N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Poupipoupipoupipou [Ft Ether o//]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 314
Rang : B

Message(#) Sujet: Poupipoupipoupipou [Ft Ether o//] Lun 13 Fév 2017 - 22:41

L'idée m'était venue comme ça. En rentrant de la prison, j'ai passé quelques jours enfermé chez moi, à ruminer le passé.

Il était temps de retourner au village, celui où j'ai passé 3 années de ma vie avant de recouvrir la mémoire.

C'était il y à 5 ans maintenant...

Un chasseur du village de Rallydon à trouvé pendant sa session de chasse un jeune garçon de 13 ans tout au plus, allongé contre un arbre inconscient. S'assurant qu'il était encore en vie, il le prit dans ses bras et la ramène au village.

Dans le pénombre de la forêt, un odeur de feu de bois commence à se faire sentir. Les maisons se dessinent les une après les autres. Rien d’impressionnant si ce n'est que certaines d'entre elles on étés construite dans les arbres.

L'homme pénètre tranquillement dans l'endroit, ou il ne règne aucun bruit, il entre dans un petit batiment au pied d'un arbre. Il s'agit de ce qui se rapproche le plus d'une infirmerie, où vit Karen, la seule personne du village à posséder des connaissances médicales.

Passant le jeune garçon sur son épaule, il toque lourdement à trois reprises à la porte.

« Karen, c'est une urgence la ! »

Une jeune femme lui ouvre la porte. Très belle, au corps fin, possèdent de long cheveux châtains ainsi que deux mèches blondes de part et d'autres de son visage.

« Mais....qu'est ce que... ? »

« Je peux entrer ? » Dit l'homme, en engageant le pas sans vraiment attendre de réponse.

Doucement, il dépose le jeune garçon sur un lit rustique. La pièce est petite, avec un plafond très bas. Il s'agit en réalité d'un ancien internat, très fréquenté à l'époque où la grande ville la plus proche débordait sous la demande d'écoles.

« Je l'ai trouvé dans la forêt, a quelques centaines de mètres d'ici. J'aimerais rester mais je dois repartir à la chasse, si quelqu'un est au courant de cette histoire le bruit va courir au village qu'un étranger s'est aventuré dans le village perdu ! »

« Arrête avec cette vieille histoire Tabio.... Bon, vas-y, je m'occupe de lui. »


Une douleur prononcée me réveille et me sort de mes songeries. Foutue lit de prison, j'ai encore mal au dos....

Remuant la tête comme pour balayer ces vieux souvenirs, j'ajoute une photo de Hariken dans mon sac, et je sors de chez moi.

J'ai prévenu que j'étais parti pour un bon moment du village, il ne me restait plus qu'a me mettre en chemin
Le village:
 


Dernière édition par Mizu Ikumo le Lun 13 Fév 2017 - 23:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 362
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Poupipoupipoupipou [Ft Ether o//] Lun 13 Fév 2017 - 23:04



« C’est le grand jour, Ether. », dit fièrement Alecto.

Effectivement, aujourd’hui, était le grand départ de la jeune Gogyou de vent pour un long voyage ; sa première marche en étant à la tête d’une caravane. En tant que Première, vouée à succéder à l’Ancien, elle devait apprendre les moindres ficelles du métier, et l’un d’eux était de conduire les siens, savoir mener une tribu. Et pour cela, quoi de mieux que la réalité du terrain ? La nomade partait donc aujourd’hui, accompagnée d’une dizaine des siens, supervisée par son propre père, Hélios. Ce dernier n’aurait pas dû faire partie du voyage, mais après un fort long plaidoyer – et un gros caca nerveux – il avait fini par obtenir le droit d’accompagner sa fille. Au sein du groupe, quelques défenseurs tel que Shiro, un jeune homme d’environ 25 ans aux cheveux noirs, non-élémentaire mais avec une affinité feu, et du coup Hélios, élémentaire de foudre. Le reste était des civils, sauf Ren qui faisait office de senseur attitré. Ils étaient donc 11 au total. Un petit groupe, certes, mais il fallait commencer petit avant toute chose. Ether était fière de l’honneur qui lui était fait et de la confiance qu’on lui accordait. Bien que son père n’était pas rassuré par la chose, Aura, sa mère était plus qu’émue.

« Tu es si grande à présent… Je ne pensais pas que ce jour viendrait aussi vite. Tiens-nous au courant de chacune de tes positions ! Et chéri, tu la laisse faire, d’accord ? C’est son rôle, son voyage. », ajouta-t-elle telle une mise en garde.
« Je suis certain que tu t’en sortira à merveille. J’ai parfaitement confiance en tes capacités. Maintenant va, reprends la marche et reviens-nous forte d’une énergie nouvelle ! Ah, et… Hélios ? »
« Mh, oui Ancien ? »
« Un voyage peut en cacher un autre, ne crois-tu pas ? », dit-il d’un air malicieux avant de leur tourner le dos pour repartir vers l’intérieur du campement, laissant le Gogyou foudroyant plus que perplexe.

Et ils partirent.
Reprendre la route fut un véritable délice pour la demoiselle. Elle allait pouvoir voyager de nouveau, redécouvrir avec ses yeux d’adultes des pays qu’elle avait traversé lorsqu’elle n’était qu’une enfant. C’est comme si la blonde ressuscitait. Bien sûr qu’elle adorait Kaze, c’était son pays à présent, mais nomade un jour, nomade toujours. Comme lui avait si bien dit Panthos avant de mourir, « L’oiseau en cage rêvera des nuages ». Le groupe n’avait pas la moindre idée de la durée de leur voyage, mais cela avait-il réellement une quelconque importance ? Plusieurs mois probablement, aller-retour. L’itinéraire avait été convenu qu’ils traverseraient tout d’abord Hi no Kuni, le pays du feu, ce même pays qui abritait Konoha, village contre lequel Suna avait été en guerre il y a peu, mais surtout le pays qui avait été le plus meurtrier envers les siens. Oui, ce pays leur avait en autre arraché Thresha, celle qui l’avait initié au Uno et lui avait légué son paquet, Panthos l’ancien Premier et amant de Thresha, ainsi que son petit frère Kreth, le gai-luron et incroyable chanteur. Ignis, le père de Doro Mikan, avait également fait partie des premiers morts, accompagné de plusieurs civils. Alors pourquoi choisir cette contrée pour débuter leur voyage ? Car il était peut-être temps de refermer les blessures du passé et d’aller de l’avant.

Pendant des années, la jeune femme avait imité un trait de caractère des trois Gogyous décédés, pour continuer à les faire vivre à travers elle, au détriment de sa propre personnalité. Au fur et à mesure de ses aventures et de ses découvertes, Ether avait fini par s’éloigner de la personne qu’elle avait créée de toute pièce jusqu’à devenir celle qu’elle était réellement. Ce voyage était également la conclusion de sa transformation. Elle en ressortirait grandie. Kreth était un magnifique chanteur et un très grand farceur, Thresha avait un fort caractère et un talent incommensurable au Uno, Panthos était le calme incarné malgré sa nature flamboyante, curieux et intelligent. L’élémentaire avait imité le côté blagueur, la passion pour le Uno et la curiosité de ses trois aînés. Au final, il s’était avéré que la nomade était bien meilleure danseuse que chanteuse, naïve mais avec un talent à chaque type de jeu de cartes et pas seulement au Uno, curieuse et intelligente – même si l’on peut en douter parfois - mais incapable de tenir en place. Et même si elle marchait sur les traces du Gogyou de feu en tant que nouvelle Première, elle serait différente, elle serait simplement elle-même. La décision de passer d’abord par Hi no Kuni souleva la première contestation de son père, contestation qui fut rapidement éteinte, au grand étonnement de ce dernier.


« Passer par-là ? Mais t’as perdu la tête ?! Tu n’t’souviens pas de comment c’était la derniè… »
« Papa ! », coupa la jeune fille, « J’me souviens très bien, crois-moi. Mais c’était y’a très longtemps. Faut arrêter d’vivre dans l’passé, d’accord ? J’sais très bien c’que j’fais. J’assume tout c’qui peut arriver sous ma garde. », ajouta-t-elle doucement avec un sourire entendu.

L’entrée sur le territoire se passa sans encombre.
Ils restaient bien évidemment tous aux aguets, mais ils ne craignaient aucune attaque surprise. Attaquer de simples citoyens, et civils qui plus est, de Kaze, ne serait-ce pas une très mauvaise idée ? Contrairement à ce qu’ils avaient toujours fait, Ether avait demandé à ce qu’ils restent tous groupés, élémentaires comme Normaux, aucune séparation. La blonde marchait en tête de file avec Shiro à ses côtés pour servir d’éclaireur et prévenir toute embuscade. Hélios avait souhaité faire partie de ceux de devant, mais avait été surpris par l’ordre de sa fille qui lui avait assigné de fermer la marche avec Ren. Un senseur et un défenseur à chaque bout. Aucune escale n’était prévue au sein du pays, et ils marchèrent autant qu’ils le purent pour rejoindre Yu no Kuni le plus rapidement possible. La traversée prit plusieurs jours, mais ils arrivèrent à la frontière au complet, sans aucune perte, ni blessure. Leur première escale fut dans la ville de Tsuchiyu, ou ils purent se restaurer et se reposer. Après quelques jours passés auprès des habitants, plus que chaleureux, la caravane reprit la route, contournant les marécages pour se diriger vers la frontière de Shimo no Kuni. Pour l’instant, tout se passait étrangement à merveille, comme si elle était née pour faire ça. Malgré son langage tronqué, Ether parvenait aisément à se faire apprécier de ses pairs et des villageois rencontrés sur le chemin. Sa simplicité la rendait naturellement sympathique. Les accrochages avec son père furent nombreux, contestant la plupart de ses décisions, la couvant au possible. Mais la Gogyou le remettait sans cesse à sa place avec une autorité qu’il ne lui connaissait pas. Parfois, il avait l’impression de redevenir un enfant et de se faire taper à l’arrière du crâne par l’Ancien, sauf que sa fille ne faisait aucun geste, et souriait constamment.

Une fois à Shimo, ils durent traverser les marécages, puis firent halte à Isori avant de prendre le chemin de la forêt et de finalement gravir les montagnes. D’ici, ils pouvaient apercevoir Kaminari no Kuni, le pays de la foudre. Concrètement, Ether était née dans ce pays, dans ces mêmes montagnes que l’on pouvait apercevoir au loin, proche du temple de la foudre. Pour autant, ce n’était pas sa maison, elle n’avait fait qu’y naître. Demain, ils mettraient les pieds sur le territoire. Aux dernières nouvelles, Kumo était un allié de Suna, ils ne devraient rien avoir à craindre, mais autant rester prudents. Ils se reposèrent à Kyuuden et continuèrent à longer la côte jusqu’à arriver à la ville portuaire de Raiun. Ils y passèrent plusieurs jours, profitant de l’atmosphère marine et de l’ambiance de la ville. Mais rapidement, le groupe reprit la marche. Depuis le début de leur voyage, à chacune de leurs escales, ils avaient fait du troc, ou vendu certains de leurs tissus faits mains et autres bijoux traditionnels. Bien évidemment, ils en profitaient pour faire le plein de matériaux comme des plantes médicinales par exemple, qu’ils ne pouvaient pas se procurer à Kaze. L’idée fut de se rendre au temple de la foudre, rencontrer les moines, profiter de leur savoir et rapporter des nouvelles du temple du vent. Salem lui avait confié un message pour un camarade nommé Athrin. Lentement, ils marchèrent à flanc de montagne, cherchant à rejoindre la rivière pour arriver directement le temple. Mais en chemin, Ether et Ren détectèrent de la présence d’humains.


« Tu sens ce que je sens ? », murmura Ren.
« Ouais, des gens. Mais j’ai pas d’village sur la carte, c’bizarre… », elle réfléchit quelques secondes, « J’vais en éclaireur, bougez pas ! P’pa ? Avec Shiro, z’êtes à la tête du groupe l’temps qu’j’revienne, d’accord ? », dit-elle avec un clin d’œil.
« Entendu ! »
« Tu veux pas que je t’accompagne ? »
« P’pa, on peut pas m’voir, ni m’sentir, t’inquiètes pas. »

Et elle se dématérialisa intégralement, avant de camoufler sa présence, et s’éloigna.
Passant à travers les feuillages, elle pistait ces gens. Finalement, Ether parvint jusqu’à un village caché parmi les arbres, au sein d’une clairière. C’était superbe ! Des escaliers tournaient tout autour des arbres pour arriver à des maisonnées parmi les touffes. Quelques habitations, cultures et jardins, puis une petite mare au centre du lieu. C’était si vert, très étonnant ! Des gens vaquaient à leurs occupations, comme dans tout village. Ils avaient l’air de vivre tranquillement, sereinement. Aucune agressivité nulle part. Finalement, après les avoir observés un bon moment, la jeune femme fit demi-tour et repartit vers les siens à plusieurs kilomètres de là. Elle reprit forme humaine et rapporta ce qu’elle avait vu. Rassurés, ils reprirent la route.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://llythium-art.deviantart.com/
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 314
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Poupipoupipoupipou [Ft Ether o//] Mar 14 Fév 2017 - 22:18

La fraîcheur de la forêt ombragée lui offrait les conditions optimales pour son voyage. La brise légère balayait les arbres dénudés de leurs feuilles, l’automne était la.

Cela ne enthousiasmait que d'avantage car il s'agissait de ma saison préférée. Peut-être étais-ce du aux gènes de notre clan mais nous autres Mizu ne supportons pas la chaleur, au point d'en autre incapacités par moment.

Je me souviens d'un été particulièrement cuisant, ou moi et Hariken avions étés dispensés de cours tant la température nous était insoutenable. Pendant ces périodes, nous restions cloitrés à la maison avec la climatisation à fond.

Toujours est-il que le chemin me séparant du village se raccourcissait, et je me demandais dors et déjà si les villageois allaient me reconnaître, si ils avaient changé. Qu'étais devenus Karen, Tabio, Eli ou encore le vieux maire ?

Ils avaient été tous si gentils, ils m'ont soigné et accepté parmi eux sans même que je puisse leurs dire mon prénom. Amnésique, avaient-ils dit. Et cela leurs suffisait. Seul mon ninjutsu médical m'était resté, et c'est d'ailleurs ce qui m'a aidé à trouver un travail. Karen, Eli et moi tenions un vrai petit hôpital, où les soins furent plus efficaces que jamais, dès lors que je leurs est enseigner mon art à toutes les deux.

A mesure que j’approchai, j'étais de plus en plus nostalgique, mais quelque chose vint troubler mes songeries.

Un groupe, nombreux. Ils étaient arrêtés en plein milieu de la forêt, juste devant moi. Discrètement, je me cachai derrière un buisson pour mieux les observer. Ils semblaient attendre quelque chose, ils discutaient ensemble. Et cette chose se matérialisa sous la forme d'un mini tourbillon qui zigzagua à travers les arbres à toute allure.

Enfin, le tourbillon se changea en fille, qui semblait indiquer au groupe que le village était sur.

Le village... ? LE village ? Il n'était pas habitué à voir du monde, et encore moins une troupe de personnes habillés bizarre !

Que devais-je faire ? Les interpeller ? Peut-être m'avaient-ils déjà repéré ! Ils n'ont pas l'air bien méchant, mais la façon dont la fille s'est changée en vent est intrigante. Je mourrais d'envie d'en savoir plus...

Finalement, je sortis de ma cachette et je vins à leur rencontre.

« Excusez moi, vous vous rendez au village près d'ici ?  J'y vais aussi... Oh ! J'ai oublié de me présenter ! Moi c'est Ikumo, Mizu Ikumo. Vous êtes tous de la même famille ? Non parce que vous êtes tous habillés pareil, et pas comme dans le coin ! Vous voyagez peut-être ? »

La curiosité d'Ikumo avait encore frappé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 362
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Poupipoupipoupipou [Ft Ether o//] Dim 19 Fév 2017 - 20:55



Le groupe marchait tranquillement, sans réellement chercher à se camoufler.
Il n’était pas en terrain hostile. Pour autant, les nomades restaient prudents, ils n’étaient jamais à l’abri d’une embuscade ou d’un piège.


« On est observé. », murmura Ren à une Ether au sourire imperturbable.
« J’sais. Attends, c’pas agressif, laisse venir. »

Ils firent comme si de rien n’était, ce que bien sûr, Hélios le père de la jeune femme n’approuvait pas, pour changer hein. La personne qu’ils avaient détectée était en fait un garçon, un kumojin à en voir son bandeau au front. Cheveux sombres, presque aussi grand que Shiro. Naturellement, le Gogyou de foudre devint méfiant. Quant aux autres, aucun n’exprimaient la moindre attitude soupçonneuse, au contraire. Ils étaient tous très accueillants et souriants. Bien entendu, Ether était la plus souriante. Mais alors qu’en chef de file, la jeune femme s’apprêtait à saluer le nouveau venu, celle-ci fut coupée dans son élan pour l’une des premières fois de sa vie :

« Bonjo… », commença-t-elle joyeusement avant d’être interrompue.

Le kumojin était bien curieux dis donc !
Il leur demanda s’ils se rendaient au village qu’ils avaient découvert, car il s’avérait qu’il s’y rendait également. Ah, une mission peut-être pensa l’élémentaire de vent. Ils écoutaient tous attentivement ses multiples questions. Puis il se présenta et son nom fit presque l’effet d’une bourrasque à Ether. Mizu Ikumo ? LE frère du petit Hariken ? Ils étaient bien kumojin tous les deux, non ? Elle eut un petit instant de réflexion durant laquelle il put poser de nouvelles questions, s’ils étaient de la même famille parce qu’ils étaient habillés pareil, et s’ils voyageaient. Quelques secondes passèrent avant que la demoiselle ne se jette d’un bond sur le garçon, avant de poser ses deux mains sur les joues de ce dernier et le tint fermement, plantant ses yeux dans les siens. La capuche sur la tête de la blonde glissa en arrière, dévoilant son visage radieux.


Spoiler:
 

« Ikumo ? Mizu Ikumo, mais bien sûr ! … L’même regard, ah et l’même p’tit trait là, et là et puis là aussi ! », commentait-elle tout en parcourant son visage avec enthousiasme
« … Oui bon hein, t’es trop prêt là. », grommela son paternel, soudainement apparu à côté des deux jeunes gens, les séparant de ses bras.

Ether ne prêta même pas attention à l’intervention de son père et reprit avec encore plus d’entrain.

« C’moi, Hashimoto Ether, l’équipière d’l’exam’ d’Hariken ! J’t’avais envoyé une lettre ! »
« De quoiiii ?!! », s’étrangla Hélios.
« Une lettre j’te diiiis ! », dit-elle d’un mouvement de la main avant de reprendre joyeusement, « Ouais on va à c’village, tu connais ? Comme t’as dû l’comprendre, on est des nomades ! J’te présente Ren, Shiro, Miki, […d’autres noms hein…] et mon père Hélios ! J’suis super contente d’t’voir en vrai, j’pensais pas rencontrer l’frère du p’tit Mizu un jour, ça m’fait super plaisir ! »

Elle s’empara d’une de ses mains qu’elle enveloppa dans les siennes et la secoua avec force, prouvant sa sincérité évidente.



Dernière édition par Gogyou Ether le Lun 20 Fév 2017 - 19:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://llythium-art.deviantart.com/
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 314
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Poupipoupipoupipou [Ft Ether o//] Dim 19 Fév 2017 - 21:55

Après ma série de questions, je fis face à un silence déconcertant et...la fille me bondit dessus avec une légèreté surprenante, elle m'attrapa les joues et secoua mon visage dans tout les sens. J'ai pu saisir qu'elle était la coéquipière d'Hariken et qu'elle s'appelait Ether.

Heureusement, un homme nous sépare, m'accordant quelques secondes de répit. Alors c'était elle, Ether ! Je ne m'attendais pas à la rencontrer si soudainement !

« Oh c'est donc toi ! C'est incroyable ! Moi aussi je suis très content de te voir. »

Et je la regardais dans les yeux, le sourire au lèvres, tout en lui serrant la main aussi, comme un débile profond.

Une fois calmé, je me tourne vers le reste de la tribu.

« Bonjour à tous, et permettez moi de vous souhaiter la bienvenue au pays de la foudre ! J'allais au village pour rendre visite aux habitants ! C'est une longue histoire mais je leurs dois beaucoup et il était temps que je revienne un peu les voir ! »

Radieux, je place mes deux mains l'une sur l'autre, derrière la nuque et me tourne vers Ether.

« C'est toi qui mène la troupe ? Laissez moi vous accompagner jusqu'au village, c'est pas qu'ils aiment pas les étrangers,(d'ailleurs ils ont des amis noirs hein !) mais ils ont vraiment pas l'habitude de voir du monde, alors ils risquent de prendre peur ! De toute façon, je crois qu'on a tout un tas de choses à se dire. »

Et joyeusement, je pris la tête du groupe avec Ether, le menant pendant les quelques kilomètres qui le séparaient du village

« Dis, c'est étonnant cette façon que tu as de te changer en air ! J'ai déjà vu ça dans mon village, c'était une Gogyou, elle s’appelle Akane. Est-ce que vous êtes aussi des élémentaires Gogyou ? »

Et alors que mes questions incessantes trouvaient enfin leurs réponses, les abords du village commençaient à apparaître.

« Nous y voilà ! Le village presque caché de Muranoki. Bougez pas ! Je vais prévenir de mon arrivée et de la votre. »

Sur ces mots, je couru toquer à la mini-clinique (le bâtiment à gauche en arrivant Razz ). Une femme ouvra la porte, et après quelques secondes de suspend, me pris dans ses bras.

« Bon dieu Ikumo qu'est ce que tu nous as manqué ! »

« Moi aussi Karen.... »

La jeune femme était désormais plus petite que le garçon, et se surprenait à se faire enlacer plutôt que le contraire.

« Mais ce n'est pas tout, j'ai croisé des amis nomades sur la route, ils viennent simplement visiter un peu le pays, je vais leurs faire visiter. »

« Ik..Ikumo-kun ? »
Derrière Karen, une jeune femme moins âgée, que cette dernière, Eli, faisait son apparition. Après un salut plus cordial, j’invitai mes amis nomades d'un signe de main à pénétrer dans le village.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 362
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Poupipoupipoupipou [Ft Ether o//] Lun 20 Fév 2017 - 22:18



Ikumo était tout aussi surpris et ravi de la voir, ce qui rendit la jeune fille d’autant plus joyeuse. Tous les deux se serraient mutuellement la main comme deux parfaits imbéciles, ce qui eut pour conséquence de déclencher quelques rires étouffés de la part de certains membres du groupe, ainsi qu’un soupir ennuyé de la part du paternel. Après s’être salué mutuellement, le garçon s’adressa aux siens et leur souhaita la bienvenue dans son pays. Il se proposa ensuite pour les accompagner et les conduire au petit village, ce qu’ils acceptèrent. Les habitants de ce lieu n’étaient, semblerait-il, pas habitués à recevoir du monde et s’avéraient être relativement craintifs.

« Pour c’voyage oui, c’moi qui mène la troupe ! J’suis en apprentissage en fait. Normal’ment, c’est l’Ancien qu’est à ma place. Mais comme j’suis censée lui succéder s’il lui arrive que’que chose, bah j’dois apprendre. Là, on est qu’onze. On est bien plus nombreux qu’ça en vrai, mais ils sont restés à Kaze. Faut commencer p’tit d’abord ! », dit-elle avec fierté avant d’ajouter, « Oui, j’veux apprendre à t’connaître ! »
« Bah voyons… », fit Hélios entre ses deux à lui-même.

Ils se mirent donc tous en chemin, à la suite d’Ether et du Kumojin. Ce dernier entama la conversation avec la jeune élémentaire, se montrant très curieux et fort intéressé par sa capacité à se changer en air. Ah, il l’avait vu ? Mh. Il ajouta ensuite que ça ne lui était pas inconnu car, effectivement, une Gogyou répondant au prénom d’Akane, vivait à Kumo. Cette nouvelle fut surprenante. Elle jeta un bref regard en arrière en direction de son père et elle croisa son regard méfiant, puis elle vit Ren qui acquiesçait doucement. Après Yell et Strike de Konoha, voici donc Akane de Kumo. La tolérance était-elle en marche ? Ether hésita quelques secondes avant de se décider à répondre.

« Une Gogyou d’air à Kumo ? C’cool ! J’en connais d’autres d’villages, mais ça f’sait longtemps qu’y’avait pas une Vent com’moi. Ça v’dire qu’t’as pas peur de nous alors ! C’est… Une kunoichi ? », évidemment que ça devait en être une. Il devait probablement être les rares à encore échapper au système, et sûrement les seuls à perpétuer leurs légendes ancestrales, « Nous sommes tous des Gogyous ici, mais pas tous des élémentaires. C’pas courant. », et elle ajouta « T’es un ninja aussi non ? Le p’tit Mizu faisait des trucs bizarres avec un loup pas propre, et d’l’eau aussi ! Tu fais pareil ? », demanda-t-elle avec intérêt.

Ils continuèrent leur marche tout en discutant jusqu’à arriver aux abords du village de Muranoki comme l’appelait Ikumo. Ce dernier leur demanda de ne pas bouger, leur arrivée devant d’abord être annoncée. Docile et respectueuse, la tribu s’arrêta net. Ils avaient l’habitude, c’était la même chose pour leur campement, hormis seulement que les armes étaient accessoirement interdites au sein de celui-ci. Le groupe patienta bien sagement le temps que le kumojin appelle ses compatriotes. Une femme aux cheveux roux répondant au nom de Karen fit son apparition derrière la porte à laquelle il avait frappée. Celle-ci le serra tendrement dans ses bras, comme si une éternité s’était écoulée depuis leur dernière rencontre, ce qui était probablement le cas à vrai dire. Au fur et à mesure, d’autres personnes sortaient des maisons pour venir à la rencontre du garçon. Quand vint le moment des présentations, l’intégralité des nomades s’inclinèrent respectueusement, le poing sur le torse en guise de salut.

« Nous sommes très hon… honorés (elle buta un peu sur le mot) d’vous rencontrer. Nous sommes en pèl’rinage à travers l’Yuukan et l’temple d’la foudre est not’ prochaine destination. C’pas très loin d’chez vous, c’pourquoi nous passions par ici. Nous n’avons pas d’mauvaises intentions, et si vous l’permettez, nous souhait’rions poser not’ campement - petit promis ! - dans vot’ forêt. Apprendre à vous connaître s’rait super ! »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://llythium-art.deviantart.com/
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 314
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Poupipoupipoupipou [Ft Ether o//] Lun 20 Fév 2017 - 23:54

« Peur ? Pourquoi aurais-je peur de personnes possèdent des talents aussi fascinants que les vôtres ?J'ai eu vent (badum tss) que votre clan avait été persécuté par la passé, et même aujourd'hui , mais j'ai du mal à comprendre la stupidité de la chose ! Moi, les autres cultures, ça me fascine ! Et oui, Hariken faisait usage de la nécromancie comme j'ai pu le comprendre, et pour le suiton, c'est presque héréditaire chez nous ! Moi je suis médecin, mais sinon, c'est tout comme lui : Je maîtrise les sceaux, le suiton et le ninjutsu ! »


••••••

Interloqués, les villageois, avaient fini par se rassembler autours de la place centrale juste devant la maison du maire, formant un iiiimeeeeeense groupuscule de 40 personnes. La tribu fut invitée à se joindre aux autres.

Le maire donc, vieil homme minuscule fit son entrée.

«Chers habitants de Muranoki. Aujourd'hui, nous fêtons le retour de Ikumo parmi nous ! Et à notre plus grand bonheur, il n'est pas venu seul. Tribu, vous pouvez prendre vos aises ou vous le souhaitez. Néanmoins, si vous souhaitez aussi goûter à notre hospitalité, permettez nous de vous proposer la noble clinique, ayant la capacité de tous vous accueillir dans des bons lits ! Évidemment, faites nous l'honneur de vous asseoir à notre table ce soir, en l'honneur du retour d'Ikumo, un petit banquet à été organisé ici même, autour de la fontaine. » !


Sur ces belles paroles, le maire retourna parmi la « foule » et s'attela à la préparation de la fête de ce soir. J'étais accueilli comme un héros, tous me saluaient, me prenait les mains. Lorsque j’eus une seconde de répit, je me dirigeai à nouveau vers le groupe de nomades.

« Voyez, ils savent qu'ils n'ont rien à craindre de vous, une fois ce cap passé, ils sont très chaleureux. J'espère que vous ne refuserez pas l'invitation du maire, les banquets ici sont rares, mais mémorables ! 
»

En effet, les habitants avaient pour habitude de se réunir autours de la fontaine, où une grande table circulaire était installée pour l'occasion. Chaque famille apportait un plat, qu'ils faisaient flotter sur la fontaine. Les plats circulaient sur l'eau, venant offrir ses mets à qui le voulait.

« Pour les tentes, c'est comme le maire vous a dit. Sois vous les plantez ici, au centre du village, sois vous venez loger dans la clinique ! C'est pas grand luxe, mais y'a des lits pour vous tous et des douches ! Et on pourra discuter jusqu'à pas d'heure en plus ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 362
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Poupipoupipoupipou [Ft Ether o//] Dim 26 Fév 2017 - 10:39



Malgré le manque de crainte de la part du kumojin, le père d’Ether ne pouvait s’empêcher de rester méfiant à son égard.
--------
La totalité du village s’élevant au nombre de 40 – ah bah ils étaient probablement plus nombreux avec sa tribu restée à Kaze – ils furent accueillis par ceux-ci. Très chaleureux, le petit groupe fut rapidement mis à l’aise. Non seulement les habitants leur offraient la possibilité de dormir dans des lits au sein de leur clinique, mais en plus les invitaient à partager leur table. En effet, un petit banquet aurait lieu en l’honneur du retour de leur guide, Mizu Ikumo. La jeune femme prit donc la parole au nom de sa « caravane ».


« Nous, Hashimoto, vous remercions de vot’ hospitalité et serons plus qu’ravis de partager vot’ table ! »

Pour les remercier, le groupe de nomades leur offrirait des vêtements cousus main, bijoux de bois et de terre traditionnels ainsi qu’autres fabrications maison. Ikumo semblait être très apprécié au sein du village, et il fut rapidement accaparé par ses camarades. Pendant ce temps, Ether profita de discuter avec ses pairs. Plus tard, le garçon revint vers eux, espérant qu’ils accepteraient de rester pour la soirée. L’élémentaire répondit joyeusement ;

« Bien sûr qu’oui ! Pourquoi refuser ? P’têtre qu’un jour ça s’ra ton ou vot’ tour d’partager l’un des nôtres ! »
« Ouais, ouais… », grommela son père dans sa barbe, légèrement en retrait.

Les préparatifs allaient bon train et une table fut installée autour d’une très jolie fontaine. Fait amusant ; les plats flottaient sur l’eau. C’était quelque chose de particulièrement beau et captivant à observer. Chacun semblait apporter une assiette et les nomades se sentirent un peu démunis. Pour autant, ils avaient des réserves qu’ils avaient emmenées avec eux, et insistèrent pour partager avec leurs généreux hôtes. Ikumo leur rappela que pour le logement, ils pouvaient soit planter leurs tentes au centre, ou alors venir loger avec eux dans la clinique. Ils eurent tous un sourire lorsqu’il rajouta que ce n’était pas le grand luxe à propos du fait qu’il n’y avait que des lits et des douches. Comment dire qu’ils dormaient tous sur des nattes ou des tapis à même le sol, et qu’en guise de douche, c’était soit l’oasis aux pieds des montagnes ou alors une sorte de réserve d’eau et le seau. Mais ils ne s’en plaignaient pas, ils vivaient toujours modestement, c’était leur culture. Ils étaient riches de leur culture et de leur fraternité. Ce dont leurs hôtes étaient assurément dotés, sans aucun doute.

« Nous f’rons c’qui s’fait chez vous, alors go pour la clinique ! On vous r’mercie franch’ment beaucoup ! ça va êt’ marrant de dormir dans des lits. Ça doit êt’ confortable ! J’suis sûre qu’on a des choses à s’dire ! On verra ce soir, mais j’veux tout savoir d’qui tu es, tout ça ! On pourra discuter d’tout ça la nuit. J’ai hâte de goûter vos spécialités ! »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://llythium-art.deviantart.com/
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 314
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Poupipoupipoupipou [Ft Ether o//] Dim 26 Fév 2017 - 21:43

Le soleil était couché, les quatre pauvres lampadaires de la ville s'étaient allumés. Seulement, au milieu de se pénombre, la fontaine de Muranoki était éclairée d'une multitude de guirlandes bon marché un peu usées. Sur la géante table circulaires, les habitants s'étaient un peu serré pour accueillir leurs invités du jour. Les plats circulaient comme à leur habitude sur l'eau, et se vidaient doucement de leurs contenus.

♠♠♠♠♠♠

« Tiens Ether, faut que tu manges ca ! Tu vas voir c'est fabuleux ! »


Me levant légèrement de ma chaise pour attraper un très grand plat rouge du bout des doigts, je le présente à la gogyou assise à ma gauche tout en enlevant le couvercle.

« Oh, c'est rien d'extraordinaire, c'est une espèce de ratatouille mais avec encore plus de légumes : Haricots verts ,oignons, tomate courgette, céleri et même quelques morceau de pomme et de poire ! Le tout saupoudré d'une herbe qui pousse pas loin d'ici dans la forêt, ça donne un goût très frais proche de la menthe. »

Autours de la table, les gens discutaient plutôt bruyamment. Pour ma part, j'étais occupé à manger cette nourriture qui m'avait beaucoup manquée, une véritable nostalgie gustative !

Et alors que Ether finissait ce que je lui avait servi tout à l'heure, un autre plat qui arrivait vers nous attira mon attention. Cette fois bleu, orné d'une sorte de ruban noir sur le couvercle.

« Oh oh ! Super ! Ce sont les œufs brouillés de la vieille Zifra ! »


Ce plat simple mais délicieux était préparé par une vieille dame qui possédait l'unique poulailler du village. Elle y rajoutait une bonne dose de tomate bouillies, de la purée de tomate, donc.

J'en attrape une quantité non négligeable avec la pince et en sers également à Ether !

« J'ai du mal à savoir ce que j'apprécie le plus entre ce que je t'ai fais goûter et...c'ha »

Sans même avoir le temps de finir ma phrase, j'avais déjà fourré le met dans ma bouche. C'était tout bonnement délicieux, j'en avais le sourire au lèvres.

« Oh, mais c'est pas votre plat qui approche la bas ? Je vais goûter ! Y'a quoi dedans ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 362
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Poupipoupipoupipou [Ft Ether o//] Mer 1 Mar 2017 - 18:44



Le repas débuta autour de la fontaine dans la joie et la bonne humeur.
Bien qu’un peu serré, l’ambiance était très conviviale et le groupe appréciait la compagnie de leurs hôtes. Le monde avait peut-être changé en 15 ans, mais depuis le commencement de leur voyage, ils n’avaient pas réellement eus de gros problèmes, comme des décès, des chasses et autres courses-poursuites pour leur vie. C’était reposant en soi, très agréable.

Hélios, le père d’Ether, s’était assis à la gauche de celle-ci, qui elle-même s’était installée sur la gauche d’Ikumo. Comment ça c’était pour la surveiller ? Non, je ne vois absolument pas de quoi vous parlez. Les autres nomades s’étaient installés de sorte à pouvoir discuter avec les habitants. Les plats étaient tous aussi différents les uns que les autres, et c’est ce qui rendait ce repas unique. Le Kumojin tint à faire goûter à la jeune femme, ce qu’il appelait une « espèce de ratatouille » avec plus de légumes encore que l’originale. De la poire ? Intéressant ! L’élémentaire goûta donc avec plaisir ce qui lui fit servi et en apprécia énormément le fumet. Et lorsqu’elle en avala une bouchée ;


« C’vrai qu’c’est super bon ! Une super idée la poire d’dans, j’aurais jamais pensé ! »
« C’est vrai que c’est bon… », avoua le gogyou de foudre dans son coin.

Un nouveau plat lui fut tendu ; des œufs brouillés à la tomate, cuisinés spécialement par une vieille femme apparemment nommé Zifra. Et effectivement, c’était également succulent ! Ether haussa la voix, car elle ne savait pas qui était cette personne ;

« M’dame Zifra ? Vos z’œufs sont SUPER BONS ! », dit-elle joyeusement avant de continuer à manger.

Quelques instants plus tard, un autre plat vers eux ; le leur.
Il avait été préparé par Ren et Miki cette fois-ci ! Le kumojin demanda ce que c’était car il souhaitait ardemment y goûter. Toute fière, la jeune répondit avec joie ;


« Not’ spécialité, du riz avec des légumes et de la chair de scorpion ! Tu vas voir, c’très bon ! »

Ils en avaient bien sûr fait assez pour satisfaire les estomacs de chacun. Ça lui faisait plaisir de pouvoir partager l’un de leurs plats phares, une manière de tisser des liens. Et puis, le plus rapide chemin vers le cœur des gens est par le biais de leur estomac que l’on disait, non ? Tout en mangeant, la demoiselle voulut donc s’intéresser à son nouvel ami (oui, mademoiselle aime tout le monde très vite) ;

« Alors, toi qu’est kumojin, c’quoi tes liens avec c’joli village ? Ta famille vivait ici ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://llythium-art.deviantart.com/
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 314
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Poupipoupipoupipou [Ft Ether o//] Mer 1 Mar 2017 - 23:14

A table, une vieille dame qui devait entrer dans les 70 ans entendit le compliment sur sa nourriture, elle répondit bien haut et bien fort « Oh merci bien ma petite ! Mais ce n'est pas grand chose, n'oublie pas de bien goûter à tout les autres plats »

♦♦♦♦♦♦

De la chair de scorpions ? Oh oh oh ! Quelque chose de nouveau et d'inconnu ! Une fois le plat à notre niveau, je l'attrape et m'en sert une bonne assiette, de toute façon, tout me plaît à moi !

« Oh c'est marrant ça, j'ai jamais goûté ce genre de trucs ! »


Doucement, je pris un peu de tout sur ma fourchette et la porte à ma bouche. Riz parfumé, légumes et...pop corn ? Non, sérieux, ça avait vraiment un goût de pop corn un peu grillé, c'était...inédit ! Quelle découverte pour son palais ! L'insecte ajoutait une petite note de...truc indescriptible !

« Oooh, c'est hyper étonnant comme goût, mais je crois que j'aime bien » dis-je, en finissant mon assiette tranquillement. »

L'ambiance devint légèrement plus calme, les habitants et les invités au ventre pleins parlèrent moins fort, et d'autres se turent.

La gogyou en profita pour le questionner sur ses rapports avec le village, lui demandant donc de raconter une étape plutôt sombre de sa vie. Mais la question était pertinente et tout à fait légitime, j'ai dit que l'on devait apprendre à se connaître, et tout doit être dit (Bon, y'a deux trois trucs faut que ça reste secret quand même, non mais!)

« Ooh, eh bien c'est une assez longue histoire, ça te dit que je te raconte ça quand tout sera fini et qu'on ira dormir à la clinique ? Comme ça on pourra se poser et discuter de ça autours de merveilleux...bonbons »

Puis, sentant que la tablée en avait finit avec les plats, certains commencèrent à reprendre leurs plats, tandis que quelques assietes contenant les desserts commencèrent à flotter.

« Pommes pommes pommes ! Ou est la tarte aux pommes ? » dis-je, excité comme une puce


En effet, mon amour pour ce fruit était sans égal, et ce sous toute ses formes ! peut-être étais-ce parce qu'il était gorgé d'eau comme le melon ou la pastèque ?

« Ether, je te laisse te servir, ici tu as du gâteau au chocolat, la bas çà doit être un fraisier... ici un grand bol de mousse vanille et... la tarte aux pommes ! »

Le plat tant convoité entre les mains (et surtout entre les dents) je finis mon repas et pose enfin mon dos contre le dossier de ma chaise, le ventre plein à ras bord.

« Je suis ex-plo-sé, »
Étonnant tout ce que je pouvais avaler, on va dire que c'est parce que je suis un jeune homme de 17 ans en pleine croissance hein !

Toujours est-il qu'il était l'heure de débarrasser tout ça, et d'aller se reposer. Participant activement au nettoyage et refusant catégoriquement de l'aide de nos invités, je propose à Karen d'accompagner les nomades à la clinique, pour qu'ils puissent prendre leurs aises et pourquoi pas se faire un brin de toilette.

« Je vous rejoins dans une poignée de minutes ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 362
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Poupipoupipoupipou [Ft Ether o//] Sam 4 Mar 2017 - 13:07



Ikumo semblait apprécier leur plat, il le qualifia « d'étonnant ».
Oui c'est vrai que ce n'était pas franchement habituel, et vu que les scorpions ne couraient pas les rues hormis à Kaze, ce n'était non plus guère surprenant que le goût lui soit tout nouveau.


« 'suis contente qu'ça t'plaise ! C'est dommage, on avait pas d'figues d'barbarie avec nous. La prochaine fois, tu goût'ras avec ! »

Doucement, la ferveur redescendit, preuve des ventres repus de la table.
Mais il y a toujours de la place pour les desserts, gourmandise oblige ! Ces derniers commencèrent à circuler sur l'eau, allant de personne en personne. À sa question sur ses liens avec le village, Ether n'eut pas tout de suite de réponse. Le garçon préférait lui raconter cette très longue histoire plus tard, au moment du coucher, et avec des bonbons ! La jeune femme acquiesça pour attester du fait qu'elle était d'accord avec ça. Et puis peut-être que ses bonbons piquaient moins que ceux du petit Mizu ?
Tarte aux pommes, fraisier, mousse à la vanille, gâteau au chocolat... Tant de sucreries qu'ils ne connaissaient parfois pas du tout, ou alors pas sous cette forme. Le sucre était une denrée chère, mais déjà présente dans des aliments de la nature, alors ils ne le transformaient pas. Ce fut une expérience intéressante car n'étant pas habitué à manger sucré, les Hashimoto / Gogyou eurent parfois des frémissements ou des grimaces d'étonnement. Ether elle-même, quand elle voulut prendre une part de fraisier, eut du mal à déterminer ce qu'était cette matière qui enrobait les fraises. C'était... original. Mais les fraises au naturel, c'est quand même mieux ! En revanche, elle apprécia beaucoup la tarte aux pommes, plus simple, et le gâteau au chocolat. Après toutes ces choses dans leur ventre, tout le monde fut plus que rassasié ! Pour remercier leurs hôtes, tout le groupe inclina la tête en même temps.


« Nous vous r'mercions pour c'repas. »
« Ainsi que pour votre hospitalité. »
« J'espère que not' plat vous a plu aussi ! »
« Ouais, j'avais plus d'figues... »
« Merci. »
etc...

La table aquatique fut débarrassée, insistant vivement pour que le groupe ne lève pas le petit doigt pour aider. Ils ne rouspétèrent point, respectant la volonté des villageois. Ils n'étaient pas habitués à rester inactifs. Au campement, chacun participait au bon fonctionnement de celui-ci, et lorsque quelqu'un terminait sa tâche, il allait aider un de ses voisins. Il fut ensuite l'heure du coucher, mais avant ça, la toilette ! Ils suivirent le garçon jusqu'à la clinique et découvrirent donc les fameux lits. Certains appuyèrent dessus pour voir comment ça fonctionnait. Marrant ! Ether avait déjà dormi sur un matelas à l'auberge de Suna, cela ne lui était pas inconnu, elle ne réagit donc pas. Vint ensuite le moment de découvrir l'espace hygiène. Encore une fois, leur douche était soit l'oasis ou un seau, et si quelqu'un avait besoin, on lui frottait le dos. Dans le cas échéant, un truc en hauteur et des murs les séparant les uns des autres, mais pas de porte. Boh !

« C'marrant vot' façon d'vous laver tiens ! Bon, à la douche alors ! », fit une Ether toute guillerrette.

Et elle commença à ôter ses vêtements, sans la moindre gêne.
Instantanément, Ren et Shiro détournèrent la tête, sentant des éclairs crépitaient non loin de leur cul. Hélios se mit directement devant son enfant pour bloquer la vue.


« Ether ! On est pas à la maison ! », grommela le père, très ennuyé.
« Mh ? Et donc ? », dit-elle innocemment.

Elle vira absolument tout et se dirigea ensuite vers la douche en trottinant.
Miki, Ren et Shiro suivirent bien rapidement, ainsi que les autres membres du groupe, remerciant le kumojin au passage. Le Gogyou de foudre attrapa un tissu qu'il accrocha tant bien que mal devant la cabine de sa fille, avant d'ensuite se doucher également.


« Oh oh, c'marrant ! Ça coule du ciel comme la pluie ! »
« C'est pas désagréable en tout cas ! », minauda Miki.
« Ether, t'as pas tes herbes là ? »
« Ah si, si ! Bah attends, j'te les amène ! »
« J'peux venir les chercher aus... », Shiro sentit le regard noir d'Hélios à travers les pierres, « … Ouais non mais non en fait. Je vais m'débrouiller hein ! »
« Kr, kr, kr... », ricana Ren.
« Mais vas-y, la ferme toi... », marmonna Shiro sous l'eau.
« Il s'douche pas là Ikumo ? »
« Je vais finir par créer un nuage d'orage autour de toi à force... »
« Hein d'quoi, P'pa ? »
« Rien, rien. Laves-toi vite ! »
« Roooh... »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://llythium-art.deviantart.com/
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 314
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Poupipoupipoupipou [Ft Ether o//] Lun 6 Mar 2017 - 23:09

Arrivés à la clinique, je remercie Karen et la prend dans mes bras. Inutile de se cacher, il y avait toujours une sorte de romance entre nous depuis que j'avais un peu grandi, malgré nos 6 ans d'écart. Évidemment, j'avais du mal à envisager une relation, à la fois parce qu'elle ne pourra pas quitter le village mais aussi parce que personne n'osera sauter le pas.

Je me rapproche de la tribu qui découvrait leurs quartiers en piquant un fard à ces pensées. Il semblaient découvrir le concept même de literie à part Ether qui semblait être la plus proche de la civilisation.

« Oh, je suppose que vous ne dormez pas sur des lits dans le désert de Kaze ? Vous allez voir, c'est ultra confortable ! » dis-je en posant mon sac de voyage à côté du lit le plus proche de l'entrée.

Ensuite, la tribu fit également la découverte des douches, rustiques pour le moins, mais avec eau chaude et petits espaces individualisés. Encore une fois, les nomades semblaient découvrir ces espaces sanitaires et semblaient pour le moins intrigués, ce qu'Ether ne manqua pas de faire remarquer.

« Oui, ca doit être étrange pour vous, mais il y a ce genre d’installations partout à travers tout le pays ! »
dis-je sans retenir un petit sourire.

Ether commença soudainement à se déshabiller. D'un même geste que Ren et Shiro et en écarquillant les yeux, je me tourne pour ne pas la regarder. Bon réflexe d'ailleurs car le papa poule ne semble pas apprécier ce genre de comportements.

Confus mais pas particulièrement gêné – médecin oblige – j'attendis tranquillement qu'elle finisse de se déshabiller et qu'elle disparaisse dans les douches.

« Allez-y, je passerais après, de toute façon, il n'y a pas la place pour tout le monde. Il y a du savon dans le petit placard au fond. »


Pendant ce temps, je déballer le peu d'affaires que j'ai, car je compte rester un peu la. J'accroche une photo de Hariken que je vais d'ailleurs montrer à Karen qui me sourit avec des yeux larmoyants.

« Ca à du être tellement dur...Il te ressemblait vraiment... »

Nouvelle séquence émotion. Une fois de plus, je la prend dans mes bras et dépose un baiser sur son front.

« Allez, c'est du passé maintenant, il faut vivre avec. »


Des voix dans la pièce d'à coté m'indiquent qu'ils ont fini de se doucher, je m'empresse de descendre pour prendre soin de mes invités.

« Alors ? C'est comment ? Je vous laisse 5 minutes, j'y vais aussi et je reviens tout de suite ! Installez vous confortablement ! »

Et en 5 minutes, me voilà de retour muni d'un short et d'un espèce de tee shirt trop grand avec une serviette sur la tête.

« Bon bon, habituellement ici, on discute un peu avant de se coucher, mais je ne voudrais pas ennuyer ceux qui ont sommeil, donc ceux qui veulent... »


Sur ces mots, je fis comprendre à Ether qu'elle avait le choix, si elle souhaitait qu'on discute tout les deux ou si elle ne voyait pas d’inconvénients à partager la conversation avec d'autres membres du groupe.

Pendant que la tribu réfléchissait, je sortis de mon sac un grand sac plastique avec d'autre trucs en plastique dedans. Beaucoup de sucreries et de gâteau.

« Qui veut gouter les produits régionaux ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 362
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Poupipoupipoupipou [Ft Ether o//] Jeu 9 Mar 2017 - 23:18



Ils se douchaient tranquillement, se passant le savon par-dessus les murs.
Ether, naturellement joueuse, se dématérialisa et apparut dans le même compartiment que son père, qui fut à peine surpris. Il lui frotta le visage de savon en riant, puis la jeta sous l'eau. Des mains, puis des têtes apparurent au-dessus des murs, déclenchant un grognement réprobateur de la part d'Hélios. Des rires explosèrent et les têtes disparurent. Quelques instants plus tard, ils finirent tous par sortir, se séchant mutuellement avec les serviettes et le vent d'Ether. Le paternel de cette dernière avait beau être supra-protecteur, la nudité n'était pas en soi un problème pour eux. Néanmoins, ils se changèrent tous. Pour la plupart des hommes, un short en tissu très fin, torse nu, ou alors léger débardeur. Les femmes portaient le même sort et un débardeur également remontant légèrement au-dessus du nombril. Ils n'eurent pas à patienter longtemps avant le retour d'Ikumo, qui leur demanda comment ils avaient trouvé cette nouveauté. Ils répondirent tous à l'unanimité qu'ils avaient beaucoup apprécié, mais qu'ils préféraient néanmoins se laver tous ensemble à l'oasis, plus convivial. En revanche, ils ajoutèrent que jouer avec le savon par-dessus les murs avaient très amusant !
Le kumojin partit ensuite à son tour se laver. Pendant ce temps, ils s'acclimatèrent aux lits. Quelques-uns s'assirent dessus pour tester, d'autres s'endormirent net, tant le voyage les avaient fatigué. Ether restait avec Ren et Shiro, discutant et attendant patiemment le retour de leur hôte. Hélios quant à lui, lisait des parchemins qu'il avait sorti de son sac en toile. Cinq minutes top chrono, le garçon revint, vêtu d'un short et d'un grand tee-shirt ainsi qu'une serviette sur la tête. Mh ? C'était original ! Ikumo fit comprendre qu'ils pouvaient discuter, mais ne souhaitait pas déranger les quelques-uns, ok 2, endormis. Miki se mit à rire :


« Oh, ne t'inquiète pas ! Personne a l'sommeil plus lourd que ces deux-là ! »
« Ah ça, c'est vrai ! », rajouta Shiro.

Le grand Mizu sortit ensuite de son sac un autre sac mais en plastique – vilaine matière caca – qui contenait plein de choses étranges. Ether crut en reconnaître quelques-uns.

« Mh, qu'est-c'que c'est ? », fit un Ren un peu suspicieux.
« Ils ont de jolies couleurs ceux là-bas ! »
« ça ne me dit rien qui vaille. », commenta Hélios, après s'être levé par curiosité.
« C'est des BON-BONS ! », dit joyeusement Ether, « Eux-là, j'crois qu'Hariken m'avait fait goûter, ça piquait, pouah ! Mais eux ils étaient bons ! Et ça, j'sais pas, et eux non plus... C'bizarre comme machin, mais c'est intéressant ! »

S'ils voulaient goûter ?
Hormis les deux endormis qui ronflaient légèrement, la plupart s'étaient approchés pour observer ces choses nouvelles. Naturellement, ils étaient tous curieux, donc ils voulurent tous goûter pour comprendre ce que c'était. N'étant pas habitués au sucre – ça coûte cher comme matière nom de dieu – ils allaient découvrir de nouvelles saveurs. Lorsque vint donc le moment de porter les friandises à leur bouche, beaucoup eurent des grimaces, certains mâchaient consciencieusement, d'autres semblaient réfléchir à ce qu'ils mangeaient exactement, et étrangement, ce fut Hélios qui apprécia le plus ces bêtises, mais préféra le garder pour lui, hormis un simple « C'est bon », un peu timidement avoué avant de faire mine d'être intrigué par les pieds de sa fille. Celle-ci ne savait pas trop lequel choisir et préféra s'en remettre à Ikumo.


« Lequel tu m'conseilles ? J'te fais confiance ! », fit-elle tout sourire.

Décidément, les deux Mizu avaient beaucoup de points communs, hormis les traits du visage et leur soif de questions, l'amour de ces étranges choses appelées Bon-bons !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://llythium-art.deviantart.com/
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 314
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Poupipoupipoupipou [Ft Ether o//] Sam 18 Mar 2017 - 10:06

Les nomades, tout aussi curieux que moi s'étaient précipités afin de goûter les fameuses sucreries. Je ne faisais pas spécialement attention à ce que je donnais, aussi j’eus le loisir d'observer tout un tas de réaction qui me firent pleurer de rire pour certains. Les grimaces face à l'acidité, au piquant, au cœur coulants et autres étaient tout simplement hilarantes !

Vint enfin Ether, qui plaça sa confiance en moi, comme elle l'avait sûrement fait avec Hariken

« Alors, comme le ptiot t'a déjà fait goûter ses préférés, voici les miens ! » dis-je en sortant une poignée de crocodiles de couleurs « Tu vois, y'a un espèce de truc blanc tout chamalowteux en dessous, et au dessus c'est de la gélatine ! Les goûts changent en fonction de la couleurs mais ils ne sont pas indiqués, donc faut dire à quoi ça fait penser ! Moi, le vert qui est la c'est celui que je préfère, y'a comme un goût de cerise très sucrée c'est particulier. »

Lancé dans mon discours passionné, je faisais patienter la pauvre Ether qui aimerait bien les goûter ces trucs, nom de dieu !

« Je parle trop, tiens, goûte plutôt ! »


J'attends la réaction avec avec un sourire incontrôlable, elle va faire une grimace comme pour les autres ? Toujours est-il que je devais une histoire à la gogyou, et chose promise, chose due.

« Bon, permettez moi tous de commencer par le début. Je suis né à Kiri, et j'étais encore tout bébé lorsque le village à subi ce terrible épisode, bien avant de renaître de ses cendres. Ma famille à du fuir vers le pays de la foudre, afin de s'assurer une vie dans le futur. J'ai grandi avec mon frère qui lui est né à Kumo. Ma mère m’enseignait sa médecine, et c'est ainsi que je fus dépêché sur quelques missions dont une particulièrement importante. Il s'agissait d'une mission d’espionnage sur le long terme, je devais partir pour longtemps.

Mais alors que nous quittions les montagnes près du village et que l'on pénétrait dans cette forêt, nous avons été attaqués. Mes deux coéquipiers ont perdu la vie dans l'attaque. Moi, j'ai percuté un arbre à la suite d'une explosion, ce qui m'a rendu complètement amnésique et m'a assommé pour plusieurs jours. Au réveil, je ne me souvenais évidemment de rien, seulement de mes compétences en médecine.

Il y a une année, tout m'est revenu brusquement, les médecins et moi même supposons que c'est grace à quelque chose de familier qui est intervenu au niveau des mes cinq sens, mais cela reste flou. »


Voilà, tout était résumé à présent.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 362
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Poupipoupipoupipou [Ft Ether o//] Lun 20 Mar 2017 - 16:09



Ikumo désigna ses préférés ; des crocodiles gélatineux.
D'après lui, chaque couleur attestait d'un goût différent. Cette particularité eut le don t'attiser la curiosité de la jeune femme. Sachant que chaque couleur pouvait correspondre à plusieurs fruits différents, le jaune était-il une mangue ou alors une papaye ? Peut-être de l'ananas ! Ou bien du citron ? Ether observait donc bien sagement le garçon en attendant qu'il termine ses explications. Discrètement, Hélios fit également son apparition derrière sa fille et jeta un œil par-dessus son épaule. Oubliant sa nature méfiante, il se laissa aller au plaisir de la découverte. Il patienta en silence,et fut bientôt rejoint Ren et Shiro. Le petit groupe étudiait avec un très fort intérêt les mots du kumojin, ainsi que les friandises entre ses mains. L'on aurait dit des enfants attendant docilement la fin du repas pour le dessert. Finalement, il lui proposa enfin de goûter l'un d'eux. La demoiselle choisit donc instinctivement un jaune et le porta à sa bouche. Ses camarades l'observèrent un peu envieux, puis jetèrent un regard insistant au Mizu pour en obtenir un chacun.
Ce fut un florilège de visages en pleine réflexion. Hélios mangeait son croco orange et semblait content, même s'il ne voulut pas trop le montrer, Ren avait mangé la queue, puis avait continué à seulement manger la partie chamallow avant de donner à un Shiro perplexe, le reste du cadavre rongé du bonbon. Quant à l'élémentaire d'air, elle semblait chercher parmi tout ce qu'elle pouvait bien connaître pour déterminer la nature exacte de l'objet. À mesure qu'elle réfléchissait, sa bouche se tordait dans tous les sens en fonction de son degré de réflexion, ses yeux se plissaient de temps en temps comme si une lumière l'éblouissait et son petit nez bougeait au rythme des mouvements de sa bouche. Finalement, la Gogyou sembla parvenir à une conclusion. Son regard s'illumina.


« CA Y EST, JE SAIS !!! C'est... Mh, non. AH SI ! M'non. J'arrive pas à savoir, mais c'marrant comme goût, j'connais juste pas du tout ! Merci pour cette découverte ! »

Après ce charmant interlude gustatif, Ikumo se décida à raconter son histoire.
Il n'était encore qu'un enfant lorsque son village natif, Kiri, fut rasé, obligeant ainsi sa famille à s'expatrier à Kaminari no Kuni pour leur sécurité et débuter une nouvelle vie. Le kumojin détenait ses compétences en médecine grâce à l'enseignement de sa mère. Lors d'une mission d'espionnage où ses coéquipiers perdirent la vie, un coup à la tête le rendit amnésique et c'est ainsi qu'il fut recueilli au sein de ce village. Le fait que sa mémoire lui soit soudainement revenue une année auparavant était curieux, malgré ses explications. Ether était particulièrement intriguée.


« Ta mère est médecin aussi ? Woah ! Ça doit êt' sympa la médecine, aider les gens, tout ça ! J'connais seul'ment quelques trucs, à peine, mais j'ai pu sauver quelqu'un d'sa blessure ! P'têtre qu'un jour, j'chercherais à en apprendre plus, j'sais pas. J'dois d'abord connaître tout ce qu'une Première doit savoir, et j'ai du boulot ! », dit-elle en riant. « T'as donc vécu ici tout l'temps qu'tu t'souv'nais plus de rien ? Ça a duré combien d'temps, parc'que tu m'as pas l'air bien vieux ! Ta mère a dû être contente de t'revoir après tout c'temps ! Et ton père, il n'est plus là ? Ou alors il faisait parti d'ceux retournés à Gaïa lors d'l'attaque sur Kiri ? »

Ses camarades en profitèrent pour remercier le garçon avec ses friandises, puis laissèrent le duo tranquille, écoutant d'une oreille. Hélios conservait néanmoins un regard quasi-permanent du coin de l’œil. Ether continua donc de faire la conversation.

« T'sais, j'suis née ici aussi ! Tu vois les montagnes, avec l'temple d'la foudre ? Bah dans l'coin. Mais peu m'importe l'endroit où j'suis v'nue au monde, c'Kaze ma maison. On l'a cherché très longtemps not' place, et c'est là-bas. », dit-elle en souriant. « Comme tu m'as raconté une histoire, j'peux t'en raconter une aussi s'tu veux ! Tu veux quoi ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://llythium-art.deviantart.com/
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 314
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Poupipoupipoupipou [Ft Ether o//] Dim 26 Mar 2017 - 0:56

« Ah c'est vrai que c'est super la médecine ! Le sentiment du devoir accompli après avoir sauver une vie, c'est incomparable ! Si ça t’intéresse vraiment, je pourrais t'enseigner quelques trucs. Par contre, ça veut dire quoi Première ? C'est un grade dans ta tribu ou quelque chose comme ça ? »

La gogyou l’interrogea ensuite sur ses parents, et je pris note de l'évocation de la déesse Gaïa.

« J'ai atterri ici quand j'avais autours de 12 ans et j'y suis resté 3 ans, et aujourd'hui j'ai 17 ans. Donc c'est récent sans être tout frais non plus ! Malheureusement, je n'ai trouvé personne quand je suis retourné chez moi. On m'a dit que mes parents avaient disparus depuis longtemps et qu'ils n'étaient jamais revenus d'une mission à Kaze... Je compte partir à leur recherche dès que je serrais plus fort... »

Je ne pu m'empêcher de me taire pendant quelques secondes. J'avais soigneusement mis ce sujet de côté dans ma tête, sans jamais y avoir vraiment réfléchi. La tribu choisit ce moment pour aller se reposer à leurs lits, laissant moi et Ether assis entre deux lits à même le sol.

« Monte sur mon lit » dis-je en me mettant en tailleur pour un face à face.

«Oui je connais le coin j'y suis allé une fois avec ma famille quand j'étais petit.
 Une histoire hein ? Je veux que tu me raconte des trucs sur ta tribu ! J'aime bien les histoires anciennes alors parle moi un peu de vos origines toutçatoutça ! Vous vénérez Gaïa c'est ça ? J'ai étudié la mythologie, je connais plutôt bien ! Votre pouvoir m’intéresse vraiment, ça a l'air trop bien ! Tu peux me faire une démo ?! Et du coup, t'a quel age en réalité ? Vous vivez plus longtemps ou paaaas ?».


Ether avait affaire à un enfant émerveillé. Oh, peut-être ne voyait-elle pas en quoi elle était si exceptionnelle, mais moi, ca me fascinait. J'ai toujours considéré les différences entre les être humais comme quelque chose de bien. Quel triste monde s'offrirait à nous si nous étions tous similaires ! Et parfois, la nature donne naissance des êtres très différents mais tout aussi pleins de beauté.

« Attends, avant de commencer, on se remet ça ! »

Cette fois, je sortis quelque chose d'un peu différent de mon sac plastique magique. Il s'agissait de réglisse, sûrement les confiseries les plus naturelles que j'avais la dedans. Peut-être ce genre de trucs allaient plus plaire à la jeune élémentaire ? En tout cas, je lui en tendis un rouleau avant qu'elle commence son histoire à son tour. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 362
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Poupipoupipoupipou [Ft Ether o//] Mar 28 Mar 2017 - 15:43



« M'apprendre des trucs ? Super ouais ! Ça m'a toujours intéressé la méd'cine. Puis bon... », elle dématérialisa une main avant de la faire revenir, « C'pratique d'pouvoir faire ça. J'ai pu enl'ver une arme du dos d'un sunajin com'ça. Alors j'me dis, comme j'aime aider les autres, c'est p'têtre la juste continuité des choses. »

Ikumo s'intéressa à sa fonction de Première, ne comprenant pas ce que cela signifiait.
Ah oui c'est vrai que ça n'existait qu'au sein de sa tribu. La jeune femme expliqua donc avec joie son rôle et ses responsabilités.


« Être Première, ça veut dire qu'un jour, je succèd'rais à l'Ancien. L'Ancien, c'est not' mémoire, not' guide, celui qui sait tout et a tout vu. C'est pas not' chef à proprement dit, mais sa parole et son expérience sont respectées, et l'on s'fie toujours à son jugement. Il représente not' tribu aussi. Et j'apprends pour, s'il lui arrive que'que chose, continuer la route. »

Le garçon raconta ensuite son histoire, comme quoi il était arrivé ici à douze ans et y était resté plus de trois ans. Ether réfléchit quelques secondes et ouvrit de grands yeux écarquillés. Ikumo avait donc été envoyé en mission à l'âge de douze ans ?! Mais... Pourquoi ? C'était bien trop jeune pour mettre des enfants dans un tel danger ! Décidément, le monde ninja lui était totalement incompréhensible, pas le moindre sens. Pas étonnant qu'ils se tapaient tous dessus si dès leur plus jeune âge, les enfants étaient entraînés à devenir des soldats. N'importe quoi franchement. Le kumojin disait avoir à présent 17 ans et être malheureusement sans famille, ses parents disparus lors d'une mission à Kaze. À Kaze ? Tiens. Mais alors... Peut-être que l'Ancien et certains des membres de sa tribu en saurait davantage !

« Tes parents ont disparus à Kaze? Hé mais si c'était durant les douze dernières années, on a p'têtre vu que'que chose ! L'Ancien ou alors des défenseurs, n'importe qui d'chez moi sait p'têtre un truc ! Ils s'appelaient comment, ressemblaient à quoi, ils étaient dans quel coin ? Quand tu pass'ras à Kaze, viens faire un tour chez nous ! On vit au sommet de la montagne Kaze, plus haut que le temple des moines du vent. On t'repéreras tout d'suite et comme ça, on pourra t'aider dans tes recherches ! »

Le grand Mizu invita l'élémentaire à monter sur son lit et elle s'exécuta dans la foulée, puis lui demanda de lui raconter plein d'éléments sur sa tribu, l'assaillant de questions. Elle ria quelques secondes avant d'aborder une question à la fois, les plus simples d'abord. Mais avant ça, il lui fit goûter de nouvelles friandises toutes noires cette fois-ci. Intriguée, Ether prit l'un d'eux et commença à le mâcher. Des étoiles pleins les yeux, elle lâcha :

« Waaaah, c'mon préféré lui ! C'quoi ? J'peux en avoir d'autres ? »

Elle termina d'avaler son bonbon, puis commença enfin à répondre au garçon.

« Aha, t'es aussi curieux qu'ton frère ! Ça fait plaisir. On n'vénère pas vraiment Gaïa comme un culte, mais on respecte c'qu'elle nous a offert. Elle est la terre, la mère de toute chose, c'la Nature. Elle donne la vie, et lorsqu'on meurt, on r'tourne à elle. Donc pour chaque chose, nous la remercions, car sans elle, rien ne serait. Le monde ne nous appartient pas, on en fait seul'ment parti. », elle soupira doucement avant de reprendre joyeusement, « J'ai 20 ans normal'ment ! J'suis un élément encore jeune. Si l'on vit plus longtemps ? Hé bien, en toute franchise, oui, mais que les élémentaires. Les autres qui possèdent seul'ment une affinité, ont une espérance d'vie normale. On n'est pas immortels nous élémentaires, mais tant qu'nous n'sommes pas tués, on continue d'vivre. L'Ancien, personne connaît son âge tell'ment il est vieux ! Et il a même pas l'air. Mais physiqu'ment, le temps passe beaucoup plus lent'ment. J'ai 20 ans et j'resterais comme ça pendant très longtemps. Mon père, on dirait qu'il a 30 ans à tout péter, et bah, il en a plus de 50, presque 60 je crois, sais plus... », elle sourit à sa demande de démonstration, « Ok, j't'en fais une p'tite ! »

Dès lors qu'elle dit ça, elle disparut pour réapparaître encore plus prêt, son visage à quelques centimètres de celui du kumojin, un sourire un peu niais sur les lèvres, avant de se dématérialiser à nouveau et d'arriver dans son dos. Elle reprit sa position en tailleur face à son hôte et lui montra ses mains qui se volatilisèrent. Récupérant ses membres, la nomade fit ensuite léviter un des bonbons hors du sac et le goba au passage.

« Après, j'risque d'mettre un peu d'bazar si j'souffle ou qu'je deviens une tornade, donc bon ! Quant à nos origines... C'est un peu long, mais j'peux t'faire un résumé ! Avec un effort d'langage. », elle s'éclaircit un peu la gorge, « Selon nos écrits, le monde tel qu'on l'connaît a été crée par les Originaux, des entités supérieures qui vivaient naturellement parmi leurs créations. C'était un monde utopique où personne ne manquait jamais de rien, chacun venant en aide à son prochain. Chaque famille ninja descend de l'une de ces créations et en a hérité leur pouvoir. Les ancêtres des Saibogu étaient par exemple à l'époque les artisans descendant de Phaïsptah et de June. Mais pour la partie Gogyou, en tant que purs éléments, nous étions les messagers et aidions les créateurs dans leur tâche, comme pour les Dentô qui apportaient lumière et sécurité, nous faisions partie des primaires et étions indispensables au bon déroul'ment de la vie et du temps. J'aime pas trop l'mot divinité, mais c'est difficile de décrire les pouvoirs qu'ils avaient. Tout c'beau monde façonnaient le monde, l'améliorant et l'entretenant chaque jour. Puis y'a eu des complications parmi des créations qui ont développés des défauts comme l'Ambition, la Cruauté ou encore la Jalousie, ça a crée de nouvelles entités, et un conflit a éclaté entre les Anciens – les Originaux donc – et les Nouveaux. Les premiers essayaient de défendre tout ce qu'ils avaient crées, ainsi que leurs créations, alors que les seconds enrôlaient certaines de ces dernières et ne pensaient qu'à détruire et obtenir davantage de puissance. Cette guerre a eu pour conséquence la chute de l'ancien monde, et la désertion complète des anciennes entités comme des nouvelles. Les Originaux ont compris que leur vision n'était pas celle de tous, et qu'il était impossible de conserver un idéal de paix pour l'éternité si les partis n'étaient pas d'accord. Malgré tout, nous pensons qu'ils interviennent de temps en temps, ne pouvant se résoudre à laisser derrière eux ceux qui ont hérités des résultats d'cette lutte. Et malheureusement, nous répétons les mêmes erreurs en continuant à nous faire la guerre. Mais nous n'perdons pas espoir. Voilà, c'était la version courte ! Je sais qu'ça peut paraître idiot comme croyances, mais elles nous paraissent pas si dénuées de sens lorsque l'on voit le genre d'créatures qui marchent sur cette terre. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://llythium-art.deviantart.com/
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 314
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Poupipoupipoupipou [Ft Ether o//] Ven 31 Mar 2017 - 0:20

« Première donc...future ancienne quoi ! Ouaaah, c'est trop bien ! Moi je suis chef de mon clan, mais c'est facile, y'a personne ! Je sais même pas si il existe encore des Mizu sur cette terre, et j'ai perdu espoir de trouver des parents, proches ou éloignés.... »

La gogyou semblait réagir face à la potentielle localisation de mes parents, elle posa une ribambelles de questions sur eux

« Heu...leurs noms... »

J'ouvris de grand yeux écarquillés à mon tour. Je ne m'en souvenais pas. Du tout. Je pensais que mon amnésie s'était entièrement dissipée. Sans vraiment comprendre ce qui m'arrive, je garde la bouche ouverte, comme si les noms allaient finir par sortir.

« Je...Je crois que je ne m'en souviens pas. »dis-je, troublé.

« Ma mère était habillée très souvent d'une tenue ninja et d'un espèce de longue veste, derrière, il y avait écris « défi ». C'est d'elle que je tiens mon côté joueur ! Elle à les même cheveux que moi mais pas les mêmes yeux. Mon père c'est un grand gaillard, roux comme Hariken, avec un sourire qui ne s'enlève jamais de son visage. Il porte tout le temps son habit traditionnel de clan qu'il ne veut pas lâcher, c'est comme une espèce de tunique, grise. »


« Je serais très honoré de passer quelques jours chez vous ! Seulement, je crains que ça ne serra pas pour demain, avec cette guerre et ces conflits... »
dis-je, avec un certain regret dans la voix.

La miss appréciait la réglisse, et pour de vrai. Paradoxalement, ce rouleau était très peu populaire chez les enfants, je m'étais moi même surpris à apprécier ça à l'époque.

« Ca, c'est de la réglisse, tirée de la plante du même nom je crois...Ca doit pas pousser chez vous ça ! Je te met la boite la hein, de toute façon, personne ne se les disputerons j'en suis sur ! »

Elle me parla ensuite de ce lien avec la déesse Gaïa. Partie qui suscita un grand intérêt de ma part, cette tribu et leurs idéologies étaient tout à fait respectables, et bien que je n'ai jamais cru en une quelconque divinité ou dieu, je respectais profondément les pratiques de ce genre de groupe, car elles étaient pleines de paix, et n'incitaient à rien de mauvais.

« Ouaaah tu va en vivre des aventures avec tout ce temps devant toi !  C'est vraiment incroyable, tout bonnement fascinant ! » dit-il, alors que la nomade commençait à se dématérialiser.

Je pu tout de même entendre un grognement sourd en provenance du lit du père d'Ether lorsqu'elle s'approcha de mon visage de très près. Puis, la gogyou elle disparu encore, suscitant un de mes nombreux éclats de rires.

« C'est vraiment excellent votre truc ! Et ca veut dire que y'a d'autres élémentaires ? Genre eau feu foudre terre ? Je me demande ce que ça donne ! »

Puis, dans un calme exemplaire, je m'installe et écoute attentivement l'histoire d'Ether. Conte très beau, et qui me fit ouvrir grand les yeux à la fin, par inadvertance.

« Je suis franchement bouche-bée par tout ça, votre histoire, vos origines, vos croyances, j'ai vraiment trouvé tout intéressant ! Je dois dire que cela suscite une certaine forme d'émotion pour moi ! Nous, les Mizu, en tout cas de mon époque, on a jamais vraiment pu découvrir nos origines, tout les grands écrits ont été détruits pendant l'attaque sur Kiri...Je regrette beaucoup de ne pas m'être plus informé aujourd'hui.... »

« Et moi ? J'ai rien d’exceptionnel, mais je peux te montrer quelques trucs. Suiton ? Fuinjutsu ? Médecine ? »


spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 362
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Poupipoupipoupipou [Ft Ether o//] Mer 5 Avr 2017 - 17:19



Étrangement, Ikumo semblait incapable de trouver le nom de ses parents.
Il semblait en être tout particulièrement retourné. D'une main rassurante, elle la posa sur son épaule comme pour lui dire que ce n'était pas grave. Le garçon décrivit ensuite les vêtements habituels portés par sa famille ainsi que quelques traits physiques. L'homme roux devrait être le plus facile à remarquer. Après avoir enregistré ces informations dans un coin de son cerveau, Ether continua de l'écouter bien sagement. Le kumojin était ravi à l'idée d'un jour venir dans sa tribu, mais comme il le soulignait intelligemment, la guerre et les conflits d'aujourd'hui l'empêcherait probablement de se déplacer pour un bon moment.


« Que c'soit demain ou dans 3 ans, y'aura toujours une place pour toi ! J'oublierais pas. », dit-elle joyeusement, « J'suis bien contente d'pas être ninja. Ça doit êt' difficile de d'voir supporter la bêtise des dirigeants. Toujours plus d'pouvoir, les coups bas, les mensonges... M'bon, même en civil, on s'tape leurs con'ries. Quand on cherchait où vivre et qu'on pensait partir pour Kiri, j'ai rencontré l'mizukage d'maint'nant, Michiki quelque chose. Dès qu'il a su c'que j'étais et qu'le gêne coulait dans les veines d'mon clan, j'ai compris qu'il voulait se servir d'nous comme des armes. Jamais. Cette rencontre m'a, nous, a fait comprendre que ça n'servait à rien d'rejoindreun village, qu'on était très bien là où était, dans l'désert. J'aime not' désert ! »

Le bonbon dont elle appréciait énormément le goût s'appelait de la réglisse et était issu d'une plante du même nom. Ah bah ça c'était sûr, non ça ne poussait absolument pas chez eux ! En même temps, le sable n'était pas franchement propice à énormément de diversité dans les plantations. Il lui poussa la boîte et elle continua à se servir avec gourmandise. La Gogyou ria devant la réaction enjouée de Ikumo vis-à-vis de leur espérance de vie.

« Aha oui, tant qu'je m'fais pas tuer sous ma forme humaine ou aérienne, j'espère. Mais ça a ses inconvénients d'pas vivre au même rythme qu'les autres. »

La jeune femme eut une pensée pour l'Ancien qui, du haut de ses on-ne-sait-combien de siècles, avait vu disparaître des jeunes comme des moins jeunes. Être quasi-immortel c'est bien, mais lorsque tous ceux que tu aimes meurent les uns après les autres sans que tu puisses rien n'y faire, il y avait de quoi déprimer un bon coup. Sa mère par exemple, Ether et son père savait pertinemment qu'ils la verrait mourir tous les deux. L'élémentaire tourna la tête vers ses camarades dont la plupart s'étaient endormis, et eut une légère lueur de tristesse dans le regard. Shiro et Ren par exemple, ils vieilliraient sans elle si elle n'était pas tuée avant. Pareil pour Ikumo. Elle reprit bien vite contenance quand elle vit son enthousiasme.

« Oui exactement ! Eau, terre, feu, foudre et air. Papa là-bas, c'est un élémentaire d'foudre. »
« Pas b'soin de le crier sur tous les toits... », grommela-t-il à travers son coussin.

Le kumojin eut l'air sincèrement intéressé par son histoire, ému presque.
Voir qu'il ne se moquait pas de leurs croyances fit très plaisir à la jeune fille.
Il ajouta que les écrits des Mizu – dont il était le chef de clan étant donné qu'il était le dernier – avaient tous été perdus lors de la destruction de Kiri. Ether eut un petit pincement au cœur en imaginant toute cette histoire disparaître dans les flammes.


« Il n'vous reste rien d'chez rien ? Pas même des chansons ? … c'est tell'ment triste. Tu penses pas qu'il reste que'que chose que'que part ? », avant d'ajouter, « Méd'cine ! Mais j'aim'rais bien voir c'que tu fais avec l'suiton ! »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://llythium-art.deviantart.com/
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 314
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Poupipoupipoupipou [Ft Ether o//] Jeu 15 Juin 2017 - 1:52

« Je suis bien d'accord avec toi, être shinobi, ce n'est franchement pas quelque chose de confortable. Moi à la base, je voulais juste être médecin, sauver des vies est et sera toujours ma première vocation. Mais je suis également un hyperactif dans l'âme, et rester à l’hôpital toute ma vie m'aurait été tout bonnement impossible. C'est pour cela que j'ai choisi la voie du ninja. Heureusement, je suis loin de tout ces soucis, tout ce qu'on me demande c'est de faire rebattre des cœurs haha ! Seulement, vu que je commence à monter en grade, il n'est pas impossible qu'on m'envoie sur le champs de bataille ... » dis-je avec une pointe de mélancolie dans la voix.

« Vivre comme vous le faites apporte certainement son lot de problèmes, mais c'est sur qu'il y a de quoi vous envier ! Je te promet qu'un jour je viendrais passer quelques temps avec vous ! »

J'eus donc ensuite les réponses à mes questions concernant les élémentaires, en plus précisément sur le paternel de ma nouvelle amie. L'élément en question me fila une légère sueur froide étant donné l'aptitude qu'il avait à mon égard, l'eau et l’électricité ne font pas bon ménage et j'espérais sincèrement ne jamais avoir à vérifier l'expérience.

« Il ne nous reste absolument rien, si ce n'est que nous même … Sans compter la fichue tunique de mon père haha, elle est plutôt jolie d'ailleurs mais ce n'est pas une tenue pour combattre, ni même pour soigner des gens... »


C'était donc à mon tour de faire une démonstration de mes petits talents. Médecine et Suiton au programme donc. Je commence par attraper une petite aiguille et me dessine doucement une longue entaille tout le long de l'avant bras. Rien de douloureux ni de très sanglant, mais la ligne que trace la plaie est clairement visible.

Puis, je lève mon index, et réalise 3 mudras d'une seule main. Une lueur verte foncée apparaît sur le bout de mon doigt, éclairant la pièce comme une bougie. Enfin, j'applique mon doigt sur ma peau et suis le chemin du sang jusqu'au bout de la blessure. Comme dans un spectacle, je montre mon avant bras de près à Ether, afin qu'elle constate que la peau est entièrement refermée.

« Et encore, c'est une toute petite démo. Pour soigner, il faut des blessures, donc je ne vais pas pousser le show trop loin, mais j'ai déjà fait bien pire ! Une fois, un mec avait le système digestif totalement perforé de partout parce qu’on lui avait fait avaler de l'acide ! Et bah ça m'a pris une heure entière mais j'ai tout rebouché et il s'en est tiré avec des problèmes de digestions modérés ! »
dis-je avec une certaine fascination dans la voix.

Peut-être bien que j'allais lui faire peur a m'extasier sur des cas cliniques aussi graves et douloureux, tout le monde n'est pas insensibles à ce genre de choses …

Toujours est-il que, en parlant de digestion, la jeune femme s'était empiffrer de bonbons, ce qui allait très bientôt lui causer quelques troubles intestinaux !

A nouveau, je fais apparaître cette lueur verte, mais légèrement différente. Elle abonde bien plus puisque j'utilise mes deux mains.

« Si tu me permet, je vais stimuler les sucs de ton estomac pour faciliter ta digestion et t'éviter d'avoir mal au ventre. »

Dès que j'ai son autorisation, je pose mes deux mains sur son ventre, et fais pénétrer mon chakra au niveau de l'estomac. Elle peut donc sentir mon chakra traverser son corps et atteindre ses organes (mon dieu ce passage est horrible, à ne pas détourner de son sens!). Ensuite, je stimule bel et bien ses sucs, ce qui a pour effet de soulager directement le ballonnement qu'elle peut ressentir

« Voilà voilà, tu n'aura pas mal au ventre ! »


Viens ensuite le tour de Suiton. Pour ça, je me lève et compose les bons mudras. L'eau apparaît doucement, et m'enveloppe dans une sorte de tourbillon avant de se disperser dans la pièce et venir frôler les lits des différents membres de la tribu. J'enveloppe également Ether, l'eau vient prendre sa forme tout en restant a quelques millimètres d'elle. Enfin, je rassemble le tout dans une grande bulle que je fais sortir par la fenêtre.

« Je suis désolé mais je ne vais pas pouvoir faire plus, le voyage m'a pris un peu de temps et je suis tout bonnement épuisé...mes excuses , mais je pense qu'on va devoir en finir la pour aujourd'hui ! En plus, il est déjà vachement tard. »


Sur ces mots, je m'écroule littéralement le lit juste à côté de celui où nous étions assis.

« La bonne nuit ! On se remet ça à demain. »
dis-je souriant.

Ce soir, je me suis fait une véritable amie. Le lien crée est déjà solide, et il le sera bien plus encore !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 362
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Poupipoupipoupipou [Ft Ether o//] Dim 23 Juil 2017 - 15:52



« Médecin, c'est bien. Tu sauves des vies tous les jours !
Si t'es envoyé sur l'terrain, p'têtre qu'ça sera en tant qu'médecin d'guerre... Enfin, j'espère. »


Ether était un peu triste de voir qu'Ikumo irait au front, au risque de mourir comme son frère. Et le dernier des Mizu s'éteindrait. De plus, il affirma qu'il ne lui restait asbolument rien de l'histoire de son clan, et de ses parents par la même occasion. Juste une simple tunique. La jeune femme eut une petite pincée au cœur, l'unique objet du garçon lui rappelant son paquet de cartes de Tresha.
Heureusement, ils changèrent de sujet et vint l'instant où le kumojin allait faire une démonstration de ses nombreux talents. La Gogyou se rapprocha pour observer de plus près ce qu'il s'apprêtait à faire. À l'aide d'une aiguille, il fit une légère entaille sur son bras, puis d'une main, il esquissa trois mundras, donnant naissance à une lumière verte au bout de son doit. Oooooh, ça brille ! Il appliqua ensuite celui-ci sur la blessure et la referma juste en la caressant. Lorsqu'il eut terminé, le garçon lui montra son bras, et la nomade l'attrapa pour le retourner dans tous les sens.


« WOAAH, mais c'est génial ! J'adore ! »

Et apparemment, ce n'était qu'un simple avant-goût. Il était capable de réparer des organes détruits à l'acide ! Ether était très impressionnée, et sentait que ça lui plairait bien de devenir médecin dans un lointain futur.

« J'suis super impressionnée ! P'têtre bien qu'j'deviendrais médecin un jour quand j'pourrais. J'viendrais t'voir pour qu'tu m'apprennes ! »

Alors qu'elle continuait d'avaler des conneries sans trop se soucier du reste, Ikumo lui demanda s'il pouvait lui éviter d'avoir des crampes plus tard, en stimulant les sucs de son estomac. L'élémentaire n'avait absolument rien comprit à ce qu'il avait dit, mais acquiesça de la tête. Une fois son approbation obtenue, il apposa ses deux mains sur son ventre et le tout fut suivit d'une drôle de sensation. Du chakra pénétrait son corps, se promenant elle-ne-savait-où, puis pouf, plus rien. Ether ne savait pas trop ce qui venait de se passer, mais elle le remercia d'avance de l'éventuel bienfait plus tard.

« Merci ! Même si j'ai pas souvent mal au ventre, j'sais que j'aurais rien ! »

Le garçon voulut également lui montrer ce qu'il savait faire avec l'eau. Il en fit soudainement apparaître, et s'enveloppa d'un tourbillon, pour ensuite s'amuser à effleurer les lits des endormis, ce qui arracha un nouveau grognement à Hélios, qui plaça le coussin sur sa tête. Ikumo vint ensuite l'envelopper sans la tremper, comme une sorte d'armure autour du corps. Ether trouva ça fort rafraîchissant et amusant ! Il ramena le tout dans une bulle qu'il fit sortir par la fenêtre. Le kumojin ajouta ensuite être épuisé et désireux d'aller se coucher, avant de s'écrouler comme une pierre sur le lit. Ether l'imita, sur celui d'à côté.

« Merci encore d'l'accueil et pour tout l'reste ! Bonne nuit et à demain ! »

La jeune femme ne s'endormit pas pour autant, vu que ce n'était pas nécessaire. Mais elle continua à penser, réfléchir et observer ses camarades toute la nuit durant.

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://llythium-art.deviantart.com/
 

Poupipoupipoupipou [Ft Ether o//]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Kaminari no Kuni :: Villages Civils-