N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Groupe 7 - Bon vouloir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1497

Message(#) Sujet: Groupe 7 - Bon vouloir Dim 26 Fév 2017 - 23:36


BON VOULOIR

Contexte


    Troisième et dernier point crucial de la zone limitrophe à Hi, il s’agit bien évidemment de la « Prison Sabakyô » ainsi que de ses remparts. C’est l’endroit où sont dépêchés Yohru et Hyûga Ryokai, assumant la responsabilité de la petite escouade. Si rien ne laisse à présager qu’il puisse se passer ici quoi que ce soit, il n’en reste pas moins que l’endroit constitue une part importante de l’histoire du Pays et sa position en marge d’une zone étiquetée à risque en font une destination obligatoire.

Remparts


Règles

    Ø Rappel du contexte : ICI
    Ø Résumez toutes vos actions et vos techniques (ainsi que leur rang et leur cible) à la fin de votre RP, avec la balise spoiler ou hide. N'hésitez pas à exporter le code de vos techniques via votre Fiche Technique dynamique.
    Ø Vous n’avez pas de délai de réponse obligatoire : veillez cependant à ne pas abuser de ce temps libre pour ne bloquer personne.
    Ø N'hésitez pas à utiliser le Guide de Combat et l'Indicateur de Chakra pour vous aider en cas de combat.
    Ø Si soucis ou interrogation, contactez @Aburame Miko.

Participants (sans ordre particulier)

@Hyûga Ryokai
@Yohru
@Chroniqueur




Dernière édition par Chroniqueur le Mer 1 Mar 2017 - 23:35, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 518
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Groupe 7 - Bon vouloir Mar 28 Fév 2017 - 19:54

Suite
    " Ryokai ? Ryokai ! Oui, je me souviens de toi ! Tu es le copain de Leika, celui qu'elle appelle son "compagnon". D'ailleurs, tout à l'heure, elle ne m'a pas répondu lorsque je l'ai appelé. Peut-être parce qu'elle ne m'a pas entendu ? Sans doute, Megumi non plus ne m'a pas répondu.. Enfin bon, si tu es mon équipier pour ce voyage, on va bien s'amuser tous les deux ensembles ! Il s'agit de ma première mission en tant que genin ! Allez, ne perdons pas de temps ! Partons nous aussi pour notre mission ! Et d'ailleurs, par où devons-nous aller ? " Demandait-il tout en arquant un cil interrogateur.
Après quelques regards sur la carte ou simplement grâce aux connaissances géographiques de son partenaire, le duo put entamer le trajet en direction de la fameuse prison du Pays de la Pluie, la destination indiquée sur leur mission. Durant ces plusieurs minutes de courses à pied qui les menaient vers la nation voisine, le rouquin n'avait cessé de parler afin de se distraire de son ennui ainsi que de montrer son enthousiasme. Parfois, il questionnait le jeune homme à ses côtés, parfois, il se posait des questions à lui-même. C'était par ailleurs fort dommage que son coéquipier qui l'accompagnait pour ce nouveau voyage, ne savait pas invoquer de créature volante. Yohru trouvait la route plus plaisante lorsqu'il volait au-dessus des nuages, la vue était d'autant plus magnifique et toutes les maisons paraissaient plus petites. Il avait la sensation d'être le maître du monde ! Malheureusement, ce n'était pas une chance accordée à chacun, mais il n'allait pas se plaindre puisqu'en marchant sur le sol même, il ne loupait pas une miette des beaux décors de ce pays. Bien que les paysages du territoire des averses étaient pluvieuses, mornes et fades. Sans couleurs, le ciel qui flottait au-dessus de leurs têtes était toujours gris et il ne cessait de pleurer par petites larmes incessantes, sans aucune lumière, sans aucun éclair, sans aucun tonnerre, juste de la pluie. Cette ambiance rappelait un sentiment de nostalgie, de regrets et de remords, mais ce n'était pas le moment de songer à tous ces détails, il venait tout juste d'entreprendre une nouvelle aventure, le genin devait se ressaisir.
    " Il pleut, il pleut, bergère
    Presse tes blancs moutons
    Allons sous ma chaumière
    Bergère vite allons ! ♪

    Tidadadam Tam !

    Il pleut, il mouille,
    c'est la fête à la grenouille ! ♪

    La la la ! La lala ! Laaaaa la !
    "
Il était heureux de porter sur lui une grande cape de toile qui le protégeait de cette pluie battante. Vêtus de noir, le duo passait inaperçu dans les parages et rapidement, ils approchaient de leur destination. Ils pouvaient déjà apercevoir au loin les grands remparts de la prison, ornés d'engrenages et de tout un système complexe qui contrôlait l'entrée des passagers et qui refermait la sortie. Ayant déjà visité la prison du village de la feuille, le jeune garçon pouvait avouer que ces murs étaient plutôt impressionnants, peut-être même plus que celui dans lequel il avait déjà passé plusieurs jours. Néanmoins, il ne venait pas pour passer un nouveau séjour derrière des barreaux, mais juste pour une simple visite, alors il n'avait rien à craindre. Bien que d’un autre point de vue, si l’extérieur était déjà si bien entretenu ,peut-être que l’intérieur ainsi que les cellules des prisonniers l’étaient également ? Avaient-ils le droit à des repas luxueux et un lit confortable ? S’il avait eut le choix, Yohru aurait sans nul doute choisi la prison de Ame no Kuni. Cependant, avant d'arriver à destination, une simple question piqua sa curiosité.
    " Dis Ryo, tu te souviens de ce qu'ils nous ont donné avant que l'on ne parte ? Tu sais, l'objet rouge et vert, les deux fusées de secours, dont l'une qui n'est utilisable qu'une seule fois. Puis aussi le parchemin pour que l'on écrive dessus les informations que nous voulons communiquer, c'est d'ailleurs super pratique ! Tu voudrais pas me les passer ? Enfin les fusées, non garde-les, je m'en fiche. Néanmoins, tu ne voudrais pas écrire un petit "coucou" sur le parchemin pour voir si ça fonctionne bien ? Juste pour saluer les gens, c'est mal poli d'entamer une discussion sans même dire bonjour ! Passe, j'veux bien écrire un "coucou" ! Quoique, tu écris mieux, tu ne veux pas écrire ? "
Avant qu'il ne se remette à chanter de plus belle, jusqu'à l'arrivée devant les grandes portes. Il ignorait ce que son coéquipier comptait, mais dans son esprit tout paraissait clair, il lui suffisait de frapper à la porter et décliner son identité pour entrer comme simple visiteur en mission.


Dernière édition par Yohru le Jeu 4 Mai 2017 - 18:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 573
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Groupe 7 - Bon vouloir Mer 1 Mar 2017 - 3:36



Sa liaison avec la jeune Hayashi était à ce point connu dans le village ? Du moins était-elle assez connue pour que même un garçon de son âge soit au courant de la situation ? Cela avait un peu éveillé sa curiosité, mais ce n’était ni l’endroit ni le moment pour la satisfaire. En tout cas, il n’avait pas beaucoup changé, toujours aussi énergique que la dernière fois.


- Ah, je ne savais pas que tu connaissais Leika ! Oui, c’est bien cela, je suis effectivement son compagnon. Hum… Tu sais, elles étaient certainement trop occupées à écouter le discours que nous a fait Satochi-sama, comme tout le monde en fait. Toi aussi, j’espère ! C’est ta première mission ? Oh ! Tu dois être tout excité alors et ne t’inquiète pas, avec moi, tu ne risques rien. En revanche, je te préviens tout de suite Yohru, cela n’aura rien d’un jeu, bien au contraire. C’est une mission et Hokage-sama compte sur nous pour l’accomplir ! Oui, nous pouvons y aller à présent, suis-moi, je connais le chemin.


Il faisait partie de l’équipe envoyée précédemment sur place, le chemin était encore inscris dans sa mémoire, surtout que ce n’était pas la première fois qu’il allait à Âme, n’y la deuxième. La distance qu’ils devaient parcourir était assez colossale tout de même, on parle bien de se rendre dans l’un des pays voisins à Hi no Kuni. Ce n’était donc pas une simple mission de routine qui prend au grand maximum quelque jour. Bien entendu, la vitesse et l’agilité des shinobi avait facilité grandement la tâche, là ou des civils auraient facilement pris plus d’une semaine pour arriver à destination, Parcourant les immenses forêts sur leur chemin, ainsi que d’autre obstacle du même genre. Le noble gardait tout de même un œil sur son équipier, étant chunin, celui-ci était sous sa charge contrairement à sa précédente mission et les responsabilités étaient partagé de manière équitable. Sur la route, il eut parfois quelque question et celui-ci y répondit sans problème, à condition qu’elle reste correcte bien entendue.


Vêtu de sa tenue de combat, il n’avait pas oublié de prendre également sa nouvelle lame récemment achetée lors de son voyage à Nami. Il était préférable qu’elle reste dans son fourreau, mais en cas de nécessité, il n’hésitera pas à l’utiliser, surtout pour protéger le jeune garçon sous sa charge. Comme nous avions pu le remarquer la dernière fois, Yohru n’était pas le ninja le plus discret qu’il soit. Alors que la pluie commençait à tomber du ciel, signe que nous étions proches de la destination, le roux s’était mis à chantonner une petite chanson sans retenue. Au moins, il était motivé, on peut au moins lui accorder cela, après tout ce n’était encore qu’un gamin, plein d’innocence. Le Hyûga lui avait gardé son sérieux pendant toute la route, son attention était fixée sur son objectif. On pouvait à présent apercevoir les remparts de la prison du pays depuis cette position, la mission allait pouvoir commencer, mais avant le garçon semblait avoir quelque question.


- Ce parchemin comme tu dis n’a rien d’un jouet ! C’est vrai, tu as raison, on n’entame pas une discutions sans un signe de politesse, je vois que tu as appris beaucoup de choses depuis la dernière fois. C’est bien ! Cependant, ici, c’est un peu différent. Déjà, on ne doit écrire dessus que pour transmettre des informations importantes au reste du groupe, ensuite cela n’est pas nécessaire de faire preuve de politesse ici, du moins comme tu l’entends. Ce n’est pas une discutions entre amis que nous avons ici, c’est plus comme écrire une sorte de rapport à nos compagnons afin de les tenir informé, est-ce que tu comprends ?


Il était à présent dans son devoir de s’assurer que rien de louche ne se déroule ici. Le jeune garçon fut le premier devant les portes de la prison, jusqu’ici cela n’avait rien de grave, après tout, nous étions encore en territoire Konohajin et agir de manière trop discrète pourrait attirer la méfiance des pseudos criminels recherchés à travers le pays.


- À partir d’ici, fait bien attention aux mots que tu vas utiliser, ne donne aucun détail sur la véritable raison de notre présence ici, d’accord ? Cela doit rester un secret ! Bien, entrons à l’intérieur.


Ryokai ouvris la porte et pénétra à l’intérieur en compagnie du jeune genin.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1497

Message(#) Sujet: Re: Groupe 7 - Bon vouloir Jeu 2 Mar 2017 - 0:00

??? & Taiko

Une flèche se figea dans le bois de la porte alors que l’Hyûga allait toucher celle-ci, l’interrompant dans son geste. Se retournant, ils purent voir une jeune femme dont les traits restaient cachés en partie par sa capuche rabattue pour se protéger de la pluie, en train d’armer à nouveau son arc.

    Déclinez vos identités et votre raison de venir ici. Maintenant.


Sèche, la tension était palpable d’emblée. Une autre ombre la rejoignit, se munissant de deux kunais, attendant la réponse à la question de sa coéquipière.

    Taiko, regarde ses yeux.


Impassible, la prénommée Taiko garda le duo en joug. Le chroniqueur avait promis des morts après tout. À bien y regarder, le nouvel arrivant ne cachait pas la pièce de métal qui trônait au niveau de sa ceinture. Le symbole de Konoha.

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 573
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Groupe 7 - Bon vouloir Jeu 2 Mar 2017 - 2:52



Avant d’aller plus loin, il semblerait qu’une petite erreur avait été commise dans le précédent récit et celle-ci devait être rectifiée au plus vite ! Nous n’étions pas réellement devant les portes de la prison en elle-même, mais bien en face de l’immense portail de cette grande muraille qui entoure le domaine de celle-ci. Ce n’était pas non plus une faute gravissime, juste un simple manque d’inattention alors que nous n’avions pas pu voir description de cette petite carte bien utile auparavant. Un immense marécage nous séparait encore de la destination finale, en espérant que celui-ci soit beaucoup plus accueillant que le dernier en date du pays des vagues. Ce léger détail étant à présent réglé, nous pouvions revenir au plus important. Ryokai s’approcha doucement de la porte, s’apprêtant à passer de l’autre côté de la muraille, lorsque soudain, une flèche venue de nulle part interrompu son action. Dans un élan de réflexe, celui-ci fit un léger saut vers l’arrière, agrippant son fourreau avec sa main gauche alors que l’autre tenait le manche de son sabre.


À peine arriver au rempart qu’il devait déjà faire face à une attaque ennemie ? Le Hyûga pu sentir une présence derrière lui et se retourna aussi sec tout en gardant la main sur son sabre. Une personne à l’apparence féminine était à une certaine distance, réarmant son arc d’une nouvelle flèche alors qu’elle demanda leurs identités ainsi que la raison de leur présence en ces lieux. Était-ce peut-être l’une des gardes qui devait simplement surveiller l’endroit de toute évasion/intrusion. Le chunin repris doucement son calme, reprenant une posture moins figé sur la défensive, tout en gardant néanmoins encore la main sur son Katana. Il n’avait pas eu le temps de répondre à sa question qu’une autre personne fit son apparition, un autre garde peut-être. Son bandeau à l’effigie du village caché de la feuille était un indice vers cette spéculation, en espérant que nous n’avions pas à faire à ces Shinobi copieur d’apparence. Ryokai se positionna alors devant le genin sous sa protection avant de finalement répondre sans faire de geste brusque.


- Attendez, ne tirez pas ! Nous n’avons aucune mauvaise intention, nous sommes juste des Konohajin envoyés en mission, je me nomme Hyûga Ryokai et voici Yohru mon équipier. Nous avons pour ordre de faire une petite inspection de la zone afin de vérifier que tout se passe bien à la prison des Sabakyo.


Quoi ses yeux ? Encore cette histoire, il serait temps de changer de disque ! À moins que la situation se calme entre-temps, le brun resta tout de même sur ses gardes. Amis ou ennemi ? Nous n’allions pas tarder à le savoir, c’est-à-dire au prochain passage du chroniqueur Cho. Qui est-ce ? Oh juste un panda qui parle… Hum.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 518
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Groupe 7 - Bon vouloir Jeu 2 Mar 2017 - 17:38

    " Floc, floc, floc
    Les gouttes d'eau
    Font grossir les ruisseaux
    Floc, floc, floc
    Les gouttes d'eau
    Font sortir les escargots ! ♪
    "
À présent qu'ils étaient plus proches des grands remparts qui entouraient la prison, Yohru pouvait voir qu'il ne s'agissait pas d'engrenages qui ornaient les murs, mais bien deux guerriers imposants vêtus d'une armure de métal. Ces derniers étaient si immenses qu'à leurs pieds, il était difficile de voir le haut de leur visage. Ils étaient comme les deux gardiens de l'entrée qui surveillaient chaque passant, bien que derrière ces casques, il n'y avait personne si ce n'était que le vide. Cependant, leur simple présence suffisait à effrayer les visiteurs. Le rouquin n'allait pas se laisser intimider par de simples statues, au contraire, il se mit à les défier du regard tout en leur tirant la langue. Néanmoins si jamais ils venaient réellement à bouger de quelques centimètres, l'enfant risquait fort de vite ravaler sa langue, mais cela était peu probable puisqu’il n'y avait pas une once de vie derrière ces armures. Ils étaient de simples objets de décoration, leur forte carrure leur donnait un air "réel" mais elle prouvait également qu'ils n'étaient pas des humains. Plus tôt, sans doute à cause de la pluie qui ne cessait de tomber, le jeune garçon les avait confondus avec de simples engrenages, même si d'une certaine façon, cela ne changeait pas grand chose.

Tandis que le genin se plaisait à admirer la qualité de l’apparence extérieur de ces lieux, son partenaire alla frapper à la porte pour signaler leur venue. Ce n'était pas dans toutes les prisons que l'entrée était si bien gardée par deux mannequins de la taille géante, Yohru était fort intrigué par ces grandes figures. L'intérieur était-il vide comme une sorte de boîte de conserve ? Comment pouvait-il entrer dedans ? La curiosité du rouquin le poussa à toucher les pieds de ces armures, afin de chercher un orifice par où il pourrait se faufiler pour visiter l'intérieur. L'endroit pouvait être idéal pour une partie de cache-cache ou même pour fuir les gardes, si jamais un prisonnier voulait prendre la fuite. Mais rapidement, son regard fut attiré par le bruit de la flèche qui vint se heurter contre le bois. Se retournant d'un mouvement brusque, il se saisit de la manche de son ombrelle qu'il cachait sous sa cape, sans pour autant montrer un signe hostile dans son comportement. Seul son regard se voulait furieux, mais il n'était pas sérieux, il avait juste l'air d'un enfant en grogne avec la lèvre inférieur qui vint recouvrir sa lèvre supérieur pour former une grimace.
    " Oy ! Qui va là ?! " S'exclamait-il de vive voix.
Puis deux silhouettes se dessinèrent dans l’ombre de la flotte, dont l'une était une jeune femme armée d’un arc. Il s'agissait là d'un accueil quelque peu hostile et peu agréable alors que Yohru s'était donné la peine de leur rendre visite, même s'il s'agissait en réalité d'une mission. Il avait été si bien accueilli dans le palais du Daimyô de Nami, il aurait aimé une même qualité de la part de ses hôtes de Ame avec des petits gâteaux et du thé. Il s'agissait de la moindre des politesses lorsque l'on accueillait le grand genin du village de la feuille, mais ses interlocuteurs semblaient moins de son avis. Peut-être était-ce à cause des averses incessantes de ce pays que même leurs habitants devenaient aussi mornes que ce ciel gris ? Leur froideur était déplaisante, il s'agissait du premier point que le rouquin allait retenir dans son rapport, afin d’avertir Miko ou une certaine Hokage de leur faire subir quelques cours de savoir-vivre. Même lui savait qu’en la présence de grands personnages, il fallait s’incliner, mais qu’attendaient-ils pour présenter leurs excuses ? L’un des deux gardes s’avança et vint leur demander leur identité d'une voix sèche et sans pitié, alors qu’elle s'apprêtait déjà à tirer une nouvelle fois. Il fallait être aveugle pour ne pas voir qu'ils avaient en face d’eux le meilleur genin de tout Konoha, même si sa capuche pouvait cacher sa plaque, celle-ci brillait à travers les gouttes de pluie. Révolté, sans attendre un instant de plus, Yohru lui coupa la fin de sa phrase tout en désignant fièrement son bandeau avant de s'écrier de vive voix :
    " Mais quelle impolitesse ! Nous sommes.. "
Cependant, ce fut le jeune homme à ses côtés qui prit la parole pour parler de façon bien plus courtoise et de marnière plus polie. Il demeurait surpris que son coéquipier puisse être aussi calme malgré cet accueil indigne de leur présence, mais il était peut-être le seul à qui cela révoltait tant. Il ignorait ce qui pouvait trotter dans la tête de Ryokai, il attendit qu’il ait fini sa phrase avant de prendre la parole.
    " Maintenant que c'est dis, allez nous ouvrir la porte et amenez nous du thé, histoire de se réchauffer ! Non, je veux un bon chocolat chaud ! C'est la moindre des choses.. Rholalalala.. "
Et personne n'allait faire croire au jeune garçon que dans une telle prison luxueuse où même l’extérieur était protégé des remparts, n'avait même pas de l'eau chaude pour faire un chocolat.


Dernière édition par Yohru le Jeu 4 Mai 2017 - 18:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1497

Message(#) Sujet: Re: Groupe 7 - Bon vouloir Ven 3 Mar 2017 - 10:47

Noboru & Taiko

L’homme posa sa main sur le bras de sa partenaire, l’incitant à baisser son arme et arrêter de les mettre en joug.

    Vous pouvez m’appeler Noboru. Et elle c’est Taiko. Nous avons été affectés par les troupes Konohajines basées à Ame pour surveiller le coin … Il semble que personne ne nous a prévenu de votre arrivée...


Méfiant, tout comme sa partenaire, il lui fit un petit geste de la tête, celle-ci s’avançant pour aller chercher sa flèche dans le bois.

    Le gamin a raison en partie sinon, mieux vaut bouger de là. Nous vous expliquerons ce que l’on a découvert, mais il n'est pas bon de rester dans les parages. Marchez dans nos pas, vous risqueriez d’avoir des surprises sinon.


Taiko retirant sa flèche, elle se tourna vers l’Hyûga avec un petit sourire énigmatique.

    Et heureusement que nous vous avons empêché d’ouvrir la porte à temps. La prison et ses murailles ne sont pas aussi inhabitées que ce qu’on aimerait nous laisser croire...


Noboru et Taiko repartirent sous la pluie, contournant des endroits pourtant inoffensifs de temps à autre pour finalement parvenir à une petite caverne qui -au vu de l’équipement et des restes de feu devait leur servir de repère.

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 573
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Groupe 7 - Bon vouloir Sam 4 Mar 2017 - 3:59



Avions-nous vraiment affaire à une impolitesse ? Bien entendue que non, la méthode n’était pas la meilleure, mais celle-ci restait malgré tout compréhensible. Nous étions dans une zone sous haute surveillance après tout et leur venue n’avait pas été annoncée à cause de la nature de cette mission. Il n’avait donc été nullement offensé comme pouvait l’être cet enfant un peu imbu de lui-même. La suite le confirma clairement alors qu’il exigea presque d'obtenir du thé, et même un chocolat bien chaud. Pourquoi pas des petits croisant aussi tant qu’on y est ? Son visage était devenu celui d’un homme déçu par sa réaction. Était-ce cela qu’on lui avait jadis enseigné à l’académie ou qu’importe l’endroit en question ? À se comporter de manière prétentieuse, surtout en pareille situation ? Ryokai n’avait que trop vu ce genre d’attitude par le passé, le genre d’attitude qu’il détestait par-dessus tout. En plus, nous n’avions à faire qu’à un gamin de rue et non un noble de haute lignée avec un balai bien rigide enfoncé où vous savez. Il n’y avait plus qu’à prier pour que ses paroles ne provoquent pas leur colère dans un moment déjà assez tendu comme ça.


La femme à la droite tenait encore et toujours son arc sous tentions, prête à lancer une flèche au moindre signe qui lui paraitra suspect. Par chance, son équipier incita cette dernière à baisser son arme avant de poursuivre la discussion. Nous avions à présent l’identité des deux personnes, cela n’avait pas une très grande importance non plus, du moins pour l’instant, mais au moins ils savaient le nom des personnes en face d'eux. Une information qui servira peut-être, sait-on jamais. Le Hyûga relâcha également la pression, retirant doucement les mains de son fameux sabre qui visiblement attire la révolte de certaines personnes. Bouger d’ici ? C’est vrai que c’était la seule chose sensée qu’il avait dite, au moins ils n’avaient pas relevé ses autres paroles. Enfin, on ne peut pas trop lui en vouloir, il est encore jeune après tout, même si d’un autre côté, avec le bandeau qu’il porte à présent, il avait fait un pas dans le monde des adultes ! Cela n’était pas sans conséquence.


- Très bien, je suis enchanté de faire votre connaissance Noboru-san, Taiko-san. Veiller excuser mon équipier, il est encore jeune, vous savez et puis il vient à peine d’obtenir son diplôme. Ah vraiment ? Nous en sommes vraiment désolés, peut-être qu’ils ont jugé bon de ne pas vous avertir pour que cela n’interfère pas dans notre inspection…


Devait-il préciser la véritable raison de leur présence ici ? Non, du moins pas encore, pas temps que nous n’étions pas certains de leur identité et de leur allégeance.


- Dans ce cas, nous vous suivons et vous nous expliquerez tous sur le chemin, Yohru reste bien derrière moi d’accord ? Et suis bien chacun de mes pas. L’endroit n’est pas aussi inhabité qu’on le pense ? Qu’entendez-vous par-là exactement ?


Des pièges ? D’autres gardes ? Pour le coup, celui-ci était assez curieux. Suivant les Konohajins sur le chemin vers une petite caverne un peu plus loin. Un abri de fortune contre la pluie qui tombe sans cesse sur le pays.


- Sinon vous êtes venu à la capitale récemment ? On parle de quelque villageois qui éprouverais une certaine méfiance vis-à-vis de nous, alors que d’autre nous voue presque un culte… On n’en connaît pas vraiment la raison, le mystère total. J’espère que la situation ici est sous contrôle. Tien en parlant de cela, vous aviez dit que vous nous expliquerez tout en chemin non ? Avez-vous découvert quelque chose de suspect ?


Spoiler:
 



Dernière édition par Hyûga Ryokai le Jeu 9 Mar 2017 - 23:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 518
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Groupe 7 - Bon vouloir Sam 4 Mar 2017 - 15:47

    " Oui, exactement, il est temps de se bouger de là ! Surtout que rester sous la pluie, ce n'est vraiment pas très agréable.. Allez nous ouvrir la porte, allez ! Hop, hop, hop ! Mh ? Quoi ? On n'avance pas vers la prison ? Enfin, on ne traverse pas les remparts ? Qu'est-ce que ça veut dire ? Mais.. N'est-ce pas notre destination ? Demandait-il tout en se tournant vers son coéquipier. Enfin, nous avons une mission à accomplir. Et il s'agit de ma première mission en tant genin ! J'veux pas la louper.. C'est pourtant là-bas que l'on doit aller ! "
Perdu dans l'incompréhension de la situation, le jeune garçon se posait de multiples questions. Pourquoi ne traversaient-il pas les remparts de la prison alors que l'entrée se trouvait sous leurs yeux ? Son partenaire était plus coopératif, il entama la route derrière les pas des deux inconnus, sans demander d'avantages de renseignements. Ce dernier paraissait également de très mauvaise humeur, son visage affichait une expression légèrement agacée du comportement quelque peu enfantin de son coéquipier. Cependant, Yohru ne comprenait pas ce qu'il avait fait de mal, il avait pris le soin de ne révéler aucun secret comme demandé quelques instants plus tôt. Il était certain de n'avoir émis que la simple vérité à travers ses propos, sans aucune offense envers le jeune homme. Il avait même pris sa défense alors que l'on lui manquait de politesse. Néanmoins, ce dernier ne semblait pas partager cet avis, alors que quelques centimètres de plus auraient suffi à enfoncer une flèche dans sa main, même s’il l’aurait sans doute esquivé. Légèrement irrité de ne rien comprendre à tous ces évènements, l'enfant recommençait à faire la moue, immobile sur place à tirer une grimace.

Cependant, les trois personnages s'éloignaient de plus en plus sans l'attendre. Par peur de rester seul au milieu de la pluie à prendre froid avec un air pathétique, le genin s'empressa de rejoindre les trois silhouettes qui continuaient d'avancer vers la direction contraire de la prison, quelque peu à l’écart des remparts. Suivant les consignes du jeune homme qui restait son chef d'équipe, il prenait garde là où il posait les pieds. Même s'il sentait une légère curiosité qui l’encourageait à essayer de poser son pied, là où on le lui déconseillait, juste pour savoir si quelque chose allait se déclencher, mais il valait mieux contenir cette curiosité pour éviter de futurs ennuis. Puis, rapidement, son attention revint sur les paroles de son partenaire. Alors qu'il était derrière en fin de file, il restait méfiant envers les deux inconnus qui guidaient le chemin, comme ces derniers l'étaient à leur égard. Yohru ne les aimait pas, si froid et si peu chaleureux qu'ils ne proposaient à peine une boisson chaude pour accueillir leurs invités. Cependant, ce qui était le plus étonnant, c'était leurs paroles. Le jeune garçon pouvait accepter l'absence de pâtisseries si personne ne les avait mis au courant, il n'était pas encore trop tard pour se mettre derrière les fourneaux, mais ils ne semblaient pas prévoir le moindre gâteau. Le mystère continuait à flotter.
    " Hey ! C'est vrai, donnez-nous des explications. Personne ne vous a prévenu de notre venue ? Personne ne nous a prévenu de votre présence, non plus. Même si c'est logique dans un sens, c'est tout aussi logique que l'on vienne passer les remparts. Et cela ne vous donne pas le droit de nous tirer dessus, alors que l'on porte clairement notre bandeau, fit-il tout en désignant la plaque brillante sur son front. Où est le vôtre ? Nous sommes ceux qui devraient être les plus méfiants à votre égard. "
C'était par ailleurs toujours étrange que le réseau de la feuille réputé pour être l'un des meilleurs du continent, n'avait pas prévenu ses propres troupes de l'arrivée d'une escouade alliée. Cela aurait évité des dangers, mais peut-être que son coéquipier en savait-il plus ? Le jeune garçon aurait dû mieux écouter lors des annonces des consignes, seulement, c'était ennuyant et si long qu'il perdit facilement son attention. Il savait le principale néanmoins le principale, notamment la présence d'un sans-visage originaire de ce pays, peut-être était-ce pour cette raison ? Qu'importe. Il demeurait sur ses gardes, fixant éperdument le dos des deux individus, sans doute à cause de l'ambiance pluvieuse du pays qui lui prédisait de mésaventures en ces terres, ou simplement parce qu'il était devenu de mauvaise humeur. Ryokai posait toutes les questions qui tourmentaient le rouquin, ce dernier se contentait de répéter après lui.
    " C'est vrai, alors vous nous expliquez ? Qu’est-ce que l’on risque dans les parages ? Enfin, c’est pas votre “chez-vous” enfin, l’endroit que vous gardez ? On devrait pas risquer grand chose.. Le plus grand danger, c’est vous. Mais bon. Avec votre arc et toussa, mais on va éviter de le dire pour épargner quelques orages. Bref', pourquoi nous avoir empêché de rentrer ? Qu’il y a-t-il derrière ces portes ? Maintenant dites-nous ce que vous savez sur tout ce qui se passe ici..
Le jeune garçon finit par croiser ses bras derrière sa tête tout en avançant d'un air nonchalant. Ils pouvaient être des alliés, le rouquin n'allait pas les apprécier pour autant. À présent qu'ils arrivaient dans la caverne, Yohru attendait toujours pour avoir son chocolat chaud. Néanmoins, ce n'était peut-être pas la chose la plus importante ?


HRP:
 


Dernière édition par Yohru le Jeu 4 Mai 2017 - 18:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1497

Message(#) Sujet: Re: Groupe 7 - Bon vouloir Mar 7 Mar 2017 - 18:10

Noboru & Taiko

Pas de réponse de la part des deux inconnus sur le chemin. Il faut dire que celle qui précédait l’Hyûga ne semblait pas bien aimable depuis le début de leur rencontre. Arrivés à la petite caverne pas bien loin des remparts, de quoi se mettre à l’abri, le duo s’assit, poussant ses affaires pour abriter au sec les deux autres, Taiko prenant l’initiative de faire un feu le temps que Noboru commençait à parler en se frottant les mains en regardant le faux aveugle.

    La Prison des Sabakyô est censée être l’endroit de malheur par excellence d’Ame no Kuni au vu du passé sombre qu’elle représente même si une fois les Sabakyô enfermés dedans, le pays était moins en proie aux épidémies qui décimaient sa population. Elle a été laissée à l’abandon depuis que nous avons délivré les Sabakyô de là et que ceux-ci ont trouvé refuge chez nous. Avec Taiko nous avons été affectés récemment à la surveillance du lieu, afin de vérifier que rien n’avait changé … et … la zone n’était plus vraiment déserte. De temps à autres les portes s’ouvrent et laissent entrer et sortir des convois, en plus de ça quelques hommes rôdent. L’un des nôtres a disparu il y a quelques jours alors qu’il devait s’aventurer un peu plus loin dans les marécages. Ça doit bien faire deux semaines que nous patrouillons dans le coin sans être retournés à la capitale. On a envoyé notre message à notre capitaine à la capitale, il nous a dit de continuer à patrouiller sans prendre de risques et qu’il enverrait des renforts quand du soutien serait disponible. Il parlait peut-être de vous. Pour les civils, ça n’me choque pas. Pour moi les habitants du coin n’ont pas bien changé, ils nous appréciaient toujours autant aux dernières nouvelles. On les a quand même bien aidé ces dernières années hein.


Se tournant vers le gamin, il lui tendit une miche de pain -un pain au chocolat fallait pas pousser non plus- avant de s’adresser à lui à son tour.

    Désolé de pas porter nos bandeaux en plein milieu du front comme toi morpion. Ce que Taiko veut dire c’est que le coin est rempli de pièges de l’autre côté des remparts d’après nos observations du haut de ceux-ci, ces pièges sont pas à nous, et ça m’étonnerait qu’ouvrir la porte ne déclenche rien. Mais maintenant que les fameux renforts sont arrivés, je suppose qu’on va enfin pouvoir s’approcher de tout ça, surtout avec un Hyûga.


Toujours tendue, Taiko ne s’approchait pas autant des deux autres étrangers que son compagnon.

    Et retrouver Toshirama.


Noboru approuvant de la tête, se tourna vers le chef du binôme venu en renforts attendant ses possibles directives et souhaits. Le gamin dépendait de lui après tout.

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 518
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Groupe 7 - Bon vouloir Jeu 9 Mar 2017 - 17:36

L'intérieur de la caverne ressemblait à un petit entrepôt avec des objets qui décoraient par-ci par-là les espaces vides jusqu'à remplir entièrement la pièce. Le rouquin demeura un instant immobile, perplexe de l'intention des deux inconnus qui les avaient menés jusqu'ici, avant de finalement prendre place aux côtés de son coéquipier. Ces derniers n'avaient pas prononcé une seule parole durant tout le trajet, ce qui croissait les soupçons que Yohru portaient à leur égard. Il restait fixé sur ses premières impressions, il ne relâchait pas sa garde contre toute éventualité qui pourrait se produire en compagnie de ces deux personnages, toujours douteux à ses yeux. Sans doute se faisait-il trop d'idées avec son imagination débordante ? Il s'agissait de sa toute première mission en tant que genin, ce travail lui tenait beaucoup à cœur et il préférait être trop prudent que pas assez. Cela pouvait paraître assez étonnant de sa part, mais il voulait vraiment accomplir son devoir en un succès et s'attirer les bonnes grâces de ses supérieurs. Afin de flatter son côté fier qui n'aimait pas se tromper, il était à présent difficile pour lui de changer d'avis concernant ses deux interlocuteurs.

Lorsque chacun se fut installé autour du feu à l'abri des oreilles indiscrètes, les deux hôtes dévoilèrent ce qu'ils savaient concernant la situation de ce pays, ainsi que notamment cette prison qui regorgeait de mystères. Le genin fut plutôt surpris de certaines informations. Il croyait que les lieux étaient toujours peuplés et en activités, que derrière ces murs se trouvaient tous les criminels du pays. Néanmoins, selon les dires du jeune homme, celle-ci était supposée être déserte depuis que les Sabakyô avaient rejoins le village de la feuille. Seulement pour une raison inconnue, une forme de vie semblait en avoir pris le contrôle. Toutes ces informations faisaient tourner la tête au rouquin. Il s'agissait des conséquences de son inattention lorsque les consignes étaient annoncées. Se grattant l'arrière crâne assez perturbé par toutes ces complications, il demanda d'un air nonchalant :
    " Euh.. Donc si je comprends bien, en simple, la prison qui est supposée être déserte se trouve hantée par un fantôme mystérieux et celui-ci a posé son popotin ici en prenant tout la place. Il est devenu le maître de la prison en faisant même disparaître l'un des vôtres... Mh, nous sommes donc dans une histoire d'horreur.. Je vois. "
Il s'agissait d'un phénomène étrange, alors qu'il paraissait toujours suspect aux yeux du jeune garçon, ce dernier le regardait encore plus bizarrement. Yohru avait une légère petite peur des fantômes, mais s'il le croyait le berner ainsi, il se tromper lourdement.
    " Bon, d'accord, d'accord, admettons ! Et vous savez quoi d'autre du "fantôme" ? Il ressemble à quoi ? Il peut changer d'apparence ? Demandait-il tout en arquant un cil. Hey ! Et votre copain, vous savez ce qu'il est advenu de lui ? Enfin.. Si plusieurs jours se sont écoulés depuis.. "
De temps à autre, des petits bruits de grincement de bois attiraient l'attention du genin. Il balayait son regard de droite à gauche de la pièce et il profitait de ces coups d'œil également pour voir s'ils n'avaient pas caché un petit chocolat chaud quelque part derrière un meuble, mais il fallait croire qu'ils n'avaient rien. Néanmoins, il faisait de son mieux pour écouter chaque mot prononcé par le jeune homme. C'était dans son propre intérêt, lui qui se méfiait de ses agissements. C'était l'occasion idéale pour lui de trouver des indices concernant sa réelle identité. Cependant, ses doutes s'envolèrent aussitôt en voyant le morceau de pain que lui tendait Noboru. Ils n'étaient peut-être pas aussi froids et peu conviviaux que ce que laissaient croire les apparences ? Il reconnaissait là l'esprit d'entraide des membres de la feuille, cela ne faisait nul doute. Yohru ne put s'empêcher de laisser couler un léger filet de bave du coin de sa lèvre, attiré par ce précieux cadeau que lui offrait son interlocuteur.
    " C-C'est pour moi ? Demandait-il avec les yeux brillants, avant de s'emparer de ce délicat morceau de pain. Ah oui ! Merci ! " Disait-il tout en plongeant ses dents dans la petite miche.
Ce n'était sans doute pas délicieux, mais le petit goinfre n'était pas un grand difficile. Le simple plaisir de manger suffisait à lui remonter le moral et à oublier tous ses doutes concernant ces deux inconnus. Il avait à présent la certitude qu'ils étaient des alliés, seuls des hommes bons dans le cœur offraient gratuitement de la nourriture. Puis, voyant son coéquipier assit à côté de lui, le rouquin s'interrompit de manger et coupa la moitié qu'il n'avait pas encore grignotée pour le tendre en direction de son partenaire. Un sourire chaleureux se dessina sur ses lèvres, il lui proposa par sa grande générosité de partager ce petit morceau.
    " Ryo ! Tu en veux ? Bon ! Sinon, si j'ai bien tout compris, comme vous avez peur du "fantôme", vous n'avez pas osé traverser la porte. MAIS, comme nous sommes là, nous allons pouvoir y aller ! Oké, j'suis chaud patate ! Qui croit aux fantômes de toute façon ? Si ça se trouve, votre copain s'est juste endormi quelque part.. Personne ne peut disparaître comme ça.. Aha. Haha. Toute façon, c'est notre mission que de visiter la prison. Déserte ou pas.. Mais je crois que pour le coup, j'aurais bien aimé qu'elle soit déserte. Oui, je préfère me passer d'un accueil chaleureux et voir la prison déserte.. Aha.. Haha. Bon, qu'attendons-nous, Ryo ? " Concluait-il tout en cognant son poing contre la paume de sa main, malgré ces dernières idées peu rassurantes.
HRP:
 


Dernière édition par Yohru le Jeu 4 Mai 2017 - 18:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 573
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Groupe 7 - Bon vouloir Ven 10 Mar 2017 - 0:16



Une caverne ? Non ! En réalité, il s’agissait plus d’un abri de fortune aménagé par les deux gardes de cette ancienne prison, plutôt qu’une grotte sous la montagne dont l’unique but était de les protéger du temps de la région. Même si la pluie n’avait rien de très désagréable non plus, c’était même assez détendant d’une certaine manière, Enfin, c’était tout de même préférable d’avoir une discussion sérieuse dans ce genre d’endroit, loin de certaines oreilles indiscrète qui n’était peut-être pas loin. Sur la route qui fut assez rapide, il faut bien l’avouer, le noble n’avait obtenu aucune réponse, ce n’est qu’une fois dans la caverne, installé aussi confortablement qu’on pouvait l’être dans ce genre de situation, qu’il reçut quelque réponse. Assis tranquillement sur sa chaise, il se pencha légèrement vers l’avant, les deux coudes posés au niveau des genoux alors que ses mains emmêlées l’une à l’autre se posa devant sa bouche. Il écouta ainsi son pseudo-collègue avec attention sans dire un mot, l’autre avait pris l’initiative de faire un feu, une bonne chose, car il ne faisait pas très chaud ici pour tout vous dire.


Leurs découvertes étaient que cette prison n’était pas aussi déserte qu’elle ne devrait l’être, n’ayant pas une grande connaissance du passé de cette région, je ne serais affirmée depuis combien de temps celle-ci était abandonnée. Quelque année sans doute ? En tout cas bien avant que le clan des lanceurs de gaz ne rejoigne les forces militaires de la feuille. Bref, celle-ci avait semble-t-il repris du service, mais certainement pas avec le même objectif. Le Hyûga ferma un instant les yeux, tout en gardant en revanche ses oreilles bien ouvertes. Cette présence clandestine n’était pas très amicale apparemment, ils avaient même perdu l’un de leur équipier, du moins celui-ci n’avait plus donné de nouvelle après avoir tenté sa chance dans les marécages. La zone était truffée de piège si on en croit leur dire et ceux-ci avaient été posés avec soins par les occupants. Cela pourrait expliquer son absence, à moins qu’il lui soit arrivé bien pire encore. Un fantôme ? Il soupira doucement devant la remarque de son équipier, espérant que celui-ci ne croyait pas à ce genre de rumeur.


- Je suis vraiment navré pour votre équipier, avec un peu d’espoir celui-ci est peut-être encore en vie et retenu captif par les personnes qui occupent actuellement la prison. Si c’est le cas, nous lui porterons secourt au plus vite tout en accomplissant notre mission. Hum, oui, c’est bien possible que ce soit de nous dont parlait votre capitaine, en tout cas, vous pouvez compter sur notre aide pour la suite.


De toute façon, c’était l’objectif de base en quelque sorte, même si cette partie n’était pas spécialement prévue dans le programme, du moins dans la tête du chunin. Un petit sourire amusé s’afficha sur ses lèvres lorsque celui-ci avait remis son équipier un peu à sa place. Le bandeau du village était certes un indicateur de confiance, mais il ne fallait pas non plus prendre cela comme une valeur sure. Car après tout, les fameux criminels que l’on recherche pouvaient prendre facilement l’apparence d’autre personne, ce pourquoi la confiance était assez difficile. Entre lui et le gamin, il y avait le fameux code, mais pour les deux personnes en face d’eux rien n’est certain. En tout cas, cette flèche lui avait peut-être sauvé la vie.


- Oui, il est possible que la porte soit sous surveillance au vu de tout ce que vous nous avez raconté. On peut dire en quelque sorte que votre intervention, aussi brutale qu’elle puisse paraitre aux yeux de mon équipier, nous a peut-être évité quelque ennui. Je ne vais pas m’en plaindre.


Le jeune garçon lui proposa alors un morceau de son pain, auquel celui-ci refusa poliment. Il n’avait nullement faim et puis ce n’était pas le moment idéal pour ça. C’était déjà bien qu’il ait reçu quelque chose non ? Encore une fois, Yohru avec de l’énergie à revendre une bonne chose pour un combat, mais ici, il était plutôt question de finesse avec tous les dangers dont regorgent les marécages. Son visage se fixa sur celui de son équipier, posant sa main sur son épaule.


- En effet Yohru s’est notre mission, mais chaque chose en son temps d’accord ? Je sais que tu es très motivé pour ta première mission et c’est très appréciable. Cependant, nous devrons agir avec beaucoup de prudence ici, a moins bien sûr que tu souhaites faire connaissance avec ce… Fantôme, ce qui n’est pas mon cas.


Sur ses bonnes paroles, le noble se leva de sa chaise, fixant l’homme devant lui.


- Très bien, nous allons travailler ensemble. Avec mes yeux, nous devrions pouvoir nous frayer un chemin jusqu’ à la prison et avec de la chance retrouver votre compagnon.



Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1497

Message(#) Sujet: Re: Groupe 7 - Bon vouloir Ven 10 Mar 2017 - 11:04

Noboru & Taiko

Haussant un sourcil pendant que le gamin parlait de fantôme alors même qu’il avait parlé de convois et d’hommes, Noboru riva son attention sur l’Hyûga qui possédait bien plus de jugeote. S’autorisant un petit sourire, Noboru acquiesça de la tête. Donnant le feu vert pour repartir, la petite équipe escalada les remparts, l’Hyûga pouvant clairement voir un mécanisme explosif au niveau de la porte avec son Byakugan activé. S’avançant dans le marais avec prudence, ils restèrent derrière l’Hyûga qui put facilement s’apercevoir que le terrain était miné. Le semblant de brume qui régnait sur le zone l’empêchait de voir trop loin à l’aide de son dojutsu, mais au moins il pouvait voir à quelques mètres devant lui.

    Alors, ça se profile comment ? On peut toujours avancer sur la route principale mais on a de grandes chances de rencontrer des patrouilleurs, et autant dire adieu au côté discrétion de la mission de reconnaissance.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 573
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Groupe 7 - Bon vouloir Mar 14 Mar 2017 - 20:55



Sur ces bonnes paroles, l’équipe fit le chemin jusque devant les remparts qui entoure la région, à plusieurs mètres du portail qui donnait accès au marécage. Comme dit un peu plus tôt, la porte avait peut-être été mise sous haute surveillance par les occupants actuels de la prison, il serait donc plus prudent de prendre un autre passage. Devant la taille immense que représentait cette muraille, l’escalade de celle-ci aurait été une tâche bien difficile sans la capacité à utiliser et contrôler son chakra. Avec la bonne quantité, répartis de manière équitable, il fut assez simple de grimper le long du mur pour se hisser jusqu’au sommet. Depuis cette hauteur, le noble pouvait apercevoir à l’aide de son Byakugan, qu’une sorte de mécanisme avait été installée sur la porte au niveau de l’ouverture. Il n’y avait plus aucun doute, cette flèche lui avait certainement sauvé la vie, au du moins lui évité une grosse blessure. Il fit un soupir de soulagement, tournant son attention vers la femme en la remerciant au passage. Il n’y avait plus qu’à redescendre de l’autre côté pour réussir à atteindre le marécage.


Au vu de la possibilité de piège dans la zone, il fut décidé que ce serait au jeune homme de passer devant et crée un passage pour les autres. Avec l’aide de sa vision améliorée, c’était certainement la meilleure solution. L’endroit était piégé aucun doute là-dessus. Ryokai pouvait voir depuis sa position que le terrain était rempli de mine, mais il y avait également cette brume qui obscurcissait en grande partie son champ de vision, il fallait donc avancer avec prudence. Il est également possible que celui-ci ne soit pas naturel et qu’il s’agit en réalité d’une technique. Comme si la situation n’était pas assez problématique comme ça. Le Hyûga fit alors un signe de la main pour que ceux-ci le suivent au travers des mines.


- Non, il est préférable que l’on passe discrètement, suivez-moi, je vais vous guidez au travers de la brume. Yohru fait très attention, ne nous quitte pas des yeux et suis chacun de mes pas, d’accord ? Allez, on y va !


Alors qu’il avait les genoux légèrement fléchis, observant le terrain avec beaucoup d’attention, celui-ci prit une profonde inspiration avant d’entamer la marche vers l'avant. Se faufilant avec agilité entre chaque piège. La tentions en était presque palpable, elle pouvait même se lire au travers de son visage, alors que de la sueur glissait le long de son visage. La moindre erreur ici pouvait être fatale en plus d’attirer l’attention. Au bout de plusieurs minutes, ils furent finalement arrivés aux abords de la prison. Il y avait des buissons un peu plus loin, il s’avança discrètement vers ceux-ci avant de se cacher juste derrière eux, observant un peu les alentours avant de prendre sa décision pour la suite.

Technique:
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 518
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Groupe 7 - Bon vouloir Mer 15 Mar 2017 - 14:30

Le sourire aux lèvres, le jeune garçon suivait son coéquipier de près à travers les champs et les marécages piégés de mines. Parmi la petite équipe de konohajins, personne ne connaissait la position exacte des explosions cachées sous la terre. Chacun suivait les consignes tout en restant le plus prudent possible, la vie des trois personnages reposait sur les épaules d'un seul homme. Cette aventure paraissait palpitante vue à travers les yeux de Yohru. Il avançait sans connaître ce qui l'attendait au bout du chemin et cela rendait l'expérience d'autant plus amusante. Même s'il craignait l'idée de rencontrer un fantôme, une de ces créatures inexistantes capables de faire disparaître une vie, une part de lui prenait plaisir à marcher en compagnie de ses compagnons. Durant le trajet, il sifflotait de temps à autre des petites musiques gaies pour faire dissiper toute tension, mais aussi pour s'éloigner de ses mauvaises idées saugrenues de fantômes ou d'esprits. Néanmoins, à plusieurs reprises, on demanda au genin d'être plus discret et d'éviter tout geste qui puisse attirer l'attention sur le petit groupe. Quelque peu vexé, il aurait pourtant bien aimé chanter de vive voix une chanson pour annoncer leur arrivée. Cependant, jouer à l'homme discret pouvait être également très amusant. Il savait à présent marcher verticalement sur les murs, ce qui lui permit d'escalader la muraille sans grande difficulté.

Parfois, il devait également sauter pieds joins pour éviter une mine qui serait apparemment cachée sous leurs pieds. Seul le jeune noble parmi l'équipe avait la capacité de voir au-delà de la simple vision humaine. Il pouvait voir l'emplacement des pièges et les déjouer un à un, ce qui avait permis de savoir qu'un dispositif d'explosifs était caché derrière la porte d'entrée. Cela avait évité un gros fracas de pierres et la mort d'une ou deux personnes. Sans doute, le genin ressentait-il une certaine jalousie à ce que les deux inconnus accordent une telle importance à son coéquipier contrairement à lui ? Alors qu'il était pourtant le grand Yohru, bien qu'il n'était pas le capitaine de l'équipe, il aurait sans doute aimé se démarquer d'avantage. Intérieurement, il se consolait en se répétant qu'il avait lui-même de très beaux yeux couleur bleue. Il n'avait rien à envier à quelqu'un qui avait cette apparence d'aveugle, le bleu était bien plus joli que le blanc, concluait-il de lui-même, tout en tirant discrètement la langue en direction de son coéquipier. Cependant, une partie de lui était fortement intrigué par ces étranges pupilles qui faisaient ressortir les veines sur les côtés. Il observait son partenaire avec un regard étincelant, en même temps qu'il marchait derrière lui sur les mêmes pas, comme ce dernier lui avait demandé. Puis, après quelques minutes sans personne pour rompre ce silence pesant, le rouquin entama une conversion ou du moins, tenta de débuter une discussion.
    " Ryo, Ryo ! Qu'est-ce que tu vois à travers tes yeux ? Est-ce que tout est blanc autour de nous ? Ou est-ce que tout est encore plus coloré ? Le monde est-il déformé ? Ça fait quoi de voir ce que les autres ne peuvent pas voir ? "
Parfois, il hésitait même à croire s'il disait vrai. Une simple curiosité naissante le poussait à essayer de marcher là où il était fortement déconseillé de poser le pied. Cependant, à ces nombreuses reprises chacun le retint de justesse pour éviter un faux mouvement de sa part. Tous semblaient sérieux et demeuraient sur leurs gardes. Il était peut-être également temps pour Yohru de devenir plus vigilant ? La traversée venait de s'accomplir sans déclencher aucune explosion, le quatuor était sain et sauf. Seulement, allaient-ils le rester longtemps ? La prison n'était plus bien loin, il restait encore quelques mètres à franchir pour pouvoir l'atteindre. La petite équipe préférait rester discrète jusqu'au bout, car désormais, ils étaient en territoire ennemi. Le jeune garçon devenait peu à peu plus enthousiasme de cette aventure, mais la peur de voir le fantôme de son imagination apparaître face à lui grandissait de façon croissante..


Dernière édition par Yohru le Jeu 4 Mai 2017 - 18:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1497

Message(#) Sujet: Re: Groupe 7 - Bon vouloir Jeu 16 Mar 2017 - 19:51

Noboru & Taiko

La traversée était presque terminée, le Hyûga, son coéquipier et Noboru avaient franchi l’épreuve, cependant Taiko n’eut pas la même chance. Dernière du lot, elle avait tenté de marcher dans les pas de ses coéquipiers, mais avait avancé trop lentement (comme Ryokai pour le jeu), perdant le fil et la poussant à commettre une erreur. Un seul faux pas, c’est tout c’qu’il avait fallu.

L’explosion retentit derrière eux, les surprenant tous trois alors que le corps sans vie de la jeune femme avait atterri non loin d’eux. Aucune réaction sur son visage. Mais était-ce vraiment le sien ? De loin, il n'avait rien à avoir avec le précédent, et les cheveux avaient blondi immédiatement.

Noboru hurla son prénom, son chakra paraissant bien plus puissant qu’auparavant un bref instant avant de redevenir comme avant, n’osant pas s’approcher pour ne pas y passer lui aussi. Derrière eux un son de cloche résonnait. Les ennuis ne faisaient que commencer

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 573
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Groupe 7 - Bon vouloir Ven 17 Mar 2017 - 17:36



- Oui Yohru qu’est-ce qu’il y a ? Hum, je ne pense pas que ce soit le moment idéal pour t’expliquer tout ça en détail, mais pour faire simple, ce que je vois, nous permet d’éviter les pièges éparpillés aux alentours sans danger. C’est pour ça que je te demande de suivre chacun de mes pas sans me perdre de vue. Oh, sinon j’ai vu aussi que tu me tirais la langue…


C’était l’avantage d’avoir une vue à trois cent soixante degrés sur une certaine distance, on pouvait voir ce que se passait derrière notre dos tout en ayant un aperçu du chemin devant nous. Le noble avait du mal à comprendre la réaction du garçon, après tout, il n’avait rien fait pour la mériter, du moins de son point de vue. Il soupira discrètement tout en continuant sa route, ce n’était pas le moment pour chercher à comprendre le pourquoi du comment. Une fois cette mission terminée peut-être ? En admettant bien entendu que celui-ci s’en souvienne d’ici-là et que tout se déroule comme prévu. Ce qui n’est pas toujours le cas.


La traversée fut une réussite, le Hyûga ainsi que son équipier et l’homme nommé Noboru furent arrivée de l’autre côté, à quelque mètre de la prison. Attendez ! Ne manque-t-il pas une personne dans le lot ? Le noble se retourna, voyant que la femme avait pris un peu de retard par rapport aux autres. Son visage changea soudainement d’expression, elle était sur le point de marcher sur l’une des nombreuses mines éparpillées sur la zone. Il s’apprêtait à l’avertir, lorsque boum, une explosion se fit entendre, c’était déjà trop tard. Celle-ci fut si puissance que le corps sans vie de Taiko avait été projeté au loin à seulement quelque mètre d’eux. Morte sous le coup. Cependant, on y regardant de plus près, un détail semblait étrange, même si celui-ci ne m’avait pas frappé au début. Faut que je m’achète des lunettes moi, ah non, c’est vrai, j’en ai déjà, faut juste que je pense à les mettre… Bref.


- Mince Taiko-san, fait chier ! *Tien... c'est étrange, elle semble différente.*


Après avoir reçu cette explosion du plein fouet, la femme avait quelque peu changé d’apparence. Comme-ci la précédente n’était qu’un camouflage pour dissimuler sa véritable identité. Une seconde, nous n’étions pas justement à la recherche de personne prenant l’apparence d’autre ? Le jeune chunin fronça légèrement les sourcils en découvrant la chose, tournant ensuite son attention vers Noboru. Son niveau de chakra n’était plus au même niveau, celui-ci était devenu bien plus puissant pendant un court instant avant de revenir à son état précédent. En était-il un lui aussi ? C’était fort probable, en tout cas Taiko n’était pas la personne qu’elle avait prétendu être.


- Qu’est-ce que cela signifie ? Noboru-san, vous pouvez me donner une explication ? Pourquoi votre partenaire vient subitement de changer d’apparence ? Et puis votre chakra a été différent pendant un instant ! Comme-ci vous l'aviez en partie dissimulé jusqu'ici... Êtes-vous un imposteur vous aussi ?


Il prit soudainement quelque peu ses distances, le bras tendu devant le jeune garçon afin que celui-ci recule également. Mince, ce n’était pas vraiment le moment. Est-ce que tout cela n’était qu’un mensonge depuis le début ? Ce n’est pas comme si celui-ci avait eu une confiance aveugle envers eux, mais au vu de tout ce qu’il avait pu voir depuis, c’était un peu surprenant, elle lui avait sauvé la vie quelque part. Cela faisait peut-être partie du plan… Dans le doute, le jeune homme se prépara au pire. Il concentra une certaine quantité de son chakra au niveau de ses pupilles afin d’améliorer ses prochains réflexes de défense. La suite allait déprendre de ses explications. D'autres personnes étaient en approche, mais au vu de la situation cela pouvait être des alliés comme des ennemis à présent.




Technique:
 


Spoiler:
 



Dernière édition par Hyûga Ryokai le Dim 19 Mar 2017 - 1:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 518
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Groupe 7 - Bon vouloir Ven 17 Mar 2017 - 19:53

Le jeune garçon faillit s'étouffer avec sa langue suite à la remarque de son coéquipier. Comment ce dernier avait-il pu deviner que le rouquin venait de lui faire une grimace dans le dos ? Comment pouvait-il voir derrière lui alors que ses yeux se trouvaient sur l'avant de son visage ? Le jeune garçon l'observait avec une curiosité grandissante, comme si le jeune homme était une personne différente des autres alors que pourtant, il avait une apparence humaine ordinaire. Cette remarque avait convaincu le genin de l'existence de ses capacités visuels bien réelles. Cet atout permit à la petite équipe konohajine de traverser les marécages sans grands encombres, c'était sans doute la raison qui expliquait le respect qu'éprouvaient les deux autres shinobis de la feuille à son égard. Cependant, ce n'était pas pour autant que Yohru allait s'avouer vaincu, il allait avoir pleins d'autres occasions pour manifester ses propres talents de combattant et éblouir la vue de ses partenaires.
    " Hmpf. "
Au moment où ce dernier s'apprêtait à prendre les devants pour dépasser son coéquipier, à présent qu'ils avaient atteint les alentours de la prison, épargnés des multiples mines cachées sous le sol, le meneur se retourna brusquement. Le rouquin suivit son mouvement et tourna également la tête en arrière pour découvrir un écran de fumée qui venait perturber sa vision. Une grande explosion venait de détonner à travers tout le champ des marécages, soulevant poussières et débris, surprenant chaque personne aux alentours par le bruit soudain. La stupeur vint recouvrir le visage du jeune garçon, voyant le corps de la jeune femme valser dans les airs avant d'atterrir au milieu de ces multiples mines enfouies dans le sol. L'enfant demeura quelques instants silencieux, prit dans cet évènement si brusque qu'il avait encore du mal à le réaliser.

Ces explosions cachées sous le sol n'étaient pas qu'une simple imagination débordante qui laissait croire à un danger, elles étaient bien là juste sous les pieds de chacun. La mort les menaçait, si l'un d'entre eux venait à prendre le risque de se rapprocher du corps de la jeune femme, les chances qu'il ne périsse à son tour étaient très élevées. Alors que le genin s'apprêtait à crier son nom, il crut apercevoir quelque chose d'étrange. Était-ce réellement Taiko qui était allongée sur le sol ? Ses cheveux se déteignirent doucement pour prendre une couleur plus pâle jusqu'à devenir entièrement blonde, tandis que les traits de son visage se modifièrent légèrement. Ce changement venait de s'effectuer sous leurs yeux à quelques mètres de leur position.
    " Taiko ? Ryo, ses cheveux.. ... ont trop la class ! Ses cheveux viennent de changer de couleur comme par magie ! Elle est encore vivante ?! Taaaaaiiiko ! Plus besoin de teinture ! C'est ce qui arrive quand on se prend une explosion en pleine figure ? Heu, mais elle n'est pas Taiko ? Ce n'est pas elle, elle a quelque chose de bizarre.. " Disait-il tout en arquant un cil.
Les deux individus qui se disaient venir de Konoha devenaient de plus en plus étranges, Yohru avait peut-être raison depuis le départ de rester méfiant à leur égard ? Seulement, à présent, il pensait différemment. Il refusait de croire que ces derniers étaient des imposteurs. Puis, même s'ils l'étaient, il refusait de croire que le jeune homme était quelqu'un de mal. Il lui avait offert une miche de pain, il était forcément quelqu'un de bien, seules les personnes généreuses savent offrir de la nourriture. Cependant, son coéquipier ne semblait pas entièrement de cet avis, ses doutes se multiples. Tandis que plus loin depuis l'intérieur de la prison, des bruits de marche se faisaient de plus en plus distinctement, comme si une nouvelle menace se rapprochait à grands pas.
    " Des personnes s'approchent.. Attends, je veux bien croire que Taiko est une imposture, elle a été malpolie tout le long ! Mais pas Noburu. N'est-ce pas ? Il n'a pas changé d'apparence, il a toujours des cheveux bruns ! " Disait-il tout en rapprochant son visage. C'est un allié ! Enfin, il nous a offert du pain.. Même si j'aurais aimé un peu de chocolat en plus, il nous a offert du pain ! "
Le jeune garçon était perdu, contrairement à son partenaire, il n'avait perçu aucune variation de chakra. Néanmoins, il avait la sensation que quelque chose était étrange, sans pouvoir dire avec précision quelle était cette chose. Tout semblait annoncer l'arrivée d'une mauvaise tempête, une petite voix dans sa tête lui murmurait la prudence. Ce dernier était perturbé suite à la mort soudaine de la jeune femme, mais était-ce vraiment elle ? Qui étaient les ennemis qu'il devait affronter ? Son coéquipier était-il réellement de son camp ? Il l'avait peut-être mené sur de fausses pistes ? Yohru ne savait rien de lui, si ce n'était que de légers détails sans grande importance. Malgré une apparence relativement sereine, il restait sur ses gardes. S'il ne pouvait croire en personne, il ne croira qu'en lui-même.


HRP:
 


Dernière édition par Yohru le Jeu 4 Mai 2017 - 18:30, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1497

Message(#) Sujet: Re: Groupe 7 - Bon vouloir Dim 19 Mar 2017 - 23:22

Noboru

Suite aux réactions de l’Hyûga et de son partenaire, les traits de Noboru s’effacèrent progressivement, sa peau se lissant, changeant de teint en une fraction de seconde, idem pour ses cheveux qui se raccourcirent. Seule sa taille n’avait pas changé. Levant les mains devant lui, Noboru -si c’était son vrai nom- se mordilla un instant les lèvres, son chakra, lui, restant comme avant.

    Un imposteur … On peut dire ça oui. Tout comme les hommes qui ne vont pas tarder à nous tomber dessus, nous faisons partie d’un clan de métamorphes originaire du pays : le clan Kaonashi. Cependant au contraire d’eux, Taiko et moi-même n’œuvrions pas contre Konoha. Quand l’ordre a été donné de renverser le pouvoir local et de s’émanciper du Feu au sein de notre clan, une poignée d’entre nous a refusé de nous soumettre. La plupart a préféré disparaître des radars des loyalistes, cependant nous avons décidé de nous battre. Nous vous avons menti oui, mais nous auriez-vous fait confiance d’emblée ? Comme dit avant, de nombreux convois arrivent. Des armes, quelque chose d’important se prépare ici et nous devions en avoir le cœur net et l’empêcher. Mais seuls …


Inspirant longuement, il regarda en direction de la jeune femme en serrant les poings de rage.

    Le combat semble inévitable, mais je vous en prie, faites-moi confiance. Si c’était votre mort qui nous intéressait, nous aurions eu l’occasion d’en finir avant… Faites semblant de vous rendre, c’est la seule solution pour les avoir par surprise, j’essaierai de les duper, nous ne pouvons pas nous débarrasser d’autant d’ennemis.


Quelques secondes le temps de leur réponse et le brouillard se leva comme par magie, laissant le trio face à plusieurs ninjas, tous arborant au cou un pendentif. Celui du crabe.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 573
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Groupe 7 - Bon vouloir Lun 20 Mar 2017 - 16:42



Comme l’on pouvait s’y attendre, il s'avérait que celui-ci aussi faisait également partie du clan des métamorphes, mais cela faisait-il de lui notre ennemi pour autant ? Dans tous les cas, la méfiance était de mise, nous n’avions aucune idée de l’identité des coupables, excepté leurs aptitudes et leurs origines. Si la situation n’était pas aussi tendue, en plus de l’arrivée imminente des occupants des lieux, le chunin aurait réagis à la remarque du genin sous ses ordres. Ce n’est pas parce qu’une personne vous apporte de la nourriture et vous donne le logis que celle-ci est forcément digne de confiance, surtout dans le monde Shinobi. Il est même préférable de ne pas accepter la nourriture dans certaines situations, on sait jamais, elle aurait pu contenir un quelconque poison. Enfin, on aura qu’à mettre cela sur le dos de l’insouciance et la fougue de la jeunesse. Alors que l’homme avait été démasqué, si l’on puis dire, celui-ci récupéra ses traits originaux. Physiquement, il y avait beaucoup de changement, seule sa taille était resté identique à la précédente.


Noboru, si celui-ci était son véritable nom, n’avait pas essayé un instant de les convaincre du contraire, il avait directement dévoilé sa véritable apparence. Un détail à prendre en compte pour la suite, car celui-ci demandait malgré tout de lui faire confiance. Difficile contenu de la situation, mais tout le clan n’avait pas forcément suivi le chemin de la traîtrise, certain ne semblait pas le suivre, ce qui était son cas ainsi que cette femme. À condition que cela soit la vérité, bien entendu et le noble avait encore quelque doute, mais au vu du peu de temps qu’ils leur restent, cela risque d’être impossible de faire mieux. Nous rendre ? C’était beaucoup demandé ! Surtout qu’il fallait faire confiance pour un plan aussi audacieux. À l’aide de ses yeux, il pouvait voir des hommes se rapprocher dangereusement de leur position, avait-il seulement un autre plan en tête ? Visiblement non.


- Vous faire confiance ? Comprenez qu’il est difficile de le faire venant d’une personne capable de prendre l’apparence d’autre personne et que son clan soit à l’origine de la situation actuelle dans le pays. Il ne faut pas forcément se fier aux premières apparences, certes, je l’ai déjà appris à mes dépend, mais comprenez notre hésitation ! Il fit un soupir, il n’avait plus vraiment le choix, même si cela ne lui faisait clairement pas plaisir de l’admettre. – Très bien, j’espère que je ne vais pas le regretter !


Suite à ses dernières paroles, le nuage artificiel disparu en un instant, dévoilant ainsi un certain nombre de shinobi autour du groupe Konohajin. Un détail attira l’attention du noble, les nouveaux arrivants portait le fameux symbole du crabe autour du cou, attaché avec un pendentif. Finalement, il disait peut-être la vérité, avec un peu de chance, c’était la meilleure solution à adopter contenu du danger. Ryokai fixa ensuite le jeune rouquin, ne disant aucun mot, mais il essaya de lui faire comprendre de suivre son plan, en espérant que celui-ci n’ait pas la langue trop pendue comme jusqu’à présent, la situation était déjà assez compliquée comme ça. Enfin, peut-être qu’il n’avait pas besoin de lui faire comprendre et que celui-ci l’avait compris de lui-même. Il s’adressa ensuite à Noboru, en espérant que cette fois-ci, celui-ci prétendait bien celui qu'il devait être.


- Oh, on dirait que vos efforts sont arrivés, vous avez gagné semble-t-il ! Très bien, nous nous rendons ! Yohru fait ce qu’il te dit et ne résiste pas.



Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 518
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Groupe 7 - Bon vouloir Lun 20 Mar 2017 - 19:53

    " Kaonashi ? Fit-il surpris d'entendre ce nom. Vous faites partie du clan des Kaonashi ? Ce nom me dit quelque chose.. Oui, quelque chose, mais je ne sais pas quoi exactement. "
Brusquement, le visage du jeune garçon s'assombrit comme si de mauvais souvenirs lui revinrent à l'esprit. Quelques heures plus tôt, avant que les équipes envoyées dans le Pays des Pluies de se dispersent à travers le territoire, un homme plutôt grand de taille annonça les consignes ainsi que diverses informations à connaître en lien avec la mission. Cependant, lors du moment de l'écoute, l'attention du genin était éparpillée à travers la foule à la recherches des personnages qu'il connaissait. Il ne pouvait écouter qu'à moitié les paroles du jeune homme. À présent, il n'en restait que des bribes très partielles de ces informations dans sa mémoire. Il était difficile pour lui de dire avec précision qui étaient les membres de ce fameux clan des "sans visages".

Il se mit à gratter menton avec un air songeur. Il n'allait pas demander à son coéquipier, ce dernier connaissait sans nul doute tous les renseignements donnés, mais le rouquin refusait de lui donner cette occasion de gloire . Il devait ressortir tout ce qu'il savait de ce clan, pour montrer à quel point il pouvait être attentif et retenir tout ce que l'on lui disait. Seulement, il n'arrivait pas à rassembler ses souvenirs. Le peu de morceaux qu'il détenait ne suffisaient à peine pour formuler une phrase complète. Puis, le jeune noble qui avait bien mieux conscience de la situation de ce pays, n'eut aucun mal à les placer dans le contexte et montrer à quel point il avait des connaissances et des informations bien fournies. Une nouvelle fois, il venait de passer devant Yohru, mais l'enfant n'allait pas se laisser faire. La mémoire lui revint bien vite.
    " Oui ! Je m'en rappelle aussi ! Kaonashi ! Qui veut dire littéralement "sans visage" ! Tout comme dans le film du Voyage de Chihiro ! Elle rencontre l'ombre de la nuit, Kaonashi, le sans visage ! Qui peut faire apparaître de l'or entre ses mains, disait-il tout fier. Hum ? Bon ok, ce n'est pas le moment, ils arrivent.."
La petite équipe devait songer à une solution. Les pas qui marchaient sur le sol se rapprochaient de plus en plus avec cette même allure constante. Ils n'étaient plus qu'à quelques mètres de leur position, s'ils voulaient prendre la fuite, c'était maintenant et s'ils voulaient attaquer en premier, ils ne devaient plus hésiter. Cependant, la proposition du jeune homme était tout autre, il ne semblait ni vouloir fuir, ni vouloir attaquer.
    " Nous rendre pour les attaquer par surprise ? Alors là non ! Plante-toi un doigt dans le nez si tu veux, mais c'est non ! Je refuse catégoriquement ! Affirmait le rouquin avec un air sûr de lui, contrairement à son coéquipier. M-Mais.. Ryo, non ! Ne fais pas ça ! La question n'est pas la confiance, je ne doute pas un seul instant de toi, Noburu ! Un homme qui offre de la nourriture ne peut qu'être bon ! Je le dis, encore et encore, c'est une certitude ! Seulement.. Seulement.. Seulement.. Comme c'est lâche d'attaquer par derrière ! On devrait les défoncer d'un coup ! Oui, aussi parce que je ne suis pas très à l'aise avec des menottes.. Enfin ! Les gars, on va pas se rendre quoi ! Faut s'imposer ! "
Cependant, la décision semblait prise, le jeune garçon ne pouvait que froncer les sourcils. Il était hors de question pour lui de se livrer aux ennemis sans se même essayer de se battre pour montrer ce qu'il valait. Sinon, à quoi cela lui avait-il servi que de se mettre sur ses gardes en vue de l'approche d'un affrontement ? Alors qu'il se tenait prêt sur ses jambes à bondir sur la première silhouette qui croiserait son regard, au même moment la fumée se dissipa pour laisser apparaître une équipe entière de shinobis bien supérieur en nombre. Néanmoins, ce n'était pas pour autant que Yohru à reculer, jusqu'à ce que son partenaire mais aussi son chef d'équipe ne le déconseille de tout acte offensif.
    " Tss.. ! Gnya Gnya Gnya ! Voilà, vous avez gagné bande de salopards. On va se rendre ! Tss.. " Fit-il tout en tirant la langue.
Certains auraient put croire à un bon jeu d'acteur, mais c'était bien contre son gré qu'il le faisait. Une défaite n'était jamais plaisante, même lorsque celle-ci n'était qu'une mascarade. Le rouquin étira une grimace furieuse, mais il finit par se résigner sagement en sortant son ombrelle de sa cape pour la déposer aux côtés des autres. Intérieurement, il se promettait de revenir la chercher, mais pour l'heure, il ne pouvait rien faire. Il faisait la moue tout en marmonnant mille insultes dans sa barbe. Puis soudain, un étrange petit élément attira son attention.
    " Hey ! Mais c'est un crabe ? Vous avez tous un pendentif avec un crabe ! Pourquoi ? Enfin, c'est plutôt mignon. C'est votre marque ? Est-ce que ça veut dire que les repas de cette prison sont principalement composés de crabe ? Un peu comme la spécialité de la maison, enfin de la prison. Mh, votre cuisinier les cuisine bien ? J'aime bien aussi le homard en terme de crustacés. Enfin, si vous me servez des assiettes bien garnies, le crabe me va aussi. Vous en aurez ?.. ou pas ? "
HRP:
 


Dernière édition par Yohru le Jeu 4 Mai 2017 - 18:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1497

Message(#) Sujet: Re: Groupe 7 - Bon vouloir Jeu 23 Mar 2017 - 19:55

Noboru

    Ta gueule !


Assénant une gifle monumentale au gamin, de quoi le sonner un moment dans la boue, le ton de Noboru s’était totalement transformé à l’image de son visage. Et même si celui-ci avait gardé ses traits précédents, ceux-ci s’étaient durcis, son teint avait pâli. Le regard froid, calculateur, la voix sèche et imposante, Noboru émanait une sorte d’aura malsaine et glaciale qui aurait pu faire frémir les plus innocents.

    Baissez vos armes compagnons. Les deux Konohajins ne seront pas assez stupides pour nous attaquer… Maintenant que ces chiens se sont mis à genoux.


Affichant progressivement un sourire victorieux, Noboru lâcha l’Hyûga du regard, se tournant vers l’homme qui semblait être le capitaine de l’escouade dépêchée. Une petite dizaine. Montrant son col, il en sortit un pendentif identique au leur avant de continuer à parler.

    Mitsumi avait eu vent que Konoha tenterait d’empêcher la dernière cargaison. Elle avait raison.


Nouveau sourire sinistre. Le chef de la bande en face lui demanda confirmation de son appartenance au clan, chose que Noboru confirma en modifiant ses traits. Les autres ninjas s’approchèrent des Konohajins, menaçants.

    Ils ont des informations, avant de les tuer, assurez-vous de les faire parler. Il semblerait que Konoha s’est bougé ici plus tôt que prévu, Mitsumi appréciera de savoir ce qu'ils savent.


Se voulant terne, grave, il ne put s’empêcher de faire transparaître sa jubilation en annonçant que Konoha était là plus tôt que prévu. Confirmation du chef : ils ne firent que sceller leur chakra, les frappant et les assommant violemment en cas de rébellion.

    Les parasites mis hors circuit, dites-moi, quand est-ce que la cargaison que Mitsumi attend est censée arriver ?


S’éloignant en compagnie du chef de l’escouade à qui il avait apporté les deux Konohajins en guise d’offrande, ni l’Hyûga ni le pupille ne purent entendre la suite. Menés à l’intérieur de la Prison Sabakyô, ils furent jetés sans ménagement dans leur cellule, après avoir été fouillés pour leur retirer fusées, bandeaux et armes, le reste étant considéré comme inoffensif. Les gardes n’y allaient pas dans la dentelle et étaient prêts à casser un doigt ou mettre un beigne en cas de tentative de lutte, Yohru saignant déjà légèrement à la mâchoire après la rouste qu’il s’était pris.

Sans chakra, les barreaux ne pouvaient être détruits. Rigolant cruellement de leur sort en commentant les atrocités qu’ils allaient subir, et le prix des Byakugan sur le marché, les Kaonashi les laissèrent là dans l’oubli, au milieu d’une prison bien vide qui avait dû accueillir énormément de personnes auparavant au vu du nombre de cages et de leur taille, les cages étant éclairées par quelques ouvertures. Les minutes puis les heures défilèrent jusqu’à ce que la nuit tombe. Et toujours rien, pas un bruit. Les gardes n’étaient pas revenus malgré leurs promesses de torture. Mais pourquoi ? Au cœur de la nuit, alors que l’endroit était éclairé à peine par la lune, une silhouette se discerna enfin en face de la cage. Noboru.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 573
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Groupe 7 - Bon vouloir Jeu 23 Mar 2017 - 23:59



Ryokai avait décidé de lui faire confiance, enfin, confiance était un bien grand mot, c’est surtout qu’il n’avait pas vraiment le choix, à l’exception de l’usage de la force. Le nombre n’était pas vraiment à leur avantage et si celui-ci était également avec eux ça le serait encore moins. Non, c’était la meilleure décision à prendre, du moins pour l’instant, mais le vent tourne et l’avantage changera peut-être de camp. Il faudra attendre ce moment précis pour agir si l’occasion ce présent. Comme toujours, Yohru était très bavard, même dans une situation aussi stressante, c’était l’innocence même. En récompense, il reçut une puissante gifle, l’homme prenait son rôle très au sérieux. Il ne l’avait pas volé celle-là en tout cas et ce n’est pas faute de l’avoir prévenu, mais n’était-ce pas un peu trop pour les mettre en confiance ? Le Hyûga avait dû observer la scène sans dire un mot, serrant ses poings devant son impuissance et sa décision prise dans la précipitation en espérant que celle-ci ne les amène vers un résultat encore plus dangereux. Il détourna pendant un instant son regard du coupable, avait-il bien fait ? Il était encore trop tôt pour le dire, mais une chose est certaine, qu’importe le choix, il n’aurait pas forcément été plus facile que celui actuellement.


L’homme venait de montrer quelque chose de familier à celui qui semble être le capitaine de la garde, attendez, n’était-ce pas le fameux pendentif ? Le salaud ! C’était bien un traitre comme tous les autres, mais pourquoi c’était-il donné tant de mal pour les faire venir jusqu’ici ? Pour obtenir des informations ? C’était cher payer, surtout qu’il avait perdu sa partenaire sur le chemin. Il ne pouvait pas s’empêcher de fixer le sol, la honte l’habitait à présent, le voilà devenu prisonnier sans pouvoir faire quelque chose. Il avait déjà déposé les armes et il n’était pas vraiment en position de forces. Enfin, cela ne l’empêchait pas pour autant d’avoir les oreilles ouvertes et d’entendre leur discussion. Le nom Mitsumi avait été prononcé, à plusieurs reprises, qui cela pouvait-il être ? Aucune idée, certainement la cheffe de l’opération. Il n’aura pas l’occasion d’en savoir d’avantage, car les hommes emmenèrent les deux Konohajin vers une cellule qui leur avait été désignée, non sans avoir été dépouillé de certaines affaires. Leurs fusées, leurs bandeaux ainsi que leurs armes avaient été pris, imposant un sceau anti chakra avant de les jeter en cellule.


Le chunin, plus impuissant que jamais écoutait les gardes prononcer leurs menaces habituelles dans ce genre de circonstance. La séance de torture ou encore l’intérêt pour son dôjutsu, tellement original. Il n’avait aucune idée de quoi faire pour changer la situation actuelle, la patience était son meilleur atout ici. Le noble se mit alors en position pour méditer afin de garder son calme, il devait se préparer psychologiquement au pire pour les prochaines heures. Celui-ci restait étrangement calme pour l’instant, mais ça ne risque pas de durer éternellement. Espérons que le garçon sache en faire autant, si celui-ci ne veut pas recevoir une correction bien pire encore. Pendant l'absence des gardes, Ryokai en profita pour transmettre des informations via le parchemin, une chose qu'ils n'avaient pas prise pendant la fouille. Les heures s’écoulèrent et toujours aucune nouvelle des gardes, étrange, n’avaient-ils pas promis de revenir, armé de mauvaises intentions ? Soudain, une personne venait en direction de la cellule. Son visage se grisa à la vue du traitre, celui-ci avait de la chance qu’il soit enchaîné et derrière des barreaux.


- Tien, c’est vous ! Vous êtes venu vous moquer de moi, c’est ça ? Ou alors vous êtes venu chercher des réponses ?


Une petite lueur d’espoir apparu dans ses yeux sans pupille, peut être que tout cela fait partie du plan avec un peu de chance, mais celle-ci était mince au vu de la situation.


- Vous perdez votre temps, je ne dirais rien !


Parchemin:
 

Spoiler:
 




Dernière édition par Hyûga Ryokai le Mar 28 Mar 2017 - 0:23, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 518
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Groupe 7 - Bon vouloir Ven 24 Mar 2017 - 20:20

    " T-Toi ! E-E-Espèce de sale b-bât... ! "
À peine n'eut-il le temps de prononcer ces dernières injures qu'il se prit un grand coup dans la tête, sur le point de s'évanouir pour finalement le décider à se taire. Ce fut de force que le jeune garçon se fit traîner dans l'une des cellules qui composaient la grande prison qu'ils avaient sous leurs yeux. Les gardes prirent le soin de priver les deux konohajins de leur chakra avant de les jeter derrière les barreaux, sans aucune douceur, sans aucune délicatesse, seulement avec brutalité. Il ne faisait aucun doute que le jeune homme qui était supposé être de leur côté, n'était en réalité qu'un lâche parmi les autres. Ce n'était plus le prétexte d'avoir offert de la nourriture au rouquin qui allait le sauver désormais. Ce dernier nourrissait une haine contre ce misérable qui avait osé porter une telle main sur son visage.

Le sang coulait au coin de la bouche de Yohru, il pouvait sentir que sa mâchoire s'était pris une attaque loin d'être douce. Les regards de leurs agresseurs n'étaient pas plus tendres, leurs paroles mêmes promettaient un soin particulier aux deux shinobis de la feuille. Cependant, ce n'était ni l'envie, ni la volonté qui manquait au genin pour rendre le double de ce qu'il venait de recevoir. Néanmoins, son état actuel le maintenait prisonnier de ses chaînes et une certaine peur demeurait bien présente dans son esprit. S'il avait su que la situation allait prendre une telle tournure, peut-être qu'il aurait mieux fait de maintenir sa proposition d'attaquer de front avec toute sa force brute ? Le résultat aurait été tout autre, mais il aurait pu au moins se vanter de ne pas s'être laissé faire. Il suffisait d'observer leur état pour deviner que cette solution qu'ils venaient de choisir était loin d'être la meilleure, même si d'une certaine façon, n'était-elle pas la seule ?

Peu importe, le rouquin ressentait à présent une colère immense qui animait son regard enflammé. S'ils croyaient qu'un coup-de-poing allait suffire à le faire taire, ils se trompaient lourdement. En tant que pupille de la Daimyô, il avait déjà subi pire encore comme supplice pour flancher devant une simple gifle de petite fille — petite fille quelque peu brutale. Il faudrait au moins le laisser mourir de faim cinq jours et lui crever les deux yeux ou même lui arracher le cœur battant pour calmer ce sentiment vif qui brûlait si ardemment en lui. Il était de nature sauvage. Cet acharnement finira peut-être par lui coûter la vie plutôt qu'une simple dent de lait, mais jusqu'à ce jour, il n'allait pas fermer ces yeux, ni sa bouche pour crier insulte après insulte.
    " Sale traitre ! Espèce de vieille carcasse de crabe vide ! Sans cœur ! Sans rien ! Grrr ! " Bafouilla-t-il avec ses dernières forces.
Il tenta tant bien que mal de briser les barreaux avec ses dents, mais ces dernières étaient bien trop résistantes pour céder face à ses crocs sans chakra. Après plusieurs essais et plusieurs prises de colères, le jeune garçon finit par abandonner, lassé. Il se laissa tomber en arrière avant de s'étaler sur le sol même. Il ignorait comment son coéquipier pouvait-il garder un tel calme, sans même osciller devant cet affront qu'ils avaient prononcé quant à ses yeux. Yohru pouvait comprendre qu'il n'avait aucune envie de le défendre, même s'il lui en voulait tout de même, mais c'en était trop que de rester aussi sage. De quel sang était-il composé ? Épuisé de s'énerver dans le vide, d'insulter tous ces hommes, le jeune garçon finit par s'endormir afin de se calmer et reprendre des forces.

Les heures s'écoulèrent, sans qu'il ne fasse un bruit de plus si ce n'était que quelques ronflements qui résonnaient cet espace réduit. Son ventre commença également à gargouiller à cause de la faim. Puis, la nuit vint remplacer le jour, sans que la pluie à l'extérieur ne cesse de tomber. Soudain, une silhouette apparut dans le noir, une silhouette bien familière aux yeux du duo. Le rouquin endormi se redressa aussitôt face à l'apparition de cet homme qui avait pris tant de plaisirs à donner cette gifle dont il allait se souvenir pour encore un long moment. La simple vue de son visage le répugnait, il ne put retenir cette envie de lui cracher devant. Le goût du sang qui restait dans sa bouche se mélangea par la même occasion à sa salive. Il s'agissait là du peu de considération qu'il éprouvait à l'égard de ce sans-cœur qui n'avait point vacillé, même devant la mort de sa coéquipière.
    " Tch ! Sale bâtard. T'veux quoi ? Je te crache dessus, fit-il avec cette même expression grognon.
    Et pas la peine de me proposer du crabe, j'en veux pas.. Sauf si c'est toi le crabe, je me ferai un plaisir de te rendre au centuple. Tss.


Dernière édition par Yohru le Jeu 4 Mai 2017 - 18:31, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Messages : 1497

Message(#) Sujet: Re: Groupe 7 - Bon vouloir Sam 25 Mar 2017 - 12:05

Noboru

    Chhhh, baissez d’un ton.


Sortant une clé, il s’approcha du verrou, continuant de parler en même temps.

    Il fallait bien que je joue le jeu. Ils ne vous ont pas trop amoché ? Je leur ai dit que nous avions quelqu’un ayant copié les talents des Yamanaka qui viendrait sous peu et qu’il n’y avait que peu de chance que vous parliez par vous-même. Vous étiez le dernier de leurs soucis de toute façon. J’ai appris ce que je voulais savoir. Le dernier convoi de produits chimiques est arrivé ce soir et demain ils repartiront avec le tout. D’après ce que nous avions appris avec Taiko, il s’agirait d’un poison beaucoup plus puissant que ce que le clan créait pour nos alliés à Nami. Une version améliorée issue de leur savoir, bien plus radicale. Mitsumi, l’autoproclamée chef de clan a stocké son poison ici et compte le déverser dans les réservoirs de la capitale afin de purger les « impurs » et faire fuir les Konohajins en décimant la population qu’ils sont censés protéger. Il faut que l’un d’entre vous prévienne les vôtres pour qu’ils aillent l’appréhender au plus tôt. Elle possède un quartier entier à la capitale, sous protection des Daimyôs elles-mêmes. L’autre pourra m’aider à attaquer les gardes par surprise autour de la cargaison… Nous ne pouvons pas tous attaquer la cargaison. Si Konoha n’est pas prévenu car nous échouons, les milliers de personnes mourront. On ne peut pas prendre le risque que ses toxines parviennent à destination… Taiko ne me le pardonnerait jamais …


Dévérouillant la porte et ouvrant la cage entre temps, il ôta également les sceaux dans l’attente d’une réponse du duo.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Groupe 7 - Bon vouloir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Feu :: Ame no Kuni-