N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.

Partagez | 
 

 De sueur et de sang prt.2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Daimyô de Ame - Chef du clan Sabakyô
Messages : 914
Rang : A+

Message(#) Sujet: De sueur et de sang prt.2 Jeu 16 Mar 2017 - 15:39



Le pas de mes bottes de fer foulaient la neige, le son si particulier qu'elles émettaient à chacun de mes pas aussitôt étouffé par la poudreuse et le vent qui la transportait. Derrière moi, dans mon sillage, il y avait les pans de mon large costume gris qui se battait contre les bourrasques qui n'avaient pas assez d'effacer les traces que je faisais aussitôt que mon pied relevait de terre. Mon masque, lui, me protégeait des flocons secs qui ressemblaient aujourd'hui plus à de minuscules grêlons qu'autre choses. S'il me protégeais de ces particules de glaces, il ne me rendait aucune utilité contre le froid par contre. L'alliage dont il était composé prenait froid rapidement, et la sensation de gèle sur ma peau était plus ou moins agréable...mais je l'endurais. Je savais que l'inconfort lié à cette froideur ne laisserait aucunes marques, et comme n'importe quoi...en l'endurant on finissait par l'oublier.

Enfin, lorsque je fus arrivé au baraquement militaire de la capitale, situé à quelques rues seulement du quartier Samui et de leur imposante tour du conseil, j'ouvris simplement la porte afin de me diriger vers la grande salle de cérémonie. C'était là que les soldats étaient généralement décorés devant publique lorsqu'ils revenaient de guerre et qu'ils recevaient, pour certains, des honneurs bien mérités. Mais c'était là aussi que nous nous réunissions pour recevoir les briefings avant nos entraînements. Là que les plus hauts gradés de l'armée du Nord donnait ses instructions à ceux qui partaient en exercice militaire. Ce qui allait être le cas aujourd'hui.

L'avantage d'être gouverneur alors que j'étais également membre des unités spéciales de l'Empereur...me permettait de mobiliser les forces militaires de tout un pays sans avoir à passer par différents noms de la bureaucratie impériale. Ne manquait plus qu'à être chef de clan...et ma suprématie sur Yuki no kuni serait complète. Mais pour aujourd'hui, le clan Samui restait entre les mains de Kirito-senpai...et bien que ses décisions et actions envers celui-ci se voulaient peu innovatrices...les miens se portaient bien et c'est tout ce qu'il m'intéressait de savoir aujourd'hui. J'avais, de toute façon, beaucoup d'autres occupations et priorités en tête.

Ouvrant finalement les portes de la salle, il y avait là une centaine de soldats portant l'uniforme de mes Junsas. Tous, aussitôt qu'ils me virent arriver, scandèrent un salut envers leur Taira qui faisait son entrée. Je me dirigeai alors vers un petit pied d'estale d'où il me serait plus facile de m'adresser à la foule qui se tenait bien silencieuse, attendant les ordres qui allaient suivre. Là, une fois que mon regard eut parcouru leurs têtes identiques, je pris une grande inspiration afin de bien me faire entendre de tous et toutes.


Junsa! Et tous répondirent d'un "Taira!" en prenant une posture droite et exemplaire

Vous êtes maintenant au nombre de cent têtes à composer l'honorable et prestigieux corps des Junsa du Hogo. Notre devoir est de nous assurer que la paix soit bien gardée au sein des terres de l'empire et ce, par tous les moyens possible.

Cependant, Yuki no kuni reste en proie à une série d'attaques venant d'un groupe appelé le Kyomu. Cette organisation terroriste a encore frappée dernièrement afin de démanteler le Triumvirat. Et ils ont réussis.

Cependant...leur règne de terreur s'achève ici...et avec nous. Vous serez formés à être les soldats les plus prometteur de l'Empire...mais pour cela il vous faudra travailler dur. C'est pour cette raison qu'aujourd'hui, vous participerez tous à une formation de combat au corps à corps, mais aussi de l'apprentissage de l'art des sceaux. Et sachez "qu'aujourd'hui" s'étendra sur trois semaines complètes durant lesquelles nous iront dans les montagnes entourant la capitale pour y rester...quoiqu'il arrive. Durant ces trois semaines, vos limites seront testés, tout comme votre sens de la vie en communauté.

Oubliez votre nom
Oubliez votre clan
Oubliez votre famille

Vous vous appellerez tous "Junsa". Vous agirez tous comme une seule et unique personne. Un seul et unique cerveau. Vous devrez chasser et pêcher pour survivre. Faire vos propres abris. Gérer votre propre garde-mangé aussi car nous partiront d'ici qu'avec vos uniformes, une corde, une lance et une machette pour chacun d'entre vous. M'avez-vous compris?

Le simple silence dans la salle ainsi que leur maintient de leur posture strictement militaire en disait long. En tant qu'humains...ils n'approuvaient pas...mais en tant que soldats, ils iraient partout où je leur demandais d'aller. Bien...

Leur pointant alors le fond de la salle, ils allèrent chercher la corde et les deux armes qui leurs étaient attribuées et lorsqu'ils furent équipés, nous primes tous direction vers la sortie la plus proche afin de nous enfoncer vers l'extérieur de la ville. Moi aussi, j'allais y participer. Moi aussi...j'allais être l'un des leurs. Car un chef se devait d'accompagner ses hommes dans les périples qu'il leur demandait d'accomplir. Sinon, quel sorte de chef serait-il?




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Daimyô de Ame - Chef du clan Sabakyô
Messages : 914
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: De sueur et de sang prt.2 Lun 20 Mar 2017 - 13:22



Ce n'est qu'après une demi journée de marches que nous atteignîmes enfin le flanc du mont Lhotse. Cent hommes, bien que le nombre puisse semblé imposant, ne réussissaient néanmoins pas à laisser traces de notre passage dans les grandes étendues de neiges que nous traversâmes pour nous y rendre. Les vents hurlaient au point d'en souffler les branches les plus fragiles des arbres et si, par malheur, l'un de nous osait s'éloigner du groupe...il n'était pas assuré qu'il le retrouverait tant le voile immaculée des flocons en cavales était épais. Ce qui, d'ailleurs, commençait à me donner de l'inspiration quant aux techniques que je pourrais maintenant maitriser grâce à mon récent apprentissage de mes pouvoirs claniques. Si Kiri avait sa brume...Yuki pourrait bien avoir son blizzard. Après tout...c'était nous qui avions fondé la brume sanglante...il y a de cela des années.

Enfin, alors que la neige devenait de plus en plus épaisse, signe qu'elle s'ammassait au pied de la montagne. Je fis donc signe à mes Junsa de stopper leur avancée tout en le criant...mais il n'y avait rien à faire. Incapables d'entendre mes ordres et à peine capables d'entrevoir pas silhouette dans ce chaos blanchâtre, je dû alors mettre la main sur l'épaule du compatriote qui était le plus près de ma position et lui crier dans les oreilles de faire de même avec tout le monde. Rapidement, nous nous encouragèrent mutuellement à stopper le pas sur place pour qu'enfin ils comprennent que nous allions nous enfoncer plus creux dans les bois. Là où les troncs des sapins étaient moins distancés les uns des autres et logiquement, là où ils nous protègeraient beaucoup plus des tourments de la tempête. Ce fut donc un petit dix minutes de marches supplémentaires qui nous mena à un regroupement de conifères assez massifs. Déjà...nous pouvions enfin entendre le bruit de nous reniflement incessant. Le froid mélangé à l'effort nous faisait couler du nez!

Faisant volte-face, je me mis alors à compter mes soldats afin de m'assurer qu'ils étaient tous là sans exception. Histoire de facilité la tâche, chacun d'eux s'était vu attribué un numéro avant notre départ et aussitôt que j'eus crié "Zéro", tous commencèrent à crier le leur...un vrai décompte.

"UN!" cria le premier, "DEUX!!!"...le deuxième et ainsi de suite, jusqu'à la centaine. Étonnamment, le dénombrement fut rapide et sans embrouilles, personne ne manquait à l'appel. Il n'y en a que deux ou trois qui semèrent le doute dans la tête des plus attentifs. À bout de souffle après un voyage aussi exténuant à nous trainer dans plus d'un pied de neige, ceux qui étaient le moins en forme avaient dû prendre une bonne inspiration pour crier leur chiffre. Heureusement...les trois semaines intensives qui allaient venir leurs feraient du bien et leurs permettraient d'acquérir de bonnes bases pour garder un corps au top de sa forme.

Enfin, histoire se les laisser souffler un peu, je décidai qu'il était temps de monter le camps. Désignant dix hommes qui s'occuperaient de creuser des trous, j'en pointai dix autres qui serviraient de patrouilleurs. Ils marcheraient en équipes de deux, à intervalles de dix minutes entre chaque départs et couvriraient une zone de deux kilomètres autour du camp. Leur but serait donc de repérer non seulement les mouvements humains qui se rapprocheraient de notre position, mais aussi les points d'eaux les plus accessible et les troupeaux de cervidés qui pourraient passer dans la région.

Enfin, le reste servirait à ramasser du bois pour monter des abris simples et ensuite à les monter au dessus des trous creusés dans la terre gelée. Le surplus de terre et la neige servirait de mur et d'isolant à nos maisons de fortunes. Le bois et les branches de pins, eux...de toit par dessus lesquelles ont rajouterait une autre couche de neige. Ainsi, nous serions à l'abris des tempêtes et des bourrasques.

Au départ...tout ses faisait dans un silence des plus mortuaires. Leurs mouvements se voulaient mécaniques, ils agissaient tels de vrais automates. Puis, enfin, l'un d'eux se mit à siffler...puis à chantonner. Un sourire se dessina sur mes lèvres cachées par le fer. S'ils pensaient d'abord que j'allais les réprimander, ils furent probablement surpris de me voir ne rien dire d'abord. Je ne leur rappelai qu'une seule et unique chose cependant.


N'oubliez pas que vous êtes tous une seule et unique personne. Une même entités Junsa...si vous voulez siffler et chanter...vous le faites tous.


Puis tranquillement, d'autres sifflements s'ajoutèrent au premier. Puis d'autres...et les sifflements devinrent un chant. Tous chantaient une chanson à répondre à l'allure des camps de bûcheron...sous l'effort des coups de haches et de pelles. Ils apprenaient à travailler ensembles...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Daimyô de Ame - Chef du clan Sabakyô
Messages : 914
Rang : A+

Message(#) Sujet: Re: De sueur et de sang prt.2 Mer 22 Mar 2017 - 15:11



Une semaine entière s'était déjà écoulée depuis notre arrivée et déjà, je voyais que le comportement de cette centaine d'hommes avait déjà changé. Rapidement, un lien d'unité avait commencé à se tisser parmi ceux-ci alors que je ne cessais sans relâche de changer leurs équipes. Tous avaient commencés à toucher à tout au niveau des tâches tout en travaillant avec de nouvelles personnes à chaque fois. Tous savaient maintenant pêcher, chasser, patrouiller un périmètre...et le faisaient d'une manière semblable. Bien entendu, ils n'étaient pas des professionnels au niveau de la qualité d'exécutions...mais ils connaissaient les bases et c'est ce qui importait le plus. Le but étant surtout d'éveiller leur conscience collective.

C'est donc durant l'après-midi de la huitième journée de notre périple que nous nous réunissions pour les nouvelles consignes. Seul les patrouilleurs restaient exemptés de l'annonce du programme d'entraînement qui les attendaient, mais avaient tout de même été avertis tout juste avant leur départ de ce qui les attendraient à leur retour.


Ainsi, je donnai une série de cinq projectiles en bois à chacun d'eaux. L'embout était arrondis et donc ils comprenaient que se faire toucher par ces morceaux de bois taillés ne causerait que de simple échymoses, mais symboliserait leur mort. Je me dirigeai ensuite vers l'extérieur de la forêt en leurs demandant de me suivre. Une fois à la lisière, nous nous retournâmes tous vers la forêt et je leur donnai le programme d'entrainement du jour.


La forêt est l'objectif...sur environ trois cent mètres. Votre but est de la défendre, mais les défenseurs seront en désavantage numérique. Des balises, au nombre de sept, ont été installés à chaque trentaine de mètres et elles comportent un sceau de barrière à activer. Votre but sera d'activer ces barrières avant l'arrivée de l'ennemi en zone interne, la forêt donc.

Le camp des défenseur comptera trente hommes, les attaquant soixante-dix...donc. Votre seul moyen de gagner est d'activer les défenses. Compris?


-Compris!!!

Bien. Un à Trente...en position.

Trente-et-Un à Soixante-dix...avec moi.

Le défis ne commence qu'à mon signal et mon signal seulement.

Et suite à ce que les joueurs défensifs furent entrés dans la forêt, nous nous en allèrent à plus d'une centaine de mètre en distance. Là, j'expliquai aux attaquants que leur but était d'empêcher les défenseurs d'accéder et d'activer les balises des défenseurs. Pour se faire, chacun d'eux possèderaient aussi cinq projectiles de bois, limitant ainsi leurs ressources, et que la précision des tirs seraient la clef. Lorsque tous eurent bien compris le défis qui leur était présenté...je levai la main et des dizaines d'aiguilles de glaces firent leur apparition dans l'air pour ensuite s'abattre au sol. Le signal était donné...

Rapidement, l'on pouvait voir des ombres circuler entre les troncs d'armes alors que nous chargions droit devant. Puis, un premier projectile​ fut lancé de la part des défenseurs et l'un de ceux qui était au front le reçu directement sur son masque, l'obligeant à déclarer forfait. Un deuxième...un troisième...une véritable vague de tir qui obligea l'offensive à reculer et attendre qu'elle passe s'ils ne voulaient pas "mourir". Ce qui donna amplement le temps à nos adversaires de se déplacer vers leurs objectifs.

L'effense envoya alors une série de tir à son tour, mais le couvert que bénéficiait les défenseurs grâce aux troncs leur donnait l'avantage de bien pouvoir se protéger. Seulement deux ou trois d'entre eux tombèrent, puis l'on vit alors un homme sortir des boisés devant chacune des balises qui étaient situées à dix mètres de la lisière environ. Il était clair qu'ils s'étaient consultés alors que nous allions nous mettre en position plus tôt...ce qui était bien.

Les sprinteurs courraient à vice allure, en ligne droite et derrière eux, un autre homme faisait de même. Je voyais alors clair dans leur jeu, mais je ne dis rien. Je laissai mes soldats agir naturellement, comme bon leur semblerait. S'ils devaient échouer, ils apprendraient simplement à ne pas commettre cette erreur deux fois. Et je vis alors mon escouade lancer une vague de projectiles à leur tour afin de mettre fin à la course des premiers de lignes adverse...puis le reste de leur équipe sortit des bois pour charger derrière leurs alliés.

Les premiers de devant lancèrent aussi un kunai de bois devant eux afin de bloquer quelques uns de ceux qui venaient vers eux. Suite à quoi ils se sacrifièrent et encaissèrent le reste de la volée pendant que l'homme derrière eux s'affairait à concentrer son chakra dans le sceau de la balise. Si quelques Kunai furent alors envoyés de l'avant pendant que le reste de l'offensive chargeait, les Junsa de l'autre côté qui avaient sortis des boisés chargeaient tout autant, dépassant la balise et créant un mur humain afin de protéger les leurs qui se concentraient au principal objectif. Devant le surnombre, ils tombèrent tranquillement, incapable de résister à autant de shinobis adverses...mais leur sacrifice ne fut pas en vain. Les barrières commencèrent à s'élever et la lisière fut alors hors d'atteinte des troupes offensives.

Ils avaient réussis en appliquant une règle de base, mais probablement la plus importante chez les Shinobi;

Le sacrifice de soi, pour le bien de la cause commune.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Informations

Message(#) Sujet: Re: De sueur et de sang prt.2

Revenir en haut Aller en bas
 

De sueur et de sang prt.2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Reste du Monde :: Reste du Monde :: Yuki no Kuni-