait m'en être reconnaissant... Enfin, pourrait car ils ne te retrouveront jamais. Vivant du moins.
- Ri... Rihei-dono... Takumi-dono va...

Brutalement, l'homme se releva lâchant totalement son butin de guerre pour se tourner vers son larbin, composa quelques mudras et le même feu violacé qui avait consumé déjà trois personnes l'emporta dans un râle agonisant.

- Petit con. Où en étions-nous déjà ?

Son ton, même sans voir son visage, laissait entendre qu'il comptait s'amuser. Pendant longtemps encore. Doucement, il passant la lame entre les liens de chaire qui retenait prisonnière le shinobi et le dénuda totalement, avant de l'enfoncer juste ce qu'il faut sous la peau au niveau de son téton droit pour commencer à le dépecer. Vivant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Jônin - Bras droit du Tsuchikage
Messages : 1007
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Groupe 6 - Toile obscure Dim 12 Fév 2017 - 13:46

Dire que j’étais dans une situation bien pourrie serait un euphémisme à l’heure actuelle. Attaché, prisonnier et sans chakra, les options qui me restaient pour pouvoir me sortir de cette situation étaient que trop limitées. J’avais beau essayer de me débattre pour détruire les liens avec de la force pure, rien n’y faisait. Une des solutions un peu primaires que j’aurais envisagé serait de mordre mes liens, à défaut d’utiliser une arme de mon équipement qui me fut retirée, mais pour être honnête avec vous… Je n’ai clairement pas envie d’attraper je ne sais quelle maladie en mordant dans de la chair en putréfaction.

J’avais beau faire mon malin à divaguer ainsi, je n’étais en rien en situation de me le permettre. Le provoquant pour essayer de l’occuper et attirer son attention, je ne me rendais alors pas compte de la suite d’évènements que j’allais déclencher. Une voix dans une cellule voisine se fit entendre, me suppliant d’arrêter. Mais elle se tue, sans un bruit. Inutile d’essayer de comprendre, elle avait été tuée. Merde, encore… Rejetant le fait que ce soit ma faute qui ait enclenché ceci, je le vis apparaître devant moi, cette personne qui m’avait poussé dans mes retranchements. Bien que son masque cache son expression, l’aura qu’il dégageait ne me laissait pressentir rien de bon…

Me parlant comme à un malpropre, il entama la conversation d’une claque sur ma joue. Cela faisait mal, mais plus qu’elle ne causerait de dégâts. Râlant entre mes dents donc, je ne dis mots pour essayer de l’écouter, et surtout, retenir les détails importants. Il me tutoyait comme s’il me connaissait, ce type. Mais qui était-il merde ? Enchaînant une nouvelle fois, une nouvelle balafre sur la joue s’invita à la collection qui parcourait mon corps, alors qu’il m’empêcha de parler. J’avais beau forcer sur ma mâchoire, elle était bloquée. Je l’observai, un mélange de colère, d’incompréhension… Et je le reconnais, de peur naissant dans mes entrailles.

Et ses gestes suivant n’allèrent pas pour m’aider à me calmer. Léchant directement le sang de ma joue, me faisant sursauter pour essayer de m’éloigner, je l’écoutai alors qu’il comptait bien « s’amuser » avec moi, qu’importe ce que cela voulait dire. Mais alors que son larbin voulait l’interrompre, prononçant au passage un nom à retenir, il en paya le prix d’une combustion spontanée. J’assistai avec horreur à la mort de l’homme qui se faisait consumer par un feu-follet. Sans m’attendre, il reprit son attention sur moi, passant sa lame sur mon corps pour mettre ma peau à nu.


« - Qu’est-ce… Qu’est-ce que vous voulez merde ?! Laissez-moi ! Me touchez-GHAAAAAAAAA ! »

Ce qui m’interrompit ? Sa lame qui pénétra ma carcasse d’une violence, et arracha la peau se trouvant sur ma poitrine. Le hurlement de douleur que j’avais poussé raisonna dans la caverne, alors que la sanglante douleur de la découpe fut remplacée par la brûlure du contact de ma chair à l’air libre. Atroce ? Un putain d’euphémisme ! Quelques soupires douloureux, honteusement comparable aux couinements d’un animal blessés, je reprenais mon souffle, bien que roque pour me reprendre. Les nerfs à vifs, j’essayai de me concentrer, de penser à n’importe quoi plutôt qu’à la douleur. Le village, le pays, la mission, mes amis… Tout ce qui pourrait me convaincre de ne pas succomber à cette sensation d’impuissance.

« - Qui… Qui êtes-vous ?… »

Relevant la tête, l’air fatigué et un filet de sang débordant de ma bouche, m’étant mordu la joue pour essayer de compenser la douleur, j’observai mon interlocuteur pour comprendre, savoir ce qu’il me voulait.

« - Pourquoi… Faire ça… Au pays, aux citoyens de Nami… Pourquoi me faire ça… ? »

La douleur reprenant, je gémissais presque de cette souffrance, serrant les dents en rebaissant la tête, cherchant encore à m’enfuir dans un coin de mon esprit pour échapper à cette brûlure remplaçant ainsi un morceau de ma poitrine. Et priant même que Kyubi me vienne en aide.


I'm here to smoke some cigarettes and explode some bitches...

... And this is my last stroke.

I don't like to hurt people, so please...

Get out of my way !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1508

Message(#) Sujet: Re: Groupe 6 - Toile obscure Dim 12 Fév 2017 - 16:44

Un léger rire aux tonalités graves, signant tout le plaisir que tirait Rihei de la torture, résonna à travers son masque. Oui, c'était on ne peut plus plaisant que de torturer quelqu'un avec douceur - appuyer ici pour arracher un cri, enfoncer une lame là pour l'entendre gémir de douleur, et surtout... Voir la peur comme anticipation de ce que sera la suite se dessiner avec violence sur les visages, les tordant dans tous les sens. Retirant délicatement son outil du corps du Konohajin, il lui laissa quelques secondes de répit afin de se délecter le plus possible de la chose.

- N'est-ce pas évident ? Je veux te voir souffrir. Pourquoi chercher plus comme raison ? Toi et tes amis êtes dans nos pattes depuis trop longtemps.

Sans hésiter plus que cela, il renfonça la lame dans la chaire du Yogan, au même endroit, avant de la laisser doucement glisser à même la peau jusqu'à son nombril, taquinant presque avec mesquinerie les muscles mis à nu çà et là de la pointe de son arme. Posséder la vie des autres entre ses mains, c'était un réel plaisir !

- Tous nos arrangements... Vous avez tout détruit. Tu le sais ça ? Parce que moi oui. Et je sais même que tu en es directement responsable alors...

Tandis que la lame commençait à remonter vers le coeur du Jônin, Rihei cessa tous ses gestes et se releva, émettant un léger sifflement de frustration. Il leva sa tête vers le haut, comme s'il cherchait à mieux entendre quelqu'un - pourtant, en dehors des soupirs et cris il n'y avait rien à entendre.

- Oui oui oui. J'arrive.

Il se tourna ensuite vers son prisonnier, s'accroupissant pour être à son niveau.

- Il semblerait que tu vas rester avec nous pendant un moment encore. Mais n'ai pas peur. Je reviens m'occuper de toi au plus vite.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Message(#) Sujet: Re: Groupe 6 - Toile obscure

Revenir en haut Aller en bas
 

Groupe 6 - Toile obscure

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Feu :: Nami no Kuni-