N'oubliez pas que vous pouvez voter toutes les deux heures sur les cinq Topsites pour le forum !
Rappel : Chaque RP doit au minimum faire 15 lignes, soit 1400 caractères espaces non compris minimum.
Partagez | 
 

 Les égouts de la ville. [Yu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 2738
Rang : S

Message(#) Sujet: Les égouts de la ville. [Yu] Sam 25 Mar 2017 - 23:32

Il l'attendait depuis un moment et elle venait d'arriver. La première affectation de Shinichi était là, posée sur un meuble. Le ninja de la brume l'avait rapidement zieuté avant de la laisser tomber sur la table du salon. On lui avait confié la tâche d'aller inspecter les égouts vétustes de la ville. Ce n'était ni la mission la plus glorieuse ni la plus difficile qui lui ait été donné d'effectuer cependant il s'y attendait. Il était de retour au village de la brume depuis peu et il était évident qu'on allait tester ses aptitudes avant de lui faire à nouveau pleinement confiance. S'il est vrai qu'examiner les égouts n'avait rien de bien sorcier, il est faux de croire que cette mission était totalement dénuée d'intérêt. Pour cause, la missive faisait mention de cris étranges provenant des installations. Des bêtes sauvages ? C'est ce que pensa Shinichi sur le coup. Il avait eu plusieurs fois à faire aux bestioles vivants dans la forêt de la brume. Ces dernières n'étaient pas commodes et, malheureusement pour les villageois, ils leur arrivaient parfois de migrer et donc de quitter leurs lieux de vie habituels.

Le Jisetsu avait fini de se préparer et relut l'ordre de mission une seconde fois. Comme souvent, les autorités du village avaient suggérés un point de rendez-vous aux deux partenaires. Dans le cas présent Yu et Shinichi allaient se retrouver aux longs tunnels de Kiri. L'ancien inquisiteur trouva comique le fait que la Kosobayui soit sa partenaire. À croire que ceux d'en haut avaient tout préparé à l'avance et que la mission « visite guidée » n'était qu'un prétexte à la rencontre des deux individus, une façon de préparer le terrain en somme. Il était aussi possible que tout cela ne soit qu'une grande coïncidence mais le maître du temps n'y croyait pas. Pour avoir été membre d'une unité spéciale et haut gradé pendant un long moment, Shinichi savait que les autorités du village ne laissaient pas grand-chose au hasard.

Une fois arrivé sur place, Shinichi attendit quelques minutes avant que sa partenaire ne pointe le bout de son nez. Yu était à l'heure.
« Mes salutations. Dis-moi, les égouts sont par là n'est-ce pas ? »
Il s'agissait d'une question rhétorique. Parmi tous les tunnels, un menait aux égouts. Et comme cette partie là du village n'avait pas été reconstruite, Shinichi supposait – à raison – que tout était encore en place. Si la cité Kirijin avait été reconstruite se voulait, en apparence, plus moderne, les bas-fonds de la ville étaient restés les mêmes qu'auparavant. L'absence d'entretien a fait son œuvre et le tunnel menant aux égouts était d'une saleté sans pareille.

« Eh bah. »
Il allait être important de réaménager tout ça. La vue des installations rappela au ninja de la brume sa mission aux marais. Pour la petite histoire, il fut un temps où ce lieu naturel était dans un sale état et Shinichi ainsi que plusieurs de ses camarades durent travailler des jours entiers afin de nettoyer la zone.
« Passionnante cette mission, n'est-ce pas ? »
Malgré ses complaintes, il continua d'avancer. La crasse était omniprésente et les tuyaux d'une vétusté incroyable mais toujours aucun signe de vie, animale ou non.


Dernière édition par Jisetsu Shinichi le Dim 26 Mar 2017 - 13:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chuunin
Messages : 374
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Les égouts de la ville. [Yu] Dim 26 Mar 2017 - 0:35

Perplexe...

Tu avais été encore envoyée en mission. Alors que tu avais passé un long moment au village à ne rien faire, tu semblais être dans les petits papiers dans l'administration pour être envoyée jour sur jour en mission de la sorte. Tu ne savais pas vraiment comment justifier cette montée soudaine de popularité, il y avait tellement de village à Kiri que tu aurais pu être de nouveau facilement oubliée dans les limbes du monde des genins. Mais non, cette fois-ci le village avait décidé de te considérer et pas qu'un peu. Peut être était-ce du à la réussite de toutes les requêtes qui t'étaient infligées ? Certainement même. Tu avais ce sens du travail bien fait et accomplit jusqu'au dernier rapport à rendre.

M'enfin, tu n'allais pas te plaindre, bien au contraire. Bien que ton utilité était toute relative lorsque tu la comparais à celle des plus hauts gradés, tu avais quand même cette sensation de ne plus t'être engagée au sein du village pour rien. De servir à quelque chose, quand bien même cette chose paraissait mineur.

Cette fois-ci, tu allais devoir faire équipe avec celui que tu avais introduit au sein du nouveau village. Ce n'était certainement pas le fruit du hasard si tu te retrouvais de nouveau avec lui. Malgré ton sérieux indéniable que tu avais démontré en face de lui, tu devais surement être la personne la plus proche de lui au sein de Kiri à l'heure actuelle. Ce qui était en quelque sorte, une chose des plus paradoxales.

La missive portait sur un soucis d'égout, ils ne se portaient pas aussi bien qu'ils auraient dû et depuis peu, certains témoins y auraient entendus des cris. Une vie c'était peut être formée à l'intérieur, et cela n'aurait été pas étonnant. Bien trop dangereux pour laisser cette question en suspend, ils avaient donc décidé de vous mener là bas pour que vous régliez le soucis ou du moins, que vous clarifiez la situation.

Tu n'avais rien à craindre, alors que tu te dirigeais vers les égouts en compagnie du Jisetsu, celui-ci était certainement assez puissant pour qu'aucun danger ne soit comparable à sa force. Il avait beau avoir beaucoup plus d'année de service que toi, il était de nouveau au même rang que le tiens, du moins pendant un temps, histoire qu'il se dérouille de ce temps passer dehors, en tant que mercenaire.

- Passionnante ? Ce n'est pas le mot que j’emploierais...


La saleté était abondante mais elle ne te répugnait pas. Peu de chose dans le monde était capable d'affecter ton état mental, et la pourriture aussi omniprésente qu'elle pouvait être n'avait aucune chance pour t'atteindre. Continuant à marcher, tu tentas néanmoins de balayer l'odeur répugnante en engageant un petit dialogue avec Shinichi.

- Vous avez déjà mis le pied dans un endroit de la sorte ? De manière générale j’entends...


Tu aurais voulu aussi en savoir plus sur sa vie d'errant, sur ce qu'il avait bien pu faire loin de son village détruit. Mais tu te doutais bien que cela pouvait encore paraitre indiscret, à la vue de votre relation purement professionnel. Pas que celle-ci te dérangeait, loin de là...

- S'il y a de la vie ici, il vaudrait mieux capturer un spécimen... On aurait beaucoup à apprendre sur leurs capacités d'adaptation...


Tu n'avais pas foncièrement tord, cet endroit était entièrement hostile à la vie. Un vrai enfer sous terre...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 2738
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Les égouts de la ville. [Yu] Dim 26 Mar 2017 - 16:18


« Si tu savais … J'ai déjà mis les pieds dans bien pire que ça. Des endroits plus pourpre et plus organique si tu vois ce que je veux dire. »
De l'ancien marais au champs de bataille rougeoyant et empestant la mort ; nombreux sont les lieux horribles qui avaient été foulés par Shinichi. Il serait même plus exact de dire que tous les shinobis âgé de plus de vingt années avaient dû voir des choses incroyablement gores au cours de leur courte carrière. De Makka à la destruction de Kiri en passant par les attaques répétées des Furyou, l'histoire n'avait pas été des plus clémente avec cette génération de ninja.
« Pas toi ? »

De mémoire, Yu avait seize ans. Presque dix sept. À cet âge là, Shinichi et ses camarades de l'époque en avaient déjà vu de toutes les couleurs. Les temps ont beau avoir changé, le monde n'en était pas moins dangereux. À ce titre, le basané présumait que la Kosobayui ait – elle aussi – été amenée à fouler des territoires sordides. Cette pensée amena le Jisetsu à poser la question suivante :
« Tu as survécu comment jusqu'ici ? »
Shinichi n'avait jamais cru en la chance. Si Yu était encore en vie à l'heure qu'il est, c'est qu'il y avait une raison. Quelqu'un l'avait protégée ou elle avait trouvé le moyen de se défendre elle-même des dangers de ce monde.

Les deux genins continuèrent leur bonhomme de chemin jusqu'à ce que le plus grand d'entre-eux en taille – à savoir Shinichi – s'arrêta. Une gigantesque canalisation située au dessus des deux protagonistes était percée et laissait s'échapper les eaux usées de la ville. La taille et la forme du trou laissait penser à un acte criminel ou animal. Il n'en fallut pas plus à Shinichi pour activer la première forme de son Dojutsu. L'ancien membre du Misutô leva les yeux et tenta de retracer l'histoire proche de ce tuyau mutilé.
« Je ne vois pas grand-chose. Ça veut dire que cette détérioration est là depuis trop longtemps. Une semaine, deux semaines … Peut-être même un mois en vérité. Les marques de griffures le long du tuyaux ne sont pas imposantes. La taille du trou a sûrement à voir avec la pression qu'exerce l'eau sur l'installation. »
Les griffures répétées de la ou des bestioles ont formés des brèches que le temps et l'eau ont transformés en véritable ouverture.

Shinichi et son acolyte poursuivirent leur bonhomme de chemin. Le Jisetsu garda les yeux rivés sur les canalisations et nota que les marques de griffures présentes ci et là grossissaient à mesure qu'ils avançaient.

« Je ne vois toujours rien. Retracer le passé d'un objet n'est pas ma spécialité mais ces traces là sont plus récentes que les précédentes. »
Bien qu'il fut membre du Misutô, le ninja n'avait jamais été très bon en pistage. Il s'occupait plus de la partie « baston » du job et laissait le reste aux autres. Le côté repérage, détection des ennemis, tout ça … Ce n'était pas son fort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chuunin
Messages : 374
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Les égouts de la ville. [Yu] Dim 26 Mar 2017 - 16:37

Dubitative...

Il t'avait parlé de son expérience, il était d'une génération plus âgée que toi en réalité. Pas tant en terme physiologique mais en terme de vécu. Lui avait connu les périples d'un village au bord de la destruction, il avait du connaitre la mort de dizaine de ses camarades. Tout ceci était une expérience qui te faisait cruellement défaut, bien que tu ne pouvais aller jusqu'à dire que tu aurais aimé être à sa place, avec son vécu, il ne pouvait qu'être plus fort à l'heure d'aujourd'hui. Tu le savais, pour arriver à son stade, il fallait que toi aussi tu passes tôt ou tard par là où il était passé.

Cela ne te faisait pas peur, c'était un juste nécessaire pour pouvoir pleinement comprendre le monde et influer sur celui-ci. Pour l'instant tu n'étais qu'une genin obéissante, trop faible pour impacter quoi que ce soit. Mais cette situation était amenée à changer au fur et à mesure que le temps s'égrainait. Alors il fallait qu'au moment où tu sois assez forte pour arriver dans les hautes sphères, tu puisses avoir vécu tout ce qu'il y avait à vivre. De la meilleur des choses à la pire...

Finalement, il en vint à te demander comment tu avais pu survivre jusqu'ici. Tu n'étais pas si jeune non plus, et malgré tout, tu étais déjà présente dans ce monde lorsque Kiri fut détruite et laissée en cendre. Mais tu étais aussi à la fois très éloignée de toutes ces choses, tes parents voulant que tu vives loin de la société. Si tu avais vécu dans l'ancienne Kiri, nul doute que tu aurais trépassé lors de son attaque.

- Disons que j'ai vécu en marge de la société. Je suis une Kosobayui vous vous en souvenez ? On vit davantage dans la nature que dans un village. Cela correspondait plus au mode de vie de mes parents mais pas au miens. Et lorsque j'ai appris le renouveau de Kiri, j'ai décidé de faire partie de l'effort commun et de rejoindre le village. Je suis moins proche de la nature animal que de la nature des hommes en réalité....


Alors que tu continuais à avancer, tu contemplas Shinichi faisant preuve du même pouvoir que celui de Tsuko ou de Yuno, deux de tes coéquipiers. Il était toujours impressionnant de les voir faire, mais tu étais habituée à cela à force. Il te déclara ses conclusions et continua sa route. Toi tu étais plus craintive, tu avais beau dire que tu n'étais pas proche de la nature, on t'avait éduqué pour la comprendre bien plus en détail que n'importe qui.

Voyant les griffures sur les parois, tu te posas de multiple question que tu jugeas nécessaire d'informer ton partenaire.

- Je préconise la prudence... Ses marques de griffes ne sont pas toutes faites de la même manière... Comme ça, je dirais qu'il y a deux animaux différents qui sont passés par là... Deux très gros animaux... De plus, cela correspond davantage à des coups que pourrait faire un rat... à plus grande échelle bien entendu. De ce que je sais, il y a une espèce assez rare de rongeur capable de s'adapter suffisamment à son environnement pour avoir une physiologie totalement différente de l'initiale... Ils doivent cette capacité au fait qu'ils ne se reproduisent que très peu et qu'ils sont donc contraints de survivre coute que coute...


Avançant, les marques ne se faisaient que plus nombreuses les unes que les autres. Cela n'était pas un comportement normal, ces rongeurs avaient tendance à se faire discret, encore une fois pour survivre toujours plus longtemps. Leurs longévités quant à elle battaient tout les records...

- A vrai dire... Il n'y a qu'une seule explication quant au fait de leurs récentes agitations... Ce sont probablement un mâle et une femelle qui sont dans leurs périodes unique de reproduction... Ce qui les rend encore plus agressif...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 2738
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Les égouts de la ville. [Yu] Dim 26 Mar 2017 - 17:16

Spoiler:
 

Selon ses dires Yu avait survécu en vivant loin de toute civilisation. Les membres du clan Kosobayui ont vraisemblablement pour coutume de vivre en communion avec la nature. Ceci explique en parti comment la jeune femme avait réussi l'exploit de survivre aussi longtemps malgré son faible niveau. Bien que la faune et la flore soient parfois cruels, ils l'étaient rarement plus que les ninjas ou les Furyous.

« Je vois. Je n'étais pas au courant des us et coutumes de ta famille. Ça explique pas mal de choses. »
J'imagine que c'est pour cette raison que la jeune Yu est si froide et inapte à la conversation par moment. La demoiselle a plus souvent été en contact avec les animaux et les plantes qu'avec les humains et, jusqu'à preuve du contraire, les végétaux et les piafs ne causent pas. Nous continuons d'avancer et ma partenaire de mission émet quelques hypothèses quant-à la nature de ces griffures. Des rats géants ? J'esquisse un sourire en entendant le Genin me faire part de sa théorie cependant le fait est que la Kosobayui est sérieuse. En tout cas elle n'a pas l'air de se moquer de moi. Ma foi, voilà qui est original. Je m'attendais à bien des choses mais sûrement pas à ça …

N'étant pas expert en zoologie, je hausse les épaules et lâche un :
« J'imagine que tu as raison. »
Comprenez par là : « Ce que tu dis sonne à mes oreilles comme une hérésie mais si tu le dis et est si sûre de toi, c'est que c'est sûrement ça ! »
Ce serait bien la première fois que je vois ce genre de bestioles mais pourquoi pas après tout. De ma vie, il m'a été donné de rencontrer bien des créatures étranges : Des loups géants, des crapauds, des salamandres … Ce ne sont donc pas de vulgaires rongeurs qui vont m'effrayer, qu'ils soient en chaleur ou non ne change rien à l'affaire pour l'occasion.

La Kosobayui et moi continuons de suivre les traces quand soudain :
« Là ! »
Enfin. Je le vois. Mes pupilles se mettent à briller d'un éclat doré et me voilà enfin capable d'utiliser la technique de Réminiscence.
« Deux heures. Ils étaient là il y a deux ou trois heures grand maximum. »
J'entrevois un passé proche où une petite créature semblable à un rongeur obèse griffe un tuyau, saute, rejoint la canalisation adjacente et s'en va …
« Dans cette direction. »
Nous bifurquons à gauche dès que cela est possible et entendons des cris. Ceux-ci sont suivis de près par d'autres hurlements plus graves que les précédents. La différence d’intonation indique que ma partenaire ne s'est pas trompée. Il y a en effet deux individus différents ici.
« J'ai vraisemblablement vu juste. Et toi aussi. »

S'il est vrai que les gens mentent, le passé et le Kinnengan – eux – disent toujours la vérité. Yu et moi même continuons notre avancée. L'odeur est de plus en plus marquée et il est difficile de se mouvoir dorénavant tant la saleté est omniprésente. Une boue grisâtre composée sans nul doute de matière fécale limite notre progression dans ces égouts. Les cris quant-à eux sont de plus en plus aigus.
« C'est l'individu femelle qui crie de la sorte ? »
Comme souvent, il s'agit d'une question rhétorique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chuunin
Messages : 374
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Les égouts de la ville. [Yu] Dim 26 Mar 2017 - 17:36

Déconcertée...

Il ne semblait pas motivé à première vue à te croire, tu pouvais le comprendre, ce que tu disais était compliqué à ingurgiter même pour un fin connaisseur de la faune locale. Ces bêtes défiaient l'entendement en quelque sorte, elle mettait à mal la notion même d'évolution. Mais toi, cela ne te choquait pas plus que cela, chaque jour, l'être humain cherchait à progresser pour être le meilleur, assurer sa survie le plus longuement possible. Il n'y avait pas de quoi jeter la pierre à une autre espèce qui tentait de faire le même chose après tout. Mais bon... Ton partenaire n'y connaissait rien et il était en accord avec tes propos uniquement car tu avais assez de poids dans tes paroles pour lui faire penser que cela pouvait s'avérer être vrai. Pour quelqu'un voyant dans le passé, capable de figer le temps et même de se déplacer à travers celui-ci, il n'était pas si ouvert d'esprit.

Vous progressiez tandis que vous pataugiez dans de la matière fécale abondante au possible. Il fallait vraiment une mission pour rénover les égouts. En cas de grande crue, Kiri se retrouverait submerger par un océan de merde, ce qui pouvait s'avérait bien pire que l'attaque de Furyou en réalité. Consciente de cela, tu le plaças dans un coin de la tête, bien au chaud, pour ensuite le mettre dans ton rapport une fois la mission terminée.

Tu espérais néanmoins que l'on ne te fasse pas nettoyer toutes cette crasse après avoir déjà passé une journée à l'intérieur. Tu te doutais bien qu'ils devaient y avoir un tas d'apprenti prêt à mettre sa main à la patte pour ce genre de chose.

Concentrée sur l'instant présent, Shinichi te fit de nouveau part de ses observations. Vous étiez proche, presque trop proche. Dans cet endroit, tes capacités offensives s'avéraient presque nul. Tu excellais à l'air libre, pas recluse dans un endroit aussi confiné. Il allait devoir assurer pour deux, mais tu lui faisais confiance. Il émanait de lui cette aura de puissance que peu de monde pouvait se vanter d'avoir.

Un cri se fit entendre, certainement qu'ils avaient repéré notre présence. Ces bêtes étaient plus adaptés à leur environnement que vous. Tu restais prudente, bien en retrait en cas d'attaque surprise. Tu n'avais pas peur, loin de là, mais tu voulais simplement éviter de gêner Shinichi dans sa contre attaque, si besoin.

- Étonnamment non, généralement, le mâle à un cri bien plus aigu que la femelle. Mais cela veut aussi dire qu'ils nous ont certainement repéré. S'ils sont en chaleur, alors ils vont chercher à nous attaquer plus qu'à nous fuir.


Tu ne lui indiquas pas comment faire son job. Cela aurait été irrespectueux surtout venant de toi. Tu avais encore beaucoup à apprendre et tu espérais apprendre de lui en cet instant. D'ailleurs, après le cri, tu pouvais entendre au loin de l'agitation commençait à se faire. Celle-ci était de plus en plus criarde de vérité...

Ils arrivaient...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 2738
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Les égouts de la ville. [Yu] Dim 26 Mar 2017 - 20:38

Eh bien. Ma question rhétorique avait trouvée une réponse bien différente de celle à laquelle je m'attendais. Selon Yu, ce cri n'était pas caractéristique d'une femelle mais plutôt de celui d'un mâle. Pourtant j'aurais juré que ce cri était féminin. Comme quoi la logique humaine ne peut parfois pas s'appliquer aux individus d'une autre espèce que la nôtre.
« Soit. Impressionnant. »
En vrai je m'en fichais pas mal de savoir si le rat qui gueulait de la sorte était un mâle ou non. Ça aurait pu être une chèvre que ça ne m'aurait pas plus gêné que ça. J'ai beaucoup à apprendre sur les animaux mais jamais je ne ferai l'effort de me renseigner sur eux. Chacun son domaine ; le mien n'était définitivement pas en lien avec la nature qu'elle soit animale ou végétale.

Les rats en chaleur sont, selon Yu, plus agressifs que d'accoutumée. Loin de m'inquiéter, cette information me satisfait. Pour cause, ce fait nous arrange. Nous n'aurons pas à jouer plus longtemps au jeu du chat et de la souris puisque les rongeurs vont venir à nous. D'ailleurs les voilà qui approchent. Je les entends. Yu aussi. Nous sommes prêts. Enfin presque. Avant d'intervenir, je demande à ma partenaire :
« Hum. Il ne faut pas les blesser c'est ça ? »

L'ordre de mission n'indiquait rien concernant le fait qu'il faille faire ça proprement ou non mais la Kosobayui avait mentionné plus tôt l'intérêt scientifique que pouvait représenter ces deux spécimens. Je ne suis pas plus expert en science qu'en zoologie ou en botanique mais là encore j'imagine que l'avis de Yu prévaut sur le mien. S'il est préférable de ne pas les blesser, procédons de la sorte si cela est possible. Si ça ne l'est pas et bien … Et bien je ferais ce qui devra être fait, à savoir tuer ces deux rats d'une laideur infinie.

Un des rongeur fonce en ma direction et me saute dessus. Cette sale bestiole est rapide et suivie de près par son acolyte. Via ma main droite, je fais apparaître un portail devant moi et, à l'aide de ma main gauche, un second dans mon dos. Le rat traverse alors la première brèche spatio-temporelle et réapparaît quelques instants plus tard derrière moi, dans la seconde ouverture. À bien y réfléchir, j'aurais peut-être mieux fait de le transpercer avec une lame de foudre … Après tout nous n'avons besoin que d'un des deux rats, non ? Quoiqu'il en soit, je laisse la suite à la Genin :
« Occupe-toi de lui. »

La deuxième créature approche. Je me retourne vers elle et la vois sauter sur moi tout comme l'avait fait son partenaire de reproduction quelques instants plus tôt.
« Arrêt. »
L'espace se tord et le rat se retrouve enfermé dans un espace confiné. Dans cette zone, le temps est fortement ralenti et l'animal ne peut se mouvoir correctement tant que je maintiens mon emprise sur lui. Je tourne la tête et vois le second rongeur s'énerver et pousser des cris de colère. À croire qu'il n'a pas apprécié le fait que j'enferme sa copine – ou son copain, allez savoir lequel des deux ai-je emprisonné. L'animal s'apprête à m'attaquer. J'ose espérer que Yu va se charger de lui. Si d'aventure je dois libérer mon emprise sur le premier rongeur, je risque de perdre patience et de tuer l'un des deux – voire les deux – spécimen.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chuunin
Messages : 374
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Les égouts de la ville. [Yu] Dim 26 Mar 2017 - 21:47

Concentrée...

Tu pouvais les entendre venir, et le son fut très vite accompagné d'une confirmation visuelle. Désormais, ce n'était plus le temps des hypothèses, bien que celles-ci s'avéraient être juste, il fallait faire au mieux pour les neutraliser. Plus tôt, tu avais proposé d'en capturer, ce n'était pas plus mal si vous pouviez en récupérer vivant. Le monde ne connaissait que très peu de chose sur ses bestioles hormis ses principales caractéristiques. Elles n'avaient pas été davantage étudiées et le mystère sur comment elles arrivaient à mettre en place leur système d'adaptation était encore le plus total.

Tu espérais que votre petite expédition puisse arriver à une pareille conclusion. Cela était bien plus gratifiant que de ressortir d'ici avec pour seule expérience, des heures à patauger dans la merde...

Mais pour le moment, votre survie prévalait à toute chose. Bien que ton partenaire paraissait confiant, il avait du en voir des bien plus terrifiants, d'ennemis à affronter. Pour lui, ce n'était qu'une routine voir une ballade de santé. Confiante sur ses capacités, tu t'armas néanmoins d'un kunai si l'un d'entre eux arrivait jusqu'à toi. Alors qu'ils se jetèrent vers Shinichi d'une manière des plus anarchique, celui-ci fit en sorte de séparer le groupe en deux en en transposant un vers toi. Il faisait désormais barrage entre les deux. Il avait prit au sérieux ta considération de capture et tu allais devoir désormais faire de même.

De son coté, il s'arrangea pour paralyser le rat qui lui faisait face dans une sorte de bulle temporelle. Pas le temps de théoriser sur sa technique que tu devais agir avant que l'autre ne vienne couper sa technique. Chargeant alors ton kunai de ton chakra, tu le lanças afin que celui-ci se plante dans son derrière. La chose avait beau être éprise de son ou sa partenaire, la douleur lui avait finalement fit perdre raison et c'était sur toi qu'il avait décidé de se venger.

Prenant un pas de recul, tu composas deux mundras avant de balancer un vent puissant seulement en face de toi. Le rat ayant chargé corps et âme sur ta personne se retrouva alors expulser vers la parois des canalisations. Le choc fut si terrible qu'il en perdit conscience, se rétamant alors au sol, inconscient. Cela en faisait un sur deux, il ne manquait plus que l'autre encore perdu dans la technique de Shinichi.

- J'ai neutralisé le mien.


Vous n'alliez pas vraiment galérer pour les transporter. En effet, le Jisetsu était un homme fort, il pouvait aisément trainer les deux à lui tout seul. Haussant les sourcils, c'était désormais à son tour d'achever temporairement sa proie.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 2738
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Les égouts de la ville. [Yu] Lun 27 Mar 2017 - 18:17

Yu est parvenue à mettre hors d'état de nuire un des deux rats. Ce dernier est actuellement dans un coma profond et nous pourrons l'emmener sans grande difficulté à la surface afin de le montrer aux autorités du village. Qui sait, une équipe scientifique sera peut-être intéressée à l'idée d'étudier ce spécimen. L'espace d'un instant je songe à tuer le rongeur bloqué dans ma prison mais me ravise. J'imagine que les scientifiques préféreront avoir deux objets d'étude et non un seul. D'autant plus s'ils souhaitent étudier le cycle de reproduction de l'espèce en question. C'est dans le but de parer à cette éventualité que je m'apprête à neutraliser ce rat. Pour ce faire, je libère l'animal de la prison dans laquelle il est enfermé, utilise une technique consistant à entourer mon poing d'électricité et le frappe au vol au niveau de la tête. En moins de temps qu'il n'en faut pour dire « ouf », le voilà assommé. J'espère ceci-dit ne pas y être allé trop fort …

« Mission accomplie il semblerait. Pourvu que le cerveau de cette chose soit intact. »
Le rat respire encore. Au moins, il n'est pas mort … C'est déjà ça. Je tourne difficilement les talons et désactive mon talent héréditaire. Mes yeux autrefois dorées regagnent leur marron habituel.
« Nous pouvons rentrer. Enfin. Moi je rentre. »
Qui sait. Yu a peut-être des penchants scatophiles ou simplement envie de rester ici plus longtemps afin d'explorer les lieux. Quoiqu'il en soit, je transporte les deux rats géants et me dirige vers la sortie. Mes bottes sont dans un sale état et nous empestons. Lors de mon rapport, je ferai mention de l'état déplorable dans lequel est cet endroit. J'entends bien que les égouts n'ont jamais été propres et ne sont pas fait pour s'y promener mais tout de même. Il y a une limite à tout et il est urgent de réhabiliter cette zone. Plus nous attendons, plus fort est le risque sanitaire.

Dix minutes plus tard, nous voici dehors. Plusieurs personnes se retournent en nous voyant – et en nous sentant.
« Tenez. Voici ce qui causait ces bruits. Je laisse ma partenaire vous décrire ce que sont ces choses. »
Je m'apprêtais à partir quand l'homme me somme de me retourner. Notre mission n'est pas terminée selon lui. Ou plutôt est-il plus exact de dire qu'un second travail vient tout juste de nous être donné. Ce dernier consiste à nettoyer les égouts …
« Réellement ? …
– Oui. La nouvelle vient de tomber. Une équipe d'aspirants et de genins devait s'en charger mais tout ce beau monde est occupé ailleurs. Vu que vous êtes déjà sur place et que vous avez fait le gros du boulot … Mes excuses. »

Ça … Il pouvait s'excuser !
« Bon. Et bien qu'il en soit ainsi. »
Il fallait bien que quelqu'un le fasse. Ce genre de boulot peut paraître ingrat – et il l'est – mais au fond il est essentiel pour Kiri de disposer d'installations propres au plus vite.


Dernière édition par Jisetsu Shinichi le Jeu 30 Mar 2017 - 18:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chuunin
Messages : 374
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Les égouts de la ville. [Yu] Lun 27 Mar 2017 - 23:01

Soulagée...

La mission venait de prendre fin à la seconde même où le second rongeur tombait inconscient au sol. Il n'y avait plus d'ennemi à se méfier et ces lieux n'étaient devenus que des égouts crasseux sans réels danger direct. Par ailleurs, tu pouvais sentir toute la morosité qui animait le Jisetsu, celui commençant alors à être gravement atteint par la pourriture ambiante. Tu pouvais le comprendre... Ce n'était pas un lieu à rencontrer ne serait-ce qu'une fois dans sa vie, ce n'était pas un lieu adapté à la mentalité humaine. Heureusement de ton coté, tu ne perdais pas ton sang froid, et bien que plus que volontaire pour déguerpir d'ici, tu affichais toujours cette même attitude plate et constante.

Tu avais vérifié l'état de santé des deux bêtes auparavant avant que celles-ci ne se fassent trainer à toute vitesse par les bras musclés du guerrier du temps. Il avait montré dans ce bref échange toute la maitrise de son pouvoir. Celui-ci étant encore à tout autre niveau que celui de tes coéquipiers. Il y avait même un gouffre qui les séparait, alors que tes partenaires étaient encore bloqués à créer des portails instables et à ne voir que très récemment dans le passé, lui maitrisait déjà pleinement tout cela.

Cela pouvait aussi te donner un vague aperçu sur ce qu'ils pouvaient être dans un futur plus ou moins proche. Leurs potentiels paraissaient bien plus grand que le tiens... Mais tu avais déjà fait la part des choses depuis longtemps et écarté tout sentiment d'infériorité qui t'aurait pu être néfaste. Tu te comparais toujours à eux mais seulement dans l'unique but de progresser de ton coté, pas pour te morfondre dans une excuse de paresse.

Lorsque tu pus de nouveau revoir le soleil, ce ne fut que de courte durée. En effet, un homme vous invita à repartir à l'intérieur afin de nettoyer les égouts. Savait-il à quel point les égouts s'étendaient à perte de vue ? Cette tâche était bien trop compliquée, même pour un Jisetsu en pleine maitrise de ses capacités. Songeant du regard l'homme qui venait de vous indiquer la mission, il ne t'était pas inconnu. Tu avais tendance à noter les bons éléments du village, mais les mauvais aussi. Et malheureusement pour lui, il ne faisait pas parti de la première catégorie. C'était un chuunin, que tu avais déjà pu croiser diverses fois. Un homme toujours partant pour en faire le moins.

- Vraiment ? Dans ces cas là, je vous sommerez de nous donner l'ordre par écrit, vous n'êtes pas habilité à transmettre un ordre uniquement par oral.


Ton regard était sérieux. Tu avais déjà déduit que cet homme était probablement le chargé du moment de cette équipe de gosse qui devait venir nettoyer les égouts. Tu n'avais pas de temps à perdre avec ce genre de sottise, et dans tout les cas tu ne lui octroyais pas la confiance nécessaire pour te permettre de laisser tout ça derrière toi sans un dernier regard de vérification.

Celui-ci se mit à bafouer comme désarçonné. Shinichi était nouveau au sein du village, il ne pouvait pas encore réellement connaitre les gens qui le peuplait. N'ayant pas d'argument pour répondre à ta simple demande, tu remarquas un regroupement de jeune recru se former pour venir jusqu'ici. Était-ce ce fameux groupe en question ? Tu en mettais la main à couper.

- Il semblerait que votre équipe ai pu se libérer finalement. Mais malgré tout, il serait judicieux de participer au nettoyage avec vous. Votre ordre reste certainement officiel, je n'en doute pas.


Par tes simples doutes, vous étiez passé d'une équipe de deux à une équipe d'une dizaine de personne. Ils n'avaient beau être que des aspirants, cela restaient de la main d’œuvre au niveau de compétence suffisant pour simplement nettoyer des égouts. Te retournant vers Shinichi, tu pris les devants sans t'en rendre compte.

- Il serait préférable que vous ameniez les spécimens aux laboratoires et que vous reveniez par la suite. En attendant, on s'occupera du nettoyage.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 2738
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Les égouts de la ville. [Yu] Jeu 30 Mar 2017 - 21:00

La demoiselle qui me sert de partenaire ne prend pas la nouvelle avec autant de philosophie que moi. Soupçonnant un mensonge de la première qualité, elle demande au ninja de la brume de lui montrer la version écrit de l'ordre de mission.
« Mh. »
Le comportement du shinobi est suspect. Sa réaction laisse entendre qu'il essaie effectivement de nous embobiner. S'il y a bien une chose que je déteste, ce sont les gens qui veulent m'entuber.
« Je crois que nous n'allons pas nous entendre. »
C'est peu dire. Je m'efforce de sourire afin de ne pas paraître trop menaçant mais, qu'on ne s'y trompe pas, l'envie de lui mettre un pain en pleine figure est bien présente. En soi, nettoyer ces égouts ne me dérange pas – bien que la tâche ne soit pas la plus noble qui soit – mais il est hors de question que je fasse le boulot d'une tiers personne.

Un groupe de jeunes ninjas finit par arriver. Il s'agit sans nul doute de l'équipe de ce chunin paresseux. Voilà qui règle nos affaires. Nous pouvons nous en aller et laisser ce beau monde se charger de cette tâche. Oui mais voilà Yu, qui pourtant n'avait pas l'air emballée par le projet en premier lieu, suggère d'aider l'équipe du chunin. La brune dit ne pas douter de l'officialité de l'ordre ce qui n'est pas mon cas. Je le fais d'ailleurs savoir :
« Moi j'en doute, ai-je maronné dans ma barbe fictive. »

Quoiqu'il en soit, je m'en vais apporter ces rats au laboratoire du village. Qui sait ce qu'ils en feront. Si ça se trouve ces deux spécimens ne seront pas utiles à la communauté scientifique mais, dans tous les cas, nous aurons fait ce que nous avions à faire, à savoir leur montrer nos trouvailles. Je traîne les deux bêtes un long moment et finis par les présenter aux gardes du labo.
« Voici ce que nous avons trouvés dans les égouts. Ce sont eux les responsables des bruits que les villageois pouvaient entendre par moments. Il paraît que ces bestioles sont rares. Elles sont toutes les deux en vie. Je ne sais pas si ça vous intéresse … »

Un des garde se saisit des deux rongeurs géants, les examine puis les emmène à l'intérieur du laboratoire. J'imagine que cela veut dire « Oui ». Je ne perds pas de temps et prends congé des deux hauts gradés chargé de garder l'établissement. Yu et les autres doivent être en train de nettoyer les égouts à l'heure qu'il est. Je me tâte à les rejoindre mais écarte rapidement l'idée de les laisser se débrouiller seuls. Certes je connais la Kosobayui que depuis peu mais abandonner mes collègues n'est pas dans mes habitudes.

C'est donc après avoir poussé un long soupir que je retourne sur mes pas : directions les égouts de la ville. Le bon côté des choses c'est que si je les aide, ils auront plus vite fini et je pourrais m'assurer que le travail ait été bien fait. Car mine de rien, laisser ce chunin superviser les opérations ne me dit rien de bon.
« Je suis de retour. »

Étonnamment, ils ont plutôt bien avancé en mon absence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chuunin
Messages : 374
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Les égouts de la ville. [Yu] Sam 1 Avr 2017 - 3:07

Compétente...

Tu l'étais plutôt dans la tâche qui t'avait été improvisée au dernier moment. L'homme chargé de cette petite équipe n'était clairement pas emballé. Il était chuunin pourtant, mais il ne respectait pas l'importance qu'apportait son grade. Bien entendu, son équipe de jeune était un peu démotivé par une telle attitude. Et tandis que Shinichi venait de vous quitter depuis une bonne dizaine de minute déjà, tu avais décidé de prendre les choses en main afin de faire cela le plus efficacement possible. Comme tout le monde, tu n'aimais pas forcément patauger dans la merde alors même si tu t'étais proposée pour aider, tu voulais finir le plus rapidement possible.

- Qui maitrise le Suiton ici ?


Deux d'entre eux avaient levé la main. C'était le strict nécessaire, tu aurais espéré un peu plus, mais tu pouvais au moins faire quelque chose avec eux. A défaut d'avoir des indications précises de la part du chuunin, tu avais donné tes propres directives. Le gros problème était la crasse qui parsemait les canalisations. Elle avait tendance à se cumuler avec le temps et à faire des bouchons et à pousser toujours plus de merde à s'entasser. Un véritable cercle infernal.

- Vous travaillerez en relais. Vous prenez les devants et vous ferez en sorte d'asperger une technique à moyenne pression afin de dégager un maximum la saleté qui jonche les parois. Une fois que l'un commence à fatiguer, l'autre prend le relais. A ce train là, vous pourrez tenir jusqu'à ce qu'on est terminé une petite partie. Les autres, on se charge avec les outils de parfaitement nettoyer derrière eux.


Ils hochèrent tout la tête simultanément. Finalement, ils s'étaient soumis d'eux même à tes ordres qui paraissaient tous plus judicieux les uns aux autres. Alors qu'après tout, rien ne les obligeaient d'un point de vue purement hiérarchique. Travaillant alors en concert avec eux, ce fut un bon quart qui fut rapidement nettoyé lorsque Shinichi pointa de nouveau le bout de son nez dans les égouts.

Il y a avait un air retrouvé de propreté dans toutes cette saleté. L'écoulement était d'ailleurs bien plus fluide lorsqu'on enlevé tout ces amas solidifiés avec le temps. Ceux chargés de balancer du Suiton aussi longtemps qu'ils pouvaient étaient encore en pleine forme et continuer à faire leurs tâches avec une certaine ardeur. Tu avais réussi à plus ou moins exploité les talents de chacun pour optimiser le nettoyage.

- Shinichi... Vous venez nous aider ? Je pense que d'ici deux bonnes heures, on aura dégagé un gros pourcentage du réseau total.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 2738
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Les égouts de la ville. [Yu] Mar 4 Avr 2017 - 1:06

Les estimations de Yu me semblent un peu trop optimistes mais j’imagine que la Genin de la brume sait de quoi elle parle. Après tout c’est elle et non moi qui travaille depuis un moment en compagnie des enfants et du chûnin paresseux. Je viens d’arriver et rétorque à la demande de la Kosobayui par la positive :
« Assurément. »

Il est trop tard pour rebrousser chemin et faire machine arrière maintenant. Je suis revenu et ce n’est malheureusement pas pour procrastiner. Deux heures c’est ça ? Eh bien allons-y. Notre groupe compte deux enfants maniant le Suiton. Ces derniers créent de l’eau à partir de leurs mains ou de leur bouches et les autres passent derrière eux afin de brosser et déblayer. De mon côté, j’observe l'intérieur de certaines canalisations bouchées. Mettre de l'eau ne changera rien à l'affaire. Certains tuyaux de grand diamètre sont bloqués par de la merde qui a durcie à tel point qu'on croirait faire face à de la pierre.
« ... J'imagine que je suis le seul à pouvoir faire ça. »
Il doit y avoir des utilisateurs de Raïton dans le coin mais aucun n'a l'air de vouloir se sacrifier pour le bien commun. Triste histoire.

L'expression mettre « la main dans le cambouis » n'a jamais pris autant sens à mes yeux qu'aujourd'hui. Mon poing gauche s'entoure d'électricité et je frappe avec force l'intérieur des tuyaux bouchés afin de percer la pierre.
« Dégueulasse. Littéralement … Dégueulasse. »
Mon bras est couvert d'eau boueuse. Je m'essuie comme je peux et réitère le procédé avec les autres canalisations récalcitrantes qu'il faut désencombrer. Dans le même temps, je prends soin de noter quels sont les tuyaux les plus usés et ceux qui sont complètement perforés afin de signaler leur position à l'administration. Je ne suis pas sans savoir que le village a d'autres priorités à l'heure actuelle mais qui sait ; Ils envisageront peut-être d'envoyer quelqu'un sous peu en vue d'un éventuel remplacement de canalisation ou de réparation. Car s'il est vrai que nettoyer ces lieux est de notre ressort, il est faux de croire que l'un d'entre nous peut s'improviser plombier du jour au lendemain.

La tâche m'emmerde – et ce n'est pas un mauvais jeu de mot – mais au bout de quelques heures, je pense avoir désencombré une bonne partie du réseau. Dans le même temps, Yu et les autres ont nettoyé ce qui pouvait l'être. Nous n'avons pas fait de miracle aujourd'hui mais je pense que les lieux à l'heure actuelle sont dans un état que l'on pourrait qualifier de « décent ».

« Je pense que nous pouvons nous arrêter là. Nous avons fait du bon boulot. »
Il y a encore du travail mais j'ai bon espoir que d'autres équipes se chargeront de cela sous peu. En tout cas les lieux sont praticables dorénavant. Nous ne marchons plus dans une vaste étendue d'eau brunâtre. Le chûnin paresseux pousse un long soupir et ordonne à ses étudiants de le suivre. Tout ce beau monde rejoint la sortie tandis que je ferme la marche en compagnie de la Kosobayui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chuunin
Messages : 374
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Les égouts de la ville. [Yu] Mer 12 Avr 2017 - 18:50

Décomplexée...

Tu n'aimais pas vraiment mettre ta main dans la crasse, surtout après plusieurs heures à avoir répété la même routine répugnante à souhait. L'odeur qui se dégageait de là avait emplit tes narines si bien que tu commençais peu à peu à perdre le sens de l'odorat. Les autres bossaient dur sous tes directives pour remplir cette tâche le plus rapidement possible.

Heureusement qu'auparavant, vous n'aviez pas rencontré d'endroit pareillement obstrué. Désormais que Shinichi vous avait rejoint, il pouvait s'occuper de ce genre de cas afin de vous faire persister votre progression. Il était d'une puissance indéniable, bien que cela ne demandait pas une puissance colossale, tu aurais été certainement incapable de le faire de ton coté...

Manque de moyen certainement...

Tu pouvais entendre les autres pester au fil du temps qui passait. Tu ne pouvais pas leur reprocher cela, la tâche était ingrate et pourtant, il la faisait quand même, tels des bons soldats dont tu faisais aussi partie. Tu avais conscience que relâcher sa frustration de manière diverses et variées pouvait être bénéfique à l'âme. En tout cas, grâce à cette journée de dur labeur, vous aviez certainement extirpé Kiri d'une belle merde... Sans mauvais jeu de mot...

Fermant alors la marche avec Shinichi, tu dévias ton regard vers lui :

- Les scientifiques vous ont dit quelque chose lorsque vous avez ramené les bêtes ?


Tu étais curieuse... Tu aimais la biologie, le monde animal autant que celui des hommes. A vrai dire, si tu n'avais pas été soldat, tu aurais certainement fait une carrière dans la branche scientifique. Toi et ta grande intelligence... Peut être que tu aurais pu davantage servir Kiri par ta matière grise que par tes muscles... Allez savoir...

- J'imagine que vous ne vous vous attendiez pas à cela en revenant à Kiri il y plus d'une semaine environs.


Ta parole était impassible mais un poil plus chaleureuse qu'avec autrui. Tu commençais à t'habituer à sa présence, bien que cela ne faisait pas de lui un quelconque ami.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 2738
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Les égouts de la ville. [Yu] Mer 12 Avr 2017 - 19:00

« Pas grand-chose. Je n'ai pas vu les scientifiques en vérité. Mais les gardes avaient l'air surpris. C'est la première fois qu'ils voyaient ça de leur vie je pense. Ça se comprend en un sens. Ces spécimens ne sont pas communs. »
J'en ai vu des bêtes terrifiantes, des créatures étranges mais ces rats … C'était une première, même pour moi. Certes je ne suis pas spécialiste en biologie animale mais j'ai vu du pays malgré tout. La faune et la flore de diverses contrées ne me sont donc pas inconnues et jamais il m'ait été donné de rencontrer des rongeurs de ce genre. Nous poursuivons notre marche. Les enfants traînent un peu et à ce train là il nous faudra bien dix minutes avant de pouvoir regagner la sortie. Yu met à profit ce temps afin d'engager une conversation. À croire que la jeune femme commence à s'ouvrir un peu aux autres. J'essaie de faire un effort de mon côté et ne réponds pas sèchement d'un : « Non » :

« Pas vraiment non. Mais je te rassure je me suis assez vite rendu compte que ce à quoi je m'attendais n'avait rien de réaliste. Ce n'est pas grave. Je m'adapte plutôt vite aux nouvelles situations. »
Bien que cela ne m'enchante pas, je m’accommode de mon grade. Être genin m'ennuie mais tant pis. Retrouver un poste important prendra le temps qu'il faudra. Je sais être patient. J'ai erré pendant sept ans sans but. J'en ai un désormais. C'est déjà ça.

« Et toi ? Pas trop difficile de t'adapter à Kiri et à la vie dans un village ? »
J'ai appris plus tôt dans la journée que la jeune femme avait longuement vécue en marge de la société elle et son clan. J'imagine donc que ça n'a pas été évident pour elle de s'intégrer au village de la brume.
« Il n'y a pas de quartier Kosobayui au village, n'est-ce pas ? A l'occasion il faudrait que je rencontre des membres de ton clan. Ce serait sûrement instructif.  »
Sûrement instructif ? Sérieusement ? Je ne crois pas un mot de ce que je viens de dire. En vérité je m'en fous complètement de rencontrer ou non des membres de sa famille … Je ne sais juste pas quoi lui dire. Entretenir la conversation est bien plus difficile que prévu. Mon dieu. Je suis si mauvais pour ce qui est de faire la conversation que c'en est presque gênant. Mes différents senseis ne m'ont pas appris à faire la causette malheureusement. Un poil désorienté, je me racle la gorge et cherche mes mots.
« Hum. »
Rien ne me vient à l'esprit. Dommage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iwa
avatar
Informations
Grade : Chuunin
Messages : 374
Rang : B

Message(#) Sujet: Re: Les égouts de la ville. [Yu] Mer 12 Avr 2017 - 19:49

Mitigée...

La conversation n'était pas ton fort, et tu pouvais voir à sa manière de te répondre que tu n'étais clairement pas la seule. Cela faisait un point commun entre toi et lui, bien que ce n'était pas forcément une bonne chose. Vous paraissiez être bien fins à réfléchir à chacun de vos mots tellement la conversation n'était pas naturelle chez vous. Pas que cela te gênait plus que cela, mais le pauvre Shinichi semblait être prit d'un certains malaise vis à vis de la situation.

Mais il faisait un effort, afin de ne pas entierement te rejeter. Tu pouvais prendre cela pour une bonne chose, bien que tu préférais largement la franchise à la gentillesse...

- A vrai dire j'ai vécu seule avec mes parents loin de mon clan. Je ne connais que très peu de gens là bas, il n'y a que ma sœur qui a décidé de les rejoindre plutôt que de servir ses propres intérêts comme moi. De ce que je connais de la vie de mon clan ne vient que d'elle.


Tu ne parlais que très peu de ta sœur, voir presque jamais. C'était un sujet que tu n'aimais pas forcément évoqué, bien que tu l'aimais comme chaque membre de ta famille. Dans tout les cas, ce n'était pas aujourd'hui que tu allais parler d'elle davantage puisque tu te doutais bien évidement que Shinichi se fichait bien de connaitre des choses sur toi.

Vous n'étiez partenaire que depuis peu et cela allait certainement le rester une fois qu'il allait monter dans les hautes sphères tandis que tu serais encore occupée à racler le sol.

Voyant alors la sortie, tu t'adressas à lui une dernière fois afin de prolonger éventuellement la journée.

- On doit faire notre rapport sur cette mission. Si vous voulez, je peux vous inviter prendre un verre dans mon auberge pendant que l'on fait cela.


Le faire ensemble allait rendre cela bien plus rapide, et cela pouvait t'accorder du temps pour la suite à voguer à tes autres tâches.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Konoha
avatar
Informations
Grade : Genin
Messages : 2738
Rang : S

Message(#) Sujet: Re: Les égouts de la ville. [Yu] Mer 12 Avr 2017 - 20:34

Première nouvelle ; Yu a une sœur. Allez savoir pourquoi, je l'imaginais fille unique. Visiblement il n'en est rien. La demoiselle dont a fait mention la Kosobayui a rejoint le clan et a vécu avec ce dernier plus tôt que ma partenaire de mission. J'imagine donc qu'elle est moins … Disons plus causante.
« Je vois. »
En vérité je ne vois pas vraiment mais cette phrase n'est là que pour la rhétorique. Ainsi je donne à mon interlocutrice l'impression de m'intéresser à ses dires et de la comprendre ce qui n'est absolument pas le cas en vérité. Nous voyons la sortie et vient alors le moment de nous séparer. Enfin. L'air que l'on peut respirer à Kiri n'est pas de la meilleure qualité mais il est bien plus agréable à inhaler que celui des égouts.

Je n'ai rien de prévu aujourd'hui mais suis content d'être sorti de cette galère. Je vais pouvoir profiter de ma journée. Yu ne voit cependant pas les choses de cette façon et me rappelle à l'ordre. Il est vrai que nous devons rédiger un rapport. C'est de loin la partie du boulot que j'aime le moins, entre autre car je la considère comme inutile. Si encore nous avions réalisé une tâche digne de ce nom, je songerai à consigner mes actes. Néanmoins dans le cas présent, nous avons simplement combattu des rats et nettoyé des installations vétustes, pas de quoi en faire un fromage en somme.
« Ton auberge ? »
J'arque un sourcil et avoue être surpris par ses dires. J'imagine qu'elle entend par là « l'auberge que tient mes parents ». La demoiselle est plutôt jeune de mémoire et je la vois mal gérer à elle seule un établissement. D'autant que son boulot de ninja doit déjà lui prendre une bonne partie de son temps.
« Je veux bien. Je pense cependant rentrer chez moi dans un premier temps, le temps de me doucher et de ranger quelques affaires. »

Je n'ai rien à ranger chez moi. Tout est plus ou moins en ordre. Ou plutôt devrais-je dire que tout est dans un « bordel plus ou moins organisé dans lequel je me retrouve ». En revanche, je compte bel et bien profiter de ce passage chez moi pour me nettoyer. Je sens la mort et me vois mal siroter un verre dans cet état. Le rapport va donc attendre un petit moment :
« C'est gentil de proposer. J'arrive dès que possible. Où sommes-nous censés nous retrouver ? »
Je ne connais pas le nom de l'auberge que tient la Kosobayui. Il est fort probable qu'en demandant la route aux passants, on m'indiquera la marche à suivre mais le mieux est encore de recevoir les instructions de la part de la propriétaire en personne. Du moins en supposant que Yu soit la vraie proprio ce qui, peu à peu, me paraît de plus en plus crédible. Il est vrai que la jeune femme fait preuve d'une certaine maturité rare chez les Genins de son âge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Les égouts de la ville. [Yu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi no Hattan :: Archives :: SnH Legacy :: Pays de l'Eau :: Kirigakure no Satô :: Longs Tunnels-