AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les trois Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Nouvelle Génération [Team Hakuro]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 480
Rang : S


Message(#) Sujet: Nouvelle Génération [Team Hakuro] Mar 6 Mar 2012 - 15:39

Elle avait enfin les trois dossiers sous ses yeux. Trois Genin avec qui elle avait fait une rencontre rapide et qui avaient réussis à la convaincre de les prendre sous son aile. Ils avaient pourtant le même âge, mais elle était Jônin alors que eux, simples Genin. Elle n’allait pas jouer de ça de toute manière. Quelques mois plus tôt, elle était aussi à leurs places, mais elle avait fait une rencontre plus que merveilleuse avec Nikkou-Sensei qui lui avait offert sa chance. Autant dire qu’elle l’avait saisie à pleine main et avait fait tout ce qu’elle pouvait pour se montrer à la hauteur des espérances de l’homme qui lui avait donné le temps d’une mission, la possibilité de prouver qu’elle était plus que capable.

Depuis, elle avait montrée à tous les autres Shinobi de Konoha qu’elle était douée et qu’elle avait un véritable talent. Ayant même intégrée le Genkai, elle était à présent chef d’une armée de Shinobi si une guerre venait à arriver et elle ferait tout son possible pour mener ses hommes et femmes à la victoire. Depuis, elle s’entrainait bien plus, cherchant le meilleur moyen pour protéger les habitants de Konoha en plus des Shinobi chers à son cœur. Souriante comme toujours, elle écrivit trois lettres. Toutes adressées à ses trois Genin qui allaient à présent faire parti de la Team Hakuro. Ce nom avait été donné par l’un des membres du conseil et elle avait appréciée et approuvée. Soucieuse de faire bonne figure, elle allait donner le meilleur d’elle-même.

Écrivant avec toute la délicatesse qu’elle pouvait avoir, elle leur donna rendez-vous au même endroit ou elle les avait menés lors de leur première rencontre à l’aube, avec pour seul équipement leur courage. Ils ne savaient pas encore qu’ils allaient rencontrer leurs coéquipiers et elle attendait ce moment avec impatience. Ils étaient tous plus différents les uns que les autres. Comme leurs techniques qui semblaient être toutes personnelles, il y avait aussi les mentalités et façon de voir le monde. L’un était pour la paix à tout prix voir jusqu’à l’instaurer de force. Lors prônait la violence et finalement le dernier était aussi un fervent adorateur de la paix. Trois points de vu qu’elle allait devoir éclaircir au fil du temps.

Souriante, elle donna rendez-vous le lendemain matin. Il avait beau être quinze heure, ils devaient se préparer au pire et toujours à partir en mission dans la précipitation. Certes, ils avaient toute la fin de journée pour se préparer, mais c’était déjà les prendre au dépourvu. Elle précisa qu’être en retard pourrait être un problème quant à l’entrée dans la futur Team et finalement, elle signa de son nom avant de donner les trois lettres à un messager qui allait donner en main propre les trois lettres dans les minutes à venir. Amusée, elle allait faire comme son Senseï l’avait fait dans son ancienne équipe. Il allait user de ses enseignements utiles et pratiques pour les tester. Elle espérait simplement qu’ils fassent les bons choix. Elle allait arriver en retard afin de leur permettre de pouvoir discuter et au moins se présenter.

Ils comprendraient qu’ils allaient devenir une équipe… Et ainsi ils seraient amenés à travailler pendant quelques temps.



Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Messages : 305
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Nouvelle Génération [Team Hakuro] Mer 7 Mar 2012 - 8:09



    Un jour comme un autre avait commencé depuis quatorze heures et quelques minutes. La journée qui s'annonçait ne possédait rien de spécial, le soleil brillait, les oiseaux chantaient; un tableau des plus banal donc. Accoudé au balcon de mon appartement, j'observais le ciel, et laissait mon corps à demi-nu prendre l'air du vent. Vous dire que rien ne se passait dans mon esprit serait faux, car il se trouvait que j'avais fait une étrange rencontre deux semaines auparavant, une rencontre des plus charmante d'ailleurs. Le Destin avait prit le masque d'une femme nommée Iwasaki Nami ce jour-là, elle il m'avait même laissé entrevoir une future intégration dans un corps militaire. Mais après deux semaines, j'avais perdu espoir si l'on veut, la beauté qui m'avait servie d'interlocutrice ne partageait pas les mêmes idéaux que moi...

    N'étant pas homme à abandonner au premier petit problème, je gardais la flamme de l'espoir au fond de mon être, elle était faible certes, mais bien présente. Kiba s'était absenté et m'avait abandonné pour la chasse, je ne pouvais lui interdire une telle chose, loup il était et sa "fidélité" n'était pas comparable à celle des autres chiens. C'était une relation de confiance qui nous reliait, il n'y avait pas d'histoire de maître et de chien, il n'y avait que deux amis, un homme et un loup. J'aurais pu continuer à ne rien faire pendant longtemps, heureusement le Destin ne nous laisse jamais le temps de souffler...heureusement?

    Là, devant mes yeux, deux étages plus bas se trouvait un Shinobi. Mes yeux prirent un expression de folie, la même que celle qu'un animal bien éduqué arbore quand ses instincts refont surface. Qui osait s'aventurer sur le domaine Inuzuka ?! Retournant à l'intérieur de mon appartement en trombe, j'enfilai un maillot blanc, ensuite j'enfilai mon pantalon de combat. Cherchant en vain ma veste noir j'optai pour enfiler mes chaussures hautes renforcées à toute vitesse. Une poisse que Kiba ne soit pas là! Dans ma tête, l'état d'alerte avait été sonné, il me fallait agir vite et supprimer l'étranger. Une fois paré à me battre j'ouvrai la porte d'entrée et criai un truc du genre "Ces traîtres nous attaque !! Aux armes !!" ainsi tout les Inuzuka vivant dans le petit immeuble de deux étages situé au fond du domaine pourraient m'épauler. Une fois la porte fermée, je filai à travers mon appartement en prenant le soin d'éviter chaussettes, caleçons, pantalons, et un tas d'autre articles vestimentaires. Arrivé sur le balcon, j'empoignai mon attirail d'équipement qui se trouvait là et sautai dans les airs. Le Shinobi s'arrêta, je lui lançai alors les armes de jet. Celles-ci ne le visant pas directement, elles atterrirent tout autour de lui. Je retombai à terre et lui lançai un regard. Il n'avait pas l'air de comprendre. Un cri retentit alors; un truc du genre "STOP !!".

    Faisant fi du cri je dégainai un kunaï pour enfin me retourner. Sur le balcon se trouvant en-dessous du mien, quelqu'un que l'on pourrait qualifier de ma cousine me faisait signe d'arrêter. Je fixai l'intrus de plus belle et baissa ma garde. Il me donna un parchemin et fila. Étrange, il aurait pu me dire bonjour au moins... enfin, j'imagine qu'il avait été secoué par ma petite démonstration. Le parchemin n'avait pas été déroulé que Kiba apparut barbouillé de sang, un signe que la chasse avait été bonne. Et moi, qui avait l'air un peu con soit soit en passant, je retournai à mon appartement, trouvai ma veste et me mit en route.


***

Je ne prit pas le temps de passer au village cette fois-ci. Le point de rendez-vous donné par Nami était en fait le même que celui que nous nous étions "fixé" la fois d'avant. Seulement, lorsque que j'arrivai il n'y avait pas âme qui vivait. Très bien...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Messages : 147
Rang : C+


Message(#) Sujet: Re: Nouvelle Génération [Team Hakuro] Mer 7 Mar 2012 - 18:28

    Ce soir-là, comme tous les soirs précédents, je ne pu dormir. Étendu dans mon lit, encore habillé de la veille, je n'avais pas pu fermer l'oeil de la nuit. De grands cernes violets se morfondait sur le bas de mes yeux. Une jambe recroquevillée, l'autre tendue, les mains derrière la tête en guise d'oreiller, je réfléchissais à ma rencontre avec ma "future Sensei". Pas même la lumière de l'aube ne m'avait émulsifié. Je restais là, dans un état léthargique, et je pensais...

    Une semaine passa depuis que la Jônin m'avait convoqué pour faire partie de son équipe. Jours après jours, je ne cessais de repenser à cette femme. La voluptueuse Kunoichi était ma future Sensei, certes, mais n'était-elle que cela ? A vrai dire, même dans les plus hautes hiérarchies, l'amour a toujours existé, du moins les relations de tendresse entre un homme et une femme. Après tout, quoi de plus naturel pour un homme d'aimer une femme de son âge ? Telle était la question... L'éthique l'emporterait-il sur le naturel ? Faudrait-il surmonter ses pulsions et les maîtriser afin de ne pas gâcher la relation maître-élève entreprise ? Il me fallait trouver une vérité. Ma vérité.

    Plus les jours passèrent, plus elle me hantait. Cependant, ce sentiment d'attirance devenait peu à peu de la peur. En effet, j'avais peur d'être attiré par l'impossible. De plus, de telles relations pourraient apporter plus de tensions que de bonnes choses dans une institution militaire telle que "l'équipe Shinobi". La notion de devoir militaire ne m'étant pas étranger, je compris peu à peu que la seule attitude que je devais adopter était d'étouffer mes sentiments, comme se doit de le faire un Ninja en tant que tel.

    Soudain, alors que je venais d'aboutir à la solution de mon problème, j'entendis quelqu'un toquer à la porte. Une voix élevée se fit entendre :


    " Gakyuu Kyuroru, une lettre de la part de Iwasaki Nami ! "

    Il me suffit d'entendre son nom, son si joli nom, sonnant comme une mélodie à mon oreille, pour accourir au pas de ma porte. Le postier n'avait pas eu le temps de rester plus, il me glissa donc la missive sous la porte. Je la ramassa, intrigué. Que pouvait-elle bien me vouloir, après une si longue attente ? Je m'empressa de l'ouvrir et d'en lire son contenu. La jeune femme voulait me donner rendez-vous à moi et à deux autres Genins au même endroit que la dernière fois. Lieu de mes rêves les plus profonds, îlot de mes songes les plus beaux, je fila sans plus attendre vers ce qui semblait être un rendez-vous d'équipe. Mettant mes illusions de "tête-à-tête" de côté, je me donna quelques claques afin de me réveiller et d'être fin prêt à montrer ce que je valais, aux autres et à moi-même. Une aventure commence...

    Embrasé par l'excitation, je ne mis pas longtemps avant de gagner le bosquet caché où j'avais rencontré Nami. Sautant de branches en branches, j'atterris sur un arbre donnant directement sur l'endroit. La structure de pierre semblait avoir gagné en mousse, et le lieu était toujours aussi agréable, tout comme le temps. J'inspecta les alentours afin de reconnaître un éventuel Genin, lorsque mon regard s'arrêta sur un grand, très grand Ninja.


    " Hum, il doit faire pas loin des 2m celui-là... "

    Me méfiant de la large carrure et de l'imposante prestance de ce Shinobi, sans doute redoutable, et surtout dont je ne connaissais strictement rien, je l'interpella du haut de ma branche :

    " * Siffle * Hey, toi là-bas ! Qui es-tu ? Tu es ici pour la Team Haruko ? "

    Du haut de mon arbre, accroupis, je lui adressa un regard néanmoins jovial, histoire d'alléger l'atmosphère...


Dernière édition par Gakyuu Kyuroru le Dim 11 Mar 2012 - 13:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Messages : 46

Message(#) Sujet: Re: Nouvelle Génération [Team Hakuro] Mer 7 Mar 2012 - 21:15

Cela faisait maintenant une semaine que j’avais rencontré cette Nami Iwasaki, et une semaine que je n’avais pas eu de nouvelles de sa part à propos de la fameuse équipe Shinobi dont je devais faire partie. J’avais demandé à n’être affecté à aucune mission depuis que je l’avais rencontré pour pouvoir m’entrainer sérieusement, ce que je fis afin de retrouver mon meilleur niveau et surtout d’être un bon élément dans l’équipe.
A huit heures debout tous les matins, je courais dans la forêt pendant une heure et ensuite je m’exerçais aux armes de jets et enfin je terminais par affiné mon contrôle du Smog dans une partie particulièrement isolée de la forêt car je n’aimais pas trop l’utiliser à la vue de tous. La semaine passée, je commençais à désespérer de ne plus avoir de nouvelle, je pensais que je n’avais tout simplement pas étais retenu pour faire partie de cette équipe. Un matin, je me levai ayant en tête de me rendre au bureau du Kage afin de signaler que j’étais de nouveau disponible et ainsi rattraper mon retard en mission, mais quand je sortis de chez moi je croisa un messager, qui accourut vers moi

-Den’ki-San ! J’ai une lettre à vous remettre en mains propres ! cria-t-il le temps d’arriver jusqu’à moi. Tenez c’est de la part de Iwasaki-san.

-Merci. Répondais-je intéressé.

Il me remit une simple lettre, comme celle que j’avais reçue une semaine plus tôt, mais apparemment le messager avait du retard car quand je l’ouvris, la date de rendez-vous était le jour même et à l’endroit précis où nous nous étions déjà rencontrés. Cela voulait dire qu’elle voulait de moi dans son équipe, j’étais content, un nouveau chapitre de ma vie était sur le point de commencer, et il s’annonçait bien rempli. J’espérais que maintenant les missions qui nous seraient confiés seront plus intéressantes, mais d’abord il fallait que nous nous entrainions ensemble pour connaitre les méthodes de combat de chacun et pourquoi pas arrivés a combiné nos différents talents, en bref j’avais hâte de les connaitre. Mais la Jônin ne mentionna aucunement qu’il y aurait tous les membres de l’équipe donc j’étais impatient d’arrivé sur place pour constater.

Je n’avais plus beaucoup de temps, je repassai chez moi pour me préparer et prendre mon équipement comme elle le demandait dans la lettre, il ne me restais plus beaucoup de temps. Je sortis de chez moi en quatrième vitesse et emprunta les toits en direction de la porte Ouest afin de me rendre au lieu de rendez-vous le plus rapidement possible. Une fois la porte franchie j’arrivai dans la forêt, il me fallut quelques secondes pour me souvenir le chemin que nous avions pris la première fois qu’elle m’a amené la bas et je couru dans cette direction.

J’arrivai vite sur place mais constata que je n’étais pas seul à avoir été convié à la réunion, entre les arbres j’arrivais à distinguer deux silhouettes en me rapprochant je pu déterminer qu’il y avait déjà deux Shinobi qui attendaient. Le premier était plutôt grand et doté d’une carrure impressionnante avec de longs cheveux hirsutes, quant au deuxième il était d’à peu près ma taille et relativement svelte. Je ne les avais jamais croisés auparavant, je ne savais rien du tout d’eux ni de leur familles auxquels ils appartenaient peut être. Je me rapprocha d’eux sortant de ma cachette feuillues ils se tournèrent vers moi, et je dis :

Yosh, je m’appelle Den’ki Yasura, mais appelez-moi Yaz, vous êtes ici pour la nouvelle équipe je pense ? Nous sommes donc coéquipier dorénavant ! En affichant un léger sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Messages : 305
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Nouvelle Génération [Team Hakuro] Jeu 8 Mar 2012 - 8:29

    Le même refrain venait de retentir, Kiba grogna et je sentis une présence. Le problème lorsque vous êtes dans ma situation, c'est que vous vous méfiez de tout, absolument tout. En arrivant par les airs, la présence représentait un danger, elle s'accaparait un avantage qui aurait profité à tout bon Shinobi. Gardons tout de même la tête sur les épaules, nous étions à Konoha, personne ne viendrait m'attaquer... mais tout de même, ce n'était pas le parfum de Nami que je sentais; qu'est-ce que le Destin nous préparait-il ? Qui allons nous avoir la chance de croiser? Oui, dans ces moments là, je parlais de chance, car en somme, être négatif ne me menait nul-part.

    Un petit sifflement et une question vola jusqu'à mes oreilles. A vrai dire, je ne prêtai pas attention à la question sur le moment, c'était plus le geste qui m'avait interpellé. Un sifflement, n'était pas une marque d'amitié, c'était une marque de... en fait je ne saurais pas l'expliquer, la seule chose à savoir était que cela ne me plaisait pas le moins du monde; Kiba partageait cet avis, car, les crocs dehors, la violence commençait à l'animer, et je dus faire taire ce grognement sourd qui sortait de sa gorge telle une menace. Je ne suis pas de ceux qui jugent les gens sans même les avoir abordés; seulement, le Shinobi venait de commettre une chose irréparable. S'attirer les foudres de mon loup était aisé, s'en protéger l'était moins. Feignant une mine amicale et voyant que Kiba préférait s'éloigner un peu, j'interpellai l'étranger.

    "Tu sais, on siffle un chien mais on craint un loup un général. Je ne vois pas de quoi tu parles, cependant j'imagine que tu fais allusion à Nami lorsque tu parles d'équipe."

    Vi
    siblement, ma douceur d'un jour n'avait pas chaumé ces deux semaines durant, les rangs de Konoha avaient besoin de se refaire, et il semblait que nous étions les "élus". Il y avait comme toujours un "hic" malgré tout, malgré cette mine presque souriant je ne pouvais m'empêcher de mépriser cet homme. Et encore une fois le Destin me sauva en mettant un autre de mes frère d'arme sur ma route. Il nous salua humblement; enfin le mot est grand, et cita également le mot équipe. Finalement le Destin aurait mieux fait de s'abstenir...

    "Oui, oui... Tenez, en attendant Nami je vous propose de faire plus ample connaissance, je connais un endroit non loin d'ici où nous pourrons discuter au calme."


    J
    e tournai les talons et me dirigeai vers une petite clairière traversée par le cours d'une rivière. Durant ces quelques instants de vide je réfléchissais à une attitude à adopter. Arrivé à la clairière j'observai Kiba s'abreuver à la rivière. Au milieu de l'endroit je dégainai un kunaï et pris la parole.

    "Je pense que nous sommes tous animés par les mêmes convictions. Je me contrefous de vos rêves et de votre vie, ne le prenez comme pas de la rudesse, cela ne me regarde simplement pas. Il semblerait que le Destin nous ait réunis ici afin que nos armes pointes les mêmes ennemis... Alors prenons les devants et introduisons nous les uns aux autres; Nami ne perdra pas de temps comme cela. Pour ma part je suis Aki du clan Inuzuka, et ce loup est Kiba. D'un point de vue militaire je pense pouvoir avancer le fait que nous sommes assez bons; nos capacités de traque sont optimales et notre style de combat destructeur. Cependant, nous possédons un point faible... Mon Ninjutsu laisse à désirer, et bien qu'il me soit facile d'atteindre un adversaire au corps à corps, et de ce fait l'anéantir rapidement, si je tombe contre un taré des Jutsus je suis cuit. Vous?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Messages : 147
Rang : C+


Message(#) Sujet: Re: Nouvelle Génération [Team Hakuro] Jeu 8 Mar 2012 - 19:42

    Voilà qu'un des deux Ninjas que je venait de rencontrer me laissais découvrir sa vraie nature. Agressif, orgueilleux et animé par un sentiment que ressemblait fort à de la haine, il baissa dans mon estime. L'autre Shinobi, Yaz, semblait davantage calme et sociable. Je fit mine de ne pas avoir entendu la remarque de Aki, mais je fronça cependant les sourcils et laissa apparaître désormais une expression noire, sérieuse sur mon visage. Ce dernier proposa d'aller dans une clairière afin de parler. Non seulement il s'est permis de laisser son loup me grogner dessus et de m'attaquer verbalement, mais en plus il commençait à jouer aux chefs. Décidément, il n'allait pas très bien s'entendre avec moi. De nature pacifique, je me résolvais cependant à rester sur mes gardes, au cas où il se remontrerais belliqueux. Auquel cas je lui montrerais que je ne me laisse pas marcher dessus comme ça. Mon père était un héros de guerre, son sang coulait dans mes veines, il n'était pas question qu'il me manque de respect une fois de plus.

    A peine étions-nous arrivés au lieu dit que Kiba dégaina un Kunaï avant de nous parler. Ce fut la première chose que je remarqua. Depuis quand on dégaine une arme en s'adressant à un allié ? Il était clair que je devais rester sur mes gardes avec celui-là. Quant à son discours, il était limite querelleur. Quelqu'un d'aussi pragmatique était en total désaccord avec mes principes de protection et d'entretien de la paix. Avec ça, il venait de nous présenter ses capacités et ses points faibles. Surprenant pour une personne qui semblait si méfiante... Surpris par la violence de ses paroles, je jeta un regard consterné à Yaz avant de lui rétorquer sur un ton assuré :


    " Mon nom est Gakyuu Kyuroru. Je suis un membre de la famille Gakyuu, réputée pour les exploits de guerre de Yorahu, mon père. Je suis quelqu'un d'assez pacifique de nature, et je prône la paix. C'est pourquoi je méprise les personnes qui sont agressives de base... "

    Mon regard se dirigeant vers Aki, il devînt aussi sombre que les Ténèbres. D'une voix des plus graves, je fini ma phrase :

    " ... C'est à cause de gens comme ça que la Guerre a eu lieu... "

    Fixant attentivement son Kunaï, mon attention était totale envers cet être qui semblait emplit de noirceur.


Dernière édition par Gakyuu Kyuroru le Dim 11 Mar 2012 - 13:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Messages : 46

Message(#) Sujet: Re: Nouvelle Génération [Team Hakuro] Ven 9 Mar 2012 - 0:59

Un Inuzuka ? Intéressant, mais son gros chien tout blanc n’avait pas l'air vraiment amicale, lui avait apparemment du mal à contenir son côté bestial quoi de plus normal pour quelqu'un appartenant a ce clan, ils étaient assez connu dans la région, avant la formation du village nous pouvions les voir chasser dans la forêt de temps en temps. Il été plutôt menaçant envers l’autre Shinobi, un certain Gakyuu Kyuroru, son père était un héros de guerre d’après ce qu’il disait, mais je n’avais jamais entendu parler d’un quelconque Yoharu, mais ne voulant pas blesser sa fierté je ne lui fis rien remarqué, j’étais sans doute trop jeune à l’époque pour en avoir entendu parler.
Mais il y avait un autre problème pour l’instant, nous étions arrivés dans une clairière non loin du point de rendez-vous, l’Inuzuka tenait à présent un kunaï dans la main et sa bête grognait envers Kyuroru. Il va falloir apprivoiser la bête a ce que je vois je préférais largement que cette histoire se termine bien et sans combat si possible.
Aki prit la parole et nous dévoila son style de combat, mais étonnamment ses faiblesses aussi, il avait adopté une toute autre démarche envers nous. Mais Kyuroru ne lâcha pas l’affaire et me lança un regard consterné accusant Aki d’être une personne méprisable, j’essayai de calmer le jeu, je pris un ton décontracté :

-Calmez-vous, si Aki comptait se battre il ne t’aurait pas révéler ses faiblesses, maintenant si tu veux bien ranger ce kunaï, ça serai plutôt cool. Et bien, pour ma part j’ai un pouvoir pas très commun, mais je n’aime pas trop en parler, vous vous ferez une idée en temps voulu et vu qu’on en est à donner nos faiblesses, la mienne réside principalement dans les utilisateurs expérimentés de Fûton, vous comprendrez pourquoi.


L’ambiance n’était pas vraiment au beau fixe, Kyuroru ne semblait pas beaucoup apprécier Aki mais je lui fis un signe discret de la tête, insinuant que j’allai régler le problème, enfin j’essayerai en tout cas. Nous ne formions pas encore une équipe que des tensions apparaissaient déjà, ce n’était pas vraiment l’image que je me faisais d’une équipe soudé.

Je m’approchai d’Aki en souriant pour gagner sa confiance et posa ma main sur son épaule lui faisant comprendre que nous n’étions pas ennemis et qu’il pouvait baisser sa garde et ainsi ranger son arme, son chien qui était toujours près de la rivière me regarda et fixa ensuite son regard sur son maitre comme dans l’attente qu’il lui confirme ou non que je faisais « partie de la meute » en quelques sortes, enfin c’est ce que je cru comprendre. Je lui dis a voix basse sur un ton amical:

- Nous faisons tous trois parties de Konoha, pas la peine de parler durement pour avoir notre respect.

S’il fonctionnait réellement comme une bête, il fallait d’abord qu’il m’accorde sa confiance. Je n’avais pas voulu lui révéler le Smog tant que je n’étais pas sûr qu’il soit amical, question de … Sécurité dirons-nous et lui dire une de mes faiblesses prouvait ma bonne foi. Je repris un air sérieux et un ton plus dur :

-Nami ne devrait plus tarder maintenant, je ne voudrai pas qu’elle ai une mauvaise impression de sa nouvelle équipe et vous non plus je pense. A l’avenir nous devrons travailler en équipe pour le bien du village, je vous propose qu’on oublie tout ça dès maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 480
Rang : S


Message(#) Sujet: Re: Nouvelle Génération [Team Hakuro] Ven 9 Mar 2012 - 10:18

Comment ce passait la première rencontre des trois Genin ? Connaissant les trois jeunes hommes, elle se doutait bien que ce ne serait pas une partie de plaisir. Ils avaient tous les trois un point de vu différent sur le monde et la manière de faire, ainsi, d’un point de vu extérieur, il n’y avait pas grand-chose qui pouvait les rallier, sauf la protection de Konoha, mais ce n’était pas vraiment extraordinaire. Elle espérait que l’alliance de ces trois personnes aux idéaux différents pourrait rendre la vie plus pimenté au groupe et que chacun d’entre eux en apprennent un peu plus sur les Nindô des autres et qu’au final, ils déteignent les uns sur les autres, mettant un peu de blanc dans le noir et inversement.

Usant d’un Sunshin no Jutsu, elle apparu finalement avec quelques minutes de retard à l’endroit prévu, mais ne trouva personne. Etrange… Que c’était-il passé ? Les messages n’étaient pas arrivés à leurs destinateurs ? Soupirant, elle posa sa main sur le sol et ferma les yeux, utilisant ses capacités de Senseur afin de les repérer. Comme prévu, ils étaient la, tous les quatre dans une clairière non loin d’ici avec un petit cour d’eau. Pourquoi avaient-ils bougés ainsi alors que le rendez-vous était la ? Il faudrait qu’à l’avenir, elle leur apprenne à bien se trouver au bon moment au bon endroit, de cela pouvait dépendre bien des choses, mais heureusement, elle les avait trouvé assez rapidement.

Usant une nouvelle fois de sa technique de téléportation pour réapparaitre dans une petite tornade faite de nombreuses feuille, un sourire aux lèvres. Ils étaient bien la, les trois jeunes hommes qui avaient presque le même âge qu’elle ainsi que le compagnon canin de l’Inuzuka. Elle n’avait non pas une équipe de trois sous ses ordres, mais une équipe de quatre, ce qui pourrait aider dans bien des domaines. A son goût, ils avaient une équipe plus qu’intéressante, autant dans les mentalités que dans les capacités de ces derniers. Ils venaient tous d’horizons différents, mais allaient à partir d’aujourd’hui être des coéquipiers.

- Bien ! Je vois que tout le monde est la, bien que ce ne soit pas au lieu de rendez-vous… Mais passons ! Comme vous pouvez vous en douter, c’est vous que j’ai choisis pour faire partit de la Team Haruko. Comme vous l’avez surement remarqué, vos points de vu, comme vos comportement sont opposés, mais c’est-ce qui fera la force de cette Team si elle est officiellement créer, car oui, depuis Hai no Kuni, nous avons de nouvelles directives quant à la création des Team de Genin. Il y aura donc un petit test afin de voir si vous avez les capacités nécessaires pour travailler en équipe avec vos compagnons d’arme.

Bien évidement, l’histoire des nouvelles directives était une histoire inventée de toute pièce, mais le test lui, serait bien réel et elle l’utilisait comme Nikkou-Senseï l’avait fait pour sa précédente équipe. Après tout, elle ne faisait qu’appliquer les principes que lui avait inculqué son Senseï afin que les Genin puissent bénéficier de tout ce qu’elle avait apprit auprès des grands, mais aussi de son expérience personnelle. Son sourire si agréable disparu finalement, elle n’avait pas l’habitude de prendre une tête « méchante » ainsi, elle opta pour un visage concentré et poursuivit. Elle ne leur laissait pas le temps de répondre.

- Le test commencera dès que j’aurais terminé son explication alors soyez attentifs. Vous allez devoir rester ici durant une semaine sans rien manger, sans vous adressez la parole également, ni même boire. Vous resterez tout simplement la, à ne rien faire et celui qui enfreindra ces règles aura échoué. Vous êtes des Genin certes, mais vous êtes également des Shinobi et en tant que tel, vous devez êtres solides et pouvoir endurer des conditions de vie que d’autres ne pourraient pas. Si vous échouez, la règle est simple. Vous resterez toute votre vie Genin et vous ne ferez pas partie de mon équipe. Maintenant que vous connaissez les règles du jeu, je vous laisse, mais faites attention, je vous surveille.

Disparaissant dans une tornade de feuille, elle quitta les lieux, laissant à ses trois Genin le temps de réfléchir à la situation. Le corps humain, même poussé à son extrême ne pouvait tenir sans manger ni boire pendant une semaine sans subir de séquelles graves. Réapparaissant à bonne distance, elle s’était renseignée sur les capacités de traque des Inuzuka afin que son odeur ne parvienne pas aux nez de ses deux élèves. De loin, elle espérait qu’au bout d’un moment, ils craqueraient et qu’ils comprendraient qu’au final, ce qu’elle désirait, c’est qu’ils aillent à l’encontre d’un ordre stupide. Les Shinobi se devaient d’êtres des armes puissantes aux ordres de leurs supérieurs, mais ils devaient aussi comprendre que la stupidité était également humaine et que dans des conditions extrêmes, il fallait savoir passer outre les ordres pour réussir une mission.




Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Messages : 147
Rang : C+


Message(#) Sujet: Re: Nouvelle Génération [Team Hakuro] Sam 10 Mar 2012 - 17:04

    Un test pour évaluer nos compétences ? Intéressant... C'était plus que jamais l'occasion pour montrer à ce Aki ce dont j'étais capable... Le seul moyen de s'imposer et de se faire respecter par ce genre de personne bestiale est la démonstration de l'étendu de son pouvoir personnel. Le défi semblait simple en surface, bien qu'impensable en réalité : résister à une semaine entière sans manger, boire ou même communiquer. Un corps humain normalement constitué ne pourrait pas rester vivant aussi longtemps avec de telles conditions de vie. Techniquement, je me suis dit que soit une autre alternative était possible afin de réussir le test, soit nous devrions enfreindre les règles sans se faire repérer par la Jônin. Dans tous les cas, quoi que Aki fasse, je devais le faire en mieux. Le surpasser était devenu ma priorité. Cependant, il me restait encore assez de lucidité dans ma détermination pour garder à l'esprit que nous n'étions pas deux mais trois. En effet, je me devais de garder un oeil sur Yaz. Bien que plus calme de nature, il pourrait très bien être un redoutable adversaire, voire plus dangereux que Aki. N'ayant pas identifié son pouvoir spécial, il m'était difficile de savoir à quoi je devais m'attendre. Quant à Aki, sa forte musculature supposait une force et une agilité entraînée et ses capacités de Ninja-Traqueur lui conférait un bonus vis-à-vis de nous. La situation apparaissait comme assez délicate pour moi. Qu'allait-il advenir dorénavant ? Je me devais de rester au meilleur de ma forme et de mon attention.

    Dès que les consignes furent dites, l'exercice commença. Nami disparut dans un nuage de feuilles virevoltantes de toute part. L'aspect spectaculaire et spontané semblait nous transmettre un message, comme l'annonce d'un départ. Ni une ni deux, nous nous regardâmes tous les trois, puis nous disparûmes dans un élan furtif. étant parti dans la direction de droite, Aki derrière et Yaz à gauche, je n'avais pas idée où étaient partit mes nouveaux camarades. Dissimulé dans un arbre environ dix mètres plus loin, je regardais attentivement les alentours, comme un chasseur tentant de débusquer une possible proie. Afin d'utiliser au mieux mes capacités, j'étais à l'écoute du moindre son suspect. Mon but était désormais d'affronter soit mes alliés soit mon Sensei.Le compte-à-rebours avait commencé...

    Le premier jour passa. Le sang de mon père coulant dans mes veines, j'avais heureusement hérité de son endurance légendaire. Ni la faim, ni la soif, pas même la fatigue ne m'avait affaibli. Du moins pas encore. Pendant des heures durant, je restais assis, immobile dans ma position, à guetter un éventuel danger. Je ressentais des gargouillements dans mon ventre, mon estomac se resserrer, mes paupières s'alourdir, ma bouche s’assécher, mais j'arrivais, par je ne savais quel moyen, à passer outre tout cela. La volonté de fer des Gakyuu ne m'avait jamais autant servi et imprégné qu'à cet instant précis. J'étais au summum de ma résistance physique et psychologique, comme dans un état de trans. Mon regard ne vacillait pas, mon corps ne s'engourdissait pas, ma faculté de réflexion restait totalement lucide. Malgré mon apparente détérioration, je semblait parfaitement endurer les conditions de survie. Cela ne faisait qu'un jour, mais ma détermination ne faiblissait pas.


    " Quoi qu'il arrive, je me dois de rester fort. Je vais lui montrer, à ce Aki, de quoi je suis capable. "

    Plus les jours passèrent, plus les nuits défilèrent, plus mon état de santé s'aggravait. Affamé, assoiffé, mort de fatigue, peu à peu mon morale faiblissait face à l'ampleur des conditions de vie que je subissais. Petit à petit, au fur et à mesure que les heures découlaient, je sentais mon esprit faillir et laisser place à ma souffrance physique. Au bout de 4 jours, j'avais perdu huit kilos et demi. Je sentais comme évident que mon souffle devenait plus dur, plus court. Il était impossible que je me batte dans ces conditions là. Je devais à tout prix trouver une solution, car pas une minute de plus je ne pouvais continuer à endurer ce supplice. Un problème se posa à moi : devais-je me nourrir et boire afin de vivre, mais rester Genin toute ma vie, et donc ne plus jamais progresser, ou bien pousser mon corps ainsi que mon esprit à des limites qu'ils ne pourront supporter, ne sachant même pas si j'allais y survivre pour pouvoir voir mon avenir se dessiner ? Il devenait urgent pour moi de choisir l'une des deux solutions...

    Mais alors que, dans ce quatrième jour désespérant, je me sustentais à l'idée de manger ou de boire afin de survivre, une chose, bien plus terrible, arriva : Non loin de ma position, à environ trois mètres et demi, j'avais entendu un bruit de pas. Oui, c'était bien un bruit de pas humain. Sur mes gardes, prêt à rétorquer à une éventuelle attaque ennemie, je suspectait le moindre mouvement autour de moi. Regardant frénétiquement de gauche à droite, de haut en bas, je ne savais même pas si j'allais avoir la force de répliquer à un assaut. Soudain, je vis une silhouette humaine fondre des bois pour s'approcher de moi : c'était Aki. Notre rencontre ne pouvait pas tomber plus mal. Qu'allait-il faire, profiter de mon apparente faiblesse pour m'achever, ou bien coopérer et m'aider à chercher de la nourriture et de quoi s'abreuver ? L'heure était à la tension...

    Spoiler:
     


Dernière édition par Gakyuu Kyuroru le Dim 11 Mar 2012 - 13:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Messages : 305
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Nouvelle Génération [Team Hakuro] Dim 11 Mar 2012 - 10:32



    Plus cet imbécile de pacifiste parlait plus le blason de sa famille perdait de l'éclat. Mes jointures blanchirent lorsque mon poing se referma. La rage montait, je devais faire taire ce flot de stupidité avant que mes griffes ne deviennent incontrôlables et fassent tomber la tête de cet inconscient aux paroles agaçantes. Il était le résultat parfait de la génération décadente dont je faisais partie. Il faisait partie de cette population à l'honneur aussi mince que l'est leur force d'esprit. Il mettait en avant son père, le présentait comme un héros, et malgré tout ça, il préférait fuir la notion de guerre; même notion qui, rappelons le, avait donné à sa petite famille l'opportunité de se démarquer. Il me faisait presque rire avec son regard et ses petits arguments, j'aurais bien aimé voir si il aurait tenu bon à ne serait-ce qu'un seul de mes coups...

    J'utilise le conditionnel car la temporisation de Yaz et l'apparition de Nami ont fait que mes foudres ne s’abattraient pas tout de suite. La Kunoichi disparût nous laissant à nos occupations pendant une semaine. Une semaine sans boire, manger ou encore parler. Nous partîmes alors chacun de notre côté, pourquoi? Bonne question. Pour ma part, j'allai passer ma rage sur une souche d'arbre, je plantais et replantais mon kunaï jusqu'à ce que son tranchant s’émousse et qu'il devienne inutilisable. La soirée arriva bientôt, Kiba partit chasser me laissant dans mes pensées. Je devais tenter de comprendre le pourquoi du comment de ce test bidon. Le corps humain ne pouvait supporter tel exercice une semaine durant; la majorité des homo-sapiens sapiens pouvait tenir trois jours sans eau et quatre sans nourriture. Dans mon cas, je pense pouvoir avancer que je pouvais tenir quatre jour sans hydratation et cinq sans nourriture. L'endurance physique qui était la mienne me le permettait, restait à savoir si mon esprit allait tenir.

    Je m'allongeai au pied d'un arbre en songeant aux deux autres, l'un allait sans doute se perdre dans sa fierté et tenter de tenir bon, alors que l'autre se montrerait sans doute plus ingénieux. Quoi qu'il en serait, j'irais tout de même m'assurer de leur survie. Oui, dès que l'un d'eux sera trop près de la mort j'irai lui porter secours. Je trouvai le sommeil une fois les hurlements de Kiba poussés. La nuit je rêvai, d'un tas de chose sans grande importance, de mon clan, de l'épicier et cetera...
***

    J'avais calculé qu'en dormant dix heures par nuit et en faisant une sieste de deux heures par jour, je pouvais "tricher" et ne ronger mon frein que douze heures par jour. Ensuite, il me fallait minimiser mes mouvements, éviter d'user du Jujin Ninpo pour éviter la catastrophe -le meurtre d'un de mes coéquipier en l’occurrence- et laisser mon instinct de côté. Je me résumai à de simples balades au rythme moindre. Je localisai rapidement Kyuroru, il restait stoïque et fièrement posté sur une branche d'arbre. Un petit sourire s’esquissa sur mes lèvres; lui il ne tiendrait pas longtemps sans devenir fou. J'avais dans mon équipement, cinq seringues militaires. Elles permettaient d'apporter assez de calories et de protéines pour douze heures, c'était l'objet indispensable lors des batailles ou les chasses à l'homme, elles étaient très communes dans notre clan, la plupart de nos guerriers assuraient les premières lignes, et les nuits sans nourriture étaient fréquentes en combat réelle.


    Kiba avait localisé Yaz mais je préférais ne pas lui rendre visite, je le savais assez débrouillard pour tenir. Cependant, j'envoyai Kiba lui livrer deux des seringues. Placées dans un petite sacoche, elles ne seraient pas souillées lorsqu'elles arriveraient.
***

    Seconde journée, mon ventre gargouillait, ma bouche était sèche et mon esprit commençait à me jouer des tours. Là, pareille, je m'endormis une fois les hurlements de Kiba poussés.
***


    Troisième journée. Plus rien n'allait, Kyu' mourrait à petit feu, et les premières hallucinations apparurent. Je pensais beaucoup à Yaz, je sais que Kiba venait lui tenir chaud la nuit, d'ailleurs lorsqu'il quittait mon corps je ne dormais plus. Il alternait avec un roulement de trois heures, mes nuits étaient diminuées. La troisième journée fut la plus éprouvante, je ne me décidais pas à me lever, et mon esprit connu la mélancolie la plus noire qui soit. Je ne préfère pas en dire plus. J'avais données mes dernières forces pour aller vérifier que Kyu' n'était pas mort. Cette nuit là, je ne dormis pas.


    L'aurore se leva, et mit un peu de couleur dans la forêt. Je me levai et allai rendre visite à Kyu'. Cette fois-ci ce n'est pas en observateur mais en sauveur que je lui rendis visite. Son esprit souffrant d'un stress et d'une confusion contre-nature avait déclenché une réaction asthmatique, augmentant considérablement les battements de son coeur, et privant son cerveau d'oxygène. Il était sur le point de mourir. J'arrivai calmement et m'accroupis à côté du corps maigri de mon coéquipier. Je pris son bras et injectai une première dose dans ses veines. Je nouai ensuite le linge blanc avec lequel j'avais garroté son bras autour de l'endroit de la piqure. Je fis le même chose sur son autre bras. Apposa un autre linge, et dans un mouvement d'hésitation injecta la troisième dose. De là, je le pris sur mes épaules et descendis jusqu'à la clairière dans laquelle nous avions argumentés. En allumant un feu et en faisant signe à Kiba d'aller chercher le troisième de l'équipe, j'activai enfin le Jujin Ninpo. Tout changea, ma vision n'était plus la même, mais la violence avait disparut, mon instinct se focalisait sur la nourriture. Peu de temps m'était accordé, un quart d'heure tout au plus, et si je n'arrivai pas à trouver un animal et à le ramener jusque là dans ce laps de temps alors j'étais fini.

    Je me mis en chasse. En y repensant j'aurais dû attendre Kiba, mais que voulez-vous...l'instinct... Je mis longtemps, trop longtemps à trouver une proie et à la tuer. D'habitude il me fallait quelques secondes pour porter le coup de grâce, mais ma vitesse était trop diminuée. Le quart d'heure était déjà passé, et c'est en trainant le corps inerte du cerf que je rejoignais mes compagnons. Combien de mètres avais-je tenu? Très peu. Mon esprit vacilla, et mon corps alla épouser le sol. Un loup faisait passer sa meute avant tout, je n'avais pas le droit de croquer cet animal tout seul, les autres devaient participer...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Messages : 46

Message(#) Sujet: Re: Nouvelle Génération [Team Hakuro] Dim 11 Mar 2012 - 18:29

Une semaine sans boire, manger ni parle, ce test me paraissait extrêmement suspect, un homme normal ne pouvant pas survivre plus de quelques jours sans boire, toute une semaine ce serai la mort assuré, elle devait mettre à l’épreuve notre ingéniosité ou quelque chose dans le genre.
Une fois qu’elle avait fini d’énoncer le test en question elle disparut dans une bourrasque de feuilles, chacun de nous partit dans une direction différentes. Au moins, c’est deux-là ne vont pas s’entretuer durant l’épreuve… Je m’installai non loin de la clairière ou nous étions, dans un bosquet fourni pour rendre plus difficiles la tâche de Nami, et avec les Smog je ne devrais pas avoir trop de mal à dissimuler mes gestes, cependant il ne fallait pas trop que j’utilise de chakra ni même que je me défonce à chasser des animaux pour préserver mes forces.
Donc je m’assis tranquillement en m’adossant contre un arbre, et là, les plus long jours de ma vie commencèrent, au commencement j’avais dans l’optique d’essayer de tenir et si je n’y arrivais pas alors j’aurais essayé de tricher discrètement.

Le 1er jour fut assez calme, même si le soleil tapait assez fort, j’étais protégé par les arbres et la végétation dense de la forêt , je me mit en position de tailleur comme pour méditer sauf que dans le cas présent c’était pour limiter mes mouvements, je me concentra uniquement à faire réduire mon rythme cardiaque jusqu’à arriver à un état de repos musculaire extrême et ainsi économiser l’eau contenu dans mon sang.
Etant très mauvais quand il s’agissait de mes capacités de senseur je ne savais pas exactement où se trouvaient mes deux coéquipiers ni leurs états. Sans prévenir, l’immense chien d’Aki sauta de derrière le bosquet, je me mis en garde par réflexe jusqu’à ce qu’il me tende une petite sacoche qu’il tenait dans sa gueule, je la pris et le caressa sur le front pour le remercier.
Je l’ouvris et vu deux seringues, après quelques seconde de réflexion je me rappelai que les Inuzuka se servaient souvent de matérielle militaire en combat, c’est donc assez logiquement que j’arrivai à la conclusion que ces seringues me serviraient à survivre je décidai de ne commencer a les utiliser que quand ça sera vraiment indispensable, le chien repartit. La nuit fut douce et il n’y eu aucun incident à signaler.


Le 2éme jour commença, et la soif se faisait déjà ressentir. Il restait 6 jour à tenir, je regardai les seringues et sorti un kunaï, je fis des marques dessus pour rationner mon utilisation de celle-ci, chacune d’elles étaient séparées en trois doses, en utilisant une dose par jour je pourrais sans doute limiter les dégâts associer à la méditation j’avais bonne espoir de tenir toute la semaine.
Je n’avais aucune nouvelle des deux autres. En pleine méditation, je malaxa un peu de chakra afin de me recouvrir de Smog et cacher mes gestes, je sortis rapidement une seringues et m’injecta la première dose.
Durant la nuit le chien d’Aki venu dormir à mes côtés, ce qui me permit de me réchauffer.


Le 3éme jour, c’est la faim qui commençait à devenir gênante mon esprit commençait à dérailler j’imaginai inventer toutes sorte de jutsu permettant de créer de la nourriture cependant si il y en avait, je ne le connaissais pas …
De plus, en nous séparant je m’étais rapproché du village, les odeurs de nourriture s’échappaient sur les heures du midi ce qui avait pour effet de me faire encore plus penser à la faim. Qui auraient pu croire qu’un visage d’ange puisse être aussi sadique.
En pensant à Nami. Ce jour marqua un tournant dans ce test pour moi, j’en avais marre de méditer, je refis le même manège afin de prendre ma dose journalières et me leva.
Même si les seringues étaient très utiles, leurs effets n’étaient pas éternels et la faim et la soif revenaient petit à petit. Je repéra les lieux, mais repéra surtout un terrier de lapin non loin de là ou je me trouvais, au cas où je saurai ou trouver de la nourriture au moins, mais le problème principale restait la soif, la rivière n’était pas loin mais Nami devait surveiller de très près cet endroit.
Je retournai dans mon bosquet, désespérer et décida de dormir le plus longtemps possible. Dans la nuit le chien revint me tenir chaud.


Le 4eme jour signé le paroxysme de la soif, ce n’était plus possible de continuer comme ça, j’avais maigri, ma vue avait elle aussi baissé, et mes capacités physiques étaient plus que minable.
Je n’avais toujours pas de nouvelles des deux autres j’allai partir quand le chien d’Aki apparu devant moi, il se baissa devant moi pour que je monte sur lui, ce que je fis. En quelques minutes il me ramena auprès de Kyuroru qui était mal en point inerte par terre, je l’inspectai rapidement en voyant son bras garroté je conclua qu’il avait reçu une dose et que ça irait pour lui pendant quelques temps, tant qu’il ne bougera pas.
La situation était grave, il fallait que je retrouve Aki rapidement, mais avant je courrai a la rivière et bu abondamment, j’enfreignais la 1ére règles. Je me releva et me dirigea vers le loup et enfreignis la 3éme régle :

-Si tu me comprends, emmène-moi auprès de ton maitre s’il te plait !

Il se baissa et je montai une fois encore sur son dos, en moins d’une minute je voyais déjà Aki trainant un cerf, il avait l’air de tenir le coup jusqu’à qu’il commence à tomber. Je sautai du loup sur une branche et me propulsa de cette branche pour arriver devant Aki. Il tomba sur mon dos :

-Aller, me lâche pas !


Je l’allongeai document par terre et sortit ma dernière seringue qui était encore pleine, je lui injectai deux doses et pris la dernière dose pour moi. Je fis signe au loup de prendre cerf que trainait Aki, en espérant qu’il ne le mange pas. Aki était conscient, je le ramenai dans la clairière ou était Kyuroru.
Le voyage a duré quelques minutes pendant lesquelles ils s'appuyait sur mes épaules pour marcher, il me lâcha et s’assit près du feu, je m'écroula de fatigue, n’ayant qu’une hâte celle d’enfreindre la dernière règle.
Je n’avais plus pensé à Nami depuis longtemps, mais je n’avais aucuns regrets, je pensais avoir fait ce qui était approprié dans un tel moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Messages : 147
Rang : C+


Message(#) Sujet: Re: Nouvelle Génération [Team Hakuro] Dim 11 Mar 2012 - 20:54

    " Hung... A... Aki... "

    De toutes évidences, je m'étais évanoui. Mon dernier souvenir était moi, positionné sur mon arbre, frêle, pratiquement mort, ayant aperçu au loin dans mon dernier souffle Aki. Me réveillant auprès de ce dernier ainsi que de Yaz, je m'étais rendu compte qu'il ne m'avait pas tué mais au contraire, qu'il m'avait sauvé la vie. A ma grande surprise, d'ailleurs. Allongé par terre, mon corps était plus que jamais affaibli. Ma vie ne tenait désormais plus qu'à un fil. Je venais de connaître la faim, et la soif, comme on peut la ressentir en temps de guerre. Je venais de rencontrer l'orée de la porte des Enfers. Je venait de me faire une petite idée de ce que le commun des mortels appelle : " La Mort ". Mes lèvres sèches, mes joues creuses, mes paupières lourdes que j'avais beaucoup de mal à entre-ouvrir, j'étais devenu une vulgaire marionnette décharnée sans vie. La mort s'était amusée avec moi, me faisant danser dans la folie de l'âme et la destruction du corps. Mon battement cardiaque était juste assez puissant pour me maintenir en vie quelques minutes de plus. Je me devais de manger et de boire quelque chose, sans quoi il en serait fini de moi. Une odeur de viande vînt éveiller mes sens pourtant amoindris. Ma conscience n'étant plus opérationnelle, j'étais désormais sous l'entière emprise de mon instinct pur. Je n'étais plus animé que par mon instinct de survie. Rampant jusqu'à l'origine de cette odeur tentatrice, je m'affala sur un morceau du cerf défunt. Inutile de dire que je dévora la cuisse en quelques secondes seulement. Le soulagement de cette horrible famine qui m'avait causé pas mal de dégâts était si intense qu'il provoqua une coulée de larme presque instantanée lorsque la chair froide vînt épouser mes lèvres puis ma bouche entière. Mon palais était en alerte, comme si je redécouvrais le goût et le toucher. Une fois mon estomac rassasié, je pris appui sur le reste de cerf avant de regarder autour de moi, essoufflé. Je vis Yasura ainsi que Aki. Les deux ninjas gisaient eux aussi, exténués après un tel séjour aux portes de la mort. Faisant parti du clan des Inuzuka, Aki avait surement dû endurer bien mieux ces quatre jours que moi. Quant à Yaz, je n'avais aucune idée de ce qu'il faisait ici, et comment il avait fait pour tenir bon jusqu'à présent.

    Soulagé d'avoir réussi à survivre jusqu'à maintenant, et me contre-fichant d'avoir enfreint ou non ces foutues règles, je ferma les yeux doucement, dans un soupir. Je tenta donc de me remémorer les instants qui précédaient mon évanouissement. Tout cela était brumeux, je n'arriva qu'à entre-voir quelques moments. Parmi eux, je me rappela de Aki, avançant vers moi, puis plus rien. Essayant d'aller plus loin dans ce souvenir, je parvînt à une vision assez vague : je voyais Aki en train de m'injecter le contenu d'une seringue sur chacun de mes deux bras. Stupéfié par l'acte du ninja, je ne compris pas tout de suite qu'il venait de me sauver la vie. Dans un geste de panique, je vérifia l'état de mes deux bras. En effet, Aki venait réellement de sauver ma misérable vie. J'aperçus sur mes deux bras des bandages garrottant les endroits où j'avait été piqué. Au vue de mon amélioration d'état, j'en déduisis qu'il venait de m'injecter des apports de glucides, de lipides et de protides. Assez pour que je ne meurs pas. Je me leva, avec beaucoup de peine, et tituba jusqu'à Aki. Son corps était évanoui lui aussi. Hanté par l'incompréhension, je m'approcha de lui et le secoua afin qu'il me réponde :


    " Aki... ! Pourquoi tu as fait ça ? Pourquoi tu m'as sauvé la vie ? Tu aurais très bien pu me tuer dans l'état dans lequel j'étais ! Pourquoi tu ne l'as pas fait, hein ? Pourqu... "

    Je n'eût le temps de finir ma phrase que Yaz m'écarta du corps inerte. Il m'expliqua qu'il lui avait aussi sauvé la vie, et qu'il était exténué par la tâche qu'il venait d'accomplir, à savoir chercher de la nourriture et nous sauver, tout cela en survivant lui aussi aux terribles conditions de vie du test. Je m'écroula à genoux, et frappa le sol avec le peu de force que je venais de récupérer.

    " Merde ! Pourquoi ? Pourquoi a-t-il fait ça ? Je... "

    Une larme vînt tomber à côté de mon poing. Puis deux, et trois...

    " Je suis trop faible... Pourquoi, Papa, pourquoi je ne suis pas comme toi... "

    J'appuya ma tête sur le sol, au milieu de mes deux poings serrés de rage. C'était le stade ultime de l'épreuve : ma force mentale et ma volonté était totalement anéantis. Me voilà devenu sans défense. Je ne pus accepter mon état lamentable, et pourtant... Je m'étais rendu à l'évidence : je devais désormais la vie à un homme que je haïssais...

    Pour en revenir aux fameuses règles de l'exercice que nous venions d'enfreindre, qu'allait-il advenir de nous désormais ? Nami nous avait-elle vu ? Allait-on rester Genin toute notre vie, oubliés dans l'ombre de Konoha ? Telle était la question que je me posais dès lors.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Messages : 305
Rang : C

Message(#) Sujet: Re: Nouvelle Génération [Team Hakuro] Dim 11 Mar 2012 - 23:07

    J'avais peur, tout était noir autour de moi, je ne sentais plus le souffle du vent, les odeurs avaient disparues. Je ressentis la douleur d'une piqure, mais ma descente dans les ténèbres ne fut que ralentie. Le fond du précipice est plus doux qu'on ne le pense, mon atterrissage fut amortie par un lit de fleurs pourpres. Exténué, je m'endormis; ma tête se vidait, mon corps s'engourdissait, mes muscles cessaient leur activité, c'était le bonheur. Je sentais mes poumons s'arrêter, la faim et la soif disparurent bientôt. Étai-je mort? Je pense qu'à cet instant oui.

    Mais le Destin est mon ami, et il avait placé deux Shinobis sur ma route, deux Shinobis qui me sauvaient à leur tour. Kyu' disait mon nom, la voix rassurante de Yaz arrivait jusqu'à mon oreille, et la truffe de Kiba me redonnait mes sens. Alors, dans un mouvement désespéré je me levai et mes griffes étant encore présentes j'ouvrai le cerf. Je m'attaquai tout d'abord au foie, ses vertus énergétiques n'étaient pas négligeables, et il aidait à la gestion de l'énergie. De l'énergie j'allai en avoir besoin, la chasse ne faisait que commencer. Je mordais, griffais brisais les os et extirpais leur moelle. Ensuite, un fois que mon esprit était à peu près net, je défis ma veste et allai boire à la rivière. J'étais dans un état second, et le Jujin Ninpo m'éloignait peu à peu de ma conscience. En revenant sur les lieux de la ripaille, je défis mes chaussures hautes et remontai mon pantalon jusqu'en dessous de mes genoux, la machine était relancée.

    "Allumez un feu!"


    E
    t Kiba et moi repartîmes pour la forêt. Ma folie devenait sanguinaire, et je ne pensais plus à ce manque d'énergie, à vrai dire je courais vers la mort. Dans les bois, nous trouvâmes une petite harde de sangliers, normalement leur instinct de défense nous aurait mis à mal, mais telle un bête je déchirai l'un d'eux. Kiba grogna, et mima ma rage, la harde s'en alla. Kiba prit soin de prendre le sanglier et le ramener. Sur le chemin, nous rabattîmes un cerf jusque dans la clairière. Il courait, mais dans un coup de griffe je tranchai sa gorge le privant ainsi de vie. Je m'attaquai directement à lui, enfournant le plus de viande possible. Ma folie ne s'arrêtait plus, au contraire elle empirait. J'avais de la violence à épuiser, et je voulais tuer. La cible parfaite aurait été Kyu', mais c'est sur Nami que mes pulsions voulaient se tourner. Un gennin toute ma vie? Laissez moi rire...

    "Nami !! Tu as voulus me mettre à terre?! Je suis là! Viens!! Même coupée, la tête du loup peut encore mordre!!! T'entends?!"

    Mes intestins étaient à présent sous pression, trop de nourriture, trop de mouvements pour pas assez d'énergie, mon estomac avait été mis à rude épreuve. D'ailleurs l'intégralité de la nourriture que j'avais avalée s'échappa de ma bouche.

    "Merde..."

    Et je retombai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Messages : 46

Message(#) Sujet: Re: Nouvelle Génération [Team Hakuro] Mar 13 Mar 2012 - 16:34

Nous nous en étions tous sortit au final, avec plus ou moins de séquelles, le pauvre Kyuroru se morfondait de ne pas avoir réussi le test de Nami et Aki était devenu enragé à son réveil apparemment encore sous l’effet de la « fusion » avec son animal, jusqu’à ce qu’il retombe en recrachant tous ce qu’il avait avalé. Personnellement je n’avais aucun regret, ce test n’était pas possible sans subir des dommages irréversibles. Il devait donc y avoir une astuce ou quelque chose dans le genre, je ne pouvais concevoir qu’un test pouvait être aussi stupide.
J’avais enfreins toutes les règles et si Nami nous observait réellement elle n’avait pas pu passer à côté. Kyuroru et moi ramenions Aki jusqu’au feu de camp improvisé ou nous avions cuit quelques petits animaux rabattus par Aki avant qu’il tombe.
Ce test nous avait rapprochés que nous le voulions ou non, même si nous nous n’étions pas adressé la parole depuis quelques jours, j’avais l’impression de les connaitre depuis longtemps.
Aki rouvrit les yeux, j’étais assis la tête entre les genoux près du feu, je pris la parole et je dis d’un ton blasé :

-Nami ne devrait plus trop tardé maintenant… Je tenais à vous dire que même si nous n’étions pas retenus pour former une équipe, nous pourrions nous entrainer ensemble pour progresser plus vite.


J’étais éreinté par tout ça, les quatre jours derniers avaient été très éprouvants et j’avais trop tirés sur mon corps en allant chercher Aki dans la forêt et j’en payais le contre coup, mes muscles avaient commencé à se ronger eux-mêmes pour continuer à assurer leurs fonctions, la douleur était intense, et il fallait du temps pour que mon corps digère le maigre festin que nous avions préparé.
Je m’allongeai sur le sol incapable de bouger, mon chakra lui aussi était mal en point j’arrivais à peine a le sentir circuler en moi.
Je commençai à réfléchir en regardant les étoiles, après tout, beaucoup de grand Shinobi n’avaient pas fait partie d’une équipe et on quand même atteint un très bon niveau. Pourtant notre très jeune équipe avaient du potentiel même moi je pouvais le ressentir, nos pouvoirs et nos talents étaient bien différents mais pourtant assez complémentaire, même si les capacités de Kyuroru restaient assez mystérieuse pour moi. Je roula ma tête sur le sol pour regarder Kyuroru et je dit :

-Au faite, mon pouvoir assez spécial dont je vous ai parlé, c’est le Smog, une sorte de fumée noire que forme mon chakra… Pas beaucoup de personnes sont au courant. Et toi c’est quoi ta spécialité ?

Après ce que nous venions de vivre je pouvais au moins leur confier ça, je n’aimais pas trop en parler car le Smog qui faisait partie intégrante de mon chakra était noir est terriblement violent, un ninja même assez peu formé aux capacités de senseur pouvait ressentir la violence de celui-ci, il faisait peur aux gens la plupart du temps. J'avais maintenant hâte que Nami revienne pour qu'elle nous explique le but de tout ceci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Messages : 147
Rang : C+


Message(#) Sujet: Re: Nouvelle Génération [Team Hakuro] Mar 13 Mar 2012 - 19:40

    Aki était devenu fou, finalement. Un peu comme moi, je suppose. Comment ne pouvait-on pas perdre la tête devant de telles circonstances ? Fallait-il être surhumain ou totalement adapté à la survie en milieu naturel sans aucune ressource ! Il était évident depuis le départ que nul d'entre nous n'était de taille à affronter une telle situation. Parfois, ce ne sont pas les circonstances les plus directes qui sont les plus destructrices. Petit à petit, nous avions tous été rongé par nous-même. Notre volonté ainsi que notre propre corps s'étaient rongés de l'intérieur, comme un système de dernier recours. Comment avions-nous pu en arriver à un tel niveau... Même Yasura, dont je ne savais strictement rien, n'avait pas réussi à survivre selon les règles imposées par Nami. Au fond de moi, je me demandais réellement si une telle fille pouvait nous pousser à vivre une expérience aussi douloureuse... Il devait y avoir un autre but, un but caché. C'était inéluctable, comme une évidence. Puis soudain, un flash me vînt à l'esprit. Je regarda Yaz et lui dit :

    " Mais bien sûr ! Regardes, Yasura-san, nous ne nous connaissions pas du tout avant de nous rencontrer. J'avais même commencé à éprouver de la haine pour Aki. Cependant, une chose nous a permis de nous rapprocher, de tisser des liens d'une toute autre nature : l'esprit d'équipe, l'instinct de survie nous a tous poussé à nous entre-aider. Sous la rage, je ne comprenais pas pourquoi Aki-san m'avait sauvé, malgré les circonstances de notre rencontre précédente. Mais en réalité, je viens de comprendre : il m'a sauvé car à trois, nous sommes plus puissants que seul. En équipe, nous pouvons survivre. La preuve en est que nous sommes tous encore vivant, alors que nous atteignons le cinquième jour ! "

    Yasura, malgré la fatigue que l'on pouvait aisément lire sur son visage, acquiesça en guise de compréhension. J'adressa un regard affectif à Aki, et pensa :

    " Merci, Aki. "

    La nuit commençait à tomber, et la température avec. Nous allumâmes un feu de bois afin de tenir au chaud le reste de nourriture et Aki, encore dans le comas. En attendant, Yasura me confia son pouvoir spécial. Celui-ci me faisait apparemment confiance, désormais. Je décida d'en faire de même, afin d'officialiser le lien que nous venions de créer :

    " Une fumée noire... Ce doit être un Jutsu redoutable. A vrai dire, j'aimerais bien y être confronté un jour ou l'autre, histoire de voir ce dont tu es capable. On dit que l'inconnu effraie l'homme, de nature. Eh bien, cet inconnu là me donne envie de le rencontrer. C'est un pouvoir dont je n'avais jamais entendu parler auparavant, je suis intrigué, je dois l'avouer. Mis entres des mains expertes, je ne doute pas une seule seconde qu'il se révélerais redoutable. Pour ma part, je suis un descendant des Gakyuu. La famille Gakyuu est une branche descendante de la Grande Famille du Son. De ce fait, mon clan a hérité du Onkyôton, soit la capacité à maîtriser le son et à en faire un allié comme un danger pour l'ennemi. Je ne le maîtrise pas encore aussi bien que mon père jadis, mais plus je grandit, plus je me révèle des capacités cachées. On ne soupçonne pas tout ce que l'on peut faire grâce au son, et c'est souvent grâce à cet effet de surprise que ma capacité se trouve être des plus efficaces. "

    La nuit était désormais bien avancée, mais l'idée que Nami pouvait arriver à tout moment ne me laisser pas fermer l'oeil un seul instant. Et pourtant, je sentais l'instant fatidique arriver d'une minute à l'autre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 480
Rang : S


Message(#) Sujet: Re: Nouvelle Génération [Team Hakuro] Mar 13 Mar 2012 - 19:54

Le vent souffla violement et une nouvelle micro tornade se forma devant les trois Genin. Nami ne tarda pas a apparaitre de nouveau, elle était elle-même restée la pendant plusieurs heures à les observer, à les surveiller afin de voir l’avancement de ce teste qui les avait finalement changés. Ce n’était pas anodin cette limite de temps, car tout le monde le savait que le corps humain ne pouvait survivre sans eau ni nourriture, bien que la première était la plus fondamentale pour la survie de l’homme. Ils avaient étés courageux et avaient suivit à la lettre ses indications jusqu’à ce qu’ils craquent et c’était normale.

La chevelure flamboyante de la demoiselle retomba finalement dans son dos lorsque le vent cessa de souffler et elle regarda les trois jeunes hommes en face d’elle. Ils étaient tous fatigués et à bout. Ils avaient perdu du poids et n’étaient pas loin de tomber dans un sommeil dont-ils s’extrairaient bien difficilement après l’épreuve qu’ils venaient de subir. L’air grave et sérieux, la Kunoichi resta interdite pendant un petit moment. Elle n’aimait pas être méchante et voir ses trois Genin dans cette position ne lui plaisait guère, mais c’était ainsi et elle se devait d’en terminer au plus vite afin qu’ils se rendent à l’hôpital dans les plus brefs délais. Ou tout du moins, ils devaient attendre l’arrivée des Medic-nin.

- Le test est terminé et vous avez réussi, bien que je pensais que vous auriez craqués plus tôt, mais ce n’est pas grave.

Elle soupira longuement, ses bras croisés sous sa poitrine, elle ne voulait pas que ses trois futurs coéquipiers lui en veuille pour ce qu’il venait de ce passer, mais elle ne pourrait pas les blâmer si ce n’était pas le cas. S’avança vers eux avec un sourire tendre, comme celui d’une mère à ses enfants. Bien qu’ils avaient sensiblement le même âge, elle était leur Senseï à présent et elle se devait de les protéger du mieux qu’elle pourrait, bien que dans la situation actuel, c’était de son fait. Sortant de son silence tout en sentant les hommes qu’elle avait appelée quelques minutes plus tôt, elle poursuivit.

- Le but de cette épreuve était de vous faire comprendre que les ordres ne sont pas absolu. La mission sera toujours prioritaire, mais si vous devez sacrifier votre équipe pour l’accomplir, il est préférable de se replier et de demander de l’aide. Il faut donc apprendre à différencier des ordres justes ou totalement inhumains et stupides comme le test que vous venez d’accomplir.

Des hommes et des femmes en blouses blanches ne tardèrent pas à atterrir tout à côté de la Kunoichi avant de s’approcher des trois jeunes gens, une lueur verdâtre au niveau de leur main droite pour s’occuper des faiblesses des Genin. Ils ne pourraient pas les soigner immédiatement, mais il leur faudrait du repos et une alimentation contrôlée pendant toute la période de récupération. Pour le moment, ils se contentaient de stabiliser leur état de santé afin de pouvoir les mener à l’hôpital le plus rapidement possible. Elle se demandait si Nikkou lui taperait sur les doigts pour les avoirs autant affaiblit…

- J’espère que ce test vous aura permis d’en apprendre un peu plus sur vos coéquipiers. A partir d’aujourd’hui, vous faites officiellement partit de la team Haruko. Prenez le temps de vous reposer, nous commencerons l’entrainement tous ensemble une fois que vous aurez complètement récupérés.

D’un signe de main, elle autorisa les Medic-nin à partir avec leur patient. Il était temps qu’ils se reposent et qu’ils mangent convenablement. Elle viendrait surement faire un petit coucou lorsqu’elle aurait du temps, ce qui n’était pas gagné.




Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Messages : 147
Rang : C+


Message(#) Sujet: Re: Nouvelle Génération [Team Hakuro] Mer 14 Mar 2012 - 14:53

    J'avais vu juste. NOUS avions vu juste. La leçon que nous avions retenu ce jour-là resta à jamais marquée dans notre mémoire, et changea complètement notre vie. Au début, nous nous étions rencontrés, avions eu peur de l'inconnu, avons tenté de percer à jour les mystères de chacun. Des tensions émergeaient, des incompréhensions, puis des peurs. Mais maintenant, tout ceci est révolu : nous avions tous les trois créé des liens. Ces liens étaient ceux d'une véritable équipe. Une vraie équipe est constituée de Shinobis, certes valeureux, mais aussi et surtout de membres soudés, prêts à sauver ses coéquipiers, au prix même de l'échec d'une mission ou de la trahison d'un village. Avant de m'évanouir de fatigue pendant que les Médic-Nin nous transportaient à l'hôpital du village, j'eût une vision. Tout ceci m'avait réellement perturbé, si bien que je vis mon père me parler. J'étais très jeune à l'époque, je devais avoir un an et demi. Je ne pouvais donc pas me souvenir de ce moment. Sans essayer de comprendre comment et pourquoi, j'observa la scène. Mon père me prenais dans ses bras, et ma parlait. Tel un ectoplasme, je m'approchais, fictivement, afin de pouvoir écouter la conversation. A ma grande surprise, elle était en totale corrélation avec la leçon que je venais d'apprendre. Celle-ci devait vraiment être une règle dont je devrais me souvenir toute ma vie et qui régirais mes plus grandes décisions. Je tendis donc l'oreille et entendit :

    " Kyuroru, mon fils. Tssss, voilà que je me met à parler à un bébé... Enfin, on dit qu'un enfant enregistre tout ce qu'il peut ingérer en informations. J'espère donc que tu te souviendras de cela. Écoutes-moi attentivement mon enfant : il est des choses dans ce bas monde qui ne valent pas la peine que l'on se batte pour elles. La seule chose que tu te dois de défendre, au prix de ta propre vie, c'est les personnes qui te sont chers. Je suis en temps de guerre. Malgré quelques informations de nos sentinels nous informant que les tensions de la guerre s'atténuent, annonçant ainsi l'arrêt de la guerre de front, je ne peux pas espérer y réchapper. La guerre ne fait pas de rescapés, malheureusement. Je me bat aujourd'hui pour que tu ne vives pas ce que je vis demain. Je vais te confier un secret : tu es né sur un champ de bataille. Ta mère t'a mis au monde sur le terrain de guerre. Or, l'accompagnant pour ne pas qu'elle meurs, je me devais de profiter d'une ouverture qui venait de se faire dans les lignes ennemies. Deux de mes meilleurs coéquipiers venaient de percer les défenses ennemies au niveau du pays de la cendre. Mon devoir de Shinobi m'interdisait de faire machine arrière et de te sauver. Or... Je ne pu tout simplement pas te laisser. Ta mère, malheureusement, n'était plus de ce monde. Elle mourut en t'enfantant. J'avais donc une décision à prendre : te laisser mourir et faire gagner la guerre à mon clan, ou bien te sauver, la chair de ma chair, et être renié à jamais de ma propre famille. Et bien... Je vais te dire : celui qui fonce droit vers la victoire est un gagnant, oui, mais celui qui agis ainsi au prix même de ce qu'il a de plus cher au monde n'a aucun mérite d'être sauf. Je renia mes propres principes, et te sauva. Et me voilà, héros de guerre et Représentant des Gakyuu, et toi vivant. N'oublies jamais ceci mon fils : un vrai héros, c'est un homme qui est prêt à tout laisser derrière lui, y compris la victoire, pour sauver les personnes qui lui sont chers. "

    Au fond de moi, entendre sa voix m'avait profondément ému. De plus, l'écouter parler de telles valeurs me confortait dans la leçon que je venais d'apprendre. J'étais désormais certain d'avoir fait le bon choix. J'étais désormais certain que ma vie n'allait plus être la même. J'étais désormais certain que quoi qu'il advienne, nous serions toujours une équipe. Restait encore à expérimenter cette leçon, mais j'avais néanmoins ce sentiment là en moi désormais. Une fois arrivés à l'hôpital, nous fûmes tous trois alités dans la même pièce. Sous perfusion à cause de nos manquent d'apport énergétiques, nous nous reposions afin de récupérer. Pour certains, comme Aki, le repos était très difficile. En effet, c'est lui qui nous avait sauvé la vie, à tous les deux. Il avait aussi rapporter de la nourriture pour que l'on mange. En somme, c'était à lui que l'on devait notre réussite. Mais nous l'avions aidé à son tour en le transportant pendant qu'il était dans le comas, mort de fatigue. Yasura, lui, était éveillé lorsque j'émergea de mon rêve. Je pris alors la parole :

    " Dis-moi, Yaz, qu'est-ce qui t'a fait tenir aussi longtemps ? A vrai dire, je ne connais pas réellement ton passé. Voudrais-tu bien échanger avec moi quelques bribes de ton histoire, que nous puissions apprendre à nous connaître davantage ? "

    Espérant pouvoir faire de même avec Aki, je lui laissais le temps de se réveiller et de prendre la parole. En attendant, j'attendais la réponse de Yasura, curieux d'en savoir un peu plus sur lui. Un coéquipier qui ignore tout de ses camarades n'est pas utile ni efficace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Nouvelle Génération [Team Hakuro]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Pays du Feu :: Hi no Kuni :: Forêt de Hi no Kuni-