N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Toc toc toc (Kazushi)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1336
Rang : S

Message(#) Sujet: Toc toc toc (Kazushi) Lun 13 Mar 2017 - 23:27

J'attendais Kazushi dans une salle de réunion, nous avions à discuter. Dans un premier temps le sujet abordé allait être celui de Yami. Il voulait sûrement obtenir des réponses suite aux révélations du siècle, l'information du siècle donnée par Yamada Kioshi. Information qui avait soulevé le peuple, information qui avait crée des émeutes dans tout le Yuukan. La guerre civile était à redouter... c'était prévisible et toute l'organisation militaire était prête pour la riposte. Certains de mes hommes m'avaient même tourné le dos... Je me levais je tremblais, je me couchais je tremblais... ma vie était devenue un véritable enfer. J'avais même peur que mes propres couverts se retournent contre moi, j'imaginais une scène assez simple mais surprenante : moi dans la cuisine entrain de de déguster des céréales youkoulélé et bam, la cuillère se retournait tout à coup contre moi pour me mettre à bas. Action accompagnée bien sûr d'un « à mort ! » digne d'une charge rohirrim.

J'attendais donc mon ancien élève dans la dite salle de réunion. Dans un premier temps le sujet abordé allait être celui de Yami. Je comprenais ses inquiétudes, le Rokudaime Kazekage avait parlé de mes liens avec la déserteuse. Il l'avait d'ailleurs fait à la fin de son procès, je n'avais bien sûr pas daigné répondre. Ce n'était pas mon procès et je n'avais pas à me justifier à un déserteur et à une assemblée à moitié accréditée à recevoir la moindre information. Comme toujours, toutes mes actions étaient liées à mon serment : Servir ma patrie. Quelque chose que le nomade ne pouvait comprendre, lui qui n'avait qu'agit par ses sentiments et rien d'autre.

Au-delà de cette affaire, je voulais aussi discuter avec lui de nos systèmes de sécurités. Avec le nombre de déserteurs pensant détenir toutes les connaissances sur nos installations, nos procédures et tant d'autres choses, nous devions être prudent. Même si nous gardions la même base, tout devait être changé. Seul quelques personnes devaient avoir accès à des données et aux mécanismes sensibles, c'était impératif.

Finalement le dirigeant du Kakumeigun arriva et je pus le saluer en abaissant légèrement le haut de mon corps. J'esquissai un sourire avant de prendre la parole.

« Bonjour Kazushi, assieds toi je t'en prie. » Je marquai une brève pause avant de reprendre la parole. « Et commençons rapidement. »

J'attendais ses questions, son avis. Il était mon élève mais aussi mon ami, il pouvait tout me dire. Au-delà de la sécurité, nous devions aussi parler de la désertion d'Ema. Aussi insignifiante soit-elle, nous devions tout de même alerter nos sources et faire en sorte de la récupérer. Je n'avais pas été déçu ni surpris de sa désertion. C'était dommage... nous perdions une véritable mascotte capable d'enlacer un adversaire et de donner des informations sensibles à un ennemi. Seul mon maître m'inquiétait, il devait une nouvelle fois supporter le caractère imprévisible de sa femme.

Enfin pour le moment je devais me concentrer sur le sujet de ma sœur, s'il voulait la vérité, alors il allait l'avoir. J'avais confiance en Kazushi après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 516
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Toc toc toc (Kazushi) Mar 14 Mar 2017 - 0:06

'Toc toc toc'. Ce n'était pas la première fois que j'entendais ce son aujourd'hui. C'est alors, comme si la foudre m'avait frappé que je réalisais ! On toquait à ma porte !

« Qui est-là ?! »

Hurlais-je presque en sortant de mon lit. J'enfilais rapidement un survêtement avant de me présenter sur le pas de ma porte pour découvrir la personne qui se tenait face à moi. Ou du moins, ce que je pensais être quelqu'un. Le soleil venait à peine de se lever, personne n'était venu frapper à ma porte. C'était encore ce rêve où le juge frappait de son marteau pour faire revenir l'ordre après la révélation du siècle de la part de l'accusé.

M'enfin, mi-rêve mi-réalité dirait-on. Cette révélation avait eu lieu, depuis, nous vivions tous dans la peur. Ogami en particulier. Je me préparais tout de même, j'avais rendez-vous avec lui au Palais du Conseil Souverain aujourd'hui, pour parler entre d'autre de 'La Révélation' et d'autres petits problèmes. Comme celui d'un prisonnier qui se trouvait un peu trop chez lui. Un déserteur qui pensait qu'il avait tous les droits et ce, malgré sa condamnation à dix ans de prison. Cela n'était heureusement pas mon premier problème aujourd'hui.

Je me dirigeais enfin vers la salle de réunion qu'Ogami avait réservé afin que nous soyons tranquilles. Il allait devoir me donner toutes les informations qu'il connaissait de Yami et surtout les raisons de ses visites. Bien que je connaisse sa relation avec celle qu'il appelle 'sa sœur' il me devait quelques informations complémentaires. En tant que Chef du Kakumeigun, je me devais de faire mon travail.

Je saluais Ogami aussi poliment qu'il me saluait lui-même. Je m'asseyais et sans attendre, je pris la parole. Pas besoin de plus, nous nous connaissions depuis bien trop longtemps.

« Dis-moi tout ce que tu sais de Yami actuellement, son occupation, sa dernière position connue, est-ce qu'elle solitaire, que sont devenus les Ketsueki qui l'ont suivie ? Etc etc. Je te passe le reste. »

Je marquais une légère pause avant de reprendre.

« Dis-moi aussi quelles sont vos relations actuelles et ce que vous avez pu conclure lors de votre dernière entrevue. S'il te plait, Ogami. Comme tu le sais, certaines personnes t'en veulent après 'La Révélation'. »

Je laissais ensuite le temps à mon ancien chef d'équipe de répondre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1336
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Toc toc toc (Kazushi) Mer 15 Mar 2017 - 22:13










« Bon maintenant que nous avons discuté de Yami et de l'ex-femme du Kazekage. Nous pouvons passer à la suite. Tout d'abord en ce qui concerne la sécurité, je veux un remaniement complet. Je veux en terminer avec les cinquante Saibogu qui possèdent toutes les connaissances concernant nos infrastructures. Tu te débrouilles comme tu le souhaites mais je veux qu'un Saibogu n'ayant pas travaillé sur ce nouveau projet ne comprenne rien à ce dernier. Par infrastructures, j'entends bien sûr nos nombreux établissements mais aussi notre dispositif de sécurité. Tu fais en sorte que nos détecteurs, nos patrouilles, nos procédures soient toutes remaniées. Je veux aussi que le tunnel, qui peut nous être grandement utile, soit surveillé et soit modifié. N'hésite pas à faire appel aux marionnettistes, ils seront ravis de nous aider sur ce projet. »

Cela allait nous être coûteux mais c'était un investissement nécessaire afin de veiller à notre sécurité. Je ne pouvais plus admettre qu'un déserteur ou ancienne force de Kaze no Kuni puisse détenir des informations sensibles. Je confiais de grandes tâches à mon ancien élève, bien sûr il allait déléguer la plupart d'elles mais j'attendais de lui de grands résultats.

« Chaque entrée, chaque sortie doit être notée. N'hésite pas à faire appel à tes informateurs afin de créer des fichiers sur les habitants de ce pays. Si l'un d'eux représente une menace pour notre nation, il doit être référencé comme dangereux pour le pays du vent et du bois. Pareillement pour les lettres, les transferts de fonds et mouvements importants ou pas, on doit avoir un œil sur tout. La guerre avec Konoha a beau être terminée ou presque, nous devons être sur nos gardes. Le monde est menacé et nous devons être prêt, combattons les ennemis à l'extérieur de nos frontières mais pas à l'intérieur. C'est pour cela qu'un travail rigoureux doit être accompli. Fais travailler tes hommes jour et nuit s'il le faut, œuvrez pour Kaze sans relâche comme vous l'avez déjà fait auparavant. »

Je marquai une pause de quelques secondes et observai mon élève d'une expression sérieuse.

« Très important aussi, prévois de nombreux plans d'évacuations et forme le personnel nécessaire pour cela. Tu as le droit de faire appel aux civils, c'est même très recommandé. Fais juste attention aux personnes recrutées. Utilise nos caisses afin de faire un stock de denrées alimentaires et de vêtements. »

Ces choses devaient être faites et puisque qu'on était menacé au même titre que les autres organisations, il était temps d'agir.

«  Si je te demande d'accomplir ces tâches, c'est puisque en accord avec le Daimyo nous déclarons dés maintenant l'état d'urgence. Accompagne le peuple, rassure le peuple. Comme tu le sais, comme ils le savent, un Bijuu s'est fait entendre et nous devons prendre nos précautions. Nous connaissons la menace, nous en détenons un actuellement après tout. L'état d'urgence implique beaucoup de sacrifices et beaucoup de règles mais fais en sorte que tout soit respecté et appliqué. Est-ce compris ? Je ne tolérerai pas l'erreur, prends des initiatives et impressionnes moi. Les membres du conseil auront aussi une place importante à tenir dans ce dispositif, tu te coordonneras avec eux. »

Je posai ma tête sur ma main et du coin de l’œil je regarderai Kazushi d'un air accusateur.

« Ne me déçois pas. »

Je soupirai un grand coup avant de m'étirer. Il était temps de terminer cette conversation, du travail l'attendait après tout.

« Autre chose, en ce qui concerne Kioshi. Comme tu le sais sa cage est méconnue de la plupart de Suna, c'est une cellule privée et secrète. Je veux aussi renforcer la sécurité de sa détention. Fouille quelques fois par jour et pas aux mêmes heures, vous fouillez aussi son corps sous toutes ses coutures. Une fouille avant une visite et une fouille après. Chacune des demandes de visite doit passer par toi et ceux étant en contact avec Kioshi doivent être très surveillés. J'entends par-là les gardiens, bien sûr. S'il oppose la moindre résistance, vos utilisez les mécanismes de la cellule afin de l'anesthésier, de le calmer. Peu savent où il se trouve et ça doit continuer comme ça, compris ? J'en ai terminé maintenant, merci de ton attention et je compte sur toi, comme toujours.»


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Toc toc toc (Kazushi)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays du Vent :: Sunagakure no Satô :: Palais du Conseil Souverain-