N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 16. L'origine du mal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Spécial
avatar
Informations
Messages : 2133
Rang : Par

Message(#) Sujet: 16. L'origine du mal Sam 25 Mar 2017 - 18:54


Contexte du groupe
Lorsque les premières informations concernant Rokubi arrivèrent aux oreilles de Ketsueki Kazushi, il eut une révélation : il avait déjà vu ce nom quelque part. Sumiyo… Se creusant la tête, il mit quelques minutes avant de s’en souvenir : lors de sa prise de fonction, il avait dû fouiller dans les dossiers classés secrets du Kakumeigun, parmi lesquels se trouvaient d’anciennes archives de Kaze. Sumiyo, jinchuriki faisait partie de ces dossiers.

Il devait désormais en apprendre plus sur ce qui allait les détruire pour, peut-être, pouvoir apporter des informations cruciales aux combattants sur place. Accompagné de Tali, qu’il réquisitionna pour l’occasion, ils se dirigèrent vers les archives souterraines du Kakumeigun, là où personne n’allait jamais, et où les plus noirs secrets du pays du vent étaient enfouis…

Règles générales
    Ø Respectez l'ordre de post, et privilégiez ce RP pour ne pas le faire traîner.
    Ø Résumez toutes vos actions et vos techniques (ainsi que leur rang et leur cible) à la fin de votre RP, avec la balise spoiler ou hide. N'hésitez pas à exporter le code de vos techniques via votre Fiche Technique dynamique.
    Ø Le premier tour est un tour d’introduction. L’utilisation de techniques n’est pas autorisée dès votre premier post.
    Ø Vous avez 36h pour poster lorsque c'est votre tour. Si vous ne le faites pas, vous aurez une seule et unique fois un joker de 12h supplémentaires (le Staff ne passera pas poster). Si vous n'avez toujours pas posté, vous serez exclu du groupe.
    Ø Chaque personnage a droit à un seul délai de 24h s'il poste dans le bureau de SNH (www).
    Ø N'hésitez pas à utiliser le Guide de Combat et l'Indicateur de Chakra pour vous aider en cas de combat.
    Ø En cas de soucis, vous pouvez faire une demande d’arbitrage.

Indications particulières
    Ø Pour en savoir plus sur le système de cet arc, rendez vous ici.

Ordre des participants

Ketsueki Kazushi
Tali

Narrateur


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shinobinohattan.com
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 476
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: 16. L'origine du mal Dim 2 Avr 2017 - 17:21

L'alerte avait été sonnée. Il était là, le grand jour. Celui de la destruction et de la mort. Celui où grand nombre de mes amis et compatriotes risquaient leurs vies pendant que moi je me pavanais à Suna dans les ruelles, cherchant à me remémorer pourquoi ce nom, Sumiyo, me disait quelque chose. J'avais beau faire les cent pas, je n'arrivais pas à me remémorer cette information qui pouvait s'avérer cruciale.

J'étais dans le quartier général du Kakumeigun lorsque je me suis rappelé ! Lorsque j'avais dû trier les archives du Kakumeigun à la recherche d'informations, j'étais tombé sur un dossier portant ce nom : Sumiyo ! Mais il me fallait de l'aide. Il fallait agir vite. Je m'empressais de prendre la direction de la rue à la recherche de la première personne qui pourrait m'aider dans cette tâche. Je ne sais pas si cela était une chance et je ne sais pas ce qu'elle faisait là, mais Tali se trouvait devant moi. La Cheffe de Kawaguchi, rien que cela. J'osais m'approcher d'elle pour lui intimer l'ordre de me suivre, à vrai dire, elle est à Suna, elle devrait donc se plier à mes ordres.

« Tali ! ! J'aurais besoin de votre aide s'il vous plait. Faites abstraction de vos pseudos querelles avec les Ketsueki et suivez-moi ! »

J'ouvrais ensuite la voie de direction du quartier général du Kakumeigun. Nous devions nous rendre dans les sous-sols du bâtiment afin de retrouver ce fameux dossier. Une fois en bas, je me tournais afin de faire face à la Kawaguchi. Je décidais de concentrer mon chakra afin d'être prêt à toutes les éventualités. Un traître pouvait bien être au courant pour ce dossier et essayer de le détruire, Tali pouvait elle aussi avoir quelques envies malsaines, nous n'étions jamais assez prudent.

« Kawa no Kuni subi actuellement une attaque de grande envergure, Kaze et potentiellement tout le Yuukan court un énorme danger. Je sais qu'ici même se trouve un dossier concernant Sumiyo, jinchuriki de Rokubi. Nous devons trouver ce dossier, absolument ! »

Je marquais une légère pause afin de toiser rapidement du regard la Kawaguchi qui se tenait face à moi avant de reprendre.

« Est-ce que je peux compter sur vous ? Faites ça pour Kaze et les Kawaguchi. »

J'étais prêt à partir à la recherche de ces papiers, dès que Tali prendra sa décision, je commencerai, avec ou sans elle.




Dernière édition par Ketsueki Kazushi le Lun 3 Avr 2017 - 23:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 817
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: 16. L'origine du mal Lun 3 Avr 2017 - 23:16

-N'oublies que tu parles à une cheffe de clan Ketsueki. A une Kawaguchi de surcroît, surveille tes mots ou il t'en coûtera plus que ma mauvaise humeur.

Malgré tout elle affichait un immense sourire carnassier, Suna récoltait les fruits de son incompétence et son ingérence. Cela bénéficierait à Kaze assurément, les têtes pensantes disparaissaient une par une à croire que dans ce village dès qu'on devenait intelligent on devait mourir. Triste destin mais il était en tout cas certain que le Ketsueki n'avait pas toute sa tête et par conséquent il vivrait encore un moment au grand désarroi de Tali. Elle ne pouvait supporter les autres clans, encore moins un adversaire éventuel qui lui intimait de lui obéir. C'était déjà des ingrédients suffisant pour qu'elle se tire de ce trou à rats observant le village disparaître, c'était mérité ils n'avaient servis à rien durant des mois, des années et maintenant à l'approche d'une véritable menace il fallait tirer un trait sur le passé? Pour un avenir commun? C'était trop facile, les Kawaguchis ne rentreraient pas dans ces combines. Hors de question de s'unir parce qu'un pouvoir de l'amitié les sauveraient tous. Les douleurs et les rancunes claniques étaient trop profondément ancrés elle ne pouvait pas faire équipe avec cet homme. Ce monstre potentiel.

-Ne me toise pas Ketsueki, parce que je t'assure que ce qui se passe à l'extérieur deviendra le cadet de tes soucis, si tu continus à me juger ainsi. J'ai la décence d'aller au bout de ce que je pense. C'est à dire te dire clairement que nous ne pourrons pas coopérer pour ce qui va suivre.

Elle alluma une cigarette, passant une main sur sa blessure au visage. Il lui en avait coûté de prendre ce rôle aux responsabilités importantes, il en coûterait de refuser de travailler avec ce Ketsueki. Elle tira sur la nicotine et s'avança par devant Kazushi observant l'horizon. Tout serait détruit, un nouveau lendemain avec l'intervention salvatrice de ce démon, tout démolir pour tout reconstruire. C'était ce dont elle rêvait, elle espérait que ce jour arriverait depuis un bon moment. Il ne fallait pas qu'elle rate son occasion, en suivant le Ketsueki elle trouverait des informations peut-être capitale pour la suite des opérations. Elle aurait son mot à dire sur ce qui s'écrivait, et elle pouvait potentiellement débarrassé Kaze d'une menace interne de plus. Ce Ketsueki.

-Néanmoins j'ai promit à votre supérieur que les Kawaguchis présent à Suna soutiendraient le village. Je regrette ces mots, mais je plierais à la règle jusqu'à un certain stade Ketsueki. Et le premier c'est que je ne vous obéis pas, vous n'êtes pas mon supérieur je suis à Suna en représentante de mon clan. Pas en tant que shinobi de Suna, ne l'oubliez pas et tout ira pour le mieux.

Elle observa une dernière fois l'horizon avant de se préparer à suivre son camarade d'infortune. Des duos de plus en plus étrange, elle détestait ce clan autant qu'elle le trouvait en total adéquation de ce qu'elle visait pour les siens. Suivre ou mourir, c'était la ligne directrice de l'ancienne dirigeante Ketsueki Yami. Elle avait emportée pas mal de fidèles si bien que les Ketsuekis n'étaient plus qu'une poignée. Une guerre ouverte bénéficierait à son clan, elle devait néanmoins en apprendre plus sur son potentiel adversaire. Soit proche de tes amis, encore plus de tes ennemis. Elle lui collerait aux basques comme la peste des bateaux en mers.

-Je vous suis, vous connaissez mieux que moi ces lieux. J'en suis certains.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spécial
avatar
Informations
Grade : Staff
Messages : 1271
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: 16. L'origine du mal Mar 4 Avr 2017 - 16:23

Les sous-terrains du Kakumeigun : endroit redouté de tous. Tabou presque. L'unique lieu, si simple et pourtant cruel, où les plus sombres secrets de tout Kaze étaient cachés, enterrés, enfouis - à l'abri des regards et des consciences. Le duo était-il prêt à assumer les conséquences de ce qui risquait d'être découvert dans cet endroit ? Seul le temps serait garant de cette assurance.

Évitant les diverses protections grâce aux connaissances du Ketsueki, ils arrivèrent bien - trop - vite à ce qui semblait être la pièce centrale des souterrains, jonchée de papiers et documents divers dans un ordre qui avait plus à faire avec l'anarchie qu'une quelconque organisation. Ici, pas de pièges. Ici, pas de folies. Seul l'amas des secrets de Kaze semblait sourire de son faciès démoniaque. Les fouilles et recherches dans les divers dossiers pouvaient commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 476
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: 16. L'origine du mal Mer 5 Avr 2017 - 19:14

Il n'y avait qu'une seule chose à faire maintenant que nous étions dans les sous-sol, se diriger au centre des couloirs afin d'espérer trouver le bon dossier. Avant de partir, je décidais de concentrer mon chakra dans tout mon corps afin de pouvoir anticiper toutes sortes d'attaques ennemies, que cela soit un coup dans le dos de Tali, qui malgré tout avait accepté de me suivre, ou alors un traître coincé dans ces sous-sols.

Nous avions atteint très rapidement la salle centrale, ici, les papiers étaient sens dessous, rien n'était rangé et rien n'était classé. Chercher le dossier qu'il nous fallait allait être très compliqué. De plus, cela donnait accès aux secrets de Sunagakure à une fervente opposante du village, mais j'espérais qu'elle n'avait pas accepté dans l'unique but de nuire au village, mais pour protéger les siens et Kaze. Je me tournais ensuite vers elle dans le but de lui parler.

« Voilà, c'est ici. Je pense qu'on peut commencer de chercher. Je ne sais pas qui a mis ce bazar, mais je n'aime pas ça. »

Je me tournais ensuite en direction de la première table sur laquelle se trouvait une bonne centaine de dossier. Je jetais un coup d'œil au nom du dossier avant de le balancer au sol. Jean-Charles, Jean-Christophe, des dossiers en veux-tu en voilà ! Mais aucun qui ne nous intéressait. Nous n'avions pas d'autre choix que de chercher, encore et encore. Sauf si nous étions interrompu par je ne sais qui ou je ne sais quoi. Je laissais s'échapper quelques jurons pour exprimer mon mécontentement.

« Putain ! Si j'avais su ! »

Cela m'énervait, je m'énervais de ne pas avoir donné l'ordre de venir ranger ces dossiers, mais lorsque j'avais laissé cette salle à ma prise de fonction, tout était dans l'ordre. Il ne me restait plus qu'à prier Jashin pour qu'il m'aide à retrouver ce dossier. Mais je n'allais pas le faire de façon incongrue afin de ne pas violenter mon invitée. J'allais me contenter de le faire dans ma tête.

*Jashin, pour l'amour du Sang, aide moi à retrouver ce dossier.*

Je cherchais encore et encore, j'avais parfois des haut-le-cœur en trouvant un dossier qui s'appelait 'Sumiya', ou ce genre de choses, mais jamais le bon.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 817
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: 16. L'origine du mal Sam 8 Avr 2017 - 16:31

C'est d'un ennuie de travailler avec un sunajin, il ne répond même pas aux provocations et aux indications de la Kawaguchi. Ridiculement ennuyeux de devoir fouiller des dossiers à la recherche d'informations dont se fichait éperdument Tali. Elle qui souhaitait avant tout la destruction de Suna au profit de Kaze et l'avènement d'une nouvelle caste de guerrier du sable n'avait aucun intérêt à collaborer avec le Ketsueki. Pourtant la voilà mettant les pieds dans la paperasse, un haussement de sourcils plus tard et une mine de dégoût sur son visage et elle allumait une nouvelle cigarette en regardant de part en part la salle. Tout fouiller à deux prendrait trop de temps et le Ketsueki ne semblait pas l'avoir remarqué. Visiblement il y avait un cerveau pour deux shinobis dans la pièce. Cela ne l'étonnait guère, les buveurs de sangs n'étaient pas connus pour un Q.I supérieur à la moyenne mais pour leurs faims dévorantes. Comme des insectes venant saccager les récoltes durement mérités des braves laboureurs. Un fléau de plus sur le désert, comme si on avait mélangé dans une marmite rouillée tous les clans ne pouvant se blairer, s'étant battus dans le passé et que soudainement ils devaient collaborer pour construire un futur commun. Les autres villages avaient surmonter ces querelles internes, pour quel résultat? Ils faisaient passer des rassemblements de clans avant leurs familles, ridicules. Et encore il suffisait de prendre Konoha pour voir qu'un seul clan contrôlait réellement tout le pays. L'Empire Konohajin comme l'appelait Tali avait surement encore des vues sur l'arrière garde du pays que constituait Suna et Ki.

Suna ne se relèverait plus d'une nouvelle guerre. C'était une certitude, Suna ne se relevait simplement pas des désertions consécutives au sein du village, à vouloir protéger le pays du vent on en venait à se convaincre que finalement on pouvait aussi le faire en dehors du pays. Qu'en allant directement sonner chez Konoha ça arrangerait tout, qu'un daimyo enlevé ne divulguerait aucunes informations. Maudite bâtarde son renom serait bientôt rayé du clan, ses fidèles ne pouvant pas faire grand chose pour empêcher le changement au sein du clan Kawaguchi. Asseoir sa domination voilà ce que devait faire Kaze sur Suna, à quel moment on avait toléré qu'un village sombre Kage après Kage? Quand un animal agonise on l'achève. Le soigner pour qu'il retombe malade n'a pas d'intérêt. Une perte de temps et d'argent.

La Kawaguchi balafrée haussa les épaules et composant des mudras basiques se clona, améliorer le rendement et la productivité. Plus vite ils iraient plus vite elle pourrait vaquer à d'autres occupations. Rien ne la retenait ici, néanmoins tant qu'à faire autant mémoriser des dossiers de l'unité secrète. Elle n'aurait pas l'occasion d'y retourner de sitôt, ainsi les clones cherchèrent le dossier Sumiyo tout en prenant note de faire attention si ils ne tombaient pas sur des dossiers pouvant intéresser la Kawaguchi. Kawaguchi originale qui ne faisait rien à part fumer en regardant le haut des escaliers.

Si ils venaient à devoir combattre, et elle priait pour que ce soit le cas parce qu'être fonctionnaire il y a rien de pire, ils devraient combattre à reculons. Ou agrandir la pièce. Tant qu'à faire autant réaménager l'endroit par la même occasion.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spécial
avatar
Informations
Grade : Staff
Messages : 1271
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: 16. L'origine du mal Dim 9 Avr 2017 - 16:38

Doucement, ils avançaient dans le tri des divers documents, bien aidés par les clones de la Kawaguchi. Si chacun des deux s'attendait à trouver l'ennemi dans cette salle, ils n'en furent on ne peut plus déçu - certainement ignoraient-ils que les divers secrets ici perdus ne pouvaient réveiller l'animosité qu'entre les deux instances du Vent qu'ils représentaient chacun.

Des données sur divers prisonniers, des informations de sécurité d'importance modérée. Rien, initialement, ne laissait présager qu'ils pourraient trouver ce qu'ils étaient venus chercher. Ce n'est qu'après un moment qui semblait bien long dans l'ennui ambiant que l'un des clones de sable trouva le fameux dossier intitulé "Sumiyo". Hélas, en dehors de dire que cette dernière était citoyenne de Kaze, il n'y avait rien d'utile dans ce dernier. A le relire encore et encore, la numération des pages et leur contenu semblait pourtant dénué de logique. Comme s'il... Comme s'il en manquait une partie.

Continuant leurs recherches sous ce nouvel indice, ils trouvèrent rapidement un coupe-papier ornés de symbole du vent qui semblaient parfaitement correspondre aux décorations des mures de la pièce et faisant le bien trop simple calcul... Ils ouvrirent une nouvelle partie des sous-terrains. Une partie qui, rien qu'à la poussière qui semblait régner en ces lieux, n'avait été visitée de longue date. Serait-elle plus riche en réponses ? Il n'y avait qu'un seul moyen de le savoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 476
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: 16. L'origine du mal Mar 11 Avr 2017 - 14:16

Tali s'était clonée afin de faire avancer les recherches, mais l'originale ne semblait pas avoir envie de travailler. En soit, elle fait les choses à moitié. Le village ne s'est jamais vraiment remis sur pied depuis les désertions de Ketsueki Yami et Saibogu Oniri. Mes confrères -si je pouvais les appeler comme cela- en suivant Yami, avaient commencé le déclin du village. Le kagenat de Kioshi s'était bien déroulé et ce malgré l'attaque de Suna lors de l'examen auquel je participais en tant que genin. Mais nous le savions tous, ce kagenat c'était mal terminé. S'en est suivi un autre, celui de Matsuno Kibo, ou Yamuro. En demi-teinte. Un bon départ avant de sombrer dans la folie qui nous a amené à la guerre contre Konoha et la perte de Yamada Tetsui ainsi qu'une économie tronquée.

C'était là l'élément principal du déclin de Suna, mais pas le déclencheur. Ensuite, la rébellion d'Ogami et mon accession au poste de Chef du Kakumeigun. Et maintenant, cela. Jamais nous avions retrouvé notre puissance d'antan, mais nous étions sur le bon chemin et je donnerai tout mon possible afin de ne pas mettre de bâtons dans les roues de notre organisation militaire.

C'est donc, à cause d'une désertion il y a plusieurs années, qu'aujourd'hui je me trouve dans les sous-sols du Kakumeigun avec une opposante à Suna à rechercher un papier sur une inconnue ? L'effet papillon diraient certain.

Nous avions finalement trouvé ce que nous cherchions, mais pas les informations nécessaires. Les recherches continuaient et par je ne sais quel coup du sort, nous avions réussi à ouvrir une nouvelle porte qui donnait sur un autre sous-sol que moi-même je ne connaissais pas. Et c'était reparti. Cette fois-ci, nous recherchions des pages manquantes, plus un dossier, mais bel et bien de simple bout de papier dans un tas aussi grand que même si nous n'étions pas en sous-sol, nous ne verrions pas le soleil de Kaze.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Spécial
avatar
Informations
Messages : 2133
Rang : Par

Message(#) Sujet: Re: 16. L'origine du mal Jeu 13 Avr 2017 - 17:06

@Tali a 24H pour poster ou elle sera exclue de l'Acte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.shinobinohattan.com
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 817
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: 16. L'origine du mal Sam 15 Avr 2017 - 0:16

-On se fait chier Ketsueki. Et j'ai le sentiment que ça va faire qu'empirer. Je sais que Suna manque de ressources, mais franchement même des aspirants auraient pu ranger ce bordel.

C'est vrai quoi, on s'y retrouvait pas. Même à cinq clones ils ne trouvaient rien, des informations concernant Suna et Kaze bien sur mais rien de tangible. Rien d'excitant, c'était le vide. Un sentiment de lassitude envahissait la Kawaguchi, au dessus de l'ennuie. La sensation de ne servir strictement à rien ici était détestable, si à six ils ne trouvaient rien alors c'était simple il n'y avait rien. Pourquoi chercher plus loin que le nécessaire? Il n'y avait pas des bijuus aux portes de Kaze? Des enlèvement signalés en masse? Et ils étaient là deux chefs de clan, deux ninjas puissants à jouer les scribes. Et pourtant c'était le cas, ils fouillaient les caves pour rechercher un dossier qui les sauveraient tous? Elle en doutait, doutait d'autant plus que les échos des combats contre les monstres l'inquiétaient. Si un seul traversait la frontière en direction de Kaze, non il ciblerait Suna en priorité elle l'espérait. Fort heureusement les siens seraient protégés. Sans doute également les vampires dans leurs manoirs.

-Je suppose que t'es pas au courant de ce truc?

Dit-elle en pointant la porte qui venait de s'ouvrir, c'était ancien et ça l'inquiétait. S'enfoncer dans l'inconnu sans prendre des précautions? Hors de question, tout ce qui était vieux et sombre ne rapportaient que des emmerdes à foisons. Si Kazushi voulait plonger tête la première dans la gueule du loup libre à lui, Tali elle enverrait ses clones prendre les risques à sa place et lui rapporter des informations. Comme elle était du genre altruiste en cette journée d'apocalypse, la Kawaguchi décida de prévenir le Ketsueki de ses intentions et de son plan d'action.

-J'envoie mes clones, si ça dégénère je met pas un pieds dedans. Si on ne risque rien je te suis avec plaisir. Je ne suis même pas sur que ce qui nous attend en bas concerne notre fameuse recherche. Et je déteste perdre mon temps.

Lâcha-elle avec fermeté, claquant des doigts elle envoya quatre clones à trente secondes d'intervalles, s'aventurant dans l'obscurité elles devaient faire une chaîne pour remonter les informations importantes. Description des lieux entre autre, il était toujours sympas de savoir à quoi ressemblait une cave obscure de plus. Et donc tout ceci était sous le siège du Kakumeigun tout ce temps? Personne avait pensé à creuser jusqu'ici? Cela faisait combien de temps que Suna existait déjà? Impensable, elle s'alluma une autre cigarette et laissa son dernier clone à cet étage. Tali se positionnant de sorte à entendre aussi rapidement que possible les premières informations qui remonteraient.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spécial
avatar
Informations
Grade : Staff
Messages : 1271
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: 16. L'origine du mal Sam 15 Avr 2017 - 14:40

Le souterrain, aussi désert s’avéra-t-il, n'avait en soit rien de dangereux - à croire que les constructeurs ont volontiers admis que le cacher dans des endroits tellement reclus et secrets était suffisant à sa protection. Et alors qu'ils s'avançaient, les murs devenaient progressivement des étagères aux nombreux croisements et couloirs - un labyrinthe de données et d'informations. Des connaissances les plus sombres et les plus secrètes du Pays comme du Village. Des informations qu'il était peut-être préférable de ne pas découvrir...

Progressivement, ils découvraient. Ils exploraient. S'éclairant tant que possible, ils arrivèrent devant quelques étagères plus imposantes que les autres et surtout, nommées. Saibogu, Ketsueki, Akuzu, Kawaguchi... Il y en avait une pour chacun des clans. Des informations banales. Des données précises sur les membres. Des photographies barrées d'un rouge vif sang, signalant des éliminations d'éléments indésirables.

L'un des dossiers portant le nom Kawaguchi était particulièrement épais en comparaison des autres...

Kawaguchi:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 476
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: 16. L'origine du mal Dim 16 Avr 2017 - 23:14

« On se fait chier, je le sais. Je me fais chier aussi, mais pour l'instant nous sommes ici et nous devons essayer de trouver les informations nécessaires. »

Tali avait son côté bien à elle, un peu comme Kira, mais d'une autre façon. Ni l'un ni l'autre n'était fait pour vivre en société. Qu'ils restent reclus dans leurs coins, ils poseraient moins de problèmes. Nous commencions nos recherches et l'idée de clones de Tali n'était pas mauvaise, je n'avais malheureusement pas la possibilité de me cloner aussi bien, mais je pouvais faire venir mes amis les moustiques. Ni une ni deux, j'invoquais mes deux compagnons, Ka et Furuki. Je leurs donnais des ordres et ils revenaient rapidement pour me donner leurs informations.

Plus tard, lorsque les murs devenaient de plus en plus serré et que nous avions presque du mal à respirer. Nous étions tombés sur des dossiers, Kawaguchi, Ketsueki, Akuzu, Yamada. Tous, tous les clans avaient des dossiers. Il était vrai que celui concernant le clan de ma comparse était, comment dire, beaucoup plus épais. J'avais eu le temps de le lire avant de le donner aux clones. Je savais déjà à quoi m'attendre.

Tali allait m'en vouloir, je pense même qu'elle pouvait décider de m'attaquer, mais au final, pourquoi ? Uniquement parce qu'elle ne se sent pas en sécurité et qu'elle fuit au premier danger ? Non surement pas, cela devait être plus profond. Je prenais une grande inspiration avant de lancer à travers les couloirs.


« Tu sais tout comme moi que je n'en savais rien ! Je te demande pas de me comprendre. Cela me parait impossible. »
Disais-je moins fort.
« Mais tu peux essayer d'écouter peut-être ? »

Je l'attendais de pied ferme, si elle souhaitait enfin donner du sien pour venir me rendre visite, mais contrairement à elle, je n'étais pas assez bête pour donner le premier coup. J'allais simplement l'attendre, prêt à toute éventualité.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 817
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: 16. L'origine du mal Mar 18 Avr 2017 - 18:00

Tout se bousculait dans son esprit. A la lecture du dossier, des questions vinrent se greffer à celles qu'elle se posait déjà de base. Elle ne s'arrêta pas de lire pour autant. Elle était descendue en trombe au moment ou ses clones lui avaient remonter l'information. Ses mains agrippèrent les bords des feuilles, elle allait déchirer le dossier si elle ne se calmait pas. Lorsqu'elle acheva de lire les informations concernant son clan, elle scella instantanément le dossier. Hors de question qu'il reste à Suna, elle le donnerait à son clan le moment venu. Elle s'en servirait pour récupérer ce que les siens désiraient. Elle était certain d'obtenir gain de cause, l'indépendance leurs ouvraient les bras. Le destin lui accordait une chance de plus de briller. De se démarquer des autres, son ambition reprit un instant le dessus. Son regard se porta sur le Ketsueki qui invoquait des insectes. Excellente comparaison, il était tout comme ses animaux de compagnie indésirable. Néanmoins elle ne devait pas lui donner gain de cause, le sang lui montait à la tête. Son regard carmin plongea dans celui de son compagnon.

Il n'attendait que ça, qu'elle se jette sur lui et qu'il contre-attaque. Qu'ils s'entre-tuent, donnant une raison de blâmer le clan Kawaguchi déjà à l'écart de Suna. Elle ne saurait tolérer cela, elle dirigeait un clan entier. Des hommes et des femmes qui ne sauraient dépendre d'un excès de colère de sa part. Ils représentaient tous autre chose que des pions dans un échiquier politique. Ils assuraient la pérennité de son clan et le Ketsueki avait aussi à bien de surveiller les Ketsuekis restants à Suna. Elle alluma une cigarette et cracha au sol, envoyant ses clones fouiller les autres dossiers tendant le dossier Ketsueki à Kazushi. L'endroit ne lui convenait pas pour un combat de toute manière, et être intelligente c'était parfois savoir prendre sur soi pour les bénéfices de la mission.

-Je t'écoute Ketsueki. Je t'écoute essayer de m'expliquer pourquoi ce dossier est ici. Pourquoi ces dossiers datant visiblement de la création de la Suna ne sont pas en haut ou ils pourraient être plus utile à votre unité spéciale.

Elle ne lui reprochait pas ce qui était écrit dessus. Il était innocent, et au contraire cela gonflait son égo de savoir le clan Kawaguchi craint. Tali restait bien sur en colère contre Suna, d'avoir muselé les siens mais aujourd'hui le résultat était différent. L'incompétence des différents dirigeants de Suna avait conduit le clan du sable à partir du village et personne n'avait rien fait pour les contenir. Ceux qui avaient écrit ce message se retourneraient surement dans leurs tombes, mais la vérité était plus blessante que ça. Les Kawaguchi avaient montrés du doigt un pan de Suna qu'aucun autre clan ne souhaitait regarder. L'indépendance souriait à qui la voulait, pourvu qu'on se donne les moyens de l'attraper. Ils restaient pour une unité? Le résultat était plus désolant qu'autre chose. L'unité pouvait être obtenu en laissant à chacun la possibilité de gérer ses propres affaires. Les Kawaguchi ne retourneraient pas en cage. Pas de son règne.

-Votre clan à souffert des guerres contre Akuzu et marionnettistes, qui sait ce qu'aurait décidé alors Suna si vous n'aviez pas perdu? Vous étiez dès lors des combattants plus sanguinaires que nous l'étions avec nos traditions. Chaque clan aurait pu se retrouver à la place du mien, il est bon de découvrir les secrets enfouis d'un village sombrant. Mais il est encore plus sage de les découvrir dans un autre contexte. J'espère que ces caves après notre collaboration vous serons bénéfiques. Qui sait combien de secrets sont enfouis ici. J'ai pour ma part obtenu bien plus que j'aurai attendu de cette escapade.

Elle afficha un sourire malsain. Elle était enjouée. Ravie de savoir qu'être ici n'était finalement, pas tout à fait ennuyant. Il fallait fouiller le reste et tâter les murs, elle envoya ses clones le faire. Démolir pour découvrir d'autres secrets, elle ensablerait ces souterrains pour son clan et ses ambitions.

-Je ne vous demande pas de vous expliquez sur ce que j'ai découvert Ketsueki. Vous ne le pourrez pas en revanche j'ai une idée de qui le pourrait.

Dans sa tête un nom, qui depuis trop longtemps lui mettait des bâtons dans les roues. Coupable d'avoir collaboré avec l'ancienne Daimyo, coupable d'avoir laissé rentrer Kibo. Coupable d'autres actions. Le nouvellement Daimyo devait surement avoir des informations sur ce qu'elle venait de découvrir. Elle lui rendrait une petite visite après cet apocalypse, ne doutant pas qu'il resterait en vie. Les nuisibles étant les premiers, étonnamment, à avoir un instinct de survie développé.

-Trouvons ce dossier voulez-vous.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spécial
avatar
Informations
Grade : Staff
Messages : 1271
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: 16. L'origine du mal Mer 19 Avr 2017 - 13:01

Continuant leurs recherches, les shinobis découvraient progressivement secret après secret, s'enfonçant de plus en plus dans les ténèbres du Vent...

Ketsueki:
 

Saibogu:
 

Hikite:
 

Les dossiers suivants, surtout, n'étaient qu'une liste interminable de rapports d'opération. D'assassinats. De manipulations économiques. Et c'était avec effroi que les deux shinobis réalisaient que chacune ou presque des disparitions mystérieuses de n'importe qui dans le village n'était que l'oeuvre du village lui-même. Le tombeau qu'était le désert en personne n'était même qu'un outil de l'Hikite...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 476
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: 16. L'origine du mal Jeu 20 Avr 2017 - 23:53

Il y en avait des dossiers, de nombreux dossiers. Tali acceptait de m'écouter et n'attaquait pas, fort heureusement, je n'aurais pas voulu en arriver là. Elle me laissait m'expliquer, ou du moins, essayer de justifier quelque chose que je ne peux pas justifier, je ne connais pas ces informations et n'en étais pas du tout tenu au courant.

« Vous le savez certainement et vous l'avez compris, mais je n'y suis absolument pour rien dans ces dossiers et le Suna d'aujourd'hui non plus ! »

Lorsqu'elle scella le dossier, je ne pouvais la laisser faire. Je lisais le dossier concernant mon clan et je tombais moi aussi sur des informations très intéressantes, mais je n'étais pas étonné. Je ne m'étais jamais posé la question, mais cela ne me choquait pas le moins du monde. Les informations sur les Saibogu ainsi que cette étrange unité qui s'appelait 'Hikite' m'étonnait bien plus. Malheureusement, cela n'était pas dans mes priorités actuelles. La première, était le dossier concernant les Kawaguchi que Tali essayait de s'approprier, ensuite le dossier de Sumiyo et seulement après en apprendre plus sur 'Hikite'.

« Par contre, Tali. »

Je plantais mon regard dans ses yeux et lançais d'une voix ténébreuse. Oulah attention je suis dangereux, grr grr.

« Je ne peux pas vous laisser emporter ce dossier. Il contient des informations que votre clan, bien que très intéressés par celles-ci, je n'en doute pas, ne doivent absolument pas connaître. »

Je marquais une petite pause avant de reprendre sur un ton plus grave.

« Nous ne pouvons nous permettre de prendre certains risques. Vous savez tout à fait ce à quoi ce dossier va nous mener. Vous n'aimez pas Suna, peut-être que Suna n'aime pas Kaze ? Vous êtes exilé dans le désert, vous êtes des shinobis du Daiymo, vous devez travailler avec nous et pas contre nous. »

Je remuais ensuite quelques dossiers pour retomber sur celui concernant 'Hikite'. Je concentrais à nouveau mon chakra partout dans mon corps afin d'être paré à toutes éventualités.

« Regardez ce dossier, pourquoi ne serait-ce pas non plus un coup d'Hikite ? Vous ne pouvez transmettre ces informations à vos subordonnées, elles sont bien trop sensibles. Nous nous sommes tous fait manipuler par ces hommes, mais ne mettons pas en périle la pérénité de Kaze et Suna à cause d'informations qui peuvent s'avérer aujourd'hui éronnées. Qui nous dit qu'Hikite sont encore en vie ? »

Je prenais une grande inspiration avant de regarder une nouvelle fois Tali dans les yeux.

« Alors, je vous demande, pour Kaze, de me rendre ce dossier immédiatement. »

J'étais prêt à toutes éventualités, depuis le début.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 817
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: 16. L'origine du mal Lun 24 Avr 2017 - 2:11

-Vous êtes réellement trop ancré dans vos valeurs Ketsueki. Vous placez Suna avant votre clan, n'avez-vous donc aucun honneur clanique? Seriez-vous prêts à choisir Suna contre votre clan?

Elle contenait à peine sa colère. Les clones continuèrent de fouiller la pièce, sans laisser la moindre impression qu'un combat pouvait débuter à tout moment. Elle était prête à saborder la mission cette fois ci. Après avoir joué la pacifique et s'êtes fait refoulée alors qu'elle avait tendue la main à ce moins que rien, non ce n'était pas admissible de se laisser traiter ainsi. Pas alors qu'elle avait fait autant d'efforts pour être diplomate que possible. Il continuait de lui donner des leçons, de se croire visiblement plus mature et chauvin qu'elle. Pour qui se prenait-il? Elle devait collaborer? Au nom de qui? Pour qui? Aucun motif ne lui ordonnait d'aider un Sunajin. Aucun ordre de quiconque lui donnerait à cet instant l'envie de rendre ce dossier.

-Vous voudriez que je cache ces informations aux miens? Vous êtes fou, plus fou que je ne le pensais. Je ne sais pas comment ça se passe par chez vous. Mais chez les Kawaguchi la vérité trône dans nos premières valeurs. Même si je vous rendais ce dossier il en résulterait que ces informations seraient quand même divulgués. Je ne cacherai pas autant d'infamies à mon peuple! Ce qui est écrit dessus est grave et si vous n'êtes pas responsable de l'avoir écrit vous le serez d'avoir muselé cette vérité. Gardez les secrets de votre clan pour vous si vous le voulez mais les manieurs de sables sauront tout.

Elle s'alluma une cigarette, en restant sur la défensive. Il se moquait d'elle, et se préparait surement à l'attaquer si elle ne rendait pas le dossier. Alors il faudrait combattre? Ou concéder la partie et lui rendre ce dossier si important à ses yeux? Ou alors attaquer la première? Elle esquissa un léger sourire à l'entente de la coalition que semblait prôner le chef de clan Ketsueki. Il était temps de rectifié les choses.

-Je ne sers personne Ketsueki. Je n'obéis à aucune institution, je ne répond de mes actes à personne excepté mon clan. Clan qui serait ravis d'apprendre ce que cache ces caves j'en suis certaine comme la majorité de la population. Manipuler des secrets est une chose facile, mais on atteint un autre niveau avec ces dossiers. Je n'obéis pas au Daimyo alors vos beaux discours sur l'entente collective mettez les de côtés. Vous empruntez maintenant la voix d'un homme qui cherche à me convaincre que ces caves sont remplis de fausses informations? J'en doute, vous en doutez mais vous sentez que vous ne contrôlez pas le flux d'informations qui nous submergent. Je ne suis pas votre subordonné et si l'envie me prend de tout répéter ce n'est en aucun vous qui m'interdirez de le faire. Je collabore avec votre Kage, parce que je défend Kaze et qu'il est préférable de vous savoir dirigés que sans leader. Haussez encore une fois le ton avec moi Ketsueki et cette cave sera la dernière chose que vous verrez. Je suis aussi sérieuse que vous, si cet endroit doit devenir le désert pour vous apprendre le respect sans aucun remords je le détruirai.

Elle espérait avoir été suffisamment clair pour qu'il comprenne une fois pour toute le rapport de forces. Il semblait depuis leur rencontre être persuadé qu'il lui incombait quelconque responsabilité et qu'il était au dessus d'elle. Personne n'était au dessus d'elle, la dernière personne en tête à lui avoir donné des ordres c'était Kira, et c'était d'avantage un partenariat qu'une véritable relation hiérarchique. Kira aurait sans doute déjà chargé le Ketsueki. La différence majeure entre eux deux, elle préférait user de son cerveau tant qu'elle le pouvait. Mais elle en venait à se demander si elle ne devait pas finalement lui rentrer dedans, histoire de lui montrer qu'une Kawaguchi pouvait également faire saigner un Ketsueki. Elle tendit la main néanmoins.

-Si je scelle ce dossier, même en me tuant vous ne le récupérez pas. Il suffit qu'un seul de mes clones s'échappe et le brûle et ça sera finit. En fumé mais ça vous serait bénéfique. Baissons tous les deux d'un ton Ketsueki, j'ai échauffé mon esprit et la colère pourrait m'emporter, pourtant jusqu'ici j'ai fait preuve de diplomatie. On ne s'apprécie pas c'est indéniable mais vous l'avez dit vous même nous collaborons pour le moment. Alors tachons de continuer dans cette bonne direction. Je vous rend le dossier Kawaguchi, en échange je n'espère pas vous entendre continuer de parler comme si vous m'étiez supérieur.

Elle invoqua alors un géant. Il fallait fouiller la pièce au plus vite et il ne serait pas de trop. Il apportait aussi une légère protection sur la Kawaguchi au cas ou le Ketsueki déciderait de l'attaquer. Tali recula également légèrement restant en retrait au dessus des marches.

L'un des clones apporta néanmoins le dossier Kawaguchi après avoir retenu les principales informations. Lui tendant le dossier avant de se remettre au travail.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spécial
avatar
Informations
Grade : Staff
Messages : 1271
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: 16. L'origine du mal Jeu 27 Avr 2017 - 13:04

D'autres dossiers se détachaient progressivement dans les recherches des deux ninjas du sable, parmi tous les compte-rendus d'assassinats divers et variés, ainsi qu'autres opérations politiques d'intimidation, manipulation ou chantage.

Chikamatsu Monzaemon:
 

Fin:
 

Et continuant leurs recherches, le duo de shinobi tomba sur un dossier se détachant fortement du reste. Piégé dans un petit recoin d'une des armoires servant de mur à ce labyrinthe, un unique dossier derrière une protection en verre semblant solide au prime abord. Un dossier nommé "Rokubi".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 476
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: 16. L'origine du mal Sam 29 Avr 2017 - 16:13

Les remarques de la Kawaguchi ne m'atteignaient pas. Je devais rester celui que j'avais été et celui que j'étais jusqu'à mon dernier jour. Non, je ne mettais pas forcément Suna avant mon clan, je mettais la paix et le calme en avant, quitte à garder certaines informations pour moi.

« Pensez ce que vous voulez Tali, nous n'agissons tout simplement pas de la même manière vous et moi. »

J'écoutais ensuite la réponse de la Kawaguchi d'une oreille attentive. Je savais très bien que je ne pourrais lui donner d'ordre, juste des conseils et je me doutais très bien aussi que celle-ci n'en ferait qu'à sa tête. Si elle décidait malgré tout de me rendre le dossier, elle sait ce qu'il contient et pourrait devenir une menace pour la paix et la sérénité de Kaze. Pas son clan, ni ses hommes, mais elle et cela tant que l'informations n'est pas transmise à d'autres.

« Nous ne sommes plus de simple monstres qui ne pensent qu'à tuer, nous pensons comme des humains et je pense même que si mes compatriotes l'apprenaient, ils n'en seraient pas ravis, mais n'en ferais non plus pas une guerre civile. Nous savons ce que Suna nous a apporté depuis que nous sommes arrivés. Et vous savez, beaucoup d'entre nous s'en doute déjà certainement. »

La suite de ses paroles étaient elles aussi intéressantes, alors comme ça elle ne se considèrait même pas comme shinobi du sable ? Je trouvais ses choix étranges, mais elle dirigaient son clan comme elle le voulait et se faisait les ennemis qu'elle souhaitait.

« Vous collaborez avec notre Kage, mais vous refusez de recevoir des ordres du village. Je trouve ça étrange, mais je respecte votre choix et votre autorité. »

La suite des échanges n'était pas très cordial, mais Tali finissait tout de même par me rendre le dossier convoité.

« Je vous remercie et comme vous l'avez dit, nous collaborons actuellement malgré nos différents. Sachez aussi que je ne me considère absolument pas comme supérieur à vous. »

Tali faisait ensuite quelques mudras pour créer un géant bien plus grand que moi qui devait mesurer dans les deux mètres. J'esquissais un sourire et retournais ensuite à la recherche de dossiers intéressant. Un attirait particulièrement mon attention, il parlait de l'assassinat de Chikamatsu Monzaemon. J'avais dû mal à y croire, mais je ne m'attardais pas dessus à l'heure actuelle. Un autre dossier attirait beaucoup plus mon attention. Celui se nommant Rokubi. J'appelais Tali ou l'un de ses clones afin de leur faire part de ma trouvaille. Je l'ouvrais ensuite avant de me plonger dans la lecture de ce dossier si important pour la survie du Yuukan.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 817
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: 16. L'origine du mal Mer 3 Mai 2017 - 1:32

-Finissons en Ketsueki.

Oui qu'ils en finissent, cette rencontre et collaboration avait prouvé à la Kawaguchi qu'elle était incapable de prendre par la main un Sunajin. Elle avait fait des efforts, il refusait de comprendre. Il se perdait dans une sorte d'admiration pour un village qui tombait en ruines, il était aveugle ou refusait de voir la vérité en face dans les cas c'était effrayant. Effrayant de voir que le responsable d'une unité secrète se bernait des idéaux et des contines qu'on racontait aux apprenties sur la grandeur de Suna. Il fallait affronter la réalité, Suna tenait débout c'était vrai mais grâce à l'aide d'un clan externe au village. Si elle collaborait avec avec son Kage c'était pour des raisons qu'il ne pouvait comprendre. Elle s'approcha du dossier concernant le Bijuu ignorant les deux autres.

-Vous vous bercez d'illusions Ketsueki. Un jour, plus proche que vous ne le pensez vous affronterez vos erreurs. Votre passivité vous coûte déjà cher, si je suis en lien avec votre responsable c'est pour éviter d'ouvrir une plaie béante à Suna. Une plaie qui une fois ouverte, ne serait jamais refermée et provoquerait votre perte. Si je retire mes guerriers de Suna, d'autres suivront pas les Ketsuekis mais surement les Yamadas dont la perte du fils de leur chef, la désertion de Kioshi et la disparition de Arashi ont rendus acerbes. Les Saibogus ne donnent plus signe de vie. Votre propre plan est exsangue privé d'une partie majoritaire de guerriers ayant suivis Yami. Ouvrez les yeux Ketsueki et rapidement ou Suna ne sera plus qu'un désert. Je maintiens l'indépendance des miens en tentant de sauver ce qui peut l'être. Je ne verserai aucune larmes si Suna disparaît, le fait même que mon clan ait pu faire scission est la preuve de votre laxisme apparent.

Il fallait dire les choses comme elles étaient. Personne ne semblait réellement prendre conscience du danger que Suna courait, les Kawaguchis maintenaient le village à flot. Les Kawaguchis avaient aidés Ogami à destituer Kibo. Les Kawaguchi restaient pour soutenir Suna, Kawaguchi par ci Kawaguchi par là. Le seul clan indépendant du village était par la même occasion sa principale source de protection. Elle alluma une énième clope, écrasant l'ancienne au sol. Avec de la chance tout ceci prendrait feu et le Ketsueki avec, et Suna avec. Haussant les épaules elle laissa le responsable de l'unité secrète de Suna lire le dossier en premier. Le Bijuu ne l'intéressait pas, elle ne doutait pas de sa puissance mais si Ichibi avait été enfermé dans le corps de Kira, Rokubi devrait être vaincu. Sanbi avait été repoussé, Gobi aussi. Tali avait apprit ses leçons d'histoire, les Bijuus causaient des dégâts mais finissaient par être repoussés. Alors à quoi bon perdre du temps avec une affaire qui serait déjà du passé.

-Et pour votre gouverne entre collaborer et obéir la différence majeur est qu'à tout instant je peux faire marche arrière. Je suis au même niveau que votre Kage, je suis son égal et chef de clan à la fois. Si la différence ne vous ai pas flagrante je ne peux rien pour vous. Je n'obéis pas, je commerce, je négocie. Si un jour l'idée, fort probable, me vient que Suna ne peut être sauvé je n'aurai qu'à rapatrier les miens dans le désert. Vous si vous souhaitez prendre votre élan vous ne pourrez pas. Je suis libre quand vous êtes soumis à un système en phase de s'écrouler.

C'était là la strict vérité. La terrible vérité. Et une leçon qu'elle donnait gratuitement au Ketsueki. De bien choisir ses alliés, et ne pas hésiter à faire marche arrière à forcer le passage pour la sécurité des siens. Le clan avant le village, le clan avant le pays. Tout partait de cette pensée, mettre le clan au centre de tout et construire autour ensuite et pas le reléguer à un rôle mineur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spécial
avatar
Informations
Grade : Staff
Messages : 1271
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: 16. L'origine du mal Ven 5 Mai 2017 - 0:26

Alors qu'ils ouvrirent la protection en verre autour du dossier sans aucune parcimonie, les deux Shinobis n'entendirent guère le petit mécanisme se déclencher, trop occupé par leurs discussions de grands seigneurs. Calmement, ils commencèrent à feuilleter le dossier...

Rokubi:
 

Et alors qu'ils terminaient doucement la lecture du dossier, ils sentirent le sol trembler une première fois. Légèrement. Puis une seconde, plus fort. Ces tremblements n'avaient rien de naturel. Ils avaient activé un mécanisme de protection des secrets de ce souterrain. Un mécanisme qui se retournait contre eux alors que dans un troisième tremblement plus intense encore, les murs commencèrent à s'écrouler, abattant le plafond et prenant doucement feu.

Visiblement, quelqu'un ne voulait vraiment pas que ces secrets soient découverts et maintenant, le duo devait fuir pour sa vie tandis que les clones de la Kawaguchi périssaient dans l'apothéose ambiante. Fuir... Le plus vite possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 476
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: 16. L'origine du mal Ven 5 Mai 2017 - 21:01

Je n'avais plus envie d'écouter les balivernes et les belles paroles de la Kawaguchi. L'égale d'un Kage, laissez-moi rire. Cette femme n'était rien d'autre qu'un chef de clan, certes un clan puissant, mais elle n'avait de loin pas l'étoffe d'une Kage et n'était encore moins l'égale du Toshiro, mais nous n'avions pas de temps actuellement pour de pareilles querelles. Nous devions lire ce dossier et rapidement.

Ce que nous y trouvions était choquant, mais pas dénué de sens. N'importe quel pays en aurait fait de même en acquérant une telle puissance. N'importe qui aurait voulu d'une telle arme dans ses rangs et Kaze ne faisait pas exception. Malheureusement, pour nous ainsi que le Yuukan, cela s'était avéré être un échec. La bête était bel et bien contenue dans le corps de Sumiyo, mais l'enfant n'était pas assez puissant pour contenir toute la force et la haine que le démon faisait naître en elle.

Je ne savais pas comment elle avait fait pour se cacher si longtemps et surtout, pourquoi tuer toutes les personnes qui savaient, pour au final laisser en liberté une arme aussi puissance que destructrice ? Cela n'avait absolument aucun sens. Sauf si, les personnes l'ayant scellé savaient pertinemment que cela allait se passer de cette façon. Durant la lecture, une première, puis une seconde et pour finir une troisième secousse avaient finalement attiré mon attention. Le bâtiment s'effondrait et nous étions coincé au troisième sous-sol. Il n'y avait qu'une seule solution, atteindre et rapidement l'air libre. Si nous restions ici, ce sous-sol deviendra notre tombeau, Tali serait heureuse de ce dénouement, moi pas, même si je pouvais y voir un avantage.

Les clones de la Kawaguchi disparaissaient les uns après les autres et il était maintenant temps de s'en aller. Tali La Grande devrait pouvoir s'en sortir seule, je l'espérais pour elle, car je ne l'aiderais pas. Pour ma part, j'avais senti ce qu'il allait se passer grâce à mon anticipation et j'avais donc concentré en avance du chakra dans tout mon corps, tout en donnant une importance particulière aux muscles qui allaient m'aider à courir plus vite afin d'atteindre dans les plus brefs délais les étages supérieurs. Je faisais attention d'emporter avec moi le dossier concernant Rokubi et Sumiyo tout en laissant ceux concernant les clans et l'Hikite derrière nous, si Tali voulait les récupérer, qu'elle s'en occupe et qu'elle en fasse ce qu'elle veut. Suna saura réagir en conséquence.

Je commençais donc ma course folle à travers les débris et les gravats qui s'accumulaient de plus en plus dans ces sous-sols et montais les étages aussi vite que possible. Je ne savais pas combien d'étage il me restait avant de tomber sur un qui n'était pas piégé et je ne m'arrêtais donc pas au premier sous-sol, je voulais atteindre le rez afin de sortir du bâtiment.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Konoha
avatar
Informations
Grade : Jônin
Messages : 817
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: 16. L'origine du mal Sam 6 Mai 2017 - 19:09

Parfait. Il manquait plus qu'un bon vieux piège pour bien faire dans le cliché, heureusement que les archéologues ne devaient pas tous braver des dangers comme Saibogu Jones. Sinon, sinon les ruines ne seraient jamais découvertes, sinon n'importe quel abrutis voulant protéger son journal intime pourrait détruire un bâtiment entier avec un piège. Ses clones disparaissaient, mais contrairement au Ketsueki qui fuyait lâchement Tali ne s'inquiétait guère. Le danger ne l'inquiétait pas, pas plus que les dossiers découverts dans ces souterrains. Surtout que le danger était relatif, n'importe quel shinobi pouvait se défendre pourvu que ses réserves de chakra et sa puissance fusent décentes. Elle se précipita vers les dossiers claniques, emportant avec elle celui de son clan, des Ketsuekis et celui de l'Hikite. Le reste pouvait bien disparaître, ceux là étaient vitaux pour la suite de ses opérations. Pendant qu'elle courait pour récupérer les informations la Kawaguchi forma un dôme de sable au dessus de sa tête. Puis le solidifia, renforçant sa résistance. Pourquoi courir vers la sortie quand on pouvait s'en créer une?

Elle ne comprenait décidément pas son compère Ketsueki. Sa protection ne tiendrait pas longtemps, elle avait conscience et si le danger avait repoussé et qu'elle ne craignait guère ces pierres. La réalité reprenait rapidement les choses en mains, puisant donc dans sa réserve de chakra elle en utilisa une grande partie. Et l'invocation renforça immédiatement sa maîtresse avant de donner un grand coup de patte dans les divers débris et d'emporter la Kawaguchi en dehors du danger ambiant. Rien n'était sur à Suna de ses shinobis à ses bâtiments en passant par ses valeurs.

Ce qu'elle avait découvert aujourd'hui n'avaient pas eu besoin de la convaincre. Elle l'était déjà depuis la nomination de Ogami en tant que remplaçant de son ancien mentor. La dernière lignée des maîtres de Suna, semblait toujours se transmettre de maître en élève. On ne savait pourquoi d'ailleurs, Kioshi avait passé à Kibô qui lui même en quelque sorte avait laissé son poulain le remplacer. C'était non seulement stupide mais les erreurs s'accumulaient de génération en génération. Autrement dire qu'on arrivait à un point de non retour.

Tali ne s'en mêlerait pas, Suna n'ayant jamais été sa patrie. Le clan Kawaguchi était une entité à part, une entité avec lequel le prochain maître de Suna devrait composé avec parcimonie et diplomatie. Ce que n'avait en aucun cas les précédents Kage, Ogami était plus venu lui imposer une collaboration qu'autre chose. Et les autres avaient étés responsables de l'indépendance des siens.

Des erreurs qui ne pardonnaient pas. Mais avant de songer à Suna, Tali songerait à Kaze. Et elle avait une idée en tête.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spécial
avatar
Informations
Grade : Staff
Messages : 1271
Rang : SSS

Message(#) Sujet: Re: 16. L'origine du mal Dim 7 Mai 2017 - 19:35

Grâce à leur réactivité et leurs efforts, les deux shinobis parvinrent à quitter les souterrains cachés sans trop de mal. Seuls les dossiers qu'il avaient soigneusement choisi de garder eurent finalement été préservés, tous les autres ayant été emportés par le mécanisme protecteur des souterrains.

Il était temps, pour eux, de découvrir les ravages causés par Rokubi. Il était temps, pour eux, de rejoindre leurs frères. Ils étaient seuls à pouvoir décider de ce qui adviendrait des informations recueillies.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suna
avatar
Informations
Grade : Chûnin
Messages : 476
Rang : A

Message(#) Sujet: Re: 16. L'origine du mal Sam 27 Mai 2017 - 0:58

J'étais sortis de cette mascarade vivant. Tali, elle aussi, malheureusement ? Peut-être bien. Je le savais, car elle ne s'était pas gênée pour détruire encore un peu plus le bâtiment. En faire trop pour pas grand chose, j'ai l'impression que c'est une nécessité chez elle. Je regroupais mes esprits, notre collaboration était terminée, j'avais les dossiers importants à mes yeux, il ne restait plus qu'à les faire parvenir sur le front.

Je m'empressais de me diriger vers un centre de transmissions et de trouver un messager qui lui, s'empresserait de prendre la route de Kawa no Kuni. J'arrivais dans le bâtiment et cherchais rapidement des yeux un coursier, je le trouvais rapidement et sans problème. Il se tenait là, prêt à partir s'il en était nécessaire. Il faisait son travail très bien, ou du moins la partie au village.

« Eh toi ! Tu es tout seul ? J'ai des informations importantes à faire transmettre sur le front à Kawa no Kuni ! »

Je m'approchais ensuite d'un bureau et, à l'aide de papier et d'une plume écrivait les principales informations retenues sur Sumiyo et Rokubi. Ce que nous savions et ce qui pouvait aider à sa destruction. Je cachetais ensuite la lettre avec le sceau du Kakumeigun que j'ai toujours sur moi et donnais les dernières informations au messager.

« Prend ça, va à Kawa et trouve le chef des troupes Sunajins. C'est un jônin, tu le trouveras facilement. Pars ! Le Yuukan et Suna compte sur toi ! »

Formellement, le messagers se cabra devant moi avant de partir instantanément dans un nuage de fumée. Je m'asseyais ensuite sur l'une des chaises afin de me reposer quelques instants et de faire le tri des informations et données que j'avais encore avec moi. Je regardais mes parchemins et c'est avec stupeur que je remarquais un détail, pas des moindres. Mes parchemins d'invocations avaient disparus. Les deux, plus un seul était en ma possession. Moustiques et pangolins avaient disparus. Je me relevais brusquement et faisais le chemin inverse, cherchant si je ne les avais pas fait tomber quelque part. Mais non, impossible de les retrouver. Il n'y avait qu'une seule possibilité, ils étaient tombés pendant que je m'en allais des sous-sols et ils étaient maintenant enfouis sous des tonnes de gravats.

Bouleversé, je devais me rendre compte de l'évidence. Je ne les retrouverai pas rapidement, voir jamais, et si jamais je les retrouvais, ils ne seraient pas utilisables avant un certain temps. C'était la tête basse, choqué, triste de cette perte, que je me rendais au prudemment à mon bureau. Le reste du bâtiment avait tenu le coup, malgré le piège et la destruction engendrée par Tali.

Ce n'était que de simple kuchiyoses diront certains, certes, mais ils étaient aussi mes amis. Furuki, Ka et les autres, ce n'était pas demain que j'allais les revoir.


Infos:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
 

16. L'origine du mal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Actes :: Acte #7 : Extinction :: Arc 2 : Annihilation-