N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Une réunion au sommet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1141
Rang : XXX

Message(#) Sujet: Une réunion au sommet Jeu 16 Mar 2017 - 17:00

La guerre avait déjà commencé… Mais elle était encore bien timide comparé à ce qu’on avait pu constater ces dernières années lorsque des conflits ouverts éclataient entre différentes puissances shinobis. Mais il ne faisait aucun doute que cela changerait dans les semaines qui suivraient. Les conflits se faisaient de moins en moins rares, et de plus en plus violents.

En tant que chef de l’Unité Spéciale répondant au nom du Sasayaki, le jeune Hiko en était bien conscient. Il était aussi au fait qu’il avait la charge et la responsabilité de tenir les responsables au courant si la moindre information pouvait leur être utile. Enfin… Son rôle consistait avant tout de reporter ces informations au Samui, mais quelques fois l’enfant aux cheveux blancs aimait prendre des initiatives. Il avait donc, après en avoir discuté au préalable avec le Viok’, convoqué tous les seigneurs de guerres, gouverneurs ainsi que les chefs d’Unité Spéciale. Une réunion réunissant les personnes les plus influentes du Shûkai aurait donc bientôt lieu, scellant peut être à jamais l’avenir du Shûkai…

***

Jour J – 19 heures

Le Tokugawa était prêt. Des missives avaient été envoyées aux différents participants de la réunion. Certains d’entre eux avaient répondu à l’appel, d’autres ne s’étaient même pas donnés cette peine. Hiko s’y attendait, mais il était sûr que la plupart d’entre eux viendront. L’enfant aux cheveux blancs s’était préparé, il avait utilisé un jutsu du henge lui permettant de changer d’apparence. Il prit alors l’apparence d’un homme banal.


Il était évident que les différents participants se rendraient compte de la supercherie, mais Hiko tenait à ce que son identité soit préservée. Après tout, seul le Kamui était au courant qu’il était à la tête du service de renseignements de l’Empire. Et il n’avait aucun intérêt à ce que cela ne change, pour le moment du moins. Hiko prit aussi le soin de faire disparaître complètement sa personne en appliquant sur lui de puissants camouflages de chakra et d’odeur, ainsi personne ne pourrait le reconnaître. Il était assis en bout de table, légèrement sur la droite du siège réservé au Kamui.

Un jour il occuperait ce siège, mais pour l’instant il ne servait rien à jeter de l’huile sur le feu.

***

Il était désormais 19 heures et 50 minutes.

Ils arrivaient… L’enfant aux cheveux blancs commençait à sentir les puissants chakras confluer vers la salle de réunion. Il se leva alors, et invita les différents interlocuteurs à s’assoir autour de la table. Seul le Kamui disposait d’une place prédéfinie, les autres pouvaient donc s’asseoir où bon leur semblait.

Une fois les intervenants assis et silencieux, le Tokugawa prit alors la parole pour leur exposer la raison de leur présence, et ce qui était attendu de chacun d’entre eux.


« Bonsoir à tous, merci pour votre présence. Si vous êtes ici, c’est parce que nous avons décidé avec le Kamui de réunir toutes les informations dont chacun dispose afin d’être sûr d’avoir toutes les cartes en main pour se débarrasser de la menace que représente Kumo… Une bonne fois pour toute. »

Son visage était inexpressif, Hiko jouait son rôle. Il avait expliqué le pourquoi, il fallait donc maintenant passer au comment.

« Chacun votre tour, il vous sera donc demandé de nous fournir toutes les informations dont vous disposez sur Kumo : Quels sont leurs moyens de défense ? Qui sont leurs combattants clés ? Quels styles de combat utilisent-ils ? Vous pouvez aussi élargir vos renseignements sur l’organisation terroriste répondant au nom du Kyomu… De plus, nous souhaiterions savoir comment vous souhaitez préparer le prochain assaut, qui sera le dernier. Quelles sont vos ressources ? Où sont placés vos hommes et surtout comment pourrions nous utiliser toutes nos force pour frapper de façon à ce que Kumo ne se relève plus. »

L'objectif était clair, il fallait recenser toutes nos informations et nos forces pour être sûr de faire mouche une bonne fois pour toute.

À vous les studios.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Kamui
Messages : 1835
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Une réunion au sommet Lun 20 Mar 2017 - 17:03




Spoiler:
 



C’était en tant que représentant de Tsuchi, ou du moins du Village militaire d’Iwa, que l’homme-Loup avait arpenté les couloirs de la grande bâtisse. Certainement pas en tant que remplaçant de l’Empereur ! C’aurait été crime que de s’attribuer une telle fonction si ce n’était pas fait de façon officielle. Et de quoi déchirer les opinions entre les différents Seigneurs de Guerre. Cette fois-ci, il s’agissait bien de faire acte de présence pour dire où en étaient les forces spéciales dans leur entrainement et leur préparation à la dernière étape de la guerre.

Arrivé dans ce conseil de guerre, la bête humaine préféra ne pas dire mot. Il notait les regards qui lui étaient adressés. C’était un Gekei, mi-homme mi-animal, 100% guerrier ! Mais il savait que son allure lui valait de nombreux colibets. Beaucoup ne le considéraient pas vraiment comme un Shinobi, et il était temps qu’on commence à le considérer en tant que tel. Peu importe pour l’instant, il préférait s’installer à la droite du siège impérial qui – lors de cette séance – demeurerait vide. Certains se demandaient certainement où il était passé ! Si un homme doit mener cette guerre, c’est bien l’Empereur, n’est-ce pas ?

Les candidats rassemblés, un homme masqué prenait la parole. Tout le monde connaissait le symbole de l’Aigle, arboré par cet inconnu. Le Tokugawa était le personnage le plus important des services de renseignements et de contre-espionnage au sein de la structure impériale. En tant que haut gradé et spécialiste de l’infiltration et des missions délicates, il avait cinquante hommes sous ses ordres, et était certainement le mieux informé de l’évolution de la situation sur l’ensemble du territoire.
Il voulait obtenir davantage d’informations. Afin de mieux préparer l’assaut à venir ? Pourquoi pas. Après tout, on pouvait supposer que les seigneurs de guerre des contrées affiliées au Shukaï auraient toujours deux à trois éléments dans leur poche ! Et bien qu’il n’ait aucune responsabilité administrative d’importance, le formateur et instructeur de la troupe spéciale du Kamui se décida à prendre les devants.

« Dans ce cas, je serais le premier à apporter des informations. Le Seigneur Kamui m’a confié la tâche de former les cinquante soldats qui feront sa force de frappe personnelle lors des prochains affrontements. Ses éléments ont été sélectionnés parmi les plus hauts gradés de l’Empire, et répondant à de nombreux critères afin de cibler aussi bien les aptitudes globales que précises. A l’heure actuelle, j’estime avoir encore besoin d’une grosse semaine pour parfaire les tactiques et la détermination de ce tas de larves ! »

Le bonhomme passait facilement pour l’un des instructeurs les plus féroces de l’Empire. Certes, il n’était ni Médecin, ni tueur en série et encore moins dévoué corps et âme à l’Empire ; mais il restait indubitablement redoutable au corps-à-corps et aux bases essentielles du Ninja, comme le prouvait le marteau massif embusqué dans son dos.

« Je pense que les mieux placés pour nous informer du potentiel de l’ennemi seront les Seigneurs de Kusa et de Taki, ayant été en contact direct avec leurs effectifs. Quant au Kyomu, nous savons d’ors et déjà que nous n’avons plus à craindre la Kaguya ; et les effectifs de cette organisation semblent s’être réduits dernièrement. Mais ceux ayant combattu ce groupe à Yuki sauront nous en dire davantage ? »

La question s’adressait directement aux membres présents. Parmi les seigneurs de guerre présents, plusieurs avaient fait face à l’ennemi futur. Autant dire que les informations les plus importantes viendraient d’eux ; même si l’Homme-Loup détenait une information qu’il comptait dévoiler en fin de parcours.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Shodaime Tsuchikage
Messages : 1963
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Une réunion au sommet Mar 21 Mar 2017 - 9:25

Après son entrevue avec le multi-corps, on pouvait dire que Yanosa était plutôt satisfait. Sa traque de Red Saibogu avançait, et il disposait à présent de davantage d'éléments pour réussir à la trouver. De là à dire qu'il avait eu besoin de presser son interlocuteur pour obtenir ces informations en revanche aurait été une vision de l'esprit tout à fait imaginaire. Qu'il l'ait montré ou non, Nihilem avait en effet livré des pistes sérieuses au guerrier rouge sans vraiment se faire prier, quand bien même il fallait avouer qu'il s'était retrouvé dans une situation plutôt embarrassante. S'étant immiscé dans le corps de Yanosa, il avait demeuré pour lui impossible d'en prendre le contrôle et pis encore, cela n'aurait pas « dérangé » l'ancien Seigneur outre mesure de se transpercer lui-même avec la lance d'un garde impérial pour démontrer son propos. Toujours était-il que cette rencontre, quoi que cocasse, fut pour le moins intéressante et que bien aise de devoir tenir sa parole, Yanosa avait du consommer encore un peu de chakra pour ramener Nihilem « chez lui », dans ce trou cendreux, et revenir aussitôt à la cité d'Iwa. La pauvre Azuko, elle, demeurait pour le moins impuissante sur le parvis et dut une nouvelle fois attendre le retour de son bourreau et compagnon de voyage.

D'un pas lourd et désinvolte, Yanosa déboula dans la salle de réunion en dernier en faisant un tour de la salle du regard. Il y avait là « du beau monde », selon la formule consacrée, dont un jeune homme déjà installé en bout de table légèrement sur la gauche du fauteuil principal, dont le chakra était brouillé à l'extême. Un procédé assez peu commun et pointu que le guerrier rouge connaissait assez bien.

Bonjour, Hiko..

Il y avait également là Michiki, le Mizukage auto-proclamé de l'Archipel, ainsi que Van, Ketsuen et Ikunoke. Ce dernier était un instructeur félin pour lequel Yanosa avait une forme de respect, du point de vue de la compétence et de l'habilité au combat, quant aux autres... il contemplait simplement l'aboutissement de certaines manigances pour les uns et la continuité de certaines autres pour les plus anciens, comme le Hoheinheim. Il fallait en réalité s'attendre à ce genre de fréquentation, dans une pièce qui avait vocation, selon la missive qui lui avait été transmise, à préparer ce qui serait certainement la plus grande bataille shinobi de cette décennie. Yanosa resta silencieux après avoir dévisagé les différents protagonistes, bien conscient de ce qui le liait à chacun d'entre eux individuellement, et alla s'installer en marge de la table, dans un canapé d'apparat plus mou et confortable que les sièges rassemblés autours de ladite table. De cette position, certains visages paraissaient lointains, mais il n'avait de toute façon pas besoin de ses yeux. Agrippant une pomme dans la corbeille sur le côté, il la croqua à pleines dents en écoutant le topo du Tokugawa, dont la majorité ici présent connaissait la réelle identité, mais qui ne pouvait se permettre de la révéler aux deux seuls « invités » du pouvoir qu'étaient Ikunoke et Ketsuen. Le félin argenté prit d'ailleurs la parole le premier, invitant ostensiblement Yanosa à prendre la suite lors de son discours. Le pauvre instructeur, aussi fier qu'il était, n'était plus, ou n'avait même jamais été, dans les grandes confidences, et en apprendrait certainement beaucoup plus ici que n'importe qui d'autre. Se redressant à peine pour paraître plus droit dans le canapé mou, l'ancien Seigneur prit donc la relève tout en se curant les dents.

« Hm. Si ce n'est pas déjà fait laissez-moi d'abord vous informer que ce n'est plus moi le Seigneur de Guerre de Kusa. Ce... titre, revient désormais à Asuka. Mais par commodité... me voilà, dit-il en écartant légèrement les bras, paumes au ciel.

Kumo... est un assemblage hétéroclite de combattants. Ce qui en fait le cœur, ce sont ses clans historiques, et je parle en connaissance de cause. Les Seki... Les Bakushô... Les Kadoria et les Dentô. Si on coupe la tête de chacun de ces clans en détruisant leur fief respectif et en faisant mordre la poussière à leur chef, les Nuages seront dispersés et vulnérables. A voir après cela si... notre cher Kamui souhaite s'adonner au génocide de masse ou bien adopter une approche plus subtile...

Pour ce qui est du Kyomu... Je suis sur les traces de l'un de leurs leaders. Red Saibogu. Peut-être un pseudo, étant données les habitudes de la maison en la matière. C'est elle... qui a passé deux des trois Triumvir au fil de sa lame
, dit-il en allant chercher le regard de Ketsuen. Une forme d'exploit vue le contexte. J'insisterai ici sur ce point puisque j'en ai l'occasion, mais cette Red est à moi. Quiconque me privera du plaisir de l'affronter en subira les conséquences.

Enfin... les défenses... Vous pouvez être sûrs qu'Asuka a porté au niveau les soldats qu'elle a reçu de la capitale, je n'ai pas besoin de lui demander pour le savoir. Le front de Kusa est donc fermé, quant à Taki....
dit-il cette fois en arquant un sourcil en direction du Hoheinheim, j'ai déjà eu l'occasion de m'exprimer sur le sujet avec le principal intéressé. J'insisterai aussi là dessus maintenant, mais il est hors de question de lancer des offensives au Pays du Fer. Ce serait une perte de temps et d'hommes aberrante pour un résultat insignifiant. Taki doit se préparer à ralentir l'ennemi, pas à l'attaquer de front. N'oubliez pas... que malgré les traités en cours entre Tetsu et Kaminari... les tensions sont palpables entre les deux pays. Diviser et convaincre sera infiniment plus profitable dans ce contexte. »

Se rabaissant dans le canapé pour profité de tout son moelleux, Yanosa croqua à nouveau dans sa pomme à gorge déployée, marquant la fin de son discours. Il attendait à présent de voir, non sans une certaine once de délectation, comment chacun des autres partis réagirait à ses propos, eux qui chacun à leur mesure et à leur niveau trahissait l'Empire d'une façon ou d'une autre. Se figurant cela, Yanosa réalisa avec ironie un fait intéressant. Il était peut-être désormais, dans cette pièce, à la fois l'impérial le plus loyal et le plus létal pour sa pérennité. Il ne pourrait pas résister éternellement aux appels du démon qui sommeillait en Kakeshuou, non, pas éternellement...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 696
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Une réunion au sommet Mar 21 Mar 2017 - 13:36



Décidément, cette réunion ne tombait pas au bon moment. À peine revenu d'un camp d'entrainement de trois semaines visant à entrainer les nouveaux membres de la garde du Taira, basée spécifiquement à Yuki no kuni sous son rôle de gouverneur des terres du Nord, j'avais dû me résigner à prendre le premier bateau en partance pour Tsuchi et directement me rendre à Iwa en empruntant un cheval robuste, endurant. Y aller à pied ne m'aurait jamais permis de me rendre à l'heure du rendez-vous.

lorsque le sommet de la montagne qui portait le palais impérial se dessina à l'horizon, je fis presser le pas à mon destrier de voyage. Nous passâmes donc du simple trot au galop, laissant l'air sec du pays de la terre passer sur notre visage qui, pour tous deux, semblaient déterminés à se rendre à destination. Moi pour assister à cette réunion...lui pour finalement boire et manger à sa guise j'imagine...

Si je fus ensuite approché par les patrouilleurs extérieur du centre urbain d'Iwagakure no Sato, ce ne fut que par reconnaissance visuel...aucun échange n'eut réellement lieu entre eux et moi. J'arquai d'abord un sourcil, affichant l'air d'un homme curieux et en pleine interrogation, puis je continuai ma route sans demander plus de détail. Ce n'est d'ailleurs qu'une fois devant les portes de la ville que je réalisai ce qui venait de se passer; j'étais connu maintenant. L'on commençait à me reconnaître à travers l'empire, pas seulement à Yuki. Bonne chose ou mauvaise...il me faudrait maintenant me faire à l'idée que mon visage n'était plus anonyme.

Enfin, après avoir gravis les incessantes marches qui escaladaient le flanc du mont, je descendis de ma monture qui fut aussitôt prise en charge par le cavalier attitré aux écuries impériales et, de mon côté, l'on me demanda de suivre un jeune homme qui ne devait pas être âgé de plus d'une douzaine d'année. Un enfant donc qui me mena jusqu'à la salle du conseil où je pouvais reconnaître là...et bien personne. Un homme-loup se tenait là avec un autre personnage qui ne m'était pas familier, mais qui semblait bien être l'hôte aujourd'hui.

Ne pouvant m'empêcher de fixer longuement l'homme-bête, je tentai de voir s'il s'agissait d'abord d'une supercherie...puis je réalisai par la suite que non. Ce n'était en rien un costume. Tout était bien trop réel et si donnais l'air de le juger, ce n'était nullement par caprice ni peur. Non, il était simplement étrange de concevoir une bête humaine de la sorte. Comme si quelque chose, de naturel ou non, avait mal tourné et avait donné naissance à tel guerrier. N'en déplaise...tant mieux s'il se trouvait de notre côté de la barrière. Un homme en pleine maitrise de capacités férales...se devait probablement d'être un redoutable combattant.

Restant bien silencieux après un simple "bonjour" lancé à mon arrivé, j'attendis que les autres soient présent avant d'écouter ce que l'hôte avait à dire. Poursuivis de l'homme-bête qui, après réflexion, devait probablement être un "Gekei". Un clan qui ne m'étais apparu que comme une légende jusqu'à aujourd'hui. Il avoua avoir une troupe de cinquante hommes pratiquement prêt à guerroyer. Tout comme chacun des seigneurs de guerre présent j'imaginais. Seulement...il évoqua un point intéressant: Le Kyomu aurait perdu une Kaguya importante...et probablement leur cheffe même vu les termes qu'il employait. Était-ce au combat de Yuki? Il me faudrait m'entretenir avec lui.

Puis, ce fut Yanosa qui prit la parole par la suite. Celui-ci fit un bref résumé des clans originaires de la foudre ainsi que de sa pensée politique et tactique quant à la manière dont il serait le plus efficace de semer la panique dans les rangs adverses; la simple exécution des chefs de clans. Une méthode qui avait fait ses preuves plus d'une fois par le passé. Les clans Shinobi faisaient grand cas de la perte de leurs leaders. Ils étaient les représentant de la famille autant au niveau politique que militaire après tout.

Enfin, alors qu'il changea de cap pour diriger la discutions​ sur le Kyomu, il dévoila l'identité de celle qui avait commise les atrocités du Triumvirat. Sans perdre la chance de me foudroyer du regard par la même occasion et si tous savaient que je faisais partie de l'équipe qui avait "échouée" à protéger les Triumvir...ils n'en connaissaient pas les moindres détails pour autant. Le regard de Yanosa pouvait donc simplement être compris comme une réprimande d'échec plus que le détail bien particulier qu'il avait voulu me communiquer là. Ce à quoi je ne répondis strictement rien ou du moins pas sur le détail. Je me savais en faute selon ses principes. Libre à lui de me juger comme tel.


Un garde senseur aurait été la bienvenu et nous aurait évité bien des soucis.
Me contentais-je de déclarer à l'audience. Qu'importe la faute qui me revenait...la décision de ne pas attitrer un senseur à la défense du palais ne me revenait pas...et le manque en cette direction était parfaitement à blâmer. Enfin, le Onshi avoua ne plus être seigneur de guerre de Kusa depuis un moment déjà et que c'était donc Asuka qui avait prise la relève en prenant bien soin de mettre ses talents de l'avant en entrainant une garnison de cinquante homme aussi. Chose que j'avais fais de mon côté également...aux côtés de Yanosa d'ailleurs.

Comme Yanosa, je ne suis ici qu'à titre représentatif. Suite au démantèlement​ du Triunvirat de Yuki no kuni, un agent impérial portant le titre de "Taira" aurait prit la direction du Nord. Il devient donc gouverneur par intérim, le temps d'installer les bases d'un nouveau gouvernement et donc de faire jouir à la population d'une stabilité politique malgré les récents événements.

Gouverneur depuis peu, ses taches là-bas sont donc énormes, mais il semble être à la tête de cinquante agents impériaux également. Bien entrainé d'ailleurs. Et il aurait demandé la mobilisation d'un autre regroupement de soldat et serait maintenant passé à cent soldats d'élites. Il m'envoit préciser que la moitié d'entre eux seront consacrés à la tache d'unité mobile au service du Shukai et de son empereur alors que l'autre moitié assurera une protection permanente à Yuki no kuni qui est constamment en proie à ce Kyomu.

Enfin, ayant participé aux attaques sur Kumo, je peux d'or et déjà vous informer qu'ils ont des phares aux larges des côtes qui peuvent facilement servir de tours de contrôle. Des observateur semblent y être postés. Malheureusement je n'ai pas de nom à fournir afin d'identifier les défenseurs qui étaient à Senun ce jour là. Je peux simplement vous dire qu'ils utilisaient des jutsu de haut niveau...allant même jusqu'à immobiliser une zone entière. Ce qui leur a permis de s'occuper de Seito Sans que personne ne puisse faire quoique ce soit. Aucune de mes techniques connues à ce moment atteignait ce niveau de complexité. J'en suis pas sur pour notre Yôgan non plus d'ailleurs.

Ils ne semblent cependant pas avoir de système de détection très avancé à Senun même...à moins qu'ils aient révisés la formule depuis notre passage. J'ai eus le temps de détruire deux navires avant même que l'on ne me repère.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Juunin d'Iwa
Messages : 1115
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Une réunion au sommet Mar 21 Mar 2017 - 19:07

L'heure de la réunion approchait. Van n'était plus très loin du Palais de Tsuchi et arpentait désormais les rues de la Capitale en remontant chacun de ses niveaux un par un. Sa destination se trouvait sur le dernier plateau de la citée. La demeure de l'Empereur était une grande bâtisse qui surplombait toute la ville par sa prestance et ses dimensions exagérées. De là haut néanmoins, la ville offrait un panorama grandiose sur le reste des environs. Cela faisait bien longtemps en tout cas que le Trentenaire ne s'y était plus rendu. Moins encore depuis qu'il trônait à la tête de Taki...
En toute honnêteté, lui se serait bien passé d'assister à cette petite réunion. Les visages qu'il y croiserait ne raviveraient que de récents souvenirs biens trop amers à son goût.

Malheureusement, - et en partie à cause de ses responsabilités au sein de l'Empire - son absence n'aurait que trop bien été remarquée. Les conséquences en auraient pu être bien plus dramatiques qu'elles ne l'étaient déjà. En effet ses récentes activités et autres connivences avaient été males perçues par certains de ses confrères. Une faute qui Van le savait, finirait tôt ou tard par lui coûter cher...

En attendant que l'épée de Damoclès au dessus de sa tête ne le frappe, - ou bien que l'humeur n'en dise à certains - le Lumineux apparu relativement décontracté en dépassant les portes de la salle où allait se tenir la réunion. Il s'était préparé psychologiquement à endurer ce long moment. Il imaginait très bien le Guerrier Rouge se délecter de sa position et profiter de ses récentes découvertes afin de le déstabiliser. Bien sûr, Van ne se laisserait pas bêtement embrigadé par ce genre de provocations prévisibles. Son idée à lui consistait à laisser profiter le Guerrier Rouge de ce doux moment encore un peu... Car un jour prochain, Hoheinheim mettrait tout en œuvre dans l'espoir de prendre sa revanche.

Pour l'heure, la plupart des convives étaient semble-t-il déjà arrivés. Van parti rejoindre sa place, à l'opposé de Yanosa. Son fessier bien installé sur une chaise mise à leur disposition, il demeura silencieux le temps d'écouter un à un chacun des participants. Un Gekei bien connu des rangs de l'Empire était là pour représenté Kakeshuou apparemment absent. Il était curieux pour le Trentenaire de constater que par deux fois déjà l'Empereur s'évinçait d'une réunion importante. Quoi qu'il prépare, Kakeshuou devait manigancer quelque chose d'important pour ne pas juger utile de se montrer en personne. Quoi qu'il en soit, Ketsuen de son côté semblait bien se tenir. Il s'était remit de son opération assez vite. Son bras était toujours en place et rappelait là la signature du Lumineux. Peut-être serait-il intéressé d'apprendre que désormais, Van avait pu s'exercer sur son merveilleux cadeau.

Van ~ " Une chance pour moi d'avoir pu profiter des conseils éclairés de Yanosa Sempaï ce jour là ! Taki défendra ses terres et repoussera l'envahisseur. Kumo n'aura pas fini d'essuyer ses pertes que leurs cadavres reviendront les hanter... Les Mamoru qui résident à Taki, sont disposés à nous soutenir lors de ce conflit. Enfin les hommes dont je dispose ont tous été soumit à un entraînement intensif. Chacun saura désormais comment réagir face à l'ennemi. "

Hoheinheim finit par remonter ses lunettes puis reprit afin de complémenter les informations fournies par Ketsuen au sujet de l'attaque des deux ports Kumojins.

Van ~ " Quant au port de Raiun, une bonne partie de la flotte aura été détruite malgré notre défaite. Les ninjas de Kumo savaient que nous les attaquions. Leur dispositif de détection était très abouti, ce qui ne nous aura pas permit de toucher le port... Enfin sachez pour ceux d'entres vous qui l'ignoreraient que les Samuraï de Tetsu sont insensibles à toute détection de chakra. "





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang S
Messages : 1863
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Une réunion au sommet Mar 21 Mar 2017 - 22:41

Une missive de convocation et le Shinda se retrouvait forcé d’effectuer le voyage jusqu’à la capitale Impériale pour assister à une réunion importante. L’obligeant donc à quitter ses terres et son foyer pour le bon plaisir de l’Empereur. Ce dernier était donc déjà rentré ?! Il lui semblait pourtant avoir compris lors de leur dernier entretien à Kiri qu’il ne serait pas immédiatement de retour à Iwa. Sûrement y avait-il eu mésentente. Ce ne serait pas la première fois.

Michiki avait donc pris un bateau spécialement appareillé pour l’occasion. L’équipage avait pour seul ordre de faire passer cette embarcation en priorité en raison de la teneur de ce sommet qui attendait le Seigneur de Guerre. Il semblait s’agir d’un rassemblement des plus influents du Shûkai afin de mettre en place les stratégies pour la guerre à venir. Les tensions entre Kumo et l’Empire ne s’étaient pas atténués le moins du monde. Ce qui n’avait rien d’étonnant. Le Kamui désirait donc mettre tous ses soldats au parfum de ses plans pour la bataille à venir. Mais cela nécessitait donc une coordination entre les différents responsables. L’importance d’un tel rassemblement n’était donc pas à démontrer.

Arrivé sur place, il ne fallut pas plusieurs heures de contrôle et de vérification. Le Shinda, en sa qualité de Seigneur de Guerre, fut reconnu aisément et il fut invité à franchir les points de contrôle avec une facilité déconcertante. Son arrivée dans la Capitale fut rapide et discrète. Il n’y allait pas non plus y avoir de fanfare seulement pour l’arrivée d’un des Seigneurs impériaux. D’autant que ce dernier ne devait pas faire l’unanimité. Et puis Michiki n’avait jamais été adepte des bains de foule. Il avança d’un bon pas vers le centre névralgique de la cité.

Le Palais Impérial dominait la ville. Le bâtiment inspirait un léger malaise au Shinda qui voyait en cette structure un habile moyen du Samui d’asseoir matériellement sa suprématie sur ses sujets. Un bien piètre stratagème de campagne politique. Michiki en franchit les ports et fut amené à la salle de conférence qu’il connaissait déjà pour avoir assisté à de nombreuses autres réunions du même style. Il n’était pas le premier. D’autres visages étaient déjà présents. Quasiment autant d’inconnus que de connaissances. Les deux autres Seigneurs Van et Yanosa ainsi qu’Hiko qui semblait avoir pris le soin de se camoufler. Un autre jeune homme que le Shinda crut reconnaître à sa signature de chakra. Et le dernier protagoniste qui semblait présider secondement l’assemblée.

L’homme arracha un sentiment de confusion chez le Fossoyeur. Assistait-il à une réunion militaire ou une réunion familiale ?! Au vu de la morphologie du bonhomme, il s’agissait d’un Gekei lupin. Presque un cousin du Shinda en somme. Il ne put réprimer un salut de la tête respectueux pour le shinobi avant d’en adresser plus général au reste de l’assistance. Puis il prit place et la réunion put commencer. Le but était donc de regrouper l’intégralité des informations que chacun pouvait apporter. Les premiers se lancèrent en précisant leurs différents points de vue ainsi que leurs sources parfois. Chacun s’était prononcé, laissant le Shinda dans l’obligation d’apporter également des éléments de réponse.

- La force de frappe de Kiri reste modeste au vu de nos nombreuses jeunes recrues qui seraient néanmoins un soutien efficace en terres alliées pour des défenses en cas d’intrusion surprise. Pourquoi pas même dans le but de collaborer avec les forces de Taki. Notre flotte reste encore peu conséquente pour prétendre à un assaut d’envergure depuis la mer.

Venait ensuite le chapitre des renseignements, celui ravissant le moins le Shinda qui se plia à l’exercice sans laisser paraître sa réticence :

- Nous ne possédons pas plus de renseignements que ce qui a déjà été dit. Nous ne connaissons que trop bien les potentiels de frappe Kumojins. Leurs clans sont redoutables, la Brume y ayant déjà fait face auparavant.

Les souvenirs du Shodaime Raïkage revinrent au Fossoyeur qui instinctivement déposa une main sur un de ses rouleaux. Devait-il mettre en jeu cet atout ?

- Si ce n’est…les membres du Kyomu déjà affrontés. Lors de leur attaque à Yuki il y a plus d’un an. L’une des leurs était familiarisée à l’art des Kuchiyoses. Un soutien à ne pas négliger sur le terrain. Nous devrons y faire attention.

Sa main tomba du rouleau. Non. Il ne mettrait pas à profit cette carte. Pas pour l’instant en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 1141
Rang : XXX

Message(#) Sujet: Re: Une réunion au sommet Mer 22 Mar 2017 - 10:21

Les participants arrivaient les uns après les autres. Tant de grands noms, de guerriers de renommés, de stratèges tant de fois victorieux lors de batailles décisives. Décidément, il y avait du beau monde qui était réuni dans cette pièce. La sécurité au sein d’Iwa avait été renforcée pour éviter toute déconvenue, et même si l’occasion était trop belle d’abattre tous les dirigeants du Shûkai, elle n’en restait pas moins une mission suicide ayant très peu de chance d’aboutir.

Hiko remarqua l’absence du Kamui, qui s’était aujourd’hui fait représenter par un gekei du loup. Un homme-loup à la stature imposante qui portait un énorme marteau dans son dos. Sans doute un guerrier d’exception. Il ne s’exprimait d’ailleurs pas très bien, et on sentait la rigueur et la dureté du personnage dans chacune de ses prises de paroles. Un homme auquel Hiko ne voulait pas se frotter, car il risquerait sans doute d’y laisser des plumes.

Yanosa fut le second à prendre la parole, informant l’assemblée qu’Asuka lui avait succédé comme Seigneur de Guerre. Elle en avait fait du chemin, mais cela devait sûrement être mérité. Il affirma que couper les têtes des chefs de Clan semblait être une stratégie adaptée pour cette guerre. Sans chefs, ils seront désorganisés et leur motivation en prendrait un coup. Ce n’était pas une mauvaise, et d’ailleurs chacun des autres chefs la validèrent.

Hiko fut cependant surpris de voir que Ketsuen était présent. Il savait, en tant que chef du Sasayaki qu’un nouveau Gouverneur s’était auto proclamé à Yuki no kuni suite à l’attaque et au décès de deux des membres du Triumvirat… Et apparemment, Ketsuen le connaissait et était considéré comme un homme de confiance par cet individu n’ayant même pas pris le temps de venir lui-même. Hiko se promit d’aller mener sa petite enquête lui-même une fois la situation un peu plus calme. Ils apprirent aussi qu’une bonne partie de la flotte Kumojin de Raiun avait été décimée par un raid éclair des shukaijins, et que l’ennemi n’hésitait pas à utiliser des jutsus de très haut niveau afin de se protéger. Il ne faudrait donc pas y aller mollo, et les exploser dès le départ !

Une fois le premier tour de table terminé, Hiko songea qu’il était temps qu’il vienne confirmer, infirmer certaines déclarations de la part de ses congénères. Il posa les coudes sur la table et joignit ses mains sous son menton avant de prendre la parole d’une façon des plus neutres et distinctes possible.


« De mon côté, je confirme en effet que la Kaguya n’est plus en état de faire le moindre mal au Shûkai… Elle ne le pourra plus jamais d’ailleurs. »

Hop, on annonce la mort de la Kaguya tout en restant vague et en évitant soigneusement le regard de Michiki qui lui savait… Hiko était une mauvaise personne.

« Le Kyomu reste donc une menace, et nous avons des informations sur deux de leurs membres qui sont la dénommée Red, et celui ou celle maniant les Kuchyoses. Deux membres d’une grande puissance ayant déjà réussi à défaire nos effectifs. Par le passé, je tiens à vous rappeler que nous avions emprisonné une Ketsueki des plus redoutables du nom de Yami, ainsi qu’un shinobi maîtrisant le ninjutsu du nom de Kurasa… Ce dernier n’a plus donné signe de vie depuis quelques temps, nous pouvons donc imaginer qu’il s’est retiré de toute criminalité pour le moment… »

Une petite pause, puis l’enfant aux cheveux blancs s’apprêtait à dévoiler une information des plus importantes pour les préparatifs de cette guerre.

« Mes sources m’ont aussi rapporté un point très important… Il semblerait que le nouveau Raïkage soit un adepte de l’art mortuaire… Tout comme notre ami le Mizukage. »

Hiko faisait ici un clin d’œil à son allié, il l’appelait par son titre de Mizukage et non de Seigneur de Guerre. Le Viok’ n’était pas là, il fallait en profiter !

« Il est donc fort probable qu’il utilise de nombreux cadavres pour faire face à nos armées dans le but de les épuiser jusqu’à ce que ses troupes viennent nous porter un coup fatal. Je vous recommande donc d’en informer vos soldats et vos unités pour éviter qu’ils ne tombent dans le piège que pourrait nous tendre l’ennemi. »

Une information qui pourrait sauver plus d’une vie !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Shodaime Tsuchikage
Messages : 1963
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Une réunion au sommet Mer 22 Mar 2017 - 23:53

Avachi dans le canapé où il s'était installé seul, Yanosa ne put réprimer un sourire long et maintenu en écoutant les interlocuteurs suivants. Il termina de manger sa pomme, bruyamment, jetant le trognon au sol une fois qu'il en eut fini avec, et ne cessa de sourire. Ketsuen... Ce Samui à l'ambition si caractéristique des membres de son clan. Yanosa ignorait exactement à quel jeu politique il jouait, mais il était certain que le jeune épéiste déroulait pour l'instant sans encombre ses plans, ceux-là même qu'il avait énoncé à demi-mot en sa présence plusieurs mois auparavant. Le jeu du pouvoir fictif, des influences et des connivences avait apparemment plus d'importance pour lui à présent que la vérité du combat. Peut-être était-il épris de l'illusion que ce pouvoir était plus véritable que la pureté de deux volontés qui faisaient s'entrechoquer leur corps ? Le guerrier rouge ignorait à quel point les principes du Samui avaient mué, mais il savait que tôt ou tard une nouvelle mise au point serait nécessaire.

Le sourire de Yanosa, il resta également au beau fixe lorsque ce fut au tours de Van de prendre la parole. Après leur dernier échange, avec ce qui se tramait autours du vol du corps de Samui Yuki, le Hoheinheim avait un bel aplomb de s'adresser ainsi à l'assemblée, mais il ne pouvait en réalité en être autrement. Le Seigneur de Taki jouait en effet sa crédibilité, et détailler la nature réelle des derniers échanges des deux homologues n'aurait pu que lui porter atteinte. Le principal, se dit Yanosa, demeurait qu'il avait écouté ses « conseils » et opté pour une approche défensive. Au prix d'un coup de pression colérique, l'ancien Seigneur était en effet parvenu à sortir les idées invraisemblables qui avaient parcouru l'esprit de Van pendant un temps et c'était pour le mieux. Le sourire de Yanosa, enfin, finit par s'estomper lorsque le Shinda prit momentanément la parole. Le Mizukage auto-proclamé, dont il attendait toujours des nouvelles concernant leur affaire en cours, lui parut en effet retenir de l'information sciemment, mais il n'arriva pas à déterminer pourquoi. Oh, bien sûr, après s'être arrogé le titre d'Ombre de l'Eau, il ne faisait aucun doute pour le guerrier rouge que Michiki cherchait à se soustraire le plus possible à l'autorité de l'Empire, et se mouiller le moins possible dans les affaires de ce dernier demeurait le moyen le plus simple et efficace d'y parvenir. Seulement, quelque chose d'autre était à l'œuvre qu'une simple passivité, il le sentait. Le flairait, pour ainsi dire.

Hiko, sous couvert de son anonymat, termina le tour de table en plaçant le Kyomu haut sur l'échelle des menaces qui pesaient sur l'Empire. Un fait important, mais aussi une erreur de sa part, qui pouvait traduire un intérêt un peu déplacé pour cette organisation. Yanosa avait jusqu'ici traqué Red pour son pur plaisir et connaître à nouveau le frisson. Lui, quelle était son excuse ? Le Tokugawa apporta toutefois un fait unilatéralement important sur la table : les capacités du Raikage, qui incluaient visiblement la maîtrise de la nécromancie de haut niveau. Autrement dit... de l'Edo Tensei. Pinçant légèrement ses lèvres, Yanosa arqua un sourcil vers Michiki avant de reprendre la parole.

« Parfait, alors... Les troupes devront emprunter la voie des mers, gracieusement dégagées au moins en partie par les attaques menées sur Raiun et Sejun. Mais elles ne devront surtout pas s'embourber dans des échauffourées contre des goules ou des réincarnations. Kumo... jouera très certainement le même jeu que nous et tentera de nous fixer sur les côtes, navires ou pas pour nous intercepter en mer. Le Raikage... et les autres nécromanciens si ils en comptent dans leurs rangs, seront les principaux défenseurs de Kaminari dans les premières heures c'est inévitable. Nos troupes ne doivent pas s'attendre à obtenir du soutien : elles devront s'occuper des objectifs désignés aussi rapidement et efficacement que possible, même si cela signifie se couper leurs propres voies de retraite. »

Yanosa se releva soudainement d'un bond athlétique, jaillissant presque du canapé où il avait passé la première partie de la réunion.

« Ikunoke, je suis sûr que tu te souviens de la réserve de parchemins qui traîne dans les anciens quartiers du Buki. Il faudra que tu veilles à ce que chaque escouade soit dotée d'une paire balise/émetteur. Van, Ketsuen. Pour organiser les transports maritimes, vous allez devoir vous synchroniser. Si une trop grande part de nos troupes survient par les côtes ouest nous seront trop prévisibles. Il faut organiser la migration d'au moins un tiers des effectifs vers Yuki. De là... ils repartiront le moment venu vers les côtes est de Kaminari, avec l'appui de ce que Kiri pourra envoyer... Aux dernières nouvelles tous les seigneurs, gouverneurs... et kage, disposent autours de cette table d'un émetteur/récepteur. Les laissez pas moisir au fond d'un tiroir, utilisez-les.

Si l'Empire veut espérer se débarrasser de son ennemi, si c'est là la volonté qui vous anime tous ici, suffisamment pour aller à la guerre et mouiller vous-même votre chemise, alors nous devons opérer de façon coordonnée et concentrée. S'en tenir à des objectifs précis. Une seul incartade et la défaite, aussi improbable qu'humiliante, nous guettera au tournant. Et je me chargerai personnellement de mettre la raclée de sa vie à celui qui sera à l'origine de ce faux pas, ça soyez-en bien assurés, tous autant que vous êtes. Même vous... Tokugawa.
 »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nukenin
avatar
Informations
Grade : Nukenin de rang A
Messages : 696
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: Une réunion au sommet Jeu 23 Mar 2017 - 12:24



C'était une bonne chose que de voir que tous disposaient de troupes entrainées et prêtes à cette guerre. Quand bien même le seigneur de guerre de Mizu avouait ne pas avoir une force de frappe aussi puissante que le reste du Shukai, le fait d'avoir sous la main une poignée de Shinobi restait bien suffisant. Ceux qui ressortiraient de cette bataille n'en sortiraient que grandit. Et si le "Mizukage" avait besoin de leaders lors de cette bataille, rien ne m'empêchait de me battre leurs côtés si nécessaire. J'avais une certaine "notoriété" au pays de l'eau...ne serait-ce que par l'écho de mes actions passés. Nous étions en guerre après tout, et combattions tous sous la même bannière...et ce même si le Nécromancien voyait la chose différemment derrière ses lunettes aux multiples regards. Un peu comme Van, il me donnait l'impression de baigner dans ses propres manigances...peut-être était-ce simplement la nature de leurs pouvoirs qui les plongeaient dans un océan de secret. D'ailleurs, les remarques du marionnettiste concernant les Samurai étaient les bienvenus, bien qu'ils ne me concernaient que bien peu. Malheureusement, je ne comptais que sur mes...mon oeil pour voir. La sensorialité serait une discipline bien intéressante dans mon cas...

D'ailleurs, de savoir que nous comptions un nécromant aussi parmi nos troupes nous offrais un certain avantage sur notre ennemi. Nous étions conscient de cette capacité qu'il avait, mais aussi des détails qui en ressortiraient. Ma seule question trouva d'ailleurs sa réponse lorsque l'Oterashi reprit la parole. Mieux valait donc foncer vers les objectifs plutôt que de s'occuper des cadavres qui pourraient se mettre en travers de notre route. Logique...si l'ombre de la foudre avait la capacité de relever les morts, alors il ne serait sans doute pas à court de ressource lors des affronts. Enfin, pour ce que j'en savais de cet art noir...donc pas beaucoup au final.

Le guerrier rouge touchait néanmoins un point important en rappelant que la coordination de nos mouvements se devait d'être sans faille. C'était là ce qui nous avait coûté si cher à mon dernier voyage sur Kumo avec Seito. Nos idées d'une frappe surprise et du déroulement de celle-ci avaient divergées. Et le résultat n'avait pas été bien beau au final. Un malheureux inconvénient qui avait plongé le Shuhan dans une torpeur sans précédent...en plus de le rendre encore plus infirme que je ne l'étais moi-même.



Alors je me propose pour attendre les troupes Mizujin avec celles du Taira. Les soldats de Michiki pourront refaire leurs provision à Dhartsedo et nous embarquerons aussitôt pour Kumo par la suite. Si besoin est, je pourrai prendre une escouade Kirijin moins expérimentée sous mon aile...j'y suis né...je ne crois pas avoir de difficulté à me mêler à eux en cas de nécessité.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Juunin d'Iwa
Messages : 1115
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Une réunion au sommet Jeu 23 Mar 2017 - 18:24

La réunion se poursuivait dans une atmosphère bien difficile à décrire. Il était évident que chacun souhaitait garder ses petits secrets à l'insu des autres. Au Shukaï la bataille pour le monopole de l'information était tout aussi cruciale que la guerre. Les plus ignares étaient par défaut manipulés par les plus instruits, qui eux se prenaient à jouer un jeu parfois bien dangereux. Ce cas précis s'appliquait aujourd'hui au Lumineux, seul coupable de ses fautes. Malgré tout le Seigneur de Guerre se sentit ravi d'entendre le doux sifflement de l'un de ses mentors, le Mizukage. Ce dernier lui proposait son aide et le soutien de quelques uns de ses ninjas afin de se liguer ensemble contre Kumo. Une attention bienvenue comme toujours et qui devait être due à la relation cordiale et proche entre les deux shinobis.

Van ~ " La proposition du Mizukage et du Tairai sont les bienvenues. En réunissant nos forces, il est évident que nos chances de vaincre les troupes de Kumo seraient plus grandes... Cependant je crains que les Kumojins ne partagent finalement les mêmes intentions hostiles à notre égard. Ne croyez vous pas que nous séparer de nos hommes pour le front à Kumo, reviendrait à leur offrir une parfaite opportunité d'agir ? Il faudrait au moins que d'autres hommes remplacent ceux partis afin de garantir toutes l'efficacité de nos défenses durant leur absence... Enfin concernant les ninjas de Kumo que nous auvons combattu à Raiun, deux d'entres eux maîtrisaient l'art du Genjutsu. Il y avait un Samuraï aux allures chevaleresques nommé Snow. Une femme au même cache-œil que notre cher Ketsuen très habile de ses illusions, et enfin un homme sombre qui lui se servaient de ninjutsu suiton et de chauves-souris..."

Oui car si l'un partait à la chasse du Kyomu, l'autre de son leader, alors le Shukaï pouvait d'ores et déjà se séparer de deux puissantes forces de frappes pour mener les hommes au combat. L'absence de l'Empereur se faisait cruellement ressentir lors de cette réunion. Son sbire ne pouvait à lui seule répondre à ce genre d'interrogations. Coordonner ses troupes était une tâche qui revenait de droit au chef suprême du Shukaï. Pourtant ici chacun des protagonistes y allait de son opinion. Les idées se formaient sur le tas et paraissaient bancales. Ils n'avaient finalement aucune information concernant Kaminari même. Un espion aurait été utile dans ce genre de situation... Il aurait offert une clairvoyance bien moins limitée et plus à même de mettre sur pieds une stratégie. Pour s'être lui même rendu à Kumo, Van savait qu'ils ne pourraient passer leurs systèmes de détection facilement. Ce qui revenait clairement à annoncer à Kumo qu'une attaque allait avoir lieu avant même qu'il ne pose le premier pied à terre.

Van ~ " Une petite escouade compétente devrait préalablement être envoyée afin de neutraliser leur système de détection. Une fois à terre, les dégâts que nos troupes seraient susceptibles de provoquer, obligeraient les Kumojins à défendre leurs civils plutôt que de se concentrer exclusivement sur nous. Comprenez par là que nous n'aurons rien à gagner à nous battre dans le port. Une telle attaque se solderait de nouveau par un cuisant échec comme nous l'aurons vécu pour Raiun et Seinun."

Enfin le Kyomu n'en restait pas moins à négligé non plus. La dernière attaque à Yuki avait été repoussée mais Van y avait laissé l'une de ses élèves. Takoyaki avait littéralement disparue depuis cette attaque. Inquiet, le Trentenaire l'imaginait avoir été capturée afin que l'organisation lui extorque quelques informations. L'enquête menée par Id et Shirahime le lui avait du moins laissé croire.

Van ~ " Enfin nous aurons sans aucun doute l'occasion d'en reparler de nouveau le moment venu. Si nous avons fait le tour de cette réunion, je vais pouvoir me retirer et rentrer à Taki... Au final, seulement l'avis de Kakeshuou viendra décider de la façon dont nous devrons nous y prendre. En attendant je tâcherai d'assurer au mieux la défenses des limites de notre territoires. Sur ce messieurs ! " Fit-il en leur adressant un signe de la tête.

Le Lumineux s'était soudain relevé de sa chaise. La réunion n'avait finalement pas été totalement inutile pour lui. ll y avait apprit que le Raikage maîtrisait l'art de la nécromancie et que Kaguya Milly - une ancienne membre du Kyomu - était morte. Il pourrait s'organiser durant les prochaines semaines avec le Shinda et Ketsuen afin de discuter de la marche à suivre. Tant que ses affaires étaient bien loin de celles de Yanosa, alors Van ne se plaindrait pas. Le Lumineux prit la direction de la sortie sereinement toujours avec cette même allure de chien loyal. Il tenait à maintenir cette image - qui ne trompait désormais plus personne autour de cette table - aux yeux du seul encore bien naïf à son sujet. Soit dit en passant le sbire lui même de Kakeshuou...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nouveau
avatar
Informations
Grade : Kamui
Messages : 1835
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: Une réunion au sommet Sam 25 Mar 2017 - 1:58




Spoiler:
 



« Un instant, Messieurs. »

La voix sauvage de l’Homme-Loup avait coupé court à toute velléité de prendre congé. Tous ces hommes avaient certainement beaucoup à faire : ils n’étaient pas maîtres de provinces impériales et Seigneur de Guerre pour des trèfles ! En venant à cette réunion d’urgence, chacun devait faire face à un impératif. Mettre de côté les griefs et projets personnels dans l’intérêt de l’Empire tout entier, un rappel sine qua non de la mission impériale ! Les Seigneur de Guerre avaient de très nombreux pouvoirs dans cette structure impériale : transformer le Pays, établir de nouvelles Lois, créer des villages militaires, et même se livrer bataille s’ils le désiraient ! La Constitution impériale leur accordait des droits d’une nature impensable quand on réfléchissait aux racines du Shukaï et à ses ambitions affichées !

Qu’importe tout cela. Pour être honnête, cela faisait déjà plusieurs années qu’il suffisait de prononcer le nom du Village caché des Nuages pour attiser l’unité des Pays Neutres. Anciens Kirijins pour certains, nouveaux pour d’autres, victimes du Shozaichi pour les derniers, ces dernières années n’avaient faits qu’alimenter davantage ce conflit ancestral entre Kaminari et les pays limitrophes. Tous connaissaient cette longue guerre, et les premiers témoins et acteurs de ces affrontements étaient aujourd’hui réunis autour de la même table. Autant dire que l’avenir s’annonçait particulièrement rancunier en la matière ! Et les prochains combats à venir seraient particulièrement sanglants.

Le Gekei avait bien noté les apports et idées de chacun. De son côté, il savait qu’il serait sur le terrain, afin de défendre le Pays de la Terre contre toute invasion ou prétention tout aussi ridicule ! Hors de question de connaître un nouvel affront comme l’attaque terroriste sur l’ancienne capitale impériale, ou encore comme les assauts d’organisations malhônnetes ! Ceux qui seraient véritablement en première ligne seraient les hommes qu’il s’échinait actuellement à former. En comptant les effectifs de chaque Seigneur de Guerre et de chaque membre d’unité spéciale suite à la nouvelle répartition des effectifs, l’Empire pouvait compter sur pas moins de quatre cent hommes d’élite, fourbus en techniques militaires, en Jutsus au haut niveau et à la détermination d’acier ! Il s’agissait ni plus ni moins d’une force d’invasion à ampleur internationale.

« Vous l’avez bien fait remarqués. Nous devons certes porter la guerre chez l’Ennemi, mais nous ne pouvons pas laisser nos défenses affaiblies. Les dernières attaques conjointes entre Kumo et le Kyomu se sont portés avant tout sur la partie orientale de l’Empire, sur Mizu et Yuki. Je pense qu’ils chercheront à créer la surprise en prenant appui sur les territoires qu’ils ont parmi leurs alliés. Étant donné leurs anciennes attaques sur ces territoires, mais aussi sur Tsuchi et Kusa, je pense que leur prochaine cible … sera une attaque sur les Cascades, à partir du Pays des Samouraïs. »

Était-ce pour retenir celui qui semblait le plus à même de quitter les lieux ? En vérité, Ikunoke reposait davantage sur ce qu’il avait noté jusqu’à présent. Le Pays du Fer était un allié précieux de la Foudre, mais qui restait relativement pacifiste. Mais avec un samouraï remarqué dans les rangs ennemis lors des dernières missions, et une plus forte implication de Kumo dans la région, tout portait à croire que l’action serait délocalisée pour créer la surprise. Surprise qui pouvait être anticipée et gérée efficacement à qui voulait bien s’y préparer !

« Il est évident qu’une offensive majeure devra être menée sur les principales positions des Nuages. Mais en la matière, notre Empereur a déjà une stratégie dont il avisera quelques unités parmi les plus proches de son lieu de frappe. En revanche, il m’a récemment contacté afin de vous entretenir d’un objectif commun à tous, quel que soit le champ de bataille futur … . »

Sortant un pli de ses vêtements, l’Homme-Bête posa son lourd marteau et se rapprocha du Tokugawa, animateur et maître de la table des discussions. Il lui tendait cette missive comme pour prouver la véracité de ses propos ; et pendant que ce dernier prêtait un œil attentif aux mots glissé sur ce document – dont le sceau final attestait de son authenticité – le Gekei porta ses propos vers les autres interlocuteurs.

« Le Kamui tient à nous rappeler qu’il s’agit de notre ultime bataille contre le Mal. Et qu’à ce titre, nous devons y accorder toute notre foi, toutes nos forces, et toute notre détermination pour éradiquer cet Ennemi. Tout combattant en dessous de quinze ans sera épargné. Mais tous les autres doivent être éliminés, sans discernement et sans question. Il n’y aura pas de prisonnier dans cette guerre … . »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Une réunion au sommet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de la Roche :: Iwagakure no Satô :: Ancien palais impérial-