N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez | 
 

 Groupe 4 - De fond en comble

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1508

Message(#) Sujet: Groupe 4 - De fond en comble Dim 26 Fév 2017 - 23:23


DE FOND EN COMBLE

Contexte


    Parmi les multiples informations concernant les événements obscurs se produisant à Ame, une chose manquait cruellement dans la liste : l’état de l’industrie du pays, ainsi que de ses usines. C’est un binôme bien particulier qui fut désigner pour enquêter sur la chose dans la Zone Industrielle d’Ame, et pour cause. Dans un contexte de doute, il n’y avait rien de pire que le silence…

Usine chimique


Règles

    Ø Rappel du contexte : ICI
    Ø Résumez toutes vos actions et vos techniques (ainsi que leur rang et leur cible) à la fin de votre RP, avec la balise spoiler ou hide. N'hésitez pas à exporter le code de vos techniques via votre Fiche Technique dynamique.
    Ø Vous n’avez pas de délai de réponse obligatoire : veillez cependant à ne pas abuser de ce temps libre pour ne bloquer personne.
    Ø N'hésitez pas à utiliser le Guide de Combat et l'Indicateur de Chakra pour vous aider en cas de combat.
    Ø Si soucis ou interrogation, contactez @Akimichi Rin.

Participants (sans ordre particulier)

@Aburame Miko (Yamanaka Iji)
@Nara Natsuki
@Chroniqueur


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Bras Droit de l'Hokage
Messages : 1736
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Groupe 4 - De fond en comble Mar 28 Fév 2017 - 14:25

« Hé, Iji... » lança Natsuki avec une voix plus sérieuse alors qu'ils suivaient le chemin pour rejoindre le Pays de la Pluie au cours d'un trajet à durée indéterminée. « … tu sais que tu es vexant quand tu prétends que je n'ai pas fait mon maximum, ou que ce n'était pas assez – pour défendre mon coéquipier lors de la mission au Pays des Vagues ? J'ai toujours protégé avec la même ferveur tous les membres de mon Village, sans différence pour qui ils sont, sans égard pour ce que j'ai partagé avec eux dans ma vie : je considère chaque Konohajin comme un membre de ma Famille. Et c'est ce qui a rendu le plus lourd mon... '' instabilité psychique ''. Tu ne serais pas plus vexant en disant que j'ai laissé faire ce qui est arrivé à Shigo comme à tous les coéquipiers et étudiants que j'ai pu avoir. Aucun de nous deux n'a eu une vie facile, mais à l'avenir, tu seras aimable d'éviter ce genre de remarque. Il y a beaucoup d'autres sujets sur lesquels tu peux me tacler dans la rotule sans problème. »

Et ce n'était même pas la peine de les lister, Iji les connaissait déjà suffisament bien : cela faisait des années qu'ils menaient tous les deux cette relations étrange et pourtant au combien vivante. C'était même ce qui en faisait tout le piment et le délice. Le jeune Yamanaka était une bouffée d'air frais dans sa vie, et sans lui, il était clair que Natsuki n'en serait pas où il en était aujourd'hui. Ce qui faisait souvent naître cette question chez le Nara tatoué : était-il parvenu à en faire autant pour lui ? L'important peut-être, c'était simplement de ne pas s'apitoyer sur le passé, et de se concentrer sur le présent : c'était là où se passait le vie.


« Tiens, j'y pense. Tu n'avais pas en projet de te laisser pousser la moustache ? Tu as réussi et c'était ridicule, ou tu n'as juste pas encore l'âge de produire les hormones qui produisent la pilosité faciale ? »


Natsuki haussa un sourcil dans sa direction, et se fendit d'un sourire complice.



**********************

Au terme de la durée indéterminée, le duo Konohajin arriva dans la zone industrielle du Pays de la Pluie. Un nom curieux si l'on se fiait à la carte, puisque les usines principales étaient répartit un peu partout sur le territoire. Mais l'un dans l'autre, l'appellation était sans importance, puisque c'était ici qu'ils allaient mener leur enquête, avec en cible les usines chimiques à proximité de Shoukou. En effet, tout le secteur était resté étrangement muet avec ce qu'il se passait dans le pays.

Ils avaient toutefois le choix entre commencer par les usines, ou voir d'abord avec la grande ville la plus proche, qui à priori centralisait tout.


« Une préférence, Iji ? »


L'intitulé et la superbe image mise à disposition par le chroniqueur laissait entendre quel choix était le mieux, mais Natsuki avait tendance à un peu se méfier des chemins offert, maintenant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang SSS
Messages : 3537
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Groupe 4 - De fond en comble Mar 28 Fév 2017 - 18:52



    Ohhhhhhhhhhh bichon ! Pardonne-moi si j’t’ai vexé.


Un mudra, et il se transforma en l’élève favorite du Nara, se rajoutant quelques bonnets au passage afin de se faire excuser plus facilement.

    Désolée sensei, ce n’est pas ma faute.


À moiiiiiiiiiiii. Moi lolitaaaa …

    Je pensais bien faire, et vous comprenez, avec mon papa, et mon clan, et ma maman, et mes amis, et tout ça, bah c’est un peu dur pour moi, personne ne m’aime, yamete senpaiiii. Je ne recommencerai plus, promis.


Croisant ses bras sous sa fausse poitrine alors qu'il minaudait en forçant sur le côté geignard, il regarda le Nara les yeux larmoyant, trébuchant légèrement tout en marchant comme pour en rajouter à sa petite comédie.


    Ça marche vraiment ce genre de trucs ?


Haussant un sourcil, il reprit son apparence normale avant d’ajouter :


    Non, toutes les filles avec qui je suis sorti m’ont dit qu’elles me préféraient rasé. Sinon … Ta grosse elle t’a pas cuisiné un truc à tout hasard ?


S’étant clashé plusieurs fois avec cette cuistot-connasse, il ne voulait pas dire son nom ni même supplier pour sa nourriture. Mais malgré tout, diantre qu’elle cuisinait bien, même s’il laissait toujours entendre qu’il y avait soit trop de sel soit pas assez pour la rendre folle de rage.

* * * * * * * * * *


    Ah j’vois que toi aussi t’as pas eu trop d’inspiration pour ce début de mission … Bah écoute … Va pour l’usine. Usine chimique ça peut être fun. Avec un peu de chance ils auront de quoi t’enlever la tâche de sang au niveau de ton col que Shigo t’a laissé quand il a perdu son œil.


Direction donc l’usine, ne restait plus qu’à apostropher le premier ouvrier venu et lui demander « Comment va le business ?! ».

Spoiler:
 









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1508

Message(#) Sujet: Re: Groupe 4 - De fond en comble Mer 1 Mar 2017 - 1:23

L'usine semblait travailler à pleins feux, et l'arrivée des deux shinobis passa presque inaperçue par les travailleurs, tellement occupés à leurs tâches qu'ils en ignoraient pratiquement le duo. Finalement, l'un d'entre eux s'arrêta et leur adressa un grand sourire amical.

- Ce n'est pas vraiment le genre d'endroit où vous devriez vous promener, vous savez ? Vous gênez un peu même, on est en plein travail. Depuis quelques temps, ça n'arrête pas : les commandes ont explosées, c'est pire que du travail à la chaîne. Et bien s...

Remarquant le tire au flanc parlant avec les Konohajin, un homme, relativement mieux habillé que le premier, vint les interrompre.

- Allez Aller ! Au travail ! Surtout si c'est pour raconter des conneries.

Se tournant vers les deux ninjas, il leur adressa de plates excuses par le biais du langage corporel avant de leur adresser un sourire.

- Je suis l'un des surveillants de l'usine. Veuillez s'il vous plaît ne pas déranger nos ouvriers, nous avons suffisamment de retard comme ça pour ne pas qu'ils se permettent de passer leur temps de travail en discussions. Surtout qu'ils racontent tous n'importe quoi... Si vous avez des questions, vous pouvez les poser à moi ou à l'un de mes collègues. Nous nous distinguons par notre tenue.

Puis sur ce, il attendit de voir la réponse du binôme, prêt à retourner à sa tâche lui aussi s'ils choisissaient de parler à autre que lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Bras Droit de l'Hokage
Messages : 1736
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Groupe 4 - De fond en comble Mer 1 Mar 2017 - 10:40

Au final, avec son introduction coupée en deux et le feu de l'action, Natsuki en avait complètement oublié de décrire sa tenue. Enfin, il n'avait pas oublié, disons plutôt qu'il n'avait pas trouvé où caser la description. Et comme c'était important la tenue, comme l'expliquait l'ouvrier relativement mieux habillé que les autres, il le glissa de façon assez subtile dans la narration.

Car arrivé dans l'usine, il fallait dire que les deux shinobi faisaient un peu tâche dans le décors. Avec un personnel en bleu de travail, casque obligatoire mais combinaison en option pour les plus éloignés des produits chimiques, Natsuki et sa tunique noir des pieds à la tête ressortait du lot – sans parler d'Iji s'il portait encore le vêtement vert de son avatar ou sa blouse blanche de psychiatre/chercheur de l'hôpital. Par dessus son vêtement, il avait enfilé son habituel gilet tactique de combat à poches multiples, pour une tenue de référence dans une mission où l'on ne savait pas trop à quoi s'attendre. Ainsi, que ce soit escarmouche ou enquête, il avait de quoi faire face. Et comme ils étaient sur le versant enquête pour le moment, il s'abstint de tirer sa cagoule sur sa tête, ou de porter le masque qui lui couvrait le bas du visage jusqu'à l'arrête du nez.

C'est sur ce fond qu'Iji interrogea un premier ouvrier anonyme au sein de l'usine en pleine effervescence, et enclencha la première cinématique interactive de l'opération avec l'arrivée du surveillant. Tout en l'écoutant, Natsuki baissa les yeux vers l'étiquette de poche du brave homme, laquelle indiquait Serge. C'était donc soit son nom, soit le nom de celui qui l'avait porté avant lui.


« De retard, en effet. Suffisamment pour ne pas faire de rapport sur l'activité de l'usine à votre Daimyo quand elle vous en demande un, j'imagine. »
commença-t-il en lui présentant sourire de sympathie mais commercial avant tout. « Oh, je manque à toutes les politesses. Je suis l'enquêteur dépêché par sa Seigneurie, qui s'inquiète du silence radio émanant de la zone industrielle. Alors, dites-moi, les commandes pour votre usine ont explosé donc. Vu l'activité intense que je sens ici, c'est logique. Pouvez-vous me parler de ce que vous produisez ici et depuis quand la production est aussi soutenue ? Cela m'aiderait un comprendre cette soudaine hausse d'activité. Puisque qui dit commandes dit demandes. »

Et qui dit demande dit besoin. Restait donc à déterminer qui avait besoin de la production, et pour quoi. L'insistance du surveillant sur le fait que ses ouvriers racontaient n'importe quoi laissait entendre qu'il cherchait à cacher quelque chose. Et en se voyant poser des questions aussi directes, les probabilités qu'il y réponde étaient plutôt faibles. Mais c'était ainsi que fonctionnait la magie : attirer l'attention sur une main, pendant que l'autre préparait le tour. C'est pourquoi pendant quand le grand et massif Natsuki accaparait l'attention de son imposante présence – façon Miko -, le petit Iji avait le champs libre pour s'adonner à autre chose en toute discrétion.

Et c'est alors que Natsuki tiqua : venait-il d'inclure Iji et discrétion dans la même phrase ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang SSS
Messages : 3537
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Groupe 4 - De fond en comble Mer 1 Mar 2017 - 19:53





~ Sato aimerait bien mieux briller, comme le trésor d’un pirate abandonné ;
Bien frotter, jusqu’à le voir briller ;
Scintiller comme un collier de perles nacrées. ~

    Plus rien ne peut te sauver, à part être beau et briiiiiiiiiilleeeeer ~.


S’apercevant soudainement qu’il avait chanté à voix haute la fin de l’air qui lui trottait dans la tête depuis qu’il avait pensé à l’une des élèves de Natsuki, le Yamanaka se figea, les yeux écarquillés, fautif, attendant de voir si les deux autres allaient réagir. Toussant soudainement dans son poing alors qu’il allumait radio Yamanaka dans la tête de Natsuki pour lui diffuser la chanson qui passait non-stop à Konoha (à croire que le Rakuzan était une star … lol), il sortit un carnet de voyage et un stylo. Dans sa gueule à Natsuki, il allait lui prouver son utilité. Ce sale tatoué lui avait littéralement dit dans une autre dimension qu’il ne s’attendait pas à grand-chose de sa part à part le faire rire. Eh, bâtard.

    Est-ce que vous pourriez décliner votre nom, poste et fournir une preuve de tout ça, vous avez un pass je suppose ? Comme l’a expliqué Natsuki, nous avons été dépêchés ici à cause du manque d’informations qui est revenu de cette zone géographique. Vous travaillez pour Shellz Industry c’est bien ça hein ? Qui est le responsable ici et où pourrions-nous le trouver ?


Il avait une demande en tête à rajouter en tant que futur auditeur (et oui, son alter ego avait décroché un stage de fin d’étude dans ce milieu et s’y connaissait un chouia -enfin suffisamment pour en parler-, et il aurait voulu briller aussi comme un diamant au milieu de l’océan), mais bon celle-ci allait attendre. En règle générale ce n’était pas les opérationnels dans son genre qui pouvaient lui fournir les comptes de l’usine. Ils étaient plusieurs avec le même uniforme, autant dire que son importance au sein de l’usine ne devait pas être bien fameuse. Combien y avait-il de Daimyôs de Hi ? Une seule. Eh oui. Pour dire à quel point Miko était belle et magnifique de par son unicité. Ça ou car il n’y avait pas besoin de plusieurs personnes à son poste. Mizuki … oui l’exemple de Mizuki était mieux. Qu’une seule Hokage, ça ça montrait bien l'importance de son job. BAM.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1508

Message(#) Sujet: Re: Groupe 4 - De fond en comble Mer 1 Mar 2017 - 21:54

L'homme regarda quelque peu étrangement les deux arrivants, ne voyant guère jusqu'où voulaient-ils en venir.

- On ne nous a jamais demandé de rapport ? Enfin, pas dernièrement du moins. Nous sommes une partie d'une entreprise appartenant à la famille des Daimyos, elles peuvent avoir toutes les informations qu'elles veulent. Je ne comprends pas vraiment votre remarque. Enfin, si quelque chose ici inquiète les hautes sphères, vous devriez aller voir les plus hauts responsables vous savez. Et non, je disais justement qu'il ne faut pas écouter les ouvriers car ils ne comprennent pas la moitié des choses...

Il soupira lourdement alors qu'il regarda le deuxième sortir son carnet et un stylo. Était-ce un farce ? Ça y ressemblait étrangement dans tous les cas.

- Je m'appelle Hashimoto Takayashu, et je fais partie des gens engagés pour surveiller l'usine. Tenez.

Il leur tendit de quoi prouver son identité sans le moindre problème.

- Je disais donc... Non, nous n'avons pas plus de commandes. Pas plus que d'habitude en tout cas. C'est seulement une impression de la majorité des ouvriers pour une très simple raison : nous avons eu quelques pannes ces derniers jours, à des points clefs de la production, et du coup nous sommes seulement en train de compenser un retard. C'est pour ça qu'on est là d'ailleurs, à surveiller. Normalement on se contentait de vérifier que les gens venaient à l'heure, partaient à l'heure et faisaient leur travail. Là, il faut qu'on note les moindres anomalies, les moindres pannes, tout... C'est super fatiguant comme travail. Et le responsable de l'usine ? Je peux vous amener à lui, mais je doute qu'il puisse vous voir. Il n'est pas là aujourd'hui. Mais son second doit être là, si vous savez vous satisfaire de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Bras Droit de l'Hokage
Messages : 1736
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Groupe 4 - De fond en comble Mer 1 Mar 2017 - 23:48

Natsuki bougea discrètement son genou, de sorte à bousculer Iji au niveau de la hanche quand ce dernier commença à lui diffuser de la musique sous le crâne. Non pas qu'elle était mauvaise, mais elle était bruyante, et l'empêchait de se concentrer.

Il reporta ensuite son attention sur les paroles de Hashimoto Takayaku – qui ne s'appelait donc pas Serge, contrairement à ce que disait sa blouse - , et releva les informations qui lui semblaient importantes. Pour commencer, que personne ne leur avait demandé de rapport depuis un moment. Y avait-il un court-circuit dans le système ?

Hashimoto – ou Takayaku ? - leur fit part ensuite des soucis de productions. Des soucis qui ciblaient des points clefs au niveau de la chaine, et qui avaient entrainé de gros retards dans les délais. Immédiatement, Natsuki se posa la question d'un sabotage. Avec le groupe des Kaonashi et des porteurs de crabes en collier qui avaient commencé à faire parler d'eux dans le Pays de la Pluie, c'était envisageable, même si dans l'immédiat, il manquait l'alibi.

Et puisqu'il était question de pannes et d'anomalies...


« Je souhaiterai consulter le relevé des anomalies et pannes que vous venez de mentionner, à compter de celles qui vous ont mit en retard sur la production. Cela vous dérangerai de le mettre à notre disposition ? »


Peut-être pas tout de suite, si les hautes-sphères se trouvaient sur place cela pouvait attendre la fin de l'entrevue, mais mieux valait ne pas trop trainer.


« Je ne vais pas abuser de votre temps beaucoup plus longtemps, je sais combien il est épuisant d'être sans cesse sur le dos des autres pour les surveiller. »
prononça Natsuki sur un ton aigre en laissant couler son regard sur Iji. « Bien, menez-nous à l'assistant du responsable de l'usine je vous prie. Je saurai tout à fait me satisfaire de quelqu'un capable de m'apporter les réponses que je demande. »

Il adressa un discret clin d’œil à Iji, souligné d'un sourire en coin : leur rôle du bon flic et de l'incapable étaient joués à merveille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang SSS
Messages : 3537
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Groupe 4 - De fond en comble Ven 3 Mar 2017 - 17:32


Écrivant quelques infos sur le carnet, il poussa un cri de surprise en réaction au tacle discret du Nara. Aaaaaaah mais ça fait vachement mal. Se frottant la jambe alors que le bonhomme leur répondait, il pestait intérieurement. Il n’avait pas la spécialité taijutsu lui ! Pauvre petit être frêle et fragile.


Remerciant le surveillant avec un sourire naïf alors que Natsuki lui avait demandé s’il pouvait le guider jusqu’au responsable dont il leur avait parlé, Iji commença à faire de drôles de gestes avec sa bouche sans qu’aucun son n’en sorte, le tout se transférant directement via le lien télépathique entre les deux Konohajins. Beatbox-time. Pour le moment il ne se passait pas grand-chose, ils pouvaient faire leur job en musique. Suivant le Nara alors qu’il avançait, il s’arrêta enfin avant qu’ils n’arrivent à destination.

    *Tu sais, je sais très bien ce que tu penses. Comme si tu l’avais écrit noir sur beige. J’suis pas incapable… J’le laisse penser. Ça me donne moins de travail à faire. Et ça me permet de me faire sous-estimer. J’irai sûrement faire un tour solo une fois qu’on aura vu le responsable d’ailleurs, histoire de faire le Genin pète-couilles bon à rien. J’espère qu’ils me mettront pas en prison comme Leika lors de sa dernière venue dans le pays.*


Toujours muni de son fameux stylo, il apostropha le surveillant qui les guidait.

    Vous pensez que ça peut être du sabotage vos pannes ? Dans les faits on a toujours pas signé la paix avec Kaze, et le Shukai semble bien amis avec les ploucs Sunajins … vous, vous êtes au milieu de tout ça, et endommager l’économie d’Ame ça impacterait forcément Hi. Y a eu des trucs suspects dans le coin ?


Non parce que bien sûr les 500 pannes en même temps c’était suspect. Mais lui, le surveillant, il trouvait pas ça anormal ? ‘Fin à un moment fallait dire ce qui était quoi.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1508

Message(#) Sujet: Re: Groupe 4 - De fond en comble Lun 6 Mar 2017 - 0:06

Il les regarda tous les deux, ensemble puis séparément, sans toujours comprendre exactement à quel jeu pensaient-il jouer. Une chose était certaine seulement pour le surveillant : plus vite il se serait défait d'eux, plus vite il pourrait retourner travailler - et heureusement pour lui, les deux Konohajins semblaient partager sa vision des choses.

- Ce n' est pas à moi qu'il convient de décider de ce genres de choses, mais je doute qu'il y ait la moindre opposition plus haut. Vous devriez demander à mon supérieur, et bien sûr, je peux vous conduire à lui.Et chuuuuuuut !


Il interrompit rapidement le Yamanaka dans son discours en le coupant sans la moindre allégresse, semblant visiblement inquiet. S'approchant rapidement des deux shinobis, il chuchota avec véhémence.

- Bien sûr que nous suspectons ça, mais nous faisons en sorte que les ouvriers ne le sachent pas. On n'a pas besoin de nouvelles chasses à l'homme dans l'usine. Mais oui, notre travail est surtout de trouver le ou les coupables.

Et tandis que d'un geste de la main il leur adressait de le suivre jusqu'au responsable, quelqu'un cria et un léger son se fit entendre, résonnant entre les différentes installations. Comme si quelque chose de gazeux fuyait calmement non loin d'ici - et déjà, l'agitation gagnait en un rien de temps l'usine alors qu'il s'arrêtait net et commençait à regarder tantôt à droite et tantôt à gauche, ne trouvant rien. Finalement, il se tourna vers les Konohajins.

- Encore... Ecoutez, c'est tout droit, et au bout du couloir il y ad es escaliers qui vous mènent au niveaux supérieurs. Dernier étage, porte de droite, présentez vous à la secrétaire.

Et terminant sa phrase sur le départ, il commença à courir vers l' endroit dont venait le bruit, enfilant au passage un masque et hurlant.

- QUE TOUT LE MONDE S’ÉLOIGNE. LES AUTRES SURVEILLANTS AVEC MOI. RETENEZ VOTRE SOUFFLE OU METTEZ UN MASQUE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Bras Droit de l'Hokage
Messages : 1736
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Groupe 4 - De fond en comble Lun 6 Mar 2017 - 10:14

Tandis qu'ils se dirigeaient vers le second responsable de l'usine – ou assistant, selon les titres et la politique d'usage ici -, Natsuki adressa quelques signes discrets à Iji selon les codes de la Racine, en profitant que Hashimoto Takayashu était devant eux.

« Content – de – voir – toi – et – moi – même – longueur – onde. »


L'allure sérieuse, l'observateur attentif pouvait toutefois remarquer que Natsuki marchait selon un rythme bien particulier, le même rythme que son homologue blond, à savoir le rythme de la musique qu'eux deux seuls entendaient.

Le même observateur, s'il avait lui aussi cette musique se diffusant dans sa tête sans passer par ses conduits auditifs, se serait demandé si Iji était vraiment doué en beatboxing, ou s'il produisait ces sons juste avec la force de son imagination. Mais comme il n'y avait à priori aucun observateur de ce que Natsuki en relevait, et que même s'il y en avait un, il n'avait pas accès à la bande originale épique actuelle, il ne pouvait que voir au mieux un léger balancement de la tête du Nara tatoué pour accompagner son rythme.


« Une chasse à l'homme, hum. »
répéta Natsuki à voix basse en se frottant la barbe qu'il n'avait pas au menton. « Cela justifie en effet toute cette sécurité, même si je dois avouer dans le fond être un peu déçu. Je veux dire, nous sommes entrés ici comme dans un moulin, et vous ne nous avez pas demandé grand chose en guise de preuve. Alors je sais qu'à ma tenue, l'on fait vite la liaison, et qu'un papier se falsifie plus que facilement, mais tout de même, vous auriez au moins pu faire semblant. »

Surtout que des vêtements iconiques passaient souvent d'un cadavre à un vivant. Il n'eut toutefois pas le loisir de poursuivre davantage sur cette voie-là, car de l'agitation anima l'usine plus que nécessaire. Leur hôte leur indiqua alors la direction des bureaux de la hiérarchie, et fila dans l'autre sens résoudre le problème qui pointait le bout de son nez. Le sourire de Natsuki s'effaça aussitôt.


« La secrétaire peut attendre. Iji, vient avec moi. Ce n'est peut-être pas un accident ce qu'il se passe. »


S'il avait un masque trainant à porté de main, Natsuki l'enfila, sinon il se contenta de retenir son souffle une fois un point à quatre ou cinq mètres du sol atteint. Iji dans un coin du regard, il balaya le reste l'usine des yeux, avec en point central la fuite qui mettait tous les ouvriers en émoi. Hashimoto avait ordonné à chacun de s'éloigner, mais peut-être y en avait-il un qui s'y adonnait avec plus de zèle que les autres?

Résumé : Natsuki se rend sur le lieu de la fuite de gaz, et depuis un point en hauteur, surveille les alentours à la recherche de quelqu'un s'éloignant plus que les autres de l'épicentre, ou qui a déjà beaucoup d'avance sur ses collègues.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang SSS
Messages : 3537
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Groupe 4 - De fond en comble Ven 10 Mar 2017 - 9:44


    Bon, t’sais quoi…


Palpant le Nara par derrière, le blondinet poussa un cri de satisfaction alors qu’il tâtait ce qu’il cherchait. Fouillant dans la poche de Natsuki, il en ressortit le feuille pliée en quatre qui servait à transmettre les rapports et la posa sur son propre carnet pour s’en servir comme support.

    Autant faire mon rapport directement dessus.


Mais trop tard, cri, sifflement de machinerie, tout cela ne présageait rien de bon. Le surveillant réagit aussitôt, Natsuki l’encourageant à le suivre.

    J’servirai à rien, j’vais voir la secrétaire ! Bonne chance !!


Grand sourire, il fit coucou au Nara avant de s’armer de son stylo, inscrivant en quelques phrases le peu d’éléments qu’ils avaient rencontré.

    *T’en fais pas, j’suis un grand garçon. S’il m’arrive quelque chose tu m’entendras crier télépathiquement très fort. Donc si c’est le cas, viens me sauver immédiatement hein. S’il t’arrive quelque chose … démerde toi. Ou alors fais deux gros claquements consécutifs avec tes cinq cent bras. J’précise que si t’inhales un truc pas sain -usine chimique hein, tant pis pour toi, t’avais qu’à vérifier que ton masque marchait bien et sinon t’avais qu’à en prendre un.*


Ouvrant la porte, il commença à avancer dans les couloirs. Si un gus se pointait, pourvu qu’il soit seul. Ou deux ça pouvait le faire aussi. Mais plus, ce n’était pas son combo sensorialité/genjutsu qui allait pouvoir vraiment l’aider. Vivement qu’il trouve la secrétaire.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1508

Message(#) Sujet: Re: Groupe 4 - De fond en comble Dim 12 Mar 2017 - 15:00

Alors qu'il se précipita vers la zone de l'incident, équipé d'un masque qu'il parvint à trouver sur sa route, le Nara eut tout le loisir d'observer attentivement les différentes personnes présentes. Ils semblaient tous tellement suspects que personne ne l'était au final. Tous commençaient à s'éloigner de la zone tranquillement sans que cela n'éveille le moindre soupçon, toisant çà et là le Konohajin qui se démarquait sincèrement, et la lésion de l'usine se laissait voire : un tuyau abîmé, comme s'il avait implosé devant une dépression atmosphérique en son sein trop importante. Heureusement, les mesures et prises en charges diverses dans l'usine avaient régler le problème bien vite et plus rien de semblait fuir des tuyaux.

Rapidement, quelques bruits de pas se firent entendre et à nouveau, le bruit d'une fuite, puis une autre, et une autre encore. A une vitesse fulgurante, les problèmes semblaient s'enchaîner au sein de l'usine et déjà, le Nara pouvait ressentir avec virulence que quelqu'un s'évertuait à fouiller son esprit autant que possible, exactement à l'image de ce que pourrait faire un Yamanaka...

L'agitation qui commençait à régner dans l'usine des suites de tous ces problèmes n'aidait pas à se concentrer, mais a quelques reprises dans la foule évacuant maintenant ouvertement l'usine devant un danger potentiel et les ordres donnés par les surveillants, Iji sembla passer à huit reprises.

******

Kawasaki Shu

De son côté, le Yamanaka trouva sans mal la secrétaire qui, quelque peu gênée, lui indiqua la route jusqu'à la personne qu'il désirait voir. Entrant dans la pièce, plusieurs odeurs envahirent le nez du blond : une odeur de coït, d'alcool et de tabac froid. L'isolation sonore du bureau était sublime, ne laissant rien entendre à ce qui se passait en bas - seules les baies vitrées laissaient voir l'agitation naissante et l'évacuation en cours.

Assis par terre, une bouteille d'alcool à la main, le jeune Kawasaki Shu - présenté par la secrétaire comme le second du directeur de l'usine - jurait dans sa barbe, une main adossée baies vitrées et regardant ce qu'il se passait en bas.

- Putain... Mais qu'c'qui... S'passe encore en bas ?! Putain... Père va être.. Père va être... Père va être...

Il commença à sangloter de façon importante. Il n'avait pas remarqué que quelqu'un était entré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Bras Droit de l'Hokage
Messages : 1736
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Groupe 4 - De fond en comble Lun 13 Mar 2017 - 13:22

C'était problématique. Voilà ce à quoi Natsuki songeait alors qu'il observait le petit monde sous ses pieds depuis les hauteurs. Il n'y avait pas grand chose à voir, ou plutôt tant de choses qu'il était difficile de savoir vers où pencher son attention. C'était un peu comme jouer à '' Où Est Yohru ? '', mais sans la tenue typique du personnage qui permettait de l'identifier au premier coup d’œil au milieu de la foule – à condition d'avoir le doigt dessus. L'expression Usine à Gaz trouvait son origine ici, à ne point en douter.

Car sitôt que la première fuite avait été réglée, de nombreuses autres se déclenchèrent, provoquant le même incident un peu partout. Et tous de la même façon : aucune explosion, aucun choc, aucun bruit autre qu'un métal qui se ramasse brusquement sur lui-même. C'était donc soit quelque chose qui comprimait les tuyaux avec assez de force pour leur infliger cela, soit il y avait une matière qui circulait à l'intérieur qui ne devrait pas y être.

Natsuki s'efforça de faire le tri dans son esprit malgré le vacarme, revisualisant la scène qui se déroulait sous ses yeux. Il y avait un problème qui lui échappait dans tout ceci, fut sa conclusion alors que qu'il grattait son cuir chevelu qui le démangeait désagréablement à l'arrière du crâne.

« Qu'est-ce que tu cherches, mon brave ami ? »
songea-t-il alors que son cœur commençait à tambouriner dans sa poitrine sous le coup d'une émotion naissante alors que brûlait le sceau apposé sur son omoplate droite.

Finalement, il se laissa tomber de son perchoir, atterrissant droit comme un pique et avec la délicatesse d'une brique juste derrière son équipier. Son bras droit trouva immédiatement son étreinte autour du cou d'Iji, tandis que sa main gauche plongea dans la poche arrière du jeune homme pour empoigner sa fesse.


« Iji, mon chou. Tu sais très bien que cela me rend tout chose quand tu me trifouilles l'esprit, surtout sans m'avertir avant. »
lui murmura-t-il à l'oreille, l'effet suave grandement atténué par le port du masque à gaz. « Je sais que tu as encore envie depuis ce matin, mais il va falloir attendre que nous rentrons à l'hôtel. Nous travaillons là, alors cesse de m'attiser des émotions que tu n'as envie de me voir déchainer en publique. Surtout qu'il va falloir évacuer là. Tu as pu déjà apprendre quelque chose du directeur de l'usine ? » demanda-t-il.

Il posait sa question, mais ne desserrait pas sa prise pour autant. Et compte tenu de la fermeté de cette dernière, ce n'était que le contexte qui déterminait s'il s'agissait d'une étreinte affective d'un sadique aimant dominer son protégé, ou d'une immobilisation qui se transformera en strangulation sitôt qu'il contractera ses muscles.

Natsuki ne bougea pas davantage : il aimait avoir des réponses quand il posait des questions, et une usine potentiellement sur le point d'exploser ne l'inquiétait pas outre mesure.

Résumé : Natsuki enregistre la scène depuis les hauteurs avec Hypermnésie, consomme la haine du céruléen lorsqu'il sent Iji fouiller dans son esprit, puis lui pose une question quand il le retrouve.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang SSS
Messages : 3537
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Groupe 4 - De fond en comble Jeu 16 Mar 2017 - 20:35


    Mais … quoi ? Ah mais ça pue le fauve ici, c’est dégueulasse.


Cherchant une fenêtre pour l’ouvrir après avoir remercié la secrétaire et fermé la porte du bureau, le Yamanaka en pleine action communiqua avec son amoureux transi sans trop savoir ce qu’il était en train de vivre. Abandonnant l’idée d’ouvrir la cage au fauve car il ne trouvait pas de poignée, Iji aperçut le Nara en bas en train dans le tromper … avec lui-même.

    *HAAAAAAAAAAAAAAN OUI FAIS MOI MAL GRAND FOU… Bon en vrai j’suis en haut, dans le bureau, j’te vois, j’sais pas si toi aussi ! L’abime pas trop, j’le trouve bizarrement super sexy, pas toi ? …*


Se retenant de faire coucou au Nara tout sourire, le blondinet nota néanmoins qu’ils avaient déjà été approchés. Et si Natsuki avait eu son soucis … il ne tarderait pas à avoir le sien surtout que lui donnait l’impression d’être une cible extrêmement plus facile. Se tournant vers le brun, il lui proposa sa main pour se relever tout en lui parlant.

    Bonjour, Yamanaka Iji, moi et mon collègue venons de Konoha pour vous sortir du pétrin. On a été missionnés sur place car apparemment votre usine subissait pas mal de sabotages récemment. Vous pourriez m’en dire plus ? Et pourquoi vous êtes aussi … enfin pourquoi vous désespérez comme ça ?


Zappant pour le moment la partie où il expliquait qu’on avait relevé l’activité de changeurs de visage et que son collègue venait justement d’en attraper un tout en bas, Iji lui fit son plus beau sourire, activant toutefois une anticipation rang B sensorielle en cachette alors qu’il gardait sa main tendue vers le monsieur pour le relever.

La prise de notes se ferait après … si le fils larmoyant n’était pas en réalité un expert en taijutsu à même de l’instakill ou lui casser les deux poignets pour l’empêcher d’écrire. Jalousant furtivement son doppleganger en bas qui avait la chance de se faire tripoter pendant que lui devait faire la causette à une lavette larmoyante qui semblait penser que sa vie était nulle, Iji réalisa que le fils du directeur d’usine lui tapait sur le système. Sans trop se bercer d’illusions, il savait sans trop creuser que cet élan de haine soudain venait du fait que lui, avait vécu au moins cinq cent fois pire que le soi-disant malheur dont il pouvait se plaindre. Mais comme à son habitude dans ces moments difficiles, le blondinet garda son sourire amical, rêvant en son for intérieur de partager sa propre souffrance avec ce fils à papa en un plaisir soudainement sadique.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1508

Message(#) Sujet: Re: Groupe 4 - De fond en comble Dim 19 Mar 2017 - 13:59

Le faux Iji grimaça délicatement à l'idée de se retrouver bloquer dans sa recherche spirituelle - maintenant qu'ils savaient que Konoha utilisait quelque chose pour se reconnaître entre eux, il était utile de savoir quoi exactement et pouvoir le transmettre aux autres selon la même méthode mais... Visiblement même posséder les dons d'un Yamanaka n'était pas suffisant face à la préparation de l'homme à qui il s'opposait - et d'autant plus qu'il s'agissait de cacher une importante surprise quand ce dernier commença à faire de directs attouchements sexuels sur lieu public !

- Euh... T'es sûr de toi là ? Nan... Nan... Arrête. Aller !

Se débattant légèrement comme le ferait des amis se chamaillant, l'imposteur tenta de se libérer de l'étreinte du Shinobi de la Feuille. Levant les yeux tant bien que mal, il remarqua cependant l'original dont il n'était que pâle doublure et ses capacités en sensorialité lui permirent de comprendre bien vite la combine - ils communiquaient pas genjutsu. Se débattant encore un peu comme si de rien n'était et continuant à jouer, il composa quelques mudras afin de piéger le Nara. Autant profiter au maximum.

*****

Kawasaki Shu

Shu se tourna avec véhémence à la remarque du Yamanaka avant de le dévisager dans sa portée alcoolique, puis revenir à ses sanglots en voyant l'usine tomber en pièces. Apprenant l'identité de l'intrus après avoir observé avec méfiance, paranoïa presque son comportement, il s'avança rapidement vers lui et l'attrapa pas le pantalon, s'accrochant de façon misérable.

- Kono... Konoha... ! Il faut que v'm'diez. M'père il... Il... Il... L'est en vouyage. J'davais gérer l'usi mais... Sarbodages ouais. Toutes pas qu'celle là. L'argent va mal pis... pis... Pis... Il va tant m'vouloi' d'pas gérer... J'rrive rien. Pire en plus pire encore.

Tout le reste des nombreuses choses qu'il racontait, ivre mort, n'était que du charabia incompréhensible ou des répétitions permanentes de ces mêmes phrases. S'il semblait absolument normal et dénué de la moindre agressivité réelle envers le Konohajin, une réelle détresse se lisait dans ses yeux - et à fouiller ses pensées en les triant un peu... Il était impossible de comprendre quoi que ce soit. Peut-être que le désordre dans la pièce serait plus enrichissant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Bras Droit de l'Hokage
Messages : 1736
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Groupe 4 - De fond en comble Dim 19 Mar 2017 - 21:02

« Mauvaise réponse. »

La voix de Natsuki, bien qu’étouffée par son masque à gaz, changea du tout au tout. Elle évoquait la rupture d'une corde, juste avant que la lame d'une guillotine ne s'abatte. Iji avait beau porter le pantalon, cela ne l'empêcha pas de sentir une solide hampe le pénétrer sans la moindre douceur.


« La prochaine, elle traverse l'os. »
annonça-t-il d'une voix à glacer le sang.

La main libre toujours cramponnée sur le manche du kunai qu'il venait de planter dans la cuisse de sa victime, Natsuki imprima dessus une rotation d'un quart. La douleur n'était toutefois qu'accessoire, le véritable effet de sa technique demeurant dans l'effet d'immobilisation qu'entrainait le contact avec la lame. Relâchant alors sa prise, le Nara tatoué fit effectuer à Iji un tour et demi sur lui-même : le demi pour qu'il lui fasse face, et le complet après qu'il l'ai giflé sans ménagement, imprimant au passage un sceau sur sa joue. Un second coup, du pied cette fois-ci, évoqua un train le percutant en plein plexus solaire et le jeta au sol où il l'accompagna pour l'y plaquer, même si la théorie voulait qu'il soit dans l'incapacité de bouger de lui-même. Natsuki ne se pencha qu'un bref instant vers le faux Iji, juste assez pour lui attraper les deux bras. Un dans chaque main, la traction effectuée dans un sens alors que le pied insistait dans l'autre conduisit à un léger grincement indolore au niveau des épaules, lorsque les deux têtes humérales quittèrent leur emplacement respectif dans l’acromion de l'homoplate.


« Combien êtes-vous ? Mieux vaut répondre vite, ici risque d'exploser. »


L'intervention du véritable Iji dans l'esprit de Natsuki avait probablement contribué à accélérer rapidement la procédure, ainsi que favoriser l'usage des méthodes du Nara tatoué avec moins de scrupules ou de doutes. Car il y avait deux choses qui étaient certaines. La première était qu'il ne se trompait pas : il n'y avait que le véritable Iji pour lui parler ainsi. La seconde était que après ce qu'il avait ressentit, les Kaonashi ne se contentaient visiblement pas que de copier l'apparence de leur cible.

Ils avaient aussi les moyens d'en imiter les pouvoirs...

Résumé : Natsuki malmène puis interroge le faux Iji.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang SSS
Messages : 3537
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Groupe 4 - De fond en comble Lun 20 Mar 2017 - 1:28


Soupirant un petit moment, le Yamanaka laissa l’ivrogne dans son coin, se tournant à nouveau en direction de la vitre. En bas le tout s’était gâté. Il n’aimait pas voir Natsuki seul avec quelqu’un lui ressemblant. Et en réalité ce n’était pas parce qu’il rêvait de se faire saisir de la même façon. Non. Ils ne connaissaient pas grand-chose des Kaonashi. Étaient-ils capables de copier leurs dons ? Sortant sa feuille fuinjutsutée, il regarda celle-ci. Non rien encore là-dessus. Un Yamanaka contre Natsuki … Sans possibilité de le kai, il risquait de se faire avoir en beauté. Activant un mudra, il cibla son partenaire, se curant avidement le nez pour lui faire relever la tête et qu’il comprenne. Copains comme cochons, il comprendrait probablement le tour de passe-passe. Petit sourire, avant de se tourner en direct du bureau. Mais avant …

Citation :
Rapport de l’équipe 4 :

Nous avons engagé le combat à l’usine chimique. L’un des Kaonashi est en train de se faire capturer et interroger. Le responsable …

    Dis c’est comment ton nom déjà ? Ah oui.


Citation :
Kawasaki Shu, le fils du réel directeur, est au bord du coma éthylique. Recherche de pistes sur ce qui est arrivé au père apparemment « en voyage » et sur les sabotages en cours.

Bon … Ouvrant les tiroirs du bureau en faisant fit des plaintes de l’ivrogne, Iji vérifia son pantalon pour noter la présence d’une quelconque marque ou fuinjutsu. Prochaine fois, il ferait attention et garderait ses sens en éveil.

    Et il est où en vacances papa sinon ? *Tiens choupinou, demande à Ijimposteur ce qu’il a fait du directeur, et que son pote le fils du dirlo a aussi été arrêté … Voir si le bluff donne quelque chose, en vrai c’est qu’un sale fils à papa pourri gâté bourré m'enfiiiiiiiiiin. J’lui foutrais bien deux baffes …* … Attend deux secondes, je reviens.


Amer, il finit d’examiner toute information qui pouvait se montrer digne d’intérêt,puis se dirigea vers la porte pour appeler la secrétaire et lui demander de venir avant de lui demander si la condition du bonhomme était normale et où était son père.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1508

Message(#) Sujet: Re: Groupe 4 - De fond en comble Mar 21 Mar 2017 - 1:16

Le faux Yamanaka soutint le regard du Nara, malgré la situation déplorable dans laquelle il s'était trouvé. C'était bien la bonne façon d'être coincé comme un boulet dans un corps n'ayant aucune capacité physique, mais qu'importe - le risque était à prendre pour les siens. Maintenant qu'ils savaient que les Konohajins usaient de quelque chose pour se reconnaître, le plus simple était de copier un Yamanaka pour obtenir les astuces. Dommage qu'il soit tombé sur le mauvais, mais à la menace du Nara il éclata presque de rire.

- En effet, ça va exploser. J'ai le droit à mon bisous au moins?

Quelque chose laissait amèrement sous-entendre qu'ils ne parlaient pas exactement de la même explosion tous les deux. Il ignora immédiatement les questions posées par le Nara par la suite, tandis que l'agitation provoquée par la lutte entre les deux apparents Konohajins attira l'attention de quelques gardes qui cherchaient encore à faire évacuer la population d'employés. Seulement l'un osa s'avancer vers le binôme.

Tamatoa

- Excusez-moi ? Ce n'est pas spécialement contre vous, mais vous gênez à l'évacuation... Serait-il possible vous régliez vos conflits dans votre coin, ou en ayant évacué - ce serait encore mieux ? Nous apprécions votre aide et tout, hein, mais... Enfin vous nous aidez pas franchement là.

*****

Aucun sceau n'était présent sur le pantalon du Konohajin. Fouiller le bureau ne fut d'ailleurs pas particulièrement fructueux, sinon que le Yamanaka parvint à trouver des plans précis de l'usine et quelques données techniques, notamment sur certains produits en cours de production sur place - et même sans connaissances avancées en chimie, il était possible de voir que nombre de ces substances pouvaient facilement exploser avec un peu de feu... Et à en croire la taille de l'usine, c'était assez pour réduire la zone entière en un néant post-apocalyptique.

Ne comprenant rien à la réponse floue du fils ivre, en revenir à la secrétaire semblait être une bonne idée - seulement en ouvrant la porte pour aller la chercher une surprise de taille frappa. Elle n'était plus là. Et à peine la porte fut-elle franchie que le fils ivre se releva comme mué par quelqu'un d'autre, son comportement changement radicalement - assez pour briser la bouteille à laquelle il buvait pour se jeter sur le Yamanaka avec une envie précise : lui trancher la gorge, et il ne se laissait faire par la moindre défaire, enchaînant avec violence les assauts sur le Konohajin sans la moindre retenue.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Bras Droit de l'Hokage
Messages : 1736
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Groupe 4 - De fond en comble Mar 21 Mar 2017 - 19:25

Le monde se divisait en deux. Enfin, il se divisait en beaucoup de parts, mais chaque part se divisait en général en deux. Dans le cas de Natsuki, ce qui se divisait en deux, c'était les adversaires à sa supposée merci. D'un côté, il y avait ceux qui sans aucune raison révélaient leur plan en intégralité à celui qui posait des questions. La torture ou l'inévitable réussite de leur objectif constituaient des facteurs aidants. De l'autre, l'on répertoriait les individus pas forcément moins loquaces mais beaucoup plus avares en informations, qui ne lâchaient rien même sous la menace d'une vie de collocation avec leur belle-mère. Ces personnes là ne révélaient rien tout simplement parce qu'ils savaient qu'à moins de parler, leurs objectifs ne seront jamais découverts avant qu'il ne soit trop tard.

Et forcé de constater, Natsuki était face à un homme qui entrait dans la seconde catégorie. Alors avec un peu temps – beaucoup de temps -, tout le monde finissait par raconter ses petites histoires, voire même en inventer une ou deux pour faire plaisir au tortionnaire, mais le Nara tatoué n'en avait pas, de temps justement. Alors il essaya tout de même pour la forme, en interrogeant le faux-Iji neutralisé. Un interrogatoire qui ne le porta pas bien loin, entre autre à cause de son nez que quelqu'un était en train de curer, et qu'il ne pouvait gratter à cause de son masque. Un regard méfiant autour de lui le conduisit à croiser celui amusé d'Iji depuis le bureau en hauteur. Hochant la tête, Natsuki essaya encore un peu, puis exauça le vœux de sa libidineuse victime en l'assommant d'un coup de poing en pleine mâchoire.
Spoiler:
 

Il se redressa ensuite, et toisa avec un regard méfiant l'agent de sécurité qui venait de l'interpeler. N'importe qui pouvait être un ennemi ici, surtout s'il avait un avatar pour le représenter.


« Ce n'est pas un conflit, mais une arrestation. »
répondit-il sans faire mine de bouger. « Je crois savoir pourquoi vous n'avez jamais réussit à attraper les saboteurs. Ils sont capable de prendre l'apparence de n'importe qui, et je crains hélas que mon équipier ait lui aussi été trompé : vous avez là l'un des coupables. » précisa-t-il en désignant le faux-Iji.

Sauf qu'avec tout ce remue-ménage, Natsuki n'était pas sûr de l'avoir vu lui plusieurs fois, ou d'avoir vu plusieurs lui. Son captif n'était dans le fond peut-être qu'un leurre pendant que d'autres continuaient leur opération de sabotage. Et pas besoin d'avoir inventé l'eau chaude pour faire le lien entre des usines chimiques et ce qu'il pouvait arriver si leurs produits étaient en contact avec une flamme.


« Ici n'est pas la seule usine visée et... »


Natsuki se figea dans sa phrase, en proie à un sentiment de danger imminent qui le poussa instinctivement à faire un brusque mouvement sur le côté. Mais il n'y avait rien. Pas de menace visible, pas d'attaque physique le ciblant, pas de... Iji !


« Évacuez tout de suite ! »
rugit Natsuki.

L'instant d'après, Iji pu voir son double traverser la vitre du bureau de Shu. Deux battements de cœur plus tard, c'était Natsuki qui se tenait au milieu des débris de verre. La situation fut rapidement analysée.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang SSS
Messages : 3537
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Groupe 4 - De fond en comble Jeu 23 Mar 2017 - 21:44


Hmmm personne. Tout cela ne présageait rien de bon. Le fils avait parlé de quelque chose de pire, et les indications quant à la teneur explosive des produits chimiques créés l'inquiétaient pas. Mais pourquoi toute la zone n’avait-elle pas déjà été anéantie si les sabotages duraient déjà depuis un moment ? Une bombe à retardement, un défaut mineur qui aggravait le tout progressivement ou alors pire, les attendait-on ? Non … Ils n’étaient pas suffisamment importants.

Entendant un bruit de verre cassé, les poils de sa nuque se hérissèrent, le blondinet se retournant à moitié, évitant avec aisance et souplesse le coup, continuant d’esquiver le reste des coups avec toujours les mêmes pirouettes enfantines. Que ? Il n’était pas lui-même. Un autre Yamanaka ? Zieutant l’ombre du bonhomme, celle-ci lui confirma que l’attaque ne venait pas d’un clone du Nara. Ainsi ils étaient plusieurs à copier ses aptitudes à lui ? Natsuki allait être jaloux.

Ressentant subitement une vague de rage et d’inquiétude, le Yamanaka pourtant serein soupira légèrement, plongeant sous l’un des coups de l’ivrogne pour apparaître à un souffle de lui, le poussant d’une petite frappe chargée en chakra à la manière du Jyuuken, de quoi le faire s’asseoir sur ses fesses mais sans le blesser. La force brute n’était pas son truc et malheureusement il ne maîtrisait pas l’art offensif des Hyûga mais s’en était inspiré depuis un moment de leurs mouvements pour sa propre gestuelle martiale. Une simple injection de chakra pour rompre le lien.

    Je pouvais m’en charger tout seul.


Fit-il froidement au Nara, content malgré lui de compter aux yeux de quelqu’un.

    C’est la merde, tiens prend ça et écrit que l’usine risque d’exploser avec toutes les personnes dedans et autour. Avec la portée du machin, si ça venait à exploser tout de suite, les gens qui ont commencé à évacuer finiraient quand même en purée. Tiens, regarde. La secrétaire s'est cassée aussi, peut-être que c'est elle la deuxième Yamanaka. Disperse tes clones, j'les contacte si j'trouve des tâches de chakra.


Retournant au bureau, il y déposa sa feuille fuin à l’attention de Natsuki et tira une estimation du rayon de l’explosion qui pouvait être provoquée pour la lecture du Nara. Activant sa sensorialité de zone en sachant que Natsuki était une quiche en sensorialité malgré sa toute puissance, le Yamanaka, se baissa à hauteur de son ancien double maintenant bien amoché, posant les deux mains sur sa tête et concentrant sur sa chakra. Il était temps de passer aux aveux, KO ou non.

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1508

Message(#) Sujet: Re: Groupe 4 - De fond en comble Mar 28 Mar 2017 - 0:06

Tamatoa

Le garde regardait, incrédule, la scène se déroulant devant ses yeux, jusqu'à voir deux copies conformes s'affronter. Décidément, c'était bien plus compliqué qu'il ne lui semblait... Soupirant avec ardeur, il confirma d'un cri qu'il allait faire continuer l'évacuation, essayant tant bien que mal de gérer le flux de population.

Pendant ce temps, les fouilles de l'esprit du Kaonashi permirent à l'original Yamanaka d'en apprendre plus. Six. Ils étaient au nombre de six dans l'usine, répartis à différents postes et diverses responsabilités, avec accès global à toutes les informations nécessaires. L'intervention de Konoha à Nami a précipité quelque peu le déroulement des choses mais il ne semblait pas en savoir plus sur cette partie précise. Enfin, fouillant encore quelque peu, le blond arriva jusqu'aux informations les plus essentielles. Six points névralgiques étaient piégés au total - l'activation d'un seul des mécanismes permettant d'entraîner la totalité de l'usine vers une destruction pour le moins bruyante. Chacun était responsable d'un piège, et grâce à son astuce le Yamanaka arriva à obtenir la solution de celui posé par son double actuel.

Finalement, il arriva à l'information clef sur le déroulement des choses : tout était monté pour être un accident. Les moindres failles, pensées comme du sabotage, n'était qu'une exacerbation des erreurs des employés - l'ennemi s'étant juste arrangé pour que la moindre erreur soit remarquée afin de faire croire à des dysfonctionnements le jour où l'usine irait explosé. Un stratagème ficelé dans le seul but de décrédibiliser l'entreprise familiale de l'autorité du pays et faire mieux valoir sa rivale, déjà préparée à pouvoir prendre en charge les conséquences de l'explosion, même si ce projet incluait de remplacer les morts par des Kaonashi jusqu'à posséder le pays entier.

- Euh... Vous... Vous voulez de l'aide peut-être ? Vous semblez inquiets.

En fouillant les pensées du garde, rien d'anormal ne fut retrouvé - c'était un simple civil, honnête et ayant cœur à sa tâche.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Bras Droit de l'Hokage
Messages : 1736
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Groupe 4 - De fond en comble Mar 28 Mar 2017 - 11:13

« Je ne disperse rien du tout pour le moment. » répondit Natsuki d'un ton neutre. « Pas avant de savoir où chercher. »

Prenant place au bureau, Natsuki commença par lire les messages qui avaient déjà été communiqués via le système établit, puis rajouta ses propres annotations sur ce que lui avait précisé son équipier, que ce soit les découvertes sur les documents du bureau, ou dans l'esprit de leur prisonnier. Il acheva d'ailleurs sa rédaction peu ou prou en même temps qu'Iji arracha les dernières informations au Kaonashi.


« Nous n'avons pas le temps de courir après des fantômes Iji, il va nous falloir trouver et désamorcer les pièges nous-même. »


Natsuki faisait partie tout comme Iji d'une unité spéciales, et s'y connaissait autant en sabotage qu'en désamorçage de bombes. Et s'il s'agissait juste de réparations à effectuer sur des systèmes abîmés... il devrait pouvoir se débrouiller aussi avec ses lectures nocturnes : au cours de ses huit ans d'insomnies, il n'avait pas que fait du savon la nuit.


« Je vais aller inspecter toutes les zones clefs avec des doubles. Je doute qu'avec l'explosion imminente prochaine, les Kaonashi aient envie de garder leur secteur autrement qu'avec des pantins – sauf s'ils ont eux aussi des doubles, mais nous ignorons leur méthode - mais le risque n'est pas à écarter. Il y en a deux qui vont aller avec toi pour que tu puisses t'occuper du dispositif au sud. Je me charge des autres et... »


Natsuki s'interrompit dans sa phrase, alors que faisait irruption l'individu presque roux qu'il avait croisé tout à l'heure. Les mains sur le bureau, le Nara tatoué se tenait déjà prêt à le lui jeter dessus au moindre geste suspect. Mais après un signe de la tête d'Iji, ce dernier lui confirma qu'à priori, il n'y avait rien à craindre de l'individu. Pas tant qu'il ne se faisait pas contrôler en tout cas...


«  J'espère que vous savez réparer cette usine. Suivez mon collègue, il va vous expliquer. Iji, j'ai besoin d'une liaison à double sens. »


Natsuki composa ses signes, et dispersa son armée de dix nouveaux Nara sur les points clefs de l'usine, à la recherche des mécanismes. L'original emporta avec lui deux copies en direction de la ventilation du toit, le reste fut répartie par équipe de deux sur les autres endroits. Ne restait plus qu'Iji, le garde, et un dernier clone dans le bureau.

Il ne servait à rien de chercher à sauver Kawasaki Shu ou le faux-Iji, l'explosion de l'usine portant sur bien plus loin que ce qu'ils pourraient courir.

Spoiler:
 

Rapport d'équipe :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang SSS
Messages : 3537
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Groupe 4 - De fond en comble Mer 29 Mar 2017 - 19:08


    Fais gaffe, c’est surtout moi qu’ils ont copié j’ai l’impression. J’ai détecté personne, ce qui veut dire qu’ils sont pas des quiches en sensorialité comme toi.


Acquiesçant de la tête aux demandes du Nara qui partait dans toutes les directions, ne restait dans la salle plus grand monde. La tête du faux Iji encore entre ses mains, le blondinet l’écrasa de toutes ses forces contre le mur.

    Pour pas qu’il se réveille.


Expliqua-t-il rapidement au garde et au clone du Nara. Pas à même d’établir les connexions à double sens que le Nara voulait, Iji ayant maintenant des limites dans ses pouvoirs de Yamanaka – vive les réformes-, il se releva avant de montrer un point sur le plan en demandant au rouquin s’il pouvait les y conduire.

    Apparemment il y a six pièges qui seraient susceptibles de faire sauter votre usine. Celui vers lequel on se dirige est probablement encore gardé, du moins je sais pas comment le désamorcer encore mais on trouvera bien hein ? Peut-être vaudrait-il mieux se dépêcher. Si vous voyez un autre moi ou un autre Natsuki ça sera sûrement des imposteurs. Vous savez vous battre ? Ah … Et en montant vous n’avez pas vu la secrétaire ? Ça m’dérange qu’elle ait disparu comme ça, j’ai comme qui dirait peur qu’il lui soit arriver quelque chose, si c’était pas une ennemie … Et qui m’a attaqué aussi …


Laissant le rouquin les guider, le Yamanaka s’avouait peu rassuré par tout ça. Le bonhomme roux était beaucoup trop suspect mais le scan que le chroniqueur lui avait gracieusement offert le présentait comme innocent. Un pnj sympathique et qui les aidait gratuitement ? Pourquoi pas. Dans un event chroniqué par Rin ? Hmmmmmmmmmmmmmmmmmmmm … Non, non c’était pas possible.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1508

Message(#) Sujet: Re: Groupe 4 - De fond en comble Jeu 30 Mar 2017 - 0:05

Les doubles du Nara se répartirent rapidement sur la totalité de l' usine, chacun arrivant devant son piège, tandis que le Yamanaka avançait doucement vers celui localisé au sud accompagné du roux s'étant présenté comme Tamatoa.

Au Nord, le Nara rencontra le premier mécanisme - extrêmement discret car tout semblait absolument normal. Seul le thermomètre présent dans la zone luisait de façon curieuse et, en l'inspectant avec plus de précision, il était possible d'y voir un minuscule cristal qui n'avait que faire dans cet endroit. Un cristal qui semblait cruellement glacial.

A l'Ouest, il ne s'agissait que d'un levier cassé, sans rien de plus.

A l'Est, trois tonneaux contenant des produits chimiques, étiquetées respectivement Iode, Soude et Chlorhydrate. Elles semblaient bloquer un accès caché.

Au Sous-sol, une odeur néfaste, cadavérique presque, se dégageaient fortement dans les canalisations, et il semblait particulièrement difficile de respirer en cet endroit, comme s'il y avait plus que l'odeur, comme si quelque chose remplaçait l'oxygène provoquant de violents vertiges, mais les ténèbres ambiants ne laissaient rien voir.

Enfin, la porte menant au Toit était tout bonnement bloquée, même si aucun piège ne se devinait.

Tamatoa

Du côté du Sud du bâtiment, cependant, le quatuor de fortune eut une surprise bien plus désagréable. Quelques pas suffirent pour qu'ils se fassent attaquer alors qu'ils se dirigeaient vers le mécanisme trouvé dans l'esprit du captif. Deux nuées d'échardes en bois, certainement de facture Hayashi, les attaquèrent de plein fouet.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Message(#) Sujet: Re: Groupe 4 - De fond en comble

Revenir en haut Aller en bas
 

Groupe 4 - De fond en comble

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Feu :: Ame no Kuni-