N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Banalités. Sujet libre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 14
Rang : C

Message(#) Sujet: Banalités. Sujet libre Sam 11 Mar 2017 - 23:09

Tous, avions une raison de nous lever, ou bien alors tout au contraire de rester traîner dans son lit. Parfois je vacillais d’un clan à l’autre, c’était dépendant des songes qui m’avaient bercé la veille, soit l’élan de liberté et mes poumons avaient besoin d’air frais, autant que mon corps de s’agiter à sa guise. Soit, l’allégresse d’avoir ce choix, se lever ou non suffisait, bien que, c’était vite présumé quand même…
Malgré tout c’était suffisant pour le bonheur et le sentiment de liberté dans mon esprit.


-| “Juri ! Debout sale morveux ! Tu t’es cru dans un palais de princesse ?!! IL EST PRESQUE 16HEURE DE L'APRÈS-MIDI !TU TE FOUS DE MA GUEULE ?!!!!”

Et le hurlement finalement, avait mis fin à toutes formes de méditation ou de flemme, il était grand temps de réveiller ses réflexes pour éviter le pieds levé s’écrasant sur ce qui restait de ma forme sur le lit.

-| ”Espèce de grande malade Oda…”

Ce moment, où plus aucun son de sa voix ne retentissait et où son regard exorbité, couplé à ses lèvres serrées et courbées vers le bas s’affichaient. Fuyons ! C’était le torse nu irrémédiablement totalement entouré jusqu’au cou compris, par ses bandages de maintien et dans un caleçon large, un pantalon et une chemise au hasard attrapés au vol, que je sautais par dessus le rebord de la fenêtre ouverte. Toujours, question de sécurité, j’avais horreur des espaces totalement clos. Mon nom perçait dans le vent longtemps durant ma course, le sourire bêta, quant à moi, je courais pieds nus à travers les ruelles. Par chance, je laissais toujours mes sandales de shinobi se rafraîchir sur le rebord de la fenêtre, ainsi avaient-elles pu être emporté pour servir, si l’envie me venait. En attendant, seulement la chemise s’enfilait et avant même de l'agrafer, tout en continuant d’avancer, j’enfilais ridiculeusement le bas, une godasse, puis l’autre et proche du centre ville, une main glissait dans mes cheveux décoiffés, histoire de sauver ce qui pouvait l’être encore.


C’était en agrafant quelques boutons de mon vêtement supérieur, que je me stoppais sous un sentiment d’intrigue face à une scène atypique. Toujours captif par mon sens de la vue, je me faisais rattraper par mes besoins primaires, telle que la faim. Mon ventre grognait assez fort pour me tordre un tantinet. L’aubaine voulait qu’un stand restaurant se trouvait dans cette même rue, c’était peut-être l’odeur de ses préparations qui avait fait du charme à mes papilles. Aussi je m’installais sur un tabouret pour commander, patientant en observant de gauche à droite ce qu’il se passait. Cela prendrait un rien de rendre cette journée attractive, mais comment ?... J’y méditais.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1607
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Banalités. Sujet libre Dim 12 Mar 2017 - 21:55

PNJ:
 

Couleur dialogue Batz
Couleur dialogue Snow

Quelques temps avant l'attaque de Shimo no Kuni.

Snow était revenu de ses missions à l'ouest et terminait la plupart des négociations avec les Sunajins. La suite des choses ne lui appartiendrait pas, elles revenaient au conseil régent, et au Kage, du moins son substitut actuel. Son rang de consul ne le fit pas tant connaître que cela, et n'effaçait pas le petit et affectueux surnom de "Blanche neige" qu'on lui attribuait de plus en plus. Kumo, comme il le savait, commençait à peine à se détendre qu'il y aurait probablement prochainement un nouveau chamboulement. N'étant cependant pas un officier à proprement parlé de l'armée, on ne le mettait au courant de rien si ce n'était qu'une invasion aurait probablement lieu bientôt. Il devrait donc une fois de plus laisser ses filles sous la garde de Batz pendant qu'il combattrait, et Akane, son élève et protégée, devrait certainement en faire autant avec l'acquisition récente de son grade de chunin....

Snow était gêné par l'idée de savoir Akane sur un front. Si les missions lui étaient acquise et que son potentiel n'était plus à démontrer, il craignait que cette ambiance lui porte préjudice. D'autant que cette fois, certainement que le général refuserait de la placer sous sa coupe. Snow étant désormais tributaire du rang qu'on lui avait octroyé et professeur d'art militaire à l'académie, on lui attribuerait sans aucun doute une mission bien différente de celle de son élève, qui rappelons-le était en plus membre de la section renseignement du Satoru. L'autre problème était que Batz ne serait pas là, ni pour lui, ni pour elle, quand la bataille commencerait. Il devait garder Laya et les enfants au cas ou... Une tâche que le samouraï n'appréciait absolument pas, mais dont il s’acquittait pourtant toujours sans broncher.

Snow avait de moins en moins de temps à consacrer à Akane. Alors que ses filles reprochaient déjà à son élève de leur voler leur père, la pauvre jeune fille n'avait finalement eut que peu d'occasion de profiter de son sensei depuis sa nomination. Snow voulait y remédier en l'invitant elle et Batz à boire un verre, peut-être même à manger. Un de ces moments simples sans préméditation, où la légèreté est le maître mot. Snow avait pour cela, simplement attendu qu'Akane vienne d'elle-même à la maison, comme elle en avait souvent l'habitude désormais. Et à peine y pénétrait-elle qu'elle trouvait Snow et Batz en armure, mais tout souriant l'un et l'autre. Batz annonçait immédiatement le projet de la journée en arborant un sourire comme rarement il en offrit, certes sur la grande bête massive qu'il était, cela n'avait rien de séduisant, mais Akane ne s'était jamais laissée impressionnée par l'apparence. Snow était toujours plus retenu, mais ne cachait pas néanmoins le plaisir qu'il éprouvait à offrir cette journée à ses deux plus proches.

-C'est Snow qui paye. Sur la solde du consul s'il vous plait !
-Je n'ai pas encore touché ma promotion tu sais... Alors ça ne sera pas le restaurant de luxe.
-Si tu dépensais pas autant pour ton armure hein.
-J'invite et tu trouves encore le moyen de te plaindre.
-On va en centre ville ?
-Oui.
-Allez Akane, on y va.

Les deux hommes ne laissaient pas vraiment le choix à la jeune femme. Elle savait en ses propres moments imposer son attitude, mais Snow et Batz, qui lui passaient déjà beaucoup de caprices, savaient eux aussi imposer leur décision quand il le fallait et il ne s'agissait pas toujours d'un cas de mission. Akane et la détente faisaient normalement quinze, et Batz, quoi que plus léger depuis quelques temps, était au moins du même genre. Snow, comme un frère pour Batz et un père pour Akane envisageait là de parvenir à pousser les deux asociaux vers un nouveau rapprochement.

Depuis quelques temps, les samouraïs n'étaient plus mal vu dans la cité. Il n'y avait que Batz, avec sa masse et son épée pour "rebuter" encore les civils et quelques shinobis dans les rues. Il marchait juste derrière Akane, il avait l'air d'être en quelque sorte le gardien de la belle te peu d'hommes auraient osé s'approcher de celle-ci avec la bête furieuse que représentait Batz. Il ne se rendait finalement même pas compte du protectionnisme qu'il imposait à Akane, et cela amusait Snow quoi qu'il s'en cachait, pour arborer ce visage joyeux et ce regard presque trop pur pour être vrai. Certaines personnes le reconnaissaient déjà dans Kumo, du fait des exploits de Raiun ou encore de la libération des prisonniers Kumojins, ou enfin du récent conseil régent qu'il était parvenu à faire adopter au village. S'il recevait les salutations et félicitations avec politesse, le samouraï blanc paraissait pourtant grandement détaché de tout cela, inaccessible en quelque sorte aux flatteries qu'on pouvait lui imposer.

Snow finissait par désigner un endroit, pris à vrai dire au hasard, qui ne paraissait pas très cher sans pour autant être qualifié de gourbis. Pénétrant dans le bâtiment pour se diriger directement vers le bar, Snow invitait ses deux suivants à prendre les premiers une commande.

-Je veux de la viande, une bonne viande. Et une bière brune.
-Pas d'alcool pour moi. Je me contenterais d'une salade.
-Je t'ai connu plus gourmand.
-Je t'ai connu préférant les blondes...

Batz faillit s'étouffer dans son verre... Inutile de dire pourquoi la boutade le gênait, et on voyait une nouvelle fois le grand gaillard coutumier des charniers de champs de bataille aussi froid et violent qu'une bête se découvrir presque aux rougeurs de son visage.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 606
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Banalités. Sujet libre Lun 13 Mar 2017 - 18:19

Si quelque chose pouvait bien caractériser Akane, c’était bien sa capacité à se lever extrêmement tôt. Lorsqu’elle restait au lit très tard, ce n’était pas pour garder le lit au-delà de huit heures. Elle avait tellement de choses à faire, qu’être dans un lit à dormir lui procurait un sentiment de perte énorme. La jeune femme suivait plus que jamais la course du soleil. Elle ne sortait pas le soir, elle s’entraînait durement et elle faisait tout pour devenir plus forte pour les autres. La guerre était proche, mais même si elle n'avait pas un niveau très au point pour devenir la clé de voûte d'une attaque de cette envergure, elle avait eu l'impression en entendant les rumeurs qu'elle s'était comme entraîner toute sa vie pour ce genre d'événement. La Gogyou se mettait une grosse pression, elle venait de gagner le rang de chunin, elle n’était plus considérée comme une débutante. On allait attendre quelque chose d’elle durant l’attaque, comme elle en avait attendu de la part de Snow. Cependant, elle ne se sentait pas du tout au niveau de sa maîtrise pour diriger un groupe, ni même de la puissance brute évidemment. Il y avait encore un gouffre entre eux, c'était bien visible à l'œil nu. Snow était capable de déclencher des cataclysmes et il était d’une endurance à toute épreuve.

Akane trouvait cela étrange qu'un guerrier comme Batz dût rester à Kumo pour protéger les filles de Snow. Bien entendu, il pouvait prendre cela comme une grande preuve de confiance de la part de son ami, mais la jeune femme se disait qu’il allait devenir fou en imaginant Snow et elle en grand danger sans pouvoir y faire quoi que ce soit. Elle devait rentrer de cette campagne en vie et en entier, c’était vraiment important sinon elle aurait littéralement une ombre sous chacun de ses pas et dans l’impossibilité de s’en défaire. Akane et Snow avaient été ensemble pour le mont infinité, ce ne fut pas une grande réussite, quoi que, mais ils seraient sans doute séparés. Elle avait une spécialité, la discrétion et sans doute des capacités d’assassinat. Elle se demanda si les personnes en haut lieux étaient vraiment informé de tout, mais elle verrait bien de toute façon.
Akane avait bien remarqué que Snow passait de plus en plus de temps loin de tout, elle avait été toujours assez indépendante. Bien sûr, le samouraï blanc était devenu son professeur, mais ce n'était pas pour cela qu'elle resterait oisive. Elle était assez contente de pouvoir passer du temps avec Snow malgré tout, cela faisait vraiment très longtemps, et c'était peut-être son dernier repas en bonne compagnie. Qui sait ce qui allait advenir d'elle durant une bataille avec des enjeux bien au-delà de sa propre personne. Contrairement à ce que l'on pourrait croire, Akane était heureuse et positive. Elle était simplement plus consciente que la moyenne des enfants soldats entraînés par Kumo. Elle s'était rendue à la maison de Snow tard au milieu d'après-midi, et elle avait eu la surprise de trouver les deux guerriers prêts et disponibles pour sortir. La dernière fois que Snow l'avait invité à autre chose qu'à un entraînement datait de plusieurs mois. Elle leva un sourcil en entendant Batz lui annoncer la bonne nouvelle. Elle cherchait même le piège que cela pouvait être, mais visiblement, tout ce beau monde était terriblement sérieux. Elle ressortit alors vivement de la maison, et ma chunin regarda à nouveau Batz en train de sourire, mais que lui arrivait-il ? Il était vraiment si heureux que cela ? Qu'est-ce que chose le changeait sans briefing comprendre ce que cela pouvait être. Malgré son apparence étrange avec quelques parties du corps manquant, la jeune femme l'avait toujours trouvé beau.

« Snow nous invite en plus ? Il va pleuvoir... »

Akane s'arrêta un bref instant alors qu'elle commençait à suivre le mouvement.

« Ce n'est pas un entraînement caché ? Vraiment ? Bon, alors si monsieur le consul veut bien se permettre. »

Dit alors sur un ton noble en s'inclinant et laissant passer Snow dans un large mouvement de main. Elle affichait également le sourire des jours de détente, ce qui arrivait encore moins souvent. Elle n'était pas du tout capricieuse, elle était bien polie et une femme de surcroît. Elle restait très proche de Batz, alors que le petit groupe arpentait les rues ensemble. Il n'y avait guère de doute quant à ses sentiments envers le sombre guerrier.

« J'aurai dû mettre quelque chose d'autre, une tenue plus appropriée pour sortir. »

Commenta alors Akane, qui derrière tout cela avait bien un côté femme finalement. Elle appréciait la présence de Batz tout proche, et elle n’avait pas besoin d’hommes plus de son âge, elle l’avait lui. Elle glissa doucement une main le long de son bras, quitte à être juste derrière, autant en profiter. Elle avait bien remarqué que les réactions des personnes du village avaient changé pour Snow. d'abord, des genins qui semblaient lui vouer une vénération de sage, puis les civils qui semblaient le connaître. Cela lui paraissait étrange, elle qui l'avait connue grand guerrier, mais illustre inconnu. Akane n’en était absolument pas jalouse, elle se fichait bien d’être une légende ou connue tant qu’elle se rendait utile pour Kumo. De toute façon, ce n’était pas comme si elle avait fait beaucoup de choses dans sa vie pour le village jusqu’à présent. Les flatteries touchaient uniquement ceux et celles qui les acceptaient, et ce n’était pas le cas du guerrier blanc qui restait noble dans sa démarche malgré ses jolies bouclettes.

La jeune femme regarda alors le fameux restaurant, et il était évident que dans ce genre de lieu, il n’y avait pas de rendez-vous. Elle regarda alors Snow en secouant la tête doucement avec un sourire aux lèvres. Le choix avait dû être très mûrement réfléchi, c'était une évidence maintenant ! Elle entra alors à la suite des deux guerriers en saluant les personnes au service d'une manière polie en s'inclinant légèrement.

« Je souhaiterais un thé et une ramen au porc, je vous prie. »

Demanda alors avec beaucoup plus de politesse la chunin que ses deux illustres compagnons. Elle cherchait toujours un peu à leur montrer la bonne voie, mais bon visiblement, c’était peine perdue. Elle écouta les échanges entre les deux hommes, qui ne devaient pas tellement parlé de bières au final. Elle fronça les sourcils en glissant un visage entre les deux.

« Les brunes sont largement préférables. »

Dit alors Akane, elle qui ne buvait pas une goutte d’alcool. Elle rit doucement en voyant Batz commencé à s’étouffer dans sa bière.

« J’espère qu’il ne faudra pas que j’appelle un médecin ou que je te ranime ! »

Ajouta alors avec un grand sourire la jeune fille se permettant bien plus qu’à l’accoutumer. Ils étaient là pour se détendre, et sans doute qu’elle était loin de son habitude en public. Elle tourna alors son regard en direction d’un jeune homme apparemment totalement débrayé. Elle se demanda même pendant l'espace d'un instant s'il n'était pas un clochard ou quelque chose d'approchant, car à seize heures de l'après-midi, tout le monde était levé depuis bien longtemps, évidemment. Elle entendait son ventre grogner d’ici, visiblement, il avait faim. Elle était un peu intriguée en le regardant de haut en bas cherchant le bandeau du village, mais cela pouvait être tout aussi bien un civil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 314
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Banalités. Sujet libre Sam 18 Mar 2017 - 10:11

Aujourd'hui, quelque chose de nouveau. Une étincelle, un clignotement, une miette, un espoir de changement. La vie semblait se donner à fond pour m'ennuyer ces temps-ci. Hôpital, mission, soigner mourants, rassurer vieilles dames..Enfin bref, le quotidien barbant d'un ninja médecin !

Mais cela semblait être sur le point de changer. Un mot, reçu se matin, m'indiquant que Snow, le consul de Kumo, avait une proposition à me faire. Oui, ce même Snow qui était venu me libérer de prison en compagnie de KuKI. Évidemment, ma curiosité débordante mourrait d'envie d'en savoir plus, et maintenant qu'elle allait être satisfaite, elle bouillonnait d'autant plus.

Il faut dire que oui, depuis la dissolution de l'équipe Guzen, rien n'était plus pareil. Les entraînements, les longues missions, les réseaux ? Je m'étais beaucoup investi dans ce projet et d'un coup, plus rien. Cette peste était imprévisible, j'aurais du m'en douter après tout. Certes, elle nous enseignait ce qui devait nous être enseigné. Nous bénéficions d'une rare liberté et elle n'avait pas la prétention de se considérer comme « maître ». Mais elle restait une personne totalement infréquentable, dangereuse, sale et sal(l)ie.

Toujours est-il qu'une adresse était notée sur la lettre, elle indiquait un petit restaurant que je connaissais bien car j'avais moi même l'habitude de m'y rendre entre deux gardes. Devais-je m'attendre à une sorte de test ? Je n'en n'avais pas la moindre idée, mais j'étais totalement excité. Je n'étais pas impatient, je savais prendre le temps pour les choses qui le nécessitaient, mais là, j'étais hors de moi.

Je pris donc la route un peu en avance, et fini par me retrouver face au fameux bar à ramen. Une chevelure blanche éclatante et bouclée attira mon attention dès mon arrivée dans l'établissement. Voilà l'homme qui m'avait convié ici.

« Team Brune !» dis-je en arrivant à la table avec un large sourire. « Quelqu'un a dit médecin ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1607
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Banalités. Sujet libre Mer 29 Mar 2017 - 16:17

PNJ:
 

Couleur dialogue Batz
Couleur dialogue Snow

Lorsque Akane sous-entendait qu'il faille un médecin pour ranimer Batz, Snow arquait un sourcil d'étonnement, en fait, derrière sa petite moue qui exprimait plus la difficulté qu'il avait à retenir un fou rire qu'un mécontentement, il n'avait surtout pas comprit le sens réel de la remarque. N'écoutant qu'à moitié, il croyait qu'elle parlait de la capacité de Batz à tenir l'alcool... Rien à voir quoi. Et quand on voyait le gabarit du bestiaux il n'était pas difficile d'imaginer la descente dont il était capable (encore que...). Batz tournait le regard sur elle, un peu déconfit, puis tournant l’œil vers Snow, il n'eut pas de peine à remarquer aux joues crispées du samouraï blanc que celui-ci était au bord de la crise de rire...

Le grand bourru qu'était Batz soupirait, mais évitait de grogner, préférant se concentrer sur la bière et le plat qui ne tarderait pas avec le reste plutôt que de donner plus de grain à moudre Snow qui avait décidément envie de se lâcher un peu aujourd'hui. Snow n'avait alors pu s'empêcher de le titiller un peu. Le grand bonhomme, droit comme un piquet au comptoir fixait tout aussi droitement devant lui, mais Blanche Neige, se penchait un peu, en approchant son visage vers le sien, jusqu'à l'oreille, d'un air espiègle et malicieu qu'il ne cachait qu'à peine. Tout en venant murmurer, il fit une petite bourrade à Batz qui manquait une fois de plus de le faire s'étouffer dans son verre

-La teinture blonde ça existe t'en fait pas. Si elle est assez dévouée pour te ranimer elle sera pour le reste... TOUT le reste... Prononçait-il tout bas.

La grosse main de Batz en éclatait le verre sous la pression des doigts... Mais Snow n'eut pas l'air effrayé plus que cela, il savait que ce n'était pas de la colère, mais de la surprise qui venait d'éclater. Il se mit à éclater définitivement de rire tandis que leur hôte s'affairait à apporter un autre verre, quelque peu étonné qu'un homme eut été capable de briser une chope du bout des doigts tout de même. Mais enfin, c'était Batz. C'est alors qu'intervenait Mizu Ikumo, que Snow avait fait venir intentionnellement dans un but tout à fait précis. En effet, voilà depuis maintenant un long moment que Akane était sous la responsabilité de Snow, qui décidait de prendre un nouveau membre d'équipe. Cependant il n'avait pas trouvé qui que ce soit capable de correspondre à ses critères jusque-là. C'est que Blanche Neige était exigeant, et qu'il ne voyait pas souvent quelqu'un qu'il jugeait assez unique ou exceptionnel pour mériter son intérêt. Mais dernièrement, il se rappelait que parmi les Shinobis qu'il avait libéré de la prison de Shimo, il se trouvait justement un médecin dont on lui avait dit qu'il avait un grand potentiel malgré un certain manque d'éducation et d'expérience. Précisément un talent qui lui serait fort utile, tant à lui qu'à Akane, à Batz aussi, qui quoi qu'on en disait faisait partis de l'équipe Arukadia (sinon des intimes de Snow ce qui revenait en quelque sorte au même), voir même, peut-être un jour, saurait-on jamais, utile à Laya...

Il l'avait donc fait venir dans le but de le faire parler un peu, en envisageant bien sûr de l'intégrer à l'équipe s'il l'acceptait et que Snow l'acceptait lui-même bien sûr. Durant l'opération de sauvetage ils n'avaient pas tellement prit le temps de faire connaissance, ce petit tour de restaurant serait idéal pour cela, puisque c'est bien à un repas que Ikumo avait été convié. Il s'annonçait de la façon la plus juste, "un médecin" a-t-on dit ? Faisant se retourner un instant Batz sur lui, qui le toisait de haut, de très... haut... Non pas que Batz était arrogant, mais que la génétique, comme on le sait, avait joué en faveur de Batz, au moins sur la taille (sans mauvais jeu de mot). Snow accueillit le jeune homme d'un grand sourire, tout en joie et s'exprimait avec tout autant de joie de le voir d'ailleurs.

-Haaa ! Faillit être en retard, il ne manquait plus que toi, viens dont t'asseoir !

Batz, étant celui qui connaissait le mieux Snow ici flairait immédiatement la manœuvre de séduction de son ami et sans déduire encore ce qu'il cherchait, savait que le jeune homme qui allait les rejoindre avait un intérêt quelconque, mais sans être certain de savoir pour le moment lequel. Snow qui avait tellement d'entrain, c'était trop gros pour ne pas lui paraître grossier à lui, et même s'il avait le visage pure, encore, au point qu'on lui aurait donné le bon dieu au cœur et sans confession, il n'était pas assez bête pour croire que cette invitation était désintéressée.

-Lui aussi c'est sur ta paye qu'il va consommer ? Demandait froidement Batz à Snow.
-Nous verrons, je ne suis pas encore certain.
-C'est qui au juste ?
-Mizu Ikumo, qui a fait l'objet de l'une de mes missions il y a peu de temps. Mais il va se présenter lui-même je pense.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 606
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Banalités. Sujet libre Jeu 30 Mar 2017 - 11:04

La shinobi sourit doucement en voyant la réaction de Snow, puis celle de Batz au sujet de sa petite boutade. Elle avait eu son effet en tout cas, et c’était le principale atout de cette dernière. Elle donna de petites tapes dans le dos du guerrier noir, juste histoire de le rassurer un minimum qu’elle ne faisait que blaguer. Snow n’était pas du tout en reste, c’était ce qu’elle pensait en voyant la tête et la réaction de Batz au chuchotement.

« Qu’est-ce qui a été dit ? J’ai le droit de savoir aussi ! »

La chunin n’était pas inquiète de le voir éclater le verre sous ses doigts puissants, elle était surtout curieuse. Elle était frustrée en voyant Snow rire si ouvertement, elle regardait alors tour à tour les deux samouraïs en guise de réponse. Akane tourna alors son visage en direction du nouveau arrivé, encore un vous alliez me dire. Elle leva un sourcil en entendant parler de la team brune. La jeune femme se contenta de regarder alors Snow perplexe, comme si elle cherchait à savoir s’il connaissait ce jeune garçon. On pouvait clairement voir un changement d’attitude extrême. Tout d’un coup, son visage s’était transformé, elle n’affichait plus aucune émotion, elle semblait froide et dure.

« Il ne manquait que lui ? Je vois, alors … »

Akane se releva de son siège en s’inclinant légèrement, elle savait que ce garçon était un chunin, et elle également, alors elle ne ferait pas d’effort particulier dans la salutation, comme elle était capable de faire pour Snow, son supérieur.

« Je m’appelle Otoshi Akane, enchantée monsieur ? »

Demanda alors la jeune femme bien élevé, on ne demandait pas un nom tant que l’on ne s’était pas présenté après tout. Elle était certaine que si Snow l’avait invité ici, cela ne pouvait être qu’un piège quelconque ! La jeune femme commençait à se demander si l’invitation au restaurant n’avait pas ce but là précis. Elle commençait à devenir plus méfiante en regardant Snow. Elle trouva la remarque de Batz au sujet de qui allait payer la part du nouveau venu amusante.

« Peut-être devrait-on le laisser se présenter ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 407
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Banalités. Sujet libre Jeu 30 Mar 2017 - 17:45


Aucun retour en arrière possible


Je me trouvais sur les hauteurs du village de la foudre quand mon parchemin de communication s'activé. Regardant alors les informations écrite sur le rouleau de papier, je relevais quelque chose d'intéressant à remettre à l'unité du Satoru. M'élançant alors vers le vide le vent me porté jusqu'au petit coussin de foin posé sur une fine couche de bois. Tombant à l'intérieur me protégeant de la chute, j'en ressortais rapidement et comme si de rien était.

Marchant alors dans les rues du village, mon odorat en éveil je tentais de sentir une odeur familière dans le coin afin de pouvoir transmettre une missive tout fraîchement arrivé en ma possession. Aucune odeur pour l'instant venait me titiller, j'avançais donc encore un peu plus dans les ruelles marchande et autre échoppe vendant des breuvages ou autres nourritures.

Pour jouer plus rapidement sur la recherche j'activais aussi mon sens aguerri de l'ouie pour percevoir des voix que je serais capable de reconnaître. C'est par le biais de plusieurs tentative que mes sens olfactif se mirent à s'activer. Une odeur puis vint un son. Une voix féminine accompagnée de deux autres individus. A entendre je pouvais juger qu'il y avait deux hommes présent. Entrant alors dans la pièce très calmement et sans le moindre bruit, je venais à leurs rencontre.

- Navré de vous déranger, mais j'ai ceci à faire passer à un membre du Satoru d'urgence. Si vous le voulez bien.

Ma main venait récupérer à l'intérieur de mon manteau la lettre reçus plus tôt dans la matinée. Elle comportait plusieurs information concernant une possibilité de non protection d'une ville qui pourrait sans doute être une faiblesse pour le Shukai. Transmettant alors les donnés récolté, j'attendais de prendre congé pour laisser les trois Shinobi continuer à leurs vacation.

- Dois-je faire quelque chose ?

Disais-je avec mon masque devant le visage.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 314
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Banalités. Sujet libre Ven 31 Mar 2017 - 22:27

De l’étonnante chaleur d'un coté, de la froideur glaciale de l'autre. Au milieu, quelque chose de neutre, rien de très amical mais sans aucune animosité. J'eus la gênante impression de déranger le groupe, alors que l'ambiance était bon enfant il y a la une fraction de seconde.

Je faisais donc face Snow qui m'avait convié, au dénommé Batz, colosse pour le moins intimidant. La kunoichi se présenta, tout en s'inclinant. Ne souhaitant pas faire du zèle, je m'incline légèrement à mon tour. L'autre ne semble pas vouloir faire l'effort de me saluer, peut-être était-il l'une de ses brutes épaisses qui ne juraient que par la force ? Ne pas juger les gens sans les connaître, ne pas juger les gens sans les connaître, ne pas...bon ça va, j'ai compris.

« Mizu Ikumo, enchanté également. » dis-je en me tournant également vers Batz malgré son accueil pas très avenant.

L'ambiance était vraiment contrastée, elle ne rassurait pas, sans vraiment apeurer. Quelque chose craqua sous ma chaussure, un bout de verre. J'en conclut au reste de verre dans la main de Batz que ce dernier l'avait brisé. Eh bien, je vois avec qui je vais avoir des difficultés... Ce gars impressionne, c'est sur.

Comme Snow me l'avait suggéré, je pris place tandis qu'on demanda à Snow si je comptais manger à ses frais. Nouvelles sueurs froides, dans quel pétrin je me suis fourrer ? Après tout je ne les connais pas vraiment ! Peut-être est-il temps de penser au repli stratégique ? Non, calme, on va se présenter.

J'engage donc la parole, presque sur de moi.

« Heu...Du coup moi c'est Mizu Ikumo hein. J'ai 17 ans et je suis chunin ainsi que ninja médecin. J'occupe le poste de chef d'une petite équipe de chirurgie à l’hôpital. J'ai connu Snow lorsqu'il est venu me libérer de la prison ou j'étais captif à la suite d'une mission qui a mal tournée.... »

Au même moment, le serveur arrive pour servir les commandes des autres ainsi que prendre la mienne.

« Des tomates farcies s'il vous plaît, et de l'eau. » dis-je, presque vexé d'avoir été interrompu.

« J'ai cru comprendre que mes talents, bien qu'encore modestes, pourraient vous être utile ? Je suis tout à vous, ma précédente équipe a été dissoute il y quelques temps maintenant.... »

Cette fois, un inconnu surgit de nulle part, et à nouveau interrompu, mon visage se transforma dans un mélange de frustration et d'indignation. Bordel, déjà que j'ai pas l'air le bienvenu, comment je peux me faire accepter si tout le monde me coupe ! Je suis plus crédible la ! Le gars avait apparemment une lettre à faire passer à un membre du Satoru. Ce n'était pas mon cas, je suppose donc la lettre revenait à quelqu'un d'autre. La frustration sur mon visage fit place à de la simple curiosité, caractérisée par mon sourcil droit relevé. Je toisais les autres membres de l'équipe, me demandant bien à qui elle pouvait revenir, et surtout, ce qu'elle contenait !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 606
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Banalités. Sujet libre Lun 3 Avr 2017 - 12:01

Alors que le repas était bien parti pour être détendu pour une fois, le sort s’acharnait sans doute un peu trop sur la jeune femme. Tout d’abord un inconnu apparemment invité par son chef d’équipe débarqua, et elle ne s’ouvrait pas facilement vers les autres. Elle essayait alors de se protéger de l’extérieur comme si tout pouvait être un danger. Elle appliquait à la lettre les règles que la Gogyou avait apprises à l’académie. Elle était très protocolaire et suivait les règles sans discuter, elle était ainsi. Maintenant, voilà qu’un nouvel énergumène débarqua à son tour dans son drôle d’accoutrement. On pouvait se dire qu’il avait eu de la chance de tomber sur un chariot de foin dans un village ninja, mais il y avait bien quelques chevaux. Snow et Batz en avaient utilisés, alors il fallait bien les nourrir !

Akane se retourna en sentant la présence de l’homme. Elle était consciente que c’était un shinobi, elle le sentait au chakra, mais elle ne le connaissait pas du tout. Il semblait porter le symbole de Kumo, alors sans doute pouvait-elle lui faire confiance un minimum. Elle leva un sourcil en entendant que l’homme cherchait un membre des renseignements, c’était une étrange manière d’amener des informations. Il aurait pu tout aussi bien aller au palais, il aurait peut-être même été récompensé. Elle tendit la main en prenant la lettre, un peu perplexe, et elle la lit rapidement afin de voir de quoi il s’agissait exactement.

« D’où viennent ses informations ? Ont-elles été vérifiées ? Comment vous les avait eues en votre possession ? Et également, pourquoi moi ? »

Cela pouvait bien être intéressant vu ce qu’il y avait d’écrit, mais cela dépendait de toutes ses réponses. Elle pouvait bien paraitre si jeune et inexpérimenté, une information fausse ou tronqué pouvait avoir de lourdes conséquences. Visiblement, l’ange dépositaire des informations avait bien l’intention de partir rapidement, mais cela n’allait pas se passer ainsi. Elle n’avait pas été agressive, seulement froide et calculateur, que ce soit avec Aosawa et même avec Ikumo. La jeune femme avait laissé les samouraïs de côté pour le moment, le travail avant tout.

Akane avait apprécié quoi qu’il en soit la politesse d’Ikumo quant à sa manière de répondre en s’inclinant à son tour, la bonne éducation était si rare maintenant. Il se présenta alors à son tour, et visiblement, il ne faisait partie d’aucun clan. Ikumo prit place alors au petit restaurant, qui ne payait pas de mine. Elle fit signe à ce dernier de ne pas s’inquiéter des échanges entre Batz et Snow, ils étaient particulier à prendre, mais au final assez gentil en tout cas à son égard.

« Ninja médecin, c’est rare et précieux, sans conteste. Vous avez sans doute croisé également une nouvelle apprentie en psychiatrie, c’est une des filles adoptives de Snow. »

Une gamine aux cheveux bruns, il ne devait pas avoir beaucoup d’apprentie dans ce genre de domaine. Surtout que leur entrée à l’hôpital n’avait pas été très discrète. Elles avaient un petit peu forcé l’entrée pour se réfugier chez les dingues, mais c’était ce que voulait Sasha. Elle leva un sourcil en entendant parler d’une libération d’une prison, cela ne devait pas être très drôle à son âge. Ikumo avait beau être légèrement plus jeune qu’elle, au final, ils n’avaient pas tant de différence que cela. Elle ne pouvait pas s’imaginer enfermer à nouveau. Ikumo commanda de quoi manger, et c’était bien étrange il fallait l’avouer, drôle de gout, mais après, c’était chacun son truc.

« Un médecin, c’est toujours utile, et j’imagine que c’est pour cela que Snow vous veut dans son équipe. J’en fais partie également, et si vous êtes finalement accepté, je pourrais vous dire les qualités qui sont miennes. »

Répondit alors Akane, car il n’était pas question de donner des informations sur elle si aisément. Elle se sentit obliger d’en donner un petit peu suite au début de déballage.

« Je suis une chunin également, comme vous l’avez compris, je fais partis des renseignements, j’ai déjà fait un bon nombre de missions de rang B et quelques-unes supérieurs. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 407
Rang : B+

Message(#) Sujet: Re: Banalités. Sujet libre Lun 3 Avr 2017 - 17:06


Aucun retour en arrière possible


Je venais de rencontrer une dénommée Akane, membre de l'unité de renseignement du satoru. Bonne pioche, il s'agissait justement d'une personne à qui je devais remettre cette missive. La prenant en main et la lisant, elle me demandait d'ou venait cette source. Gardant une attitude seine et sereine, je me reculais de quelque pas en arrière histoire de pouvoir bien visualiser les gens présent.

Voyant rien d'anormal, je retirais mon masque, laissant si on me fixait longuement la possibilité de voir quelque parti de mon visage. Soupirant en écoutant les paroles de la jeune Konoichi il fallait que je puisse l'aiguiller sans trop en dire. Je ne devais pas passer entre outre mon alliance avec le Shukajin, n'y même avec le crédo des assassins. Je répondais d'une voix lente et posée.

- Cela provient d'un informateur. Je ne peux en divulguer le nom n'y la provenance. En temps qu'espion, je me dois de ne rien laisser transparaître.

Ce fut rien mais tout à la fois. Impossible d'annoncer dans un lieux pareil le nom ou même le but exacte de cette lettre. Il fallait certainement en discuter dans un endroit plus sombre et moins plein. Je regardais alors à présent le jeune homme ce disant être un médecin. Quelque chose me faisait tilte en y repensant. Le shukajin avait pu lire dans mes souvenirs sans que je ne puisse comprendre le processus. Il n'avait pas bougé,n'y touché durant notre rencontre.

- Toi le médecin, Ikumo c'est bien cela ? A tu déjà entendu parler de personne pouvant lire dans le souvenir des gens ?

Marquant une petite pose, je me concentrais à nouveau sur le personne du Satoru.

- Je ne suis peux être pas du Satoru, mais ceci mérite la peine d'être analysé. Cela fait maintenant plusieurs mois que je communique avec cet informateur. Celui ci à des raisons de me dire tout cela. Intêret personnel ou pas, ceci ne me regarde pas. Je suis qu'un espion, qui joue avec ce qu'on lui donne.

Mon masque à nouveau sur mon visage pour faire disparaître mes yeux. Puis mon bras devenait l'air, mon torse ainsi que mes jambes devenaient non visible à l'oeil nu pour de simple shinobi. J'étais devant eux, sans être la. Je m'avançais alors vers Akame, lentement d'un pas de loup. Laissant juste une phrase ce perdre dans la pièce ...

- Voila qui je suis ... Seki Aosawa. Assassin et Espion de la foudre.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Banalités. Sujet libre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Foudre :: Kumogakure no Satô-