AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les trois Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Où est-elle !?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Informations
Grade : Nanadaime Kazekage
Messages : 1848
Rang : S


Message(#) Sujet: Où est-elle !? Ven 24 Mar 2017 - 8:15


Lettre d'Ema:
 

Je me trouvais dans au centre-ville, là où se trouvait ma nouvelle demeure. Je rentrais d'une mission, qui n'avait pas posé de problème au vu de sa simplicité et ce fut alors que je ne me trouvais qu'à quelques pas de mon appartement, que je vis une personne glisser discrètement une lettre dans l'ouverture, prévue à cette effet, de ma porte. L'inconnu parti à toute vitesse, mais je pus reconnaître les traits de son visage, il s'agissait d'une femme travaillant au Centre, établissement qu'Ema avait créé. Une lettre d'elle ? Je m'empressais de rentrer chez moi découvrir le contenu du courrier.

Elle allait bien.

Je poussais un soupire de soulagement, mais les mots qui succédaient à ceux concernant son état de santé ne me plurent guère. Elle comptait récupérer Satomu ? Comment comptait-elle s'y prendre, j'avais averti la Daimyo de Hi et l'Hokage, si jamais elle se faisait vivante, je serai averti, normalement... J'espérais sincèrement qu'elle ne tente pas d'infiltrer le palais pour récupérer son fils.

Mes recherches quant à sa disparition n'avaient abouti à rien, elles étaient minces, je comptais sur l'appui de Suna, mais le village ne semblait pas s'en préoccuper plus que cela. Suna avait certainement d'autres préoccupations, il en allait de soi, mais alors, je devais agir seul pour retrouver les traces de ma femme. Heureusement, je savais qui avait livré la lettre, je pouvais sans doute soutirer des informations aux personnes du Centre, pourquoi n'y avais-je pas pensé plus tôt ? Sans tarder, je quittais ma demeure pour me diriger chez Natsu. Mon élève allait m'aider à récupérer des informations, il était du genre bagarreur et son caractère pouvait facilement intimidé les personnes du Centre. Pour lui, il s'agissait également d'une sorte d'apprentissage.

Toc. Toc. Toc. La porte s'ouvrit.

    — Viens avec moi, j'ai besoin de toi.

Lui disais-je sans plus d'information. Je lui laissais le temps de se préparer - s'il n'était pas prêt - et de me suivre. Nous nous dirigeâmes au Centre, la nuit venait de tomber et les rues étaient plus ou moins désertes.

    — J'ai reçu une lettre de ma femme, j'ai reconnu le coursier et nous pouvons sans autre le faire parler, tu vois où je veux en venir ? N'hésite pas à faire chauffer l'atmosphère.

Il savait brièvement qu'Ema avait déserté et il devait la voir ainsi, comme un déserteuse. Nous allions la traquer, mais avant nous devions obtenir des informations. Je poussais les portes de l'établissement sans autorisation ou sans prévenir. La réception se trouvait à l'entrée et comme toujours, une personne se trouvait derrière le comptoir. La réceptionniste était au courant de cette histoire ? Peut-être, mais moi, je voulais voir quelqu'un d'autre.

    — Je veux voir le responsable du Centre. Maintenant.

Mes mots étaient crus et manquaient de politesse, mais ce n'était pas le moment de jouer aux bons diplomates, il me fallait des infos et tout de suite !






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 302
Rang : B+


Message(#) Sujet: Re: Où est-elle !? Mar 28 Mar 2017 - 22:07

Bon alors, j’étais tranquillement posé dans ma chambre en train de réfléchir sur le cours de la vie et sur ce que je pourrais faire aujourd’hui et même demain dans ce village. J’étais en attente de ma première affectation en mission et je dois dire que j’attendais quelque part, impatiemment, de recevoir mon premier ordre. J’avais déjà rencontré par le passé, au cours de ma vie de nukenin, des ninjas de village en mission. Ils renvoyaient toujours l’image de gens occupés à faire quelque chose de structurant, voire d’éminemment important. Quelque part, j’avais toujours été intrigué par cela et maintenant que je me retrouvais membre d’un village, j’étais dorénavant plus impatient qu’autre chose. Cependant, pour l’heure, j’étais bien obligé de rester tranquille comme on dit en attendant que les choses avancent de sorte à pouvoir satisfaire ma curiosité.

J’étais encore là, assis sur une chaise me permettant de pouvoir poser mes pieds sur une table, elle-même collé à une fenêtre. C’est à partir de cette fenêtre que j’admirais le paysage. Je ne m’étais pas encore installé dans mes appartements au Midhorato. J’attendais pour cela la fin du mois, après avoir négocié avec l’agent immobilier histoire qu’il me « pardonne » les délais de préavis. Bien sûr j’avais casqué un peu. Mais étant membre à vie –sauf dérapage de ma part- de cette organisation, j’étais presque sûr de pouvoir être logé à l’œil comme on dit.

Je fus quelque peu surpris, au bout de quelques temps, d’entendre toquer à ma porte. Je n’étais pas encore assez connu au sein du village, pour ne pas dire, pas du tout connu. Néanmoins, je m’imaginais que c’était presque à tous les coups un membre de l’équipe. Forcément. Avec un peu de chance ce serait d’ailleurs le Kazekage. A moins que ce soit le facteur ? Quelque peu joyeux de voir que la monotonie du calme de ces lieux brisé par un invité, je parvins à la porte en un clin d’œil. Je n’eus pas tort, c’était bien Matsuno Kibo à la porte. Il me demanda sans autre forme de procès, de le suivre. Pris de court, je répondis d’un air un peu béat :

_ Heu… Là tout de suite ?

Evidemment que tel n’était pas le cas. M’habillant un minimum décemment, je sortis finalement à la suite du Kazekage, quelques minutes après son arrivée.

_ Ok va où Kibo ?

J’avais un peu de mal avec les titres et tout, du coup, parfois je parvenais à me souvenir qu’il fallait bien parler à un Kage, fut-il destitué, et parfois j’y allais directe ! En bon nukenin on va dire. Au fond, je pense bien que Kibo s’en foutait un peu. D’ailleurs Kibo commençait à m’en dire un peu plus sur ce que nous étions censés faire là tout de suite maintenant. Il me parla de sa femme et du fait qu’il avait besoin de moi pour soutirer des informations au coursier qui lui avait apporté la lettre. Tout le monde au village savait que la femme à Kibo avait déserté. Des fois, il m’arrivait d’épier des bribes de conversations à ce sujet. Ema qu’elle s’appelait si je ne m’abuse.

_ Tu crois qu’il sait quelque chose ? Il peut être juste un élément d’une longue chaîne hein… Puis je ne suis pas doué pour faire un interrogatoire en douce tsé !

Je lui jetais un regard de biais histoire d’évaluer sa réaction. Il venait d’engager un bourrin quoi. Faire chauffer l’atmosphère et tout… C’est pas un jeu de mot me concernant hein.

_ Tant que tu me garantis que Suna en aura pas après moi, moi ça me va !

Je le laissais faire pour le reste, me contentant de le suivre tout en attendant le signal adéquat pour mener à bien ma tâche : trouver le facteur et le faire parler au besoin en l'emmenant en enfer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Membre du Kyomu
Messages : 897
Rang : A+


Message(#) Sujet: Re: Où est-elle !? Jeu 30 Mar 2017 - 13:18



Nom Akuzu
Prénom Akihio
Âge 63 ans

Akihio est la femme d'un Shinobi du clan Akuzu. C'est une assistante maternelle à la retraite qui exerce son ancien métier bénévolement pour le bien de Suna dans Le Centre. Elle est le lien direct entre Le Centre et Ema, lui faisant des rapports hebdomadaires sur les événements du Centre ainsi que sur son évolution. Après la désertion d'Ema, elle devient propriétaire et directrice du Centre.



Le Centre était toujours debout, malgré le départ d'Ema. À vrai dire, elle avait toujours fonctionné dans l'ombre, de ce fait, la réputation de ce Centre n'en pâtissait pas réellement. Certes, les subventions allaient devenir maigres et il fallait y remédier le plus vite possible, mais un autre problème se profilait au même moment sous la forme d'une Shinobi aux cheveux blancs.

- Kibō... !

S'étonnait Akihio, faisant fit de l'impolitesse de l'homme, qui rejoignit rapidement l'accueil afin de prendre la relève sur la jeune Kimiyo qui connaissait également la raison de la venue de ce fameux mari. Lors du départ de son ancien employeur, les deux femmes avaient convenus que l'Akuzu prendrait la suite si son mari viendrait au Centre à la quête de réponses. La vieille femme d'un visage maternel et affectif s'empressa d'accéder à la raison de la visite du Matsuno. Sa voix était également maternelle et protectrice, sûre et confiante. Malgré sa vieillesse et sa gentillesse apparente, on pouvait lire une force de caractère dans ses yeux qui ne trompait pas.

- Je vous attendais bien plus tôt.

Lança-t-elle d'un air déçu.
Regardant celui qui l'accompagnait, la vieille femme se demandait cependant si cette visite était demandée par le Kazekage ou si c'était une enquête officieuse d'un mari pour sa femme. De cette simple pensée naquit un sentiment de méfiance dans la propriétaire du Centre. Un Shinobi tel que Kibō, droit et loyal, irait-il jusqu'à briser le lien qu'il avait avec sa femme ? Ema avait sans doute eu raison lorsqu'elle lui dit de ne plus faire confiance à qui que ce soit; la jeune Matsuno connaissait bien son mari et son Pays. Après tout, elle avait brisé leur mariage en premier en partant.

Toujours souriante, elle fit s'en aller Kimiyo dans la salle d'étude afin que les trois restent seuls.

- Vous désirez peut-être parler dans un endroit plus privé ?

Le bureau "plus privé" se trouvait au deuxième étage, c'était l'ancien bureau d'Ema auquel Akihio n'avait quasiment rien changé. Il n'y avait pas vraiment d'objets personnels de la Matsuno, mais on pouvait y reconnaître son style très carré dans son administration : rien ne dépassait, tout était rangé et soigné.

- Que puis-je faire pour vous, Kibō.

Fit-elle devant le bureau, presque comme un ordre, mais avec énormément de douceur. Elle savait pertinemment que cet entretien allait être corsé et qu'il n'irait pas de mains mortes. Mais elle savait qu'elle pouvait dire toute la vérité sans crainte, Ema le lui avait autorisé. S'il y avait une chose qu'elle ne voulait pas, c'était jeter la responsabilité sur ses employés, quitte à ce qu'elle se fasse prendre.

Debout, faisant face aux deux Shinobis, Akihio n'avait pas peur, elle soutenait leur regard, forte. Même si elle ne connaissait pas les raisons de la désertion d'Ema, son choix était respecté. Cette même personne qui avait fuit son Pays y avait construit un Centre pour orphelins auquel personne n'avait jamais été intéressé. Elle avait fait beaucoup pour son Pays, et ce n'était pas une désertion qui allait changer ça. Telle était la position d'Akuzu Akihio.


« Nul ne peut attendre l’aube sans passer par le chemin de la nuit. »
Khalil Gibran –




Informations:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shinobinohattan.com/h12-chakra-a

avatar
Informations
Grade : Nanadaime Kazekage
Messages : 1848
Rang : S


Message(#) Sujet: Re: Où est-elle !? Ven 31 Mar 2017 - 17:00


Elle m'énervait avec son air décontracté. Me prenait-elle pour un débile, à quoi jouait-elle ? En plus, ça remarque méritait une bonne claque, mais son âge avancé la sauva. Je tentais de garder mon calme, comment pouvais-je y parvenir face à une... complice ? N'avait-elle pas de remord d'avoir aidé Ema à partir, brisant ainsi un couple, une famille ? Je ne répondais pas à ses paroles provocatrices et me contentais de la suivre lorsqu'elle me demanda de passer un lieu un peu plus privé. Je fis signe à Natsu de nous suivre, je n'avais rien à cacher contrairement à elle.

Une fois dans le bureau de mon épouse, je restais debout, je n'avais pas de temps à perdre à papoter avec cette vieille femme. Elle, au contraire, semblait vouloir prendre tout son temps et me demanda que pouvait-elle faire pour moi. Je rêvais ou quoi ? La situation n'était pas assez claire ou avait-elle perdu la mémoire ? Vu son âge, elle avait peut-être l'Alzheimer ? Je me contrefichais de son état de santé, je voulais des infos sur Ema et tout de suite!

    — Natsu, enflamme-toi.

Ordonnais-je à mon élève avant de plonger mon regard sérieux dans les yeux d'Akihio.

    — Dis-moi tout ce que tu sais sur la disparition d'Ema, sinon mon élève mettra le feu à l'établissement.

Ce bâtiment comptait énormément pour beaucoup de personnes et je doutais fort qu'elle risquerait un tel incident pour des informations. Elle devait savoir que je ne rigolais pas lorsqu'il s'agissait de ma femme ou de mes proches, j'étais prêt à tout pour eux. Suna ne voulait pas bouger, mais moi je n'allais pas laisser les miens, surtout mon épouse, disparaître sans me battre pour la récupérer. J'agissais de mon plein gré que ça plaise ou non aux autorités. Il y avait des moments où il fallait suivre son cœur et non les ordres, pour ma part, mes émotions me disaient de traquer Ema et réparer ce que j'avais malheureusement brisé.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 302
Rang : B+


Message(#) Sujet: Re: Où est-elle !? Ven 31 Mar 2017 - 22:49

J’avais suivi sans piper mot le Kazekage. Après plusieurs minutes de marche, nous avions fini par arriver dans un grand bâtiment. Une espèce de centre. Centre de quoi ? Ca franchement, je ne le sais guère. Un centre pour enfants ? Un centre pour détention de personnes atteintes d’une maladie peu recommandable ? En tous cas, à première vue, l’endroit suintait la bonté et l’altruisme. Je perdis mon temps à regarder tout autour de moi ce qui se passait. L’ornement des murs, des meubles dans le coin et tout.

C’est une vieille dame qui nous accueillit. Au premier regard, il était clair qu’elle devait être très belle dans sa jeunesse. Elle l’était toujours d’ailleurs malgré les rides. La dame était du genre sereine, calme à endormir un loup garou ma parole. J’étais obligé de détourner le regard pour ne pas me laisser avoir par quelque chose qui potentiellement pouvait être du genjutsu. Qui sait ? Ok je raconte n’importe quoi, mais il faut bien le faire histoire d’arriver au quota de mots. Bah oui c’est dur, surtout quand autour de soi il y a plein de monde et tout et qu’on est pressé par la montre (question délais).

Après discussion entre le Kazekage et la vieille dame, nous étions allés à l’étage supérieur. Je me contentais de suivre, tout en jetant des regards de part et d’autre histoire de débusquer le facteur que je devais faire parler. Pour l’instant je n’ai vu personne dans le coin qui puisse lui ressembler. Quelle ne fut donc ma surprise lorsque le Kazekage me demanda de me transformer en flammes. Je m’exécutais sans sourciller, prêt à bondir même sur la vieille. J’étais obligé de faire confiance au Kazekage quand bien même je risquais gros sur cette affaire, si jamais je devais me faire avoir.

Les flammes léchèrent le sol augmentant la température dans la salle. Bien entendu un peu autour de moi, certains éléments commençaient à sentir le roussi et même à littéralement prendre feu. Pour autant, j’étais loin d’avoir donné la pleine mesure de mes capacités. Si je le faisais, pour sûr tout cet étage serait voué aux flammes. Bon, bien entendu le résultat des menaces du Kazekage seraient atteint, mais à quel prix ?

_ Je n'ai pas envie de donner pleine mesure de mon savoir-faire femme... Réponds aux exigences du Kazekage !

Une menace à peine voilée. A elle de s'exécuter au plus vite pour ne aggraver les dégâts causés.


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Membre du Kyomu
Messages : 897
Rang : A+


Message(#) Sujet: Re: Où est-elle !? Sam 22 Avr 2017 - 18:31

Les yeux de l'Akuzu s'agrandirent en même temps que le Gogyou s'enflammait. Ema n'avait pas sous-estimé le danger que représentait sa collaboration avec une future déserteuse. Mais comment son mari pouvait être à ce point... Hm. Question stupide. Il l'aimait encore. Sur ce point, la mère avait eu tort. Malgré sa forte envie de sourire à cette pensée, voir son Centre commencer à flamber n'était pas du tout réjouissant.

- Je te dirais tout si tu arrêtes cet énergumène. Ta femme a bâti cet endroit. Que crois-tu qu'elle va s'imaginer si elle apprend que tu la réduis en cendres. Tu t'en fiches à ce point de ce qu'elle a essayé de faire pour Suna ?!
Lança,-t-elle, dans un mélange de peur et de colère.

Malgré tout l'amour qu'il pouvait avoir pour la brune, sa femme, il n'était pas venu une seule fois dans ce qu'elle considérait comme sa plus grande réussite.

- ARRÊTE CE FEU OU TU POURRAS TE BROSSER POUR AVOIR DES INFORMATIONS !
Hurl-t-elle, consternée devant une telle méthode.

Le regard de la vieille femme jonglait entre Kibō et son acolyte.
Mais tout d'un coup sa panique s'arrêta. Sa main vint fouiller un des tiroirs du bureau de la déserteuse. Akihio en sortit une photo de famille. Satomu était encore un beau bébé, et le bonheur régnait dans les yeux du trio. Avec dédain, elle jeta le cadra aux pieds de celui qui était en feu.

- Ou bien, continue, brûle cet établissement et ces locataires. Tu auras sur ta conscience les vies d'orphelins que ta femme a tenté de sauver. Réduis donc à néant la seule chose bonne dans ce pays.

L'Akuzu s'approcha de Kibō, le regardant dans les yeux avec déception et rage. Le feu ne lui faisait pas peur. S'il la touchait, elle ne parlerait plus. Et s'il était aussi désespéré qu'il le laissait paraître, elle était intouchable.

- Ta femme m'avait prévenu que tu viendrais réclamer une raison, une excuse, des explications, des informations. Je pense qu'elle s'imaginait que ça allait prendre une telle envergure vu la façon dont elle a refusé mon aide au début. Mais je lui ai promis de tout te raconter, dès que tu viendrais. Sans cela, elle n'aurait jamais accepté mon aide.

Elle était à deux doigts de le gifler, le feu se répandait toujours.

- Par contre, je ne dirais rien tant que ce jeune homme est ici. Et j'exige des excuses pour ce que tu as essayé de faire.

La vieille femme était résolue. Tout du moins, son regard le signifiait très clairement.


« Nul ne peut attendre l’aube sans passer par le chemin de la nuit. »
Khalil Gibran –




Informations:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shinobinohattan.com/h12-chakra-a

avatar
Informations
Grade : Nanadaime Kazekage
Messages : 1848
Rang : S


Message(#) Sujet: Re: Où est-elle !? Lun 1 Mai 2017 - 15:36


La vielle me faisait face. J'avais réussi à lui faire perdre son calme. Natsu était en flamme derrière moi, il s'était exécuté sans retenu, il faisait preuve d'un grand professionnalisme, comportement que j'appréciais particulièrement. Le regard de la directrice en disait beaucoup, mais moi, je restais froid et impassible. Son état d'âme m'importait peu, j'exigeais tout simplement des réponses. Cependant, je n'étais pas stupide au point de mettre à feu le dur travail de ma femme. Je fis un simple signe à mon élève pour que ce dernier arrête sa technique.

Malheureusement pour Akihio, le Gogyou n'allait pas quitter la pièce. Cette mission personnelle faisait partie de sa formation, en tant qu'élève, il devait me suivre et m'épauler dans toutes mes démarches. Ces expériences de la vie le feront grandir et il pouvait sans autre apporter son avis sur la situation, ce n'était pas mon esclave.

    — Ema vient de réduire en cendre une famille, s'en était-elle préoccupé ? Non. Et toi, n'as-tu aucun remord à l'avoir aidé ? Si quelqu'un doit des excuses ici, ce n'est certainement pas moi.

La Kunoichi venait de se mettre une nation à dos en désertant, comment voulait-elle avoir une vie paisible après un tel geste ? Satomu ne partagera sans doute jamais un moment tranquille avec sa mère et son père à cause d'Ema. Néanmoins, je voulais y croire, que tout allait s'arranger, j'allais réunir notre famille et effacer les actes dangereux de ma femme.

    — Maintenant, dis-moi tout ce que tu sais. Mon élève ne partira pas, qu'il écoute notre discussion ou que je la lui raconte en sortant d'ici ne changera rien.

Je comptais prendre Natsu avec moi pour traquer Ema, alors il devait être au courant de tout ce qui allait se dire ici. D'ailleurs, à deux, on allait mieux retenir les informations que l'Akuzu allait nous donner.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Membre du Kyomu
Messages : 897
Rang : A+


Message(#) Sujet: Re: Où est-elle !? Lun 1 Mai 2017 - 16:02

- Ema vient de réduire une famille en cendres ? Et toi tu as fait quoi en laissant Satomu à Konoha ? Oui, elle ma' tout raconté. Elle qui n'avait plus personne à qui se confier. Ta famille tu la réduis en cendres le jour où tu es devenu fou, le jour où tu l'as fait exilé à Hi, le jour où tu as décidé de ne pas lui accorder le droit de garder son fils.

Akihio était impressionnée devant tant d'ignorance. Kibō pensait réellement qu'il n'avait rien à jouer dans la désertion de sa femme, dans son malheur ?

- Et non, je n'ai aucun remord. J'ai fait ce qui m'a semblé juste pour elle. Tu ne t'es jamais préoccupé du Centre, du travail de ta femme ou de ses sentiments, et c'est maintenant que tu viens ? Et tout ça pour me jeter la faute ? A ton avis, pourquoi est-elle partie ? Tu crois qu'elle se sentait encore admise ici à Suna ?

La directrice en savait plus que lui, il semblait. Ema n'avait plus personne à qui parler. Après la perte de son meilleur ami, d'Ogami qu'elle considérait comme sa famille et de Kibō, elle avait du venir chercher du réconfort vers son employé. C'en était ridicule. Mais Akihio comprenait. Elle-même, femme de Shinobi, ne pouvait que comprendre.

- Grand bien t'en fasse si tu désires le garder près de toi. S'il parle, ce sera de ta faute. Ta femme est partie à Hi, chercher ton fils qui est avec Miko et donner des explications quant à sa désertion. Et là, elle doit être à la recherche de la seule personne qui la protégera de Suna. Tu dois être aux faits des rumeurs qui circulent sur Ogami, non ? Eh bien, cherche par là-bas.

La vieille femme ne détournait pas une seule seconde son regard de celui du Matsuno. Elle ne le haïssait pas, mais elle le méprisait pour ce qu'il avait fait enduré à sa femme. Et malgré tous les efforts qu'elle avait fait pour garder leur famille unie, c'était Kibō qui l'avait brisé en ignorant totalement le rôle de mère d'Ema. Pour autant, les paroles de l'Akuzu n'étaient pas tout à fait vraies. En effet, en cours de route, Ema avait décidé de ne pas passer par Hi.

- Si tu ne vois pas de quoi je parle, peut-être qu'en allant demander des explications à Ogami, tu comprendras.

Elle était aux faits de la liaison externe qu'entretenait Yami et Ogami, alors que ce dernier venait de juger Kioshi, également déserteur. Quel hypocrite également.
Et si Kibō écoutait ces rumeurs, il pouvait facilement comprendre qu'Ema était partie à la recherche de Yami, qui elle-même était protégé de Suna grâce à Ogami.

- Mais tiens ta langue. Tout le monde ne veut pas du bien à ta femme, même ceux en qui tu crois pouvoir avoir confiance.


« Nul ne peut attendre l’aube sans passer par le chemin de la nuit. »
Khalil Gibran –




Informations:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shinobinohattan.com/h12-chakra-a

avatar
Informations
Grade : Nanadaime Kazekage
Messages : 1848
Rang : S


Message(#) Sujet: Re: Où est-elle !? Mar 2 Mai 2017 - 10:27


Je ne lui avais pas demandé son avis sur cette histoire qui ne regardait uniquement Ema et moi. Pourquoi elle me balance tout son ressenti en pleine face ? Je commençais à perdre patience, elle avait de la chance que j'attendais des informations, sinon je l'aurais déjà giflé. Elle était vieille, mais pas sage du tout. Elle avait aigris avec le temps plutôt.

    — Tu parles de sujet qui ne te concerne pas. Il n'y avait pas de meilleure solution pour Satomu.

Je marquais une pause avant de reprendre.

    — Tu m'excusera de ne pas être venu au Centre avant et de ne pas avoir visité tous les bâtiments du village, mais j'avais été nommé Kazekage, j'héritais d'un village détruit et d'un peuple décimé... comment dire, j'avais un peu de travail, mais vous voyez uniquement ce que vous voulez voir, alors inutile de continuer sur cette discussion de sourd.

Finalement, Akihio me donna les informations que je désirais. Ema s'était rendu à Hi ? Si c'était le cas, elle n'allait pas en ressortir à mon avis. Son acte n'allait pas être pris comme elle le pense par le Pays du Feu, elle ne faisait que les entrainer dans sa merde. En plus, j'avais écris à Miko et Mizuki, elles - je l'espère- m'avertiront dès que ma femme foulera le territoire de Hi.

Par contre, je me préoccupais pour la suite. Bien que cette vieille femme tourne autour du pot, je compris que la Kunoichi souhaitait rejoindre Yami. Pourquoi elle ? Car elle la protégera de Suna ? Peut-être, mais est-ce que la Ketsueki allait risquer de prendre Ema sous son aile et donner la chance à Suna de les retrouver ? De plus, je voyais mal mon épouse côtoyer une femme totalement différente qu'elle, une femme sanguinaire dans tous les sens du terme. Que cherchait-elle à me prouver ?

    — Tout bonnement stupide.

Disais-je à haute voix en pensant au plan d'Ema.

    — Tu vois, ce n'était pas si compliqué de me révéler ces quelques informations.

Je me retournais et empruntais le chemin de la sortie, je n'avais plus rien à apprendre de l'Akuzu. Je fis signe à Natsu de me suivre, nous allions concocter notre plan pour traquer ma femme et par la même occasion, repérer la Ketsueki, autre déserteuse de Suna. La suite s'annonçais explosive et j'avais le feu nécessaire pour tout faire péter, n'est-ce pas mon élève ?

    — Prêt à traquer ?

Lui demandais-je.

HRP:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 302
Rang : B+


Message(#) Sujet: Re: Où est-elle !? Mar 2 Mai 2017 - 10:47

En ce qui me concerne, je dois avouer que je ne comprenais pas tout à fait ce qui se passait sous mes yeux. J’étais bien conscient que le Kazekage avait une affaire de famille à régler. Ah ça… Oui ! Je savais que j’étais ici, pour l’aider à trouver des informations par rapport à sa femme, considérée, à juste titre ou non comme une déserteuse. Au-delà de cela, je n’en savais pas plus. Bon mis à part de le nom de la kunoichi en question quoi. Normal ! Entre autres rumeurs et bruits de couloirs que l’on entend lorsque l’on se promène dans les bars et tavernes de Suna, il y a bien ces histoires « croustillantes » concernant les dernières ombres : la désertion initiale du Kazekage Yamada Kioshi, actuellement en détention au sein du village d’ailleurs, pour une histoire de cul ; l’histoire floue concernant le Kazekage Kibo et sa femme Ema… Même des histoires sans tête ni queue concernant Le Kazekage Ogami. Enfin, que des choses louches quoi ! Mais bon… Pour ma part, la loyauté que j’éprouvais envers le Kazekage Kibo s’en allait grandissante de jour en jour. C’était lui qui m’avait accueilli aux portes. Et de quelle manière ! Je lui devais beaucoup ! Et quand bien même il me demanderait de réaliser des actes plutôt osés voire insensés à première vue, comme brûler un orphelinat pour les beaux yeux de sa dulcinée, je le ferai. Lui sait mieux ce qu’il veut. Et étant mon senseï, il porte la responsabilité des actes qu’il me demande d’exécuter.

*Je ne suis désormais qu’une lame au service de Suna et de Kibo* me disais-je mentalement, pour étouffer la petite voix qui me disait intérieurement que je m’exposais dangereusement.

Sur ordre du Kazekage, je mis fin à ma technique tandis que la vieille venait de jeter à mes pieds l’image du trio familial. Le Kazekage, sa femme et leur enfant… Je crois n’avoir jamais vu la kunoichi Ema, pas plus que l’enfant du Kazekage. Ayant repris ma forme normale, je m’avançais et pris la photo. Mon esprit mémorisant les traits de la mère et de l’enfant. Quelque part, mon intuition me disait que tôt ou tard, le Kazekage s’en irait demander son « dû », d’autant plus que si j’ai bien compris toute cette histoire, il n’était pas exempt de tous reproches par rapport à cette situation plutôt complexe. Si le Kazekage devait un jour mener une expédition pour extraire son fils des griffes de la Daimyo du feu, car il me semble que c’est d’elle qu’il s’agit, alors certainement, comme aujourd’hui, il mettrait le Midorhato sur le coup.

_ Je sais allumer un feu, mais je ne sais pas l’éteindre cela dit…

Une petite précision que j’exprimais, l’index levé, les yeux légèrement écarquillés, dès lors que le duo me permis de glisser un mot. Il fallait que les choses soient claires. Le feu était toujours présent dans la pièce et si on le laissait croître sans intervention, il pourrait rapidement, en prenant le mobilier présent un peu partout dans la pièce. Dès lors… Mais le Kazekage s'en allait déja. Je lui emboîtais le pas laissant alors la vieille se débrouiller. Avec un peu d'eau ou du sable, elle pourrait rapidement éteindre l'incendie naissant.

Le Kazekage, au sortir de l'institut, me demanda si j'étais prêt à traquer sa femme. L'air surpris, je l'étais réellement,
je répondais directement en me souvenant que ma position était précaire dans ce village après tout :

_ Kazekage Sama... Le village a mon sang, je ne peux me permettre de sortir d'ici sans autorisation. Cela dit, je suis prêt à vous suivre.

Mes propos furent prononcés sans ambiguïté. Les limites à mon action étant clairement posées sur la table, le reste serait de son ressort. Seulement, je n'avais aucune envie de mourir parce qu'une procédure avait été violée. Et ces foutus Ketsueki me faisaient froid dans le dos, honnêtement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Informations
Grade : Membre du Kyomu
Messages : 897
Rang : A+


Message(#) Sujet: Re: Où est-elle !? Mar 2 Mai 2017 - 15:27

- Nan, tu as raison, cela ne me regarde pas, en effet. Tout comme les choix qu'Ema fait. En tant qu'amie, je l'ai simplement aidé. Peu importe ses motivations, ses choix. Tu as raison, je ne suis personne pour juger. Pourquoi aurais-je jugé sa volonté de s'en aller.

La vieille femme regardait Kibō avec un mauvais œil. Il avait demandé à son acolyte de tout cramer, mais il n'allait pas aider à rétablir les dégâts ?

- Non, ce n'était pas dur, Ema m'a demandé de te donner ses informations. Elle veut que tu la trouves.

Voyant qu'aucun des hommes ne se bougeaient pour éteindre l'incident, la vieille femme courut en direction de la salle de bain, prenant une bassine au passage, afin de lancer le contenu liquide sur les flammes qui léchaient le sol.

De toute manière, pourquoi aider une vieille femme à sauver des pauvres enfants orphelins issus de guerre que lui-même avait engendré. Que tout n'a qu'à périr en flammes. Personne n'en a rien à faire de ses pauvres âmes.

- Va-t-en. Allez vous-en, dépêchez-vous !

Rugit-elle, hors d'elle même, énervée, pleine d'une rage que personne ne comprendrait jamais. Se rendait-il compte qu'il avait commencé à mettre en feu un établissement avec une vingtaine d'enfants à l'intérieur ? Qu'il carbonisait la seule âme de ce village encore intact, alors qu'il n'avait qu'à demander gentiment ? Ema n'était pas une sorcière, mais sa femme, il aurait dû se douter qu'Akihio parlerait.

S’essoufflant devant cette tâche, les deux brigands sortirent. La directrice eut tôt fait d'appeler son collègue pour venir l'aider, ramassant les morceaux de verre du cadre où résidait la photo de famille à présent brûlée.

- Ema aurait eu tellement honte...

Se dit-elle, en voyant ce sol mouillé, ce parquet calciné ainsi que les meubles carbonisés par endroit.
Des larmes aux yeux, l'Akuzu pouvait enfin souffler. Ce moment tant redouté était finalement passé. Les flammes n'avaient pas engendré beaucoup de dégâts, mais c'en était assez pour devoir envisager des travaux. Il ne fallait plus qu'espérer qu'il la retrouverait vite, sinon Kibō reviendrait lui rendre des comptes...


« Nul ne peut attendre l’aube sans passer par le chemin de la nuit. »
Khalil Gibran –




Informations:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shinobinohattan.com/h12-chakra-a
 

Où est-elle !?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Pays du Vent :: Sunagakure no Satô :: Le Centre-