AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les trois Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 L'apprentissage parfait (je touche du bois) - Hayashi Kihran

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1713
Rang : S


Message(#) Sujet: L'apprentissage parfait (je touche du bois) - Hayashi Kihran Dim 5 Mar 2017 - 6:51

    Encore une belle journée dans le village caché de Konoha. Je me demande toujours et encore pourquoi nous avons appelé ça le village caché de la feuille. Je veux dire on aurait pu choisir un truc bien plus stylé, à savoir le village caché dans l'ombre, le village du soleil, Yamanaka land ou encore Deco, une semaine pour tout changer. Mais non, les anciens préféraient l'idée de se camoufler dans les feuilles.

    Enfin passons outre le nom de ce magnifaiiique village pour nous concentrer sur mon objectif de ce jour. Convaincre un des chefs Hayashi de m'apprendre le Mokuton, si possible sans utiliser mon attribut héréditaire à moi, à savoir le contrôle de l'esprit. Parce que oui parfois j'aime bien qu'on accepte mes demandes sans que j'ai besoin de les faire accepter moi-même. Quand mon père était encore en vie, il m'avait raconté une fois que sa première amoureuse n'avait en fait jamais été amoureuse de lui, il s'était servi de son pouvoir pour qu'elle partage ses sentiments. C'est là que j'ai compris deux choses. La première c'est qu'un grand pouvoir implique de grandes responsabilités. La seconde c'est que mon père lorsqu'il était jeune était bien bien pire que moi.

    Les deux heures qui suivirent, j'apprenais en fouillant dans l'esprit des shinobis que je croisais qu'un certain Hayashi Kihran était directeur de l'académie et qu'en plus il s'agissait d'un des leaders de son clan. Bon en vérité je connaissais déjà la première partie, il est évident que le directeur de l'académie de Konoha est connu de la grande majorité des soldats se trouvant à l'intérieur de l'enceinte du village. En revanche j'ignorais qu'il s'agissait d'un membre si important de son clan. A vrai dire j'avais pour habitude de ne m'occuper que de moi-même, donc si je ne m'occupe déjà pas de mon clan, vous imaginez bien que celui des autres.

    Enfin, direction l'académie, il doit m'apprendre à maîtriser son art. A vrai dire je maîtrise déjà le suiton et le doton, j'ai besoin de lui pour apprendre à conjuguer les deux et donc produire l'élément bois que l'on nomme Mokuton. Des minutes plus tard je me trouvais devant la porte close de l'académie et j'en profitais pour essayer une nouvelle technique shinobi que j'avais mis au point. Me voilà en train d'effectuer des signes incantatoires et de proférer les paroles menaçantes qui suit :

      « Abracadabra porte ouvre toi ! Shazam tu vas t'ouvrir par la force de mon esprit ! Objet je te commande et t'intime l'ordre de t'ouvrir. Pfft ! Rien à faire je n'arrive pas à prendre le contrôle de la porte avec mon esprit comme quoi on peut conclure vu que j'arrive à prendre le contrôle d'un humain que l'humain est inférieur à la porte de l'académie, cqfd. »


    Alors oui c'était peut-être une conclusion facile mais c'était à mon sens la seule plausible. Du coup chose extraordinaire je décidais de me servir de mes mains pour ouvrir l'entrée. Il y avait alors des indications, visiblement le bureau du directeur général se trouvait au troisième étage. Je décidais donc de prendre l'escalier mais une voix se fit entendre, c'était la personne chargée de l'accueil. Et comme je suis connu pour être un enfant bien élevé je me retourne je la fixe dans les yeux et je m'exclame :

      « Tu ne m'as pas vu, je n'existe pas, je suis une entité invisible, un fantôme un spectre, une âme, un esprit, tu ne peux ne serait-ce que rêver de moi, j'échappe à tes pensées et ma vie à tes yeux se résume en un soupir, un clignement d'oeil. »


    Hopla ça c'est bon c'est fait, maintenant on poursuit ma quête jusqu'au bureau du principal. Une fois devant je toque un bon coup avant de m'exclamer :

      « Bonjour Hayashi Kihran – senpaî, j'ai un rendez-vous avec votre éminence sur un sujet capital et sans aucun doute qui marquera l'histoire du village dans ses fondements et laissera sa marque pour les siècles à venir tel l'homme qui décida pour la première fois de mettre une cerise sur la forêt noire ! Qui est un très bon dessert au passage. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Jônin - Chef Hayashi - Directeur de l'Académie de Konoha
Messages : 731
Rang : A+


Message(#) Sujet: Re: L'apprentissage parfait (je touche du bois) - Hayashi Kihran Dim 12 Mar 2017 - 13:01




Cela semblait faire une éternité que l’Hayashi n’avait pas réellement passé sa journée à son bureau. Il faut dire qu’il avait pris plusieurs jours de congé entre les préparations pour son clan, Nami, mais également la naissance du bébé. Cela le faisait presque bizarre de revenir à son quotidien, qui ne l’était plus vraiment. Si tout cela ne tenait qu’à lui, il passerait son temps à la maison avec sa nouvelle famille, mais les devoirs l’appelaient malgré tout.

Ainsi, Kihran était coincé dans son bureau à s’occuper de toute la paperasse qu’il avait accumulé. Cela faisait plusieurs heures maintenant qu’il repassait en revue des documents et pouvaient entendre les jeunes aspirants s’amuser à l’extérieur. Un son qui l’apaisait et lui rappelait ses objectifs et la raison de se présence ici.

Soudain, un coup se fit entendre à sa porte. Le rouquin relève la tête vers cette dernière entendit alors un jeune homme déclaré qu’il avait un rendez-vous. Surpris, Kihran regarda sa montre avant de réfléchir à son planning et… non. Cela ne lui disait rien. Il lâcha un soupire et se redressa de son bureau pour aller ouvrir la porte. Là, il glissa son regard sur le jeune inconnu.

« Je peux savoir à qui ai-je l’honneur ? »

Demanda-t-il un peu froidement, avant de lui faire signe d’entrer et prendre place face à lui. Le rouquin s’assit puis observa son étrange invité soudain. C’était encore un gosse, et c’était bien pour ça qu’il tolérait cette arrivée maladroite. Kihran se tint alors droit, attentif à ce dernier et reprit la parole.

« Et donc, qu’est-ce que je peux faire pour toi ? »

Demanda-t-il curieusement. Oui, parce que là était toute la question : qu’est-ce qui allait encore lui tomber dessus cette fois ? Il n’osait même pas l’imaginer, m’enfin.










Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1713
Rang : S


Message(#) Sujet: Re: L'apprentissage parfait (je touche du bois) - Hayashi Kihran Sam 18 Mar 2017 - 12:14

    Ce monsieur, Hayashi Kihran demandait à qui il avait l'honneur ? Sans aucun doute avait-il comprit qu'il se tenait en face de la personne la plus classe que Konoha ait jamais porté, le seul et l'unique Asahoshi, l' étoile du matin ! Je suis content qu'il considère comme un honneur de me rencontré, la question que je me posais maintenant c'était, est-ce que je devais faire une entrée en scène en faisant un dab et en mettant des lunettes noires lors de ma présentation ? Ou bien je reste dans le classique le plus élémentaire ? En temps normal j'aurais bien évidemment choisi la première solution, malheureusement il s'agissait là d'une entreprise importante et je ne pouvais essuyer un refus catégorique dans les premiers instants. Je me lançais donc dans une présentation sobre... Enfin sobre pour quelqu'un comme moi j'entends.

      « Je suis le seul et unique Asahoshi, l'étoile du matin et Genin du village de Konoha ! Enchanté de faire la connaissance d'un mec aussi classe que vous  Kihran-sensei ! »


    Sa question suivante était on ne peut plus simple, comme s'il ne voulait absolument pas d’embarrasser de fioritures lorsqu'il conversait avec quelqu'un. On pourrait dire qu'il était aux antipodes de ce que je représentais, nous étions des opposés, d'un côté un homme sérieux, direct et vieux. Et de l'autre un beau brun joueur, espiègle, jeune, amusant, charismatique, intelligent, fort... Quoi comment ça je me la pète un peu ? C'est complètement faux ! J'énonce des vérités que je suis le seul à pouvoir entendre. Où j'en étais, ha oui sa question. Ma réponse fut comme vous vous en doutez la plus stricte vérité !

      « Je viens vous voir dans cette académie, berceau d'apprentissage afin que vous m'expliquiez comment mélanger mon chakra suiton et mon chakra doton afin d'obtenir l'élément bois, le mokuton ! Je souhaite apprendre l'art ancestral du clan Hayashi, votre pouvoir ancestral. »


    Dis-je avec en affichant mon plus beau sourire. Et c'était un beau et un gros sourire que voilà, un sourire que seul un enfant était capable de faire. J'espérai maintenant que cela suffise, que je n’aie pas à utiliser mon pouvoir de clan afin de le persuader. J'espérai que quelqu'un comme lui ayant une fonction dans l'enseignement et donc ayant à cœur d'aider les jeunes à progresser serait sensible à cette requête. Enfin pour continuer je lui disais ceci :

      « Oh et si jamais vous avez des bonbons je suis aussi preneur. Mais cela n'a rien à voir avec ma première requête évidemment qui reste la principale motivation de notre entrevue ! »


    Et enfin je terminais par cela :

      « Et j'anticipe déjà votre question sur la raison qui me pousse à vouloir apprendre le Mokuton. Je vous dirais bien que je suis un botaniste émérite afin de vous émouvoir sur ma sensibilité à la nature. Mais ce n'est pas le cas, en revanche je respecte la vie sous toutes ses formes. J'ai appris durement quel peut être le poids d'une vie arrachée lors de la décimation de mon clan, où mes parents sont décédés. Et si être un shinobi cela peut parfois être donner la mort, j'aimerai pouvoir apprendre aussi à créer la vie. Donc je vous le demande encore une fois, apprenez-moi Kihran-sensei. »


    Dis-je en me mettant à genoux, implorant un apprentissage que je souhaitais réellement pour les raisons suscités mais aussi pour la simple recherche de développement de soi inhérente à chaque shinobi : le besoin de s'améliorer et de toujours posséder de plus grandes capacités.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Jônin - Chef Hayashi - Directeur de l'Académie de Konoha
Messages : 731
Rang : A+


Message(#) Sujet: Re: L'apprentissage parfait (je touche du bois) - Hayashi Kihran Sam 1 Avr 2017 - 10:48



La demande du jeune Yamanaka surprit quelque peu l’Hayashi. Il souhaitait ainsi apprendre l’art du Mokuton ? Il l’observa ainsi attentivement tout en écoutant ses discours encourageants. Une chose était sûre, le jeune homme ne manquait pas d’énergie. Aussi, c’était un véritable cas à part qui était entré dans son bureau. Mais était-ce une mauvaise chose ? Difficile à dire pour le moment.

Bien que son attitude aurait pu irriter le Directeur, ce ne fut pas le cas. Au contraire, Kihran était assez amusé par le comportement un peu extravagant du genin face à lui. C’est pourquoi un sourire discret vint s’afficher sur ses lèvres alors qu’il écoutait ses motivations. Ce n’était pas une décision à prendre à la légère. Partager son savoir ne le dérangeait pas, ce qui le souciait était de voir ce son apprenti en ferait.

« Es-tu vraiment déterminé à acquérir ce savoir ? Ce n’est pas quelque chose qui tu maîtriseras facilement… cela demandera un peu de temps. »

Fit-il d’abord tout en détaillant ses réactions. S’il cherchait la facilité, il était tombé sur la mauvaise personne. Néanmoins, si ce dernier était prêt à surmonter la difficulté… Kihran se releva de son bureau et se dirigea dans le couloir de l’établissement.

« Suis-moi. »

Il descendit jusqu’au hall d’entrée et demanda au jeune genin de l’attendre. Après quelques minutes, le rouquin revint avec un pot de fleur et un sachet de terre. Il tendit le tout à ce dernier.

« Pour pouvoir espérer maîtriser le mokuton, tu dois d’abord comprendre et observer. »


Il lui donna alors un sachet de graine d’avocat et lui sourit.

« Reviens-me voir lorsque tu auras réussi à faire pousser une plante suffisamment forte pour tenir droite elle-même. Si tu ne veux pas que l’exercice prenne des mois, tu peux déjà tenter d’insuffler ton chakra à l’intérieur pour l’aider à se développer plus rapidement. Mais attention, il te faudra choisir le bon moment et bien doser, sinon tu ne feras que tuer la plante. »

C’était-là le premier exercice que lui confiait Kihran pour son apprentissage. C’était également un premier test de patience et de détermination. Le jeune genin allait réellement devoir s’intéresser aux plantes et à leur fonctionnement s’ils souhaitaient réussir. Les indications données, le Directeur retourna dans son bureau, laissant le jeune médité sur ses prochaines actions. Pour être franc, il avait hâte de voir quel genre de plante, il comptait lui ramener.












Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1713
Rang : S


Message(#) Sujet: Re: L'apprentissage parfait (je touche du bois) - Hayashi Kihran Ven 12 Mai 2017 - 6:55

    Il me demandait si j'étais prêt à apprendre ? Précisant qu'il ne s'agissait pas de quelque chose d'aisé. Bien entendu que j'étais prêt banane sinon je ne serais pas venu te trouver. Rhalàlà parfois les jônins sont exaspérant. Ça contrastait avec son côté cool que j'avais déniché tout à l'heure. Le voilà qui me demandait de le suivre, Les choses sérieuses allaient commencées, j'allais devenir le plus grand utilisateur de Mokuton de tout les temps, j'allais créer des forêts et combattre comme le godaime Hokage et le shodaime, j'allais devenir le dieu des shinobis... Attendez, un sachet de graine et un pot ? Ne me dîtes pas que ma première tâche allait être de... Et si c'est bien ce que je pensais, il me demandait de faire pousser une plante. Que dis-je une plante une plantinette un bulbe une pousse bref rien de vraiment follichon. Je répondais avec un soupçon de désespoir dans la voix.

      « Merci Kihran-sensei, c'est très gentil à vous de m'apprendre à devenir agriculteur, je ne vous décevrai pas ! »


    Comme vous vous en doutez il y avait une part d'ironie dans ma voix mais maintenant je devais accepter mon destin et commencer à insuffler du chakra dans ce fameux pot. De part ses paroles je pouvais déjà savoir que cela ne suffirait absolument pas, alors je me rendais à la bibliothèque afin d'acheter un livre qui se nommait : Nos amis les plantes. Ainsi dans ce bouquin je pouvais apprendre que pour pousser une plante avait besoin de terre, de soleil et d'eau c'était les trois conditions sine qua non pour qu'une plante parvienne à pousser. La terre apporte les nutriments au germe, le soleil permet la photosynthèse, c'est à dire apporter des éléments nutritifs avec ses rayons, les feuilles de la plante agissant comme un panneau solaire et captant l'énergie. Et l'eau permet elle d'hydrater et d’apporter des éléments de croissance. Bien je pouvais déjà dire que cela allait prendre un sacré bout de temps pour que je parvienne à faire pousser tout cela, j'allais donc devoir accélérer la cadence. Et pour cela rien de tel que d'augmenter l'échelle de l'expérience.

    Je me rendais donc au magasin et j'achetais trente gros pots, puis je me baladais dans le village à la recherche de gland, car oui, mon objectif à moi c'était de faire pousser un arbre. Et c'est ainsi que pendant un bon mois je m'exerçais tout les jours à changer la terre et à la remplacer par une terre chargée de chakra. J'arrosais les plantes avec mon suiton, lui aussi chargé de mon chakra. Et enfin j'avais exposé le tout au soleil. Et avec cette répétition j'avais observé que lorsque je mélangeais ensemble le suiton et le doton pour donner une terre humide, la plante grandissait bien plus vite.

    Quelques temps après, avec le constat de mes progrès, je m'en allais avec le Hokage afin de combattre un vilain prêtre du culte de Rokubi, bien entendu nous avons gagné parce que nous sommes les plus forts. Une fois au village, je me retrouvais de nouveau à l'académie afin de présenter mes résultats au dirigeant de l'académie, Hayashi Kihran. Je montais les marches menant à son bureau, je frappais puis j'entrais lorsque l'autorisation me fut donnée et je m'exclamais.

      « Kihran-sensei, il semblerait que j'ai réussi votre test. Désolé si je ne suis pas repassé avant mais je voulais être sûr de mes résultats, d'autant plus qu'il y a eu cette affaire Rokubi tout ça tout ça. Mais bref, qu'en pensez-vous ? »


    Je lui dévoilais alors un arbuste mais pas n'importe lequel, un arbuste crée à partir d'un gland mais aussi de mes pouvoirs Yamanaka et les pouvoirs Mamoru du prêtre capturé. Un Arbustre vivant qui était en mesure de parler. Je m'exclamais alors :


      « Je l'ai appelé Groot, enfin il s'est appelé lui-même comme ça, parce que je crois que c'est tout ce qu'il sait dire, hein Groot ? »


      « Je s'appelle Groot ! »


    Je m'exclamais à nouveau afin de dire une dernière chose.

      « J'arrive à faire pousser une plante de sa taille en quelques secondes maintenant, c'est bon signe n'est-ce pas ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Jônin - Chef Hayashi - Directeur de l'Académie de Konoha
Messages : 731
Rang : A+


Message(#) Sujet: Re: L'apprentissage parfait (je touche du bois) - Hayashi Kihran Dim 21 Mai 2017 - 8:42



Il était difficile à dire si le temps s’écoulait lentement ou alors rapidement depuis la catastrophe. Le Directeur avait eu l’impression que le temps s’étaient arrêtés ce jour-là, cependant, il arriva à peine à suivre les jours suivants. Il y avait de boulot, beaucoup de boulot. En effet, il était en pleine préparation on pour les différents déménagements à Nami. D’ailleurs, Yell s’y était rendue avec Yusei, le laissant ainsi seul à Konoha avec leur fils. Fils qui était confié à ses grand-parents la journée et très bruyant le soir : sa mère lui manquait déjà. Il ne pouvait toutefois pas lui en vouloir, lui aussi avait hâte de revoir sa fiancée. D’ailleurs, le mariage était pour bientôt et il devait également organiser tout cela.

L’Hayashi était de revoir tous les documents concernant Nami lorsqu’on toqua à sa porte. Il releva sa tête en autorisant son visiteur d’entrer. C’était son jeune et nouveau apprenti. Il le suivit du regard avant de poser un regard curieux ce qui venait de lui présenter : Groot.

Il observa un moment la créature, surpris avant d’éclater de rire. Il ne s’était pas attendu à une telle progression. Il se releva et s’avança alors vers les deux êtres, prenant le temps d’observer l’arbuste avant de hocher la tête.

« Très bon signe, oui. Tu as l’air d’avoir compris comment se déroulant la croissance des végétaux, je suis sûr que pour cela tu as déjà dû mélanger tes deux affinités. »

Il marqua une pause tout en détaillant ses deux visiteurs.

« Pour parvenir à contrôler le mokuton, tu dois donner les éléments clés aux végétaux : terre, eau, énergie. Les deux premiers correspondent aux affinités que tu dois malaxer, la seconde est remplacée par ton chakra. Ce mélange peut être plus ou moins difficile selon l’environnement, en effet, tu arriveras plus simplement à faire grandir un arbre en forêt qu’en plein désert. Toutefois, le principe reste le même. »

Il fit signe au jeune Yamanaka de le suivre. Cette fois-ci les deux hommes ainsi que Groot, descendirent jusqu’au sous-sol. Un environnement plutôt hostile pour les végétaux : il n’y avait pas assez de lumière, pas de terre viable et aucune source d’eau.

« Voilà, essaie de refaire pousser quelque chose ici. Sans aucune base cette fois-ci et sans aide de mère nature. »















Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1713
Rang : S


Message(#) Sujet: Re: L'apprentissage parfait (je touche du bois) - Hayashi Kihran Lun 22 Mai 2017 - 15:10

    Il semblerait d'après les dires de maître Hayashi Kihran que j'avais déjà atteint le stade du mélange des affinités. Ces mots avaient eu pour effet de vivifier mon intérêt puisque après des semaines de pratiques avec très peu d'avancement, je devais bien admettre que le courage m'avait manqué à certains moments. La fameuse illustration d'un homme triste près d'une falaise dont on ne voit pas le fond. Vous sautez en sachant que vous terminerez cette vie qui vous pèse, où vous rebrousser chemin, soit par peur soit par désir de se battre, soit parfois pour les deux à la fois. Je laissais donc exprimer ma joie à l'annonce de ma réussite.

      « OUIIIII je suis trop fort ! Après tout je serais dans le futur un ninja légendaire de Konoha ! Vous pouvez rire Kihran-sensei mais c'est ma résolution ! J'ai fais équipe avec la Hokage pour battre un prêtre de la secte de Rokubi, j'ai même donné l'assaut final ! Et vous ? Vous étiez affecté où pendant l'assaut du Bijuu ? »


    Après sa réponse, ma concentration reprit le dessus puisqu'il s'agissait maintenant de reprendre mon entraînement au Mokuton. Kihran-sensei m'expliquait que pour parvenir à le maîtriser je devais donner les éléments clés aux végétaux, terre eau et énergie. Cette dernière serait remplacée par du chakra. Il précisa enfin qu'en fonction de l'environnement environnant il était plus ou moins difficile de faire pousser des arbres. Cela semblait logique, l'énergie à fournir devrait être plus conséquente s'il n'y avait pas de terre autour. Je répondais simplement à cela.

      « Oui c'est ce que j'avais lu dans les livres, bien qu'il s'agissait plus de botanique que d'art ninjas. Mais ils expliquaient bien les trois fondamentaux nécessaires à la croissance d'une plante. »


    Le directeur de l'académie, nous entraîna, Groot et moi dans le sous sol, il n'y avait pas de lumière pas de terre et pas d'eau et pourtant mon professeur de ce jour me demandait de faire pousser une plante dans ces conditions. Quelque chose me dit que la chose allait être bien plus compliquée à réaliser. Malgré tout je répondais par l'affirmative.

      « Osu, je vais essayer ! »


    Je me positionnais alors fortement sur mes appuis. Puis, je commençais à malaxer mon chakra à travers mon corps, l'envoyant par la suite à travers le sol, dans un de mes pieds je concentrais du chakra que j'agrémentais de mon affinité suiton, sur mon autre pied je faisais de même mais avec le doton. Enfin lorsque je me sentais prêt, voilà que je frappais des paumes, relâchant une énorme quantité de chakra, à tel point que l'on pouvait sentir le flux de chakra même si l'on n'était pas un shinobi sensoriel.

    Le résultat pour autant ne fut pas spectaculaire, je dirais même médiocre si je voulais le décrire de manière tout à fait objective. Ce n'était pas un arbre qui avait poussé, mais bien un arbuste d'environ un mètre, alors que le chakra que je venais de dépensé était assez colossal. Je pense qu'il devait égaler une de mes techniques les plus fortes en terme de quantité. Je m'exclamais donc en direction d'Hayashi-sensei.

      « J'ai l'impression Kihran-sensei qu'il me manque de la maîtrise de mon chakra mokuton, chose que je compensais par l'aide de mère-nature lorsque j'étais en extérieur. Mais ici, je dépense bien trop d'énergie pour pas grand chose. Auriez-vous une astuce, un conseil à me prodiguer ? »


    Je regardais mon professeur avec des yeux de chats trop mignons, je me disais qu'avec un peu de chance il allait me dévoiler une technique interdite ou deux. Sait-on jamais !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Jônin - Chef Hayashi - Directeur de l'Académie de Konoha
Messages : 731
Rang : A+


Message(#) Sujet: Re: L'apprentissage parfait (je touche du bois) - Hayashi Kihran Ven 26 Mai 2017 - 16:14



Le rouquin ne pouvait s’empêcher de sourire lorsqu’il était face à ce jeune shinobi. Avec tout ce qui s’était passé, il était agréable de voir un jeune aussi énergique et motivé. Un sourire qui s’effaça un peu lorsque ce dernier lui parla de l’attaque de Rokubi. Sa réponse fut assez brève, ne voulant pas se remémorer ces mauvais souvenirs : il avait également combattu des prêtres. Heureusement, l’attention et la curiosité du jeune fut vite rediriger sur son apprentissage.

Les deux hommes ainsi que la créature végétale se retrouvaient désormais au sous-sol, un environnement hostile pour la création de plante. Mains dans les proches, Kihran observa attentivement les gestes du Yamanaka. On pouvait ressentir la forte concentration de charka, cependant celle-ci n’était pas assez bien contrôlée pour qu’elle puisse donner un résultat équivalent. Le rouquin observa l’arbuste. C’était déjà bien pour un premier essai, très bien même… Malgré tout ce dernier ne semblait pas satisfait, mieux, il avait compris le problème. Ce jeune était prometteur.

« Lorsque tu relâche ton charka, tu ne dois pas te contenter de le laisser exploser et s’échapper. Sinon, une bonne partie de cette énergie s’éparpille et se perds dans les airs. Tu dois le contrôler, et le modeler. »

L’Hayashi effectua quelques signes avant de faire apparaître une feuille gérante dans ses mains. Il s’approcha ensuite du l’apprenti et lui montra les veines apparentes.

« Si je t’ai d’abord demandé de faire croire par toi-même une plante, c’était également pour que tu puisses observa sa constitution et surtout comme elle se créait grâce aux éléments dont nous avons parlés. Lorsqu’on regarde cette feuille, on peut clairement voir ses veines. Ce sont ces canaux qui lui servent à faire passer les différents nutriments nécessaires à sa croissance. A l’image du sang pour les humains. Bref, lorsque tu crées ta plante, imagine ton chakra véhiculer dans ces canaux au lieu de le laisser exploser. »

Il lui tendit ensuite la feuille pour qu’il puisse l’étudier comme il faut si nécessaire. Enfin, il se recula et alla s’adosser contre un mur, bras croisés, pour lui laisse l’espace souhaité afin de retenter la création de son choix.









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1713
Rang : S


Message(#) Sujet: Re: L'apprentissage parfait (je touche du bois) - Hayashi Kihran Ven 9 Juin 2017 - 14:05

    Ne pas laisser son chakra exploser ? Le contenir à l'intérieur de la plante ? Oui je voyais ce qu'il voulait dire mais il s'agissait là de quelque chose plus dur à réaliser qu'il ne paraissait. Le problème dans le ninjutsu c'est que dans beaucoup de techniques, tu laisses justement déferler ton chakra pour créer une explosion. Un torrent d'eau, un séisme, une boule de feu, dans tous ces cas tu laisses déferler ton chakra pour augmenter la puissance d'un élément. Mais ici il fallait le contenir à l'intérieur même de l'élément, peut-être était-ce ça de maîtriser un élément vivant ? Je répondais donc à Hayashi Kihran de la manière suivante :

      « Oui je crois que je comprends, mon erreur était de croire que l'élément bois fonctionne de la même manière que les autres éléments, une boule de feu explose, un séisme aussi est une explosion de chakra comme l'est un torrent, un vent violent ou un énorme éclair. Mais le bois est vivant, il vit et respire comme nous, c'est pour cela que l'énergie doit être contenue, je comprends, merci sensei. »


    Il me montrait ensuite la marche à suivre de manière très brève en faisant pousser une feuille dans sa main, puis il s'approchait de moi et il s'exclamait à nouveau afin de me signifier quelque chose. La feuille possédait des canaux où circulaient les nutriments, il fit une analogie avec les canaux sanguins humain pour faciliter ma compréhension. C'était étrange parce que j'avais toujours vécu en entendant les adultes me signifier à quel point j'étais un génie pour mon âge et pour la première fois de ma vie j'étais face à quelque chose qui me résistait. Ce sentiment de complexité m'était inconnu jusqu'à aujourd'hui. Mon rapport face à la vie avait encore évolué et c'était grâce à l'homme qui se trouvait devant moi.

    Il me donnait ensuite la feuille pour que je puisse l'étudier, je la prenais et la regardais sous tous les angles afin de bien m'imprégner de ma structure. Cette fois je l'avais et je comprenais ce que je devais faire, il était maintenant temps de montrer au sensei ce que je pouvais faire. Il était maintenant temps de laisser déferler ma puissance. Je concentrai une énorme quantité de chakra, bien plus encore que ce que j'avais fais à ma précédente tentative. Suiton, doton, et mon propre chakra concentré dans le sol, mais cette fois-ci je tentais de le conserver dans l'être que je voulais faire germer. Je me concentrai imaginant une feuille et ses veines, dans un arbre et ses racines, tout nutriment devait être contenu dans cette carapace verdoyante, dans cette création de mère nature. Et... C'EST PARTI !

    Des arbres émergèrent alors depuis le sol dans un fracas ahurissant, mais c'était encore une technique brute, incontrôlée et non maîtrisée puisque le nombre d'arbres ne cessaient de croître, puisqu'ils étaient proportionnels au chakra que j'avais injecté dans la technique, pour ma part je ne voyais pas la scène, j'avais simplement les yeux fermés et je m'imaginais des racines innombrables, des racines dans lesquelles je contenais mon chakra afin de faire germer de plus en plus d'être sylvestre.

    Malheureusement, même si je ne voyais pas la scène, les arbres avaient recouverts le sous-sol de l'académie et ils avaient même transpercés le toit de cet étage. Quand j'ouvris les yeux et que je constatais le carnage que je venais de réalisé, j'eus la plus pure réaction enfantine. Non pas dans l'excuse mais dans la joie...

      « KIHRAN-SENSEI, J'AI REUSSI, JE MAITRISE LE MOKUTON... rapide coups d'oeil et la voix qui baisse un peu d'intensité... Enfin je maîtrise, disons que j'ai compris deux trois trucs haha ! »


Citation :
Fin de la période d'apprentissage et donc le Mokuton est validable sur ma ftd, le reste du rp c'est du bonus krkrkr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Jônin - Chef Hayashi - Directeur de l'Académie de Konoha
Messages : 731
Rang : A+


Message(#) Sujet: Re: L'apprentissage parfait (je touche du bois) - Hayashi Kihran Lun 19 Juin 2017 - 11:46



Son nouvel apprenti semblait apprendre vite, très vite. Il n’était pas difficile de voir son potentiel, au contraire, s’en était même effrayant. Et pourtant, Kihran ne pouvait pas s’empêcher de sourire. Il regardait ce dernier s’imprégner de tout ce qu’il venait de lui dire avant de retenter sa change. Très vite plusieurs arbres se mirent à pousser, les uns après les autres et cela sans s’arrêter. A tel point, que Kihran fut obligé d’exécuter lui-même une technique pour empêcher ces derniers d’aller s’attaquer à l’infrastructures des pièces plus sensibles les entourant.

Malheureusement, il ne put empêcher les arbres d’aller s’attaquer au plafond et quelques cris se firent entendre avant que le jeune apprenti ne revienne à lui. Ce dernier vit alors le résultat de sa technique et un débordement de joie explosa. Avait-il seulement conscience de ce qu’il venait d’accomplir ? De faire ? Kihran finit par éclater de rire. Ce jeune homme ne cessait de le surprendre et l’impressionné. Il n’y avait pas de doute, il deviendra un grand shinobi.


« Kihran-sama ! »


La jolie secrétaire blonde:
 


L’Hayashi s’arrêta net avant de tourner son regard sur la femme qui les rejoignait. Celle-ci ne semblait pas prendre ce résultat à la rigolade. Le rouquin soupira tout en se frottant la tête. Il était l’heure de reprendre les choses sérieuses, mh ?


« J’ai tout à fait conscience de votre besoin de sortir du bureau et c’est bien pour ça que je n’ai rien dit lorsque vous vous êtes absenté… mais….. qui aurait cru que vous vous amusiez à détruire l’Académie ?! »

Fit-il avant de pointer l’une de ses lames vers le directeur.

« Haha, ce n’est pas mon œuvre… Asahoshi est un jeune homme surprenant. »

Celle-ci sembla surprise avant de poser ses yeux sur le jeune shinobi. Elle arqua un sourcil avant de ranger son arme puis de le détailler en silence, le regard sévère avant de lui demander son identité. Pendant ce temps, Kihran composa de nouveau mudra remédié à ce bazar. Des piliers de bois vinrent soutenir l’infrastructure avant de se retourner vers le Yamanaka.

« Maintenant, il va falloir annuler tes techniques. »

Après tout, ils n’allaient pas pouvoir garder une forêt dans le sous-sols de l’Académie. Il laissa ce dernier trouver la solution par lui-même. SI toutefois, il n’y parvenait pas, alors il l’aiderait à nouveau dans cette étape. Et c’est à ce moment-là, que les deux hommes purent se rendre compte des dégats.

« …. Yamanaka Asahoshi, j’ose espérer vous voir présent lors des travaux afin de remédier à vos dommages. »

Ordonna la jolie secrétaire blonde du directeur avant de tourner les talons et remonter afin de prendre en considération l’ampleur des dégâts et faire venir une équipe pour tout réparer. L’Hayashi lâcha un soupire avant de jeter un regard vers son apprenti.

« Il faudra maîtriser ta puissante en forêt. Une fois cela fait, tu pourras t’entraîner sur différents terrain et tenter de faire plusieurs sortes de plantes différentes. Mais tu as bien travaillé. »

Fit-il en venant tapoter son épaule afin de l’encourager. Ce dernier avait compris le principe, il ne restait plus qu’à peaufiner la technique, puis l’appliquer. Enfin le directeur remonta à son tour, laissant ainsi le Yamanaka aux bons soins de sa secrétaire.










Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

L'apprentissage parfait (je touche du bois) - Hayashi Kihran

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Pays du Feu :: Konohagakure no Satô :: Académie-