N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

  [Rang B] Chasse à court (pv Izaya)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 61
Rang : C

Message(#) Sujet: [Rang B] Chasse à court (pv Izaya) Lun 30 Jan 2017 - 16:38

Le futur compagnon de mission avait du retard, cela commençait bien. Pourtant, Sayuki ne lui en voulait pas, pourquoi? Par ce qu'avec les grades viennent les responsabilités plus importantes, tout simplement.

En attendant son supérieur, la jeune kunoichi s'était remise à malaxer son chakra, patiemment. Si tant est qu'elle fut occupée de la sorte, elle ne perdait pourtant rien de ce qui l'entourait. Elle vit arriver un homme qui, à vu de nez, devait avoir une bonne tête de plus qu'elle, les cheveux d'une teinte similaire, les yeux rouges, 'un albinos' pensa-t-elle de prime abord.

En lieu et place de venir à elle directement, il s'était arrêté auprès des gardes, à n'en pas douter pour se renseigner. Chose logique après tout, le savoir c'est le pouvoir, comme disent les anciens. Sans doute rassuré sur ses questions, l'albinos s'approcha, avant de se présenter. La jeune femme s'inclina, laissant l'exercice de coté, afin de se présenter à son tour.


- Ohayô gozaimass' Izaya-sempai. Vous n'avez pas à vous excuser d'avoir des devoirs à remplir, patience est l'une des vertus du ninja.

Il lui tendit ensuite l'ordre de mission, qui ne fit pas changer le moins du monde le visage de la jeune femme. Cependant, signe qu'elle était prête à partir, elle s'était décollée du mur. L'ordre de mission était étrange, elle connaissait bien les animaux de la foret pour les avoir souvent observés, et jamais elle n'avait vu des bêtes fuir de la sorte vers un point donné, sans chercher à s'entredévorer de la sorte que devant une menace bien supérieure à leurs forces réunies, c'était étrange.

Dès lors que fut donné le signal du départ, Sayuki emboita le pas du jonin, un moment silencieuse. Il était étrange que les animaux ravagent les villages, en général, sauvages, les animaux évitaient leurs potentiels prédateurs. Elle finit par décider de faire part de ces observations.


- Izaya-sempai, il est des choses étranges en cette mission. Pour avoir longtemps vécus en foret, je n'ai jamais entendu parler, ni vu, des animaux si différents les uns des autres, agir de la sorte.

Aucun animal ne s'approchera d'un lieu fréquenté par les humains qui sont de potentiels prédateurs. Pas plus d'ailleurs, qu'ils ne chemineraient ensembles de la sorte sans que les carnassiers ne cherchent à croquer les herbivores.

De ces quelques observations, je ne puis avancer que deux hypothèses à l'heure actuelle: Ou il se trouve, quelque part dans le pays, un animal suffisamment dangereux pour les pousser à agir de la sorte pour leur survie, ou nous avons affaire à un acte délibéré de la part d'un organisme humain. Si tel est le cas, l'on peut logiquement en déduire ou qu'il s'agit d'ennemis, ou qu'ils expérimentent quelque chose.


Replongeant dans le mutisme, elle attendit les réactions d'Izaya, qui avait après tout bien plus d'expérience et de vécu, peut-être aurait il une autre idée du pourquoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 999
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: [Rang B] Chasse à court (pv Izaya) Mar 31 Jan 2017 - 21:01

J’observais la jeune fille que se trouvait maintenant à mes côtés. Ne devant pas mesurer plus d’un mètre soixante, on aurait pu croire qu’elle renvoie une impression de faiblesse ou de fragilité. Mais bien au contraire, sa coupe carrée bordée par deux longues nattes le tout d’une blancheur écarlate. Son magnifique Yukata grisée parfaitement portée et sa ceinture serrée dans les règles de l’art. Et enfin sa manière me saluer me donnèrent l’impression d’une fille plutôt carrée, respectueuse des règles et forte. Ce ne devait probablement pas être une fragile petite chose, mais plutôt une femme ayant un certain passif et ayant une attitude sévère avec elle-même. Comme l’adage le dit, on peut juger la manière dont se comporte un homme avec lui-même à l’état de ses chaussures. C’était la même chose pour elle, mais on pouvait généraliser ça à la fois à sa tenue et à ses manières. Elle portait également dans son dos une sacoche, tapant contre le tissu de son Yukata au rythme de ses pas. De la taille d’un petit sac de voyage, elle devait certainement contenir le nécessaire pour vivre et se changer quelques jours ainsi que son équipement ninja. La jeune Sayuki Oni ne mit pas longtemps à me faire part de son point de vue – ce que j’appréciai – et en vint directement au fait après que je l’eu invité à parler.

Sayuki m’expliqua qu’elle connaissait bien la faune, ayant un temps vécu dans la forêt, et qu’elle n’avait jamais vu un tel comportement de la part d’animaux. Cette information me renseignait donc sur une partie des origines de la Oni, informations que je n’avais pas eu le temps de lire avant de venir faute de temps pour le faire. Les animaux étaient pour la plus part effrayés par les humains, un prédateur naturel, et rechignait donc à s’approcher des lieux où ils vivaient. Il était donc particulièrement étrange qu’ils passent ainsi à travers des lieux densément habités et en si grand nombre. En conclusion, elle me fit part de ses hypothèses. Selon elle, il devait s’agir là soit d’un prédateur ayant poussée les autres animaux à fuir leurs territoires, soit d’un organisme pratiquant des expériences. Hypothèses logique qui avait tout leur sens dans le cas présent.

« Je pense tout comme toi que ces deux hypothèses sont les plus probables, même si on ne peut pour l’instant mettre de côté aucune autre explication. Il va nous falloir un jour de course pour arriver à notre première étape, ou plus d’une semaine si nous ne pressons pas le pas, donc allons-y. Nous nous arrêterons en chemin dans une auberge pour passer la nuit. »

Après ces quelques mots, j’accélérais ma course jusqu’à atteindre une vitesse de croisière confortable à laquelle la Genin devait pouvoir accéder. A la noirceur du sentier perdu se substitua l’éclat du soleil printanier. La route laissa place à la terre encore humide et à l’herbe. Les rayons du soleils se renforçaient alors que le temps passait et que nous atteignons le Zenith. Malgré mon teint clair et mes yeux rouges, je ne souffrais ni de la luminosité ni de le chaleur. Bien au contraire, je priais chaque hiver pour que l’été revienne à nouveau. Contrairement à ce que la plus part des gens semblaient penser – à juste titre – je n’étais pas albinos et ne souffrait donc pas des symptômes de cette maladies. Par un heureux hasard, je possédais cependant leur caractéristiques physiques et l’on me prenait donc souvent pour tel. Je m’étais habitué aux regards curieux et gênée des autres personnes à tel point que je ne les voyais plus. Ma condition physique était le cadet de mes soucis plus jeune et je ne me suis donc jamais senti blessé ou inférieur pour ce à quoi je ressemblais. Je regardai une nouvelle fois d’un rapide coup d’œil la Sayuki. Aucun mot ne sortit de sa bouche et je fis de même afin d’apprécier un temps le calme environnant, loin de l’agitation de la ville et des bureaux. Après plus d’une heure de course et je décidai finalement de briser le silence.

« Il me semble que tu n’es pas de Kumo, je me trompe ? Ton teint et ton traits ne me sont pas familiers. Je suis moi-même d’un pays voisin, Shimo no Kuni, même si j’ai immigré ici jeune, juste après la création du village. »


Dernière édition par Izaya le Mar 7 Fév 2017 - 0:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 61
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: [Rang B] Chasse à court (pv Izaya) Mer 1 Fév 2017 - 18:36

Ses observations, bien que limitées, semblaient être relativement correct aux vu de la réponse de son chef de mission. Faute de mieux, au moins savait-elle analyser avec des éléments comparatifs connus donner une idée sur la situation en cours.

Le plan, du moins l'ébauche de plan proposé, était simple. L'objectif premier était d'atteindre le premier point de ralliement, qui se trouvait à une semaine au pas de 'voyage', mais à quelques jours seulement de course. Après avoir précisé qu'ils s'arrêteraient pour la nuit, Izaya prit un rythme rapide, sans l'être trop. La première idée qui vint à la jeune kunoichi était : il se limite lui-même pour éviter de me perdre en route.

Sans plus dire un mot, elle courait, sans grande peine, à la suite du jonin. Combien de temps étaient-ils restés sur le sentier ? Quelques dizaines de minutes, au grand maximum. Le soleil fini par percer les ténèbres, aux terrains escarpés succédèrent des terres plus hospitalières. L'herbe n'avait plus rien à voir avec celle qui luttait pour survivre, elle était verte, grasse, abondante, quant au sol, il semblait que la terre venait d'être arrosée, elle 'collait' légèrement aux pieds. 'Difficile de soulever un nuage de poussière avec ça', songea Sayuki.

Le printemps commençait doucement à prendre sa place, bientôt, la rigueur de l'hiver laisserait sa place à la douceur printanière, et aux emmerdes qui vont de paire... Insectes, voyageurs, mateurs de tout poil... A cette simple idée, Sayuki secoua la tête, tout cela n'était que bagatelle.

La jeune femme réfléchissait silencieusement, mais sans sujet de réflexion, l'on a tôt fait de tourner en rond. Alors qu'elle allait commencer à malaxer son chakra, comme à chaque occasion qu'elle avait de le faire, la voix d'Izaya vint tonner en ses pensées comme l'orage sur les monts. Ses questions tombèrent, légitimes sans trouver réponse sur l'instant, et pour cause, Sayuki devait peser le pour et le contre, trop en dire pouvait être néfaste. Au contraire, ne rien dire pouvait la rendre potentiellement suspecte, aussi, c'est d'une voix calme, le souffle à peine dérangé par la course, qu'elle répondit.


- Je suis fille des bois situés dans le pays. Lorsque feu ma mère est partie, après avoir fait le nécessaire pour offrir sépulture descente, je me suis rendue au village caché le plus proche. Ce village, vous l'avez compris, n'était autre que Kumo. Cela fait plus de deux ans à présent.

Pendant quelques mois, j'ai continué l'entraînement sur place, essayé de faire mes preuves, sans pour autant que les dernières paroles de ma mère ne quitte mon esprit. J'ai donc exposé au Raikage d'alors, mon envie de visiter le pays afin de retrouver mon géniteur s'il était toujours en vie.

Ce à quoi je reçu la possibilité de quitter le village, non en tant que kunoichi, mais en tant que civile, afin de pouvoir mener mon enquête.


À la suite de ces mots, elle marqua une pause, concentra son chakra au niveau de ses jambes, pour accélérer un peu le pas, elle ne doutait pas qu'un jonin la suivrait sans peine. À n'en pas douter, le chef de mission la suivrait sans peine, avant de continuer.

- Résultat de ce tour du pays, vous demandez-vous ? Un échec, je n'ai rien trouvé sur Oni. Cependant, je n'en suis pas pour autant décontenancée, cela m'a permis d'accroitre ma connaissance des lieux.

Elle-même n'était guère curieuse, si bien qu'elle ne fît que répondre aux questions posées, parfois évasivement. Les heures se succédèrent, et vint ce qui devait arriver, le rythme diminua chez Sayuki, pour cause, elle avait épuisé son chakra, si bien qu'elle fût distancée un moment, le temps nécessaire pour qu'Izaya le remarque.

Peu avant la nuit, nichée dans un bosquet maladif, se dressa une auberge de bon aloi. Après un regard pour Izaya, afin de s'assurer qu'ils s'arrêtaient là, la jeune femme ralenti le rythme pour finalement s'arrêter peu avant le bâtiment. Le regard de Sayuki embrassa l'endroit, sous les derniers rayons solaires, l'endroit était adorable. Elle s'inclina pour Izaya et se dirigea vers l'intérieur, afin de louer une chambre pour la nuit, ainsi qu'un repas, fort simple d'ailleurs, fait de riz, qu'elle viendrait chercher pendant la soirée.

Dés que la chambre lui fut allouée, Sayuki s'en alla déposer sa sacoche, son yukata, avant de ressortir, uniquement vêtue de son juste au corps, de ses bandes lestées et de ses tabis. Elle du chercher un moment pour trouver l'arbre qu'elle souhaitait, et pendant un moment, elle se mit à frapper l'arbre de ses poings, avec une régularité de métronome.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 999
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: [Rang B] Chasse à court (pv Izaya) Sam 4 Fév 2017 - 14:05

La jeune femme m’expliqua qu’elle venait des bois situés dans le pays – probablement ceux du nord – et qu’elle avait récemment immigré à Kumo après que sa mère soit morte et qu’elle se soit occupée de son enterrement. Soucieux de ne pas la couper, je me retins de lui présenter mes condoléances et remis cela à plus tard. Sayuki avait ensuite continué son entrainement au village, entrainement qu’elle devait de sa mère et qui devaient être liés aux paroles dont elle faisait illusion, derniers mots qui devaient avoir un rapport avec son père puisqu’elle alla jusqu’à demander au Raikage d’alors – Seki Zennosuke – une autorisation de sortie du village pour visiter le pays et mener à bien sa quête. Elle accélérait alors sa course, signe qu’une certaine amertume devait l’habiter et je fis de même afin de la suivre dans son élan. Comme je m’en doutais, elle avoua que son enquête s’était soldée par un échec, n’étant pas parvenue à retrouver son géniteur.

Je ne trouvais pas les bons mots à dire pour apaiser les maux de cette jeune femme. Sayuki portait de toute évidence un fardeau que lui avait légué sa mère sur son lit de mort et était soucieuse de réaliser son dernier souhait. Nous continuâmes à courir pendant plusieurs heures, avant qu’elle ne montre les premiers signes de fatigues. Je remarquai que dessous son Yukata se trouvaient des bandes assez larges qui ressemblaient à des poids lestés comme l’on peut en trouver dans les magasins spécialisés afin de s’entrainer au quotidien. La Oni ne s’accordait pas un instant de répis ce que je trouvai remarquable et honorable mais également triste.

Une auberge fit alors son apparition au coin derrière un petit bosquet, auberge qui tombait à point nommée. J’indiquai à la Sayuki de ralentir le rythme et de me suivre.

« Cette auberge tombe à point nommée, un bon lit vaut toujours mieux qu’une tente et une couchette ! Nous allons y dormir pour la nuit. »

Surmontée d’un étage, l’auberge se composait d’un rez-de-chaussée en pierre et d’une élévation en bois. Elle donnait sur un petit chemin de pierre qui semblait courir le long des champs jusqu’à l’horizon. Les rayons du soleil se faisait faiblards, disparaissant peu à peu pour laisser place à ceux de la lune. Une fois à l’intérieur, je demandai à l’aubergiste deux chambre mitoyennes et lui indiquai que nous ne resterions qu’une nuit. Après avoir payée pour Sayuki et moi, je me dirigeai vers ma chambre et invita la jeune femme à prendre un peu de repos et de se retrouver plus tard dans la soirée pour manger ensemble. Alors que j’étais en train d’observer la carte afin de m’assurer de la distance qu’il nous restait à parcourir avant notre première étape, j’entendis la porte de la chambre de Sayuki grincer. La jeune femme partie, je décidai de la laisser seule et de la retrouver plus tard pour le dîner.

Après un peu moins d’une heure, je sortis de l’auberge et suivit les bruits pour trouver la position de la jeune femme. Sayuki s’entrainait contre un arbre en frappant sur sa cime, ses mains couvertes de contusions. Elle était vêtu d’un juste au corps, de ses bandes et de simples tabis.

« Et si tu faisais une pause ? Il est l’heure de manger. »

J’avais apporté avec moi les plats que j’avais demandé à l’aubergiste de nous préparer. Je tendis une assiette à la Oni et l’invita à s’assoir.

« Tu t’entraines ainsi tous les soirs ? En plus des bandes lestées que tu portes durant la journée. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

[Rang B] Chasse à court (pv Izaya)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Kaminari no Kuni-