N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 La revanche des Lapins-Crétins ( Mission de rang C - Solo )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Iwa
avatar
Informations
Grade : Emissaire de Maskine
Messages : 1727
Rang : S

Message(#) Sujet: La revanche des Lapins-Crétins ( Mission de rang C - Solo ) Mer 7 Mar 2012 - 4:22

Shinku Zanshi a écrit:
Pas loin de Konoha; dans un petit village, ont eu lieu plusieurs voles de matériel agricole, de semences, et même du terreau! Le fermier victime de ces méfaits a cru apercevoir le voleur, il n'avait pas forme humaine. Craignant que ce soit une bête dangereuse il nous a demandé de l'aide. Vous êtes affectés à cette mission afin d’élucider ce mystère et de retrouver tout le matériel. Bonne chance


玖 Quiconque lutte contre des monstres devrait prendre garde, dans le combat, à ne pas devenir monstre lui-même. Et quant à celui qui scrute le fond de l'abysse, l'abysse le scrute à son tour. 玖
Friedrich Nietzsche





Promenons dans les bois, pendant que loup n'y est pas. Si le loup y était, il nous mangerait, mais comme il n'y est pas, il nous mangera pas. Cette comptine d'enfance me revenait sans cesse dans les oreilles depuis que j'avais reçu l'intitulé de ma mission. Il était de mon devoir de me rendre à Konoha pour chasser une chose n'ayant pas forme humaine qui vole les outils des bouseux. Ce n'est pas tant de me rendre au pays du feu qui était embêtant mais plutôt le fait de travailler dans la campagne alors que je n'ai jamais pu blairer les champs et l'odeur qui s'en dégageait.

J'étais donc entrain de sauter de branche en branche tel l'étalon passant de lit en lit. Fier et croyant en mes performances. Je vous accorde que la comparaison était plutôt faible, mais en vrai, j'en avais rien à foutre. Pour le moment, je venais à peine de partir du village des nuages et j'avais encore un bon bout de chemin avant d'arriver. Quand je pensais que j'allais avoir les pieds dans le purin, j'en étais presque déjà malade d'avance. Pourquoi ne pas me donner une mission consistant à escorter une belle jeune femme ou bien enquêter dans un casino. J'en aurai profiter pour lever la gonzesse et voler des thunes. Non clairement là à part chopper une merde et m'enfuir avec des oeufs frais, je ne voyais pas tellement ce que je pourrai tirer de cette histoire. La gloire oseraient certain. Mais personnellement, tout ce qui était prestige, j'en avais rien à carrer. D'ailleurs à retenir pour les générations futurs. Une petite phrase qui résumera tout. «On peut douter de tout sauf de la nécessité de trouver du côté de celui qui a le pognon.» Ceux qui appliquent cela partent déjà gagnant.

Après plusieurs longues journées de marches, j'arrivais enfin à la frontière du pays du feu. A partir de là le tout était de passer discrètement sans faire de bruit, nous n'étions pas en guerre avec la feuille mais bon, je connaissais pas beaucoup de monde qui aimait qu'on vienne agir sur leur terre. D'ailleurs en y repensant, ils étaient quand même sacrement cons ces abrutis de pécores. Pourquoi quémander les services de Kumo quand on a un autre village à trente lieues de son habitation. Ah et désolé pour le pléonasme. Je n'étais plus qu'à quelques kilomètres du lieu de la mission. Et plus j'approchais, plus j'avais envie de faire demi-tour. Une fois arrivé, je saluais le paysan qui me répondit :

⇨ B'jour Ninja, mes p'tiots vont vous faire v'siter le domaine là, histoire que vous ne perdiez pô trop de temps.
⇨ Pourquoi les deux ?
⇨ Pour plus qu'ils soient plus efficaces !
⇨ Je pense pas que deux trous-du-cul soient plus utiles qu'un seul, enfin soit !
⇨ Z'êtes pas très poli vous, hein !
⇨ Non généralement pas avec toutes les personnes exerçant de près ou de loin dans le domaine agraire.
⇨ Agraire ? Ca veut bien dire rajouter des épices dans un plat ?
⇨ Non c'est Agrémenter ça, mais c'est bon cherchez pas à comprendre.

Ce qu'il était con. Enfin bon parfois il valait mieux se méfier des cons, ils y en a qui vont beaucoup plus loin qu'on ne le pense.


Citation :
Cette première partie retrace mon arrivée jusqu'à la ferme, la seconde sera entièrement dédiée à la mission. Et sera donc plus longue.


Dernière édition par Yugata Yugure le Mer 7 Mar 2012 - 5:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Iwa
avatar
Informations
Grade : Emissaire de Maskine
Messages : 1727
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: La revanche des Lapins-Crétins ( Mission de rang C - Solo ) Mer 7 Mar 2012 - 5:51

㋕ Je suis le rêve éveillé, le monstre de vos cauchemars, le démon aux milles visages... ㋕


Bien au final j'avais ducon et ducon pour me servir d'accompagnateurs. Les deux se ressemblaient comme deux gouttes d'eaux que ce soit dans les traits du visage ou même dans la posture. Pour ce qui est de l'intelligence, je ne pouvais le dire. Enfin vu leur géniteur, ça devait pas être des flèches. Bref ces types étaient des grosses pintades de deux-cents livres et le pire c'est qu'il traînait en chemin. S'il voulait ne pas me faire perdre de temps, il n'aurait pas dû me coller ces deux zéros. Malgré tout, j'allais en profiter pour me renseigner un peu sur la mystérieuse chose qui avait subtiliser du matériels. Je posais donc une question histoire d'en apprendre un peu plus sur ma mission et en même temps pour tester leurs facultés cognitives.

⇨ Que pouvez vous me dire sur le voleur, la taille approximative, la race dans le cas d'un animal ?
⇨ Ca ne peut que être un lapin adulte. Notre père nous a juré qu'il n'existait pas dans cette forêt un animal plus gros que le lapin adulte.
⇨ Un lapin adulte hum... Dîtes dans votre famille, question intelligence vous vous classeriez rang combien du plus con au plus capable. Si je puis dire.
⇨ Bah premier et deuxième je pense.
⇨ Ah ouais carrément ? Dîtes vous avez un rêve ?
⇨ Oui moi j'aimerai devenir médecin.
⇨ Eh bah abandonnez le, vous y arriverez pas.

Non mais c'était affligeant ce niveau. Nan mais ce genre d'espèce faut la mettre en captivité et surtout les stériliser hein, il ne faut pas qu'il se reproduise. Quant au taux de consanguinité dans l'arbre généalogique il devait atteindre des sommets. A ce point là ça m'étonnerai pas que la grand-mère soit la mère et même la tante de ces deux là hein ! Pour ceux qui ne suivent pas, cela reviendrait à dire que le fils à coucher avec sa mère qui est aussi sa soeur. Une fois la nuit tombée les bouseux m'invitèrent dans leur demeure pour partager leur quotidien, j'ai préféré leur répondre par la négative.

⇨ Non je me mélange pas avec vous, sans vouloir vous vexez j'ai peur vous déteignez sur moi.
⇨ Ca veut dire quoi ça qu'on est con ?
⇨ Oui. Malheureusement oui.
⇨ Attention mon bonhomme je suis un grand homme capable de faire tomber une pluie de flèches en un instant ! J'ai appris ça d'un ninja !
⇨ Une pluie de flèches en intérieur donc ? Je vous prenais pour un pied de chaise, mais vous êtes un précurseur en fait ! Bon j'me tire, j'vais monter la garde dehors.

Je savais que c'était pas une mission pour moi. L'air ambiant me dégoûtait plus qu'autre chose. Les pécores quant à eux chlinguait du derch c'était pas commode et en plus ils étaient abrutis comme des manches ce qui ne facilitait pas la tâche. Quelque part, je me disais que dans le fond n'importe qui pouvait voler chez eux. Je suis sûr que même à une quinzaine il n'arriverait pas à faire un roulement pour surveiller la nuit. Je pense même pas qu'il sache programmer un réveil d'ailleurs. Bon il était temps de me préparer à recevoir notre invité mystère. Je déposais des notes explosives autour des granges et de la maison, bien entendu, assez loin pour ne pas que l'explosion déclenche un incendie, soudain j'entend un bruit dans la maison des paysans, je m'y précipite et là que vois-je, le chien de la famille mort égorgé et le père avec le couteau en main. L'animal avait la poitrine ouverte et on semblait avoir dérobé son coeur. Devant la cheminé, l'organe de l'animal était posé sur une table et les fils semblaient prier à côté.

⇨ Ah nan mais j'vous jure hein, des tanches pareilles, on devrait les mettre sous verre !

Et au même moment, j'entend comme un grincement de métal dehors. Je m'y précipite afin de voir enfin la chose responsable de ces larcins. Mais trop tard, je ne vois qu'une ombre s'enfuyant dans la forêt. Ah raté, tout ça à cause de la folie de ces idiots. Bon une chose était sûre, je ne dormais pas avec eux. Et je devais prendre des précautions, ils seraient encore capable de me zigouiller pendant la nuit ces cons là. Je me rendais dans leur grange afin de prendre du fil de fer et des clochettes, après quoi, je m'installais au milieu de leur champ, un périmètre de protection autour de moi. Nul doute que le tintement de la cloche me réveillerait aussitôt et au cas où je restais armé dans ma couche. Quelques heures passèrent avant que je me réveille en sursaut à cause du son de mon installation, mais à défaut que ce soit un fermier qui vienne me réveiller le monstre était là à une dizaine de mètres devant moi. Je ne pouvais dissocier sa forme cependant je pouvais affirmer qu'il ne possédait pas de chakra et que par conséquent ce n'était pas humain.

Heureusement, dans mon «rempart» j'avais inclus des notes explosives, je profitais pour faire exploser à distance celle qui était la plus proche de l'animal. Et là qu'elle ne fut pas ma surprise. Un immense lapin, avec des dents énormes et des yeux rouge sang... Le lapin adulte. Alors ça si il venait à le voir, ce serait moi qui en définitive serait le dindon de la farce. Mais bref, j'étais là pour faire un travail et il était temps de s'y mettre, je lançais à l'animal même s'il ne comprenait pas la langue.

⇨ Allez en garde mon lapinou, je m'en vais te tailler le zizi en pointe.

Après quoi je tapais sur le sol avec mon pied tout en effectuant un signe incantatoire, et là une longue lance de terre se redressa depuis le sol, animée par mon énergie spirituelle puis je commençais à chanter en me dirigeant vers le lapin adulte.

⇨ Mon petit oiseau a prit sa volée... A prit sa...

J'esquivais un coup de pâte tout en essayant de me faufiler derrière lui pour lui donner un coup sur les flancs. Au moment où j'allais le toucher il bondit en arrière. Plutôt agile comme bestiole... Je continuais dans ma chanson tout en fonçant à nouveau sur la créature.

⇨ A la volette... A prit sa... A la volette... A prit sa volée.

Je donnais un coup de lance dans le prolongement de mon bras, mais je frappais dans le vide à nouveau, j'allais devoir la jouer un peu plus finement que de cette manière là. Je tapais à nouveau du pied dans le sol en faisant le signe du serpent. Là un disque de terre s'expulsa du sol. Je le saisis et j'y accrochais un parchemin explosif. Deuxième round. Je lançais le projectile vers le lapin adulte qui tenta de l'esquiver en sautant au moment ou il effectua la manoeuvre, je fis exploser le parchemin, ce qui eut pour conséquence de blesser l'animal. Et il semblait s'être énerver puisqu'il chargeait sur moi. Je continuais à chanter.

⇨ Est allé se mettre sur un oranger. Sur un or... à la volette.

Je frappais une nouvelle fois le sol pour faire apparaître un bouclier de terre cette fois, je parais ainsi le premier coup de patte, je tentais d'empaler la bête d'un coup de lance, mais ce dernier réussit à la saisir avec sa mâchoire. A cause de cela je ne pus éviter le deuxième coup de patte mais j'en avais profité pour coller un parchemin explosif sur la pâte du monstre. Pendant que la force du coup m'éjectais, j'en profitais pour déclencher l'explosion. Le souffle me porta encore plus loin et à l'atterrissage, je fis des roulé-boulé dans la terre. Une fois relevé je remarquais que je saignais à plusieurs endroits de mon corps mais ce n'était que superficiel. Je m'approchais de la bête qui semblait être à l'agonie et c'est tout en chantant que je plantais un Kunaï dans sa gorge.

⇨ Sur un or, à la volette... Sur un oranger...

J'étais plutôt loin de la maisonnette des pécores, du coup même le bruit de la bataille n'avait pas eu raison de leur sommeil de plomb, j'en profitais donc pour tailler dans la chaire de l'animal un simple mot «adieu». La mission ayant été payée en avance, il n'y avait pas le problème d'argent à prendre en compte. Il était temps pour moi de rentrer au village des nuages.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
 

La revanche des Lapins-Crétins ( Mission de rang C - Solo )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Feu :: Hi no Kuni :: Forêt de Hi no Kuni-